Transport aérien stratégique : L’Otan devra se passer des Antonov 124 de la compagnie russe Volga-Dnepr

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

120 contributions

  1. Breuthon dit :

    C’était le minimum que la Russie pouvait faire, suite à la longue campagne de dénigrement systématique, d’accusations non prouvées et de sanctions dont elle est victime , de la part des USA et de son bras armé européen, l’OTAN , qui est particulièrment vindicatif. Que la France assume donc toute sa présence africaine ( entre autres) avec ses Transalls et la petite poignée d’A400 disponibles…

    • Rigel dit :

      T’inquiète mec, on trouvera rapidement autre chose… Pas besoin de tes copains russes

    • Vroom dit :

      …+ A340 + C135 + C130 + CASA + transporteurs EATC + américains + espagnols + allemands….

    • Alain dit :

      Effectivement, c’est le moins que la Russie pouvait faire, après les mensonges dont elle a abreuvé le monde depuis 4 ans, entre la Crimée, le Donbas, la Moldavie, la Géorgie et maintenant la Syrie.
      Ca fera autant d’argent en moins qui financera son effort de déstabilisation de l’Europe. Donc bon débarras ! Maintenant, à nous de trouver une solution alternative. SAC ou, pourquoi pas, intégrer Antonov dans l’Europe de la Défense, comme spécialiste européen des gros porteurs, en le recapitalisant et en lui permettant de se développer hors du giron du pays agresseur !

    • Tokamak dit :

      @ Breuthon, tu es un troll au service de Poutine.
      .
      Donc, la Russie n’a pas attaqué la Géorgie en 2008, ce sont les Américains et les Francs Maçons.
      La Crimée a été conquise par une coalition entre les Anglais et les chasseurs du Bouchonois.
      Aujourd’hui, l’Ukraine est en guerre contre la France et les Illuminatits.
      .
      Bien sûr, Bachar El Assad est un bon président qui aime son peuple, et qui est prêt à céder le pouvoir si il perd en popularité, comme Poutine d’ailleurs. C’est pour ça que la Russie soutient Assad.
      .
      Enfin, la Terre est bien entendu PLATE !
      .
      Merci de publier vos inepties sur Spoutnik.

      • Léon Trolstoï dit :

        @Tokamak , Alain : avec des adversaires idéologiques de votre stature, la Russie a déjà gagné ! En fait, ce qui va perdre la France, et qui est en train de le faire déjà , c’est l’insondable bêtise d’une partie de plus en plus grande de son peuple : gavés d’inculture, de prétention et de méchanceté, des gens primaires qui passent leur temps à crier  » au Russe » sans se rendre compte que le danger , le vrai, vient d’ailleurs .
        Pendant qu’ils lancent des missiles sur des bâtiments vides en Syrie, croyant faire peur aux Russes, ils se font niquer à Tombouctou par des pick-ups..
        ne changez rien surtout, continuez à brailler sur les Russes, les vrais ennemis de la France s’occupent du reste.

        • Paul dit :

          Allez donc vivre en Russie et commenter sur Sputnik. La france (et l’Europe) n’a pas besoin de gens endoctrinés et fanatisés comme vous.

        • Carin dit :

          À Léon trolstoï
          Pour être dans le même registre que vous, la dernière fois qu’une base russe en Syrie a subit une attaque identique que la France au Mali… elle y a laissé quelques hélicoptères et n’a même pas trouvé les agresseurs…

        • ScopeWizard dit :

          @Léon Trolstoï
          .
          Si vous saviez à quel point je souscris à votre brève mais ô combien pertinente analyse …

        • Tokamak dit :

          @ Léon Trolstoï,
          .
          Ce que fait la Russie est inacceptable, nous réagissons avec nos moyens .
          .
          Je pense que vous sous estimez l’ennemi islamiste, à Tombouctou ou ailleurs. Le fait qu’il utilise des pick-ups, des Kalachs et des RPG7 en fait un ennemi rustique, pas un ennemi faible. Les islamistes sont combatifs et ils peuvent employer des stratégies complexes.
          .
          Les forces françaises qui les affrontent on du mérite et elles surclassent les islamistes la plupart du temps. Quand nous subissons des pertes, c’est médiatisé, mais au quotidien, les forces françaises font un excellent travail.

        • Courmaceul dit :

          Tiens, un moujik vexé !

      • Jolindien dit :

        Il y a les bons et les mauvais chasseurs…
        Ne l’oublions jamais! La galinette cendrée du Bouchonois sen souvient!
        @Leon Tolstoï
        Euh comment dire… La France n’a pas forcément qu’un seul ennemi… Ce genre d’argument (à tout hasard vous seriez pas pro-Marine? Juste par curiosité) est vraiment éventé.

    • Fralipolipi dit :

      L’épée de Damoclès était connue.
      A défaut d’avoir anticipé, le moment est venu de s’adapter. Et pour ce qui est de savoir s’adapter, l’armée française est loin d’être la moins réactive ou la moins habile.
      Nul besoin donc de noircir trop vite le tableau.

    • lol dit :

      bien dit, ça va être dure de remplacer un AN-124 (150 tonnes) par un Transall six fois moins et A400(37 tonnes), impossible de transporter des chars ou hélico

      • Auxsan dit :

        2 Airbus béluga pour un Antonov c’est toujours mieux

        • UnKnown dit :

          Les 5 beluga sont au service exclusif d’Airbus, et sont une partie vitale de sa logistique. Et c’est un peu comme comparer des chemises et des serviettes… (d’ailleurs, une bonne partie de la logistique aérienne d’Airbus fonctionne avec… des An-124…)

    • Eric dit :

      La France fera surtout des économies sensibles, la Cour des Comptes ayant estimé que russes et ukrainiens ne se privaient pas pour se goinfrer sur notre dos. De toutes façons, il était anormal que nos armées dépendent pour ces missions d’une compagnie appartenant à un état ennemi potentiel.

    • Frédéric dit :

      Gag, le retour de la 5e colonne… Si ce sbire croit réellement ses écrits, je plaint sa famille qui doit dépenser une fortune en psy…
      Sinon, les nations européennes on eu des décennies pour concevoir un vrai avion de transport militaire stratégique, cela aurait peut-être moins cher que l’A400M, ne pas l’avoir fait est une faute qui se paye maintenant. Si les États-Unis remette sur la table leur proposition de céder une vingtaine de C-5A qu’il faudra moderniser, cela réduira inéluctablement le volume de commande de A400M de la part des européens. Avantage militaire certain avec une capacité de transport inédite sur le Vieux continent mais défaite industrielle pour Airbus…

    • Paul dit :

      Les russes des victimes? Elle est bonne celle-là. Encore un qui doit être frustré de vivre en France… Rien ne vous retiens vous savez.

  2. Orion dit :

    Là ca serait une occasion de jouer l ‘Europe en acquérant une flotte de transport stratégique niveau européen avec de gros porteur (C-5).
    .
    Vous allez me dire « oui mais acheter US lbablabla », on a rien qui rivalise, l’A400M ne joue pas dans la même cour.
    Et avoir une 15aine (ou plutôt un X) de C5 Européen qu’on peut attribuer aux besoin ca serait pas mal…
    Et indirectement ca permettrait a l’Europe de participer un peu aux opex antiterroristes…

    • Rigel dit :

      En attendant de convertir des airbus A340 ou 380 on fait avec ce qu’on a.
      Mais il faut que l’Europe se sorte les doigts, surtout les allemands qui freinent des 4 fers
      C’est l’occasion de pousser un grand coup de gueule contre eux, au lieu d’obéir comme des petits élèves….

    • R2D2 dit :

      Effectivement, le travail a deja commencé avec les MRTT mis en commun.
      Apres cela pourrait etre aussi ces antonov, la facture ne serait pas la même…
      Avec les retards de l’A400m certains avaient évoqués de prendre des antonov avec une avionique refaite, peut etre que l’idée ressortira du carton.

  3. Raymond75 dit :

     » l’Otan a lancé une autre initiative qui, appelée « Capacité de transport stratégique » (SAC) repose sur l’acquition d’avions américains C-17″ … Oh : pas d’Airbus A400 M ? Je suis surpris 🙂

    • Yallingup dit :

      Ce ne sont tout simplement pas les même types d’avions.
      Le C17 peut transporter plus de 76t de fret contre 30 pour un A400M, par exemple.

    • Eric dit :

      L’Atlas emporte 37 tonnes à 3300 km, le C-17, 77 tonnes à 4500 km. Ca vous suffit comme réponse ? En réalité, la France ferait mieux d’acheter quelques Globemaster (il en resterait une petite dizaine en surplus) plutôt que de louer à grand frais des avions russes pour une fiabilité stratégique douteuse.

  4. Wrecker 47 dit :

    …çà fait quarante ans que çà dure !Fallait bien que çà se termine un jour !…
    Mais quand çà ne veut pas en haut lieu ,çà ne va plus quand il faut faire la guerre …Et puis on est quoi ?…Que des supplétifs US rien d’autres !

    • Roger Dubreuil dit :

      D’accord avec toi : quarante-cinq ans (1972, premier Livre Blanc) sans politique de défense réfléchie et structurée, quarante ans d’improvisation militaire pour réagir à des événements qu’aucun programme politique n’avait prévu (Tacaud, FINUL, Bonite :1978, heureusement la professionnalisation avait été lancée en 1969).
      Arrive nécessairement un moment où ça ne marche plus.

  5. f.duchamp dit :

    Qu’attend on pour militariser le Airbus A380?…

    • Chill dit :

      Je plussoie, que l ue prenne ses responsabilités, un A 380 cargo par Airbus et un avion de chasse NG par DAssault .

      • Fralipolipi dit :

        Recycler en avion de transport stratégique un avion civil ailes basses, avec des moteurs bouffe-poussières, des trains d’atterrissage bien trop longs et pas conçues pour, une structure interne pas adaptée aux fixation d’emports denses et massifs, et n’ayant aucune rampe d’accès direct au cargo, perché bien trop haut … cela parait perdu d’avance.
        Il serait bcp plus simple de faire un tout nouvel appareil plutôt que de tenter de transformer l’A380 … et vu le peu d’avions requis, mieux vaut ne pas trop spéculer sur cette idée.

        • Ysgawin dit :

          +1 aussi
          Faire un espèce de « A380 super Beluga » serait certainement techniquement possible, mais le problème est celui évoqué de la hauteur de l’accès cargo. Il faudrait utiliser le même genre de monte charge à roulettes que pour le Beluga. Et donc pein de problèmes.
          J’ai beau beaucoup aimer l’A380 (surtoutles ailes…) je ne le vois pas en version militaire.

        • Plouc putatif dit :

          @ Frali
          Bon alors tu proposes quoi ?

    • Orion dit :

      Si l’A380 dispose d’une capacité réelle en charge comme le C5 et que le coût de conversion (et d’études) n’est pas colossal alors oui ca serait en effet une bonne chose..

      • Orion dit :

        Par contre les pistes d’accueil d’un tel appareil doivent être inférieur a celle d’un C5 ou d’un AN124 non ?

      • Yankev dit :

        Justement, si ce serai collossal. Il faudrai:
        – repenser la cellule
        – concevoir un train d’atterissage spécifique, pour pouvoir l’utiliser sur des pistes sommaires
        – redessiner l’aile, pour la même raison.
        Bref, cela équivaudrai à partir d’une feuille quasi blanche (on doit bien pouvoir garder le même cockpit, mais pas grand chose d’autre). D’ailleurs, lors de la conception de l’A380, Airbus avait prévu une version cargo civile, mais devant le peu d’interêts (une vingtaine de commandes) ils ont préférés abandonner cette version…
        La où ça se complique, c’est que le C-5 ne serai pas une solution non plus: véritable casse tête logistique, il souffre de faiblesses chronique (vieillissement prématuré de l’aile entre autre), et coûte les yeux de la tête à exploiter; à côté du C-5, même le C-17 devient bon marché, alors que c’est en partie à cause de son coût qu’avait été lancé le programme A-400…
        Finalement ce n’est pas pour rien qu’on s’était tournés vers le An-124 à l’époque!

