Le 1er Régiment de Chasseurs d’Afrique a reçu un nouveau type de blindé

En janvier, le Centre de formation et de perception interarmes [CFPIA] du 1er Régiment de Chasseurs d’Afrique [RCA], installé au camp de Canjuers [Var] a reçu les vingt premiers Engins blindés de reconnaissance et de combat [EBRC] Jaguar du programme SCORPION [Synergie du contact renforcée par la polyvalence et l’infovalorisation].

En effet, et comme cela avait été le cas pour le Véhicule blindé multirôles [VBMR] Griffon quelques mois plus tôt, il revenait alors au 1er RCA d’assurer l’instruction des futurs utilisateurs du Jaguar, en particulier les légionnaires du 1er Régiment Étranger de Cavalerie [REC], qui alors sur le point de tourner la page de l’AMX-10 RCR.

« Le 1er RCA participera aux formations en qualité de formateurs, mais aussi de contrôleurs de la formation, avec notamment le contrôle final des équipages lors des tirs de fin de formation », avait en effet précisé l’armée de Terre, à l’époque.

Évidemment, les pilotes ayant déjà l’expérience de l’AMX-10RCR ont un temps de formation réduit, même si le Jaguar, avec sa boîte automatique et son excellente manoeuvrabilité, avec ses six roues motrices et un train arrière directeur, suppose de changer les habitudes de conduite.

« Avec l’AMX-10RC, il fallait freiner et accélérer en même temps pour bien prendre un virage. Avec le Jaguar, c’est presque comme une voiture civile », avait témoigné un brigadier du 1er REC, dans une vidéo de l’armée de Terre.

Mais outre la conduite, le futur pilote du Jaguar doit se familiariser avec l’électronique embarquée, dont des « caméras proximales qui balaient les environs du blindés sur 360°, le dispositif permettant de faire varier la pression des roues, le système de suspensions, etc. D’où, sans doute, le besoin d’un « véhicule école » dédié.

Ainsi, ces derniers jours, le 1er RCA a dévoilé le « Jaguar Kiosque », dont l’existence n’avait jamais été mentionnée jusqu’à présent. La différence avec l’EBRC « classique » est que ce véhicule-école est doté d’une cabine à la place de la tourelle. Cependant, l’armée de Terre n’a pas livré plus de détails à son sujet. On en ignore donc le coût… et le nombre d’exemplaires commandés.

Cela étant, dans l’avis budgétaire qu’il en rendu lors de l’examen du projet de loi de finances [PLF] 2023, le député François Cormier-Bouligeon a avancé que « malgré certaines difficultés concernant le développement du Jaguar en 2021 [tourelle], le calendrier de livraison devrait être globalement respecté avec la livraison d’une vingtaine de Jaguar supplémentaires d’ici la fin de l’année 2022, faisant suite à celle des vingt premiers exemplaires fin 2021 ».

Pour rappel, le Jaguar dipose d’une autonomie de 800 km et peut rouler à la vitesse de 90 km/h sur route. Aérotransportable, il est armé d’un canon de 40 mm télescopé, de missiles Akeron MP [ex-MMP, fournis par MBDA, ndlr] et d’une mitrailleuse téléopérée de 7,62 mm. Pour le moment, 300 exemplaires seront mis en service au sein des unités de cavalerie légère de l’armée de Terre. Après le 1er REC, ce sera au tour du Régiment d’Infanterie Chars de Marine [RICM] d’en être équipé.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

38 contributions

  1. yo dit :

    On dirait une fiât panda mdr

  2. civis17 dit :

    on attend une version civil(isée) de cet engin ça aurait de la gueule en ville une sorte de hummer en mieux

  3. UnKnown dit :

    Superbe machine pour assurer le remplacement des vénérables AMX-10. Ce modèle « école » à un faux air de véhicule dédié à la logistique, on le verrait presque avec une semi-remorque attachée derrière.

  4. Lex dit :

    Avec une cabine vitrée comme ça, c’est sûrement la prochaine papamobile !

  5. Jak0Spades dit :

    Le premier aperçu de ce véhicule était en Février, lors du point presse organisé par le Minarm à Canjuers. Mais c’était un modèle en 3D du prototype, pas tout à fait identique au véhicule final. Si mes souvenirs sont bons, il ne s’agissait, à l’époque, que d’un seul vehicule école Jaguar pour le régiment. Le gros de la formation du pilote se fera sur le SIEP (simulateur d’entraînement au pilotage). D’autres simulateurs sont prévus : ETTP (entraîneur technique et tactique du peloton), le SEP (simulateur d’entraînement peloton) et le kit pédagogique CN40 pour la tourelle. Normalement, le 1er RCA devra percevoir tout ce matériel d’ici Mars / Avril 2023.

    • Dolgan dit :

      il serait question de faire une ecole commune avec les belges. on prendrait 2 véhicules ecole et les belges 1. mais ça serait au stade des discussions.

    • john dit :

      Mon dieu, former sur simulateur… Les anti-américains vont voir une nouvelle forme de diktat de l’OTAN dans un tel choix.

  6. St Chamond dit :

    Il semblerait que le SHORAD français soit presque près. Conçu par Thales il serait constitué du rapidfire associé au missile Martlet. Manque encore le radar qui serra basé sur une miniaturisation du radar NS50.

    1) Est-ce qu’il serait possible de donner une capacité SHORAD au Jaguar et à son CTA de 40 mm qui est à la base du rapidefire ? Voir même en installant le martlet au lieu de l’Akheron ?

    • St chamond dit :

      « Prêt »

    • Dolgan dit :

      j ai rien vu passer de récent sur le shorad. mais c’est sensé sortir bientôt. le porteur serait plutôt serval ou griffon sur ce qui a filtré.

      le jaguar a déjà des capacités sol air limitées, que ce soit avec son canon ( mais qui n a pas le débattement vertical d un vrai canon aa) ou avec le mmp. par contre, il est peu probable qu’il ait en dotation standard des munitions dédiées à cette mission. ni que les équipages passeront beaucoup de temps à se former à ça.

      nb: et le helma P , va sans doute être assez vite deployé sur navires et véhicules.

      • john dit :

        Selon la solution voulue, le Griffon et le Serval ne seraient pas du tout adaptés à une telle mission. Ou alors, il s’agit de ne se protéger que d’une partie des menaces !

        Une vraie solution intéressante, c’est une version moderne du « Multi-Mission Effects Vehicle (MMEV) » canadien, basé sur le ADATS et modernisé. Il s’agit d’un véhicule équipé de capteurs optiques et radar.
        Et en armement:
        – IRIS-T, missile sol-air « moyenne portée » (par opposition au Stinger / Mistral)
        – ADATS, un missile anti-char ET anti-aérien de courte portée, et guidé laser
        – CRV7, les roquettes de faible diamètre typiquement tirées depuis des hélicoptères de combat.

        Ou alors les USA avaient une version du ADATS:
        – missile ADATS
        – canon de 25 mm

        Une version moderne du Skyranger équipé de:
        – canon anti aérien
        – missile courte portée
        – laser
        – éventuellement missile portée étendue
        Et équipé de radar et de capteurs optiques serait idéal pour une défense SHORAD complète, y compris anti-artillerie !
        On voit à quel point l’artillerie devient performante à longue portée, et les systèmes développés qui coûtent moins cher que des drones ou des avions, et qui ne risquent pas ce genre d’équipement!

        Le Ground-Launched Small Diameter Bomb de Saab et Boeing est un exemple d’une arme au potentiel dévastateur, mais à coût maîtrisé, et qui peut reprendre l’arsenal existant pour en faire une arme moderne en capacité de tir à distance, et précision.
        Il y a aussi le développement d’armes lancées par artilleries, qui sont aussi rôdeuses.
        Bref, l’éventail de menaces augmentent.
        – avion
        – drone de tailles très très diverses et aux missions diverses
        – artillerie canon
        – artillerie roquette
        – missions rôdeuses
        – missiles de croisière
        – missile ballistique
        – missile hypersonique
        – et j’ajoute ici la furtivité rendant tout cela plus compliqué à détecter.

