Une invasion de Taïwan par la Chine pourrait se solder par une victoire à la Pyrrhus pour les États-Unis

Tenter de déterminer l’issue d’une guerre potentielle n’est pas aisé dans la mesure où il faut considérer une multitude de paramètres, comme les capacités exactes, les doctrines, les forces et les faiblesses des belligérants. Ce qui explique, d’ailleurs, que les simulations de ce genre [les « jeux de guerre »] soient généralement classifiées.

En outre, une limite à ce genre d’exercice est que certains facteurs sont inconnus, comme les profils de ceux qui planifieront et conduiront les opérations ou comme les conditions météorologique au moment de l’offensive. « S’il n’avait pas plu dans la nuit du 17 au 18 juin 1815, l’avenir de l’Europe était changé. Quelques gouttes d’eau de plus ou de moins ont fait pencher Napoléon. Pour que Waterloo fût la fin d’Austerlitz, la providence n’a eu besoin que d’un peu de pluie, et un nuage traversant le ciel à contre-sens de la saison a suffi pour l’écroulement d’un monde », a écrit Victor Hugo…

Cela étant, un « jeu de guerre » peut donner une idée de ce qu’il pourrait se passer en cas de conflit… Et donc de s’y préparer. Ces dernières années, des centres de réflexion américains se sont intéressés aux conséquences d’une probable invasion de Taïwan par la Chine. Et, en 2020, la Rand Corporation arriva à la conclusion que les forces américaines seraient « souvent » tenues en échec par l’Armée populaire de libération [APL] dans différentes simulations envisagées.

Sans entrer dans les détails, l’un des participants à ces « jeux de guerre », David Ochmanek, un ancien haut responsable du Pentagone, avaient alors expliqué à NBC News que, comme durant la bataille navale de Tshushima remportée par le Japon en 1905 , la marine chinoise aurait l’avantage d’opérer près de ses bases. En outre, et selon les scénarios joués, la force aérienne taïwanaise pourrait être anéantie en un rien de temps tandis que les navires et avions américains seraient tenus à distance par « l’arsenal chinois de missiles à longue portée ».

Deux ans plus tard, le Center for Strategic and International Studies s’est livré au même exercice, avec l’ambition de mener la « simulation la plus complète jamais menée » sur une possible attaque de Taïwan par la Chine en 2026. Au total, 24 scénarios ont été joués, avec l’objectif de répondre à deux questions : une invasion chinoise peut-être réussir? Et quel serait le coût d’une guerre? Les résultats ont été détaillés dans un rapport, intitulé « La première bataille de la prochaine guerre » [.PDF].

Les auteurs de cette simulation sont arrivés à deux conclusions. La première est que, dans la plupart des cas, l’APL ne devrait pas parvenir à ses fins et à occuper Taïwan… mais à la condition que les États-Unis et le Japon viennent à la rescousse de l’île. La seconde est que le coût d’une guerre serait très élevé pour toutes les forces impliquées.

Ainsi, selon le document, les États-Unis pourraient perdre entre dix et vingt navires de surface, dont deux porte-avions, ainsi que 200 à 500 aéronefs. Quant aux pertes humaines, et selon les scénarios, elles dépasseraient les 3200 militaires tués en trois semaines. Le Japon ne s’en sortirait guère mieux, avec cent avions et une vingtaine de navires mis hors de combat. Et les bases américaines qu’il abrite ne manqueraient pas d’être attaquées.

Quant à l’APL, le rapport estime qu’elle pourrait perdre jusqu’à 138 navires – dont le noyau dur de sa flotte d’assaut amphibie -, une centaine d’avions de combat et 10’000 soldats tués au combat, [sans compter ceux qui seraient faits prisonniers à Taïwan, dont la flotte de surface et l’aviation seraient anéanties rapidement. En outre, les dommages infligés à l’île ne pourrait qu’être considérables, avec une économie dévastée.

Quoi qu’il en soit, un échec d’une invasion chinoise de Taïwan serait une une victoire à Pyrrhus pour les États-Unis en raison des pertes subies, lesquelles « nuiraient » à leur position mondiale « pendant de nombreuses années », estime l’étude du CSIS.

Celle-ci souligne par ailleurs qu’il ne peut y avoir de « modèle ukrainien » pour Taiwan… C’est à dire que Taipei ne bénéficiera pas d’une aide militaire occidentale massive comme Kiev.

« Une fois la guerre commencée, il sera impossible d’envoyer des troupes et des équipements à Taïwan. C’est donc une situation très différente de l’Ukraine, où les les États-Unis et leurs alliés ont pu livrer une aide continue », a expliqué Mark Cancian, l’un des auteurs de cette étude. En clair, Taipei doit renforcer ses capacités militaires sans attendre… Sauf que les commandes passées auprès de l’industrie américaine de l’armement peinent actuellement à être honorées, guerre en Ukraine oblige.

Reste que le rapport du CSIS fait plusieurs recommandations, dont renforcer les capacités défensives des bases américaines au Japon et de celle de Guam contre les missiles chinois, miser sur des navires plus petits mais plus robustes, donner la priorité aux sous-marins ainsi qu’aux bombardiers, produire des avions de combat moins chers et en plus grand nombre, etc.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

224 contributions

  1. Czar dit :

    une victoire à la Pyrrhus, s’ils l’emportant mais l’autre alternative est la fin immédiate de leur statut de puissance dominatrice mondiale, avec tous les avantages afférents, comme de faire payer au monde avec sa monnaie de singe qui permet de payer 700 milliards de budget militaire

    les ricains n’ont pas de stratégie alternative à défendre leurs vassaux, sinon ils seront réduits en quelques années au rang de puissance régionale à rayonnement mondial.

    • Axer dit :

      Oh là-là catastrophique. Si la France de « droite »/ »gauche » cherche à déstabiliser les Etast-Unis pour se proposer en seule alternative, c’est mal fichu d’avance. La plupart des pays et des peuples cherchent la stabilité, c’est à dire la force d’un « champion ». Ce rôle pour l’Europe est « garantit » par les USA. Sans cette « garantie » US, le reste du monde va aller chercher ailleurs, en Chine par exemple, justement et à proprement parler. C’est une énorme erreur de penser qu’en mettant « le nez dans la bouse » à Washington, l’Europe s’en sortira mieux et pourra vendre ses armes comme des petits pains. énorme, énorme erreur. Par exemple l’Afrique cherche un monde multipolaire, pas un monde monopolaire dominé par seulement les USA, l’Europe ou la Chine. Il faut un mixte. Comme ça les petits pays, les petites puissances pourront jouer et s’oxygéner en jouant avec l’un ou l’autre. Si la Chine, la Russie ou les US ou les autres deviennent « l’unique loi » « l’unique bâton », ça va pas marcher. Mais alors là pas du tout.

      • Czar dit :

        un peu comme ta syntaxe, en somme ?

        • Axer dit :

          Mon ami, quand tu sauras lire tu comprendras ma syntaxe…

          • Czar dit :

            c’est « garantit(sic) » ?

          • Sorensen dit :

            Des fautes de syntaxe, l’on peut en trouver dans vos derniers commentaires Czar. Il n’a commis cette faute qu’une seule fois, ce qui indique une erreur et non une méconnaissance des règles de conjugaison. Non, syntaxe et conjugaison ne sont pas la même chose. Syntaxe veut dire  » ordonnance « . On ne peut pas se tromper, sauf vous bien entendu. C’est un comble pour quelqu’un qui se la tripote devant la Rome antique.

            En considérant le peu de tenue de vos commentaires, ces manœuvres dilatoires sont systématiquement indignes.

            Exemples :  » une victoire à la Pyrrhus, s’ils l’emportant mais l’autre alternative est la fin immédiate « .
            Absence de majuscule au début de la phrase, deuxième virgule manquante ou mauvais positionnement de celle présente, l’emploi du présent de l’indicatif à la place du conditionnel présent, deux fautes d’orthographe ou une de conjugaison sur « emportant ».

             » « garantit(sic) » « . Faute de syntaxe, il manque un espace entre le mot et la parenthèse ouvrante.

             » s’ils l’emportant (sic) « . Rire.

             » comme de faire payer au monde avec sa monnaie de singe qui permet de payer « . Erreur de formulation, faute de syntaxe, absence de sens.

            Tout le reste est du même acabit. Un torchon.

            Au demeurant, son propos est correct. Nous n’avons pas tous le loisir de nous relire.

          • Czar dit :

            te voilà devenu modeste sur tes prétentions, harensor Bonne résolution pour 2023 (coeur avec les doigts) ? y a quelques mois tu m’aurais expliqué avec ta morgue amusante que l’idée que « imbécillité » prenne deux « l » contrairement à ta pratique était une convention idiote , mesquine et de toute façon inapplicable à un digne fils de Thulé.

            (j’apprécie ton goût pour les affrontements que t’as perdus d’avance, au moins tu sais que tu auras à te relire avec beaucoup d’attention quand tui viendras faire céans ton petit numéro d’ungern-sternberg djaindeurfluid.

      • Fafouantitrust dit :

        @Axer.
        T’as tout compris!

        —Par exemple l’Afrique cherche un monde multipolaire, pas un monde monopolaire dominé par seulement les USA, l’Europe ou la Chine. — au moins tu sais compter, un monde mono dirigé par 3, fort!

        —monde unipolaire: chute de l’URSS, seul les us en super puissance
        —monde bipolaire: guerre froide URSS vs US
        —monde multipolaire: US, Chine,Europe voir Inde et BRICS

        • Axer dit :

          Par définition le monde actuel est quelque peu multipolaire. Ce que beaucoup de pays ne veulent pas c’est qu’il devient unipolaire, que ce soit la Chine, les USA ou l’Europe qui s’assoient unilatéralement sur le trône. Peu importe. Le jour où les USA vaincront la Chine (ce que je pense dont ils sont pleinement capable), ce jour là on s’approchera encore plus vers un monde unipolaire. Or il faut préserver un monde multipolaire. Tout en préférant les USA ou l’Europe car ils sont un « beaucoup » plus dans les lignes directrice de la démocratie, alors que la Chine ou la Russie sont dans un modèle de type dictatorial.

          • JC dit :

            Il y a les dictatures dures (normal) et puis il y a les dictatures douces. Conclusion : dure ou douce une dictature reste une dictature.

    • Thierry le plus ancien dit :

      De croire qu’il suffirait de battre les USA militairement pour qu’ils s’écroulent et que toutes les démocraties se soumettraient à une dictature est une utopie évidente, voir un calcul mafieux misant sur la fin d’un états pour étendre ses tentacules.
      C’est pas le genre de délire qui devient réalité.

      Vous ne cessez de bruler des drapeaux américain comme l’a fait le pouvoir iraniens depuis déjà trop longtemps et c’est eux qui sont les plus à plaindre. La Russie et la Corée du nord ne sont pas en forme non plus, quand à la Chine elle a fort à faire avec ses problèmes intérieur pour y rajouter une guerre qui l’enfoncerait encore plus.

      la prise manu militari de Taïwan ne compenserait nullement les pertes financière occasionnés et la fin du leadership chinois sur l’économie mondiale serait irréparable pour eux, isolé et sous embargo…

      C’est surtout les poutinistes qui rêvent de compromettre la Chine de cette manière en espérant chaque matin une attaque sur Taïwan, car pendant ce temps la Chine prend une grande avance sur la Russie qui régresse.

      • Cantatrice dit :

        S’il vous plaît. Quant à. Avec un t (comme Thierry). Pas un d.
        Quand = Lorsque. Quant à = En ce qui concerne.
        Quant à la Chine, elle a fort à faire avec ses problèmes intérieurs.

        • blavan dit :

          @quant à triste. Il y a des centaines de fautes sur le blog, je ne comprends pas cet obsession pour le quand ?

    • lgbtqi+ dit :

      Monnaie de singe … dont sont remplis les coffres du camarade poutin, qui est un réaliste, à la différence de ses enfants qu’il orchestre et pousse en avant depuis son bunker.

    • Charles Ricome dit :

      La voix de Moscou a parlé..

      • Czar dit :

        vu ton âge , boumeur, tu aurais au moins pu nous sortir l’excellente affiche de cabrol en 1936 sur « l’homme au couteau entre les dents »

        ou celle de paul colin  » « attention aux espions : les murs ont des oreilles » 5ème colonne ! « nous vaicnrons car nous sommes les plus forts »

    • Loufi dit :

      Mdr quel ramass de connerie. Il faut bien agiter le chiffon rouge pour justifier les budgets… Perdre 2 CV sur 12 et les us perdraiekt leur hégémonie ? La blague. 500 avions perdus et seulement 100 pour les chinois alors que leurs avions sont pourris de chez pourris, sans parler de leurs pilotes ? Bref, une guerre ça se prépare et c’est visible. Si les US se tiennent vraiment prêt, en 3 jours il n’y a plus un bateau chinois qui flotte, plus un port qui ne sera pas en feu, plus un seul avion chinois au dessus de la mer de Chine

    • Dom dit :

      de Czar tu n’as que le nom.
      pense à te relire mon ami et tu découvriras que l’indulgence est préférable à la raillerie.
      « s’ils l’emportant » (sic)

      • Czar dit :

        « de Czar tu n’as que le nom »

        alors que toi t’as le titre de dominatrice pour arrondir tes fins de mois en plus d’un blaze ?

  2. rainbowknight dit :

    Voilà une étude stratégique pleine de mauvais bon sens…. Une implication des USA et du Japon en excluant tous les mécanismes d’assistance entre alliés ? Taïwan est une bombe que même les stratèges chinois peinent à désamorcer sans voir le monde éclater….

    • Aramis dit :

      « Une implication des USA et du Japon en excluant tous les mécanismes d’assistance entre alliés ?  » Quels autres alliés pourraient intervenir? La Corée du Sud maximum. Les européens tous réunis pourraient mettre une petite escadre hétéroclite et mal équipée sur pied. Mais le temps qu’elle arrive…

      • rainbowknight dit :

        C’est ça et les opinions publiques se détacheraient d’un conflit qui impacterait directement leur quotidien dans tous les domaines, des plus complexes au plus basiques…
        Je crois que l’ Australie, L’Indonésie, l’Inde, le Pakistan seraient entraînés dans la tourmente. Beaucoup d’autres également. Tout comme la lointaine Europe qui avait en d’autres temps envoyée ses « supplétifs » dans le conflit coréen..
        C’est une guerre totale dont on parle pas de combats sur et sous mer ou dans les airs.. Boots on the ground.. Pour le malheur du Monde.
        C’est cynique d’imaginer les seules forces US intervenir, nonobstant le fait qu’elles seraient les plus nombreuses et mieux équipées, en sachant qu’irrémédiablement les alliés seraient présents. D’ailleurs les forces japonaises sont inclues dans les scénarios développés.
        Cependant il reste toujours plus facile de gérer son opinion publique que celles des autres.
        Qu’aurions nous fait, nous européens si les « ricains » avaient tourné le dos à la guerre qui se déroule loin des terres de l’Amérique ?
        Tout sera fonction de la situation en Chine.
        Dynamisme économique et croissance pour conforter le  » leader  » dans l’idée de rattacher les « frères égarés » ou pays déstabilisé par l’épidémie, le ralentissement économique, les tensions sociales ?
        Alors reste l’aventure similaire à celle des généraux argentins qui pour détourner l’attention de l’opinion publique des difficultés s’étaient lancés dans la reconquête des Malvinas/Malouines….
        Ile lointaine et si proche..
        Les stratèges US ne sont guère optimistes.

