Mopti / Archives

La MINUSMA va déployer une force de réaction rapide dans le centre du Mali

Pour le seconde fois en 15 jours, le camp de la Mission multidimentionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA) installé à Tombouctou a une nouvelle fois été la cible de tirs de mortiers. Le bilan de cette attaque est moins élevé que la première, 4 Casques bleus et 3 soldats des

Série d’attaques dans le centre du Mali

Le 5 novembre, le groupe jihadiste Ansar Dine a revendiqué l’attaque qui a coûté la vie au maréchal des logis-chef Fabien Jacq, du 515e Régiment du Train (RT) dans la région de Kidal (nord-Mali), où il concentre l’essentiel de ses actions. Si la situation dans le nord du Mali demeure compliquée, il n’en reste pas

Mali : Un groupe présumé jihadiste a pris le contrôle de la localité de Boni

Malgré la présence de la Force Barkhane et de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA), les groupes jihadistes parviennent encore à commettre des coups de force au Mali, comme à Nampala, dans le centre du pays, en juillet. L’attaque contre cette localité, revendiquée, par la katiba Macina d’Ansar

Mali : Prise d’otages sanglante dans un hôtel de Sévaré

Après l’attaque revendiquée par al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) d’un camp des forces armées maliennes (FAMa) à Gourma-Rharous, à 140 km de Tombouctou, en début de semaine, des hommes armés non encore identifiés s’en sont pris, ce 7 août, au Byblos, un hôtel connu pour héberger des ressortissants étrangers à Sévaré, dans la région de

Serval : Les forces françaises se déploient à Niono et Sévaré

Selon le lieutenant-colonel Emmanuel Dosseur, le porte-parole de l’opération Serval, les troupes françaises engagées au Mali ont progressé vers le centre du pays, près de la ligne où les groupes islamistes établis dans le nord ont porté leur offensive le 10 janvier dernier. Ainsi, sur le « fuseau » est, c’est à dire celui de la région

La France pourrait déployer jusqu’à 2.500 hommes au Mali

En déplacement aux Emirats arabes unis, le président François Hollande a annoncé, ce 15 janvier, que 750 militaires français sont actuellement engagés dans l’opération Serval, au Mali, où de nouvelles frappes aériennes ont été effectuées au cours de la nuit. Et ces effectifs vont encore augmenter, selon le chef de l’Etat. « Pour l’instant, nous sommes