Libye : Le maréchal Haftar loue le soutien militaire que lui fournit la France

rafale-20140919

Avant décembre 2015, le choix était simple. Étant donné que le gouvernement de Baïda était issu d’un Parlement élu en juin 2014 et replié à Tobrouk, il était tout naturel le reconnaître face à celui qui, soutenu le Congrés général national (CGN, l’ancien Parlement), dominé par les islamistes, s’était maintenu à Tripoli.

Puis, sous l’égide des Nations unies, les deux parties rivales ont trouvé un accord pour former un gouvernement d’union nationale (GAN), dirigé par Fayez al-Sarraj. Et là, les choses sont devenues plus compliquées car le Parlement installé à Tobrouk a jusqu’à présent refusé de le reconnaître, en raison notamment de l’avenir qu’il réserve au maréchal Khalifa Haftar, le commandement de l’Armée nationale libyenne (ANL).

Comme il a reçu l’onction des Nations unies, la communauté internationale soutient officiellement ce gouvernement d’union nationale. Mais, officieusement, la réalité est un peu plus compliquée, à cause des impératifs liés au combat contre les organisations jihadistes.

Et, justement, les troupes du maréchal Haftar sont en première ligne contre les groupes extrémistes implantés en Cyrénaïque, c’est à dire dans la région de Benghazi… Mais aussi contre les milices de Misrata, qui soutiennent le GNA et qui ont chassé l’État islamique (EI) de Syrte, avec un appui aérien américain…

En juillet, la mort de trois membres du Service action de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) dans la chute de leur hélicoptère, près de Benghazi, a révélé que Paris apportait son appui au maréchal Haftar tout en soutenant le gouvernement de M. al-Sarraj.


Maréchal Haftar : "Nous entretenons de bonnes… par lejdd

Dans les colonnes du Journal du Dimanche, le maréchal Haftar est revenu sur cette coopération. Les détails ne figurent pas dans le compte-rendu de cet entretien mais dans la vidéo que l’hebdomadaire a diffusée sur son site.

« En ce qui concerne la France, nous la considérons comme un pays ami. Cette amitié est née de son soutien historique à nos côtés », a dit le maréchal Haftar, qui, pour rappel, bénéficie de l’aide apportée par l’Égypte, les Émirats arabes unis et la Russie.

« La France a fait du très bon travail, qui consiste en notre soutien, et pas seulement. Elle fait partie des pays qui se sont dressés à nos côtés. Elle nous a réellement aidé comme aucun autre pays ne l’a fait », a continué le maréchal Haftar. Cependant, le soutien que lui apportent l’Égypte et les Émirats arabes unis est conséquent. Il a été question de fourniture d’armes, de raids aériens à Tripoli lors de l’été 2014 et même de l’installation d’une base en Cyrénaïque.

La France « nous a fourni des informations, de la reconnaissance militaire et des experts dans le domaine de la sécurité qui nous ont beaucoup aidés », a détaillé le maréchal Haftar, qui n’a pas manqué de rappeler le « sacrifice » de trois sous-officiers de la DGSE durant une « opération de reconnaissance ». « Nous étions profondément désolés et nous nous sommes exprimés à ce sujet à l’époque », a-t-il continué.

« Mais le gouvernement français ne nous a pas abandonnés. Il nous a rapidement fourni d’autres alternatives », a indiqué le chef de l’ANL, sans donner plus de précisions. Cela étant, l’on sait que des Rafale français effectuent régulièrement des missions de reconnaissance au-dessus de la Libye. Voire plus, comme l’a suggéré la mort de trois autres personnels de la DGSE dans l’accident de leur avion Fairchild Metroliner Mark III, à Malte, en octobre dernier.

« Évidemment, nous n’oublierons pas ce merveilleux travail. La France n’a pas participé par l’envoi de troupes au sol et d’ailleurs nous n’en avions pas besoin. L’aide consiste en des informations de reconnaissance et de sécurité. Nous avons énormément bénéficié de ces informations. Notre reconnaissance est sans limite », a insisté le maréchal Haftar.

