Deux canons français ont été déployés à 20 km au nord de Mossoul

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

83 contributions

  1. nico76 dit :

    une demi batterie, pour appuyer la 16eme DI irakienne ce n’est pas un peu léger? Est ce que ces 2 CASEAR ne sont pas integrés à un GTIA ou bien sont t’ils employés comme batterie volante pour appuyer d’autres batteries d’artillerie pour donner plus de puissance de feux en fonctions des points de resistance?

    • MP3 dit :

      Si, deux canons c’est du super léger, d’autant plus qu’il s’agit de 2 CAESAR.
      Après, c’est peut-être suffisant, tout dépend du besoin en appui-feu des Irakiens, et la façon dont il est satisfait. Tout bon chef militaire combine les différents types d’appui-feu (artillerie, avions, hélicos), cela permet d’obtenir une efficacité et une flexibilité maximales. Tout ceci en sachant que l’artillerie constitue l’ingrédient de base dans ce genre de mix, par sa capacité à délivrer des tirs de façon permanente, par la variété des effets délivrables (explosif, éclairant, fumigène) ou encore son faible coût de mise en oeuvre par rapport aux autres types d’appui-feu.
      En tout état de cause, le rapprochement de ces deux canons est un signe tangible de la qualité et de la compétence de nos artilleurs. On ne peut que s’en féliciter, et regretter dans le même temps que cette arme ait été autant dépecée au cours des 20 dernières années.

    • MD dit :

      Avec 7 tirs d’interdiction en une semaine, la situation ne semble vraiment pas nécessiter un besoin de grande puissance de feux et exiger l’emploi de toutes les pièces en même temps . La majorité des tirs , comme il est dit ici, sont des tirs d’obus éclairants qui ne sont pas exécutés à une cadence très soutenue et qui ne nécessitent pas l’emploi de toute une batterie, sauf s’il faut éclairer une grande surface ou plusieurs objectifs. En fait, mis à part le fait que des canons peuvent tirer de très loin , il aurait même sans doute été possible d’utiliser ici à leur place et pour cette mission d’illumination des mortiers de 120 mm RT dont les munitions coûtent bien moins cher .

      • MP3 dit :

        Les mortiers tirent à seulement 8 km contre 40 pour les CAESAR. Et le coût des munitions est similaire.

        • MD dit :

          http://www.pmulcahy.com/ammunition/mortar_rounds.html
          155mm NATO ILLUM: Weight: 46.75 kg; Price: $405 (S/R)
          155mm NATO ILLUM ERFB: Weight: 45.5 kg; Price: $510 (R/-)
          155mm NATO ILLUM ERFB-BB: Weight: 47.5 kg; Price: $655 (R/-)
          http://www.pmulcahy.com/ammunition/howitzer_rounds.html
          120mm ILLUM: Weight: 14.3 kg, 31.5 kg per case of 2; Price: $100, $200 per case (S/R)
          ( car les Américains ont en effet adopté le mortier français Brandt 120 mm RT et ils en sont très contents).
          Donc :
          Coût d’un obus éclairant de mortier de 120 mm = 100$ pièce
          Coût d’un obus éclairant de 155 mm= entre 405 et 655 $ pièce.
          Les prix des fabricants français, allemands, néerlandais, finlandais et autres sont du même ordre. On peut trouver moins cher au Pakistan , en Iran , en Afrique du Sud, etc…, mais le rapport entre prix obus mortier /prix obus canon ne changera pas.

    • anthonyl dit :

      euh une demi batterie c’est pas une section ?

  2. v_atekor dit :

    Le front Est semble avoir lâché en deux points. Au centre la rivière Al Khosar a été franchie vers les ruines de Ninive, et au sud, les irakiens contrôlent l’autoroute 80 et ont fait la jonction avec le Tigre en face de l’aéroport, ce qui sépare l’Hôpital et la mosquée de Qibaa qui sont des places fortes.

  3. FGNI dit :

    bonjour
    en matiere d’artillerie et en.. d’autres je sujis ignare
    ma question pour cette arme, ce canon de 155 , les munitions sont-elles interchangeables avec des munitions du même calibre ( s’il en existent) d’autres pays ?
    Merci pa avance de vos eclaircissements
    Cordialement
    Francis

    • Jak0Spades dit :

      Il me semble que oui , a l’exception des obus guidés genre Excalibur ou missiles de type Copperhead (dont l’Armée Française ne fait usage).

    • Expression libre dit :

      @FGNI, méfiez-vous, il y a quelques « experts autoproclamés »sur ce site. Inutile de les citer mais vous trouverez les réponses vous- même sur un moteur de recherche( sur l’artillerie bien sûr).

       » Si tu as besoin d’une main secourable, tu la trouveras au bout de ton bras »

    • Affreux Jojo dit :

      De mémoire, oui. Il y a l’obus français qui est plus long et plus lourd (« 2 carreaux », à 43,750kg, un « carreau », une marque de couleur jaune sous le numéro de lot de l’obus, en forme de… carré, d’où son nom, étant équivalent à 750gr, la munition d’un lot à l’autre pouvant peser plus ou moins lourd et ce système de mesure des différences de poids allant de 1 à 4 carreaux). Et l’obus dit « américain », plus court et pesant dans les 42 kilos. Mais tirable dans la chambre d’un canon français. Je ne sais pas si c’est valable dans l’autre sens.

