Pour le ministre belge de la Défense, la proposition française sur les Rafale est « trop belle pour être vraie »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

177 contributions

  1. S.B-Seguin dit :

    Intéressant,
    car une telle remarque suggère que le ministre de la défense belge reconnait finalement l’attractivité et la qualité de l’offre française…

  2. Primula dit :

    On se demande de quel côté est le « lobbying » quand on refuse avec autant d’acharnement une offre on ne peut plus attractive…
    Ou alors est-ce par simple refus de coopération avec des francophones, là où un f-35 les rapprocherait des Pays-Bas?

    • Sefiani dit :

      Primula semble bien connaitre l’etat d’esprit qui gouverne la Belgique 🙂

    • eric dit :

      Le ministre de la défense est un flamand. Ceci explique sans doute cela. Reste à savoir son vrai poids politique dans le gouvernement fédéral…

    • UnKnown dit :

      Vandeput est membre d’un parti dont l’objectif reste l’indépendance de la Flandre, et plutôt francophobe. Ceci explique cela.

  3. Meme dit :

    Les américains quand même c est les rois des faux c…s quand à Vandeput il représente bien la pensée flamande n importe quel avion ( même des ulms) mais surtout pas français les flamands sont comme les allemands ils nous prennent pour des charlots …..

    • sonata dit :

      il faut relativiser: ce même Vandeput a directement cité (et commandé) les Griffons et Jaguars pour moderniser la Composante Terre. Ce n’est donc absolument pas un sentiment anti-français, lequel n’existe pas chez mes contemporains flamands, qui l’anime.
      En revanche, en cas d’achat de Rafales, l’assemblage se ferait par la SABCA (filiale de Dassault), laquelle est située en… Wallonie.
      De même, un partage industriel entre Flandre et Wallonie impliquant potentiellement des centaines d’entreprises compliquerait une éventuelle scission de la Belgique… ce qui reste l’objectif numéro 1 repris dans les statuts du parti NVA dont est issu Vandeput.

      • S.B-Seguin dit :

        Bonsoir monsieur sonata,
        mis à part une mauvaises interprétation colportée par les médias et belges et français dans un contexte « euphorique » qui voyait encore la possibilité d’une reprise de RTD par le belge CMI, il n’a JAMAIS été question que la Belgique s’équipe de Griffon pour remplacer ses Dingo.
        La confusion vient du sigle VBMR alors évoqué quand il s’agit en fait de VBMR-Légers, pas de Griffon.

        • Vincent.B dit :

          Je suis militaire belge et je puis vous assurer qu’il s’agit bien de 417 GRIFFON et 60 JAGUAR donc faut arrêter de raconter des bobards.

          • S.B-Seguin dit :

            Bonsoir monsieur Vincent.B,
            d’accord au temps pour moi, car il semblait qu’il était question de remplacer des Dingo 1, mais il s’avère après vérification que la Belgique n’en a jamais eu…
            .
            Il vous aurait été plus simple de dire que la Belgique a en fait commandé 220 Dingo 2 éliminant de facto la perspective de VBMR-Léger.
            .
            Certes, la Belgique « remplace » ses Leopard 1A5, AIFV-B et M-113 A1; par les seuls 242 Piranha IIIC.
            .
            Mais alors,
            on a du mal à considérer que 417 VBMR Griffon soient destinés à remplacer une soixantaine de Pandur I (des 6 x 6 autrichiens assemblés sous licence en Belgique) qui eux datent effectivement des années 80, mais qui viennent d’être modernisés.
            .
            On peut donc déduire que les commandes de 60 EBRC Jaguar et de 417 VBMR Griffon viennent en fait compléter les 242 Piranha III [dont 40 sont équipés d’un canon de 90 mm et 32 autres d’un canon de 30 mm ], pour le remplacement global les Leopard 1A5, AIFV-B et M-113 A1.
            .
            Question:
            la Belgique confirmera t’elle ces commandes après très lourde vexation pour ne pas dire humiliation que lui a fait subir Volvo en annulant au dernier moment son projet de revente de RTD qui aurait pu devenir propriété belge?

          • Bouli dit :

            il est important de comprendre que l’armée belge est une petite armée qui n’a pas ou plus pour but de tout avoir mais qui évolue

            donc un achat ne remplace pas forcément un ancien matériel, d’autant plus que le nombre de militaires diminue. Cela peut aussi être le développement d’une nouvelle priorité ou l’adaptation aux missions actuelles (les ministres de la Défense et des Affaires Etrangères aimant bien déployer nos hommes à l’étranger)

            une fois cela dit, l’affaire Volvo a à peine existé dans la presse locale et le monde politique semble ne pas s’en être outre mesure inquiété. Donc, je ne pense pas que cela va changer grand chose. Ici, on ne voit pas les choses de la même manière qu’en France … D’où les incompréhensions sur la situation dans notre pays.

          • S.B-Seguin dit :

            Bonjour monsieur Bouli,
            n’allez pas suggérer que CMI faisant une importante offre pour reprendre RTD (également en accord avec le gouvernement français), soit resté indifférent à la volte-face de Volvo.
            Pas besoin d’être belge pour le comprendre.
            .
            Quant aux questions de défense, elles ne semblent pas au coeur des préoccupations de la presse, des politiques et évidemment de la population, belges.

          • Bouli dit :

            pour CMI, c’est évidemment une grosse déception, mais qui n’implique pas le monde politique

            à noter que CMI est détenu à 80% par un … français 😉 même si le groupe est actif en Belgique, il emploie plus de français (1456, en hausse) que de belges (1389, en baisse)

            bref, siège social en Wallonie, certes, mais groupe vraiment international et même plus français que belge

            en vrai, ce groupe avait beaucoup d’atouts pour plaire au gouvernement français et c’est ce dernier qui est sans doute le plus fâché

    • Carin dit :

      À même
      Bonsoir, les flamands et autres allemands sont juste aux ordres de l’amerique… et croyez bien que les ricains ne nous prennent pas pour des charlots…

  4. Nenel dit :

    « Le lobbying tourne à plein régime, c’est clair », a commenté Steven Vandeput, le ministre belge de la Défense
    C’est clair que le lobbying tourne surtout dans les poches de ce ministre Vandeput! C’est bien le seul à monter vent debout face à la proposition française. Ne serait-ce pas les valises de billets en direct de LM qui lui ferait perdre raison?

  5. ionisateur dit :

    Je sens que le remplacement de nos joujous va encore causer une crise à mon petit pays…. Par contre, un appel d’offres est un appel d’offres, il y a des procédures et des règles. D’un point de vue strictement légal, l’offre française est faite en dehors desdites règles. Cela n’est pas acceptable. D’un point de vue stratégique : l’Europe d’abord. Que ce soit des Rafales, Typhoon ou Gripen, les 3 correspondent assez bien aux missions que nous faisons d’habitude. A mon sens, le F-35 n’a qu’un intérêt stratégique des plus limites : ses capacités furtives ne nous sont pas véritablement utiles puisque généralement nous agissons en soutien aux alliés qui déploient et s’assurent de dominer l’espace aérien. On participe généralement aux bombardements… et dans cette optique, autant prendre un coucou qui a un bon RCS sans nuire à ses capacités d’emport. Or, pour des missions de frappes au sol avec le F-35, il serait nécessaire d’utiliser les pylones d’emport sous les ailes…ce qui diminue fortement l’intérêt du caractère furtif de cet appareil. En soi, un bon ratio furtivité/armement, voire ne pas tenir compte de la furtivité dans ses caractéristiques… me semble préférable que de tout miser sur le RCS du F-35

    • Orion dit :

      Quand c’est niveau intérêt national, je vois pas pourquoi il faudrait se limiter aux offre d’appel d’offre, si une en dehors du cadre correspond aux besoins et attentes, pourquoi s’en priver ?

      • Sefiani dit :

        Les appel d’offres sont censes garantir une meilleure protection conte le lobbying et la corruption. Mais il semble que ces qualites ont le vie dure, vu qu’il suffit de construire un appel d’offre autour du fournisseur desire.

        • ionisateur dit :

          Les règles sur les appels d’offres en Belgique sont particulièrement strictes et si c’est effectivement possible, ça restera difficile à argumenter. Souvenez-vous que nous avons eu droit à notre lot d’affaires (Augusta, etc.).

      • Clavier dit :

        Surtout quand l’appel d’offre est complètement biaisé….

        • Bouli dit :

          ce que personne n’a jamais réussi à prouver

          pourtant, si c’était le cas, il était possible de l’annuler en allant en justice

          dire qu’il est biaisé sans en apporter les preuves, ça ressemble un peu à une politique de très mauvais perdant

      • YM dit :

        Je suis pas forcément en désaccord, mais on se rappellera quand même que la France a éjecté la FN pour le remplacement des Famas, justement pour ne pas avoir respecté l’appel d’offre.

    • Albatros24 dit :

      Pour les contrats politiques les marchés publics ne sont que des paravants dorés d un soupçon de légalité face à des intérêts énormes sonnants et trébuchants.
      La Belgique a tout à gagner à opter pour le Rafale le seul avion multirôle au monde. Et tout à perdre à choisir l attrape nigauds qu est le F35. Il n y aura pas de retombées financière avec cet avion trop futuriste et pas encore au point. S il l est un jour…et si cher à acquérir et surtout maintenir.

    • GHOST dit :

      Le « Gripen »

      La Suède avait retirée son offre car ne voulant pas perdre face au lobby des USA. Ce que Saab mise beaucoups plus sur l´avion d´entrainement qu´elle présente avec Boeing aux USA. C´est plus rentable le marché de la Belgique.
      La question du ministre de la défense Belge doit-être examiné sous un autre angle…. Ce que la France n´a pas la reputation de transferer sa technologie aéronautique. Les Belges qui avaient fabriqués les F- 16 sous licence souhaitent sans doute refaire la même chose avec le prochain avion de combat?

