Les Français ont une bonne image de leurs armées et estiment qu’elles n’ont pas les moyens de leurs missions

Comme avant chaque 14-Juillet, la Délégation à l’Information et la la Communication de la Défense (DICoD) publie les résultats de sondages réalisés au cours des six premiers mois de l’année. Et, cette fois encore, les chiffres sont plutôt éloquents (et ont de quoi donner à réfléchir aux responsables politiques).

Ainsi, 88% des personnes interrogées dans le cadre d’une enquête réalisée en mai dernier par l’IFOP ont dit avoir une bonne opinion de leurs armées, soit 8% de plus par rapport à l’an passé. Et la DICoD de souligner que c’est « plus haut niveau jamais enregistré depuis 2012 ».

Pour 80% des sondés, les armées françaises sont « compétentes » et leur principal point fort réside dans la qualité de ses soldats (pour 70%). Logiquement, 80% leur font confiance pour « intervenir sur le territoire national en cas d’attaque terroriste. »

Les chiffres donnés par la DICoD reprennent en partie les résultats d’un sondage diffusés au printemps dernier au sujet des interventions extérieures. Il est donc rappelé que l’opération Chammal, menée contre l’État islamique (EI ou Daesh) en Syrie et en Irak, est plebiscitée par 86% des Français. Quant à l’opération intérieure Sentinelle, elle est approuvée à hauteur de 77%. Enfin, s’agissant de l’opération Barkhane, au Sahel, elle ne recueille que 59% d’opinions positives, alors que c’est actuellement la plus importante menée par les forces françaises.

Mais le plus intéressant concerne les questions budgétaires, à l’heure où les bruits de coursive prêtent au ministère de l’Action et des Comptes publics l’intention de récupérer 850 millions sur le dos des armées afin de pouvoir réunir les 4 à 5 milliards d’euros manquants pour ramener le déficit public sous le seuil de 3% du PIB. Cela étant, d’après Reuters, aucune source gouvernementale n’a dit vouloir commenter des « rumeurs » sur « des chiffres non arbitrés ».

En tout cas, pour les Français, et pour reprendre la formule lancée par le président Hollande au lendemain des attentats de Paris et de Saint-Denis, en novembre 2015, le « pacte de sécurité l’emporte sur le pacte de stabilité. » En effet, 55% des Français interrogés en mai par l’IFOP estiment que le niveau actuel du budget de la Défense « ne permet plus aux armées de remplir leurs missions ». Et 82% disent souhaiter qu’il soit « maintenu ou augmenté ».

En matière d’Europe de la Défense, 54% des Français estiment que cette dernière devrait avoir comme priorité une « participation commune aux opérations extérieures » et qu’elle doit se construire dans « le cadre global de l’Otan » (pour 68% des sondés).

Enfin, le lien Armée-Nation a l’air de bien se porter. L’exposition médiatique aidant, la jeune Garde nationale et la réserve militaire sont désormais bien connues de la population puis 80% des Français disent en avoir entendu parler. Parmi les plus jeunes, 43% disent envisager de les rejoindre. Autre donnée intéressante : 54% des moins de 30 ans affirment s’intéresser aux questions de défense.

15 commentaires sur “Les Français ont une bonne image de leurs armées et estiment qu’elles n’ont pas les moyens de leurs missions”

  1. «  »En matière d’Europe de la Défense, 54% des Français estiment que cette dernière devrait avoir comme priorité une « participation commune aux opérations extérieures » et qu’elle doit se construire dans « le cadre global de l’Otan » (pour 68% des sondés). »
    Le travail des instituts de sondage comporte aussi une part d’influence sur l’opinion dont il prétend représenter la pensée par les questions qu’il pose ou pas. Il me semble même que les dirigeants de ses instituts en soient fiers, tel Laurence Parisot, ancienne dirigeante de l’IFOP en a vite à maintes reprises la brillante démonstration.
    Posées autrement, c’est à dire avec une perspective plus ouverte, les réponses auraient été intéressantes. Mais est-ce le but d’un groupe d’influence de ne pas chercher à influencer les réponses par les questions posées ?

