Sécurité/ Archives

Un militaire blessé à l’oeil par un pointeur laser devant une école juive à Villeurbanne

Le 22 janvier, des militaires affectés à la surveillance d’une école de juive située à Villeurbanne (Rhône) furent menacés d’être égorgés par un individu qui venait d’arrêter son véhicule à leur hauteur. Ce dernier, âgé d’une trentaine d’années, sera arrêté quelques heures plus tard et présenté devant la justice. Laissé finalement libre, il devra toutefois

Terrorisme : L’opération intérieure s’appelle « Sentinelle »

Depuis le 12 janvier, et suite aux attentats commis quelques jours plus tôt, 10.500 militaires ont été déployés sur l’ensemble du territoire dans le cadre d’une opération intérieure d’une ampleur inédite, afin de surveiller et de protéger les lieux dits « sensibles ». Comme toute opération, il fallait lui trouver un nom. Comme elle se déroule en

Deux militaires ont été menacés devant un collège en Seine-Saint-Denis

Dans la nuit du 17 au 18 janvier, vers 2 heures du matin, deux militaires ont été menacés par les occupants d’une voiture devant le collège juif Merkaz Hatorah du Raincy (Seine-Saint-Denis) dont ils assuraient la protection dans le cadre du plan Vigipirate. Selon les éléments disponibles, le véhicule s’est arrêté devant l’établissement scolaire. Les

Terrorisme : Près de 10.000 militaires seront mobilisés pour la « sécurité des points sensibles »

Alors que leurs effectifs engagés dans le cadre du plan Vigipirate, qui reste au niveau « alerte attentat », ont été portés à 1.900 personnels au cours de ses dernières heures (dont 1.350 rien que pour la région parisienne), les militaires seront à nouveau sollicités après les attaques terroristes que la France vient de subir. Ainsi, ce

Le 11 janvier, 1.350 militaires seront mobilisés en région parisienne

Ce 10 janvier, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé un renforcement des effectifs militaires en Île-de-France dans le cadre du plan Vigipirate, dont le niveau « Alerte attentat » a été maintenu après de nouvelles menaces proférées par al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA). Au total, ce seront donc 1.350 militaires qui seront mobilisés, le

Le plan Vigipirate maintenu au niveau « alerte attentat », avec des effectifs militaires supplémentaires

Alors qu’un responsable d’al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA) a lancé de nouvelles menaces contre la France après les attaques commises ces derniers jours, le plan Vigirate restera au stade « Alerte attentat », c’est à dire à son niveau le plus élevé. La décision a été prise au cours d’une réunion de crise tenue ce 10

250 militaires supplémentaires envoyés en région parisienne dans le cadre du plan Vigipirate

Alors que le plan Vigipirate a été porté au niveau « alerte attentat » par le Premier ministre, Manuel Valls, à la suite de l’attaque meurtrière qui a visé les locaux de Charlie Hebdo, 600 militaires étaient déployés, le 7 janvier, en région Île-de-France, aux côtés des forces de police et de gendarmerie. En temps normal, 450

Le Premier ministre annonce une augmentation du nombre de patrouilles dans le cadre du plan Vigipirate

Après l’attaque du commissariat de Joué-lès-Tours et les deux cas où des personnes ont été fauchées par des véhicules (à Dijon et à Nantes) par des individus présentés comme étant des « déséquilibrés », le Premier ministre, Manuel Valls, a annoncé, ce 23 décembre, un renforcement de la sécurité des lieux publics avec une augmentation des patrouilles

Terrorisme : Le président Hollande en appelle « à l’extrême vigilance des services de l’État »

Dans l’après-midi du 20 décembre, un certain Bertrand Nzohabonayo, alias « Bilal », 20 ans, a agressé des policiers du commissariat de Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire) au couteau, au cri d’ »Allah akbar ». Un fonctionnaire a failli avoir la gorge tranchée et deux autres, dont une femme, ont été plus légèrement blessés. L’assaillant a ensuite tué par un adjoint de

Le Secrétariat général de la Défense et de la Sécurité nationale lance un programme pour l’interception des drones

« Le SGDSN a également pour mandat de réfléchir à l’évaluation des vulnérabilités face aux récents survols de drones au-dessus des centrales nucléaires. Face à la multiplication des intrusions, il est en train d’élaborer une réponse, tant juridique que capacitaire », avait affirmé Louis Gautier, le nouveau secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale,