La Direction générale de l’armement lance un appel public à la concurrence pour 2.600 fusils de précision

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

186 contributions

  1. PK dit :

    Incroyable. Ils auraient passé commande directement à HK que cela aurait été pareil.
    .
    Ce snobisme anti-PME est incroyable en France. C’est justement l’occasion de donner une autre dimension à ces PME en leur donnant une chance de grossir.
    .
    C’est comme cela que ça fonctionne ailleurs.
    .
    Bande de technocrates qui n’ont jamais bossé !

    • Albatros24 dit :

      +1
      Pour produire même seulement 2500 fusils de précision on écarte sciemment l Hécate…
      Ceci à moins qu on veuille un fusil capable de faire du coup par coup et de passer en rafale pour de l autodéfense…cela sent le marché truqué d avance.
      Pauvres Pme françaises.

    • Debunk dit :

      Nos PME se rattraperont avec le 338. LM

    • Polymères dit :

      Une chance de grossir? Oui et non, là n’est pas le problème, tout comme il ne s’agit pas de « snobisme ».
      On parle ici d’un contrat de 2600 armes pour une livraison sur 3-4 ans. Une PME pourrait très bien « profiter » du marché, ils embaucheront un peu pour ces 3 ans, mais après? Il n’y aura plus rien et l’armée français n’aura qu’a espéré que dans 20-30 ans, ces PME existent toujours pour assurer le « soutien » des armes.
      Car ne faisons pas semblant d’ignorer les déconvenues de certaines de nos productions nationales, dont le Famas, qui permettent pendant la fabrication d’exciter le sentiment nationaliste, mais qui avec les années, font d’elles des armes ultra coûteuses car l’industriel à fermer ses portes. On disait que 6 chargeurs de Famas (du consommable je rappel) coûtaient le prix d’un HK416.
      La DGA souhaite éviter ce genre de problèmes ou il ne suffit pas de produire pour notre armée , un produit unique au monde, puis derrière, qu’il n’y ait plus rien et qu’on se retrouve avec des armements coûteux.
      Choisir le HK-416 pour remplacer le Famas, c’est faire le choix d’un fusil (d’un bon fusil) sur lequel on n’a pas besoin de financer une industrie, un développement et avec lequel on sait trouver des chargeurs, des pièces de rechanges facilement, pour un bon prix et que HK est une entreprise qui a beaucoup moins de chance de finir la clé sous la porte, qu’une industrie nationale qu’on aura recréer, pour produire pendant 10 ans et qui peinera très clairement à se faire une place dans le marché mondial, là est la réalité.
      Le choix du HK-417 après le HK-416 est tout à fait logique et il serait stupide de vouloir, pour 2600 fusils, aller chercher à donner une petite bouffée d’air à une PME pour 3-4 ans et qu’après tout s’arrête.
      Pour lancer une filière en France, il faut des commandes en masses et surtout des commandes qui durent pour maintenir l’activité (sur plusieurs produits), pour créer un enchainement sécurisant et surtout pour que les coûts baissent et que donc on puisse vendre à l’export. Le choix a été fait de privilégier la rapidité et l’économie d’argent et si on l’a fait pour remplacer le Famas, il ne sert à rien de s’arracher les cheveux en pensant ressuscité une industrie viable et qui apportent un avantage réel et non juste pour dire que c’est « made in France » ou par ce qu’on s’imagine que demain on va être en guerre contre les allemands, ce ne sont pas 2600 fusils sur lesquels on doit jouer au « grand péril national » ou à la lutte contre les décideurs qui savent rien mais que les commentateurs d’internet savent mieux, par ce qu’ils le pensent.
      Le plus drôle c’est que pendant des années, de nombreuses personnes critiquaient les produits français, plus « cher » (et moins « bons »!) que ceux d’autres pays, qu’on ferait mieux de privilégier l’achat à l’étranger pour avoir ce qu’il faut, plus vite, en plus grand nombre et pour un meilleur prix.
      .
      Ensuite ne venez pas faire comme si les PME françaises ne seraient pas assez soutenues, il y en a un paquet qui sont en partenariats avec la DGA, plusieurs qui obtiennent des contrats ou des financements, de la robotique aux drones, en passant par l’informatique et les nouvelles technologies, il n’y a pas que les canons dans une armée moderne.

      • Jack Shit dit :

        Si on veut développer une industrie des armes légères, c’est très simple : on autorise la détention d’arme citoyenne (voir le port d’arme citoyen) après une petite formation (5 jours / 35 heures me semble largement suffisante pour apprendre les fondamentaux de sécurité). Il y a une demande pour des armes à feu semi-automatique en France. Il suffit d’autoriser les gens à en acheter.

        Mais vu que cela n’arrivera jamais …

        • Clément dit :

          Super idées : en plus des criminels, les «  »bons pères de famille » » seront aussi armés et dangereux pour nous autres et pour les forces de l’ordre !

          • Jack Shit dit :

            Avec ma petite expérience passée dans les forces de l’ordre, je peux vous dire que je n’ai aucun problème à ce que les bons pères de famille (et les mères) soient armés.

            L’armement de l’honnête citoyen ne pose problème qu’aux criminels (qui comme vous le soulignez sont déjà très bien équipés) et aux politiciens aspirant-dictateurs !

            Pour rappel : en Suisse, quiconque peut garder son Fass 57 à l’issue de son service militaire ! Pourtant, moins d’agressions, moins d’attentats, etc qu’en France !

            Mais, c’est sûr, faisons en sorte que le bon père de famille reste une bonne victime !

          • Robert dit :

            Les communistes ont pillé la manufacture d’armes de Tulle à la libération, ces armes n’ont jamais été retrouvées.
            Sans parler des milliers d’armes parachutées ou récupérées sur l’ennemi qui n’ont jamais été ni déclarées ni rendues.
            J’ai eu entre mes mains, et tiré avec, un 11,43 en parfait état de marche et au dévastateur que possédait un brave militant de gauche.
            Peut-être qu’un militant de gauche est supposé en faire un moins mauvais usage ?
            Vu le palmarès d’un Richard Durn, et qui a abattu huit membres du conseil municipal de Nanterre, permettez-moi d’en douter.

          • felipe dit :

            Les deux pays les plus armés au regard de leur population ? La suisse et l’Islande. A priori pas de souci. Tout le monde n’est pas un américain… Les chasseurs français ne tirent pas sur tous les cambrioleurs..

          • Clément dit :

            Mais les criminels dangereux sont déjà armés, là ça revient à armer les « criminels discrets » (parents abusifs, maris violents, mami paranoïaque, etc …). Et surtout quand un criminel ou un terroriste voudra se procurer une arme, il n’aura même plus à passer par le marché noir, il lui suffira de se servir chez Mr Tout Le Monde …

          • Robert dit :

            Clément,
            Arrêtez d’entretenir votre paranoïa d’un coup d’état factieux, fantasme servant à la gauche à justifier le monopole absolu de la violence par l’Etat, la plupart des crimes domestiques utilisent un couteau ou un moyen improvisé.
            Ce n’est pas l’arme qui fait le criminel potentiel sinon la Suisse serait un enfer sur terre.

        • NRJ dit :

          @Jack Shit
          Ne craignez vous pas que des terroristes s’emparent de ces armes ? Je vous rappelle par ailleurs que pour disposer d’un fusil de chasse, il faut également une formation et malgré cela on retrouve régulièrement des fusils de chasse dans les braquages.

          Sans compter que des hommes avec un tel armement seraient mieux armés que des policiers. Alors, non. Autoriser le commerce d’armes de guerre pour soutenir des industries locales est absurde. Tout au plus pourrions nous permettre aux patrons de certains établissements (restaurant, boite de nuit, magasins, etc…) d’avoir des formations pour acquérir des pistolets ou des flash ball, mais pas des fusils d’assaut, fussent t’il semi automatiques.

          • Jack Shit dit :

            Parce que vous croyez que les terroristes et autres délinquants attendent une légalisation des armes à feu pour en avoir ? Les Balkans sont pleines d’AK et de Makarov pour qui a quelques centaines de dollars. Et, à default d’armes à feu, une camionnette suffit pour faire un massacre.

            « Arme de guerre » ? Ce terme est complètement stupide. Il n’y a pas d’un coté des « armes de guerre » et de l’autre des « armes non de guerre ». Toute arme peut-être utilisé à la guerre du pistolet 22LR (KGB) au fusil à verrou (Remington 700 qui a donné le M24).

            Et, pour mémoire, vous pouvez avec une licence de tir vous acheter une carabine semi-automatique (ex: S&W M&P 15 en cat. B4). Et, pour information, un fusil d’assault est, par définition, automatique !

          • Robert dit :

            La criminalité « citoyenne » a bien sûr explosé en Suisse depuis que les citoyens peuvent conserver leur arme de guerre chez eux.
            C’est bien connu, les citoyens suisses passent leur temps à braquer la police et faire des braquages, O,7% d’homicides volontaires par an, l’un des taux les plus faibles du monde. La Finlande aussi, avec 56% de détenteurs d’armes légales à partir de 15 ans dont 38000 adolescents.
            La seule critique concerne le taux de suicides avec une arme à feu qui y est élevé, même si on utilise le moyen le plus facile pour parvenir à ses fins ce qui ne plaide pas contre l’arme en soi.
            La très grande majorité des possesseurs d’armes s’en servent pour faire du sport ou chasser, pas pour faire des conneries.
            Pour ceux-ci il y a le vol d’armes et le marché noir. Et cela ne fait qu’augmenter face à une population de gens honnêtes qui sont désarmés.
            Le permis de port d’arme devrait être autorisé mais avec de sérieuses restrictions et pouvoir être retiré, et les armes confisquées dans certaines conditions, dont la dépression grave. De plus en plus de gens se font agresser chez eux avec une violence croissante lors de « home jacking », des agressions dans l’espace public dont sont témoins des citoyens les voient assister passivement à cette violence. Le monopole de la violence légale de l’Etat est déficient, insuffisant, inadapté face à ce changement, quand on voit en plus les force de l’ordre hésiter avant d’agir aux conséquences pénales pour eux.
            Il reste interdit à une femme de se déplacer avec un shoker, l’équivalent tout public d’un tazer. Pourtant, le nombre d’agressions sexuelles ou non explosent à leur encontre. Adaptée, l’auto défense est un droit et une nécessité. Habiter un endroit isolé et savoir que la police ou gendarmerie ne pourront être là, et s’ils ont du personnel disponible, que trop tard en cas d’agression et qu’il nous est interdit de prendre les moyens de réagir par nous-mêmes, peut être considéré comme une atteinte aux droits fondamentaux. Pas forcément une arme de guerre, mais un moyen proportionné à un risque réel.
            Je crains que de brandir la déclaration des droits de l’Homme ne suffise pas.

          • Daniel 1945 dit :

            Avez vous une idée du nombre d’armes parachutées, avec réticence, à la Résistance, qui n’ont jamais été rendues ? C’était d’ailleurs des consignes du Parti Communiste, mais je pense que d’autres organisations ont agi de même. Dans les fermes de l’après guerre je me souviens des armes avec lesquelles nous jouions à la « petite guerre » (Garand, USM1, Sten et aussi Mauser, Mp40 et P08) bien sûr sans munitions mais elles existaient aussi en grand nombre, ce n’est pas pour cela que le nombre d’agressions a augmenté en France et pourtant dès le matin le Calva coulait à flots

          • Robert dit :

            Les terroristes disposaient aussi d’armes fournies par les occidentaux pour abattre Assad. Et le parcours pour obtenir une arme de guerre consiste à se rapprocher de certaines cités de banlieue, pas trop dur, non ?
            On pourrait citer nombre d’agressions, d’homicides, ou d’attentats ou si un civil avait eu le permis de mort d’arme, la situation aurait été différente.
            L’Etat père, mère, dieu et bienfaiteur, c’est la définition qu’en font les partisans du totalitarisme. Dans une société de libertés fondamentales, le citoyen doit pouvoir assurer sa défense là ou les forces de l’ordre ne peuvent pas le faire pour lui.

        • Viq dit :

          Ben si en ayant la licence de tir dans un stand on peux acheter quasiment se qu’on veux en arme semi auto …

          • trotaralasoup dit :

            Pas tout à fait. Il y a besoin 1) d’un avis favorable du président du club de tir donné après contrôle suivi du tir 2) de l’avis favorable du président de la ligue de tir (la fameuse feuille verte) 3) de la signature de votre médecin traitant sur votre licence qui dira par son paraphé que vous pouvez exercer le tir (merci R. Durn). 4) du formulaire de la préfecture 5) facture EDF ou autre sauf téléphone mobile……puis enquête de la Pref pour savoir si votre casier judiciaire est propre. Donc pas si simple d’avoir accès à une arme en détention qui pourra vous être retirée à tout moment jugé opportun par le Préfet ou autre énarque ayant une super idée de la sécurité publique. De plus la détention est valable pour 5 ans et rebelote 3 mois avant la fin pour le même circuit.

      • PK dit :

        @ polymères,
        .
        Si l’intention de la DGA est d’avoir un fusil un fusil pour TP pour les 20 à 30 ans, elle se plante complètement. On aura un truc totalement obsolète bien avant.
        .
        Le marché – le vrai – c’est 10 ans max. La PME n’aura pas coulée. Elle va fournir une production de 2 à 4 ans et assurer un suivi qui rentabilisera l’embauche. Au pire, elle fera comme tout le monde quand il y a moins de boulot : elle débauchera. C’est le marché qui veut cela.
        .
        Maintenant, une PME qui obtient – légitimement – ce marché, elle va avoir une grosse réputation à l’étranger ; ne vend pas qui veut du matos à l’armée française. Et la réputation, ça se capitalise rapidement (part de marché, augmentation du prix de vente, etc.) donc ça solidifie une PME pour l’avenir.
        .
        Bref, des tas de bonnes raisons pour ne pas écarter les PME, comme font les Américains d’ailleurs, qui n’hésitent pas à filer des pépètes localement quand il le faut.
        .
        L’histoire du FAMAS est un EXCELLENT exemple de ce qu’il ne faut PAS faire. Créer un super truc et laisser tomber ensuite pendant 40 ans. Si on avait investi tous les 10 ans dans une mise à jour, comme font les Américains depuis le M16 – une bouse à la base – et faire ainsi non seulement vivre une filière, mais aussi fournir à l’armée une arme à jour sans être obligé d’aller se mettre à genou devant les Allemands parce qu’on n’a plus d’armes modernes pour équiper nos soldats.
        .
        On aurait aujourd’hui un FAMAS G4 (ou 5), moderne, pas trop cher, adapté aux besoins avec un chargeur au prix standard.
        .
        Mais c’est sûr que demander à une PME de fabriquer des chargeurs de MAT49 en 2018, c’est ridicule. Cela l’est encore de se plaindre que ça coûte cher…

        • Daniel 1945 dit :

          Une petite anecdote : Fin des années 60 à Djibouti un Légionnaire qui avait jeté à la poubelle un vieux casque avait été mis au trou pour destruction d’objet appartenant à l’Etat et comme corvée, toute la journée, avec une massette il écrasait des chargeurs sable de MAT49 neufs dans leur emballage (Les Gaités de l’Escadron)

          • sgt moralés dit :

            A l’époque on allait au trou facilement; en 1961 j’ai cumulé comme homme de troupe 15 jours de prison, puis en 65 15 j d’arrets de rigueur comme sgt, ce qui n’empéchait pas de passer au grade supèrieur(cal en 62 et s/c en 66.Je crois que maintenant on punit moins mais les conséquences sont plus lourdes pour la « carrière »

        • felipe dit :

          Les deux pays les plus armés au regard de leur population ? La suisse et l’Islande. A priori pas de souci. Tout le monde n’est pas un américain… Les chasseurs français ne tirent pas sur tous les cambrioleurs..