        • Aramis dit :

          « Je crois que l’ Australie, L’Indonésie, l’Inde, le Pakistan seraient entraînés dans la tourmente. » Pourquoi?

          « C’est ça et les opinions publiques se détacheraient d’un conflit qui impacterait directement leur quotidien dans tous les domaines, des plus complexes au plus basiques… » L’Europe même réunie est insignifiante militairement, c’est ça le sujet.

          « C’est une guerre totale dont on parle pas de combats sur et sous mer ou dans les airs.. Boots on the ground.. Pour le malheur du Monde. » Dans ce cas les malouines sont une guerre totale pour vous.

          « C’est cynique d’imaginer les seules forces US intervenir » La question est qui peut venir à temps à part le Japon?

          • rainbowknight dit :

            Un peu comme l’opération militaire spéciale, rapide et indolore..
            Qui aurait parié sur l’Ukraine défaisant la Russie ? Qui aurait parié sur un Occident soudé pour soutenir le petit poucet ?
            Croire qu’un affrontement entre les deux géants sera juste une affaire de quelques semaines et milliers de morts est illusoire.
            Ce serait la IIIème qui commencerait. Tous seraient invités au banquet, quant à savoir qui sauraient éviter de prendre partie pour l’un ou l’autre des protagonistes..
            Difficile, les géants ont laissé leur empreinte partout : économique, diplomatique, militaire.. Chine et USA sont omniprésents.

          • Aramis dit :

            « Qui aurait parié sur l’Ukraine défaisant la Russie ? » Les USA. Ils avaient du renseignement de qualité sur les Russes et formaient les Ukrainiens.

            « Croire qu’un affrontement entre les deux géants sera juste une affaire de quelques semaines et milliers de morts est illusoire. » Si ça se résume à un affrontement naval non.

            « Ce serait la IIIème qui commencerait.  » L’Ukraine montre que ce type de postulat reste un postulat.

        • Tony dit :

          « Qu’aurions nous fait, nous européens si les « ricains » avaient tourné le dos à la guerre qui se déroule loin des terres de l’Amérique ? »
          C’est pourtant ce qu’ils ont fait. C’est l’attaque des japonais qui les a impliqué suivi par la déclaration de guerre de l’Allemagne.
          Donc pour imaginer un scénario équivalent, il faudrait intégrer un autre état allié de la Chine attaquant un des pays Européens.

      • Momo dit :

        Ne comptez pas sur les Coréens du Sud (SoK). Du tout.
        Non seulement ils ne sont pas forcément très amis avec taiwan mais ils ont les NoK avec un taré à sa tête à surveiller.
        Et surtout ils savent qu’ils ne pèsent rien face à la Chine, qui sans aucun doute lachera la laisse du Kim Jong Il taré si jamais ils bronchent.
        C’est pour ça qu’ils mettent les bouchées triples pour arriver à constituer une dissuasion nucléaire. L’excellent ami américain ayant montré qu’en cas de pépin de nos jours ça ne se passerait pas comme avec Mc Arthur.
        Quant à aller de pair avec les japonais, allez en Corée et si vous abordez le sujet vous serez vite éclairé.

    • Frédéric dit :

      Ici, c’est la durée du conflit qui empêche les autres nations d’intervenir efficacement. Le rapport prévoit dans les deux semaines de guerre aéronavale. La France et la Grande-Bretagne serait les seuls pays européens à pouvoir envoyer quelques chasseurs avant l’arrêt des hostilités. On peut rajouter l’Australie comme intervenant, mais pour les autres pays, à part une intervention symbolique n’aurait que peu de poids. Le Vietnam serait un cas à explorer si jamais Hanoï pourrait avoir l’opportunité de chasser les chinois des Spratleys.

  3. Bofbof dit :

    Vu l’honnêteté habituelle de leur rapports et publications, cela veut probablement dire que la Chine prend Taïwan quand elle veut…

  4. Yannus dit :

    Deux remarques:
    – Il n’y a pas de raison pour que les pertes US nuisent à leur position puisqu’elles s’accompagneraient de de pertes chinoises.
    – Le succès repose sur la capacité des USA à répartir leurs avions sur les aéroports du Japon. Pas certain que les Japonais soient favorables à cette option tactique

    • Starbuck dit :

      Vous en savez plus que les experts concerné vous devriez déposer votre CV.
      Il y a toujours un gars plus malin ou plutôt je sais tout pour expliquer à ceux qui savent comment ils doivent faire

      • Iceman dit :

        Et il y en a toujours un autre, moins malin, qui l’agresse sans raison ni le moindre argument au seul motif qu’il ne serait pas un « expert ».

      • Harambe dit :

        Ces fameux experts disent ce que bon leur ordonne de dire ceux qui financent ces rapports et cabinets… Un peu comme tout ces experts qui défoulent sur les chaines télés…

      • rainbowknight dit :

        Ne jamais perdre de vue qu’un plan ne se déroule jamais comme il était prévu..
        Plus il est complexe plus sont nombreuses les incertitudes et les doutes qui se révèlent. La vérité c’est le « terrain » qui l’impose à tous les stratèges.

      • Yannus dit :

        C’est ce qui est écrit dans le rapport rédigé par les experts.
        Si on me donne un rapport en lien avec l’article, je le lis, c’est un peu un réflexe de ma part; désolé.

    • FJAG dit :

      Les deux belligérants serait affaiblis face au reste du monde. Les pertes humaines seraient plus difficiles à absorber pour les USA.

      • Yannus dit :

        Possible. Mais malgré tout les USA resteraient la première puissance en termes économique, militaire et diplomatique, à mon humble avis, tandis que la Chine dégringoleraient face à l’Inde par exemple.
        Après, les conséquences restent imprévisibles pour le Japon par exemple.

  5. FafoupachaYelland dit :

    —produire des avions de combat moins chers et en plus grand nombre, etc.—
    On peut donc annuler notre commande pour la Belgique ???

    Plus sérieusement, le nombre de morts, je suis dubitatif , on parle pas de l’Irak en 2003 mais de se battre pour Taïwan face à aux coco.
    Rien que la perte d’un seul P-A de classe Nimitz, on est hélas déjà au morts de femme et d’homme cité.

  6. Pad dit :

    Comment comment, les ricains n’ont pas trouvé les nouveaux « nazis locaux » pour faire cette guerre à leur place…??? Décidément ils vieillissent…!!! ;0))))

    • Montagne dit :

      les asiatiques ont un qi plus eleve en fait

    • Rémi dit :

      Ils ont les taiwanais qui se battront probablement, mais c’est une ile.
      Aprés, je doute je penses que Pékin noyautera les élites de l’ile pour la faire tomber un jour en douceur. les chinois n#aiment pas la guerre et surtout, les généreaux vainqueurs.

    • Danet dit :

      Troll de bas étages.

      • Paddybus dit :

        Hihihihi…. juste ça…??? et le reste…??? trop fatigant à écrire…???
        Regardes toi dans une glace… tu verras tu n’es ni danette ni de bas étage, mais carrément du 36ème sous sol….!!!!

    • La grande Vladouille dit :

      Les russes sont déjà occupés en Ukraine, pas de néo-nazis de dispo pour l’instant.

  7. albatros dit :

    La France a intérêt à développer la fabrication des puces électroniques sur son sol.

    • jean dit :

      ST Micro doit être développé, c’est évident.

      • Félix GARCIA dit :

        Merci pour la piqûre de rappel.

      • Albatros dit :

        Avec nos énarques…il faut regarder les faits et investissements réels pour juger de leur efficacité. Donc c est bien…mais à suivre pour voir s il ne s agit pas d un énième effet de manche éphémère et communicant.

      • prof de physique dit :

        Je constate que le site web de cette entreprise, STmicroelectronics, franco-italienne, subventionnée par l’État français, avec l’argent des français, pour construire une unité de production en France a un site en 3 langues, deux asiatiques, que je ne lis pas, et en anglich, que j’aborre.
        Je suis pourtant intimement convaincu qu’avoir des versions française et italienne de ce site web, et de ses autres instrument de communication ne nuirait absolument pas.
        le coût en serait ridicule pour une telle entreprise, mais permettrait non seulement d’afficher son identité, ce à quoi les interlocuteurs asiatiques sont en réalité positivement sensible, mais aussi de favoriser leur intégration dans le tissus industriel et économique local.

        • Hip hip hip hourra dit :

          « en angliche, que j’aborre »
          Vous l’avez en horreur, vous l’abominez, vous l’exècrez, vous le haïssez.
          Bref, vous l’abhorrez.

      • perry57 dit :

        Mais c’est sans compter sur les écologistes qui sont capables de torpiller le projet……

  8. mmmmmmm dit :

    Il n’y aura pas de conflit Chine vs US-Japon autour de Taiwan, soit les Chinois n’envahissent pas Taiwan militairement, soit les US lâcheront Taiwan. La Chine a beaucoup trop d’intérêt économiques et relationnel avec les « occidentaux » (et leurs alliers) pour se lancer dans un conflit contre eux.

    • Captain Pif dit :

      C’était encore fin février l’argument de beaucoup (dont semble-t-il la DGSE): la Russie paierait un prix trop lourd l’invasion de l’Ukraine, donc ne s’y lancera pas…

    • Albatros dit :

      Si Xi croit son armée prête et un président des États Unis faiblard…il le fera sans hésitation.
      Il n est pas à 300 000 morts près en bon dictateur communiste

      Donc Taïwan ŕéarme actuellement…et ils ont raison.
      Par contre on va manger de puces électroniques en cas de conflit. Faudrait anticiper rapidement maintenant…M.Macron.

      • Albatros dit :

        manquer pas manger

        • Rions un peu dit :

          Dommage. Je l’aimais bien, votre « on va manger des puces électroniques ».
          C’est dans l’air du temps, de manger des insectes. Même si les puces électroniques, ça doit être un peu dur à digérer. Mais si ça permet d’avoir la 5G, pourquoi pas ?

      • MacOuane dit :

        « Qui aurait pu prévoir  » le manque de puces ? Hein ? Qui ?
        Sérieusement, c’est tragique. Soit ce gouvernement ne s’en mêle pas et il ne se passera rien et nous manquerons de puces, soit il s’en mêle et nous manquerons de puces…..

  9. philbeau dit :

    On pourrait aisément retourner la formule . Quel jeu de guerre peut , sérieusement , évaluer l’ampleur des pertes chinoises , et surtout les conséquences d’un conflit sur un régime déjà fortement ébranlé dans la confiance qu’il inspirait jusque là dans sa population ? Il faut attendre pour se prononcer voir refluer la vague du Covid qui frappe actuellement l’ensemble de cet immense pays . Et ses effets collatéraux sur une économie dont les faiblesses se sont faites jour petit à petit à mesure de son développement . On citera peut-être en premier la question immobilière et la dette colossale qu’elle représente , qui sera accentuée par la pandémie ; mais il y a toute lalitanie des questions que doit résoudre ce pays parvenu sans doute à l’apogée de sa trajectoire dans la sphère du monde ouvert , essentiellement grâce à l’appui insensé que lui a apporté un Occident cupide qui lui a « donné la corde pour se faire pendre » . les possibilités de ce côté se sont évanouies avec cette épidémie , dont on peut à l’infini se demander si elle a été ou non provoquée . Les chaînes de valeur étirées à l’extrême se sont rompues , personne n’en sort gagnant ,mais surement pas la Chine . Et il reste sans l’ordre qu’on veut la démographie , un pays vieillissant à l’extrême , qui ne peut prendre en charge ses vieillards on le voit dans les hopitaux en ce moment . Le question environnementale , pour laquelle le réponses homéopathiques apportées à grands coups de communication sont bien sûr insuffisantes . Et enfin , n’en déplaise aux tenants assez ridicules en France en particulier d’un régime qui a poussé la surveillance de sa population à un degré inouî (le contrôle social , qu’Orwell n’aurait pas démenti) , la question démocratique . Les jeunes couches de la population , enthousiasmées par la réussite d’entrepreneurs emblématiques comme Jack Ma (Alibaba), constatent une reprise en main décevante par un régime authentiquement communiste dans ses gênes ,qui leur prépare une Union Sovétique bis . alors aller se faire tuer pour Taiwan,qui est justement la société qu’ils appelent de leurs voeux , et qu’ils croyaient à portée de main ? Les dés roulent en ce moment pour la Chine , et il est impossible de savoir ce qu’ils diront . Laguerre n’est pasl’option en tout cas .

    • Carrere dit :

      Taïwan est à 160km des côtes chinoises! Comparaison n’est pas raison , mais si on prends comme exemple le débarquement en Normandie lors de la ww2, à 40km des côtes anglaises, alors qu’il n’y avait pas de satellite et que l’armée allemande était occupée à l’Est , cela implique que la Chine avec une armée qui n’a jamais combattu depuis la guerre contre le Vietnam en 1977, va devoir concentrer des troupes dans ses ports plusieurs semaines à l’avance, sans que cela ne se voit. Quelle puisse prendre le contrôle total des quatre dimensions espace, air , mer, et sous la mer sur toute la zone de combat pour ensuite débarquer des troupes qui seront attendu et qui devront être ravitaillés journellement par des tonnes de munitions, de carburant etc. Et tout ça en n’ayant aucune expérience sur le sujet et avec un budget militaire 3 fois inférieur à celui des US!

      • GUEPRATTE dit :

        @ carrére…… Ils s’en foutent ils ont au moins 10 fois la masse de la population des Russes …c’est sur qu’avec 1 milliard et demi de citoyens chinois çà fait au final 3 milliards de bras……mazette !

      • MERCATOR dit :

        @carrere

        « Comparaison n’est pas raison , mais si on prends comme exemple le débarquement en Normandie lors de la ww2, à 40km des côtes anglaises »

        40km? revoyez votre carte ! 180 km entre Portsmouth et les plages Normandes !

    • Félix GARCIA dit :

      « un régime qui a poussé la surveillance de sa population à un degré inouî (le contrôle social , qu’Orwell n’aurait pas démenti) »

      « Prisonnier de Mao – Sept ans dans un camp de travail en Chine »
      Jean Pasqualini, Rudolf Cheminski
      https://www.decitre.fr/livres/prisonnier-de-mao-9782070291366.html

      « The urge to save humanity is almost always a false front for the urge to rule. »
      H. L. Mencken

    • Tringlos dit :

      @ Philbeau
      « Laguerre n’est pas l’option en tout cas. »
      C’est ce que je pensais avec la Russie et l’Ukraine.
      Puissiez vous avoir raison !

      Cordialement.

    • M.W dit :

      Carrere…………
      …………………….
      parmi les options que pourrait utiliser la Chine pour conquérir l’île, de Taïwan le scénario du blocus est plus que crédible . Un blocus aurait pour objectif d’empêcher toute entrée ou sortie de navires d’avions commerciaux ou militaires. Mais aussi d’imposer un déni d’accès aux forces américaines . L’armée chinoise « a évidemment toutes les capacités pour imposer un tel blocus.

      • Momo dit :

        Ils ne peuvent pas faire tenir un blocus face aux US, si ceux-ci agissent en conséquence sur air et sur mer.
        La question est là: quelle détermination aurait les US dans cette hypothèse.
        La réponse est connue: aujourd’hui les US iront au carton.
        L’échec de Poutine (oui, on sait, c’est pas une ile…) renforce les US dans leur conviction, vérifiée, que les armements conventionnels occidentaux n’ont pas d’équivalents.
        La dérive sur une guerre nucléaire est très peu concevable avec quand même une probabilité non nulle de gros dérapage du coté NoK si la laisse chinoise casse pour une raison ou une autre.
        Et là…..

