Les Français ont une bonne image de leurs armées et estiment qu’elles n’ont pas les moyens de leurs missions

Comme avant chaque 14-Juillet, la Délégation à l’Information et la la Communication de la Défense (DICoD) publie les résultats de sondages réalisés au cours des six premiers mois de l’année. Et, cette fois encore, les chiffres sont plutôt éloquents (et ont de quoi donner à réfléchir aux responsables politiques).

Ainsi, 88% des personnes interrogées dans le cadre d’une enquête réalisée en mai dernier par l’IFOP ont dit avoir une bonne opinion de leurs armées, soit 8% de plus par rapport à l’an passé. Et la DICoD de souligner que c’est « plus haut niveau jamais enregistré depuis 2012 ».

Pour 80% des sondés, les armées françaises sont « compétentes » et leur principal point fort réside dans la qualité de ses soldats (pour 70%). Logiquement, 80% leur font confiance pour « intervenir sur le territoire national en cas d’attaque terroriste. »

Les chiffres donnés par la DICoD reprennent en partie les résultats d’un sondage diffusés au printemps dernier au sujet des interventions extérieures. Il est donc rappelé que l’opération Chammal, menée contre l’État islamique (EI ou Daesh) en Syrie et en Irak, est plebiscitée par 86% des Français. Quant à l’opération intérieure Sentinelle, elle est approuvée à hauteur de 77%. Enfin, s’agissant de l’opération Barkhane, au Sahel, elle ne recueille que 59% d’opinions positives, alors que c’est actuellement la plus importante menée par les forces françaises.

Mais le plus intéressant concerne les questions budgétaires, à l’heure où les bruits de coursive prêtent au ministère de l’Action et des Comptes publics l’intention de récupérer 850 millions sur le dos des armées afin de pouvoir réunir les 4 à 5 milliards d’euros manquants pour ramener le déficit public sous le seuil de 3% du PIB. Cela étant, d’après Reuters, aucune source gouvernementale n’a dit vouloir commenter des « rumeurs » sur « des chiffres non arbitrés ».

En tout cas, pour les Français, et pour reprendre la formule lancée par le président Hollande au lendemain des attentats de Paris et de Saint-Denis, en novembre 2015, le « pacte de sécurité l’emporte sur le pacte de stabilité. » En effet, 55% des Français interrogés en mai par l’IFOP estiment que le niveau actuel du budget de la Défense « ne permet plus aux armées de remplir leurs missions ». Et 82% disent souhaiter qu’il soit « maintenu ou augmenté ».

En matière d’Europe de la Défense, 54% des Français estiment que cette dernière devrait avoir comme priorité une « participation commune aux opérations extérieures » et qu’elle doit se construire dans « le cadre global de l’Otan » (pour 68% des sondés).

Enfin, le lien Armée-Nation a l’air de bien se porter. L’exposition médiatique aidant, la jeune Garde nationale et la réserve militaire sont désormais bien connues de la population puis 80% des Français disent en avoir entendu parler. Parmi les plus jeunes, 43% disent envisager de les rejoindre. Autre donnée intéressante : 54% des moins de 30 ans affirment s’intéresser aux questions de défense.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Robert

    • de cipal

      • de Robert

    • de wagdoox

    • de Céphée

      • de Robert

        • de Céphée

  2. de Duc d'Orléans

    • de Leum

  3. de Sam

    • de Vince

  4. de roissard

  5. de Roger Dubreuil

  6. de Pat

  7. de wrecker47