      • sonata dit :

        La SABCA qui avait produit les F16 à l’époque du « contrat du siècle » (marché OTAN de 1975) et avait également eu en « cadeau » l’entretien d’une partie des appareils de l’USAF basés en Allemagne est une filiale de Dassault. Donc à priori ça ne devrait pas trop être dérangeant… à ceci près qu’il s’agit d’une firme basée en Wallonie, ce qui n’est pas pour plaire à Vandeput.

      • sirthie dit :

        « la France n´a pas la reputation de transferer sa technologie aéronautique »

        N’importe quoi ! Dassault a déjà offert de fournir les codes sources du Rafale dans le cadre de plusieurs contrats et il est prévu que des Rafale soient assemblées en Inde dans l’avenir.

        • GHOST dit :

          C´était la première fois dans l´histoire de Dassault..
          Vous ne trouverez pas un transfert des technologies avec les Mirages (toutes les versions) ni avec le Jaguar..

          Les Belges attendent mieux sans doute ?

      • Albatros24 dit :

        La France transfère très bien sa technologie..trop bien même. Voyez les Tgv maintenant améliorés en Chine et concurrençant les français ou les Mirage en Inde ou même les sous marins Scorpène en Australie.
        Nous ne sommes pas les russes ou les étatsuniens…

        • Françoise dit :

          @Albatros : Informez-vous svp. Les Chinois ont copié les Allemands (Siemens) pour produire leurs TGV, aucunement les Français. Ensuite, peut-être que Siemens nous avais copié jadis, mais c’est une autre affaire.

    • Alpha dit :

      @ionisatuer
      « D’un point de vue strictement légal, l’offre française est faite en dehors desdites règles. Cela n’est pas acceptable. »
      Huuumm… Même si je ne me fais aucune illusion sur les politiques français, j’ai la faiblesse de croire que l’offre française a pris en compte le côté « légal »…
      D’ailleurs, si Vandeput dit en substance comme vous, le Kern ne semble pas de cet avis, ni même le gouvernement qui semble bien intéressé de prime abord…
      Bref, attendons de voir…

      • ionisateur dit :

        Les règles sur les appels d’offres en Belgique sont particulièrement strictes et si c’est effectivement possible, ça restera difficile à argumenter. Souvenez-vous que nous avons eu droit à notre lot d’affaires (Augusta, etc.). Le problème est que nous, nous en rappelons, et le Kern risque de se prendre un mur. La commission parlementaire étant très très regardante dans ce dossier.

        • Alpha dit :

          @ionisateur
          Vous avez raison, les règles sur les appels d’offres sont stricts en Belgique… comme presque partout !
          Mais dans ce cas précis, l’obstacle juridique ne tient pas : l’appel d’offres n’oblige pas l’Etat à conclure un achat dans ce cadre ! 🙂
          Et pour l’instant, la proposition française fait son chemin Outre-Quièvrain, le doute s’installe parmi les politiques, la peur aussi : A cause de çà : http://www.lesoir.be/131242/article/2017-12-27/la-france-promet-20-milliards-de-compensation-la-belgique-si-elle-achete-son
          Et les politiques belges sont comme tous les autres, ils veulent plaire aux citoyens…

          • ScopeWizard dit :

            @Alpha
            .

            En fait , ce qui est franchement rigolo dans cette histoire c’ est que pour réussir à vendre notre Rafale à nos amis belges on les leur paye et même on rajoute une bonne prime par dessus !
            .
            Écoutez , cher ami , le jour où mon concessionnaire fait la même chose , je me précipite chez-lui et je lui prend ses deux meilleurs modèles plus une option et si possible je rajoute une remorque ! 🙂

          • Alpha dit :

            @ScopeWizard
            Vous avez raison, de prime abord, cela peut sembler rigolo…
            Mais je pense qu’avec cette offre faite aux belges, la France et Dassault voient à long terme, et cherchent à s’engager un allié pour poursuivre et partager les développements futurs du Rafale, et surtout, pour lancer plus tard son remplaçant, face aux allemands au dents longues…

    • sonata dit :

      Il est tout à fait possible juridiquement parlant de passer outre l’appel d’offre : il suffit de décréter (et de justifier, mais ce n’est pas bien difficile) qu’aucune offre remise n’est satisfaisante. C’est d’autant plus facile que la législation européenne sur les marchés publics prévoit des exceptions dans le secteur de la défense nationale.
      Et d’ailleurs, les Américains ne se privent pas d’annuler des appels d’offre quand ça leur convient : il suffit de voir le coup de p**** à l’égard d’Airbus dans le cadre du renouvellement des KC135 de l’USAF !

      • ionisateur dit :

        Les règles sur les appels d’offres en Belgique sont particulièrement strictes et si c’est effectivement possible, ça restera difficile à justifier, au contraire. Souvenez-vous que nous avons eu droit à notre lot d’affaires (Augusta, etc.). Et notre procédure motivation formelle (il faut en plus tenir compte des différents arrêtés royaux publiés) font que ce n’est pas facile. Mais en définitive si effectivement aucune offre s’avérait répondre aux contenu du cahier technique de l’appel d’offres, on pourrait aller voir ailleurs…

    • EffEuhTrentCinq dit :

      « Le F-35 furtif n’est pas utile à la Belgique nous agissons en soutien aux alliés, qui déploient et s’assurent de dominer l’espace aérien »
      .
      C’est aller un peu vite en besogne. Combien de temps avant que ces missions de soutient ne se heurtent à des SAMs ou des chasseurs furtifs made in Russia ou China? Ca n’a aucun sens de remplacer les avions belges avec du matériel de 4eme génération dépassé d’avance. Quant au soutient de l’OTAN contre une attaque russe (shit happens), c’est du suicide avec des eurofighters ou des rafales.
      .
      Il faut arrêter avec ces somations morales d’acheter européens et d’adapter après coup les soi-disant besoins à l’offre européenne.

      • sirthie dit :

        « C’est aller un peu vite en besogne. Combien de temps avant que ces missions de soutient ne se heurtent à des SAMs ou des chasseurs furtifs made in Russia ou China? »

        Pour des missions de soutien, il me semble que les F-35 devront emporter de l’armement externe, à moins de faire des missions de soutien avec deux bombes et deux missiles en soute, et dans ce cas, la furtivité du F-35 passera… à la trappe. Et hormis la furtivité, quels sont les autres atouts du F-35 ?

        De plus, quels sont « les chasseurs furtifs made in Russia ou China » dont vous parlez ? La furtivité du Soukhoi T-50 n’excède pas celle du Rafale, et l’engin n’est toujours pas au point. Le Chengdu J-20 ne devrait pas être industrialisé pour le moment, et son « environnement militaire » (AWACS, avions ravitailleurs) n’est qu’à l’état embryonnaire. Reste le Shenyang FC-31… toujours en développement.

        • Dany40 dit :

          @sirthie

          Même si je suis de ceux qui pensent que la Belgique n’a pas besoin d’aller sur un appareil aussi avancé que le F-35, et que surtout elle devrait penser à la capacité européenne de défense (tant qu’il reste une chance de la sauver …) … je me dois de rectifier encore une fois de fausses idées sur les capacités du F-35.

          La furtivité est un atout fort du F-35 face à l’avenir c’est vrai … mais ce n’est pas le seul. Cet appareil est doté de senseurs d’une performance rare pour un chasseur, d’une capacité de connectivité de nouvelle génération qu’aucun autre appareil aujourd’hui ne possède, de la capacité à choisir entre 2 profils (full furtif ou full charge) lui permettant de cumuler bien des avantages :
          En full lisse il est pleinement furtif tout en étant capable d’actions guerre électronique, de missions de reconnaissance/renseignement, de guidage indirect de tirs alliés et tout cela avec une autonomie sur carburant interne peu égalée.
          En full charge il emporte 3x plus de charge offensive qu’un F-16 sur 10 points d’emports si la furtivité n’est plus nécessaire … cela fait de lui un véritable chariot à bombe doté de capacités de détection et d’identification de cibles de haut niveau pour un chasseur.

          Mais soyons clairs .. c’est avant tout un chasseur bombardier de première frappe conçu pour transpercer les stratégies de déni d’accès les plus avancées sans avoir besoin d’appareils de soutien … l’intérêt d’un tel avion pour la Belgique peut clairement se discuter.

      • Pravda dit :

        Une confrontation directe de grande ampleur contre les russes est peu probable dans un avenir proche.
        Les belges ne seront pas en première ligne en asie.
        Les F35 ne sont pas des avions de supériorité aérienne et comme l eurofighter peu polyvalents
        Dans le contexte actuel, police du ciel, soutien en opex, des Grippen ou Rafale font le job.

      • Sans Importance dit :

        Qui vous dit que d’ici là, le F35 sera toujours furtif face aux radars russes et chinois ? La furtivité n’est pas absolue. Avec les bons paramètres vous détectez ce que vous voulez.

        Bref, jouer la furtivité n’est pas la bonne carte à mon avis. Mieux vaut jouer les contre-mesures comme le Rafale.

        • tschok dit :

          Le truc le plus difficile à comprendre avec le F35: il fait les deux.
          .
          Pour un Français, ça prend en moyenne une génération. Alors pour une Belge…

          • S.B-Seguin dit :

            L’ensemble prix d’acquisition et couts d’exploitation du F-35 face au Rafale vont simple au triple. C’est cher payé pour un avion dont furtivité passive peut vite s’avérer inutile.

          • Sans Importance dit :

            Deux éléments là-dessus :
            1/ Ce qui a englouti le plus de pognon est la recherche de la furtivité. Qui sera, selon toute probabilité, complètement dépassée d’ici 10 ans.
            2/ Les chinois ayant hacké de nombreuses données sur le F-35. J’espère que les contre-mesures électroniques n’en font pas parties. Parce que si c’est le cas, autant dire que l’avion est déjà complètement à poil de ce coté là.

          • Bouli dit :

            je n’ai pas encore lu un seul commentaire qui expliquait comment la furtivité serait dépassée

            la seule manière de « dépasser » la furtivité aujourd’hui, c’est que tout le monde le soit
            et on reviendra au combat à vue à la mitrailleuse

            mais on en est encore loin

            après, pour des nations comme la Russie, même n’y aurait-il qu’un seul avion capable de la furtivité que cela justifierait tous les coûts pour la contrer car un seul avion avec une bombe atomique dans le ventre pourrait agir totalement par surprise et cela justifie tous les budgets pour des contre mesure, depuis que la furtivité existe (longtemps … et rien n’existe pour la contrer)

          • Sans Importance dit :

            La furtivité n’est pas une chose absolue. Elle est relative à un outil de mesure. En l’occurrence, le F35 est furtif (c’est-à-dire qu’il n’est pas détectable à longue distance mais qu’il l’est à courte distance) aux radars travaillent dans la bande X. En dehors, de cette bande X, il est aussi facilement détectable que les autres.

            Or, les radars à bande X sont sur le point d’être abandonnés aux profits de radars utilisant des fréquences plus faibles. Dans ces gammes de longueurs d’onde, le F35 n’est pas furtif. D’ici dix ans, le F35 ne sera plus furtif pour le matériel moderne.

      • ionisateur dit :

        La furtivité est utile pour dominer un espace aérien, pour acquérir une supériorité aérienne. Alors oui, elle l’est également dans un concept plus défensif…mais si un F-35 emporte son armement + réservoirs en externe, vous pouvez dire adieu à celle-ci. Il ne s’agit pas juste d’opérer en utilisant l’armement en soute. Les frappes au sol impliquent très souvent de faire de l’avion un vrai camion à bombes… Ce qui est tout à fait faisable avec le Rafale/Typhoon ou même le Gripen dont le coût est moins élevé. Le faire avec le F-35 par contre… C’est très cher payé la furtivité. 🙂 ^^

      • Adri74 dit :

        « C’est aller un peu vite en besogne. Combien de temps avant que ces missions de soutient ne se heurtent à des SAMs ou des chasseurs furtifs made in Russia ou China? Ca n’a aucun sens de remplacer les avions belges avec du matériel de 4eme génération dépassé d’avance. Quant au soutient de l’OTAN contre une attaque russe (shit happens), c’est du suicide avec des eurofighters ou des rafales. »

        Votre arrogance avec votre soit disante furtivité pour neutraliser les Sam et autre choses, relève plutôt de la mauvaise fois, pas besoin de la furtivité pour neutraliser un ennemi, il y’a d’autre méthode, vol en TBA (le f35 n’est pas conçue par cela au niveau structure) système de contre mesure évolué et des équipage très et renseignements très efficace à moins de mettre des manchots sur le f35 pour leurs faire croire que cet avion miracle vas leur sauvez leur peau.

      • Albatros24 dit :

        Tiens donc…le Rafale a pourtant été envoyé en premier en Lybie avant tout autre pour détriire les radars et batteries de Dca…combien de Rafale détruits par les lybiens qui possédaient du matériel russe dernier cri ? Aucun
        On attend toujours une confrontation F35 Rafale refusée par les étatsuniens. Bizarre. Ce serait pourtant une excellente occasion de démontrer la soit disant supérioroté du F35. Même le F22 n a pu au final l emporter sur le Rafale..http://www.opex360.com/2013/06/18/un-f-22-raptor-en-mauvaise-posture-face-a-un-rafale/
        http://secretdefense.blogs.liberation.fr/2010/02/16/rafale-contre-f22-le-bilan-du-match-/
        http://secretdefense.blogs.liberation.fr/2009/12/18/carton-plein-pour-le-rafale-lors-dexercices-aux-emirats/
        La vérité est que la prétendu 5g n existe toujours pas. C est du flan destiné à vendre très cher un concept qui ne fera pas des étincelles en cas de conflit. Le Rafale qui serait de 4eme ++ g…est en fait dans la même cour que le F22 soit disant supérieur.
        Et les F18 vraiment efficaves et plus multirôles sont préférés aux F35 voire F22 par l’USAF pour aller au charbon car nécessitant moins de babysitter…
        http://www.portail-aviation.com/2012/05/5eme-generation-la-decadence-12.html

        • Dany40 dit :

          @Albatros

          Vous faites parti de ces gens qui défendent une paroisse qui n’existe pas. Oui l’intervention en Libye fut un succès pour les Rafale, et d’ailleurs l’entrée en action de façon précipité de nos avions reste étonnante pour les militaires US impliqués … car il n’y avait aucune raison d’y aller AVANT le traitement des menaces par les frappes longue distance et les furtifs B2. C’était pour eux un « show of force » pour vendre l’image de l’avion français et sur vous cela a très bien marché visiblement. Cependant je vous invite à vous demandez le niveau de risque, et surtout les précautions qui durent être prises pour assumer ce risque …. nos militaires morts pour le même type d’action unilatérale pleine de fierté lors de l’embuscade en Afghanistan devraient nous pousser à plus de prudence.

          Vous défendez l’idée que le Rafale F3 pourrait dans les années qui viennent entrer seul dans un espace aérien ennemi sans problème … je vous invite à regarder ce que font nos avions en Syrie. Nos avions ont abandonné la basse altitude après qu’un Mirage 2000D ai failli se faire descendre par un simple Manpad … et nos avions évitent comme la peste la zone de défense d l’armée de Assad car elle, contrairement à la Libye, dispose de défenses sol air reliées en réseau.
          Et si vous ne me croyez pas … essayez au moins de lire les propos de nos militaires et professionnels de défense français. Le CEMAA a été clair quand il a parlé de « Référence en terme de capacités opérationnels » en parlant de la furtivité et de la connectivité du F-35. La DGA qui sur la Bourget parle de ses priorités pour l’avenir en disant « D’abord et avant tout la furtivité ». Ouvrez les yeux vos propos sur la fin de pertinence de la furtivité sont à l’opposé des opinions et analyses des militaires français. Le SCAF a été spécialement conçu pour compenser l’infirmité impossible à régler du Rafale en terme de SER.

      • vno dit :

        Oui…les SAM… Pas entendu dire qu’un Rafale F3 en situation de combat ai été accroché par un radar de tir en Syrie ou en Lybie, spectra veille.
        Si c’était le cas, nous aurions eu un communiqué du fabricant de siège éjectable pour le « combat proven ». Actuellement sur quatre éjections tentées, quatre réussies, mais pas au combat. Sur F35, j’ai cru comprendre que le pilote risquait une rupture des cervicales ?

    • Carin dit :

      À ionisateur
      Bonsoir, lorsque l’appel d’offre et les règles qui le régissent sont édictés par LM et sont de ce fait plein cadre du F-35, pour pouvoir présenter son produit il ne reste plus que l’offre directe!! Et c’est précisément ce qu’a fait la France.

      • ionisateur dit :

        Non, non. A un moment donné, faut aller plus loin que les ragots de couloir. Le gouvernement, à tort ou à raison, a émis un cahier technique. C’est aux soumissionnaires à le respecter. Sortir du cahier juste parce que l’on PENSE que Machinchosebidulose a l’avantage n’en fait pas partie.

        Si le jeu était fait, le contrat serait déjà signé depuis longtemps. Or, souvenez-vous que nous avons eu droit à notre lot d’affaires (Augusta, etc.) et que nous nous en souvenons encore. Cette histoire est déjà revenue sur le tapis.

    • Raymond75 dit :

      En effet : un appel d’offres est un appel d’offres, avec des règles précises, nationales et européennes … La France reproche régulièrement aux américains de ne pas respecter ces règles. Mais un appel d’offres peut être déclaré nul pâr manque d’offres ‘intéressantes’, et alors on a le droit d’entrer en négociations …

  6. rodi dit :

    qq pourrai m’expliquer s’est quoi ces histoires de compensations de plus de 100% etc…..

    • Orion dit :

      Une tentative pour éviter une scission des groupes européens pour les former autour d’un noyau Français (et plus largement européen car il y a peu de chance que la France ne soit pas lié à l’Europe sur le prochain Chasseur).
      .
      C’est donc plutôt un investissement à long termes.

  7. auxsan dit :

    il devrait changer de nom et s’appeler Langdep… .

  8. Auguste dit :

    C’est les Flamands qui bloquent l’affaire.Les Flamands regardent plus vers la Hollande et les USA,et inutile de dire qu’ils n’aiment pas trop ce qui est Français.Les Wallons plus vers une défense européenne et pensent retombées économiques ,emploi.Faut pas chercher plus loin.De plus, au lieu de caresser les Flamands,Rafale a fait une proposition hors appel d’offres,ce qui les a braqué encore plus les .Encore une fois on est entrés avec les grosses godasses en croyant que c’était fait et pour rattraper le coup va falloir mettre les petits plats dans les grands.

    • Vince dit :

      Y avait rien à perdre de toute façon, c’est LM qui a rédigé l’appel d’offre, alors autant jouer le coup.
      Après les coups tordus entre wallons/flamands c’est un autre pb.

  9. Michel F dit :

    La première chose que devraient rechercher les belges c’est de savoir si la proposition française pourrait être acceptée sans enfreindre la législation du pays. Ce serait plus utile que de clamer que la mariée est trop belle.

    • v_atekor dit :

      A priori, ce point a déjà été validé. Dans la défense, de toutes façon chacun voit midi à son horloge.

