Plus de 72% des militaires sont au moins titulaires du Baccalauréat

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

141 contributions

  1. petitjean dit :

    Je connais personnellement des bacheliers qui sont illettrés ! Incapables d’analyser un texte, incapables de synthétiser un document, incapables de rédiger un rapport de 4 pages ! (et je passe sur les maths )
    quand on sait ce que vaut aujourd’hui le baccalauréat………

    • Plouc putatif dit :

      @ petitjean
      Oui…? Et après ?
      À quoi sert votre intervention ?

      • Polymères dit :

        Quand on a loupé le bac, on se rassure comme on peut… 😉

      • Jeb Stuart dit :

        @ Plouc putatif
        A démontrer que le baccalauréat n’a plus la valeur d’antan et qu’il est un peu illusoire de s’en servir pour étayer une analyse de cette nature.
        Les gens qui avaient un certificat d’étude il y a 100 ans écrivaient et parlaient mieux le français que beaucoup de ceux qui ont le bac actuellement !
        Conséquence d’un nivellement par le bas afin d’augmenter le pourcentage de réussite.

      • atchoum dit :

        A vous démontrer que de signifier le fait d avoir 72 % de bachelier et stupide et ne veut rien dire Absolument d accord avec Petitjean désolé pour vous !

      • ScopeWizard dit :

        @Plouc putatif
        .

        Il faudrait effectivement que @petitjean indique un point de comparaison ; en revanche, on peut malgré l’ absence de ce point de comparaison , en déduire que cet illettrisme était moins fréquent auparavant .

    • tartempion dit :

      Absolument d’accord avec vous , seuls ceux admis avec une des mentions très bien ou bien peuvent s’enorgueillir de sortir du lot , les autres auront été les « victimes » collatérale du nivellement par le bas opéré depuis 30 ans dans l’éducation nationale par certains technocrates de la pensée unique appartenant au marigot politico médiatique parisien .Ces 30 ans de folles expérimentations associés à l’idée de créer un melting-pot à la française auront contribué autant à détruire l’école de la république qu’à saper le moral des enseignants . Ces enseignants souvent exaspérés de leur situation dont certains affectés en région parisienne se retrouvent à enseigner à des élèves dont 90% sont africains et dont certains venant des zones les plus reculés d’Afrique centrale n’avaient jusqu’à leur arrivée en France jamais été scolarisés .

      • Pascal dit :

        Le nivellement par le bas? Vous savez ma fille, avant de passer le bac voilà 6 ans, avait expérimenter dans son lycée une sorte d’expérience, quelques classes de terminales avaient passés les épreuves du bac des années 70 (je ne sais plus l’année exacte et je ne sais pas le sujet) afin d’évaluer si le niveau du bac ou des élèves a baissé.Au résultat, les chiffres de réussites étaient proche de la réussite au bac actuel.
        Moi aussi je disais toujours que de mon temps, le bac était plus compliqué, mais en réalité non, c’est juste qu’à mon époque, l’école ce n’était pas trop ça, à l’époque c’était le travail à 15 ans (car il y en avait pour tous) et effectivement ceux qui avaient le bac pouvaient se sentir privilégié, car c’était un diplôme que la majorité ne disposaient pas, mais ça ne veut pas dire qu’ils étaient plus intelligents que les jeunes d’aujourd’hui.
        Oui tout le monde a le bac, oui c’est presque un indispensable, un minimum à avoir, mais c’est comme ça.Alors c’est sûre quand il y a 30 ans la majorité sortait d’école à 15-16 ans, le fait qu’aujourd’hui on pousse le plus loin dans les études, pousse à devoir gérer une masse d’étudiants, donc à devoir plus de professeurs, à avoir des université qui débordent.

        • ScopeWizard dit :

          @Pascal
          .
          « ma fille, avant de passer le bac voilà 6 ans, avait expérimenter dans son lycée une sorte d’expérience, quelques classes de terminales avaient passés les épreuves du bac des années 70 (je ne sais plus l’année exacte et je ne sais pas le sujet) »
          .
          Oui d’ accord mais ce sont justement ces données qui sont essentielles afin d’ arriver à un point de comparaison qui soit valable …
          Sans elles , ce que vous dites et rien revient au même …

      • Jason Bourne dit :

        Ha toujours cette obsession de l’immigration africano-maghrebine.
        On parle du bac là ! Les élèves issues des collèges des quartiers populaires vont rarement jusqu’au bac ! Ici , Petit jean parle du bac qui est donné trop facilement et cela abouti à la grande lessiveuse dans les facs .(Du moins dans les filières scientifiques, droits, informatique)

        • ScopeWizard dit :

          @Jason Bourne
          .
          Je vous signale en passant qu’ il n’ y a , à ma connaissance , pas eu le moindre sentiment analogue lors de « l’ invasion » venue d’ Asie du Sud-Est …
          Alors , comment expliquez-vous ça ?

          • Jason Bourne dit :

            @scopewizard . Là, on parle du niveau du bac et ça, cela concerne tout le monde ! Quel est le rapport avec les rejetons de l’immigration africaine qui pose problème dans les banlieues française ? Si vous voulez parler d’insécurité quotidienne, parlez en dans les sujets correspondants et hélas vu l’actualité, ce n’est pas ce qui manque. J’ai l’impression que l’islam, la délinquance, l’immigration est le nouveau point godwin au sein de Opex auquel chaque sujet sert de prétexte à parler de cela. Bref , dissociez les sujets ! Et parlez en quand il y a lieu d’en parler ! Merci

          • ScopeWizard dit :

            @Jason Bourne
            .
            Allons , allons , restons calmes …
            .
            Le rapport ? Vous-vous demandez quel est le rapport ?
            Mais c’ est évident , voyons !
            Tout simplement qu’ étant-donné le très bas niveau de certains élèves , devenant de plus en plus nombreux au fil du temps , issus directement de l’ immigration qui ne parlaient pas un mot de Français et dont l’ insertion était de ce fait catastrophique , il a fallu baisser considérablement le niveau général …
            Il est là le rapport …
            .
            Bon attention , c’ est peut-être la cause principale , nul n’ a tenu à s’ épancher plus que ça sur le sujet et de plus ce nivellement par le bas s’ est étalé dans le temps , vous conviendrez également qu’ il n’ y a pas eu de grandes annonces sur le dossier , mais ce n’ est pas non-plus la seule et unique cause ; il y en a d’ autres … notamment idéologiques .
            .
            La population d’ un pays qui veut aller de l’ avant « dans la joie et la bonne humeur » se tire vers le haut , certainement pas vers le bas et sacrifier une partie de sa jeunesse voire des générations entières ne me paraît pas correspondre à la meilleure des solutions …
            .
            C’ est comme ça ; personnellement , et heureusement ou malheureusement ( c’ est selon ) , je n’ ai décidé de rien …

      • Fred dit :

        « certains technocrates de la pensée unique appartenant au marigot politico médiatique parisien » belle phrase qui fleure bon la pensée unique, je dirais même mise en abîme de pensée unique.