          • MD dit :

            L’Islande n’est pas du tout un bon exemple car les Islandais détiennent surtout des fusils de chasse ( et non des carabines à balles) . Il n’y a d’ailleurs que 90 000 armes à feu pour une population totale de 330 000 habitants ( soit seulement que 27,5 armes pour 100 habitants) . En Europe, le pays qui est le plus armé est la Serbie (avec 75,6 armes en moyenne par 100 habitants) , bien avant la Suisse ( 45,7 armes pour 100 habitants) . Le pays qui s’approcherait le plus de la Suisse serait la Finlande, avec 1,5 million d’armes enregistrées et déclarées par des particuliers (226 000 pistolets et revolvers, le reste étant des fusils et des carabines ), plus les armes de guerre disponibles pour les réservistes ( mais ces armes sont stockées sous contrôle militaire et non pas détenus par les réservistes ) . Mais en réalité, en Finlande , beaucoup de particuliers détiennent sans doute encore un bon nombre d’armes de guerre non d’armes de guerre non déclarées.
            Et dans le monde, ce sont les États Unis ( 112,6 armes par 100 habitants) qui sont en tête du classement , suivis par la Serbie, puis le Yémen ( 54,8 armes/100 habitants) ).

        • NRJ dit :

          Très intéressant. Le seul problème, c’est que ça coute de fabriquer une arme à partir de rien (à moins qu’on fasse appel aux vieux ingénieurs des années 70 pour nous faire part de leur vieux souvenirs de conception du FAMAS). Donc on aura au mieux une daube, en comparaison de ce qu’on trouve sur le marché. En outre, cela coute également beaucoup de faire des mises à niveau. Pour rappel, les moyens de l’armée Française ne sont pas ceux des USA. Nous ne pouvons pas nous permettre de payer un max pour nos équipements. Par ailleurs, le M16 est dans l’armée américaine depuis les années 1960, ce qui explique certaines remises à niveau.

          Enfin, on ne va pas se mettre à genoux devant les allemands. On est des clients, rien de plus rien de moins. Et ils savent qu’il y a de la concurrence que ce soit chez les belges (FN Herstal avec le SCAR) ou chez les autrichiens (Steyr Aug), voire les suisses et les croates.
          Les armements de petit calibre ne sont en rien stratégiques (on pourrait les produire nous-mêmes, mais l’intérêt est très limité) comparé à des avions, des chars, des satellites ou des missiles. Et prendre les allemands comme des enflures à qui il faudrait se mettre à genou me parait être ni plus ni moins de la germanophobie primaire.

          • Albatros24 dit :

            Nous avons votre raisonnement pour un tas de petites choses en France : les chaussures vêtements outils machines outils …
            Au final et petit à petit nous avons tout perdu. Nous sommes maintenant moins industrialisés que Italie (18% de son PIB pour seulement 14% en France).
            L erreur à faire avec notre industrie d armement même léger qu on aurait pas dû faire car stratégique. On doit ètre en indépendance complète pouvoir produire ses propres armements (revoyez les Aravis qu on a pu vendre aux séoudiens du fait de l opposition des allemands) même s ils ne sont pas bandants selon certains militaires à la course au plus technologique. L important est d être fonctionnel et adapté à nos besoins. Le FAMAS l est malgré ce qu on peut dire et équipe la majorité de nos unités.
            Je n ai rien contre les allemands hormus le fait que nous sommes trop inféodés à leur industrie. C est de notre faute et on n a pas compris notre faute…on persiste dans l erreur.

          • Posteur dit :

             » Et prendre les allemands comme des enflures à qui il faudrait se mettre à genou me parait être ni plus ni moins de la germanophobie primaire. »
            .
            Et s’agenouiller et passer sous la table et faire de la propagande pour eux comme vous,vous appelez sa comment ?
            .
            Moi j’appelle ça des collabo ou des potentiels traîtres voir de la germanophilie bref pas mieux,les gens comme vous commence à pulluler et ça commence à devenir agaçant de voir tout ces lèches boules étrangers,je n’accorde plus aucune crédibilité aux déviants de votre genre,il est assez énervant de voir de tels cas pareil.
            .
            Quand à l’arme on a encore les traditionnels excuses de pièces détachés,pme qui ne peuvent pas la produire ou n’est pas sérieuse ou arme qui est de base étrangère mais modifié française.
            Ca reste toujours mieux que d’acheter de la daube allemande (petite picte mais vous l’avez chercher).
            .
            Heureusement que Napoléon ou les précédents dirigeants ne penser pas comme vous sinon ils se seraient retrouver avec des armes étrangères voir rien du tout,la fameuse excuse du « ce n’est pas stratégique » ben non ce n’est pas comme si c’était l’arme première du soldat et que sans il ne peut pas faire son rôle à part utiliser ses jumelles et observer surtout quand on connait les allemands et leurs pacifisme de bas étage qui consiste à emmerder le monde et ils l’ont déjà fait à l’époque, vous commencerez à vous rendre compte des choses importantes ou nécessaire que quand un évènement comme une guerre se présentera mais là il sera trop tard et vous n’aurez pas l’air con si votre fournisseur d’arme n’est plus là.
            .
            Ca coûte chère ? Oui et alors ? Vous croyez que les gens comme vous coûtent combien et les politiciens ? Plus d’argent ? Et ben on va faire des économies et non pas sur le système social mais sur les politicien,potentiel traîte comme vous qui coûte chère au contribuable et hop miracle l’argent va rentrer.
            Beaucoup de pays ont leurs propres armes personnel même la Pologne qui a son Beryl même si ses commandes sont faibles ils n’ont pas l’air d’être inquiéter pour ça,même si l’arme coûte chère et bien tans pis vous mangerez des cailloux si il le faut après vous êtes libre de partir en terre allemande si vous voulez personne ne vous retient on se passera des gens comme vous.
            .
            Vous ne vendez plus ou les chiffres ne sont pas extra ? Ben vous supprimés des emplois ou vous ralentissez la production ou vous vous arrêter puis reprenez quand les commandes reviennent,vous n’allez pas me sortir que ça demande un savoir faire digne des dieux pour fabriquer un putain de fusil ? Sans parler du char EMBT là qui a une tourelle française et un chassis allemand,le Leclerc n’est plus en production et ça coûterait une fortune apparemment pour la refaire tourner mais apparemement faire la tourelle qui coûte probablement le plus chère et la reproduire n’a pas l’air de déranger GIAT,curieux…
            .
            Tout comme DCNS qui fait sa propagande d’emplois ou savoir faire,on va pas me dire qu’ils viennent de rattraper le savoir faire pour faire un porte avion juste avec une mise à jour ou une refonte alors qu’il y’a un sacré temps d’écart entre la mise en service et la mise à jour de moyenne vie ?
            .
            L’excuse des savoirs faire et perte d’emplois,c’est bien l’excuse bidon des industriels de ce siècle,des recherches coûtent chère,des remises en production ? Et ben vous vous diversifié,car il faut être sacrément barjo pour croire que le militaire est réellement rentable,la majorité des programmes,structures sont tous financés par l’état,donc les gentils industriels vont gentiment se taire et produire ce qu’on leurs demande sans discussion et sans coûte supplémentaire,un industriel est un chien et doit être traité comme tel vus qu’ils nous prennent pour des équivalent voir vache à lait,aucune pitié.
            .
            De plus des tonnes de savoirs faire se sont perdus car ce n’était plus nécessaire comme les caravelles ou bateau en bois ou même les anciens chars pourtant je ne les entends pas crier alerte rouge pourtant ça a du en détruire des emplois ou autre,moins de mécanique plus de technologies surtout chère je doute qu’un simple ouvrier soit à la hauteur de la tâche… si ça coûte chère ou que les industriels ne peuvent pas suivre ou refuse alors qu’ils passent sous joue de l’état car au final ils appartiennent à l’état,c’est l’état qui les entretiens,finance leurs projets,achats… n’allez pas me faire croire qu’un industriel surtout comme GIAT ou autre peut survivre sans l’état,c’est impossible donc il va falloir les remettre à leurs place et arrêter votre fragilité de bas étage soit disant que ça coûterait trop chère de refaire un fusil,vous reprenez le famas et vous l’améliorer ou faite un nouveau truc,un fusil ça reste un fusil c’est pas si dur d’en faire un non ? De toute manière pour allez taper du djihadiste je doute qu’il faille des rayons lasers ou ce genre de connerie pour en tuer même les chars modernes à part croupir dans les entrepôts ils ne font pas grand chose d’autre à part faire jouir les pucelles comme vous avec leurs gros canons,gros blindage,grosse vitesse Muhhhh léopard hein ?
            J’ai hâte de voir le prochains char qui va pourrir sur les terrains ou prendre la boue et ne va jamais servir mais bon il faut en faire un car il y’a plus d’argent et que il faut des nouveaux équipements,l’argent il est surtout siphonner par des fanatiques comme vous qui pensent comme ça alors que le leclerc n’a pas besoin d’être remplacé aussi tôt ni vite d’ailleurs il va avoir quoi ce nouveau char ? Un canon de 140mm ? Pourquoi ne pas juste mettre à jour la tourelle du leclerc ? Ca coûterait surement moins chère.
            .
            Autant arrêter d’en faire aussi car ça coûte chère et ça sert à rien autant faire des véhicules blindés non et puis de toute façon on est tous pote,c’est la paix,l’amour il y’a juste les vilains djihadistes,l’ue nous protège hein ?
            .
            Et même l’excuse du « ce n’est pas stratégique » n’est pas valable quand on vous vois faire votre propagande pour les projets de char ou d’avion coopératifs pourtant ce sont des domaines stratégiques mais apparemment non ça ne gêne pas les gens comme vous pour qu’on les fasses en coopération et perdre nos indépendance sur ce domaine,bientôt ça sera quoi ? Les sous marins nucléaires car « on n’a plus d’argent » ou que ça coûte trop chère car DCNS s’amuse à en faire un tout les 10 ans ou des refontes ? Si les politiciens ne sont pas foutus de mettre les stop ce n’est pas mon problème car ils ont leurs part de responsabilité mais les gens comme vous aussi car je me doute bien que vous avez voté pour ce genre de cas.
            .
            Si l’excuse c’est l’argent sachez qu’un simple fusil ça ne coûte pas une fortune à faire,c’est de base fait pour tué et tirer pas à mettre des tonnes de gadgets ou des rayons laser à la con qui ne serviront jamais surtout pour une arme pareil comparé à un char ou avion.
            .
            « Le seul problème, c’est que ça coute de fabriquer une arme à partir de rien (à moins qu’on fasse appel aux vieux ingénieurs des années 70 pour nous faire part de leur vieux souvenirs de conception du FAMAS). »
            .
            On en tient un bon là,on se demande comment les ingénieurs des fusils napoléoniens ont survécu jusqu’a aujourd’hui pour transmettre leurs savoirs faire pour créer un fusil.
            .
            Quand les ingénieurs sont trop vieux et morts et bien vous en formez des nouveau,heureusement qu’on a pas des gens comme vous dans les entreprises sinon on avancerait pas à toujours faire appels à des vieillards ou cadavres ambulants,le savoir faire c’est bien mais il évolue un peu aussi non ? A un moment faut recruter de la nouvelle chaire non ? Donc pas d’excuse de savoir faire concernant les fusils,bientôt on va me sortir qu’il faut du savoir faire pour créer des balles de pétanques,vous avez vraiment pas finit de me faire rire.

      • NulH dit :

        Ok, le raisonnement se tient. … judicieux donc..
        Suggestion ; le relire, le retravailler, et permet de rebondir aussi par, pour d’autres questions d’industrie sur et/ou par la critique (scientifique) qui émerge alors.
        On ne met en place, que par ces réflexions nécessaires et sur savoir faire, ce que semble donner le raisonnement du précédent commentaire .

      • kerloas dit :

        Une fois n’est pas coutume, merci à Polymères d’avoir élevé le niveau.

        @PK: ces « fameux technocrates qui n’ont jamais bossé » répondent avant tout aux desiderata des militaires/utilisateurs eux-mêmes, qui mènent un lobbying pro-Hk417 depuis plusieurs mois… Et ce n’est pas péjoratif.

      • kerloaz dit :

        Une fois n’est pas coutume, merci à Polymères d’avoir élevé le niveau.

        @PK: ces « fameux technocrates qui n’ont jamais bossé » répondent avant tout aux desiderata des militaires/utilisateurs eux-mêmes, qui mènent un lobbying pro-Hk417 depuis plusieurs mois… Et ce n’est pas péjoratif.

        • ScopeWizard dit :

          Ben , perso je trouve qu’ il l’ a tout au contraire bien trop rabaissé ………..

          • kerloaz dit :

            @ScopeWizard : Je respecte naturellement votre point de vue, mais en l’occurence les analyses réalistes et cohérentes (c’est à dire pas seulement idéologiques et décalées des attentes du terrain) sont plus rares qu’il n’y parait.

          • ScopeWizard dit :

            @kerloaz
            .
            Oui , très clairement et nous sommes d’ accord sur ce point que je respecte également ; cependant , je préfère largement les analyses un poil moins compassées car la sienne témoigne d’ une certaine prudence qui confine un peu trop souvent à de la frilosité excessive presque comme si ce pays n’ avait plus le droit de revendiquer son existence propre et essayer de renouer avec sa « flamboyance » passée …………
            Et je ne vous cache pas que ce type de raisonnement a tendance à me « gaver » vite fait ……………
            .
            Question de sensibilité en quelque sorte ……………

      • ScopeWizard dit :

        @Polymères
        .
        Si votre raisonnement tient la route , en revanche il est d’ un défaitisme affligeant voire confine au dénigrement pur et simple ……….
        .
        Selon ce raisonnement , je vous rappelle que l’ Armée Française peut se doter de tout le matériel dont elle a besoin auprès de fournisseurs étrangers , nulle nécessité de s’ équiper « made in France » pour cela sauf que concernant la Défense ou même la Sécurité Nationale on touche au domaine très délicat et ô combien sacré de l’ indépendance gage de souveraineté d’ un pays donc d’ un peuple ……………..
        .
        Quand « on » sait faire le Rafale , le Charles de Gaulle ou le Triomphant et ses ICBM , alors « on » sait également faire le successeur du FA-MAS ou du FR-F2 surtout quand « on » a su concevoir et mettre au point le 30 M 791 de 30 mm ou le CAESAR de 155 /52 mm ………..
        Bref , qui peut le plus peut le moins ……………
        .
        Et il n’ y a pas que l’ importance de la quantité qui compte ou le marché export , loin de là ………………

        • Polymères dit :

