Le français Nexter développe un concept susceptible de révolutionner le camouflage des véhicules blindés

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

43 contributions

  1. dolgan dit :

    Il était pas question d’ utiliser des stickers camouflage pour éviter le passage à l’atelier peinture?

  2. Raymond75 dit :

    Rendre invisible un véhicule militaire de 50 t ??? qui se déplace en tout terrain (sans laisser de trace je suppose) ??? Bourré d’électronique et de communications ??? Qui dégage des gaz d’échappement en rapport avec la puissance de son moteur ??? qui tire des obus de 105 ??? Voilà le genre d’études inutiles dont raffole le complexe militaro-industriel : ça rapporte gros tout ça coco …

    • Hermes dit :

      Et ça sauvera potentiellement la vie de nos tankistes et troupes engagés sur un front.
      .
      Mais ça, vous vous en foutez complètement.

    • ricojaneiro dit :

      Oh le petit cervo, coco, qui prend tout au mot ^^

    • dolgan dit :

      Les US , sont passé à travers les lignes irakiennes en plein désert sans s’en rendre compte . Le camouflage n’est pas mort avec les moyens de détection moderne et les solutions les plus anciennes restent encore très efficaces (creuser un trou , mettre une bache et couper le moteur en l’occurrence).
      .
      BAE, c’est du camouflage thermique: un détecteur thermique verra une twingo là où il y a en fait un MBT.
      .
      La solution CAMELEON, c’est du camouflage optique. C’est quand même la base de passer inaperçu dans le paysage.
      .
      Pas certain que ces systèmes soient efficaces sur les MBT (une rafale de kalach et bye bye le camouflage), mais sur d’autres véhicule mili ça a toute sa place si c’est à la hauteur des promesses.

      • TINA2009 dit :

        Cela peut constituer une formidable révolution pour nous, Soldats !
        Imaginez:
        – patrouille dans le METRO parisien ? —> HOP! Tu te retrouves avec une élégante tenue de carreaux jaune , vert et blanc!
        – patrouille au milieu d’un souk malien?—> HOP! un vrai sapin de noêl au fur et à mesure que tu descends chacune des avenues du Marché….

        Réellement innovant ! Je vais adorer. ET Quelque chose me dit que les civils vont fondre devant cette innovation!!!

      • nexterience dit :

        Caméléon fait le camouflage thermique+visuel

      • Sgt moralés dit :

        Vu nos moyens en MBT on aurait plutôt intérêt à faire passer des twingos pour des MBT .

    • MD dit :

      Un satellite artificiel ou un drone de reconnaissance qui est en train de pister une brigade, ou seulement un bataillon blindé, n’est pas capable jusqu’à nouvel ordre de renifler les gaz d’échappement des véhicules en déplacement .
      Quant à l’électronique ou les communications, sachez que lorsque qu’une unité militaire est en déplacement pour rejoindre sa zone de déploiement et d’attente ou ses positions combat, la moindre des choses que son état-major( si celui-ci est constitué d’officiers ayant un peu de bon sens et d’expérience , et il y en plus que vous ne le croyez) , c’est qu’il le fasse en silence radio et avec toute la discrétion possible. Éventuellement en ordonnant à ses unités de circulation routière et d’autres officiers d’installer des postes de contrôle, de contrôler l’exécution des ordres, et de sanctionner les fautifs.
      Je ne vois pas ici quels sont les coups de canon de 105 mm qui pourraient être tirés selon vous , mis à par ceux des AMX 10 RC . Mais en avez vous au moins déjà vu quelques uns en train des tirer dans des conditions opérationnelles ? Vous voulez parler sans doute des 120 mm des chars ,car ceux des mortiers sont sont très discrets , ou des 155 mm qui sont bien plus visibles ?
      Et alors? Au combat, toute discrétion disparait dès qu’une action commence. Lorsqu’un soldat, un tireur d’élite, un tireur à la mitrailleuse, ou au lance-roquette ouvre le feu, il se dévoile forcément et il se doit de changer de position pour éviter la riposte. Les chars , tout comme les canons de l’artillerie, en font autant . Et si, à cause du camouflage de leur véhicule , l’ennemi ne les voit pas lorsqu’ils sont en train de se le faire dans cette phase critique, tant mieux. L’argent qui  »rapporte gros tout çà coco  » n’aura pas été inutilement investi s’il aura au moins servi à sauver la vie à quelques uns des membres des équipages de ces engins . Et cela est bien plus important que les millions empochés par ce  » complexe militaro-industriel  » que vous détestez tant sans , rien connaître de la réalité militaire. Au passage, je vous précise que je n’ai aucune action, ni aucun intérêt que ce soit avec ce complexe, mais que j’apprécie toutes les bonnes idées que celui-ci peut émettre pour aider nos soldats .
      Quant aux traces laissés par un char ou tout autre véhicule se déplaçant en tout terrain, je vais vous enseigner un truc très simple que j’ai vu mettre en œuvre dans les zones sableuses des régions désertiques: on accroche derrière le véhicule avec des chaînes un gros madrier assez lourd qui efface tout derrière lui. En terrain rocheux, on enlève tout simplement le madrier.
      En Europe, on peut trouver bien d’autres solutions du même genre pour faire disparaitre les traces laissées par les blindées. En 1944, pendant la bataille de Normandie, qu’ont fait les équipages de chars et des transports de troupes de division de Panzer et de Panzer Grenadiere de la Wehrmacht et des SS dans les champs de blé mûrs, le bocage, les chemins boueux, etc…, pour échapper , le plus souvent avec succès, aux chasseurs-bombardiers étaux observateurs d’artillerie alliés ?