        • ScopeWizard dit :

          @Fred
          .
          Certes ! Mais encore faudrait-il s’ entendre sur la définition de « pensée unique » qui déjà se rapproche de « bienpensance » et de « conformisme » …

    • Auguste dit :

      A mon avis ceux là doivent avoir leur BAC d’Histoire.
      https://www.liveleak.com/view?i=478_1514990872

    • Este dit :

      Je suis personnellement titulaire d’un bac S depuis 2007 et je puis vous assurer que le Bac n’est pas si facile que ça à obtenir.
      En effet à la fin de la seconde générale les classes sont considérablement, j’en tiens pour preuve que les 4/5ème de mes amis du collège (au bas mot) se sont retrouvés éjectés de la filière générale. Si on se retrouve avec des taux de réussite > à 80% c’est bien que l’écrémage a été fait avant et pas au moment du bac.
      De mémoire mon lycée avait à l’époque 14 Secondes générales pour passer à une dizaine de première.
      Certes le niveau a certainement baissé notamment en maths, mais cela est surtout du selon moi à la diversification des matières et pas à un abrutissement des générations récentes.

      Donc je vous conseille d’arrêter de lire le figaro et de vous renseigner auprès de bacheliers récents (pas ceux de 1950 lorsque vous passiez vous même votre bac =)))) ).

      • ScopeWizard dit :

        C’ est-à dire , c’ est quoi un BAC S ? En quoi consistaient les épreuves ?

    • Fred dit :

      @ petitjean
      « bacheliers (…) illettrés » alors, ils on fait très très très fort à l’oral !

  2. Euclide dit :

    Je suis d’accord avec Petit jean, le bac telle qui’il existe aujourd’hui n’a aucune valeur de référence.
    Quand je pense qu’il fallait passer un exam pour aller en 6 ème, il y a 60 ans , avec 4 fautes éliminatoires d’une dictée accompagné d’une petite dissert .
    Il y a du boulot pour retrouver ce niveau

    • Kouak dit :

      C’est cool, mais « bac » est un mot, enfin un raccourci, de genre masculin.

    • Fred dit :

      SOCRATE (470-399 av. JC) :
      « Les jeunes d’aujourd’hui aiment le luxe; ils sont mal élevés, méprisent l’autorité, n’ont aucun respect pour leurs aînés, et bavardent au lieu de travailler. Ils ne se lèvent plus lorsqu’un adulte pénètre dans la pièce où ils se trouvent. Ils contredisent leurs parents, plastronnent en société se hâtent à table d’engloutir les desserts, croisent les jambes et tyrannisent leurs maîtres. »

  3. Orion dit :

    Sans parler de ceux qui n’ont pas le bac et pourtant un diplôme / formation de l’enseignement supérieur.

  4. Plouc putatif dit :

    @ petitjean
    Oui…? Et après ?
    À quoi sert votre intervention ?

    • ScopeWizard dit :

      Encore ?
      .
      Bis repetita
      .
      @Plouc putatif
      .

      Il faudrait effectivement que @petitjean indique un point de comparaison ; en revanche, on peut malgré l’ absence de ce point de comparaison , en déduire que cet illettrisme était moins fréquent auparavant .

  5. photomili dit :

    Formidable cette photo des années 80

    • Clavier dit :

      Des aspirants de deuxième année de l’Ecole de l’Air pour illustrer le niveau ….
      On aurait pu aussi prendre des X tant qu’à faire

    • ScopeWizard dit :

      Je parie que vous-en êtes l’ auteur … 😉

  6. who? dit :

    voila, sachant cela faudra m’expliquer le peu (pour ne pas dire aucune) de différences de salaire entre sous-off et mdr, et le gouffre entre s/off et officiers

    • Legrand dit :

      Ben un concours…

      • who? dit :

        y a pas de concours mdr, donc pourquoi gagnent ils autant que les sous off ?

        • Pierre dit :

          Ah bon on devient officier à la saint Éloi ? Sur décision purement arbitraire !? XPTDR

          • Pierre dit :

            Plus sérieusement on passe forcément des épreuves pour devenir officier. Il y a donc une sélection.
            Quant aux militaires du rang il gagnent effectivement peu ou prou ce que gagne un sergent mais à partir de sergent-chef (breveté) et surtout adjudant l’ecart se creuse avec les caporaux-chefs. Les premiers sont réputés précaires, les seconds sous contrat plus longs ou de carrière donc l’idée est de compenser la contrats courts pour les MDR et par ailleurs d’inciter les ss-off à rester un minimum pour gagner plus. Ça se discute, surtout pour les jeunes sous-officiers, on est bien d’accord.

          • who? dit :

            a quel moment je parle des officiers ???
            Et il y a également un concours s/off.

            un mdr gagne autant qu’un sous/off jusqu’au grade d’adjudant, soit pendant plus de 14 ans !
            A mes yeux ce n’est pas normal.

            Il en est de même entre s/off, j’ai constaté un écart de 30 euros entre un sergent BE ayant 5 ans de service et un sergent-chef BE ayant 12 ans de service.
            Franchement, il y a quand même des choses à faire dans ce domaine !

    • Vroom dit :

      Les grilles indiciaires , les officiers sont catégorie A , B pour les sous-off , Je crois que les MTA sont C mais sans certitude.

  7. Carin dit :

    À petitjean
    Au lieu de dénigrer.. vous devriez faire la comparaison avec les mili du rang à votre époque!! La plupart venaient de la terre et parlaient plus souvent leur patois que le français! Ce qui n’enlevait rien à leurs qualités!! Alors une explication de texte ou un rapport de quatre pages??

  8. lechavenois dit :

    @ petitjean
    .
    « …. connais personnellement des bacheliers qui sont illettrés ! Incapables d’ … »
    .
    J’ai des collègues ( bac+12 ) qui, lors de leurs interventions, les 3/4 du public sont obligés de consulter le  » Larousse  » pour comprendre l’enchainement des mots usités …
    .
    Ces interventions sont en …. français !!!….

    • Nihilo dit :

      Bac +12 ?
      À quels diplômes cela correspond-il ?

    • ScopeWizard dit :

      @lechavenois
      .

      Je dois être un poil fatigué , nombre de mes neurones émoussés devraient pour le moins être affutés mais même avec ça , je ne suis pas sûr de réussir à comprendre … 🙁

      • lechavenois dit :

        à scope.
        .
        La formation initiale, comme continue, est un enjeux majeur dans la définition du type de société que nous souhaitons transmettre à nos enfants.
        .
        En France le système éducatif s’est écarté depuis fort longtemps de plusieurs de ses objectifs, que sont l’intégration économique et sociale, mais aussi la compréhension de l’environnement au sens large, la réflexion philosophique, l’émancipation, l’ouverture, la transmission de valeurs, etc….
        .
        Nous devons complétement revoir notre approche de l’enseignement du primaire et secondaire mais aussi universitaire et continue.

    • Le Breton dit :

      bac+12, c’est en comptant les années redoublées ?