          Ne travestissez pas un réalisme qu’on connait depuis des décennies en France avec les armes individuelles en un défaitisme sur l’indépendance ou toute autre idéologie qui est vôtre.
          Car oui « l’indépendance » est une idéologie, mais elle est surtout une illusion d’intérêts.
          Vous pouvez produire tous les chars, les avions, les navires que vous voulez qui peut donner l’idée d’une indépendance, le réalisme c’est qu’on est dépendant du pétrole étranger pour que ça fonctionne, dire cela n’est pas du défaitisme et à part vouloir faire comme par le passé, c’est à dire s’accaparer des richesses naturelles chez d’autres, je ne vois pas comment vous espéreriez obtenir une réelle indépendance.
          Car que vous le vouliez ou non, que vous l’acceptiez ou non, le monde d’aujourd’hui n’est plus celui d’hier. Aujourd’hui nous sommes dans un monde qui n’est plus celui des conquêtes et des colonisations (même si ici et là, on en garde encore l’idéologie), nous sommes dans un monde d’échanges commerciaux, ou on achète ce qu’on a pas, ou le monde entier « dépend » de ce commerce, que ce soit les chinois, les américains ou les russes, aucun pays au monde n’est indépendant des autres, aucun!
          On peut parfois sortir du lot certaines choses en disant qu’on est capable de pouvoir se nourrir seul, capable de produire des armes pour mener une guerre seule, mais tout cela ne rime à rien, car tout cela repose sur une vision du passé, une vision ou un pays serait seul, enfermé dans ses frontières et qu’il devrait pouvoir affronter le monde qui l’entoure.
          .
          Vous pensez que demain on sera en guerre contre les allemands? Que si on se retrouve en froid avec eux, ils vont appuyer sur un bouton magique qui fera qu’aucun HK-416 ne fonctionnera?
          Si hier l’arme individuelle était jugée stratégique, qu’il fallait maitriser sa production par ce que la force principale d’une armée était le soldat et son fusil, aujourd’hui ce n’est plus le cas. Pourquoi? Par ce que nous maitrisons ce savoir, entendez par là que si demain on décide de faire un fusil 100% français, avec de l’acier français, nous n’aurions aucun problèmes pour le faire, ce serait juste une question d’argent et d’un certain temps (en fonction de l’argent), idem pour les munitions. C’est en quelques sorte un savoir faire qu’on a mais que nous ne faisons pas, pour des raisons d’économies et de rentabilité, de la même manière qu’on produit nos treillis en Asie.
          Qu’on le veuille ou non par principe idéologique, le monde est ainsi et il est bien plus utile de maintenir et soutenir le développement et la production de matériels qui font la différence entre 2 armées (un fusil qu’il soit américain, russe, chinois, français ou allemand, dans de bonnes main, c’est la même chose et hormis ceux qui sont passionnés par des caractéristiques poussives, y verront de grandes différences). Oseriez vous me dire que dans l’analyse d’un rapport de force on regarde les fusils? Ou regarde t-on les navires, les avions, les blindés et leurs capacités?
          .
          Donc comme je le disais, à part avoir la tête dans le monde d’hier, à part s’imaginer une guerre contre les allemands, il est bien difficile d’expliquer pourquoi on devrait chercher une indépendance. Bien entendu il y a ceux qui ont un esprit d’un certain idéal nationaliste dont le rêve est de sortir de l’UE, de l’Otan, de fermer les frontières et de lever le bouclier et le glaive contre nos voisins (comme dans le passé…) qui cherchent presque à « préparer » ce futur qu’ils rêvent, qui verront dans le moindre achat, la moindre coopération avec un autre pays dans le militaire comme un grand péril à l’indépendance de la France, mais tout de même, ce monde là n’existe pas.
          Mais aimer son pays, le défendre, vouloir le mieux pour lui c’est aussi un nationalisme qui peut s’exprimer autrement que par celui d’avoir une vision nombriliste de ses intérêts. L’intérêt commun n’est pas une farce de la mondialisation ni une perte d’indépendance d’une nation.
          Si acheter allemand ou autres permet de faire des économies pour le contribuable, de gagner du temps et de donner du bon matériels, donc des moyens à nos hommes, pourquoi le critiquer? Pourquoi vouloir prendre un risque juste pour flatter une idéologie d’indépendance si le résultat final s’est d’avoir juste gaspiller plus d’argent quand il y a tant d’urgences de renouvellements qui attendent?
          Ce n’est pas une question de « savoir-faire », mais de choix de bon sens. Le même bon sens qui fera qu’un frontalier à la frontière belge, fera son plein d’essence en Belgique pour le payer moins cher qu’en France et que vous, qui vous trouvez à Paris ou ailleurs, vous venez lui dire que par patriotisme, il doit acheter en France. Cette idéologie ne fonctionne pas dans la réalité, vous pensez que le français entre un T-shirt à 50€ fabriqué en France et le même fabriqué en Inde vendu pour 15€, il se dira qu’il va acheter celui à 50€ par patriotisme économique? Ils diront « oui » dans un sondage, ils accepteront de payer quelques centimes sur quelques produits autour desquels on aura fait une belle pub en prétendant que si c’est français, c’est que c’est « meilleur », mais dans les faits, c’est différent. Ce n’est pas qu’en France nous ne soyons pas « capable » de faire des habits, mais que le marché mondialisé, qui offre une multitude d’alternatives moins coûteuses ne fera qu’enfoncer toute entreprise s’y lançant, vous n’imposerez pas au monde ce T-shirt à 50€ même si l’état français le commande pour ses fonctionnaires pour « soutenir » cette entreprise, au final on ne fait que de la subvention masquée par des commandes, on dépensera plus dans le budget, on fera peut-être des réductions ailleurs pour cela et ce cercle là, il n’est pas le meilleur qui soit.Une fois les commandes terminées, faute d’états étrangers voulant payer 3 fois plus cher la même chose pour faire plaisir au made in France, l’entreprise à défaut de commandes publiques, coulera tout simplement et si on pouvait se féliciter d’avoir des emplois français, il faudra derrière payer les licenciements et le chômage.
          Il y a des choses aujourd’hui qu’on ne peut plus faire en France, non pas qu’on ne peut pas, mais par ce que la concurrence étrangère est bien trop forte et compétitives. Dans le marché de la défense, l’arme individuelle en fait partie, jamais une entreprise française ne sortira rapidement de terre pour s’opposer à celles qui ont captés depuis longtemps leurs marchés et qui ont une meilleure rentabilité. On peut regretter qu’il n’y en ai pas une dans ce secteur, mais c’est comme pour d’autres secteurs ou c’est nous qui sommes des concurrents trop sérieux pour que d’autres viennent jouer dans la même cours, que ce soit Thalès, Sagem, Airbus, MBDA etc… (même si ce sont des multinationales, le monde est ainsi et il convient de s’effacer de la tête l’entreprise qui ne connait que les frontières d’un état et ne cherche pas à « conquérir » le monde).
          L’important étant de pouvoir avoir ce qu’il faut quand il faut, que ce soit sur notre sol national, comme par nos relations avec nos partenaires.

          • Robert dit :

            Polymères,
            La mondialisation que vous semblez définir comme un bien, au moins une nécessité, vous oubliez de préciser qu’elle s’accompagne d’un dumping social généralisé, de lobbying industriel et étatique massif, avec des moyens bien peu démocratiques, somme toute d’intérêts égoïstes qui n’ont rien à voir avec l’intérêt commun, encore moins avec le bien commun.
            Est-ce que l’UE ne préfère pas l’allemand au français, par le plus grand des hasards?

          • Albatros24 dit :

            Nous avons déjà des entreprises privées capables de produire ce genre d armes…et qui le font déjà et qui existent depuis des décennies…
            On essaie de trouver des excuses pour acheter un gadget étranger c est tout.

          • ScopeWizard dit :

            @Polymères
            .
            Ah oui , vous êtes sûr qu’ il s’ agit là de travestissement et d’ idéologie ?
            Vous peut-être sur un plan purement mondialiste , mon point de vue est très différent et tient compte de certaines « réalités » que vous semblez ignorer ou ne pas saisir à leur juste valeur ……………..
            Pas le temps ce soir , mais nous en reparlerons tantôt …………….

      • Albatros24 dit :

        @ Polymères
        Selon cette logique il faut donc ne rien acheter auprès des Pme mais seulement des grosses boites donc beaucoup d américaines et allemandes.
        De plus les espagnols produisent le HK G36 eux mêmes…ce n est pas selon vous plus intelligent que d acheter sur étagères des milliers de 416 .
        Ceci alors même que nous produisons des frégates avions de combat fusils de précision ou engins blindés et munitions diverses…ou même d excellents fusils de sports vendus dans le monde entier depuis des années. Cette commande aurait pu fortifier la filière défense de cette PME française.
        Qui peut le plus peut le moins.

        • kerloaz dit :

          @Albatros24 : « Cette commande aurait pu fortifier la filière défense de cette PME française. » => *créer plutôt que fortifier.

          Rien n’est perdu pour V-C concernant cet appel. Arrêtons l’hystérie.

          • Albatros24 dit :

            Hystérie ?
            Vous confondez colère sourde avec sentiments féminins…
            Vous savez très bien que l appel d offres c est du pipeau pro germain et anti français.
            Aucune Pme ne peut soumettre d offre. Ce qui selon moi peut très bien être attaqué en justice.

          • Albatros24 dit :

            Par ailleurs sa filière défense existe bel et bien depuis au moins deux ans.

      • Phil dit :

        Propos réalistes!
        Il s’agit bien entendu du HK417 A2 – 20″ pour sniper.

      • jean dit :

        La réponse est toute simple: il faut une entreprise d’état pour produire et financer les armes dont on a besoin. C’est stratégiquement capital en cas de conflit majeur.
        Imaginez que nous soyons en conflit, même mineur avec le pays fournisseur ?
        Si le fournisseur est étranger, mais que l’usine est en France, on est pas à l’abri de graves soucis, même avec tout un tas de précautions et de contrats écrits. Quand il y a conflit, les bouts de papiers, on s’en fiche complètement et même si l’on a prévu des contrefeux, cela peut nous faire perdre un temps précieux… et avoir de graves conséquences pour nous…

        Une participation suffisante de l’état pour que l’ensemble de ces entreprises puisse vivre est aussi une autre possibilité. L’économie mixte, c’est un de nos énormes avantages sur les autres pays, et malheureusement on est en train de finir de la détruire
        Évidemment, tout cela a un coût. Mais veut-on véritablement une indépendance stratégique totale ?

        • Albatros24 dit :

          Sans compter que Germanie nous a fait déjà le coup de nous empêcher de vendre des Aravis aux séoudiens puisque ces véhicules sont motorisés allemands.
          De même pour des composantes électroniques US dans les SCALP…interdits de vente à l Egypte…
          Mais nous n apprenons rien de l expérience et préférons être dépendants et soumis.
          Cela nous va si bien et permet des économies de bout de chandelle ( sans les investissements nécessaires au profit de nos PME innovantes ou stratégiques).
          Continuons – au point où nous en sommes…

      • sky dit :

        MDR
        certes ils sont cher les chargeur mais « le prix d’un HK » vive la désinformation et le grand n’importe quoi …vous étés du coût même plus crédible pour la suite je me suis arrêté là.
        chargeur de 30 a partir de 50 euros et 96 euros les plus chers. Alors a moins qu’un HK coûte 600 boules (vous m’en mettrez 3) faut arrêtez de déblatérer.
        et quand tout commencera (le jour ou) c’est sur que la France n’aura jamais le temps de se faire une ligne de production.. on attend encore la promesse du marché pour de la mun française… alors oui les huiles et les grand diplômés sont tellement formatés qu’il en oublient de penser, de réfléchir et d’avoir des idées. ils en savent moins que « l’internet » justement.
        *Pognon et contrat juteux* ça sent encore le lobby et les pots de vins a plein nez.

      • marc souvayre dit :

        excellent analyse.

      • Franck dit :

        Réponse d’un vrai technocrate pour qui le mot France et français n’a plus aucun sens. Et c’est le même qui va nous critiquer pour nos sentiments d’appartenance à la nation et qui va nous vanter l’Europe. Sauf que pour créer une « Europe » vous avez oublié qu’il faut une adhésion à un sentiment de peuple commun et plus encore si on veut une armée avec des soldats prêt à mourir. Plus que l’argent produire français c’est un gage de liberté et de fierté. Continuez et dans votre armée vous n’aurez plus que des mercenaires intérimaires.

        • Polymères dit :

          Il y a une différence entre un patriotisme qui fait aimer son pays et son peuple et un nationalisme qui cherche sans arrêt à s’opposer à « l’étranger », à en faire un ennemi si ce n’est à se trouver des ennemis à l’intérieur.
          J’ai servis la France et son peuple par les armes, non par obligation du service, mais par volontarisme sur plusieurs années. J’ai vu de nombreuses conneries qui handicapaient les moyens de nos soldats juste par ce qu’on avait voulu s’obstiner à privilégier un choix français.
          Vous critiquez les technocrates mais en connaissez vous seulement un personnellement? Ou alors comme de nombreuses personnes, un peu trop devant internet, vous avez trouver votre bouc émissaire sur qui taper afin d’expliquer votre mal être intellectuel?
          .
          Je constate que sur internet, on trouve beaucoup de donneurs de leçons qui savent mieux que tout le monde de ce qui est bien ou mal et qu’il suffit d’y foutre un peu d’idéologie pour se retrouver dans une véritable arène politique.
          Le sentiment d’un « peuple commun » (grand idéal faisant abstraction de toute opposition critique et tout liberté individuelle, oui c’est cela!), si vanté par certains « nationalistes », s’arrête très souvent là à une couleur de peau, une religion, ou celui qui ne pense pas la même chose devient un « traitre » agissant pour l’étranger, que ce soit les américains, Bruxelles, les allemands ou je ne sais quoi.
          Le problème du nationalisme que certains défendent souvent ici, c’est celui d’un nationalisme de force, celui ou on rêve d’un pouvoir qui ne fait pas dans la dentelle et qui est prêt à en découdre avec tout le monde. De même que pour eux, la seule indépendance possible s’exprime par l’opposition aux autres, enfin surtout quand elle est américaine, car oui, un pays allié aux américains, qu’il soit membre de l’UE, qu’il ait des frontières ou non, ne sera jamais pour eux un pays « indépendant ».
          Le nationalisme nombriliste qui trouve écho dans l’opposition si ce n’est parfois une haine envers tout ce qui se trouve à l’extérieur ou qui est étranger (à ses yeux à elle), ou on imagine que la seule indépendance passe par l’opposition systématique aux intérêts américains, qu’il faut les insulter ou les défier pour avoir un gouvernement respectable, pour moi c’est une idéologie malsaine qui risque de basculer le pays dans des moments douloureux au delà de l’excitation des partisans de la première heure.
          Par contre un patriotisme qui prêche l’amélioration de la vie des français, qui cherche à créer de la fierté au delà du symbolique, à donner le meilleur, à amener la paix, je l’approuve.
          Malheureusement si pour vous, faire un fusil en France est une fierté, cette fierté se heurtera à certaines réalités qui font qu’elle ne sera pas partagé par tous et qu’elle restera idéologique (dans votre tête) mais n’apportera rien de plus de concrets aux français et aux soldats.
          Vous voulez le meilleur pour les soldats? Cela passe t-il par du made in France pour être le meilleur? Non, même si cette réalité se heurte à l’idéologie nationaliste que vous défendez et qui toujours, donne le sentiment qu’on serait meilleur ou supérieur aux autres.
          Nos armées ont besoins d’avoir de nombreux renouvellements, il faut aller vite, faire des choix cohérent pour leur donner des moyens rapidement et non de privilégier une solution nationale en leur disant d’attendre deux fois plus longtemps et que pour la fierté et le coût du made in france on aura annulé le remplacement de leur gilet de combat. La réalité, elle est comme ça et votre fierté de citoyen que vous pouvez trouver sensée derrière votre écran, dans la réalité elle se fait sur le dos des militaires.
          Nous ne sommes plus en 1900, l’indépendance militaire de la France, elle passe avant tout par son potentiel nucléaire et aucun pays ne va débarquer comme l’Allemagne en 40 pour l’envahir, notre territoire sera et restera sanctuarisé, comme le sont celui des USA, des russes, des chinois ou autres puissances nucléaires. Ce ne sont plus le nombre de canons qui défendent le territoire français et la France ne va pas se retrouver seule contre le monde qui va l’envahir (mais l’idéologie nationaliste qui se confronte au monde pousse certains à envisager ce genre de choses)
          On reste capable de produire des armes, des munitions, ne vous inquiétez pas, en cas de guerre, à défaut de fournisseurs étrangers dans ces domaines, on fera chez nous. Mais comme je le disais plus haut, à quoi bon vanter une indépendance stratégique en produisant un fusil, quand on sait que nous n’avons pas l’indépendance stratégique énergétique capable de faire voler, rouler ou naviguer certains produits industriels qui donnent une certaine fierté à certains français? Moi aussi, détrompez vous, je suis totalement fier et heureux d’avoir et de voir que l’essentiel de nos équipements viennent de France, mais je ne vais pas en faire un drame nationale ou on se placerait comme une victime de technocrates ou de dirigeant vassalisé par les allemands ou autres idioties par ce qu’on achète des fusils chez eux.
          Les fusils ne sont plus stratégiques en 2018, le savoir-faire, nous l’avons, beaucoup l’ont et le monde n’est plus un conglomérat d’états se regardant le nombril et devant conquérir les terres du voisin pour avoir ce qu’il n’a pas. Nous n’avons pas de pétrole, nous l’achetons et n’allons pas envahir je ne sais quoi pour le prendre.
          Certains, souvent amateurs d’Histoires, semblent encore vivre dans cet ancien monde, ne comprenant pas que l’arme nucléaire a totalement bouleversé les choses et les guerres, les rapports entre nations est totalement différent.
          Alors certains, malgré cette nouvelle réalité, arriveront toujours à faire croire qu’on risquerait de revivre les années 40 avec les allemands, qu’on serait dos au mur, que si nous n’avons pas d’alliés derrière on sera foutu, mais non, non et encore non, aujourd’hui l’arme nucléaire, avec des alliés ou sans, c’est cela qui fait toute l’indépendance de la France, qu’elle soit dans ou hors UE, avec des frontières ou sans, dans l’Otan ou sans. La seule question qu’il faut se poser, c’est que gagne t-on à foutre en l’air nos alliances, nos partenariats et autres? Une satisfaction idéologique chez ceux qui ne voient l’indépendance que dans l’isolement et la défiance?
          Il y a un certain réalisme de situation que ce nationalisme là ne veut pas voir ou tente d’ignorer, car la force d’un pouvoir nationaliste c’est d’unir les gens autour des mêmes « ennemis » sur qui on se défoulera et non d’unir autour d’un projet cohérent et bénéfique sur le long terme.