    • forêt10 dit :

      @Philbeau
      J’abonde dans tous les arguments que vous avancez.
      Toutefois, la mentalité asiatique, et chinoise en particulier, ne peut être comparée à celle d’un occidental et encore moins d’un(e) français(e). (Notez que je n’ai pas oublié le mentionner féminin… LOL).
      N’oublions surtout pas, comment les gouvernements chinois fonctionnent depuis la mort de Mao.
      Pour se faire élire, ils promettent des choses… et, contrairement à nos « démocraties occidentales », ils sont sont tenus de les tenir et de les réaliser.
      Rappelez-vous l’exemple de Hong-Kong, les anglais et les occidentaux malgré leurs protestations ont dû s’incliner.
      Xi-Jinping a promis de reprendre Taïwan, lors de sa dernière réélection, il devra tôt ou tard s’y tenir.
      Le tout est de savoir quand?
      Une chose est sûre, dès qu’ils se sentiront (les autorités Chinoise, et Xi en particulier) en état de le faire, ils le feront!
      Les américains, (et leur vassaux Japonais) pour toutes les raisons qui ont été invoquées ici ou ailleurs, réfléchiront à 2 fois, avant de se lancer dans une guerre dont l’issue est totalement incertaine (voire suicidaire) pour eux.

    • forêt10 dit :

      @Philbeau
      J’abonde dans tous les arguments que vous avancez.
      Toutefois, la mentalité asiatique, et chinoise en particulier, ne peut être comparée à celle d’un occidental et encore moins d’un(e) français(e). (Notez que je n’ai pas oublié de mentionner le féminin… LOL).
      N’oublions surtout pas, comment les gouvernements chinois fonctionnent depuis la mort de Mao.
      Pour se faire élire, ils promettent des choses… et, contrairement à nos « démocraties occidentales », ils sont sont tenus de les tenir et de les réaliser.
      Rappelez-vous l’exemple de Hong-Kong, les anglais et les occidentaux malgré leurs protestations ont dû s’incliner.
      Xi-Jinping a promis de reprendre Taïwan, lors de sa dernière réélection, il devra tôt ou tard s’y tenir.
      Le tout est de savoir quand?
      Une chose est sûre, dès qu’ils se sentiront (les autorités Chinoise, et Xi en particulier) en état de le faire, ils le feront!
      Les américains, (et leur vassaux Japonais) pour toutes les raisons qui ont été invoquées ici ou ailleurs, réfléchiront à 2 fois, avant de se lancer dans une guerre dont l’issue est totalement incertaine (voire suicidaire) pour eux.

  10. HMX dit :

    La conclusion du « jeu de guerre », c’est en effet que Taïwan doit sans attende renforcer ses moyens défensifs. Une fois l’île encerclée et sous blocus de l’APL, il sera très compliqué pour les USA d’y envoyer du ravitaillement. Les taïwanais devront alors compter sur leurs seules forces et sur leurs stocks, intelligemment disséminés et abrités, pour infliger à l’agresseur un niveau de dommages suffisant pour le faire renoncer à ses plans.

    Cette stratégie pourrait amener Taïwan à développer davantage de moyens hybrides. En effet, acheter des chasseurs, des hélicoptères de combat ou de grands navires de surface ne semble pas la meilleure des stratégies pour Taïwan. Le scénario du jeu de guerre semble confirmer que ces moyens seront des cibles prioritaires, qui seront balayées dans les premières heures d’un conflit. Il semble beaucoup plus efficient pour l’île de se concentrer sur d’autres moyens d’action. On pense par exemple à des drones low cost à long rayon d’action, aériens, sous marins et de surface, susceptibles d’aller infliger des dommages significatifs à la flotte chinoise, et pour les drones aériens d’aller frapper loin dans la profondeur du dispositif terrestre chinois. La construction en masse de dizaines de milliers de tels drones serait largement à la portée d’une économie développée comme celle de Taïwan. Le développement de missiles à longue portée, potentiellement hypersoniques, permettant de frapper des objectifs terrestres (notamment des bases aériennes ou navales…) et de surface, permettrait dans une certaine mesure de « rendre les coups », et donc de limiter l’avantage comparatif chinois.

    Compte tenu des pressions exercées par la Chine sur les pays occidentaux pour la fourniture de matériels militaires, et dans la perspective de dissuader une guerre, il serait probablement possible et efficace de fournir à Taïwan, non pas des drones et des missiles, mais bien les plans et les matières premières permettant de les produire en masse, avant que ces usines ne soient détruites par les 1ères frappes chinoises…

    • Leboeuf dit :

       » Une fois l’île encerclée et sous blocus de l’APL »

      fin de l’histoire, fin de la guerre.

      non ?

      je n’y connais rien en guerre et je ne suis pas du tout du milieu militaire mais le bon sens paysan me fait penser ca.

      • Elkano dit :

        @ Leboeuf.
        Je ne suis pas non plus expert en guerre , mais habitant à Taiwan depuis douze ans , je pense que vous avez raison.
        Il suffira d’un blocus de l’île principale pour que les Taïwanais négocient.
        Enfin j’espère…
        Le service militaire obligatoire viens de passer de 4 à 12 mois et la solde mensuelle de 200 à 900 euros.

      • HMX dit :

        Non, ce ne serait pas forcément la fin de l’histoire : il ne faut pas sous estimer le facteur politique. Si les taïwanais résistent, ils priveront la Chine d’une victoire, qui est absolument nécessaire pour le pouvoir politique chinois. L’absence de victoire rapide pourrait bien faire vaciller le pouvoir exécutif chinois, voir même le régime politique du PCC. Surtout si dans le même temps, la pression et les sanctions internationales entraînent une crise économique et sociale en Chine (qui est très dépendante de son commerce extérieur). Bref, rien n’est écrit, mais il y aurait objectivement une grosse prise de risque pour la Chine à tenter l’aventure, malgré l’énorme disproportion du rapport de force militaire en sa faveur. L’exemple du conflit ukrainien doit également être une source de méditation…

    • rainbowknight dit :

      Je pense que Taïwan devrait au contraire investir dans la très haute technologie, développer ses compétences dans des domaines où elle resterait leader et incontournable, rendant toutes les économies dépendantes de ses savoirs…
      Alors toute velléité chinoise serait considérée comme une agression contre l’ensemble des nations. Pas uniquement une crise localisée mettant aux prises des « frères » idéologiquement irréconciliables.

      • HMX dit :

        L’un n’empêche pas l’autre, low tech et high tech peuvent parfaitement se combiner. C’est d’ailleurs à peu près ce que je dis, quand j’évoque à la fois des drones low cost produits en masse, et des missiles hypersoniques (qui seront pour leur part produit à quelques dizaines/centaines d’exemplaires). Les deux se complètent parfaitement.

        Sur la dépendance des autres pays envers la technologie et les savoirs taïwanais, principalement en matière de semi-conducteurs, vous noterez que la plupart des grandes puissances économiques (USA, Chine, UE…) ont parfaitement identifié la problématique et annoncent à tour de bras des créations de centres de recherche et de production sur les semi-conducteurs. C’est par exemple le cas en France, avec la création d’une usine à 6 milliards d’euro près de Grenoble (ST Microelectronics et Global Foundries). On peut supposer que les chinois sont parfaitement conscients du problème, qu’ils travaillent d’arrache pied pour limiter puis stopper cette dépendance à Taïwan, et qu’il s’agit probablement même d’un préalable à une éventuelle entrée en guerre…

  11. Raymond75 dit :

    En tous cas, cette future guerre, inévitable selon les analystes, voulue et annoncée par le Grand et Illustre Xi, qui a mené avec succès la lutte contre le Covid, sera un beau spectacle. Il est temps d’acheter une télé 4K avec un écran de 2 m de diagonale.

    A la suite de cela, La Chine et les USA seront ruinées, comme bientôt la Russie. Super : nous seront enfin débarrassés de ces impérialistes, qui ne font que produire désastres, destructions, inégalités, régressions civiles, meurtres de masse, et soit dictatures soit abrutissement des populations.

    • Aramis dit :

      « inévitable selon les analystes » Ils disent que c’est évitable dans leur rapport.

    • joe dit :

      ET non @Raymond75, encore une fois vous jetez des conclusions sans apporter d’éléments pour soutenir celles-ci. On ne parle de guerre totale qui dure 10 ans mais d’une violente confrontation SI les Chinois, après avoir testé la volonté Taiwanaise et US (task force navale et aérienne se dirigeant vers Taiwan), décident de poursuivre une invasion. La volonté mais aussi les pertes subies pour s’approcher des côtes. C’est une chose de détruire les avions Taiwanais, s’en est une autre de débarquer des centaines de milliers d’hommes. Même si le conflit devait être plus violent avec les chiffres évoqués dans l’article, la perte de ces unités ne signifierait en rien la ruine de l’un ou l’autre. Les unités militaires sont payées, les perdre signifie la disparation des inventaires, pas la chute du PIB.

    • GUEPRATTE dit :

      @ Raymond75 ….yep !!! mais le seul probléme est quand Washington tousse sec, Paris s’enrhume grave …..et si Moscou s’enrhume, Paris tousse gras ……et puis en plus en ce moment ,comme on est en pénurie d’antibiotiques en Europe…..

      • Axer dit :

        Le doliprane est fabriqué en Chine et en Inde, l’industrialisation prônée par Macron tarde à démarrer et la Russie sera colonisée par les chinois, les USA, très loin, seront peut-être les seuls survivants occidentaux si Poutine met une raclée à l’Europe en Ukraine. Les USA et la Chine, les vrais grands gagnant, dans tous les cas de figure..

  12. Prof de physique dit :

    produire des avions de combat moins chers et en plus grand nombre
    Donc pas de F-35.

    • Eurafale dit :

      C’est dans les cartons du Pentagone : faire un équivalent des Century Series Fighters pour éviter les monstres financiers du style F-22 / F-35. Gagner en rapidité et en efficacité de construction : https://www.opex360.com/2019/09/17/lus-air-force-veut-remonter-le-temps-pour-faire-voler-ses-futurs-avions-de-combat-dici-cinq-ans/
      Peut être qu’un jour on aura un Voodoo II, un Starfighter II ou un Thunderchief II.

    • Hélyx dit :

      Le F-104 Starfighter n’a pas été une réussite, il s’est bien vendu grâce à l’influence US mais a été un fiasco industriel. La Luftwaffe a perdu près de 300 appareils sur les 900 achetés et plus de 100 pilotes, ce qui lui a valu le surnom de « Widowmaker ». Je ne pense pas qu’un Starfighter II soit une bonne idée.
      Le modèle des « Century Series Fighters » ici a pour but d’accoucher d’un avion qui soit plus proche des besoins opérationnels de l’USAF et de la Navy puisqu’ils se rendent comptent eux-mêmes que le F-35 est plus un avion industriel qu’un avion de combat.

    • Frédéric dit :

      En 2022 Boeign livre 12 avions de combat F-15 Eagle, 14 F/A-18 Super Hornet, 15 avions ravitailleurs KC-46, 15 P-8 Poseidon, 75 hélicoptères d’attaque Boeing AH-64 Apache neufs ou reconfigurés, 28 hélicoptères de transport Boeing CH-47 Chinook neufs ou reconfigurés, 4 hélicoptères utilitaires MH-139. Lockheed Martin livre 141 avions de combat Lockheed Martin F-35. L’usine de Glenville inauguré en 2022 a une capacité de 48 F-16. C’est bien plus la capacité des chantiers navals à fabriqué des nouveaux navires en nombre (seulement 2 SNA, 2 a 4 destroyers par an) que l’industrie aéronautique US à fabriqué des avions qu’il faut surveillé.

  13. Frédéric dit :

    Je trouve le chiffre des pertes humaines faible dans chaque camp vu le nombre de navires coulés

    • Harambe dit :

      Surtout que 2 porte-avions américains et leur escorte, c’est déjà dans les 15 000 marins. Sans parler de toutes les bases américaines autour de la Chine qui se prendront des missiles balistiques, on doit être à 30 000 morts dans les premières heures du conflit coté américain, coté chinois, 138 navires, c’est déjà dans les 20-25 000 marins avec la riposte américaine contre les cibles terrestres surtout s’ils déploient leurs ex-snle convertis en lanceur de missile de croisière et des Himars en Corée et à Taiwan. Alors parler de 3200 et 10 000 morts en 3 semaines.. c’est une blague ou ils ont oublié un ou deux 0.

      (sauf si les pertes marines ne sont pas incluses implicitement en parlant de navires, là je comprendrais, après tout, les soldats américains iraient se cacher dans les villes japonaises et coréennes en attendant les renforts)

    • Hubert dit :

      Ils savent nager et la côte n’est pas si loin. (80 km).

    • NATO dit :

      on ne nous dit pas tout. on nous dit juste ce que l’ennemi doit penser.
      C’est assez drôle de parler de victoire à la Pyrrhus pour les EU. qui pourrait contester la domination américaine après cette confrontation alors que les russes frôlent le fond avec le conflit en Ukraine et que la Chine devra retourner au p’tit coin après sa défaite, elle restera bloquée dans ses ports comme les allemands pendant le GM1 ?

  14. Catoneo dit :

    Les « wargames » peuvent être instructifs mais il est difficile d’imaginer la séquence côté chinois.
    La dernière fois que l’APL a tenté de corriger un voisin, elle s’est pris une branlée mémorable parce que le « plan » n’était pas le bon.
    Ce que l’on peut anticiper, c’est le tropisme de la masse mise en mouvement dès la première frappe.

    On pourrait gloser aussi sur l’enthousiasme relatif des civils continentaux à voir une guerre de dévastation déclarée sans motif sérieux à une île chinoise qui ne leur a rien fait. Le Chinois n’est pas russe.

    • Momo dit :

      Vous ne connaissez pas les chinois, ça c’est une certitude.
      Mais, effectivement, ils ne sont pas comme les Russes.
      Ni les Ougandais d’ailleurs.

  15. Félix GARCIA dit :

    Pi si les Chinois et Xi JINPING ne se mettent pas Martel en tête avec Taïwan, y aura même pas de guerre.
    Pi s’ils se retirent des îlots qu’ils colonisent, là non plus il ne devrait pas y avoir de guerre.
    Pi s’ils évitent de piller les eaux du monde entier (un peu comme nos flottes de pêche industrielles à nous [si si, on abuse aussi]), là aussi, ça devrait bien se passer.

    Le reste (OBOR, etc …), c’est juste de la « compèt’ saine ».

    Pour les ressources naturelles, chuis sûr qu’on peut gérer si on fait pas les cons. Et ce, sans passer par l’arbitraire de la tyrannie techno-féodale des Crédits Carbone et du Crédit Social (« Synthetic Hegemonic Currency »).

    Allez … copains-copains ? Gagnants-gagnants ? Z’en dites quoi les Chinois ?
    https://www.youtube.com/watch?v=8o42hfsdJ_8

    • Vivo dit :

      « Pi s’ils se retirent des îlots qu’ils colonisent, là non plus il ne devrait pas y avoir de guerre. » + 1000
      Je rajouterai:
      Si les ricains se retirent du continent nord-amérindien, de l’archipel Hawaïen, de Guam qu’ils colonisent , là non plus il ne devrait pas y avoir de guerre.
      Si les anglosaxons se retirent du continent aborigène qu’ils colonisent, la aussi la paix sera mondiale.

