La Patrouille de France contrainte de remplacer son leader au pied levé

Placé derrière le leader de la Patrouille de France, le « charognard » (ou Athos 4) prend systèmatiquement la place de ce dernier l’année suivante. Du moins était-ce le cas jusqu’à présent. En effet, le commandant Nicolas Lieumont, qui venait de prendre les rênes de cette formation emblématique de l’armée de l’Air, ne pourra pas tenir ce rôle, étant donné qu’il a été déclaré inapte après une visite médicale.

« Il faudra être créatif et directif. C’est tout l’objet de mon année de charognard, de voir comment je vais imprimer mon leadership. Aujourd’hui, j’observe. J’ai une place spécifique dans la Patrouille, un poste agréable à voler et je mûris mon futur rôle de leader avec un œil critique », avait expliqué le commandant Lieumont au quotidien La Montagne, en mars 2017. « Notre mission, c’est de faire rêver. En tant que militaire, c’est de créer un spectacle, de déclencher une émotion dans le public, une fierté. L’armée nous donne les moyens de faire du spectaculaire », s’était-il enthousiasmé.

Cette situation inédite est un coup dur non seulement pour le commandant Lieumont mais aussi pour la Patrouille de France, à qui il reste une soixantaine de jours pour peaufiner son programme de la saison 2018. Et cela d’autant plus qu’il revient à son leader, que l’on peut comparer à un chef d’orchestre, de déterminer les figures et les formations des représentations à venir.

Quand la saison des meetings aériens a commencé, il est impossible de remplacer le leader. Le fait que l’inaptitude, même temporaire, du commandant Lieumont ait été détectée maintenant est un moindre mal.

Le leader de la PAF en 2017, le commandant Christophe Dubois, aurait pu reprendre sa place. Ce qui aurait été un choix logique. Finalement, il a été décidé de remplacer le commandant Lieumont par le lieutenant-colonel Gauthier Dewas, l’actuel directeur des Équipes de présentation de l’armée de l’Air (EPAA).

Ce dernier n’est pas un inconnu pour les amoureux de la PAF puisqu’il a été son leader en 2012, avant de commander l’escadron de chasse 2/5 « Île de France » et de suivre les cours de l’École de Guerre.

Photo : Patrouille de France / Armée de l’Air

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de wagdoox

  2. de Bad Man

    • de Iroise

  3. de ScopeWizard

  4. de ScopeWizard

    • de Emil'

      • de ScopeWizard

      • de ScopeWizard

  5. de ScopeWizard

    • de Frédéric

      • de ScopeWizard

  6. de Gh

  7. de Desway

  8. de Iroise

  9. de sgt moralés

  10. de ScopeWizard

    • de Iroise

  11. de Philippe

    • de Numa

  12. de Gibs