  9. Duc d'Orléans dit :

    Ce communiqué cocorico est ridicule , même si les chiffres sont certainement exact. Le bac actuel ne vaut absolument rien. Je confirme ce que dit Petitjean.
    Ce n’est pas cela qui fera des meilleurs combattants ou de meilleurs spécialistes dévoués à leur mission . Le stoïcisme n’est pas une vertu à la mode et ne s’apprend le bac actuel.

    • Fred dit :

      @ Duc d’Orléans
      SGULP ! ! ! Si les militaires pratiquaient le stoïcisme, les soldats seraient troubadours, nous vivrions d’amour et nous serions tous des frères. MDR, mais oui, vivement le jour où le stoïcisme sera enseigné dans les académies militaires !
      .
      https://www.youtube.com/watch?v=cZfDRQ_kKOw

  10. Belzebuth dit :

    Bonjour,
    Au delà de la nature des diplômes détenus par les militaires à leur entrée en service, il est important de souligner que ceux ci bénéficient d’une formation continue ou liée à la réussite d’un concours interne.
    Certaines d’entre elles sont d’ailleurs sanctionnées par un diplôme de l’enseignement supérieur.
    Ainsi un sous officier bachelier reçu dans une grande école militaire peut obtenir une licence ou un master 2 à l’issue de sa scolarité.

    • Clavier dit :

      …..Ce qui en général ne lui sert pas à grand chose dans sa future carrière …..sauf pour la future sélection lors de la piste aux étoiles

      • On a ce qu on merrite dit :

        Completement faux..la reconversion existe toujours et s accelere pour les officiers.le fait d avoir justement un diplome equivalent et comprehensible par les futurs employeurs est un atout majeur.en 2018 le militaire doit voir sa reconversion plus dans le prive que par les emploies reserves.

  11. Thierry HENRY dit :

    Tout à fait ! Le bac n’est plus rien.

    • Fred dit :

      Inscription babylonienne (3000 av.J-C) :
      « Cette jeunesse est pourrie depuis le fond du cœur. Les jeunes sont malfaisants et paresseux. Ils ne seront jamais comme la jeunesse d’autrefois. Ceux d’aujourd’hui ne seront pas capables de maintenir notre culture. »

      Égypte (2000 av. J-C) :
      Notre monde a atteint un stade critique. Les enfants n’écoutent plus leurs parents. La fin du monde ne peut être très loin.

  12. Porcinet dit :

    Ce qui serait vraiment intéressant s’est de savoir la proportion dans les différents type de baccalauréat, car même si les BAC généraux et techniques sont « assez » proches (au final il y a peu de différences entre un S et un STI), il y a une grosse différence avec les BAC professionnel. Encore plus maintenant quant on sait que le BAC d’aujourd’hui ne vaut pas celui d’il y a 15 ans… (Et celui de 15 ans ne vaut pas celui d’il y a 15 ans non plus…)
    En effet, et s’est mon avis personnel le recrutement des personnels Sous-Officier (colonne vertébral de l »Armée) n’aurait jamais du être ouvert à cette catégorie et je parle en connaissance de cause, depuis cette ouverture le niveau est comme même bien descendu… (oui il y a des exceptions)

    • petaf dit :

      @PORCINET
      pour être sous-off. n’importe quel bac suffit pour rentrer dans l’armée !!!
      Donc les proportions , on s’en fout !
      Ton commentaire est complétement hors sujet et hors connaissance de cause !

      • Porcinet dit :

        Oui s’est ce que je dis mais ce n’était pas le cas il y a 10 ans, et non les proportions on ne s’en fout pas, en tout cas pas pas moi, il y a clairement pas le même niveau entre un sous officier avec un bac S et un sous officier avec un bac pro (pareil pour les autres corps), s’est la réalitée, tous les diplômes ayant la même appellation ne se valent pas, entre un BTS secrétariat et un DUT Chimie voir un BTS électrotechnique, tous les deux BAC +2 il y a clairement un gouffre… Et bien s’est pareil pour le BAC, s’est bien beau de dire que 72% des militaires ont le bac mais je ne pense pas que tous les militaires aient le même bac…

        • petaf dit :

          bref , c’est bien ce que je disais : ON S’en fout !!
          Je suis s-off et je n’ai pas le bac ! et oui a mon époque au siècle dernier , y’en avait pas forcement besoin !!! ET ALORS ???
          je ne pense pas être plus con que la mienne et que les jeunes qui l’ont maintenant !!

          • ScopeWizard dit :

            @petaf
            .

            Et bien bon-sang , pour un sous-off , je trouve que vous-vous énervez bien vite et pour pas grand-chose …
            Détendez-vous , ça va bien se passer … 🙂

          • Porcinet dit :

            Pourquoi ramenez vous cela à vous ?
            Que dans votre cas vous ayez le bac ou pas, je pense que tout le monde s’en fiche, il y a toujours des exceptions…
            Il serait juste intéressant de savoir les différents types de bac.
            Mais si vous avez du mal à comprendre cela, s’est que vous ne voyez pas l’évolution dans l’institution…
            Il y a 15 ans les bac généraux et techno étaient très largement majoritaire (à part les arpètes qui rataient leur bac …), je suis curieux de savoir maintenant où cela en est.

  13. Attila dit :

    Je fais partie des débiles, chouette! La grâce des simples d’esprit me convient parfaitement quand je constate les travers dociles de la fonction publique et l’impunité exarcerbé de la finance et des épiciers (Alstom; Vaccin de masse pour bébé;etc.). Allez, c’est pas grave quand on est habitué à voir son pays se manger des branlés depuis 100 ans.

    • ScopeWizard dit :

      @Attila
      .
      Allons , ne dites pas n’ importe quoi et ne vous sentez pas dévalorisé ; vous n’ êtes pas « débile » parce que vous n’ avez pas de diplôme !
      .
      Je partage globalement le reste de votre commentaire .

  14. Thaurac dit :

    La bac de maintenant ne vaut pas un certificat d’études des années 40-50-60

    • Ricojaneiro dit :

      Vous avez quel âge Thaurac ? Vous connaissez le programme du bac aujourd’hui ? Ou ce que vous dites est… une intuition ?

      • Thaurac dit :

        J’ai bossé dans un collège, je n’ose même pas te parler du brevet des collèges » et le reste, ben, tout simple, il suffit de questionner quelques bacheliers actuels;
        Il y en a des bons, voire très bons, qui sont écoeurés de voir que des mecs qui ont rien foutu ou toujours en grève, des tares patentés l’ont aussi , cadeau du rectorat pour augmenter les scores) et aussi des dires de correcteurs qui recoivent des consignes d’indulgence.
        Les fautes d’orthographe , dans un devoir de math, t’enlevaient des points….imagine maintenant.

    • ScopeWizard dit :

      Je pense que tu as bien raison …

    • Fred dit :

      Quand je regarde les cours et les copies de mon fils, je constate que le niveau demandé est bien plus exigeant que celui qui me fut demandé.

      • Pierre dit :

        Merci.

      • ScopeWizard dit :

        Dans quels domaines ?

