En Ukraine, l’aviation de combat russe se fait pour le moment très discrète

On a coutume de dire que, dans une guerre, la première victime est le plan des opérations, longuement préparé avant le début des hostilités. A priori, celui qui avait été imaginé par l’état-major russe pour envahir l’est de l’Ukraine n’y a pas échappé, même si on ne connaît pas exactement les buts que Moscou cherche à atteindre.

Ici ou là, on trouve certains commentateurs pour s’étonner que les forces russes n’ont pas encore fait la conquête de Kiev au bout d’une semaine d’offensive. Or, ce n’est parce que l’on parle de « guerre éclair » [ou « blitzkrieg »] que l’invasion d’un pays doit se faire en quelques jours. La Bataille de France, lancé le 10 mai juin 1940, a pris fin un mois et quinze jours, malgré la résistance de l’armée française [quoiqu’on en dise], laquelle a perdu officiellement près de 60’000 hommes. L’opération « Iraqi Freedom », menée par les forces américaines en 2003, aura duré autant de temps, malgré une supériorité technologique écrasante.

Cela étant, à en croire Moscou, et après avoir fait la conquête de la région de Tchernobyl, les forces russes auraient fini par prendre le contrôle de la ville de Kherson et encercleraient désormais Marioupol [sud de l’Ukraine]. Cependant, elles éprouvent des difficultés dans l’est, notamment à Soumy [localité pourtant située près de la frontière] et à Kharkov [la seconde ville du pays, ndlr]. Dans les environs de Kiev, elles ont échoué à conquérir rapidement l’aéroport – stratégique – de Hostomel, malgré une opération héliportée de grande ampleur. Pour le moment, le sort de la bataille est incertain.

Reste que la manoeuvre des forces russes est étonnante à bien des égards. Ainsi, aucune mesure ne semble avoir été prise pour cacher leurs mouvements, ceux-ci pouvant être assez facilement documentés via les réseaux sociaux, lesquels permettent également la diffusion d’images de blindés détruits et abandonnés. Ce qui veut dire que les communications téléphoniques ne sont pas brouillées, alors que l’on suppose que la Russie a les moyens de le faire.

Un autre sujet d’étonnement est l’absence de moyens de lutte anti-drones, alors que les forces ukrainiennes ont reçu des drones Bayraktar TB-2 qui, de facture turque, furent utilisés non sans efficacité par l’armée azerbaïdjanaise lors de la dernière guerre du Haut-Karabakh. Des images ukrainiennes les montrant en action contre des blindés russes ont ainsi été diffusées. Mais la prudence est cependant de mise quant à leur authenticité.

Par ailleurs, il est rapporté que l’avancée des colonnes blindées russes est freinée par le manque de carburant, de nourriture, voire de munitions. En clair, la logistique ne suivrait pas. Or, une armée qui se veut moderne ne peut pas faire l’impasse sur de telles capacités. Et c’est un autre motif d’étonnement, dans la mesure où l’on peut supposer que le plan d’invasion de l’Ukraine a été préparé dans ses moindres détails et que cet aspect a dû faire l’objet d’une attention toute particulière.

Mais le plus frappant reste l’absence de l’aviation de combat russe dans les cieux ukrainiens. Dans les conflits modernes, la supériorité aérienne est l’une des clés du succès des opérations. Sauf que, a priori, les chasseurs-bombardiers russes se font discrets. Le Royal United Services Institute for Defence and Security Studies britannique [RUSI] y voit un mystère. Et il n’est pas le seul.

Au premier jour de l’offensive russe – appelée Zapad [comme les exercices menés tous les quatre ans avec la Biélorussie, ndlr] – les bases aériennes, les systèmes de défense aérienne S300 et les radars ukrainiens ont été visés par une salve de missiles [balistiques et de croisière]. Et cela afin de clouer au sol la force aérienne ukrainienne. Or, il se trouve que celle-ci a quand même réussi à faire décoller quelques uns de ses appareils [l’un de ses Su-27 a d’ailleurs été abattu au-dessus de Kiev, probablement par un tir ami].

On aurait pu s’attendre à ce que cette salve de missile soit suivie par des raids massifs de bombardiers – tactiques et stratégiques – afin d’éliminer définitivement les moyens aériens ukrainiens. Or, il n’en a rien été… Et, hormis quelques exceptions [un Su-34 « Fullback » a été aperçu au-dessus de Karkhov], les avions de combat russes restent sur la réserve.

Au point que des observateurs militaires, rapporte l’agence Reuters, ont constaté un manque de coordination entre les forces terrestres russes et leur aviation de combat, celles-ci étant par exemple dépourvues de couverture aérienne.

« Les Russes découvrent que la coordination d’opérations multi-domaines n’est pas facile. Et qu’ils ne sont pas aussi bons qu’ils le croyaient », a estimé le général David Deptula, un ancien de l’US Air Force, auprès de Reuters. Un point de vue partagé par le colonel Michel Goya. « La sous-efficacité des forces aériennes russes fait partie des éléments surprenants du conflit. On est loin, malgré l’expérience syrienne, de la précision, de la souplesse et des capacités de coordination interarmées des forces aériennes occidentales », a-t-il relevé.

Effectivement, les forces russes ont acquis une certaine expérience en matière d’opération multi-domaines lors de leur engagement en Syrie… Cela étant, sur ce théâtre, les chasseurs-bombardiers russes ont utilisé, la plupart du temps, des munitions non guidées…

Or, celles-ci sont inadaptées quand il s’agit de frapper dans des zones urbaines tout en évitant au maximum les dommages collatéraux. Ce qui expliquerait la discrétion des forces aériennes russes. Cela étant, si le plan d’invasion a été préparé de longue date, on peut penser que des stocks de munitions de précision ont été constitués…

Une autre raison possible est la crainte des missiles anti-aérien portatifs [MANPADS], comme les Stinger. Or, les forces ukrainiennes en ont reçu en nombre avant le début de l’invasion. Pour rappel, un tel système peut détruire un aéronef évoluant à 4’800 mètres d’altitude…

Toutefois, l’invasion de l’Ukraine a commencé il y a six jours… Et toutes les unités russes regroupées près de la frontière depuis plusieurs semaines n’ont pas encore été engagées. Ce qui suggère qu’une seconde phase sera bientôt lancée, la première ayant visé à éprouver les forces ukrainiennes avant une possible montée en gamme. L’avenir le dira.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

507 contributions

  1. Formigny dit :

    trop d’allergie aux manpads comparé aux helicos ?

    • VinceToto dit :

      Les manPADS sont beaucoup moins ennuyeux que du S-200, S-300 avec Radars, postes de commande, communications pour prendre le contrôle des airs.
      Les forces russes se sont concentrés sur ces systèmes anti-aériens pendant quelques jours, et il en reste probablement à l’Ouest de l’Ukraine et quelques uns de cachés au Centre.
      Pour rappel, les bombardements, frappes de l’OTAN sur la Serbie durèrent du 24 mars au 10 juin 1999, avec dans les 1000 aéronefs et une trentaines de navires de combat. Le plancher de vol à la fin était à ~5000 mètres(15000 pieds). Très nombreux problèmes/crashs « techniques » d’AH-64 et autres. Pourtant la suppression des défenses anti-aérienne était une priorité pour l’OTAN.
      Les manPADs ukrainiens sans systèmes de reconnaissance ami/ennemi sont aussi un danger même pour les forces aériennes ukrainiennes. Contrairement à ce que l’on pourrait croire d’après certaines informations, il reste une très grande partie des avions et hélicoptères de l’armée ukrainienne(Malgré les forces russes et les milliers de manPADs ukrainiens).

  2. quidam dit :

    Au vu de ce commentaire ventant la supériorité occidentale, pourquoi est-ce que l’OTAN n’intervient pas? Ou bien c’est simplement de la propagande.

    • Dolgan dit :

      Parce que l otan est défensive contrairement à la propagande poutinienne.

      • Cyd dit :

        Faudra le dire aux serbes et aux lybiens

      • yakafokon dit :

        Raison pour laquelle le grand malade n’a pas envahi la Pologne, comme en 1938 avec son allier nazi, ou les pays baltes.

      • DeQuiOnSeMoque dit :

        L’OTAN a bombardé pendant 78 jours la Serbie sans que la Serbie n’est jamais menacé d’une quelconque manière un pays membre de l’OTAN et sans même prendre la peine d’avoir une autorisation de l’ONU!!!

        Alors merci d’arrêter de parler d’une OTAN purement défensive!!! C’est une insulte à tous les serbes qui sont morts sous les bombes otaniennes.

        A remarquer que l’OTAN ne sait pas limité à bombarder des cibles militaires mais également des infrastructures tels que des ponts!

        • Pravda dit :

          Des français aussi sont morts sous les bombes et balles serbes.

          • hum dit :

            ouais,…
            et aussi sous les balles bosniaques (aéroport de sarajevo !

          • Guignol dit :

            Personne n’a invité les français a aller faire la guerre aux Serbes!

            Tu veux aussi venir nous dire que les troupes française étaient uniquement « défensives »!

            Saches que lorsque l’on envoie des troupes en zone de guerre, il ne faut pas s’étonner d’y recevoir une balle!

          • Pravda dit :

            @guignol, ne changez pas de pseudo. Quand un soldat porte un casque de couleur bleue, il ne vient pas faire la guerre. Après c’est vrai, daltonisme rime avec crétinisme.

          • Guignol dit :

            @pravda: Les bombes de l’OTAN qui ont fait 2500 morts civils en Serbie étaient aussi peintes en bleu?

            Certains sont daltoniens, d’autres sont de tristes imbéciles!

        • Nike dit :

          Des civils Bosniaques ont été massacrés par les Serbes, vous avez la mémoire courte ou sélective.

          • Wrecker47 dit :

            @ Nike …Ils ne se sont jamais gènés ni d’un coté ni de l’autre …Je sais j’y étais!

        • lgbtqi+ dit :

          Je suis plutôt pro-Otan (afin de clarifier mes positions et ne prendre quiconque en traître) et opposée aux visées de Pâlepoutine. Mais oui, l’histoire concernant la Serbie me semble bien problématique, pour ce que je peux en savoir et en comprendre.

        • Castel dit :

          Il faut rappeler les massacres commis au préalable en Bosnie, notamment à Srebrenica, certes pas par l’armée Serbe, mais par des miliciens soutenus par Belgrade…
          Donc, si l’OTAN est intervenue, c’est pour éviter un nouveau massacre, alors, certes, une simple interposition aurait été préférable, mais à l’époque, l’armée fédérale Serbe était particulièrement forte dans la région, et vu que la Serbie était gouvernée par Milosevic, un dictateur communiste rallié aux « tchechniks » , il aurait été illusoire d’essayer de discuter avec lui.
          Donc, dans ces conditions, la confrontation étant devenue inévitable de faire tout ce qui était possible pour gêner l’armée Serbe, notamment en détruisant les ponts, pour gêner ses mouvements.
          Sans cette intervention, on aurait sans doute assisté au Kosovo à ce qui se passe aujourd’hui en Ukraine, mais à un échelon inférieur bien sûr…..

          • Gigolo dit :

            L’OTAN n’a pas bombardé les zones en conflit mais bien le territoire de la Serbie où il n’y avait aucune action militaire!!!

            Expliquez-moi une chose: Pourquoi l’OTAN s’est battu pour que le Kosovo puisse devenir indépendant mais par contre est scandalisé par le Donbass qui veut être indépendant de l’Ukraine?

            Vous pouvez ergoter le temps que vous voulez, vous ne pourrez pas expliquer le massacre de 2 500 civiles serbes par l’OTAN… L’OTAN cette merveilleuse organisation purement défensive!

          • précision dit :

            @Gigolo
            Comparaison n’est pas raison. Loin de moi l’idée de justifier l’OTAN en Serbie ou ailleurs. Par contre au Kosovo il y avait une population d’ethnie albanaise qui n’acceptait pas la domination serbe. Et la région avait été la proie d’épurations ethniques, avec des atrocités commises des deux côtés.

            Au Donbass il n’y a pas de différence ethnique ou culturelle significative, du moins loin d’avoir les siècles d’hostilité qu’ont connu les balkans. Et si la décision d’interdire la langue (un léger parallèle avec le Kosovo, je vous l’accorde) a failli être prise, elle n’a pas été entérinée, et a surtout servi de prétexte aux russes pour monter une invasion à peine déguisée de la région. On ne peut pas à l’époque parler d’atrocité menées par l’Ukraine et les séparatistes. Du point de vue russe, il y en a eu, comme l’incendie à Odessa. Mais on est très loin des crimes en ex-Yougoslavie.

          • précision dit :

            PS citer les massacres commis d’un côté c’est bien, mais il faut aussi pour être équitable mentionner que dans cette région les massacres n’étaient pas uniquement le fait des serbes. Et que les anglais, (allemands aussi il me semble) et d’autres ont chacun de leur manière contribué à envenimer la situation. Les services anglais ont rarement été en reste pour causer des troubles dans cette région.
            Avec un peu de cynisme on pourrait dire que leur vision de l’équilibre de l’Europe a souvent consisté à faire se battre les européens entre eux.

          • Ératosthène dit :

            @Gigolo : Parce que vous croyez que cette région « indépendantiste » l’est devenue juste comme ça ?
            C’est la Russie qui a donné naissance à cette région indépendantiste. Comme elle l’a fait en Géorgie en deux endroits pour ne pas que ces deux états puisse adhérer à l’OTAN.
            De même, ce sont les États-Unis qui ont donné naissance au Panama, qui autrefois appartenait à la Colombie, pour ne pas que ce dernier pays soit trop puissant.
            C’est toujours facile de trouver 3 tondus et un pelé dans une région, de leur fournir des armes et leur dire qu’ils pourront ainsi être indépendant et diriger eux même leur région (Est-ce un hasard qu’un ou deux dirigeants indépendantistes soient morts dans des attentats provoqués par la Russie ?…).
            N’importe quel pays pourrait ainsi fournir des armes à la Corse, à la Bretagne, en Saine Saint Denis & au Pays Basque et convaincre quelques personnes pas nettes de prendre le Pouvoir. Au début il y aurait peu de combattants, mais au fur et à mesure de l’arrivée des armes, il y aurait toujours plus de monde qui deviendrait indépendantiste.
            Il y aurait surtout à l’étranger des benets qui « constateraient » que ces régions veulent être indépendante et qui diraient « chaque peuple à le droit de disposer de lui-même ». Naturellement, ces régions doivent cesser de subir le joug français.

        • Dolgan dit :

          Aucun enjeux otan. C’est certain…

          Et aucune course à la capture d un aéroport non plus.

          Et bon je suppose que pour vous, les génocidés c’est peanuts .

      • Gremlins dit :

        Alors ça fallait oser.

      • Nauatg dit :

        Ah oui? Comme en Serbie?
        L OTAN fait simplement ce que le pourvoyeur de fonds lui dit de faire…
        Mais enfin un article pour souligner cette curiosité tactique d absence des forces aériennes russes.
        Personne ici a la raison. Attendons, mais c est vrai qu il ne y a quasiment pas d avion en l air. Alors que partout ailleurs ils ont maintenu leur niveau d activité. Pas plus pas Moins.
        Alors j invite tous les donneurs de leçons va t en guerre de faire mieux que le petit dispositif, car pour envahir un pays pareil il s agit d un dispositif extrêmement chétif, à expliquer comment il faut faire dans les mm conditions d engagement.
        Memes personnes qui se chient dessus depuis 2 ans pour une gripette et qui soudainement se réveillent en tirailleurs de l apocalypse baïonnette au canon pour aller boiter le cosaque mangeur d enfant hors d Ukraine.
        Il s agit d une offensive d intensité très mesurée, pour tenter une invasion sans exterminer le pays envahi.
        Excercice compliqué, car risqué vues les faiblesses et vulnérabilités que cela suppose.
        Cela montre d autant la honte que représente cette invasion, l envahisseur lui même l envisageant avec beaucoup de retenue. Les russes savent qu ils peuvent tout perdre dans cette folie donc ils y vont mollo comme pour se dédouaner.
        Ils savent également qu ils n ont pas les moyens de tenir très longtemps en engageant tout.
        Mais qu importe le niveau d engagement c est déjà trop de morts de part et d autre.

    • Tulio dit :

      Et pourquoi est-ce que l’OTAN interviendrait ? Vous parlez beaucoup, alors si vous voulez combattre, n’hésitez pas ! Mais il faut une formation militaire ou médicale sinon vous allez gêner plus qu’autre chose. Honnêtement, je n’ai aucune empathie pour les nationalistes ukrainiens et je prie pour que les réservistes ne soient jamais rappelés.

      • lgbtqi+ dit :

        Je crains que vous n’ayez pas compris le commentaire initial.

        Me concernant, j’ai beaucoup de sympathie pour les patriotes ukrainiens, et j’espère aussi un réglement qui ne nécessitera pas le rappel des réservistes. Quant aux compétentes utiles aux Ukrainiens, ce ne sont pas seulement des compétences médicales ou militaires, mais aussi logistiques ou tout simplement humaines.

    • Aoups dit :

      pas besoin d’intervenir, les Ukrainiens mettent une rouste à Poutine depuis une semaine. Et comme Poutine est susceptible, on ne voudrait pas défoncer son peuple qui ne peut rien à la bêtise de Vlad.

    • 1cc dit :

      Pourquoi l’OTAN n’intervient pas ? vous voulez l’utilisation de l’arme nucléaire.Vu que maitenant sur notre bonne vieille planète cette arme est dans les mains de fou.Le jour quelle sera utilisée c’est la fin du monde,adieu la vie sur terre.

    • UnKnown dit :

      5000 pruneaux nucléaires. Ca suffit à faire réfléchir. Et c’est aussi pour ça qu’on n’a pas eu de 3e guerre mondiale depuis 45.

    • Bubulle dit :

      Parce que l’OTAN est une puissance nucléaire, comme la Russie, et que ça ouvrirait la porte à une escalade dramatique et irréversible que personne ne veut. Mais le petit cerveaux de certains commentateurs qui se croient malins limite visiblement la réflexion.

  3. Momo dit :

    Un aparté sur le sujet en général qui mérite le détour:

    Cela n’a pas été dit sur les média mainstream mais Lemaire qui n’était sans doute pas à jeu hier matin, en plus de ce que tout le monde a entendu avec effarement, a réussi à faire perdre 15% à l’action Engie à propos de Nordstream 2. Incroyable.

    Il faut savoir qu’Engie a investi il y a 7/8 ans dans NS2 environ 1 milliard d’Euro. Pour diversifier ses contrats de gaz.
    A l’époque l’état avait environ 30% d’Engie (la part ex GDF, dont la caisse a été dilapidée par Mestrallet c’est une autre histoire).
    Et le ministre des finances de l’époque était,…. était…… Emmanuel Macron…..
    Qui avait bien sûr validé cette décision, pertinente à l’époque.

    Et donc cette enclume de Lemaire a cru intelligent d’intervenir, négativement, sur Engie à ce sujet, qui a du se défendre et s’expliquer de manière absolument inattendue et inappropriée.
    Peut-être Lemaire a-t-il fait ça au cas ou quelqu’un se souviendrait et voudrait en parler au candidat interlope?
    Beau travail, chapeau, et en plus en sachant que l’état est toujours propriétaire d’environ le 1/4 de la boutique.

    Donc cette âne bâté, ministre des finances, a fait perdre en une journée 522M€ (cinq cent vingt deux millions d’euros) du capital d’Engie, en allant débiter des konnerys totalement inutiles et incongrues à la radio d’état.
    Mais personne n’en parle parce qu’il en a dit d’autres des konnerys mais celle là il faudrait qu’on la lui rappelle et à son maître.
    Ainsi que la trahison du don des moteurs Vulcain d’Ariane aux allemands.

    • Paddybus dit :

      Pourquoi croyez vous qu’il ne se déclare pas encore comme candidat…??? il lui faudrait répondre aux questions… mais y a-t-il une véritable opposition, à même de le mettre en difficulté dans un débat, en ayant des dossiers solidement ficelés, et les questions qui fâchent sur ses actions, tant en tant que ministre que celles en tant que président…????

      Et une fois encore la presse, qui devrait être au premier plan des porteurs de questions à poser, est aux abonnés absents… ne serait-ce que pour mettre en exergue sa fuite en avant contre sa candidature qui viendra de fait puisqu’il a ses 500 parrainages…!!!!

      La gestion de crises à bon dos, pour couvrir les abus en tous genres…!!!

    • Frédéric dit :

      Tu n’a pas noté que la société Norstream 2 a fait faillite hier en Suisse , plus de 100 personnes licencié ? Bref, encore une fois a côté de la plaque. Ce sont toutes les entreprises qui étaient sur le projet qui sont impactés.

      • Castel dit :

        ça incitera dans l’avenir ceux qui voudraient travailler avec les Russes à être plus circonspects.
        On ne fait pas du fric avec le sang des autres !!

        • précision dit :

          Pourquoi pas. Mais beaucoup de pays ont du sang sur les mains. Il risque de devenir impossible de faire du fric. Peut être pas un mal, parfois.

      • Momo dit :

        Quelle sottise!
        Tu ne connais rien aux entreprises à l’évidence, tu crois que NS2 c’est 100 personnes en Suisse?
        Rigolo
        Continue à nous faire rire ^^

        • Fred dit :

          « Ce tube sous-marin de 1.230 kilomètres d’une valeur de 11 milliards de dollars a été achevé fin 2021, mais n’avait pas encore été mis en service dans l’attente d’une certification de l’Allemagne.
          Cet investissement de 11 milliards n’est plus qu’un morceau d’acier, reposant au fond de la mer », avait alors assuré le porte-parole de la diplomatie américaine, Ned Price. » [AFP]

          • Ératosthène dit :

            Quand nous comparons avec nos porte-hélicoptères, nous nous trouvons bien heureux.

        • Dans le Bayou dit :

          Sanctions contre la Russie: la société Nord Stream 2 à Zoug est en faillite
          …Selon la responsable cantonale entre 100 et 110 collaboratrices et collaborateurs sont touchés par ce dépôt de bilan qui intervient suite aux sanctions internationales décrétées après l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

          « Lundi soir, le conseiller fédéral Guy Parmelin avait évoqué le licenciement de 140 personnes dans l’émission Forum de la RTS. « Nous avons appris que tout le personnel de Nord Stream (…) à Zoug, soit plus de 140 personnes, a été licencié », avait déclaré le conseiller fédéral en charge de l’Economie à la RTS.
          ….
          Selon le site internet de l’entreprise, elle était dirigée par l’allemand Matthias Warnig, ex-membre de cabinet ministériel de la RDA. L’ancien chancelier allemand Gerhard Schröder occupait quant à lui le poste de président du conseil d’administration. »

          https://www.rts.ch/info/economie/12905672-sanctions-contre-la-russie-la-societe-nord-stream-2-a-zoug-est-en-faillite.html

      • aleksandar dit :

        Ce n’est pas le consortium NS2 qui a déposé le bilan mais la société de trading.
        Chose peut connue, avec 30 a 40 % des transactions chez eux, les suisses sont les champions du monde du trading sur la pétrole et le gaz.

    • lgbtqi+ dit :

      Le maire est effectivement une figure archétypale de l’imbécile. Comme tant d’autres dans la macronerie.

      Merci pour cette info, même si de moindre importance que son attitude de provocation alors que les populations russes et occidentales sont otages du feu nucléaire.

      Malheureusement, ni démission ni honneur n’ont plus cours.

  4. ZoSo dit :

    Tous ces errements me font penser personnellement que Poutine a surpris son monde avec cette attaque y compris son propre état-major.

    • Dolgan dit :

      Vous vivez dans un igloo depuis 8ans?

      Le story telling de l ‘attaque éclair russe qui a surpris tout le monde laissons ça a bfm.

      Même moi coupé des médias/infos je savais que poutine allais taper …

      • Pravda dit :

        Oui, mais vous vous doutiez qu’il essaierait le grand Chelem en envahissant toute l’Ukraine ?

        • Dolgan dit :

          Je n’ai aucune idée de ses objectifs militaires actuels. Laissons ça aux historiens.

          Qu il compte soumettre les ukrainien ou répandre le sang dans leurs rues, on le sait depuis 8 ans. Qu il en est capable on le sait depuis la tchetchenie.

      • ZoSo dit :

        Et bien si vous vous attendiez tant à cette attaque et que vous êtes si fort pour prédire les actions de la Russie n’hésitez surtout pas à vous enrôler dans l’état-major français…

    • aoups dit :

      on est resté à l’air soviétique dans les esprits. Camarade tout va bien ? Oui camarade tout va bien ! .. hop ! au goulag
      Poutine fait tellement peur à tous qu’ils n’osent pas le contre dire, rien qu’à voir son chef du renseignement à deux doigts de la syncope devant son président. Par la peur ils doivent lui mentir sur tout, technique qui fonctionne tant que rien ne permet de découvrir le mensonge, ici c’est tout cuit. « je vais conquérir en trois jours » « oui camarade Président »… nombre de rations de combat prévues que pour 3 jours… les pauvres le soutient étant ce qu’il est, les russes sont à court de ravitaillement sur le terrain…

  5. vno dit :

    Les forces Indiennes donne un Rafale pour 2.5 sukkoi en dispo opérationnelle temps de paix, de la à en déduire que les Russes risquent fort de ménager le potentiel, la ou un avion occidental peut enchainer les missions en temps de guerre ?
    Pourquoi ménager le potentiel ? Pour la deuxième phase parce que la première qui tablait probablement sur un engagement limité de l’OTAN, n’a pas eu lieu et qu’il tablait alors sur du nucléaire tactique dévoilé trop rapidement pour s’imposer politiquement ?. La réaction de l’Europe sans passer par les palabres habituels au parlement ne sent pas la démocratie, les Russes ne s’attendaient pas à l’absence de protestations. Magnifique opération de contre enfumage qui n’a pas permis de mobiliser les habituels idiots utiles ? Pour les communications et l’absence de la chasse Russe…Ils sont tellement obsédés par les F35 qu’ils ne peuvent probablement pas les couper, sauf à perdre leur radar pour furtifs si ce n’est pas du bluf ! Autre interrogation, pour l’Irak en 90, il a fallu six mois pour tout mettre en place au niveau renseignement et mise à niveau pour travailler en coalition de toutes les armes utiles pour le conflit. Aucune raison que les Russes n’y soit pas depuis plus d’un an et que nos autorités aient été averties depuis longtemps. Je pense en particulier à notre PR évoquant parfois sa réélection éventuelle d’étrange façon, comme s’il ne devait pas en avoir la possibilité !

    • yakafokon dit :

      Poses toi la question pourquoi notre président n’a pas reporté sa présidence de l’Europe et tous ses déplacements en Europe et Russie depuis janvier. Les US prévenaient depuis l’année dernière lorsqu’après un gros exercice avec les biélorusses, les équipement n’ont pas été retirés.
      Pour les Russes, ils ne sont pas capables d’assurer le SAV des avions Indiens … corruption

    • Poorfendheur dit :

      C’est à dire ?

      Ça va dégénérer ?

      • vno dit :

        actuellement 03/03/2022 à 9h15 heure de Paris, les américains ont mis en vol un Boeing E6B Mercury qui est un poste de commandement aéroporté destiné à l’US Navy dans le cadre d’une riposte nucléaire des États-Unis. Un pont aérien est en cours entre un trés grand pays et Bucarest. Sans doute des pièces de « voiture ». Intense activité Antonov 124, C17, A400, A330-200, Ravitailleurs, Drones, RC135V, RC135U depuis 24 heures, et manifestement une activité aéronavale … Cela ne va pas dégénérer, c’est déjà fait ! Un awacs Européen surveille notre frontière Est actuellement, et toutes les bases d’où partent les moyens aériens. Sources ouverte, et rien dans les médias. https://globe.adsbexchange.com/?icao=ae040d

  6. La première phase était surtout la seule prévue visiblement!
    Celle ou l’armée russe entrait en libératrice en Ukraine et prenait Kiev les doigts dans le nez, déposait le gouvernement.
    Et hop, le tout en trois jours.

    • Dolgan dit :

      Bof, la propagande je veux bien que la base y croit, mais la tête non.

      Par contre que il y a sans doute un décalage entre capacité réelle et capacité perçue par la tête. Déjà en démocratie c’est compliqué, mais en dictature où règne la corruption c’est impossible.

      Rappelons nous que pour tchernobil le président russe à du envoyer ses hommes de Moscou pour confirmer les accusations de l occident. Localement on lui affirmait que tout était en parfait fonctionnement.. .

    • Tulio dit :

      Poutquoi en trois jours ? Quand les USA en 2003 ont agressé l’Irak, ils ont mis environ 50 jours pour prendre le contrôle du pays. 50 jours ! Là, on fera déjà le point dans un mois, mais ce sera fini d’ici là. Quand les Russes auront pris le contrôle du gaz, de l’eau et de l’electricité dans tout le pays, tout le monde coté ukrainien sera pressé de négocier.

      • ZoSo dit :

        Sauf que les USA en Irak n’ont pas passé des mois à accumuler des troupes et du matériel à la frontière irakienne, pendant ces 50 jours ils leur a fallu planifier l’entière opération alors que les russes ont eu des mois pour acheminer leurs soldats et matériels avant de déclarer la guerre.

      • mark41 dit :

        Mouais il faut comparer ce qui est comparable.

        Combien de jours de frappes aériennes avant l’opération terrestre? Combien de kilomètres/jour franchis par les armées terrestres?

        Les russes s’y prennent comme des manches, point.

      • Votre comparaison n’est pas pertinente.

        Le plan russe était de déposer le gouvernement a Kiev en prenant la ville par un assaut aéroporté, pas d’envahir tout le pays. le plan a échoué au bout de 48 heures.

        On a vu des troupes russes entrer dans Karkhiv sans attendre de résistance, ils ont été bien servi. Voila ce qui arrive quand on se met a croire sa propre propagande! C’est sidérant mais l’armée russe aussi était intoxiquée de la propagande du Kremlin, les soldats croyaient libérer l’Ukraine.

      • Baldeagle dit :

        Quand les USA ont attaqué l’Irak ils étaient à 11’000km de chez eux, pas sur leur frontière avec la logistique à portée de main. Ce qui suggère un défi un tout petit peu plus grand pour le ravitaillement. Kiev c’est à 100 bornes de la Russie… Sans parler que des pertes… les américains n’ont perdu que deux M1 Abrams détruit par l’ennemi (23 au total ) sur les 2 mois de guerre, et tout cela avec la Russie attaque sur 3 fronts… La victoire russe fait peu de doute au vu du delta des forces, mais ce n’est pas vraiment un démonstration de compétence.

      • Dolgan dit :

        2003.

        200 000 troupes régulières + 70 000 peshmerga.

        Moins de 200 morts . (Mais 4500 en 8 an d occupation).

        Les russes ont mobilisé moins et ont déjà plus de pertes reconnues.

        La comparaison n’est pas flatteuse pour la Russie.

        La victoire totale ça ne marche pas. Parlez en aux allemands.

    • Soyonsage dit :

      Apparemment oui !!

  7. aoups dit :

    Ce 02/03/2022 un SU30 abattu à Kiev par la garde nationale Ukrainienne.
    A priori pas de supériorité aérienne, les drone vendus par la Turquie volent tous les jours et cassent du blindés, les Ukrainien en ont fait une chanson
    https://youtu.be/JSzZT6VwENo

    • Dolgan dit :

      C’est vrai.

      Mais attention au brouillard de guerre. Certaines frappes de tb2 ressortent comme étant des infox

    • Tulio dit :

      Tir ami, à priori : il apparait que c’était un appareil ukrainien. L’ aviation russe n’est pas sortie, apparemment. Le problème est que les deux armées ont les mêmes équipements (et les mêmes uniformes) et il y a eu pas mal de morts ukrainiens par des tirs amis. Mais les Ukrainiens n’ont rien à envier au niveau propragande à ceux d’en face : ils ont de qui tenir !
      Pas de supériorité aérienne ? Le ciel est vide et les appareils ukrainiens ont presque tous été détruits au sol..

      • Dolgan dit :

        Selon les russes. Personne n en sait rien pour le moment.

        Si le ciel est vide , c’est qu il n’y a pas de supériorité aérienne.

        Le ciel n’est pas vide. Des tb2 volent, quelques avions ukr aussi.

        Il serait surprenant qu’il n’y ait aucun avion russe. Ils sont juste trop discret .

        Par contre les russes semblent très actifs en action de prise de point via assaut heliporté.

  8. Prof de physique dit :

    Ou autre hypothèse, l’armée de l’air Russe est tenue en réserve pour le cas hypothétique d’une attaque de la Russie par des moyen otanesques.
    Je pense aussi à une première phase pour amener les forces ukrainiennes à se dévoiler et se concentrer, pour pouvoir mieux les anéantir ensuite.
    Troisième idée hypothétique, les aviateurs russes sont réticent à massacrer l’Ukraine et les ukrainiens.
    Mais comme le dit Laurent Lagneau, l’avenir le dira.

