Pour Daesh, les Français sont « plus dangereux » que les Américains

rafale-20140915

Dans le récent hors-série publié par Le Monde et France Infos sur le jihadisme, l’on peut lire un entretien très intéressant donné par l’anthropologue franco-américain Scott Atran. Ce directeur de recherches au CNRS et à l’École normale supérieure s’est en effet intéressé à la façon de penser des combattants de l’État islamique (EI ou Daesh) et surtout à l’idée qu’ils se font d’eux-mêmes et de leurs adversaires.

Pour cela, Scott Atran s’est rendu au Kurdistan irakien avec une collègue, Lydia Wilson, et Doug Stone, un général américain en retraite ayant servi en Irak sous les ordres du général Petraeus. C’est ainsi qu’il a rencontré des combattants kurdes et des jihadistes de Daesh faits prisonniers, à qui il a fait passer quelques tests.

Ces derniers ont ainsi mis en évidence que l’identité des jihadistes se confond avec celle de l’organisation à laquelle ils appartiennent.

Les jihadistes « n’ont qu’une identité, celle de leur groupe, pour lequel ils sont prêts à se battre et à mourir. Les groupes jihadistes se caractérisent par leur capacité à fusionner et par un ensemble de valeurs, ce qui les rend extrêmement puissants », explique l’anthropologue.

S’agissant de la représentation que se font d’eux-mêmes les jihadistes, les résultats obtenus ne sont pas surprenants : l’effet de groupe fait qu’ils se voient supérieurs à leurs adversaires sur les plans physique et spirituel. « Sans surprise, les combattants de l’EI pensent qu’ils sont très forts et que leurs ennemis sont faibles », a constaté Scott Atran.

Mais les jihadistes ne voient pas tous leurs adversaires de la même façon. Pour eux, les combattants iraniens (et sans doute chiites, par extensions) sont les plus sérieux. Quant aux Américains, ils les considèrent « physiquement forts et spirituellement faibles ».

Et les Français? Eh bien selon ce chercheur, les combattants de Daesh estiment qu’ils sont « plus dangereux que les Américains ». Et cela, en raison de la crainte qu’ils ont de l’aviation française.

« Lorsque nous écoutons les conversations de Daesh sur talkie-walkie, interceptées par les Kurdes, nous comprenons pourquoi. L’EI craint davantage les Rafale français qu’il surnomme les ‘pigeons noirs’, parce que leurs frappes sont systématiques », avance Scott Atran.

« Lorsque les Français bombardent, ils ne partent pas avant d’avoir atteint leurs cibles. En général, les Américains ne mènent qu’un raid et, souvent, arrivent trop tard pour frapper leur cible parce qu’ils doivent d’abord obtenir un accord juridique », a ajouté le chercheur.

À noter que les Rafale ne sont pas les seuls appareils engagés contre Daesh : les Mirage 2000D/N et les Super Étendard Moderninés (SEM) sont aussi très sollicités dans les opérations en cours.

107 commentaires sur “Pour Daesh, les Français sont « plus dangereux » que les Américains”

  1. La valeur des forces françaises n’est plus à prouver.
    Reste cependant la question de leur capacité à peser sur le cours des choses en particulier dans le cadre de coalitions.

  2. Apprendre à critiquer les sources :
    l’article du Monde et les données à propos de l’aviation française sont très étranges, surtout lorsque l’on sait que : 80% des frappes aériennes sont menées par les Etats-Unis et seulement 5% par la France… dont une bonne partie de nuit ou à bonne altitude sans donc qu’il soit possible d’identifier le pays largueur de bombe…
    je suppose que les combattants kurdes, pour bien se faire voir de l’opinion internationale et faire de la publicité déclarent la même chose aux journalistes canadiens à propos de l’aviation canadienne, ou aux australiens à propos des bombes australiennes ?
    Très dubitatif…

    1. Il me semble que notre participation a sensiblement augmenté depuis les attentats et est désormais plus de l’ordre de 10%. Cela reste faible comparé à nos collègues américains, mais on peut souligner que cela représente une augmentation de 100% 🙂

    2. Tout à fait d’accord. Ces prisonniers cherchent à plaire à ceux qui les interrogent. Du temps de la guerre froide c’était pareil avec les défecteurs qui venaient des pays de l’Est.

      1. @ Artaban,

        Si vous aviez mieux lu, vous auriez vu qu’il s’agit de conversations radios entre jihadistes interceptées par les Kurdes. Pourquoi chercher à plaire?

        1. Bof, il ne s’agit rien d’autre que d’une nouvelle (énième) illustration de cette névrose de l’échec qui ronge l’esprit Français… « Nous, les Français, bons dans quelque chose? Impossible! MDR! Moi on me la fait pas », etc, etc…
          C’est vraiment là qu’on constate à quel point le « hold-up mémoriel » opéré depuis 30-40 ans, qui coupe les Français de leur mémoire, réduite dès lors à une suite sans fin d’échecs, a été un profond succès de la part de nos amis et partenaires – et de leurs complices et compagnons de route frenchies.

          Sinon, en lisant 2-3 articles de la presse Anglophone en ligne sur leurs chouchous Kurdes, j’avais été surpris par des remarques « random » émises par des combattants Kurdes, qui dressaient brièvement mais sûrement l’éloge des avions Français, ou alors notaient que les dash-2-en-1 d’en face détestaient l’appui aérien Français, qui *descendait* bas et visait juste, lui.
          Tout ça, dans les derniers mois de 2015, et en répondant à des journalistes anglophones. Forcément, des mensonges pour « chercher à plaire aux Français », hein.