      Je suppose que les obus « smart » américains et « autres » qui repennent leur standard, sont tirables aussi dans nos tubes également, s’ils sont basés sur le principe « tire et oublie ». Après, je ne sais pas quelles améliorations peuvent exister aujourd’hui sur les obus des uns et des autres, et qui les limiteraient à un système d’arme spécifique. Les différences de poids à mon avis, sont gérables par les logiciels de gestion des feux à condition d’y rentrer leurs specs.

    • MP3 dit :

      Il y a des normes OTAN pour les canons d’artillerie.
      Un canon peut tirer différents types de munitions respectant un même standard de base, même si chaque munition a une balistique particulière.
      Je crois que les canons en 52 calibres comme le CAESAR tirent des obus qui sont plus profilés que ceux tirés par les canons plus anciens en 39 calibres (comme l’AU F1 chez nous). La vitesse initiale de l’obus est plus élevée, cela se traduit par une portée maximale plus grande, de l’ordre de 40 km pour le CAESAR.

      • Affreux Jojo dit :

        La vitesse d’un obus de 155 tiré par un AUF1, charge 7, c’est près de 900 m/s. Je serai curieux de connaitre la Vo d’un obus tiré par un Caesar, pleine charge. 😉

  4. Olivier dit :

    Quelle est la différence entre tir d’interdiction, tir d’éclairement et autres ?

  5. m2m dit :

    C’est une mission intéressante même si elle est limitée. On pourrait bien avoir trouvé là un moyen d’aider bien moins cher que le seul appui aérien. Combien de réflexions justifiées ici sur le coût des missions de Rafales? Il faudra faire le bilan à la fin (efficacité, coût), mais ça semble une piste intéressante. Avec tous les progrès en géolocalisation, communications, imagerie en temps réels (de drônes, de satellites), on devrait assister à un retour en force de l’artillerie, qui pourrait assurer une bonne partie des missions de bombardement confiés à l’aviation (qui par exemple, a besoin de forces spéciales pour désigner des cibles).
    Dans le même esprit de recherches de réponses à la question : comment faire la guerre de manière efficace et non ruineuse?, on pourrait imaginer aussi envoyer quelques hélicoptères Tigres en soutien de troupes de sol, pour tester, se faire la main, comme on le fait actuellement avec l’artillerie. Il me semble que les Russes en ont envoyés par exemple.
    Avions, artillerie, hélicoptères, voilà un « mix » qui permettrait de peser sur le terrain et qu’on pourrait se permettre.

    • Waernuk dit :

      Effectivement c’est moins cher que le soutien aérien, mais ça ne fait qu’une seule mission : l’appui feu. Pas de déco – seul le tir d’éclairement la nuit à la limite – pas de maintien de la supériorité aérienne …
      .
      Et cette mission, elle n’est pas réalisée dans les mêmes conditions : 20km au sol, c’est s’exposer à n’importe quel genre de représailles si on ne fait pas très attention, surtout avec des gens qui n’hésitent pas à se faire sauter eux même si besoin.
      Pire encore pour les Tigre, loin d’être aussi protégés que des mi-28 – par ailleurs les russes en ont perdu un, même s’il semble que ce soit de leur propre faute.
      .
      Je ne parle même pas de l’empreinte logistique de ces vecteurs, log qui doit elle aussi se retrouver près du front.
      .
      Il est facile, quand on est dans son canapé, de dire « allons y comme en 14 ». Mais il ne faut pas oublier les enjeux derrière.

      • MP3 dit :

        Votre référence à 1914 est ridicule, cela fait longtemps que l’artillerie que vous évoquez n’existe plus.
        1. Il s’agit ici surtout de missions d’appui-feu, la question du coût de ce genre de campagne à dominante aérienne mérite donc bien d’être posée, surtout quand on en voit le manque de résultats concrets.
        2. A partir du moment où notre pays s’engage contre Daech, on s’expose. C’est sûr que mettre des systèmes d’artillerie au sol c’est moins pénard que balancer des bûches depuis la moyenne altitude, mais il faut savoir ce que l’on veut. Si l’on veut VRAIMENT faire tomber Daech au Levant, il faut s’en donner les moyens. Les Syriens et les Russes n’ont pas repris Alep qu’avec des avions…
        3. Les hélicos cela pourrait se tenter aussi, c’est une prise de risque à prendre. On l’a bien fait en Libye.
        4. Quant à l’empreinte logistique, vous me faites rigoler. Combien de millions de tonnes de kérosène pour tout ce qu’on fait voler là-bas ? Combien de centaines de tonnes de munitions ? Un CAESAR a la consommation d’un camion, et un obus de 155 mm pèse 1/6 d’une bombe de 250 kg…

    • Thibaud R dit :

      Il me semble que le canon CAESAR, bien que déjà très précis ne possède pas le même degré de précision que des bombes tirées depuis un Rafale, ce qui est plus que nécessaire dans un environnement urbain, comme actuellement à Mossoul. Ces missions pourraient être assurées par des drones MALE, mais ceux que nous possédons (Harfang et Reaper) ne sont actuellement pas armés. Il pourraient être utilisés pour des missions de reconnaissances à la place des Rafales, mais il me semble que le détachement envoyé pour l’opération Barkhane représente à peu près toute notre capacité de projection de drones MALE (3 Reaper et 2 Harfang de mémoire). Quant aux hélicoptères d’attaques Tigre, nous n’en possédons que peu (55 encore une fois de tête) et les envoyer là-bas revient à prendre le risque qu’ils puissent se faire abattre, comme cela a pu se produire pour ceux des russes. Personnellement, je comprends que l’on puisse être réticent à envoyer des appareils à 28 millions d’euros en version HAP. D’autant plus, qu’il n’est pas impossible que Daech possède des armes type Stinger permettant potentiellement d’abattre nos hélicoptères…
      De fait, la doctrine actuellement employée ne me parait pas être insensée compte-tenu du type d’opération et des moyens qui sont les nôtres.

