Ayant confirmé son retrait de Takuba, la Suède s’interroge sur sa participation à la Mission de l’ONU au Mali

Depuis bientôt un an, environ 150 militaires des forces spéciales suédoises forment l’ossature de la Force de réaction rapide [QRF – Quick Reaction Force] du groupement européen de force spéciales « Takuba » qui, créé à l’initiative de la France, a la mission d’accompagner les Forces armées maliennes [FAMa] dans leurs opérations de contre-terrorisme.

Signe de l’importance de cette participation, un colonel suédois a remplacé le général français Philippe Landicheff à la tête de Takuba en novembre dernier.

« Pour la première fois, un pays européen autre que la France prend le commandement de la TF Takuba pour les quatre prochains mois. La Suède montre à nouveau toute sa détermination et sa volonté d’agir auprès de la France, de ses partenaires européens et des Forces armées maliennes pour poursuivre la lutte contre les Groupes armés terroristes au Sahel », s’était alors félicité l’État-major des armées [EMA].

Seulement, et sans doute parce qu’elles doivent se préparer à faire face à d’autres menaces, les forces suédoises ne maintiendront pas leur participation à au groupement européen au-delà du mandat d’un an qui avait été initialement fixé.

« Nous avons d’ores et déjà décidé que nous quitterons cette année la force Takuba », a en effet déclaré Ann Linde, la ministre suédoises des Affaires étrangères, en marge d’une réunion avec ses collègues de l’Union européenne, organisée à Brest, ce 14 janvier.

Cette annonce n’est donc pas vraiment une surprise… Et ce retrait suédois devrait être partiellement compensée par l’arrivée – prévue – d’un contingent danois fort d’une centaine de militaires du Jaegerkorps au sein de Takuba. D’ailleurs, à Conpenhague, on s’interroge sur le bien-fondé de cette mission, à l’image du quotidien Politiken, pour qui « tout porte à croire qu’une solution militaire est impossible » au Mali.

Cela étant, le gouvernement suédois s’interroge aussi sur sa contribution à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali [MINUSMA], notamment en raison de l’attitude des autorités maliennes de transition, issues d’un coup d’État conduit en deux temps… et de l’arrivée de « formateurs » militaires russes, dont on ne sait s’il s’agit de mercenaires du groupe Wagner ou de membres des forces réguilières russes.

« La question qui se pose est celle de savoir ce que nous allons faire avec la MINUSMA », a en effet déclaré Mme Linde. Il ne serait donc pas surprenant non plus que Stockholm rappelle ses 250 militaires actuellement engagés au sein de cette mission des Nations unies…

L’avenir de l’EUTM Mali, la mission conduite par l’Union européenne [UE] pour former les FAMa, se pose également. À Brest, le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, a dit souhaiter la maintenir… mais « pas n’importe quel prix ».

« Pour l’instant nos missions de formation et de conseil aux forces armées et de sécurité intérieures maliennes vont continuer », via l’EUTM Mali, « mais on a déjà suspendu l’aide budgétaire aux autorités maliennes à partir du moment où on a su que les élections n’allaient pas avoir lieu », a expliqué M. Borrell, en faisant référence à la décision des autorités de transition maliennes de ne pas organiser d’élections en février prochain, contrairement aux l’engagement qu’elles avaient pris.

« Nous discutons […] dans quelles conditions cette lutte contre le terrorisme pour laquelle nous sommes mobilisés peut se poursuivre », a, de son côté, précisé Florence Parly, la ministre française des Armées, pour qui il est « urgent que la transition politique [malienne] soit menée à son terme ».

La coopération avec les FAMa « n’a de sens que si elle s’intègre dans un cadre plus global […] avec des réformes de fond notamment sur la gouvernance. Ce travail-là n’est possible qu’avec des autorités légitimes », a poursuivi Mme Parly. « La question de la légitimité est posée. Cette junte est arrivée au pouvoir après deux coups d’État. Ce sont des autorités qui sont dans une logique de fuite en avant pour se maintenir au pouvoir à tout prix », a-t-elle insisté.

Photo : EMA

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

64 contributions

  1. Clavier dit :

    Très cartésiens ces Suédois…..

    • Wiltore dit :

      On préfère l’armée suédoise que celle de française, la dernière pensait toujours que l’Afrique est leur ancien territoire.

      • Courmaceul dit :

        « On préfère l’armée suédoise » Qui c’est « on » ? Et pourkoa ?

      • Pascal (l'autre) dit :

        « On préfère l’armée suédoise que celle de française,  » Oui mais c’est toujours une armée étrangère! Il est vrai que l’armée malienne………………………… on en parle, on en parle, en fait on ne fait qu’en parler en se posant la question : »mais où es tu? »

    • Jose dit :

      C’est tres interessant cette histoire!!!! Ca sent la debandade!!! La future armée Européenne voulue par Macron promet vraiment. Je pense qu’ íl y a un début de prise de conscience de tous ces petits pays embarqués dans l’aventure Takuba qui s’apparente ä une guerre coloniale pour maintenir les Africains sous le joug coloniale. Apres tout, les autres pays ne sont pas bêtes…ils se demandent s’ils sont lä bas pour combattre le terrorisme oü pour servir ä d’autres intérêts!!!

      • Pravda dit :

        Ouais, les intérêts de l’Europe, entre autre en évitant un effondrement de la BSS. Merkel n’étant plus là pour accueillir les millions d’ingénieurs et de médecins nécessaires pour sauver les industries allemandes.
        Au dernières nouvelles, nous rapatrions nos troupes du Génie, afin d’agrandir le canal Rhin/Rhône pour permettre aux embarcations des ONG d’arriver directement chez vous.

      • Momo dit :

        Toujours aussi gon ‘josé’ le troll truc, qui met toujours des trémas dans ses messages tellement il est incognito…
        Un jambon ou une andouille?

      • Wa Terlou dit :

        Merci Jose. L’attitude honteuse de la France qui consiste à s’acharner sur un petit pays comme le Mali est de moins en moins « appréciée » de ses partenaires internationaux. En réalité, la France est de plus en plus isolée sur le dossier sahélien. Bientôt, le nouveau gouvernement allemand suivra sur les pas de la Suède et d’autres encore ne devraient pas tarder à manifester leur désaccord vu toutes les réticences manifestées sur le terrain. Même l’ONU tient un discours plus conciliant que celui que la France voudrait la voir tenir. Personne ne veut être associé à cette politique injustifiable et immorale d’autant plus que les Français ne prennent même pas de gants dans leur tentative d’instrumentalisation des autres pour leurs seuls intérêts « impériaux ». Ils veulent subordonner les intérêts de l’Europe à ceux de la France et veulent convaincre que tout ce qui est contre la France est contre l’Europe. Ils y vont à la hussarde (la petite connotation sexuelle n’est pas de trop ici par rapport au sentiment que les autres peuvent éprouver), comme s’ils étaient au 19eme siècle. Bien évidemment, une telle attitude cavalière ne peut rencontrer que rejet et par contre-coup humiliation pour la France.

        • Lockass dit :

          « En réalité, la France est de plus en plus isolée sur le dossier sahélien. Bientôt, le nouveau gouvernement allemand suivra sur les pas de la Suède et d’autres encore ne devraient pas tarder à manifester leur désaccord vu toutes les réticences manifestées sur le terrain. Même l’ONU tient un discours plus conciliant que celui que la France voudrait la voir tenir. »

          C’est une blague ? Les occidentaux soutiennent quasi unanimement les sanctions de la CEDEAO. Les Européens pensent partir car la France a retiré une bonne partie de ses troupes

        • Pascal (l'autre) dit :

          Ah ce phénomène de la coalescence!

        • Czar dit :

          et ces pyramides volantes panafwicaines, ça avance ?

      • Roland de Roncevaux dit :

        l’Euro-Défense est le dernier espoir des européistes français… ils ont déjà détruit notre industrie, notre économie, notre monnaie, notre souveraineté, notre diplomatie mais ils ne désespèrent pas de détruire aussi notre armée… quand ils auront détruit notre armée sans rien obtenir en retour, il sera alors temps d’organiser paisiblement l’inéluctable Frexit.

    • Czar dit :

      vu que Descartes a vécu longtemps chez eux et servi dans leur armée…

  2. vador dit :

    Ils se rendent surtout compte dans quel bourbier la france les à entrainés, la france engage l’europe dans se délire uniquement
    pour ne pas paraitre en première ligne mais elle ne peu plus se contenter de passer par ses nègres de maison de la CEDEAO donc elle
    se joint sois disant à la chienlit des sanctions. Ceci dit je ne savais pas que la france faisait partie de CEDEAO, comme si ça ne venait pas d’elle. Avec l’autre dinde de Parly qui à clairement dit que tout serait bon dans le cochon pour faire payer le Mali !!
    Donc c’est bien que la Suède se barre de se Guet-apens !!