          • Robert dit :

            Polymères,
            Le seul problème de votre, longue, démonstration c’est qu’elle sert à appuyer votre vision d’un patriotisme sans français ni patrie que vous opposez à un nationalisme caricatural.
            Le racisme de peau par exemple dans un pays qui a eu un empire, désolé, mais ça ne tient pas.
            Le patriotisme peut aussi avoir une dimension agressive et défensive, sur tous les plans, sans être qualifié d’infamie par nationalisme sinon expliquez moi comment défendre son pays par les armes et empêcher un envahisseur de vous dominer.
            Je tiens quand même à vous rappeler que le nationalisme, historiquement, naît avec la révolution française et tous ceux qui depuis se sont égarés en enfermant des réalités sous un carcan idéologique.
            Vous êtes donc hostile à la matrice du nationalisme qu’est la révolution ?
            Bonne nouvelle.
            Vous négligez les accords et magouilles qui permettent de privilégier un choix au détriment du bien commun comme si cela n’existait pas dans les contrats économiques impliquant le politique, surtout dans le cadre de l’UE.

      • En suivant ce raisonnement, nous devrions passer directement au F-35, au m1 Abrams …

      • Maya6259 dit :

        Parfaitement stupide. Dans le monde dangereux actuel , un pays doit être souverain et indépendant et lorsqu’il a les capacités techniques , ce qui est le cas de la France , il doit développer ses propres armements même si cela a un coût et n’est pas rentable. La France doit avoir un industriel même une PME capable de produire des fusils de précision même si ça ne se vend pas à l’export et que c’est produit par subvention publique. On ne parle pas de frigo ou de télé mais de sécurité . Le marché mondial c’est bien mais pour les lunettes de soleil ou les courgettes.

    • Le Cyprès dit :

      Exact ! Aux USA, depuis 1953 il existe le Small Business Act (https://fr.wikipedia.org/wiki/Small_Business_Act) qui permet de favoriser les PME lors de procédures de marché publics. Par exemple une partie d’un gros marché est réservée à de petites entreprises. Cela leur donne une chance de grossir. J’ai lu récemment dans la presse qu’une entreprise comme Apple qui a démarré dans un simple garage n’aurait jamais pu voir le jour en France et encore moins devenir ce qu’elle est aujourd’hui. La France n’a pas cette culture. Par contre pour faire grève on est champion!

      • JP dit :

        Il faut différencier les situations…
        Aujourd’hui, le marché de l’armement est en pleine consolidation car les volumes se réduisent énormément.
        Mais en plus des fusions / acquisitions, il y a des entreprises qui disparaissent .
        Et lorsque vous commandez ce type d’armement, vous avez besoin de pouvoir commander des pièces détachées tout au long du cycle d’utilisation de l’arme. La crainte (et probablement l’expérience déjà faite) de commander auprès d’une petite entreprise (combien même la qualité du produit serait exceptionnelle) c’est de se retrouver à la moitié de la durée d’utilisation avec des armes qui ne peuvent être maintenues en état de marche, et que de nouveaux fusils doivent être commandés.
        2600 armes, c’est un marché très petit… Autant s’associer avec une entreprise qui a les reins solides, et vers qui il est possible de demander réparation / dédommagements en cas de problèmes !

        • Albatros24 dit :

          Donc faire comme les espagnols dont l équivallent de Nexter fabrique sous licence les hk g36 entre autres…
          https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Empresa_Nacional_Santa_Barbara
          Pour se faire…faut juste ne plus recruter d énarques qui ne comprennent rien au monde industriel,du travail et de l économie en général car ils sont formés avec une grande culture générale à diriger une direction administrative ou une sous préfecture. Guère plus hélas..mais c est bien sinon.

    • vrai_chasseur dit :

      @PK
      Posez-vous d’abord la question pourquoi la MAS, la MAT, Manufrance et Manurhin (on parle bien des activités défense et pas chasse ou loisir), qui disposaient pourtant de « l’aide » de la défense, ont toutes disparu. Et elles avaient toutes d’excellents ingénieurs.
      Une piste : aucune n’avait de marché export.

      • Albatros24 dit :

        Ce n est pas le cas de Verney Caron qui exporte énormément et est reconnue aux EU

        • vrai_chasseur dit :

          @albatros
          V-C est reconnu pour la chasse et les armes de luxe. Encore une fois, pas pour le secteur défense.
          Le métier des armes légères pour les marché de défense n’est pas une sinécure. Il faut des investissements lourds en machine-outils, des techniciens très qualifiés. Et ensuite on peut faire cocorico tant qu’on veut, les faits sont têtus et le seul débouché du marché français ne suffira pas à payer les salaires.
          Même les grands souffrent, HK fanfaronne en marketing mais est criblé de 30 millions de dollars de dettes, Colt lui-même, l’icône US qui existe depuis le far-west est passé par la liquidation judiciaire, Manurhin et son fameux et excellent MR73 pourtant acheté en masse par la gendarmerie n’existe plus.

          On comprend que la DGA soit prudente.
          Et avec le FAMAS (les lèvres du chargeur qu’il faut redresser au leatherman, les munes en acier, on peut pas prendre les NATO ….) beaucoup de gars du terrain sont fatigués du made in France.

          • Albatros24 dit :

            Parce que les FAMAS sont trop anciens et n ont jamais été modernisés…à desseins.
            Tous les milis ne pensent pas ce que vous dites visiblement ?
            Regardez cela vous serez moins sûr de vous et de vos arguments mondialistes.
            https://youtu.be/1NMU3ke7Z2M
            Mais cela va bien de dénigrer le matos tricolore.
            C est à la mode.
            Alors que des machines outils du Creusot des années 20 sont encore utilisées en Afrique..j en ai vu plusieurs.
            Hk c est sûr paiera nos retraites avec ses ouvriers d outre Rhin.

      • PK dit :

        @ vrai_chasseur
        .
        Oui, posez-vous les bonnes questions.
        .
        La MAT ? a produit un excellent PM en 1949.. 10 ans après tout le monde, alors même que la mode des fusils d’assaut commençait (AK en 1947 et le STG en 44…). A complètement raté le coche.
        .
        La MAS ? a produit un excellent FSA en… 1949 et finalement complètement au point en 1956 avec le bouchon lance-patate. Soit presque 20 ans après le même modèle américain qui a tout surclassé pendant la SGM. Heureusement, en Algérie, on n’avait pas des divisions allemandes en face ! Excellent arme, très précise, une cartouche supérieure à la 7.62 OTAN à mon avis, mais totalement obsolète quand elle a été fournie à l’armée française.
        .
        Attention, bien servies, ces armes sont remarquables, même encore aujourd’hui. La Légion en 1978 a botté le cul à Kolvézy à tous les gugusses armées d’armes bien plus modernes… Comme quoi, l’entraînement est supérieur au matériel, quoi qu’on en dise (et ce que nous prouvent les Américains à longueur d’années avec leurs supers matois et leurs résultats… heu.. comment dire cela en n’étant pas dédaigneux… modestes ?).
        .
        Pour le FAMAS, sorti en 1979, 30 ans… TRENTE ANS !!! après le premier fusil d’assaut, on était encoure un peu en retard… même si l’idée de base était sympa (remplacer le couple AA52 et FSA ensemble… tiens, je n’ai pas parlé de l’AA52, on pourrait en dire des choses dessus aussi…).
        .
        Ensuite, a-t-on filé des FAMAS ? Non. Au début, on ne voulait pas trop le vendre… Puis on en a donné du bout des lèvres au Sénégal et ailleurs… quelques centaines d’exemplaires… Faut dire que le coût unitaire refroidissait un peu, mais cela fait partie du jeu…
        .
        Qu’est-ce qu’il manquait ? En vendre. Pas sûr. Un développement continu ? Assurément. Comme les Américains ont fait pour le M16. On rappelle que les débuts ont été chaotiques… Il en a fallu des versions pour atteindre une arme potable : M16A1, A2, A3, A4 ! puis les Colt Commando, M1, 2, 3 4… etc. Vous croyez que l’industrie US a chômé pendant ce temps ? Des milliers d’emplois ont été conservés, un savoir-faire a été développé…
        .
        Qu’a fait la France pendant ce temps ? Rien. Thule a été fermé. La MAS a été conservé le temps de la production (au compte goutte, pour faire durer, par pour équiper l’armée française… En 1990, toutes les unités n’avaient pas encore de FAMAS !!!!). Puis on a fermé, même si une faible tentative de créer deux versions (la G1 et la G2) n’ont pas débouché.
        .
        Pourquoi ? Parce que l’État n’a pas suivi ! Si on avait équipé les unités comme les Américains, on serait en G4 et on aurait une MAS qui tourne, un savoir-faire, une production, une arme au meilleur coût et une bonne arme récente en unité de combat.
        .
        On pourrait même en parachuter partout où l’on veut aider nos alliés, pour faire tourner la machine, plutôt que d’acheter des AK47 en Bosnie et faire tourner les machines-outils bosniaques (sans compter que derrière, en Bosnie, ça alimente bien Daesh, mais chut, hein, faut pas le dire qu’on se fournit au même endroit ! Rassurez-vous, les Américains font pareil… comme quoi, on n’est pas tout seuls quand il s’agit de faire ce genre de connerie…

        • ScopeWizard dit :

          @PK
          .
          Voilà , il y en a enfin qui pigent à fond le topo ………….

        • MD dit :

          Je suis – malheureusement – entièrement d’accord avec tous vos commentaires . Et voici une anecdote qui apportera encore de l’eau à votre moulin. Cela se passait lorsque le FAMAS a fait ses débuts dans l’armée française, dans l’unité qui avait été désignée pour expérimenter opérationellement le FAMAS. J’ai entendu un jour l’un des instructeurs de tir de cette unité ( un sous-officier par ailleurs très compétent dans son domaine : tir et armement ) faire le reproche à l’un des techniciens , venu du bureau d’études de la MAS pour suivre les progrès de l’utilisation de l’arme en corps de troupe , d’avoir conçu et fabriqué une arme utilisant un principe de fonctionnement inutilement compliqué pour une arme individuelle. – »Franchement , a-t-il dit, pourquoi donc n’avez vous pas plutôt essayé de fabriquer sur ce principe quelque chose comme un fusil-mitrailleur ou une mitrailleuse légère?  ». – »Quoi? lui a répondu l’ingénieur. Une mitrailleuse en calibre 5,56 mm? Vous n’y pensez tout de même pas sérieusement ? » – »Si, lui a répondu le sous-officier.  » – »Oui, mais le FAMAS doit permettre d’avoir une arme unique pour tous les fantassins, et de standardiser l’arment d’une section en remplaçant tout à la fois les FM, les FSA et les fusils-mitrailleurs…  ».
          – »Et bien je peux vous dire que c’est une erreur, lui a répondu le sous-officier. Mon expérience de la guerre me dit qu’il faudrait par groupe de combat au moins une arme capable de faire du tir continu comme une mitrailleuse légère. Ce que votre FAMAS ne fait pas. Vous feriez bien d’y réfléchir dès maintenant ».
          Bien entendu , cet avis , venant tout de même d’une personne qualifiée, n’a pas été entendu, étant donné le grade ( adjudant-chef ) de celui-ci…
          Et 14 années plus tard, je devais croiser par hasard au camp du Valdahon l’unité qui était chargée d’expérimenter les Minimi de FN Herstal récemment acquises par l’Armée Française. Vous pouvez imaginer quelles ont été alors mes pensées.

          • Robert dit :

            MD,
            Merci de cette anecdote de votre expérience, c’est un des enrichissements de ce blog que j’apprécie le plus. Parler avec un militaire de son métier est toujours instructif.
            Et merci à Laurent, sûrement vautré sur une plage à améliorer son bronzage, pour cette opportunité.

        • Albatros24 dit :

          +1
          Tout est une question de volonté.
          L investissement et les moyens suivent.
          On aurait pu acheter US plutôt que de se ruiner à produire des avions…on est capable de produire le Rafale et son successeur qui eux ont bénéficié de temps et d argent.
          Et on vend peu de Rafale mais beaucoup de fusils. Voyez les croates un pays de 4 millions de personnes seulement qui ose développer et avec succès une copie améliorée du FAMAS…
          Maintenant leurs révolvers fa ou fm se vendent très bien
          CQFD

          • Vince dit :

            « Tout est une question de volonté. »
            .
            On croirait entendre un Lissenko – ingénieur pour qui la nature devait se soumettre obligatoirement à la dialectique marxiste.
            .
            Tout est une question de moyens. Voilà pourquoi vous vivez dans un préfabriqué et conduisez une Renault, tandis qu’un prince Saoudien vit dans ses 15 palais, 30 yachts et conduit l’une de ses 25 ferrari. Je n’en déduis pas que vous avez une volonté moindre que le prince saoudien.
            .
            Il est vrai qu’un albatros ça vole haut, mais revenu sur terre ça va pas très loin. Bref, la réalité ça colle toujours mal avec des slogans venus de nulle part.

