Libye : Le maréchal Haftar affirme que les groupes jihadistes ont été chassés de Benghazi

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

28 contributions

  1. jyb dit :

    La libye est un autre champ de bataille de la crise des pétromonarchies du golfe. Avec la chute de Benghazi, égypte et émirats viennent aussi de remporter une victoire sur le qatar et la turquie dont les proxies en libye se retrouvent cantonnés à la tripolitaine.
    La libye est la raison pour laquelle l’égypte s’est solidarisée avec le ksa, bahrein et les eau contre le qatar ( et la turquie) Pour sissi, Haftar sécurise sa frontière ouest contre l’influence des frères musulmans que supportent qatar et turquie.
    Economiquement c’est aussi une bonne opération pour l’égypte. 1 le pétrole, 2 la libye est un énorme bassin d’emploi pour la main d’œuvre égyptienne.
    Les émirats arabes unis vont pouvoir en libye faire marcher à plein leur diplomatie militaro-commerciale avec une position de force en méditerrannée.

    A noter : un des 13 points que arabie saoudite (et supplétifs) exigent des qatarisr est la fermeture d’une base militaire turque au qatar.

  2. Auguste dit :

    Oui et alors?.Haftar les a chassés de Benghazi et après?.Ils sont partis jouer plus loin.Avec 2 gouvernements et plus de 140 tribus,ils vont vite trouver des copains pour taper ailleurs et peut-être un jour revenir a Benghazi.En tuant Kaddhafi on a créé un monstre.

    • Jean-Louis dit :

      Kadhafi n’étais pas immortel, sa succession (comme dans l’Histoire celle de tous les régimes à pouvoir dirigeant peu partagé) aurait de toute manière été un problème.
      Haftar dispose maintenant d’un glacis appuyé sur l’Égypte à partir duquel il va pouvoir rayonner pour gagner le reste du pays:
      – Le Sud pour assurer la liaison avec le Tchad qui est aussi son allié dans la lutte anti-djihadistes (et anti-contrebande) et qui verrait d’un très bon oeuil ses opposants armés réfugiés en Libye s’en faire chasser, et pour couper la liaison entre les tribus locales et Tripoli.
      – Vers Misrata pour peser militairement sur des négociations inter-libyennes pour faire tomber le gouvernement de Tripoli et trouver un modus operandi entre lui et Misrata/Zenten à Tripoli. Ou bien pour gagner militairement contre Misrata/Zenten, mais ce sera très difficile parce que très peuplé et ces tribus sont soutenues par d’autres pays étrangers. A noter le rôle ambigu de l’Algérie.

      • Auguste dit :

        Haftar va rayonner jusqu’à un certain point.Sans consensus des tribus,ni lui ni personne ne gouvernera la Libye.L’Algérie suis sa politique de toujours:ne pas intervenir militairement chez les autres,préférer la négociation plutôt que l’affrontement.Surtout en Libye ou elle craint que la guerre ne pousse les djihadistes de tout poil a se réfugier sur son territoire.Ce qui probablement arrivera a la mort de Bouteflika,l’EI ayant annoncé que l’Algérie sera leur prochain terrain de jeu.

  3. Myshl dit :

    Je ne sais pas s’il est imputable au « Maréchal » ou à Lagneau, mais le terme « Chassé » ne me satisfait pas.

    Cause que « chasser » un problème, c’est ce le reprendre plus tard dans la gueule. En local ou en export.

    Les mots ont un sens. Soit on les tue, soit on les laisse en vie.

    Alors les salauds? Il sont morts? Ou seulement chassés et donc en vie, en route vers leurs prochains champs de batille? Auquel cas il n’y a pas de victoire.

    Il faut tous les tuer. Tous.

    • Abrine dit :

      Vous réagissez comme s’il y avait un certain stock de gens mauvais à éliminer et qu’une fois cette tâche accomplie, tout ira bien et rentrera dans l’ordre. C’est une vision simpliste et fausse. En réalité, ce sont des conditions politiques, sociales, intellectuelles, économiques qui ont transformé d’obscures peintres en bâtiment, des vigiles, des médecins ou des ingénieurs, en terroristes et en meurtriers (ce qui n’exonère en rien leur responsabilité morale … et pénale). Tant que ces conditions n’auront pas été modifiées radicalement, ces sociétés continueront de produire des profils de ce genre en quantité illimitée.

