En 2018, le budget du renseignement américain s’est élevé à 81,5 milliards de dollars, en hausse de 11,6%

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

14 contributions

  1. Auguste dit :

    Il y a le budget et puis….comme tout le monde,il y a les à côtés.
    https://www.lepoint.fr/cinema/secret-d-etat-ce-scoop-que-l-amerique-a-enterre-19-11-2014-1882640_35.php

  2. Dede dit :

    Un budget de malade qui a pour but de guarder la première place .Tout les coups sont permis

  3. Nico86 dit :

    81 Milliards… rien que dans le renseignement ils dépensent plus que la France dans toute ses dépenses militaire.

  4. Polino dit :

    en occident, personne n’a critiqué l’espionnage USA.

  5. Alain d dit :

    Et combien de milliards pour l’espionnage économique ?

  6. mich dit :

    C’est bien de rappeler ce genre de chiffre , il y a aussi ceux du budget de leurs recherche ou ceux consacré à la logistique pour ceux qui ne voit que les chiffres d’achat de chars ,de frégates ou d’avions ou qui trouve notre budget opex surréaliste pour une armée réellement sur presque tout les théâtres mondiaux .Cela relativise aussi les propos de ceux qui veulent vendre que notre continent pourrait acquérir une plus grande autonomie juste avec un simple empilement de nation plus ou moins souveraine .

    • Polymères dit :