      • Nihilo dit :

        Les entreprises que vous citez, étaient-elles des entreprises d’état ou presque comme Enedis, SNCF, Air France, etc ? Ce qui pourrait aussi expliquer l’échec de ces entreprises…

        • Albatros24 dit :

          @ Vince
          Je ne vous connais pas mais vous ne me connaissez pas non plus : il serait dommage de m éVINCEr si vite et avec de tels arguments qui n en sont pas en fait…
          Vous me voyez vivre dans un préfabriqué …Et bien pour cela vous avez raison car j occupe un logement de fonction dans le Sud Ouest qui en est un justement de préfabriqué et en béton benché…pas un palais donc. Je n en ai pas les moyens mais vous peut être ?
          Donc quand je dis que lorsqu on veut on peut je ne parle pas de votre obscur ingénieur mais d une décision politique. Mais c est valable aussi pour la vie.
          Enfin je roule en Honda car le modèle de Renault correspondant en termes de prix était plus cher avec moins d options – Et comme il était aussi fabriqué à l Etranger…

    • Jean Louis dit :

      Vous voyez qui vous en fabricant Français pour ce type d’arme ?

  2. R2D2 dit :

    « chiffre d’affaires annuel du dernier exercice connu ou en moyenne sur les trois derniers exercices connus devra être égal ou supérieur à 50 millions d’euros. »
    Ou comment torpiller un appel d’offre. Ils pourraient au moins avoir le courage de le dire et de l’assumer.
    .
    On parle d’un fusil de tireur de précision, les utilisateurs ne sont pas légion et donc les chiffres d’affaire des entreprises spécialisées ne sont pas astronomiques. Reste donc que les grands armuriers qui pourront alors rentabiliser leur grandes familles de fusil.

    • Stoltenberg dit :

      Il faudrait libéraliser le marché civil pour que ces entreprises puissent s’enrichir et améliorer leurs technologies afin de devenir plus concurencielles. La République Tchèque en est un bon exemple. Sinon, ces entreprises sont totalement dépendantes de la bonne volonté de l’État. Et, ces derniers temps, les gouvernements français successifs ont décidé de passer outre la préférence nationale pour acheter des produits chez des leaders mondiaux européens.

  3. Bizardun dit :

    Chez HK à Oberndorf ( le berceau des anciennes usines Mauser), ils vont après l’adoption du HK 416 pouvoir sabrer le champagne !

  4. aziz dit :

    bonjour

    je trouve cela regrettable d’exiger un chiffre d’affaires aussi important.
    PGM precision et Verney Carron sont 2 entreprises qui ont les reins solides, qui existent depuis très longtemps (plus de 100 ans pour Verney et 25 ans pour PGM) .
    Il est vraiment important je trouve de privilégier les entreprises françaises, les emplois en France, etc …

    • NRJ dit :

      @Aziz
      C’est très patriotique de vouloir acheter français et c’est tout à votre honneur. Mais peut on acheter chez une entreprise qui n’a aucune expérience de l’arme de guerre ? Verney Carron est un fabricant d’armes de chasse et PGM fait seulement dans la haute précision. Aucun des deux n’a la même expérience et la même compétence que HK qui fournit des armes à tous les pays occidentaux. En outre, avoir un chiffre d’affaires important est vital. PGM et Verney Carron ont peut être leur marché, mais il leur faut des reins solides en cas de retour de marché. Dois je vous rappeler la situation de Manurhin ?

      Ainsi, le risque à acheter français est simple: on aurait une daube et l’entreprise qui la produirait mettrait la clé sous la porte laissant une commande non finie et ne fournirait derrière aucun maintien en condition opérationnelle. Et on serait réduit alors à acheter le HK 416 après avoir dépensé des millions d’euros inutilement.

      Votre commentaire me rappelle l’appel d’offre du remplacement du P4 gagné par la Ford Ranger au dépend du Renault Duster. Des commentaires aussi décalés avaient eu lieu.

  5. Plusdepognon dit :

    Bonjour,
    Quel dommage que cette sélection politique des matériels se cache derrière des critères de chiffre d’affaires. Les deux sociétés françaises mentionnées mériteraient d’être en avant, surtout au vu de la qualité de ce qu’elles proposent.
    Il est vrai que le tireur d’élite permet de faire mal à l’ennemi comme le souligne monsieur Goya dans cet article sur Uzbin.
    https://lavoiedelepee.blogspot.com/2018/08/lembuscade-uzbin-18-aout-2008-2-un-col.html?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed:+LaVoieDeLpe+(La+voie+de+l%27épée)
    Les petits équipements font la différence et n’intéresse personne sauf les soldats.
    L’argent est toujours économisé dessus, alors que l’utilité de ces derniers est indiscutable…

  6. Chris dit :

    Comme d’habitude, un appel d’offre taillé sur mesure pour que les Allemands emportent le marché….comme pour les pistolets des forces de l’ordre il y a quelques années et plus récemment le nouveau fusil d’assaut de l’armée (les Allemands sont sympas, ils vendent leurs fusils d’assaut à la France puis annoncent peu après qu’un exemplaire plus avancé est créé et.. équipera l’armée allemande) Enfin, tout le monde sait que les marchés d’armement sont conclus sur des critères politiques.

  7. Plusdepognon dit :

    En ce funeste jour d’il y a dix ans, si quelqu’un arrive à remettre un lien sur le bon documentaire datant de 2014, mentionné dans ce blog:
    http://rpdefense.over-blog.com/2014/03/l-embuscade-retour-dans-l-enfer-d-uzbin-ce-mardi-soir-sur-france-2.html
    Je vous remercie d’avance.
    A l’époque, j’avais regardé bouche bée. Nous pensons à vous, à ceux qui sont tombés et à ceux qui sont vivants et aussi à leurs familles et amis.

  8. Ivanov dit :

    Encore un appel d’offre bidonner. Autant acheté des Hk 417 sans appel d’offre …

  9. who? dit :

    exclure deux concurrents dont un français et avoir un favoris, est il encore utile de faire un appel d’offre si ce n’est pour « la forme »

  10. John B. dit :

    C’est dommage que la DGA exclut d’office certaines de nos entreprises. Je ne peux que regretter que l’on ne décide pas à maintenir, renouveler et soutenir ces compétences en France.
    Sans parler des retombés économiques, il y a certaines subtilités dans ces contrats qui m’échappent.

    • Albatros24 dit :

      Hélas ce n est pas le cas de tout le monde ici pour qui le fait d acheter des milliers de fusils à l Etranger n est pas un problème mais une solution en soi.

  11. faust dit :

    ce que je trouve intéressant c est la clause rajoutée qui exclu les armuriers hors UE

  12. bad dit :

    « il « ne sera pas autorisé […] l’emploi de produits, de pièces détachées, de composants et/ou de sous-assemblages soumis à autorisation administrative d’un État tiers à l’union Européenne ou à l’espace Economique Européen relative à la limitation des droits de l’État à l’utilisation de ces produits, pièces détachées, composants et/ou sous-assemblages, pour les armées françaises, y compris à l’étranger ou en cas de conflit. » »
    Donc itar-free, échapper aux contraintes américaines & autres.

    • Vince dit :

      Non rien à voir avec ITAR, qui concerne surtout l’export de produits militaires intégrants des composants US.
      .
      En gros on veut la libre utilisation, non la libre (re)vente.

  13. Albatros24 dit :

    Ils veulent sans doute un fusil de précision précis mais capable pour de l auto défense donc, du tir en rafales. Peut être est ce ce qui est demandé par les tireurs d élites : ne voulant pas porter en plus un fusil d assaut. Dans ce cas c est logique et le 417 est tout trouvé, surtout qu il est apprécié dans les régiments.
    MAIS
    Pourquoi ne pas fabriquer ces armes chez nous sous licence comme le font les espagnols avec le Hk G36 avec succès car leur G36 n a aucun soucis avec la châleur justement et contrairement à celui fabriqué chez Mauser… ?
    Nous sommes très stupides car nous avons des fabriquants qui peuvent le faire. Pas besoin de recréer une manufacture d armes pour cela.
    Et le remplacement du Famas n est pas si urgent que cela. Mais bon…continuons dans cette voie choisie par nos énarques on n est plus à cela prêt maintenant.

    • NRJ dit :

      @Albatros24
      J’ai des doutes sur le fait que les espagnols n’aient pas de problème avec leur G36 : Le fait de produire sous licence ne change rien aux problèmes du fusil. Après l’Espagne est peu engagée dans les opex, la ou justement le G36 a montré ses défauts (en Afghanistan plus précisément ou la chaleur des tirs se mêlait à la chaleur du pays, trop pour des plastiques qui ont du entré en phase de transition vitreuse).
      En d’autres termes, l’Espagne n’a aucune urgence à changer son fusil, donc la question ne se pose pas.

      Par ailleurs, pour construire sous licence, il faut acheter la licence et ce n’est pas gratuit.

      Enfin, les FAMAS ont entre 30 et 40 ans, plusieurs opex à leur service et un cout de maintien en condition opérationnelle élevé. On peut toujours conserver une mécanique, mais il faut trancher entre le cout du MCO toujours plus élevé, et l’efficacité supérieure des nouvelles mécaniques toujours plus perfectionnées et adaptés aux environnements variés du monde.

      • revnonausujai dit :

        les températures moyennes en Astan s’étagent de 7°C ( Barnivan) à 21° ( Djalalabad); en Espagne , c’est de 10° (Burgos) à 21° (Lanzarote)!
        arguer du climat est un faux argument d’autant plus que les Espagnols ont servi en Irak sans que l’absence du tampon « deutsche qualitât  » ne leur nuise.
        oui, il faut payer la licence, mais ça revient moins cher que d’importer le produit fini et ça donne du travail aux Français, ce qui est toujours bon pour le budget.
        Le patriotisme ne commence pas à l’épaisseur du cirage sur les brodequins mais au meilleur fonctionnement de la maison France; à quoi bon une belle armée s’il n’y a plus rien à défendre !
        depuis 1940, certains souffrent du syndrome de Stockholm, s’aplatir devant les schleuhs et leur lécher les bottes, c’est leur nirvana !

        • Albatros24 dit :

          Ce sont les mêmes températures moyennes en Espagne et Afrique du Nord…J étais dans le sud de l Espagne la semaine dernière (près d une caserne de la légion espagnole).
          Température 49 degrés …à l ombre bien sûr.

          Je vous invite à vous y rendre avec une casquette et une bonne clim dans la voiture…
          Sinon l acier des G36 ainsi que la fabrication et l assemblage sont faits en Espagne. Et en Afghanistan où les troupes de l Ejercito étaient présentes comme nous leurs armes n ont jamais tiré de travers.
          C est plus un soucis du côté de la soit disant Deutsche qualitat…

          • revnonausujai dit :

            bien d’accord avec vous, mais c’est à NRJ qu’i faut le dire; je suppose que vous n’avez pas appuyé sur le bon répondre !

          • Albatros24 dit :

            C est à Nrj que je réponds bien sûr

  14. Debunk dit :

    Pour ceux qui regrettent déjà ça dans les commentaires l’exclusion de PGM Précision et de Verney Carron au profil du HK417, sachez qu’il est précisé « Arme semi-automatique. L’arme recherchée est en réalité plus une DMR qu’un fusil sniper. En 7,62 PGM aurait pu proposer le Ultima Ratio, mais il s’agit un fusil à verrou ; quant à Verney Carron, il avait proposé un fusil dérivé de l’AR15, donc très semblable à l’HK417. Nous n’avons malheureusement pas de DMR Made In France.
    Mais il faut espérer que maintenant que l’Armée de Terre s’est dotée de DMR, elle va enfin se décider à adopter une arme en calibre .338 Lapua Magnum, en complémentarité anti-personnel des PGM Hécate II .50 déjà en dotation : un domaine que PGM connaît fort bien et ou l’entreprise pourra proposer notamment le PGM Mini Hécate.

    • Toubou dit :

      +100
      L’appel d’offre est sur les fusils de TP et non sur les fusils de tireurs d’élite TE qui sont à répétition manuelle. PGM n’a aucune arme à proposer dans ce cas.

  15. Marc dit :

    Verney caron a proposé un fusil qui n’existait pas pour le premier appel d’offre. Ils ont beau pleurer ils était hors jeu directement et il l’ont bien cherché. L’armée voulait un fusil disponible pas un truc pour dans dix ans.
    Pour le nouvel appel d’offre PGM ne fait pas de semi auto a ma connaissance, donc on est pas sur leur créneau, on veux un fusil pour tireur de precision, dans une section, pas un fusil de tireur d’élite (eux commande du PGM en .338 et .50).
    L’appel d’offre actuel veux aussi un fusil déjà existant ( A – le candidat (opérateur économique individuel ou groupement d’opérateurs économiques) fournira les quantités et les modèles des fusils de précision semi-automatique de calibre 7,62 livrés au cours des trois dernières années avec leurs principales caractéristiques.), pour éviter d’attendre des années la livraisons.

    Je suis content que cet appel d’offre demande une arme connue et livrable rapidement pour que nos soldats puissent avoir accèe a un equipement correct maintenant.
    Desolé pour les société francaise, mais la masturbation sur verney carron faut arrêter et être réaliste, on a besoin de fusil en metal, pas en image de synthèse.

  16. Albatros24 dit :

    Faisant moi même des marchés publics (RC CCTA CCTP AE…) dans mon travail il me semble que Verney Caron aurait intérêt cette fois à faire appel à un cabinet d avocats pour annuler cet appel d offres manifestement biaisé (après recours pour excès de pouvoir auprès d un tribunal administratif). Pourquoi 50 millions d Euros de CA… alors qu il ne s agit que de fournir et maintenir 2500 fusils ?
    Il y a des règles à respecter dans les marchés publics et justement il existe certaines mesures avantageant les PME dans le code des marchés. La Dga s asseoit dessus allégrement.
    A moins qu on veuille un fusil automatique et non semi aito…
    Mais il faut le préciser dans appel d offres dès le début alors.
    L appel d offre de la DGA peut fort bien bien être annulé par un juge administratif je pense.

    • Comme pour le marché des SIG Sauer p220 équipés d’une traçabilité plagié à un sans dents en 2002.
      Voir sur le site » l’état m’a plagié mon brevet d’invention ».
      Et tout le monde politique de toutes obédiences, la justice, la presse aux ordres ont tout fait pour que le scandale n’existe pas.
      Et la république exemplaire ne déroge pas.

  17. Servitude volontaire dit :

    N’est ce pas là l’expression du nouveau périmètre réduit et réducteur donné au « Ministère des Armées »? C’est à dire le rétrogradage volontaire du statut nos forces armées à un simple client de l’industrie? et quel client ! client de la Nouvelle Allemagne du 21e siècle.
    A observer de plus près c’est déjà le cas avec l’A400M dont Airbus DS, société de droit allemand et sans aucune influence française depuis le départ de M.Lahoud, est contractant pricipal (Ce qu’avait dénoncé M.Le Drian lorsqu’il était ministre de la Défense).
    On peut citer l’electronicien Hensoldt (anciennement Cassidian France, et désormais 100% allemand) qui fournit rien de moins que les systèmes de communication du porte-avions CDG (IFF et autres systèmes de communication).

    • Kerloaz dit :

      @Servitude volontaire: On constate toutefois que les entreprises tricolores rachètent davantage d’entreprises allemandes que l’inverse. Et ce depuis une décennie.
      Beaucoup de concitoyens européens d’Outre-Rhin disent donc la même que vous, en retournant le discours.

      Je vous rejoins cependant sur l’attention sans cesse renouvelée que le politique doit avoir concernant le rachat d’acteurs économiques stratégiques.

      • Albatros24 dit :

        Mais bien sûr…
        Et quelles entreprises stratégiques allemandes sont elles rachetées par des français ?
        Je serai curieux de les connaître…déjà qu on a du mal à garder les nôtres.

        • kerloaz dit :

          @Albatros24: Si vous cherchez un peu, vous trouverez de nombreuses pépites familiales allemandes travaillant dans les IT/nouvelles technologies et acquises par des entreprises françaises (notamment ATOS, pour la plus grosse) depuis une décennie. La Revue stratégique de défense de 2017 place ces technologiques émergentes dans le segment de la souveraineté (p66-71), pour la plupart.