    • Pascal (l'autre) dit :

      Une chose est certaine, l’utilisation de votre sabre laser pour massacrer l’orthographe et la grammaire !

    • Roland de Roncevaux dit :

      les « partenaires européens » n’ont strictement rien à faire des ambitions néo-bonapartistes françaises en Europe… c’est même tout le contraire… non seulement ils n’abandonneront pas l’aigle américain pour le coq français, mais en plus ils ne veulent surtout pas de ce coq dans leur basse-cour. Bref, l’Euro-Défense terminera en fiasco, comme tout le reste… Après cela, une partie des bureaucrates français commencera enfin à envisager le Frexit, qui est l’inéluctable destin de la France dans ce monde qui change. L’UE appartient au passé.

      • Pravda dit :

        Je sens que vous allez être déçu des trente prochaines années, je ne suis pas du tout pro-UE, mais rien que pour emmerder votre sponsor, tonton Vlad, je voterais contre un très très hypothétique référendum sur le Frexit.

  3. Raymond75 dit :

    « à Copenhague, on s’interroge sur le bien-fondé de cette mission, à l’image du quotidien Politiken, pour qui « tout porte à croire qu’une solution militaire est impossible » au Mali.  » En France on ne s’interroge pas, car nous sommes un grand pays, où les Opex africaines, toutes inutiles et sans résultat, sont une tradition militaire depuis 60 ans..

    • Mat49 dit :

      Il y a un truc qui est une tradition c’est les débiles de votre espèce. Il n’y a pas de solution militaire est une rengaine dégainé par toute les presses occidentales dès qu’elle voit une goutte de sang alors que solution militaire c’est un terme absurde. Car il n’y a pas de solution dans les guerres qui ne sont pas de problèmes à résoudre. Il y a des issues négociées ou unilatérales, qui dépendent du rapport de force.

    • Pravda dit :

      60 ans ? Non bien plus. Votre disque reste décidément bloqué dans les années 60

  4. Mat49 dit :

    Nous avons adopté uns stratégie visant à jouer la montre contre les insurgés en espérant ques les Maliens allaient mettre sur pieds une armée grâce à notre aide et jouer la montre à notre place. C’est la stratégie la plus longue et la moins efficace.

    Nous l’avons choisis car nous n’avons pas de quoi projeter plus que 6 à 7000 hommes car nous en voulons pas payer pour avoir de tels moyens. Donc c’était la seule possible avec ce qui nous reste d’armée de terre.

    Le retrait des Suédois est comme leur participation à Takuba: anecdotique. Mais notre stratégie va nous brouiller avec les rare pays européens qui avaient accepté de s’engager.

    Militairement rien à dire, on essaye de faire un peu avec le peu qu’on a et nos soldats sont excellents. Mais politiquement nous sommes en dessous de tout.

    • blavan dit :

      @mat 49. Le pire c’est qu’il n’y a pas de stratégie, mais une gestion au jour le jour sans schéma global . C’était à prévoir lorsque les états majors ont poussé le président Hollande à mettre des troupes au sol au lieu de vitrifier par voie aérienne les colonnes de 4×4 qui descendaient sur Bamako. Maintenant c’est trop tard , 8 ans après on en est au même point , et on ne pourra que partir à l’américaine comme en Afghanistan.

      • Mat49 dit :

        Il y a un minimum de strategie. En 2013 comme de tout temps des avions ne prennent pas des villes. Je pense qu un parallèle avec l Afgha est absurde. Nous pouvons rester des décennies ce n est le sujet. Le soucis c est les effectifs sur place.

  5. Durandal dit :

    Si ça se trouve, les Russes font du bruit en Ukraine pour que l’EU rapatrie ses troupes de l’afrique à l’Europe…
    Et ça marche…

    • Edgar dit :

      Bien vu.

    • Roland de Roncevaux dit :

      vous n’êtes pas loin de la vérité… si les européens rapatrient leurs troupes, c’est pour faire la guerre à l’est contre le grand-méchant-loup… si la France se sert de l’anecdote Wagner pour rapatrier ses troupes, c’est pour préparer sa « guerre de haute-intensité » contre la Turquie et l’Iran… Sauf que tout cela n’aura pas lieu. Les nations européennes sont parfaitement incapables de mener une guerre de haute-intensité aujourd’hui ni demain. Il s’agit d’un soubresaut de l’Occident fatigué et désorienté intellectuellement.

  6. marcy dit :

    Ca sent la fin des haricots pour la france, et ses escapades néocoloniales, nouvelle échec sur le front militaire pour la france.

