Un général français a pris le commandement de la 1ere Division de la British Army

Entre alliés, les échanges d’officiers sont courants. Cela étant, dans le cadre des accords de Lancaster House, signés par la France et le Royaume-Uni en 2010, il avait été décidé qu’un général de l’armée de Terre occuperait les fonctions de commandant adjoint de division de la British Army [en l’occurrence, la 1st Division] et qu’un général britannique en ferait de même.

En 2016, le général Hervé Bizeul fut le premier à être affecté à la 1st Division en tant qu’adjoint du général Giles Hill, qui en était alors le commandant. Et il en assura même temporairement le commandement. Ce qui ne manquait pas de sel, cette unité étant l’héritière de la 1st Infantry Division, qui s’illustra durant les guerres napoléoniennes et qui prit part à la bataille de Waterloo.

Et ce scénario vient de se répéter. En effet, depuis le 17 juin, le général Jean Laurentin, par ailleurs ancien chef de corps du 1er Régiment de Parachutistes d’Infanterie de Marine [RPIMa], assure le commandement de cette 1st Division, en remplacement du général Charlie Collins, dont le successeur « permament » n’a pas encore été désigné. En clair, l’officier français va assurer l’intérim au moins jusqu’en septembre prochain.

« C’est un symbole de l’amitié durable et de la confiance mutuelle entre nos deux nations que mon commandant adjoint, le général de brigade Laurentin, prenne le commandement de la 1st Division jusqu’à ce qu’un nouvel officier général soit nommé. […] Il a toute ma confiance en tant que chef expérimenté et ‘leader’ exceptionnel. Le lien historique entre la 1st Division et la 1ere Division française continue de s’approfondir et démontre que le partenariat de la Force expéditionnaire conjointe franco-britannique [CJEF] est plus fort que jamais », a commenté le général Collins. En tout cas, les relations franco-britanniques semblent meilleures dans le domaine militaire qu’au niveau politique…

« En tant que général français servant dans l’armée britannique, c’est un véritable honneur de prendre temporairement le commandement de la 1st Division. […] C’est un symbole de l’amitié durable et forte entre le Royaume-Uni et la France, en particulier entre nos deux armées. C’est aussi une preuve de confiance de la part du général Collins et j’en suis particulièrement honoré », a réagi le général Laurentin.

Pour rappel, la 1st Division regroupe les 4e, 7e et 51 brigades d’infanterie, la 1ere brigade de police militaire, la 8e brigade du génie, la 102e brigade logistique et la 11e brigade d’assistance aux forces de sécurité. En tout, elle est forte de 25’000 militaires.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

54 contributions

  1. john dit :

    zis iz goingue tou bi difficult tou give orderz to zzzze soldieurse !

    • NulH dit :

      On a tous bossé avec des anglais … et ça passe très bien sur le terrain !!! Même jusque z »à l’atelier !!!

    • Roland de Roncevaux dit :

      à mon avis, au premier gros carton, les troupes demanderont des officiers de leur nation… Ce genre de geste symbolique est assez ridicule. De toutes façons nous sommes alliés, alignés, rectifiés et obéissants. A quoi bon ce genre d’exercices de style. Dans l’empire romain, les troupes fédérées étaient commandées par leurs propres chefs, et ça fonctionnait très bien. La France a déjà sabordé toute son économie indépendante de Bagdad à Belgrade, de Téhéran à Damas et Moscou pour plaire à Rome/Washington. Elle est maintenant prête à servir de chair à canon aux banques anglo-américaines. La seule chose que j’espère, c’est que cela ne concernera jamais que les militaires professionnels et volontaires. Que l’on fiche la paix aux honnêtes citoyens avec ces guerres qui ne les concernent pas et qui vont contre leurs intérêts.

      • Koxkol dit :

        Roland vous devriez changer votre pseudo en Ivan de Moscou cela serait plus cohérent avec la teneur (homogène et constante) de vos posts.

        • Roland de Roncevaux dit :

          cela choque certaines personnes ici, quand on défend les intérêts de la France… beaucoup de gens ici défendent la Groß Europa germano-américaine, et nullement la France. L’intérêt de la France est d’avoir une alliance de revers avec la Russie, précisément pour ne pas être entièrement dans la main des Américains et des excités d’Europe de l’Est.

          • Courmaceul dit :

            Vous n’avez jamais défendu les intérêts de la France, seulement ceux de la Russie de Poutine.

  2. Czar dit :

    faut faire passer l’info sur le Daily Mail ça réglera leur problème de déficit de retraites comme du NHS en 15 jours.

