Les effectifs des forces spéciales américaines vont être renforcés en Irak, voire en Syrie

usfs-20140821

Depuis quelques jours, environ 50 opérateurs des forces spéciales américaines ont été déployés en Syrie, auprès des Forces démocratiques syriennes (FDS), coalition formée principalement par les Unités de protection du peuple kurde (YPG) et des combattants arabes du groupe rebelle Jaich al-Thouwar.

Ces FDS sont par ailleurs actuellement au « contact » avec des combattants du front al-Nosra, la branche syrienne d’al-Qaïda, dans le nord d’Alep. Les combats entre les deux groupes ont fait une vingtaine de tués en 4 jours, principalement, d’ailleurs, du côté jihadiste.

Cela étant, Washington compte déployer encore plus de militaires de forces spéciales en Syrie et en Irak.

Fin octobre, après une opération réussie en Irak contre Daesh, ayant permis de libérer 70 otages et de récolter de précieux renseignements avec le concours de la Delta Force de l’US Army, le secrétaire américain à la Défense, Ahston Carter, avait dit s’attendre à davantage de raids de ce type.

« Quand nous aurons des opportunités de mener des actions pour avancer efficacement la campagne contre le groupe Etat islamique, nous les saisirons », avait-il affirmé, tout en se refusant à parler d’une « mission de combat terrestre en Irak. »

Seulement, la limite du « no boots on the ground » posée par le président Obama tend à s’estomper. Alors que 3.500 soldats américains sont déjà présents en Irak pour une mission de formation au profit des forces locales, Ashton Carter a évoqué le déploiement d’une « unité de forces spéciales pour des raids contre le groupe Etat islamique », ainsi qu’un renforcement éventuel des effectifs envoyés aux côtés du FDS.

« En Syrie, là où nous trouverons de nouvelles opportunités de développer le groupe des forces spéciales déjà sur place, nous serons prêts à le renforcer », a en effet déclaré M. Carter, ce 1er décembre, devant le comité des Forces armées de la Chambre des représentants.

« En Irak, les Etats-Unis sont en train de déployer une unité spécialisée des forces spéciales pour aider les forces irakiennes et kurdes peshmergas à mener des raids sur le terrain contre le groupe Etat islamique », a encore précisé le chef du Pentagone. « Ces forces spéciales seront à terme capables de conduire des raids, libérer des otages, obtenir du renseignement et capturer des responsables du groupe État islamique », a-t-il ajouté.

Pour M. Carter, il s’agit ainsi « créer un cercle vertueux où du meilleur renseignement génère plus de cibles, plus de raids, et plus de pression sur le groupe État islamique. » Et d’ajouter : « Cette unité de forces spéciales sera également en position de conduire des opérations unilatérales en Syrie ».

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Clavier

    • de ruffa

    • de MP3

    • de Thaurac

  2. de MP3

    • de 1812

  3. de AchilleT

    • de Laurent Lagneau

    • de Thaurac

      • de claude

  4. de L'autreTom

  5. de jean pierre

    • de Thaurac

  6. de Reality Check

    • de ruffa

      • de Reality Check

        • de ruffa

          • de honneur

    • de Thaurac

      • de Reality CHeck

  7. de GrosNez

    • de ALAIN

      • de Thaurac

      • de Intox

  8. de Türk

    • de bla bla bla

      • de Thaurac

    • de Zayus

    • de Diyarbakır

  9. de Anonymus

  10. de lephil

  11. de tintouin

    • de Intox

    • de Reality Check

  12. de Thaurac

  13. de Wrecker47

  14. de eric