Le compte-rendu écrit de l’entretien qu’il a donné est nettement plus sobre. Selon la retranscription, le maréchal Haftar dit : « Nous entretenons de bonnes relations avec la France, que nous considérons comme un partenaire dans la lutte contre le terrorisme. Elle nous soutient moralement et d’un point de vue sécuritaire. Mais il faudrait que ce soutien soit équivalent à celui qui est apporté, sur le plan politique, au gouvernement d’union nationale. La France soutient politiquement des acteurs qui n’ont aucun pouvoir. Mais ça nous va si nous recevons de l’aide en termes d’information et de renseignement. »

Quoi qu’il en soit, le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, avait justifié, en septembre, l’appui donné aux troupes du maréchal Haftar, sans toutefois en préciser explicitement la nature et l’ampleur.

« En tant que ministre de la Défense de la France, j’ai un ennemi : Daesh. Je vais le dire avec brutalité : c’est pour moi la première constatation et la première obligation. Et quand Daesh est à Benghazi, et encore un peu à Derna, il est tout près. Et lorsque j’apprends que des mouvements sont signalés venant du Levant vers la Libye, je considère que l’on ne peut pas laisser se développer là un nouveau cancer », avait fait valoir M. Le Drian.

39 commentaires sur “Libye : Le maréchal Haftar loue le soutien militaire que lui fournit la France”

    1. Pour le moment , mais que feront nous lors du « post- Daesh » , alors que nous avons soutenus les deux camps adverse qui voudrons régner sur la Libye ?

  1. jyld à l’envers : daesh est à derna et encore un peu à Benghazi.
    Tout se résume à la phrase d’haftar : la communauté internationale soutien le gna « qui n’a aucun pouvoir » sur le terrain.

    1. @ Sam,
      .
      La realpolitik est une pièce de monnaie:
      – Coté pile: être un salaud
      – Côté face: être efficace
      .
      Le truc s’énonce comme ça: l’efficacité suppose un minimum de saloperie.
      .
      Par une bizarrerie cognitive, les gens sont rassurés quand ils voient le côté pile, qui leur faire imaginer que le côté face lui est automatiquement associé.
      .
      Dans le monde réel, non: on peut être un salaud complètement inefficace. Donc, à votre place, je ne serais pas rassuré.
      .
      Vous saviez que Trump a été élu là-dessus? Poutine aussi. C’est marrant, hein? On est programmé pour penser que les salauds sont efficaces, alors qu’en réalité il y a des salauds complètements cons, nuls ou incompétents, maladroits, même pas chanceux. Et la plupart sont comme ça, en plus.
      .
      Mais bon, on y croit. Et on y croit si fort qu’on hisse des dictateurs arabes au rang de protecteurs de notre démocratie. Là, on devient déraisonnable.
      .
      Bon, je sais pas ce que vous en pensez, mais perso, je confierais pas ma sécurité, ni la démocratie, à un dictateur arabe (ni américain, ni russe pour tout vous dire).

      1. ^_^. Ca me rappelle, peu après l’élection de M.Obama un sondage qui me demandait si j’étais disposé à voter pour un noir ; auquel je réponds : un noir façon Obama ou façon Mugabé ?
        .
        Ca marche aussi avec les salauds et les cyniques.

  2. Ça commence à faire beaucoup de mort français pour un type pas très recommandable qui sera sûrement le futur dictateur de la Libye.

    1. Oui ça en prend le chemin. Avec Sissi en Egypte et Haftar en Libye, ça fait deux hommes à poigne fort peu démocrates mais qui ne sont pas des plus conciliants avec les islamistes. Donc on s’aura s’en contenter. BHL fera la gueule, mais on s’en remettra pour lui.

      1. @ Vince
        « Avec Sissi en Egypte et Haftar en Libye, ça fait deux hommes à poigne fort peu démocrates mais qui ne sont pas des plus conciliants avec les islamistes. Donc on s’aura s’en contenter »
        .
        On disait la même chose de Saddam qui à pourtant fait appel au Djihad deux fois, ce qui à automatiquement mené à « Al qaida en Irak » … On disait également la même chose de Bachar, jusqu’à ce qu’il fasse libéré des centaines d’islamistes des plus radicaux …
        .
        Donc, je ne serais pas si confiant à votre place.