  3. Clavier dit :

    C’est trop mignon ces frères d’armes qui s’offrent des cadeaux pour sceller leur amitié indéfectible et c’est tonton Sam dans son rocking chair qui doit être attendri de voir les gamins s’entendre si bien …!

  4. JMN dit :

    C’est quoi l’intérêt ? La France et le Royaume Uni sont des ennemis naturels, on est même pas capables de s’entendre sur des zones de pêche !

    • Frédéric dit :

      Encore qui a dormi en cours d’histoire ? On ne s’est pas déclaré la guerre depuis 207 ans, et combattus ensemble depuis la guerre de Crimée.

      • Czar dit :

        Fachoda, dunkarque, mers el-kébir, Levant, Madagascar ou la petite trahison de suez, leur dunkerque des sables

        évidemment, le franchouille, lui, ne dort pas en cours d’histoire, il avale juste ce qu’il veut entendre, surtout si c’est bien con et parfaitement controuvé. Peut-être devrait-il se mettre à la narcolepsie de temps à autre…

        • Monbars dit :

          le 6 juin 1944 à minuit seize.. Les Anglais qui étaient à Pegasus bridge, n’étaient pas là pour faire du tourisme…

        • Robert dit :

          N’oubliez pas Jeanne d’Arc, même si c’est un clergé vendu qui lui ont fait un procès d’inquisition.
          Et la gastronomie aussi!
          Et je suis sérieux.
          L’Angleterre est une île dont le seul défaut est d’être au-dessus du niveau de la mer disent les irlandais.

    • lgbtqi+ dit :

      vous oubliez certains liens, que les gens du 1 connaissent.

    • joe dit :

      Pourquoi ennemis ? Nous sommes en 2022, le monde a évolué et les nations aussi. A part la russie qui reste figée dans sa posture d’éternelle victime et qui persiste à garder les mêmes schémas brutaux des anciens Tsars, la France et l’Angleterre règles leurs inévitables « conflits » autour d’une table.

    • Amiral_sub dit :

      vous connaissez bien mal l’histoire

    • Marre&Go dit :

      Quelle courte vue ! c ‘est justement un des multiples intérêts de la chose, contrebalancer les divergences de vue…comment se faire la guerre après ? Si les Russes avaient fait la même chose avec leurs voisins au lieu de follement les intimider, déstabiliser, brutaliser, les difficultés dont ils se plaignent aujourd’ hui comme autant de (trop nombreux) casus belli (casi bellorum ?) ne seraient peut-être que des divergences aboutissant à des compromis acceptables.

    • Roland de Roncevaux dit :

      les intérêts de la France et du Royaume-Uni n’intéressent personne… ce qui importe, ce sont les intérêts des consortiums financiers américains dans lesquels les oligarques français et anglais ont obtenu des participations qui expliquent leur soumission. Le reste n’est que folklore.

    • précision dit :

      Je ne vois pas pourquoi nous devrions avoir des ennemis. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles je suis très dubitatif sur l’intérêt de «blocs» militaires comme l’OTAN qui entretiennent une logique du « nous contre eux ».
      Mais même si vous aviez raison, ce serait raison de plus pour apprendre à mieux se connaître en vue de tisser des liens et de désamorcer les conflits.

  5. vrai_chasseur dit :

    25000 militaires c’est quasiment 30% des effectifs réguliers de la British Army, hors réserves et Gurkhas.

    • Pyrrhus dit :

      Effectivement, ce chiffre de 25000 militaires interpelle. Mais chez les Brits tout est étonnant ! J’ai fouiilé les chiffres. L’armée de terre UK compte 82000 hommes, mais … son organigramme détailléé trouvé sur Wiki nous apprend que cette armée est composée de plus de 200 bataillons. Des bataillons à 400 hommes, quoi. Même avec 35000 réservistes, on arrive à des bataillons pas très homogènes à moins de 600 hommes. On savait que l’Irak avait rincé l’armée UK, mais à ce point !!!

  6. EchoDelta dit :

    Les anglais ont vraiment un sens de l’humour particulier.
    Je serais anglais que je me demanderais quel ce bordel si ce n’est pour éviter qu’un officier anglais ne puisse pas aller en vacation au nord de la mer durant l’été.

  7. Niko dit :

    Incroyable, même pas besoin de l’UE!

  8. Maya dit :

    Parfaitement ridicule sur le principe mais en plus pas rancunier par rapport aux torpilles anglaises sur le contrat des sous-marins australiens.