          1. Je suis tout à fait d’accord avec vous. Le principal échec de la France il est psychologique, ce phénomène qui fait qu’aujourd’hui on ne se croit plus capable de rien et tout ce qu’on fait est un échec. L’armée française quoi qu’on en pense est respecté à l’étranger (surtout par des gens appartenant au milieu militaire) l’exemple type d’un groupe de pensée du pentagone qui trouvait incroyable l’efficacité de l’armée française et notamment des GTIA (je n’ai malheureusement plus le lien).

          2. la plupart du temps ce sont les memes qui beuglent « on est chez nous » et se vautrent dans un partit financé par des banques russes…………………………………………

        2. Laurent,
          « conversations radios entre jihadistes interceptées par les Kurdes »
          Et transmises jusqu’à nous par des sources kurdes qui, elles, peuvent avoir intérêt à flatter les uns ou les autres et « interpréter  » les conversations interceptées à leur façon.

          1. J’ai des amis kurdes (non combattants et pas politiciens) sur place. Plusieurs m’ont dit que les avions français étaient les plus efficaces.
            Une Française qui suit la situation de près.

    3. J’ai eu la meme réaction , ils sont vraiment très fort physiquement pour pouvoir distinguer un avion d’un autre a très haute altitude ces barbus !

      1. Ils sont très fort en effet… Ils prennent des millions en dollars inventent des voitures robotisées pour des attentats, font des films de propagande comme à Hollywood, mais surtout ils ne savent pas ce qu’est une paire de jumelles….vous les prenez pour des arriérés ou quoi…. Ils savent très bien ce qu’ils disent et ce qu’ils font.

    4. C’est aussi le sentiment que j’ai eu à la lecture. Je ne doute pas de la précision et de l’efficacité de nos frappes, mais elles sont noyées dans l’ensemble des frappes alliées, voire éventuellement russes.
      Il faut avoir de sacré bons yeux, même avec des jumelles, pour identifier qu’un avion est français – et pas nécessairement un Rafale – volant probablement à 20 000 pieds pour éviter les missiles, et souvent de nuit !
      Je pense qu’il n’y à guère que les responsables de Daech qui peuvent éventuellement identifier qui est à l’origine des frappes en recoupant a posteriori les informations distillées par les états-majors avec les dégâts occasionnés.

      1. @ Caton et Yannick,

        Petite réflexion au passage : vous confondez quantité et qualité. Il est question d’attitude des pilotes français. Pas du nombre de frappes effectués par ces derniers.

        Et puis il n’y a pas besoin de beaucoup de curare pour savoir que cette substance est dangereuse.

        1. +1
          Il est rare que les USA ne larguent que quelques bombes et aussi question précision. Peut-être aussi qu’ils ont retrouvé des morceaux qui montrent qu’il s’agissait d’AASM?

        2. Je suis persuadé que les frappes françaises sont redoutablement précises et efficaces, mon doute est dans l’aptitude présumée des prisonniers de Daech interrogés à avoir pu identifier des frappes « made in France » au milieu de quantité d’autres frappes et de distinguer les « pigeons noirs » (pourquoi noirs ?) des autres oiseaux qui se bousculent dans le ciel.
          Je pourrais comprendre si nos aviateurs volaient bas et de jour, mais j’espère pour eux qu’ils ne le font qu’exceptionnellement.

          1. @ Caton,

            Justement : ce ne sont pas les prisonniers qui le disent. Ce sont les conversations radio interceptées par les Kurdes. La nuance est de taille 😉

          2. L’identification de l’origine des frappes aériennes est au contraire assez simple. D’abord les membres de la coalition ne tirent pas les mêmes cibles en même temps, et la France garde une certaine liberté sur ses choix. Ensuite le bruit de l’avion, même en altitude, est perceptible, et chaque avion a son bruit ; celui du Rafale est différent de celui d’un F-15, etc. (ceux qui vivent aux abords d’une base, d’un aéroport, ou dans une zone de passage comprendront). Enfin il est possible d’identifier clairement la silhouette d’un avion de chasse à la jumelle, même lorsque celui-ci vole à l’altitude d’un lignard. Les avions français, avec leur delta (exception pour le SEM), sont tout de même très reconnaissables. On peut aussi reconnaître l’action des brouilleurs, chez des combattants bien équipés…

            Bref, avec un peu d’expérience de terrain, j’imagine qu’un combattant, islamiste ou pas, doit savoir reconnaître ce qui vole au firmament, et deviner qu’une bombe tapant le sol non loin provient de ce qui volait quelques minutes auparavant ; sauf quand il s’agit de missiles de croisière.

          3. Vous les prenez pour des billes ? Se battre et reconnaitre les forces en présence, c’est leur quotidien.

            Croyez moi, quand on a des avions capables de raser un paté de maison qui passent sans arrêt au dessus de sa tête, on apprend rapidement à les reconnaitre, ne serait-ce que par le bruit que ça fait.

          4. … Et en lisant le web, ils peuvent aussi savoir qui a frappé, où et quand. Jdcjdr.

      2. … de sacrés bon yeux ou plus simplement des jumelles, si ce n’est du matos nettement plus sophistiqué, radars et autres… Ces ennemis qui ont pu conquérir la moitié de la Syrie et de l’Irak n’utilisent pas plus leurs yeux pour scruter le ciel qu’ils ne se battent à main nu pour défendre Mossoul…

    5. Très bon raisonnement. Je me laisse trop embarquer par le ton emphatique des articles. Merci

    6. D’ou vous sortait les 80 % de frappes US ? moi je crois surtout que les frappes US sont du vent !

  3. Je me permets de poser la question, mais c’est peut être une demande complexe: avez-vous plus d’éléments sur les contraintes juridiques qui rendent plus difficiles les frappes américaines que les frappes françaises?

      1. @billou : on parle ici du kurdistan irakien alors oui l’intervention francaise y est légale .

    1. Je n’ai pas la réponse, mais j’avais le sentiment que, justement, les américains n’avaient pas trop d’états d’âmes pour appuyer sur le bouton. Ce qui était un des motifs invoqué par la France pour garder la maitrise de ses objectifs et des décisions de frappes à partir de ses propres renseignements. En parfaite coordination harmonieuse avec ses partenaires, bien évidemment.

      1. Barack Obama, via Hillary Clinton, avait imposé un processus d’autorisation de tir assez contraignant, pour éviter au mieux les erreurs. Ce qui alimente régulièrement les critiques sur les réseaux sociaux ou les forums aux États-Unis (notamment sur Fox News).

      2. Au contraire. Dans la très grande majorité des cas récents les appareils américains ne lâchent pas une munition sans l’approbation en temps réel de toute une chaine en amont, y compris un conseiller légal. Peut-être que les officiers avaient l’autorité ces dernière années dans certains cas particuliers, comme les missions SEAD/DEAD au dessus de la Lybie, qui en général laissent pas forcément le temps de demander au sol si on a le droit de tirer, ou les missions CAS dont l’urgence est souvent manifeste, mais dans la majorité des cas les tirs sont soumis à autorisation. En France, j’en ai entendu parler pour la première fois pour les opérations des Tigres de l’ALAT qui opéraient depuis un BPC en Lybie, mais c’est peut-être plus ancien dans l’armée de l’air, l’obsession c’est la boucle de décision courte. Tellement courte qu’elle est en pratique réduite au cockpit. Pour autant que je sache (j’invite les gens plus experts que mois à me corriger ou préciser mes propos si je tombe à coté) à partir du moment où il est dans son appareil le pilote, ou l’officier en place arrière est considéré comme autorisé de facto à employer son armement. A charge pour lui d’en faire un usage raisonné. D’où l’impact disproportionné des sorties françaises dans l’opinion des djihadistes.

  4. Mince alors ! Notre Rafale est aussi excellent dans la guerre psychologique !!! … Vraiment omnirole cet avion !… 🙂

  5. Je pense que ce témoignage est à relativiser compte tenu du volume de frappe américain. Nos aviateurs ont beau être très bons (j’ai lu sur des forum ricain’ que leurs pilotes sont régulièrement impressionnés par le talent de nos aviateurs) on a largué 100 fois moins de bombe, généralement de moindre calibre etc….

  6. Y aurait-il comme une volonté de vouloir recréer l’ambiance convulsive du mois de novembre?
    Partout, l’accent est mis sur la position de la France, au centre de la cible:
    http://video.lefigaro.fr/figaro/video/attaque-terroriste-a-ouagadougou-au-moins-vingt-morts/4707611674001/
    Or, si je ne me trompe, ce conflit concerne tous les « ennemis de la religion » – que seuls certains sauront définir dans sa pureté incommensurable (!) À force d’étaler des catégories et des critères, on s’isole.

    1. Et pourtant les mecs de Molenbeek attaquent pas la Belgique, la Néerlande, l’Allemagne ou le Luxembourg. Allez savoir pourquoi …

      1. @Absha
        Pour brouiller les pistes. Parce qu’ils savent que les services ne collaborent pas si bien au sein des Etats, et très mal entre les Etats (…) La méthode est la même que pour les casses: on se prépare en A, on stocke en B, on passe par C, on casse en D et on se retire en E.
        .
        Vu que puzzle est quasiment impossible à reconstituer après-coup, cela nous donne une idée des difficultés de collaboration avant les raids!

  7. Si c’est vrai, ça fait plaisir ^^ les pigeons noirs hahaha c’est pas le plus flatteur mais on s’en contentera x)

  8. Tant dans l’armée de l’air que dans l’aéronavale et sans oublier l’alat, nos aviateurs sont excellents parce que bien formés et comptent sur eux-mêmes en priorité, i.e. la mission doit être menée quoiqu’il en soit de l’appareil et des moyens du moment. Quand j’étais en patrouille maritime sur atlantic, la pire des relève à craindre était celle des P3C orion US qui ne volaient jamais avec la moindre loupiote allumée dans le cockpit, tandis que nous étions capables, comme les canadiens sur leur Argus, de voler pendant 16h ou plus au sextant, à la pointe sèche et à la règle Cras dans des mers démontées à 100 pieds de nuit. (en 1970). C’est comme ça qu’on a pu mener la vie dure aux sous-marins soviétiques et sauver tant de vies humaines en SAR. Nos armées n’ont pas choisi de baisser les standards physiques et psychologiques pour recruter : les résultats sont là.

  9. Ça fait toujours plaisir mais on sait déjà tout ça. L’armée française est excellente mais c’est une armée d’échantillons : On sait quasiment tout faire dans le domaine militaire et on le fait souvent très bien, mais quantitativement ce n’est pas assez pour peser sur les événements.
    Au moins le potentiel est là, ce qui rendra plus facile une remontée en puissance s’il y a une volonté politique un jour.

    1. Oui… enfin, rappelons nous qu’il n’y a pas beaucoup d’armée de notre niveau, dans le monde, que cela soit en qualité ou en quantité (même si je pense qu’il faudrait augmenter les effectifs, pour tenir dans la durée), tout de même…
      .
      Et, voyez un peu les résultats de nos forces militaires sur la bande saharo-sahélienne, ils sont infiniment plus probant que les résultats de toute la puissance militaire étasunienne en Irak jusqu’à présent…
      .
      Alors arrêtez un peu votre défaitisme…

  10. Que l’armée française soit efficace au grand dam de certains (voisins européens jaloux, français adeptes du déclin pour des raisons politiques ou bêtement psychiques) on le savait déjà. L’important, comme cela a déjà été dit, c’est que le potentiel soit là et avec le regain d’intétêt pour la chose militaire de la part de jeunes, c’est rassurant. Imaginons le désarroi de tous les donneurs de leçons si après avoir totalement ignoré l’importance de la croyance religieuse dans le phénomène djihadiste, ils réalisent que les forces de sécurité attirent et montrent leur compétence. Zut alors, ce ne serait plus l’écolo-pacifico-zadiste ….qui serait le nouveau modèle !

    1. Etre antimilitariste et pacifiste n’est pas contradictoire avec la volonté de participer à la défense de la France car la société civile doit se différencier de la société militaires par ses règles et ses valeurs
      et ne pas être militarisée…Pour le pacifisme considérons que la guerre n’est pas une fin en soi mais l’ultime recours … Actuellement sommes nous en guerre? Surement contre l’islamisme radical mais avec quels alliés?

  11. Pour moi l’info principale dans cet article c’est que, semble-t-il, les Kurdes n’assassinent pas leurs prisonniers. Si c’est vrai ça leur laisse une chance de gagner la guerre car leurs ennemis, espérant survivre à la captivité, ne se battront pas jusqu’à la mort.
    Du moins cet article nous apprend que les Kurdes n’assassinent pas leurs prisonniers avant que les journalistes soient partis. Après le départ des journalistes, on ne sait pas.

  12. La qualité de nos pilotes et de nos avions n’est plus à démontrer, mais là il faut féliciter également la DGSE. Apparemment, ils sont arrivés à émettre sur la fréquence des djihadistes 😉

  13. et si ils avaient des taupes dans les pc de la coalition;un petit coup de thuraya c’est vite fait

  14. Pour l’Irak les ROE (règles d’ouverture du feu) américaines sont visibles ici : https://wikileaks.org/wiki/US_Iraq_Rules_of_Engagement_leaked
    Elles n’ont pas pas beaucoup varié depuis 2008, à savoir :
    – la cible doit être identifiée et confirmée comme militaire
    – le bombardement des monuments, mosquées et hôpitaux est interdit
    – tout ce qui amène une probabilité de plus de 10% de dommages collatéraux (pertes civiles) requiert l’autorisation préalable du SECDEF (Secretary of Defense), le ministre de la Défense US.

    Dans la pratique, Daesh planque ses dépôts de munitions sous les hôpitaux ou les écoles publiques (à Raqqa notamment), tient ses réunions tactiques dans les mosquées, et les combattants se déplacent entre ces différents bâtiments par des galeries souterraines.
    Ce qui fait que les bombardements US c’est surtout du ‘génie civil’ (on casse du béton vide).

    Les français ont leurs propres règles d’engagement, sauf si la mission est sous commandement US de la coalition.

    p

    1. Par ailleurs les interventions aériennes des français sont assez souvent du CAS (appui feu des troupes irakiennes au sol) – et là, c’est de jour, à plus basse altitude et tout le monde voit bien qui c’est : les F-16, A-10, F-18 n’ont pas d’aile delta, seuls les M2000 et les Rafale en ont …

  15. je pense qu’ils veulent tout mettre sur le dos de la france, pour éviter les attaques dans leurs pays. il n y a pas de bon ou de mauvais, tout le monde doit participer pour sauver les milliers des gens se font massacrer tous les jours

    1. tu as bien vu, faut pas accpeter d’etre les seuls plus méchants, c’est un piege à c..

  16. Ce que disent les prisonniers au sujet des bombardements ricains et l’attente de l’accord est flagrant sur certaines vidéos, sur youtube.
    Et ça fait rager; exemple:
    Un camion avec 2 gars devant et 5 gars assis derrière, qu’on voit très bien, auparavant, ils avaient rentrés des armes dans le camions;On entend les baratins nasillards du pilote qui cadre le camion, celui ci s’arrête, les gars descendent et s’éparpillent , enfin le pilote tire, sur un mec, les autres égaillent dans la nature;
    J’enrageais, mais c’est pas la seule, ils loupent des tas de bons coups et c’étaient pareil en Afghanistan, des talibans rassemblés, un vrai carton, rie, l’ordre de tir arrivait quand ils s’étaient tous éparpillés, le pilote doit rager!

  17. A mon avis cet article n’est pas très crédible. Entre les Américains et les Russes, il y a quand même beaucoup plus à craindre.

  18. DAESH,dans le cadre de sa diversification financière a peut-être un portefeuille d’actions Dassault aviation!

  19. Étonnant les US attendant un accord pour frapper ….leurs ROE sont beaucoup plus permissives….

    1. @goetz von berlichingen :
      Nous ne sommes plus dans le cadre de l’intervention US de 2003/2011.
      Les autorités irakiennes sont même depuis devenues très méfiantes et défiantes pour ne pas dire réticentes (comme pour l’appui d’Apache US à Ramadi…) vis-à-vis de l’aide US depuis 2014.

  20. J’ai l’impression que les « pigeons noirs », si jamais ce surnom existe, concerne plutôt les SEM avec leur profil reconnaissable et leur peinture plutôt sombre …

    1. Les SEM sont pourtant loin d’être les plus présents sur terrain par rapport aux Rafale et Mirage 2000 …

  21. je suis heureux de lire ça! Mais vu le faible nombre de bombardements que notre armée effectue, je suis perplexe (je rappelle que 80% des bombardements sont américains)

  22. Je croyais que les règles d’engagement américaines étaient plus souples… L’avant dernier paragraphe me laisse dubitatif, et les américains sont plutôt du genre à ne pas lâcher leur morceau, surtout quand leur flotte de ravitailleurs leur permet d’assurer la couverture d’une région pendant des heures.
    Et je ne parle pas des drones, ou de la part écrasante des frappes US par rapport aux frappes françaises. Cela dit, ce blog (ou celui de JD Merchet) avait déjà souligné lors des frappes en Libye l’exaspération des libyens quant à la précision des frappes françaises.

  23. Si l’article dit vrai, c’est une victoire symbolique pour la France.
    Cependant on ne pouvais plus douter de la qualité des pilotes tricolore depuis les confrontation contre les f35/f22.

    1. Il n’y a jamais eu de quelconques confrontations avec le F-35.
      Ce qui reste dommage, par ailleurs 🙂 ….

  24. Bon , les Kurdes n’ont la possibilité d ‘ecouter que les louanges faites aux français ,les autres operations que l’EI declenchent même contre les Kurdes ces derniers n’en ont aucunes connaissance , les daesh n’emettent en clair que quand ils flattent ,le reste c’est SUCRE comme disent les enfants ??????????????????

  25. Il y en a qui croit à cette communication (grossière et voyante) venant d’une enquête purement américaine, ce qui devrait plutôt leur mettre la puce à l’oreille en définitive, mais non, ils subissent l’imprécation à quatre pattes. Quid de la com et d’une enquête purement française, on délègue notre sécurité? Et surtout, où est la cohérence tactique entre le ciel et le sol?
    Une guerre larvé comme en Libye, alors rien de très précieux pour notre sécurité, ou pour rassurez les français, juste de l’autosatisfaction ridicule et non avenue de nos politiciens vendu aux wahhabites intouchables, conditionnant l’opinion publique par des sondages TRES encadré, qui ne disent pas de vérité! J’ai vu une interview d’adolescents français sur les attentats de 2015, et je vous garantie qu’ils ne plaisantaient pas comme ici sur ce blog, ils sont très inquiet et très sérieux sur le sujet, et même Mr Goya ne les a pas vraiment convaincu. Normal, ils ont beau être jeunes, ils savent malgré tout comment on fait la guerre en vrai contre un état terroriste, chose que nous faisons d’une manière plutôt détourné et étrange au vu des expériences passés et historique. Certain gradés devraient retrouver le chemin de l’école pour se souvenir de qui on est, cet-à-dire pas tous abruti. Enfin tout comme les terroristes qui revendiquaient les attaques contre la France, et qui ont étés tués par des frappes « américaines », les enquêtes psycho-sociologique viennent également des américains, très bizarre, enfin je n’ai pas le temps de disserté là-dessus, mais il y a des explications très simple et très limpide à ceci.
    Sinon je vois pas l’intérêt de croire à ces infos, on sait tous que l’on aurait pu détruire l’EI depuis longtemps, et cette manip américaine n’a pour but, que d’empêcher les français de venir faire la guerre au sol, mais aussi et surtout de cacher le pourquoi la France est visé en priorité, et pas les russes ou les américains, faisant croire que La France bombarde plus méchamment. Faux, faux, faux, et encore!!! Je précise car cela abonde dans le sens des terroristes, et naturellement je n’ai pas envie que des attentats recommence dans mon pays…Comprenez-vous????
    Leur idée c’est que l’EI a une utilité, et que donc il est en réalité pas question d’éliminer Daesh. Et pour les règles d’engagements ici en question, c’est une vaste farce, et beaucoup sur le sujet on plongés la tête la première dedans.
    Je rajouterais en apparté que l’avantage des livres, si on veut s’intéresser vraiment à la stratégie et à la tactique, par rapport aux infos du net, c’est qu’ils traitent d’un sujet de A à Z, alors que sur le net on a que des bribes, voir un maelström d’infos, et qui ne permet pas d’assoir un raisonnement disserté précisément. Si on discute juste pour dire qu’on est les plus beau, les plus forts, les plus riches, on va pas chier loin, comme en 40 quoi…

    1. @Tripes à la mode de Caen :
      .
      Il semble que vous subissiez l’imprécation à quatre pattes des djihadistes qui désigneraient selon vous, la France comme leur cible prioritaire :
      « … je n’ai pas envie que des attentats recommence dans mon pays… »
      .
      Suite aux nombreux attentats qu’a connu la France, votre commentaire témoigne en effet de la terreur que vous inspire daech, mais c’est précisément ce genre de réaction irrationnelle ou de peur-panique qui « abonde dans le sens des terroristes ».
      L’organisation daech entend bien tétaniser les populations européennes qu’elle vise avec ses attentats et donc d’inciter la France à se retirer des opérations militaires en Irak, Syrie et BSS.
      .
      Si vous croyez sérieusement que daech considère la France comme son ennemi numéro sur le théâtre des opérations en Irak et Syrie, observons que vous sous-estimez ces djihadistes. Et la mauvaise estimation d’un ennemi alors sous-estimé fut l’ingrédient essentiel de la défaite de 40 entamée en 36 avec la « remilitarisation de la Rhénanie ».
      Vous prenez vraiment les djihadistes de l’EI pour des abrutis finis si vous pensez qu’ils considèrent la France comme leur ennemi numéro un sur le plan militaire.
      .
      Après avoir lu, depuis plus d’un an et demi, de nombreuses critiques venant aussi bien des kurdes que des troupes de l’armée irakienne au sujet du manque récurrent de précision des frappes US souvent mal coordonnées avec les troupes au sol, je ne doute aucunement de la réalité des faits mentionnés au sujet des frappes françaises.
      Mais celle-ci ne restent qu’un épiphénomène à l’échelle du conflit et si vous relisez attentivement l’article ici présenté vous relèverez que ce sont les iraniens, puis les américains, donc avant les français que l’e.i. considère comme ses principaux ennemis.
      .
      Vous parlez beaucoup pour finalement ne rien dire ou vous tartinez beaucoup votre unique argument qui ne repose sur rien d’autre qu’un faisceau d’intuitions conclu par :
      « enfin je n’ai pas le temps de disserté là-dessus, mais il y a des explications très simple et très limpide à ceci. »
      Plutôt que les français, sur le terrain des opérations, ce sont les iraniens que l’e.i. considère comme ses ennemis n°1. Et cette déduction est on ne peut plus évidente du fait que l’Iran est la puissance étrangère la impliquée au niveau des combats au sol aussi bien en Syrie qu’en Irak. Et c’est bien là qu’est le danger pour l’e.i.
      .
      Votre thèse d’une désignation de « la France comme ennemie n°1 » par daech et donc selon vous téléguidée par les américains comme une diversion pour désigner notre pays comme cible n°1 des djihadistes avant les USA, s’écroule.
      .
      « Sinon je vois pas l’intérêt de croire à ces infos, on sait tous que l’on aurait pu détruire l’EI depuis longtemps, et cette manip américaine n’a pour but, que d’empêcher les français de venir faire la guerre au sol, … »
      .
      Comparé à l’Irak de 1991, au Kosovo de 1999 et à l’Irak de 2003, ce conflit contre l’e.i. reste (pour les occidentaux et les russes) un conflit de basse intensité au regard du faible nombre de raids effectués en plus d’un an et demi.
      Et au regard des relatifs moyens déployés et des pertes enregistrées par la coalition, le résultat reste encore positif sur le constat du fort recul de daech en Irak.
      .
      Si plus de moyens avaient été mis en place peut-être que ça irait plus vite, mais rien ne permet de dire que daech serait à ce jour détruit. Là encore, en refaisant le monde avec des « si », vous exprimez une intuition qui ne repose sur aucun raisonnement concret.
      .
      En fait, si depuis le début des années 90 (avant même la création de l’e.i.-daech »…) avec les « g.i.a. », puis « al-qaida », « a.q.m.i. » et les différents groupuscules de la BSS, sans oublier le « boko haram »; la France reste une des cibles (non-pas « la cible »…) prioritaires du terrorisme islamiste, observons que chacun de ces groupes a une motivation particulière pour s’en prendre à notre pays.
      Et on ne saurait relier la pluralité de ces menaces à une seule et même raison et donc encore moins à la « volonté omnisciente et au pouvoir transcendantal de la Maison Blanche ».
      .
      Certains intervenants auraient d’ailleurs plutôt évoqué les « sionistes », « Israel » et « Tel Aviv », pour développer l’énoncer d’un tel complot contre la France.
      Néanmoins s’il existe une caractéristique sociétale ou concept important lié à la société française qui puisse réunir toutes les mouvances islamistes contre la France, c’est celui qu’elles ressentent comme leur antithèse : la laïcité.
      .
      .
      .
      Je rajouterais en aparté que si on veut vraiment s’intéresser à la stratégie et à la tactique, l’avantage de lire des livres permet de s’instruire; et que s’il est acquis ou compris, de retranscrire ce savoir pour argumenter et développer un raisonnement que l’on peut transmettre sur ces sujets.
      Aspects à côté desquels vous passez sur votre commentaire…
      .
      Évoquer une littérature pour ne faire que suggérer qu’on en maitrise le contenu afin d’affirmer une crédibilité qui ne repose finalement sur rien d’autre, est pathétique. C’est en tout cas ce que confirme la lecture ici, de vos affirmations qui ne reposent pas sur un raisonnement mais sur un faisceau d’intuitions.
      .

  26. Je comprends pas les coms sous ce fil de dial. Laurent Lagneau se casse le cul à faire un post sur la mentalité du combattant standard de Daesh et vous partez dans des discussions franchouillardes.

    Les infos à retenir:

    – Le combattant standard de daesh tombe dans le travers classique du combattant: se prendre pour un soldat d’élite. En soi c’est une bonne nouvelle: cela veut dire qu’il est manipulable et que lui infliger une blessure narcissique grave, telle qu’une défaite humiliante, mais pas forcément décisive au sens clausewitzien, peut considérablement réduire l’estime qu’il a de soi, son assurance et donc sa combativité.

    – Ce combattant standard éprouve ce sentiment de supériorité à travers le groupe, d’où question: faut-il traquer le combattant de Dash en tant qu’individu – chercher à mettre un nom sur un visage, autrement dit l’approche de police judiciaire danbs la lutte anti-terro – ou faut-il attaquer le groupe de combat? Et là, c’est de l’approche militaire: on cherche à détruire la section, la compagnie, la bataillon, etc. Littéralement, on ne fait plus dans le détail.

    – Le combattant standard de Daesh est un fantassin: il a peur que le ciel lui tombe sur la tête et éprouve une crainte-fascination pour l’arme aérienne. Il faut alors savoir si cette crainte est structurante ou non. Si elle l’est, on a un accès direct à son mental de combattant et on peut deviner ses tactiques. Si elle ne l’est pas, on peut faire en sorte qu’elle le devienne.

    Ex: la crainte qu’inspirait l’aviation alliée aux troupes allemandes était telle qu’elle modifiait leur comportement tactique d’une façon qui, en réalité était structurée. L’étude du comportement des troupes qui agissent sous forte contrainte aérienne vous renseigne sur leur tactique.

    L’arme aérienne est un truc qui s’utilise pour provoquer des effets variés: certains sont purement matériels (destruction d’une cible avec une bombe qui fait boum!) d’autres sont plus subtils. Là on parle des effets subtils et pas du fait que le monde entier nous envie notre armée (ce qui est évidemment indiscutable selon moi, tant nous sommes excellents dans ce domaine, comme en atteste notre histoire glorieuse, allonz’enfants-de-la-patriii-iheu-le-jour-de-gloirééétarivé, etc).

  27. Si tout ce qui est dans cet article est exact, l’important est le résultat en l’occurence, le reste n’est que littérature. Ce serait donc une très bonne nouvelle, tenant compte du fait qu’au delà des doutes ou sans doutes, l’armée française est d’un grand professionnalisme. Il n’y a qu’à observer l’extrême efficacité de ses dernières interventions. Bravo à nos soldats et à leurs chefs. Qu’on continue comme ça. La France a besoin de son armée.

    1. L’armée française est au top, là n’est pas le problème, c’est surtout l’appréciation des rapports de forces qui doit être à la hauteur, avec les intérêts de la France qui sont plutôt en question…

  28. « Pour Daesh, les Français sont « plus dangereux » que les Américains »???

    🙂

    Je l’ai toujours dit: Le capitaine Pedalo cache son jeu… En réalité, c’est un foudre de guerre!!!

    🙂

      1. Il vaut mieux ne rien avoir à dire que venir se vanter d’être « la terreur des jhadistes » lorsque l’on sort un Rafale tous les 4 jeudis du mois alors que les Russes et les Américains les bombardent à longueur de journée!!!

        1. J’ai l’impression que nous on est plutôt du soir ….
          et vous les Suisses …vous faites toujours les poses à midi les jours où vous volez…?

        2. @Suissitude :
          Votre comparaison numérique des missions avec russes et surtout américains est hors propos au regard des moyens respectifs engagés sur le terrain.
          Il est ici question d’efficacité avec une comparaison qualitative qui distingue les français au sommet du podium contre daech.
          .
          Du reste, autant tout simplement vous taire si vous n’avez à dire …

        3. Pauvre Suissitude … Toujours sa frustration …
          “Un des moyens d’extirper la frustration est sans doute la dérision.”
          Y. Chahine
          Vous devriez essayer ! 😉

  29. Ce commentaire à mon sens traduit plus une propagande et une « formation » djihâdiste faisant de la France l’ennemie numéro 1 dans cette guerre régionale autour du bassin méditerranéen.
    Le reste, avec tout le respect que l’on doit à nos aviateurs évidemment , n’est peut être que « déformation professionnelle « …

    1. @Ob :
      Il ne s’agit ici que de la situation en Irak…
      Que les pilotes français soient plus précis dans leurs frappes aériennes en Irak que les américains, ne fait de la France l’ennemie n°1 de daech.
      C’est l’Iran qu’ils craignent le plus et même de loin…

      1. Face à l’Occident , dans la guerre terroriste de Daesh, la France semble l’ennemi numéro 1. Ils ne le cache pas d’ailleurs .
        Les États-Unis ne sont pas une cible pour eux . Trop à craindre des représailles , trop loin , trop compliqué…
        On comprend que pour Obama Daesh ne soit pas une menace existentielle ….pour eux .
        Ce n’est pas le cas pour nous , car nous sommes effectivement comme dit Gilles Kepel le « ventre mou » de l’Occident.
        On est pas dans le secret mais face à ces types ils faut être prêt à tout, à utiliser toutes nos armes .
        Et ne compter que sur nous et des alliés arabes dont les renseignements seront probablement plus précieux que l’extraordinaire contribution européenne, Angleterre à part (mais bon , c’est pas l’Europe ..).

  30. l’étude dont parle l’article n’est pas très précis, mais l’on parle du territoire syrien.
    les américains frappent en irak essentiellement, en laissant aux russes et français le champ de bataille syrien. le ratio est complètement différent en syrie.
    si comparaison a lieu, elle devrait se faire entre frappes russes et frappes françaises.

    1. @jyb :
      Les français ont frappé et frappent majoritairement en Irak.
      La Syrie n’est au menu que depuis 2015, mais malgré ça les opérations françaises se déroulent essentiellement en Irak pour l’appui au sol des kurdes et des troupes régulières irakiennes…

    1. C’est justement pour ça qu’on est une menace majeure pour eux : on les a chassé du Mali, on les traque au Sahel, on les bombarde en Irak et en Syrie, on forme les kurdes, on aide les pays africains contre Boko Haram, on envisage d’intervenir en Libye, on file des armes au Liban, on leur envoie notre unique porte-avion, le COS zigouille leurs terroristes à Ouagadougou, on les ridiculise dans Charlie Hebdo, on défend la laïcité, etc… tu m’étonnes qu’on les emmerde un max !

  31. Pour aller contre mon dernier commentaire , je viens de lire sur le site du ministère de la defense qu’en 15 jours environ l’aviation française avait fait 48 frappes d’opportunités, en support rapproché aux forces irakiennes . C’est pas si peu quand même, et il est effectivement pas dit que les américains et les britanniques en pratiquent beaucoup plus .

    1. Les britanniques n’ont pas actuellement les moyens de faire plus que la France en Irak.

      1. Actiellement ils ont 20 appareils à Chypre environ plus à peu près 10 drones armés . Rajoutons à ça les MRTT et un nombre important d’avions espions.
        C’est un dispositif qui n’est pas moins puissant que le notre , meme avec le GAN.
        En plus une fois le PA à quai, je serai pas étonné que les Rafales M deviennent « chypriotes « …

      2. J’ai lu les commentaires du ministre britannique de la defense et je les ai comparé à ceux du ministère de la defense: les anglais frappent deux à trois fois plus que nous et leurs moyens de renseignement sont sans aucune mesure

  32. Pigeon, oui, mais noir et donc du côté obscur de la Force ! Qu’on se le dise !

  33. J’ai quand même tendance à accréditer ces dires.
    Chez moi, des Rafales, j’en ai entendu des tas. Sud/Nord en radada sur la vallé du petit Morin. Mais vus que deux fois. 1 en lisse, 150 noeud maxi, pod recco, aoa 45 degrés, plein moteurs et tout en lacets.
    Le pilote a dû rentrer avec des crampes aux mollets.
    Le lendemain c’était un défilé de Rafales. et pendant des mois, au moins 1 par jour.
    Impossible de les voir. Trop vite trop bas. Mme pas le temps de sortir dehors en courant et paf : déja barrés !
    Sauf si par chance tu es déja ds le jardin qd il déboule.
    Les 2000 je les aimes, mais pour les voir, j’ai le temps de changer de chaussures et de sortir vite..
    Les rafale dans mon coin vallonné (mme si je les entend plus depuis la Syrie) pédalent bien plus bas et beaucoup plus vite que les 2000. genre – de 50 m et +1000 Km/h.
    Dans ces conditions, tu t’imagine : heureusement qu’ il était pas là pour toi.
    T’entends à peine le moteur que la Gbu est déja là, Poum…

  34. 5% des pertes à peine de Daesh sont à rapporter à la France.
    Et avec ça , on est l’ennemi numéro 1.
    Guerre asymétrie ….et vise et versa …

  35. Franc maçonnerie du grand orient. C’est tout. c’est fou, c’est honteux et vous tentez d’intellectualiser le débat.
    Cela me parait totalement dénué de bon sens et rester a la hauteur de discutions de foyer ou bistros. C’est un phénomène tout a fait normal, il est très difficile de pouvoir concevoir comment et pourquoi notre monde est dans la phase la plus insupportable de changement idéologique. C’est très humain d’essayer de rationaliser ce qui est déjà malgré nous engagé. Les « citoyens » ne sont ni rien ni personne. On tente de nous endormir avec des manipulations débiles et abjects de la part des médiats qui sont le relai des politiques de crotte, qui, eux, sont le relai des francs maçons, puisqu’ils obéissent et sont en place ces personnes sectaires qui ont un objectif avec leurs croyances tout aussi effrayantes que ce qu’ils ont créé, je parle des folles lois anti français de souche. Ils ont méticuleusement manipulé les simples d’esprit avec des discours débiles en nous faisant culpabiliser sur notre possible pseudo racisme et notre pseudo égoïsme, en inventant des émission de TV afin de lobotomiser les TV spectateurs simple et de bonne foi, cz qui a eu pour conséquence de diminuer le niveau intellectuel des français et de les amener a voter, sans rien comprendre, parce qu’a la base rien est rationnel et rien est fondé. Nous avons rie a gagner à nous effacer devant ces mortels qui souhaitent la mort des cultures et des identités en y mélangeant n’importe qui avec n’importe quoi. L France et les français de souche, sont une histoire dans laquelle je me reconnais. Évidement il y a des exceptions de personnes issues de l’étranger, certain ont gagné leur intégration. Mais que faire des autres migrants économiques et fainéants qui viennent chercher nos enfants, le fruit de notre travail et celui de nos ancêtres mais surtout sans rien faire et en nous imposant leur folie pseudo religieuse. MDR, quelle farce !!! ainsi que des grands manipulateurs de MASSES. Les Frangins veulent depuis la nuit des temps, créer la mondialisation , donc l’Europe dans un premier temps, avec les magrébins. Quand vont ils arrêter de nous prendre pour des cons ces gogoles qui rêvent des étoiles et du cosmos ??? Stop a cette merde d’arnaque ridicule qui flatte les idiots qui ont réussi leur examens leurs diplômes et ont des postes utiles a ce mouvement assassin.

Les commentaires sont fermés.