      Pour une fois je suis d’accord avec toi

      • sirthie dit :

        @Vivo :
        « Si les ricains se retirent du continent nord-amérindien, de l’archipel Hawaïen, de Guam qu’ils colonisent , là non plus il ne devrait pas y avoir de guerre.
        Si les anglosaxons se retirent du continent aborigène qu’ils colonisent, la aussi la paix sera mondiale. »
        .
        Heuuu… on peut pas tous les accueillir en Europe, hein ? »

      • Vinz dit :

        Irréaliste, ça ferait beaucoup trop de noiches qui devraient rentrer au pays. Déjà avec 1,2mds c’est compliqué de nourrir tout ce petit monde.

    • Félix GARCIA dit :

      « Pi s’ils évitent de piller les eaux du monde entier (un peu comme nos flottes de pêche industrielles à nous [si si, on abuse aussi]), là aussi, ça devrait bien se passer. »

      Pêcher plus, en impactant moins ?
      « Peut-on pêcher toujours autant avec un impact plus faible ? La réponse est oui, sans ambiguïté. Il suffit pour cela de jouer simultanément sur deux paramètres. D’une part sur l’effort de pêche, c’est-à-dire sur le nombre de bateaux ou de kilowatt-heures présents dans la pêcherie. Et d’autre part sur l’âge de première capture, c’est-à-dire sur la taille réglementaire minimale que doivent avoir tous les poissons capturés, ou sur le maillage des engins de pêche. (…)

      Dans la plupart de pêcheries, il faudrait augmenter l’âge de première capture très fortement. Avec des collègues allemands et canadiens, nous avons publié en 2016 un article scientifique intitulé “Minimising the impact of fishing”. Nous y proposons une formule mathématique, déduite des lois de croissance et de mortalité des poissons, qui permet de calculer une taille réglementaire de capture considérée comme optimale. Par construction, respecter cette taille légale permettrait de maximiser les captures, tout en conservant dans l’eau la plus forte abondance possible. C’est le meilleur compromis possible entre une taille trop faible, qui impacterait la ressource à l’excès, et une taille trop grande, qui verrait les captures se raréfier.
      L’application de la formule montre que la taille réglementaire devrait passer : de 35 à 70 centimètres dans le cas de la morue de mer du Nord, de 27 à 58 centimètres pour le merlu, de 34 à 73 centimètres pour la baudroie, ou de 24 à 30 centimètres pour la sole. Cette optimisation des tailles de première capture changerait complètement la donne. Dans le cas de la morue de mer du Nord, il serait possible d’augmenter les captures de 30 %, tout en laissant dans l’eau une biomasse 2,6 fois plus forte que celle d’aujourd’hui.

      Le gain ne serait pas immédiat, car dans un premier temps les pêcheurs laisseraient s’échapper les petits poissons, et verraient donc leurs captures diminuer. C’est d’ailleurs pourquoi beaucoup d’entre eux sont réticents à ces augmentations de taille. Ils voient les pertes de court terme et ne croient pas aux gains de long terme. Pourtant, il n’y a aucun doute. Les poissons épargnés poursuivraient leur croissance, et feraient de la biomasse en plus. Au bout de quelques années, les pêcheurs les retrouveraient – plus vieux et plus gros – dans leurs filets. Et ils seraient gagnants. Les marges de progression sont même considérables. »
      http://sirs.agrocampus-ouest.fr/didier/public_html/

      V’là une idée 10000000000x plus intelligente que toutes les conneries des COP/One Ocean Summit/etc (on peut garder quelques zones protégées, mais pas le délire des « sommets » [de cynisme et de connerie oui …] cités précédemment) …

      Avec un renouveau du caseyage :
      Observer les poissons sous l’eau pour comprendre comment les capturer
      https://www.youtube.com/watch?v=fOjbYIGiEd4

      Pour l’aquaculture (les Asiatiques en font bien plus que nous) : Aquaculture Multitrophique Intégrée ;
      https://www.ceva-algues.com/document/aquaculture-multitrophique-integree/
      L’aquaculture Multi-Trophique intégrée – conférence de Thierry Chopin
      https://www.youtube.com/watch?v=dVol_W4x_rw

      Pi une filière de pêche du krill (« Euphosia superba ») dans l’Antarctique (on fera les allers-retours avec nos voiliers Solid Sail) :
      À la conquête du krill, minuscule crevette de l’Antarctique
      https://www.youtube.com/watch?v=yLTiNGwirhY
      « Krill antarctique – Euphausia superba »
      […]
      Une biomasse importante
      Le Krill antarctique forme une biomasse évaluée entre 125 et 725 millions de tonnes, faisant de E. superba l’espèce animale la plus importante sur Terre en termes de biomasse. On peut noter que parmi l’ensemble des espèces animales visibles à l’œil nu, certains considèrent que ce sont les fourmis qui constituent la plus grosse biomasse au monde, et d’autres qu’il s’agit des copépodes. Toutefois, dans les deux cas, on ne parle pas d’une espèce mais de centaines d’espèces différentes rassemblées. Pour mieux apprécier l’importance de la biomasse du krill, on peut noter que la production de l’ensemble des poissons, coquillages, céphalopodes et planctons du monde est de 100 millions de tonnes par an quand celle de Krill antarctique est estimée à entre 13 millions et plusieurs milliards de tonnes par an.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Krill_antarctique

      Sachant qu’on est passé d’un ratio de 3kg de poisson de capture pour produire 1 kg de poisson d’élevage à 1 pour 1 (environ), ça donne une idée du potentiel, notamment si on passe à l’aquaculture multi-trophique intégrée (un peu comme la polyculture et l’agroforesterie, avec pratique des semis directs sous couverts [et la fin des monocultures] dans l’agriculture) …

      • rainbowknight dit :

        SI on ne touche pas au pangolin on ne craint rien ! Ces bêtes là c’est plein de méchantes maladies…
        Pi moi je mange pas de poissons, ça copule dans l’eau…

  16. Patatra dit :

    ou… laisser Taïwan acquérir the bomb.
    ils ont déjà essayé plusieurs fois et tonton sami à déjà dit non. Mais à vrai dire, avec la possbilité de raser quelques cibles d’importances cela calmerai Pékin – ou pas – mais au moins cela mettrai le chose au point.

    • GUEPRATTE dit :

      @ patratras…..raser Pékin depuis Taipei avec the bomb ?? meme pas en reve …. t’en en a beaucoup des comme çà ?? les Chinois déguaineront les premiers en ne laissant jamais une bombe nuc US s’installer à Formose …les Taiwanais sont trop endormis de démocrassie à force de faire leur marché aux « puces, çà finit par leur donner des maladies ….Dans le film « le jeu de la mort  » , Chuck Norrris s’est fait méchamment mortellement dézinguer au final par Bruce Lee….et avec les honneurs post mortem …Alors pour le retour du Dragon , accompagné de la fureur du Dragon ,c’est qui Big Boss ??

      • rainbowknight dit :

        Je pense que Taïwan devrait au contraire investir dans la très haute technologie, développer ses compétences dans des domaines où elle resterait leader et incontournable, rendant toutes les économies dépendantes de ses savoirs…
        Alors toute velléité chinoise serait considérée comme une agression contre l’ensemble des nations. Pas uniquement une crise localisée mettant aux prises des « frères » idéologiquement irréconciliables.

      • rainbowknight dit :

        Les stratèges US ont demandé à Stan Lee, un cousin de Bruce , ce qu’il pensait de cela.. Captain America était Hulkcéré et il n’avait pas Thor. Il pensait à la veuve(noire ou pas) avec son Hawheye qui lui donnait une Vision plus large du conflit… Iron(man ou pas) t il se battre , j’attends le prochain blockbuster.

        • Lee Cooper dit :

          Ils ont aussi demandé au général Robert E. Lee, qui leur a dit que la sécession c’est ce qui convient à Taïwan.

      • Patatra dit :

        Guépratte : Oui j’en ai beaucoup des comme cela, ne vous en déplaise.
        1. J’ai écrit calmer Pékin ce qui est différent de raser Pékin. Au lieu de troller inutilement, vous devriez vous pencher sur les subtilités de la langue française et de la métonymie en particulier.
        2. Je n’ai pas parlé d’une bombe US, mais d’une bombe Taïwanaise.
        3. Le programme nucléaire a bien existé (avec un premier essai), par deux reprises et ce sont les US via la CIA qui ont forcé l’arrêt.
        4. Les Taïwanais pourrait reprendre ce programme pour se sanctuariser. D’autres pays régionaux, bien moins démocratique l’on fait.
        5. Contrairement à ces pays, ils ont la possibilité technologique de la faire à l’échelle d’un ou deux ans.
        5. Taïwan n’a pas de profondeur stratégique, donc face a une invasion chinoise, préparée par une volée certaine de centaines de missiles, c’est finalement la seule chance de ne pas même être attaqué.

      • Frédéric dit :

        Toi pas compris ! Patatra parle des programmes nucléaires Taiwanais stoppés par les États-Unis dans les années 70 et 80.
        Il a 7 pays en Asie du Nord Est (en comptant la Mongolie), les trois dictatures locales ont la Bombes, les 4 démocraties ne l’ont pas… Bizarre non ?

    • FJAG dit :

      Il me semble que le centre de commandement chinois est censé être à 2km sous terre.

  17. Félix GARCIA dit :

    HS : OpexNews@OpexNews
    Selon @vonderburchard, la France examine une demande de l’Ukraine pour l’envoi de chars #Leclerc.

    Par ailleurs, Paris serait prêt à déployer ses chars dans les pays alliés de l’OTAN cédant leurs Leopard à l’Ukraine afin de combler leurs « lacunes ».
    https://twitter.com/OpexNews/status/1612832809126592512

    Euh … j’avais dit non !
    Attendez, j’vais l’dire en Allemand : NEIN !
    https://www.youtube.com/watch?v=6hxG_apfh7E

    ‘fin … ça s’discute … mais j’aime pô l’idée « d’immobiliser » une cinquantaine de Leclerc à l’Est (ça devrait être ça, à la louche [soit quoi … trente/quarante de plus qu’actuellement ?]) …

    • joe dit :

      L’idée est bonne. Déplacer quelques dizaines de Leclerc dans des zones amis qui ont zéro chance d’être envahi par les russes est une façon élégante de à la fois montrer de la solidarité et d’apporter des arguments aux généreux donateurs de Leopard 2. Si nous avions eu 1000 Leclerc comme nous avions à la grande époque de la guerre froide, plus de 1200 AMX 30, cela aurait été encore mieux d’en livrer directement en Ukraine… Le principal est que le moment venu, les Ukrainiens puissent recompléter leur stock de chars lourds_______ Plus le temps passe et moins il y a de source d’ex char soviétique. Il est inévitable que cela se produise. Avec l’avantage indéniable d’envoyer un message non équivoque au Kremlin. De toute façon, il n’y a aucun conflit nécessitant l’usage de 200 Leclerc, autre qu’une attaque de la France ou d’un pays de l’Otan. D’ici à ce que les russes arrivent en France, ils vont devoir traverser quelques pays… ainsi que les chars US qui pour le coup, seront livrés par centaines au titre de l’article 5. Ces 50 chars Leclerc n’ont actuellement, aucune utilité en France.

      • Aramis dit :

        « De toute façon, il n’y a aucun conflit nécessitant l’usage de 200 Leclerc » Ben si… l’Ukraine a besoin de char et bien plus que 200.

        « autre qu’une attaque de la France ou d’un pays de l’Otan.  » Ben non… dans le Golfe par exemple on a déployé des chars. Et on aurait bien eu besoin de 300 à 400 chars.

        « D’ici à ce que les russes arrivent en France, » Pas possible et notre armée est faite pour se projeter pas défendre le territoire.

        Pour l’Ukraine la meilleure option est de livrer des Léopard 2. C’est le char le plus utilisé en europe, la logistique pourra être mise en place. De plus c’est le seul char encore en production en europe occidentale.

      • Félix GARCIA dit :

        Bonjour joe,

        « De toute façon, il n’y a aucun conflit nécessitant l’usage de 200 Leclerc »
        Ne pas insulter l’avenir.

        Sinon, globalement d’accord avec vous.

    • Félix GARCIA dit :

      OpexNews@OpexNews
      Ça se confirme ! Selon @jdomerchet, la France et l’Italie vont fournir un système Mamba à l’Ukraine.
      Les officiers ukrainiens pourraient rapidement commencer leur formation (6 mois). Le Mamba serait ainsi déployé en Ukraine durant l’été prochain…
      https://twitter.com/OpexNews/status/1613132899519287296
      Reste à savoir combien de missiles Aster 30 seront fournis à l’Ukraine. Les stocks français et italiens ne sont sans doute pas énormes, notamment à cause de son prix élevé : entre un et deux millions d’euros à l’unité. Mamba
      https://twitter.com/OpexNews/status/1613133117220614144

      Selon Cyrille AMOURSKY, les Ukrainiens manqueraient de roquettes pour les HIMARS et M270/LRU par contre …
      J’imagine que ça va être compliqué pour nous de les aider de ce côté-là …

  18. Aramis dit :

    « « S’il n’avait pas plu dans la nuit du 17 au 18 juin 1815, l’avenir de l’Europe était changé. Quelques gouttes d’eau de plus ou de moins ont fait pencher Napoléon. Pour que Waterloo fût la fin d’Austerlitz, la providence n’a eu besoin que d’un peu de pluie, et un nuage traversant le ciel à contre-sens de la saison a suffi pour l’écroulement d’un monde », a écrit Victor Hugo… » Et il s’est lourdement trompé.

    Napoléon aurait perdu la guerre en 1815 de toute façon.

    • Czar dit :

      dire que t’as réussi à prédire le résultat potentiel d’une guerre passée avant ton troisième pastis…

      si Napoléon avait réussi à faire faire un premier « Dunkerque » a l’armée rosbif, et c’était en train avant qu’ils ne soient sauvés par un blucher qui aurait pu être liquidé par un cavalier français à Ligny, et qu’il avait proposé un plan de paix sur la base des frontières naturelles (le Rhin), il pouvait poser un coin au sein de la coalition.

      Et notamment s’il avait décidé de passer la main avec une régence en faveur de son fils. Alexandre n’était pas grand amateur des Bourbons et l’empereur d’autriche aurait été ravi de voir son petit-fils sur le trône, c’était assez pour convaincre les prussiens de rentrer dans le rang

      • Aramis dit :

        « dire que t’as réussi à prédire le résultat potentiel d’une guerre passée avant ton troisième pastis… » dire que t’as réussi à sortir un truc aussi déconnecté de ce que je dis…

        « il avait proposé un plan de paix sur la base des frontières naturelles (le Rhin), il pouvait poser un coin au sein de la coalition. » Vous reprenez ce qu’il croyait, mais les coalisés avaient justement trouvé un accord pour se débarrasser de lui avant toute chose. Rejetant toute autre solution qu’un retour de Louis XVIII. Napoléon s’est bercé d’illusion sur ses chances.

        Mon point est que la pluie seule n’aurait rien changé.

        • Czar dit :

          non ça c’est la position AVANT que le fer de lance de la coalition soit écrasé. a la guerre, le premier mort, c’est le plan, je suppose que tu l’as entendu dire.

          un Napoléon qui aurait di à l’Europe je ne sortirai pas des frontières naturelles après les avoir conquises et sinon je vous défonce avec une guerre totale aurait été écouté, c’est une évidence

          les alliés voulaient la paix en Europe et une France mécontente qui venait de virer les bourbons était un obstacle à ça

          • Sorensen dit :

            –  » a la guerre « .
            –  » qui aurait di « .
            –  » et sinon « .
            –  » aurait di à l’Europe je ne sortirai pas des frontières naturelles après les avoir conquises et sinon je vous défonce avec une guerre totale aurait été écouté « .