    • Paddybus dit :

      Ou bien une autre hypothèse, les Russes craignent les aides masquées… F35 ricains qui pourraient intervenir, sans être détectés, y compris en dépit des annonces ricaines de non interventions…. ou détection tardive… car évidemment personne ne sait réellement ce que cet appareil à réellement dans le ventre…!!!

      • Pravda dit :

        Mais les F-35 ne volent pas, c’est bien connu… je me méfierais plus d’attaques de drones.

        • Paddybus dit :

          Il y en avait au moins un visible dimanche dernier sur Flightradar…. et je ne pense pas que ce soit seulement pour les magnifiques paysages des Carpates…

      • Tulio dit :

        F35 ricains qui pourraient intervenir, sans être détectés ? C’est une blague ? Les F35 ne sont pas indétectables s’ils sont armés ! Les missiles sur rampes ou en bout d’ailes ne sont pas indétectables, et encore moins les réservoirs supplémentaires, donc la furtivité c’est seulement valable pour les missions de reconnaissance (mais alors attention au matériel photo). Bien sûr, il y a une soute, mais c’est limité et entre bombes et réservoir supplémentaire, il faut alors choisir.

        • Paddybus dit :

          Au vu de la taille du pays et des ravitailleurs présents, il me semble qu’ils peuvent consacrer les soutes aux armes… et surtout, il y a déjà tellement d’appareils de surveillance « électronique » en tous genres, que je ne vois pas bien l’intérêt d’exposer leur F35…. mais n’étant pas stratège international… disons que mon avis compte peu…!!!

        • Baldeagle dit :

          Les missiles AA du F-35 sont en soute (4), et il ne vole pas avec des résérvoirs supplémentaires… (les Israéliens qui se foutent de la signature radar étudie comment en ajouter).

    • Jre91 dit :

      Si l’Otan Devait attaquer, ce serait idiot qu’il positionne ses avions en Biélorussie.
      Il est laisserait positionnés chez lui, plus loin donc.

    • Castel dit :

      Il y a aussi la possibilité de confusion, vu que les Russes et les Ukrainiens emploient le même matériel, et que le « Z » figurant sur les camions et les blindés n’est évidement pas visible depuis un avion, d’ou risque de bavures…..

      • Tulio dit :

        C’est ce qui se passe actuellement, les Ukrainiens ont même dégommé un de leurs avions ! Sur des photos de blindés détruits présentés comme russes, on ne voit aucun « Z » apparent, y’a un problème ! Même les uniformes sont les mêmes. D’où le risque de distribuer des Stinger et même des AK 47 à n’importe qui.

    • tschok dit :

      Nan mais les gars, tout est de la faute des Américains, c’est sûr.

      Votre hypothèse, elle ne se tient que si Poutine croit aux conneries que débite sa propre propagande, ce qui n’est effectivement pas exclu.

      Je ne veux pas dire que les Américains vont attaquer, ils ont autre chose à foutre, je veux dire qu’il n’est pas exclu que Poutine en soit persuadé.

      S’il a conçu son plan de bataille en fonction de cette lubie, cela pourrait expliquer bien des bizarreries.

      Les Américains n’auraient ainsi besoin de rien faire, le seul fait qu’ils existent produisant à lui seul des effets tactiques et stratégiques, parce que les Russes sont aussi paranos que vous.

      Ce serait marrant.

  9. Thaurac dit :

    D’après les différents renseignements, européens , américains, maintenant plus de 80 % de forces russes pré stationnées aux frontières de l’Ukraine, sont engagées…
    Dans le tas il y a les forces de services non combattantes!
    Et si c’était l’armée et non le gouvernement, qui trainait des pieds?

    • Logos dit :

      voir le tweet ici pour comprendre qu’en effet, envoyer des russes ‘normaux’ face à des ukrainiens ‘normaux’ n’était pas du tout une bonne idée de la part de l etat major…
      https://twitter.com/load_pm/status/1499029376377184256?

    • yakafokon dit :

      Très certainement, si les témoignages de désertions sont réels, ainsi que le ciblage, judicieux, des convois d’approvisionnement.

      • Pravda dit :

        Amnistie et 50 millions de roubles (bof, ça fait pas grand chose en fait) pour les soldats russes rendant les armes aux ukrainiens.
        Certains soldats russes auraient volontairement percé le réservoir de leur véhicule pour ne pas se battre. Entre ça et ceux appelant leurs mères pour leur dire qu’on leur a menti et qu’ils ne voulaient pas venir en Ukraine…

    • jyb dit :

      @thaurac
      rien d’étonnant. faites le ratio : tchétchénie 16 000 km², les russes déploient 100 000 hommes.
      ukraine 600 000km² !

  10. hadrien dit :

    Il est évident à ce stade que les Russes n’ont pas le niveau technologique Américain ou Occidentale, les armes techno qui coutent chères sont à l’état echantillonaire, au mieux et inexistante au pire, la Russie, on le voit n’est plus « qu’une puissance nucléaire  » oui elle a l’arme atomique mais a une armée au même niveau de l’Inde ou le Pakistan. Le pays qui a le plus a apprendre de cette guerre, ce sera la Chine qui doit aujourd’hui se dire qu’un débarquement sur Taïwan sera tout sauf une promenade de plaisir et que si ils veulent utiliser la force, il faudra un minimum d’organisation et s’attendre à en « chier comme des Russes  » et je ne parle meme pas de la logistique

    Enfin , apres avoir vue ce dont sont capable les Russes d’un point de vue Balistique….le missile tueur de porte avion, vous êtes sure qu’il existe vraiment ?

    • Thaurac dit :

      Faut surtout pas que le leur soit trop près vu la précision de missiles russes

  11. le nouveau dit :

    Question, en m’excusant par avance si elle semble béte
    La Russie ferait elle semblant de piétiner, d’avoir du mal sur le terrain, de délibérément pas engagé son aviation ou ses armes les plus efficaces, dans le but de légitimer un futur usage d’armes nucléaires tactiques ?
    Style  »mes troupes conventionnelles se font dessoudées, je n’ai plus le choix, j’utilise mes missiles tactics pour que mes soldats ne meurent plus »

    • lucnets dit :

      Des armes nucléaires tactiques ne changeraient rien… Les russes ont déjà détruit les les endroits les plus importantes : centre de commandement, base aérienne et missiles anti aériens. L’armée ukrainienne est totalement dispersé. Une arme nucléaire tactique serait utile pour pulvériser une concentration de force comme la colonne Russe qui va sur Kiev, mais l’armée ukrainienne n’a plus concentration de troupes. C’est de plus en plus une armée de guerilla qui se retranche dans les villes au milieu des civils donc.
      Politiquement l’utilisation d’une arme nucléaire serait intenable…

      • xorminet dit :

        Colonne russe qui doit faire rêver les pilotes de A10

        • Liv35 dit :

          Je pensais exactement la même chose lorsque j’ai vu ces images…..LOL

    • Dolgan dit :

      Sauf qu on parle pas de la Russie., mais de la survie politique de poutine.

      IL a besoin d une belle victoire, réelle ou symbolique. Et si il s est lancé la dedans c’est qu’il juge qu’il n’a pas le choix politiquement. Et sans nul doute il est mieux informé que nous.

      L usage d arme tactique nuke pour terroriser les russes de Russie, bof.

      Et l’adhésion des russes de Russie à l usage d armes atomique contre les ukrainien… hum comment dire…. faut vraiment ne rien connaître de l est pour y croire.

    • Le Suren dit :

      On peut utiliser cet argument quand on est l’attaqué, non l’attaquand. Sinon, on se fait dire qu’il ne fallait pas attaquer.

    • aoups dit :

      quand on constate le nombre de photographies avec des missiles en échec qui ont atterri à côté des cibles ( hier à Kharkiv, le premier missile tombe « à côté » du bâtiment) et tous ceux plantés sans exploser…

      Pour l’usage de l’arme nucléaire, c’est improbable (bien qu’on est pas à l’abri de la folie) car l’intervention est annoncée pour sauver l’Ukraine par Poutine… c’est incohérent et non comparable à la Syrie ou le Tchétchénie.
      Les troupes sont tellement imbriquées avec les Ukrainiens que les bombes nucléaires tactiques tueraient bon nombre de militaires Russes, c’est bombes c’est bon à la première heure des combats pour avoir un effet de sidération entrainant une reddition, sauf à vouloir tuer ses propres troupes. Donc utiliser des bombes NK sur une ville non encore atteinte par les militaires russes ne mettrait pas fin aux combats… car nous serions à ce stade là obligé d’intervenir directement, un non retour que personnel acceptera pour 1 seul con !

      • Ion 5 dit :

        D’abord ou arrive à voir sur les photos qu’il ne s’agit pas d’un Su-30 mais probablement d’un Su-27.
        Ensuite les forces stratégiques peuvent être dotées de têtes thermobariques, non pas nucléaires.

        Pour finir vous n’êtes pas président de la Répubique. Pas sur que ce dernier veuille sacrifier la France parce qu’un Poutine aura lancé un nuke tactique à l’ouest de l’Ukraine (qui n’est pas dans l’OTAN) pour faire stopper les livraisons d’armes à l’Ukraine de l’est.

        Ce n’est évidemment pas un scénario que l’on souhaite.

    • Castel dit :

      Vu la dispersion des forces sur le terrain, en cas d’utilisation d’armes nucléaires tactiques, les Soldats Russes risqueraient aussi d’en être victimes….
      De plus, cela provoquerait une telle condamnation internationale, que les Russes seraient pour longtemps bannis de la communauté mondiale, enfin, il me semble que Poutine aurait du mal à rester au pouvoir par la suite, vu la réprobation que cela provoquerait chez son propre peuple !!!

    • Poorfendheur dit :

      Leur but est de vider l Ukraine avant occupation. Ils laissent donc le temps aux gens de passer la frontière. Et plus il y en aura, mieux ça sera pour eux après. Ce n’est pas vaincre qui leur pose problème, c’est d occuper…

    • Courmaceul dit :

      Je me suis fait cette réflexion,mais il y a peut-être d’autres motifs pour piétiner.

  12. jyb dit :

    étonnant que des « tacticiens » comme le colonel goya ne se réfère pas à la doctrine russe depuis la 3ème bataille de grozny…
    pour l’instant on est bien dans ce schéma. on peut dire qu’il n’y a pas de grosse surprise au niveau tactique ou opératif. La question est plutôt au niveau supra quel est l’objectif à atteindre ( provinces russophones, dniepr, kiev, flan sud ? )
    Ce flou stratégique intentionnel ou pas joue aussi contre les ukrainiens ( quand tu ne connais pas ton objectif, l’ennemi le connait encore moins) Notons que dans les espaces ouverts les russes ont une relative liberté de mouvement ce qui nous ramènera à du combat aéromobile autour des points de fixations urbains et peri-urbain.
    Donc l’équation délicate est bien la prise des villes/cibles avec un impact physique et émotionnel supportable.
    Fallouja, grozny, alep, mossoul, syrte, marawi, raqqah ( pour rester dans des batailles du XXIème siècle) …quels que furent les assaillants la victoire fut destructrice. Pour les russes en ukraine ce cout politique est insupportable, donc on ne devrait pas voir de chasseurs bombardiers russes massivement sollicités.
    Vietnam 1968, les us confrontés aux mêmes questions, avec une mauvaise réponse :
    https://www.lemonde.fr/archives/article/1968/02/09/il-a-fallu-detruire-la-ville-pour-la-sauver-declare-un-officier-americain_2480516_1819218.html

    • Dolgan dit :

      Objectif: survie politique de poutine.

      Pour le reste j’ai rien compris aux sous entendus.

    • Pong35 dit :

      Je vous rejoins. Dessus de ses analyses. Il ne doit pas savoir que l’Ukraine c’est 600 000 km2 et que les Russes sont là depuis une semaine…

    • donatello dit :

      Merci pour ces précisions. Encore une fois dans le mille, si vous me permettez.

    • aleksandar dit :

      Comme je l’écrivais dans un autre commentaire, il ne me semble pas que l’on soit dans la doctrine post-Grozny mais plutôt dans les fondamentaux de l’ex-URSS;
      Une résistance ?
      On fixe.
      On bombarde, on détruit ou on contourne et le 2eme échelon nettoie.

      Concernant les villes dans cette zone majoritairement russophone, l’avance n’est possible que grâce a , au moins, la neutralité de la population comme le montre le bond d’aujourd’hui de près de 30 km jusqu’à Bilukhiva.
      La prise des villes peut attendre.
      Proshchaniye slavyanki
      https://www.youtube.com/watch?v=dWIRoPrjTY0

      • Pravda dit :

        Ça c’est la « phase 2 », le blitzkrieg et le coup d’État contre le petit comédien en T-shirt n’ayant pas fonctionné (d’ailleurs, votre tsar est il toujours caché dans son bunker on ne sait où ?).
        La phase 2 semble un peu patauger, on fait semblant de négocier, le temps de faire venir des renforts, par une seule route… bien alignés comme au défilé, mais sans trop prévoir le génie, les com, le carburant, la nourriture… vous avez vraiment de la chance que les ukrainiens n’aient pas de quoi jouer à la chasse au canard…. Bon, une fois en place, on bombarde (ça va faire de belles images tous ces civils « libérés » … ), on attaque au sol (les defenseurs vont apprécier que vous leur ayez facilité la tâche avec tous ces décombres), péniblement et avec quelques milliers de morts on prend les ruines d’une capitale (d’un peuple « frère »), et après ?
        -Économie à 0 ou presque, le reste dépendant des chinois
        – Un pays en ruine à gérer avec des actes de résistance à prévoir
        – La plupart des pays « qui comptent » pour le moins fâchés
        – Une population qui va se rendre compte qu’on lui ment, sur les pertes, sur les massacres de civils (pas mal ont des amis, de la famille en Ukraine)
        – une nomenclatura qui voit ses biens se réduire à peau de chagrin, ses mouvements limités.
        – une armée déjà fébrile qui sera encore plus fragilisée
        Le message des occidentaux c’est; nous ne sommes pas en guerre contre les russes, mais contre Poutine… combien de temps avant que les généraux, les oligarques, le peuple n’entende ce message ?

        • Fred dit :

          @ Pravda

          Une partie de l’Oligarchie proteste déjà contre cette guerre :

          « L’oligarque Oleg Deripaska a réclamé lundi la fin du « capitalisme d’Etat » en Russie face à la crise provoquée par les sanctions occidentales, à la suite de l’invasion russe de l’Ukraine. (…)
          Un autre milliardaire russe, Oleg Tinkov, fondateur de la banque Tinkoff, a également critiqué l’invasion de l’Ukraine dans un message publié lundi.
          « Aujourd’hui, en Ukraine, des innocents meurent chaque jour, c’est impensable et inacceptable! », a-t-il affirmé sur Instagram, appelant à « dépenser de l’argent pour soigner les gens, pour la recherche afin de vaincre le cancer, et non pour la guerre ». (…)
          L’un des hommes les plus riches de Russie, l’oligarque Roman Abramovitch, a lui « été contacté par l’Ukraine pour aider à trouver une solution et s’évertue à aider depuis », a indiqué à l’AFP sa porte-parole Rola Brentlin.
          Dimanche, c’est le milliardaire russe Mikhaïl Fridman qui a dénoncé la guerre en Ukraine dans une lettre aux employés de son fonds LetterOne.
          « Je suis convaincu que la guerre ne peut jamais être la réponse. Cette crise va coûter des vies et ravager deux nations soeurs depuis des centaines d’années », a-t-il écrit, se disant désireux que s’achève cette « effusion de sang ». (…) [AFP 28 février 2022]

          Le numéro deux du secteur pétrolier russe Loukoïl a appelé jeudi à « arrêter rapidement » la guerre en Ukraine, devenant la première société nationale d’envergure à s’opposer à l’invasion du pays par Moscou.
          « Nous prônons un arrêt rapide du conflit armé et soutenons sans réserve son règlement via un processus de négociation et des moyens diplomatiques », a indiqué le conseil d’administration de Loukoïl dans un communiqué. (…) [AFP 3 mars 2022]

      • jyb dit :

        @aleksandar
        avant l’afghanistan, la doctrine soviétique privilégiait la masse et la puissance de feu au détriment de la manoeuvre.
        avec l’afghanistan l’armée rouge découvre le combat aéroterrestre et la « symbiose » des armes de mélées chars/fantassins. Il faut attendre les échecs des premières guerres tchétchènes pour voir la doctrine prendre de l’épaisseur.
        Ce que j’observe actuellement ce sont des erreurs de débutant de la part des « tringlo » et une certaine aisance tactique relativement à l’échelle du champ de bataille

        • Montagne dit :

          arrete les megalo….

          avant l’afghanistan, la doctrine soviétique privilégiait la masse et la puissance de feu au détriment de la manoeuvre. A revoir loperation Bagration et autres

          avec l’afghanistan l’armée rouge découvre le combat aéroterrestre et la « symbiose » des armes de mélées chars/fantassins Aussi a revoir les battailes de la 2eme gm

          • jyb dit :

            @Montagne
            – bagration est justement l’illustration de mon propos : cf intro sur wiki
             » L’Armée rouge déploie à cette occasion une puissance qui stupéfie les autres belligérants des deux camps. Sur une ligne de front s’étendant sur 1 000 km,… »
            – combat aéroterrestre et corps mécanisés durant la gm 2. gros anachronisme ?

        • aleksandar dit :

          Manque de masse pour une offensive a large front en centre Europe, je suis d’accord.
          Mais pour une offensive limitée dans l’espace et le temps ?
          En fait il se pourrait que cette tactique fixer-depasser ait plus a voir avec la volonté de limiter les pertes civile qu’avec la doctrine.
          Pour les tringlos.( pour autant qu’il y ait vraiment un problème, les infos étant quand même parcellaires et sujettes a caution )
          Il se dit sur les RS russes qu’en fait l »offensive a été décidé dans l’urgence, au vu des rapports du GRU sur l’imminence d’une attaque de grande ampleur ukrainienne et que l’armée russe n’était pas prête .
          Dans ce cas c’est moins le problème des tringlos que de la chaine RAV-SAN-MEC en amont.
          En plus, la logistique c’est magnifique quand on a fini d’écrire son  » Logistic Order « .
          Après c’est Von Molkte x 1000 !
          La manière dont des problèmes de corne-cul s’enchaînent et s’amoncellent est assez phénoménale et finissent par ralentir ou briser la chaîne logistique.

          Une question:
          Les russes ont fait de sacrés cartons en Syrie avec les hélicos
          Or il semblent complètement absents en Ukraine
          Qu’en pensez vous ?

  13. jyb dit :

    @LL
     » On a coutume de dire que… »
    Le « On » est le maréchal von moltke : « la plan ne résiste jamais au premier contact avec l’ennemi »

    • Bangkapi dit :

      Réserviste on m’a affecté dans un état-major ( ou je n’avais aucune compétence d’ailleurs ) et la première chose que j’ai entendu du général commandant  » il y a les plans de l’état-major et les bons plans  »
      Pas que les plans prévus sont d’ailleurs mauvais mais souvent mis en défauts par les actions de l’adversaire.

      • OURGOUT51 dit :

        Bonjour

        les militaires russes ont un dicton: « всё было нормально, всё шло по плану, и внезапно генеральный штаб вмешался » soit « tout se passait bien, tout était conforme aux planification et puis…l’etat-major général s’en est mêlé! « 

    • Alpha dit :

      Oui, des dirigeants de l’EI en Ukraine, avant 2019, mais Zelinsky a été élu en mai 2019, et il les a arrêté ! Alors de quoi vous vous plaignez ? Ce gars là fait le job visiblement…
      Par contre, côté russe que penser de Poutine, qui se dit à l’avant-garde de la défense de la chrétienté, qui assure qu’il faut libérer la très chrétienne Kyiv, et qui pour se faire, envoie des régiments islamistes tchétchènes de Kadyrov harangués au cri de Allah Akbar !!!…
      Le comble du comble: Poutine qui utilise des islamistes pour terroriser et massacrer un peuple frère de chrétiens orthodoxes !?!?
      Bon, visiblement, les Ukrainiens s’en occupent : le général tchétchène Magomed Tushayev, un proche de Kadyrov, qui était notamment connu pour avoir mené une purge contre les homosexuels s’est fait dessouder avec quelques autres.

    • jyb dit :

      @aleksandar
      et c’est une version édulcorée.
      L’ancien numéro 2 du sbu était plus concret. Les djihadistes utilisaient l’ukraine comme base de repli ou ils pouvaient se faire soigner sans trop de problème.
      En échange, le sbu les sponsorisait pour créer des cellules en russie et en particulier en crimée, avec la création du hizb at tahrir al islam actif dans les populations tatars de crimée.
      ce groupuscule est cofondé par les turcs et les ukrainiens.

      Hizb ut-tahrir al-islami
      Depuis que la Russie a fait la guerre à l’Ukraine en 2014, le pays s’est préoccupé de repousser les attaques de militants soutenus par la Russie et ne s’est pas concentré sur les menaces possibles de l’État islamique, a déclaré l’ancien vice-président du SBU, Viktor Yagun, au média Zaborona en 2020.

      Yagun estime que des centaines de personnes associées à l’État islamique résident actuellement en Ukraine.

      Ils viennent en Ukraine pour sa communauté musulmane relativement importante de plus d’un million, envers laquelle la société ukrainienne est généralement tolérante. La plupart des musulmans parlent le russe, ce qui est utile aux citoyens des États post-soviétiques, car les divers accents russes ne se distinguent pas beaucoup ici.

      La corruption endémique en Ukraine est également un avantage pour les membres de l’État islamique qui

      • jyb dit :

        ont les ressources pour échapper à des investigations trop pressantes.

  14. mark41 dit :

    Les faiblesses logistiques de l’armée de terre et les difficultés matérielles de l’armée de l’air sont désormais évidentes. Une découverte pour certains, une confirmation pour d’autres. La Russie accuse un sérieux retard technologique, ses matériels sont vieillissants et elle n’as plus les moyens de maintenir son rang passé de puissance mondiale incontournable.

    Entrer en Ukraine sans avoir détruit les défenses AA et les moyens de communications est très surprenant. Et le recours très important aux sabotages démontrent certaines limites. D’ordinaire en occident, on minimise les risques humains, on dépense des fortunes dans les munitions de précisions. Manifestement, les russes utilisent les humains pour économiser les munitions de précision.

    L’ élément décisif sera le moral, convaincu que ce n’est pas forcément le plus fort qui gagne mais le plus motivé. Les plaines d’Ukraine se prêtent assez mal à la guérilla (ce n’est pas la jungle ou les montagnes), mais en zone urbaine, les russes vont continuer a souffrir.

    • yakafokon dit :

      Les troupes russes en Ukraine sont, en partie, composées de gamins qui font leur service militaire et à qui on n’a pas demandé leur avis quant à aller taper sur leur voisins.

      • mark41 dit :

        Toutafait. La force morale, n’est pour le moment clairement pas du coté Russe. Et les Tchétchènes et autres Spetsnaz sont trop peu nombreux pour occuper l’Ukraine durablement.

      • Tulio dit :

        Oui, comme les petits Tchétchènes à qui on n’a pas demandé leur avis ? Comme les petits Spetsnaz ? Quels vilains garnements ! Et les miliciens de la république du Donbass, on les a obligé à faire leur service militaire ?

        • précision dit :

          Il me semble que pour le Donbass, oui, ils ont mis en place la conscription. Comme récemment les ukrainiens d’ailleurs. Mais je peux me tromper.

    • DeQuiOnSeMoque dit :

      « elle n’as plus les moyens de maintenir son rang passé de puissance mondiale incontournable »???

      Tu veux nous parler de la France qui peut soutenir que 5 jours de combat intensif et qui ne dispose que de 8 jours de munitions???

      • mark41 dit :

        ??? Il me semblais que le sujet c’était les débuts ratés de l’invasion de l’armée russe en Ukraine.

        Libre a vous de nous parler des faiblesses de l’armée française pendant que la Russie bombarde un pays d’Europe qui aspire à la démocratie. Chacun son déni.

  15. aleksandar dit :

    Liveumap, site ukrainien, place Hostomel dans la zone sous contrôle russe.

  16. LOUIS XIV dit :

    Vous faites bien de rappeler que la bataille de France en mai-juin 1940 a duré 5 semaines. J’ai moi-même signalé sur un autre blog que la campagne d’invasion de la Pologne commencée le 1er septembre 1939 ne s’est achevée que le 6 octobre de la même année, pour la conquête de seulement la moitié du territoire, l’autre ayant été conquise par l’Armée Rouge entrée en action le 17 septembre conformément aux clauses secrète du pacte Molotov-Ribbentrop du 23 août. Je me demande jusqu’à quel point le Russie n’a pas élaboré un plan d’action en 2 temps : 1er temps, une offensive fondée sur des moyens relativement légers (paras, spetsnaz, infanterie mécanisée) car on en peut-être que frappé de constater que sur les images diffusées, on ne voit que des blindés légers (transports de troupes, grosses chenillettes), pas de pièces d’artillerie, pas de MLRS. D’autre part, comme vous le soulignez, l’utilisation, même ponctuelle, de l’aviation de bombardement, n’est pas rapportée. Si cette première phase ne se développe pas comme prévu, alors activation en 2ème temps du plan B et mise en œuvre d’une offensive beaucoup plus classique avec artillerie lourde, chars de combat, orgues de Staline. En clair, pour Kiev, ils referaient Stalingrad. Si c’est ce cas de figure qui se présente, c’est le moment d’avoir une vraie pensée pour les habitants piégés dans leurs logements, parce qu’ils risquent de prendre très cher.

    • yakafokon dit :

      Ben, pas trop. Sur Kharkiv, ce ne sont pas des chenillettes qui bombardent. Des Iskander, des thermobariques, …, sont utilisés. Les Ukrainiens défendent leur pays, leurs familles.

    • Bouli dit :

      Comparer avec les batailles du début de la seconde guerre avec des armées de masse et utilisant massivement les chevaux a un intérêt limité

      • Edgar dit :

        @ Bouli Et surtout possédant une masse de fantassins capables de nettoyer le terrain derrière les chars, qui semblent manquer complètement à l’armée russe. D’où ces attaques répétées et efficaces contre les colonnes de support russes.

  17. aleksandar dit :

    Le commentaire sur les bombes lisse est judicieux.
    Mais il est fort possible que les russes préfèrent utiliser les missiles moins vulnérables et plus précis comme le montre le tir sur la tour de télévision de Kiev mise hors de service ainsi que la station trans a coté.

    • et v’lan passe moi l’éponge dit :

      Manifestement la précision n’est pas constante avec les missiles russes. Les images des premiers jours montrant des missiles ‘frapper’ des immeubles qui manifestement n’étaient pas leur cibles, peut amener à la conclusion que le tir sur la tour de la télévision n’est qu’un accident. Il est peut probable que nous sachions un jour la vérité.

      • aleksandar dit :

        Ce pourrait être le cas, mais il y a une double frappe
        Cela ferait 2 accidents.
        Peu probable
        Souvenez vous des tirs d’Iskander en Syrie, ils n’ont pas raté leur cibles.

        • et v'lan passe moi l'éponge dit :

          J’ai bien vu une double frappe, mais une à coté et une sur la tour. je ne mets pas en doute la qualité des armes russe, juste la façon de s’en servir. Pour la tour il me semble qu’un guidage final laser aurait été plus précis qu’un guidage glonass/inertiel.
          Cela éviterait les dommages collatéraux.

      • GELASE dit :

        Surtout lorsque la frappe d’immeuble passée sur toute les chaines est présentée (sur les sites russes…) comme un missile air/air ukrainien en fin de course

      • Alexei Zaysen dit :

        Comme le Buk ukrainien retombé sur un immeuble, déclenchant le concert de dénonciations de « crimes contre l’humanité » qu’on a pu entendre? pourtant, ici il me semblait que le public était compétent pour reconnaitre facilement la signature caractéristique de cette arme. A l’évidence à la lecture des commentaires, vous ne comprennez pas grand chose à cette guerre aux modalités pourtant évidente compte tenu des objectifs… A croire que vous vous intoxiquez à votre propre propagande. Vous pouvez aussi croire que les forces russes communiquent en clair en USB/LSB si vous chante… https://twitter.com/Osinttechnical/status/1498728343675588619

        • et v'lan passe moi l'éponge dit :

          La seule façon d’être sûre d’identifier le missile serait d’en retrouver des fragments. Le bulk ayant une fragmentation spécifique. C’est d’ailleurs ce qui a permis d’identifier le missile qui a abattu le vol de Malaysian Arlines.
          Sur les images que j’ai vu on aperçois un semblant d’aile qui fait plutôt penser a un KH-55.
          Effectivement je ne comprend pas grand chose à cette guerre. Je suis pour l’autodétermination des peuples et non pas pour l’asservissement de ces derniers par un irresponsable. Quand aux modalités, je laisse aux experts tel que vous le soins de me l’expliquer…
          La seule chose que je crois avec certitude, c’est que des comptes devront être rendu au peuple russe, il y aura une purge, mais peut être pas celle que vous pensez.

          • Alexei Zaysen dit :

            Vous plaisantez? il ne serait rien resté du bâtiment si le l’impact avait été un KH-55. La trainée est typique d’un Buk M1.
            https://twitter.com/marceldirsus/status/1497545814452936705

          • et v'lan passe moi m'éponge dit :

            @Alexei n’ayant jamais vu auparavant d’impact de Kent, je ne eux juger, qui plus est je ne suis pas un expert en signature de trainée de missile comme vous semblez l’être…
            Et pour terminer nous ne parlons pas de la même frappe, je faisait allusion au images du premier jour ou l’on voit un missile frapper un immeuble plus petit a la hauteur des derniers étages.

        • Polymères dit :

          Il faut arrêter de faire votre propagande car vous n’assumez pas (comme beaucoup de pro-russes) une réalité qui va à l’encontre de vos croyances.
          Jamais de la vie un missile Sol-air infligerait une telle explosion. Et comme de nombreux missiles sol-air, s’il ne touche pas une cible, il s’autodétruit en l’air, il ne va pas retomber toujours propulsé d’une manière balistique.

          Il s’agit bien d’un missile russe et tout le monde se moque que vous n’acceptez que les russes font de la merde et que leurs missiles en réalité, ne sont pas les foudres de précision que la propagande vous a vendu depuis des années et que vous essayez encore de vendre pour ne pas retourner votre veste sous un autre pseudo…

          • Alexei Zaysen dit :

            Une telle explosion? les dégats sont très limités et correspondent essentiellement à l’impact balistique. Quand à la trajectoire vous ne savez pas plus que moi ce qui s’est passé, une défaillance de guidage est possible. Je vous laisse à vos certitudes et votre russophobie. A l’évidence le temps des paroles est passé donc sur ce point je vous l’accorde il est bien inutile de m’exprimer ici… Bonne continuation

    • Alpha dit :

      Plus précis, plus précis vos missiles… Visiblement, ce n’est pas trop le cas. La frappe est tombée à côté causant 5 morts et des dégâts matériels mineurs. D’ailleurs la tour est toujours debout, et la diffusion a repris. Et à Kharkiv, pareil : on voit nettement le missile tomber à côté du bâtiment qu’il était sensé frapper. Et je ne parle là que des images les plus spectaculaires…
      Non, sérieusement, vous êtes sur que vos missiles balistiques possèdent une précision métrique ?

      • aleksandar dit :

        La diffusion de la télé a repris, mais le centre trans est bien HS.
        A Karkhov le missile est tombé très exactement sur la tente de recrutement plantée devant l’immeuble.

        Sous estimer son adversaire est toujours une faute conduisant a la défaite
        Relisez Sun Tzu

        • LEONARD dit :

          @aleksandar
          « Tente de recrutement »…..du bataillon Azov, a dit Olgino.
          Si même vous, vous faiblissez….

          • aleksandar dit :

            Désolé mais mes info parle de tente de recrutement et c’est tout.
            Je ne fais pas du journalisme comme vous, je m’en tiens aux information que j’ai

          • La Carte dit :

            La prochaine fois les Russes viseront la tente de la buvette du bataillon, c’est bien ça Aleksandar ?

        • Ion 5 dit :

          « Relisez Sun Tzu »
          Expliquez lui qui c’est, d’abord…

        • v_atekor dit :

          le missile est tombé très exactement sur la tente de recrutement
          .
          Mais ben voyons. Et le parking devant le centre radar de l’aéroport était lui aussi stratégique, c’est bien connu…

        • Baldeagle dit :

          Y a pas besoin d’info, la vidéo de surveillence est partout et on voit le missile tomber dans la verdure devant le batiment (aucune tente à l’horizon)….

  18. MrChildebert dit :

    Peut-être se réserve t elle pour faire face à une éventuelle riposte de l’OTAN?

    • Dolgan dit :

      Même un elstine bourré n y croirait pas…

    • Carin dit :

      @MrChildebert
      Je pense que nos amis russes ont bien intégré le fait que l’OTAN n’interviendra pas…
      Mais il est possible qu’ils en doute et garde le gros de leurs moyens en arrière…
      Dans les faits, cette réserve se fait sur le dos des troupes qui se trouvent en Ukraine, face à des cousins qui n’ont pas l’intention de se laisser dépouiller, et qui morfle parce que leurs état-major et le petit père des peuples pensent que les américains leurs mentent quant à sa non intervention.