  10. Tremah dit :

    L’offre française a peu de chances d’être retenue, et officiellement, la Belgique pourra toujours faire valoir que celle-ci n’était pas recevable. Il est assez amusant mais péniblement significatif de voir le ministre de la défense belge dénoncer sans détour le « lobbying » des Français sur ce marché avec tous les sous-entendus que cela implique au regard de la situation entre Flamands et Wallons.
    Cette proposition a au moins l’avantage de mettre le pays qui accueille les principales institutions européennes et le siège de l’OTAN devant une décision qui aura de lourdes implications, tant sur le plan de la politique intérieure que sur le plan européen.

  11. patex dit :

    Au delà de la victoire du camp français pour le remplacement de ces avions, c’est un peu la place de la France comme chef de file de l’industrie aérospatiale européenne qui se joue. Airbus fait de la figuration, le groupe est empêtré dans ses luttes intestines et a désormais les yeux rivés sur un hypothétique avion européen du futur qui n’est pas prêt de voir le jour.
    Quand viendra le moment de développer un avion de nouvelle génération, le camp français, disposant d’une légitimité mondiale (France, Belgique?, Finlande? en Europe), en Asie (Inde) et au Moyen Orient sera le mieux placé pour orchestrer un partenariat multinational, à l’image de ce que les américains essaient de faire avec le F-35. En ce sens, une victoire en Belgique enverrait un signal fort en Europe et rassurerait sans doute les finlandais qui n’ont pas encore rendu leur verdict.

    • Orion dit :

      Exactement ça, c’est pourquoi faire un contrat à retour négatif sur l’instant ne peut être que bénéfique à l’avenir.

  12. Fyd dit :

    Rappelons-nous la vente de sous-marin de l’Allemagne à la Norvège ….

  13. MD dit :

    Pas tout à fait hors sujet:
    https://theaviationist.com/2017/12/22/five-companies-interested-in-polands-next-generation-fighter-program-harpia/
    Monsieur Vandeput a donc bien raison de dire que la proposition française est trop belle pour être vraie. Le gouvernement français et Marcel Dassaut ne peuvent pas la faire à tout le monde, même en cette période de fête de Noël.

  14. mustard dit :

    Je pense qu’il y a surement plus de lobbying du coté américain que du côté français. Surtout que visiblement c’est uniquement ce ministre belge qui semble absolument vouloir l’avion américain avant meme de l’avoir évalué.
    L’offre française est certes surprenante, hors des clous mais elle entre pleinement dans l’offre de la défense européenne. Avec la Belge, voisin et pays très proche je pense qu’on peut facilement synchroniser nos besoins, nos formations, nos maintenances.
    Ce qui dérange Mr Vanderput, c’est que son petit plans avec les américains est menacé.
    Cela dit, le lobbying US est très très puissant, et meme si par miracle Dassault gagne, on risque malgré tout de subir des procédure judiciaires sans fins qui mettrai ce partenariat à mal. J epense que la Belgique voudra éviter des procès sans fins qui retarderait la livraison et éviter de se mettre les américains à dos. donc nul doute pour moi que la machine de guerre politico-militaire US fera encore son effet. Et encore une fois on regrettera le manque de solidarité au sein même de l’Europe.

    • Albatros24 dit :

      Aucun procès ne retardera une livraison militaire : les juridictions européennes ne s y opposeront pas puisque elles ont déjà indiqué l exemption pour privilège du régalien dans le domaine des appels d offres militaires – sauf prévarication bien sûr (celle du ministre flamand par les étatsuniens alors). Quant aux juridictions Us il me semble qu elles sont incompétentes des faits de l extraterritorialité et qu aucun contrat n a été signé à cette date… De plus le militaire n est pas régis par les traités internationaux comme le CETA
      Donc aucun risque sérieux de contentieux.

    • patex dit :

      Les Belges sont libres d’annuler leur appel d’offres et de se lancer dans une procédure d’achat de gré à gré. Encore heureux ! Et je suis assez confiant sur les chances du Rafale en Belgique. Le Ministre de la Défense belge fait cavalier seul actuellement contre une grande partie du gouvernement belge, la presse française a oublié d’insister sur ce point. Le Rafale s’est bien vendu à l’Inde, qui est un partenaire autrement plus stratégique pour les américains que la Belgique. Les belges sauront faire le bon choix, à leur rythme et selon leur agenda politique.

  15. Carin dit :

    En situation de combat le F-35, n’est pas invisible… en effet il est comme les autres il porte en bouts d’ailes ses missiles air/air de défense personnelle!!! C’est à cause de ces missiles qu’une simple batterie S 200 syrienne a pu repérer ,puis verrouiller , et enfin endommager un F 35 israélien!!
    Pour le cas du typhoon, la non réussite de son architecture en fait un bon intercepteur, mais un très moyen bombardier! De ce fait il est condamné à « mourir » jeune.
    Reste Le rafale, qui dans sa version F4 ( celle proposée à nos amis belges) fera aussi bien qu’un F 35 sur le partage de données, fait déjà aussi bien qu’un typhoon en interception, et est bien meilleur que ces deux « concurrents » ne le seront jamais en bombardement !!
    La décision belge reste éminemment politique …sinon l’affaire serait déjà pliée! Attendons de voir si la diplomatie française est bien revenue sur le devant de la scène internationale, et si elle est capable de faire la nique aux américains.

    • Frédéric dit :

      On peut arrêter cette légende urbaine made in Russie de F-35 touché par un SAM ? Les dégâts d’une collision aviaire n’ont pas pas grand chose a voir avec des éclaircissements de missiles.

      • vno dit :

        Vous avez un lien pour les photos ?

      • Alpha dit :

        @Frédéric
        Légende urbaine, peut être…
        Avouez quand même que si un SAM avait touché un F-35, nous ne le saurions… JAMAIS ! Mettant cette information sur la propagande russe ou syrienne..
        Mais reconnaissez qu’il y a de quoi s’interroger quand on voit que cet événement a été caché pendant deux semaines (pourquoi ? Ça reste un fait mineur et courant où l’avion n’est pas en cause ?), qu’il n’y a pas de photos, et que cet incident a été révélé au moment de la visite du ministre russe de la défense à Tel-Aviv… Ce dernier aurait-il eu quelque chose à dire ? Fallait il le court-circuiter ? Mystère …

    • Lejys dit :

      @ de Carin
      Attention à ne pas tomber dans la critique simpliste et non fondée. Disposer d’un minimum de connaissance du sujet constitue même un préalable indispensable pour participer à ces discussions.
      Le concept du F-35 est de rester invisible grasse à ses soutes d’armement. D’ailleurs, en configuration lisse, la SER du Rafale n’est pas totalement ridicule face au F-35. Mais dès qu’il est armé (bombes, missiles ou réservoirs), il devient très visible. Le F-35, grâce à ses soutes et ses réservoirs internes volumineux, conserve sa faible signature. Et de mémoire il peut emporter en soute 2 missiles AIM-120, et des bombes guidées (+ le canon pour la version F-35 A).
      Concernant les F-35 Israéliens, même si la version officielle du « gros oiseau » semble douteuse, il n’y a aucune preuve que l’un d’eux ait été touché par un missile, ni même accroché par le radar d’une batterie. Et surtout, les sources Syriennes et Russes sont tous sauf fiables et objectives.
      Si la version F4 du rafale constituera un net progrès par rapport au F3, elle n’atteindra jamais les capacités de partage de donné du F-35, qui lui a dès sa conception été prévu pour ça.
      Enfin, affirmer que le Rafale sera bien meilleur que le F-35 en bombardement décrédibilise complètement vos propos. Autant on peut remettre en cause les capacités en combat aérien du F-35 (lourd, moyennement agile), autant ses capacités de bombardement, mais surtout de SEAD constitueront très probablement la référence.
      Je ne suis pas un pro F-35, loin de là, j’avoue même une touche de chauvinisme qui me fait préférer le Rafale. Mais il faut rester un minimum sérieux et objectif. Le problème avant tout du F-35 est son coût de possession (et non son coût d’achat). J’ai peu de doute sur le fait que ses soucis soient tôt ou tard résolue, et qu’il puisse démontrer ses réelles capacités.
      Enfin, pour un pays comme la Belgique, qui n’intervient plus jamais seul, dont la taille (surface) est modeste, et dont les finances ne sont pas au mieux, le Gripen NG constitue une solution à mon goût plus raisonnable.

      • Lejys dit :

        J’ai laissé un paquet de fautes d’orthographe en tapant depuis un smartphone…je m’en excuse !

      • Orion dit :

        Commentaire des plus raisonné.
        .
        C’est fatiguant de voir les gens cracher gratuitement sur le F35.

        • Nico St-Jean dit :

          @ Orion

          « C’est fatiguant de voir les gens cracher gratuitement sur le F35. »
          .
          Dès que le F-35 est le sujet d’un article, surtout en lien avec le Rafale, le débat passe de 0 à -10 … « le Rafale est Omnirôle, le F-35 n’est qu’une brique furtive, le Rafale n’est qu’un canard boiteux, le F-35 est un X-wing »
          .
          Concernant le F-35 certains parlent même de problèmes résolu il y à déjà plus d’un an « les pilotes de F-35 risquent l’éclatement de leurs vertèbres cervicales » Sans parler de ce coup de propagande russo-syrien d’un F-35 abattu par un … S-200
          .
          Dans se genre de débat de mauvaise foi ,de contre-objectivité et de partisanerie, mieux vaux éviter de perdre son temps dans des débats de sourds complètement stérile à la Youtube comment.

      • Bouli dit :

        gripen ou F16V

        le F16V ayant en plus l’avantage de pouvoir communiquer avec les F35 néerlandais

        pour moi, si c’est pour annuler l’appel d’offre, autant mettre en concurrence des appareils au coût raisonné qui nous permettront à la fois de maintenir nos opex et d’avoir une force aérienne d’une taille suffisante

        • Lejys dit :

          Effectivement, j’ai oublié cette version du F-16, mais le Viper est aussi une solution tres cohérente.