            Torchon.

          • Aramis dit :

            « un Napoléon qui aurait di à l’Europe je ne sortirai pas des frontières naturelles après les avoir conquises et sinon je vous défonce avec une guerre totale aurait été écouté, c’est une évidence » Les coalisés s’étaient mis d’accord sur le fait de l’éliminer.

            « les alliés voulaient la paix en Europe » Leur paix.

    • Axer dit :

      Non…Rien ne l’indique. Si (Avec les Si on peut refaire le monde, je sais…gros défaut !). Donc, « Si »…la Cavalerie n’avait pas chargée comme un « ouragan fou »… »Si » Blücher était arrivé pas trop vite…Si Napoleon n’avait pas mal au bide…Si les anglais ne s’étaient pas retiré derrière une colline…Si la pluie n’avait mouillée le sol…Si Waterloo était située à la place d’Austerlitz…Si un simple troufion n’avait pas mis sa chaussure à l’envers et que sa grand-mémé n’avait pas mal aux dents ! Bref, on saura peut-être jamais !

      • Le Chouan dit :

        Tout simplement, si Napoléon avait mis Davout à la place de Ney, c’était gagné…
        Au pire, si Murat avait là, il n’aurait pas lancé imprudemment cette charge de cavalerie…

        Enfin pour terminer, Napoléon aurait au bout du compte perdu même en ayant gagné Waterloo car dans son dos nombreux étaient les traîtres qui ne pensaient qu’à leurs intérêts. Déjà à l’époque, certains en avait rien à foutre de la France. Comme aujourd’hui d’ailleurs !!

        • Aramis dit :

          « Tout simplement, si Napoléon avait mis Davout à la place de Ney, c’était gagné… » Comment?

          « Au pire, si Murat avait là, il n’aurait pas lancé imprudemment cette charge de cavalerie… » Cela n’aurait pas changé le résultat de la bataille.

          « Enfin pour terminer, Napoléon aurait au bout du compte perdu même en ayant gagné Waterloo car dans son dos nombreux étaient les traîtres qui ne pensaient qu’à leurs intérêts. Déjà à l’époque, certains en avait rien à foutre de la France. Comme aujourd’hui d’ailleurs !! » C’est surtout la disproportion des forces le soucis en 1815.

          • Le Chouan dit :

            Ce que vous dites est en partiellement faux ! Malgré toutes les erreurs commises par l’empereur, surement dut en partie à ses problèmes de santé, de fatigue mais aussi à des sautes d’humeurs allant de optimiste à un indescriptible abattement, il pouvait gagner Waterloo ! Sans l’arrivée in extremis de Blücher, les anglais étaient cuits, ils le reconnaissent eux-mêmes car à ce moment leur situation était désespérée. Sinon:
            1) Davout avait été nommé ministre de la guerre durant les cent-jours afin de réorganiser sur le territoire français, l’armée et tout ce qui était nécessaire à son (bon) fonctionnement, c’était là l’un de ses principaux talents, l’organisation. Cependant, ce choix aurait été judicieux dans le cas d’une victoire en Belgique mais ce fut aussi une erreur car l’empereur se dispenser des services de son meilleur bras droit, seul capable de conduire cette armée aux « Quatre bras », Waterloo c’est joué là !
            Le maréchal Davout, était le meilleur stratège et le plus fin tacticien de tous les maréchaux de l’empire, d’ailleurs, il n’a pas connu la défaite. Puis, il n’aurait certainement pas commis les nombreuses erreurs durant cette bataille qu’avait malheureusement cumulé le maréchal Ney, pour autant, cela n’enlève rien au courage et à la ténacité de ce dernier mais il n’a rien compris et surtout, il a manqué de clairvoyance, son analyse de la situation lui a fait défaut, un peu de panique dans l’idée de faire mal ou des ordres pas clairs ?? Ceci est factuel et connu de tous.
            2) Concernant Murat, là aussi ce que vous dites est faux car il n’aurait jamais lancé cette charge sans avoir obtenu des tirs d’artilleries au préalable. Puis connaissant ses capacités tactiques et son coup d’œil qu’il aurait eu sur la situation, il n’aurait certainement pas risqué sa cavalerie avec de multiples charges frontales qui pour le coup furent très meurtrières vu que les régiments anglais c’étaient formés en de nombreux carrés (il n’y a qu’en Espagne que la cavalerie avait réussi un tel exploit, me semble-t-il), ça c’est certain!
            3) Parmi les erreurs mais non des moindres, c’est cette obstination à vouloir enlever les fermes fortifiés, notamment celle de Goumont qui a fait perdre (pour peu d’anglais) beaucoup de temps et d’hommes, qui ont fait défaut aux français pour la suite des événements.
            Enfin, là où je suis d’accord avec vous, même si les forces étaient disproportionné en 1815, une fois la victoire acquise, exit les anglais (leur gouvernement sauté et ils n’auraient peut-être pas eu après 1815, la même suprématie sur l’Europe et le monde durant tout le reste du 19 ème siècle) et puis les prussiens défaits comme d’habitude seraient parties en déroute, (d’ailleurs, 2 semaines après Waterloo, ils se sont fait encore tailler en pièce par les cuirassiers à Rocquencourt, dernière bataille et dernière victoire des français). Vu que les russes étaient encore trop loin pour intervenir, que les autrichiens auraient été refroidis et qu’ils ont surtout joué la prudence en attendant de voir comment tourné le vent, tout cela aurait donné du temps à Napoléon pour préparer sa défense, et ainsi peut-être négocier pour trouver une sortie honorable, pour lui comme pour le pays car il était conscient de toute façon que cela finirait mal.
            Il est vrai qu’il avait tout le monde contre lui, que les ressources françaises n’étaient pas inépuisables et que nombre de ministres et de représentants français le poussaient vers la sortie, (tous les traîtres et les gavés comme Talleyrand qui n’ont eu de cesse que de lui savonner la planche). Donc, il ne pouvait que retarder l’échéance et pour la postérité, sa légende n’aurait surement pas été aussi immense qu’elle ne l’est aujourd’hui, cependant, je pense qu’il n’a-t-il pas été dupe sur le sort qu’on lui réserverait après sa seconde abdication ???

          • Aramis dit :

            « Ce que vous dites est en partiellement faux ! Malgré toutes les erreurs commises par l’empereur, surement dut en partie à ses problèmes de santé, de fatigue mais aussi à des sautes d’humeurs allant de optimiste à un indescriptible abattement, il pouvait gagner Waterloo ! » Dans l’absolue oui mais les chances étaient faibles. Ensuite il n’était pas malade ce jour là ou bien moins qu’à la moskowa par exemple.

            « Sans l’arrivée in extremis de Blücher, les anglais étaient cuits » Le premier corps prussien, le corps de Bülow entre en lige vers 16H. A 19H Wellinton n’avait pas engagé toutes ses réserves.

            1) « seul capable de conduire cette armée aux « Quatre bras  » Qu’entendez vous par là. Que Davout pouvait refaire Auerstaedt au 4 bras? Vu que l’armée de Wellington était bien meilleure que la prussienne de 1806 j’en doute. Sur l’imbroglio du parcours du corps de d’Erlon ce jour là les sources sont contradictoires. Pas certains que Davout ait changé quelque chose.

            Je ne vois pas en quoi la présence de Davout permettait de gagner à Waterloo le 18 juin.

            2) « Concernant Murat, là aussi ce que vous dites est faux car il n’aurait jamais lancé cette charge sans avoir obtenu des tirs d’artilleries au préalable. » Je dis que l’absence de charge de cavalerie de sa part n’aurait rien changé au résultat sauf une retraite en désordre côté français.

            3) « Parmi les erreurs mais non des moindres, c’est cette obstination à vouloir enlever les fermes fortifiés, notamment celle de Goumont qui a fait perdre (pour peu d’anglais) beaucoup de temps et d’hommes, qui ont fait défaut aux français pour la suite des événements. » Jérôme s’acharne en effet en vain contre Goumont, mais c’est à l’empereur de lui dire d’arrêter. La Papelotte a elle été prise sans soucis lors de l’attaque de d’Erlon.

            La question est plus l’absence de tentative de débordement par les français.

            La seule petite chance de gagner la campagne, pas la guerre, est de détruire complètement l’armée de Blücher le 16 juin à mon sens. Le 18 c’est trop tard les deux armées coalisées peuvent se réunir à temps, sauf déroute très hypothétique de Wellington qui pousse les prussiens à décrocher c’est plié.

          • Le Chouan dit :

            @Aramis. Je ne suis absolument pas d’accord avec ce que vous avancez.
            Napoléon avait déjà des problèmes de santé, problèmes qui ce sont accentués durant les 100 jours jusqu’à sa mort ! Au moment de cette campagne son état de santé comme son humeur changeaient plusieurs fois par jour.
            Sur 1 et 2, Ney était complètement dépassé, que ce soit aux Quatre- Bras ou lors de ces stupides charges pour lesquelles il n’avait reçu aucun ordre. Il n’a pas était bon point final puis Davout et Murat auraient fait bien mieux pour les raisons que j’ai précédemment évoqué ! Une victoire nette aux Quatre-Bras aurait fortement mis à mal l’organisation anglaise, donc la suite. A Ligny, Napoléon a commis 2 erreurs, d’abord, de ne pas avoir fait donné un minimum de cavalerie pour harceler la fuite des prussiens et ensuite , ne pas les avoir fait suivre aussitôt par Grouchy qui contrairement à ce que j’ai longtemps pensé, n’avait pas été si mauvais que cela mais il n’a pas non plus accéléré la marche pour les talonner de plus près, c’est là sa seule erreur.
            Concernant les anglais, Wellington envisageait de retraiter avant l’arrivé des prussiens, désolé mais c’est un fait car sa défense craquait de partout. La victoire ils la doivent aux prussiens et au moment ou ils arrivent, Napoléon fut obligé de diviser son armée ce qui mécaniquement a redonné du souffle aux anglais ! Napoléon ne pouvait gagner qu’en battant séparément les deux armées cela c’est joué de peu mais au final l’empereur est le seul responsable, il a cumulé trop d’erreurs durant cette campagne mais aussi avant lors de la nominations des chefs d’armées et de corps d’armées.
            Et pour, les fermes fortifiés, notamment Goumont, nous sommes d’accord, Napoléon aurait du arrêter cette inutile hécatombe car pour Goumont, elle pouvait être contenu par des tirs d’artilleries et cueillie après par une modeste cavalerie et quelques troupes à pied. là c’est une erreur de Napoléon !
            Pour terminer, merci pour cette discussion, sans rancune 🙂

      • rainbowknight dit :

        Si, si , on sait maintenant que César avait la Gaule…

      • Aramis dit :

        « Si la pluie n’avait mouillée le sol… » le corps de d’Erlon se serait cassé les dents une heure plus tôt sur la gauche anglaise. Rien d’autre. L’absence de pluie ne changeait rien à la très mauvaise position des français.

        Le 18 juin au matin les chances de Napoléon sont faibles. Pluie ou pas.

      • Axer dit :

        On dit aussi que Ney n’aurait pas bien compris (perception) un ordre, ou avait « crue à son propre saint esprit ». On peut également mettre en exergue cette attaque des fermes belges à proximité du champ de bataille. Théoriquement l’artillerie aurait pu se charger de ces petites forteresses, pourquoi avoir perdu autant de temps et de soldat…Bref, certainement que Napoleon était mal ce jour là, n’avait pas tout son niveau de concentration et ses officiers trop confiants ou comptaient trop sur lui et son génie.

        • Aramis dit :

          Ney a bon dos, il est mort juste après.

          « pourquoi avoir perdu autant de temps et de soldat… » Ces trois fermes barraient la route d’un assaillant.

          « Bref, certainement que Napoleon était mal ce jour là, n’avait pas tout son niveau de concentration et ses officiers trop confiants ou comptaient trop sur lui et son génie. » Il a pu s’enfuir à cheval. Le matin sa position très comprise rendait la victoire très hypothétique.

        • Le Chouan dit :

          Ha! Je ne vous avez pas lu. j’ai en partie répondu et dit la même chose à @Aramis et d’accord avec vous, l’artillerie aurait suffit pour ces fermes fortifiées ! 😉

    • Frédéric dit :

      Je suis en train de lire un lire une uchronie ou Napoléon reste sur l’Ile d’Elbe. On se retrouve à la fin du congrès du Vienne avec une guerre entre le Royaume de France allié à l’Angleterre et l’Autriche contre une alliance entre l’Empire de Russie et la Prusse qui sont partagé l’Allemagne et la Pologne sans concertation avec les autres. L’auteur participe au Forum des Uchronies Francophones et a fait des wargames sur ce scénario avant d’en écrire le roman :
      Et si Napoléon n’avait pas quitté l’île d’Elbe, Nicolas-Denis Remÿ

      https://www.babelio.com/auteur/Nicolas-Denis-Rem/632785

  19. Aramis dit :

    « miser sur des navires plus petits mais plus robustes, donner la priorité aux sous-marins ainsi qu’aux bombardiers, produire des avions de combat moins chers et en plus grand nombre, etc. » Des évidences…

    • Nexterience dit :

      « donner la priorité aux sous-marins ainsi qu’aux bombardiers »
      Au détriment des PA? On aurait aimé savoir.
      Si ces remarques sont applicables à la France pour défendre des intérêts océaniques, il nous manquerait surtout un bombardier lourd.
      Étonnant que cela contredise la tendance actuelle des destroyers de 10000t: classe Maya japonaise, Sejong coréenne, type 055 chinois.

      • Félix GARCIA dit :

        « il nous manquerait surtout un bombardier lourd »
        Un beau p’tit Falcon 10X comme bombardier à long rayon d’action ?
        Pi une version PATMAR, bien évidemment.

      • Math dit :

        Ben… non. Les gros bateaux sont des grosses cibles. C’est comme le monstre de fin de niveau, on réfléchit et on trouve toujours une solution pour le battre. Construire des très grosses unités, des avions très chers ou des chars très lourds relève souvent d’une logique bizarre: on veut « éviter » la guerre, en essayant de faire peur à l’autre. Maintenant, si l’autre a le courage d’y aller quand même, la grosse unité perd son utilité. Les préconisations de la Rand sont bonnes. plus de bateaux plus petits. Les petits comme les gros sont » coulables » par un missile, une torpille, un drone, un saboteur, un cargo…

        • Félix GARCIA dit :

          « C’est comme le monstre de fin de niveau, on réfléchit et on trouve toujours une solution pour le battre. »
          Vous jouez aux Souls-like (Dark Souls, Elden Ring, Sekiro, Nioh …) ?
          Ou DMC ? Ou encore Cuphead/Hades/Skul/Dead Cells/… ?
          ^^

      • Aramis dit :

        « Au détriment des PA? On aurait aimé savoir. » Au détriment des LCS, Zummwalt et autres F 35. La robustesse est mise en avant.

        « Si ces remarques sont applicables à la France pour défendre des intérêts océaniques, il nous manquerait surtout un bombardier lourd. » Il manquerait surtout une flotte hauturière, une armée de l’air et une défense côtière.

        « Étonnant que cela contredise la tendance actuelle des destroyers de 10000t: classe Maya japonaise, Sejong coréenne, type 055 chinois. » ne sont pas visés.