        1. Nico,
          N’oubliez pas, après avoir été la cible tous les deux de la croisade des démocraties, ce qui replace le reproche dans un contexte ou il devient contestable. Saddam comme Bachar n’ont ni créé ni fait appel aux islamistes, ils se sont défendus contre une agression étrangère menée par les occidentaux.
          Mais cela réclame de ne pas avoir de parti pris préalable.

          1. @Robert
            Et bien sur, vous éludez ce qui a déclenché la méchante « croisade » des démocraties ?!?!
            Ben oui, c’est tellement plus facile …
            Mais çà ne marche pas !

  3. Après avoir déployé en Lybie des drones chinois et des avions d’attaque à turbopropulseur AT802U, les Emirats pourraient baser sur place des Mirage 2000 (ou des F16).

  4. Avons-nous une idée du pourcentage des missions effectuées par la France en Libye au sein de la coalition?
    Il me semble que les Harriers de la USMC ont fait un sacré boulot.

    1. @ Eric

      Il ne fait aucune doute qu’à l’échelle de toute la Libye, les américains ont de loin fait la plus grande part du travaille (non terminé je précise) Mais certaines régions libyennes ont en effet vues la France sortir du lot, notamment sur les fronts « Haftar » ou, malheureusement, 3 fs françaises ont perdu la vie .

      1. Il y a eu de nombreux raids de Rafale français, de Mirage 2000 des EAU et peut-être même du Qatar sans oublier les F-16 égyptiens.
        .
        PS. Les 3 français tués dans un hélicoptère des d’Haftar étaient de la DGSE, pas des « fs ». Respectons leur mémoire svp.

    2. @Eric:
      .
      Même si Haftar remercie officiellement la France pour ses militaires notamment par d’importants apports en raids aériens et renseignement, officiellement la France ne confirme aucune activité militaire en Libye et n’aura reconnu la perte de 3 agents de la DGSE ne pouvant faire autrement.
      .
      Il n’y a donc aucun d’établir s’il y a eu plus ou moins de raids français ou US sachant qu’il y eut aussi des missions conjointes Rafale et Eagle bases au RU + KC-135T…
      En ce qui concerne les Harrier II de l’USMC, ceux-ci restent tributaires de la présence des LHA ou LHD de l’US Navy et l’USAF a aussi mené des missions avec ses F-15 basés au RU.

  5. Pour mémoire, il existait un rempart inébranlable contre Daesh, contre les milices islamistes et mafieuses, contre le trafic de migrants, mais nous lui avons fait la guerre et nous l’avons tué…

    1. Eh ouais. Nous pouvons aussi remarquer que le triste sire qui a tout déclenché, bhl, est aux abonnés absents depuis un bon moment. Peut être qu’un éclair de lucidité lui a fait comprendre le coup dur qu’il a porté à l’ Europe et au moyen orient ( qui n’en avait vraiment pas besoin). Tout ce merdier pour un ego de « philosophe « …..

    2. Vous voulez parler de l’ordure qui finançait des organisations terroristes et autres mouvements de rébellion à travers la planète, responsable de l’attentat de Lockerbie en 1988 et de l’attentat contre le vol 772 UTA en 1989, qui ont coûté la vie à 440 personnes ?
      Ce détraqué sexuel (https://fr.wikipedia.org/wiki/Mouammar_Kadhafi#Accusations_de_violences_sexuelles) dont les crimes contre sa propre population (https://fr.wikipedia.org/wiki/Mouammar_Kadhafi#M.C3.A9thodes_de_gouvernement_et_de_r.C3.A9pression) ont provoqués une révolution ?

    3. Votre mémoire vous joue des tours ou vous ne savez pas de quoi vous parlez.
      La Libye a toujours connu les trafics de drogues (et autres…) et d’humains qui se sont même intensifiés depuis les années 90/2000.
      Ces trafics notamment d’humains, auront d’ailleurs souvent été utilisés comme instruments de chantage par l’ancien pouvoir libyen.
      .
      La fin de la république arabe et islamique (*) libyenne au drapeau islamique vert était dirigée par un gouvernement qui pratiquait le terrorisme d’état comme en témoignent les attentats des vols 772 d’UTA et 103 de la PanAm…
      .
      – (*) – Contrairement à l’idée reçue en occident, avec l’Islam confirmée comme religion d’état en 1969, la Libye n’a jamais été un état laïc…

  6. Le mythe démocratique, ou si vous voulez la religion du consensus majoritaire, a du mal à prendre en Afrique et dans les pays musulmans.
    Mais les gouvernants français, égaux à eux-mêmes, s’épuisent à faire semblant d’y croire et le futur raïs ou président à vie ne nous démentira pas.
    Cela forcerait le respect si, au moins, ils ne s’étaient pas préalablement acharnés à abattre le régime qui faisait son office avec une certaine efficacité.
    L’utopisme de la religion des Droits de l’Homme aura probablement plus tué que les dictatures ces dernières décennies.