    1. toujours un plaisir de lire vos élucubrations défaitistes et aussi pertinentes que l’est votre culture et votre connaissance des problèmes de Défense, merci de m’avoir donné une raison de rire encore une fois ! euh jaune le rire !!! 🙂 bon je vais faire ma marche du soir pour rattraper le troupeau du messie et de ses apôtres et leur quémander quelque menue monnaie pour notre institution 🙂

      1. Cipal,
        Vous comme d’autres portez des jugements quasiment moraux sur des messages mais sans donner de précisions permettant à chacun d’apprécier le fond de votre propos.
        Je comprend qu’il soit pénible à l’idée des tenants de la pensée du moment de devoir répondre de leurs propos à des quasi hérétiques, mais il va falloir vous y habituer, quand on affirme aussi fortement des propos comme « élucubrations défaitistes », il faut vous expliquer.
        Vous voulez qu’on vous donne des précisions sur de récentes manipulations des institutions de sondage, par exemple ?

    2. Pour bien connaitre des gens qui ont ou travaillent toujours pour des instituts de sondages, c’est une énorme opération de manipulation. Les questions posées sont orientés, les panels également et à l’approche des échéances électorales, normalement le peuple a déjà gobé l’escroquerie puisqu’une partie de la population suivra toujours le candidat donné vainqueur et malgré ca les instituts corrigent beaucoup dans les 2/3 dernières semaines et hop ils sont crédibles à l’arrivé.
      J’attends de voir la réaction si on parle d’augmenter les impôts pour les armées ou meme de diminuer un poste de dépense. Pareil sur l’Otan, je discutais avec le fils d’un officier de l’USAF, il me sors une blague sur le fait que les Français détestent tellement « NATO » (en anglais dans le texte) qu’ils le prononcent à l’envers OTAN, si meme les Américains se ne laissent pas duper…

    3. Quand ça ne va pas dans votre sens, c’est de la “manipulation”.
      Quand ça met à mal votre opinion, c’est de la “désinformation”.
      Quand ça enterre vos inepties, c’est de la “propagande”.

      1. Céphée,
        Ou ai-je dit ce que vous prétendez ?
        Nulle part, vous extrapolez, interprétez, insinuez, parce que rien dans mon message ne va dans ce sens. Je me contente de poser des questions sur un sondage et les questions posées.
        Serait-il possible qu’il puisse y avoir des questions tendancieuses ou restrictives qui aboutissent à des réponses souhaitées ?
        C’est le cas dans la plupart des sondages commandés par des politiques.
        Alors ou est le problème quand on pose la question à propos d’un problème éminemment politique qu’affirme poser un de ces mêmes instituts de sondage?
        L’hypothèse devient une évidence quand on est habitué à n’entendre jamais de contradiction, mais les instituts de sondage s’ils nous ont habitués à cette pratique, cela n’en demeure pas moins une limite à l’exercice qui prétend consister à interroger les français sur leur point de vue sans jamais proposer d’autre possibilités de réponses que celle du renforcement de l’OTAN et une marche, forcée en l’espèce, vers l’Europe de la Défense. C’est un sondage biaisé dont les réponses ne peuvent être que influencées. Vous pouvez le nier ou le contester, mais réduire une autre opinion à « Quand ça ne va pas dans votre sens, c’est de la “manipulation”.
        Quand ça met à mal votre opinion, c’est de la “désinformation”.
        Quand ça enterre vos inepties, c’est de la “propagande”, excusez-moi, mais c’est un peu malhonnête si on n’apporte pas d’arguments pour appuyer son propos.
        Ce qui compte c’est que nous puissions savoir à travers les réponses des interrogés ce que pensent, avec les limites de l’exercice certes, les français des engagements de leur armée. Il me semblait que c’était le sens et la finalité de la démocratie, le gouvernement par le peuple et pour le peuple. Or, si le postulat de départ est biaisé et que par principe les français ne peuvent qu’aller dans un sens, ce n’est plus un sondage, c’est un matraquage de propagande.
        Je regrette que votre manichéisme dans la présentation de mes propos nuise à votre démonstration, comme si nous ne pouvions pas échanger et argumenter sur un sujet important sans nous envoyer des accusations à la tête.