      • Thaurac dit :

        ça dépend, j’ai mis mon fils dans un lycée privé en me privant, puis en prépa, mais toujours privé, il y a le sérieux du lycée qui prime ( bon et le dossier scolaire);
        Dès la première, je ne pouvait plus l’aider en math, physique chimie,optique..c’est vrai, c’était pointu.
        Mais on parle de l’examen pas du contenu des cours…

  15. vrai_chasseur dit :

    Au-delà des commentaires acides et peu utiles sur le bac qui ne vaut plus rien, un chiffre est plus intéressant : 2,5% des officiers n’ont aucun diplôme. C’est seulement 1% des cadres qui n’ont aucun diplôme dans le monde du travail en France (source INSEE 2017).
    Quand on n’a pas de diplôme et qu’on est bon, on a donc 2,5 fois plus de chance d’être reconnu dans l’armée que dans le monde du travail.
    Et il ne me semble pas qu’aujourd’hui le travail demandé à un officier soit plus simple que celui demandé à un cadre.

  16. Legrand dit :

    Les gars, surtout les anciens, passez un BAC S et après on en reparlera. Facile de juger quand on est pas concerné… Au passage certaines matières au BAC n’existaient pas du temps du certificat d’études (SES sous sa forme actuelle…).
    Concernant les diplômes des officiers, la plupart d’entre eux valident une Licence Pro ou un Master en contrôle continu lors de leur formation donc la tendance est à la hausse.
    Les sous-off sont recruté en externe avec le BAC donc normal qu’il y en ait beaucoup.
    Quant aux militaires du rang, je pense que l’on doit préserver le recrutement des non diplômés (et à l’inverse orienter les plus diplomés vers ss-off ou off) pour garder le rôle important d’insertion sociale des armées et sans être péjoratif d’une population d’exécutants bien dans leurs têtes mais qui ne va pas discuter les ordres sur le terrain, sauf bien sûr quand la situation le requiert. On rencontre parfois un peu trop de « chefs » dans une même unité… Chacun son rôle, chacun son rang.

    • ScopeWizard dit :

      @Legrand
      .

      Mais le BAC S ce sont surtout des maths et des sciences exactes !
      .

      Et puis combien de BAC S sur la totalité des bacheliers l’ année où vous l’ avez passé ?
      .
      Comparons ce qui est comparable ; vous ne cessez de prendre le BAC S comme référence , entre les BAC filières générales et les BAC techniques , vous en avez au moins une centaine d’ autres !
      .
      Moi , je vous dis : passez ne serait-ce qu’ un BAC A du niveau requis en 1975 ou 1980 et on en reparle …

  17. Wrecker 47 dit :

    Les cadres d’aujourd’hui ;tous grades confondus de l’ armée Française : rendent malades la plupart des « anciens » et » retraités » …par leur manque de connaissances générales ,tant en français que dans de nombreuses autres matières: dont l’histoire et la géographie …On fera une impasse sur le reste qui ne vaut guère mieux …
    On doit reconnaître que ce résultat n’est que ;le produit de l’Education Nationale, qui a « failli « depuis cinquante ans !…Mais quand on ne lit plus ,qu’on passe ses heures creuses sur des chaines TV, ou sur l’ordinateur pour regarder des sujets aussi nuls que pauvres en documentation ,il n’y a rien d’étonnant!…
    La France est à l’égale de sa pauvreté intellectuelle qui caractérise son contexte actuel !…

    • Fred dit :

      @ Wrecker 47
      La culture des nouvelles générations est différente mais pas moins étendue ; certes, l’orthographe a pris un sérieux coup dans le nez, mais le réflexion personnelle est bien supérieure par exemple.

      • Pierre dit :

        Exactement.

      • Thaurac dit :

        Rap, facebook, twitter..;)

      • vno dit :

        Je viens de faire un test sur mes nièces. Bac s mention très bien. A la question ou se trouve le Pakistan. ..celle en 3ème année de philo à répondu « bah en Afrique. Tu me prends pour une conne » j’aurai aimé la rassurer, mais elle a déjà la mentalité pour réussir une longue carrière de branleuse à haute valeur ajoutée. La deuxième en école d’infirmière mettait ce pays au moyen-orient « du côté d’Israël » j’ignore si elle sait où est ce pays. La troisième en BTS … pour les garçons ils ont été castré par l’éducation nationale et ne savent plus qui ils sont. Pour celui qui n’a pas encore son bac s et à de très bonnes notes, la réponse était bonne mais c’est un adepte de l’effort minimum. Il veut être policier car il en a marre de se faire emmerder parce qu’il est blond. Pour le Pakistan il en a deux dans sa classe…la question était donc facile.
        Si les tests des trois jours existaient encore ils seraient dans la moyenne comme à notre époque où le budget de l’éducation nationale était alors en adéquation avec ce qu’elle produisait.

        • ScopeWizard dit :

          @vno
          .

          D’ ailleurs à ce propos , il fut un temps , lors de la partition des Indes britanniques de 1947 , où existaient deux Pakistan situés de part et d’ autre de l’ Inde actuelle …
          Le Pakistan Occidental situé au sud de la province du Cachemire et le Pakistan Oriental où se trouve l’ actuel Pakistan …
          .
          « pour les garçons ils ont été castré par l’éducation nationale et ne savent plus qui ils sont. »
          .
          Cette phrase m’ intrigue , pourriez-vous la développer ?

          • ScopeWizard dit :

            Par contre je raconte n’ importe quoi ! 🙁
            .
            « Le Pakistan Occidental situé au sud de la province du Cachemire et le Pakistan Oriental où se trouve l’ actuel Pakistan … »
            .
            C’ est ça oui « le Pakistan Oriental où se trouve l’ actuel Pakistan » ! voilà , bien-sûr on lui dira !
            C’ est l’ inverse abruti ! il est de l’ autre côté l’ actuel Pakistan à la frontière de l’ Afghanistan pas à côté de la Birmanie … 🙁
            .
            RÉVEIL !!
            .
            Quelle andouille …

        • Thaurac dit :

          Rassure nous, c’est pas génétique ? 😉

        • Professeur Bonus dit :

          Le Pakistan est au Moyen-Orient : entre le Proche-Orient (riverain de la Méditerranée) et l’Extrême-Orient (riverain du Pacifique).
          Mais bien entendu, si l’on appelle « Moyen-Orient » une mauvaise traduction du « Middle East » américain, Israël y est et le Pakistan n’y est pas.
          .
          L’on peut reprocher ce qu’on veut à l’éducation nationale, il reste que de nos jours avec @internet l’on peut tout savoir en trois clics. Autrefois il fallait chercher pendant des heures ou des jours dans les bibliothèques : on finissait même par oublier ce qu’on cherchait.
          C’est-à-dire que de nos jours et quel que soit l’âge (j’insiste : quel que soit l’âge, je ne reproche rien aux jeunes en particulier), celui qui n’a pas un minimum de culture générale est responsable de son inculture.

