Sécurité des sites sensibles : Une PME française autorisée à faire voler son drone de surveillance 100% autonome

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

12 contributions

  1. Fredo dit :

    Les agriculteurs victimes de vols de récolte vont être très intéressés. Belle bête. Tripler les organes essentiels alors que chaque gramme compte c est balaise.

  2. MD dit :

    Comme drone de surveillance, Azur Drones devrait peut-être envisager l’étude d’une version spécialisée pour la détection, l’identification et éventuellement la neutralisation des drones pirates, espions ou kamikazes qui s’aviseraient à vouloir survoler des sites protéger

  3. Rascarcapac dit :

    Il ne lui manque plus que la capacité à se recharger tout seul, et d’avoir un binôme qui le relais lorsqu’il est sur sa base de rechargement, afin d’optimiser la surveillance h24, 365 jours par an. D’ici 1 an j’espère que chaque central nuke en sera équipé, tout comme les bases stratégiques, on économise pas sur la sécurité nucléaire!!

    • dolgan dit :

      se recharge seul: ben c’est le principe du truc …
      .
      et si le client en veux 2, il a juste à en acheter 2.
      .
      L’intérêt de ce type de matos, c’est plutôt pour les sites sans présence de vigiles. Pour faire les levées de doute rapides en cas de déclenchement des alarmes.

    • Thomas dit :

      C’est déjà le cas ! Il se recharge seul et peut fonctionner en compagnie de plusieurs autres drones.

  4. Le Glaive dit :

    Une journée, ça fait 1440 minutes. Ce drone a une autonomie de 25 minutes ( données constructeur, et on sait ce que ça veut dire..) il reste donc une « petite »marge de manoeuvre de 1415 minutes , pour toute personne éventuellement malveillante, pour opérer sans le risque de cette surveillance . Car pour maintenir une permanence en l’air , il en faudrait des drones supplémentaires et des accus supplémentaires et des gens…
    Des mini drones partout, on ne parle plus que de ça, mais jamais de l’autonomie grotesque de ces machines, qui les rend purement anecdotiques . mais les états majors doivent penser que ça fait « high tech » et donc branché et tendance, et c’est ça qui compte !

    • dolgan dit :

      L’article donne clairement le cadre d’utilisation de cet appareil: « des missions de levées de doutes ou des rondes préprogrammées  »
      .
      Il n’est absolument pas question de maintenir une permanence en l’air 24h/24 h.

    • Hermes dit :

      Heureusement ça se recharge en moins d’une journée..
      Ce n’est pas fais pour voler H24 mais pour faire des vols de surveillance en cas de doute. (Pour ça on utiliserait plutôt un ballon ou des tours avec caméras & capteur, pas un drone)

  5. petitjean dit :

    Voilà un engin, le drone, aux immenses possibilités, qui pourra recevoir de plus en plus de hautes technologies, le rendant…….indispensable
    Come dit dans cet article, je le vois bien faire de la surveillance permanente sur des sites dit sensibles militaires ou civils mais aussi , par exemple, au dessus des routes et autoroutes mais aussi faire du contrôle sur des ouvrages d’art, etc
    Son point faible est évidemment les contraintes de météo

  6. ced dit :

    25 min d’autonomie. temps de charge ? Il faudra en avoir plusieurs.

    • dolgan dit :

      25 minutes pour vérifier si l’alarme s’est déclenchée pour une bonne raison, c’est suffisant.

  7. Carin dit :

    Il me semble avoir lu sur ce cite, un article portant sur des accus rechargeables en quelques secondes?? Travaux de recherches effectués par un labo franco/allemand. Si c’est bien le cas, les problèmes de durée de vol et de rechargement ne seront bientôt plus…. et pas que pour les drones!