Les Emirats arabes unis s’intéressent à l’Eurofighter

Voilà maintenant plus de trois ans que les Emirats arabes unis et la France négocient, de gré à gré, la vente de 60 avions de combat Rafale. Après plusieurs rebondissements dans ce dossier, le ministre français de la Défense, Gérard Longuet, assurait encore, le 17 octobre dernier, que les discussions entraient dans la dernière ligne droite.

Seulement, selon le magazine spécialisé Flight Global, les Emirats ont demandé, le même jour où M. Longuet a affiché son optimisme, des informations sur l’Eurofighter, le concurrent du Rafale développé par le consortium du même nom, dont le capital est détenu par EADS, BAE Systems et Finmeccanica.

« Nous travaillons dur pour présenter une réponse » a indiqué le consortium européen, qui a confirmé l’information de Flight Global.

Quand l’on sait que les Emirats ont fait du prix de ce contrat une des variables de leur choix, la question de l’intérêt de cette manoeuvre a de quoi intriguer, car selon plusieurs sources officielles, dont le National Audit Office britannique, le coût de l’Eurofighter s’est avéré plus élevé que prévu.

Cela dit, quand les discussions avec Paris battaient de l’aile, Abou Dhabi a eu la même attitude en demandant des informations sur le F-18 Super Hornet de Boeing. Et l’on sait que les émiratis veulent des moteurs plus puissants pour leur futur avion de combat. Or, il se trouve que ceux qui équipent les Eurofighter le sont par rapport à ceux du Rafale (90 kn de poussée avec post-combustion contre 75 kn). Est-ce une manière de pousser les négociateurs français à proposer une motorisation plus musclée pour l’appareil de Dassault Aviation?

Quoi qu’il en soit, les deux avions, qui ont été engagés lors des opérations en Libye, effectueront des démonstrations lors du salon aéronautique de Dubaï.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].