        • Paxwax dit :

          Vous avez déjà vu un An-124 atterrir sur une piste sommaire, vous??

          Comme le 380, l’An-124 requiert un vrai aéroport.

    • raphlolo dit :

      ridicule , je vous invite à lire les pages des appareils en question pour comprendre de quoi on parle.

    • R2D2 dit :

      dans le cas present c’est surtout le nouvel Airbus Beluga XL qui serait intéressant. Car contrairement a un A380 on peut tout y faire rentrer par la porte frontale.

      • lechavenois dit :

        @R2D2
        .
        « … surtout le nouvel Airbus Beluga XL… »
        .
        Vous ne croyez pas si bien dire.
        .
        Le Ministère de la Défense et Airbus travaillent déjà depuis plusieurs années pour une éventuelle collaboration dans ce domaine, autours de Béluga et BélugaXL.

      • Yankev dit :

        Eh non: Le Beluga XL est conçu pour transporter des charge volumineuse, mais pas lourdes (des palourdes? Oui, aussi, Arfff’): des cellules d’avion, des corps de fusée… Mais sa charge d’emport maximale n’est que de 53 tonnes.

    • Affreux Jojo dit :

      Je crois que le problème, c’est un manque de puissance des réacteurs pour en faire une version fret lourd. On plaide en haut lieu chez Airbus pour le lancement d’un A380neo, remotorisé velu. Wait&see.

    • Auguste dit :

      On y avait pensé en 2005 déjà.Trop cher,il faut intervenir sur les structures et pour quelques exemplaires ça ne vaut pas le coup.Par contre il y a le nouveau Beluga,qu’ils utilisent pour le transport des pièces.Au lieu d’en faire 5,on en fait quelques uns de plus pour l’armée.

      • Affreux Jojo dit :

        Ah ouais. Et puis en plus, on pourrait ranger les leclerc debout sur le canon.s

      • Fred dit :

        @ Auguste
        Le Beluga est conçu pour transporter des pièces volumineuses et légères (fuselages, ailes) : si on y chargeait un Leclerc (lourd et compact)* … Il traverserait le plancher.
        Par ailleurs, il n’a pas de rampe de chargement, et, haut sur pattes, elle devrait être maousse.
        .
        *ce qui est en fait la vraie limitation de L’A400M, qui ne peut porter que 37 tonnes et ne peut charger qu’un VBCI au maximum.

        • lechavenois dit :

          @ Fred
          .
          « ..si on y chargeait un Leclerc (lourd et compact)* … Il traverserait le plancher… »
          .
          Si d’aventure la France devait déployer un bataillon de Leclerc en opex, c’est que la situation sur le terrain serait déjà très fortement dégradée ( vbci , jaguar et griffon pouvant théoriquement être préalablement acheminés par a400m). Aussi la France n’aurait pas attendre longtemps pour que ses alliés traditionnels lui apportent la logistiques nécessaire pour les Leclerc.
          .
          Aussi des BelugaXL + A330 mrtt + a400m pourraient déjà apporter à la France une certaine autonomie dans le domaine. Et les C5 et C17 de nos alliés apporteraient le  » plus  » nécessaire en cas de  » coup dur « .

      • Patatra dit :

        Fausse bonne idée il me semble. Il n’y a pas d’accès direct par rampe. Le chargement se fait au dessus du cockpit… Cela complique un peu les choses… Mais à défaut de grive.

      • Ysgawin dit :

        Les Beluga XL ne font pas le poids : 50 tonnes de charge utile sur moins de 3.000 km… C’est du transport de volume, pas de masse.

  6. HAMELIN dit :

    Et pourquoi l’UE ne financerait-elle pas l’achat d’une version An-124 occidentalisée auprès de l’Ukrainien Antonov.

    Pour disposer d’une Flotte opérationnelle d’une douzaine d’appareils, avec un taux de disponibilité prévisionnel de 75%, il faudrait passer commande d’au moins 16 avions.
    A 200 millions d’euros l’unité il faudrait alors une enveloppe d’environ 3,2 milliards d’euros soit l’équivalent de 24 appareils type A400M.
    Le delta en terme de capacité de projection entre 24 A400M & 16 An-124 serait supérieur à 2.6
    24 A400M x 30 t = 720 t
    16 An-124 x 120 t = 1920 t
    Delta : 1920 t / 720 t = 2,667

    Cette flotte pourrait être gérée directement par l’European Air Transport Command. Les Européens auraient ainsi une véritable autonomie et indépendance stratégique en matière de projection.
    Plus besoin alors de dépendre du bon vouloir Russe ou Américain.

    En comparaison, les 30 T projetable à 4500 km d’un l’A400M en une rotation, l’An-124 peut lui en transporter 4 fois plus.

    • Vroom dit :

      Pour 2500h à l’année ?

      « Plus besoin alors de dépendre du bon vouloir Russe ou Américain. »
      Parce que dépendre du bon vouloir de l’EATC , c’est plus simple ? je peux vous dire que non.

      • Vroom dit :

        J’exagère un peu évidemment, mais des fois , nous ne pouvons pas faire ce que nous voulons avec nos propres avions parce que nous n’avons pas la main dessus.

    • Wrecker 47 dit :

      @Hamelin …
      Je vous rejoins dans ce domaine ,si chaque pays européen en achetaient 3 ou 4 chacun ,on disposerait de gros moyens de transport pour tout le monde entier…mais cela est une autre paire de manches !

    • Alain dit :

      Je plussoie ! Antonov a clairement sa place dans l’Europe de la Défense !

