L’aviation belge volera « 30% d’heures en moins » pour compenser le coût d’exploitation plus élevé du F-35 par rapport au F-16

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

140 contributions

  1. Affreux Jojo dit :

    0+0 = la tête à Toto

  2. wagdoox dit :

    ahahaahahah
    on ne rigole pas ahahahahah
    on ne rigole… ahahah dsl j’y arrive pas

    • John dit :

      Le Rafale est lui aussi plus cher que le F16 à l’heure de vol… Donc pas de différence sur ce point !

    • John dit :

      Le titre de l’article est plutôt mensonger….
      Le nombre d’heures de vol en moins correspond à la réduction de la capacité dû au nombre d’avions choisi ! L’avion doit durer 40 ans, donc la cellule de l’avion ne doit pas être surutilisée !
      Le F35 a une capacité de 8000 heures de vol (contre 7500 pour le Rafale, bien que ces chiffres sont théoriques), ce qui fait 200 heures de vol par appareil annuellement ou 6800 heures annuellement pour la flotte de F35.
      Mais si le Rafale ou l’Eurofighter avait été choisi, ça aurait eu le même impact dans la mesure où la Belgique a décidé d’acheter 34 appareils ! Théoriquement, avec le Rafale le nombre d’heures de vol disponible aurait été inférieur dans la mesure où la cellule a un potentiel d’heures de vol inférieur!
      Le budget annuel d’exploitation du F35 est inférieur au budget disponible ! Et pour information
      Avec une aviation qui passe de 54 (53 après l’avion brûlé) à 34 appareils, le nombre d’heures de val annuel ne peut que baisser…

      • Nenel dit :

        « Le nombre d’heures de vol en moins correspond à la réduction de la capacité dû au nombre d’avions choisi ! »
        Ça c’est toi qui l’invente! A l’OTAN c’est 180h de vol conseillé pour un pilote, 200 pour les mieux lotis et un petit 100 heures pour les moins bien lotis en budget.
        Les belges sont à 180h sur F16 et vont descendre à 120h sur F35 compensé par simulateur. Alors stp arrête de nous la jouer sur le nombre d’appareils pour trouver tes 30% en moins en espérant sauver la face avec la dinde. Non seulement les Belges auront moins d’appareils mais leurs pilotes, qui seront réduit de facto, auront moins de temps de vol. C’est clair et net. Point barre. Et c’est partout pareil dans L’OTAN. Le problème se pose également pour les pilotes en OPEX qui bouffent leur temps de vol en transit pour aller larguer un pétard de façon hypothétique. Lorsqu’ils rentrent dans leur escadron, ils se plient aux simulateur pour réapprendre les bases de leur métier pendant pas mal de temps. Et oui mon p’tit john , tu te la pètes mais tu n’y connais que dal . Tu peux essayer de te placer vis à vis des novices mais tu passes pour un rigolo vis à vis de ceux qui ont un peu plus de connaissance dans le domaine. En gros tu es un gros troll.

        • B21raider dit :

          tout ce qu’il vous a présenté était factuel, c’est vous le Troll, vous n’apportez aucune information intéressante, espèce d’abruti de première, chauvin de la première espèce….

          • Nenel dit :

            Merci tomb raider. Venant de vous ça me rassure sur votre personnalité. Les gars comme vous et john sont bien trop bas du plafond pour comprendre les faits.
            Un proverbe vous caractérise très bien: « « Lorsque le sage montre la lune, l’imbécile regarde le doigt. »

          • John dit :

            @Nenel, cContrairement à vous qui ne voyez de problème que dans le choix du F35, moi je vois le vrai problème qui est la taille de la flotte… Peu importe le choix de l’avion, le nombre d’heure de vol ne pouvait qu’être réduit avec une flotte de 34 avions…
            Vous voulez vous plaindre d’autres pays qui n’assument pas leur responsabilité au sein de l’OTAN, et je le comprends… Mais étant membre de cette alliance, ils sont libre de sélectionner leur matériel. Par contre, ils devraient avoir des capacités minimales, et ici c’est bien là où se situe le problème.

        • John dit :

          Si vous ne savez pas lire, au moins ne venez pas m’agresser… Cette condescendance est insupportable quand elle vient d’un illettré.
          Mon seul point ici est de dire que le F35 n’est pas la cause de cette réduction d’heure de vol… Le problème vient du nombre d’appareils défini dans l’appel d’offre…
          Le titre joue sur la réputation du F35 et ses heures d’entretiens, or ici ce n’est pas la raison pour laquelle le nombre d’heures de vol annuel est réduit.
          La phrase que vous citez de moi est parfaitement juste factuellement… Le nombre d’heures de vol sera en effet inférieur parce que la flotte sera plus petite et doit tenir 40 ans. Je ne vois vraiment pas pourquoi vous faites toute ces hypothèses derrière…
          Ai-je dit dans ce commentaire que cela revient au même pour la qualité d’entraînement? NON… Ai-je dit que la force belge avait la même capacité de frappe? NON…
          Je dis juste que si il y a une chose sur laquelle la Belgique devrait être critiquée, c’est la taille de la flotte plus que le choix de leur avion

          • Alpha dit :

            @ John
            « Si vous ne savez pas lire,………. »
            « L’aviation belge volera « 30% d’heures en moins » pour compenser le coût d’exploitation plus élevé du F-35 par rapport au F-16 »
            C’est pourtant clair non ? On ne parle pas du nombre d’appareils acquis, mais bien du coût d’entretien et d’utilisation de ces derniers !!!!…

          • John dit :

            @Alpha…
            C’est justement le problème, vous ne lisez que le titre qui induit en erreur…
            Le coût à l’heure de vol est en effet plus élevé, mais comme la flotte est réduite, le coût annuel est similaire…
            Et ce choix n’est pas dû au F35… Je vais répéter la logique et vous pouvez réfléchir un peu au lieu de prendre les interprétations qui vous arrangent…
            ..
            La flotte passe de 53 F15 à 34 F35.
            Le F35 doit durer 40 ans, et à une capacité théorique pour sa cellule de 8000 heures de vol…
            Faites les calculs en total d’heures de vol annuelles possibles et vous obtenez la réduction annuelle d’heures de vol…
            ..
            Je répète, l’appel d’offre était pour 34 appareils quel que soit le modèle. Avec le Rafale, le nombre d’heures de vol aurait été encore inférieur, pas pour une raison de coût mais pour cause de cellule ayant une capacité théorique de 7500 heures…
            Maintenant vous pouvez chercher à interpréter tous les propos possibles, ce que je dis est factuel…
            Vous pensez qu’en France, et dans tous les autres pays, les pilotes font moins d’heures de vol pour quelle raison? Simplement pour éviter le vieillissement prématuré des avions. Et si les Belges maintenaient le même nombre d’heures de vol total, la flotte ne tiendrait pas les 40 ans théoriques mais serait amputée de 12 ans de service !

    • Eric dit :

      Pas grave, rigolez donc si ça peut vous soulager. Je suis sûr que l’industrie aéronautique européenne n’a pas la moindre envie de rigoler, elle. Les américains par contre si : ils sont en train de la marginaliser un peu plus…

  3. Alain d dit :

    Bravo les amis belges, et que l’arnaque américaine est belle !
    Et puis, étant donné la faible autonomie du zingue et sa capacité d’emport très limitée, il faudrait dans un conflit réel une trentaine de F35 et un parquet de ravitailleurs et une bonne escorte pour faire le job d’une dizaine de Rafale !
    Etant donné le cout et rythme de la maintenance sur ces zingues, aucune chance qu’il y en ait même une vingtaine de disponibles !
    Vraiment une superbe affaire………
    Donc chers voisins, en cas de clash, dans le domaine aérien, je pense qu’il ne faudra pas trop compter sur vous?

    • Jean Claude PINCHON dit :

      ni sur nous !

    • John dit :

      8.1 tonnes pour le F35 A et C contre 9.5 pour le Rafale… La différence n’est pas si énorme…
      Le titre, et l’article induisent à arriver à la conclusion F35 = réduction capacité….
      En réalité, la réduction de la capacité est due à la taille de la flotte réduite, et celle ci aurait été la même quelque soit l’avion choisi.
      La cellule du F35 a un plafond de 8000 heures de vol sur 40 ans, donc une limite de 200 heures annuelles. Et pour ne pas taper dans le potentiel, réduire le nombre d’heures de vol de l’aviation est une nécessité, et ce n’est pas une question de coût !
      Donc si il y a qqch qui peut être critiqué à ce moment, c’est la taille de leur flotte, et non pas l’avion !

      • Scipion dit :

        8,1 tonnes dans les soutes ou au total (c’est à dire en utilisant la capacité d’emport sous les ailes)?
        Du point de vue de la furtivite la nuance est importante.

        • B21raider dit :

          de toute façon, on ne verra jamais un rafale emporter 9.5 tonnes de munitions, vu qu’il doit prendre ses bidons sous les ailes pour rallier les longues distances

        • John dit :

          Au total !
          Oui la nuance est importante. Mais pour comparer le Rafale au F35, il est logique de regarder la configuration non furtive il me semble.
          .
          Dans une guerre type Afghanistan, pas nécessaire d’être en configuration furtive pour aller bombarder. La seule raison serait d’avoir une cible bien précise, avec un armement en soute pour réduire la trainée et la consommation de carburant. Mais si besoin est, rien n’empêche le F35 d’être chargé à bloc.

      • Alain d dit :

        4 accroches dans les 2 soutes, pas plus, sans quoi, de face, il aurait une empreinte plus importante, d’ailleurs pas certain que son design est acté la furtivité de face comme priorité.
        Alors que le rafale a une multitude de points d’emport, 15
        Avec 3 réservoirs, il doit peut sans problèmes embarquer 6 GBU et 4 missiles air-air et encore plus avec 1 seul réservoir.
        https://www.meretmarine.com/fr/content/le-rafale-en-version-surarmee
        Le Rafale peut donc assigner, dans tous les cas de figure, au minimum, 2 fois plus de cibles qu’un F35, même en embarquent un Scalp ou un Exocet ou 2 Meteor.
        Donc, vous me faites vraiment bien marrer.
        Parce qu’en milieu aérien hostile, je vois mal des avions partir avec moins de 4 missiles air-air. Et vous ?