      • précision dit :

        Réserve limitée. Au sol, ils ramènent actuellement des troupes supplémentaires de l’extrême Orient. Ce qui tend à montrer qu’ils anticipent la poursuite des combats sur plus d’une semaine hélas.

        Je ne vois pas en quoi les américains auraient menti. Ils ont fait grosso modo ce qu’ils avaient annoncé: partage de renseignement, soutien diplomatique et économique, et livraison d’armes.

    • Tulio dit :

      En priorité, il faut surtout utiliser d’abord les munitions périmées et les matériels obsolètes (T72). Il n’y a aucun blindé récent (Armata) et même très peu de T90. C’est de la gestion.

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Il n’y a aucun blindé récent (Armata) et même très peu de T90. C’est de la gestion.  » De crise ou de misère ?

  19. EchoDellta dit :

    Ce conflit est en tout cas assez intéressant sur la capacité de la Russie à mener une opération complète. Et l’on voit que ce n’est pas facile de planifier et d’exécuter ce genre d’opération. Ce qui donne aussi un enseignement assez éclairant pour la Chine : cela lui fait un vrai retour d’expérience d’une opération mal planifier ou qui ne se déroule pas comme prévu.

    • PK dit :

      Rien ne dit que ce n’est pas ce qui était planifié : en revanche, je partage votre point de vue. C’est très intéressant à suivre et plein d’enseignements.

      • EchoDelta dit :

        Disons que vue la colonne russe déployée vers Kiev, il semble assez évident qu’il voulait prendre de vitesse le pouvoir ukrainien avant qu’il puisse organiser une défense efficace de la ville. Malheureusement cela ne s’est pas passé comme cela, et il a fallut ravitailler les soldats et les machines et je pense que tout le monde a pu sentir du flottement dans l’opération. On peut toujours dire après coup que c’était planifié, que les difficultés avaient été appréhender avant etc. Mais la réalité du terrain est que si l’aviation ukrainienne avait disposé d’une composante aérienne efficace en air sol, et bien la colonne en question se serait faite repassé.
        De plus ils ont bien compris que les ukrainiens avait des missiles antichar suffisamment efficace contre les BTR et autre blindés légers apte à passer sur les ponts flottant, et que du coup il faut quand même mobiliser les chars lourds pour y aller sauf que pour l’instant le commandement russe n’arrive pas à faire passer ses chars…
        Bref dire que tout était prévu, j’en doute fort. Après que les russes puissent avoir une capacité à s’adapter vite, c’est très probables, et cela va être riche d’enseignement… Surtout que nous sommes aux premières loges pour tout observer efficacement.

    • jyb dit :

      @echodelta
      Oui assez ok. Toutefois il n’y a que les media qui disaient que kiev tomberait en 7 jours. Les militaires n’oublient pas que la bataille de syrte c’est 7 mois, marawi 5 mois, mossoul 9 mois…
      à l’échelle d’un pays comme l’ukraine, ce sont plusieurs mossoul et syrte qu’il faudrait conquérir.

      • Ghostrider dit :

        @ jyb;

        en prévoyant une continuité de la résistance ukrainien et même malgré la croissance des frappes sol sol russe, j’estime qu’il y a trop de ville cibles d’importance eu à l’égard des capacités des effectifs russes. ca vas coincer …

      • Vous oubliez que la Russie ne cherche pas à conduire de longues guerres, mais des « opérations spéciales », fulgurantes et décisives comme en Crimée, comme en Georgie.

        Les lacunes de l’offensive russe ont déja été analysées et comprises a l’aune de ce plan initial que vous attribuez aux médias (voir meta-defense).

        Comme le président, la propagande russe ne fait que dénier la guerre au lieu de la soutenir, qu’en concluez vous?

        • jyb dit :

          @sébastien garnier
          – la nature des troupes engagées en ukraine écarte l’idée d’une « blietzkrieg » comme on l’a lu dans les média.
          La tactique qui ne met pas en oeuvre la puissance de feu russe contredit aussi cette idée.
          – à cette heure on ignore quel était le plan initial.
          – en matière de « perception » je ne crois pas qu’il y ait de déni de la guerre. les russes ne sont pas victime de la propagande, ils en ont un usage éprouvé, distancié et réflexif. Les autorités ont déroulé dans le temps une dialectique bien connue et sans surprise. On leur a dit on va prendre des coups, on « y est préparé, on va les parer. aujourd’hui nous y sommes et c’est à ce niveau intérieur que se joue la crédibilité du pouvoir.

          • Fred dit :

            @ jyb

            L’assaut aéroporté et l’emploi de troupes d’élite sur un aéroport très proche du centre de Kyiv (Kiev en russe) montre bien que la Russie a pensé pouvoir prendre la capitale et faire tomber le gouvernement rapidement pour faire cesser l’opposition armée ukrainienne : c’est une stratégie de « blietzkrieg ».

            Blietzkrieg :
            « tactique à visée opérationnelle militaire offensive visant à emporter une victoire décisive par l’engagement localisé et limité dans le temps d’un puissant ensemble de forces motorisées, terrestres et aériennes dans l’optique de frapper en profondeur la capacité militaire, économique ou politique. » [Wikipedia]

      • EchoDelta dit :

        Tout a fait d’accord, avec juste un bémol quand même, la chaine logistique est plus simple vers l’Ukraine que vers la Syrie. Et le nombre de soldats présents sur place est plus important, même si je ne pense pas que les responsables russes voudront sacrifier des vies de soldat inutilement. Sinon je suis aussi assez convaincu que l’on peut s’attendre à des combats longs et meurtriers, avec les débordements inhérent à une armée d’occupation, hélas.

      • Gribeauval dit :

        Les médias, et probablement quelques types dans l’entourage proche de Poutine, ainsi que lui même.
        Je doute qu’il se soit dit qu’il aurait plusieurs mois tranquille pour geler la situation en sa faveur avant que l’occident ne se mette à bouger. Et il ne peut pas se payer le luxe d’accélérer les choses en rasant les villes, le cout politique est trop fort.

      • LEONARD dit :

        @jyb
        Kiev en 7 jours, c’était possible. Il n’y a que 150 à 200 km depuis les frontières russes ou biélorusses et au vu des (faibles) combats des 1ers jours, ce n’était pas une projection irréaliste d’un « rouleau compresseur » russe.
        Dans l’hypothèse d’une « course sur Bagdad » visant à « décapiter » le pouvoir ukrainien, c’était même cohérent. Parmi les variables de l’équation, il semble bien qu’il y en ait 3 qui aient été mal évaluées:

        – La première, c’est l’efficacité russe, qui est pour l’instant inférieure à celle des opérations occidentales de même nature (Irak 2003). Pour tout dire, vu par le prisme mili occidental, c’est assez peu compréhensible. D’ailleurs, au vu des défaillances techniques et humaines de l’armée russe, pas sûr qu’elle puisse assumer un siège long de Kiev ou de Kherson.

        – La seconde, c’est la résistance de Zelensky et des politiques ukrainiens, dont personne n’était sûr, vu leur « ancienneté » et la remarquable désunion dont ils avaient fait preuve en temps « de paix ».

        – La troisième, c’est l’efficacité de l’armée ukrainienne. Le gros des troupes (blindés et artillerie notamment), est évanescent, mais l’infanterie légère et les troupes irrégulières, voire le peuple, sont combatifs, déterminés et (de mieux en mieux) armés.

        Franchement, le scénario de 7 mois de siège, n’était pas le plus probable au départ. Je pense même qu’il n’est toujours pas le plus probable, ayant toujours un doute sur la résistance ukrainienne, face au. Une seule ville d’importance est tombée, Kherson. Mais Marioupol, Odessa, Karkhiv et même Kiev sont en mauvaise posture. Tout va dépendre des combats des 3-4 prochains jours. Si ces villes tiennent, si les russes ne se déchainent pas trop, les négos pipeau en cours ne donneront rien, surtout si les russes ne retrouvent pas leur supériorité numérique et technique. (pour le moral, ça semble dèjà foutu).

        Par contre, si Kiev reste seule à se défendre, Zelensky n’en fera pas Stalingrad. Il négociera l’accord que lui proposera Vlad: Intégration de la partie Est du Dniepr à la Russie, neutralité de l’Ouest et de Kiev (type Berlin). Seule la fierté pourrait pousser à mener la guerre jusqu’au bout et les démocrates ne sont pas jusqu’au- boutistes.
        Les dictateurs, si.

        • jyb dit :

          @Léonard
          mon échange supra avec @sebastien garnier répond en partie à votre com.
          si on porte un regard militaire sur le champ de bataille et les ordres de bataille, ukrainiens et russes, initiaux; la situation après 7 jours de guerre est à l’avantage de l’agresseur. Les russes ont des troupes à odessa, kiev, kharkov, marioupol et contraignent les ukrainiens à une défense statique.
          Je me permet une extrapolation (qui n’est pas raccord avec les évènements du jour) au vu des unités et materiels déployés. j’ai l’impression que le flan sud sur la mer noire est un objectif de guerre et qu’odessa pourrait être directement agressée de même mais c’est assez évident que marioupol.
          En revanche je ne suis pas sur que kiev et kharkov soient des prises de guerre; j’y vois plutôt des combats d’attrition et de harcèlement sans déclencher une bataille urbaine avec des unités et materiels dédiés
          (qui à priori ne sont pas positionnés) une telle séquence se jouerait en semaine plus qu’en jours.

          • aleksandar dit :

            Je me demande jusqu’à quel point la ruée sur Kiev n’a pas servi de leurre, l’objectif étant le sud et l’est.
            Kharkhov est tombée presque sans combat, Marioupol ce sera fait demain au plus tard, Odessa encerclée et isolée tombera toute seule.
            Je ne crois pas non plus a une opération  » Mossul » sur Kiev, cette ville représente trop de chose dans l’imaginaire russe pour qu’ils la détruisent.
            Isolée, assiégée, la ville tombera en moins d’un mois ( mais je peux me tromper)

          • Plusdepognon dit :

            @ Aleksandar
            De leurre ? Allez savoir…

            Ce qui est certain, c’est que le fait d’empocher la Biélorussie a dû précipiter l’action du Kremlin, les défenses ukrainiennes étant face aux républiques séparatistes.
            https://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/la-bielorussie-un-regime-affaibli-devenu-une-proie-facile-pour-poutine_2151746.html

            Je penche pour la frappe de décapitation qui a échouée, c’était trop audacieux et à la guerre, il faut de la chance (faut pas tout baser dessus quand même)…
            https://mobile.twitter.com/evil_SDOC/status/1498404056506720257

            Mais je ne suis pas dans le secret des dieux.

        • OURGOUT51 dit :

          Bonjour
          A propos de Marioupol, selon les sites russes dont la chaine НТВ et le war gonzo, la ville est encerclée. Le maire de cette localité a précisé sur les chaines ukrainiennes qu’il n’y avait plus d’eau, plus d’électricité et seul le ravitaillement en gaz est encore assuré. Autre information: les Russes ont proposé deux corridors d’évacuation: l’un vers l’Est et les forces séparatistes et la frontière russe l’autre vers Мангуш l’Ouest tenu par les forces russes. Les familles qui ont voulu utiliser ces corridors ont été capturées par les miliciens d’Azov et enfermées dans l’unsine Азовстал et dans l’école numéro 6.

          Comme toute information sur ce conflit, de source russe ou ukrainienne, cela reste à vérifier;

          • Plusdepognon dit :

            @ OURGOUT 51
            Bonjour,
            C’est toujours un plaisr de vous lire, restez sur la fréquence !

  20. Tomcatter dit :

    Peut-être l’Ukraine n’est-elle qu’un front secondaire, ou il n’est pas nécessaire de perdre les meilleurs matériels/éléments?

    • Tulio dit :

      Effectivement, pas nécessaire de perdre les meilleurs matériels/éléments. Il suffit de contrôler les robinets du gaz, de l’electricité et de l’eau potable et les villes tomberont comme des fruits mûrs. Et il y a un autre front contre Daesh en Syrie.

  21. GBU12 dit :

    La doctrine Russe de 1942, les troupes sans valeur opérationnelle, avancent à découvert, et reçoivent quantité de Javelin et autres, pendant ce temps les forces spéciales préparent le terrain à une deuxième vague plus costaude et mieux informée de la situation réelle. Au passage quelques essais d’armes comme le « iskander », à mon avis il manque quelques chapitres aux intentions Russes.

    • Reality Checks dit :

      Voilà qui est plus logique et fondé que certaines suggestions farfelues, lues dans les commentaires.

      Vraisemblablement les Russesa ont souhaité désorganiser les forces ukraniennes, ce qui a été fait, dévoiler le jeu adverse autant que faire se peut, ce qui est en train de se dérouler.
      Avant de passer à la prochaine étape avec un niveau de certitude plus élevé sur les intentions de l’enemi, les moyens à sa disposition et ses positions.

      A prendre en compte aussi: en Occident, plus cette situation perdure, plus l’hystérie retombera, plus l’opinion publique sera difficile à maneuvrer, plus les marges de manoeuvre *politiques* des décideurs européens se réduiront.

      Par ailleurs, il est utile de se souvenir que la Russie, c’est onze fuseaux horaires, des côtes qui donnent sur une douzaine de mers, l’état de plus vaste de la planète. Ce qui leur donne des atouts, mais aussi des vulnérabilités.

      Ce n’est pas la Principauté de Monaco ou le Luxembourg et il n’y a pas l’oncle Sam pour venir à la rescousse si d’aventure un adversaire indélicat profite de la situation en Ukraine pour semer le trouble ailleurs.

      Clairement la décision de lancer cette opération en Ukraine a été longtemps mûrie, et le timing a été choisi avec précision.

      Et au final, leurs objectifs sont politiques, il ne faut jamais l’oublier.

      • mark41 dit :

        C’est affligeant de lire tant de déni.
        Les russes laissent l’initiative aux défenseurs pour connaitre leurs plans? Absurde. Quand on attaque, on fait tout pour conserver l’initiative.

        Plus ça durera, plus la Russie aurait des marges de manœuvre? Amusant, il me semblais pas que la Russie ai attendu l’avis du monde pour s’en prendre à son voisin. Cet argument manque réellement de cohérence.

        11 fuseaux horaires ça leur suffit pas il leur faut un 12 ème?

        Mais on sera au moins d’accord sur quelque chose, comme vous le dites si bien, la Russie n’est pas capable d’attaquer l’Ukraine et de se défendre en même temps contre les occidentaux (on a les yeux plus gros que le ventre?).

      • Pravda dit :

        Le timing a été imposé par les chinois qui ne voulaient pas d’une ombre sur leurs JO.
        «  l’hystérie » en occident n’est pas prête de retomber, d’ici peu les russes taperont une école, un hôpital, une église pleine de réfugiés, un train …avec leurs lance-roquettes de haute précision kilométrique, raseront une ville faute de résultats au sol… émotion garantie, même au fin fond de la Russie.
        Quand au « on envoie les conscrits en premier se faire tuer et sonder le terrain… » mais bien sûr, cette « opération spéciale » étant trèès populaire en Russie, autant arranger les choses en envoyant des gamins à la mort.

        • Reality Checks dit :

          La discussion avec les Chinois, si ellle a eu lieu, a probablement porté sur des choses bien plus importantes que de décaler d’un jour ou deux ou même une semaine, le déclenchement des opérations.
          Lesquelles viennent en réponse à une série de changements et d’évènements, qui datent de 2014.
          Le plus vraisemblable, c’est que Poutine avait déjà l’intention d’attendre la fin des JO quand il s’est entretenu avec les Chinois. Il est quand même assez fin pour savoir que ses amis de Pékin ont horreur de perdre la face, comme on dit.

        • OURGOUT51 dit :

          Boonsoir

          « d’ici peu les russes taperont une école » C’est ce qu’ont fait les Ukrainiens le 26 février dans un quartier en périphérie de Donetsk et personne dans notre bonne presse ne s’en est ému.. Heureusement les écoliers n’étaient pas encore sur place. En revanche les deux institutrices qui étaient déjà présentes ne sont plus de ce monde. Mais bon, vous ne pouviez pas le savoir puisqu’il faut aller sur les chaines russes pour apprendre ce genre de détail.
          Bonne soirée!!

          • Pravda dit :

            Deux institutrices mortes, c’est forcément une honte et je ne dirais jamais le contraire, quelque soit leur nationalité.
            Maintenant pour ne pas être au courant il faudrait être autiste, vu qu’il s’agit du thème principal de la communication d’État russe (voir le discours de Lavrov).
            Ça justifie les dizaines de milliers de morts en cours ?
            Qui met de l’huile sur le feu au Donbass, seulement l’Ukraine ?
            Bonne nuit.

      • Edgar dit :

        @ Realty Check « …et le timing a été choisi avec précision. » 😀 En pleine raspoutitsa ? en plein dégel printanier ? 😀 Combien d’images de tanks russes enlisés dans la boue (et abandonnés) n’avons nous pas vu. Les Russes sont très dépendants des routes. Et ils sont mis en difficulté (Teteriw) ou en échec (Desna) face à toute rivière un tant soit peu importante.

        • Reality Checks dit :

          Vous avez raison de souligner les conditions climatiques qui entravent le travail de tous les acteurs actuels et potentiels. Comme de souligner le sacrifice de quelques T72, qui ne sont pas les engins les plus modernes ou coûteux que possède la Russie.
          Il n’empêche, je persiste à dire que le moment a été choisi avec *précision*/ je n’ai pas écrit que le moment est idéal à tous points, ce n’est pas la même chose.
          Le timing a certainement été choisi en fonction d’un calendrier politique.
          On observe que Vladimir Putin a initié cette « séquence » ukrainienne à la fin de l’année 2021, juste avant la mise en service prévue du Nordstream2, auquel les USA étaient opposés, au lendemain d’un changement de gouvernement en Allemagne, en prenant en compte calendrier politique américain (les mid terms approchent).
          Le fait que l’Europe soit représentée politiquement par un individu qui se trouve au milieu du gué électoralement, et que cet individu préside la destinée d’une des deux puissances nucléaires européennes, est aussi à inscrire à l’actif du timing choisi par les Russes.
          Le moins interessant aurait probablement été de laisser passer la campagne des mid terms, la présidentielle française, de laisser les allemands de l’Ampel Koalition prendre leurs marques, etc… Les marges de manoeuvres politiques de ses adversaires géopolitiques auraient été mécaniquement plus importantes.

          • Pravda dit :

            La présidence de l’UE c’est du symbolique. Il a attendu la fin des JO, mais sa copine Merkel (ils adorent promener leurs chiens ensemble) n’est plus au pouvoir, on a vu le changement de ton du « petit économiste » la remplaçant, j’en suis le premier étonné. Vous ne semblez pas vous rendre compte du « tsunami » engendré et des conséquences à moyen terme pour l’Europe et le monde.
            Point positif pour vous, le Z s’est discrédité pour pas mal de personnes tentées de le rejoindre. C’est encore de la faute de Poutine, il en fait trop avec ses Z sur les T-72 (d’ailleurs, un T-72 c’est en effet obsolète, mais quid des conscrits brûlés à l’intérieur, de leurs familles ?)

          • aleksandar dit :

            Ce n’est pas l’avis sur les RS russes.
            Attaque imminente de grande ampleur sur le Donbass ayant quelque peu précipité le déclenchement de l’opération

          • Fred dit :

            @ Reality Checks

            Je ne vois pas en quoi il était pertinent de tenter d’écraser l’Ukraine avant la mise en service de Nordstream2, bien au contraire.

            Idem, il n’était pas du tout pertinent de pousser des politiques du camps d’en face à la surenchère avant qu’ils n’affrontent des renouvellements politiques. Particulièrement pour Biden qui peut faire valoir sa politique en défense de la trans-partisane pensé messianique/gains-financiers-impérialiste américaine. Pain béni pour E. Macron qui avait placé de son action sous le signe de la solidarité européenne, qui vient de se renforcer considérablement, à son immense profit politique.

          • Pravda dit :

            @Aleks. Bien entendu.. les ukrainiens sont encerclés par 150000 russes « en manoeuvre », ils vont donc attaquer le Donbass ? Vous y croyez ?
            L’opération a été préparée uniquement dans le bureau de Poutine, où des généraux lui ont dit ce qu’il voulait entendre (rapide, 2 jours, on prend Kiyv et Zelensky et tout est fini avant que ça se dégrade). Bah ça a pas marché.
            Vous êtes partis pour 10 ans de guérilla, une économie en lambeaux, une mainmise de la Chine, et finalement repartir la queue entre les jambes.
            Franchement, le mieux pour tous serait que Poutine disparaisse d’une façon ou d’une autre, puisqu’il ne voudra jamais renoncer (il pense avoir encore du prestige).

          • précision dit :

            #Aleksandar

            Cette histoire d’attaque imminente sur le Donbass semble du grand n’importe quoi. Le gouvernement russe a parfois une certaine tendance à lancer ainsi de fausses rumeurs avec un certain manque d’égard pour la vérité que je trouve très regrettable.
            Pour les ukrainiens, susciter volontairement une attaque des russes au moment où l’armée russe était la plus prête, et alors que l’armée ukrainienne se renforçait progressivement, aurait été profondément stupide. Or je ne crois pas que le gouvernement ukrainien ait été stupide. Ukrainiens et occidentaux ne semblent pas avoir fait grand chose pour éviter la guerre, certes. Mais ce n’est pas pareil que la déclencher en se mettant en tort.
            L’hypothèse que vous mentionnez paraît complètement irréaliste. Ceux qui relaient cela sur les RS russes sont victimes ou acteurs de propagande.

          • Reality Checks dit :

            @Pravda: Je suis déçu pour Z. Je n’ai jamais vraiment cru à son élection, mais elle aurait été amusante. Comme je ne vis pas en France, je ne me sens pas du tout concerné par ses simagrées nazillardes, et de toutes façons, j’ai toujours pensé qu’il trahirait ses électeurs et son pays d’adoption comme il a trahi ses origines.

            Toutefois il aurait été divertissant d’assister comme téléspectateur aux premiers pas de Zorro en diplomatie. Avec un sommet Zorglub Poutine, qui aurait vite fait de clouer au pilori ses illusions de grandeur, ou mieux, Zorglub Erdogan, comme l’a suggéré un autre contributeur sur ce forum, ce qui aurait été délicieusement comique. C’est depuis cette suggestion, que je me réjouissais à l’idée de regarder le spectacle en Technicolor 🙂

            @aleksandar et fred: ce qui nous différencie le plus sur ce fil de commentaires, c’est le regard que nous portons sur ce conflit.
            Vous y voyez essentiellement une guerre entre la Russie et son voisin, pas moi.
            Il est toujours triste de voir un conflit se matérialiser, là en Ukraine, avant cela en Irak , au Venezuela, au Mali, en Syrie ou ailleurs, avec des conséquences humaines bien plus graves, car en dehors de l’Europe savamment pétrie par la propagande, le reste du monde garde le sens des proportions.
            Si on garde la tête froide, on peut penser que le vrai enjeu n’est pas le territoire Ukranien à proprement parler.
            VVP est crédible quand il signale qu’il ne veut pas occuper, juste dépecer et subjuguer.
            Comme de l’ironie il inflige à l’Ukraine ce que les USA s’efforcent de faire à la Russie à partir d’Ukraine.
            Les Américains,eux, ont sacrifié l’Ukraine à leur partition dans le Grand Jeu que nous voyons se dérouler sous nos yeux.
            Pour ce qui est des Européens, il y a beaucoup de posture, de gesticulations, de propagande, des annonces fortes et crédibles sur les budgets de défense aussi, qui ne se matérialiseront pas du jour au lendemain, donc avec peu ou pas d’impact sur le terrain en Ukraine. D’ailleurs ils se gardent bien de trop titiller les Russes, comme on l’a vu avec la reculade foudroyante suite aux propos audacieux de Bruno Lemaire, qui se sont avérés creux.
            A mesure que la situation évoluera, l’hystérie retombera, les vrais enjeux géopolitiques reviendront au centre des préoccupations, et l’arithmétique reprendra ses droits, que ce soit sur le plan budgétaire, commercial, financier, militaire, et en termes de ‘headcount’.
            .
            Si cette affaire est essentiellement un conflit géopolitique, l’Ukraine est juste le lieu sur lequel il se déroule, d’un commun accord entre les ‘principaux’ belligérants.
            Principaux => as in Principal in English, c’est le sens que je veux donner à ce mot, et je ne connais pas l’équivalent en Français. C’est un conflit entre la Russie et les USA, qui ont fait en sorte que l’Ukraine soit le théâtre de leur bras de fer. D’un commun accord, d’une certaine manière, si l’on analyse cette séquence sur le temps long, et dans la tradition d’un Niccolò di Bernardo dei Machiavelli: avec réalisme et pragmatisme.

          • Reality Checks dit :

            Erratum/Typo: Comme de l’ironie => Comble de l’ironie.

    • jyb dit :

      @gbu12
      non. depuis l’afghanistan les russes savent la valeur émotionnelle des troupes !
      toujours relire le livre « cerceuils de zinc »

  22. Félix GARCIA dit :

    Je partage votre analyse ainsi que celle de Michel GOYA (notamment la question des « munitions guidées à la russe » [qui, si j’ai bien compris, est un système de calcul mélangeant données atmosphériques, celles du vol de l’aéronef et les caractéristiques aérodynamiques de la munition ; en gros, « toi devoir être ici à telle vitesse pour que bombe finir ici », sorte de « tir de sniper » à la bombe]).

    On voit la « deuxième phase » dans toute sa brutalité. Maintenant, ils rasent les villes … foin de la tactique d’infanterie sous un pilonnage massif (on fait la tortue, on attend que ça se calme, on sort la tête du trou voir ce qui pointe le bout de son nez …) … et comme le disent certains analystes et observateurs : leur nombre (matériels et personnels) compensera probablement leur éventuel continuel manque d’efficacité … d’autant plus que « les professionnels » font partie de la « deuxième vague ».
    Ils ont engagé du matériel moderne et modernisé lors des premiers jours, mais certains ont fait remarquer l’absence des T-90 etc … sans pouvoir pour autant en expliquer la raison (sauf celle que certains supposent : ils envoient d’abord « la piétaille » et la « quincaillerie » … pourquoi ? la seule raison que je vois serait de les garder pour des batailles déjà prévues, et anticipées comme « plus dures »).
    Certains parlent de l’effondrement d’un « tigre de papier » ; sur la première phase, pourquoi pas, et encore, ils ont quand même dégommé pas mal d’infrastructures essentielles avec leurs missiles de croisière … ce que peu de pays semblent pouvoir empêcher …

    Et comme en Syrie, il ne semble pas que les S-300 aient fait de miracles. Peut-être que les ukrainiens ne sortent leurs « outils » que sur des « points précis » (« on les sort pas pour dézinguer des trucs qui peuvent l’être autrement et se les faire détruire pour des objectifs de peu de valeur » [TB-2, S-300, « ziozios de chasse » etc …]) …

    Ce qui m’inquiète (entre autres choses n’est-ce pas …), ce qu’à présent, on dirait qu’il leur importe peu de s’aliéner les ukrainiens ou leur propre population, comme s’ils se préparaient à une gigantesque (encore plus grosse que celle-ci) guerre et « qu’on est plus à ça prêt » …

    En tout cas, la réaction de l’occident me donne l’impression d’une « chute de l’URSS 2.0 », comme si, excepté sa force de frappe nucléaire, plus personne n’avait peur de la Russie (et quasiment de la Chine dans la foulée, particulièrement, de l’invasion de Taïwan).
    Pas sûr que qui ce soit veuille aller en Russie, ou en Chine, mais que plus personne n’a l’air trop effrayé à l’idée de voir « l’ours et le dragon sortir de leurs cavernes ».

    • Félix GARCIA dit :

      PS : « excepté sa force de frappe nucléaire »
      Et sa capacité à détruire les satellites et « polluer l’orbite », ou à couper les câbles sous-marins, comme notre hôte nous l’a rappelé dans un article récent …

    • Félix GARCIA dit :

      « UKRAINE – RUSSIE : ANALYSE DES VIDEOS. DAILY D.BRIEF #1 »
      « ATE » CHUET TOPGUN2SPEAKER
      https://www.youtube.com/watch?v=iaPpFDqDLbU

      Selon « ATE », si l’on voit les avions de chasse russes voler bas, de même que leurs hélicos, c’est car ils craignent la moyenne et haute altitude, probablement car les défenses aériennes ukrainiennes sont toujours actives. Avec l’inconvénient de s’exposer aux « MANPADs ».
      Ceci expliquerait cela.
      Notamment pourquoi les TB-2 peuvent encore voler, ou certains avions ukrainiens (loin du « rayon d’action » des S-300 et S-400 russes).
      Quand à savoir pourquoi ils n’ont « pas tous étés cassés » : j’en sais rien ; ils étaient bien planqués ? bien protégés ? ça a tapé à côté ? ils ont pas tout cassé ? un peu de tout ça ?

      D’ailleurs, là qu’on parle de mettre des sous dans les armées : priorité aux Rafales (192, est-ce assez ? et les délais ? si l’on en veut plus, le peut-on ? et si oui, dans quels délais là aussi ?), à la défense aérienne (notamment la défense antimissile) et aux munitions ?
      Cela pourrait peut-être nous permettre de développer la marine et l’armée de terre « plus tranquillement » ?

      • Félix GARCIA dit :

        Histoire de mettre une couche de cocorico :
        « Le Rafale : meilleur avion du monde ? La preuve en compétitions face aux F-35, Su-35, F/A-18… »
        Xavier Tytelman
        https://www.youtube.com/watch?v=PQZZe1WbRQ8

        Je ne sais pas ce que ça vaut, mais ça fait toujours plaisir à entendre.

    • Félix GARCIA dit :

      PPPS :
      Intervention BFM – Le point dans le ciel. 02-03-22
      « ATE » CHUET TOPGUN2SPEAKER
      https://www.youtube.com/watch?v=4FhxkccUTCU
      (Il y a un échange avec Michel GOYA)

      Un hélico russe au Japon apparemment …
      « Helicopter believed to be Russian violates Japanese airspace »
      https://www3.nhk.or.jp/nhkworld/en/news/20220302_22/

  23. Auguste dit :

    Comme dit Biden: « Poutine peut entourer Kiev de chars,mais il ne gagnera jamais le coeur et l’esprit des IRANIENS ».
    Les Russes ont du aussi se tromper sur l’accueil des populations russophones.Sous estimé la fraternisation des jeunes troupes avec la population.Beaucoup de matériel abandonné,faute de carburant,mais beaucoup aussi avec du carburant.Troupes qui se sont rendues sans combattre?.Désertions?.Et ces colonnes sans ou avec peu de protection anti-aérienne?.
    Bizarre,quoi que pas trop, si on se réfère à la 1ère guerre de Tchétchénie de Eltsine,pourtant soutenue par les US et l’UE,et contre une population sans liens fraternels,comme il peut y en avoir avec l’Ukraine.C’était aussi le bor…

    • Castel dit :

      La différence avec la première guerre de Tchétchénie, est qu’il s’agit cette fois-ci d’un pays de plus de 40millions d’habitants, contre à peine un million et demi d’habitants, c’est à dire à peu près la population de Kharkiv…
      D’autre part, si l’on excepte Grozny, il n’y avait aucune autre ville de plus de 100000habitants, alors qu’en Ukraine, il y en a plusieurs dizaines !!

      • précision dit :

        Ce n’était pas la seule différence; le contexte international était différent, et les mentalités en Tchétchénies aussi. La guerre y était dans l’ensemble plus « sale » (si on peut vraiment dire qu’une guerre soit moins sale qu’une autre) qu’en Ukraine, des deux côtés. Du moins pour le moment. Et le respect mutuel entre les deux peuples en guerre était aussi assez différent.

        Une autre différence pour le moment : la Tchétchénie ça avait été de l’ordre de 100.000 morts.

        Par contre si on veut parler des guerres d’agression contre un pays peuplé, je suis surpris de ne pas avoir lu dans la presse de parallèle avec la guerre au Yémen , avec ses 30 millions d’habitants, ses plus de 300.000 morts et ses 4 millions de déplacés en un peu moins de 10 ans. Bien sûr il est normal de se sentir moins concerné en dehors de l’Europe, mais cela montre aussi que ce n’est pas uniquement la solidarité avec les victimes qui joue dans la couverture médiatique du conflit.

      • Auguste dit :

        C’est peut-être pas assez clair,mais c’est sur les « manoeuvres étonnantes »,les bizarreries,que je compare les deux conflits.Et je conclus que le bor… (relatif) semble être une habitude et pas spécifique à l’Ukraine.

  24. Atila est là dit :

    Ne soyez pas pressés de voir l’aviation entrer en action car ce sera le signe de la fin de la guerre.
    les bunkers de commandement jusque là épargnés ne feront pas long feu.
    Sans PC il n’y aura plus d’action coordonnée = défaite.

    • Dolgan dit :

      L action coordonnée c’est le talon d Achille des russes dans cette guerre justement.