  7. our info après visionnage rapide il semble que deux imperfections se sont *glissées* dans la traduction fournie par le JDD ou quiconque fournit le JDD 😉
    .
    – il parle de trois français morts dans un avion qui s’est écrasé sans préciser ou. Il ne parle pas d’un hélico donc il n est pas clair si il fait référence a des pertes de la DGSE a Benghazi ou a Malte cela pourrait être l un ou l autre mais au pied de la lettre ce serait plutôt Malte… car il aurait pus choisir le mot helicoptere… Ce qui pourrait être juste une imprécision de langage mais vu le soin mis a scripter cet ‘entretien cela ouvre aussi la voie a des doutes sur l;histoire de l’hélicoptère (cover story?)….
    .
    – il dit que les trois français ont été remplacés mais l’expression ‘autres alternatives’ est absente de son propos de ce que j’ai pu entendre….
    .
    Sur la France il est effectivement très élogieux sur son soutien au *maréchal* je dirais même que le passage de pommade est tellement épais et reluisant que cela devient comique …. et il promet un tas de contrats de toutes sortes … un super père noël… Donc il ne se voit pas qu’en maréchal d’une part … D’autre part pour ce qui est des promesses c’est juste du super grand classique il fait miroiter toutes les carottes possibles et imaginables sans parler des navets …… 😉
    .
    Plus généralement le montage est un peu décousu par moments comme si il a fallu faire plusieurs prises pour certains segments de ses réponses et il semblerait aussi que certains passages de l’entretien sont coupés au montage. Clairement le jeu des questions réponses était scripté – il ne répondait pas spontanément a des questions inattendues.
    .
    Pour le reste il passe surtout beaucoup de temps dans cet entretien a menacer les ‘groupes’ de Tripoli, les milices, le gouvernement reconnu par l’ONU – il ne nomme pas ce dernier mais c’est clair- de guerre totale si ils ne soumettent pas a son diktat militaire.
    .
    En fait si on devait résumer la quintessence moelle de cet entretien, c est une grosse menace de la part d’Hiftar sur les territoires qu’il ne contrôle pas.
    .

    1. Dîtes le plus simplement, ça vous fait chier que quelqu’un d’important en Libye puisse dire du bien de la France!
      Vous voulez donner la définition d’aéronef? Mais interrogez du pourquoi il devrait éclipser le crash de l’aéronef en Libye pour mettre en valeur celui de Malte? C’est illogique votre raisonnement et surtout on ne comprend pas ce que vous essayez d’expliquer.Que l’hélicoptère ait été abattu ou qu’il s’est crashé, peu importe, les faits sont que les agents français se tiennent aux côtés de son armée, ils aident et certains y laissent la vie, point.
      Haftar recherche une légitimité internationale et il est normal pour lui de rechercher des alliés.Le monde fonctionne par intérêts et Haftar explique pourquoi la France, comme d’autres ont intérêts à le soutenir lui.Faire miroiter des contrats n’est pas moins différents que les iraniens ou les syriens font avec les russes.
      Mais vu que vous prenez opposition avec Haftar et son camp, car soutenu discrètement par la France, vous affichez une position contradictoire avec celle que vous défendez actuellement sur d’autres dossiers, ou vous préférez des hommes forts qui combattent avec force toute mouvance islamique.
      Même vos copains russes soutiennent Haftar et n’en doutez pas qu’il sera le candidat de Trump.Si vous voulez continuer a soutenir les milices islamistes de Misrata soutenus par la Turquie, juste par ce que vous avez peur de passer pour un algérien soutenant le camp que soutient la France, continuez donc a jouer les danseuses…

      1. Je ne comprends rien a ce que vous dites.
        Je ne donne aucune opinion personnelle ci dessus je relate l’entretien sachant que je suis parfaitement bilingue et donc je suis en mesure de saisir des nuances que vous ignorez…
        Idem pour un islandais qui commenterait un entretien en islandais.
        .
        Mes opinions sur la Libye je les ai exprimées a plusieurs reprises auparavant et elles sont EXACTEMENT LES MÊMES depuis 2011. Cf les archives du site gracieusement mises a notre disposition…
        .
        Pour ce qui est de Hiftar je n’ai aucun problème avec cet individu ou sa personnalité..
        La question est de savoir si OUI ou NON il est une sorte d’homme providentiel .
        J;ai toujours dit que c’est impossible pour lui de gouverner sereinement la Libye pas pcq il me serait antipathique, ni pour des raisons idéologiques je m’en cogne…. c’est en raison de son passé très lourd qu’il ne pourra jamais convenir a une majorité de Libyens dans un rôle de leader maximo. Mais il pourrait et devrait participer a une solution s’il reste dans un rôle technique au sein d;une coalition d;union nationale négociée par les libyens eux mêmes.
        .
        Ceux qui poussent ers une hégémonie totale et illusoire de hiftar poussent vers une PROLONGATION DU CHAOS en Libye ce que je ne souhaite pas…

  8. @rc
    vous n’aimez pas les navets ?
    L’égypte organise des tractations entre sarraj et haftar ( qui ont du se rencontrer fin janvier au Caire ) La situation chaotique a tripoli a convaincu sarraj qu’il ne réussira pas à unifier les milices dans un appareil sécuritaire national et il ne veut surtout pas d’une partition de la libye (comme l’algérie semble t-il)

    1. Méfiez vous des promesses de Maréchal Gascon jyb…. Parfois il vaut mieux un bon navet qu’une carotte trop grosse … 😉
      .
      Plus sérieusement ce n’est pas l’Égypte qui pousse au dialogue inclusif entre les parties Libyennes c’est nous.
      .
      Et le vrai enjeu ce n’est pas un dialogue Sarraj / Hiftar.
      .
      Le vrai enjeu c’est de faire rentrer les milices libyennes -y compris celles d’obédience FM- dans les casernes sous un commandement civil unifié libyen ou les désarmer ….
      .
      D’ailleurs des tractations sont en cours pour un sommet a Alger auquel participeraient Sissi , BCE et Idriss Deby pour arrêter une position commune des pays voisins … et la présenter de façon coordonnée et cohérente aux parties Libyennes pour aboutir sur une solution perenne et inclusive.
      .
      Par respect pour Bouteflika, Sissi a accepté le principe malgré les réticences de ses propres ouailles qui sont en guerre avec les FM … la hantise des égyptiens c’est leur problème INTERNE avec les FM d’où la complexité de l’exercice… Ils ne sont pas demandeurs….
      .
      La Tunisie elle tente de convaincre le Caire en faisant valoir sa propre expérience de transition pacifique du pouvoir entre les FM et les autres…
      .
      Les Tchadiens sont demandeurs d’un début de stabilisation de leur flanc Nord compte tenu de la menace de Boko Haram dans la région du Lac Tchad…
      .
      C’est une partie de billard a plusieurs bandes….
      .
      Cet entretien scénarisé de Hiftar vient a point nommer pour tenter de faire capoter ces tractations….
      Et on voit bien que les instigateurs sont ceux la même qui installent le chaos depuis 2011….

      1. ok, pour compléter le panorama, à votre avis quelles positions le qatar, les eau et la turquie vont soutenir. Je pense sutout au qatar et aux eau parce que la turquie semble avoir laché le morceau.

        1. Depuis le début (2011) mon pays est sur une logique de temps longs.
          Des mutations logistiques se poursuivent . Les UAE comme le Qatar rentreront amicalement dans le rang dans un temps voulu conjointement.

  9. A vrai dire je m’en fous quel la Libye soit démocratique ou pas.
    C’est un concept inventé par les Grecs de l’antiquité, et en dehors de l’Occident ça ne fonctionne pas…il faut se faire une raison !

  10. Il plante quant sa guitoune dans les jardins de l’élysé. Et puis, un petit don à un candidat à la présidence???

Les commentaires sont fermés.