          • ScopeWizard dit :

            La facilité au détriment de l’ effort n’ a jamais engendré un esprit fort … en tous cas ce n’ est pas le meilleur des chemins pour y parvenir …

  18. Pierro dit :

    « La part des officiers et sous-officiers diplômés de l’enseignement supérieur est inférieure à celle observable parmi les fonctionnaires de catégories A et B de la fonction publique de l’État », note cependant le HCECM. Mais, ajoute-t-il, « cette situation illustre, notamment, l’ampleur de la promotion interne au sein des forces armées. »
    ça tombe bien, les sous-officiers sont plutôt payés comme des catégories C !
    Compare un sous officier à un fonctionnaire de catégorie A est-ce bien sérieux ? En tout cas je suis certain que les militaires apprécieraient d’être payé sur cette base…

    • who? dit :

      « ça tombe bien, les sous-officiers sont plutôt payés comme des catégories C ! »

      exactement ! aucune différence avec les mdr

  19. Laurent dit :

    Etant moi-même professeur de lycée, je confirme malheureusement ce qui est dit par beaucoup ici ! Un bac général, aujourd’hui, ne vaut pas un bac général des années 70 ou 80. En clair, un élève qui obtient aujourd’hui son bac L, ES ou S sans mention est un élève qui aurait été assurément collé au bac dans les années 80. L’effondrement du niveau des bacheliers a commencé au début des années 90 et s’est accéléré brutalement au début des années 2000 avec l’envolée des mentions TB.

    • Fred dit :

      PLATON (347 av. J-C) :
      « Lorsque les pères s’habituent à laisser faire leurs enfants,
      lorsque les fils ne tiennent plus compte des paroles des pères,
      lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves, et préfèrent les flatter,
      lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus, au dessus d’eux, l’autorité de rien ni de personne, alors c’est là, en toute beauté et en toute jeunesse, le début de la tyrannie. »

      « Gustave LANSON », dans La crise des méthodes dans l’enseignement du français, conférence au Musée pédagogique en 1909 :
      « Nous donnons à des élèves, de moins en moins aptes à le recevoir, un enseignement de moins en moins propre à leur être communiqué. Nous avons aujourd’hui des élèves dont le plus grand nombre nous arrive de leurs familles mal préparés à étudier de manière littéraire la langue et la littérature française».

    • Thaurac dit :

      voilà donc pour ceux ceuxen doutaient encore…
      La vérité va encore fâcher..

  20. Parabellum dit :

    Depuis des années environ 90 pour cent des jeunes qui présentent le bac l ont…ma génération c était autour de 30 pour cent…et en fac c était le tir de barrage …quant aux formations mili , la pompe et la mili étaient costauds aussi mais on ne connaissait pas encore l informatique…règles a calcul…la formation au combat aujourd’hui hui doit intégrer cette modernité mais la forme physique et le moral suivent ils?

  21. Nihilo dit :

    Pester que le bac ne vaut plus rien est indépendant du présent article qui s’applique aux armées, et c’est une exploitation sans intérêt de l’étude citée. Très probablement que le niveau du bac a baissé et qu’il va encore baisser. Mais ce n’est pas ça qui est intéressant à retenir.

    A quoi servent les études pré-Bac ? A se cultiver, à accumuler de la culture. Pas seulement les arts (littérature, etc.) mais aussi et surtout l’Histoire, la géographie, l’anglais, la biologie, la physique, et même les mathématiques. Le bachelier ou la bachelière ne se souviendra pas dix ans plus tard des intégrales en mathématiques mais les notions des intégrales seront en lui (elle), il ou elle en aura l’esprit, et face à un problème il ou elle pourra envisager une solution à base ou proche d’intégrales même si c’est très très simpliste. Il ou elle saura qu’il y a peut-être une solution quitte à demander de l’aide. Alors qu’une personne ayant arrêté au BEP n’imaginera même pas que cette solution existe …

    D’autres exemples existent avec l’Histoire, la géographie, l’anglais (que c’est ridicule de prononcer « Cale offe dutie » …), etc.

    En résumé, les études c’est la culture, la culture c’est l’ouverture d’esprit, l’ouverture d’esprit c’est la tolérance et la solution aux problèmes. A contrario, la fermeture d’esprit c’est l’obscurantisme religieux et / ou le « cas soc’ « . Vous me citerez des exceptions comme manifestement M. Vincent PEILLON et certains gauchistes publics pourtant diplômés de l’ENA : ce sont de malheureuses exceptions. Vous me citerez des personnes très ouvertes d’esprit et pourtant sans diplôme : ceux-là regrettent très probablement de ne pas avoir suivi d’études et compensent maintenant autrement (lecture, voyage, formation, etc.).

    Bénéficier de militaires ouverts d’esprit c’est essentiel, et ça complète la rigueur militaire nécessaire.

  22. Ancien dit :

    Vers 1983-84 le « Premier ministre de la France » (Laurent Fabius, je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans…) voulait que 80% des jeunes soient bacheliers.
    Toujours en retard, les militaires.

    • Électeur dit :

      Oui mais Fabius n’a jamais expliqué pourquoi il voulait autant de bacheliers.
      Et aujourd’hui l’on voit le résultat avec l’engorgement des universités. Celles-ci pourtant délivrent des diplômes qui ne mènent qu’à la fonction publique ou au chômage.

    • ScopeWizard dit :

      @Ancien @Électeur
      .
      Il s’ était inspiré des excellents résultats de l’ Institution Bosquier … Faut dire que directeur comme encadrement étaient au top et les élèves absolument par-faits ! d’ ailleurs tout le monde était en grande forme et très content de tout cet … comment dire ? … de tout cet enseignement ! 🙂
      https://www.youtube.com/watch?v=sAbp_miyCsg&list=PLmXEsGkAb8kw13T-Rj–FNhZg9OGJa7sA

  23. Jacques 29 dit :

    Il faut mettre ce chiffre en rapport avec le nombre d’élèves sortant du cycle secondaire, bac en poche, aujourd’hui, par rapport à la situation d’il y a 30 ans ou 20 ans ..
    Le bac étant distribué quasiment à tout le monde depuis plusieurs années, le fait d’être bachelier actuellement n’est plus significatif en soi, ni encore moins, signifiant.

  24. roissard dit :

    « De par la nature de leur recrutement et de leur formation, 70,5% des officiers ont un diplôme de l’enseignement supérieur. Pour autant, 21,6% détiennnent seulement un baccalauréat.  »

    Je ne comprends pas : comment peuvent t’ils avoir une diplôme de l’enseignement supérieur sans bac puisque l’enseignement supérieur EST l’enseignement après le bac ?

    • Thaurac dit :

      Il existe soit un examen ou des équivalence, bref plein de trucs pour accéder à des études secondaires, y compris la formation continue et validation d’acquis

    • Professeur Olibrius dit :

      21,6% ont seulement le bac, sans diplôme de l’enseignement supérieur.
      70,5% ont le bac plus un diplôme de l’enseignement supérieur.
      Par conséquent et si je compte bien 92,1% ont le bac, avec ou sans diplôme de l’enseignement supérieur.
      Par conséquent et si je compte bien (bis) 7,9% des officiers n’ont pas le bac.

