La Royal Navy accueille le HMS Dauntless

Partie prenante du programme de frégates anti-aériennes Horizon avec la France et l’Italie, la Grande Bretagne avait finalement choisi, en 1999, de faire cavalier seul et de se lancer dans la construction de six nouveaux destroyers (DDG) lance-missile destinés à remplacer les 12 de type 42 (classe Sheffield) en service dans la Royal Navy depuis les années 1970.

Ainsi, et sur la base des travaux menés pour la construction des frégates Horizon, la société BAE Systems a conçu le destroyer de type 45, dont le premier exemplaire, le HMS Daring, qui a donné son nom à la classe de ces nouveaux navires, a été livré à la Royal Navy en janvier 2009. Et le second, le HMS Dauntless l’a été le 3 décembre dernier.

« Les six Type 45 seront les plus grands et les plus puissants destroyers jamais entrés en service dans la Royal Navy. Avec le second de la classe désormais entre les mains du ministère de la Défense, nous prenons de l’avance pour livrer à la marine une capacité de défense aérienne inégalée » a déclaré, pour l’occasion, Quentin Davies, le secrétaire d’Etat britannique à l’armement. « Le HMS Dauntless a réalisé des essais en mer durant lesquels il a vraiment impressionné l’équipage. Le navire va maintenant s’engager dans le processus final des essais, avant son entrée en service dans la marine, à l’été 2010 ».

Long de 152,4 mètres, le destroyer de la classe Daring, mis en oeuvre par un équipage de 190 marins, aura une capacité accrue de défense antiaérienne et pourra ainsi traiter davantage de cibles que les autres bâtiments assurant la même mission que lui. Sa propulsion est assurée par des turbines à gaz, développées conjointement par Rolls-Royce, DCNS et Northrop-Grumman et censées réduire sa signature infrarouge grâce à un système de récupération de la chaleur.

Bâtiment aux formes furtives avec ses structures compacte, le destroyer type 45 devrait disposer, à partir de 2011, du Sea Viper, c’est à dire l’équivalent du système antimissile franco-italien PAAMS (Principal anti-air missile system) et sera armé, en plus des torpilles et de ses deux canons de 30mm, par 32 missiles ASTER 30, 16 ASTER 15 et 8 engins antinavire Harpoon. Il peut embarquer un hélicoptère de type Lynx ou Merlin.

Côté électronique, le type 45 est, entre autres, doté du radar multifonction SAMPSON, développé par BAE Systems Integrated System Technologies. Cet équipement a une capacité de détection d’un rayon de 400 km et il peut suivre une centaine d’objectifs en même temps. Normalement, les deux premiers destroyers auraient dû être dotés du système américain de communication au combat CEC (Co-operative Engagement capability). Mais ce ne sera effectivement le cas qu’à partir de 2014.

Reste que ces nouveaux bâtiments de défense antiaérienne sont très chers. Par rapport au budget initial, le programme des types 45 présente un surcoût de 30%, pour atteindre les 6,46 milliards de livres sterling (contre les 5 milliards prévus).

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].