      • MP3 dit :

        Votre commentaire est un peu trop simpliste.
        D’abord, le canon c’est la permanence des feux, là où l’avion c’est l’intermittent du spectacle, même avec des ravitailleurs pour le soutenir en carburant.
        Les bombes tirées par les avions sont d’abord en général bien plus puissantes que les munitions d’artillerie.
        Elles sont aussi disponibles en quantité plus limitée sous les ailes d’un avion. Un Rafale embarque 6 munitions, un canon d’artillerie plusieurs dizaines de coups, et on peut lui adjoindre un camion de ravitaillement en munitions, ce qui porte la dotation au-delà de la centaine de coups.
        Les bombes guidées d’aviation doivent être guidées comme leur nom l’indique. Le laser permet en théorie la meilleure précision, mais c’est aussi un mode de guidage complexe à mettre en oeuvre, notamment en environnement urbain.
        Enfin, la plupart des bombes d’aviation ont des trajectoires aplaties (l’AASM fait exception mais 200.000€ pièce), ce qui contraint fortement leur emploi en zone urbaine, terrain caractérisé par la présence de constructions hautes. L’artillerie (mortier de 120, canon de 155, lanceur de roquettes guidées d’artillerie) peut envoyer ses munitions selon des trajectoires plus verticales, plus adaptées à l’environnement urbain.
        Les drones MALE ont autant d’inconvénients que d’avantages. Pour les inconvénients : c’est là aussi du guidage laser, l’emport en munitions reste limité, les domaines de tir des munitions sont plus réduits qu’avec les avions surtout avec les bombes… etc.
        Les hélicoptère d’attaque comme le Tigre cela peut se tenter mais il faut accepter de prendre le risque et il faut être prêt à mettre les moyens pour avoir un parc en état de combattre. Nous n’y sommes hélas pas prêts.
        Bref, l’état-major sait très bien ce qu’il fait.

      • MD dit :

        Je suis d’accord avec MP 3. Les trajectoires des missiles ou des roquettes air-sol sont trop tendues pour pouvoir être utiles en zone fortement urbanisée. L’artillerie de 155 mm ou de 120 mm n’est pas précise et la dispersion des coups force les troupes amies à prendre de larges marges de sécurité; mais une bombe d’avion supposée plus précise, par sa capacité de destruction ,(ou plutôt de sur destruction ), oblige a prendre les mêmes précaution. L’artilleur peut déclencher ses tirs en peu de temps après en avoir reçu la demande, et il peut facilement les renouveler s’il le faut. Il tirera de jour comme de nuit, presque par tous les temps , du moment que ses observateurs peuvent régler ses tirs. Il peut attendre , et il peut facilement changer d’objectif ou de munition . Il s’adapte donc plus facilement à la manœuvre des troupes appuyées.
        Les Israéliens, qui ont pas mal d’expériences récentes en matière de combat en zone urbaine , suivent de très près les combats de Mossoul .Ce qui n’est pas le cas pour Alep, peut-être parce qu’il lui serait difficile d’y avoir des observateurs ? Ils font actuellement un gros effort pour se doter de missiles sol-sol, et surtout de roquettes à guidage terminal par GPS ( ne devrait-on pas alors plutôt parler de missiles dans ce cas? ) de très grande précision ( de l’ordre de 10 m ). Voyez l’article suivant :
        http://www.ttu.fr/israel-preparatifs-contre-hezbollah/
        Plusieurs articles de journaux israéliens signalent que non seulement les dotations des unités d’artillerie israéliennes vont ainsi être modifiées , mais qu’elles recevront de nouvelles formations équipées de lance-roquettes multiples . Celles-ci prendront la place de quelques unités d’artillerie équipées en canons de 155 mm . Les spécialistes israéliens prévoient en effet que, dans un futur conflit, leurs avions et hélicoptères risquent d’avoir autre chose à faire ( ou peut-être aussi tout simplement que leurs appareils ne pourront peut-être pas intervenir dans la zone des combats ). Ils font remarquer que la trajectoire, la précision et la charge de leurs roquettes les rendent plus utiles que les obus de canon en milieu urbain ( et elles sont tout de même moins chères que des bombes d’avion) . Lisez par exemple cet article ( désolé, il est en anglais) :
        http://www.israeldefense.co.il/en/content/november-delivery-new-romach-system
        Il y a là une idée à exploiter pour utiliser les MLRS et nos LRU avec des munitions moins puissantes .

    • MP3 dit :

      L’artillerie est le type d’appui-feu qui présente le meilleur coût-efficacité, cela fait longtemps qu’on le sait…
      La décision politique d’engager l’artillerie est une prise de risque, plus importante que celle d’engager des avions qui bombardent depuis la moyenne altitude. Même chose avec les hélicoptères, c’est possible mais plus risqué que les avions.
      La combinaison des appuis-feu est ce qui produit le plus d’efficacité et le plus de flexibilité, on le sait aussi. Le détail du mix est variable, toutefois en général les appuis-feux dits organiques, artillerie et hélicos appartenant aux armées de terre, permettent de couvrir presque tous les besoins des troupes à appuyer, à condition d’en avoir assez. Comme on n’en a pas assez, on complète souvent avec des avions, qui peuvent repositionner plus rapidement de la puissance de feu, même s’il y a aussi avec eux des contraintes d’emploi qui sont notables (problématique carburant permanente, aspects météo, puissance des charges des bombes d’avion, complexité des séquences de tir notamment avec les armements guidés laser… etc).

  6. jai cruvoir dit :

    Pas beaucoup de canons tout ça.
    C’est pour permettre à la france de s’assoir à la table de négociation.
    .
    EI a tué plus de 300 personnes et on ne voit pas bien les résultat de l’arméee en Irak depuis 2015
    Même si notre President préfère les opération « Homo »

    • laurent dit :

      Quel mépris envers votre pays la France, toujours critiquer la France ses armées…. Les 4 canons CASER font bien évidemment parti d’un ensemble avec les avions français plus les forces spéciales.
      Je présume que vous n’êtes pas un patriote. La France est le deuxième contributeur de la coalition derrière les USA, et nos militaires font du très bon job.
      Mais bon continuez à faire du french bashing c’est la spécialité de certains ici, ils se reconnaîtront.
      Comme leur idole poupée russe marine lepen n’est pas au pouvoir qu’ils font tout pour qu’elle soit élue en 2017 ils font donc passer leur pays leur armée pour de la m####, ils font croire qu’on est les plus nuls ils rabaissent leur propre pays au ras du caniveau pour dire :
      « vous avez vu la France son armée c’est de la m#### » votez Marine et ça ira mieux promis on sera comme la Russie pays des libertés, pays du tiers monde 16 puissance mondiale c’est ça notre modèle!!
      Votez Marine votez Russie Unie vive la Russie! oups pardon votez FN vive la France!! »

      • Wagdoox dit :

        2 eme de la coalition us on compte pas les russes dedans. 14 avions et 4 canons super ! La France est censée protéger les chretiens d’orient (comme c’est le cas depuis François 1) c’est la Russie qui s’en charge. La France sous Hollande ne fait que de la figuration en usant la corde jusqu’au point de rupture. Pourquoi mettre les avions si loin si ce n’est pour les épuiser.

        • laurent dit :

          Wagdoox oui comme je disais vous faites parti de ces personnes qui méprisent leur propre pays leur armée en dénigrant nos soldats, vous n’êtes don pas un patriote. Et la France se bat aussi au Sahel contre des terroristes, ils sont sur plusieurs fronts.
          Mais bon vous êtes un bon patriote russe qui a la haine de la France, vous n’êtes donc pas un patriote français. Et moi en tant que patriote français je rends hommage à nos soldats qui font du très bon job.
          Et c’est la Russie de Poutine votre modèle? Ce grand pays plus grand que la France, plus du double d’habitants de formidables réserves de pétrole et de gaz qui est limite un pays du tiers monde? Sérieusement? Attendez je reprends mes esprits que je suis mort de rire. La Russie qui veut faire les gros bras avec les USA et qui ne dispose que d’un vieux rafiot de porte avions? D’ailleurs certains de ces avions se crachent dessus. Quant on repense aussi au Koursk, vive la techno russe! D’ailleurs les russes voulaient acheter le BPC, ils n’étaient pas foutu de construire ce genre de navire et c’était aussi pour disposer de l’excellent Senit et radar de Thales.
          Ha ouai vous remontez carrément à Français 1er, mais cessez votre délire. Et si vous aimez tant la Russie allez y vivre en Russie, mais bon c’est tellement plus facile de cracher sur son propre pays et glorifier la Russie tout en étant planqué bien confortablement derrière son écran à l’abris bien installe dans son confort d’occidental

    • v_atekor dit :

      Oui, il y a moins de canons qu’à Verdun, moins de chevaux et de baïonnettes aussi.

    • MP3 dit :

      Trop peu d’artillerie oui, en Irak comme dans nos régiments en France d’ailleurs.
      Ceci étant dit, on doit être les seuls en Irak avec les Américains à avoir engagé de l’artillerie. Cela a donc son importance.

  7. PE dit :

    Vous pourriez nous mettre une carte sur ce type d’article? Sur mobile c’est pas évident de chercher à côté.

  8. Croc dit :

    Il est étonnant que cette arme soit si peu utilisée au vu de ses performances annoncées ! Peut-on parler d’une « activité intensive » quand on dénombre 22 tirs en 9 jours ?

  9. Cimourdain dit :

    L’artillerie française ne doit pas compter le nombre d’obus mais comptabiliser en tonnes !!
    nous devons écraser sous les bombes la résistance arabe de Mossoul. Ce sera en plus, une belle réclame pour notre industrie et nos technologies.
    De plus, nous allons pouvoir réaffirmer devant nos alliés notre prééminences dans la régions.
    Ne nous voilons pas la face! Ce « daesh » me rappel tant, la révolte des patriotes indigènes(1881), à la fin du XIX siècle contre la présence de la puissances britanique! La révolte de Mahdi et l’apothéose , siège de Khartoum!

    Le temps avance, le lexique change, les drapeaux changent de couleur, les partis jouent avec les noms, mais le fond est le même.
    IL faut que l’on réaffirme encore et encore, que la suprématie Occidentale sur l’orient qui débute au XIX ne s’éteindra pas pendant ce XXI siècles, qu’ils s’arment, avec le drapeau nationaliste (les mouvement anti-coloniaux), qu’ils s’arment avec le drapeau rouge socialiste (poste colonialismes et le « tiers monde »), qu’ils s’arment avec les drapeaux religieux(islamisme), Nous resterons encore leurs maîtres au moins pendant ce siècle!!

    • OPdT dit :

      Vous me semblez bien belliqueux Monsieur.

      Par ailleurs, voudriez-vous d’un maître dans votre « jardin » ?

    • tintouin dit :

      Et vous en fumez combien tous les matins ?

    • Patrick dit :

      C’est surement ce que pensait Hitler concernant l’Europe et la France, aussi l’empire Ottoman concernant l’occident le siècle dernier, c’est aussi ce que pensait l’empire romain, grecs, hittites, mongoles, pharaons, aztèques et aujourd’hui l’histoire est une continuité à chaque époque.
      Concernant les opérations je suis certain que vous allez y aller en premier au front, j’espère bien que vous ne demandez pas aux autres de réaliser vos fantasmes à votre place.

    • Pathfinder dit :

      Commentaire pour le moins surprenant, mais nous vous laisserons défendre vos convictions.
      .
      Un détail peut-être, mais ce ne sont pas « les Arabes » qui sont combattus à Mossoul, mais les islamistes. Il y a de nombreuses autres ethnies concernées au sein de cette secte, et la lutte n’est pas limitée à une zone géographique. De plus, autre détail, vous noterez que de nombreux autres Arabes sont personnellement engagés dans le combat contre l’EI.
      .
      Quant aux Maîtres, ma foi, ceux-ci se donnent pour vocation de maîtriser, ou contrôler. Et vous aurez certainement remarqué que c’est un aspect qui se perd par ces temps…

    • Thibaud R dit :

      Cette politique militariste et suprématiste ne me parait pas être des plus adaptées à stabiliser la région, et à rétablir l’équilibre des puissances au Moyen-Orient (ce qui va également des intérêts de la France). A vous lire, l’opération américaine en Irak de 2003 représentait parfaitement les méthodes que vous préconisez. Pourtant, le résultat est bel et bien devant nous. Une déstabilisation massive de la région, avec le réveil de mouvements séparatistes de tout type (Kurdes, Sunnites, Chiites etc…). Tout cela sans parler du regain de puissance et d’influence des tribus de tous types venant mettre à mal l’espoir de rétablissement d’un Etat exerçant un minimum de contrôle sur son territoire pour les 30 prochaines années. Tout cela sans parler de la Libye où ce schéma peut également être appliqué.

    • MP3 dit :

      L’artillerie ne tire plus des tonnes d’obus depuis un moment, même si techniquement il est possible de le faire.
      On tire le nombre d’obus strictement nécessaire en fonction de l’effet voulu.
      Pour un pick-up ou un groupe de quelques individus qui pose un engin explosif par exemple, 3 ou 4 obus explosifs de 155 mm qui s’abattent de façon brutale (simultanée) suffisent. Cela fait moins de 200 kg de munitions.

      • Cimourdain dit :

        Vous, vous parlez en qualité de technicien, et vous avez raison. Moi je considère, que nous avons un gains politique, les tonnes représente ici une démonstration de la puissance sur le terrain, notre détermination, ce n’est qu’une posture.

        • Thibaud R dit :

          Vous parlez pour l’opinion publique, les chefs d’Etats étrangers savent quel est le rôle de la France dans ce conflit. Ce genre de coups de communication a peut-être un intérêt en politique intérieure, mais les diplomates, les services de renseignements et les chefs d’Etats impliqués sur ce théâtre savent ce qu’il en est réellement.

    • Cimourdain dit :

      Messieurs,
      Les événements des années 2000 et même 1990 ont plongé cette région, dans une situation qui rend infertile toute idée de nation et toute tentative(je n’affirme pas que les états nations ne verront jamais le jour laba, mais ils prennent du retard) de développement pour les nations de la régions (a part nos alliés-vassaux)
      C’est bien cela le grand bénéfice pour nous. Nous avons, pour ainsi dire, « annuler » le développement. Notre politique volontariste ou non à mis un terme au possible développement des puissance dans la région.
      Cela à été possible grâce à nos « pères » qui ont su découper la région pour la rendre infertile (aucun respect de l’histoire ni de religion, ethnie, etc etc) lors du traçage des futures frontières (et je pense que nous l’avons fait sciemment, en tout cas nos géographes connaissaient la réalité des rapports entre tributs et ethnies)

      Le bénéfice que nous tirons réside dans cette vérité « accessoire » de l’histoire. L’absence de dynamisme constructeur dans la région, nous laisse du répit pour en maintenir et limiter la sphère d’influence des tigres asiatiques.

      Alors, la France gagne t-elle ? oui et non, je penses plutôt que nos gouvernements n’exploitent pas assez la faiblesse de ces Etats mais nos entreprises font ce qu’elles doivent faire, c’est-à-dire elles chassent.

  10. revnonausujai dit :

    l’Arme des feux massifs ?
    le sous-lieutenant N.Bonaparte, du régiment d’artillerie de La Fère , doit se retourner dans sa tombe !

  11. Expression libre dit :

    Nous ne sommes pas à Stalingrad, l’artillerie en général a fait beaucoup de progrès technologique. Il s’agit ici de frappes ciblées à la demande afin d’éviter (si c possible) des dommages collatéraux. La nouvelle donne, c’est laisser faire les forces locales sur le terrain, après tout, c leur pays, et leur assurer un appui dans tout ce qui leur fait défaut. Et ceci, dans tout conflit,afin de ne pas passer pour des affreux colonialistes.(Même si bien sûr, il y aura des intérêts géostratégiques, les guerres sont toujours, je dis bien toujours, provoquées par des intérêts économiques, depuis la nuit des temps, je ne suis pas naïf….) Et dans le conflit présent,ne pas oublier que Les Arabes constituent un peuple fier et c tout à leur honneur.

  12. cambo two dit :

    Nous sommes là pour, prête nom au mot coalition,les US sont sur place avec moult Hotwizer etArcher 155mm avec obus Excalibur et aussi une demi douzaine de LRU, c’est vrai que deux tubes cela fait rire, quant on pense qu’en 14-18 ou a Koursk en 43 il y avait un tube tout les 5 mètres maxI sur plusieurs centaines de km et notre artillerie en 2019 sera de 77 césars et 13 lru pauvre France

    • Parabellum dit :

      Tout à fait . Ca devient debile côté puissance de feu. On tiendrait combien de temps dans un conflit de haute intensité et face à un ennemi ayant lui aussi de l artillerie…? On a une armee dont ce qu il reste suffira à peine à faire un défilé du 14 juillet…c est une seconde artillerie conséquente qu il faudrait avec lance roquettes multiples et longue portée..on laissera même peut être les cesar aux irakiens…et le calibre des blindés devient lui aussi sous calibre même si on nous vante le 40 me…un 155 fait un autre trou …les russes ont pulvérisé Alep mais ils ont gagné…nous on est devant mossoul pour des mois…qui croit qu on aura le moindre retour de ces opex supplétives des américains…?

      • MP3 dit :

        Oui notre artillerie ne pèserait vraiment pas grand chose dans un conflit de haute intensité, en dépit de la qualité de nos artilleurs (des vrais pros). Et oui cette arme a été particulièrement dépecée au cours des 20 dernières années.
        Le CAESAR est un système très léger, c’est une force mais aussi, dans une certaine mesure, une faiblesse (protection, capacité d’emport en obus, chargement manuel des obus…). Et on n’en a même pas une centaine, ce qui serait le minimum du minimum pour une armée comme la notre.
        Il doit nous rester quelques AU F1 mais on n’en fait presque plus rien.
        Et on n’a que 13 LRM modernisés ce qui est ridicule : même pas de quoi équiper un seul régiment qui en théorie devrait en avoir… 32. Les Allemands et les Italiens on ont deux douzaines chacun, les Anglais trois douzaines…
        Bref, ce n’est pas brillant au global, il serait bon de remonter en puissance dans ce domaine aussi.

    • v_atekor dit :

      Plutôt que de mettre un tube tous les 5 mètres, une bombe atomique fait les mêmes dégâts, plus rapidement et à moindre coût… Je suis toujours dans l’incompréhension face aux nostalgiques de Verdun et de Stalingrad. En 2017, la guerre contre l’Allemagne se résume à une toute petite dizaine de bombes atomiques. Le reste se résume à de la psychologie.

    • MP3 dit :

      Les Américains n’ont pas de canon de 155 mm en 52 calibres équivalent au CAESAR (canon monté sur un châssis de camion) dans leur inventaire.
      Ils n’ont pas d’Archer qui est un système d’artillerie suédois, ni de LRU qui une appellation française du M270 MLRS modernisé.
      Il me semble avoir vu sur des photos d’Irak deux types de matériels américains d’artillerie : des canons tractés de 155 M777, et des M142 HIMARS qui tirent des roquettes guidées.

    • Pascal dit :

      Et alors? en 1914 on faisait bien des charges de cavalerie contre des mitrailleuses par ce qu’on pensait refaire les guerres du passé.
      En 1940 combien de tubes le long de la ligne Maginot qui n’ont servis à rien face a un ennemi qui a choisit une tactique de mouvement et de puissance aérienne rendant l’artillerie héritière d’une guerre de positions sur une ligne de front totalement dépassée?
      L’artillerie n’est plus ce qu’elle était, tout comme la cavalerie, tout comme l’infanterie.
      Les exemples des guerres du passé ne doivent pas servir de modèles d’armées actuelles.La guerre ce n’est plus un paquet d’hommes avec des fusils à un coup qui s’entretuent et ou celui qui en a le plus l’emporte.Il suffit d’étudier l’impact des premiers chars sur les champs de bataille de la 1ère GM qui ont totalement remis en question la guerre.Vous pouvez avoir 500 hommes face a un char, leurs fusils aussi nombreux qu’ils soient, ne servent à rien.Aujourd’hui 1 homme avec un lance roquette a plus d’efficacité que ces 500 hommes de 14-18 face a un char.
      Le monde militaire évolue, les boucliers comme les glaives sont différents et la supériorité aérienne s’avère déterminante car toujours recherchée avant de faire évoluer des troupes au sol.
      La précision des armes a également son importance, ce n’est pas par ce qu’en 1944, il fallait une dizaine de bombardiers larguant 100 bombes pour détruire un pont, vous faîtes la même chose aujourd’hui avec un avion et une ou deux bombes, c’est beaucoup moins impressionnant, mais le résultat recherché (destruction du pont) est le même.
      Personnes aujourd’hui ne peut construire un avion moderne qui peut tenir la route face a l’adversaire, comme on construisait les avions de l’époque 39-45.Idem pour les chars, personnes ne sortira 2000 chars modernes par mois, d’autant qu’il n’y a plus un « arrière » qui peut respirer pendant qu’on combat à l’avant.Les avions n’ont plus 300km de rayon d’action.
      mais il ne faut pas oublier que le monde actuel, c’est celui ou la bombe atomique rend toute confrontation entre « géants » (principaux constructeurs d’armes) impossible ou très limitée.La grande guerre que certains évoquent comme un risque permanent, n’existe plus, soit on la porte chez les autres soit on laisse faire, mais personnes ne viendra envahir notre pays.

      • Intox dit :

        La détention de l’arme nucléaire ne préserve en rien d’un possible envahissement. Vous préjugez du fait que cela aurait lieu de la part d’un autre pays nucléarisé ? Mais pourquoi cela ne pourrait pas venir d’un pays non nucléarisé qui déciderait d’envahir la France d’une façon moins « pacifique » qu’elle ne l’est déjà depuis 40 ans ? A quoi servirait l’arme nucléaire dans ce cas la ? Quel président oserait l’utiliser sachant que cela causerait essentiellement des morts civils et choquerait le monde entier ? Que ferait alors l’armée classique française contre cet envahissement sachant qu’elle est tellement légère et peu armée et surtout si peu prête moralement à nous défendre ?
        Pour moi chaque année qui passe rend la France de plus en plus vulnérable et de plus en plus mure pour être battue dans une guerre asymétrique de grande envergure. L’arme nucléaire n’étant qu’un hochet qu’on agite, arme puissante mais inutile dans le sens où elle n’est pas utilisable pour gagner une guerre, mais juste bonne a être utilisé dans un dernier feu d’artifice apocalyptique d’autodestruction planétaire.

        • Pascal dit :

          Non pas du tout, vous avez un regard de la période guerre froide sur l’arme nucléaire, pour vous c’est soit rien, soit l’apocalypse.
          L’arme nucléaire n’est pas une arme juste destiné a faire un baroud d’honneur pour un apocalypse final.
          L’arme nucléaire n’est pas juste une arme qu’on peut utiliser uniquement contre d’autres puissances nucléaire.
          Vous connaissez beaucoup de pays qui peuvent envahir la France et qui n’ont pas l’arme nucléaire? donnez moi des exemples.Il ne sert à rien d’imaginer des menaces qui n’existent pas, dans ce cas faisons des plans pour se préparer à une attaque extra-terrestre.
          A force de prendre l’armée française pour une moins que rien, en raison de comparaisons avec des pays comme les USA ou le reliquat de l’armée rouge qu’on appel aujourd’hui l’armée russe, si ce n’est l’Inde ou la Chine a l’autre bout du monde, vous n’avez aucun pays sans armes nucléaire capables de projeter une force conséquente qui mettra en échec l’armée française sur son sol.
          L’arme nucléaire, elle est stratégique comme elle est tactique.Un rafale peut transporter une bombe nucléaire tactique qui va vite calmer n’importe quel pays qui aurait une telle volonté invasive.L’exemple Japonais, il est unique et il montre que l’on peut vite pousser un ennemi a abandonné une telle idée.
          Aujourd’hui il est inconcevable pour un pays d’en envahir un autre qui a une bombe nucléaire, il sait très bien qu’il ne pourra pas pousser le bouchon trop loin!
          La faiblesse de nos moyens conventionnels limite notre capacité d’intervention ailleurs dans le monde mais n’est en aucun cas une menace existentielle pour notre pays.
          Mais il convient également d’arrêter de penser que devant un événement militaire majeur, l’essentiel de notre effort ne repose que sur ce que nous disposons dans les inventaires et qu’on sera éternellement frileux pour attaquer des civils.La France augmenterait considérablement son budget et engagerait des commandes considérables de matériels.Les grandes armées ne se sont jamais formées par la paix, mais DANS la guerre.
          Un effort de guerre, ce n’est pas a ce quoi nous assistons aujourd’hui, qui reste un effort a la hauteur de la menace, mais un triplement du budget.Vous pensez que les américains en 1939, ils avaient une plus grande armée qu’en 1945?
          L’effort de guerre, c’est ce qui créer les grandes armées, c’est là qu’on active la conscription a son maximum.Ce n’est pas par ce que nous avons 100 000 militaires, qu’en cas de guerre, il suffira a l’ennemi de tuer 100 000 de nos hommes pour avoir défait notre armée, ce n’est pas par ce qu’on perd 200 chars que l’on ne disposera de plus rien, s’il faut rouvrir la construction de chars en injectant 2 ou 3 milliards on le fera et on fera tourner les usines jour et nuit pour produire tout ce que l’on souhaite, pour les navires, les avions c’est pareil, nous avons le savoir et le potentiel, en y injectant l’argent en masse, croyez bien que ça va produire et nous sommes pas dépendant de ce qu’on a aujourd’hui dans les stocks, nous ne sommes pas un pays qui doit acheter ses matériels à l’étranger et faire des stocks pour pouvoir durer en cas de problèmes d’importation, eux oui, ils ont un outil militaire limité car incapable de se renouveler indépendamment de leurs matériels principaux.
          Alors oui c’est vrai, nous ne sommes pas capables aujourd’hui de projeter 100 000 hommes à l’autre bout du monde comme le font les américains, mais quel pays peut le faire?
          Le monde a changé, les guerres ont changées.

    • Pascal dit :

      Les américains n’ont pas beaucoup d’artillerie en Irak.
      En 2019 on aura 109 canons de 155mm (77 caesar et 32 Auf1) et 13 LRU et ce modèle sera maintenu.Le programme prévu il y a 4 ans a changé depuis 2015, même si sur internet vous pouvez encore voir d’anciennes informations, elles ne sont plus à jour.

      • Expression libre dit :

        Assez d’accord avec vous sur vos deux derniers posts, il est prévu un Caesar blindé pour succéder au 155 GCT (AuF1). Sera-t-il commandé et à combien d’exemplaires? On verra…Mais vous savez, certains « experts autoproclamés » sur ce site réclameront toujours 1000 Rafale, 10 PA en oubliant que l’argent est le nerf de la guerre. Bref, on peut supprimer toute aide sociale, les écoles, les hôpitaux, les routes pour faire gonfler le budget des Armées…soyons raisonnables ds ce monde d’affreux. Un budget de la Défense à 2% du PIB , c raisonnable à condition de faire les bons choix, n’en déplaise aux fanas mili!

  13. Romain dit :

    Il y en a qui critique le fait de ne mettre que 2 canons. mais outre le fait qu’il y a surement de l’artillerie d’autres pays je vous rappelle que c’est une guerre urbaine. Pas besoin de stopper une brigade blindé en mouvement. On parle juste de viser un immeuble ou un carrefour par exemple et cela ne demande pas plus de quelques obus.

    • jyb dit :

      C’ est d’autant plus vrai que les irakiens n’investissen pas la ville massivement.

    • revnonausujai dit :

      s’il y a de l’arti US, pas besoin de nos 2 canons, si il n’y a pas, on s’emm.de à multiplier les positions et par conséquent les pbs de protection de l’unité et d’appro en munitions, ( ça serait pas très classe de voir un raid de L’EI se les payer !)
      si la seule finalité est de mettre 3 obus sur un carrefour, on demande aux avias US (reaper et A10) !

      • MP3 dit :

        Les Américains n’ont pas de canon comme le CAESAR – ce n’est pas une blague. Ils n’en n’ont en fait pas forcément besoin vu ce qu’ils ont par ailleurs : canons tractés, canons automoteurs chenillés, et surtout des bataillons de systèmes d’artillerie à longue portée (HIMARS et MLRS).
        Les avions et les drones sont incapables de faire le même job que l’artillerie.

        • revnonausujai dit :

          ça ne change rien au fait qu’une batterie, ce n’est pas seulement les canons et qu’il est stupide et dangereux de tronçonner ce qui devrait être le pion de manoeuvre indissociable.
          les canons ne peuvent non plus pas faire ce que font les avions et drones.
          l’artillerie atteint sa pleine efficacité par des frappes massives; si on veut faire dans la dentelle sur des objectifs limités, le moyen adéquat est JTAC + vecteur aérien.
          et je le dis sans animosité envers les artilleurs, j’ai porté l’écusson écarlate !

          • MP3 dit :

            La dentelle ? Des objectifs limités ? Vous regardez trop la télévision.
            Combien de centaines de tonnes de bombes d’avions sont déjà tombés sur l’Irak et la Syrie, vous pouvez nous le rappeler SVP ?

  14. Vince dit :

    Vraiment dommage tous ces AUF1 qui rouillent dans le désert Irakien. Ils auraient fait un malheur dans ce type de combat en soutien rapproché.

  15. Expression libre dit :

    Voici une des priorités de la Défense. Faut-il tout sacrifier pour s’offrir du volume?

    http://www.latribune.fr/technos-medias/en-2017-le-debut-de-la-revolte-contre-la-technologie-laurent-alexandre-628082.html

  16. Eliot Mess dit :

    Ouverture du deuxièmes fronts au nord, donc l’EI devrait bientôt implosé car ils sont à flux tendus. A moins que la ville ne soit pas assez cerné, et que troupes et ravitaillements continus d’arriver en soutient aux terroristes, sachant qu’ils arrivent toujours à recruter dans les milieux islamistes du monde. Mais Daesh est comme un élastique au bord de la rupture, et c’est quand il claquera, qu’il faudra lancer une vaste offensive pour les déborder et les réduire sans aucun répit. Déborder, encercler, réduire, détruire.

  17. Thaurac dit :

    Très bon repartage, assez chaud ,sur la reprise d’un quartier à Mossoul
    https://youtu.be/DfRYc02aSIQ

  18. jyb dit :

    @thaurac
    France 24, ils assurent pas mal.
    Sinon c’est toujours le meme bordel. faut chercher un moment avant de comprendre qui est le leader.
    pas de casque. ça discute. ça bouge…Et c’est quand même sur certains passages l’élite de l’armée irakienne ! J’ai jamais compris comment des séquences driller des dizaines de fois à l’entrainement peuvent etre restituées de façon aussi brouillonne.

  19. Expression libre dit :

    @MP3, vous n’avez pas tort, l’artillerie est complémentaire des autres systèmes. La qualité, oui, la quantité, non….(en tout cas, pas forcément…)