      • ScopeWizard dit :

        Ah oui … L’ Institution Bosquier et ces 82% de reçus est cette fois-ci battue à plate-couture !

  25. ScopeWizard dit :

    Le problème du BAC ( à lauréats ) est sa valeur actuelle : que vaut-il aujourd’ hui ?
    .
    Indépendamment de ce qu’ il valait hier , on peut sans conteste affirmer qu’ il est plus difficile pour nombre de titulaires de suivre une fois inscrits en niveau supérieur … voire beaucoup plus difficile …
    .
    Ce décalage n’ a fait que se creuser avec le temps , par conséquent , OUI , clairement le BAC est sur-noté , sur-évalué pour beaucoup d’ élèves donc il s’ apparente bien davantage à un diplôme de fin d’ études qu’ à ce qu’ il fut autrefois qui en faisait un niveau de grande valeur .
    Le BAC c’ était quelque chose , surtout avec mention …
    .
    De mon jeune temps , nous n’ étions que 20 ou 30% à le décrocher … aujourd’ hui , plus de 80% des élèves l’ obtiennent … or le niveau général s’ est complètement cassé la gueule … alors que paradoxalement celui plus spécialisé a considérablement augmenté …
    .
    Cherchez l’ erreur … 😉

    • tschok dit :

      Ah ben oui ma bonne dame, de mon temps, c’était autre chose, hein. Ah non, mais oui, quand même. Tandis que maintenant, tout se perd.
      .
      La vieillesse est un naufrage…
      .
      On rigole, mais l’air de rien, on deviendra tous aussi con que ça. C’est qu’une question de temps. Les plus vulnérables d’entre nous deviennent des vieux cons avant l’heure. Très tôt, même, pour certains.
      .
      Perso, chuis partisan du care= prendre soin. Faut pas trop se moquer des vieux, mais les accompagner dans la chute. Enfin, quand je dis « les accompagner dans la chute » je veux pas dire devenir aussi cons qu’eux. Mais ne pas être aussi méprisant qu’ils le sont à notre égard. Leur redonner le goût de l’amour du temps présent, de l’implication dans l’actuel, de l’espoir dans l’avenir. Toussa, quoi.
      .
      Et puis, parfois, être un peu dur et ne pas hésiter à dire: « papy, tu fais chier, t’es trop con, tiens! ».
      .
      On a tous connu des papys Cayenne. Vous savez, les vieux dégueulasses, dans les repas de famille, qui disaient: « Ah, si on m’écoutait, on rouvrirait le bagne de Cayenne. Et puis la guillotine, avec moi, elle fonctionnerait, ça trainerait pas! Et les jeunes, c’est une bonne guerre qu’il leur faut! Et j’te renverrais les femmes à la cuisine à coups de trique, moi! Et les pédés, j’te leur couperais les couilles, et les Noirs, etc ». On les foutait en bout de table, avec les gosses. Et quand ils débloquaient un peu de trop, il y avait toujours une femme pour leur dire « arrête de raconter tes conneries et mange proprement. Regarde, t’en a foutu partout, encore! ». Et elle lui essuyait le filet de bave au coin de la bouche râpeuse.
      .
      Qu’en faire? Non, pas l’arsenic. Et puis, on va pas les pousser dans l’escalier, non plus. Nan, y a pas à tortiller, on est obligé de faire avec. On les garde. C’est notre croix. Mais on peut faire mieux: les accompagner, dans leur lente dégradation. Les aider, leur montrer qu’on est là, qu’on les aime, malgré tout, même s’ils sont complètement cons.
      .
      Si on fait tous ça, on parviendra à rendre vie à une antique catégorie de vieux, aujourd’hui presque totalement disparus: les vieux sages. Normalement, la vieillesse, c’est la sagesse, l’expérience, l’intelligence de l’humanité accumulée dans l’Histoire. C’est le moment où cette ressource, que la jeunesse rend timide, se révèle et donne sa vraie dimension.
      .
      Mais les vieux qu’on a aujourd’hui sont des vieux cons, des vieux dégueux, des papys Cayenne. C’est à partir de ce matériau, pauvre, quasi-stérile, qu’il va nous falloir réensemencer l’univers et recréer l’antique sagesse du grand âge. Celle qui a sa place dans l’avenir.
      .
      On y parviendra avec un peu d’amour. Mais y a du boulot aussi. Ca va pas être dimanche tous les jours. Va falloir prendre notre bâton de pèlerin pour arpenter cette société de vieux salauds et nous instituer en pasteur de ces biens étranges brebis, devenues des vieux loups lépreux, décatis et charognards, pour en refaire des hommes.

      • Thaurac dit :

        « La vieillesse est un naufrage… »
        Un peu éculé, non?
        puisque tu es dans les citations: on peut naître vieux comme mourir jeune, tout est une histoire d’esprit , mais quand on naît(est) con, c’est la vie entière!

        • Spectateur dit :

          Desproges : « il faut mourir jeune pour profiter plus longtemps de la mort. »

    • ScopeWizard dit :

      @tschok
      .

      En quoi mon commentaire qui s ‘ appuie sur des faits réels , constatés et vécus mérite t-il un tel persiflage ?
      .
      Je ne voudrais pas vous décevoir et me montrer désobligeant mais je suis obligé de vous dire que ce que vous faites est très facile …
      .
      Désolé d’ insister mais comme réponse , ça ne vaut strictement rien ; vous-vous contentez de descendre votre interlocuteur sans rien , absolument rien lui répondre qui contredise un tant soit peu le plus petit argument avancé de sa part …
      .
      Vous , que vous soyez jeune ou plus âgé , êtes un très gros con … Mais attention , pas le très gros con de base , non pas celui-là ce serait vous faire insulte et ne pas vous rendre justice , le beaucoup plus raffiné que ça , celui du haut du panier , le vrai , celui des concours parfois au pedigree exceptionnel …
      .
      Avez-vous au moins jeté un œil , même distrait , aux meilleurs vœux que nous a souhaités notre hôte , Laurent Lagneau ?
      Vous souvenez-vous de celui qui lui tenait particulièrement à cœur nous concernant ?
      Visiblement non , puisque vous continuez vos conneries sachant pertinemment que vous allez vous-en prendre plein le faciès ( pauvre de moi , quel délit ! ) en retour …
      Ses vœux datent du 1er janvier , nous sommes à peine le 5 , juste 4 jours plus tard , et déjà vous dérapez solide ; pourtant la neige n’ est pas tombée en plaine , il n’ y a pas de verglas … avouez que c’ est curieux !
      .
      Voyez-vous , tschok , ces vœux n’ avaient rien de surnaturels , d’ infaisables , d’ insurmontables ; ils étaient à la portée de tout-un chacun ici … apparemment c’ était trop vous demander ; ils n’ étaient pas à la vôtre …
      .
      De mon côté , j’ en fais un autre : celui que ce soit la dernière fois que je ne respecte pas à mon tour celui de notre hôte … primo , ce n’ est pas très favorable à une ambiance détendue , secundo , il ne le mérite pas …
      .
      Je m’ aperçois avec vous , tschok , qu’ il n’ y a vraiment pas que la vieillesse qui soit un naufrage …

    • Thaurac dit :

      Il était sensé sanctionner, valider, un certain niveau de connaissance et de culture , bref un acquis.

