Le bombardier américain B-2 « Spirit » se dote d’une capacité de frappe à longue distance avec le missile JASSM-ER

Bien que conçu pour emporter jusqu’à 16 bombes nucléaires B-61 ou B-83 [la plus puissante de l’arsenal américain], le bombardier stratégique furtif B-2 « Spirit », dont seulement 21 exemplaires ont été construits pour l’US Air Force, a régulièrement été sollicité pour des missions de frappe conventionnelle durant ces dernières années.

En effet, cet appareil dispose de deux soutes internes pouvant contenir 80 bombes Mk-82/GBU-38 de 230 kg, ou 16 GBU-31 de 910 kg ou encore 2 GBU-57A/B de type Massive Ordnance Penetrator [MOP ou « Bunker buster »] de 14’000 kg. Le B-2 « Spirit » peut aussi mettre en oeuvre des missiles de croisière AGM-154 Joint Standoff Weapon [JSOW, d’une portée maximale de 130 km] et AGM-158 Joint Air-to-Surface Standoff Missile [JASSM], susceptible d’atteindre une cible à 370 km de distance.

Mais d’après un communiqué publié le 25 août par son constructeur, Northrop Grumman, ce bombardier a désormais une nouvelle corde à son arc. En effet, l’industriel a annoncé avoir mené un essai au cours duquel un B-2 a tiré un missile de croisière AGM-158 JASSM ER [pour « Extended Range »], d’une portée supérieure à 800 km.

Réalisé en décembre 2021, cet essai n’avait pas été divulgué jusqu’à présent. « Le JASSM-ER améliore encore la capacité du B-2 à atteindre n’importe quelle cible, n’importe où », a souligné Northrop Grumman.

Entré en service en 2014, le JASSM-ER a d’abord été intégré au bombardier B-1 Lancer, qui a perdu sa mission nucléaire après la fin de la Guerre Froide. Il a été utilisé pour la première fois lors de l’opération Hamilton, menée conjointement par les États-Unis, la France et le Royaume-Uni contre le programme chimique syrien. Le F-15E Strike Eagle a également été qualifié pour le mettre en oeuvre et il prévu que le F-35 suive la même voie.

Cela étant, Northrop Grumman a expliqué que l’intégration du JASSM-ER fait partie des trois nouvelles fonctionnalités dont seront prochainement dotés les B-2 Spirit. En effet, la sécurité de leurs transmissions sera renforcée et ils disposeront d’un nouveau système de ciblage assisté par radar [RATS – Radar Aided Targeting System], lequel leur permettra « d’utiliser pleinement la bombe nucléaire B-61 mod 12 ».

Pour rappel, le B-2 Spirit et le B-1 Lancer seront remplacés, à terme, par le B-21 « Raider », dont le développement a également été confié à Northrop Grumman. L’US Air Force en attend 100 exemplaires.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

30 contributions

  1. Sorensen dit :

    Faisant parti de l’armement spécifique du F-35. Elle équipera aussi les F-35 allemands.

    • EchoDelta dit :

      Ce qui parait inouï est que cette « capacité » n’était pas encore disponible du côté US, à fortiori sur les furtifs.
      Au moins ça comble le retard sur les européens sur ce point là, voire le dépasse légèrement.

    • Bomber X dit :

      On se demande bien pour quoi faire……..

    • M.W dit :

      sacré bête , que dis je ,
      un montre ….

  2. Patrick dit :

    Plutôt que de ne penser qu’à faire des bombes et tuer les gens tous ces savants fous feraient mieux de travailler pour la paix… Un bon livre pour mieux expliquer ce qui est en train de se passer (le virus et le président de Jean Loup Izambert et Claude Janvier)…

    • Frédéric dit :

      Doit on vous rappeller a quel point le % du budget public consacré à l’industrie de l’armement s’est rétracter depuis 30 ans en occident ?

      • dom dit :

        bonjour
        sans aucun doute les dirigeants Français des années 30 ont eut la même réflexion , le résultat ne c’est pas fait attendre
        bien ce préparer a la guerre pour l’eviter voila ce qu’il faut faire devant les russes et les chinois

      • Alcofibras dit :

        pas aux USA

    • Raymond75 dit :

      Votre réflexion de bon sens va choquer sur un site de militaires … Mais continuez, nousserons deux 😉

    • Le Cyprès dit :

      Si vis pacem, para bellum !!!

  3. Carin dit :

    Je pense que nos amis américains vont essayer de caser du B2…. Cet avion est en fin de course, le B21 Raider devant prendre sa place… d’où cette possibilité de tirer de la B61-12 que nos amis des states n’opèrent pas!

    • VinceToto dit :

      « Cet avion est en fin de course, le B21 Raider devant prendre sa place »
      C’était peut être initialement prévu. Mais en 2020 c’est clairement prévu qu’ils remplacent les B-1, mais pour les B-2 cela reste à voir.
      Il est très probable que les USA veuillent garder le vieux(la trentaine) même après 2032(là ce sera un vieillard: la quarantaine). C’est pour cela que les USA ont commencé sa modernisation de 2012 à 2022(dont nous parle l’article).
      https://www.popularmechanics.com/military/aviation/a28436921/b2-bomber-turns-30/
      Je ne vais évidement pas discourir ici des capacités du B-2 comparé à celle du futur B-21!