      • Thaurac dit :

        Pas d’excuses à la con, il a raison, ils ont cherché, ils trouverons, ras le bol du bisournisme, et peut être aussi ont ils pris goût au sang, aux tueries, alors ils faut effectivement les éliminer car ils peuvent revenir d’une façon ou d’autres, et au pire, venir en tant que réfugiés politiques car leurs vies sont en danger en Libye, ce que l’on sait faire très bien, c’est accueillir ce genre de gars ( les anciens des dictateurs..etc)

      • Myshl dit :

        Malheureux idéologue, vérolé de considérations « sociales », combattant de la liberté pour les tueurs et donc complice des tueurs. Vos schémas psycho-sociaux ne tiennent pas face à la dureté de l’Histoire des hommes. Même Marx vous renierait.

        Il faut TUER. Nôtre limes c’est la mort pour nos ennemis. Vous prétendez qu’il faut résoudre des problèmes économico-socio-culturels pour tarir le flot des tueurs? J’affirme qu’il faut tuer les tueurs avant qu’il n’importent chez nous vos « problèmes économico-socio-culturels ».

        Bon, on a pris un max de retard. La faute à des idiots incompétents flanqués d’idéalistes de votre genre.

        Mais mathématiquement, plus on en tue, moins il en reste.
        C’est l’urgence du moment.

    • Vince dit :

      Le terme est équivoque, car lorsqu’on chasse la bécasse ou la galinette cendrée, ce n’est pas pour les faire changer de bosquets, c’est réellement pour les truffer de plombs, les plumer et les passer à la casserole.

  4. jyb dit :

    @myshl
    haftar a employé les termes « nettoyé » et « libéré ».

    • Myshl dit :

      Merci. Je préfère comme çà. La langue française est pourrie du « politiquement correct », on ne dit plus les faits, on les enrobe de miel…

  5. Thaurac dit :

    Je préfère voir les corps de ces salauds exposés au public, que ceux de femmes et d’enfants innocents égorgés ou crucifiés , en passant par toutes les méthodes inimaginables de ces maitres SS!

    • Pathfinder dit :

      @Thaurac
      Lisez volontiers « L’Europe Barbare » de Keith Lowe; un comte-rendu très vivant des années qui ont suivi la seconde guerre mondiale et ses massacres:
      https://www.amazon.fr/LEurope-barbare-Keith-LOWE/dp/2262064075/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1499442746&sr=8-1&keywords=europe+barbare
      .
      Je serais également tenté par l’idée d’un « nettoyage », mais le risque de sombrer dans une spirale sans fin est bien là (voyez l’exemple de la Pologne). À ce jour, la seule exception que je connaisse, et que je ne saurais expliquer, est le Rwanda qui avait alors décidé de passer l’éponge pour ne pas se lancer dans des cycles de vengeances plus coûteux encore.
      .
      Certains devront payer, mais il faudra savoir accepter certaines injustices pour reconstruire les sociétés sur des bases viables.

  6. sgt moralés dit :

    Qui as un lien récent sur une carte géopolitique de la libye?merci

    • jyb dit :

      http://www.marsad.ly/en/2017/03/22/libya-who-controls-what/
      Carte à peu près exacte même si elle date un peu. En rouge, haftar descend plus au sud et gagne à peine vers l’ouest mais ce sont des zones du croissant pétrolier. Syrte exclue. Les zones islamistes, ronds bleu (conseil de la choura) viennent d’être éradiquées.
      En bleu les milices de misrata sont islamistes (soutenues par Qatar et Turquie) Elles sont officiellement pro gna, c’est à dire sarraj soutenu par l’ONU mais dans les faits elles imposent leur force.
      En jaune les milices de zintan, milices à dominante tribale opposées aux islamistes et penchant vers haftar sans hostilités à l’égard du gna. Force opportuniste mais qui ne compte qu’en tripolitaine, c’est leur faiblesse.
      Les zones tribales du sud sont tout l’enjeu : pour haftar ou sarraj il faut faire basculer ces zones dans leur camp mais le prérequis est d’éradiquer les sanctuaires djihadistes. Pour l’instant haftar a deux petits avantages : la force armée et l’hostilité des Toubous à un pouvoir venu de tripolitaine.