        Pour répondre à toutes ces menaces, il faut une tourelle. Comme une tourelle est nécessaire, le Griffon et le Serval ne sont pas une solution.
        Ces deux véhicules peuvent faire un équivalent de:
        – Saab Shorad
        https://www.saab.com/newsroom/press-releases/2017/saabs-mobile-shorad-rolls-into-dsei-for-the-first-time
        – IRIS-T SLS
        https://www.janes.com/defence-news/news-detail/diehl-defence-unveils-iris-t-sls-mk-iii-mobile-shorad-system

        Ce genre d’armes sont très efficaces, là n’est pas la question. Et la France a entièrement la capacité de le développer avec des solutions maison, MAIS cela ne répond pas à tous les besoins !

        Le camion équipé d’une tourelle Rapidfire comme présenté par le passé n’est pas idéal non plus ! la cabine du camion gêne la visibilité et la capacité de tir d’un côté. Mais en plus il s’agit d’une solution fixe.

        Le skyranger est conçu pour être utilisé en mouvement. Et cela correspond à des besoins réels. Rappelez vous des colonnes russes en Ukraine.
        Certes, il était possible d’installer des systèmes sol-air longue portée pour le couvrir des plus grosses menaces. Mais rien ne couvrait à courte ou moyenne portée, ni en basse altitude.

        Peu importe le canon choisi, le radar choisi, le système optique choisi, les missiles choisis, le laser l’important est d’avoir une solution complète.
        Et un EBRC équipé en sol-air semble être une plateforme idéale puisque elle existe. Le canon est déjà intégré dans une tourelle. L’habitacle existe déjà. Il n’y a plus qu’à adapter à une autre mission !
        Ou alors prendre des VBCI et les transformer, mais il n’y en a pas assez pour faire cela je pense !

    • Green dit :

      ce serait intéressant d’avoir un jaguar de défense anti-aérienne en effet, comme partie d’un système plus vaste, ou plus autonome.

      Mais c’est beaucoup pour un équipage de trois s’ils doivent tout gérer.

      • R2D2 dit :

        et pour tenir de longues veilles la tourelle n’est pas idéale, une base Caesar/Griffon/Serval serait plus pratique.

    • Matth dit :

      Je ne pense pas.
      generallement nos industriels fabriquent Les meilleurs equipments pour l’export.
      On a une armée de pauvres.
      Les Mirages 2000 vendu aux EAU etait largement superieur et meme leur chars leclerc.
      le Rafal emirati sera equipé Des derniers equipments THAles largement mieux que tout nos rafals….
      et pas que.
      On est UN pays qui a soumis son armée et son independence..
      meme pour Les munitions Ils te disent on a pas besoin davoir Des stocks (nos alliés vont nous fournir) blablabla.

  7. Oliver dit :

    Hum de face il a un air de Fiat Multipla… Pour faire peur ?

  8. PK dit :

    « le 1er RCA a dévoilé le « Jaguar Kiosque », dont l’existence n’avait jamais été mentionnée jusqu’à présent. »

    Vue la beauté de l’engin, on comprend un peu 🙂

  9. Carin dit :

    Si cet engin qui doit coûter 2 ou 3 fois moins cher que l’original, permet justement d’économiser ce dernier dans le domaine du dynamique, c’est plutôt une bonne chose. Tout le monde connaît les raisons du changement fréquent des voitures école…

    • john dit :

      Oui, il y a clairement un intérêt de coût à ne pas nier. Par contre, on ne parle pas d’élèves conducteurs qui ont 0 heure de conduite…
      Tous les conducteurs de ce type de véhicule savent conduire, et ont potentiellement une formation conducteur poids lourd ou qqch qui s’en rapproche.
      Mais en plus, ce qui souffre sur une voiture école c’est quoi? Le moteur, la boîte de vitesse et l’embrayage avec toutes les erreurs au démarrage. Peut-être que les suspensions sont à risque. Et éventuellement le sol du véhicule qui rouille à cause de modification pour avoir les pédales à droite.