      • Aubert dit :

        Je suis d’accord avec tes propos mais il n’est pas acceptable de fabriquer pour des pays en guerre voir à certains pays sans accord préalable de l’assemblée nationale comme il était de rigueur avant que le gouvernement décide de privatisé l’arsenal d’état. Oui un arsenal est très coûteux mais n’a pas à vocation d’être très rentable

    • felipe dit :

      raymond 75, je pensais que vous saviez à quoi sert un camouflage : pas à se planquer pour se planquer.. un camouflage est fait pour gagner les quelques secondes d’incertitude chez l’ennemi. rien de plus. le temps de tirer le premier et de faire but. mais c’est une autre histoire. cela dit, sans en nier l’utilité, il faut quand même se poser la question du gain par rapport au coût

    • Pierro dit :

      On est passé aux au obus de 120mm pour les chars…(Leclerc)

  3. CPJ94 dit :

    Je trouve fascinant ce type de solutions … nécessaire pour les labos de recherche mais soyons sérieux.
    Pour adapter les véhicules à leur environnement, quoi de mieux que les solutions éprouvées (boue ds le désert, végétation en plaine/montagne) ou des peintures provisoires (ex. pouvant être décapées à haute pression) ? certes cela ne traite pas la discrétion IR.
    Mais faut-il vraiment autant de haute technologie pour cela ?
    Est-ce normal que 5 (CINQ) ans après le début de Barkhane, l’armée française sillonne encore le Sahel dans des véhicules non seulement anciens-diluviens, mais camouflés centre-europe … ?
    Sans parler des hélicoptères…
    Surtout qd on repense qu’en 1984-1987, sur les mêmes zones, une bonne partie du parc était camouflée désert 2 tons, et sans parler de DAguet (1991) avec l’évolution des schémas camo Avion sur F1/Jaguar…
    Quant aux tenues de combat, on ne va pas relancer ce triste sujet, cela évolue mais tellement lentement : nos collègues italiens, anglais, suédois ont des camouflages plus efficaces que les nôtres depuis bien longtemps …

    • TINA2009 dit :

      BSR CPJ94!

      Pour ce qui concerne les tenues , le sujet doit être relancé et tenir : Je suis quelque peu écoeuré de notre retard en matière de tenue s non adaptées à nos environnements.
      Il nous faut ces tenues … avant de penser aux futures tenues développées par NEXTER !
      elles constituent la base de notre dotation !

  4. tartocitron dit :

    Camouflage par tuiles connectées divisées en pixels auto-adaptatives par Deep Learning… Très hight-tech.
    Alors que de trois housses (sable, forêt, neige) en tissus suffisent. Prenons exemple sur les talibans qui utilisaient des couvertures humides pour attaquer les positions françaises en Afghanistan et fonctionnait à tous les coups.

    • Hermes dit :

      Entre un sable « jaune » « blanc » et les montagnes « marron ».
      .
      L’optimisation du camouflage à l’instantanée augmenterait sans aucun doute la discrétion des véhicules.
      .
      Dans l’actuel, peinture ou « housse », le char sera peut être discret à 10km, avec une bonne optimisation, il le sera à 1km.
      C’est là l’intérêt.
      Pour le coût… (et du coup la valeur réelle) tout dépend des sommes dont en parle…

    • Passager dit :

      ça m’a l’air un sujet intéressant les talibans et leurs couvertures, vous avez un lien vers un lien pour ce sujet?