    • Fralipolipi dit :

      L’idée serait sans doute meilleure que celle de tenter d’adapter un A380 qui n’est pas du tout conçu pour cela.
      Mais là, faudrait faire vite, car Ukrainiens et Chinois ont déjà annoncé il y a moins de 2 ans la reprise par la Chine du projet de relancer la fabrication (d’abord en Ukraine … puis en Chine) du gigantesque An225 (le grand frère de l’An 124).
      De là à ce que la Chine nous grille aussi pour l’An 124 auprès des Ukrainiens, il n’y a pas loin.
      https://www.usinenouvelle.com/article/la-production-du-mythique-cargo-antonov-an-225-relancee-pour-la-chine.N433757
      … va falloir réfléchir plus vite que d’habitude, et surtout agir plus vite que d’habitude.

    • R2D2 dit :

      il y a la réponse dans votre question: les européens seraient réellement autonomes.
      Beaucoup d’entre eux ne le veulent pas. Idem de l’autre cote de l’atlantique. Et la projection de force est un souci limité qu’a quelques pays…
      Et industriellement cela poserait problème avec la « pépite » européenne qu’ est Airbus.

    • lol dit :

      tu pense vraiment que l’Ukraine peut fabriquer 16 An-124 le pays est a genoux, tu sera livrai en 2035, merci qui? BHL bien sûr

      • Ysgawin dit :

        Il y a eu plusieurs essais pour relancer la fabrication des An-124 depuis une dizaine d’années. Et l’Ukraine étant justement dans une mauvaise passe économiquement, il y aurait peut-être un coup à jouer pour une « petite » commande d’une version remotorisée (Rolls-Royce ou CFM par exemple) qui pourrait se négocier vers les 120 millions… Vu l’utilisation par l’armée française (1200 h par an certaines années), on arriverait vite à les rentabiliser !

    • Fred dit :

      @ HAMELIN
      Il existe une autre alternative : dépendre des chinois, en leur achetant des An-225 qu’ils vont bientôt produire sous Licence :o) Non, j’ai pas bon ???

      • Auguste dit :

        Et pourquoi pas?.En 6 mois les Chinois ont commandé 324 Airbus (et c’est pas fini).On en refile un ou deux de plus contre des AN-225.Ou est le problème?

    • Yankev dit :

      [@HAMELIN: Et pourquoi l’UE ne financerait-elle pas l’achat d’une version An-124 occidentalisée auprès de l’Ukrainien Antonov.]
      Le problème c’est que Antonov n’est pas que ukrainien: le bureau d’étude est en effet ukrainien, mais l’outil industriel lui, est russe: il faudrait donc l’accord des deux!
      Si les chinois, ont pu obtenir la licence de l’An-225, c’est parce que celui-ci n’a jamais été industrialisé (son immatriculation est d’ailleurs aujourd’hui encore une immatriculation provisoire)

  7. Mora dit :

    Je ne serais pas étonné si dans quelques temps on subit une augmentation des tarifs du gaz naturel

    • Alain dit :

      Un bon moyen de bloquer d’éventuelles velléités russes de ce point de vue : l’Europe de l’Energie, avec un seul client pour l’ensemble des pays européens…

    • kamisan dit :

      Et de la CSG ?

    • Fred dit :

      @ Mora
      Comme le gaz naturel ne manque pas, des solutions alternatives serait trouvée en cinq à dix ans et signeraient la mort de la poule aux œufs d’or Gazprom.
      La part de gaz russe dans l’UE n’est que de 35% , mais paradoxalement en augmentation (justement parce-qu’il est bon marché). Et – cocorico – seulement 12% en France qui fait un réel effort de faible dépendance en payant son gaz un poil plus cher et en diversifiant ses approvisionnement, y compris par bateaux méthaniers.

  8. Fralipolipi dit :

    Il me semble que l’achat de C5 Galaxy avait déjà proposé à la France juste avant leur retrofit.
    Comme souvent, nous n’avions pas le budget (ou pas la longue vue pour en percevoir l’importance).
    .
    Aujourd’hui, les US ont un nombre limité de Galaxy retrofités, pas du tout sûr que cela leur permette de couvrir nos besoins en plus des leurs, qui n’ont pas diminués … je ne parierais pas trop là-dessus en tous les cas.
    Et côté C17, même topo en moins mauvais. Mais là aussi, la chaine de montage est fermée ou presque (plus de commande possible), donc pas d’élasticité.
    .
    Sinon, ne peut-on pas tenter de racheter les 2 An-124 libyen, qui ne doivent plus beaucoup servir ?
    A condition qu’ils soient toujours en état correct, et que l’on puisse trouver un accord avec les Ukrainiens pour les entretenir et les exploiter.

    • Ysgawin dit :

      J’approuve l’idée de récupérer les 2 appareils qui prennent la poussière en Libye !

    • Auguste dit :

      A pus d’Antonov la Libye.Il lui en restait 1,il a été vendu par Antonov,à qui les Libyens devaient devaient des sous.

  9. Deres dit :

    Donc le résultat des sanctions poussées par les américains contre la Russie est donc que les européens payent beaucoup plus cher en achetant des avions aux américains … Elles ont bon dos les sanctions ! Déjà que c’est surtout l’économie européenne qui est impactée, on voit maintenant qu’au contraire, elles augmentent l’économie américaine. A qui profite le crime, on se demande bien ?

    • Rigel dit :

      Quel crime ?
      Une sanction économique n’est pas un crime
      Les meurtres répétés des russes, sont des crimes. Leurs agressions informatiques sont des délits
      Elle est belle votre mafia

    • Alain dit :

      Parfois, il faut savoir payer pour faire respecter le droit international. Je préfère un gaz ou des capacités de transport plus chères, que de laisser la Russie faire ce qu’elle veut à nos portes, en important ses méthodes de gouvernement mafieuses…

  10. Berkut dit :

    Les limites de la sous-traitance sont à coup sur atteintes quand le fournisseur tient son client dans la main….