  2. Il me semble bien complaisant ce sondage. Ce qu’on n’a pas demandé à ces Français cocardiers c’est s’ils sont disposé à payer un petit peu plus d’impôts pour atteindre un budget de la défense qui atteigne 40 Mds d’euros ( 2% du PIB).

    1. Ils doivent estimer qu’il y a suffisamment de gaspillages a réduire pour atteindre cet effort.

      Je ne suis pas certain qu’on puisse leur donner tord sur les premières années de hausse.

  3. La seule vraie info de l’article glissée comme un pet entre deux lignes : 850 millions, le chiffre est lâché !
    Moutons, garde-à-vous ! Attention pour la tonte ! Tondez !!!

    1. Cf Le Parisien : http://www.leparisien.fr/economie/le-plan-du-gouvernement-pour-economiser-4-5-milliards-d-euros-10-07-2017-7124781.php

      « La Défense, l’Intérieur ou la Justice vont-ils devoir faire un effort ?
      Nous avons demandé au ministère de la Défense de tenir le budget qui a été voté en 2017 par le Parlement, ce qui entraîne une réduction des dépenses de 850 millions d’euros. Le budget ne diminue pas, mais l’enveloppe votée devra être respectée. Il faudra assurer le financement des opérations extérieures en trouvant des économies ailleurs.  »

      C’est pas un monumental foutage de gueule ça ? Je propose que la ministre cesse toutes les opex, rapatrie les troupes au plus vite, et envoie un HK bien emballé au sieur Darmanin pour qu’il aille faire le boulot lui même.

  4. Ces 80% ne me surprennent guère car quand je parle de l’Armée à qui que ce soit – et toutes tendances politiques sérieuses confondues (j’entends par là de Mélanchon à Le Pen) – mes interlocuteurs en ont une excellente image.

    Et c’est très curieux de devoir aller sur les blogs Défense pour trouver une minorité d’irascibles actifs critiquant tout ce qui est militaire : frustration ? Déception ? Regrets ? Envie ?

    Et, enfin, pourquoi cette bonne image ?

    Pour toutes les raisons évoquées dans cet article mais surtout, au fond, parce qu’en France, « au vrai pays de gloire sur les bords de la Seine ou de la verte Loire »- Baudelaire-, l’Armée est seule à nous donner encore cette  » parcelle de gloire »- Général Bigeard- , dont les Français ont rêvé, rêvent et rêveront toujours.

  5. @ cipal, Céphée et d’autres.
    Douter de l’exactitude, et le cas échéant de l’honnêteté, des sondages est certes une attitude simpliste quand elle est systématique. A l’inverse il y a autant de simplisme à vilipender les intervenants qui doutent prudemment des sondages. : ils ne sont pas forcément idiots ou de mauvaise foi comme vous semblez le dire.
    .
    Il existe, en gros, deux catégories de sondages : d’une part des sondages qui sont valables, les sondages à but commercial. On appelle ça « les études de chalandise » : le sondeur a intérêt à faire attention et à ne pas donner des résultats erronés.
    D’autre part il existe une catégorie de sondages, les sondages à but politique, dont l’honnêteté a été méthodiquement mise en doute par des études sociologiques sérieuses. Ces études sont, bien évidemment, peu mentionnées par la presse destinée au grand public parce qu’elle fait un usage immodéré de ces sondages politiques.
    .
    Hors de la presse, on trouve en quelques clics les études qui analysent la mécanique des sondages politiques : voyez à ce sujet notamment Pierre Bourdieu, qui est une référence en sociologie. https://fr.wikipedia.org/wiki/Sociologie_des_m%C3%A9dias_de_Pierre_Bourdieu
    Vous pourrez en trouver d’autres, comme par exemple le livre « Faire l’opinion », de Patrick Champagne http://www.acrimed.org/Faire-l-opinion-de-Patrick-Champagne-preface-de-la-nouvelle-edition
    .

  6. Ah bon, les 850 millions, ce ne sont que des bruits de coursive? La jeune garde nationale est bien connue? Les Français sont attachés à l’OTAN? Tout ça n’est pas crédible, propagande pré-14 juillet.

  7. ….Quid de la » Garde nationale « et du fameux » service militaire de 20…jours « ? çà a coûté combien? ou bien :çà coûtera combien?.. ».trom xua snoc! »

Les commentaires sont fermés.