      J irai pas jusqu’à parier sur un vainqueur

    • Castel dit :

      Parce que vous croyez que ce sera plus facile pour les avions de situer la position de ces postes de commandement ?
      Si les russes connaissent leur position, ils n’ont pas besoin de leur aviation pour les détruire, leur artillerie peut suffire.
      Mais quelque chose me dit que les Ukrainiens les ont planqué dans des endroit difficiles à trouver, vu qu’ils ont eu le temps pour s’y préparer !!

    • Thaurac dit :

      Ce soir un missile dirigé sur un etat major de kiew a été abattu par la défense anti aérienne à Kiew et il est tombe près de la gare.

  25. Olivier dit :

    Cela confirme ce que beaucoup disaient sur ce forum ( nucléaire mis à part) l armee russe n a ni les moyens ni la capacité de tenir face à un conflit de haute intensité et même de moyen intensité, que les annonces lénifiantes de matériel higt tech n est que de la propagande bref sans nucléaire l armee russe sera déjà à genoux …

    • Dolgan dit :

      Russes vs ukrainien c est insulter les russes de qualifier ça de haute intensité.

      • Pravda dit :

        En cas de guerre de haute intensité, les russes auraient de petits soucis supplémentaires avec leurs beaux alignements de camions, leur génie aux abonnés absents, leurs com passant par téléphone portable, leurs chars en panne faute de carburant… et j’en passe.

      • Vous avez bien la morge des russes qui déchantent en ce moment même.

      • Bangkapi dit :

        Ce n’est pas non plus une opération de maintien de l’ordre ni de police.
        Et pas encore de contre guérilla.

    • Tulio dit :

      Euh, il faut prendre du recul … L’armée russe n’a envoyé pour le moment que des vieux chars âgés de 50 ans et proches de la réforme (des T 72) et l’aviation n’est pas sortie. Et c’est le sixième jour. Pour rappel, les USA avaient mis environ 50 jours pour eenvahir l’Irak.

      • Pravda dit :

        Pour rappel, l’Irak n’a pas de frontière commune avec les USA. Les russes jouent dans leur cour.

      • mark41 dit :

        Vous faites erreur, il existe de nombreuses images de T-80, Tigr, BMD-4, Bouk, Tor,Pantsir, Msta, TOS-1 en Ukraine. Certains sont abandonnés, d’autres détruits.

      • on a déja répondu a cela, vous êtes hors sujet

  26. Sacha dit :

    L’armée russe est parfaitement incapable d’envahir l’Europe, vu les difficultés en Ukraine, il faudrait enfin en finir avec l’OTAN!
    https://youtu.be/7M50dsMeQug

    • Dolgan dit :

      Vous avez 20 ans de retard à rattraper…

      L otan depuis 20 ans et la pour protéger les états limitrophes de la Russie, pas l Europe…

    • yakavodka dit :

      Négatif le mélanchoniste. Il est temps de dégager tous les dictateurs qui pullulent sur Terre. Les Russes, les Chinois, ne sont pas des sous hommes comme les considères les dictateurs pour continuer à les racketter.

      • Sacha dit :

        @ yakavodka
        Les étasuniens sont les pires, on peut aimer sa cage dorée comme vous, cela reste une cage, on est à fond dans « la stratégie du choc » de ce salaud de Milton Friedmann et ses mignons depuis le 11 septembre 2001.
        https://youtu.be/eLYuJCZZOec

    • Castel dit :

      Ben non, justement, c’est bien parce qu’elle ne s’attaque qu’à des adversaires qu’elle considère comme plus faible qu’elle qu’il faut la dissuader d’attaquer avec une organisation militaire efficace, que ce soit l’OTAN ou une force Européenne qui pourrait la remplacer…
      Parce que malgré tout l’Ukraine est tout de même un « gros morceau » comparé par exemple au pays Baltes , alors, sans l’existence de l’OTAN, on peut être sûr que ce serait probablement le prochain objectif de Poutine !!!

    • Sacha dit :

      Je tiens juste à dire que je ne suis pas le même Sacha.

      • Fred dit :

        @ Un des Sacha

        Un Sacha sachant ensacher doit chavoir chexprimer le chef dans le chac ;o)

        Signé : un des Fred

  27. VinceToto dit :

    La Russie ne semble pas avoir encore correctement mis en œuvre son système défensif, d’information, contrôle aérien, etc. . (contre Ukraine et autres)
    La défense anti-aérienne ukrainienne(hors ManPADS) est restée très dangereuse pendant quelques jours aussi bien d’après le MoD russe qu’autres sources.
    Les ManPADs anti-aériens ukrainiens sont évidement un problème, ainsi que le renseignements US/OTAN. Pour prendre le contrôle par rapport à ce type de défense, des drones aériens à pas cher pourraient être très efficaces(La Chine a beaucoup d’équipement pour cela. La Russie?). Les forces russes ont déjà été confrontée à ces ManPADs fournis par l’OTAN dans la région syrienne d’Idlib.

    « on peut penser que des stocks de munitions de précision ont été constitués »
    Vue la tournure des évènements, les forces russes les gardent probablement en réserve pour des cibles autres qu’ukrainiennes. La Russie semble avoir prévu l’éventualité d’une intervention militaire par d’autres puissances en Ukraine et l’avoir pris en compte dans ses plans de bataille.

    • mark41 dit :

      Mdr. Les MANPAD ne sont un problème que pour les plus fanatiques de la position russe.

      Quand à l’idée que la Russie aurait délibérément choisit d’attaquer l’Ukraine sans (quasiment pas, hein) d’armes de précisions (pour soi disant les garder en réserve) est assez cocasse, cela revient à dire, on fait exprès d’être mauvais, parce qu’on en garde sous le pied. Mais peut-être que c’est pour tromper les Ukrainiens?

    • Carin dit :

      Pas de manpads à Idlib…
      les rares qui s’y trouvaient au début, provenaient des stocks saisis aux syriens, ainsi que ceux saisis aux russes lors de leurs fuite après le concert, et tous de facture russe…
      Par contre, et je l’ai déjà écrit, Poutine et son état-major se caguent d’une réaction OTAN, et gardent un max de matos en arrière.
      Ils devraient plutôt craindre une réaction européenne, surtout sur les terres de bielorussie, si le debile qui s’arroge la présidence, envoie ses troupes en Ukraine… les russes ne pourront pas se battre sur 2 fronts, et laisseront tomber l’idiot utile. Mais j’imagine que les russes ont pensé à cette éventualité, et qu’ils vont refuser l’aide du cancre.

      • jyb dit :

        @carin
        @vincetoto a raison. c’est bien un manpad qui a shooté un sukhoi 25 à idlib en 2018.

      • Thaurac dit :

        Les armes sont rentrés à kiew et pas que, la ville est toujours ouverte seul l’ouest et nord est (colonne bloquée) par des dizaines de carcasses de chars et blindés russes carbonisés qui bloquent les voies dans deux villes, de fait les premiers elements de la colonne sont à portée de tir de l’armée ukrainienne qui pourrait la couper en deux..

      • Tulio dit :

        @Carin, « Poutine et son état-major se caguent d’une réaction OTAN, et gardent un max de matos en arrière » ? C’est cocasse ! Quand on utilise d’abord le matériel obsolète et les munitions quasiment périmées, ça s’appelle plutôt de la gestion. Et il y a aussi la guerre contre Daesh en Syrie, un autre conflit important.

        • Pravda dit :

          De la gestion ? Et qui gère les annonces de décès dans les familles des conscrit tués dans du matos obsolète ?

          • Tulio dit :

            Des conscrits tués ? Tu as des infos sur le nombre de conscrits tués ? Alors, tu es fort, parce qu’il n’y en pas, à moins de gober la propagande en cours ! C’est malheureux mais pour avoir des infos un peu objectives , on est obligé d’aller sur « Al Jazeera » en anglais. Et là, c’est bien différent des fables jouées sur BF WC.

          • Bangkapi dit :

            @Tulio.
            L’ E.M. Russe annonce déjà plus de 500 tués dans les rangs de son armée.
            Les UK , 9 000.
            On va faire comme dans les manifs avec les chiffres de la CGT et de la Préfecture : prendre le chiffre du milieu.
            D’un côté comme de l’autre et de même pour les civils.

      • VinceToto dit :

        Mytho, mytho
        https://twitter.com/conflictsw/status/1233123476346724360
        Sinon, j’ai oublié les freedom fighters en Afghanistan contre l’URSS.

        • Fred dit :

          … Utilisé par des Turcs et affidés : mauvais exemple, compte pas.

      • v_atekor dit :

        C’est sur qu’un A10 sur les colonnes logistiques bloquées sur des dizaines de km ça ferait du vilain.

      • précision dit :

        Pas de manpads à Idlib? Vous n’avez pas du suivre le conflit en Syrie. Vraiment, vous devriez faire un effort pour vous renseigner avant d’asséner ainsi des affirmations aussi clairement fausses, cela décrédibilise un peu les posts…
        Les soutiens de la révolution y ont envoyé des missiles divers dès le début de la révolution, y compris manpads et loin d’être tous de facture russe. La fable de révolutionnaires s’armant uniquement sur le matériel abandonné par l’armée syrienne est juste bonne pour les gogos se contentant de lire les médias occidentaux.

        Une source que vous ne pourrez pas soupçonner d’être favorable aux russes :
        https://www.bellingcat.com/news/mena/2016/06/09/9585/
        « According to Charles Lister of the Brookings Institution, MANPADS have been imported to the Syrian opposition in at least three waves. Once in 2012, once 2013 and once in late 2015.  »

        Par contre vous avez sans-doute raisons sur le fait qu’il n’y a pas de preuve que des stinger et autres MANPADS occidentaux y auraient été déployés. Plutôt soviétiques, russes et chinois.
        https://www.files.ethz.ch/isn/183112/SAS-IB9%20-MANPADS-and-Syria.pdf

        Mais assez probablement des manpads turcs qui produisent le stinger aussi.
        https://en.wikipedia.org/wiki/2020_Balyun_airstrikes
        https://en.wikipedia.org/wiki/FIM-92_Stinger

  28. jonu dit :

    Tous simplement les Russes savent qu ils sont regardés et ne veulent pas mettre le paquet, ne veulent pas trop se devoiler et/ou dépenser des munitions car peu de moyen financier derrière, ils gardent le gros pour l OTAN en cas de contre offensive Otanienne!!
    …ou pas ! dans ce cas là, l unique force Russe reste dans ses coups de missiles mesencores … et si eux sont comme ça alors le copieur Chinois doit être bien pire coté coordination jaja

  29. Raymond75 dit :

    Oui, peut être … Mais on constate qu’un convoi de camions de logistique de plusieurs dizaines de km est immobilisé depuis trois jours, par manque de carburant dit on. Et il ne fait l’objet d’aucune attaque ! Il n’y a donc plus d’avions, d’hélicoptères ou de drones en fonctionnement en Ukraine ? Dans ce cas on comprend que l’aviation russe soit ‘discrète’ …

    Quoi que la grande tradition de bombardements de sites civils ait repris ; par des cerf-volants ? Bien entendu il ne s’agit pas de crime de guerre : les aviateurs font leur devoir et seront décorés pour cela. Peu de discrètion là.

    • Dolgan dit :

      Immobilisé par le saint esprit ?

      L église orthodoxe ukrainienne est amatrice de berline de luxe (sérieux c’est écœurant de voir ce luxe dans un pays si pauvre) mais je doute que ça achète ce genre de miracle..

      • Pravda dit :

        Si il y a bien un point commun entre Russie et Ukraine, héritage de l’URSS, c’est la corruption et l’inégalité.

      • Gribeauval dit :

        L’église orthodoxe en général est amatrice de berline de luxe. En tout cas en Russie, ça achète l’aval du patriarche Cyrille.

  30. Putin, idi na hoy ! dit :

    Dans la sud, l’expédition qui part de crimée et dans l’est du pays a été bien préparée et de longue date ; l’approvisionnement est efficace, les russes maitrisent le ciel… En revanche dans le nord ce n’est pas le cas. On y trouve beaucoup de jeunes soldats qui ne savent même pas qu’ils allaient au combat, ils sont peu aguerrit et il y a de gros problèmes d’approvisionnement en munitions, carbu, les russes n’ont pas la maîtrise du ciel… Beaucoup d’équipements sont abandonnés par les russes. On dirait que Poutine a changé ses plans et imposé l’attaque sur Kiev à ses généraux au dernier moment.

    • Dolgan dit :

      Ah ? J’ai loupé la prise d Odessa?

      Ou alors le sud c’est comme le nord ?

    • Tintouin dit :

      A moins que le seul but de guerre soit le sud-est et la côte de la mer d »Azov ? La descente sur Kiev étant alors une diversion, une monnaie d’échange?
      Pour que poutine négocie ensuite, et accepte grand seigneur de retirer toutes ces troupes russes des alentours de Kiev, pour mieux conserver et faire accepter aux occidentaux les gains territoriaux entre Crimée et Donbass?

    • Castel dit :

      Peut-être qu’il n’était pas vraiment sûr d’avoir à attaquer l’Ukraine pour atteindre les objectifs qu’il s’était fixé, et qu’il avait vraiment l’intention de faire rentrer ses troupes une fois les manœuvres terminées, mais ses menaces n’ayant eu aucun effet sur les Ukrainiens, concernant notamment l’engagement de ne pas essayer de rejoindre l’OTAN, de reconnaître la Crimée comme Russe, et l’indépendance des séparatistes du Donbass, il s’est finalement décidé à envahir l’Ukraine, peut -être mal conseillé par ses généraux qui lui aurait promis une victoire facile ….

      • Nike dit :

        Peut-être que ses généraux ont volontairement laissé Poutine se planter dans le bourbier Ukrainien pour pouvoir mieux le renverser…
        Mise à part ça, Poutine à la communication d’un vrai Psychopathe : visage sans émotion, parle doucement, aucune émotion dans la parole, zéro empathie. Un étudiant en 1ere année de psychiatrie le repère direct. J’imagine que tous les gars autour de lui en sont conscients et ils savent qu’un malade mental comme lui peut vraiment partir en vrille. Il faut espérer qu’ils ne lui laisseront pas appuyer sur le bouton rouge, et qu’un d’entre eux prendra son courage à 2 mains pour débarrasser l’humanité de ce fou furieux.

    • Edgar dit :

      Dans le sud, la steppe tauride, plate, sans végétation importante, était quasi indéfendable. D’où l’avance russe très rapide jusqu’aux premiers points de blocage : Melitopol et Kherson.

      • OURGOUT51 dit :

        Bonsoir

        Melitopol est tombée et on peut voir sur les videos russes l’armée russe distribuant des vivres à la population qui visiblement ne se fait pas prier.

  31. Félix GARCIA dit :

    Rob Lee@RALee85
    The moment of the Russian air strike in Kharkiv, likely from a Su-34 bomber.
    https://twitter.com/RALee85/status/1499028639077261315

    Rob Lee@RALee85
    I suspect Su-34 bombers will play an increasingly important role in striking targets in Kharkiv. They are more accurate than MLRS, less costly than using cruise missiles, and the air defense threat is likely reduced in that area.
    https://twitter.com/RALee85/status/1499030868580577289?cxt=HHwWksC50b-o0M0pAAAA

  32. midas le voltigeur dit :

    Peut-être d’autres facteurs comme une altération très importante du gps russe glonass , déja pas au top s’il est dégradé il est beaucoup plus difficile d’utilisé les munitions de précisions et même guider le porteur. Reste les munitions utilisant des centrales inertielles mais qui sont en générale nettement plus cher. Maintenant qui à la capacité de faire ça….

    • Thaurac dit :

      Dans des chars ils ne savaient pas où ils étaient ( pas de gps) et n’avaient pas de mol, on voit un ukrainien en voiture leurs parler et se foutre de leur gueule!
      Ils cassent les épiceries, bref ils cherchent à manger, fallait leur laisser de la vodka frelatée pour la route!

  33. vachefolle dit :

    ou bien La Russie est toujours sur ses gardes d’une contre attaque aérienne NATO qui serait dévastatrice si l’armée de l’Air Russe avait deja usé son potentiel ou son stock sur l’Ukraine. Il faut dire que ca a du chatouiller certains généraux US de voir une colonne de 60 km de camions Russes sans défense aérienne alignés comme dans un parking.
    On peut même se demander au troisième degré, si il ne s’agissait pas d’une invitation a l’action pour les Européens/US…

    • Tulio dit :

      Une contre attaque aérienne NATO ? Vous êtes sérieux ? L’OTAN ne bougera pas le petit doigt ! MDR ! Pas la moitié du petit doigt ! Les Américains? Ils se marrent et ils se frottent les mains : le prix du gaz va doubler et ils sont exportateurs ! Ils sont vraiment MDR ! Personne au niveau des états ne veut se battre ! Personne !

      • précision dit :

        Je crois que c’est plutôt vachefolle qui a raison
        – les américains ne se marrent pas que je sachent. Je ne suis pas sûr que les larmes que certains hauts responsables versent ne soient pas des larmes de crocodiles mais ils sont très sérieux sur le sujet.
        Ils soutiennent très fortement les ukrainiens. Sur le plan diplomatique et par les sanctions économiques, mais aussi sur le plan militaire à travers les fournitures d’armes et surtout de renseignement.
        Ce n’est probablement pas pour rien qu’il y a un énorme ballet aérien d’avions de renseignement américains parallèlement aux frontières de l’ukraine, de la biélorussie et de la Crimée. Donc les pays OTAN bougent plutôt beaucoup plus que leur petit doigt, et cela cause sans doute beaucoup de difficultés aux russes. Sur le plan économique ils ne s’en cachent même pas.

        – Par ailleurs si personne ne veut se battre aujourd’hui, on observe une campagne médiatique très hostile aux russes, ce qui se comprend mais qui peut aussi préparer une opinion à la guerre. Et on vient d’interdire les principaux médias russes en europe occidentale. Sur le plan militaire, des forces de l’OTAN non négligeables ont été placées à proximité des forces russes, principalement pour défendre les autres pays mais cela peut contribuer à mettre un peu de pression sur la Russie.

        – Là où je vous rejoins ces que pour le moment ces forces restent mesurées, sans doute pour éviter que la Russie ne se sente trop menacée et pour minimiser le risque que le conflit dégénère, l’UE préférant tenter de faire plier la Russie par la voie des sanctions.

        – Côté russe je n’ai lu aucune concession, si ce n’est qu’ils n’ont pas beaucoup modifié leurs exigences par rapport aux négociations d’avant le conflit (ils ont rajouté le désarmement de l’Ukraine je crois et semblent peut-être l’écartement de certains éléments du gouvernement, les formulations étant peu claires).
        Le plan du gouvernement ukrainien pour la désescalade me parait tout aussi inexistant. Ils semblent aussi peu disposé aux concessions que les russes, à une exception près, ils semblent accepter d’envisager ne pas intégrer l’OTAN en échange de garanties. Mais à l’inverse ils ont récemment indiqué qu’ils exigeraient des réparations de guerre.
        Leur dernier communiqué signalait que leur principal espoir dans les négociations était de négocier des couloirs humanitaires, ce qui n’est pas un bon signe – il semblerait que le second round de négociation n’ait d’ailleurs pas abouti). Et le gouvernement ukrainien pousse naturellement les pays occidentaux à entrer dans le conflit à leurs côtés.

        Ca fait beaucoup de signes qui pourraient contribuer à accroître les tensions à l’avenir si la situation en Ukraine ne s’appaise pas, et assez peu de signes de désescalade.

      • précision dit :

        Officiellement, aucun des états ne souhaitait la guerre ouverte en Ukraine ; les russes ont longtemps affirmé qu’ils souhaitaient éviter ce conflit et qu’ils s’y sont sentis «contraints» parce que l’Ukraine et l’occident n’ont pas voulu leur céder sur la neutralisation de l’Ukraine, la Crimée et les régions séparatistes. Et pourtant, la guerre est là.
        Il est loin d’être impossible que la guerre s’étende.

        L’opinion est déjà échauffée par les médias, et pas sans raison bien sûr. Elle pourrait le devenir bien plus si les grandes villes sont investies et que les forces russes augmentent la brutalité de leur intervention, crainte que beaucoup formulent déjà. Dans ces cas, l’opinion, les médias ou les gouvernements pourraient pousser à une intervention active des pays OTAN à travers une no-fly zone ou plus. C’est le souhait du gouvernement ukrainien depuis longtemps.
        Beaucoup de médias poussent déjà à l’intervention. BHL est un champion du genre depuis toujours. J’ai vu sur Twitter et parfois même ici pas mal de commentaires assez obscènes se réjouissant de la mort lorsque c’est chez l’adversaire. Y compris de la part de journalistes responsables. En imposant le silence à certaines voix discordantes comme RT et Sputnik, on peut craindre que la partialité des journalistes ne facilite la fuite en avant puisqu’il n’y aura qu’un point de vue de présenté.

        Un autre risque serait que la guerre économique que nous menons actuellement incite la Russie à étendre la guerre. B. Le Maire annonçait il y a quelques jours que nous menions une guerre économique totale, avant de se reprendre en disant que la stratégie était la désescalade. Enfin, les bons mots ne coûtent rien. Medvedev lui a rappelé que par le passé les guerres économiques se sont souvent terminées par des guerres militaires.

        Donc je me garderais de tout pronostic et espère par contre que les différentes parties du conflit accepteront de céder ce qu’il faut pour que la paix revienne, vite.

    • Carin dit :

      @vachefolle
      L’invitation à faire un carton n’est pas à exclure non plus… l’état-major russe accepterait de perdre face à la coalition OTAN, pas face à une armée ukrainienne dont les moyens sont plus que limités…
      Mais l’OTAN ne bougera pas, il n’y a qu’à voir les américains qui ont adoptés une position de suivisme des sanctions que l’Europe prends, en prenant les mêmes avec léger retard.. et quand Biden annonce qu’ils vont saisir les bateaux, avions, et apparts des oligarques russes, c’est déjà le cas en pratique en Europe, les oligarques qui résident sur la Côte d’Azur n’ont plus de liaisons avec la Russie, leurs avions ne quittent plus les tarmacs, et leurs bateaux restent à quai. Biden a fait une annonce intérieure pour le peuple américain.

      • Thaurac dit :

        C’est un livre ouvert pour la chine, les usa, l’europe, qui voit la fameuse armée de poutine à l’oeuvre
        Je comprend pourquoi ils ont le mot nucléaire, vite à la bouche, car ils ont du remarquer aussi la faible de leur armee.

      • précision dit :

        Les américains suivistes sur les sanctions? La bonne blague. Les américains ne veulent pas apparaître comme les maîtres d’œuvres mais en la matière il serait à peu près impossible aux européens de mettre en place les sanctions financières sans l’accord américain. Premiers à exiger de longue date les sanctions les plus sévères que les européens rechignaient (et rechignent encore parfois) à mettre en place. Et militairement, l’essentiel des moyens de renseignements qui suivent à la trace les déploiements russes dans l’Est sont américains.

        Les américains étaient au premier plans sur ce conflit depuis toujours, avec leurs alliés anglais. Premiers à organiser les efforts pour détacher l’Ukraine de la sphère russe (vous ne vous souvenez pas de fuck the ue Nuland?), premiers à livrer les armes avant que le conflit n’éclate.

        Votre interprétation n’est pas complètement impossible, mais très invraisemblable. L’analyse officielle russe, qui voit derrière les réactions européennes la main -pour ne pas dire du forcing – des américains, me parait plus proche de la réalité que la votre, même si elle sous-estime sans doute un peu la cohérence européenne et le soutien des européens de l’Ouest à ceux de l’Est sur ce genre de question. Lisez la presse américaine, elle est de longue date encore plus hostile au gouvernement russe que la notre, et c’est peu dire -à l’exception de BHL peut-être, mais il est justement atlantiste et a activement fait la promotion de toutes les guerres OTAN dont je me souvienne. Les USA n’ont pas coutume non plus d’hésiter à mettre sous pression les états qui ne suivent pas leur ligne.
        Que les américains et européens se soient mis d’accord pour laisser paraître un semblant d’initiative européenne sur la question, c’est probable. Mais imaginer que les américains soient suivistes et prennent les décisions après nous me semble risible et complètement irréaliste vu l’organisation des systèmes financier et militaire occidentaux.

        Quand à savoir ce que l’état major russe comment et face à qui l’état-major russe serait prêt à perdre la face, je n’ai pas comme vous une boule de cristal. Je n’en sais rien. Lors de la première guerre en Tchétchénie, le gouvernement russe a cédé sur toute la ligne après avoir perdu la main sur le terrain. Cela a été très mal pris par l’armée comme la population, et le conflit a repris par la suite. Je lisais récemment que l’humiliation subie dans ce conflit a profondément marqué la perception russe, la rendant moins encline à céder. Mais c’était une autre époque et la situation ni les dirigeants ne sont plus les mêmes.

  34. albatros dit :

    L’Armée russe va corriger ses défauts, en fusillant quelques responsables pour motiver les autres au besoin, on peut compter sur eux pour cela.
    J’espère que les ukrainiens vont profiter de cette accalmie pour s’approvisionner en munitions, en missiles notamment anti chars et en carburant et rations de combat si nécessaires – et pour faire évacuer un maximum de civils (femmes non combattantes, il faut le préciser avec ce peuple remarquable, et enfants).
    Il va leur falloir durcir leurs PC et taper prioritairement sur les avions de transport et surtout les colonnes de ravitaillement. Car les conscrits russes ne sont pas très motivés parce qu on les oblige à faire (1 million de signature de russes contre cette guerre, c’est énorme dans une dictature comme la Russie).
    S’ils résistent toujours dans les 3 semaines, Poutine aura perdu, il fera face à une longue guerre et la lassitude sera du côté de sa population qui comptera les cercueils – et comme la seule manière de changer la tête de l’Etat russe est de la décapiter de l’intérieur, Poutine alors risquera gros quand les premières unités de conscrits se seront mutinées et fraterniseront. A sa place je ne ferais pas trop de bombardement massif ni appel aux égorgeurs de Kadyrov : cela va finir par écoeurer les conscrits russes.
    Des munitions et du ravitaillement en nombre dans un très grand pays : ce sera la clé.

    • précision dit :

      1 post, 7 poncifs :
      la logistique, la motivation des conscrits, les cercueils, les tchétchènes, les munitions, la dictature, voire le changement de régime (mais j’exagère peut-être en le considérant comme un poncif, cela pourrait être une vraie solution, ou une vraie catastrophe selon les suites).
      Ah, et quand à vous improviser stratège pour conseiller aux ukrainiens comment mener cette guerre, je ne sais pas si c’est la meilleure manière de respecter les personnes qui paient ce conflit de leur vie.

      Historiquement la Royal Navy avait une grande tradition de pendre les mauvais amiraux, mais je n’étais pas au courant d’une tradition récente de fusiller des responsables de haut rang dans l’armée russe. J’aurais tendance à dire que votre affirmation est absurde et que vous devriez laisser tomber la boule de cristal. Bien sûr, je ne prétends pas prétendre l’avenir et peut-être aurez vous raison. Mais dans les années passées j’ai vu passer chez les russes plus de maladies foudroyantes et autres décès que de fusillades.

      Un point d’espoir, peut être : votre message concernant la signature date un peu : ils sont passés à 1.5 millions. Ce qui montre qu’en matière de «dictature» les russes conservent une certaine liberté de parole et indépendance d’esprit, même dans un pays en guerre.

  35. aleksandar dit :

    La carte des operations
    https://twitter.com/OSW_pl

  36. Pravda dit :

    Finalement Vidoc avait raison, les troupes russes n’étaient là que pour faire des manoeuvres, elles n’étaient visiblement pas prêtes pour la guerre « de haute intensité » vantée par Aleksandar… comment la logistique peut elle être aussi défaillante pour une armée se battant à quelques kilomètres de sa frontière, se plaçant depuis des mois pour cette invasion, et ayant détruit par surprise les maigres défenses de son adversaire… ?
    Il faudra aussi m’expliquer pourquoi Poutine ayant tellement peur des forces de l’Otan à « ses » frontières, vient se rapprocher comme ça de pays membres de cette organisation…
    Sinon, parfait l’emploi d’armes thermobariques ou à sous-munitions, ça fait de belles images sur les téléphones en Russie, la population va pouvoir se rendre compte de qui sont les « nazis »

    • Alain d dit :

      On en peut pas non plus éviter de penser que de nombreux gradés russes, non contents de ce choix extrême fait Poutine, n’auraient pas fait le maximum pour le renseigner correctement et pour cordonner les moyens.
      De nombreux russes on été tués, blessés ou faits prisonniers, et ça va continuer, et les pertes de matériels sont importantes.
      Je pense que de nombreux militaires ne devaient pas être pour cette intervention. Pour les armées russes et la Russie, le danger potentiel serait l’OTAN et non pas les voisins, quelques soient les choix que fassent ceux-ci.
      Envoyer des jeunes à la mort pour taper un pays voisin, et avec de nombreuses familles mixtes en Russie comme en Ukraine, dont des familles de militaires directement impactées, c’est tout de même très compliqué.
      Sans oublié qu’avant 2014, ces deux nations étaient très interdépendantes économiquement, donc même sans familles mixtes, chaque jour des milliers de russes et d’ukrainiens échangeaient des poignées de mains, de blagues, des mails , des paiements, et collaboraient dans des affaires et échanges de biens.
      Peu importe les raisons qui auraient amené Poutine à agir si violement, ça reste une aventure complètement débile. parce qu’au final, c’est bien les citoyens de l’ex-URSS, et de l’ex Union CEI qui triquent depuis 2014, et vont encore trinquer longtemps.
      L’Ukraine , soi-disant russophone, na pas retourné sa veste, n’a pas capitulée, mais dans la partie du Donbass non occupée par la Russie fin 2021. Evidement qu’ici ou là, il y aura des maires de petites villes qui retourneront leurs vestes, certainement parmi les plus arrivistes ou mafieux, mais les grandes villes ukrainiennes ont clairement démontré, par les armes, la solidarité ou les manifestation, qu’elles ne voulaient pas être contrôlées par Poutine, pour être transformée en RPL ou RPD. Ces villes ne veulent pas de chars qui leurs dictent leurs conduite, peu importe que ces chars soient russes ou pas.
      Au classement des guerres les plus connes, celle-ci est est assurément sur l’une des premières marches du podium.

      • précision dit :

        – votre hypothèse me semble un peu incohérente : « le danger potentiel serait l’OTAN et non pas les voisins » Le principal casus belli à l’origine de ce conflit, du moins dans la justification officielle russe, c’est justement que le gouvernement russe voulait éviter l’OTAN à sa frontière (ce qui avait été garanti informellement par les américains dans les années 90, mais pas formellement. Les 2 autres point étant la reconnaissance de l’indépendance de la Crimée, et aussi la mise en place des accords de Minsk au Donbass mais ce dernier point était assez flou pour laisser un peu de place à l’interprétation).

        La plupart des guerres méritent d’être sur les premières marches du podium. Je ne ferais pas exception pour celle là.
        Elle rentre de mon point de vue parmi les moins justifiées dans la mesure où c’est – dans la perspective la moins critique que l’on puisse adopter – une guerre préventive, ce que je considère injustifiable.
        Avec 2 facteurs aggravant pour la Russie:
        – ils avaient largement leur part de responsabilité dans les tensions actuelles qu’ils n’ont pas fait de grand effort pour éviter : à ma connaissance ils n’ont jamais proposé de concession dans les négociatoins. Et ils ont directement suscité et organisé les troubles aboutissant au séparatisme au Donbass. Depuis, ils partagent avec les Ukrainiens la responsabilité du maintien des tensions sur ce front : très difficile de dire dans quelle part, mais au moins les ukrainiens ont l’indéniable légitimité d’être chez eux, même si l’OTAN a eu souvent tendance à refuser cette légitimité par le passé aux gouvernements qui tiraient sur leur propre population – que ce gouvernement soit plus ou moins démocratique ne justifie pas nécessairement plus la violence. Les russes n’avaient pas de véritable légitimité au Donbass, et leur engagement y violait le mémorandum de Budapest.
        – ils ont déclenché la guerre pour éviter un simple risque de guerre ultérieur. Un conflit ultérieur avec l’OTAN était très hypothétique, et même un conflit armé ultérieur en Crimée avec l’Ukraine restait très hypothétique. Tout au plus une offensive ultérieure au Donbass aurait à long terme été possible, mais les ukrainiens l’avaient exclu à court terme, nonobstant les allégations que vient de sortir la propagande russe.

        La responsabilité russe est donc très grande dans cette guerre. Mais ceux qui n’ont pas su tenir leurs engagement à
        ne pas étendre l’OTAN vers l’Est et qui ont au contraire aidé à renverser les gouvernements partenaires de la Russie pour les remplacer par des éléments ouvertement russophobes portent aussi une petite part dans ce qui y a conduit.
        De fait, il est très probable que la Russie va perdre beaucoup plus à cette guerre que l’Occident. En tout cas, à moins que tous n’y perdent de façon encore plus catastrophique, ce qui, à moins de tout mettre au compte d’erreurs de calcul, tend à confirmer que la Russie aurait probablement volontiers évité la guerre ouverte.
        Dans toute guerre, il y a 2 parties, et les torts ne sont presque jamais unilatéraux.

  37. vrai_chasseur dit :

    5 points apparaissent :
    – Poutine a manifestement tenu ses plans secrets jusqu’à la fin, très peu de gens au kremlin ont été informés des buts réels.
    Une partie des désordres opérationnels ont sûrement résulté de ce brouillard, y compris la non-utilisation de moyens sophistiqués comme la guerre électronique et la guerre cyber (qui demandent un minimum de préparation, mais qui se détectent et atténuent l’effet de surprise, d’où la volonté de ne pas les utiliser). C’est d’autant plus surprenant qu’ils avaient été utilisés en Crimée en 2014, une opération où l’état-major russe avait été justement beaucoup plus impliqué pour la préparation amont.
    Signe révélateur, de nombreux prisonniers russes aux mains de l’armée ukrainienne ont été autorisés à appeler leurs familles : la majorité ont dit à leurs proches qu’ils étaient surpris d’être en territoire ukrainien et qu’ils croyaient participer à un exercice de plus.

    – L’histoire militaire est remplie de conquérants qui ont sous-estimé leur adversaire.
    Une page de plus vient d’être écrite dans ce long livre, avec ce plan d’opérations russe surprenant de désinvolture sur plusieurs volets quant à l’appréciation de la résilience ukrainienne. La guérilla urbaine ukrainienne en particulier, dont les russes doivent éviter qu’elle devienne une sorte de bataille de Stalingrad à l’envers médiatisée, n’était pas prévue à ce niveau.
    Ce plan d’opérations ne ressemble pas à ce que les russes veulent afficher lorsqu’ils conduisent des exercices combinés de grande ampleur.
    L’armée russe est en fait sortie de l’ambiguïté à ses dépens : certes pas du tout une armée fantoche, mais un gros rouleau compresseur qui a manifestement des ratés surprenants.

    – L’aviation russe est en retrait, c’est un fait certain.
    Au total seuls quelques 75 chasseurs sont intervenus sur les 300+ massés à la frontière.
    Les conjectures vont bon train sur les facteurs inhibants : les nombreux MANPADS aux mains des ukrainiens, l’aviation russe sait qu’elle n’excelle pas dans les frappes de précision chirurgicale (cf Alep en Syrie, beaucoup de dégâts civils) et donc réticence à faire du bombardement massif très impopulaire, une guerre éclair terrestre était jugée suffisante, etc etc.
    Toutefois elle tient les zones frontalières et peut rapidement monter en puissance. C’est un sujet de préoccupation pour l’Ukraine : une utilisation plus massive de l’aviation russe signera la décision consciente de Poutine d’accepter de faire du dégât civil collatéral important au sein de la population ukrainienne.

    – La réaction de l’Europe non plus n’était pas prévue et contrecarre les buts politiques.
    Poutine s’attendait peut-être à une cacophonie de poules qui caquètent, il a réussi le tour de force d’unifier l’Europe des 27 et de la faire retomber dans le réel en quelques jours, là où elle se cherchait depuis plusieurs décennies sur le volet défense européenne.

    – Des clivages apparaissent en interne en Russie en raison de ces errements.
    Poutine va devoir dorénavant surveiller non seulement son armée en Ukraine mais aussi sa cour intérieure à Moscou.
    Ne pas oublier également que la Russie compte 10 millions de personnes d’origine ukrainienne vivant et travaillant sur son sol. Pas une 5eme colonne, mais un foyer potentiel de plus à surveiller.

    • précision dit :

      Pour la guerre cyber, ce n’est pas parce-que les médias n’en parlent pas qu’elle n’a pas eu lieu au moins dans une certaine mesure. Les médias viennent de sortir que les russes avaient dès le début de la guerre hackées des satellites américains
      https://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/6000-eoliennes-allemandes-touchees-par-une-cyberattaque-russe-20220302

      Dès les débuts du conflit on a parlé d’envoyer des équipes cyber en Ukraine, ce qui montre qu’il se passait des choses sans doute un peu plus sérieuses que le defacing du kievpost et de quelques administrations.

      Par ailleurs, un certain nombre de vos affirmations ressemblent à de la propagande médiatique, ce sont des hypothèses impossible à évaluer et quantifier sérieusement:

      – les histoires d’une majorité de soldats croyant être en exercice, toujours possible, mais assez improbable à grande échelle, en plus c’est vraiment prendre les troufions pour des abrutis. Les médias racontaientla même histoire lors de l’invasion du Donbass il y a 8 ans. Au moins au Donbass cela aurait pu être une consigne pour éviter d’engager la responsabilité russe dans l’aggression contre l’Ukraine, mais maintenant que c’est une guerre ouverte…

      – les clivages en Russie, surjoués par les médias, qui depuis 20 ans surexposent la moindre opposition à Poutine. Ce n’est pas impossible à plus ou moins court terme, une guerre, surtout peu justifiée, pouvant contribuer à rendre un gouvernement impopulaire. C’est très certainement un des objectifs principaux des sanctions. Mais de là à ce que cela ait déjà de l’effet… C’est le genre de calcul qu’on prêtait aux russes lors du déclenchement de leur offensive (convaincre les ukrainiens de renverser le régime). L’occident a une meilleure expérience en matière de soft power, et peut s’appuyer sur le soutien souvent à contrecœur des russes pour leur gouvernement, surtout dans les élites libérales. Mais beaucoup de guerres dans l’histoire (russe ou non) ont au contraire renforcé l’unité de leur nation autour d’un leader autoritaire et charismatique. Au moins dans un premier temps. Il faut se méfier des vœux pieux et ne pas vendre trop tôt la peau de l’ours.

      – l’absence de prise en compte de guérilla urbaine, alors que les médias occidentaux en font leur gorge chaude depuis des mois. Peut être les russes ont-ils sous-estimé leur impopularité, mais c’est impossible à évaluer de manière fiable, à part pour les SR, et encore.

      A l’inverse, du côté des bruits et des rumeurs, il y a des points sur lesquels nos médias se font bien discrets à propos de l’Ukraine :
      – en période de mobilisation, les ukrainiens ont-ils le choix ou sont-ils forcés de prendre les armes ? Nos médias s’intéressent au status des appelés côté russe, il serait intéressant de savoir ce qu’il en est côté ukrainien, plutôt que de parler de quelques « volontaires » étrangers ou de la motivation de la population à se battre sans donner d’éléments quantitatifs.
      – dans le cas où un civil lance un cocktail molotov, cela en fait-il un combattant ? Dans le droit de la guerre (si on peut parler d’un tel droit) quelle protection est offerte à un batiment à partir duquel sont menées des actions contre l’adversaire ?

      Dans un conflit qui risque de devenir très laid (non qu’il le soit déjà pour les ukrainiens, civils et militaires, comme dans une moindre mesure les russes, militaires surtout) si la paix ne revient pas, je regrette que nos médias fassent plus un effort de propagande que d’information.

      • Fred dit :

        @ précision

        Déjà signalé ceci plus haut, mais je renouvelle ces infos qui rentrent quelque peu en contradiction avec ton affirmation : « les clivages en Russie, surjoués par les médias (…) une guerre, surtout peu justifiée, pouvant contribuer à rendre un gouvernement impopulaire. (…) Mais de là à ce que cela ait déjà de l’effet… »

        « L’oligarque Oleg Deripaska a réclamé lundi la fin du « capitalisme d’Etat » en Russie face à la crise provoquée par les sanctions occidentales, à la suite de l’invasion russe de l’Ukraine. (…)
        Un autre milliardaire russe, Oleg Tinkov, fondateur de la banque Tinkoff, a également critiqué l’invasion de l’Ukraine dans un message publié lundi.
        « Aujourd’hui, en Ukraine, des innocents meurent chaque jour, c’est impensable et inacceptable! », a-t-il affirmé sur Instagram, appelant à « dépenser de l’argent pour soigner les gens, pour la recherche afin de vaincre le cancer, et non pour la guerre ». (…)
        L’un des hommes les plus riches de Russie, l’oligarque Roman Abramovitch, a lui « été contacté par l’Ukraine pour aider à trouver une solution et s’évertue à aider depuis », a indiqué à l’AFP sa porte-parole Rola Brentlin.
        Dimanche, c’est le milliardaire russe Mikhaïl Fridman qui a dénoncé la guerre en Ukraine dans une lettre aux employés de son fonds LetterOne.
        « Je suis convaincu que la guerre ne peut jamais être la réponse. Cette crise va coûter des vies et ravager deux nations soeurs depuis des centaines d’années », a-t-il écrit, se disant désireux que s’achève cette « effusion de sang ». (…) [AFP 28 février 2022]

        Le numéro deux du secteur pétrolier russe Loukoïl a appelé jeudi à « arrêter rapidement » la guerre en Ukraine, devenant la première société nationale d’envergure à s’opposer à l’invasion du pays par Moscou.
        « Nous prônons un arrêt rapide du conflit armé et soutenons sans réserve son règlement via un processus de négociation et des moyens diplomatiques », a indiqué le conseil d’administration de Loukoïl dans un communiqué. (…) [AFP 3 mars 2022]

        • précision dit :

          Je ne nie absolument pas l’importance de l’opposition, ses chances de parvenir au pouvoir un jour, ou le courage de certains de ses membres. Mais on ne trouve les médias occidentaux ne donnent depuis près de 20 ans la parole qu’aux opposants, en dehors du gouvernement russe. Il me semble donc exact d’affirmer que leur place dans les médias occidentaux est surreprésentée par rapport à leur audience ou leur poids en Russie jusqu’à présent.

          Les milliardaires que vous citez ont tous des liens étroits avec l’occident (même si certains sont aussi mentionnés comme proches du pouvoir), comme la plupart des membres de l’élite financière. Pour leurs entreprises, leurs biens et même leur résidence ils peuvent avoir intérêt à prendre ce genre de position qui d’ailleurs sont très certainement en ligne avec leurs convictions ; qui veut la guerre? Même le gouvernement russe a pu tenir des propos similaires. Reste à voir quels efforts ils feront pour la paix. Les effets sont pour le moment peu visibles. Cela ne contredit donc pas tellement mon affirmation.

      • Fred dit :

        @ précision

        Par ailleurs, les acteurs des « clivages en Russie, surjoués par les médias, qui depuis 20 ans surexposent la moindre opposition à Poutine. », ont été quelque peu victimes d’exils forcés, d’emprisonnements et d’assassinats, y compris des oligarques Ce qui dénote bien la peur panique qu’ils inspiraient et inspirent à Poutine.

  38. Dolgan dit :

    Une hypothèse c’est la météo. Sauf que c’est eux qui on choisi la date de déclenchement.

    C’est vraiment un mystère. L aviation russe avait déjà eu du mal en Géorgie. Mais ils sont censés avoir ferraillé les avions obsolètes responsables et avoir réformé en tenant compte de ce retex.

    Une peur de désobéissance ? A ce point ça semble improbable.

    Reste l hypothèse bancale que l aviation russe ne peut pas se permettre un tel engagement logistiquement parlant. Manque de pilotes, munitions ou essence (enfin pas assez pour les gaspiller). Mais c’est peu crédible dans cette proportion.

    • précision dit :

      Pour la logistique, concernant les camions, j’avais vu passer sur ce site un lien assez intéressant (j’ai plus le lien) expliquant que les russes avaient une logistique déplorable par rapport aux occidentaux dès qu’ils étaient hors de leur réseau ferré national.
      Pour les munitions de précision j’ai vu passer des tas de messages affirmant que les russes n’en avaient traditionnellement pas beaucoup (cela coûte cher même pour eux, or leur budget de la défense est inférieur à celui même des armées européennes, qui déjà n’ont pas une grande abondance de munitions).

      L’hypothèse que vous ne mentionnez pas et que les américains comme européens répètent pourtant à l’envi, c’est qu’il reste à l’Ukraine des capacités anti-aériennes assez importantes. Et dans ces conditions les russes n’ont probablement pas envie de voir massacrer leurs appareils.

      Les russes ont a priori une maîtrise du ciel suffisante pour se permettre des convois de plusieurs kilomètres dans le Nord, mais cela ne veut pas dire qu’ils peuvent risquer leurs propres appareils pour autant face à la défense antiaérienne. Et beaucoup d’éléments témoignent que les russes cherchent à provoquer des réactions de cette défense pour l’éliminer : commentaires de responsables ukrainiens, utilisation de drones pour leurrer la défense, etc.
      Il semblerait que les ukrainiens recoivent suffisamment d’informations pour ne pas avoir à risquer leurs radars inutilement et ainsi conserver leurs moyens.

  39. Plusdepognon dit :

    Les limites de l’armée russe exposées au grand jour devrait rassurer les états-majors :
    https://blablachars.blogspot.com/2022/02/les-btg-russes-des-formations-aux.html

    Mais bon, si on peut gratter des lignes budgétaires avec des gens qui n’y entendent que tchi…

    Comment dit-on en russe : « ceux qui m’aiment prendrons le train » ?
    https://theatrum-belli.com/bataille-de-kiev-le-siege-est-pour-bientot-larmee-russe-suivez-les-trains/

  40. HerNameIsKoko dit :

    Les premiers soldats russes envoyés étaient juste de la chair à canon donc ! J’ai de la peine pour eux.
    Rip a tout ceux morts dans ce conflit.

    • Thaurac dit :

      Et les premiers civiles ukrainiens tués, c’était quoi?

      • Montagne dit :

        Et ceux du Donbas pendant 8 ans

      • précision dit :

        Je me garderais de comprendre le message auquel vous répondez comme un mépris pour les civils ukrainien, j’y lis plutôt une critique de l’invasion.

        Votre réponse est bizarre.
        Les civils n’étaient pas utilisés comme de la chair à canon par les ukrainiens, même si l’appel à l’insurrection revient à augmenter drastiquement la violence du conflit et le prolonger. Je ne saurais dire ce qu’ils en espèrent de positif (peut-être de meilleures conditions de paix, voire un abandon total de la guerre par l’aggresseur russe, en particulier si le gouvernement russe tombait ou cédait), mais ce choix est compréhensible dans un pays envahi.

        Vous ne pouvez pas non plus vouloir dire que les russes les ont pris comme chair à cannon , car ce serait prendre l’expression à contresens. Et quand aux victimes collatérales, les russes ont indéniablement fait un relatif effort pour les limiter par rapport à ce qu’ils ont pu faire ailleurs. On peut juger cet effort insuffisant, mais on pouvait difficilement s’attendre à beaucoup plus lors d’une guerre, c’est presque surprenant vu la réputation de l’armée envahissante. Les guerres de l’OTAN, dans des conditions bien plus avantageuses, n’ont pas non plus été très propres. Et je crois que nous ne qualifions pas «résistants» ceux qui s’opposaient à l’OTAN, sans doute parce-que leur gouvernement n’était pas démocratique.

        Si votre remarque porte sur le RIP, notre civilisation nous enseigne de respecter tous les morts. Tous. Et d’ailleurs pas que les morts, les vivants aussi, même les adversaires, sans se laisser emporter par la haine et la rancune, ce qui est plus facile bien sûr lorsque l’on ne vit pas au cœur du conflit.

        • Fred dit :

          @ précision

          La guerre des partisans en URSS a permis le rétablissement de son armée balayé dans un premier temps par les nazis, en portant de rudes coups sur les arrières de la Wehrmacht, la ralentissant et en affectant son approvisionnement.

          Armer la population ukrainienne, c’est aussi une assurance supplémentaire qu’un gouvernement imposé par la Russie sera intenable.

          Les débats sur la légalité de l’armement des civils (telles les questions que tu pose un peu plus haut), ce sont des discours pour les dimanches et les jours de fête en temps de paix. Les Résistants français et ceux qui les armaient ne se sont pas posé ces questions oiseuses.

          • précision dit :

            Je m’étais aussi fait le rapprochement avec les résistants français qui pour diverses raisons résistaient à l’envahisseur, et pour certaines similaires aux ukrainiens (à commencer par le simple fait que la France était occupée par des soldats qui n’y avaient pas été invités).
            Mais la comparaisons a ses limites :

            – ces résistants étaient considérés par l’occupant comme des terroristes, et la réponse était assez violente.
            – ces résistants se battaient dans le cas d’une guerre continue entre l’Axe et les Alliés. Donc avaient l’espoir de contribuer à la défaite militaire adverse et ne pouvaient pas facilement le faire autrement que dans la résistance à moins de rejoindre les FFL.
            – c’était il y a 70 ans. Lorsque les forces occidentales sont intervenues dans différents pays et que des civils prenaient en embuscade leurs soldats, je ne crois pas que nous utilisions le terme de résistants. Et je crois que dans certains cas la riposte était assez brutale.
            – faire participer les civils au combat ça participe d’une vision de guerre totale dont je me demande si elle n’est pas suicidaire. En l’absence de perspective claire de victoire, l’intérêt de la population n’est-elle pas un traité de paix ? Dans l’histoire de France il me semble que durant les guerres de 1870 et 1914-18 les combats ont été essentiellement laissés aux militaires. Et que le baroud d’honneur de la commune n’a rien apporté que des souffrances supplémentaires. Se battre jusqu’au dernier homme est parfois glorieux mais je me demande si épargner la vie des hommes ne serait pas préférable.

          • précision dit :

            PS quand j’évoque les combats des forces occidentales en prise aux embuscades par un adversaire se fondant dans la population civile, je parle bien sûr des guerres les plus récentes.

            Ne voyez pas non plus dans mon message une incitation à ce que vous pourriez prendre pour de la lâcheté, mais une question que j’estime légitime sur la conduite à tenir face à l’absurdité de la guerre et au meilleur moyen d’y mettre fin. A vrai dire je me pose la même question sur la légitimité morale (la légale ne faisant pas de doute) de la conscription. Bien entendu il est plus facile de se poser cette question lorsque l’on en a le choix dans un pays qui n’est pas envahi.

    • Bangkapi dit :

      Mais de quel conflit parlez vous ?
      Il s’agit d’une opération spéciale ( de police ).
      Dont les russes ( le peuple ) n’a pas à avoir connaissance, et c’est d’ailleurs pour cela que tous les médias qui ne respectent pas la ligne poutinienne sont fermés.
      Pas les médias étrangers, non russes !

      Ha mais c’est vrai certains ici vous nous dire que RT et Sputnik sont bloqués.
      Ben c’est bien la moindre des choses .

      • OURGOUT51 dit :

        « Il s’agit d’une opération spéciale ( de police ).
        Dont les russes ( le peuple ) n’a pas à avoir connaissance, et c’est d’ailleurs pour cela que tous les médias qui ne respectent pas la ligne poutinienne sont fermés. »

        Je crois que vous faites erreur. Tous les sites russes et les chaines de TV font leurs titres sur cette opération spéciale. Je vous en donne quelques exemples:

        1. Les Izvestiya de ce jour: « Восьмой день спецоперации в Донбассе. Текстовая трансляция » L’article aborde les opérations militaires (498 soldats russes tués) les pourparlers à Gomel, l’entretien POutine/Macron de la journée…

        2. Argumenti i fakti: « Военная спецоперация. Главное. » L’article aborde Marioupole, Soumi, Kharkov….

        3. Коммерсант 3 Что происходит после ввода войск России на Украину. День восьмой Que se passe t il en Ukraine après l’entrée des forces russes?Jour 8

        Sur les chaines de TV idem: exemple la chaine nationale NTV diffusent quatre JT quotidiens: 08h, 10h, 13h 16h et une édition du soir à 19h: toutes traitent en priorité la guerre dans le Donbass ukrainien. Visiblement, vous connaissez très mal la Russie!

        Bonne soirée

        • Fred dit :

          @ OURGOUT51

          Plusieurs médias russes qui ne respectaient pas l’obligation de retransmettre uniquement les communiqué russes et les éléments de langage imposés (comme le fameux « opération spéciale » = interdiction formelle de parler de « guerre »*) ont été interdit de diffusion.

          Visiblement, tu connais très bien la Russie :o)
          Bonne soirée

          .
          * est sur ce point ton texte est un modèle de mauvaise foi : admirons dans quel contexte tu parles d’ « opération spéciale » et dans quel contexte tu parles de « guerre » un peu plus loin.

      • précision dit :

        Dans un état en guerre, la vérité est la première victime.
        Si nous considérons la Russie en guerre et comme non-démocratique il ne faut pas s’étonner qu’ils contrôlent leur médias. Mais nous, nous ne sommes pas en guerre, et nous sommes une démocratie. Etouffer la voix de l’adversaire ne sert à mon avis ni la démocratie, ni la paix.

        Pour votre information, l’élément de langage que l’on trouvait généralement sur rt, c’était « intervention militaire », pas de «police». C’est assurément hypocrite, un exemple de novlangue. Propagande à usage interne et peut-être accessoirement externe, je suppose. Mais il faut aussi avouer que la manière dont l’OTAN qualifiait certaines de ses opérations a aussi été hypocrite, la guerre menée par l’OTAN en Lybie était qualifiée «Intervention militaire» !!!!
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Intervention_militaire_de_2011_en_Libye
        avec l’OTAN qui a nommé l’opération Unified Protector…

      • précision dit :

        Le contre-exemple de Novaya Gazeta montre tout le contraire de ce que vous affirmez.
        – ils ont mis entre guillemets le terme «intervention militaire»
        – et ils ont écrit quelques déclarations fracassantes comme : «No to war», «We Condemn Putin’s War», et «Russia bombs Ukraine».

        https://novayagazeta.ru/articles/2022/03/01/russia-explained

        Pour le moment ce journal m’a toujours l’air accessible en Russie.
        En fait, le courage l’originalité, et la liberté de tonde ce journal est presque enviable face à la compréhensible mais inquiétante uniformité des partis pris de la presse française sur le sujet. Un certain nombre de journalistes russes de ce magazine, connu pour son opposition au pouvoir, ont d’ailleurs payé de leur vie cette liberté qu’ils prenaient par rapport au pouvoir. Ce qui incidemment fait qu’il a d’ailleurs parfois tendance à être surexposé dans la presse occidentale toujours prompte à se faire écho de la moindre opposition à Poutine. Mais cela n’ôte rien au mérite d’un tel journal. C’est sans doute un ovni dans la scène médiatique russe, mais affirmer que tous les médias y respectent la ligne poutinienne c’est manquer de respect. Les préjugés ont la vie dure…

      • précision dit :

        Un autre exemple montrant que la presse russe est plus ouverte que ce que l’on en dit en général : TASS publie aujourd’hui une interview avec V.Nuland
        https://tass.com/politics/1416831

        Certes, les questions sont choisies par le journaliste russe. Mais on y lit les réponses de V.Nuland telles quelles. Et elle utilise le mot «guerre» , bien entendu.

        • précision dit :

          Je dois quand même nuancer un peu. TASS en langue anglaise seulement, j’ai l’impression. Mais mieux que rien.

  41. albert dit :

    Le fait est que la météo sur l’Ukraine est très mauvaise, le plafond est bas, il neige en de nombreux endroits. docn pas éotnnant que l’aviation intervienne peu, ce qui doit clairement gener l’avancer des troupes russes qui devaient beaucoup se reposer sur le support aérien.
    A noter que les russes ont peu de munitions de précisions (guidages lasers et GPS), donc les frappes doivent se faire à vue, et donc par temps dégagés

    • Dolgan dit :

      Scoop , les russes ont l initiative et donc le choix de la météo.

    • Thaurac dit :

      Bas et à porté des manpads!
      Ce soir j’ai vu sur un reportage deux avions passer très bas et larguer 2 bombes puis lâcher (très peu) de shats, c’est un jeu dangereux avec les nouveaux stingers..

  42. Edgar dit :

    L’armée ukrainienne ne dispose pas que de Stinger, elle possède une gamme étendue d’engins de ce genre : Igla-2, Igla-1, Strela-3, Strela-2, (Stinger). (Les armes ATK légères et les ATGW sont dès 2mn30 : SPG-9, Skif, Stugna, Metis, Konkurs, Fagot, Malyutka, Javelin, (NLAW).) https://www.youtube.com/watch?v=wAw1tUeM6eE&t=28s

    • Tulio dit :

      Euh, les Stingers et le reste, il faut savoir s’en servir, c’est pas donné à tout le monde ! Les Ricains en ont fait intelligemment distribuer jusqu’aux miliciens, on en retrouvera donc bientôt en Syrie ou au Sahel. La leçon de l’ex-Yougoslavie n’a pas suffit : l’Occident va être inondé par les armes.

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Euh, les Stingers et le reste, il faut savoir s’en servir, c’est pas donné à tout le monde ! » Vous prenez les gens pour des cons? Vous croyez qu’il faut avoir fait 5 ans en école militaire pour savoir se servir d’un sol air portable?
        « on en retrouvera donc bientôt en Syrie ou au Sahel. La leçon de l’ex-Yougoslavie n’a pas suffit : l’Occident va être inondé par les armes. » En attendant les attentats islamiste s en France (et ailleurs) ont été perpétré avec des……………………..kalashs! De quelle nationalité est cette arme? Et même si elle a été aussi fabriquée dans d’autres pays qui a vendu………… la licence?

      • Thaurac dit :

        Si un berger afghan peut s’en servir, faut pas pousser…

      • Tulio dit :

        Sans faire 5 ans d’école militaire, il faut bien un minimum de formation pour se servir d’un sol-air portable (le recul, déjà) et là, on distribue, d’après ce qu’on a pu voir, des armes à presque tout le monde ! Et un berger afghan peut essayer de s’en servir, toucher l’objectif, c’est autre chose.

      • Fred dit :

        @ Tulio

        Euh (comme tu dis), combien d’avions civils abattu par un Stinger en Occident ou même ailleurs ?

        • précision dit :

          Pour ce qui est d’en occident, il n’y a pas eu beaucoup d’attaques d’avions civils par Manpads (2 italies, 1 bosnie) et encore moins par stinger. Par contre sur l’ensemble de la planète, sans doute plus qu’on ne le pense généralement. Et si on inclut les manpads de toute origine, depuis que les manpads existe, on arrive à 60 appareils toutes régions confondues, pour un total de 1000 morts civils. On ne connaît pas toujours le missile utilisé mais certains de ces tirs ont bien été faits par des Stinger (et d’autres par des manpads d’origine russe).

          https://www.rand.org/pubs/research_reports/RR4304.html

  43. Dodo dit :

    Certains découvrent aujourd’hui ce que d’autres répètent depuis des années et qui ont été pris pour des russophobes pour l’avoir dit
    Oui les russes sont bons pour se vendre dans les médias, dans les défilés, dans les discours.
    Mais l’armée russe n’est pas ce qu’elle prétend et pense être, elle gagnera la guerre en Ukraine, par l’usure, mais à quel prix.
    Je ne parle même pas de l’occupation qui suivra, que de complications…y compris économiques

    • Alexei Zaysen dit :

      Pourriez vous citer des liens où les russes vantent comme vous le dites les mérites ou la supériorité de leur armée? Je serais curieux de voir ca… Habituellement, ce genre de discours provient essentiellement de l’OTAN ou de consultant de défense US qui agitent la « menace russe » pour justifier toujours plus de budget, et de mesures de « containment » auto-alimentant la machine. La russie rappele parfois l’existence de sa force de dissuasion, qui est réelle et maintenue à un bon niveau opérationnel, mais concernant ses forces armées traditionnelles il n’y a pas d’habitude de parader, la communication et la publicité ne sont d’une manière générale pas dans la tradition russe, contrairement aux occidentaux.

      • midas le voltigeur dit :

        Impressionnant déni de réalité ,ntous ici nous commentons quotidiennement la propagande putinienne qui vante sont armée de la mort.

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Pourriez vous citer des liens où les russes vantent comme vous le dites les mérites ou la supériorité de leur armée? » Leurs « super missiles hyper véloce, leur rhétorique expliquant qu’ils peuvent écraser l’Occident………..
        Question: Vous sortez d’hibernation ? Les hivers russe sont réputés froids mais là……..

  44. Shimou Fékaka dit :

    Dans une guerre, la première victime c’est d’abord la vérité.
    Surtout actuellement alors que la France officielle est intégralement et très activement militante OTAN, prenant fait et cause à 1000% pour toutes les déclarations et toutes les théories de l’OTAN, sans aucune tolérance pour une parole différente, qui est accusée immédiatement de trahison, de collaboration, de collusion avec les monstres et surtout avec le plus grand d’entre eux : Vladimir Poutine.
    Nous sommes dans la communication OTAN de temps de guerre, les médias alternatifs sont interdits ou censurés, autant dire que nous sommes sur le mode « Corée-du-Nord » de temps de guerre, c’est dire si il est possible de savoir ce qui se passe réellement, pour l’aviation Russe comme pour le reste…
    C’est là le problème numéro un : nous subissons un déluge d’images invérifiables, de déclarations invérifiables, d’affirmations invérifiables , toutes tamponnées « OTAN »… nous sommes sous le régime de la propagande et non pas sous le régime des faits. La France a perdu la Raison, et c’est une très grave défaite.

    Il n’y a plus que par certains réseaux sociaux que certains faits finissent par apparaître, et que certaines vérités et opinions ont le droit d’être exprimées..
    La « vérité officielle », validée par la censure OTAN , c’est à la fois les multiples déroutes des Russes, leurs multiples failles et impréparations, et d’un autre côté les brillantes victoires des ukrainiens qui anéantissent ceci, écrasent cela, et reconquierent l’ensemble… pertes gigantesques du côté Russe évidemment..

    il est strictement impossible d’avoir une vue neutre, impartiale, informative sur ce qui se passe. On est donc obligé de faire des comparaisons et des retours historiques : lorsque Belgrade était bombardée, et lorsque le Dombass était bombardé depuis 10 ans, avec ses milliers de morts à la clé : où étaient les médias français ? Combien d’émissions spéciales, de reporters sur place, de conférences présidentielles et ministérielles à toute heure du jour… combien de commentateurs patentés et larmoyants à venir s’étrangler d’indignation sur les plateaux TV ?
    Actuellement, qui a pu seulement entendre les raisons Russes de cette intervention ? Quels sont les médias français qui se sont donnés la peine de les lire, de les expliquer, de les replacer dans le contexte ?

    Elles sont très simples, très courtes, très faciles à comprendre et en même temps très justifiées,ces raisons, si on connaît l’histoire de l’Europe depuis 1990, en passant par la guerre du Kosovo et la guérilla d’Ukraine dans le Dombass.
    Aussi longtemps que la vérité n’est pas accessible ou interdite dans notre pays, autant éteindre sa télé, sa radio, et la plupart d’Internet.
    Une certitude pourtant: enrôlée de gré ou de force à 1000 % dans l’OTAN et dans l’union européenne, la France n’a strictement plus aucune indépendance sur quelque plan que ce soit, et elle va devoir assumer ensuite les conséquences redoutables des obligations effarantes qui sont imposées à la fois par l’OTAN et par l’union européenne actuellement, que ce soit au niveau des embargos, du racisme systématique contre le peuple Russe, et du conditionnement des masses ouest européennes.

    Le véritable drame, à mon avis, il est là, car il est porteur obligatoirement d’un affrontement bien plus grave ensuite, lorsque la Russie décidera de régler ses comptes une fois pour toutes avec un Occident devenu finalement et volontairement, sous pression américaine, complètement taré !

    • Dolgan dit :

      Merci youri pour ces revelitudes pleines de vérité et d indépendance politique.

    • HigginsTonDaron dit :

      Avec la censure des médias poutiniens dégénérés, attendons nous à voir fleurir des trolls bien poilus comme ce shimou fekaka (lol cet avatar)

      • Castel dit :

        Comme je lui avait déjà dit, son avatar annonce la couleur :
        Il est aussi chiant que puant à lire…..
        Je ne suis pas sûr que ses maitres du Kremlin soient satisfaits de ce genre de troll, qui parait plutôt contre productif qu’autre chose !!!

    • Lame dit :

      Shimou Fékaka, il n’y a pas de service de censure de l’OTAN qui dit aux médias français ce qu’ils peuvent déclarer ou non. C’est le régime médiatique russe que vous décrivez et non français. On notera que les médias français n’ont pas censuré les propos pro-Putine de Trump ou de Zémour.
      L’allocution dans laquelle Putine a exposé ses prétextes a été retransmise par les médias français: Soutenir les séparatistes du Donbass et dénazifier l’Ukraine. Plusieurs personnalités proches du Kremlin ont été invitée par France 24 et LCI aux débats dédiés à cette crise.
      En outre, on peut difficilement reprocher au Président Macron d’être un partisan inconditionnel de l’OTAN comme le Président Sarkozy: il a tenté de promouvoir à plusieurs reprises la constitution d’une défense européenne autonome et s’est fait rembarré à chaque fois.
      Ce n’est pas parce que vous avez une dent contre la France qu’il faut parer la Russie de toutes les vertus et justifier chacune de ses actions. La Russie de Putine s’ingère dans les affaires de l’Europe et lui pourrit la vie depuis plus de dix ans.

      • Shimou Fékaka dit :

        @Lame : votre réponse est éclairante : il n’y a pas de service de censure à l’OTAN mais il y a un service récemment créé ( ce site en avait parlé) dédié spécifiquement à la pratique dont il convient de diffuser les théories et les informations de l’OTAN dans les médias européens: nous y sommes en plein.
        Les raisons données par le président Poutine ont été retranscrites si furtivement en France que la plus importante d’entre elles vous a échappée : l’élargissement sans fin de l’OTAN depuis 1990,14 pays annexés par l’OTAN… un détail.. et 10 ans de massacres au Dombass par des milices néonazies dont la célèbre  » Azov » qui a repris le sigle arboré par la Division nazie « Das Reich », celle qui avait massacré à Oradour sur Glane et Tulle … ..
        vous rappelez aussi à juste titre que les tentatives d’indépendance française ont été vouées à l’échec: cela confirme bien ce que je dis, c’est-à-dire que nous sommes enfermés à triple tour dans l’OTAN, dans l’union européenne et dans notre dépendance aux États-Unis… je n’ai aucune dent contre la France mais contre ses dirigeants actuels, et je ne pare jamais la Russie de toute la vertu: vous voyez comme il est systématique de déformer les paroles des gens qui ne partagent pas la doxa ! Belle démonstration, merci

        • Pravda dit :

          Le dirigeant de Wagner, ami de Poutine, qui se fait tatouer des sigles SS et se promène en uniforme nazi ? Non ?
          Votre propagande; sur les manoeuvres, l’hystérique Biden (le seul vieillard hystérique c’est bien vous d’ailleurs), les messages quotidiens disants que les américains mentaient sur la prévision d’invasion…
          Les russes qui disent :l’Ukraine c’est la Russie, et qui vont donc se retrouver avec une frontière supplémentaire face à une Otan qui va réarmer, logique ?
          Vous, le génocidaire, qui appelez à l’épuration ! C’est pas digne des nazis ?
          Vous êtes puant, comme vos pseudos.

        • Thom dit :

          L’élargissement de l’OTAN est du à des pays qui ont VOULU y entrer. Ils demandent l’adhésion, elle est accepté ou pas puis des troupes de l’OTAN peuvent éventuellement s’y rendre si ce pays en fait la demande.
          Une annexion c’est quand on envoi des troupes avant l’adhésion (vous savez comme Poutine a fait en Crimée.)

    • Alpha dit :

      C’est bien papy, c’est bien. Heureusement que ce site vous est ouvert pour faire montre à tous de votre objectivité, de votre connaissance essentielle en géopolitique sans laquelle nous resterions forcément ignares. Bref, libérez nous de la propagande ! Merci Glaviot, merci !
      Sinon ? Ben Shimou Fékaka a encore fait « prout » !…

    • Pravda dit :

      En Corée du Nord, les gens comme vous finissent hachés au canon antiaérien.
      Dites nous laquelle de vos vérités nous devrions entendre, celle où vous nous parliez de manoeuvres légitimes et sans arrière pensée à la frontière ?

      • Shimou Fékaka dit :

        @ Alpha, Pravda, : vous faites encore une démonstration brillante de votre incapacité à argumenter, à réfléchir, à analyser et même à vous informer ! Pravda qui parle de canons antiaériens en Corée du Nord, preuve qu’il avale sans broncher toute la soupe qu’on lui met devant les yeux. Si demain le service de propagande sud-coréen annonce qu’en Corée du Nord, les gens sont obligés de marcher avec un slip sur la tête, Pravda va le répéter sans broncher… je changez donc rien, vous êtes parfait, et vous représentez parfaitement un certain Occident sourd, aveugle, muet, autiste, inculte et prétentieux. Cerise sur le gâteau vulgaire.

        • Pravda dit :

          Côté propagande, repondez donc à la question posée; les russes sont rentrés dans leurs casernes ? Biden avait tort ?
          (En parlant de slip, pensez à en changer, ça commence à sentir)

    • mich dit :

      Décidément le racisme vous tient à cœur ,comme l’ autre fois !

    • lgbtqi+ dit :

      Vous avez une chance inouïe qu’un tel espace vous soit offert pour votre constante mais très malhabile propagande.

    • précision dit :

      Je suis d’accord avec vous sur un point. On assiste à un déchaînement médiatique très partisan et très peu propice au dialogue et à un règlement pacifique de la population. Les médias privilégient le soutien d’une cause à une présentation la plus objective possible de l’information, ce qui fait que le gouvernement russe parle d’hystérie. Mais d’un autre côté le déclenchement par la Russie d’une guerre ouverte ne peut pas ne pas choquer. Et dans un occident pacifiste qui n’a jamais connu la guerre qu’à ses frontières (si on compte les balkans comme tels) depuis plusieurs générations, ce conflit est une catastrophe, dont la Russie est a minima un des responsables majeurs.

      Quand à votre question sur les médias à Belgrade, je vous répondrai avec un peu d’humour que rien n’a changé: BHL était reporter en Bosnie pour demander que l’OTAN intervienne, il est désormais aux commandes de journaux qui font des demandes similaires. Au Donbass, les torts étaient partagés, mais le conflit militaire y a été initié par les russes. Les médias occidentaux ont été sans doute partisans, mais les médias russes sans aucun doute partisans.

      Qu’il y ait des informations fausses, oui. Biaisées, oui. Comme dans toute guerre. Néanmoins il faut rendre à César ce qui est à César. Je doute que l’OTAN joue un grand rôle dans la campagne médiatique actuellement, et ne suis même pas certain qu’elle coordine les éléments de langage utilisés par les médias. La pression américaine est sans doute un facteur secondaire dans ce conflit (même si on peut estimer qu’il est pour beaucoup dans ce qui y a conduit) : je ne peux pas le prouver mais de ce que je vois, les européens agissent actuellement probablement d’abord en fonction de leurs valeurs et de leurs opinions publiques, qui sont à leur tour largement formées par les valeurs des journalistes.

      Une grande différence avec les conflits précédents est que ce conflit est extrêmement médiatisé, avec de très nombreuses vidéos géolocalisées. Il y a quelques détournements, des avions russes présentés comme ukrainiens et vice versa, des rumeurs incorrectes concernant l’issue de tel ou tel combat. Des non-événements montés en épingle, des interprétations douteuses ou des intentions prêtées à l’adversaire.
      Mais dans l’ensemble l’image présentée par les journaux du conflit semble plutôt assez bien représenter la situation.

      Les raisons russes étaient très clairement exposées par les russes, et étaient accessibles à tous, y compris dans les médias occidentaux, même si elles étaient parfois présentées sous un jour partisan.
      Quand à l’indépendance de la France, elle a toujours été relative puisque l’on dépend forcément de ses partenaires commerciaux, surtout lorsque le budget est en constant déficit, et doit prendre en compte le point de vue de ses partenaires politiques. La France a toujours su garder une certaine marge de manœuvre diplomatique et n’est pas un fauteur de trouble dans la région.

  45. Edgar dit :

    On peut se demander aussi si l’aviation russe, outre les divers systèmes de DCA, n’éprouve pas des difficultés à identifier des cibles : les Ukrainiens, à ce qu’il me semble, ne se concentrent pas, ne constituent pas de points fortifiés à l’ancienne (bunkers, barbelés, réseaux de tranchées, …) (un exemple à étudier de près) et leurs équipements ressemblent énormément à ceux de l’armée russe, même vus du sol.

    • Dolgan dit :

      Vous oubliez le front de l est. Guerre de tranchées mode ww2. La non plus ils tapent pas.

      De même les aéroports militaires sont immobiles et facilement identifiables. Pourtant des images satellite commerciale sortent et montrent des bases quasi intactes. Des pistes intactes.

      Frappes sur 1000 sites le premier jour j achete. Mais 1000 sites détruits …

  46. vrai_chasseur dit :

    les indices remontent sur les pertes russes.
    Malgré le blackout total de l’état-major russe les langues se délient dans les familles alors que les cercueils commencent à revenir en Russie dans les villages natals des soldats morts.
    par ex. tous les escadrons blindés de reconnaissance de la 35eme brigade mécanisée de la garde russe ont été entièrement décimés à Chernihiv au nord de Kiev. Seuls 18 des 150 militaires ont survécu après à peine 2 heures de combat et ont été tous faits prisonniers par l’armée ukrainienne, dont l’officier en second commandant l’unité blindée, le Major (grade éq. à commandant) Leonid Shchetkin,
    Les soldats russes sont pour la plupart très jeunes, cf http://twitter.com/antiputler_news/status/1497585854155571202?s=21

    L’armée ukrainienne dispose apparemment de la liste nominative de la totalité des 120000 militaires russes qui interviennent en Ukraine, liste qu’elle a mise en ligne : http://www.pravda.com.ua/news/2022/03/1/7327081/ (plus de 6000 pages)

  47. Bouli dit :

    La question qu’on est le plus en droit de se poser pour le moment, c’est la présence d’unité fantômes :
    – où sont les matériels modernes qui seraient le plus utiles ? très peu d’exemplaires. Comme certains l’avaient déjà dit ici, les matériels modernes n’existent que pour les défilés. Ou alors ils sont juste aussi mauvais que les anciens et il ne faudrait surtout pas qu’on le voit.
    – où est l’aviation ? et si l’intervention en Syrie avait complètement fatigué l’aviation russe, pilotes et surtout avions. On sait que l’armée russe n’est pas très forte pour la maintenance. Le nombre d’avions qui ont volé là bas est important. Combien d’avions a réellement la Russie a sa disposition ?? là aussi, on est très surpris de voir que les arsenaux théoriquement pléthoriques n’existent pas, pas en état de voler en tout cas
    – où sont les hommes ? la corruption peut faire craindre que comme en Irak ou en Ukraine en 2014, de nombreuses unités n’existent que sur papier
    – où sont les munitions de précision ? le stocks de kalibr se vide en quelques jours malgré un usage parcimonieux, ne parlons même pas des munitions de précision
    – où sont les moyens modernes de communication ? pas étonnant qu’il n’y ait pas de coordination efficace quand on communique avec du matériel civil non crypté

    vraiment, je pense que Poutine s’est trop entouré de yes man et il n’a pas vu lui même (pas non plus ses services de renseignement) l’état de délabrement avancé de son armée (pourtant il y avait eu des avertissements)

    à croire aussi que l’armée russe ne s’est jamais vraiment cru en danger par l’otan (ironie !!) et la corruption n’a jamais inquiété personne puisque l’armée ne devait jamais servir (notamment grâce au nuke)

    en attendant, toute la logistique qui alimentait la Lybie ou la Syrie va devoir faire un énorme détour avec le détroit des dardanelles qui est fermé

    quelle humiliation pour Poutine. Même s’il finit par gagner, il aura perdu ce qui l’intéressait le plus, le prestige.

    • Lame dit :

      Bouli, il ne faut pas croire que Putine va s’en tenir à l’Ukraine. Il revendique la Finlande et les Pays Baltes de longue date et y installe des Pieds rouges pour en faire des « Sudètes » russes. Il est normal qu’il ne fasse pas tapi pour envahir l’Ukraine et qu’il garde de surprises en réserve pour la suite.
      Certes, il perdra du prestige en Russie car il n’a pas obtenu de victoire fulgurante mais les réactions hors monde occidental démontrent en revanche qu’il est un président « téflon ».
      La Chine, l’Inde, l’Union africaine ainsi une partie de l’Amérique latine, de l’Asie centrale continue de le soutenir en sous-marin. Ils se fichent bien qu’il conquiert le « Far West » européen. Même en Europe, il n’y a pas d’union sacrée contre Putine.

      • Thaurac dit :

        Il ne s’y risquera pas, d’ailleurs il ne nous parle plus que de nucléaire, il a vu son armée , il a compris…Maintenant je viens de le quitter dans son boudoir, il pleure..

      • précision dit :

        Vous vous faites un film. Votre affirmation concernant la Finlande est incorrecte, la Russie est de longue date satisfaite du statu quoi sur ce pays, cherchant uniquement à éviter son entrée dans l’OTAN. Pour les pays baltes c’est très douteux, même si la Russie contribue à y entretenir les tensions, tout comme les gouvernements de ces états d’ailleurs, la mauvaise volonté y est réciproque.

        L’Inde et l’UA ne le soutiennent pas à ma connaissance la Russie. Le premier cherche à maintenir de bonnes relations avec les deux parties (je préfère d’ailleurs cette attitude à celles de pays occidentaux qui ont souvent par le passé forcé des pays tiers à participer à leurs guerres). L’UA ces derniers temps ne semble se préoccuper que du racisme visant l’immigration d’étudiants africains si on se base sur les articles de presse populaires en ce moment.
        Même la Chine, qui a pourtant objectivement besoin de la Russie dans son conflit avec les USA, se garde bien de prendre position ouvertement, et semble plutôt agacée par les efforts de médias occidentaux pour la relier à ce conflit. Quand à savoir si elle soutient peut-être en sous-main, je n’en sais rien, et cela dépend sans doute de ce que vous considérez comme un soutien.

  48. Philippe dit :

    Souvenir d’Afghanistan elle appréhende peut-être le Stinger.

  49. Question dit :

    Où sont donc les fameux tanks russes Armata ?

    • jerome dit :

      en panne sur la place rouge !

    • Réponse dit :

      Comme nos Jaguar pour la Roumanie, ils attendent une époque moins dangereuse ou un défilé militaire pour se montrer.

    • Ion 5 dit :

      Ils sont combien, avant d’être où pour commencer?

      • précision dit :

        une vingtaine je crois. Vu les soucis logistiques que semblent rencontrer les russes, pas certain qu’ils aient intérêt à les déplacer. Je n’en sais rien, mais s’ils restent chez eux, personne ne devrait s’en plaindre.

  50. LEONARD dit :

    Au delà de l’absence d’avions, il faut aussi noter l’absence de drones de combat (petits ou grands), côté russe. L’aviation est peu présente, mais les hélicos sont aussi utilisés seulement par vagues pour des assauts héliportés et apparemment pas dans des missions de combat autonomes en appui sol.

    Sur le terrain, les russes progressent à l’Est et ont pris Balakleya, (Oblast de Kharkov), au Sud, à Marioupol, encerclée, il y a des combats de rue et des combats ont lieu à Raukhivka, dans la région d’Odessa, ou un héliportage est en cours. Gros combats également à Voznesenske.

    Autrement, plein de nouvelles photos d’engins russes détruits, mais j’ai quand même un problème: En dehors du Dombass, ou les séparatistes occupent les réseaux sociaux avec des photos d’engins ukrainiens détruits, il y a TRES peu de photos de destruction de matériel ukrainien. Or, ils avaient des chars, et du matériel et on ne le voit pas au combat. Certes, les russes se taisent et les ukrainiens claironnent à tout va (ils ont gagné la bataille de l’information), mais la disproportion des pertes matérielles affichées est étrange et pour tout dire anormale.

    Dans un post précédent, j’évoquais les manifestations civiles qui bloquaient des colonnes russes, en m’étonnant qu’il n’y ait pas de tirs. A Melitopol, les russes tirent. Les ukrainiens avancent quand même.
    https://twitter.com/olex_scherba/status/1499012773246038022
    Et ils bloquent les routes d’accès aux russes à Enerdogar (centrale nuc).
    https://twitter.com/KyleJGlen/status/1498959118689779715
    Cette fois, les russes ont tiré….
    https://twitter.com/olex_scherba/status/1499055462016339975

    Petit à petit, les conséquences économiques des sanctions politiques envers la Russie se précisent, à commencer par les multinationales. Il y a eu des rumeurs il y a dèjà 4 jours, mais Boeing vient de prendre une décision importante : Suspension de son activité en Russie : Plus de maintenance, plus d’assistance technique, plus de Boeing russes en vol…
    https://twitter.com/jonostrower/status/1498830760253399043
    Airbus reste muet, étant sur-exposé (du double), par rapport à Boeing dans sa chaine d’appro en titane auprès de la Russie :
    https://theaircurrent.com/tac-explains/ukraine-russia-conflict-derail-global-aerospace/
    Dans le même temps, Apple Pay et Google Pay ont été débranchés en Russie.Nokia bloque l’envoi d’équipements. Dans le même ordre d’idées, Aeroflot utilise SABRE pour ses réservations : S’il est lui aussi déconnecté, plus de vols.
    O.N.E, MSC, Maersk, Hapag Lloyd et CMA CGM arrêtent leurs expéditions vers les ports russes.
    https://twitter.com/LAinsidernow/status/1498732272500940800/photo/1
    Exxon, Siemens B.P «suspendent» leurs opérations en Russie.

    Les initiatives privées sont innombrables, mais j’aime bien celle-ci : 140 drones dans les valises :
    https://twitter.com/HenriLindroos/status/1498994534952361989

    Sinon, pour ce qui concerne la France:
    Pour ceux qui veulent plus spécifiquement suivre les aéronefs français en mission à l’Est :
    https://twitter.com/FrenchTrackers
    Je ne sais pas s’il y a un précédent : Le COMLE autorise les légionnaires ukrainiens à aller recueillir leur famille « dans les pays limitrophes »
    https://ainsi-va-le-monde.blogspot.com/2022/03/adresse-du-comle-aux-legionnaires.html
    Notre contribution envers la Pologne c’est 4 Rafales et 2 ravitailleurs en 2 plots de 3 heures par jour
    https://ac.nato.int/archive/2022/FRA_EVA
    Le Mali n’est plus la priorité des AN124, c’est la Roumanie, qui mobilise aussi des A400 et C130J. Autant dire que l’AAE n’a pas chômé et ne chôme pas.
    https://twitter.com/EtatMajorFR/status/1499017466038652934

    • Edgar dit :

      Pour le faible nombre d’engins ukrainiens détruits et photographiés, il faudrait que les civils ukrainiens qui prennent toutes ces photos estiment que les montrer à l’étranger apporte un avantage à leur pays. Ce qui ne doit pas être le cas. Les soldats russes, à titre personnel, pourraient les filmer… s’ils on leur avait laissé leurs smartphones. Reste les service officiels russes, qui ne doivent pas être plus efficaces sur ce point que sur les autres… Pour des images pro-Russie, le compte Twitter @200_zoka Mais il est fort probable que les Ukrainiens, évitant les résistances frontales, évitent aussi, par là, des pertes trop lourdes.

      • Dolgan dit :

        C’est bien connu les russes n’ont pas de service de com, ne savent pas prendre de photos et sont connus pour dissimuler leurs victoires par humilité.

    • précision dit :

      Airbus a depuis réagi, plus de pièces non plus pour la Russie.

      Par contre, quelques drones ont été abattus par les ukrainiens. Peut-être pas beaucoup au vu de leur emploi massif ailleurs, mais comme tout laisse supposer que les ukrainiens ont gardé une bonne défense antiaérienne, on peut penser que les drones russes seraient vulnérables.

    • précision dit :

      Apparemment les russes ont fait plus que bloquer l’accès à Enerdogar. D’après les ukrainiens les russes auraient tiré sur la zone de la centrale. Ca commence à faire du bruit. Déjà que l’AIEA demandait aux belligérants de faire attention…

  51. Lame dit :

    /*/Le Gouvernement russe veut impérativement pousser l’Ukraine à adhérer à l’union économique eurasiatique plutôt qu’à l’UE pour donner à l’UEE un poids suffisant pour attirer les investisseurs. En outre, l’Ukraine est un point d’appui essentiel pour la politique expansionniste russe. Elle a des frontières avec de nombreux Etats européens et elle est clairement sur le chemin de Kaliningrad et de la Transnistrie.
    .
    /*/ L’annexion de la Crimée, le soutien à la sécession d’une partie du Donbass et les démonstrations de force n’ont pas dissuadé l’Ukraine de poursuivre son rapprochement avec l’UE et ses fonds structurels. En urgence, le Kremlin s’est engagé dans une guerre de conquête dont le fil conducteur n’est pas, comme on s’y attendait, l’annexion du Donbass sur le modèle de la Crimée mais la décapitation de l’Ukraine. Procédant dans l’urgence, l’Armée russe n’a pas su déployé une force interarme bien préparée. La Russie reste également prudente: elle garde des réserves et ne dévoile pas toutes ses nouveautés d’un coup. Après l’Ukraine, elle comptait envahir la Moldavie, la Finlande et la Suède.
    .
    /*/ Putine a fait un coup de poker. S’il avait réussi, le monde aurait été sidéré par la conquête de l’Ukraine en 2 jours, ce qui aurait accru le défaitisme des uns et l’admiration des autres. La détermination des Ukrainiens aura fait échouer son plan et, sans doute, au prix de pertes bien plus massives dans les deux camps que ce que laisse transparaître les médias. Les Européens doivent se garder de sous-estimer la Russie parce qu’elle n’a pas obtenu de victoire rapide: elle n’est pas vaincue et l’on peut se demander qui pourra s’opposer à elle après une éventuelle élimination de l’Ukraine.

    /*/ Il faut aussi admettre qu’elle n’est pas aussi isolée qu’on voudrait nous le faire croire: la moitié des gouvernements européens rechignent à la sanctionner, les pays africains ne l’ont pas rejeté, l’Inde reste neutre, la Chine ainsi que certains pays d’Asie centrale et d’Amérique latine la critique le moins possible officielle et la soutienne le plus possible officiellement. C’est triste à dire mais la France reste plus isolée diplomatiquement que la Russie. Il suffirait qu’une crise détourne l’opinion publique américaine de l’Ukraine pour que les USA se désengage et mise tout sur les cellules « Stay-Behind ». Où en sera le front de l’Est en 2024 quand les trumpiens auront l’occasion de revenir aux pouvoirs? Qu’adviendra-t-il de l’Europe si Trump ou un néotrumpien remplace Biden?

  52. Royal Marine dit :

    Très amusant… L’armée russe retient tout simplement ses coups, car elle intervient dans une guerre civile, c’est à dire au milieu de sa propre population, et qu’elle n’est pas composée, elle, de bataillons du style Azov…
    Par ailleurs, autant les images montrant des colonnes de camions et blindés qui avancent , s’attardent complaisamment sur les marquages spécifiques des Russes (Z), autant les véhicules blindés détruits ne montrent aucun marquage… Ni non plus aucun mort ou blessés à proximité, ce qui tendrait à prouver qu’il s’agit de véhicules ukrainiens….
    Enfin, les militaires russes avancent en moyenne de 30 km/jour… Ormis une division en attente au nord de Kiev. C’est la vitesse de l’armée Patton, durant sa « charge » vers les Ardennes , après que la 2ème DB de Leclerc ai fait sauter le verrou de Baccarat… Excusez du peu…
    Pour en terminer, sachez que l’ensemble du territoire ukrainien à l’est d’une ligne Odessa Kiev, est sous domination russe. Mais que nos chaînes d’info « oublient » de mettre leurs cartes et prévisions à jour…
    Question: pourquoi aucun journaliste français d’un grand média ne se trouve du côté russe? Contrairement à l’Irak I et II, Lybie, Serbie, etc., … Où ils étaient des deux côtés ?

    • aoups dit :

      ligne Kiev / Odessa, la bonne blague, les belligérants font des flux et reflux, les Ukrainiens sont même entrés dans une ville séparatiste depuis 2014. Pour la vitesse de déplacement après la première journée, la progression est extrêmement lente, depuis la Crimée le passage du Dniepr est à peine « commencé »
      Pour ce qui est d’être des deux côté, jusqu’à maintenant il était plus sûr d’être côté Ukrainien étant donné ce que reçoivent les Russes sur la tête …
      https://www.youtube.com/watch?v=JSzZT6VwENo

    • Shimou Fékaka dit :

      @Royal Marine : des constats et des analyses très intéressants, qui montrent effectivement l’évidence : l’armée russe a choisi une action presque chirurgicale, largement ouverte au public occidental et qui vise exactement les buts précisés par le président Poutine. Il s’agit d’attaques ciblées sur des objectifs précis et avec une retenue dans les méthodes et les moyens… bonne remarque aussi concernant les journalistes français, qui ont été absents lorsque l’OTAN bombardait Belgrade ( des centaines de morts civils) et pendant les plus de 10 ans de bombardements et de massacres de russophones au Dombass ( plus de 10 000 morts, des dizaines de milliers de blessés et 5 millions de réfugiés….Il faudrait quand même que le public français le sache !

      • Baldeagle dit :

        Ah oui dans le Dombass ce n’était que les Ukrainiens qui bombardaient… les 3500 morts c’est le total des deux cotés. Et pour les 5 millions de réfugiés… cela en devient grotesque. Pour les morts vous pouvez vous référer au raport des nations-unies sur le sujet: https://ukraine.un.org/sites/default/files/2021-10/Conflict-related%20civilian%20casualties%20as%20of%2030%20September%202021%20%28rev%208%20Oct%202021%29%20EN.pdf (c’est toujours mieux que RT).

        • précision dit :

          Pour les morts, tout dépend si l’on compte uniquement les civils ou les deux : de l’ordre de 10.000 morts sur l’ensemble des deux côtés, dont 3500 civils.
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_du_Donbass
          Par contre 5 millions de réfugiés pour un territoire qui comporte à peine cette population… je suppose que shimou a pris pour argent comptant des articles russes présentant l’évacuation du Donbass comme massive. Elle a probablement concerné quelques dizaines de milliers de personnes, à mettre en regard avec 1 million d’ukrainiens au total.
          Mais sur l’ensemble du Donbass il y a eu au total 1Millions de déplacés, presque autant à l’étranger.

          Et un rapport de 2015 de l’ONU (OCHA) mentionne bien 5 Millions de personnes dans le besoin sur l’ensemble de la zone.

          Petite perle, on peut voir dans ce rapport de 2015 les US contribuent pour 26M à la mission de l’ONU auprès des réfugiés, suivis du Royaume Uni, Canada, Allemagne.La Russie (qui contribuait peut être hors de l’ONU – je ne parle là que des contributions positives) ne vient qu’en 5e position, pour un montant 4 fois moindre. Le reste venant essentiellement de pays européens et du Japon.

    • GELASE dit :

      « pourquoi aucun journaliste français d’un grand média ne se trouve du côté russe? »….sisi, il y a Anne Laure Bonnel, Journaliste de guerre dans le Donbass depuis 8 ans…mais ce qu’elle rapporte n’est pas orthodoxe (lol)…

    • Pravda dit :

      @Fusillier marin de la mer Noire; les russes ne retiennent pas leurs coups par altruisme, ils ne veulent pas que leur opinion publique se retourne contre eux, ils ne veulent pas que l’Otan ne décide d’une zone exclusion aérienne, ils pensent aussi garder le terrain et reconstruire coûte cher surtout quand on a pas un kopeck devant soi. Pourquoi n’y a t’il pas un journaliste européen côté russe ? Depuis quand les russes ouvrent ils leurs opérations aux médias occidentaux… êtes vous naïf à ce point ?

      • ScopeWizard dit :

        @Pravda

        Déjà , le choix de votre pseudo est particulièrement discutable .

        Néanmoins comme pour tant d’ autres , vous avez vos raisons , par conséquent tout cela se respecte et il n’ y a pas à critiquer ou à jouer avec .

        Alors , pourquoi ne respectez-vous pas le pseudo des autres dès lors que vous ne partagez pas l’ idée qu’ ils expriment , en l’ occurrence @Royal Marine?

        C’ est non seulement très peu sympathique mais cela démontre à quel point vous êtes persuadé que vos idées seraient supérieures à celles des autres de ce fait non ou peu recevables .

        Il y a quelques heures , notre hôte @Laurent nous a clairement adressé un avertissement…et un avertissement à ne surtout pas prendre à la légère , surtout pas !

        Et si par hasard , vous vous imaginez que mes propres écrits ne sont soumis à aucune censure ou disons modération au point d’ être à 100 % validés , il n’ en est rien .
        Je suis « modéré » voire non validé autant que n’ importe lequel d’ entre-vous ; s’ il considère que je « déconne » , faites-moi confiance , notre hôte n’ hésite pas ; il ne me manque rien .

        Alors , vu que certains continuent à jouer à ces jeux de cons qui selon moi relèvent surtout de la tendre jeunesse voire carrément du stade anal , et vu que les mêmes causes produisent les mêmes effets , préparez-vous à la suspension temporaire de tout l’ espace de commentaires .

        À l’ instar de ceux qui croyaient la guerre en Europe reléguée aux seuls livres ou documentaires de l’ Histoire , concernant la « liberté » des commentaires sur ZONEOPEX , croyez-moi à votre tour vous allez tomber de très haut .

        HEIN ? La suite ?

        Ben la suspension définitive , en somme nous allons tous nous faire éjecter .

        Puis probablement une accessibilité beaucoup plus règlementée et beaucoup moins facile voire beaucoup plus surveillée et exigeant une transparence telle que l’ identité réelle , ce sera donc autre chose mais plus ce que nous avons jusqu’ ici connu et dont nous avons eu loisir d’ autant profiter , ça ce sera fini et bien fini .

        Je vous assure les gars que vous pouvez vous y préparer .

        Personnellement , ça m’ est égal ; si nous devions en arriver là , pas question de divulguer mon identité ; en ce monde de barjots , trop dangereux .
        Et comme nombreux seront ceux qui tiendront le même raisonnement , vous devinez ce qu’ il va advenir….

        Faites passer….

        En toute sympathie ! 🙂

        • Pravda dit :

          C’est de l’ironie, rien de méchant là dedans. Peut on en dire autant quand un participant, au pseudo évoquant une maladie ayant touché gravement, parfois tué, des millions de personnes, changeant ensuite pour tomber dans la scatologie, s’amuse à espérer une épuration totale en Ukraine… ? Là, ce n’est pas de la taquinerie, c’est de l’apologie de crime contre l’Humanité, et bizarrement je ne vous trouve pas à mes côtés pour dénoncer ces faits.

          • ScopeWizard dit :

            Bizarrement ?

            Non , avec certains et notamment certains duos ou trios d’ échangistes , je ne perds plus mon temps et je fais l’ impasse tellement tout ça est nul .

            Donc , vous pourriez vous envoyer les pires saloperies , je ne sais pas ce qui se passe .

            De l’ ironie ?
            Jouer péjorativement avec l’ identité des autres fut-elle via un pseudo , vous appelez ça de l’ ironie ?

            Ben , à chacun sa conception , pour ma part je ne partage pas .

          • Pravda dit :

            Rien de méchant non plus dans ma réponse d’ailleurs, mais j’aimerais bien ne pas me sentir seul dans ce genre de situation, ça ne s’adresse pas qu’à vous d’ailleurs.

          • ScopeWizard dit :

            @Pravda

            Si vous saviez le nombre de fois où sur ZONEOPEX suite à telle ou telle prise de position pas vraiment en phase avec l’ orthodoxie ambiante ( notion de nuance ) voire en opposition frontale ou même iconoclaste , j’ ai pu éprouver un sentiment d’ isolement , une vraie désolation…

            Mais bon , quand ça arrive , il faut assumer et attendre que revienne une météo plus clémente ce qui est évidemment favorisé dès lors qu’ une « migration » vers un sujet ou un thème différents devient possible .

            Il n’ empêche que je vous comprends parfaitement .

            Seulement , pour être en appui , hormis de suivre ce qui s’ échange , encore ai-je exigence de ne pas me mêler à quelque meute ( je n’ aime vraiment pas ça ou alors faut que ça parte à la rigolade si possible sans excessif foutage de gueule de ceux dont nous nous gausserions… ) et évidemment de partager tout ou partie de l’ idée à « défendre » , au moins 50% +1 c’ est le minimum .

            Et bien-sûr , outre d’ en avoir le temps , d’ être suffisamment inspiré pour avoir un truc à dire qui serve à quelque chose….

            Donc ce n’ est pas toujours facile .

            Je tâcherai toutefois d’ être plus attentif et s’ il faut venir à la rescousse , de répondre présent .

            En attendant , prenez soin de vous .

      • Courmaceul dit :

        « ils ne veulent pas que l’Otan ne décide d’une zone exclusion aérienne,  » Et devenir cobelligérant ? Je ne crois pas que ce soit dans les intentions de l’OTAN.

        • Pravda dit :

          Je ne pense pas que ça soit dans « nos » intentions, mais dans leur délire.

      • précision dit :

        Pourquoi n’y a t’il pas un journaliste européen côté russe. D’une part, que penseriez-vous d’un tel journaliste?
        D’autre part, il y en a eu, qui ont été accusés d’être instrumentés, avec certaines bonnes raisons.
        Généralement cela n’a pas aidé leur carrière en occident.

        Pour le reste, quand Zelensky affirme qu’il reconstruira tout et qu’il le fera payer aux russes, j’ai des doutes. A moins d’un nouveau gouvernement en Russie et d’un prompt rétablissement de leur économie, c’est improbable. De plus les réparations de guerre ont par le passé beaucoup contribué à envenimer les relations entre états, donc ce ne serait pas la meilleure des politiques.

        Pour le reste, je ne répond pas au post de Royal marine car ce qu’il décrit ne me semble absolument pas correspondre aux images géolocalisées, même si dans une situation de guerre il est difficile d’avoir des certitudes. Quand à présenter cela comme une guerre civile, même les russes ont officiellement dit qu’ils n’occuperaient pas l’Ukraine (ce qu’ils considèrent tel) il me semble et il serait bizarre de reconnaître le droit des criméens a choisir la Russie (pour contestable qu’en fussent les conditions) sans reconnaître celui des ukrainiens à choisir l’Ukraine.

    • et v'lan passe moi m'éponge dit :

      Concernant les marquages sur les véhicules, il y a plein d’images de vidéos sur lesquels ont peut les voir sur des véhicules détruits, et les marquages étaient bien présent avant la destruction et on pas été rajouté après.
      Quand aux cartes si je peux avancer une explication plausible, c’est qu’en fait les russes avancent détruisent, mais n’occupes pas le terrain, c’est une armée d’invasion pour l’instant pas d’occupation, les lignes de fronts sont donc extrêmement fluctuantes.
      Pour les journaliste français il suffit de regarder la télé pour voir qu’ils y en a dans le Dombass au coté des forces pro-russes. Je doute qu’ils soient appréciés par les forces russes.

      • Thaurac dit :

        Exact et si on pouvait parler comme dans la marine, de tonnage russe détruit il n’y aurait pas photo!
        Très peu d’image de l’armée ukrainienne , et très discrète

  53. petitjean dit :

    l’armée de l’air Ukrainienne est détruite
    la Russie n’a pas l’intention de détruire les infrastructures

    le point sur la situation :

    https://stratpol.com/

    https://www.youtube.com/watch?v=I52rZgp2axA

    de Xavier Moreau

    • aoups dit :

      merci de nous parler de ce pseudo site et de son pseudo sachant qui est pro-russe en lien avec RT: MORT DE RIRE!!!

    • Thaurac dit :

      Et non, l’armee de l’air ukrainienne n’est pas détruite et il reste des aerodromes intacts..

      • Poorfendheur dit :

        Le question est de savoir pourquoi ils le sont toujours. Moscou n’a plus les moyens de ses ambitions…?
        Déjà ?

    • Fred dit :

      Ah ? Et les centrales électriques, ce ne sont pas des infrastructures ? Très grand intérêt militaire en plus !
      Plus d’eau ni d’électricité à Marioupol.

  54. petitjean dit :

    Des analyses
    Réflexions sur la guerre en Ukraine
    https://lesobservateurs.ch/2022/03/02/reflexions-sur-la-guerre-en-ukraine/

    Comment l’Occident a promis à l’URSS que l’OTAN ne s’étendrait pas, par Roland Dumas, ex-ministre
    https://www.breizh-info.com/2022/03/02/180828/comment-loccident-a-promis-a-lurss-que-lotan-ne-setendrait-pas-par-roland-dumas-ex-ministre/

    [Tribune] Feu les accords de Minsk I et II
    https://www.bvoltaire.fr/tribune-feu-les-accords-de-minsk-i-et-ii/

    • Pravda dit :

      @petittroll, donc la Russie ne veut pas que l’Otan arrive à « ses » frontières, ce qui est déjà le cas, mais ça ne la dérange pas de venir aux frontières de l’Otan, dans la « province libérée » d’Ukraine ou dans le territoire occupé de Koenigsberg ?

      • Montagne dit :

        Kaliningrad est une contribution de guerre

      • précision dit :

        Vous y tenez à Königsberg. Je vois dans ce genre de posture un révisionnisme qui fait au moins le pendant de celui affiché par les russes. Si des dirigeants de haut niveau en occident partagent ce genre de point de vue cela justifierait la «paranoïa» des russes.

        Vous noterez qu’en Ukraine ils n’avaient a priori pas l’intention de s’installer aux portes de l’OTAN, et encore moins
        aux portes de l’OTAN telle qu’elle serait restée dans les frontières qu’elle avait lorsque les américains se sont informellement engagés à ne pas s’étendre d’un pouce vers l’Est.

    • vachefolle dit :

      Résumons la logique imparable :
      Poutine ne veut pas de l’OTAN a ses Frontieres
      L’urkaine n’est pas dans l’OTAN donc Poutine l’envahie
      Donc la frontiere Russe se déplace au niveau de l’OTAN

  55. petitjean dit :

    Réflexion et questions pour la route

    LA GUERRE EST LA CONTINUATION DE LA POLITIQUE SOUS UNE AUTRE FORME

    De quelles options disposaient la Russie pour :

    1-faire cesser les bombardements contre les russophones du DONBASS ? (le régime de Kiev bombarde depuis des années SA propre population ! )
    Témoignage choc d’Anne-Laure Bonnel (reporter de guerre au Donbass) : « Aujourd’hui, les bombardements sont Ukrainiens » – TVLibertés – 1ère chaîne alternative | Nous, c’est vous (tvlibertes.com)

    2-faire appliquer les Accords de Minsk signés par le régime de Kiev sous les hospices de la France et de l’Allemagne ?

    3-faire cesser l’extension des bases militaires américaines vers la frontière russe ?

    • tschok dit :

      Sous les auspices, on dit. L’hospice, c’est là où vous devriez aller, petitjean. Prendre un peu de repos.

      • Thaurac dit :

        ,) très bon, il me semble un peu seul le petitjean sur le sujet 😉

        • Gremlins dit :

          Ce n’est parce que les moutons vont tous dans la même direction que ça en fait la bonne direction.

      • ScopeWizard dit :

        @tschok

        Ouais ben vous , c’ est carrément vous jeter qu’ il faudrait faire .

        Mais ne vous faites aucun souci , dans peu de temps c’ est bien ce qui va vous arriver…

        L’ ennui c’ est que vous serez loin d’ être seul .

        Arrêtez de vous en prendre au messager du moins de façon aussi pourrie , surtout sachant ce que valent les « hospices » en France en 2022 et qui directement comme indirectement peut concerner certains d’ entre-nous qui souffrons du sort que depuis des années ce pays réserve à ses anciens .

        Bref , puisque vous n’ êtes pas capable de faire preuve d’ un minimum de subtilité/convivialité , contentez-vous de vous en prendre au message .

        Mais évidemment , pour ça encore faut-il avoir de quoi contre-argumenter….et vu que vous tombez si souvent dans le sophisme , le paralogisme , ou le syllogisme…si vous tombez sur quelqu’ un qui s’ en aperçoit , forcément contre-argumenter devient plus compliqué .

        Il n’ empêche que c’ est ça qu’ il faut faire .

        Vous êtes l’ un des pires contributeurs réguliers qui sévisse sur ce forum .

        En vous comportant avec une telle régularité et une telle fréquence comme vous le faites , que ce soit du théâtre ou votre nature profonde , vous ne réussissez qu’ à pourrir l’ ambiance générale .
        Résultat : tôt ou tard tout part en vrille…

        Dois-je vous rappeler que précisément à cause de ces « excès » , l’ un de nos tout récents « échanges » vient d’ être supprimé…

        En conséquence , que pensez-vous que ce type de comportement engendre ?

        Pourquoi ? qu’ est-ce que vous gagnez à vous comporter tel un enfant qui se croit tout permis ?
        C’ est quoi le but , dégoûter toute contradiction de façon à ce qu’ elle rende les armes ?

        Ben , non seulement ce n’ est pas ce que vous allez obtenir -depuis le temps ça serait fait- mais c’ est vous qui devrez rendre les vôtres .
        Consolez-vous : vous serez très probablement suivi d’ une reddition générale .

        Croyez-moi , réfléchissez et redressez la barre tant qu’ il est encore temps…

        PS : ne vous méprenez pas : contrairement à tant d’ autres contributeurs , il n’ y a aucune sympathie ou main tendue dans ce message , je n’ ai pour vous qu’ aversion et insignifiance que tant de prétention boursoufflée ou de médiocrité affichée ne font que conforter , en revanche vous pourriez être d’ une grande utilité .

    • Pravda dit :

      Il aurait déjà dû commencer par cesser sa politique de sape commencée au Donbass, ne pas annexer la Crimée, ne pas se mettre à dos l’occident avec sa désinformation, ses hackers, ses menaces armées… bref essayer de se faire apprécier au lieu de jouer au caïd voulant récupérer un bac à sable. Si il se souciait tant que ça de « sa » population, il pourrait aussi lutter contre la corruption en Russie, contre les inégalités, pour l’approvisionnent en eau, contre l’alcoolisme… il a déjà pas mal de boulot et en 22 ans rien n’a avancé.

      • Gremlins dit :

        Renseignez vous juste un petit peu. Essayer de voir les choses différemment quelques minutes.
        Par exemple sur la Crimée. C’est cette région qui a demandé son indépendance.
        Ce n’est pas parce que ça ne colle pas au scénario OTANIEN qu’il faut systématiquement dire que c’est faux.

        Une page wiki qui ne vaut pas plus que wiki mais ça peut vous être bénéfique :
        https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9f%C3%A9rendum_de_2014_en_Crim%C3%A9e

        • tschok dit :

          Vous le dites vous-même: la Crimée a demandé son indépendance.

          Et aujourd’hui, où elle en est?

          Elle est russe, pas indépendante.

          Donc, quelque chose s’est perdue en cours de route. Quelque chose que les Russes ont récupéré, pour soumettre, et quelque chose que les Criméens ne voulaient pas faire, pour faire à la guerre à l’Ukraine.

          Et aujourd’hui où ils en sont?

          Servir de base arrière pour la guerre de Moscou contre l’Ukraine.

          Comme les Tchétchènes. Hier, des rebelles, aujourd’hui des supplétifs.

          Ils ont perdu un truc en cours de route, à mon avis.

          Faute aux Amerloques?

          • Paddybus dit :

            La Crimée a demandé son rattachement à la Russie… pas une indépendance…!!!
            D’ailleurs sa population est probablement entre 80 et 90% Russe… sans même parler des militaires…

          • précision dit :

            @Paddybus pour le pourcentage de russes en Crimée, vous exagérez. En 2014, qui est la date de l’indépendance, c’était un peu moins de 70% de russes, 16% d’ukrainiens, 13% de Tatars. Mais on pourra argumenter que les russes n’y ont atteint la majorité absolue que durant la seconde guerre mondiale, et que la proportion de Tatars était un peu plus importante avant que Staline ne les déporte.

          • Tulio dit :

            Les Tatars ne sont pas Russes ou pro-Russes ? Les Tatars de Crimée sont chez eux, ce sont les vrais Criméens et ils ont toukours prospéré grâce à la base navale et aux ports russes.

        • Courmaceul dit :

          Quand on veut parler de pointures en Droit International, je ne vois pas ce que vient faire l’OTAN dans votre prose.

  56. revnonausujai dit :

    wiki du 02/03/22 (pertes militaires)
    les russes annoncent: 500 tués de leur côté, contre 2900 ukrainiens ;
    les ukrainiens :6000 pertes russes conte 110 tués ukrainiens;
    les américains : entre 1500 et 2000 russes et 1500 ukrainiens tués

    • Shimou Fékaka dit :

      aucune de ces sources n’est fiable car nous sommes en temps de guerre et on ne nous présente que de la propagande

      • Pravda dit :

        On sait, aucun russe n’est mort, aucun civil non plus, les enfants tués étaient des nazis. Qui nous bassinait quotidiennement avec les « mensonges amerikains » sur l’invasion russe ? Qui mentait entre vous et Biden ?

      • Gremlins dit :

        Merci. Vous avez raison.

    • Pravda dit :

      Multipliez par 3/4 les pertes annoncées par les russes, divisez par 3/4 celles annoncées par les ukrainiens. Les SR britanniques ont annoncés 500 le premier jour, donc 2000 aujourd’hui est probable. Les camions crématorium du tsar vont avoir du boulot pour faire disparaitre les traces de ces « disparus »

      • revnonausujai dit :

        difficile d’accuser wikitruc d’être russophile !
        les estimations américaines doivent être les plus proches du réel; ils sont partagés entre leur soutien à la propagande ukie et le désir légitime de paraître sérieux; le rens brit au fin fond de l’ Ukraine ? et pourquoi pas le rens monégasque !
        question subsidiaire : le civil tué un AK74 ou une bouteille incendiaire à la main est il encore un civil et dans quelle rubrique est il décompté ?

        • Pravda dit :

          Parce que le rens britannique a de plus fortes chances d’avoir du monde et des relais sur place que le rens du rocher ?
          Pour la question subsidiaire, les russes diront un insurgé pronazi, les ukrainiens un civil.

          • revnonausujai dit :

            Ben non, mon garçon, les brits ne se baladent plus le nez au vent en zone de combat, et ce que peuvent leur raconter des contacts ukrainiens est peu fiable.
            le rens Us provient essentiellement des moyens techniques ( NSA, DIA, satellites ,..) et le rens brit.. des miettes que veulent bien leur filer les américains via Echelon.
            Si les ukrainiens comptent les francs tireurs comme civils, ce sont eux qui mentent et en plus ‘c’est une connerie vis à vis de leur propre peuple; assimilés à des militaires, ils peuvent espérer être considérés comme prisonniers de guerre, civils irréguliers, c’est le peloton d’exécution.

      • Tulio dit :

        @Pravda, vous êtes payés par « la voix de l’Amérique » ? Pour info, les camions crématorium, c’est typiquement un fake créé et revendiqué par un média britannique et la photo provient d’une entreprise australienne chargée de la destruction de déchets médicaux. C’est vous aussi qui avez mis en avant, ici, la fable de l’île aux serpents. Un peu de neutralité ne ferait pas de mal !

        • Pravda dit :

          Je vous invite à faire ce même commentaire « impartial » sur les posts de « pro-Poutine », mais je suppose qu’eux font de la ré-information et non de la propagande. Je ne suis pas anti-russe mais farouchement anti-Poutine, je ne m’en cache pas, je considère qu’il nous a fait perdre toute chance d’avoir une Europe travaillant en partenariat d’égal à égal avec la Russie. Lui, ne désirant qu’une UE faible avec un pantin à sa tête (souvenez vous de ses dires lors de la rencontre avec Sarko). Bref, il nous jette dans les bras US.

        • Courmaceul dit :

          Quand on cautionne une invasion, je ne sais pas ce qu’est une neutralité.

          • Tulio dit :

            @Courmaceul, La neutralité, c’est prendre du recul et ne pas se sentir concerné par l’hystérie collective. Par contre, balancer d’énormes fakes éculés comme la fable du camion crématorium, c’est assez pathétique.

          • mark41 dit :

            @Tulio Et au passage, votre « neutralité » c’est aussi faire preuve de mépris envers les aspirations démocratiques de l’ Ukraine. Et ne pas avoir beaucoup de compassion pour les nombreux civils touchés.

          • précision dit :

            Eviter l’insulte, se limiter aux faits, et présenter les faits qui dérangent en même temps que ceux qui vont dans le sens que l’on souhaite, ce n’est peut être pas une élusive neutralité, mais cela semble un moyen raisonnable pour servir débat et la vérité si chère à celui qui en a choisi le pseudo. Ne croyez-vous pas ?

  57. Jojo67 dit :

    C’est fou ce que certains peuvent dirent avec une aplomb total, alors que les infos disponibles sur ce conflit sont très maigres. Pour ma part je n’ai trouvé que ce site web avec cette carte, qui sont mis à jour toutes les 24h00: https://en.wikipedia.org/wiki/2022_Russian_invasion_of_Ukraine

  58. Hyle dit :

    Il est vrai qu’il y a beaucoup d’interrogations et d’incompréhensions, qui ne pourront être levées qu’à la fin de la guerre.
    En attendant, je trouve que l’on se moque beaucoup de l’armée russe qui est en phase de réussir ses 2 objectifs:

    1. Consolider un gain territorial allant de Kharkov à Kherson : presque fait. Le sous-objectif étant d’avoir la mer d’Azov comme lac russe. Deux problématiques: conserver Kharkov, et capture Odessa ce qui priverait l’Ukraine d’un accès à la mer.
    => Tout semble porter sur le fait que les russes voudraient tout l’Est du Dniepr.

    2. Décapiter le gouvernement ukrainien. C’est là où le bas blesse. Apparemment échec total à ce niveau.

    J’imagine V. POUTINE va négocier son gain territorial et la neutralisation de l’Ukraine une fois qu’il a consolider l’est du Dniepr

    • aleksandar dit :

      C’est une solution mais pas forcement la seule.
      Une confédération d’états russes indépendants y compris la LNR et la DNR + neutralité ferait la job aussi bien.

      • Pravda dit :

        Les ukrainiens ne se sentaient pas franchement russes (étonnant après 5 millions de morts), je doute qu’ils éprouvent encore beaucoup d’amitié aujourd’hui… ah c’est vrai, l’opinion du peuple intéressé, vous vous en foutez, ce qu’il importe c’est qu’ils jouent le rôle de tampon… on ne sait jamais, quelque fois que la démocratie soit contagieuse.

        • Tulio dit :

          @Pravda, Les Ukrainkiens ? Mais quels Ukrainiens ? Combien y-a-t-il de nationalités en Ukraine ? Le président ukrainien (qui est Russe et askhénaze) est-il lui même plus ou moins ukrainien ? 5 millions de morts ? A la libération ? Mais dans quel camp étaient la plupart des Ukrainiens à partir de 1941 ?

          • Pravda dit :

            Non, Holodomor, 1932, 5 voir 6 millions de morts, affamés, abattus par les sbires de Staline. Ça doit laisser un léger ressentiment, non ? Ça explique aussi ce que vous appelez comme un mélange de nationalités en Ukraine, les bolchéviques ont remplacé la population d’origine par des russes plus dociles.
            Dans quel camp étaient les russes en 1939 ?
            Si vous avez d’autres questions.

          • mark41 dit :

            @Tulio Tres belle démonstration de votre négation de la souveraineté Ukrainienne.

          • Courmaceul dit :

            « A la libération ? » Ben non, vous ne savez pas à quoi il fait allusion ?

            Mais dans quel camp étaient la plupart des Russes à partir de 1939 ?

            Voyez, je sais faire la même chose. Bref, vous tournez en rond en refaisant l’Histoire pour justifier une invasion non assumée par Poutine.

          • Tulio dit :

            Il y avait donc une nation ukrainienne avant 1991 ? Quel est l’acte fondateur de la Nation Ukrainienne ? En fait, l’acte fondateur, c’est maintenant. Parce que jusqu’à maintenant, les gens se sentaient plus Polonais, Hongrois, Russes ou Roumains qu’Ukrainiens… Grosse minorité catholique polonaise notamment, à cause du déplacement de la frontière. Ah oui, il y a eu une république ukrainienne en 1917, ça duré quelque mois.

          • Tulio dit :

            @Pravda, tout le monde connait (ou devrait connaitre) l’Histoire. Les famines, le cannibalisme dans les années 30 en Ukraine, c’est connu et c’est plus de 5 millions de morts sur une dizaine d’années. Mais pourquoi faire référence à Staline qui est mort et enterré ? Par manque d’argumentation ? Et pourquoi parler de 1939 (pacte germano-soviétique) puisque ça ne concerne pas directement les Ukrainiens. Par contre, on sait dans quel camp étaient la plupart des Ukrainiens en 1941, ça explique beaucoup de choses. Info objective : https://www.monde-diplomatique.fr/2022/03/RIMBERT/64441

        • aleksandar dit :

          Encore a coté de la plaque.
          Le sujet ici c’est quel pourrait être les objectifs de la Russie.
          Vous comprenez ?
          Probablement pas

    • Paddybus dit :

      Se moquer de l’armée Russe…??? hooo à peine…. mais c’est ce qu’on appelle la com’de guerre… l’ennemi est mauvais, l’ennemi est idiot, l’ennemi est faible, l’ennemi n’a pas d’organisation, l’ennemi n’a plus d’essence et/ou munitions… bref, il convient de prendre les infos avec une certaine circonspection, et pour les deux camps…!!!

      • Pravda dit :

        La com a été déjà gagné par un petit président élu, en T-shirt dans sa capitale assiégée, avec un face un vieillard bouffi, qui serait planqué on ne sait où, et ses ministres, responsables et généraux balbutiants lors des mises en scène pour justifier « les opérations spéciales » ou la lenace nucléaire sur l’occident. Et méfiez vous, l’occident, vous en faites aussi partie, je doute qu’un missile fasse le distinguo entre vous et moi.

        • Paddybus dit :

          Comme le disent les paysans…. c’est après la foire qu’on compte les bouses…
          Quand à vos attaques sur la personne de Poutine… ou d’autres, je ne sais pas pourquoi, mais elles m’inspirent la suspicion d’un manque cruel d’arguments…

          Si encore nous n’avions pas des dirigeants menteurs et dissimulateurs, comme notre macreux, qui la veille de rencontrer Poutine va en allemagne pour insulter et annoncer des sanctions, le lendemain va rencontrer Poutine et dit en sortant qu’il a obtenu un engagement de Poutine… ce qui est démenti dans l’heure…
          Et dans la même période laisse son ministre de affaires étrangères faire le bravache au sujet de la dissuasion…. dans une période ou la franchise et l’honnêteté devrait être de mise face à cette tension majeure….
          Excusez moi, mais personne ni en europe ni en Russie ne devrai pérorer…. il me semble que la diplomatie Russe est plus en phase avec la gravité de la situation…!!!

          • Courmaceul dit :

            « c’est après la foire qu’on compte les bouses… » Je souscris totalement à cet adage !

      • Paddybus dit :

        Haaaaaa!!!! que voilà un texte constructif, respectueux de son interlocuteur, et qui ne dérape pas dans l’invective et l’insulte…. bravo, c’est à peu prés exactement le niveau qu’ici de nombreux lecteurs attendent de vous….
        Avez vous lu la mise en garde de notre hôte…??? récemment, agacé par les âneries… il a viré des centaines d’avis, et donné une explication…. je vous suggère d’aller la relire….
        Au surplus, merci d’aller lire ce que ScopeWizard vous adressé quelques posts plus haut… Vous pourriez peut-être l’apprendre par coeur…???

    • aoups dit :

      réussir, à quel prix ! les sites ci-dessous traitent un flux d’informations, pour certaines cela peut porter à caution, mais certains éléments sont inintéressants ….
      https://ua.korrespondent.net/
      https://www.oryxspioenkop.com/2022/02/attack-on-europe-documenting-equipment.html

      et un article de Reuters
      https://www.reuters.com/world/europe/what-happened-russias-air-force-us-officials-experts-stumped-2022-03-01/

    • Alpha dit :

      @Hyle
      Non, la majorité des commentateurs ne se moquent pas de l’armée russe.
      Ils s’interrogent sur le « pourquoi » de ces troupes russes qui semblent bloquées au Nord et à l’Est, malgré une supériorité écrasante !
      Pourquoi de jeunes recrues en première ligne ?
      Pourquoi pas de soutien aérien ?
      Pourquoi ces grands convois qui ne bougent pas depuis plusieurs jours ?
      Etc…
      Mais beaucoup connaissent -au moins partiellement- les réponses à ces questions. Pour les convois immobiles par exemple, la logistique n’a jamais été le fort de l’ex-Armée Rouge, et il semble que cela n’ait pas beaucoup changé de nos jours.
      Après, sur que l’Ukraine tombera, et que l’objectif « 1 » que vous décrivez et que j’ai aussi annoncé il y a quelques jours se concrétisera. Idem en ce qui concerne votre conclusion.

    • LOUIS XIV dit :

      Sans compter notre irresponsable ministre de l’économie qui vient brailler à la télévision qu’il déclare la guerre ‘économique) à la Russie, puissance nucléaire. La réponse de laquelle et le vraisemblable savon de son n+1 lui ayant mis les points sur les « i ». Là est le point le plus inquiétant : l’hubris narcissique des élites occidentales.

      • Pravda dit :

        Que dire alors d’un irresponsable qui nous menace à la TV d’attaque nucléaire ?

      • midas le voltigeur dit :

        Lemaire est venu dire ce que Macron (a bonne raison) veut évité de prononcé , nous ne voulons pas d’image d’un président français annonçant faire la guerre même économique à la Russie .Lemaire c’est la voie de son maitre , et d’ailleurs tout à fait en ligne avec l’état profond.
        Au moment ou il faudra faire la paix , probable que le président Français jouera un rôle très important.

        • Tulio dit :

          @Midas, Un rôle très important ? Merci pour la blague !

        • ScopeWizard dit :

          @midas le voltigeur

          Nous verrons bien , nous n’ en sommes pas là .

          Pour l’instant , c’ est la planète Terre qu’ il faut sauver .
          Ce qui passe par ne surtout pas entrer dans certains engrenages facteurs d’ escalade .

          Quant à Lemaire , tu vois tout de suite qu’ il est blablateur et qu’ il n’ est que ça , ce qui parfois lui fait sortir n’ importe quoi ; en l’ occurrence , compte tenu des circonstances un truc bien dangereux du genre « déclaration de guerre » économique ce qui peut nous entraîner très loin , jusqu’ au point de non-retour .

          Et n’ oubliez pas que ça voulait être président ce gazier-là…

          Tu les vois mieux là , les guignols qui nous commandent ?

          Allez va , prenez soin de vous , c’ est encore ce qu’ il y a de plus important…

    • Plusdepognon dit :

      @ Hyle
      Le projet Novorossia n’est pas secret :
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Nouvelle-Russie_(projet_d%27%C3%89tat)

    • Gremlins dit :

      C’est ce qui a menée a cette guerre. Prendre Poutine pour un infirme.
      Il est bien plus intelligent que nos dirigeant occidentaux.

      On ne peut nier :
      – OUI l’OTAN a progressé vers ses frontière là il avait était promis que ce ne serait pas le cas.
      – OUI la Russie est puissante et bien gérer par VP car à part communiquer et annoncer des sanctions économiques (qui ne l’on pas empêché, 15 ans plus tard d’envahir/libérer l’Ukraine), imaginer que l’on va faire rentrer des armes en Ukraine comme dans du beurre et suprimer le droit d’antenne de RT France (pas de AlJazeera hein) on ne fait : RIEN.

      Pour un pays sensé être à genoux notre inaction contre dit totalement notre propagande (hystérique comme rarement, on donne l’impression que l’Ukraine envahi la Russie quasiment).

      Il me tarde de voir ce VP a préparé une fois qu’il aura quitté l’UKR, ce qui à mon avis va arriver.

      • précision dit :

        On ne fait rien? Si les ukrainiens résistent encore, à votre avis c’est pas un peu parce-qu’au contraire nous faisons plutôt pas mal? Guerre économique totale, livraison d’armes, renseignements… Pour l’hystérie (terme un peu fort quand même mais qui recouvre un évident parti pris) de la propagande je suis assez d’accord avec vous. Mais il est normal que l’on condamne en termes forts une invasion militaire. Ce devrait toujours être le cas.

        Moi aussi il me tarde de voir l’armée de VP quitter l’UKR, mais le plus tôt sera le mieux. Et surtout il serait temps qu’ elle le fasse sans raser plus le pays et sans qu’il y ait plus de morts. Officiellement personne ne semble disposé aux concessions. Le meilleur espoir (à part un coup de théâtre) c’est que, les négociations se faisant à huis clos, il y ait des progrès qui n’aient pas été communiqués médiatiquement.

    • précision dit :

      Ils n’ont pas explicitement indiqué qu’ils souhaitaient décapiter le gouvernement ukrainien, même si c’est possible. Ils parlaient des «néo-nazis» (*) au gouvernement mais ils n’ont à ma connaissance pas précisé qui ceux-ci étaient.
      En tout état de cause, et même sans doute dans leur propre intérêt, j’espère qu’ils considéreront qu’il est probablement préférable d’avoir un interlocuteur avec lequel on peut négocier, fût-ce difficilement, que de ne pas avoir d’interlocuteur fiable du tout.

      (*) Terme absolument ridicule que je ne reprendrais pas à mon compte mais il faut aussi voir que dans l’esprit du gouvernement russe l’épisode de l’Allemagne nazie n’est pas perçue sous le même prisme qu’en Occident. Même la guerre y est plus désignée chez eux comme la grande guerre patriotique que comme guerre mondiale.

  59. Le Suren dit :

    « J’imagine V. POUTINE va négocier son gain territorial et la neutralisation de l’Ukraine une fois qu’il a consolider l’est du Dniepr ». Grosso-modo, à mon avis, c’est ce qu’il veut.

  60. Ethannn dit :

    L’OTAN interviendrait a quel titre? Il faut qu’une de ses regles d’engagement soit disponible.

    Et puis les puissances nucleaires evite de se taper dessus directement et dans l’OTAN, il y en a 3.

    Je ne vois vraiment pas l’OTAN intervenir sans une agression geographique d’un de des membres.

  61. Ethannn dit :

    Il est difficile de se faire une idee de la stratégie russe sans savoir comment son commandement est organisé. Il est beaucoup dit que Poutine dirige tout lui-meme, mais ce n’est pas un militaire et il doit vaguement etre au courant que c’est un metier a part entiere.

    Neanmoins, est-il possible que ce soit l’origine du probleme ?

    • Thaurac dit :

      Hitler faisait aussi la même chose en 45 on a vu ce que ça donnait!

    • OURGOUT51 dit :

      Bonsoir

      Si votre hypothèse est la bonne, cela rappelle Staline pendant la WW2. Il a en permanence voulu imposer ses schémas à ses maréchaux comme Vasilevski, Rokossovski, Koniev et consorts. Le seul qui a su lui tenir tête(parfois) fut Joukov. Lors d’ une conversation téléphonique entre les deux hommes, comme Staline reprochait à Joukov ses choix tactique sur le front du Belarus (je crois) , Joukov lui a rétorqué:  » Je suis sur le front, si vous pouvez faire mieux, venez prendre ma place »!!! Staline a raccroché!!

    • aleksandar dit :

      C’est ce que disent les médias occidentaux.
      La personnalisation du pouvoir avec les qualificatifs simplistes qui vont avec, Hitler, Staline, Pol Pot et Poutine qui prend des décisions tout seul.
      C’est juste de la propagande.
      1- l’armée russe attend cette intervention en Ukraine depuis 2014
      2 – Gerasimov est loin d’être un imbécile.,

      • Pravda dit :

        Ce que disent les médias russes ? L’Ukraine est à nous, l’Otan nous menace, les nazis sont au pouvoir depuis le «coup d’État », nous libérons nos frères slaves… c’est mieux ? Même vous, qui répétez ces thèmes à longueur de commentaires, n’y croyez pas.

        • aleksandar dit :

          Toujours a coté de la plaque comme d’hab.
          Le sujet ici c’est la personnalisation excessive du pouvoir par les médias occidentaux.
          Vous comprenez ?
          Probablement pas.

          Quand aux médias russes, j’ignorais que votre maitrise de la langue russe vous permettais de lire le journaux russes et d’écouter les télévisions russes.
          Je vous félicite.
          Non, non, ne rougissez pas
          Je suis sincère !
          Bises

      • mark41 dit :

        « La personnalisation du pouvoir avec les qualificatifs simplistes qui vont avec, Hitler, Staline, Pol Pot et Poutine qui prend des décisions tout seul »

        Prendre la défense de ces trois là dans la même phrase, c’est assez incroyable. On ne se fait donc aucune illusion sur le modèle de société que vous pourriez défendre…

  62. Cyd dit :

    Les russes veulent épargner les civils et les infrastructures car ils pensent à l’après

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Les russes veulent épargner les civils et les infrastructures car ils pensent à l’après » Est ce pour cela qu’ils bombardent les zones résidentielles, le immeubles d’habitations? C’est à se demander effectivement à quoi ils pensent!

    • lgbtqi+ dit :

      et bien, c’est d’ores et déjà raté …

    • Ethannn dit :

      Hmmm je me demande si ce n’est pas plutot dans la continuité du discours d’invasion (reunir les peuples russes, dont ceux opprimés d’Ukraine, en gros). Si apres avoir pretexté la volonté de liberer le peuple ukrainien, vous massacrez ledit peuple, ça ne fait pas tres credible.

  63. aoups dit :

    en ce moment le RC-135V/W Rivet Joint écoute l’enclave de Kalingrad et les deux Typhoon soir arrivent en Roumanie, la routine…

    https://www.flightradar24.com/multiview/2aff0280,2aff7f47,2afe81cf,2affba2d,2aff860e,2aff8551

  64. Alexduke dit :

    Il y a un facteur aussi qu’on oublie sans doute et qui pourrait expliquer le peu d’implication de l’aviation Russe, c’est l’aide de renseignement de veille radar que les occidentaux doivent très certainement fournir aux Ukrainiens.

    Du coup, même avec leurs systèmes radar détruits, les ukrainiens sont certainement capable de balancer leurs Sol-Air sur des cibles précises, les Russes font donc gaffe.

    • Thaurac dit :

      Cartographie satellite en live fournie par l’espagne aussi…

  65. Lotharingie dit :

    HS :
    .
    « …………………….L’Assemblée générale de l’ONU a adopté, mercredi 2 mars, une résolution qui « exige que la Russie cesse immédiatement de recourir à la force contre l’Ukraine », lors d’un vote approuvé massivement par 141 pays sur les 193 membres que compte l’Organisation. Cinq pays ont voté contre : la Russie, la Biélorussie, la Corée du Nord, l’Erythrée et la Syrie. Par ailleurs, 35 pays, dont la Chine se sont abstenus………………………………. »
    .
    https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/direct-guerre-en-ukraine-des-troupes-aeroportees-russes-ont-debarque-a-kharkiv-selon-l-armee-ukrainienne_4989078.html

  66. Gilbert dit :

    personne ne sait quels sont les objectifs de guerre de la Russie… « démilitariser » et « dénazifier » l’Ukraine… L’ambassadeur Russe à l’ONU a déclaré que « la Russie n’a aucune ambition territoriale en Ukraine ». En vérité, on ne sait pas ce que les Russes sont venus faire en Ukraine. Peut-être liquider quelques régiments affiliés à l’extrême-droite ukrainienne, et actuellement retranchés parmi la population civile à Kharkov ou Marioupol. Et dégager le Donbass dont ils ont reconnu l’indépendance. Peut-être prendre des ports (Marioupol ou Odessa) au sud. Tant qu’on ne saura pas quels sont les objectifs de guerre de la Russie, il sera très compliqué de juger. De notre côté évitons les déclarations romantiques qui envahissent nos médias.