    • Alpha dit :

      @Berkut
      Çà, c’est ce que tu dis pour te rassurer !… Car plus simplement, Volga-Dnepr (russe) se retire du transport aérien militaire en raison de problèmes pour faire voler ses Antonov (ukrainiens)…
      Bref, Oncle Vlad n’y est pour rien, et il semble bien que dans ce cas là, ce soit l’Ukraine tienne la Russie dans sa main !!!… 🙂
      Et puis, les devises générées par SALIS vont manquer à qui ?… 😉
      Au delà de cet aspect des choses, ce contrat SALIS était dénoncé par la Cour des Comptes, et il s’agit d’une bonne occasion pour créer une structure européenne du transport militaire, en y associant, pourquoi pas,… Antonov !

  11. Demento dit :

    « pour un minimum de 2.000 heures de vol par an » 2 000 EUR/h de vol me semble très peu. Je ne vois pas comment acquisition d’un avion militaire de plusieurs centaines de millions d’EUR plus entretien pourrait rivaliser. Ne manquerait-il pas un zéro dans la facture?

  12. Myshl dit :

    Les gros porteurs militaires, stratégiques, sont tous des avions anciens, même rétrofités, qui ne sont plus fabriqués. Que ce soient les C5, les C17, les An, etc… Il n’y a plus rien que du vieux, en nombre décroissant, aux USA, en Russie, en Ukraine.

    Le portage lourd, stratégique, a été budgétairement sacrifié, de très longue date. On s’en est allés chercher ailleurs les capacités qu’on ne voulait ou ne pouvait pas se payer.

    Le portage lourd, avion, tout comme l’hélicoptère lourd, ont été négligés, méprisés, du fait que le fric devait aller aux avions de combat, les « Fleurons »… Un peu comme à la mer on a sacrifié des gammes entières de bateaux cause qu’il fallait se payer du PA, et donc du PAN.

    Ce qui se passe, en l’air, en mer et à terre est le résultats de choix. Pas de choix militaires méprisés par Bercy, mais de choix industriels et financiers voulus par Bercy.

    On va se retrouver à poil, sans moyen d’acheminement stratégique aérien, comme on est déjà à poil en matière d’hélicoptères lourds, comme on est à poil en blindés légers cause du Leclerc, et comme on se retrouvera à poil en mer quand un idiot décidera d’un successeur au CDG.

    Le problème fondamental de la France, c’est qu’elle produit du bon matériel, pour la vente export, pour la balance commerciale de Bercy. Donc tout le fric va à l’effort bercyen d’exportation.

    Mais on ne pense pas, on ne produit pas pour nos armées. Nos armées dont la première mission est bercyenne, dont le premier devoir est de promouvoir les exportations.

    Je n’ai pas de solution, sauf à remonter dans le temps.

    Faire du blindé africain, faire le taf de FREMM, faire un gros porteur avion, faire un hélicoptère lourd… Mais il est trop tard.

    Il aurait fallu que le ministère de la défense soit à Brienne, et pas à Bercy.

    Il aurait fallu que nos « Présidents », chefs des armées, soient autrechose que chefs désarmés.

    Pour moi, c’est foutu pour des décennies.

  13. Fyd dit :

    On va les déplacer comment nos VBCI et nos Leclerc ?

    • Fralipolipi dit :

      Le VBCI est censé être aerotransportable via A400M.
      Pour un Leclerc, il faut a minima un C17 … mais bon, ce n’est pas le char Leclerc qui est censé être le plus régulièrement déployé en Opex.

    • Fred dit :

      @ Fyd
      VBCI : dans un A400M, Leclerc : dans un bateau, ce qui peut avoir des limites et des inconvénients mais n’est tout de même pas gravement rédhibitoire, sauf si on veut attaquer le Népal et que les pays alentours ne veulent pas nous laisser transiter. [mais je sais que certains ici ont la solution – ils ont toujours une bonne solution à tout – et elle est simple : on attaque au choix la Chine ou l’Inde pour pouvoir tranquillement envahir le Népal] Ah ben, hé, faut ce qui faut :o)

    • Vince dit :

      C’est quand la dernière fois qu’on a déplacé des Leclerc en avion ?

    • Fyd dit :

      Vous vous trompez, le VBCI n’est pas aérotransportable par A400M. car la tourelle est légèrement excentrée et cela pose des problèmes de répartition de masse dans l’A400M même si cela pourra être réglé plus tard, pour le moment il n’y a pas eu de qualification pour ça. Le seul VBCI qui l’est, c’est le celui de commandement (dépourvu de tourelle).

  14. Parabellum dit :

    Et maintenant on se débrouille avec les 3 À 400m disponibles..? Dangereuse dépendance et problème capacitaire évident et dangereux pour la bss et ailleurs…ne pas avoir produit un vrai gros porteur ou meme un bombardier strategique européen est un gros manque qui se voit et peut se payer…alors il faut vraiment bouger Airbus si on y croit encore…ou louer des c 17 ou des c 5 à…à une epoque on aura pu coopérer avec les russses pour des gros porteurs avion et helico mais non …verbotem !

  15. girardin dit :

    Comme déjà signalé cette éventualité n’était pas à exclure.

  16. tintouin dit :

    Eh oui, l’autonomie stratégique a un prix.
    Nous ne payons pas le prix (pas d’achat de gros porteurs pour l’armée française), nous n’avons pas l’autonomie stratégique. CQFD.

  17. Vince dit :

    Qu’est-ce qu’on ne sait pas transporter par A-400M ?

    • Fralipolipi dit :

      A part le Leclerc et peut être aussi le LRU, je pense que l’A40oM est capable de tout embarquer dans notre inventaire … Canon Caesar, VBCI, NH90 et Tigre notamment.

    • Fred dit :

      @ Vince
      Leclerc et Fremm. Le VBCI, ça passe.

    • Yankev dit :

      Tout ce qui dépasse 37tonnes…
      37T c’est très bien pour un cadre tactique, mais nettement insuffisant dans un cadre stratégique.

    • Ysgawin dit :

      Un char Leclerc…
      Ou 2 VBCI. Avec l’A400 il faut les mettre un par un, et encore sans le conducteur et avec les réservoirs bien vidés.

