naufrage / Archives

L’épave de l’USS Indianopolis, torpillé en juillet 1945, vient d’être localisée

Après avoir parcouru, 5.000 milles en moins de 10 jours, sans escorte et sans sonar, pour acheminer à Tinian, une île de l’archipel des Mariannes, des composants de la première bombe atomique qui dévastera Hiroshima quelques jours plus tard, le croiseur lourd USS Indianapolis était frappé par deux torpilles de type 95 que venait de

Un navire de renseignement russe coule en mer Noire après une collision

Un navire de renseignement russe, dont la conception remonte à l’époque soviétique, est entré en collision, ce 27 avril, avec un cargo battant pavillon togolais à environ 40 km au nord-ouest du détroit du Bosphore, en mer Noire. Selon le ministère russe de la Défense, ce navire de « reconnaissance » affecré à la flotte de mer

Il y a 100 ans, le croiseur auxiliaire Gallia coulait avec 1.650 soldats français à bord

C’est une tragédie généralement oubliée par les livres d’histoire, l’attention étant davantage portée sur les batailles de la Première Guerre Mondiale ayant eu lieu sur le front de l’ouest, comme celles de Verdun ou de la Somme. Pourtant, l’importance des combats menés sur le front oriental n’a pas à être autant minimisée. C’est à l’automne

Un sous-marin nord-coréen en perdition?

La marine nord-coréenne a-t-elle perdu un de ses sous-marins, il y a quelques jours? Une chose est sûr : il sera compliqué d’en avoir la confirmation directe auprès de Pyongyang, comme cela a déjà été le cas par le passé pour un incident ayant impliqué un patrouilleur. Quoi qu’il en soit, plusieurs responsables militaires américains

Il y a 70 ans, l’USS Indianopolis était torpillé après avoir livré les composants de la première bombe atomique

Il s’agit du naufrage le plus meurtrier de l’histoire de la marine américaine. Le 30 juillet 1945, peu après minuit, le croiseur lourd USS Indianopolis était frappé à tribord par une première une torpille de type 95 lancée par le sous-marin japonais I-58, commandé par le capitaine Mochitsura Hashimoto. Puis une seconde le percute près

Naufrage d’un navire militaire nord-coréen

Les médias d’Etat nord-coréens ont diffusé une photographie montrant Kim Jong-Un, le maître de Pyongyang, en train de faire le tour de pierres tombales sur lesquelles étaient affichées les photographies d’au moins 19 marins, a priori disparus récemment. Dans quelles circonstances? Mystère… Enfin presque. L’agence officelle KCNA a indiqué qu’un navire de la marine nord-coréenne

Le ministre de la Défense fait une mise au point sur l’affaire du Bugaled Breizh

Le chalutier breton Bugaled Breizh a fait naufrage le 15 janvier 2004, au large du cap Lizard, avec 5 marins à bord. Que s’est-il passé? S’agit-il d’un accident de pêche ou bien d’un incident impliquant un autre navire, probablement un sous-marin? Pour les familles des victimes, la seconde piste reste la plus probable. Et cela

Une mission pour confirmer la cause du naufrage du sous-marin « Protée »

En avril 1995, une équipe de la Compagnie maritime d’expertise (Comex), spécialisée dans l’exploration sous-marine, retrouve par hasard l’épave d’un sous-marin gisant à 130 mètres de profondeur, sur les fonds du plateau de Blauquières, à 20 km de la côte, entre Marseille et Toulon, en testant un nouveau sonar monté sur le submersible Remora 2000.

Un sous-marin britannique accusé d’être impliqué dans le naufrage du Bugaled Breizh

Dans l’affaire du naufrage du Bugaled Breizh, un chalutier bigouden qui a coulé au large du cap Lizard, le 15 janvier 2004 (5 marins tués), on aura eu droit à quasiment toutes les hypothèses, sauf peut-être la bonne… Résumons. Pendant longtemps, la justice française a privilégié la piste d’une croche ayant entraîné le bateau vers

La Corée du Nord officiellement accusée d’avoir coulé la corvette sud-coréenne Cheonan

Les soupçons concernant la responsabilité de Pyongyang dans le naufrage de la corvette sud-coréenne Cheonan, le 26 mars dernier en mer Jaune, sont désormais confirmés. En effet, selon les conclusions de l’enquête internationale ouverte après cet incident dans lequel 46 marins ont péri, indiquent que c’est bel et bien une torpille nord-coréenne qui a causé