      Effectivement, les USA sont un autre monde. On peut avoir la volonté, mais nous n’aurons pas les moyens d’être à leur niveau, mais pourtant on aime à s’y comparer comme si on serait 2 pays de même rang et on finit ainsi par se dire qu’au final, ben qu’on est « petit ».
      Les russes c’est un peu pareil, ils gardent l’obsession d’être au « niveau » des américains, dans un esprit de guerre froide et de nostalgie de la grandeur militaire de l’armée rouge.
      On peut bien entendu trouver des milliards qui sont gaspillés dans des programmes d’armements qui ne voient pas le jour ou qui finissent par être abandonner, on peut vouloir se rassurer à trouver certaines choses pour relativiser la puissance américaine, mais on ne peut nier sa puissance. Certains aiment à se dire que les américains sont impuissants par ce qu’ils galèrent en Afghanistan ou par ce qu’ils roulaient sur des mines en Irak, s’imaginent que les américains ne peuvent rien faire en Syrie face à la Russie, que leurs 3000 hommes déployés sont le « plus » qu’ils peuvent faire et que les russes avec quelques avions et quelques navires démontrent que c’est elle la « plus forte ». Ce que je veux dire, c’est qu’il y a un petit monde (et si je parle de ceux qui défendent la Russie ce n’est pas pour rien) qui aiment vouloir et croire que les USA sont faibles, impuissants et qu’on peut « facilement » s’y opposer avec un peu de volonté et quelques moyens. Mais osons le dire, c’est bien la politique non interventionniste des américains qui permet à d’autres d’agir, si les américains le décident, ils peuvent rapidement inverser n’importe quel rapport de force établit partout dans le monde, face aux russes, aux chinois, aux turcs, aux iraniens, aux nord-coréens etc. Mais ils ne le veulent pas, ils ne veulent pas d’une guerre, car ils sont encore dans le syndrome de l’enlisement irakien et afghan qui aura bouffé des milliards à la pelle chaque année. Ils y vont à la pincette ici et là, quand il pose un pied, l’autre reste dans l’avion pour partir au plus vite, on privilégie l’action indirecte et limité par les airs.
      Le truc qui est dangereux avec cette fausse perception de « faiblesse » ou « d’impuissance » des américains qui va au delà de l’avis d’internautes, qui gagne des états et que ces derniers prennent confiance, c’est de pousser le bouchon toujours plus loin et de « forcer » un jour les américains à rappeler, comme au lendemain du 11 septembre, que les américains et leurs armées, ce n’est pas juste un pays comme un autre qu’on pourrait presque négliger, ignorer.
      Comme dans le cas syrien, on observe quoi? La Russie quand elle est intervenue, dès le départ elle a cherchée à ignorer les américains, à vouloir régler le conflit à Sotchi et ailleurs en comité restreint, en écartant les américains, si ce n’est l’ensemble de l’occident qui oeuvraient à Genève. Ils font comme si les américains n’existent pas, comme s’ils ne font pas partie de la solution, comme s’ils ne sont pas concernés alors qu’ils ont une certaine responsabilité/autorité sur 1/3 du territoire. Désolé pour les russes qui veulent « diriger » et contrôler ce qui se passe, mais on ne peut pas faire comme si les américains n’avaient rien à faire la dedans.
      Les turcs font également la même chose, récemment ils ont organisés un sommet à Istanbul réunissant la Turquie, la Russie, la France et l’Allemagne, Erdogan souhaitant « exclure » les USA d’une solution, car les américains gênent leurs intérêts vis à vis des kurdes, de la même manière que les américains en Europe gênent les russes pour leurs intérêts.
      Les américains en Asie, face aux chinois, c’est pareil, un obstacle militaire à des volontés militaires.
      .
      On peut tout à fait légitimement contester cette position mondiale des américains, on peut contester leurs interventionnisme ici et là, leurs ingérences, mais on ne peut nier une réalité, c’est que les USA empêchent (ou permet) à nombre de pays d’agir militairement de leur côté et bien souvent « l’obstacle américain » n’est pas un obstacle pour la paix mais bien pour la guerre. Sans les américains en Asie, la Chine serait-elle plus pacifique qu’elle ne l’est? Donnant la main à Taïwan, trouvant des solutions avec le Vietnam et le Japon pour la mer de Chine? Ou alors sa puissance militaire s’exprimerait plus facilement et avec moins de retenues?
      Sans les américains en Europe (l’Otan) la Russie deviendrait-elle un pays abandonnant sa puissance militaire et sera t-elle en parfaite symbiose avec ses voisins? Ou alors la Russie se sentirait libre d’user de sa force?
      En Syrie, sans les américains, les turcs occuperaient la moitié du pays, cherchant à s’étendre également en Irak, à Chypre, en Grèce etc…
      Le leadership américain (militaire mais aussi économique) sur le monde, il empêche l’émergence et la libre activité militaire d’autres puissances ou de pays qui se rêvent d’être des puissance. Certes ce leadership amène de la contrainte, de la tension et on peut se plaindre que ce que les américains imposent/autorisent/empêchent ben personnes ne le fait contre eux, mais sachons relativiser cette réalité par rapport à celle ou l’on verrait d’autres puissances sortir les griffes et qui, même si ça leur ferait plaisir, pourrait bien créer un monde plus dangereux.
      .
      C’est pour cela qu’en Europe, je dis toujours qu’il est folie que de vouloir se « débarrasser » des américains (que ce soit en essayant de foutre en l’air l’Otan ou autres) sans qu’il y ait derrière du solide, c’est à dire une puissance militaire (ça ne veut pas dire une armée européenne unie, mais d’y avoir un ou plusieurs pays « forts ») apte à prendre la relève pour contraindre et empêcher que ce vide ne soit qu’une opportunité de faiblesse profitant notamment à la Russie, mais aussi à la Turquie.
      L’indépendance militaire stratégique de l’Europe vis à vis des USA doit passer par un renforcement considérable de nos forces ou par défaut, d’un affaiblissement des puissances militaires pouvant rapidement devenir hostiles, même si ce n’est pas nous directement, comprenons que nous avons intérêt à défendre une influence, notre influence et non à offrir en cadeau des pays pour le plaisir d’autres pays, on ne va pas commencer par se dire « on s’en fout des pays baltes, laissons les aux russes », en aucun cas nous serions crédible et jamais on ne sera fort en agissant ainsi.
      Le pire étant encore qu’en Europe elle même, entre chaque pays, retombe dans la conflictualité et la défiance comme on le connaissait auparavant, un scénario que les russes aimeraient bien, même s’ils prétendent le contraire, pour eux, la division occidentale est une stratégie. Moi je veux bien que la France prenne un rôle plus grand, mais il va falloir mettre les moyens, faudrait aussi considérablement augmenter les forces avec une conscription nécessaire (il n’y aura jamais assez de volontaires) et assurer le parapluie nucléaire pour d’autres. Mais tout cela (qui coûterait cher, au moins le double en budget) faut le faire avant de vouloir chercher à sortir de l’Otan ou de rechercher à se passer des américains, par réalisme de la situation présente, le même réalisme qui fera qu’ici et là en Europe, la puissance américaine et la continuité de la stabilité sécuritaire (je ne parle pas d’attentats ou de tensions) s’avère être essentiel, on préfère vouloir une base US plutôt qu’une française, qu’on préfère les avions US plutôt que français, nous n’avons pas leur poids et on ne peut balayer une décision de tel ou tel en faisant comme si on représente une alternative équivalente ou proche.