          • Albatros24 dit :

            Atos une SSII ..vous êtes sûr que c est stratégique ?
            Et à part cet exemple qui confirme la règle ?

  18. MERCATOR dit :

    C’est pourtant simple « Le candidat fournira une déclaration concernant le chiffre d’affaire annuel global réalisé au cours des trois derniers exercices disponibles » qui plus est ,cette société a déclaré des pertes lors des exercices 2015/2016, voudriez vous une fois de plus que l’état une fois le marché accepté, en cas de défaillance, pour le SAV sur une trentaine d’années, soit confronté, soit à une rupture de stock, soit obligé de mettre au pot pour recapitaliser un canard boiteux !

  19. Toq' dit :

    Le temp de l’armée vache à lait est terminé. Elle n’est pas là pour soutenir l’économie et encore moins des secteurs « niches » comme celui des fusils de précision. L’objectif c’est bien l’efficacité opérationnelle. En terme de maintenance, cette dernière dépend en partie de la capacité de l’industriel à soutenir le matériel qu’il a vendu. Si les entreprises françaises n’ont pas le chiffre d’affaire pour le garantir, pas d’état d’âme, on va se servir ailleurs. L’armée de grand-papa qui regarde face à l’est c’est terminé, plus de temps à perdre avec du matos bidon dont la seule gloire est d’être français. Nos soldats ont trop souvent du assumer sur le terrain des choix économiques faits aux dépends du réel besoin opérationnel exprimé. Concernant PGM, je cherche encore une arme semi-auto sur leur catalogue. Et Verney…2500 fusils, ça doit être leur production sur 20 ans…ils ne sauraient même pas où les stocker.

    • Kerloaz dit :

      @Toq’ : Tout à fait.

    • dompal dit :

      @ Toq’
      +1000 !!!!!!!

    • Albatros24 dit :

      Votre raisonnement à court terme airait empêché le développement de l industrie d armement en France. Il justifie que nos industries soient rachetées par des multinationales car plus riches.
      Pas seulement militaires. La mondialisation quoi.
      Nos militaires choisirons toujours le F16 au FAMAS c était le cas durant Kolwezy…
      Et certains préfèreront le F35 ou F22 au seul Rafale.
      Mais il fait aller plus loin dans les conséquences pour notre ingéniérie et nos emplois.
      En quoi le budget de la Nation appartient il aux militaires ?
      Un FAMAS mis à jour comme l a été le colt US aurait été largement meilleur que le 416 car adapté à nos besoins et au final moins cher…lequel reste discuté au sein de nos forces.
      Pour l avoir utilisé durant mon service c est une excellente arme moins encombrante etplus précise.
      Aux EU on l attend déjà pour l acheter…

      • Albatros24 dit :

        En résumé : une fois nos ouvriers ingénieurs au chomdu et nos pme parties à l étranger ou rachetées…on fait comment pour payer les soldes ?
        Avec moins de taxes et d impôts sur le revenu perçus ?
        ….
        Il faut INVESTIR non stop chaque jour dans les secteurs stratégiques et surtout d armement car non délocalisables…en principe hélas seulement en principe.
        Et notre pognon doit servir à nos entreprises. Point.
        Regardez ce que font Trump Merkel Xi pour leur pays et leur industrie et apprenez…

        • Albatros24 dit :

          Enfin l armée de papa vous a protégé des cocos et l armée de grand papa vous a délivré des fachos et nazis…pas mal pour des vieux cons (qu aucun maréchal russe ne voulait trop chatouiller après la guerre d Algérie).
          Notre armée actuelle nous protège t elle des terros ou de futures grandes puissances ennemies ?
          Hélas imparfaitement malgré sa bonne volonté.
          Donc il faut d urgence y remédier et l aider cette armée qui en a besoin, en investissant en matériels et hommes de la nation.
          Ne comptons pas sur l Etranger pour cela mais sur nous même et pour tout y compris le matos.

    • maxime dit :

      Tout faux !
      1/ La préservation de notre industrie de défense est encore aujourd’hui la priorité , c’est un fait bien réel, même si en l’occurence, pour certains petits marchés, l’ouverture existe.
      2/ Le besoin opérationnel ok, mais lequel ? Faut arrêter les caprices. De nombreuses armes peuvent convenir à nos besoins. Le HK 417 en fait sans doute partie, mais il n’est pas le seul. Bien souvent, la définition du besoin par les utilisateurs répond à une « mode » issue des FS (elles-mêmes intoxiquée par les FS US : waouh, les seals utilisent ce flingue, je veux le même !!), mode qui irrigue ensuite l’infanterie (waouh, les FS utilisent ce flingue, je veux le même !!). J’ai vu tout ca de près sur le terrain, me racontez pas d’histoires…
      3/ l’armée de grand papa mérite plus de respect que ce que vous lui accordez, surtout quand on voit nos pitoyables résultats opérationnels depuis 20 ans (indépendamment de la valeur de nos soldats et équipements, nous n’avons obtenu aucun résultat stratégique probant, ni en afgha, ni en BSS).
      4/ Sans défendre plus que ca Verney-Caron, avec 13.5 Meuros de chiffre d’affaire annuel, leur production annuelle doit largement dépasser les 2500 fusils.

  20. Titi74 dit :

    Il serait certainement très intéressant de savoir qui est la personne qui à défini ce plancher, et surtout savoir si il n’y a pas eu un intérêt personnel (lobby);
    exclure délibérément des entreprises françaises reconnues dans le monde entier pour la qualité et les performances de leurs produits, c’est tout de même extrêmement curieux, voir scandaleux…
    Le made in France ne convient plus?

    Comment les armuriers français peuvent-ils se développer si la défense les ignores?

    • MD dit :

      Le Made in France, c’est très bien. Mais peut-il être à l’heure actuelle vraiment Made in France à 100 % ? Pour rester dans le domaine des fusils d précision, prenons donc par exemple la société 100 % française ¨PGM Précision, et le cas de son fusil Mini-Hécate PGM 338, que certains citent ici comme étant une arme qui devrait aussi être commandée pour nos tireurs d’élite . Ce en quoi je suis entièrement d’accord puisque le COS , ainsi que plusieurs armées étrangères, qui ont des soldats sachant tirer, s’en sont déjà équipées , ou bien ont adopté une arme de ce calibre .
      Or qui donc fabrique le canon de cet excellent Mini-Hécate ? Il s’agit de Lothar Walter, firme bien connue des chasseurs , des armuriers et des tireurs civils français . Mais qui n’est pas une firme française.

      • Albatros24 dit :

        Et alors ?
        Une entreprise française fait sous traiter une arme à Etranger et vous préférez donc acheter un F16 à canon plus long modernisé et fabriqué à l Etranger par une firme Etrangère ?
        Drôle de logique…

        • MD dit :

          L’entreprise PGM ne fait pas du tout sous-traiter sa fabrication à l’étranger. Elle achète à l’étranger un bon canon , car il n’y en pas d’autres en France. Si vous vous connaissiez un peu en armes et si vous intéressez un peu en tir, vous sauriez que Lothar Walther est très prisé par ceux qui , en France ,  »customisent » leurs fusils pour des tirs de précision à grande distance. Mais indiquez moi donc s’il vous plait quelle est l’entreprise française qui pourrait me fournir un canon de fusil en calibre .338 Winchester? Et je ne parle même pas du calibre .338 Lapua Magnum, qui est celui de la cartouche du PGM338 .
          Ma logique n’est pas du tout d’acheter un  »F16 à canon plus long modernisé et fabriqué à l Etranger par une firme Etrangère  » pour la bonne raison que je connais aucune arme de guerre appelée  »F16 à canon plus long ». Les seuls F16 que je connaisse sont des armes de chasse britanniques de calibre 20 mm, et un avion américain armé de canon  »Gattling » de calibre 20 mm également. J’ignore donc de quoi vous parlez ici .
          Oui, je préfère acheter une arme étrangère à l’étranger si aucune firme française n’est capable de me fournir ce que je voudrais donner à un fantassin français . C’est à dire une arme de précision , capable de faire des tirs efficaces à grande distance . Mais que ce soldat pourrait utiliser aussi en tir semi-automatique s’il tombait dans une embuscade. Car je vous précise, au cas où vous l’ignoreriez, que quand une petite unité d’infanterie est prise sous le feu ennemi à courte distance , le tireur d’élite est le nez dans la poussière exactement comme tous ses autres camarades. Et que n’est pas la folle cadence de tir d’un FR F2 à répétition qui pourrait lui permettre de faire baisser la tête à l’adversaire. Ou qui lui permettrait de tirer en courant et en faisant la  »boule de feu ». Ou d’aller à l’assaut ? Mais au cas où vous l’ignoreriez, il n’y pas de baïonnette sur le FR F2 ( ce qui n’est pas le cas pour le SVR  »Dragounov » par exemple) . Je voudrais donc aussi lui éviter de lui faire porter un FAMAS pour sa protection personnelle en plus d’une arme à répétition manuelle , si bonne soit elle. ( À moins que vous ne soyez de ceux qui pensent qu’il pourrait avantageusement replacer ce FAMAS par un pistolet automatique, l’arme qui a tué le moins de monde dans toutes les guerres modernes ? ) . Mais expliquez-moi donc alors comment ce malheureux soldat , progressant en zone d’insécurité, devrait porter ses armes pour être prêt à riposter immédiatement avec celle qui répondrait à la situation du moment ? Avec une dans chaque main , le doigt sur la queue de détente? On peut voir çà dans certains films américains plutôt nuls.
          Oui, ma logique , que vous trouvez si drôle , est que je préfère que mon soldat puisse sauver sa peau. Et qu’il soit donc armé correctement, le plus tôt possible, avec une arme 100 % étrangère s’il le faut et s’il n’y a rien qui en vaille la peine en France . Plutôt que de lui refiler à tout prix ( donc très cher en définitive) et tardivement un quelconque tromblon au sacré nom du Made in France à 100 % ou non , et sous le prétexte que celui-ci serait capable aussi d’interpréter la Marseillaise à trois voix . En définitive , votre commentaire n’avait aucun intérêt.

    • Jack Shit dit :

      « Comment les armuriers français peuvent-ils se développer si la défense les ignores? »

      En militant pour un deuxième amendement !

      • Vince dit :

        « En militant pour un deuxième amendement  »
        .
        Et les massacres scolaires qui vont avec, et le taux d’homicides qui va avec. No thanks.

  21. Gremlins dit :

    Le con qui a inventé l’appel d’offre obligatoire … C’est simplement devenue une perte de temps en paperasse.
    Hk-416, 417 tous ça est écrit. De plus c’est logique et c’est du bon matos.

    Comprendre donc que la DGA prévoit d’acheté sur les fonds de 2019 des HK-417 avec des optiques jours et nuits. Fin de l’histoire, merci pour la paperasse.

    Après les lobby d’armement et de tir Français n’ont qu’à s’unir et prendre le taureau par les cornes. Le problème Français ce n’est pas la qualité ou la capacité à faire.
    En France on ne veut juste pas de lobby d’utilisateurs et de fabriquant d’armement léger.

    Les armes c’est mal c’est pour les méchants. 😉

  22. EP04 dit :

    Je me souviens d’un marché concernant un banc test pour radar multicibles qui avait imposé le recours à un industriel de poids, la meilleure offre technique étant proposée par une PME de surface financière trop réduite.

    Résultat + 25 % sur les prix, la seule intervention de l’industriel de poids étant la participation d’un ingénieur qualité aux réunions d’avancement, réunions lors desquels tout un chacun pouvait constater son désintérêt et sa méconnaissance du dossier.

    Le principal problème réside dans l’incapacité des donneurs d’ordre étatiques à gérer les contrats, avec un repli vers la production de tonnes de papier sans grand rapport avec le produit à fournir. À noter que les papiers en question servent efficacement de parapluie au donneur d’ordre quand le contrat part en vrille….

  23. Peter dit :

    Ils achètent un fusil de précision ou un chiffre d’affaires ? Cette politique me fait gerber ! Toutes les armées de la planète connaissent la valeur d’un fusil PGM fabriqué en France, mais la France le snob d’entrée de jeu a cause d’une loi européenne de merde.

    • Elchart dit :

      c’est surtout que PGM ne fait pas de DMR, le chiffre d’affaire est là pour assurer un SAV après l’achat pendant un certain temps bref remballez vos arguments

      • Albatros24 dit :

        Argument fallacieux VC a une excellente assise financière et une renommée internationale notamment chez les exigeants tireurs nord américains.
        Je ne parle même pas de PGM et ses produits sont éprouvés et combat proven comme on dit.

    • kerloaz dit :

      @Peter : PGM est logiquement écarté, avant tout car la boite de possède pas de DMR (Designated Marksman Rifle) dans son catalogue (comme rappelé précédemment)… La France n’a jamais « snobé » PGM. Le vrai débat concerne donc l’abandon annoncé du verrou pour les TP et c’est un choix que l’on peut discuter.

      • grosminet dit :

        Merci!

        enfin un commentaire qui donne le ton réel sur le point technique de cet « appel d’offres »

        Et de rappeler à tous que PGM est bien présent sans nos inventaires avec l’Hécate2 en 12.7

  24. MD D dit :

    Il ne s’agit que d’un marché de 2500 fusils.Pour l’instant. Ce qui semble ne correspondre qu’aux besoins actuels et surtout immédiats de ce qui nous reste comme unités d’infanterie. Mais comme commander, c’est prévoir, quelqu’un à l’EMAT a dû penser prudemment que ceci n’est peut être qu’un début et que la situation actuelle ne peut plus . Et qu’il va donc bien bien falloir un jour reconstruire toute cette infanterie française et recréer de nouvelles compagnies, bataillons ou régiments . Et alors , pour pouvoir équiper correctement ces unités, il serait tout de même sage de prévoir à présent un fournisseur qui ait les reins assez solides et une bonne assise industrielle pour éviter qu’une fois de plus les déboires que nos soldats ont pu connaître avec leurs armes .

  25. Intox dit :

    Cela devient très énervant de devoir lire la diatribe habituel sur les entreprises françaises soit disant incapables et vivant au crochet de l’état. Faut il rappeler que l’état français passe son temps à emmerder les entreprises et les entrepreneurs de toutes les façons possibles et imaginales. dernier exemple en date le transfert de la gestion du prélèvement de l’impôt sur le revenu. La méfiance des gouvernants françaises envers le monde de l’entreprise, doublé d’une méconnaissance crasse de ce monde. Bien secondé en cela par les français qui sur ce sujet ne se démarque pas de ses « élites ».
    Travailler avec l’état, et plus spécialement la défense n’est pas une sinécure, compte tenu des atermoiements, des tergiversations, des changements continuels de décisions, du au politique et aux organismes d’état. Essayez de travailler sereinement dans ces conditions. De plus l’état est très mauvais payeur et responsable de la mort de plusieurs entreprises chaque année.
    Rajoutez également l’incompétence quasi généralisé de la gestion des entreprises publiques ou semi publiques par l’état.
    On emmerde tellement les entrepreneurs en France qu’il est quasi impossible de passer d’une micro entreprise à une PME. Pourquoi croyez vous qu’il y a si peu de PME en France par rapport à l’Allemagne ?
    Comment êtes sur que le fabricant allemand sera encore la dans 30 ans, vous n’en savez rien du tout, et moi non plus ?
    Et pourquoi en France il ne peut pas y avoir de fabricants d’armes et de munitions alors que dans d’autres pays 10 fois plus petit cela ne pose pas de problèmes ?
    Avant on disait impossible n’est pas français, maintenant pour certains c’est devenu, rien n’est possible en France.