      • Vince dit :

        Il n’a jamais été question de transporter de Leclerc par voie aérienne.
        .
        En résumé l’A400 sait transporter tout ce qu’on a actuellement et qui nous sert en opex.

  18. Sylvain PASSEMAR dit :

    Une autre grosse problématique qui s’ajoute, c’est sur les chaines de production du C17 ont été fermées depuis plusieurs années, faute de commande et le C5 Galaxy, cela doit faire 20 ans qu’il n’est plus produit.
    Les plus gros porteurs militaire occidentaux encore construit sont les Hercules C130 et A400 M. Bien loin la charge d’un C17 ou C5.
    L’Europe à loupé une belle opportunité de maintenir une compétence occidentale dans le transport d’assaut lourd et stratégique en achetant quelques C17 pour maintenir ouverte la chaine de production. Avec un accord de gré à gré entre les pays : ravitailleur A330 MRT contre des C17.

    • Fred dit :

      @ Sylvain PASSEMAR
      A330 MRTT contre des C17, ça aurait pu le faire, peut-être (commande US de ravitailleurs tout de même assez colossale pour une sucette (de) C17 à Boeing)
      Ou alors, il me semble qu’il eut été fort intelligent de développer l’Antonov An-70 extrêmement semblable à l’A400M, qui est semble t’il un très bon avion, et qui volait déjà en … 1997 avec l’Ukraine et en parallèle, de relancer la production délocalisée de l’AN224 ou 225, comme vont le faire les chinois.
      Nous aurions : un équivalent réussi et dans les temps de l’A400M, stratégique et tactique, un très gros porteur stratégique incomparable et exportable, une relation industrielle et politique plus avancée avec l’Ukraine qui n’aurait du coup peut-être pas une région séparatiste et une Crimée toujours ukrainienne.

  19. Bravo dit :

    On est mal patron heu heu Macron ! On est mal d’autant plus que j’apprends ce jour que nos missiles mer/terre ont mal fonctionné, un pb de domino à 0,05 € dont les fils E/S étaient mal serrés ! Du Maginot quoi …….

  20. Tonton Charlie dit :

    On paye les conséquences de la maigre volonté politique des derniers gouvernements…
    .
    Il y a encore trois ans on aurait pu commander des C-17, mais non.
    .
    Aujourd’hui il ne nous reste plus qu’à voir si des C-5 ou des An-124 d’occasions sont à vendre, mais ça ne serait qu’une solution à court terme, ces avions commencent à se faire vieux.
    Sur le long terme il faudrait réussir à convaincre plusieurs autres pays pour financer le développement d’un avion cargo pouvant transporter au moins 100t, et vu ce que ça donne avec l’A400M on aura du mal à trouver des partenaires.
    Sinon j’ai lu que la Chine allait construire des AN-225 sous licence, en commander 3-4 en intégrant nos technologies voire même en demandant d’y placer des réacteurs de chez Safran, ça pourrait être une bonne solution non? Politiquement ça passerait mal de commander des avions à la Chine, mais pour nos besoins ça pourrait être pas mal, voire excellent, au vu de la capacité d’emport de ce géant.

    • Tonton Charlie dit :

      Ou autre solution:
      On fait comme la Chine mais avec l’An-124: on en produit chez nous, sous licence, intégrant nos technologies voire nos réacteurs.
      Cela créerait de l’emploi et garantirait un peu plus notre indépendance (puisque le transfert technologique serait plus important, on pourrait peut-être même assurer à 100% la maintenance et les modernisations).
      6 An-124 suffirait, et on pourrait en fabriquer quelques uns en plus que l’on vendrait ou lourait aux pays qui en ont besoin (notamment les autres pays affectés par la fin du contrat SALIS).

      • Tonton Charlie dit :

        A moins qu’il soit toujours en production, et dans ce cas ça couterait encore moins cher, il faudrait juste « occidentaliser » nos appareils.

      • Yankev dit :

        Et qui va nous vendre la licence?
        (pour la réponse, voir une vingtaine de commentaire plus haut)

    • Fred dit :

      @ Tonton Charlie
      AN-224 d’occase, c’est mort : 52 appareils produits (sorti peu avant la fin de l’URSS) dont plus de la moitié pour l’armée russe, et deux pour la Libye, qui doivent être bien rouillés.

  21. pong dit :

    Vidéo montrant l’armée francaise en opex dans quelques mois
    https://www.youtube.com/watch?v=01NBUiA3Tjs&feature=youtu.be

  22. Dimitri dit :

    Pour un Antonov 124, la France payait 25 000 € l’heure de vol. L’A400m est un bon avion mais ce n’est pas un très gros porteur. Comme je le dit depuis longtemps il faudrait à la France au moins 8 C17 (comme la RAF) quitte à faire baisser le nombre d’A400m commandé d’une dizaine. C’est peine perdu le C17 n’est plus produit depuis 2015 ( occasion ? ) d’autant que la DGA a proposé à Boeing de faire une proposition pour 3 avions. Resté sans suite. Le C5 date des années 60 et de toute façon il en reste que 48 à l’USAF. Ils en lacheront jamais un. Et pour ceux qui rêvent d’un A380 militarisé, rêvez pas, il y a trop de modifs a faire ( ailes basses, trains d’atterissage pas adapté, pas de porte arrière…).