    • Dany40 dit :

      @Carin

      Merci de ne pas raconter n’importe quoi …. ce F-35 abattu est de la Fake News made in Russia ridicule, tout simplement parce que pour l’instant aucun F-35 n’ira en opération de combat car l’avion termine sa mise au point.
      De plus, sachez que le F-35 ne transporte aucun missile en bout d’aile … il ne peut pas le faire. Les seuls emports que possède le F-35 sont 3 sous chaque aile et 4 dans la soute ….

  16. Albertocontador dit :

    Ce chiffre de 20 milliards sur 20 ans brandi par Dassault est en réalité l’addition de l’activité actuelles des partenaires du consortium Rafale en Belgique, plus les retombées promises en cas d’achat (100%). Dassault and Co (Sabca, Safran, Thales…) se sont engagés à pérenniser cette activité, évaluée à 800 millions par an, pendant deux décennies si la Belgique choisit le Rafale. L’article du Tijd ne mentionnait aucunement cette nuance de taille, alors que la presse francophone (L’Echo, La Libre), qui suit le dossier de beaucoup plus près que ses homologues flamands, avait déjà donné ce montant depuis des semaines en épinglant cette entourloupe de Dassault.
    Pour rappel, l’investissement prévu par les Belges n’est que de 3,6 milliards. Il n’y a aucun constructeur au monde qui proposerait un retour equivalent à 4,5 le montant de l’achat.

    • MD dit :

      Mais un constructeur peut aussi cesser tout investissement ou partenariat et toute activité avec un pays dans lequel il n’a plus aucun intérêt à travailler .

    • Sans Importance dit :

      Nous manions la carotte. C’est bien.

      Espérons que nous serons capable de manier le baton aussi bien si cela ne tourne pas comme nous l’entendons.

  17. Szut dit :

    Lobbying américain. Lobbying américain. Lobbying américain. Lobbying américain…
    .
    Ou comment imputer ses propres échecs au manqué de fair-play du concurrent. Les français devraient arrêter leurs délires paranoïaques et regarder la vérité en face : la plupart des pays européens ne veulent pas confier leur sécurité à un avion au concept dépassé comme le rafale. On n’achète pas un chasseur pour contrer les USA, mais pour faire face aux menaces. Ces menaces sont beaucoup plus élaborées que des terroristes avec des kalachnikovs sur des pickups Toyota.
    .
    Le jour ou les européens s’uniront pour réaliser un avion de l’envergure du F-35, on pourra sérieusement faire de la concurrence aux USA. Mais ce n’est pas demain la veille. En attendant on peut toujours se consoler en se délectant de la rubrique anti-F-35 sur sputnik ou RT.

    • S.B-Seguin dit :

      Les forces de daech en Irak et en Syrie comme l’ensemble des forces lybiennes dont l’aviation fut clouée au sol, ne sauraient être résumées à des terroristes en pick up.
      .
      D’ailleurs à quelles menaces plus consistantes l’aviation belge fut-elle et est-elle confrontée pour pour qu’un avion furtif tel que le F-35 devienne subitement incontournable?
      .
      La Belgique se prépare t’elle à des ouvertures de théâtre visant à supplanter les bulles A2/AD russes?
      .
      Stop,
      que les belges arrêtent de délirer et redescendent sur terre quant à la véritable nature de leurs besoins militaires, plutôt que de déstabiliser le financement des différentes composantes de leur armée pour un caprice tel que le F-35, sur-formaté par rapport à leurs besoins.

      • Bouli dit :

        le financement ne sera pas déstabilisé

        un budget a été prévu et on adaptera certainement le nombre d’avions à ce budget

      • personne dit :

        Qu’est-ce qu’ils prennent dans la gueule les belges ! Pourquoi pas les coller sous tutelle afin qu’ils puissent redescendre sur terre, leur retirer le droit de vote à cause de ces méchants flamands pro américains, ou le droit de choisir ce qu’ils veulent pour leur armée qui serait de l’ordre du délire, etc, pendant que nous y sommes…

    • Arsene dit :

      Des preuves, des preuves, stp, de cette extraordinaire supériorité du F35. Nous débiter d’emblée des allusions à RT et Sputnik, c’est un peu (beaucoup) manquer de vrais arguments.
      En fait à part ta bile et tes sarcasmes t’as RIEN pour appuyer tes allégations.

    • vno dit :

      Enfin un connaisseur qui pilote le Rafale…

    • Adri74 dit :

      Je vois que szut est toujours arrogant avec son soit disant f35 qui est le meilleur et tout le reste dépassé, mais bon pourquoi continue à discuter avec des gens comme ça qui ne connaît rien en tactique de guerre qui pourrait se passer de la furtivité de votre brique volante pas adapté en vol TBA, peu manœuvrent et pas robuste,
      N’allait pas dire que cet avion et limité 7g et pourrait atteindre 9g avec le block 3, car tout ceci est bidon, cet avion aurait dut atteint 9g avec les prototypes et non pas avec des avions de séries actuel.

    • v_atekor dit :

      Il ne t’a pas échappé qu’en Europe le Rafale ne s’est pas vendu. Tu auras aussi noté qu’il n’y a pas eu d’appel d’offre depuis que cet avion est dispo. En dehors des participants au F35 ont naturellement choisi l’avion qu’ils ont développé, le F35 ne s’est pas vendu en dans l’Union Européenne.
      .
      En Europe il n’y a guère que la Norvège et sans appel d’offre puisque les deux principaux concurrents (l’EF et le Rafale) se sont tous deux désistés.
      .
      Au niveau des appels d’offre, il y a eu le feuilleton Suisses (La série 2 est commencée, si tu n’as pas suivi), L’Autriche a choisi l’EF, mais mieux vaut ne pas trop insister sur cette victoire.
      .
      En réalité, en parallèle du marché Belge se déroulent plusieurs appels d’offre en Europe : Suisse et Finlande.
      .
      « On n’achète pas un chasseur pour contrer les USA,  »
      Non, et on achète un chasseur pour assurer des alliances lorsqu’on a une défense trop faible pour être indépendante. Le Qatar n’a pas besoin de 96 chasseurs et bombardiers pour 2M d’habitants. Le Japon est capable de produire ses propres armes. La Belgique est devant un choix strictement politique : Europe de la Défense ou USA. Pour le reste, les zincs feront l’affaire.

      • S.B-Seguin dit :

        Et encore,
        ne perdons pas de vue que la Norvège reste également un des partenaires (de niveau 3) du F-35, d’où le désintérêt d’Eurofighter et Dassault au pseudo appel d’offre norvégien.

    • UnKnown dit :

      Lobbying américain. Lobbying américain. Lobbying américain. Lobbying américain…
      .
      « La plupart des pays européens ne veulent pas confier leur sécurité à un avion au concept dépassé comme le rafale. »
      Pour un avion dépassé, il fait très bien son boulot… Et se paie le luxe d’être l’un des seuls CATOBAR qui a encore un programme d’upgrade pour la décennie à venir. Qui plus est, lui est combat proven, alors qu’on attend encore de voir le JSF en action pour juger de ses performances au combat et en matière de maintenance/disponibilité.

      « On n’achète pas un chasseur pour contrer les USA, mais pour faire face aux menaces. Ces menaces sont beaucoup plus élaborées que des terroristes avec des kalachnikovs sur des pickups » Toyota.

      Qui correspondent cependant à 99% des menaces rencontrées depuis 1991… Je veux bien qu’on s’intéresse à un chasseur capable de nous offrir des capacités de première frappe / pénétration de système A2/AD, mais aux dernières nouvelles la furtivité n’est pas l’atout majeur pour ce genre d’opération. .
       » Le jour ou les européens s’uniront pour réaliser un avion de l’envergure du F-35, on pourra sérieusement faire de la concurrence aux USA. »
      Dassault n’a pas eu besoin d’attendre les autres européens pour tirer son épingle du jeu par le passé. Le F35 est un beau jouet qui offre effectivement de formidables perspectives, mais ce n’est certainement pas un maître incontestable dans les cieux. Le retour sur expérience du Rafale (ou de l’Eurofighter) existe, mais celui du F-35 se fait toujours attendre.

    • Tonton Charlie dit :

      Le Rafale a pourtant obtenu une note de 6,95 contre 6,97 pour le F-35 aux évaluations du Pays-Bas, en sachant qu’à l’époque c’était l’une des premières versions du Rafale qui était évaluée face un F-35 présenté comme parfait sur papier (un prix proche des $60M et certaines promesses qu’il ne tient plus aujourd’hui), donc avec l’évolution du Rafale et la décadence du F-35 (augmentation de prix et certaines promesses non-tenues) on en conclue que le Rafale est largement à la hauteur pour concurrencer le F-35. Sans parler du fait qu’avec le Rafale on sait à quoi s’attendre niveau capacité et coûts tandis que le F-35 a encore tout à prouver sur le terrain et ses coûts d’acquisitions et d’achats restent très flou (et on sait qu’ils resteront supérieur à ceux du Rafale, du moins pour les coûts d’entretiens c’est certain).

    • fred dit :

      MDR quelle expertise

    • Tremah dit :

      Sauf que l’article ne parle pas du lobbying américain ni de « contrer les USA ».
      La guerre froide est terminée depuis 30 ans, les enjeux ont changé. L’alternative n’est plus un choix caricatural entre les USA et la Russie mais entre une Europe de la défense autonome et une Europe intégrée à l’OTAN, donc une Europe toujours plus dépendante des USA sur le plan stratégique.