  26. Belzebuth dit :

    Mieux vaut une tête bien faite que l’on peut toujours remplir qu’une tête bien pleine qui souffre de déficiences auxquelles on ne pourra remédier. En effet un savoir ne vaut rien si son détenteur est incapable de le restituer à bon escient afin de résoudre des problèmes concrets.
    C’est pourquoi le système militaire basé sur l’expérience ,la sélection des meilleurs éléments et la formation continue est parfaitement adapté à l’époque actuelle qui se caractérise par une exigence en terme de technicité accrue.

  27. Raymond75 dit :

    On dit qu’il y a un nivellement par le bas du BAC, peut être, mais les Français ont un niveau comparable aux autres Européens. En 1967, seuls 15% des jeunes hommes avaient le Bac ou plus, il y a donc bien eu un progrès considérable. Et l’armée reste un lieu où la promotion sociale, pour celles et ceux qui en ont l’ambition et la volonté, reste possible, bien plus qu’ailleurs.

    • Thaurac dit :

      Nono, justement ce bon qui frise parfois les 98% dans des lycées publics me fait rire, c’est la politique du rectorat pour montrer que le niveau a redressé le niveau, on a diminué la difficulté et ajouté des largesses des correcteurs.
      C’est la même politique en france dans tous les domaines, le mot d’ordre, c’est abdication;
      On ne met plus le voleur en taule, on engueule les gens de ne pas assez protéger leurs biens…etc..partout c’est comme ça, il y a des émeutes, on ne tape pas, même collomb impute la cause aux hlm, le mot d’ordre, chut…
      Et toute la fonction publique va dans ce sens

      • ScopeWizard dit :

        C’ est la raison pour laquelle certains d’ entre-nous vont se révolter : viva la revolucion !

  28. Raymond75 dit :

    Dans le texte, le rédacteur additionne ceux qui ont le Bac et ceux qui ont un diplôme de l’enseignement supérieur : c’est une erreur, car pour avoir un diplôme supérieur, il faut d’abord avoir le Bac …

    • Laurent Lagneau dit :

      @ Raymond75,

      Et si vous additionnez ceux qui n’ont juste que le bac et ceux qui sont allés plus loin, ça donne quoi? (c’est pourtant précisé dans l’article)

      • Raymond75 dit :

        Si une personne a une licence et une autre uniquement le bac, cela ne fait pas deux personnes qui ont le bac plus une personne qui a une licence ; cela fait une personne qui a le bac et une personne qui a une licence.

        • Laurent Lagneau dit :

          @ Raymond75,

          La personne qui a une licence a aussi eu le bac.
          Le bac, dans cet article, étant un dénominateur commun.

  29. mich dit :

    Excellent ce sujet sur le bac ,voilà pourquoi on va encore continuer de suivre longtemps ce site, on ne tombe pas dans la routine !
    Pardonner moi de ne pas donner un avis très éclairé mais je prends juste le bac pour ce qu’il est depuis longtemps , une des clés (mais pas la seule) pour rentrer dans la vie ,maintenant ceux qui le critique ont surement des systemes bien meilleurs à proposer (et pas les recettes d’une époque enjolivée qui n’ai plus ) , moi je pense qu’il pourrait juste servir dans une sélection pas trop violente pour confirmer des acquis en cas de doute ,mais surtout éviter de le faire passer en pure perte pour des élèves manifestement en échec en première et terminale et le valider d’ office pour ceux qui ont un niveau déjà reconnu ( et ils sont nombreux quoiqu’en dise certains ),bien sur c’est dans un monde parfait ou un contrôle continu serait efficace et ou la formation à l’emploi dans la vie prendrait un vrai coup de boost .C’est pas gagné ,car même dans notre institution militaire nos pseudos  » managers » ont bien du mal à reconnaitre la formation sur « le tas » après la formation initiale et le temps vraiment nécessaire à l’acquisition de l’expérience ,c’est pas facile à rentrer dans les indicateurs de certaines de nos têtes pensantes qui auront bientôt besoin d’une procédure pour aller au toilette (là je force un peu le trait quand même ,mais bon ).
    Cette année encore désolé pour l’orthographe et la grammaire , je n ‘était déjà pas très doué il y plus de 30 ans et mon père non plus il y a plus de 60 , alors mon collégien nous donne des leçons ,comme quoi il ne faut pas désespéré !

  30. ScopeWizard dit :

    @mich
    .
    Allez , je vous donne un coup de main … 😉
    .
    Excellent ce sujet sur le bac ,voilà pourquoi on va encore continuer de suivre longtemps ce site, on ne tombe pas dans la routine !
    PardonneZ moi de ne pas donner un avis très éclairé mais je prends juste le bac pour ce qu’il est depuis longtemps , une des clés (mais pas la seule) pour rentrer dans la vie ,maintenant ceux qui le critiqueNT ont surement des systÈmes bien meilleurs à proposer (et pas les recettes d’une époque enjolivée qui n’EST plus ) , moi je pense qu’il pourrait juste servir dans une sélection pas trop violente pour confirmer des acquis en cas de doute ,mais surtout éviter de le faire passer en pure perte pour des élèves manifestement en échec en première et terminale et le valider d’ office pour ceux qui ont un niveau déjà reconnu ( et ils sont nombreux quoiqu’en diseNT certains ),bien-sûr c’est dans un monde parfait ou un contrôle continu serait efficace et oÙ la formation à l’emploi dans la vie prendrait un vrai coup de boost .C’est pas gagné ,car même dans notre institution militaire nos pseudos » managers » ont bien du mal à reconnaitre la formation sur « le tas » après la formation initiale et le temps vraiment nécessaire à l’acquisition de l’expérience ,c’est pas facile à rentrer dans les indicateurs de certaines de nos têtes pensantes qui auront bientôt besoin d’une procédure pour aller au toiletteS (là je force un peu le trait quand même ,mais bon ).
    Cette année encore désolé pour l’orthographe et la grammaire , je n ‘était déjà pas très doué il y plus de 30 ans et mon père non plus il y a plus de 60 , alors mon collégien nous donne des leçons ,comme quoi il ne faut pas désespérER !
    .
    Quelques fautes ça et là ; j’ en ai dénombré huit à peine ; ce n’ est pas dramatique , loin de là !
    Quelques fautes d’ inattention , des oublis d’ accent , deux trois omissions du pluriel , il n’ y a vraiment rien de bien méchant là-dedans … 🙂
    .
    Bon , on pourrait rajouter des tirets et des accents circonflexes ( comme sûr ou sûrement ) mais il y a eu de nouvelles lois , directives et réformes sur l’ orthographe qui sont passées par-là , alors …
    Enfin , pour moi , nous sommes très loin d’ une avancée … une simplification du Français ne pouvant s’ envisager que sous l’ angle d’ un soin tout particulier apporté à la compréhension et à la précision … 🙁
    .
    Mais comme vous dites si justement : « on ne tombe pas dans la routine ! » 🙂

    • mich dit :

      Je vais surtout porter plainte contre le « correcteur d’orthographe  » de mon ordi !!!!mais bon on va dire que je n’ai jamais vraiment porté une grande attention à cette matière ,désolé pour les chantres de notre langue.
      Pourvu que mon enfant ne lise pas ces lignes , car on va dire que j’ai bien œuvré en primaire pour qu’il n’est pas cette lacune ( rien d’extraordinaire n’importe quel parents qui a fait un temps scolaire lambda en est capable avec les fantastiques outils actuels,mais il faut savoir sacrifier un peu de temps libre pour appuyer le cours de l’instituteur ,pas évident pour certains !)

      • ScopeWizard dit :

        @mich
        .

        Pourvu que mon enfant ne lise pas ces lignes , car on va dire que j’ai bien œuvré en primaire pour qu’il n’ AIT ( verbe avoir pas verbe être ) pas cette lacune ( rien d’extraordinaire n’importe quelS parents ( S si vous mettez parents au pluriel mais perso je l’ aurais laissé au singulier donc QUEL PARENT ( plus une question de goût ou de circonstances mais comme c’ est de vous , mich , dont vous parlez ) ) qui a fait un temps scolaire lambda en est capable avec les fantastiques outils actuels,mais il faut savoir sacrifier un peu de temps libre pour appuyer le cours de l’instituteur ,pas évident pour certains !)
        .
        Voilà ; belle amélioration ! … mais j’ en connais qui ne se relisent pas … 😉

        • mich dit :

          Le blog de Monsieur Lagneau peut vite nous prendre beaucoup de temps ,alors c’est vrai que la relecture ….
          Mais bon , puisqu ‘ on va tous faire des efforts en 2018 ,autant celui là aussi !

        • Robert dit :

          Tout de même , ça laisse rêveur de savoir ça.
          Donc, si j’avais eu mon bac, et avant ça mon certificat d’études, j’aurais pu intégrer la fonction militaire plus facilement.
          Dans mon itinéraire, sans avoir obtenu ces précieux sésames, j’ai pourtant réussi à constater en un an de service que l’administration militaire tuait le métier. Et comme, à côté de ça, mon itinéraire précédent me fermait les portes d’unités auxquels j’aurais pu aspirer, je m’y suis assez bien résigné.
          Enfin, le bac, c’est utile, on peut faire des années d’études, obtenir de beaux diplômes, pour finir pour beaucoup comme caissier ou technicien de surface avec une licence en poche.
          Ou alors, il y a une autre voie, on adhère à un parti, la gauche c’était le mieux jusqu’à l’arrivée de Macron, et là promotion perroquet et on explose le compteur.
          Finalement, je crois que je vais me faire à l’idée que je ne connaîtrais pas la réussite sociale de cette promotion. 🙂

  31. Thaurac dit :

    Dimitri Casali, historien : « Nous sommes en pleine régression intellectuelle »
    S elon Dimitri Casali, la société bascule dans l’ignorance. Chaque jour la science nous apporte de nouvelles découvertes. Mais d’après l’historien, jamais l’ignorance n’a gagné autant de terrain.
    Qu’est-ce qui vous permet d’affirmer que nous assistons à une lente montée de l’ignorance ?
    Ce qui est intéressant, c’est de constater qu’à mesure que le progrès scientifique s’accumule vers un savoir de plus en plus exact, on peut mesurer à travers le monde une lente montée de l’ignorance. En France, par exemple, les chiffres sont là : nous comptons 6 % d’illettrés, c’est-à-dire environ 3 millions de personnes. Si on additionne les personnes analphabètes qui ont des difficultés à lire et à écrire le français, on arrive à près de 10 % de la population.
    Ce constat est à mettre en corrélation avec le piètre classement de notre école. Nous sommes désormais 27e au classement international PISA. Il y a vingt ans, l’école française était 10e. En 17 ans, nous avons perdu 17 places. Dans les années 80, nous étions dans les cinq premiers, et nous avions l’un des meilleurs systèmes scolaires au monde. Dans une dictée test élémentaire de dix lignes données par l’Éducation nationale elle-même, les élèves faisaient en moyenne 10 fautes en 1987 alors qu’ils en font aujourd’hui 18. Il faut prendre conscience du phénomène qui devient vraiment effrayant.
    La suite
    http://www.midilibre.fr/2017/12/31/dimitri-casali-historien-nous-sommes-en-pleine-regression-intellectuelle,1608805.php

    • mich dit :

      Un peu fourre tout quand même les thèses de ce monsieur ,la notion d’ignorance est quand même complexe ,de plus avant faire des constats par rapport à la science ou internet ,peut être que certains problème géographique et sociaux se posent dans notre monde actuel ,nous ne sommes plus dans le monde binaire de la guerre froide qui a quand même failli s’autodétruire.
      Quand à Pisa ,si on me dit que Singapour ou la Finlande sont les futurs leader de ce monde ,je veux bien,mais j’ai comme un doute !!

    • Nihilo dit :

      En France on est nul, on n’en a pas besoin d’un test PISA pour le savoir, on le sait quasiment à la naissance.
      Nos étudiants sont tellement nuls qu’ils sont embauchés par des entreprises étrangères. Ces entreprises viennent chercher des nuls parce que leurs étudiants nationaux sont excellents.

      • ScopeWizard dit :

        Oui ! c’ est vrai !
        Bon , en même temps , nul besoin d’ affréter des paquebots pour ça … la moitié de l’ upper deck d’ un seul suffit largement chaque année ! 😉

  32. Wrecker 47 dit :

    …C’est vrai » qu’on a des bacheliers »,même beaucoup de bacheliers ! … souvent des mal orientés ,démunis ,engagés pour la gamelle faute de mieux ,après que papa et maman les aient foutus dehors plutôt que de les voir’ trainer à la maison’ , une race de fainéants critiques ,incapable d’écrire deux phrases sans faire cinq fautes ,de savoir compter sans les doigts , sans machine à calculer ou ordinateur ;ne parlons pas des autres opérations de calcul avec ou sans crayons…Ils sont en fait : » le magma  » qu’en a fait l’éducation nationale et l’école obligatoire! …Des ignares incultes, parlant rarement une langue étrangère correctement ,n’ayant aucune culture générale ni connaissance géopolitique approfondie …
    On leur permet tout juste de passer Caporaux,et entrer à l’école des Sous-Officiers pour les meilleurs ,ayant faits leurs preuves sur le terrain !
    D’ autres ayant des licences accèdent à Cyr ou dans d’autres écoles d’officiers sur concours, mais dans tous les cas de figure et malgré la meilleure sélection au métier des armes ; les déchets restent nombreux ,les ruptures de contrats aussi !…

  33. Amarante dit :

    Il vaut mieux pour eux, cela permet de reprendre ses études après la déception de 5 ans de sentinelle.