      • Pravda dit :

        Les couvertures ce n’est pas nouveau, déjà utilisées en Algérie et par les Afghans contre les russes.
        Ce qui est « nouveau » , c’est l’utilisation de capteurs thermique, infrarouges et/ou couplés avec une intensification de lumière.

    • Raymond75 dit :

      Sans oublier la mobylette furtive du Mollah Omar …

      • Pravda dit :

        La solution pour un ennemi se camouflant dans la population ? On fait comme vos amis russes et on dégomme tout un village (ou dans votre cas, tous les Afghans à mobylette…).

    • Carin dit :

      À tartocitron
      Relisez bien l’article… et posez-vous la question du pourquoi des couvertures humides.. et vous comprendrez que vos camouflages en tissus, ça va pas le faire.

    • Alekc971 dit :

      « Seulement, les paysages d’un même milieu ne sont pas forcément les mêmes et cela demande de faire passer le blindé à l’atelier « peinture » s’il doit passer d’un environnement à un autre. »

  5. nimrodwing dit :

    ça parait assez fou comme projet, peut être pas énergivore mais plutôt fricovore ! combien coûterait des capteur high-tech abîmés ou détruit au combat, combien pour le remplacement des pièces ?

  6. Auguste dit :

    Ils en sont où les Polonais avec leur PL-01?.Il devait entrer en service cette année..

    • Passager dit :

      Qu je me rappelle bien le PL01 est un démonstrateur et non un véhicule fait pour être construit en série.

  7. Romulus dit :

    C’est effectivement l’avenir du camouflage. Avec la miniaturisation des caméras et les futurs écrans souples que l’on pourra coller sur des objets ou sur des vêtements, il « suffira » de diffuser l’image des caméras sur les écrans qui se trouve à l’exact opposé de ces caméras pour rendre les objets et les hommes presque invisibles.

  8. jyb dit :

    Déguisé un char lourd en rubikscube géant, il fallait y penser.

  9. OTOOSAN dit :

    Je serais curieux de voir comment un thermo couple peut faire disparaitre une signature thermique par effet Peltier (1834 lol): s’il y a bien une face froide, il y a aussi une surface chaude (voire très chaude) , orientée vers une masse métallique telle qu’un blindé, a va être jouissif pour l’équipage et pour l’empr’einte thermique…l’utilisation d’un thermo couple c’est pas gratuit en terme d’énergie…On verrat à l’usage comme on dit à la campagne…

    • Didier dit :

      +1
      Les dissipateurs vont être énormes et je ne parle pas du ventilo

    • didixtrax dit :

      je me faisait la même réflexion en lisant « effet Peltier » « et pas énergivore ». Quasiment un oxymore. Certes on peut baisser un peu la température sur une face (et l’augmenter sur l’autre !) à pas trop cher, mais le delta T reste important, tout se passant comme s’il faisait juste un peu moins chaud d’un côté.

      Ensuite la signature radio-électrique du courant circulant n’en sera que plus grande … bonjour le « silence radio ».

      Puis lisant « deep-learning », je me suis dit qu’il ne manquait que le « bilan carbone » dans la liste des mots-clefs attrape-gogo et attrape-finances … ils ont d’ailleurs oublié la bande UV que les LED bleues et blanches en émettent.

      Néanmoins j’y vois un intérêt, pas du tout négligeable à ce genre de système : ne le mettre en fonction qu’à l’approche d’un missile ou d’un aéronef chasseur de chars, en priant pour qu’il soit à guidage optique et/ou IR et pas électromagnétique tout en balançant des leurres. Cela permettrait de brouiller temporairement l’image (comme l’indique implicitement le billet).

      • Nike dit :

        Les cellules de Peltier ont une inertie non négligeable, qui fait qu’on ne peut pas refroidir une face d’un tank instantanément.
        Cote courant c’est du continue donc en soit c’est plutôt silencieux en terme de CEM. Par contre pour générer ces tensions continues et les piloter « brique par brique » il va falloir des convertisseurs DC DC et là en CEM c’est pas terrible.
        Comme l’a justement fait remarquer OTOOSAN les cellules de Peltier fonctionnent comme des pompes à chaleur. Elle deplacent les Calories d’un côté à l’autre. Si on laisse tourner le système en permanence il va commencer à faire chaud à l’intérieur du tank, a moins d’évacuer ce surplus de chaleur avec les gaz d’échappements? D’ailleurs comment ont ils prévus de reduire la signature thermique des gaz d’échappement ?
        Autre remarque les cellules de Peltier c’est pas gratuit, les fournisseurs les plus compétitifs sont Russes ou Chinois… Donc il va falloir les acheter au prix fort aux quelques fournisseurs Européens qui n’ont pas été lessivés par le dumping.
        Les cellules de peltier sont habituellement constituées de 2 plaques de céramique avec les semis conducteurs au milieu. De la à penser que la ceramique participe au blindage du Tank il n’y a qu’un pas. Ça peut permettre de faire coup double.
        Enfin le vrai défi sera de connecter entre elles ces milliers de cellules de Peltier, que du bonheur, j’imagine même pas la fiabilité de la connectique!