    • Mat49 dit :

      Pour l’instant à peine 57 morts en 8 ans et aucun combat perdu. Takuba c’est symbolique ils peuvent partir.

    • ArtScenik dit :

      On sent ici qu’il y a d’excellent patriotes, prêts à défendre leur cher pays…

      • Momo dit :

        C’est un troll, pas français, très vraisemblablement russe vu le phrasé.
        L’africain fait dans le sentencieux et la logorrhée qu’il soit du nord ou du sud, l’islamiste fait dans l’insulte qui est la seule chose que lui inspire son dieu avec les assassinats, le truc est une variante du précédent.
        L’option islamo-gaucho-facho ne colle pas non plus. Ca aurait pu mais non, il y a des différences.

      • blavan dit :

        @artscenik. La patrie ne se défend pas à Bamako mais dans l’espace Schengen, dans nos banlieues et dans nos DOM TOM.

        • Roland de Roncevaux dit :

          @ blavan : la patrie ne se défend pas non plus dans l’espace Schengen de l’euro-bureaucratie maastrichienne… et le problème des banlieues sera réglé administrativement en 5 minutes et sans une goutte de sang par un gouvernement revenu aux bases intellectuelles classiques. Quant aux DOM-TOM, ils ont besoin d’une légère réévaluation de leurs infrastructures de base pour le bien-être minimal de la population, vu qu’ils ne seront jamais rentables économiquement. En fait la France n’a pas de problème : elle a juste un problème de culture intellectuelle. Il faut revenir aux bases classiques, et accepter de vivre dans un monde que nous ne dominerons plus (mais où il faut trouver notre souveraineté, et passer de bons accords économiques). Quant au Mali et au Sahel, les accords de Défense et de Coopération doivent être maintenus dans un stricte réalisme politique mutuel : ni paternalisme ni rupture inutile. L’espace francophone va constituer de facto un espace économique informel au 21ème siècle (entre la vieille France et la jeune Afrique). Ca peut être profitable mutuellement, si nous savons traiter cela avec rigueur et sobriété. On peut parfaitement coopérer économiquement sans se faire « grand-remplacer » ici, ni sans « néo-coloniser » là-bas.

    • Durandal dit :

      Ce n’est pas un échec pour la France, et certainement pas militaire, c’est un échec pour les Maliens et d’une façon générale pour l’Afrique subsaharien.

    • Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

      Le Président Malien avait demandé l’aide de la France cher marcy, car des islamistes menaçaient d’accéder au pouvoir ……………..et le tout avec la bénédiction de l’ONU ! Donc intervention parfaitement légale !

      Donc marcy, tu dirais donc que tu es « malhonnête » ou de mauvaise foi ????????

    • Jag dit :

      Lol! Tu baves et tu dis qu’il pleut?

    • Jose dit :

      Bien vu!!!! Ca fait 200 ans que ca dure!!!!! Toujous des echecs!!!!

      • Pravda dit :

        Oh marcy et josé ! Deux vedettes du petit écran en tournée dans les meetings de LFI pour nous expliquer que la France c’est méchant !

      • Momo dit :

        Là c’est facile, nul à tous les points de vue: historique et calendrier c’est donc un islamo et en l’occurence la variante turc comme on le sait déjà. On note qu’il a fait attention au tréma, c’est court.

        Le russe est plus cultivé et plus intelligent.

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Bien vu!!!! Ca fait 200 ans que ca dure!!!!! Toujous des echecs!!!! » Cela fait quelques années que José aka Mourad intervient sur ce blog! Toujours des conneries!
        ps: Quel temps fait il au bled?

    • Pascal (l'autre) dit :

      « nouvelle échec sur le front militaire pour la france. » Vous pourriez développer l’expert militaire? Pour votre gouverne la France s’écrit avec un « F » majuscule!

  7. Olivier dit :

    C etait sure et je comprend les suédois vu le flou artistique ambient et a mon avis c est pas fini la France va se retrouver toute seule si jamais les usa nous lâchent c est mort .
    T

  8. VinceToto dit :

    C’est dommage de gâcher cet article avec les déclarations de Madame Parly qui, égale à elle même, semble beaucoup projeter et se prendre pour le Président du Mali pas contente de son nouveau gouvernement qu’elle veut dissoudre. Elle fait honte.

    Je comprends que les suédois veulent sortir de ce bazar politique malsain.

  9. Jakub de Pologne dit :

    La Suède est préoccupée par les actions de la Russie en Europe de l’Est. En tant qu’État la mer Baltique, il considère la Russie comme sa principale menace.