  23. Lapotre dit :

    Les anglais sont moins con que nous en attendant ils avaient loué 5 C17 et maintenant ils en sont propriétaires et indépendants pas comme nous qui devons pleurer à droite et à gauche pour avoir quelques choses. Pour l’instant nos théâtres sont l Afrique mais si un jour ça devait être la zone pacifique ont fait comment

  24. Arnaud dit :

    Il est dangeruex e se réjouir. Ceux qui ont fait des OPEX savent que la plupart de nos logistiques sont assurés par des navires ou des avions de nationalité russe, ou de pays d’Asie centrale, ou de pavillons parfois mal cerné. Sauf effort substantiel du budget défense, nous n’aurons aucun Airbus A340, ni A330. Quant au C17, nous verrons ce que feront les Américains….
    Certains ont parfois la mémoire courte : en Indochine comme en Algérie, les Américains nous ont drastiquement limité leur soutien car nos engagements ne les arrangeaient pas. Beaucoup confondent alliés (sur une opération) et amis. Les Russes ne sont pas nos amis. Les Américains ont été nos alliés, mais il est naïf de croire que ce sont des amis

    • batgames dit :

      enfin un qui réfléchit sur ce forum …c’est rare

      • batgames dit :

        surtout que la politique américaine changera dès que Trump sera viré ..car il sera viré ou non réelu ,c’est certain le camp d’en face médite sa vengeance

  25. Polymères dit :

    Remontons quand même un peu en arrière.
    Les gros avions stratégiques n’ont été produits que par les américains et les soviétiques, par ce que l’un devait traverser des océans pour soutenir toutes ses troupes en Europe et en Asie et l’autre en raison de son immense territoire dans lequel l’avion reste aujourd’hui (même dans une Russie plus petite) essentiel pour les déplacements.
    En Europe (ou ailleurs) ce genre d’avions n’avaient pas de grandes importances et on gardait tout de même une pratique du déplacement maritime (qui était, qui reste et restera pour tous, le principal moyen logistique d’une armée), anglais, français et autres avaient leurs ports, la voie maritime qui a fait leurs empires. La 2e GM a mis a terre l’Europe et il n’y avait clairement pas les moyens de se démarquer des américains et des russes qui étaient devenus des monstres militaires qui allaient très vite s’affronter dans la guerre froide.
    .
    Pour nous, on cherchait principalement un avion tactique pour parachutistes, la logistique restant une affaire maritime. On développa le Transall pour remplacer le C-47 américain et nous n’avions pas à l’époque le besoin et le recul pour disposer d’avions plus gros pour le « quotidien » de nos forces contrairement aux américains et aux soviétiques.
    C’est avec le temps que l’aviation a pris plus de places et plus d’importance dans les opérations militaires, pour gagner du temps, pour des urgences. Le matériel devenant également de plus en plus lourd et imposant, hier on transportait quelques jeep et des paras, aujourd’hui on veut transporter de lourd blindés, qui font que les Transall ont été vite dépassés par leurs limites. Ces limites avaient également déjà poussé la France a devoir acquérir des C-130 (dont certains d’occasions).
    Mais c’est avec l’opération militaire en Afghanistan, pays lointain ou il n’y a pas d’accès portuaire qui aura réellement mis sur le devant de la scène la dépendance au transport aérien.Si les américains pouvaient faire (même si là encore une grande partie de leur logistique passait par le Pakistan), mais les nations européennes n’avaient pour ne pas dire rien de sérieux. C’est donc à cette époque que s’est mis en place le contrat Salis, profitant des avions de l’ex URSS à l’abandon et pour qui la location a permis de remonter le moral et d’apporter de l’argent qui manquait pour faire entretenir les flottes.C’était donc du gagnant-gagnant. Le contrat SALIS devait être qu’un contrat intérimaire pour les pays partenaires, mais d’autres pays comme l’Italie et le Royaume-Uni ont préférés louer et finalement acheter des C-17 aux américains.
    Mais il y avait une réalité dans tout cela, en dehors de l’Italie, ce contrat intérimaire devait couvrir le temps nécessaire à l’arrivée de l’A400M (2009 à l’époque).
    Car même si l’A400M est plus petit qu’un An-124/C-17, là ne doit pas s’arrêter la comparaison. Notre problème était de ne pas avoir les avions capables de transporter les matériels en dotation sur de longue distance, c’était ça qui empêchait d’avoir une autonomie et qui a fait que nous soyons dépendant des An-124 et autres C-17. Bien entendu les retards de l’A400M ont apportés leurs troubles sur notre flotte d’avions de transports et il faudra encore quelques années avant de réellement évoluer convenablement avec lui.
    Certes, on peut mettre plus dans un An-124 que dans un A400M, mais ce plus qui est encore utile aujourd’hui, n’est plus une dépendance comme ça pouvait l’être avec une flotte uniquement composée de Transall et C-130. Tous nos véhicules et nos hélicos ou autres, entrent et sont conçus pour l’A400M, il n’y a pas grand chose qu’on ne peut pas transporter et on peut le dire, l’A400M offre une autonomie stratégique, même s’il faudra 3 rotations de ce dernier plutôt qu’une seule d’un An-124, nous ne sommes plus « dépendant » de ces avions et le seul problème aujourd’hui n’est pas sur le fait que l’A400M ne remplit pas son rôle, mais le fait qu’il n’est pas assez nombreux, qu’il lui reste des tests et des qualifications à terminer. Donc inutile d’entrer dans un cataclysme en raison de ce retrait russe en voulant à tout prix une solution de rechange, car de toute façon, dès lors qu’on aurait atteint un bon rendement de la flotte A400M, le contrat Salis aurait sauté de toute façon, faut le dire.
    Prenons donc un peu ce recul, notre situation actuelle reste encore problématique en raison de l’état des anciens avions et en raison des retards et des transformations de l’A400M. On met encore des rustines ici et là en attendant d’avoir un bon potentiel A400M et C-130 (les 4 nouveaux qui viennent comme ceux qui vont être modernisés), mais cette dépendance aux avions stratégiques qu’on ne possédait pas n’existe plus avec l’A400M (même si on met moins dedans, ne pas pouvoir transporter un véhicule c’est une dépendance, mais si on peut le transporter on est indépendant, même s’il existe des avions pouvant en transporter deux).
    Bien entendu aujourd’hui on continue à utiliser les An-124, on a déjà payé pour les heures et c’est bien normal de privilégier d’abord l’An-124 plutôt que l’A400M pour certaines missions logistiques.L’an prochain à défaut d’avoir les avions russes, ben on fera plus de rotations avec l’A400M que maintenant et on utilisera les ports et s’il faut encore une rustine vu qu’on aura encore quelques années de trou capacitaire, on pourrait de temps en temps demander un soutien à nos alliés.
    Mais je doute qu’en 2025 on regardera avec autant de nécessité les An-124, nous avions été dépendant d’eux pendant un long moment, mais ce n’est plus le cas et au final les russes perdront une petite source de revenus qui lui permettait de financer leur flotte et ça ne fera pas bien mal à l’OTAN.