      Mais ici, c’est une boîte automatique, donc tous les problèmes d’utilisation de boîtes manuelles n’existent pas. Ces personnes sont au préalable apparemment formées sur simulateur. Et en plus, il semblerait que la conduite soit relativement simple. Donc non, l’aspect voiture école n’entre pas en compte dans la question…

      L’intérêt du coût est ailleurs:
      – ne pas entamer le potentiel des véhicules qui iraient à la guerre
      – la tourelle, le canon, et surtout les capteurs et l’électronique à bord sont parmi les éléments les plus chers, et les moins utiles pour cette phase de la formation.
      – la formation des pilotes ne bloque pas les EBRC utilisés pour les entraînements d’un équipe complète.
      – la formation des pilotes et des chefs de char, tireur peut se faire séparément, et peut être optimisée.

      Et d’un point de vue pratique, ce qui au final est le plus important
      – sans cette configuration, il est très difficile d’aider le pilote du blindé. Depuis cette position, le formateur entend la gestion du moteur, ressent les mouvements, et a une visibilité parfaite.
      On parle d’équipement qui a un encombrement malgré tout important. Il peut être difficile de gérer cela au début pour le pilote. Donc une bonne formation est nécessaire, et c’est le seul moyen de le faire.
      Ce qui est étonnant c’est que ça n’existe pas pour le VBCI (sauf erreur). D’autant que les autres 8×8 ont pour certains ce type de véhicule (Bixer, Piranha…), et pareil pour les blindés sur chenilles (Leopard 2, ASCOD)

  10. Chuillet dit :

    Il y avait le même principe sur amx30 rien de nouveau

    • john dit :

      Ce n’est pas la question…
      Il s’agit simplement d’une information… Ce véhicule école a été produit. Personne ne parle d’innovation dans l’existence de ce véhicule. Par contre, ce qui est étonnant c’est que ça n’existe pas pour le VBCI…

  11. VinceToto dit :

    Il y a clairement beaucoup de soins esthétiques, sécurité, aide à la mobilité, ergonomie, etc., et probablement des coûts, pour cette cabine utile apparemment seulement sur des véhicules écoles. Formations longues et difficiles en vue?

  12. Dominique Mathieu dit :

    comme l’amx30 et le Leclerc. un véhicule école sans tourelle et des simulateurs de pilotage

  13. Bob dit :

    La question est de savoir comment l’AT compte régler la gestion des moteurs à combustion avec l’arrêt progressif de ces moteurs dans le civil. Des problèmes à venir.
    Un engin blindé médian avec le retour des engagements militaires majeurs et la multitude d’ATGM et de drônes bon marché. Je en voudrais pas être à la place des cavaliers.

  14. Sempre en Davant dit :

    C’est une inspiration clairement britannique
    https://youtu.be/d6AnXi2N_do

    Manifestement recentré sur la fonction coiffure mobile : le séchoir à bigoudis en vitrine est probant.
    On peut craindre l’empreinte carbone ou se féliciter pour le maintien en condition des gendarmes mobilo-criquets… et autres forces mobiles.

    La pose merlan c’est important.
    ils n’auront plus besoin de présenter leurs brèmes de fonction les carpettes les reconnaîtront à la mise en plis.

    La permanente des forces sera indécoiffable!

    Oh le beau brun ki disent dans l’chnord!

  15. jl dit :

    il existait un M270 sans panier de rocket , pour l instruction.

  16. Kone dit :

    très fantastique,je rêves d’être un de leur

    • Roux-Combaluzier dit :

      Au cas où l’orthographe serait un critère de recrutement :
      Très fantastique, je rêve d’être un des leurs.

      • john dit :

        Dans ce cas. allez au bout de la démonstration…
        Même si « un des leurs » peut se dire, « l’un des leurs » est préférable.