  9. Ératosthène dit :

    J’espère bien que le général britannique en France communique en Français.

    • lgbtqi+ dit :

      la majorité des mots en anglais sont d’origine française, mais avec une prononciation bizarre.

      chimney <- cheminée
      courage…
      tennis <- tenez
      brigadier <- brigadier
      ball <- balle
      important <- important
      circonstances <- circonstances
      decision <- décision
      division <- division
      title <- titre
      money <- monnaie
      etc

      Honni soit qui mal y pense !

    • Roland de Roncevaux dit :

      vous rêvez ! Il parle en Anglais, comme à l’OTAN et à l’UE… le Français est une langue régionale au sein de l’Empire occidental. … Et vu qu’on n’a plus de destin national, de démocratie nationale, de droit national, de culture nationale, je ne vois pas bien le problème de la disparition du français. Pour commander un cheesburger dans un aéroport, écouter du rock, cliquer sur smartphone dans le métaverse, exécuter des procédures en entreprise et obéir au droit bruxellois, un anglais basique est amplement suffisant… Au moins ça nous permet de discuter avec les italiens et les slovaques à propos du moyen de servir l’Amérique.

      • Sanglier dit :

        Aoutch! Bien dit, J’en souris en lisant mais c’est pas bien.. Où va la France, où va l’europe…

      • Ltikf dit :

        Vous avez factuellement raison – et si ce n’avait été l’anglais, ca aurait été l’Esperanto – que personne ne parlait… Le français a été la langue des élites Européennes, de l’Empire Britannique jusqu’à la Russie, mais ceux qui ont connu cette gloire sont morts depuis longtemps. Aujourd’hui c’est surtout un prétexte pour faire de l’immigration massive Sud-Nord de futurs électeurs alimentés aux aides sociales…
        Une fois le mouchoir séché et rangé, dommage de voir autant de gens ne pas s’adapter à la réalité – on trouve encore de jeunes candidats à des jobs dans les entreprises qui parlent anglais comme des manches: quels sont les crétins attardés qui ont bien pu leur faire croire que cela ne leur servirait pas ? Mystère…

  10. Relint dit :

    C’est avant tout un symbole, mais c’est important. Certes, notre cher général français n’emmènera pas les boys « à la guerre », comme le titrait outrageusement le Sun dans les mêmes circonstances il y a quelques années, et il s’occupera surtout des (nombreuses) affaires courantes… Il va sans dire que si cela chauffait, les décisions lourdes et le commandement reviendrait évidemment à un général britannique. Ceci étant dit, cela fait maintenant 6 ans que Français et Britanniques (et Américains) s’échangent des généraux dans leurs divisions respectives et les uns et les autres ne chôment pas.
    Bon vent et bonne mer au général Laurentin pour cet intérim qui va l’occuper pendant la période estivale.

  11. Durandal dit :

    Allié ? Avec Boris qui cherche à dynamiter l’Europe avec son alliance, UK, Pologne, Ukraine et sa volonté comme au 1er jour du Brexit, de vouloir utiliser l’Ireland du nord comme cheval de trois pour écouler ses merdes en Europe.

    • Mica X dit :

      Et oui, et personne ne bombarde, ni n’a même l’idée de bombarder son voisin … étonnant non ?
      Boris sera traité de façon civilisée et l’histoire ne fait que commencer, mais, face à l’ennemi commun, on sait continuer à travailler ensemble, on fait dans la nuance.
      Avec tonton vlad tout cela régler avec panache…

    • Marre&Go dit :

      C est quoi le nom de l’ épée d’ Alexandre Nevski ? vous devriez vous l’ approprier et avoir un pseudo plus en accord avec vos « commentaires’ insultants.

    • Roland de Roncevaux dit :

      quelle différence entre l’UE-OTAN et l’alliance entre anglo-saxons et Ukro-Polonais ? La France est alignée. On se tue à le répéter. … Le pire cadeau que les dirigeants russes nous ont fait, c’est de nous refiler les pays de l’est (qui mettaient le boxon en URSS et qui le mettent maintenant en UE-OTAN avec le même succès).

      • Pascal (l'autre) dit :

        « c’est de nous refiler les pays de l’est (qui mettaient le boxon en URSS »
        Par « boxon » vous parlez de celui-ci?
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Printemps_de_Prague
        Déjà à l’époque à Moscou on savait gérer le « boxon » Ils ont montré comment à partir d’aout 1968!
        « qui le mettent maintenant en UE-OTAN avec le même succès). » Vous avez raison (humour) il faut envahir la Hongrie, non mais, sans blague!