  20. Vivo dit :

    Lol, mon dieu , alors que les Yankees se sont fait défoncés par des gars en short et sandales au Vietnam, en Afghanistan, Irak, les voici victorieux

    de la Chine qui possède l’arme à griller n’importe quel poulet, d’ailleurs les japonais s’en souviennent encore, ils en ont bouffés des sushis cramés

    durant des années, kapout qu’ils ont dit après une indigestion au coco cola.

    Non soyons sérieux et arrêtons de regarder hollywood et ses navets style top gun et cie et bonne année à tous.

    • Captain Pif dit :

      Non. Les Américains sont partis du Vietnam, d’Afghanistan et +/- d’Irak pour des raisons politiques. Pas à la suite d’une défaite militaire. Ils ne sont pas faits défoncés. Un conflit USA/Chine serait très différent puisque beaucoup plus « symétrique ».

      • PK dit :

        Quand on voit comment ils sont partis du Vietnam et de l’Afghanistan, ça fait quand même difficilement penser à une retraite organisée…. surtout étant donné la quantité de matériel qu’ils ont « oublié » d’embarquer…

        Je vous rappelle qu’il a fallu une coalition internationale de l’OTAN, montée en catastrophe, pour finir de partir d’Afghanistan, sous le diktat des Talibans qui ont décidé combien de temps elle avait le droit d’évacuer les civils. Alors, raisons politiques ? Débandade militaire ? Franchement, quand on regarde les faits, on ne s’interroge pas longtemps…

        On a aussi perdu au Mali et on est parti sans oublier un boulon selon un planning pré-établi. Faites la comparaison…

        • Albatros dit :

          nous n avons militairement perdu la dernière guerre qu en Indo. Le Mali est une victoire. nous avons décidé de partir après avoir cadavérisé 4000 jihadistes
          de même le Vietnam n est pas une défaite militaire pour les EUles EU n ont jamais perdu de guerre hormis des batailles très rares…

          • PK dit :

            « nous n avons militairement perdu la dernière guerre qu en Indo. »

            LOL. On a perdu 2 batailles (Cao-Bang) et Dien-Bien-Phu. Sur une centaines de grosses batailles par an et pendant 8 ans.

            Vous avez trop écouté le parti communiste…

            Si l’on a perdu là-bas, c’est pour les mêmes raisons qu’en Algérie : un gouvernement corrompu (coucou Mendès !) qui voulait brader le territoire avec la première excuse venue. Si encore brader l’Algérie avait un sens – l’intégration impossible des Algériens dans la culture française -, autant cette excuse n’en était pas pour les Indochinois…

        • rainbowknight dit :

          Parce que nous n’avons pas les moyens de gaspiller comme le font les « ricains ».. Parfois ça a du bon d’être riche.

      • et v'lan passe moi l'éponge dit :

        Pour le Vietnam ça se discute, mais il faut reconnaitre qu’ils se battaient avec une main attaché dans le dos (la limite du 17em parallèle). Si l’Irak n’est pas une défaite, ce n’est pas une victoire dont les US peuvent être fier. Quand à l’Afghanistan l’OTAN n’y a jamais réussi sa mission.

        • Cantatrice dit :

          S’il vous plaît. Quant à. Avec un t. Pas un d.
          Quant à = En ce qui concerne. Quand = Lorsque.
          Quant à l’Afghanistan, l’OTAN n’y a jamais réussi sa mission.

      • Chi ne to ke dit :

        La guerre est une action politique, victoire militaire sert l’intérêt politique on fait pas la guerre pour faire la guerre… Sauf peut être les USA car le complex militaro industriel et les politiques sont lié

    • joe dit :

      @Vivo vous confondez la nature des conflits qui sont directement liés à la géographie et au moyen déployés. Les US au Vietnam et en Afghanistan étaient dans des pays extrêmement compliqués (jungle, montagnes). Ils ont perdus parce qu’ils se battaient avec des troupes au sol dans des pays juste impossible à contrôler… Les Vietnamiens du Sud tout comme les Afghans se contentaient largement de laisser les US s’embourber. Par ailleurs l’Irak… a été une victoire militaire, en fait deux. Après on peut toujours discuté des conséquences mais factuellement, l’ancien dictateur c’est fait jeté et l’armée Irakienne puis Isis ont été laminés. L’article fait référence à Taiwan et à des scénarios ou les forces en présence sont massivement des unités aériennes ou navales, domaine dans lequel les US sont plus que bons. Cela dit, je confirme, Hollywood + Top Gun, ce n’est QUE du spectacle.

      • Math dit :

        Les USA ont perdu en Irak, en Afghanistan, en Iran, au Vietnam, en Somalie…
        Dès qu’ils lancent une invasion, la démocratie US fait capoter le plan. On verra ce que ça peut donner dans un contexte défensif, face à la Chine, puissant adversaire qui joue à domicile.
        Ce qui ne changera pas, c’est l’effritement de la puissance US. Ce qui sera important, c’est l’acceptation par les gens de Washington de cette perte de statut, pour éviter de la souffrance à des millions de gens.
        Les USA sont trop faibles démographiquement pour rester la seule puissance.

    • Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

      Toi tu as surtout loupé l’opportunité de ne rien dire Vivo …avec ce genre de discours type « Café du Commerce », tu es bien le gars au comptoir qui adore se la jouer, ça par contre on a compris.

      Mais à part ta petite guéguerre d’influence de derrière ton pc, tu sembles incapable de nous sortir une analyse digne de ce nom !

    • Frédéric dit :

      Ah tiens, ou donc les américains se sont fait défoncés en Irak ? Vous n’avez pas donc pas remarqué qu’il y a encore un contingent US dans ce pays et que leur gvt n’est plus hostile comme celui de S Hussein ? Si ne n’est pas une victoire, c’est quoi donc ? Et rappelez donc que les pertes américaines au combat on étaient infinimement inférieures en plus de 40 ans d’opex à celle subit en 10 mois par la Russie.

    • GUEPRATTE dit :

      pas faux du tout mon Vivo….

      • Elkano dit :

        Quand on dit que les côtes chinoises sont visibles depuis l’île de Taiwan…
        Enfin. On vit beaucoup mieux à Taiwan qu’en Chine Populaire et Shanghai n’a rien à envier à Wallstreet ou la City.
        Après que vous ne vouliez pas mourir pour Taiwan est complètement compréhensible.
        Quant à désigner la Chine comme ancien proprio de Taiwan…
        La Chine des Qin a contrôlé quelques dizaines d’années un territoire équivalent à Pondichéry. Les gars ne pouvaient pas sortir de leurs villes du Sud-Ouest sans prêter allégeance ou se faire démonter par les indigènes.
        D’ailleurs ils sont même entrés en guerre contre la Chine depuis Taiwan quand les continentaux ont changé de dynastie. ( l’ Histoire se répète, concept très Chinois)

        Les vrais anciens propriétaires sont soit les Indigènes soit les Japonais.
        Les proprios actuels c’est le peuple Taïwanais qui est dans le top 3 mondial pour le système de santé, l’éducation, la sécurité, les transports , infrastructures et technologies.
        ( Ce serait pas mal de remonter un peu dans les classement en France n’est ce pas ? )
        Et ça fait chier des briques tous les matins à « votre Vivo ».
        Vivo qui dans sa « logique » veut récupérer Taiwan mais décoloniser la Nouvelle Calédonie , Tahiti et la Guyane.
        Moi je suis d’accord avec Vivo aussi , alors on rend toute l’Amérique à la France , l’Espagne et au Portugal.
        Un petit bout pour l’Angleterre qui récupérera l’Irlande et l’Inde aussi … pourquoi pas !?

        Taiwan a indéniablement une culture majoritaire venant de Chine mais ça ne veut pas dire qu’elle doit appartenir a cette dernière.

        • Courmaceul dit :

          Cumulés, c’est 40 ans d’influence chinoise sur Taïwan soit le temps d’occupation de l’Alsace-Lorraine par l’Allemagne.

      • lgbtqi+ dit :

        Attention à la sortie de douche (sans s) les gars, ça peut être glissant…

  21. PHILIPPE dit :

    Le « modèle ukrainien » nous montre cependant que pour « libérer » un pays certains n’hésitent pas à …. le détruire.

  22. blavan dit :

    Beaucoup de spéculations pour rien puisque Taiwan tombera in fine dans la la Chine communiste, quand un gouvernement américain non interventionniste issue d’une évolution de la population sera au pouvoir. Cela prendra des décennies et au lieu de préparer ce conflit, il vaut mieux que les européens et les américains remontent une industrie dans les composants électroniques et autres qui ne les rendent plus sous la menace de pénuries .

  23. Le Suren dit :

    Et si TaI-Wan balançait des missiles de croisière sur les centrales nucléaires chinoises, ce serait efficace, non ? Est-ce que ce serait considéré comme un attaque nucléaire ?

    • Hubert dit :

      Oui et ce serait une très mauvaise idée.
      Les nuages radioactifs qui s’en dégageraient pollueraient tout la planète.

  24. Maya dit :

    L’hypocrisie capitaliste occidentale dans toute sa splendeur. Ça commerce bassement chaque jour par milliards de dollars avec un régime totalitaire qui est son ennemi et ça fait des plans de guerre.

    • lgbtqi+ dit :

      oh, j’ai cru que vous parliez de la poutinie…

      • Maya dit :

        Non non , je parle bien du régime totalitaire chinois avec qui l’occident fait de bonnes affaires.

        • lgbtqi+ dit :

          là encore il pourrait s’agir de la poutinie, avec lequel la dictature chinoise fait d’excellentes affaires…

          La poutinie vend à bas pris à winnie-l-ourson l’énergie qu’elle ne vend plus à l’Occident. Et Winnie lui envoie des cargaisons de voitures pourries, qui arrivées dans la région Moscou se voient appelées Moskvitch-3 et se voient installer le volant en kit, astuce qui permet ensuite de les considérer comme productions automobiles russes hi hi hi.

          Ces moskvitch-3 n’ont pas de système pré-tenseur pour la ceinture de sécurité, n’ont pas d’abs, ni… ni… Et la législation russe a dû être revue à la baisse afin d’autoriser leur mise en circulation.

  25. Zigomar dit :

     » Ainsi, selon le document, les États-Unis pourraient perdre entre dix et vingt navires de surface, dont deux porte-avions, ainsi que 200 à 500 aéronefs. Quant aux pertes humaines, et selon les scénarios, elles dépasseraient les 3200 militaires tués en trois semaines.  »
    **************************************************************************************************************************
    Rien que la lecture de cette seule phrase suffit amplement à juger du sérieux de ces jeux de rôles de guerre virtuelle…
    Si les USA, dans le meilleur des cas, laissent, au fond de l’océan, entre seulement dix et vingt navires de surface dont au moins deux porte-avions… il ne fait guère de doute que le nombre de morts américains dépasserait de très loin les 3200 militaires tués…en sachant qu’un seul porte-avions US possède généralement un équipage très largement supérieur à … plus de 5000 membres d’équipage et ceci dans tous les cas de figure…
    Ou quand l’intoxication bat son plein…pour les gogos qui ne demandent qu’à croire Uncle Sam… sans poser la moindre question ni même réfléchir un tant soit peu…CQFD…

    • FJAG dit :

      Tu confonds les incohérences apparentes d’un résumé avec un doc faisant potentiellement des milliers de pages et présentant plusieurs scénarios.
      Apparences d’incohérences, puisque rien n’indique que les 2 PA perdus évoqués le seraient dans les trois premières semaines du scénario concerné. Ni que perdu signifie coulé et non endommagé, donc avec des survivants.
      Conclusion : Tu n’as trouvé d’autre intoxication que la tienne propre.

    • et v'lan passe moi l'éponge dit :

      Bien vu, sans compter que les PA US sont nucléaire, donc leur perte causerait bien d’autres dommages.
      Je n’ai pas lu le document mais manifestement il devait s’agir de perte concernant uniquement les GIs.

  26. Thierry HENRY dit :

    Perdre 3200 militaires, pour les US, je pense que ce n’est pas la fin du monde, surtout quand on regarde les pertes adverses…

  27. Pldem806 dit :

    Je crois savoir que le camarade Staline disait que la mort d’un Homme est un drame et que la mort de plusieurs milliers une statistique.
    Alors, la mort de 10 000 hommes pour la Chine est une perte tout à fait négligeable car inférieur à 0.001% de sa population, 100 avions de combat, une bonne centaine de bâtiments de guerre, la belle affaire ! Compte tenu de leur capacité industrielle, cela ne représente rien.
    En outre, le régime chinois étant dictatorial, je vois mal la population se rebeller contre ses dirigeants.
    Dans cette affaire, les seuls perdants sont les USA et le Japon sauf à utiliser ou menacer d’utiliser le nucléaire ou … négocier. Mais là, c’est une autre affaire car une fois que le bras de fer est engagé, il faut aller jusqu’au bout !

  28. Valerianf dit :

    Le problème est que Taïwan produit 90% de circuits intégrés de pointe.
    Dès le moindre blocus ou acte de guerre, c’en est fini: plus de voiture, téléphone, ordinateur…
    Donc tout acte de la Chine contre Taïwan est l’affaire de tous.
    De plus si Taïwan tombe, les îles du Sud du Japon (ex: Okinawa) seront difficilement défendables.
    Quand il y a eu le blocus de Berlin par les Russes, les Occidentaux ont réussi un pont aérien qui a sauvé Berlin Ouest.
    Concernant Taïwan, il faut faire de même, malgré l’éloignement de l’île.
    De nouvelles dispositions sont nécessaires: des armes anti-navires en quantité afin de faire échec à toute tentative de débarquement, l’ouverture d’un second front à l’Ouest de la mer de Chine afin de divertir des ressources militaires Chinoises, couper l’approvisionnement par mer de la Chine.
    Il est à noter que les simulations effectuées excluent toute frappe US sur la Chine continentale.
    Est-ce réaliste? Je ne le pense pas car les batteries de missiles côtiers doivent être anéanties si l’on veut sauver Taïwan.
    De toute façon ce sera une horrible situation, dont le régime communiste chinois a l’initiative.

    • Harambe dit :

      « Est-ce réaliste? Je ne le pense pas car les batteries de missiles côtiers doivent être anéanties si l’on veut sauver Taïwan. »

      Oui c’est réaliste de ne pas prendre en compte les frappes contre la Chine, tout comme il n y a aucune frappe américaine contre la Russie pour sauver l’Ukraine, qui aurait envie de se prendre un JL-3 pour un conflit purement entre chinois? Personne ne se mouille pour le conflit entre slaves pour ce que je sache à part envoyer du vieux matos soviétique, des missiles pour infanterie et quelques tanks ou caesar par ci par là (et c’est possible grâce à la frontière terrestre en plus, si c’était une île..).

      On est pas dans un conflit à la Serbe qui peut se faire bombarder par n’importe qui car ils n’ont pas la bombe atomique pour se protéger d’intervenants étrangers à leur conflit local.

    • PK dit :

      « Le problème est que Taïwan produit 90% de circuits intégrés de pointe. »

      C’est en cours de normalisation. Les Américains, qui sont parfaitement cyniques (ou lucides), réinvestissent massivement dans la microélectroniques chez eux. Intel met en branle toute sa puissance financière soutenu par l’État (profond ?) américain. Résultat : des investissements massifs à une échelle jamais vue dans l’histoire de la microélectronique.

      Ces usines devraient pouvoir faire la nique aux taïwanais assez rapidement (échelle à 2 ou 3 ans max). La perte de Taïwan deviendrait alors un problème secondaire sur cet aspect.