      Si ce choix pouvait sembler naturel il y a 50 ans et évident il y a 20 ans, les temps ont changé. Les USA ne sont plus la superpuissance magnanime de l’après-guerre ni l’hyperpuissance des années 90. Donald Trump est le président des USA, et il serait téméraire de parier sur sa non-réélection.
      Tous les choix sont envisageables, mais il faut être cohérent et mesurer toutes les implications et tous les risques. Certains semblent être persuadés qu’en cas de problème la cavalerie américaine viendra toujours à notre rescousse… je pense pour ma part que c’est une très mauvaise lecture de l’histoire.
      Nous subissons déjà la loi des GAFA. Si nous devons en outre renoncer à toute forme d’indépendance stratégique vis à vis des USA, il faudra que nous acceptions de devenir un Canada-bis arrimé à puissance américaine. Et nous n’aurons plus les moyens de nous payer des postures indignées quand un président américain viendra tancer les chefs d’Etats européens durant un sommet de l’OTAN, ou quand les Américains nous demanderont de nous aligner sur des questions comme le climat, la régulation financière, le conflit israélo-palestinien, etc…

    • Szut dit :

      Pas mal j’ai du attirer à peu près tous les franchouillards du coin. Je suis pratiquement célèbre. Bon vous m’excusez, il faut que j’aille toucher mon chèque chez LM. J’ai bien essayé de me faire payer par Dassault, mais depuis la déconfiture du rafale, ils n’ont plus le sous.

      • adri74 dit :

        c’est çà, allez touchez votre chèque chez LM, comme ça vous pourrez continue à la ramenez votre propagande à deux balles, d’ailleurs ont peut sent passez des trolls comme vous sur des sites connues.

      • v_atekor dit :

        Pues, no soy francés. (Ni siquiera sé exactamente lo que soy, pero es otro asunto)
        .
         » depuis la déconfiture du rafale, ils n’ont plus le sous. »
        Pour une déconfiture, il y a en a une centaine d’exportés.

      • v_atekor dit :

        « il faut que j’aille toucher mon chèque chez LM. »
        Il y a tellement d’enjeux économiques et politiques autour de cette vente à la Belgique – sauf peut être pour les Belges – qu’il en devient difficile de savoir si la boutade en est vraiment une. Quoiqu’il en soit, la propagande est telle que peu de Belges auront une vision correcte de ce qui se trame.

      • S.B-Seguin dit :

        Bien,
        par cette explication de texte vous discréditez vous-même vos pseudo-arguments qui n’étaient en fait que de la matière pour alimenter une provocation des partisans du Rafale forcément « franchouillards », évidement.
        .
        Quant à être devenu « célèbre », ne vous enflammez pas , vous restez un inconnu face à de véritables défenseurs acharnés du F-35 tels que Nico St-Jean ou même, dans une moindre mesure, que Dany40. Mais eux ne font pas pour devenir « célèbres ».
        .
        Monsieur Szut cherche a devenir « célèbre »… On trouve vraiment de tout sur ces blogs.

      • Affreux Jojo dit :

        Réthorique nulle.

      • Tonton Charlie dit :

        Je crois qu’on a là un troll inutile.
        J’invite tout le monde à ne plus répondre à ses commentaires à l’avenir.

      • Alpha dit :

        @Szut
        « Je suis pratiquement célèbre. »
        Oui, enfin, Nabila aussi est célèbre, tout comme Bézu l’était … 😉

    • Alpha dit :

      @Szut
      Réveil camarade !
      TOUS les acheteurs du F-35 sont des participants au programme ! Logique qu’ils achètent cet avion, puisque c’est.. le leur !!!… Ils en ont tous un petit bout, comme une co-propiété en somme …
      Sinon, dites nous quel pays européen a acheté l’oiseau de L.M. s’en en avoir financé un bout ?
      « En attendant on peut toujours se consoler en se délectant de la rubrique anti-F-35 sur sputnik ou RT »
      Oui, enfin, s’il n’y avait que ces deux médias qui relayaient les déboires du F-35 et du programme JSF dans son ensemble, çà irait pour vous, mais voilà, c’est très loin d’être le cas ! 😉

  18. Leo dit :

    La France a compris que le Rafale n’a aucune chance d’un point de vue technique. En effet, le Rafale est cher et n’est pas furtif. Le choix du Rafale n’est pas sérieux. Donc la France essaie de « donner » ces Rafales à la Belgique.

    • Sitting Bull dit :

      Franchement, pour l’usage que la Belgique a fait de ses avions de chasse depuis des années, a-t-elle réellement besoin de cette soi-disante furtivité ? et le F-35 est nettement plus cher que le rafale (achat + MCO sans doute) . Le surcoût en vaut-il la chandelle ?
      Sans parler de la symbolique désastreuse pour un pays comme la Belgique (centre administratif de l’Europe) de choisir un avion US, au détriment de 2 avions européens.
      Ils ne devraient même pas avoir le choix, et avoir l’obligation d’acheter européen (comme tt le monde dans la CE).

    • S.B-Seguin dit :

      Le Rafale n’est pas cher en soit et largement moins que le F-35 qui reste un avion expérimental qui n’a rien démontré sur le plan opérationnel et qui plus est, au combat.

    • Albatros24 dit :

      Le F35 est encore plus cher…et toujours pas furtif.
      Quant à ses coûts de maintenance ils explosent…comme les sièges ejectables de cette merveille de technologie gérée via un écran Windows…en espérant pour le pilote : sans trop de bug genre « Syntax Error » ou « REBOOT »…lol
      Si la France avait sorti un Rafale avec un écran LCD…qu est ce qu on aurait entendu…déjà qu il y a 15 ans on le trouvait trop moderne trop cher…trop en avance. Mais là l Oncle Sam va trouver un tas de pigeons pour payer les faux frais du développement toujours pas fini
      Alors que le Rafale est vraiment omirôle efficace, combat proven et évolutif. Et au final pas si cher qu on le disait.

    • Arsene dit :

      Merci pour ton « expertise » incomparable en la matière.

    • vno dit :

      Le problème de la France, n’est pas de « donner » ses Rafales, mais de financer l’accueil de « mineurs » étrangers qui ne ferons jamais des ingénieurs à raison de 13500 euros par exemplaire et par an. Donc techniquement, c’est vrai le Rafale est dépassé car impossible à faire entretenir par ses futures élites techniques.

    • Sans Importance dit :

      Un F35 à poil est (pour le moment) furtif si on choisit d’ignorer l’incident syrien (propagande russe ? propagande américano-israélienne ?). Ca, c’est pour le moment. Demain, rien ne dit que les radars ennemis ne seront pas équipés pour l’illuminer comme un sapin de noël.

      Un F35 équipé pour le combat n’est pas furtif à cause des bombes, missiles et réservoirs externes. Ca, c’est la réalité actuelle qui ne changera pas.

      D’un coté, vous avez une configuration potentiellement furtive actuellement mais sans équipement donc inutile. De l’autre coté, vous avez une configuration où l’avion peut faire quelque chose mais où il n’est pas plus furtif que le Rafale.

      Donc, le F35 meilleur que le Rafale. J’en doute. Le Rafale a fait d’autres choix, plus cohérent selon moi. La recherche de la furtivité pour les avions de combat n’est pas l’avenir. L’avenir est aux drones furtifs ou pas chers qu’on « lance » devant l’avion de combat pour éclairer tout ce qu’il y a à éclairer. Eux seront à poils sans poser de problèmes puisqu’ils ne seront que des scouts. Je crois que c’est ce qui est prévu pour le Rafale F5.

      • S.B-Seguin dit :

        L’option Rafale + meute d’UCAV correspond déjà à un emploi prévu par le futur niveau de connectivité du Rafale F4.

      • Lejys dit :

        Révisez vos fiches avant d’avncer de tels propos !!
        Le F-35 restera furtif en configuration de combat, avec au minima 2 AIM-120 et 2 GBU (voire plus? Qui peut m’éclairer?) Mieux, même avec ces charges en soute il conserve sa finesse ( je sais venant du F-35 ça fait sourir!) et donc ses performances de vitesse (super croisière) et de consommation. Il dispose également de réservoir interne lui offrant une autonomie supérieur à ses concurrent (sans réservoirs externes).
        Le rafale avec une configuration semblable dégrade fortement ses performances. Je ne suis pas vraiment sur qu’il soit encore supersonique dès lors qu’il est armé de bombes.

        • Sans Importance dit :

          1/ Le F35 peut emporter 2 bombes et 2 missiles en soutes. C’est faible. Son rayon d’action est parfaitement comparable à un Rafale (environ 1,000 km pour l’un et l’autre). Je ne suis pas sûr qu’on puisse faire une vrai mission opérationnelle avec aussi peu d’autonomie et d’armes.
          2/ De plus sa furtivité actuelle (dans la bande X) n’existera pas éternellement car les « ennemis » vont modifier leurs radars pour éliminer son avantage. Dans 10 ans, tous les nouveaux radars éclaireront le F35 comme un sapin de Noël. Le pire étant que plus il se vend, plus cela devient « rentable » de faire sauter sa furtivité.

          • Dany40 dit :

            @Sans Importance

            Vous avez raté toute l’évolution des contextes opérationnels des années à venir … et donc pourquoi le F-35 en lisse est parfaitement adapté aux situations à venir.
            La question n’est pas de savoir si le Rafale concurrence le F-35 en autonomie sur carburant interne … la question est de comprendre que le F-35 , malgré sa masse par laquelle il obtient de pleines capacités opérationnelles en lisse, arrive à égaler en rayon d’action un avion plus léger se présentant avec l’incapacité de faire autre chose qu’un meeting aérien .
            Il faut saisir que les stratégies de déni d’accès rendront très aventureuses l’utilisation de bidons externes et encore plus d’avions de soutiens comme des ravitailleurs ou des AWACS.

            Autre souci vous ne comprenez toujours pas que les futures technologies radar (passif et Low Band) vont pénaliser les non furtifs bien plus que les furtifs … si tout le monde sera potentiellement détecté de plus loin, les furtifs eux ne pourront être ciblés par un guidage qu’a des portées assez courtes alors que les non furtifs pourront être ciblés de plus loin et même en TBA.