      • mich dit :

        Bonjour ,sacré post !en gros ,c’est bien ça ,on peut être pote avec le plus costaud de la cours de récré ,mais faut pas oublier qu’il reste le plus costaud !
        Par contre ,on reste bien sur dans le militaire , pour ce qui est de l ‘ économie et des ressources ,là on ne peut pas dire que les USA nous arrange beaucoup en ce moment ,même si ils sont de bon client ,en tout cas plus que les Chinois .

  7. ScopeWizard dit :

    « « Aucun autre chiffre ou détail ne sera publié, car ils restent classés secret défense pour des raisons de sécurité nationale », ont fait valoir le Pentagone et la Direction nationale du renseignement américain (DNI), qui chapeaute l’activité de 16 agences. »
    .
    À ma connaissance , il y en a un total officiel de 17 ; so , quid de la 17ème et de ses rapports avec la DNI ?
    .
    Bon , pas grave , en attendant la réponse je m’ en vais de ce pas regarder un épisode de NCIS ……….. comment ça j’ ai le temps de visionner toute la série + toutes celles dérivées , le JAG aussi ?
    Et pourquoi pas Magnum ?
    Remarque elles sont toutes le fruit du même créateur , alors ………….
    Et les gars , NCIS ça nous fait un total à ce jour de 675 épisodes , si tu rajoutes les 227 épisodes du JAG et les 162 épisodes de Magnum , 1064 en tout , la semaine entière va pas suffire ………….. 😉
    .
    Hein …….. je …….. comment ?
    Le NCIS n’ en fait pas partie ?
    Ah , zut et zut !

    • aleksandar dit :

      sCOPE
      De memoire il me semble que la DIA n’est pas chapeautée par la DNI

      • ScopeWizard dit :

        @aleksandar
        .
        La DIA ?
        L’ Agence de Renseignement de la Défense US ?
        .
        Ben maintenant que vous me le dites ……… c’ est bien possible …………
        .
        Merci en tous cas !

  8. dakia dit :

    si je comprends les ricains il vaut mieux les avoir avec soi que contre soi. l’OTAN a encore de beaux jours devant lui

    • mich dit :

      Bonjour ,vous nous l ‘enlevez de la bouche !

    • ScopeWizard dit :

      @dakia
      .
      Ben , ce sont les plus forts ………
      Le plus fort de la classe , surtout s’ il le sait et en joue , il vaut mieux l’ avoir avec soi que contre soi ( à moins que tu veuilles te mesurer à lui voire lui disputer la place si tu t’ en sens capable ) , donc se ranger à ces côtés , c’ est évident et ça tombe sous le sens ……………….
      On appelle aussi ça : « la loi de la jungle » .