        Mon avis : une double peau avec entre, de l’air à température ambiante qui circule sera tout aussi efficace, beaucoup plus fiable, et moins coûteux.
        C’est dejd utilisé dans l’industrie pour d’autres applications et ça marche très bien.

  10. pepel_WASSKA dit :

    Ce revêtement caméléon, peut-on marcher dessus ? Si le blindé tape dans un arbre, est-ce que cela ne va pas l’arracher ? Et est-ce que cela résiste à tir de mortier ?

    • dolgan dit :

      bien sur que non. c’est pour ça que sur les MBT ça semble peu pertinent. Mais pour les autres blindés/véhicules (surtout ceux destinés à se cacher), ça serait très bien.

    • nexterience dit :

      C’ est comme pour la furtivité du f22, ça sert à tuer le char ou le fantassin et son kornet avant d’être mort. Alors s’ il reçoit un mortier qui détruit des briques, ce sera un moindre mal et la mort pour en face.

  11. Parabellum dit :

    On a connu une epoque ou on badigeonnait de la boue sur les véhicules pour les planquer et on ajoutait des branchages…on coller aussi des sacs de sables sur les côtés en guise d anti rpg…misère…mais pas si inefficace…reste à savoir qui sera le vrai adversaire…le djihadistes n a pas d artillerie ni ne missiles ni d avions ni de satellites… d autres si…nous on n a quasiment plus ni chars ni artillerie et zéro missiles tactique sol sol sauf une poignée de lru…est IL encore temps de re armer pour un combat symétrique..? De toute façon une guerré commencerait par des sabotages massifs qui détruiraient la vie urbaine sans un coup de feu..IL suffit de voir le foutoir actuel que provoque ici et là la fermeture des pompes à essence…ajoutez un gros bug bancaire et une panne d électricité dans plusieurs villes et c est fini..IL faut vraiment penser autrement que repenser 1940…sans parler des armes chimiques et neutronique de première frappe…avoir désarmé est une énorme erreur .

  12. Aure dit :

    S’ils arrivent a combiner le camouflage optique et thermique ça peut-être un game changer.

  13. Arno dit :

    Et si le véhicule se fait sulfater à la 7.62 ou shrapneliser, tous ces pixels vont-ils continuer à fonctionner, ou y aura-til des trous dans le costume qui le rendra moins homogène et plus visible donc?
    Une question comme ca pour le CPM en charge 🙂

    • nexterience dit :

      Pour minimiser les inertie thermique, il faut les briques Peltier en surface. Donc elles seront vulnérables. Mais ce sera utile en combat symétrique pour faire la différence. En asymétrique, qui arrosera le char a la 12.7 risquera gros. Et ne tuera que quelques petites briques parmi des centaines.

  14. Deres dit :

    AMHA, ce genre de camouflage actif ne sera pas très intéressant en statique. Par contre ne dynamique, il apportera un plus. Déjà bien entendu par ses changements plus rapides si le contexte change. Mais surtout en mouvement car connaissant sa vitesse, le camouflage pourra bouger en sens inverse de manière à rester immobile en apparence. C’est ce qui est en mouvement qui est facilement détectable. Reste à s’occuper de la poussière soulevée par un char de 50 tonnes ou plus …

    • Arno dit :

      Une charge de cavalerie presque invisible, ca doit faire bizarre quand ca arrive sur soi…
      la poussière oui, le bruit aussi..il doit y avoir des contremesures de bon sens à apporter aux avantages d’un système de réduction de la signature visuelle sur un MBT.

  15. Eowya dit :

    Un char se doit d’être rustique, résistant, endurant, rapide.
    Le barder d’un tas d’électronique, ça risque de le rendre coûteux, et cher à la maintenance, pour un apport qui ne me parait pas extra ordinaire. Etudier la techno, oui, l’appliquer, je suis plus septique.

    • nexterience dit :

      Pourtant tout le monde met des caméras, des systèmes hardkill sur les chars. De plus, ces briques seront des centaines réparties. Une qui déconne n’ est qu’ un petit point manquant. C est comme les capteurs de recul sur un 4*4: c est fiable, non?