      • Courmaceul dit :

         » A la fin de 2022, le groupe taïwanais a annoncé le projet d’ouvrir une seconde usine sur son site dans l’Arizona où il est en train d’en construire une première. A la différence près que ces deux usines fabriqueront des puces avec les technologies nec plus ultra de 4 et 3 nanomètres. Elles représentent un investissement de 40 milliards de dollars. »

        Bravo PQ, toujours le meilleur.

        • PK dit :

          Et ? Ils en ont aussi 2 au Japon ! Cela changera quoi ? Les Américains « nationaliseront » l’usine d’Arizona en cas de conflit avec la Chine… C’est bien ce que je dis : personne ne parie un kopeck sur Taïwan…

          Vous êtes pathétique…

      • PK dit :

        J’ai oublié : TSMC vient d’investir dans une méga fab au Japon et parle déjà d’une deuxième… Autant dire que personne ne parie plus un kopeck sur Tawain pour la microélectronique…

        À noter que TSMC snobe l’Europe…

  29. GUEPRATTE dit :

    Je suis entiérement d’accord avec les experts du CSIS sur cet article ….je les trouve très optimistes sur les USA ….

    • lgbtqi+ dit :

      Quelle (fausse) surprise…

      Mais oui, vous qui usurpez le nom d’un bâtiment de la Royale, les stazunis c’est pas bien, c’est moche, c’est nul, c’est beurk… et vous ne nous avez toujours pas expliqué d’où ça vous venait, malgré des demandes répétées.

  30. vrai_chasseur dit :

    USA et Chine se sont déjà militairement affrontés très durement. Aucun n’a pu prendre le dessus sur l’autre.
    C’était la bataille du Chosin Reservoir en Corée, en Décembre 1950.
    En 17 jours de bataille, Les pertes des 2 côtés ont été telles (26e corps d’armée chinois mis hors de combat, 10e corps d’armée américain sauvé in extremis de l’élimination totale) que chaque camp pouvait être considéré à la fois comme victorieux et perdant.
    Chacun a eu en fait sa victoire à la Pyrrhus sur l’autre, avec un résultat encore d’actualité aujourd’hui : la Corée est séparée en 2 au niveau du 38ème parallèle.
    L’histoire étant têtue, cette fois ce sera peut-être la bataille du détroit de Taiwan, finissant par une ligne de démarcation au milieu du détroit.

  31. Arnaud dit :

    Comment croire à ce rapport ? Un PA c’est 4000 marins. C’est n’importe quoi, cela veut plutôt dire que les US perdent à chaque fois plus ou moins sévèrement.

  32. Thierry le plus ancien dit :

    Les jeux de guerre (ou wargames) sont tout à fait primordial et essentiel, ils ont déjà été utilisés par certains des principaux belligérants durant la seconde guerre mondiale (USA, Allemagne, Japon, etc), ils servent à jouer tous les scénarios possible pour ne retenir que les plus probable et ne laisser à l’adversaire aucune chance de la moindre surprise dans ses actions , ce qui consiste à toujours avoir plusieurs coups d’avance. Il est bien dommage que cela soit négligé à ce point en Europe qui néglige d’ailleurs aussi sa défense. la simulation est un outil stratégique et tactique incroyablement important et les russes ne seraient pas acculés comme ils le sont en Ukraine s’il avaient prévus par avance au moins comme une possibilité tout ce qui leur arrive.

    Waterloo ça n’est pas Water l’eau, la pluie n’a pas été aussi importante que cela.

    La grande batterie de canons de Napoléon comprenait environ entre 70 et 80 bouches à feu (dont 24 de gros calibre de 12) prête à tonner.

    la grande batterie a été placé sur une crête devant la ferme de la belle alliance, juste un peu à droite de la chaussée de Bruxelles qui était une artère importante pour se déplacer.

    Le général Ruty commandant en chef de l’artillerie a fait faire une reconnaissance de terrain dans le but de déplacer plus en avant les canons au cour de l’action, ce qui était un pari risqué à cause du désordre et chaos dans une batterie de cette taille là qui ne pourrait plus tirer durant longtemps avant de s’être remise en batterie. à la suite de quoi, vers 11heures il déclencha le feu, mais sur quoi ? tous les historiens se le demandent encore, car les anglais étaient dissimulés derrière un relief et aucun régiment n’était visible depuis les lignes française bien que sachant qu’ils étaient derrière. Il semble bien que les boulets n’aient causés aucune grande perte en arrivant sur un endroit ou ne se trouvait pas l’ennemi, faute d’avoir pu faire une reconnaissance de l’adversaire lui même.

    Donc après avoir tiré, l’artillerie avança sur sa seconde position en avant, et c’est le moment que choisit la cavalerie anglaise grâce à l’interruption du feu pour charger, ce qui fait refluer l’infanterie française et arrive directement sur les batteries en cours d’installation en sabrant les artilleurs à leur tache qui ne peuvent tirer sur les anglais à cause des fantassins français encore mêlé à eux. Il faudra la cavalerie française pour raccompagner les anglais l’épée dans les reins jusqu’à leurs ligne.

    Les fortes pluie avant la bataille ont détrempés le sol et vers 10h du matin le sol est jugé trop spongieux pour faire ricocher les boulets qui fauchent les rangs ou déplacer les chariots et canons, c’est donc à 11 heure que la bataille commença avec le feu de la grande batterie, mais comme on l’a vu les canons ont tirés dans le vide avant de se faire sabrer, donc la pluie fut sans conséquence dans ce domaine.

    En revanche, si la bataille avait commencé une heure plus tôt, cela aurait peut être permis de faire reculer les carrés d’infanterie anglais en fort mauvais état sous les assaut furieux de la cavalerie française (10 000 cavaliers…) et les mettre en déroute avant que les prussiens ne débouchent sur le champs de bataille. Cela dit rien n’est moins sûr, Grouchy s’était fait rouler dans la farine par les prussiens qui avaient levé le camps en douce pour marcher vers Napoléon et attendait dans le lointain au son du canon des ordres qui ne viendront jamais, pas plus qu’il ne prit la moindre initiative de marcher au canon comme cela se faisait normalement à l’époque. mais ça on ne peut lui reprocher, Napoléon n’a jamais laissé beaucoup d’initiative à ses subordonnés qui devaient obéir aux ordres strictement, et l’ordre de Grouchy était de poursuivre les prussiens pour les tenir éloigner des anglais.

    Napoléon maintenait son pouvoir par ses guerres et un Waterloo était inévitable, même s’il avait gagné à Waterloo il y aurait à nouveau une autre bataille et encore une autre jusqu’à ce qu’il perde. L’armée française de 1815 n’était plus non plus celle d’Austerlitz, la panique s’est propagé comme une trainée de poudre à l’arrivée des prussiens, ce qui n’était jamais arrivé auparavant et était impensable. Trop de morts, plus assez de vrais soldats…

    • sentinelle dit :

      Bravo, un ensemble de circonstances étaient défavorable à Waterloo , un peu de chance pour Grouchy , un peu moins de faute du remplaçant de Berthier et une exécution des ordres plus rigoureuse par Ney auraient pu donner la victoire provisoire je suis d »accord. Napoléon également, souffrant, n’est plus le même .Dommage qu’il n’ait pas choisi d’aller en amérique en 8 ans il aurait pu faire une belle campagne dans un territoire illimité qui sait changer l’histoire ?

  33. New Observer UK dit :

    Une Invasion de Taïwan par la Chine est une phrase incorrecte. Taïwan est une Province de la Chine occupée par les Nationalistes chinois depuis 1949. Il faut alors appeler la Libération de L’île de Taïwan par la Chine.

    Une Guerre à Taïwan est un rêve irréalisable des médias depuis 1950. Ce sujet à déjà fait couler beaucoup d’encre. La Libération de Taïwan passera par une solution pacifique. Depuis les dernières élections locales en 2022 les habitants de Taïwan sont majoritairement pro Chine. Si le Parti Nationaliste gagne en plus la prochaine l’élection présidentielle, alors ce Parti travaillera pour le retour de Taïwan à la Chine. Une certitude.

    Biden est très creux. Biden vendra encore des armes à Taïwan, mais ne défendra pas l’île de Taïwan en cas de conflit. Biden n’en a aucun intérêt. Les habitants de Taïwan le savent depuis des décennies. Il faut les appeler les chinois de Taïwan.

    • Archipel dit :

      Que l’opposition taïwanaise ait remporté les élections locales ne signifie pas que ce parti soit « pro Chine », ni qu’il travaille au retour de Taïwan à la Chine.

      Ceux qui parlent de libération de Taïwan par la Chine sont les chinois continentaux et leurs relais (ces derniers étant souvent les mêmes que ceux qui disent que la Russie veut libérer l’Ukraine).

      • aleksandar dit :

        « Que l’opposition taïwanaise ait remporté les élections locales ne signifie pas que ce parti soit « pro Chine », ni qu’il travaille au retour de Taïwan à la Chine. »

        Malheureusement pour vous ce retour vers la chine est inscrit dans les  » 3 principes de Sun Yat Sen’s « , fondateur du Kuo Ming Tang. sous la rubrique  » préserver l’unité de la Chine « 

    • PK dit :

      « Taïwan est une Province de la Chine occupée par les Nationalistes chinois depuis 1949. »

      C’est comme la Louisiane française, occupée illégalement par des néocolons anglais depuis 1803.

    • Courmaceul dit :

      « Taïwan est une Province de la Chine » Non, 40 ans d’influence cumulés ne fait pas de Taïwan un province chinoise.

      « Depuis les dernières élections locales en 2022 les habitants de Taïwan sont majoritairement pro Chine.  » Le mouvement pour la réunification avec la Chine continentale n’est pas majoritaire au KMT qui a pris 13 sièges aux dernières élections dont la capitale.

      C’est sûr qu’une invasion, comme en Ukraine, va accroitre les sympathies pour Pékin ! 🙂

      Biden est creux ? Pas autant que vous en tout cas.

  34. RIP dit :

    Les USA, vainqueurs dans un jeu vidéo ! Dans Rambo et Topgun aussi, d’ailleurs ! Ils sont forts, ces américains ! ils ont bien compris que remplacer le réel, calamiteux pour eux, par de la fiction positive, ça impressionne les gens, et ça leur plaît .

    Ce pays ne sait plus la frontière entre fiction et réalité, et veut conditionner le reste de la planète à cette façon d’être au monde .
    Ce sida intellectuel ne passer pas par moi, et tout autre commentaire sur ce pathétique jeu vidéo à la  » Arma III  » est uen perte de temps considérable.
    La dernière fois où les USA ont été confrontés au réel , c’est à Kaboul l’été dernier . On attend toujours le debriefing glorieux de cet épisode de la Réalité .. Un remake de  » Saïgon, 1975″, (autre intervention du réel dans le récit fictionnel américain ).

    • Haut château dit :

      Heureusement que vous êtes bien ancré dans le réel, vous, sinon qu’est-ce que ce serait.

      • lgbtqi+ dit :

        Oui, il est extrêment encré. Dans sa réalité. C’est d’ailleurs ce qui le caractérise. Le problème est qu’il semble y être sévèrement coincé, au point de ne même plus imaginer rejoindre les autres mais tout au contraire amener les autres à lui en leur faisant adopter ses délires par répétitions ad nauseam. Répétitions forcées qui rappellent les régimes dont il se veut le soutien actif et définitif.

      • Courmaceul dit :

        Très ancré même, surtout depuis le 24 février 2022.

  35. Agamemnon dit :

    La Chine n’a aucune chance de gagner si elle attaque Taïwan. L’armée taïwanaise, c’est 500000 hommes bien entraînés et bien équipés. Je n’ose pas imaginer le carnage que subirait les troupes de débarquements chinoise qui ne comptent pas plus de 40000 hommes. Ces 40000 hommes, il faudra également les ravitailler…sous le feu constant des batteries côtières taiwanaises. Les ports chinois de l’autre côté du détroit sera également attaqués par les nombreux missiles de croisières taïwanais. Et je ne parle pas d’une intervention des américains. Certains ici parlent dun blocus de l’île par les chinois. Les américains feront le blocus de la Chine en représailles en coupant les voies d’approvisionnements en pétrole du golfe persique. En moins de 6 mois, l’activité économique en Chine serait arrêtée ce qui signerait la fin du conflit.

    • GUEPRATTE dit :

      @ agamemnon… « la Chine n’a aucune chance de gagner si elle attaque Taiwan  » Mdr !! alors qu’elle joue à domicile …. c’est comme dire que les USA n’ont aucune chance si ils attaquent la Sardaigne ….faut arreter de fumer le chichon….

  36. Mario 1114 dit :

    Une étude intéressante sur la Chine et Taîwan :

    https://www.ifri.org/fr/espace-media/lifri-medias/chine-veut-conquerir-taiwan

  37. Guilhom dit :

    c’est connu que la supériorité aerienne et en interception aerienne la Chine fait 6 fois mieux que les US+ japons…

    une centaine d’avion perdue par les Chinois contre 200 à 500 coté US et plus de 100 coté Japonais… contre une centaine coté Chinois.

    il y a des invraisemblance terrible.

    ils ont 50 bateaux pour du débarquement amphibie avec 800 à 1000 soldats dessus hors équipage… autant dire qu’il s’agira des cibles prioritaires.

    le reste il s’agit de leur flotte de destroyers, fregates etc.

    donc on devrait dire que la Chine perd l’ensemble de sa force de frappe de sa Marine pour Taiwan pour 2 porte avions US…
    soit le meme volume de porte avion ET tous ses bateaux et sous marins moderne…

    Cela signifiera qu’ils seront nus ensuite sur les mers…

    de plus ils devront forcément avoir des missions aeroportées avec des hélicoptères et des actions de parachutistes… là aussi … ca va être un massacre.

    Enfin si ils coulent deux portes avions cela signifie la guerre entre us et chine et donc la chine sans marine sera vulnérable terriblement.

    Enfin cela signifiera qu’il n y’ aura pas de ravitaillement par les mers ni les airs pour la tete de pont… et que les ports et autres bases ariennes et centre de commandement Chinois seront rasés par des bombardements d’avions furtifs américains…

    Aussi ils n’auront plus de Marines et risqueront de perdre toute leur aviation… en quelques jours…

    Autant dire que le cout en materiel et en humain (temps de production, formation etc.) sera immense pour la Chine.

  38. FJAG dit :

    Taïwan aurait besoin de s’allier avec Hanoï : Le régime vietnamien à beau être communiste et adepte du parti unique, les Hans restent l’ennemi héréditaire qui justifie une armée de l’ordre du demi-million d’hommes. Le pays, en passe d’être encerclé entre les alliés et bases de Pékin, est le seul accès terrestre à la Chine utile à moins de s’allier à la fois la Russie et le Corée du nord pour débarquer à Vladivostok. Avec deux guerres sino-vietnamienne depuis le départ des USA, des minorités Viet en Chine, des incidents sur la ZEE incluant des morts, le pays est une épée dans les reins Chinois.