    • PK dit :

      @ Intox.
      .
      +10 000 !!!
      .
      Il faut avoir de la trésorerie solide quand l’État met parfois… plusieurs années pour régler une facture.
      .
      Essayer d’attendre quelques semaines pour régler vos impôts après la date butoir…

      • Robert dit :

        PK et Intox,
        Exact, en France les entreprises servent d’abord à justifier toute une administration qui vit à leurs frais, leur imposer toujours plus de règlements et lois, regardez le code du travail combien de pages, et à les suspecter de frauder.
        Or, sans PME et TPE, il n’y a pas d’économie française.

    • Albatros24 dit :

      Vous préchez dans le vide sidéral qui pour des raisons d économies à court terme que j appelle de bout de chandelle fera toujours prévaloir le produit étranger sur le national.
      La mondialisation des esprits est acquise. Car c est mieux chez les ricains les schleux..les chinois même…
      C est une histoire qui dure depuis 40 50 ans au moins.

  26. petrus dit :

    je suis effaré par la volonté de nos responsables politiques et haut fonctionnaires à écarter systématiquement nos entreprises nationales .
    Verney caron a largement la surface financière et l’ingenierie pour produire 2600 fusils de Type DMR , ( ainsi qu’un lot de pièces de rechange pour 15 ans – canons , culasses … ) . c’est pas comme pour les HK 416 ou le marché était de 90000 Fusils !!! c’est quoi cette blague !!!
    Verney Caron proposerait « un fusil en image de synthèse  » !!! faux
    le VCD 10 existe ( calibre 7,62 x51 NATO ) et je l’ai tenu en main ( salon milipol 2017 ).
    « il n’existe pas de Fusil DMR made in France  » ben justement si , encore faut il qu’un appel ,d’offre non biaisé puisse permettre de le comparer à la concurrence puis , le cas échéant , qu’une commande de l’état puisse lancer l’industrialisation.
    Il est basé sur la plateforme AR 10 . et alors!!
    le HK 417 n’est il pas basé sur la plateforme AR 15 ?
     » il faut que nos soldats aient un équipement correct maintenant  » … à ce compte là , on aurait jamais eu le rafale , puisque certains préconisait l’achat de F18 immédiatement , à l’époque , pour remplacer les vieux crusader…
    les « élites  » de notre pays continuent , de brader les fleurons français ( Alsthom , air france , arcelor, manurhin … ) , notre industrie …et ne donnent pas leur chances à des PME , c’est lamentable .

    • Marc dit :

      Le VCD 10, pas de fabrication en serie pour le moment.
      HK417 déjà en production.

      Pour l’armée la difference elle est énorme.

      Pour l’exemple du Rafale, faut arrêter d’être stupide, on avait pas un besoin urgent du rafale à l’époque, les Russes ne risquaient plus de déferler en 24H. Les conditions était pas les mêmes on avait le temps. Et en plus la marine préférait le F18.
      Maintenant c’est différent, on a les politiques qui sont prêt à payer pour le matériel donc on lance les programmes, avec un livrables rapides, pas dans cinq ans, pour éviter l’annulation du programme
      Et en plus le fusil on en a besoin maintenant et pas dans cinq ans.

      Le VCD-10, j’aimerais savoir, toute les pièces sont faites en France? Aucune information trouvable là dessus, nul part, excepté rumeur de pièce hors europe. Mais c’est exigé par l’appel d’offres.

      En plus maintenant qu’on est en 416, je dis 417 pour avoir de la compatibilité et pour que le tireur de précision ne soit pas trop reconnaissable.

      • Albatros24 dit :

        Vous vous trompez
        Nous avons eu Rafale car nous avons investit lourdement et en restant fidèle à Dassault.
        Ici nous avons détruit notre industrie d armement léger sciemment sans même le moderniser ou se reporter sur le secteur privé grâce à des commandes publiques.
        Le but est bien atteint…
        Comment expliquer que de petits pays vraiment petits développent une industrie de l armement léger comme la Croatie si ce n est parce que c est justement stratégique et rentable…à condition d investir.

    • kerloaz dit :

      @petrus : « ben justement si , encore faut il qu’un appel ,d’offre non biaisé puisse permettre de le comparer à la concurrence puis , le cas échéant , qu’une commande de l’état puisse lancer l’industrialisation. »

      Si V-C cherche et trouve un partenaire, alors sa candidature devient parfaitement acceptable. En attendant, je vous rassure: il n’a pas nécessairement fallu attendre la publication de cet appel d’offres pour que des essais aient lieu…

    • Claude dit :

      Air France on s’en tape. Compagnie la plus accidentogène du monde occidental.
      Pour le reste Ok. Ce n’est que du transport.

    • Jules52 dit :

      L’Entreprise Verney Caron a -t-elle seulement les moyens techniques pour produire elle même un canon rayé par martelage à froid ou autres procédés,conformément au cahier des charges (J’ai visité cette société)

      • kerloaz dit :

        @Jules52: Logiquement, c’est désormais le cas après les investissements menés ces dernières années.

        La grande force de la boite réside d’après moi dans le suivi minutieux et qualitatif (= artisanal) de chacun des fusils produits, comme on peut le voir avec leurs armes de chasse. Toutefois, ce suivi devra durer au moins 10-20ans…
        Si V-C monte un groupement d’acteurs économiques, cela pourrait devenir intéressant.

  27. Eric dit :

    Avant de hurler, certains feraient bien de lire attentivement les détails de l’appel d’offre : le candidat doit fournir non seulement les fusils, mais aussi des millions de cartouches de calibre 7.62 Nato, et surtout les optiques et jumelles de tir IL/IR. Question : est-ce que Verney-Carron ou PGM en sont capables dans les délais imposés ? Peu probable à mon avis. Le HK 417 est un matériel fiable, éprouvé, et qui équipe déjà des unités françaises. Il est déjà produit en masse, ainsi que les munitions et les optiques de tir, par Hechler und Koch. Les militaires choisiront la sécurité, c’est tout : dans le domaine des fusils de précision semi-automatique, les candidats français n’ont tout simplement ni l’expérience, ni même vraiment le produit adéquat.

    • Albatros24 dit :

      C est quand on a lu l appel d offres résumé dans l article qu on finit par hurler en fait.

  28. piliph dit :

    Avec un président à la botte de Merkel, aucun espoir pour les entreprises et les travailleurs français.

    • Albatros24 dit :

      Le problème c est qu ils le sont tous et pas seulement Macron.
      A croire qu à l ENA on leur enseigne comment se soumettre depuis des années.

  29. Bebecar dit :

    Le fait qu’une société ait un gros chiffre d’affaire ne garanti en rien qu’elle soit solide.
    De plus une société peut-être en parfosanté financière aujourd’hui et couler dans 5 ans.
    Oui une production nationale coûte cher mais il ne faudrait pas oublier qu’en 29 une guerre contre l’Allemagne paraissait complétement invraisemblable on a vu le résultat en 39.
    Qui nous dit que dans 20 ans nous aurons toujours des relations cordiales avec nos voisins ?
    En 14 l’Allemagne était le premier partenaire économique de la France elle fournissait la teinture rouge des pantalons des soldats français.
    Même en prenant étranger on pourrait imposer une fabrication en France que ce soit en direct ou sous licence.
    Il y a une volonté de rendre tout retour antimondialiste impossible en mettant le cou du pays sous le couteau du boucher.
    On démantèle l’industrie de défense nationale qui est la première et seule garante de l’indépendance au profit des USA.
    Le retour dans l’OTAN et le partage de nos secrets avec la GB ne sont que les témoins de cette volonté.
    On veut imposer aux francais un gouvernement mondialisé et tou est fait pour les livrer pieds et poings liés à leurs nouveaux maîtres.
    Au rythme ou ça va dans 5 ans MBDA sera cédé à Ratheon et dans 10 ans on achète des F35.

    • Thinker dit :

      Puissent des esprits aussi lucides que vous se réveiller avant que Thalès passe sous pavillon italien…

  30. who? dit :

    Bientôt le marché pour remplacer le MAS-G1 par le HK USP alors ?

    • Albatros24 dit :

      Vous avez tout compris.
      On ne prendra même pas de revolver belge pourtant excellents..

    • Albatros24 dit :

      Continuons à lécher les bottes de nos maîtres allemands…ils vont peut être finalement nous acheter quelque chose.

    • dépité dit :

      Ne rigolez pas mais je pars bientôt en opex avec un MAC50 ! si si je vous jure… J’hésite à mettre le treillis F1, chausser des Pataugas et porter un patch opération Daguet..

      • Daniel 1945 dit :

        Patton allait bien en « opex » avec un Colt Single Action Army (1873)

      • Albatros24 dit :

        Pardon mais un MAC 50 en 9mm parabellum avec 10 cartouches… c est mieux que rien et cela peut vous sauver la mise si votre fusil s enraye par exemple. C est un vieux pistolet oui mais efficace.
        Encore utilisé dans beaucoup d armées. Les viets en ont fait une copie dont ils se servent…

        Tous mes voeux de réussite dans votre mission.

      • Grosminet dit :

        Et certains ici proposent carrément que vous attendiez encore 10 ans pour partir avec un équipement 100% « made in France » payé au triple du prix au nom de la sacro sainte « indépendance stratégique »

        Alors, à VOTRE AVIS d’opérationel ACTUEL:

        Vaut il mieux pour vous et les collègues partir avec votre paco complet ET ADAPTÉ (fût il à 50% composé d’équipements étrangers) ou partir « à l’arrache » avec du matos dépassé (mais français)?

  31. Têtard à lunettes dit :

    D’un point de vu comptable le CA est une absurdité totale. C’est pas parce qu’une société a un chiffre d’affaire important qu’elle est en bonne santé pour les années à venir. Il suffit de regarder dernièrement manurin et son carnet de commandes plein et qui pourtant coule.le plus important c’est le ratio bénéfice et investissement RD.

  32. Claude dit :

    Air France on s’en tape. Compagnie la plus accidentogène du monde occidental.
    Pour le reste Ok. Ce n’est que du transport.

  33. gros86 dit :

    Une bonne canardière peut faire l’affaire, même un myope peut tirer à distance… 50 canards d’un coup !!!
    Grande canardière. — Poids de l’arme, 14 livres ; longueur du canon, 4 pieds 6 pouces; calibre 7.

  34. Steinerjones dit :

    La traitrise du gouvernement francais envers ses propres pme prométeuse sale traitre!

  35. grosminet dit :

    la moitié (voire,les deux tiers) des commentaires sont à coté de la plaque….

    pour remplacer notre vénérable carabine à répétition MANUELLE,la DGA souhaite (et c’est pas un mal!!!!) une carabine à répétition SEMI-AUTOMATIQUE….

    exit donc PGM,qui ne propose rien de tel dans sa gamme….rien à a voir avec le fait que ce soit une petite entreprise française,vu sa présence dans nos rangs avec l’excellente (mais lourde! et TRES chère) Hecate 2 en 12.7

    Verney DOIT s’associer avec un poids-lourd de l’industrie pour pouvoir concourir…donc ils ne sont pas encore out….toutefois,je doute que TOUS les composants de son projet soient produits en france…et c’est LA le hic « technique » pour cette firme produisant un dérivé d’AR10….et vu le nombre d’exemplaires à fournir,je doute que,le cas échéant,Verney soit capable d’acheter les machines nécéssaires pour produire sur notre territoire TOUS les composants…..sauf à nous proposer un fusil à 15000€ OU produire à perte

    la fourniture de lunettes et imagerie pouvant tout à fait proposer des produits dispos sur étagère pour réduire les coûts….

    les coûts? diable! bien sûr que ça comptera pour moitié dans l’offre….NOUS NE POUVONS PLUS NOUS PERMETTRE DE METTRE 4 FOIS LE PRIX dans nos matériels 100% français qui ne sont en aucun cas « stratégiques » pour notre indépendance ….car même en cas de conflit ouvert avec un état fournisseur,les conccurents se battraient pour nous fournir….

    un fusil,que ce soit d’assault ou de précision,à l’instar d’un VLTT ou des PL,n’est PAS stratégique…..va falloir vous coller ça dans le crâne une bonne fois pour toutes! et en tant que contributeur intéréssé financièrement par ces achats (vu qu’une partie de mes impôts y passe), je préfère de loin que nos petits gars aient du matériel de qualité en nombre (qui dit nombre dit prix bas! ) plutôt qu’un fusil pour deux ou un véhicule non adapté mais 100% français (ce qui reste encore à démontrer)

    • dompal dit :

      @ grosminet,
      Ben voila, quand c’est bien expliqué c’est pas la peine de polémiquer !
      Dommage que votre commentaire arrive bien après les autres, cela aurait évité de lire tous ces commentateurs qui ne comprennent pas grand chose à la situation…

      • tschok dit :

        Je me suis tartiné tout le fil de dial jusqu’ici avant d’arriver à la même conclusion que vous: on ne parle pas d’une arme à verrou mais d’un fpsa (fusil de précision semi automatique) en calibre 7,62, dont les éléments sont fabriqués en zone UE, ou non soumis à autorisation d’un Etat tiers.
        .
        Donc, exit PGM (armes à verrou) et Verney Carron (son VCD 10 est dérivé d’une arme américaine, donc vraisemblablement couvert par une licence).
        .
        Par ailleurs, l’offre porte sur la fourniture de munitions (de précision et perforantes) de lunettes IL et IR en tandem outre divers autres accessoires et prestations de soutien, le tout en 48 mois, sans lot, mais avec possibilité de tranche. Tout cela suppose une grosse boite capable de proposer un paquet clé en main soit dans un cadre individuel, soit dans le cadre d’un groupement d’opérateurs.
        .
        Ce n’est pas tellement le critère du chiffre d’affaires qui exclut de facto PGM et VC, mais la nature du marché: l’armée veut un fspa vite, livré avec tous ses accessoires et munitions dans le cadre d’un contrat one shot avec un interlocuteur unique.
        .
        Penser qu’une TPE comme PGM ou une PME comme VC puisse satisfaire aux conditions d’organisation économiques que sous-tend cette offre, là, tout de suite, c’est-à-dire avant le 5 octobre 2018, date de la clôture de l’offre, c’est vivre dans un monde irréel.
        .
        Maintenant, si la question est de savoir si notre armée doit passer des marchés qui correspondent à ce que notre industrie peut faire, quitte à ce que cela ne corresponde pas du tout à ses besoins, alors là, oui, on peut râler. Mais il ne faudra pas râler, après, quand on se rendra compte que notre armée est équipée avec du matos qui ne convient pas.
        .
        Il faut donc choisir et c’est le choix de l’efficacité qui a été fait.

    • PK dit :

      @ gropsminet
      .
      Mettre explicitement dans un contrat le prix unitaire qu’on veut y mettre est possible. Ce n’est pas parce que jusqu’à présent certains industriels, les gros par exemple, en cheville avec le pouvoir, se sont gavés qu’il faut continuer. Je vous rappelle qu’aucune PME n’est dans ce cas et que la DGA actuelle n’est pas toute blanche (entre les bidonnages comme la re-re-requalification d’un matériel multiéprouvé et qu’on met dix ans à faire – comme une certaine mitrailleuse qu’on ne citera pas – et les anciens marchés dont elle était participante, je ne suis pas sûr qu’elle soit bien placée pour donner des leçons ni de moral, ni de choix stratégique).
      .
      Une PME, ça bosse avec les pieds sur terre. Ils sont vraiment en concurrence et on peut serrer les prix.
      .
      Et enfin, si HK est capable de proposer un juste prix, je ne vois pas comment une structure bien plus petite, donc sans toutes les charges de la grosse, n’y arrivera pas.
      .
      Ce n’est pas qu’une question de stratégie : c’est aussi du BON SENS !