    • Roland de Roncevaux dit :

      @ Jakub de Pologne : ce qui est parfaitement logique. Il n’y a que les bureaucrates européistes français qui ne comprennent pas cela… Chaque pays européen agit selon ses intérêts. L’Europe est une réalité culturelle, mais elle n’est pas et ne sera jamais une nation. Il n’y a pas de réalité politique européenne. De son côté, la France n’a aucune raison de s’embrouiller avec la Russie qui ne la menace nullement, et qui est plutôt une alliance de revers traditionnelle. La France finira par quitter logiquement l’UE, quand ses dirigeants auront pris acte de l’échec de l’Euro-Défense.

  10. Mario 1114 dit :

    @Marcy,concernant l’éscapade Malienne :https://www.lemonde.fr/emploi/article/2013/05/30/le-mali-dans-la-plus-grande-france_5995147_1698637.html

    A part vomir sur la France et sur ses morts ,que faites vous pour le pays !
    Ps:mon petit-neveu devait partir là-bas , peut étre qu’en allant au Niger il risque moins de…

  11. dakia dit :

    Question sérieuse:
    Sans chauvinisme ou nationalisme aveugle:
    Quelle différence entre un légionnaire et un wagner?
    Un légionnaire est t-il un mercenaire pas comme les autres?

  12. Contractor dit :

    Le passage intéressant concerne la suspension des financements. Quand les salaires des fonctionnaires ne seront plus payés, le risque sera grand pour Goita. Et c’est visiblement ce qui est attendu, d’autant que ça bruisse de plus en plus dans les unités FAMa qui sont engagées au front.

  13. Vinz dit :

     » Pour la première fois, un pays européen autre que la France prend le commandement de la TF Takuba pour les quatre prochains mois.  »

    C’est sûr que si le boss reste pour quatre mois, autant qu’il les passe au bord de sa piscine.

    « La coopération avec les FAMa « n’a de sens que si elle s’intègre dans un cadre plus global […] avec des réformes de fond notamment sur la gouvernance. Ce travail-là n’est possible qu’avec des autorités légitimes », a poursuivi Mme Parly. »

    Non, puisqu’avec le précédent régime réputé légitime, rien a pu être fait dans le domaine de la gouvernance, bien au contraire. Barkhane n’a servi qu’à faire perdurer un système pourri jusqu’à la moelle, où le seul objectif de la classe politique c’est de s’en mettre plein les fouilles jusqu’au petit-neveu du sous-sous-secrétaire de secrétaire. Et on peut former autant qu’on veut, si la solde n’atterrit pas dans la poche du soldat, qu’on lui donne trois cartouches et une kalash pour dix parce que le reste est revendu à l’encan (ou jamais acheté), ça se débinera au premier coup de fusil. On est dans la pensée magique depuis 8 ans, mais comme les Shadock, il vaut mieux pomper même s’il ne se passe rien, que d’arrêter de pomper et risquer qu’il se passe quelque chose. Alors pompons. Hommes, matériels, budget.

  14. Valère dit :

    J’ai toujours dit ici qu’il valait mieux pour notre pays (et surtout compte tenue de son impopularité de plus en plus grandissante en Afrique) d’abandonner les africains à leur sort. A l’époque, certains m’ont traité d’antipatriote, minimisant le sentiment antifrançais.

  15. Paul Bismuth dit :

    Au-dessus d’un théâtre d’opération immense, il s’agit surtout de savoir où frapper que de planter un nombre de drapeaux de nationalités dont les soldats ne sortent jamais de la FOB.

    Les drones REAPER français pourraient bien intercepter les communications dans un proche avenir:
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2022/01/15/paris-s-equipe-en-pods-pour-ses-reaper-22723.html

    L’absence du C-160 Transall n’étant pas du tout anticipée!
    https://theatrum-belli.com/retrait-anticipe-des-transall-gabriel-quelles-options-pour-larmee-de-lair-et-de-lespace/

  16. nadou dit :

    L’AFRIQUE n’a besoin de l’aide de personne. rentrez chez vous.

  17. Maya dit :

    Les suédois devraient rapidement rejoindre l’agence commerciale de l’industrie militaire US à savoir l’OTAN. La Russie est présentée comme une menace juste pour engraisser les vendeurs de F35 en Europe. Les suédois feraient mieux de s’inquiéter de la déferlante musulmane à venir qui dans 20 ans transformera leur pays en province turco-syrienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *