Des officiers de l’US Navy à bord du porte-avions chinois

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

24 contributions

  1. Eric dit :

    Bon article mais je ne comprends pas la logique
    « la marine chinoise est encore loin d’avoir sa dotation complète de chasseurs J-15 pour armer son porte-avions (14 livrés sur les 24 attendus). Dans ces conditions, on voit mal comment elle pourra engager son navire dans les opérations en Syrie. »
    Même avec un seul J-15 la marine Chinoise aurait physiquement pu effectuées des opérations en Syrie. Ce qui bloque, à mon sens, c’est la volonté politique et bien sûr la capacité technique et logistique pour mener une telle opération.

    • Specht dit :

      Un porte-avion est un système complexe, sa mise en condition de combat demande une longue période de validations opérationnelles, de formation de l’équipage et des volants. Il héberge un grand nombre de services tous coordonnés les uns aux autres, avec des protocoles pointus, de la blanchisserie à la prise de décision, en passant par l’entretien des avions, le renseignement, le traitement des signaux. Un porte-avion navigue avec sa cour, un sous-marin, des navires d’escorte, etc.

      Pour l’instant le navire en lui-même est loin de posséder tout l’équipement nécessaire à une mission de guerre. Il sert surtout de navire école aux différentes équipes, dont les pilotes de l’aéronavale. Le calendrier du gouvernement chinois prévoit des capacités opérationnelles à partir de 2017 seulement.

    • Thaurac dit :

      Du rêve, des désirs non assouvies, non la chine ne se mettra pas dans le merdier du moyen orient, elle en a assez chez elle, et le futur de son expansion, il est vers la sibérie, pas la syrie……

  2. Berkut dit :

    Galacteros est une hystérique fascinée par la politique de Poutine, et la puissance en général. Une Carrère d’Encausse bis qui fait feu de tout bois (y compris du petit bois ramassé par des Trolls des forêts quelque part à l’est).

    Elle a quelques bonnes réflexions, mais semble tellement sure d’elle-même qu’en bonne stratège en chambre, elle se décrédibilise par un usage manifestement immodéré d’internet. Une autre « effroyable imposture » à la Thierry Meyssan, aussi grosse qu’un porte-avion, mais pas autant que deux tours et un Pentagone.

    J’ai laissé tomber Le Point parce qu’un certain nombre de « belles plumes » se sont confondues en éditoriaux d’une malhonnêteté crasse, rédigés notamment par quelques normaliens ou écrivains à consonnance russe amateurs de « moins de seize ans » qui sévissent depuis 68, et restaurés dans leur dignité de russes blancs (pensent-ils) par cette sainte-alliance entre la verticale du pouvoir et l’église orthodoxe pour sauver les chrétiens d’Orient, restaurer la Grande Russie etc.

    Ce n’est pas parce qu’on a tort que ça leur donne raison en toute chose, ou que ça légitime quoi que ce soit du moment que ça ne va pas dans le même sens.

    On peut fustiger la médiocrité de la politique étrangère française (incarnée par Sarkozy, puis Fabius/Hollande), américaine, britannique, de l’OTAN ou de l’UE en général sans pour autant tomber dans la légitimation de l’invasion de la Crimée ou les coups de force ici où là dans le Caucase et gober les conneries de spoutnik.ru, la propagande de RTR et des groupes de media détenus par les oligarques vassaux en grâce auprès du Tsar !

    Россия без Путина !
    Russie sans Poutine !

    • Jolindien dit :

      @ Berkut
      Voilà un commentaire que je trouve intelligent, je suis totalement d’accord avec vos propos. Ça change du manichéisme habituel!

    • Thaurac dit :

      entièrement d’accord avec vous.

    • Pierrot dit :

      Le magazine le Point a perdu ses repères, j’ai laissé tomber aussi, le papier et le net.
      Trop orienté extrème droite à mon goût, il suffit de regarder les éditorialistes ou  » pseudo écrivains  » occasionnels qui viennent se répandre sur LCI principalement pour comprendre ce qu’est ce ramassi de « fins connaisseurs » de ce qu’ils appellent la Gde Russie ou Sainte Russie à la sauce Poutinienne.
      Berkut, je vous approuve totalement.

  3. philbeau dit :

    M. Lagneau , passe encore qu’on lise des fariboles dans le Point , ce genre de parution ne brille pas par une déontologie exceptionnelle , mais il est plus ennuyeux de lire aussi ces mêmes fables (peut-être reprises par le fameux universitaire en question) dans un site normalement réputé pour son sérieux en géopolitique moyen-orientale , le site israélien Debka-files…
    http://www.debka.com/article/24909/

    Quant à la visite des marins américains …classique , mais elle sera aussitôt oubliée dès que la 7e flotte s’amusera à cingler vers les îles Spratly…

    • Tranbert007 dit :

      A Philbeau, vous m’avez bien fait rire. J’ai d’abord pris votre commentaire sur daubka au premier degré, puis ensuite j’ai compris …

    • Pierrot dit :

      Debka ? sérieux, non mais tu rigoles j’espère Philbeau !!
      Je lisais aussi, mais vu les mensonges et conneries débitées à la hache et la serpe sur ce site, j’ai appris à trier.

  4. wardak dit :

    Très bon recadrage de cet éminent personnage, un nom!!? qu’on rigole un peu.
    Avec le canal de Suez à franchir ou le contournement de l’Afrique et passage à Gibraltar, comment une connerie pareille peut-être dites? Une vrai coquille de noix ce porte-avions.
    De plus votre site et bien d’autres ont signalé la présence d’une délégation américaine à bord au même moment.
    Votre site est super, continuez à nous informer, merci.

    • Thaurac dit :

      ça courrait sur les sites pro russes et conspi, j’avais souligné dans un autre article la connerie et la valeur de ses articles ( un poil plus rapide que mr laigneau 😉 )

  5. Eric38 dit :

    Un très bon point de situation précis et clair sur ce sujet.
    Après, la situation en mer de Chine méridionale est effectivement ho ho!
    Et donc il me semble important que les acteurs militaires de cette région ne recherchent forcément que des manœuvres dites viriles mili parlant.
    Mais que veut donc la Chine?

    • Eric38 dit :

      Je pense que la Chine veut un sommes toutes assez légitime libre accès aux hautes mers. En même temps, convenez que vos implantations de fait manu militari de bases aéronavales en mer de Chine du sud sont assez inquiétantes pour ses autres riverains.

    • Thaurac dit :

      La sibérie, et la mer de chine (autre question?)

  6. heaume44 dit :

    J’apprécie tout particulièrement « Donc, il n’y a pas plus de porte-avions chinois à Tartous que de calembours dans un rapport de la Cour des comptes. »
    .
    Merci pour cet humour, M. Lagneau ! 🙂

  7. Jason 555 dit :

    En effet c est le site DEBKA,coutumier des fausses informations qui a annonçé la présence du porte avion Chinois á Tarous.
    Dernier bobard annonçé par DEBKA : la présence de 2000 Cubains en Syrie !

    • Elmin dit :

      A ben voila d’ou viennent ces débilités profondes, au moins on saura ou regarder pour anticiper les révélations fracassantes à venir )))

    • James dit :

      Moi, je préfère Radio Cockpit, c’est plus drôle! o:)

  8. Eliot Mess dit :

    Une bonne fondu à la chinoise et quelques pu*es, et tout rentre dans l’ordre. Alléluia! 😆

  9. Wrecker47 dit :

    Les Américains en visite sur le porte-avion Chinois ont intérêt à conserver leurs casques sur la tète …Car si on se réfère à la hauteur moyenne des bateaux Chinois ,il vaut mieux mesurer moins d’un mêtre soixante …à cause des plafonds des ponts !…

  10. lephil dit :

    Les Chinois on assez de soucis à contrôler la mer de chine considéré par eux comme leurs propriétés par contre que quelques bâtiments viennent faire un tour du coté de la Syrie ma fois plus on est de fou plus on rigole « jaune » !…

  11. Maotchao dit :

    Cette histoire n’a fait que germer de par l’imaginaire, très bien entretenu sur la toile, que la Chine fait partie d’une alliance avec les Russes visant a défaire l’hégémonie américaine.
    On pense donc que les Chinois suivront les russes partout, que leurs intérêts sont partagés, qu’ils se soutiennent mutuellement dans toutes les épreuves…
    Tout ça ce n’est que de l’idéologie, la Chine est étrangère aux intérêts russe, ce n’est pas par ce qu’ils signent un contrat gazier avec la Russie, ou qu’ils s’abstiennent de prendre position dans une résolution a l’ONU que cela va changer le monde.On remarque que dans les médias russe, on cherche bien a incorporer ce genre d’idées, dans les esprits.C’est la « Chine rempart contre la puissance américaine », la « Chine qui remet en cause le puissant dollar », la « Chine qui fait « trembler les USA », la Chine acteur principal de la fin des USA, mais ça, c’est uniquement chez les russes.Et avons nous vu les Chinois soutenir les russes en Géorgie? en Ukraine? maintenant en Syrie? non, ils étaient toujours seul au Kremlin, malgré qu’ils aiment penser qu’ils sont entourés et soutenus (je ne vais même pas évoquer le BRIC et tout ce qu’on lui porte chez les Russes, une alliance de pays devant « remplacer a terme les occidentaux », l’opium du peuple, pour qu’il y croit, pour qu’il se taise, pour qu’il imagine un combat mondial)
    Dans les médias Chinois, dans les blogs et dans les discussions des chinois, nous n’avons pas ce genre de choses, tout reste local, concentré autour de Taiwan, du Japon et de la Corée du Sud, les américains n’étant pas leur « obsession ».Eux, ils n’ont pas le même accès a l’information que nous, la guerre en Syrie, je ne suis pas certains qu’en dehors de Hong kong et d’autres grandes villes, on sait ce qui s’y passe vraiment, surtout que les informations évoquant des soulèvements populaire sont censurées.La Chine et les Chinois s’en tapent de la Syrie, que les Russes s’engagent, qu’ils gagnent ou qu’ils perdent, peu importe, ils n’iront pas, faut commencer par s’enlever de l’esprit que les Chinois et les Russes forment un bloc aux intérêts communs.

    • Pierrot dit :

      En 1969 il ont bien failli se mettre sur la … figure…..pour le pire.
      Il n’y a que la planète Poutine à croire à ces bobards de basse cour.
      La Chine a bien plus d’intérêts communs avec l’occident qu’avec la Russie, déjà obsolète.