  12. Belzébuth dit :

    Les investisseurs dans les entreprises-clés de l’armement dites britanniques sont américains (in rosbeef we trust) :
    https://mobile.twitter.com/Telegraph/status/1536030550946983947

  13. wololo dit :

    Les accords de Lancaster House sont ils limités par le temps?

  14. Mica X dit :

    Lire tous les commentaires aigris … alors que la glorieuse armée de libération piétine parce que l’avant ne sait pas parler avec l’arrière et que le type dans son avion ne sait pas ce que fait la piétaille du dessous…. résultat : tout le monde derrière les canons qui font boum boum (quelle stratégie innovante).

    Alors oui c’est intéressant tout ce travail relationnel qui est fait au sein de l’OTAN, ces normes, ces règles d’engagements, ces protocoles communs… Bref là y a des mecs qui réfléchissent, qui évoluent, qui s’adaptent… le contraire des reptiliens repliés sur leur cerveau du même nom et qui du coup agissent comme Orcs du film que tout le monde connait.

  15. Maxime (le vrai) dit :

    Ça doit être la première fois qu’on réussit à disposer d’une grande unité de l’autre côté du Channel. Prenons Londres et rattachons cette contrée barbare au Royaume de France !

    • gplt dit :

      Cela avait été fait en 1066.

      • Waroch dit :

        La dernière date du début XIIIe, Londres et le sud de l’Angleterre ont été occupés en 1216-1217 par le futur Louis VIII au nom de son épouse Blanche de Castille. L’expédition a pris fin essentiellement à cause des injonctions du pape, très hostile à la couronne de France à l’époque.
        Curieusement les rosbifs ont généralement du mal à se rappeler ce fait historique, faut croire que le Lion de France ne leur a pas laissé un bon souvenir 😀

  16. UnKnown dit :

    Même type d’armée (expéditionnaire), dépendances marines importantes, voisins tous les deux habitués aux bizarreries et obsessions / coups bas de l’autre de part et d’autre de la Manche, et complexe militaro industriel relativement souverain et de très haut niveau.
    Oui l’Angleterre, n’en déplaise aux plus vieux, reste un bon allié militaire. La preuve, la méfiance est mutuelle, c’est qu’on se connait bien.

  17. Eratosthene dit :

    Le general peut importer ce qu’il trouve de bien dans l’autre pays ou parfaire sa formation.
    Sinon, ca ressemble a la discrimination dite positive : On met quelqu’un qui n’a pas forcement les meilleures competences, mais on le prend parce qu’il est autre.

  18. dompal dit :

    « le général Jean Laurentin, par ailleurs ancien chef de corps du 1er Régiment de Parachutistes d’Infanterie de Marine [RPIMa], »

    Comme je le disais dans un autre com’, il faut bien trouver des occupations au Gnx de l’AF……y peuvent pas tous être responsables de la photocopieuse ou de la machine à café au Balardgone ! 😉

  19. JohnLaJoie dit :

    Que de rage et d’envie dans les commentaires. Délicieux boomers !

  20. MERCATOR dit :

    Allons, allons « L’anglais ? Ce n’est jamais que du français mal prononcé. » Georges Clemenceau. Il est vrai que deux tiers du vocabulaire anglais actuel sont d’origine française (contre 4 % du lexique français d’origine anglaise.
    La langue Anglaise actuelle s’est appauvrie et n’est plus aujourd’hui qu’un Anglais « basic » tout juste bonne pour les articles du Sun et les modes d’emploi des grilles pains « made in china ».
    En 1066, guillaume le conquérant qui parle le franco-normand trucide la noblesse saxonne qui ne parle qu’un dialecte germanique,et une teinture de latin de cuisine pour les plus lettrés, s’empare des châteaux et terre et impose le français comme langue réglementaire pour le commerce, l’armée et la cour .
    cette origine subsiste dans la langue, « sheep » pour l’animal de ferme, « mutton » pour celui servi à table . Le fameux Richard cœur de Lion ne parlait pas un traitre mot de saxon, seulement le franco-picard et le latin.
    Le français et le Latin pendant la période des croisades étaient la langue de communication entre les chevaliers Allemands, hongrois, italiens,anglais. Les Arabes syriens ne parlaient que des « Francs »pour designer les différents templiers quelles que soient leurs origines .

  21. Vins dit :

    Mouais tordu le principe quand même…
    Bientôt la Reine a l’Élysée?