        • John dit :

          Le F35 a la capacité d’être « furtif » passivement… Mais il a aussi la possibilité d’installer des points d’emport sur ses ailes, ainsi, il n’a plus seulement ses soutes qui sont pleines d’armement, mais aussi ses ailes.
          Est-ce que cette configuration est aussi efficace que sur le Rafale? Non, car le F35 est le produit de compromis. Mais le F35 a la capacité d’être furtif et non furtif, donc il faut s’intéresser aux 2 pour pouvoir le comparer au Rafale.
          Et il se trouve qu’au vu des conflits asymétriques récents, il est logique d’utiliser le F35 dans cette configuration…

          • Alain d dit :

            « Mais il a aussi la possibilité d’installer des points d’emport sur ses ailes » je sais, ai-je écrit le contraire, juste 2 à l’instant.
            Parce que si missiles à l’extérieur, la furtivité est sacrément amochée.
            « des soutes qui sont pleines d’armement » quoi, ils y mettent des armes en vrac? Juste 2×2 missiles!
            « F35 est le produit de compromis », produit de cons.
            Pas du tout multi rôle.
            Donc dans un vrai conflit avec de l’interdiction aérienne, il faudrait beaucoup de F35, assignés à des taches différentes.
            J’espère bien que si le SCAF se fait, les chasseurs seront toujours multi-rôle et que les drones auront plus que 4 points en soute, ou alors un système de rechargement, pour pouvoir réaliser des attaques au sol tout en protégeant leurs fesses et celles des pilotes dans les chasseurs.
            De plus, il faut penser à l’exportation, vente à la découpe, en morcelé. Parce que de nombreuses nations ne pourront acheter le système total, ou encore l’acheter en un seul contrat.

  4. nimrodwing dit :

    Comment tuer l’aviation futur en Europe ? la Belgique a trouvé la solution, accepter l’achat du F35 bien trop cher et de supprimer les heures de vol pour compenser de leurs pilotes…

    • John dit :

      La Belgique a passé un appel d’offre pour 34 appareils… Donc Rafale, Eurofighter ou F35, même résultat, réduction du nombre d’heures de vol pour que l’avion ne tape pas dans son potentiel et ne dure pas les 40 ans prévus…

      • Didier dit :

        La réduction des heures de vol est ici directement liée aux faiblesses du f35: cher à utiliser (très cher) et difficile à entretenir (cher)

  5. Jacques999 dit :

    Question aux sachants: vraiment les simulateurs permettent de substituer effectivement/améliorer l’entrainement en vol réel? J’imagine que le simulateur permet des tester des situations extrêmes que l’on ne testerait pas en réel. Mais en terme d’expérience / ressenti, est ce vraiment aussi puissant?

    • Fabien dit :

      Je m’avance alors que je suis pas un « sachant », donc prenez aussi en compte les autres avis…
      Les jets modernes proposés des performances d’accélération et de manœuvre époustouflante.
      Le F35 apparaît en retrait face à la concurrence, et tiré profit des ses points forts pour se piloter… Comme un camion de transport.
      Lors des exercices « Atlantic Trident » , chaque pilote se fends d’un show ou simulé des dogfights avant les exercices.
      .
      Pour quel intérêt ?
      .
      Parce qu’encaisser même 5G, c’est passer de 75 à 350 kilos, le tout en contrôlant son appareil. Il me semble que l’on est loin des manèges à sensations où, assis sur un siège, le client n’a qu’à se tenir au siège et peux fermer les yeux tandis que ses entrailles cherchent leur route.
      .
      Mais un pilote n’a pas ce luxe.
      .
      Pour conclure, les pilotes des mirages 2000 ont parfois les vaisseaux sanguins des bras qui éclatent sous l’effet des virages. Aussi je crois que supporter de telles contraintes demande une condition physique et un entraînement qui dort du domaine de la salle de sport du coin.

      • Nenel dit :

        « Parce qu’encaisser même 5G, c’est passer de 75 à 350 kilos, le tout en contrôlant son appareil. Il me semble que l’on est loin des manèges à sensations  »
        Pour avoir testé le vol acrobatique , avec du +4.5 et -1 je te confirme que les manèges à sensation sont peanuts.
        Avec la Breitling on atteint les 6G , limite dans les pommes parcequ’on encaisse plus longtemps. Mais quand on a la chance d’être à côte de leur base d’attache, on ne peut pas passer à côté.

        • Fabien dit :

          Je vois jouer le Rafale solo display… Et oui, j’ai mal pour le pilote assis dedans.
          Sur le fil dédié au naufrage de la frégate Norvégienne, un posteur a intelligemment fait remarquer la puissance d’inertie d’un petrolier… Votre remarque va dans le même sens:
          -un wagon de manège: une tonne pour 2G
          -Un avion de voltige: 7 tonnes pour 6G
          -un avion de guerre en show: 10 tonnes pour 7G

      • robin darbin dit :

        A part les articles dans la presse spécialisée, je n’avais jamais vu vraiment évoluer cet appareil. Il y a de bonnes vidéos sur internet nottamment des présentations de l’armée de l’air néerlandaise. Il faut bien le reconnaitre que l’appareil est impressionnant et il n’a pas l’air de manoeuvrer comme « un camion ». Une autre chose m’a frappé c’est sa laideur, bien plus prononcée que sur des photos.

        • Fabien dit :

          @ robin darbin
          les évolution du F35, c’est comme sa furtivité: les avis sont extrêmes.
          Pour ma part, j’ai lu que seuls les pilotes habilités pouvait outrepasser les consignes de vol, avec des manoeuvres limitées à la moitié du débattement du manche. Quand aux accélérations, un show aérien ne permet pas de se rendre compte de se paramètre car dépasser Mach1 est interdit, comme pas mal de trucs d’ailleurs.
          En France, brûler du carburant pour les hautes vitesses ne se fait qu’en prévenant le contrôleur, et de manière très encadrée.
          Et quand un bang résonne, les riverains hurlent à l’attentat et la presse doit démystifier…

    • Didier dit :

      L’avion étant tout juste capable de voler, les simulateurs doivent en effet être capable de faire l’affaire…

    • Nico St-jean dit :

      @ Jacques999

      Les pilotes de F-35 disent qu’ils n’ont jamais eux une transition aussi « douce » entre le simulateur et l’appareil, la plupart sont d’anciens pilotes de F-16/F-15/A-10. Cela dit, c’est assez logique vu l’évolution des simulateurs en 20 ans. J’ai personnellement essayé le simulateur à Yuma et c’est juste une merveille de technologie complètement déstabilisante. Le hic est que je n’ai jamais voler sur un F-35 de ma vie et que j’ai essayé une version « student » c’est à dire, avec beaucoup d’options en moins comme la partie EW/RWR. Donc vous devriez faire une recherche sur l’avis des pilotes dans les médias. Notamment la première femme certifié sur F-35 qui décrit assez bien la transition sim/F-35.
      .
      Par contre, un simulateur ne remplacera jamais une heure de vol. Il faut les deux.

      • Yannus dit :

        Bonjour,
        Il faut les deux bien évidemment, mais on est plus au XXème siècle ou un pilote est affecté à un avion. On peut donc, sur le même avion, entraîner en conditions réalistes le pilote mais avec le simultateur l’entraîner à avoir les réflexes (gestes) dans de multiples configurations (qui ne sont toujours pas reproductibles en milieu naturel).
        Par exemple difficile de simuler en conditions réelles un scénario se déroulant dans l’environnement d’un pays potentiellement hostile.

    • J.Charles dit :

      Pour tout l’aspect dogfight, pas encore aussi réel que la realite, quoiqu’on s’en approche chaque année un peu plus, mais pour l’aspect procedures, strategie et plan de mission en general, c’est tout a fait adapté. Sur un avion comme le f-35 c represente la plupart des cas d’emploi puisqu’il est peu destiné a du dogfight. donc dans ce cas c’est utile.

    • ScopeWizard dit :

      @Jacques999
      .
      Ben , jusqu’ à preuve du contraire il va manquer les G et probablement une grosse partie du stress positif comme négatif et des sensations désagréables …….
      C’ est un peu comme faire de la télémédecine , pas aussi génial qu’ on veut bien le dire ……….. 😉
      .
      Maintenant , s’ entraîner sur simulateur est indispensable et reste quand même une très bonne chose ………..

    • herciv dit :

      Ce qui va manquer c’est la restitution des mille et un défaut du f-35. Le canon qui tire à côté, les problème de perche de ravitaillement …

  6. Dhaussy dit :

    Çà c’est une bonne nouvelle !
    30% d’heures de vol en moins sur une flotte réduite de 50 à 34 avions … çà fait 50% de nuisances sonores en moins !
    (bon, pour les OPEX on n’en parle pas …)

    • ClémentF dit :

      Ouaip, c’est le moment d’acheter des terrains proches des bases de l’AA belge, les prix vont remonter !

  7. Castel dit :

    Ou plus exactement, essaiera de voler 30% en moins, car ce n’est pas sûr qu’il y parvienne !!!!
    ……..

    • NRJ dit :

      Pour toutes les personnes qui critiquent le F-35 peut-être à tort et à travers et le pensent inférieur au Rafale, j’aimerais votre opinion sur les propos du Général Lanata dans un discours de 2017 : « L’avion de chasse F-35, avion furtif de dernière génération qui entre actuellement en service dans plusieurs armées de l’air européennes, mais aussi en Australie, constitue l’une des illustrations de ce risque de déclassement (de l’armée de l’air NLDR)»

      Ou ceci : « J’observe une pression très importante de l’industrie aéronautique américaine en Europe, avec le déploiement progressif d’un avion de combat de dernière génération, le F-35. Ce dernier change la donne sur le plan des capacités opérationnelles en raison, principalement, de sa discrétion […] et de ses capacités de connectivité : il connecte massivement des informations avec les autres appareils du système de combat aérien »

      Enfin « dans moins de 5 ans, cet avion constituera le standard de référence pour être capable de participer aux scénarios d’engagement les plus exigeants. Il nous revient, aujourd’hui, de décider si nous souhaitons continuer à prendre part, demain, aux engagements de ce type. ».

      Je crois que c’est assez clair. Le chef d’état-major de l’armée de l’air dit lui-même que le Rafale n’est pas de la même catégorie que le F-35 et est nettement inférieur. La liaison des données semblent beaucoup plus avancée chez le F-35, ainsi que sa furtivité. Et grâce à l’achat en particulier du F35 des pays comme l’Australie qui ne jouent pas sur la quantité vont dépasser la France.

      Soit Lanata est corrompu par LM, soit il est temps d’admettre que la Belgique avait peut-être de bonnes raisons d’acheter le F-35.

      • Didier dit :

        … et lanata dans la foulée a entamé une nouvelle carrière auprès des américains…

        • NRJ dit :

          Sous la supervision de l’OTAN et non des américains, et avec comme supérieur le Général français Denis Mercier. Je tiens à le préciser. Il ne fait aucun doute qu’il doit son poste en partie au piston, mais cela n’en fait pas forcement un valet des américains.

      • Carin dit :

        À NRJ
        La réponse à votre question est : Ou se trouve Lanata aujourd’hui?
        Pour qui bosse t’il?

      • jca69 dit :

        Bofff.. Où est le Général Lanata maintenant..? Il ne pouvait pas dire autre chose compte tenu du poste qu’on lui proposait..
        L’hypocrisie se compte parfois au nombre d’étoiles sur les manches.

      • Alpha dit :

        @NRJ
        « j’aimerais votre opinion sur les propos du Général Lanata dans un discours de 2017″
        Déjà traité, à maintes et maintes reprises…
        Le fait qui vous vouliez relancer le débat (pour détourner l’attention ?) montre que vous vous vous complaisez dans une forme d’autisme et que, visiblement, votre sens de l’analyse connaît certaines carences, voire limites…
        Bref, beaucoup se sont échinés à démontrer quels étaient les objectifs du CEMA (sécuriser le lancement F4, SCAF,…) dans son discours, notamment continuer à investir pour ne pas se laisser distancer, mais comme le dit l’adage : »On ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif ! », surtout si ce dernier est perclus de certitudes…
        Bref !…
        Sinon ?… Pour ce qui concerne le sujet de l’article ci-dessus ? Pour le coût d’exploitation ou la MCO en général du F-35 que beaucoup annoncent comme catastrophique pour les forces employant « La Dinde », qui n’est, je le rappelle, toujours pas opérationnelle ? Et pour les 300 appareils « prototypes » construits qui ne volent guère ?…
        Oui, je sais, je sais…. MDR, hein ?!?!…

        • NRJ dit :

          @Alpha
          Je ne vois pas de quoi je détourne l’attention, expliquez moi si vous avez ne fut ce que le soupçon de l’ombre d’une piste.

          Par ailleurs si l’on parle souvent sur ce site des qualités supposées supérieures du Rafale sur le F-35, on ne prend pas forcement en compte que l’ancien chef d’état-major de l’armée de l’air -donc qqun qui n’est pas forcement sans expérience et sans informations sérieuses sur le sujet- était le premier à dire que ce même F-35 surclassait le Rafale. C’est la raison pour laquelle je souhaite avoir l’avis des anti F-35, en particuliers de la part de ceux qui disaient que la Belgique n’avait absolument aucun intérêt à acheter F-35 parce que « le Rafale tout puissant ».

          En ce qui me concerne, j’ai ma propre analyse qui est confirmée par Lanata : le F-35 est un avion qui surpasse tout ceux existant et qui est optimisé pour l’attaque des sites A2/AD (mission qui risque d’être la plus difficile dans les années à venir avec le déploiement des S400 en particuliers et qu’il assure par sa liaison des données et par sa furtivité). Et s’il n’est pas supérieur partout aux avions plus anciens, il n’en restera pas moins à mon avis supérieur globalement dans les missions futures. Cela n’empêche pas que cet avion soit un gâchis industriel. A cause d’un cahier des charges beaucoup trop ambitieux, LM a eu à développer des performances contradictoires (furtivité vs agilité / moteur vertical/ monomoteur, vitesse / monomoteur, etc… Autant de domaines qui sont de vrais avantages pour assurer la meilleure qualité de notre éventuel Scaf) ce qui a fait exploser les prix et détruit les performances globales. En somme pour le prix qui a été payé, les américains ont eu un avion certes supérieur aux avions plus anciens comme le Rafale ou l’Eurofighter, et ce en particuliers grâce aux systèmes embarqués qui sont indépendants de l’avion, mais sans rendre obsolète les avions de 4ème génération et sans permettre d’écraser la concurrence (même si cela reste encore possible, grâce au traitement d’information et aux communications).

          Enfin, le F-35 sera opérationnel. C’est l’avion de l’armée de l’air américaine. Donc il n’y a aucun doute sur ce sujet. Et que je sache, les F-35 ont déjà effectué quelques missions simples d’attaques au sol.

          • Fabien dit :

            @ NRJ
            Bravo, vous venez de délivrer un commentaire juste et équilibré sur la « supériorité » du F35 sur le Rafale.
            Après, il faut aussi comparer les détails qui comptent, et comprendre pourquoi ils comptent…
            .
            Les technologies embarquées du F35 sont encore un point noir sur cet avion.
            Pire, elle vieillissent déjà pour certaines, comme l’EOTS.
            Il y a aussi une différence de philosophie fondamentale entre le F35 qui est l’avion qui fait tout, avec des munitions assez basiques, et le Rafale, qui emporte des munitions plus variées, mais aussi plus autonomes. Et même parfois plus performantes que les armes U.S.
            Elles sont aussi plus chères, car produite en moins grand nombre.
            .
            Pour la Belgique, le F35 est un choix rationnel dans le sens où elle est de fait dans l’OTAN, mais aussi dans l’Europe. Qui pourrait ignorer un pays voisin envahi? Alors que si l’océan atlantique séparre les deux alliés, reconduire un lien fort n’est jamais du luxe.
            Le F35, même imparfait… SURTOUT parce qu’il est imparfait montre le confiance de la Belgique dans son grand allié U.S.
            Pour le reste, l’Europe veille.
            C’est une assurance ceinture et bretelle, en quelque sorte et j’aurais fait pareil à leur place.
            .
            Mais c’est sûr: ils nous rendent pas service sur ce coup là.

      • Clavier dit :

        Lanata se fait abuser par les rodomontades de LM à propos de son avion miracle…..
        En plus, laissant à Bercy le soin de trouver de l’argent, il fait abstraction du coût d’une armée équipée à l’américaine qui finalement n’aura que des va-nu-pieds à combattre….

      • FredericA dit :

        « Soit Lanata est corrompu par LM, soit il est temps d’admettre que la Belgique avait peut-être de bonnes raisons d’acheter le F-35. »
        .
        Soit vous vous méprenez sur les propos du Gal Lanata 😉 Lorsque ce dernier dit que le F-35 « le F-35… change la donne sur le plan des capacités opérationnelles en raison, principalement, de sa discrétion […] et de ses capacités de connectivité : il connecte massivement des informations avec les autres appareils du système de combat aérien « , cela signifie que les USA IMPOSE un nouveau standard dans l’échange de données. Concrètement, les partenaires de l’OTAN ont le «  » »choix » » » entre :
        .
        – Acheter le F-35 et continuer à être interopérable avec les USA (choix que font la plupart des contributeurs de l’OTAN).
        – Ne pas acheter le F-35 et se retrouver déclassé faute de pouvoir interagir efficacement avec les USA et les autres nations alliés. La France se trouve naturellement dans ce contexte puisque le Rafale n’est pas équipé des systèmes apportés par le F-35 (qui a été développé 10 ans après le Rafale, rappelons-le).
        .
        Cette situation est logique puisque la France développe ses propres avions de combat. Par ailleurs, un débat comparable a également eu lieu lorsque les USA ont mis en oeuvre la Liaison 16. Un petit article et (surtout) des commentaires qui éclairent bien le sujet : http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2012/03/14/vous-avez-dit-liaison-16-ou-voyage-en-absurdie.html

      • Frédérick dit :

        A NRJ
        Cela devient épuisant de vous entendre en permanence ramener les sujets AA sur l’opposition entre Rafale et F35. Cela n’est pas le sujet ici même si nous avons bien compris depuis longtemps votre culte voué au F35 et à LM

        • NRJ dit :

          @Frederick
          Ça devient épuisant de vous entendre dire des bêtises. Je n’ai jamais dit que le F-35 était le meilleur avion. Et ce que je dis est exactement en rapport avec le sujet: La Belgique a pris le F-35 contre le Rafale. On a droit à des anti F-35 experts dans votre genre qu’ils opposent au Rafale Merveille du Monde. Tout ce que je veux savoir, c’est ce que vous pensez à la lecture du CEMAA qui n’est pas le moins informé sur le sujet et qui est en plus français…

          En outre mon culte à LM est limité. Si je considère effectivement que le F-35 est globalement meilleur que le Rafale, cela n’empêche pas que ce programme soit un gouffre financier et que les américains (et européens) aient dépensé des fortunes en ayant gâché les performances de leur avion à cause d’un cahier des charges exigeant des performances contradictoires (entre furtivité, moteur vertical, monomoteur, agilité, vitesse, etc…).

      • Dany40 dit :

        @NRJ
        Tu vas avoir des problèmes toi …. 🙂 mais oui tu as en bonne partie raison.

        Le texte que tu cites est un constat clair et sans appel du CEMAA de l’époque après sa visite à l’exercice Atlantic Trident où Rafale et F-35 se sont cotoyés. Certains sur le net tentent de nier son propos ou de le détourner en ne lisant que le premier paragraphe, et en occultant fort à propos le moment où Lanata parle des capacités opérationnelles du F-35 qui, selon lui, « changent la donne ».

        Ce que certains ne veulent pas admettre, c’est qu’aujourd’hui les USA proposent un F-35A à un tarif d’achat équivalent au Rafale et autres appareils concurrents (pas inférieur car le prix belge est réduit par des cadeaux) … alors que le F-35 possède des capacités que ses concurrents non pas ENCORE. Le soucis c’est de vouloir vendre un avion au belge quand on s’appelle Dassault, tout en confirmant que cet appareil sera remplacé par un nouveau modèle furtif dans 20 ans !! Laissant les belges avec un appareil de génération précédente pour encore 30 ans !!

        Les belges l’ont bien dit …. si un des avions européen avait proposé les mêmes capacités que le F-35 à coût équivalent … il y aurait eu match. Seulement voilà ces fameux avions concurrents (Dassault+Airbus pour le SCAF ou le Tempest de BAE+Leonardo) ne sont encore que des projets dont la mise en oeuvre sera bien plus tardive que la date voulue par les belges (eux veulent leurs avions pour 2025 en gros, ces projets ne seront réels que vers 2035 au mieux).

        Alors oui le F-35 est en retard et doit finir sa mise au point … mais i est là et certaines de ses capacités sont déjà 100% opérationnelles et satisfaisantes … et par hasard il s’agit de la furtivité (active+passive) et de la connectivité. Ces fameuses capacités mises en avant par Lanata et qui sont les exigences prioritaires des militaires belges,anglais, canadiens et …. francais !!