    • Fralipolipi dit :

      Merci pour cet excellent résumé de la situation.
      Toute petite addition de ma part, je pense que le profil de flotte logistique idéale pour la France resterait celui de la flotte du UK, avec un mix A 400M-c17.
      Une grande majorité d’A400M + quelques très gros porteurs (c17, c5 ou An 124) pour permettre d’assurer le plus efficacement possible les soutiens logistiques intensifs parfois requis, notamment en début d’opération.

    • ScopeWizard dit :

      @Polymères
      .
      Ah bon , les italiens ont acheté des C-17 ?
      Et vous êtes sûr que le Transall a été conçu afin de remplacer le C-47 ? Ou n’ était-ce pas plutôt afin de donner un successeur au Noratlas et remplacer le Breguet Deux-Ponts ?
      .
      Quant au fait que nous n’ ayons pas eu besoin de développer un avion et un hélicoptère de transport lourd longue distance , il était clair pourtant depuis la fin des années 50 que ce type de matériel entrait dans le cadre de nos nécessités présentes et futures … Selon moi , c’ est ailleurs qu’ il faut chercher les causes de cette carence …

  26. wagdoox dit :

    L’idée d’un A380 MRTT devient de plus en plus pertinente !
    Fret, ravitaillement, transport de troupes et pourquoi pas avion de guet, lutte anti sous marine et meme avec une soute au munition bombardier et pourquoi pas reprendre le concept d’archers avec des missiles longues portés. le tout avec une motorisation 3 flux 3 corps en 2030 et là ca ferait très mal pour pas trop chers. Le rafale du vecteur lourd !

    • Fralipolipi dit :

      Un nouveau couteau suisse ?
      Plaisant mais toujours pas pertinent pour le fret tactique ou stratégique : cf mon post plus haut.
      Et puis, même affublé d’une immense porte cargo (forcément haut perchée – façon Béluga), quel aéroport africain est capable de charger ou décharger un tel avion ?
      Celui du Caire ? De Cape Town ?
      En tous les cas, aucun à proximité de la bande sahélienne.
      C’est là aussi une grosse limite.

    • batgames dit :

      déjà qu’ils ont du mal à payer des rafales tu rêves

    • batgames dit :

      oui un avions couteau suisse pour en avoir le moins possible et dès que y’en a un en panne c’est le bordel

  27. Nike dit :

    La solution la plus évidente est de mettre un pied chez Antonov, les recapitaliser si nécessaire, et leur passer des commandes.

    Je fais plus confiance à une collaboration avec les Ukrainiens qu’avec les Allemands pour créer/concevoir un gros porteur Européen. Au moins ils ont l’expérience, ils font dans le rustique et c’est exactement ce qu’il nous faut pour aller se poser sur des pistes Africaines.

    Le point difficile c’est la dépendance (ou pas) d’Antonov vis à vis de fournisseurs Russes pour des pièces stratégiques de leurs appareils. (Moteurs?)

    Si tel est le cas ils devront les remplacer par des fournisseurs occidentaux et ça ne se fera pas en claquement de doigt.

    Mais tôt ou tard il faudra en passer par là, autant commencer le plus rapidement possible.

  28. Jolindien dit :

    Il était de toutes manières anormal que nos besoins de transports stratégiques reposent sur une société privée. Qu’elle soit russe n’arrange évidemment rien, et il est normal que cette société russe décide de ne pas continuer. Je suis même surpris que ça ai duré aussi longtemps.
    On peut peut-être espérer des C-5 en location…
    Pour ceux qui parlent de l’A380 ne doivent pas se rendre compte de quoi ils parlent.
    Tiens un truc qui va faire plaisir à nos amis pro-russe: j’ai lu dans un livre du regretté Francillon sur le ravitaillement en vol, que la France (De Gaulle) avait,lors de l’acquisition des C-135 ravitailleurs, tenté s’acheter des C-141 Starlifter. Ce qui a été refusé

  29. batgames dit :

    les commandos n’ont qu’à maigrir ,on pourra les transporter avec le Poux du ciel

  30. batgames dit :

    pas besoin d’avions les militaires maliens feront le bruit des avions et Marius fera bouffer la licence de pilote
    https://www.youtube.com/watch?v=RjB-cxhDAc0&index=1&list=RDRjB-cxhDAc0

  31. Carin dit :

    Je pense que l’A400M est dimensionné pour la France et les pays d’europe, d’autant que si on fait la liste des pays européens qui pratiquent l’OPEX…. à part nous y’a pas bezef, et comme on ne transportera jamais de chars Leclerc sur autre chose qu’un bateau, et que nous n’auront jamais d’helicopteres lourds, l’avenir de notre transport de fret est l’A400M. Pour serval nous avons dû louer des Antonov, mais juste parce que l’A400 n’etait pas prêt. Quand à espérer un pôle européen de gros transporteurs, cela n’interesse personne .

  32. Vince dit :

    A rapprocher avec la résiliation du fumeux contrat ICS.
    .
    http://www.opex360.com/2017/10/13/transport-aerien-strategique-le-centre-du-soutien-des-operations-et-des-acheminements-ete-perquisitionne/
    .
    Encore une fois la vraie question est : qu’est-ce qu’on ne sait pas transporter avec un A400-M ?
    .
    C’est bien beau de vouloir 200 Rafale, 3 PAN, 120 Tigre, autant de NH90, des dizaines de bombardiers stratégiques, what mille FREMM, sous-marins et leurs missiles de croisière etc. mais on de dispose pas de 600 milliards d’euros de budget / an. Donc « on » fait des choix, si possible éclairés et non dogmatiques – et c’est ce à quoi servent les décideurs. Et choisir, c’est forcément renoncer.