    • aleksandar dit :

      Yanoukovich est a Minsk.
      Les russes vont le réinstaller comme président de l’Ukraine et effacer le coup d’état de 2014
      ( source non confirmée )

      • Pravda dit :

        Va falloir une sacré escorte, pas evident que le prochain « coup d’état » se termine aussi bien pour la marionnette de Poutine. Sinon, vous appelez ça comment ce qui se passe aujourd’hui ? Vous croyez que les ukrainiens le réclame ? Et d’après vous Yanoukovich ou Loulou ne correspondent pas à la definition de dictateur mais Zelenski correspond à celle de nazi ?

      • Courmaceul dit :

        2014 suivi de 8 ans d’élections libres et transparentes : à vous dégoûter un tchékiste.

        • précision dit :

          transparentes, sans doute. Libre… il me semble qu’un des premier choix après 2014 a été de déclarer certains adversaires non éligibles. Et liberté encadrée ou organisée, Mme Nuland ayant été enregistrée en train de sélectionner les candidats à l’époque.

  67. LOUIS XIV dit :

    J’ai entendu ce soir Macron parler de la vision révisionniste de l’histoire qui animait Poutine. C’est consternant de bêtise bien-pensante et de méconnaissance de l’histoire. Contrairement à Macron, digne représentant de son électorat « post-moderne », Poutine a les pieds ancrés dans l’histoire de son pays. Ce dont personne ne parle, ce sont des buts de guerre des Russes et de la dimension existentielle qui habite Poutine : il a répété de nombreuses fois que la Russie avait le sentiment d’être encerclée par l’Otan (les occidentaux ont trahi leur promesse de ne pas intégrer les pays anciennement membres du Pacte de Varsovie dans l’Otan). Personne ne l’a entendu. En même temps pour entendre, il faut écouter. N’ayant pas obtenu de réponses à ses préoccupations et encore moins d’assurances, il s’est donné les moyens de régler lui même la question. Je pense donc que Poutine veut redonner de la profondeur stratégique à la Russie (ce qui est une préoccupation historique constante des Russes) en se recréant une sorte de « Lotharingie slave » constituée d’Etats tampons, en l’espèce l’Ukraine, la Biélorussie et les pays baltes (lesquels sont sans doute sa prochaine cible). Et c’est parce que ses préoccupations sont existentielles que je pense qu’il ira jusqu’au bout. Et pour les mêmes raisons qu’il a agité la menace de recourir à ses armes nucléaires (je ne pense pas qu’il recourra à ses armements stratégiques, mais plutôt à des armes de théâtre). Kiev va être « stalingradisée ».

    • aoups dit :

      Russie encerclée par l’Otan, il faudra prendre une carte et constater que 80% des frontières russes ne sont pas communes avec des pays de l’Otan. Bon joueur, je propose de rétrocéder l’Alaska à la Corée du Nord, et de déplacer l’UE en plein océan Atlantique. Les commentaires de Vlad n’existent que pour valider ses théorie de grande russie. C’est un nostalgique de la puissance Russe. Si l’Otan a intégré l’ancien pacte de Varsovie, c’est juste un peu car c’est pays avaient peur de l’Ours… ils ont eut raison.
      Son raisonnement stupide qui écrase toute liberté des peuple, pourrait (si nous étions autant autocrates) s’appliquer à l’UE. « nous ne voulons pas être encerclés par le Pacte de Varsovie, nous rêvons de la grande Europe de l’Empire Napoléonien, empire Autrichien et de l’empire Ottoman occidental, cette fameuse tripartie que tout le monde respect dans l’histoire… » c’est bon elle vous plaît cette bouillie ? Vlad s’arrange des VOLONTES des PEUPLES, il est vrai qu’il s’en accommode tous les jours en emprisonnant ou assassinant ses opposants.
      Des états tampons… c’est bien se moquer du monde et prendre ses voisins pour des paillassons… on connaît ses tapis de bombes…

    • syapk dit :

      poutine n a envoyé que des pions des gamins pour tester l ukraine/eu/otan. la vraie armée complète de poutine attend derriere les lignes que l on rentre en ukraine.

    • Hyle dit :

      @LouisXIV: article du Monde Diplomatique sur les nazis :https://www.monde-diplomatique.fr/2022/03/RIMBERT/64441
      Si même le Monde Diplomatique justifie les propos de Poutine, on se demande qui falsifie l’Histoire.

      Aussi très bon film polonais: « Wolyn » sur les massacres des polonais par les ukrainiens nazis

    • Thom dit :

      En annexant la Crimée la Russie a trahis sa promesse de respecter l’intégrité territoriale de l’Ukraine.
      Si l’OTAN s’est agrandis c’est parce que de nombreux pays ex-membre du pacte de Varsovie ont voulu y entrée car ils se sentaient menacé par la Russie.
      Tout le monde a entendu Poutine mais personne ne l’a écouté car les pays de l’est ont gouté à la domination russe et ne sont pas dupe.
      Poutine n’a aucune assurance à exigé.
      La Russie est un immense pays, sa profondeur stratégique elle l’a déjà à l’intérieur de ses frontières. Avez-vous besoin d’un rappel sur les difficultés qu’a posé l’immensité du territoire russe au 3éme Reich?
      Poutine est un mégalomane se rêvant en conquérant et il doit donc gagner des territoires pour en être un aux yeux de l’Histoire. Il n’aimera surement pas beaucoup la trace qui laissera dans celle-ci.

      • Tulio dit :

        L’intégrité territoriale de l’Ukraine ? On nous aurait menti, l’Ukraine aurait donc existé comme nation avant 1991 ! En fait, l’Ukraine a bien existé quelques mois en tant qu’état entre 1917 et 1919 mais la Crimée n’en faisait pas partie, évidemment. L’Ukraine, c’est la Russie depuis le Moyen-âge (la Rus’ de Kiev) et la Crimée était indépendante (Khanhat de Crimée) avant Catherine II.

        • Pravda dit :

          En fait, c’est la Russie qui appartient à l’Ukraine.

        • précision dit :

          @Tulio
          C’est faux, le « depuis le Moyen-âge ». Une grande partie du territoire de l’actuelle Ukraine a tour à tour fait partie de la Pologne et de la Russie. D’autres n’ont pour la plupart de cette période fait partie ni de l’une ni de l’autre.

          Vous avez quelques cartes ci-dessous
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_l%27Ukraine

          • Tulio dit :

            Qu’est ce qui est faux ? Vous écrivez : « Une grande partie du territoire de l’actuelle Ukraine a tour à tour fait partie de la Pologne et de la Russie » ? On le sait, merci. On ne parle pas de l’actuelle Ukraine mais de la Rus’ de Kiev au Moyen-âge ! Kiev a été russe depuis sa fondation, c’était la Rus’de Kiev. La Galicie, c’était polonais depuis toujours et ça l’est toujours par sa population qui est polonaise. Je connais, cette page Wikipédia.

          • Tulio dit :

            Au XIV-XVe siècle , il y a eu un intermède polonais (Pologne-Lituanie) à la fin de la Rus’ de Kiev, ça ne change rien au fait que Kiev soit le berceau de la Russie.

          • précision dit :

            @Tulio, ce qui est faux c’est de sous-entendre que l’Ukraine dans son ensemble a continuellement fait partie de la Russie depuis le Moyen-âge. Il me semble que nous sommes d’accord sur 2 points :
            – on peut dire que l’Ukraine est un berceau historique de la Russie
            – on peut dire que des parties du territoire de l’Ukraine ont à certaines périodes de l’histoire (beaucoup, si vous y tenez) fait partie de la Russie.

            C’est assez loin de votre affirmation («Ukraine, c’est la Russie»), quand même et c’est uniquement votre exaggération que je relevais. Par ailleurs l’histoire c’est une chose. La volonté du peuple qui occupe actuellement en est une autre. Comme tout démocrate occidental (et dans la vision traditionnelle française de la nation) j’aurais tendance à accorder un peu plus d’importance à la seconde.

      • précision dit :

        C’est exact.
        Mais le point de vue russe peut aussi se comprendre sur cette question : la trahison russe de l’engagement signé par le mémorandum fait suite à plus d’une décennie de trahison par l’OTAN de l’engagement informel pris par les américains de ne pas étendre l’OTAN d’un pouce à l’Est.

        La profondeur stratégique russe était bien supérieure par le passé alors même qu’elle n’a jamais fait face à autant d’adversaires rassemblés et que la technologie rendait les déplacements plus difficiles. Or elle a été mise en très grande difficulté lors des 3 dernières invasions massives auxquelles elle a fait face. La première a brulé Moscou, la seconde a fait chuté l’Empire, et la troisième était simultanément aux portes de St Pétersburg et Moscou, et a été une hécatombe.
        En fait la 2nde guerre mondiale a largement façonné la politique étrangère russe en Europe de l’Est après 1945, en vue de garantir qu’ils n’auraient plus jamais à vivre une telle épreuve.

        Mais les russes me semblent négliger de prendre en compte que les pays de l’Est eux aussi ont très mal vécu les invasions qui ont fait disparaître leur état ou leur liberté, et eux aussi souhaitent voir leur sécurité assurée.

        Prétendre psychanalyser Poutine en conquérant me paraît ridicule. Si je me risquais à la psychanalyse, ce dont je me garderais bien, je hasarderais que le gouvernement russe a plutôt une mentalité d’assiégé que de conquérant.

        • précision dit :

          On peut par ailleurs questionner la pertinence de la profondeur stratégique, en particulier entre états nucléaires, mais c’est une autre histoire.

    • Courmaceul dit :

       » Kiev va être « stalingradisée ». » Ce qui ne manquera pas de piquant pour une ville qui est, selon ses mêmes dires, le berceau de la Sainte Russie.

      • Tulio dit :

        Il suffira de couper le gaz, l’electricité et l’eau potable et la ville tombera comme un fruit mûr. Les Ukrainiens ne sont pas des bédouins habitués au désert. Kiev est bien le berceau de la Rus’ de Kiev, le premier état russe fondé par des vikings.

    • Kohps dit :

      C’est marrant parce que l’on pourrait dire exactement la même chose mais à l’envers. L’OTAN est inquiète de l’avancée de la Russie vers ses frontières. Les pays de l’OTAN se sentent encerclés par les Russie suite à l’annexion de la Biélorussie. L’OTAN demande donc le retrait des troupes russes de Biélorussie, la démilitarisation de la Biélorussie et de Kaliningrad ainsi que la décommunisation de la Biélorussie et de Kaliningrad. Si nos exigences ne sont pas prises en compte, il est normal que l’Europe libère Kaliningrad des Russes puisque historiquement c’est une possession allemande.

      • précision dit :

        Pas mal de mauvaise foi dans ce renversement de positions. Je suis en faveur de cet exercice mental mais à condition de le faire de manière pertinente.
        Kaliningrad est russe depuis 1945. Ceux qui n’ont pas assimilé ce fait sont de mon point de vue complètement à côté de la plaque, car personne de sérieux ne revendique ce territoire.
        – Je dis bien russe et non soviétique (argument fallacieux de certains russophobes) car elle a été peuplée de russes et non de polonais ou baltes après 1945. Et que le commandement soviétique en 1945 voyait essentiellement la géopolitique avec une perspective russe, pas polonaise ou balte.
        – L’ Allemagne n’a pas la moindre vélléité de remettre en cause les frontières de 1945. On a pris soin à la fin de la guerre qu’elle ne le fasse plus jamais. Si elle le faisait la carte de l’Europe serait bouleversée car il faudrait décaler toute la Pologne.

        La biélorussie fait historiquement partie de l’Empire russe et en a rarement été indépendante. De plus elle n’est pas (encore?) annexée. Vous observerez que les occidentaux font ce qu’ils peuvent actuellement pour écarter la Biélorussie de la Russie.

        La Russie n’a a ma connaissance pas pris d’engagement de ne pas s’étendre vers l’Ouest, hormis le mémorandum de Budapest qui a été bafoué en Ukraine. Mais seulement après que l’OTAN ait bafoué depuis plus de 20 ans l’engagement informel pris par les américains.
        Les troubles en Géorgie n’est pas vers l’OTAN.

        Donc votre argumentaire est assez mal fondé. Dans l’ensemble la Russie ne s’étend pas, elle cherche à récupérer en partie la « profondeur » qu’elle a toujours eu jusqu’à présent et qui se réduit indéniablement progressivement d’année en année. Je ne dis pas que c’est légitime. Dans la plupart de mes commentaires je fais justement remarquer que la Russie ne fait pas l’effort de se placer à la place de ses voisins et prendre en compte leurs inquiétudes légitimes.
        Mais votre scénario est outrancier.

  68. Paul Bismuth dit :

    Cela ne traîne pas dans les rédactions, la guerre n’est pas finie que l’on a déjà la critique de la séquence!
    https://www.meta-defense.fr/2022/03/02/les-5-defaillances-critiques-des-forces-russes-en-ukraine/

  69. Thierry dit :

    Mardi, l’armée ukrainienne a déclaré que les drones Bayraktar avaient détruit un char et deux systèmes de missiles sol-air pendant la nuit. Dans d’autres vidéos partagées sur Twitter, des drones Bayraktar, utilisés par l’armée depuis au moins 2021, sont montrés en train de faire exploser ce qui semble être un convoi de carburant russe et un groupe de camions de ravitaillement.

    Osborne estime que les drones Bayraktar ont été vendus à l’Ukraine pour un coût à un chiffre de millions de dollars chacun – mais que le système de missiles sol-air russe détruit dans la vidéo dimanche pourrait valoir jusqu’à 50 millions de dollars.
    source :
    https://time.com/6153197/ukraine-russia-turkish-drones-bayraktar/

    ———————————————————————————-

    l’absence des avions russe s’explique par plusieurs facteurs, non pas qu’ils cherchent à ménager les civils sinon ils n’auraient pas envoyé des volés de roquettes (inclu des roquettes thermobarique qui détruisent les poumons) ou des missiles à forte puissance de destruction en plein centre des grandes villes. Une enquête pour génocide est déjà en cours.

    La première des causes est bien la peur des missiles portable infrarouge qui commencent à être répandu et interdisent de fait des attaques à basse altitude et faible vitesse, donc celles nécessaire pour des attaque au sol.

    La deuxième raison est la confusion entre les avions ukrainiens et russes qui sont du même modèle, les batteries sol-air russes semblent être incapable de les différencier, on peut se poser la question de l’habilité des radars russes à différencier l’IFF de leurs propres avions. Le matériel volant de l’époque soviétique fournis à tous ses pays satellites était entièrement calé sur le même IFF de type « PAROL-2D »

    des infos sur l’IFF soviétique et russe actuel :
    https://www.secretprojects.co.uk/threads/soviet-russian-iff.792/

    et donc les MIG et Sukkhoi Bulgare, Polonais, Ukrainien, pourraient bien être capable de déjouer toute la défense russe antiaérienne, d’ou la réponse russe de ne mettre aucun avion en l’air (à part quelques missions de reconnaissance) pour pouvoir les abattre tous sans risque d’erreur.

    l’essentiel de la force aérienne ukrainienne, une centaine de chasseurs, bien que nombreux aient été détruit au sol, ont totalement dominé les chasseurs russes dans les airs dès le début de l’offensive et assuré une supériorité aérienne contre un adversaire bien plus nombreux (environ 300 chasseurs russe basé à proximité de l’Ukraine)

    • sentinelle dit :

      vous devez confondre avec un jeu video je pense que les deux sont un peu du mêmê niveau mais comme disait Staline la masse est une qualité . J’espère que les pourparlers vont se poursuivre pour arrêter cette affaire avec des garanties acceptables par les une et les autres .

  70. Rafale2702 dit :

    Dans un conflits, comme dans une guerre. On n’a jamais vu une armée s’arrêter parce qu’il fait jour ou nuit ou du fait de mauvaise condition météo. C’est pourtant ce que fait l’armée russe. Et c’est ce qui est incompréhensible pour tous le monde.
    Il y a d’une part une erreur stratégique de Poutine qui espérait conquérir les Ukrainiens par la peur ou par le coeur. Et qui est isolé diplomatiquement .
    Il y a certainement une erreur tactique militaire . Un convois de 60 kms bloqué. Soit disant par un pont détruit suivi du pont flottant militaire également détruit. Une aviation qui ne vole plus. Bref. Cela ressemble de plus en plus à un gag. Plutôt qu’un conflit conçu depuis des mois par des experts .
    La plus grosse erreur de Poutine, c’est imaginer de faire la guerre à un pays de plus 40 Millions d’habitants, avec des systèmes d’armes réputé pas fiable.
    En résumé, de l’amateurisme qui fera date dans l ‘histoire de l’humanité .

    • Wrecker47 dit :

      @Rafale 2702 je ne pense pas que les Russes manquent d’unités du » Génie-Pontonniers »…même s’ils ont déjà eu de la casse …Qu’ils attendent des remplaçants c’est pas exclu ,mais il me semble bien qu’ils possèdent des blindés amphibies ainsi que des chars capables de franchissement en submersion …pour faire une « tète de pont » !
      Peut-être aussi que leurs Généraux fassent preuve de mauvaise volonté pour poursuivre le mouvement …!

  71. Rafale2702 dit :

    On oublie aussi que tous les pays européens et américains ont envoyé leurs forces spéciales, des mercenaires, et les DGSE de chaque pays pour aider les forces Ukrainienne. Sans compter le matériel qui est livré sans problème. Sans parler des Ukrainiens eux-même qui aident logistiquement leur armée.
    Non. Franchement, Poutine s’est vraiment mal préparé pour cette guerre.

  72. SKoh6371 dit :

    Est il imaginable que des systèmes de contre mesures électroniques soient en cours de réalisation ou déjà au point pour neutraliser les missiles russes dont l’usage massif actuel représente une opportunité nouvelle ? dont tout le monde se passerait aussi of course.

    • Dolgan dit :

      Globalement non. Beaucoup de ce qui est utilisé est insensible à ce genre de choses. Le reste est prévu pour y être résilient.

      Enfin ça existe, ça gène le missilier, mais ça réduit juste un peu la précision .

  73. Thaurac dit :

    Et si en fait l’attaque sur kiew n’était pas la priorité si ce n’est que de fixer l’armée ukrainienne, et que le principal but est de priver l’Ukraine de ses accès ç la mer d’azov et mer noire en l’enclavant?
    Dans ce cas il faut fermer ad vitam aeternam le Bosphore pour tout navire, militaire, commercial qui va ou vient de russie!
    Il est temps que la posture devienne agressive et que la tsarlette ne se prenne pas pour Dieu!

  74. Lotharingie dit :

    HS :
    .
    « ……………….L’Assemblée générale de l’ONU a adopté mercredi 2 mars, à une écrasante majorité, une résolution qui « exige que la Russie cesse immédiatement de recourir à la force contre l’Ukraine ».

    Un vote salué comme « historique » et accueilli par une salve d’applaudissements.

    Sur les 193 membres de l’Organisation, 141 pays ont approuvé le texte, cinq – Russie, Biélorussie, Corée du Nord, Erythrée et Syrie – s’y sont opposés et 35 se sont abstenus, dont la Chine……………………….. »
    .
    https://www.lemonde.fr/international/article/2022/03/03/guerre-en-ukraine-vote-massif-a-l-onu-pour-le-retrait-des-troupes-russes_6115913_3210.html

  75. Soyonsage dit :

    Meilleure maîtrise de la parade militaire que le combat !!

  76. Bloodasp dit :

    Il n’est venu à l’idée de personne que la raison pour laquelle l’aviation Russe se faisait rare dans le ciel Ukrainien c’est peut être qu’il y a un « prédateur » plus puissant dans le ciel?

  77. UnKnown dit :

    En l’absence de plus d’éléments cotés Russe, on peut que donner un avis au doigt mouillé. Je pense personnellement que les Russes ont tout simplement zapper le poids de l’effort demandé à leur logistique: vouloir attaquer de partout, en même temps, sur une ligne de front aussi large et qui s’étale sur 3 points cardinaux, c’est un effort colossal.
    Avec le rythme intense imposé au départ pour essayer de prendre tout le monde de court, couplé en plus à la tactique habituelle de contourner les points de résistance pour foncer derrière… impossible d’assurer la logistique pour les pointes, elles doivent faire avec ce qu’elles ont embarquées et se démerder seules.
    Heureusement que ce n’est « « que » » l’Ukraine en face…

  78. Terminator26 dit :

    Les Ukrainiens n’ont plus (ce sont les Russes qui le disent) d’aviation. Ah bon ! Les Ukrainiens n’ont pas d’artillerie. Tout au moins de l’ampleur de celle des Russes. Alors que faire ? Pourquoi avoir besoin d’avions alors que de bons missiles sol-air peuvent mettre au tapis les avions et les hélicos de Poutine. Pourquoi avoir de l’artillerie alors que les drones turques et les munitions vagabondes sont en mesure de déquiller les radars, les pièces d’artillerie et les lances roquettes (thermobariques ou pas) de Poutine. Fournir des drones et des missiles sol-air aux Ukrainiens et ils se chargeront eux-même, sans besoin de l’OTAN, des agresseurs russes.

  79. Gremlins dit :

    Un peu de respect pour Vladimir Poutine.

    Notre légitimité a faire NOS guerres, nous la tenons du fait que nous les faisons a plusieurs contre 1 seul. La »coalition » contre la Yougoslavie, contre la Libye, contre la Syrie etc… Nous sommes persuadés d’être les gentils.
    Nous avons pris VP pour un comique un homme dépassé. A nous répéter que la Russie est a genoux depuis des années nous nous en sommes persuadé. Aujourd’hui, ce père et grand père, fait ce qu’il a dit qu’il ferait pour le bien de son pays. Il est soutenue dans son pays, ceux qui pensent le contraire n’ont juste pas de connaissances qui sont citoyens RUSSE.

    Nous sommes jaloux devant tant de droiture et d’abnégation.

    Il faut comprendre qu’aujourd’hui en refusant d’écouter depuis des années le chef d’état d’une des plus grosses puissances au monde, en additionnant sans cesse les « sanctions économiques » nous l’avons poussé a prendre les armes et a faire la guerre. Tout ceci est horrible, c’est incontestable. Mais les sanctions n’ont pas empêché la RUSSIE de grandir. Au contraire on dirait.

    Je vois arriver les excités du clavier qui vont hurler au PRO RUSSE (vous n’y êtes pas). Pensez à la liberté d’expression. A la liberté de penser.
    Que mon avis et ma vision vous plaise ou non c’est la même chose.
    J’aurais aimé une France indépendante qui aurait définitivement milité pour une non adhésion de l’Ukraine à l’OTAN comme à l’UE et la non militarisation de ce pays par les USA pour assurer la paix sur notre continent.
    Les USA décide de ce qui est bon pour l’Europe comme la bien pensance de notre pays, décide pour nous ce qui est bon ou pas pour nous.

    Et la liberté des Ukrainien de choisir alors? Me direz vous.
    Et bien parfois dans la vie, on ne fait pas se que l’on veut. C’est ça le monde des adultes.
    Ne pas faire partie de l’OTAN ne les auraient pas empêché de s’épanouir. La RUSSIE a céder énormément a l’Ukraine et l’a même aidé par certain aspects.
    Mais aujourd’hui cette guerre les ramènes a l’age de Pierre.

    Alors l’OTAN amène t elle la paix et la stabilité? L’occident est elle systématiquement le camps du bien au même titre que la « gauche française »?

    Respectons nous un peu et arrêtons l’hystérie généralisé.

    • mark41 dit :

      Et si vous, de votre coté, faisiez preuve de respect envers la souveraineté de l’ Ukraine, et de ses aspirations à la démocratie?

      Je remarque qu’ il y a encore ici et là, des commentaires qui viennent nous expliquer ô combien l’ OTAN c’est des méchants. Mais pour ma part, à l’heure ou la Russie (pays manifestement autoritaire) bombarde un pays voisin d’ Europe (qui à librement choisit de tourner le dos à la Russie), je suppose que ce n’est pas le meilleur moment pour chercher des poux dans la tête des atlantistes.

      Je garderai les commentaires plus personnels pour moi (Pro-Russe, si c’est vous qui le dîtes), mais j’imagine que la compassion vis à vis des civils ukrainiens n’est pas votre rayon.

      • Tulio dit :

        La compassion pour les Ukrainiens ? Lesquels ? Les 3, 8 millions d’Ukrainiens du Donbass se sont faits bombarder quotidiennement depuis 6 ans, même après la signature d’un cessez-lefeu et d’un traité. Indignation à géométrie variable.

      • mark41 dit :

        « Ukrainiens ? Lesquels ? »

        Vous faites une différence entre les russophones et les autres? Bravo. Le prétendu génocide des populations russophone est un mythe qui ne sera guère plus crédible que les ADM en Irak. Pour ma part, je considère que le gouvernement Ukrainien est parfaitement légitime (la légitimité des démocraties vous échappe visiblement) pour administrer les provinces sécessionniste. Il s’agit du droit souverain de l’Ukraine de s’opposer à des criminels qui servent les intérêts d’une puissance étrangère.

        • Tulio dit :

          @mark41, je n’ai pas parlé de russophones. Cela dit, en Ukraine, TOUT le monde est russophone, à part peut-être des gens nés dans les deux dernières décennies, mais à part ça, tout le monde. Par contre, tout le monde ne parle pas ukrainien, en particulier à l’Ouest où les populations d’origine polonaise ne parlent que le russe et leur langue d’origine, idem pour les minorités hongroises et roumaines. Parler d’un « prétendu » génocide des Ukrainiens de l’Est, c’est très grave et ça dénote un manque inquiétant de largesse d’esprit. Si ce n’est pas un immense génocide, ça représente entre 14.000 et 15.000 victimes en 6-7 ans alors même qu’un traité avait été signé. Et traiter des populations civiles innocentes de « criminels »résume votre esprit tendancieux. Et puis l’Ukraine, qui a connu un coup d’état factieux, serait une parfaite démocratie, respectueuse des droits de l’homme, des minorités, et dépourvue de corruption ? Et le droit à l’autodétermination des peuples, ce n’est même pas la peine de vous en parler puisque les gens concernés seraient des « criminels ». Belle mentalité.

          • mark41 dit :

            Si, j’insiste, un prétendu génocide dont seuls les plus fanatiques de Poutine essayent de faire avaler au monde.

            La réalité, c’est que les morts ukrainiens de la guerre du Donbass ne sont absolument pas victimes d’un génocide. Et la Russie n’as aucune légitimité a s’immiscer dans une affaire intérieure ukrainienne.

            Non, la démocratie Ukrainienne n’est pas parfaite (ça n’existe pas, hein) mais en revanche vous semblez peu soucieux de la liberté de la presse ou de la pluralité démocratique. Evitez de parler démocratie, vous n’en avez visiblement pas compris le concept.

            Quand à ma mentalité, je comprend qu’elle ne vous conviens pas, mais pour ma part j’ai bien du mal a qualifier la votre tellement elle est lunaire.
            Vous voulez chassez les Nazis d’Ukraine commencez donc par le groupe Wagner. Vous voulez l’autodétermination des peuples? Pourquoi donc ne pas reconnaitre le vote (74%, + de13Millions de voix- a comparer aux 3,8M du Donbass qui ne sont pas tous pro russes) de 2019?
            L’ OTAN ne respecte pas sa parole? Et Vladimir n’as-t-il jamais dit qu’il respecterai la souveraineté de l’Ukraine? Un moment donné faut arrêter de prendre les gens pour des jambons, ils capables de penser par eux mêmes. Pas la peine de se prendre pour un pseudo influenceur, vous ne brassez que du vent.

            PS: J’aime bien le « TOUT le monde est russophone, à part peut-être » c’est à mourir de rire.

    • MonCulEnColleretteSurLaCommode dit :

      Ton « monde des adultes », tu peux te le foutre bien profondément au c.l.
      Non seulement t’es un guignol, mais un traître.

      La Russie est un empire du pauvre ; la vie là-bas est une misère pour la très grande majorité des gens – une fois écartée une minorité élitiste et possédante : oligarques/familles d’oligarques, haut-fonctionnaires d' »État »/familles de fonctionnaires, Poutine/proches et famille de Poutine.
      Sans l’arme nucléaire, son armée de pingouins déserteurs (bravo à eux !) errant dans leurs véhicules surannés sur les plaines d’Ukraine serait balayée par l’Occident depuis longtemps.
      Les Russes ne sont que les Américains de l’Est : l’Empire ou rien ; la Domination de l’Autre ou rien. Et tous deux ont enfanté un gros gros bébé à l’extrême-Est.

      Je suis français, d’origine slave.
      Vive Gogol, Vive Dostoevskiï, Vive Boulgakov, Vive Pouchkine. À mort Poutine.

    • MonCulEnColleretteSurLaCommode dit :

      Ton « monde des adultes », tu peux te le foutre bien profondément au c.l.
      Non seulement t’es un guignol, mais un traître.

      La Russie est un empire du pauvre ; la vie là-bas est une misère pour la très grande majorité des gens – une fois écartée une minorité élitiste et possédante : oligarques/familles d’oligarques, haut-fonctionnaires d' »État »/familles de fonctionnaires, Poutine/proches et famille de Poutine.
      Sans l’arme nucléaire, son armée de pingouins déserteurs (bravo à eux !) errant dans leurs véhicules surannés sur les plaines d’Ukraine serait balayée par l’Occident depuis longtemps ; il ne va pas tarder à comprendre, que « parfois dans la vie, on ne fait pas CE que l’on veut. »
      Les Russes ne sont que les Américains de l’Est : l’Empire ou rien ; la Domination de l’Autre ou rien. Et tous deux ont enfanté un gros gros bébé à l’extrême-Est.

      Je suis français, d’origine slave.
      Vive Gogol, Vive Dostoevskiï, Vive Boulgakov, Vive Pouchkine. À mort Poutine.
      À mort les clowns cyniques.

    • Pravda dit :

      Qu’il commence à s’occuper du bien être du peuple russe, en Russie, en luttant contre la corruption, l’alcoolisme, l’espérance de vie en chute, les inégalités sociales énormes … avant d’apporter « la paix » en Ukraine

  80. Sacha dit :

    La Russie a du mal avec l’Ukraine, qui est un nain militaire et ferait peur à l’Europe entière pour s’endetter auprès des banques américaines à acheter des F-35 ?
    https://www.huffingtonpost.fr/entry/guerre-en-ukraine-la-russie-un-mastodonte-sur-le-plan-militaire_fr_621c8955e4b0afc668c2f18e

    Le storytelling américains est obèse!

  81. pak dit :

    Attention aux méprises
    L’histoire nous enseigne que la Russie rate toujours son entrée en guerre (1ere guerre mondiale, invasion de la Finlande, Barbarossa) mais il serait imprudent de les sous-estimer car in fine (avec beaucoup de morts et de souffrances) ils inverse la tendance et finissent par gagner

    • mark41 dit :

      Qu’est ce que l’invasion d’Afghanistan est censé nous apprendre?

      • jyb dit :

        @mark41
        contre toute idée d’inertie bureaucratique soviétique que l’état-major russe est capable de changer de doctrine efficacement « au déclenché ».

  82. Fred dit :

    Les Russes auraient pourtant tellement besoin de moyens aériens pour aller rétablir la démocratie en Ukraine : leurs chars sont souvent bloqués par les monceaux de fleurs jetés sur leurs routes, par des Ukrainien.ne.s enthousiastes qui les acclament avec un sourire béat et des cris de joie et de bienvenue.

  83. Dr Maboule dit :

    Poutine me fait penser à ces ados que les grands n’ont pas voulu laisser jouer avec eux à la récréation. Quand il voit que l’année scolaire est finie ayant un peu grandi se sentant plus fort il décide de faire un baroud et de prouver son grand numéro. Quelqu’un qu’on aurait exclu trop longtemps, blessé profondément et qui veut se venger

  84. Wrecker47 dit :

    Les aviateurs Russes savent à quoi servent les Stingers et autres jouets anti-aériens …çà calme les ardeurs !

  85. Belzébuth dit :

    Les américains ont fait un wargame où la Russie attaquait l’Ukraine:
    ttps://warontherocks.com/2022/03/the-wargame-before-the-war-russia-attacks-ukraine/

  86. Plusdepognon dit :

    La devise des légionnaires est : la Légion est notre patrie.
    http://ainsi-va-le-monde.blogspot.com/2022/03/700-ukrainiens-et-450-russes-servent-la.html

    De tous temps, elle a recueilli des ressortissants de pays ballottés par les vents mauvais de l’histoire, c’est la première fois qu’unne telle chose est permise.
    L’évolution des moeurs, avant c’était la désertion.