Les récents hélicoptères d’attaque russes Mil Mi-28-N ont bien pris part aux combats à Palmyre

Il ne faut pas s’y tromper : même si elle a désengagé partiellement les forces qu’elle avait envoyées en Syrie pour soutenir les troupes de Bachar el-Assad, la Russie dispose encore de capacités militaires significatives dans le pays. D’ailleurs, on a pu les voir à l’oeuvre lors des combats pour la reprise de Palmyre, alors aux mains des jihadistes de l’État islamique (EI ou Daesh).

Cela étant, en fait de désengagement, sans doute vaudrait-il mieux parler de « transformation » des forces russes en Syrie. C’est à dire que des équipements en ont remplacé d’autres.

Ainsi, si les bombardiers tactiques Su-34 Fullback, qui ont connu leur premier engagement opérationnel, ont pu rentrer en Syrie, c’est que, a priori, ils ont été remplacés par l’un des derniers hélicoptères d’attaque russe, en l’occurrence le Mil Mi-28N « Havoc B ».

En réalité, la présence, en Syrie, de ce type d’appareil avait été révélée à la mi-mars par des images prises sur la base aérienne de Hmeimim. En outre, l’on pouvait aussi y distinguer un Kamov Ka-52 « Alligator », un autre hélicoptère d’attaque de conception récente.

Toutefois, ce que n’est que le 31 mars que le ministère russe de la Défense a consenti à confirmer officiellement le déploiement de Mi-28N en Syrie… Et leur engagement dans les combats ayant permis la reconquête de Palmyre [voir vidéo].

Pour le coup, le Mi-28N a une puissance de feu redoutable dans la mesure où il emporte un canon automatique 2A42 Shipunov de calibre 30x165mm, de 16 missiles guidés anti-chars (ou 8 missiles à détection infragoure Igla-V), de nacelles amovibles de roquettes (80, 122, 240 mm) et d’un lance-mines. Cet appareil n’est entré en service qu’en 2006, après des années de développement, rendues souvent compliquées par des contraintes budgétaires.

Quand à la présence d’hélicoptère Kamov Ka-52, elle n’a toujours pas été confirmée par l’état-major russe.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].