    • Albatros24 dit :

      Vc sera écarté de toutes façons
      Cessez de croire au père Noël ou de mentir.

  36. ientot pluParabellule ousm dit :

    On n aura bientôt plus aucun armurier francais et on sera donc totalement dependant des allemands…quelle erreur de ne pas avoir fait évoluer le famas et le fr et de ne pas avoir demandé à PGM de travailler sur une arme automatique…soumission dangereuse a des fournisseurs étrangers…demain l Allemagne peut avoir d autres politiques…mais c est toujours la même arrogance de la dga…il faut des cata comme uzbeen pour avoir soudain un peu de lucidité…au liban on nous avait donné des sig sauer parce que le famas tardait …le fr f1 n était pas si mal ni le Mac Millan..reconstruire une Ciliaire d armement d infanterie est vital mais cela implique d être sur une logique nationale …et ca ???

    • kerloaz dit :

      @ientot pluParabellule ousm: Le McMillan TAC50 n’a jamais été une réalisation française.

      Il faudrait rappeler (une bonne fois pour toutes) que c’est suite à un travail de préparation et de CONCERTATION avec l’EMAT et la STAT que la DGA publie un tel appel d’offres.

  37. Jilver dit :

    Pourquoi pas le LM308SS (L129A1) 7.62 Sharpshooter de LM&T sélectionné par les armées britanniques et l’armée de terre nouvelle zélandaise en préférence de H&K ?

    https://lmtdefense.com/firearms/lm308ss

    • kerloaz dit :

      @Jilver : Le fabricant étant Américain, la candidature de cette arme (au demeurant intéressante) est logiquement impossible (voir clause zone concernant la fabrication et le soutien en UE/Espace Economique Européen).

      • Vince dit :

        « ne sera pas autorisé […] l’emploi de produits, de pièces détachées, de composants et/ou de sous-assemblages soumis à autorisation administrative d’un État tiers à l’union Européenne ou à l’espace Economique Européen relative à la limitation des droits de l’État à l’UTILISATION de ces produits »
        .
        Si j’ai bien compris ça n’exclut pas à priori les composants US (ou Japonais ou chinois :-); ça exclut tous composants hors UE dont l’utilisation serait soumise à autorisation administrative.

        • kerloaz dit :

          @Vince: Je me referais plutôt à la mention de l’article 37 du décret 2016-361 relatif aux marchés publics de défense concernant l’ouverture (ou non) de l’appel aux pays tiers à l’UE/EEE: en l’occurence, « la présente procédure n’est pas ouverte aux opérateurs économiques des pays tiers à l’union européenne ou à l’espace économique européen ».

          Certains composants (hors canon, culasse…et munitions, tube IL, détecteur IR etc) peuvent effectivement provenir du reste du monde, si non soumis à autorisation administrative.

    • Albatros24 dit :

      Vous faites bien de parler des anglais qui eux ont gardé leur excellent Bullpop…pas comme nous.

  38. Vince dit :

    Comme beaucoup je m’interroge sur la pertinence du critère CA. Le CA n’est pas le seul critère de pérennité d’une entreprise (qui dans le cas de Verney-Carron va fêter ses 200 ans…), ni de son savoir-faire ou savoir-produire – demandez aux Alsthom, Péchiney, Usinor etc. On parle de 2500 flingues, c’est pas le Pérou non plus. Si Verney-Carron propose une solution catalogue répondant au cahier des charges, aucune raison que son produit ne puisse être testé dans la compétition. Pour le coup ça me parait couillon de les écarter sur ce seul critère arbitraire.
    .
    Ce serait plutôt peut-être son manque d’expérience dans le domaine « de la qualité militaire » qui serait un handicap.
    .
    Attention aussi de ne pas confondre ITAR et la provision basée sur « l’article 53.1 du décret 2016-361 ».
    Il s’agit ici simplement de se prémunir contre d’éventuelles restrictions ou conditions d’UTILISATION de pièces venant de pays tiers ; qu’on puisse ré-exporter à n’importe qui n’est pas le problème ici (et d’ailleurs si on achète sur étagère à un pays tiers, c’est le cadet de nos soucis). Il ne s’agit donc pas de bannir à priori des pièces venant des US par ex. , mais de s’assurer qu’elles ne sont pas soumises à restrictions d’utilisation (et non simplement de ré-exportation) telles que précisées par l’AO.

    • tschok dit :

      @Vince,
      .
      En réalité vous avez deux séries de conditions, qu’on peut schématiser ainsi:
      – La localisation de la production de la valeur ajoutée en zone UE (Cf clauses E de la section VI, par exemple),
      – L’obligation de recourir à des éléments (de l’arme, de ses accessoires et de ses équipements) qui sont libres de droits restrictifs d’un Etat tiers à l’UE ou sa zone éco.
      .
      Ici, il s’agit d’un contrat complexe: il faut livrer une arme vite (48 mois) avec ses munitions, ses instruments de visée, des accessoires, plus des prestations de soutien. La clause de CA est une clause de seuil qui permet d’écrêter et de faire comprendre aux partenaires industriels avec qui on cause. Ca évite à tout le monde de perdre du temps.
      .
      Elle n’est pas essentielle, elle est préliminaire. Les clauses qui sont véritablement éliminatoires sont techniques et ça commence d’abord avec l’exigence d’une arme de précision semi-automatique: il n’y a pas de fabricant en France d’une arme française dans cette gamme. Donc, le contrat est par sa nature même un contrat qui fera appel à un fournisseur européen et de gamme internationale, capable de fonctionner dans un cadre industriel multi-opérateurs avec une fonction de pilotage.
      .
      On peut s’apitoyer sur la grandeur passée de la France, par ailleurs complètement idéalisée, vomir les procédures publiques d’appel d’offres, déblatérer sur le mondialisme, la résistance, la libération, les communistes, le fait d’armer les gens, etc (les connards de service se reconnaitront), les données du problèmes sont celles-là.
      .
      Le critère de CA serait stupide si l’armée n’achetait qu’un fusil sans trop savoir ce qu’elle veut (une idée vague d’un fusil) et qu’elle lançait un marché dans un but prospectif. Mais elle achète autre chose de plus complexe et de plus précis que le concept abstrait d’un fusil: elle a une idée précise de ce qu’elle veut. Dans cette situation, le critère de CA permet de faire tout de suite le tri et de savoir avec qui on cause, dans le monde réel, c’est-à-dire celui du bottins des téléphones: ouvrez votre bottin et trouvez l’industriel qui est capable de livrer le truc. C’est la mission. Quand on vous donne une mission de ce genre, vous arrêtez vite de déconner avec de vagues idées de faire produire un bidule par untel en espérant ça marchera. Vous voulez du résultat en faisant appel à des gens qui sont dans la production du tangible et pas dans le yakafokon ou tout-est-question-de-volonté-politique.
      .
      Maintenant, il y a plus de 6 millions de munitions à produire et on peut espérer que cette commande s’intègre à un autre projet, dont on a parlé sur ce blog: celui de produire des munitions en France.

  39. Patrick Walch dit :

    Pour l »appel d’offre , il serait plus rapide de passer par la NSPA à Luxembourg car des contrat cadre sont déjà en place , idem pour les munitions et la France peut les utiliser.

  40. maxime (le vrai) dit :

    Tout faux !
    1/ L’industrie de défense reste la priorité, c’est un fait ! Les micros marchés restent ouverts, mais le reste ne l’est pas, et heureusement !
    2/ Le besoin opérationnel, ok mais lequel ? Il y a quantité de fusils qui peuvent répondre à notre besoin. Le HK417 en fait sans doute partie, mais il n’est pas le seul. Quand on peut, il faut acheter français. Prenez un groupe de TP et TE et faîtes un sondage : vous aurez presqu’autant d’avis différents que de tireurs. Et quand un avis prédomine, il est bien souvent le fruit d’une mode plus que d’un besoin avéré ou d’une étude approfondie. Faut arrêter les caprices. Les fantassins français veulent les mêmes armes que les FS. Et les FS français veulent les mêmes armes que les FS US. Me racontez pas des histoires, j’ai vu tout ca de près sur le terrain, on singe les seals et consorts.
    3/ L’armée de grand papa mérite plus de respect que ce que vous lui accordez. Depuis 20 ans, nous n’avons obtenu aucun succès stratégique, ni en afgha, ni en BSS, ni nulle part. Je ne remet pas en cause la valeur de nos soldats, mais il faut savoir rester modeste, l’armée de votre grand-père, avec la bite et le couteau, avait aussi bien des qualités aujourd’hui disparues.
    4/ Sans défendre particulièrement Verney-Caron, je pense qu’avec un chiffre d’affaire de 13.5 Meuros, ils vendent bien plus de 2500 tubes par an.

  41. Albatros24 dit :

    Parole de soldats à ce sujet et d autres très interessants
    https://youtu.be/1NMU3ke7Z2M

  42. Stéphane dit :

    bonjour je me permets d’écrire quelques mots après la lecture de tous ces messages qui me semble un petit peu controversées.

    premièrement quel est le besoin:
    un couple fusil lunettes et moyen thermique ou IL permettant de neutraliser des personnels allant jusqu’à 600 mètres afin d’appuyer la section par des tir précis (1 à 3 cartouches).
    ce fusil doit permettre également la réversibilité de faire de l’assaut pour des combats à courte distance.

    deuxièmement les munitions:
    trop souvent délaissé elles sont pourtant la clé d’un travail bien effectué,ce sera là certainement le budget le plus élevé.

    Troisièmement les optiques:
    une lunette de visée simple de grossissement variable x 1 x 8.
    Des moyens thermique ou IL en clip-on.

    voici dans les grandes lignes le besoin de nos TP et je ne parle pas de tireur longue distance bien entendu.

    il me semble que le budget alloué pour l’ensemble de ces matériels doit être de 2000 € l’unité. je ne vois pas quelle PME en France peut fournir de telles prestations pour 2000 €???? et nous n’avons même pas encore parlé de modérateur de son, laser et autre petit matériel indispensable à la réalisation des opérations.

    il existe pourtant bon nombre de solutions viables il suffit juste de s’adresser au bonne personne.
    de plus j’ai lu plus haut un certain nombre de critique plus ou moins douteuses qui à mon sens sont totalement erroné. je rappelle que nous faisons partie de ces nations qui engage le plus ces hommes sur des opérations sensibles pour un des budgets Defense les moins élevé.

    bien à vous et bonne journée…

    • Albatros24 dit :

      Aucune entreprise ne vous fera un prix si bas même pas hk quse paiera sur la bête. Autant prendre une pme française.
      Le hk416 en principe si économique va nous coûter et nous coûte un bras. Les allemands ne rasent pas gratis…
      Arrêtez de dire des mensonges
      https://youtu.be/1NMU3ke7Z2M

  43. Luc dit :

    Il faut se rappeler que les usa fabricant les sangles de catapultes de notre Charles auraient pu le rendre inopérant en quelques semaines… Un simple câble… Un porte avions et pas un portefeuille… Il y a certaines choses qui ne souffre pas d’économie …Si les mots liberté, responsabilités ont encore un sence

    • B.M. dit :

      Des sangles et des câbles sur les catapultes du CDG ! Vous avez vu ça où ? Il n’y a rien de tout cela sur le porte avions français qui a des catapultes à vapeur qui n’ont même plus besoins d’élingues (des câbles) pour catapulter ses avions à l’inverse des Foch et Clémenceau.
      Je me rappellerai donc que la personne qui post ici sous le pseudo de « Luc » raconte n »‘importe quoi.

  44. Schwarzwald dit :

    Clair que là on cible indirectement HK.
    Si on est malin, on pourrait négocier quelques fusils dans le cadre du 1er marché (si on épargne même 100000€ c’est déjà çà.
    Concernant le HK417 c’est un DMR pur (comme le Mk11/SR25) qui n’a pas les mêmes principes qu’un FRF2, chez HK le plus proche du FRF2 est le G28 très reconnaissable avec le systeme évitant l’effet de flou dû à la chaleur du canon (j’ai « un trou » sur le terme technique 😀 ). Le système n’est pas à emprunt de gaz comme le 417 mais à piston (plus fiable en général).
    Le G28 à une portée pratique de 600m et peu aller jusqu’à 800m, bref c’est un beau joujou à 3000-3500 € l’unité hors lot.
    Ne pas prendre français est dommage mais il faut le reconnaitre, l’industrie de l’armement léger en France (hors chasse), c’est fini malheureusement.

    • Stéphane dit :

      Le mots que tu cherche est « mirage ».
      Ceci dit, il y a une solution toute trouver pour réponde au besoin et ne pas dépenser de l’argent pour rien!!!!!
      Ne pas acheter le 417!!!!
      Mais utiliser le 416 déjà payé…
      En effet, un tube de 14’5 avec une munitions de qualité en 223R ou 5,56 (comme vous préférez), avec un bon pouvoir d’arrêt (allez voir chez sniper extrême il y a tout ce qu’il faut)!!
      Une petite lunette avec un reticule type combat dot et le tour est joué!!!!
      Et pas question d’entendre les truc du style « oui mais le 7,62 ….. blablabla »
      Le but est effectué des tirs de neutralisation et d’appuis jusqu’à 600 mètres. On ne parle pas de tireur spécialisé (TELD, THP ou autre appellation).
      Bonne soirée…

    • Grosminet dit :

      À moins de considérer les bipèdes humanoïdes et les C50 comme des cibles « de chasse » (encore que le bipède…. Soit un gibier plus intéressant techniquement et en terme de « valeur » à tirer que le sanglier), nous avons ENCORE d’excellents armuriers en France… Dont certains fournissent nos troupes.

      Seulement, le marché des FUSILS D’ASSAUT et carabines SEMI-AUTO de précision n’est financièrement pas rentable pour notre pays, ni en termes de coûts d’achat/utilisation pour le marché intérieur y compris en incluant les civils tireurs sportifs, ni à l’export au vu de la concurrence existante…

      Et certains EXIGENT que l’on dépense des milliards (que nous n’avons pas !!!) dans une industrie qui sera déficitaire ?

      On ne parle pas d’un P.A,SNA/SNLE ou avion de combat là…on parle d’un outil basique dont même une copie chinoise d’un matériel russe suffirait à couvrir les usages

      Indépendance stratégique ? Mais bordel de merde, c’est si dur à piger que si les teutons voulaient nous emmerder, les italiens de Beretta, belges de la FN, suisses de Sig et autres se foutraient sur la gueule pour avoir le privilège de nous fournir (et peut être même moins cher que les allemands !!!)

      Nos gars sur le terrain (les vrais, qui risquent leur peau ailleurs que derrière le clavier) ont besoin MAINTENANT d’équipements MODERNES, DE QUALITÉ ET PAS TROP CHER (vu notre budget)…

  45. Jilver dit :

    @kerloaz
    Intéressante. Si le gouvernement français exclut les industries au dehors de l’EU de contrats de défense et sécurité il est possible (ou peut-être probable) que les gouvernent de pays-tiers excluraient les industries français de leurs propres contrats. La risque est que les industries européennes (par exemple Thales) investeraient plus dans les économies de pays-tiers (en terme de recherche et technologie, fabrication, soutienne etc.) pour accèsser ces marchés.

  46. Maya6259 dit :

    Les militaires français risquent leur peau , les militaires allemands non et les allemands nous vendent des armes pour protéger leurs vieux qui roulent en mercedes ….. cocus jusqu’à l’os ….

  47. Caius Marius dit :

    @ Laurent lagneau, pardonnez moi mais je ne vous suit pas avec le HK417. Les fusils de precision chez HK ce sont les G28 ou MSG90 A2 donc je ne comprends pas trop votre source . Certes il ya le HK417 A2 mais bon rien à voir avec les deux premiers.