  39. MERCATOR dit :

    De toutes façon c’est discuter dans le vide d’évaluer la pertinence de la possession du F35 par les différents pays européens quelle que soit sa version ( Le F-35 possède trois variantes principales : le F-35A (CTOL) à décollage et atterrissage conventionnel, le F-35B (STOVL) à décollage et atterrissage courts et à atterrissage vertical, et le F-35C (CATOBAR) à décollage assisté par catapulte et récupération freinée par brins d’arrêt.)
    En effet, son emploi par le Canada et l’ensemble des pays européens n’aura pas lieu dans les décennies à venir., son opposant pour lequel il était destiné étant hors service pour un certain temps .
    Sera-t-il employé par les USA, l’Australie, le Japon, la Corée du Sud en version CTOL et CATOBAR ? Évidemment non ! Les faits sont têtus et incontournables Rayon d’action
    F−35A : 1 080 km
    F−35B : 869 km
    F−35C : 1 138 km
    Rappelons pour mémoire , le rayon d’action désigne la distance du point le plus éloigné que peut atteindre un aéronef ou un navire pour les missions ou les opérations impliquant un retour au point d’origine.
    la mer de Chine méridionale ou mer de Chine du Sud est une mer bordière faisant partie de l’océan Pacifique couvrant une superficie d’environ 3 500 000 km carre
    La mer du Japon a une superficie d’environ 1 000 000 km carre
    Si l’on rajoute une partie de l’océan Indien et de la mer d’Australie qui pourrait appartenir a un théâtre d’opération, on arrive a un total de 10 000 000 de km carré soit la superficie de l’Europe sans la Russie .
    Un avion MONOMOTEUR qui ne peut en pleine mer que s’aventurer par bons de 500 km est du suicide assisté et relève d’une incompétence crasse du pentagone en pensant utiliser cet appareil pour l’avenir .

  40. aleksandar dit :

    Il manque une variable.
    Combien de soldats les USA sont prêts a sacrifier pour défendre Taiwan ?
    Combien de soldats la Chine est prête a sacrifier pour récupérer Taiwan ?

    • PK dit :

      Vous savez, on a obligé les gens à s’auto-signer des autorisations de sortie… alors, persuader des gars d’aller se faire tuer pour une bonne cause n’est pas plus compliquée.

      Un peu de « nous sommes en guerre » avec un zest de « America neeeds you » sur un fond de rock endiablé et de larmes de crocodile, et ça devrait passer comme une lettre à la Poste – enfin, du temps où la Poste savait faire son boulot.

  41. Felipe dit :

    « Ainsi, selon le document, … entre dix et vingt navires de surface, dont deux porte-avions, ainsi que 200 à 500 aéronefs. Quant aux pertes humaines, 3200 militaires tués en trois semaines. Le Japon ne s’en sortirait guère mieux, avec cent avions et une vingtaine de navires mis hors de combat…. Quant à l’APL, elle pourrait perdre jusqu’à 138 navires – dont le noyau dur de sa flotte d’assaut amphibie -, une centaine d’avions de combat et 10’000 soldats tués au combat, [sans compter ceux qui seraient faits prisonniers à Taïwan, dont la flotte de surface et l’aviation seraient anéanties rapidement. En outre, les dommages infligés à l’île ne pourrait qu’être considérables, avec une économie dévastée.
    Quoi qu’il en soit, un échec d’une invasion chinoise de Taïwan serait une une victoire à Pyrrhus pour les États-Unis… »

    victoire à la Pyrrhus.. mouais, surtout pout Taiwan qui resterait malgré tout libre.
    pour les USA , les pertes son sérieuses mais avec 10 porte-avions encore en ligne et leur sous-marinade, le leadeship est loin d’être perdu.

    rien que d’utiliser le terme me laisse pantois. il semble surtout démontrer que la fragilité intrinsèque des USA (et en général des occidentaux) réside dans les pertes humaines.
    rien que le ratio des pertes entre APL et trinome Taiwan/japon/USA ne laisse aucune ambiguité : victoire écrasante des alliés au prix de 5-6000 morts environ (rien que pour le japon et les USA) contre la destruction de la flotte de haute mer chinoise. je ne vois pas de victoire à la Pyrrhus la dedans. si les USA considèrent cette issue de la sorte, c’est tout simplement qu’ils ne sont pas disposés à en payer le prix.
    ce n’est pas une critique mais un constat.
    l’autre défi : la chine n’abandonnera pas et relancera sa construction navale… pour remettre le couvert 10 ans plus tard.

  42. forêt10 dit :

    @Philbeau
    J’abonde dans tous les arguments que vous avancez.
    Toutefois, la mentalité asiatique, et chinoise en particulier, ne peut être comparée à celle d’un occidental et encore moins d’un(e) français(e). (Notez que je n’ai pas oublié de mentionner le féminin… LOL).
    N’oublions surtout pas, comment les gouvernements chinois fonctionnent depuis la mort de Mao.
    Pour se faire élire, ils promettent des choses… et, contrairement à nos « démocraties occidentales », ils sont sont tenus de les tenir et de les réaliser.
    Rappelez-vous l’exemple de Hong-Kong, les anglais et les occidentaux malgré leurs protestations ont dû s’incliner.
    Xi-Jinping a promis de reprendre Taïwan, lors de sa dernière réélection, il devra tôt ou tard s’y tenir.
    Le tout est de savoir quand?
    Une chose est sûre, dès qu’ils se sentiront (les autorités Chinoise, et Xi en particulier) en état de le faire, ils le feront!
    Les américains, (et leur vassaux Japonais) pour toutes les raisons qui ont été invoquées ici ou ailleurs, réfléchiront à 2 fois, avant de se lancer dans une guerre dont l’issue est totalement incertaine (voire suicidaire) pour eux.

    • aleksandar dit :

      Xi n’a pas promis de reprendre Taïwan.
      Il a dit que Taïwan devait revenir dans le giron chinois d’ici une génération.
      C’est a dire 30 ans.
      D’ici là XI aura 99 ans et probablement quitté le pouvoir ou sera mort.
      Vous avez bien du mal avec la subtilité chinoise, on dirait !

      • forêt10 dit :

        @ aleksandar
        Un blog, jusqu’à preuve du contraire sert à un échange d’idées.
        A ce titre, je suis tout à fait ouvert aux suggestions ou aux inflexions des partenaires de ce site.
        Je ne prétend aucunement être un expert en « subtilité chinoise », toutefois, si j’ai mal interprété les propos de M. Xi, au lieu de me vilipender, citez-moi les véritables paroles de ce Monsieur… J’aurai au moins appris quelque chose.

        • aleksandar dit :

          La dernière phrase se voulait ironique.
          Tellement l’habitude ici des commentaires décrivant les chinois comme des arriérés tout juste bon a fabriquer des cuillères en plastique !
          Mea Cupla donc.

          Ce que j’ai écrit est l’exacte traduction des paroles de XI, traduite illico presto par les médias occidentaux en  » La Chine va attaquer Taïwan  »
          Cordialement

  43. K. Ond dit :

    Il faut attendre un peu que les US rattrapent leur retard dans l’industrie des semi-conducteurs. Ensuite, il suffira aux Etats-Unis :
    – de provoquer la Chine pour rendre une attaque inévitable
    – d’imposer des sanctions contre la Chine : le monde entier doit s’approvisionner en semi-conducteurs US
    – de détruire les usines de Taiwan. La presse aux ordres fera gober à la population que c’est la Chine qui a détruit les usines qu’elle controlait. Ca passera crème comme pour la Russie qui bombarde ses centrales nucléaires.

    • ron7 dit :

      A propos, on a quoi comme puces dans les avions et autres navires chinois ?
      Du Qualcomm, de l’Intel, des puces d’Iphone ??
      Bon, ça doit pas être compliqué d’en « réserver » pour le complexe militaro-industriel 😉

      • K. Ond dit :

        Ca ne m’étonnerait pas qu’ils aient des puces maisons qui ne dépendant pas de TSMC. Seuls certains produits high-tech récents sont 100% dépendants de TMSC car ils utilisent une finesse de gravure très basse. Le reste utilise une finesse de gravure plus élevée qui est maitrisée ailleurs. Et heureusement sinon la pénurie serait encore plus grave.

    • Haut château dit :

      C’est beau, les scénarios hypothétiques. Dommage que le postulat de base soit toujours le même chez les antiaméricains.

  44. Bench dit :

    Mouais , c’est bien joli tous ces wargames, mais ça reste des wargames avec un ou des scénarii.

    Cela dit, c’est fou le nombre de stratèges spécialistes qui foisonnent ici et dissertent sur un rapport qu’ils n’ont probablement même pas lu.
    Cependant, de ce très long texte, c’est la conclusion nuancée qui est à retenir à mon avis :

    « Les résultats du jeu ont montré que les États-Unis et Taïwan pouvaient défendre avec succès
    l’île même sous des hypothèses relativement pessimistes. Ceci est différent de celui de nombreux observateurs
    impressions et constitue un aperçu important. L’analyse indique également qu’il n’y a pas
    nécessité pour les États-Unis d’envisager des stratégies très risquées telles que des attaques préventives contre les Chinois
    la navigation amphibie ou l’utilisation précoce des armes nucléaires.
    La Chine prendrait des risques énormes en lançant une telle opération. Le chapitre 5 décrit les lourdes
    pertes pour les forces aériennes et navales chinoises que même une invasion réussie entraînerait. Ces pertes
    mettraient plusieurs années à être reconstituées. Les forces d’invasion à Taïwan risqueraient d’être détruites si, comme cela s’est produit dans de nombreux
    itérations, les Chinois ont été incapables de soutenir ces forces face à de lourdes pertes maritimes. Cet
    un échec produirait des dizaines de milliers de prisonniers de guerre, un symbole très visible et émotionnel
    de défaite. Bien que le projet n’ait pas exploré les effets que ces pertes pourraient avoir sur les Chinois
    système politique, le PCC risquerait son emprise sur le pouvoir.
    Cependant, les États-Unis ou Taïwan n’ont aucune raison d’être complaisants. Premièrement, la Chine pourrait choisir
    d’autres voies coercitives, qu’il s’agisse de la saisie des îles taïwanaises au large, d’un bombardement sans
    l’invasion qui s’ensuit ou un blocus. Ces éventualités méritent également d’être prises en considération. Deuxièmement, le moral
    de l’armée et des dirigeants taïwanais doivent être suffisamment forts pour résister à une attaque chinoise face à une forte
    pertes. Sans la volonté de résister, le reste n’a pas d’importance. »
    Et « Le projet ne prend pas position sur la question de savoir si les États-Unis doivent défendre Taiwan. Cela requiert
    une évaluation politique et de politique étrangère des avantages, des coûts et des valeurs qui dépasse le cadre de
    l’effort actuel. Le projet documente rigoureusement les résultats probables de la défense de Taiwan en
    une variété de scénarios et comment différentes hypothèses sur les conditions et les capacités affectent ces
    résultats. L’intention est que cette analyse aide le débat public et politique sur la façon dont les États-Unis devraient aller de l’avant.
    Néanmoins, le projet reconnaît qu’une succession d’administrations démocrates et républicaines,
    un consensus bipartisan au Congrès et une quasi-uniformité des points de vue parmi les stratèges identifient
    la Chine en tant que concurrent « rythmé » des États-Unis. La politique américaine doit viser largement à réussir dans ce domaine.
    Dans le domaine militaire, il est impératif de dissuader la Chine de déclencher tout conflit. Pour en être
    dissuadée, la Chine doit douter de sa capacité à l’emporter par la force des armes. Cela nécessite que l’armée américaine
    capacité manifeste sa capacité à assurer la tâche.
    Le développement de cette capacité entraînera des coûts supplémentaires, mais ne nécessite pas d’augmentations généralisées des dépenses de défense des États-Unis. Les recommandations du chapitre précédent ciblent des capacités spécifiques qui seraient plus utile pour les conflits dans le Pacifique occidental. Pour compenser ces investissements, des
    les capacités pourraient être réduites.
    L’essentiel de l’analyse est qu’une défense efficace est possible et que la dissuasion est réalisable,
    mais cela nécessitera une planification, des ressources et une volonté politique. »

    • GUEPRATTE dit :

      @ Bench…..à Taiwan .la Chine joue at home c’est à dire « à domicile  » et à juste à coté de toutes ses bases militaires ……les USA eux sont à 10. 000 km de chez eux….la logistique de guerre si un conflit éclate à TAIWAN ,ne sera pas la meme pour les deux…..

  45. Momo dit :

    Hé les gars, vous avez la mémoire courte, VIVO est un troll chinois de longue date, un peu comme JOHN est l’équivalent de l’autre coté.
    Un ne rachète pas l’autre.

    Sur la news, à votre avis elle tombe là comme ça par hasard?
    Avec des chiffres de pertes qui font sourire même sans vraiment connaitre dans le détail tous les scénarios?
    C’est bien de communiquer comme ça, il y a un message (diffus..) vers la Chine, et en interne US on montre qu’on est prêt ce qui fait chaud au coeur. On est un peu lourd pour bien faire comprendre au bon public qu’il faut pas trop vous inquiéter ce serait pas la cata pour mettre la raclée aux vilains cocos (ce qui serait effectivement le cas si jamais les US y allaient pour de vrai sans limites hors nuke).
    TaiWan adore ce genre de message, les alliés à divers titre des US peuvent dire ‘Ah! Vous voyez, on a bien fait de payer l’impôt F35’ et ça flatte les militaires concernés. Un peu moins les victimes potentielles concernées mais c’est pas bien grave, c’est virtuel.
    Et en plus ça coute quasiment rien.

    Un bon wargame c’est toujours sympa.

  46. rainbowknight dit :

    VAE VICTIS !
    Les vainqueurs écrivent l’ Histoire

    • PK dit :

      C’est la règle en effet. Faut juste rester vainqueur le plus longtemps possible.

      Pour le moment, à ce jeu-là, les Américains sont les plus forts…

  47. Vins dit :

    Le volume toujours le volume… le reste c’est du blabla…
    Et il n’est pas tenu compte de la doctrine nucléaire de la chine. Pas sûr qu’ils soient si mesurés que nos anciens alliés russes.

  48. aleksandar dit :

    Le Center for Strategic and International Studies etait il y a 20 ans une référence mondiale en matière d’études stratégiques.
    Les articles d’Anthony Cordesman étaient excellents et très largement repris et commentés.
    Voir aujourd’hui cet organisme publier qu’une guerre entre américains et chinois pour Taiwan ne ferait qu’a peine plus de 3200 morts US est tristement ridicule.

  49. RIP dit :

    Taïwan est un élément de la Chine, et lui appartient, tout le monde le recconnaît et même les américains qui l’ont répété plusieurs fois, officiellement .

    Partant de cette vérité admise par tous, Taïwan va bientôt réintéger la structure gouvernementale de la Chine, probablement avec un statut transitoire comme Hong Kong .

    La Chine n’a pas d’intention belliqueuse envers Taïwan, qu’elle pourrait par ailleurs soumettre militairement en quelques jours .

    Le seul risque est le risque américain, ceux-ci poussant Taïwan au conflit armé pour servir leurs intérêts, comme ils le font partout sur la planète. Car une Taïwan chinoise régie par Pékin, ce sont des marchés importants qui échappent aux USA.. les raisons politiques ou humanitaires ne sont que leur cache-sexe habituel, qu’on est un peu saturés de voir mis sous le nez de tout le monde depuis 1945.

  50. résumé dit :

    Le monde est tellement simple dans les commentaires de ce site. Il y a les gentilles démocraties d’un côté où chacun est heureux, et les grands méchants fous furieux de dictateurs où chacun est triste. C’est à peine une caricature, il y a beaucoup trop de militaires retraités séniles et de serviles, tellement que même le fils Biden mettrait une pleine année à tous les fourrer.

    La France est même pas foutue de contrôler son propre territoire, mais va prétendre défendre celui des autres ? Donnons déjà à bouffer à nos soldats en Roumanie avant de jouer les cons prétentieux, ça nous évitera de passer pour la risée du monde comme en 45, et de nous faire traiter de pédales sur tout l’internet comme si on était les Néo-Zelandaises.