ASL / Archives

La Turquie a lancé l’opération « Rameau d’olivier » contre les milices kurdes syriennes à Afrin

Après avoir préparé le terrain avec des tirs d’artillerie et des raids aériens, les forces turques ont lancé, le 20 janvier, l’opération « Rameau d’olivier » dans le secteur d’Afrin (nord de la Syrie), contrôlé par les milices kurdes syriennes (YPG), considérées à Ankara comme terroristes en raison de leurs liens avec le Parti des travailleurs du

La curieuse défection du porte-parole des Forces démocratiques syriennes en Turquie

Moins de 24 heures après les révélations de la BBC sur les dessous de la libération de Raqqa, ville tenue par l’État islamique (EI ou Daesh) jusqu’au 17 octobre dernier, le porte-parole des Forces démocratiques syriennes (FDS), le général Talal Silo, a fait défection en Turquie le 15 novembre. Cet ancien chef de la brigade

La CIA a mis un terme à son soutien aux rebelles syriens

Le chef des forces spéciales américaines, le général Tony Thomas, a confirmé les informations du Washington Post selon lesquelles la CIA a mis un terme à son programme de soutien aux rebelles de l’Armée syrienne libre (ASL), autorisé en 2013 par le président Obama, parallèlement à celui conduit par le Pentagone, avec des résultats peu

La Turquie menace d’intervenir militairement dans le canton kurde d’Afrin, en Syrie

Le 28 juin, Ankara a indiqué avoir procédé à des tirs d’artillerie contre des positions tenues par les milices kurdes syriennes (YPG), dans le secteur frontalier d’Afrin, situé dans le nord-ouest de la Syrie. Et cela, en réponse à des accrochages entre des miliciens kurdes et des combattants de factions de l’Armée syrienne libre (ASL),

Face aux troupes syriennes, la coalition anti-EI renforce ses positions à At Tanf, près de l’Irak et de la Jordanie

Le 18 mai, une colonne des forces gouvernementales syriennes et de miliciens chiites soutenus par l’Iran a été bombardée par des avions américains appartenant à la coalition anti-jihadiste alors qu’elle se dirigeait vers At Tanf, une localité qui, située près de l’Irak et de la Jordanie, se trouve sur l’axe Damas-Bagdad. La raison de ce

La coalition anti-jihadiste a frappé un convoi du régime syrien près de la frontière jordanienne

Le 9 mai dernier, l’aviation syrienne a bombardé des positions de tenues par les rebelles du Front du Sud, une faction de l’Armée syrienne libre (ASL) près de la frontière syro-jordanienne. Ces derniers, soutenus par les États-Unis et la Jordanie, venaient alors de lancer une offensive contre l’État islamique (EI ou Daesh) à Bir Qassab.

L’aviation jordanienne a abattu un drone non identifié près de la frontière avec la Syrie

La Royal Jordanian Air Force (RJAF) a indiqué, dans la soirée du 10 mai, avoir abattu un drone non identifié évoluant près de la frontière avec la Syrie, conformément à ses règles d’engagement. Selon une source de l’état-major jordanien, le drone en question a été abattu par une patrouille d’avions F-16 dans le secteur d’al-Mafraq.

Syrie/EI : Les désaccords entre Washington et Ankara peuvent compromettre l’offensive sur Raqqa

Lancée en août 2016 avec des groupes rebelles syriens, l’opération turque « Bouclier de l’Euphrate » vise à chasser les jihadistes de l’État islamique (EI ou Daesh) et à empêcher les milices kurdes des Forces démocratiques syriennes de faire la jonction des secteurs qu’elles contrôlent dans le nord de la Syrie. Après avoir pris à l’EI les

Face aux jihadistes, six groupes rebelles syriens se placent sous la protection d’une faction salafiste

Plus que jamais, les alliances et mésalliances entre les différents groupes armés qui composent la rébellion syrienne sont difficiles à suivre. Ainsi en est-il du Jaysh al-Mujahedeen (Armée des Moudjahidines). À sa création, en janvier 2014, cette organisation, qui entendait combattre les jihadistes de l’État islamique (EI ou Daesh) comptait trois unités : le Harakat

Syrie : L’État islamique a été chassé de Dabiq par les rebelles syriens soutenus par la Turquie

Dans la propagande de l’État islamique, Dabiq tenait une place prépondérante : c’est dans cette petite localité syrienne, qui abritait le mausolée de Sulayman Ibn Abd Al-Malik, le septième calife de la dysnastie omeyyade, que les jihadites prétendaient qu’aurait lieu la « grande bataille » entre les « croisés » et les musulmans, remportée par ces derniers. Seulement, ce