    • Seb dit :

      En fin de course comme le B52 et le B1 qui sont encore en service malgré les dizaines d’années de service…

    • M.W dit :

      le B-2, l’avion en fin de course , ????? je suppose, que vous êtes à la pointe des secrets militaires u.s , pour nous signaler un des secrets peut être les mieux garder concernant le b-2

  4. fr dit :

    800 km c est admirable et met ko toutes les defenses anti aerienne!

  5. Patrick dit :

    Plutôt que de ne penser qu’à faire des bombes et tuer les gens tous ces savants fous feraient mieux de travailler pour la paix…

    • toto dit :

      Si vis pacem, para bellum. la plus belle preuve de ce dicton du début de notre ère ??? la bombe nucléaire, les pays qui en sont doté n’ont plus de conflit armés sur leur territoire … Bon certains diront qu’il y a toujours des guerre, c’est vrai ! Mais l’effet est bien là : celui qui est préparé n’est pas emmerdé !

  6. et v’lan passe moi l’éponge dit :

    On va attendre les annonces non?
    Pour l’instant la bonne phraséologie est:
    Cet armement pourra faire parti de l’armement des F35 Allemand, dans le cas ou la Luftwaffe décide de s’en doter.

  7. stephane08 dit :

    De quel modèle est-il question ? Celui à propulsion MHD ?

  8. VinceToto dit :

    Etrange communiqué de Northrop Grumman: je ne vois pas pourquoi le B-2 n’aurait pas pu utiliser de AGM-158 JASSM ER depuis quelques années? Ils étaient qualifiés AGM-158 ASSM depuis 2007-2008. https://fr.wikipedia.org/wiki/AGM-158_JASSM#/media/Fichier:B-2_launch_jassm.jpg
    Mais bon, cela fait une victoire en lancement de missile « nouveau » en écho aux ratés(ou réussites ratés) concernant les protos de missiles hypersoniques ou dév. de nouveaux missiles furtifs longues portée.

  9. lejeune dit :

    Est-ce que l’on parle du B-2 à propulsion MHD ?

  10. Lothringer dit :

    Le B2, c’est pas celui qui envisagé pour l’Australie ? Auquel cas les Américains sont en train de lui faire un lifting complet avant de le positionner sur ce gigantesque porte-avions qu’est cette île-continent, avec une possibilité de les disperser, contrairement à la base de Guam qui est unique.

    • précision dit :

      Celui que les américains envisagent de vendre à l’Australie c’est le B21, le successeur du B2. Mais les B2 de l’USAF sont parfois déployés en Australie, en effet.

    • Frédéric dit :

      Non, on évoquait possiblement le B-21 pour l’Australie.

    • Carin dit :

      @Lothringer
      Non, c’est bien des B21 Raider qui sont prévus pour l’Australie… mais pas à la vente.
      Nos amis américains ont dans l’idée ( vu les déboires du F35), de caser (probablement à la location longue durée), les B2 Spirit, ce qui me fait penser qu’ils comptent bien laisser tomber le F35, (ils ont sérieusement commencés à réduire la voilure), qui a rempli son rôle de plateforme de test de diverses technologies, avec plus ou moins de succès.

      • v_atekor dit :

        Je crois aussi que le F35 est sur la pente descendante, mais au profit du NGAD qui récupérera des composants aboutis. Je sais que ce ne sont que des vues d’artistes, mais celles du NGAD sont nettement plus prometteuses que celles du F35. La nouvelle fournée US semble tirer les leçons du F35 : deux réacteurs, formes souples, delta ogive progressive… Pas de plans verticaux, mais je pense qu’il n’y a rien de définitif. Donc les déboire du F35 seront vite oubliés, sauf pour ceux verront naître le NGAD sans avoir encore été livré de leurs F35, mais c’est une autre histoire.
        .
        Pour le B21, je pense qu’on est dans une situation vraiment locale à l’Australie qui est aux premières loges de la rivalité avec la Chine (ils ne se calment toujours pas ces deux là, quitte à ce que les Chinois manquent de charbon une année de plus, et que les avions australiens doivent faire des détours… ). J’ai lu plus haut que les US utilisent l’Australie comme porte-avion, et bien l’avion est le B21. Et il est franchement dissuasif pour aller taper une armada Chinoise sans attendre qu’elle soit à porté de tir des côtes Australiennes… Une telle arme disqualifie nombre de transport de troupes et de transports de blindés, tout en compliquant une interception par des avions embarqués chinois. Bref, si vis pacem, parabelum, et c’est bien ce qu’ils font.

  11. hoche38 dit :

    Il était temps que nos amis américains commencent à rattraper un peu le retard qu’ils ont pris sur la Russie dans le domaine des armes stratégiques.