          • Lejys dit :

            À lire certains commentaires, j’en viens à défendre le F-35, avion que je trouve pourtant trop cher aux vues des ses performances….encore théoriques!
            1- 2 bombes oui c’est faible, mais c’est en configuration lisse (tout en soute), et lors des premières attaques nécessitant d’être furtif (SEAD), les appareils partent rarement avec le plein de bombes. Et encore une fois, larguer 2 bombes à 1000 km en configuration lisse et donc furtive, c’est le seul à pouvoir le faire. Le Rafale sans réservoir externe n’a pas 1000 km de rayon d’action, surtout avec 2 bombes. Et le F-35 peut également emporter d’autres bombes sous les ailes afin si nécessaires, certes au détriment de sa furtivite, qui ne sera alors qu’à peine supérieur au rafale.
            2- oui la furtivité n’est qu’une qualité supplémentaire qui a déjà été remise en cause par un simple système SA 6 Serbes contre un F-117. Et même les amiraux de l’US Navy restent prudent avec cette capacité. Mais c’est toujours le principe de l’épée et de la cuirasse. Le F-35 est actuellement furtif et il n’existe pas de système sol-air sur le marché capable de le détecter. Ca arrivera probablement tôt ou tard, mais de la à affirmer que ce sera dans 10 ans, c’est comme affirmer que le F-35 est deja au point!! Il a juste un coup d’avance…mais un coup à un côut bien trop élevé, surtout à long terme.

        • Clavier dit :

          Je serais curieux de voir un F 35 coursé par un Rafale
          Une volée d ‘obus de 30 et un bon missile infra rouge dans son énorme cul pourrait mettre fin à la controverse de celui qui est plus furtif que l’autre ..
          mais ça n’arrivera jamais l’un faisant la guerre, l’autre les meetings …

    • v_atekor dit :

      Un don qui coûte à minima 34x75M€ pièce au récipiendaire, c’est un concept intéressant. Je sens que je vais proposer de faire un don à mon patron…
      .
      Je vois surtout que plein de petits nouveaux débarquent sur le blog parce qu’ils stressent de voir que le F35, qui n’est déjà pas l’avion le plus abouti, ni le plus adéquat, ni le plus économique pourrait en plus avoir les défaveurs des politiques.
      .
      J’hésite entre plusieurs facteurs : un problème très politique en Belgique, l’efficace com’ de LM ici, les trolls de base…

    • UnKnown dit :

      Ah, parce que la Belgique a absolument besoin d’avions furtifs pour assurer un bombardement par trimestre sur des barbus. Ainsi que des capacités de première frappe pour contrer le voisin russe. Ah, on m’informe que la Belgique est à 2100 km de la frontière Russe.

      • Bouli dit :

        ha on a oublié de t’informer que les F16 belges sont à quelques kilomètres de la frontière russe dans l’opération Resolute Support dans les pays baltes … comme quoi, faut s’informer correctement 😀

        quand aux bombardements sur les barbus, on parle sur ce site de 675 munitions larguées en 18 mois, soit un tout petit peu plus que 1 par trimestre 😀

        heureusement que le ridicule ne tue pas

    • Tonton Charlie dit :

      Cher? Non le Rafale vaut son prix. Je vous rappel qu’avec un Rafale vous remplacez 7 avions spécialisés ou 3 Mirage 2000/F-16, avec 34 Rafale ils auraient donc l’équivalent de 102 F-16, ça remplace largement la cinquantaine qu’ils ont actuellement, bien que entre les appareils en maintenance, ceux utilisés pour l’entrainement et ceux envoyés en opex, la Belgique aurait plutôt dû investir pour 40 appareils. De plus avec le Rafale les Belges n’auront pas de surprises sur les coûts, tout l’inverse du F-35 où cet aspect est encore très flou (surtout pour les coûts d’entretien).
      .
      Pour la furtivité le Rafale est déjà semi-furtif (il a la signature radar d’un moineau) et dispose d’une furtivité active capable de le rendre aveugle face à un S-300 (et peut-être même des systèmes plus récents) ainsi que d’une excellente adresse à très (très) basse altitude, là où les radars ne voient rien. Je pense que la Belgique n’a pas besoin de plus pour faire de la police du ciel et participer à une coalition où l’espace aérien est déjà sécurisé par les Etats-Unis.
      .
      Non la France ne donne pas le Rafale, les Français ont toujours su répondre présent quand on leur demande des compensations industrielles et pour ce coup ils tentent également de nouer des liens forts avec la Belgique dans le domaine de la défense.

    • Orion dit :

      la furtivité n’est pas une donnée binaire, c’est pas « soit on l’est, soit on l’est pas ».
      .
      Le Rafale à une valeur de furtivité, on pourrait même parler de furtivité avec un C5 Galaxy ou un piper J3.
      .
      Soit dit en passant il a visiblement une excellente valeur pour un « non furtif ».

      • Sans Importance dit :

        La furtivité dépend surtout de l’outil de mesure. Le F35 est « furtif » quand il est à poil vis-à-vis des radars actuels. Rien ne dit qu’il le sera face aux futures S500 russes … Je parierai même l’inverse.

        La recherche de la furtivité comme caractéristique principale n’est pas une bonne stratégie à mon avis. De la même manière, que la recherche du chars le plus blindé ne l’est pas. Mieux vaut parier sur la mobilité que le blindage ou sur les contre-mesures (beaucoup plus facilement adaptable aux nouvelles menaces) qu’une furtivité toute relative.

        Quant à ceux qui parlent de pénétration en milieu hostile, il serait bien plus efficace d’envoyer des drones de reconnaissances à pas chers avec radars actifs devant pour éclairer les cibles tandis que les avions de frappes restent derrière, en sécurité, pour balancer des SCALP qui vont bien ou carrément tirer du MdCN depuis un SNA.

        • Orion dit :

          En ce qui concerne le blindage la c’est bien plus subjectif.
          .
          La furtivité ne protège pas d’un missile verrouillé, le blindage, s’il peut perdre en efficacité contre certaines menace, offrira toujours une chance de survie contre ces mêmes menace ou d’autres, il offre également un support où les contre mesures peuvent se greffer pour décupler son effet.
          .
          En dehors du cas des MBT’s qui peut être débattu tant leurs masse est grande, je prendrais le cas des transports de troupes, disposer d’un blindage « sec » résistant a du 12.7 voir du 20mm est bien plus rentable que d’offrir même 20km/h de plus avec 10cm de franchissement supplémentaire.
          .
          Ce qui est à retenir, c’est que toute chose est utile, de la même manière qu’un MBT parfait est l’équilibre suprême entre puissance de feu, résistance et mobilité, si on donne trop a un de ces éléments, le véhicule perd automatiquement en efficacité global, voilà en quoi pour moi le tout furtif est une erreur sur un produit de masse, on peut faire une analogie entre les T34 soviétique et les panther / tigre Allemand. (on simplifie la masse, mais ça augmente au final l’efficacité global du char et de facto son impact)

          • ScopeWizard dit :

            @Orion
            .

            Il existe un char britannique dont j’ ai complètement oublié le nom qui est très rapide , bien armé mais peut-être pas très bien blindé donc léger … Quoi qu’ il en soit , il est considéré comme un « client » plutôt à prendre très au sérieux …

          • Bouli dit :

            panther – tigre étaient surtout et avant tout des chars très peu fiables et très difficiles à entretenir et à construire. Ce qui n’était pas inéluctable. Ils auraient pu être des chars bien plus réussis et donner vachement plus de fil à retordre aux russes

            ce qui nous amène à la question du F35 avec son défaut le plus important pour moi, petit belge, c’est leur maintenance. Il est très important que les coûts de maintenance restent mesurés et que le pays soit autonome là dessus. C’est véritablement là dessus que je cale pour le F35 car sinon, c’est un très bon avion.

          • ScopeWizard dit :

            Je me demande si ce n’ est pas le Warrior … Bah , ce n’ est peut-être même pas un char , après tout … 🙂

        • Dany40 dit :

          @Sans Importance

          Vous dites « La recherche de la furtivité comme caractéristique principale n’est pas une bonne stratégie à mon avis. »

          Je vous encourage à vite appeler Dassault, la DGA et l’armée de l’air française … car la furtivité comme une priorité c’est exactement ce qu’ils sont en train de faire !!!!

          Préparez vous psychologiquement aussi car je préfère vous prévenir : Le futur avion du programme Franco-allemand sera ….. furtif !!!

          Il n’y a pas à dire que des imbéciles ces industriels et militaires … heureusement que vous êtes là pour ramener un peu de raison ….

    • Tremah dit :

      Allez expliquer aux Indiens qui vivent dans une des zones les plus sensibles du monde (avec près de 3 milliards d’habitants entre l’Inde, la Chine et le Pakistan) que le choix du Rafale n’était « pas sérieux ».

    • Szut dit :

      Vous résumez ca mieux que moi et de façon succincte. Les histoires de F-16 qui battent le F-35 ne marchent plus tellement. Depuis que les pilotes eux-mêmes encensent le F-35, on n’a même plus besoin d’argumenter. La messe est dite sauf pour la fille aînée de l’Église.

      • v_atekor dit :

        Les Britanniques traitent les français de méprisants, il faudrait qu’il fassent un séjour à Bruxelles. J’ose simplement espérer que vous n’êtes pas représentatif des Belges.

      • Tonton Charlie dit :

        Inutile de répondre à Szut, ça n’est qu’un troll, vous perdrez votre temps.

    • Alpha dit :

      @Leo
      Avant de commenter, rappelez-vous que le F-35 n’est toujours pas opérationnel, et que son développement n’est toujours pas fini … Ça vous évitera de dire des bêtises…
      Z’êtes un de ces « experts » vous aussi ? 😉

      • Dany40 dit :

        @Alpha

        Tout à fait exact …. c’est fou d’ailleurs non ??? tous ces propos condamnant à l’échec un avion pas encore achevé … pourtant avec d’énormes certitudes ???
        Et cet acharnement à mettre en lumière chaque problème de mise au point apparaissant dans les médias ??? Alors que l’on sait très bien qu’avoir des soucis de mise au point de ce type alors que des avions volent déjà est un élément connu et anticipé de la méthode de développement et construction par « Concurency » ??

        Oui …. vous avez raison .. les « experts » ont une étrange capacité partiale d’expertise ….

        • Alpha dit :

          @Dany40
          Sinon ? Vous nous rappelez depuis quand les différentes versions du F-35 devaient entrer en service opérationnel ??? …
          De même, pouvez vous indiquer dans combien d’années nous devrions le voir atteindre son plein potentiel opérationnel ?
          Sinon, ils sont sympas vos prototypes, surtout la variante « B », mais à ce rythme, ils vont bientôt être dépassés, non ? C’est pas çà le « concurency », hein ?…
          (Je sais, je sais, je suis taquin …)

          • Dany40 dit :

            @Alpha

            La date de mise en service du F-35 est connue … elle est au coeur des rapports du DOT&E dont les propos ont été si souvent détournés de leur contexte. Cette date c’est 2020.
            Ensuite … il serait ennuyeux pour nous français que le F-35 soit « dépassé » à court terme car nous sommes en train de concevoir un système équivalent en terme de capacités au F-35 (Rafale F4 + SCAF) qui ne sera opérationnel qu’en 2025.

            Maintenant que tous les militaires et industriels confirment l’importance majeure de la furtivité passive pour les capacités opérationnels des avions des décennies à venir … on voit mal le seul avion furtif export actuel être dépassé alors que tous les autres ne sont eux que de véritables prototypes à ce jour …

          • Alpha dit :

            @Dany40
            « Tout à fait exact …. c’est fou d’ailleurs non ??? tous ces propos condamnant à l’échec un avion pas encore achevé … pourtant avec d’énormes certitudes ??? »
            Et je pourrais ajouter : C’est fou tous ces propos encensant et idéalisant un avion pas encore achevé … pourtant avec d’énormes certitudes ???
            Oh ! Ça marche aussi dans ce sens !
            Ah moins que … J’y suis ! Vous êtes devin !!!! 😉

    • Dany40 dit :

      @Leo

      Vous êtes en train d’alimenter cette comparaison stupide et sans fondement entre Rafale et F-35 … avec toujours en fond les patriotismes de bistrot faisant de la supériorité d’un avion sur l’autre une sorte de marque de victoire d’un pays sur l’autre.
      Autant il y a de massives désinformations sur le F-35 sur le web français qui tentent de nous faire croire que cet appareil américain sera un échec opérationnel, autant ce que vous dites sur le Rafale me rappelle les premières années de l’avion français (époque où il a été massivement critiqué).

      Est ce que le F-35 sera performant et va ouvrir la voie vers l’avenir ?? Oui sans aucun doute et c’est l’opinion des militaires de nombreux pays … y compris les militaires français.
      Est ce que Rafale va être pour autant dépassé ??? Non car Dassault et la DGA font justement en sorte de s’adapter aux évolutions à travers le Rafale F4 + SCAF.

      Le plus pathétique chez les gens qui opposent Rafale et F-35 c’est qu’ils sont tellement aveuglés qu’ils ne se rendent pas compte que ces deux appareils sont clairement les plus proches et similaires entre eux de toute l’offre aéronautique actuelle. Si le F-35 a UN SEUL cousin dans le reste de l’aviation de combat … et bien c’est le Rafale bien plus que le F-22. Car les priorités et les enjeux sont strictement identiques pour les deux appareils … seuls les façons d’obtenir le résultat changent.

  19. Deres dit :

    « À terme, cette participation lui ouvrira également les portes des autres programmes d’avions de combat de prochaine génération en Europe, aux côtés des principales entreprises aérospatiales et de défense du continent « .

    Si c’est pas du vent ce discours ! Il leur vent du rêve et rien de concret en fait. Surtout qu’à priori, la France est de tous les projets d’avion de prochaine génération …

  20. Orion dit :

    HS
    .
    Au fait, j’ai peut être raté l’article.
    .
    Mais pourquoi on ne parle pas de l’Allemagne et sa commande chez OHB System pour des satellites en rupture des accords de Schwerin signés avec la France en 2002, chose que j’ai pu lire ici et là ?

  21. L'emmerdeur dit :

    C’est une blague belge ou quoi? La Belgique au coeur de l’Union Europeenne et qui choisit des avions américains, à commencer par le F16…CQFD Vive l’Europe…

    • Bouli dit :

      la belgique, peut acheter belge pour ses mitrailleuses, européen depuis toujours pour ses véhicules ou ses tanks, européen pour ses nouveaux avions de transports A400M, pourtant loin d’être « combat proven » face au C130 (comme on aime le dire ici), européen pour ses hélicos, … bref … mais on lui rappelle qu’elle a acheté il y a quarante ans des F16 américains alors qu’il s’agit d’un des meilleurs avions jamais produits

      en plus, les français qui crient vive l’europe mais promeuvent le Rafale en lieu et place de l’EF pourtant bien plus européen … allez, arrêtez de nous prendre pour des teubés ! et acceptez qu’un pays qui achète majoritairement européen n’ait pas que ce critère là mais ait aussi envie d’acheter le meilleur pour son armée, merci

  22. Albatros24 dit :

    LPM préoyant moins de chasseurs bombardiers que prévus initialement…mais plus d avions transporyeurs ravitailleirs Airbus A330 MRTT
    https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/lpm-moins-rafale-plus-mrtt-140627

  23. mulshoe dit :

    Et voici le feuilleton belge qui revient….le suspens est à son comble !

  24. Parabellum dit :

    Europe de La Défense mon œil….impérialisme us du f 35 comme hier du f 104 contre le f 1. Tout va bien pour les américains et continuons prendre Trump pour un con…c est si facile…la bas les impôts et chômage baissent vraiment mais Trump est un con ! Ici toutes les taxes explosent en janvier et on ne publie plus les chiffres sociaux comme ca on a la paix…réveil difficile ? Meme pas déclin définitif…oui

    • ScopeWizard dit :

      @Parabellum
      .

      « Europe de La Défense mon œil….impérialisme us du f 35 comme hier du f 104 contre le f 1. »
      .
      Plutôt : F-104 contre Mirage III et F-16 contre Mirage F1 …

      • Parabellum dit :

        C est loin mais toujours pareil…les européens achètent us meme des zincs dangereux comme le f 104…italiens allemands…faiseur de veuve c était le nom de ce réacteur instable…ca continue…l Europe fantoche coûteux…

  25. ScopeWizard dit :

    Je vous la fais très courte :
    .
    sans les americains et leur F-35 dans les parages , avec juste en concurrence le Dassault Rafale et l’ Eurofighter Typhoon , y aurait-il autant de bordel ?

    • Orion dit :

      J’en suis persuadé !
      .
      Parce que le choix se ferait probablement pour l’EF et on trouverait probablement a redire à cette décision !

    • S.B-Seguin dit :

      Il y aurait évidement moins de « bordel » ou de difficultés pour les EF2000, Rafale et même Gripen.
      Où étiez-vous ces dernières années car il me semblait bien que vous comptez parmi les tauliers de OPEX360?

    • Alpha dit :

      @ScopeWizard
      Cher ami, avez-vous survolé tous les sujets de ce site traitant des ventes d’armes US aux européens, alors que ces derniers possèdent les mêmes en catalogue ???
      Le bordel en cas de rivalité Typhoon/Rafale et même Gripen serait évidemment moindre !
      On l’a d’ailleurs bien vu, par exemple, lorsque la Suisse avait choisi l’avion de SAAB à l’époque (avant un référendum fatal…). Bien sur, voir le Rafale recalé faisait ch…., mais le choix helvète restait logique et européen !

      • ScopeWizard dit :

        Peut-être parfois à trop basse altitude ? … Mais je ne me suis pas encore crashé … 🙂

  26. Wagdoox dit :

    il a raison c’est 20 milliard de retour sur un contrat de 3,4 millard car fait un offset de 600%

  27. personne dit :

    Une question fait son chemin dans ma petite tête. Pour quelle raison cette offre qui paraît si exceptionnelle et à même de claquer potentiellement le baigneur du F-35 et de l’Eurofighter n’a pas été faite dans le cadre légal de l’appel d’offre belge ?

    • Orion dit :

      Pour ne pas avoir à respecter les règles du dit appel d’offre et ne pas avoir a concourir contre l’influence US qui au delà des caractéristiques techniques des appareils offre un sérieux avantage.

    • Dany40 dit :

      @Personne

      Parce que …. comme au Canada qui est le meilleur exemple …. les appels d’offre « officiels » sont impossibles à faire sans passer par l’expertise des militaires du pays acheteur. Ce sont eux qui donnent aux politiques le cahier des charges en terme de capacité. Ils ont donc une influence massive sur le résultat de l’appel d’offre.
      Hors, les militaires belges comme les canadiens veulent absolument le F-35 … ils tournent donc le cahier des charges de façon à obtenir l’avion US de la part de leurs politiques. C’est pour cela qu’au Canada le premier ministre repousse l’appel d’offre car sa promesse de campagne de ne pas acheter le F-35 va lui poser de sérieux soucis.
      Donc la France contourne le lobbying militaire belge en parlant directement de « politiques à politiques ». Je vous laisse imaginer la valeur d’une discussion entres civils pour l’achat d’un matériel militaire aux yeux de ces dits militaires.

      Après certains crieront au complot … à des certitudes de corruption … à un bête alignement stratégique … bref tout ce qui pourrait expliquer la préférence des militaires belges pour le F-35 sauf les qualités propres de cet appareil et ses promesses pour l’avenir.

    • personne dit :

      Merci à vous deux pour vos explications.