        • Carin dit :

          À Dany 40
          Rappelez nous combien de F35 ont les américains?
          En regard de leurs F15/16/18/.
          Non parce que niveau connectivité, un F 35 ne parle qu’a un F 35!!
          Pour tout les autres avions ce même F 35 utilise la L16!!
          Et comme même les ricains n’ont pas les moyens de foutre au rébus leurs F15/16/18 parce que c’est quand même eux qui font la guerre, et ils ne vont pas tarder à en avoir besoin.. et de les remplacer par du F35, qui lui ne la fait toujours pas! Expliquez-nous comment pouvons-nous être largués par cette super, hyper, géniale, démentielle connectivité? Dans la vraie vie, LM est loin d’etre conduite par des cons.. ils équipe leur F35 de la L16, pour justement ne pas être largués.

      • Nenel dit :

        Soit tu es trop c** pour lire entre les lignes. Mais ça doit être trop fin pour toi.

        • NRJ dit :

          Ah oui? Éclaire moi, lumière. Fallait il comprendre de Lanata que le F-35 était moche et nul et le Rafale super méga cool?

          • Nenel dit :

            Comme disait Jean Gabin: » j’parle pas aux c***, ça les instruit. » .
            Reste dans ta médiocrité nrj, va rejoindre ton pote john et faites un p’tit.
            Je ne t’éclairerai pas pour la simple et bonne raison que tu as déjà ton opinion sur des paroles venant d’une personne(Lanata) qui a un QI sûrement plus élevé que le tiens, et donc tu ne peux pas comprendre. Je te propose déjà de passer par la case je m’achète des neurones et ensuite on pourra causer.

          • Fabien dit :

            @ NRJ
            Non: il a bien dit que le F35 était un « Game Changer ».
            Mais le Gral Lanata n’était pas dans un baquet de F35: il était derrière les pupitres à voir un avion de la taille d’un chasseur faire le travail d’un piquet radar et de ses 15 contrôleurs.
            .
            Quand on est tacticien, envoyer un appareil au plus près des combats plutôt que de le laisser à 400 km, sous la vigilance de 2 chasseurs qui pourraient œuvrer en première ligne au lieu de faire les chiens de garde, ça compte.
            .
            balancer les mêmes informations sur des terminaux cryptés plus élaborés que la déjà vieille liaison 16, ça compte.
            .
            Après, voir les états unis intégrer les forces européennes au lieu de simplement les équiper, sa compte aussi.
            .
            Et agiter le risque d’une rupture technologique, -rupture techniquement mineure mais diplomatiquement cruciale- permet de capter des crédits. Parce que l’argent, ça compte pour une armée comme l’AA.

      • toto dit :

        Concernant les propos du CEMAA, il y a eu maintes discussion sur les précédents postes cela ne sert à rien de le ressortir à chaque fois….
        Nous ne connaissons pas ses motivations (demande de hausse de budget……).
        Personne ne dit que le Rafale est supérieur au F35 mais les points suivant sont évoqués:
        1-La Belgique qui est la capitale de l’Europe, je le rappel, achète pour sa force aérienne du matériel Américain ce qui de facto porte préjudice à l’industrie aéronautique de combat Européenne.
        2-La Belgique à qui des moyens limités remplace 50 F-16 par 34 F-35 sachant que au mieux une armée à 70% de ses avions en condition opérationnel (cause maintenance etc…) aura en tout 23 avions prêt au combat… face à combien de Sukoi ou Shenyang ? Ou pire lors une attaque par saturation de drone…..
        A un moment donné la qualité ne peut remplacer la quantité.
        Surtout si c’est pour économiser sur les heures de vol des pilotes, après on se demande pourquoi les AA ont du mal à recruté, les pilotes veulent voler, pas passer leurs temps sur simu pour ça il y a DCS ou Microsoft Flight simu (joke)…….
        3-Ce colonel est de mauvaise foi car si ce n’est pas compatible avec la B61 que vont faire les belges de la centaine de bombe stocké chez eux si ils ne peuvent pas les déployer ?
        4-Nous en revenons au comparatif Rafale / F-35 et aux propos du Colonel ou apparemment la furtivité n’était pas une obligation ….
        Alors je veux bien moi mais si on enlève cet aspect la qu’a de plus le F-35 par rapport aux  » Rafale, Typhoon, Griphen, F-15, F-16V » etc.. ? Il vole moins loin, emporte moins de charge encaisse moins de G et Lockheed est bien connus pour faire gonfler la facture de la MCO, voir les F-16 marocains ……
        Et ne me parlez pas de data fusion bidule cela reste de l’avionique (divers capteurs + +liaison -> vers un ordi centralisateur) et n’est en rien liée à la cellule, limite si c’est si efficace cela deviendra la base de toute force aerienne moderne.

        En conclusion chaque avion à sa doctrine d’emploi il faut arrêter de vouloir tout comparer et donc sur ce site les gens se moquent du F-35 c’est plus parce que:
        Un peu de chauvinisme ne fait pas de mal. : )
        Une critique de ces soit disant appel d’offre car pour la plupart des gens, quoi-qu’en disent les Belges (voir commentaire sur B61) les dés sont pipés..donc peut être que Dassault en a marre de jouer le jeu (répondre à un appel d’offre ça coûte du temps et de l’argent).
        Et puis c’est un site Francais et la France est dans l’Europe…

      • herciv dit :

        Autre possibilité vous avez mal compris les propos du général : le Rafale est un excellent avion largement à la hauteur du f-35 voir plus sur certain point comme la police du ciel, mais les US avec leur puissance financière et diplomatique écrase toute discussion et impose un standard boiteux.

      • ScopeWizard dit :

        @NRJ
        .
        Indépendamment de toute analyse objective uniquement basée sur du solide et du concret , je choisis de vous répondre selon un angle très différent que vous trouverez pour le moins « inattendu » ( bof , quoique …… 😉 ) …………
        Celui du sentiment avec toute sa potentielle ou possible part de subjectivité ………….
        .
        Toutefois , cela n’ exclue nullement de s’ appuyer sur quelques connaissances de base ………….
        .
        Depuis le début du programme JSF , je considère que les USA sacrifient beaucoup trop les qualités aérodynamiques pourtant en nette amélioration depuis le F-117 super-méga-anguleux en passant par l’ élégant B-2 et jusqu’ au F-22 , deux avions qui grâce aux progrès des calculateurs embarqués ont permis de revenir à des formes aérodynamiques plus « conventionnelles » et donc de ce fait mieux adaptées à la recherche de performances , qualité pour l’ instant encore indispensables sur tout avion de combat qui se respecte .
        .
        En effet , les constructeurs US et vraisemblablement leurs commanditaires de l’ Air Force et de la NAVY privilégient la « furtivité » face à la capacité de détection du RADAR ; c’ est bien , mais à ce moment-là quid de la signature infra-rouge , quid des progrès des systèmes radars qui à leur rythme continuent d’ évoluer eux aussi en parallèle , quid de la détection par ondes sonores , ou tout simplement quid de la détection par mouvement de type visuelle ?
        .
        ???
        .
        Donc , tout miser sur cette recherche de « furtivité » au RADAR impose au moins deux choses : la forme et sa compensation .
        .
        En effet , étant-donné leur forme qui est le signe même de leur furtivité , étant-donné leur modernité d’ avions « instables » , ces appareils répondent à des impératifs qui sont en complète contradiction avec le vol ……..
        .
        Vous connaissez le Mirage 2000 ? L’ un des avions de combat modernes les plus fins et élégants qui n’ aient jamais été dessinés , en tous cas le C ou le -5 ; et bien cet avion a été conçu à la différence de ses prédécesseurs comme « instable » , il lui faut donc des CDVE assistées par ordinateurs pour pouvoir voler sinon ce n’ est qu’ un pavé ……….
        N’ empêche que doté de tels dispositifs le Mirage 2000 devient une libellule , sa forme très aérodynamique le permettant malgré son « instabilité » qui associée à ses systèmes compensatoires en font un jet de combat encore plus maniable et manœuvrant qu’ un Mirage F1 « stable » par exemple ……..
        Le F-16 et le Rafale obéissent au même principe dont les balbutiements remontent au CF-105 Arrow canadien de chez Avro dans les années 1950 ………..
        .
        Sur un « furtif » de combat , vous avez à la fois cette conception « instable » et une forme qui n’ arrange rien ; ce qui fait que non seulement vous devez le barder de systèmes compensatoires à l’ instar du 2000 par rapport à cette « instabilité » que vous devez impérativement compenser , mais en plus vous devez compenser , impérativement là aussi , ses très mauvais choix aérodynamiques !
        .
        À la sortie , vous obtenez un avion improbable , très étudié du plus petit boulon externe ou rivet interne à ses matériaux , etc , donc rien que pour ça il va coûter très cher en R&D , vous rajoutez à ça une ultra-modernité indispensable afin d’ être au niveau voire au-dessus de ce que la concurrence fait de mieux en termes d’ armement , d’ avionique , etc , enfin vu que votre engin se doit d’ être un minimum performant malgré une forme qui ne le permet pas , vous allez devoir vous débrouiller pour lui donner un niveau acceptable de performances selon l’ usage auquel vous le destinez !
        En quelque sorte c’ est la quadrature du cercle sachant que plus vous voudrez qu’ il soit performant , plus vous voudrez qu’ il « sache » faire de choses , et plus ce sera compliquer les équations …………….
        .
        J’ en conclue quoi ?
        Eh bien tout simplement que le F-35 est beaucoup trop ambitieux pour l’ époque à laquelle il a été pensé puis conçu , qu’ aujourd’hui les USA feraient certainement bien mieux , que le F-35 essuie les plâtres et qu’ il ne tiendra jamais ses promesses contrairement à un F-22 tout aussi improbable mais moins ambitieux , ce qui fait que les US ont pu concentrer leurs efforts sur ce pourquoi cet avion existe et lui donner un niveau de performances bien plus poussé sans avoir à sacrifier grand-chose .
        .
        En résumé , le F-22 est réussi , même si lui aussi a son lot de problèmes et peut encore évoluer , tandis que le F-35 ne l’ est pas déjà parce que sa conception à un seul réacteur n’ est pas bonne et parce que « qui trop embrasse , mal étreint » , ce qui ne signifie pas pour autant que le F-35 soit condamné à rester éternellement dans le camp des mauvais avions , il peut lui aussi devenir un bon appareil , la question étant : quand et à quel prix et pour combien de temps ?
        .
        Et alors , le Rafale dans tout ça ?
        Ben , le Rafale est une synthèse , une sorte d’ aboutissement de ce que Dassault sait faire de mieux depuis le Mirage III de la toute fin des années 1950 , il combine à la fois tout un savoir-faire d’ excellence , une expérience et répond à ce pourquoi il a été pensé puis conçu : une très grande polyvalence .
        Par contre , le Rafale est plus « ancien » , n’ est pas aussi « furtif » au RADAR que le F-35 , n’ a pas été décliné en ADAV ou ADAC , n’ est pas bon marché pour autant ; n’ empêche qu’ il s’ acquitte de l’ ensemble de ses missions avec succès y compris dans sa version embarquée , sa fiabilité est au rendez-vous , il évolue toujours et parvient même à innover , son niveau de performances est très acceptable , sa manœuvrabilité exceptionnelle , et son avionique qu’ elle soit de vol , de navigation , ou de combat est de tout premier ordre de même que l’ armement dont il dispose ………….
        .
        Le Rafale est donc bien plus réussi que le F-35 ; cependant personnellement , je ne pense pas que ces deux machines soient à ce point comparables , les marchés sont une chose , les avions en eux-mêmes une autre .
        .
        Quelques explications complémentaires maintes fois postées ( zappez si vous savez ) ………….
        .
        Comme vous devez le savoir , un avion vole et s’ envole grâce à la portance que génère ses ailes ; cette portance est le résultat des forces qui s’ exercent sur l’ avion en mouvement dans l’ air , la portance s’ exerce perpendiculairement à la direction dudit mouvement …………….
        Le seuil de portance dépend du poids , de l’ aérodynamique et varie en fonction des vitesses au-dessus de laquelle l’ appareil ne décroche pas suivant ses différentes incidences ; une sorte de dépression d’ air se créée « aspirant » l’ appareil vers le haut tout en générant de la traînée ( force de résistance à l’ avancement ) ou si vous préférez la déviation du flux d’air vers le bas sous l’aile ( l’ intrados ) crée par réaction une force vers le haut ( l’ extrados ) ; ce qui donne la fameuse portance .
        .
        La portance doit donc être maintenue : pour ce faire l’ avion a besoin d’ une propulsion permanente qui lui donne la vitesse nécessaire afin de se maintenir en l’ air même s’ il dispose d’une vitesse de décrochage maximale relativement basse surtout grâce à toute l’ assistance électronique , informatique , aux commandes de vol électriques , etc , etc ……….
        .
        Plus il est stable , plus son aérodynamique est bonne , et moins en fonction de son poids les conditions de maintenance de cette portance nécessiteront d’ efforts de propulsion , de barder l’ avion d’ équipements électroniques compensatoires ou de dispositifs aérodynamiques comme les volets hypersustentateurs que l’ on trouve sur les becs de bord d’ attaque d’ un Mirage 2000 par exemple ( mais que l’ on rencontrait déjà sur le Mirage F1 ) , ce sera tout le contraire sur un avion instable et encore plusieurs crans au-dessus sur un « furtif » ……………
        La puissance moteur servant au combat ( évolutions brusques , accélérations , incidences ) , pour l’ emport de charges tout en volant vite ( contraintes de poids , contraintes aérodynamiques ) , pour le décollage ( sur courte distance et lourdement chargé ) , elle est toutefois moins utile pour le vol proprement dit comme un vol de convoyage de plusieurs milliers de kilomètres à haute altitude , donc plus l’ avion est aérodynamiquement fin , mieux c’ est car le besoin de puissance étant plus faible l’ avion consommera moins ……..
        .
        Bref , lorsqu’ en 1978 Dassault met au point le Mirage 2000 qui vole pour la première fois le 10 mars 1978 , ce Mirage est le premier à être doté de CDVE ( Commandes de Vol Électriques ) qui sont justement là pour faire à la place du pilote ce que lui ne peut plus faire car cet avion est de conception « instable » , c’ est à dire que contrairement à ses prédécesseurs comme le Mirage F1 , le foyer de portance se trouve en avant de son centre de gravité et non à l’ arrière ( avion « stable » ) , ce qui lui donne une tendance naturelle à cabrer plutôt qu’ à piquer , ce qui est bien mieux pour un avion de combat moderne sauf que sans ces CDVE , le Mirage 2000 devient impossible à piloter ; le pilote est donc assisté par une sorte d’ Intelligence Artificielle qui s’ acquitte de la tâche sans que le pilote ne soit même conscient de tout ce que font les divers organes de son avion .
        .
        Approfondissons ………….
        Au départ , les CDVE appelées également « fly by wire » ne sont qu’ une évolution des commandes de vol traditionnelles actionnées par le pilote à l’ aide d’ une liaison mécanique .
        Le perfectionnement de cette technologie permet dès les années 1950 de supprimer cette liaison mécanique grâce aux progrès des servo valves électro-hydrauliques ( sorte de distributeur qui produit une sortie hydraulique proportionnelle à un signal d’entrée électrique en utilisant un dispositif de rétroaction ) puis , lors de l’ apparition et de la mise-au point de calculateurs numériques rapides , cette fois c’ est au pilote lui-même qu’ incombe de modifier son pilotage ……………
        .
        Comme évoqué plus haut , à présent , ce n’ est plus lui qui à chaque fois détermine le mouvement des gouvernes dont il contrôle les effets à l’ aide des instruments de bord qui lui donnent nombre d’ indications censées le guider par rapport à tout ce qu’ on lui a appris et compte-tenu des possibilités de son appareil , de son domaine de vol ; avec des CDVE équipées de tels systèmes informatiques , le pilote , en quelque sorte , ne fait plus qu’ imprimer les mouvements à l’ avion qui grâce à tous ses calculateurs détermine , lui , les manœuvres maximales possibles et actionne l’ ensemble des gouvernes en fonction de cela en prenant en compte autant de paramètres que la vitesse , l’ incidence , l’ altitude , le rayon de giration ( virage ) etc …………
        .
        Ce qui fait que non seulement , hormis les contraintes physiologiques inhérentes au pilotage de jets de combat à hautes performances ( les « G » subis et encaissés , la durée et l’ intensité d’ un engagement générant des tensions ( stress ) , la durée parfois très longue d’ une mission jalonnée de ravitaillements en vol ) , plus aucun effort physique n’ est nécessaire afin de piloter l’ avion , ce qui présente l’ avantage d’ épargner de la fatigue mais aussi , autre avantage et non des moindres , cela permet à l’ appareil de ne jamais sortir des limites maximales de son domaine de vol , de ne jamais aller plus loin que ses possibilités , donc de ne jamais se retrouver en difficulté ; bref , tout seul , l’ avion ne prendra pas de risques pour sa sécurité .
        .
        En revanche , l’ inconvénient majeur réside dans le fait que ces CDVE si elles accroissent considérablement la manœuvrabilité de l’ avion qui en est doté , le transforment en brique volante en cas de panne selon sa conception aérodynamique , en particulier sur les chasseurs de combat modernes « instables » ……….
        .
        Imaginez-vous ce que cela donne sur un « furtif » et la complexité de la tâche à accomplir tant tout devient plus compliqué à tous les niveaux puisque vous devez dès le départ faire l’ avion avec une mauvaise aérodynamique tout en lui conservant son instabilité naturelle , d’ où de l’ électronique en pagaille , des moteurs beaucoup plus puissants , , beaucoup de carburant à emporter en interne donc une masse max au décollage plus importante , etc ……….
        .
        En bref , un « furtif » de combat équivalent d’ un Mirage , d’ un Rafale , d’ un Typhoon , d’ un Gripen , ou d’ un Tornado , c’ est un autre Monde …………..
        Alors certes , nous sommes en droit de saluer un tel exploit sauf que l’ avion doit être réussi ; l’ est-il ?
        Pour l’ instant : NON .
        Cette recherche de « furtivité » , est-ce pour autant la Panacée ?
        NON PLUS .
        .
        Comprenez-vous mieux les positions de ceux qui en ont après le F-35 et qui trouvent que cet avion est beaucoup trop surfait tant en réputation qu’ en ventes ?
        .
        À vous de me dire …………. 🙂

    • Didier dit :

      Vu la disponibilité de l’engin ils devraient plutôt viser 50/60% en moins…

    • John dit :

      200 heures de vol par années par avion… ça fait 2% du temps, ou 42.8 heures disponibles pour l’entretien après chaque heure de vol…
      (le nombre d’heures d’entretien mentionné pour chaque appareil est le nombre cumulé passé par tous les mécaniciens à entretenir l’appareil, et pas le nombre d’heures où le F35 est cloué au sol…

  8. Renard dit :

    Tant d’heures de vol en moins avec tant d’avions en moins, finalement ça fait moins au bout du compte… Ca me rappelle le faire mieux avec moins où un chef d’entreprise démontait la chose en disant qu’au bout du bout ça faisait moins.

  9. patrick tiso dit :

    Avec un ministre belge de la défense avec un nom pareil, on comprend mieux son choix, peut-être pas totalement désintéressé.

  10. Meiji dit :

    L’Armée de l’air Belge a commandée en tout 160 F16.
    Il en reste encore une cinquantaine, plus quelques dizaines en réserve.

    Le F16 restera un excellent avion, surtout pour la police du ciel pour un petit pays comme la Belgique, ou allez jouer avec les vieux MIG Russes dans les pays Baltes, voir dégommer du djihadiste en pickup Toyota.

    Mais là franchement, elle va être belle la composante Air. Plus que 34 avions (dont 8 resteront aux USA), 30% de vols en moins, ça en fait combien de disponibles dans 10 ans?
    5, 7 peut être?

    Tout ça pour une diva hors de prix qui est moins efficace qu’un F16 dans pleins de domaines. Bon paraît qu’il est semi furtif, et qu’il peut emporter une B61, c’est a se plier de rire.

    Sont balèzes les Américains, a quand un pistolet laser commandé à 3 exemplaires pour remplacer
    les 5000 FN SCAR de la composante terre ?

    • Dany40 dit :

      @Mejii

      Le colonel fait une jolie réponse polie pour ne pas froisser les voisins français mais il vend pas mal de vent dans ses propos.

      Les belges ne voulait pas d’un avion furtif mais l’appel d’offre parle de furtivité pour les missions de SEAD ??? Quand on sait que presque tous les constructeurs sont lancés sur des projets d’avion furtif car les militaires de bien des pays veulent du furtif pour le SEAD … on ne peut que sourire surtout quand il ajoute « sinon les français devraient acheter des F-35 ». Bien sûr que la France n’achète pas de F-35 mais par contre elle est lancée sur le projet SCAF devant lui fournir un avion furtif pour remplacer le Rafale dans 20 ans ….

      Bon sinon …. si le F-35 était seulement « semi-furtif » cela se saurait. Si on peut lui trouver des défauts c’est un minimum d’admettre que sa furtivité est bien réelle. Et concernant la « diva », il y a encore moins d’un an on nous expliquer que le F-35 serait hors de prix. Aujourd’hui les belges achètent le F-35 à un tarif équivalent aux avions de génération précédente (F-18, Rafale, Typhon, Gripen) démontrant que son prix d’achat est largement compétitif.

      Reste donc, comme presque dernier angle d’attaque contre le F-35, son coût à l’heure de vol. Cette problématique est réelle, et si les promesses de structure d’usage avec économies pour le F-35 faites par le colonel seront à vérifier dans les faits, ce qui est sûre c’est que le coût de l’heure de vol du F-35 actuel n’est pas le coût définitif. Cette valeur aussi va baisser …. arriveront t’il à le faire baisser de +30% à +10% par rapport au F-16 ?? nous verrons bien.

      • Royal Marine dit :

        C’est tout dit!
        Pour comptabiliser les heures de vol… Il faudrait déjà qu’il vola!
        C’est con pour un avion…
        Et puis cette manie de présenter le F35 comme un chasseur, capable de dog-fight, alors que ce n’est qu’un bombardier, devant être accompagné par des F22 pour aller au combat… (Voir doctrine US…)

      • Vince dit :

        Il a déjà été répondu 100 fois à ces arguments. Le F117 aussi est furtif.

      • Alpha dit :

        « Aujourd’hui les belges achètent le F-35 à un tarif équivalent aux avions de génération précédente (F-18, Rafale, Typhon, Gripen) démontrant que son prix d’achat est largement compétitif. »
        Pas exactement…. Ce sont plutôt les USA qui ont offert « La Dinde » à un prix avantageux, car ne pouvant pas rivaliser sur les offsets avec les propositions européennes.

  11. Gremlins dit :

    Parfait.

    Avec 53 F16 les Belges en projetent grand maximum une demi douzaine d’appareils en même temps sur les divers points chaud du globe. Autant dire qu’à l’arrivé de la brique volante, les engagements se limiteront à 2 ou 3 appareils.
    Peut-on encore parler d’engagement ?

    Le calcul est vraiment simple pour les élu Belge. Si guerre majeures il doit y avoir, les Américains et le reste de l’Europe nous aideront.
    Pour les autres engagement on dira qu’on peut pas.

    On est pas gatté avec nos dirigeants mais la bas c’est pire.
    Europe = FINEX.

  12. Malviras dit :

    50 F 16- 30 % = 35 F35. Donc , les pilotes de F35 voleront le même nombre d heures que les pilotes de F 16. CQFD.

    • mesnews dit :

      Oui mais faut il comprendre comme ça ? ou n’est ce pas plutôt 35 F35 – 30% = 24, donc 50% d’heure de vol en moins qu’aujourd’hui ? Il me semble que c’est cette deuxième solution qu’il faut comprendre … Et ça finira comme pour la suisse : quand un avion devra être accompagné par un avion militaire en dehors des heures de bureau, la Belgique demandera à la France de le faire …

  13. TINA2009 dit :

    Bsr à tous !

    Encore un exemple patent de la politique en oeuvre , politique industrielle s’appuyant sur une idéologie totalement destructrice pour le souverainisme de chaque pays, les valeurs de chaque pays et les valeurs de chaque ethnie – et les valeurs de chaque civilisation, l’oubli volontaire de l’histoire propre de chaque pays.
    Les arguments avancés par les mandatés ci-dessus ne se cachent même plus : On a pris telle décision pour telle dotation de matériel . C’est un materiel non opérationnel , mais moyennant une organisation spécifique, il permettra une maîtrise toute relative du coût global du matériel sur la durée totale d’utilisation du matériel F35!!!
    PS : Le COLONEL VAN PEEE est à la retraite , à quelle date , de mémoire ????? Et il a prévu de terminer ces jours à HONOLULU???? TAHITI????? GUERNESEY ou JERSEY?

  14. lym dit :

    C’est clair que le simu va permettre de contraindre encore plus les HDV qu’elles ne le sont déjà! Mais bon, vu son nom c’est un « belge » batave. Pour ce qui est des « problèmes », je pense qu’il n’a pas fini d’en avoir avec cette dinde. Niveau entretien tout le monde souligne que cet avion est un cauchemar actuel et en devenir mais pour lui c’est tout bon!
    On l’invite à un diner le mercredi?

  15. PK dit :

    Comme les vrais coûts vont exploser quand les avions seront vraiment livrés (on ne parle même pas d’opérationnel), ils vont faire quoi ? diminuer de 70% ? de 100% ? de 150% ?
    .
    Grande braderie : dans dix ans, les pilotes belges offrent des heures de vols aux pilotes des autres pays pour rentabiliser la MCO désastreuse du F-35…
    .
    On n’a pas finit de rire : faut dire que mélanger une histoire belge avec le F-35, on avait tous les ingrédients pour faire un cocktail… explosif ! (je vous ai épargné le molotov pour éviter les sempiternels anti-poutine !)

    • Szut dit :

      C’est clair que les belges n’ont pas tenu compte de votre avis éclairé et tellement bien documenté.

  16. Albatros24 dit :

    Formidable cet avion : on n’arrête pas le progrès.
    Et le budget de l’Etat belge est ponctionné de combien ?

  17. Patrick CASSARD dit :

    Y a bien que les Belges qui peuvent se retrouver dans des situations pareilles…

  18. aleksandar dit :

    Pourvu que tous les pays européens achètent cet avion !

  19. Wondurfou dit :

    Le cheval de Troie est en place … Bravo la Belgique !

    • Edoaurd dit :

      Ceci dit, ils ne sont pas les 1ers…

      • Didier dit :

        Non mais les autres se sont fait embobiner il y a 15ans avec des promesses mirifiques… Là, on sait que tout est faux et que l’avion est un pièges à cons… Et eux sautent dedans à pieds joints…

  20. TINA2009 dit :

    Ps :
    – Beaucoup de similitudes avec notre « Ami » VOLTAIRE -bourgeois et affairiste militaire- ,ou encore l’Ancien Evêque D’Autun Démissionnaire , Charles Maurice de TALLEYRAND -PERIGORD – également affairiste militaire-…. Même philosophie , Mêmes Objectifs…. Mêmes conceptions idéologiques…. Nous ne sommes , en 2018, QUE DE LA CHAIR A CANON pour l’immense majorité des humains et non humains – tous de la matière organique JETABLE!
    – Beaucoup de similitudes avec la trilogie  » LE SEIGNEUR DES ANNEAUX » …. Normal , la trilogie est devenue réalité par ceux là même qui viennent de vendre 34 F35 à la Belgique!
    « UN ANNEAU POUR LES GOUVERNER TOUS , UN ANNEAU POUR LES TROUVER. UN ANNEAU POUR LES AMENER TOUS , ET DANS LES TENEBRES LES LIER ! ».
    –> Souhaitons que des forces se soulèvent en Italie, Belgique, Pays-Bas , Royaume -uni, Allemagne, Tchéquie, Autriche, Slovaquie, Serbie, Croatie et France pour rejeter cette idéologie !

  21. Dimitri dit :

    Ne riez pas, ça doit être la même pour nos Rafales par rapport aux Mirage 2000 ou F1.

    • Hermes dit :

      A ceci près que notre taille permet de conserver un nombre minimum d’avion qui reste relativement correct (bien que trop bas, mais c’est toujours trop bas…)
      .
      De plus, le Rafale est relativement lowcost à l’heure de vol, pas dit que nos Mirages coûtent beaucoup moins cher aujourd’hui…

    • Gremlins dit :

      Un tel manque de culture prête à sourire.

  22. petaf dit :

    ça veut jouer les riches en s’offrant de beaux jouets qu’ils ne faut pas abimer , comique …

  23. Fabien dit :

    Quelle bonne idée… Qu’attend t’on pour faire pareil avec nos Opex ?

  24. Carin dit :

    Dire que ce colonel a mis des années pour en arriver là… et qu’il est obligé de dire ca!!!
    Pauvres pilotes belges.. qui vont devoir voler sur simulateur la plupart du temps, sans toucher leur nouveau joujou .
    Déjà qu’ils devaient partager leur participation au levant…

  25. Thinker dit :

    Loooooooool ! Désolé mais les meilleurs blagues Belges sont celles qui durent pendant longtemps. Avec le sketch du F35 on est parti pour des années de fou rire.
    Et les officiers Belges peuvent bien aller se faire **** avec un manche de pioche: leur état a fait un choix souverain alors qu’ils n’aillent pas rendre responsable ces malheureux Français des futures déconvenues qu’il engendrera. C’est ça l’indépendance et la souveraineté: on est seul responsable de ses malheurs.

    • Hermes dit :

      Le meilleur ça sera après la première année de service au sein des forces..
      .
      D’autant que niveau Belgique ca fait beaucoup de bruit car c’est une décision Flamande, et que la Belgique est au bord de la scission…

  26. v_atekor dit :

    Ah ben voilà une mesure écologiqe efficace ! Trump pourra même présenter ça comme un apport aux accords de Paris !
    .
    Ok je =>[]

  27. jag dit :

    Et les OPEX on n’en parle plus….

  28. cipal dit :

    une des meilleures histoires Belge depuis longtemps !

  29. Lagaffe dit :

    Ce brave colonel a beau avoir appris par coeur la plaquette commerciale de LM sur les avantages futurs (et pour l’instant purement théoriques) du F-35, je doute fortement des « gains » financiers réels du projet pour la Belgique !
    A mon avis les « réductions » de prix d’achat vont très vite être absorbé par des coûts de maintenance exponentiels…

  30. Motox1 dit :

    Eh oui ils n’ont pas fini d’ettoner ces Belges… toujours aussi créatifs dans la connerie et la blague… bientôt ça sera « nous avons décidé de payer les avions mais on les laisse chez LM, puisque ca risque d’être cher de les faire voler.. »

    • John dit :

      Et vous représentez bien le cliché français (centre du monde, arrogant, condescendant, meilleur….).
      Ils ont commandé un nombre d’avions inférieur, et vont voler moins… Quelque soit l’avion choisi, ils auraient volé moins.
      Peut-être n’avez-vous pas lu qu’ils étaient en-dessous du budget annuel concernant le coût d’exploitation de l’appareil…
      En gros, les nations achètent un avion dont la cellule a un potentiel donné en nombre d’heures de vol. Ce potentiel est protégé en limitant le nombre d’heures de vol par année pour s’assurer qu’il dure la durée initialement prévue, ici 40 ans.

      Et quand on parle de 30% d’heures de vol en moins, ce n’est pas 30% par appareil, mais 30% pour l’ensemble de la flotte, avec une flotte plus petite que la flotte de F16 !
      En effet, il y a 44 F16 opérationnels, remplacés par 34 F35…
      Faites le calcul, ça fait 23% d’avions en moins, donc un nombre d’heures de vol supérieur par avion !

      • Didier dit :

        Complexé ?

        • John dit :

          Lisez le commentaire auquel je réponds…
          Et je ne suis pas belge, donc votre hypothèse est ratée…
          Et je parle de cliché, et pour moi, un cliché est généralement faux… Mais il y a des personnes qui entrent dans ce cliché…
          P.S.

      • lym dit :

        Il a été dit précisément ceci: « on va voler 30% d’heures en moins. Car on aura moins d’avions et on s’exercera davantage sur simulateur. »
        Et avec 23% d’avions en moins, le compte n’y est pas pour atteindre 30% de réduction d’HDV. Il faudra pour cela que les nouveaux avions volent environ 10% de moins, unitairement, que les actuels pour y arriver.
        Vous faites de l’arithmétique belge?!

        Pour le reste, la durée de service des avions furtifs a jusque là été toujours très loin de leurs équivalents non furtifs (le F15, antérieur au F117, se vends encore alors que ce dernier est arrêté depuis un bail… pour ne parler que chasseurs bombardiers): Complexes à entretenir avec le coût qui va avec (y compris stockage), dès que leur furtivité est mise a mal (quelques années) le jeu n’en vaut tout simplement plus la chandelle et ils dégagent bien avant leurs ancêtres! Aucune raison que cela change avec le F35, bien au contraire.

        Le refus de les livrer aux Turcs résultant de l’achat de S400, craignant le plus probablement de donner alors tout loisir aux russes de travailler à leur détection en profitant de ce système en réseau, devrait quand même alerter! Mais bon, les russes pourront upgrader les S300 syriens et travailler sur la dotation israélienne quand ils le voudront… A la différence que ceux là ont été en grande partie financés par l’aide US, ce qui n’est pas le cas des belges. Et qu’ils ne doivent pas compter que sur la furtivité mais aussi leurs propres systèmes de guerre elec, qui donnent déjà aux F16 une liberté d’action démontrée.

        Les belges auront réussi à planter un couteau de plus dans le dos de la défense européenne, tout en devant limiter l’entraînement de leurs pilotes en réduisant leur nombre à un niveau bien faible… et les opérations extérieures face a tout matos antiaérien russe/chinois assez évolué pour permettre de les caractériser!

        Que des sources d’économies pour un avion dont on se servira peu! Mais la question, c’est pourquoi l’avoir acheté???

        Revell fait de très belles maquettes, Van Pee n’aurait-il pas pu simplement en mettre une dans son bureau???

        • John dit :

          Erreur sur les nombres, j’ai pris en compte uniquement les appareils disponnibles pour la chasse, et pas les appareils d’entraînement… Il y a 53 appareils (maintenant qu’un a brulé.
          Donc la flotte suivante sera 36% plus petite que la flotte actuelle…
          Mea culpa.
          Et comparer le F117 au F35 est assez surprenant… Ces deux appareils ne sont pas du tout dans la même catégorie… Ils ont un paramètre en commun, la furtivité…
          Les données sur le F22 existent et celles ci peuvent être légitimement utilisées pour estimer les capacités qu’aura le F35 à effectuer ses heures de vol ou non…

          Et il y a une incompréhension quant à la furtivité il me semble… La furtivité n’est pas la capacité à disparaître au radar, mais la capacité à rendre la surface radar suffisamment petite pour que celle-ci soit (très) difficile à détecter. Mais ce n’est pas impossible.
          Après avoir investi autant d’argent dans un appareil, il serait ridicule de laisser un partenaire travailler avec l’avion le plus « important » (en nombre) de l’OTAN alors que le radar russe pourrait accumuler des informations qui servent à l’ennemi potentiel principal… C’est du bon sens.
          Et avec suffisamment de travail avec l’appareil et le radar, il serait possible de le détecter… L’idée pour le moment est d’arriver à ce moment le plus tard possible !

      • Hermes dit :

        Si plusieurs de mes collègues sont plutôt arrogant (je n’ai jamais compris en quoi c’était un trait français étant donné qu’on le retrouve chez tout le monde… Y compris vous John).
        .
        Pour le nombre de F16 il me semblait qu’ils étaient plus nombreux ? J’ai lu 53 à plusieurs emplacement ?
        .
        Pour ma part le fait de diminuer le nombre d’heure ne me choc pas vraiment, et de toutes façons pour critiquer l’impact s’il doit l’être, il faudra attendre la fin de la première année de mise en service.
        Mais en me balladant sur les divers fofo Belge, j’ai cru comprendre que cette décision Flamande était loin de faire l’unanimité en plus de raviver un sentiment de scission Flandre/Wallonie .
        Auriez vous l’amabilité de m’expliquer en quoi l’année prochaine est si crucial sur ce sujet ?

        • John dit :

          Je ne suis pas belge donc je n’ai pas plus d’information que vous…
          Et je parle bien du cliché du français arrogant, et bien que certain représentent ce cliché, je considère qu’il ne s’agit que d’une minorité… Mais en l’occurrence, le commentaire auquel je réponds est arrogant et condescendant…
          En effet, je me suis trompé dans les chiffres (pas pris en compte ceux utilisés pour la formation).

          Pour moi, le point principal est qu’il y a l’hypothèse automatique que cette réduction est dû au choix du F35 qui est tellement mauvais qu’il réduit le nombre d’heures de vol annuel…
          Or dans ce cas, c’est juste la taille de la flotte qui fait que le nombre d’heures de vol ne peut être le même sans taper dans le potentiel de la cellule du F35. Pour qu’il dure 40 ans, il faut réduire le nombre d’heures de vol.

      • Alpha dit :

        Ça rame mon cher John avec vos calculs « savants » ! 🙂
        Sérieux, n’avez vous pas l’impression d’être inaudible ? Hum ?…
        PS : Pour ce qui est du cliché français (centre du monde, arrogant, condescendant, meilleur….)… Je crois que les anglo-saxons, et spécialement les nord-américains n’ont rien à nous envier sur ce point là !… 😉

        • John dit :

          Ce ne sont pas des calculs savants…
          Je cherche simplement à dire que la réduction du nombre d’heures de vol est dû à la réduction de la taille de la flotte…
          Le titre insinue que le choix du F35 en est la cause… Et ici, pour ce point particulier, le problème est le volume d’avions défini par l’armée belge et pas l’appareil choisi.
          ..
          L’appel d’offre mentionnait 34 appareils.
          La cellule du F35 a un potentiel théorique de 8000 heures.
          Pour le Rafale c’est 7500 heures.
          Donc en théorie, avec le Rafale, le nombre d’heures de vol annuel aurait été inférieur !
          .
          Et je ne dis pas cela en prenant en compte des problèmes de maintenance du Rafale. Je dis que pour préserver la capacité de la cellule à effectuer ses 40 ans, selon le nombre d’heures de vol théoriques de la cellule, le F35 permet de faire plus d’heures de vol annuellement dans ces circonstances !
          Maintenant dans le cas d’un conflit à haute intensité, le F35 serait probablement (car l’expérience du F35 n’est pas encore suffisamment grande pour se faire un avis définitif) pénalisé face au Rafale avec une capacité inférieure à rester dans le ciel !

    • bruno dit :

      c’est une assurance le f35 . mais pour nous les vrais emmerdes arrivent toujours de la belgique

  31. Guy Dejaiffe dit :

    Les israéliens ont utilisé le F-35. ils en recommandent. ..il est si mauvais !

    • c dit :

      renseignez vous mieux, ils voulaient des f15 mais on leur donne des dindons et tant que vous y êtes, dites nous à quelle occasion ils ont été utilisé , merci .

      • Dany40 dit :

        @C

        Je vous invite à vous renseigner mieux …. oui les F-35 israéliens ont participé à leur première opération et non Israël ne voulait pas de F-15 plutôt que des F-35. Ils veulent quelques F-15 pour attendre d’avoir tous les F-35 prévus.

        • Didier dit :

          Non, Israël veut des f15 en nombre à côté de quelques f35 (avion des 2 premiers jours).
          Ils sont juste obligés de prendre plus de f35 car ces avions sont gratuits et tonton sam limite les choix disponibles.
          Quand à la réalité du f35 en action… Faut voir. Pas certain qu’il soit sorti de l’espace aérien hébreu.

        • Alpha dit :

          @Dany40
          Si, les israéliens voulaient des F-15, mais les USA ont refusé pour leur refourguer « La Dinde » après avoir accepté que cette dernière soit équipée de matériels israéliens….
          Et depuis août dernier, ils veulent au moins un escadron de Boeing F-15 « Silent Eagle » afin de venir combler, d’une part le vieillissement des F-15 les plus anciens, mais également de combler le faible nombre de F-35 qui seront finalement achetés.
          Renseignez-vous…Mieux…Beaucoup mieux …

      • Guy Dejaiffe dit :

        Vous n’avez rien vu, lu ? surprenant ! Porteriez des œillères ?

      • Szut dit :

        Vous n’y êtes pas, les israéliens voulaient des rafales pour suivre les avis éclairés des gourous d’opex360. Mais quant ils ont vu l’enclume, ils ont décidé d’acheter le F-35.

        • Clavier dit :

          Excellent, Szut….!
          Vous leur avez aussi raconté l’histoire du  » white flag  » vendu avec …?
          Et n’oubliez pas les 12 marches arrières de nos boites de transmissions.
          Vous éclairez ce blog comme une citrouille d’Halloween …..

  32. John dit :

    Le titre est légèrement mensonger…
    Ces heures de vol en moins ne sont pas là pour compenser le coût additionnel à l’heure de vol !
    Moins d’avions, moins d’heures de vol, et un budget annuel d’exploitation de 230 millions au lieu de 270 prévus… Rien de tout cela est une surprise. C’est un choix qui a été fait en considérant tous les éléments !

  33. Fyd dit :

    Ça fait 35-8 (appareils au US pour entraînement) ce qui fait 27 appareils dispo en Belgique…

  34. picolo dit :

    Un simulateur ne remplacera jamais la pratique de l’avion, cela se complète, mais ne se remplace pas, l’apprentissage ou par exemple la coordination de l’exécution d’une mission avec plusieurs pilote. mais l’avion restera l’avion.

  35. Raymond75 dit :

    C’est une histoire belge, et la preuve que le choix du F35 n’est pas dicté par des considérations militaires, mais par soumission et dépendance à l’OTAN. Les avions ‘de supériorité aérienne’ ont une disponibilité faible, car il faut un entretien considérable pour les maintenir en état de vol, et en plus ils coûtent trop chers à faire voler !!! AUX FOUS

    • Szut dit :

      Toujours pas digéré la défaite cinglante et méritée du rafale ?

      • Expression libre dit :

        La défaite n’est que politique, pas du tout technique. Les Belges, bon, allez, les Flamands ont acheté le parapluie US, c’est tout simple.

  36. edouard dit :

    On nous bassine sur l’inter-opérabilité future qui mettra hors jeu le Rafale en mission inter-alliées. Moi je veux bien. Mais je pense que les Américains sont des gens pragmatiques et qu’ils savent bien que la France et son armée de l’air son des partenaires sérieux qui sont loin d’être les plus frileux. Et entre un pays doté de F35 et qui peine à s’engager et un autre avec des Rafales mais qui y va, et ben non « amis » choisiront les second.

  37. igor340 dit :

    Messieurs, je vous invite à être mesuré quant à la souveraineté de nos amis belges ; Contrairement à ce qui a été exprimé ici, souvenons nous qu’ils ne sont pas les premiers européens à avoir choisi le F35, qu’ils ne voient comme légitime que l’OTAN pour défendre leurs intérêts ainsi que ceux de l’Europe (et non le fantasme de force européenne de notre chef des Armées actuel) ; Analysons leur compréhension de la place majeure que le F35 occupera dans le SCF ; Enfin admettons leur intention d’occuper, non une chaise mais un fauteuil dans le « user group » en train de se constituer, peut -être au même rang que les allemands qui lentement mais sûrement sont en train de faire leur choix vers…. devinez qui??? ….
    je ne connais rien à ce domaine??? peut-être…. alors le CEMA français , et les publications spécialisées allemandes ne raconteraient que des « billevesées »??….
    Je pense qu’il s’agit dés maintenant d’envisager « l’autofi » du développement du remplaçant du Rafale………..

    • John dit :

      Les Allemands ont fait le chois pour l’Eurofighter d’après les informations que j’ai vu passer récemment… Il y aurait un programme en cours pour remplacer le Tornado par des Eurofighter T3 avec un budget de 2.5 milliards

      • Vince dit :

        Ce qui rejoindrait la logique anglaise, avec une prime pour les intérêts industrialo-économiques allemands, plus le moyen de renforcer sa position dans les négociations scaf.

  38. Herve Lesage dit :

    Pour ma part je pensent que les us on jouer a faire peur au belge en agitant le drapeaux des mechant russe qui preparerais une attaques iminente mdr!
    Pour les connaisseur je rappelerais la fameuse music de la legion
    Pour les belges y en a plus
    Pour les belges y en a plus
    Se sont des tireurs au cu!!!
    La chansons de la legion prend tout sont sens
    Je pensent que ce dossier a ete tres mal gerer
    Il aurais ete plus judicieux de trouvez des solutions européennes je croit que si l europe veut avoir une chance elle est condamné a devlopper et fabriqué sont systeme de defense en commun je comprend pas quond ne puisse pas trouver un accord? C est la seule et unique solutions en attandant us,chinois,et russe se frotte les mains l europe fait exactement se que veulent nos adversaire on va encore droit dans le mur et on diras si y a un conflits on a ete masacrée par ce que on etait pas unis! Je croit avoir entendu souvent se genre de propos

    • fabien dit :

      @ Herve Lesage
      Le point crucial du F35, c’est son reseau crypté. Quand on installe une fonction sur des milliers d’appareils que l’on va vendre à vingt alliés, alors il devient un standard, un incontournable.
      Et comme pour « Windows »,personne n’investira pour un produit similaire condamné à rester confidentiel

  39. Dany40 dit :

    Bien que cette intervention soit surtout un exercice de politesse vis à vis du voisin français … c’est tout de même une trop rare prise de parole des militaires sur le dossier F-35, et cela mérite d’être regarder de près et sans se limiter à une petite partie du propos reprise en titre d’article ici.

    Par exemple le journal les Echos ne fait pas le même titre par rapport à cette prise de parole .. il préfère titrer : « Les coûts annuels d’exploitation du F-35 seront similaires à ceux du F-16 »

    Déjà il faut savoir qui s’exprime et donc jeter un oui sur la carrière du Colonel :
    https://be.linkedin.com/in/harold-van-pee-04889013

    Longue carrière dans la gestion de l’armée de l’air belge mais aussi …. dans les structures de l’OTAN. On peut penser qu’il est prédisposé à prioriser la capacité « OTAN » de l’aviation belge, ce qui est logique car les avions belges agiront fort peu en OPEX hors OTAN sauf révolution dans l’avenir.

    Maintenant regardons VRAIMENT ce qu’il raconte:

    D’abord il fait le constat sur lequel ici on a aimé se focaliser : Les F-35 coutent +30% par rapport aux F-16 par heure de vol. Cela n’est pas une surprise qu’un avion plus avancé et avec plus de capacités opérationnelles soit plus cher à l’usage (en autre à cause de sa furtivité) … mais la valeur de 30% est clairement un écart trop important (l’objectif, qui est rappelé, est de +10%). Alors rappelons nous déjà que ce coût à l’heure de vol du F-35 n’est pas définitif … aux USA les institutions civiles comme militaires critiquent ce coût, et tous les amoureux des rapports du GAO ou du DOT&E peuvent y rejeter un oeil : La politique de LM en terme de maintenance est une cause de surcoûts … augmentant donc artificiellement le tarif de l’heure de vol (pour rappel il y a toujours du personnel LM en compagnie des militaires auprès des avions). Donc le F-35 est en fin de mise au point et donc … bien évidemment … ses couts d’utilisation vont baisser, reste à savoir de combien (atteindront ils les +10% par rapport au F-16 ??)

    2) Il fait référence aux conditions du choix du F-35. Ce passage est intéressant car il rappelle certains faits malgré la volonté du colonel de ne pas dire honnêtement les choses. Permettez moi de citer ses propos car je suis sûr que peu sont ceux à les avoir vraiment lus :
    Voici le lien pour lire ses propos au passage :

    https://www.lecho.be/entreprises/defense-aeronautique/colonel-harold-van-pee-les-couts-annuels-d-exploitation-du-f-35-seront-similaires-a-ceux-du-f-16/10069235.html

    Voici ses paroles :
    « Le prix d’achat pour la Belgique est de 76,3 millions d’euros pour l’appareil PRÊT A VOLER »

    « Ce qui aurait débouché sur l’obligation d’acheter un avion furtif. C’est complètement faux. L’OTAN a certes RECONNU QU’IL Y AVAIT UNE LACUNE EN LA MATIERE. Mais la Sead concerne plusieurs aspects… »

    Si on rajoute le passage où il explique que la furtivité n’était pas un critère car sinon « les français devraient acheter le F-35 aussi » on voit l’exercice de style … mais surtout cela confirme que pour lui le Rafale (et bien sûr le Gripen ou le Typhon) ne sont PAS des avions dotés de furtivité passive (contrairement à ce qu’il dira plus bas lorsqu’il dit que les français sont persuadés que le Rafale est meilleur que le F-35 en mission SEAD)

    Les propos du Colonel sont donc très « politiques » malheureusement … mais on sent poindre assez nettement le propos OTAN derrière ses mots, et contrairement à ce qu’il veut faire croire pour éviter de froisser, certaines capacités en plus de la coordination OTAN on pesé sur ce choix.

    • Fabien dit :

      @ Dany 40
      C’est vrai que la Requête laissait officiellement une certaine place à la compétition mais cet éminent politicien étoilé pour bon et loyaux services de cantiniers oublie un détail.
      Ce qui est d’autant plus condamnable que ce détail concerne la vie politique de SON pays et qui proviennen du son ministre de tutelle qui a fait un choix partisan pour se rapprocher des Pays Bas.
      .
      Le fait qu’il élude les propos racistes des cadres du N.V.A. le discrédite totalement.
      .
      Après, les remarques sur les capacités SEAD, -dont une discrétion renforcée- sont sensées.
      .
      Mais on peux aussi lire entre les lignes que sans capacité de renseignement autonome, la Belgique serait contrainte de demander de l’aide à des gens compétents, dont des pays possédant des satellites dédiées ou ISR performants.
      .
      Je vous prive dans la foulées d’une remarque partisanne sur les choix nationnaux post guerre du Golfe première du nom.
      .
      Je ne développerai pas non plus sur le fait que choisir un avion de combat, c’est aussi investir dans un environnement pour le rendre le plus efficace possible… Et de reconnaître qu’en l’absence de missiles adaptés, de renseignements satellitaire, le dernier moyen reste de survoller la zone ciblée et de trouver l’adversaire avait qu’il ne vous trouve.
      .
      Et je ne parvient pas à réprimer cette remarque là: on ne fait plus la guerre de cette manière depuis la fin de la fin de la guerre du Vietnam parce que -bon sang- c’était cher en hommes et avions. Une couche de peinture furtive ne fera pas toute la différence.

  40. Molloy dit :

    En 2025, la flotte Belge, ce sera 5 ou 6 avions disponibles. On les compte ou non pour la future armée macrono-européenne ?

  41. ScopeWizard dit :

    @Molloy
    .
    Je rebondis sur votre commentaire et vous rejoins ………… 🙂
    .
    De toute façon , il y a une évidence : 34 avions qu’ ils soient Rafale , F-35 , F-18 ASH , Typhoon , Gripen ou tout ce que l’ on voudra , c’ est bien trop peu et sur combien d’ avions pourront compter les belges en réalité ? 25 , 20 , 10 , moins ?
    Vous voyez bien que rien que là , le problème est énorme puisque pour être crédibles il faudrait que nos amis belges puissent mettre en l’ air au moins 30 à 40 avions en même temps , c’ est donc un nombre de 60/70 F-35 au minimum ( j’ ai bien précisé « au minimum » ) qu’ ils auraient dû acquérir , même problème pour la Suisse ……………..
    .
    N’ en acheter que 34 ne rime à rien du tout ; en cas d’ engagement un peu sympa , combien seront victimes de défaillances , combien seront abattus , combien seront détruits ou endommagés au sol ?
    À la fin de la première journée de combat , combien va t-il en rester , 20 ? Et l’ état des bases ?
    Et même si les bases restent intactes , ça veut dire quoi ? Qu’ en trois ou quatre jours tous les F-35 belges sont pliés ?
    Effectivement , quelle bonne affaire !
    .
    Ah mais non , j’ oubliais ; tout ce qui précède n’ a pas lieu d’ être : LE F-35 NE SAURAIT ÊTRE ABATTU OU VICTIME DE QUELQUE DÉFAILLANCE QUE CE SOIT PUISQUE IL EST INVULNÉRABLE ……………
    .
    Bref , quoi qu’ il en soit il n’ empêche que CE NOMBRE EST RIDICULE et met de facto la Belgique dans une position de grande fragilité !