Les forces spéciales françaises ont reçu la nouvelle mitrailleuse ultra-légère « EVOLYS » de FN Herstal

En mai 2021, la société belge FN Herstal a mis sur le marché la FN EVOLYS, un nouvelle mitrailleuse « ultra-légère » de calibre 5,56×45 mm ou 7,62×51 mm. Et celle-ci ne manqua pas de susciter un vif intérêt, que l’armurier a pu mesurer à l’occasion de la dernière édition du salon SOFINS [Special operations forces innovation network seminar], lancé à l’initiative du Commandement français des opérations spéciales [COS] et organisé tous les deux ans par le Cercle de l’Arbalète.

Dans le détail, la FN EVOLYS de calibre 5,45×45 pèse 2,5 kg de moins que la mitrailleuse légère MINIMI, produite également par FN Herstal [5,5 kg contre 8 kg, ndlr]. Et l’écart est encore plus grand avec le calibre 7,62×51 mm [6,2 kg contre 8,8 kg]. Ce qui fait que cet arme associe la puissance de feu d’une mitrailleuse aux caractéristiques propres à un fusil d’assaut.

En outre, le système d’alimentation latéral de cette FN EVOLYS a permis d’apporter plusieurs évolutions « majeures », dont un long rail supérieur monolithique sur lequel il est possible de fixer en ligne plusieurs optiques sans avoir à retirer les « organes de visées mécaniques », explique FN Herstal, qui assure également que « toutes les manipulations sont faciles, intuitives et rapides pour tous les utilisateurs », qu’ils soient droitiers ou gauchers, et que « toutes les actions peuvent être réalisées d’une seule main, y compris l’alimentation de la bande de munitions ».

Dotée d’une crosse réglable tant en longueur qu’en hauteur, la FN EVOLYS propose un sélecteur de tir permettant au combattant de choisir entre le tir semi-automatique [comme avec un fusil] ou le tir automatique, comme avec une mitrailleuse. La cadence de tur est régulée par un amortisseur hydraulique, ce qui réduit l’effort de recul. « Dès le départ, la FN EVOLYS a été conçue pour tirer de manière intensive avec un atténuateur de son, sans aucune baisse de performance de l’arme ni d’encrassement accru ou de projections vers l’utilisateur », insiste FN Herstal.

Peu avant d’exposer la FN EVOLYS au salon de l’armement DSEI, organisé à Londres en septembre dernier, l’armurier belge avait soutenu que de « nombreuses forces armées et unités spéciales européennes et internationales » avaient déjà « manifesté un grand intérêt » pour cette mitrailleuse ultra-légère. Et c’est visiblement le cas des forces spéciales françaises…

En effet, Thierry Roger, le Pdg de TR-Équipement, le distributeur français de FN Herstal, a fait état, sans livrer de détails, d’une « première livraison de la nouvelle mitrailleuse EVOLYS » pour les forces spéciales françaises, dans un message publié sur le réseau social Linkedin et repéré par le site Soldat&Technik.

Pour l’instant, on ignore le nombre de mitrailleuses FN EVOLYS livrées et si celles-ci vont effectivement entrer en dotation au sein des forces spéciales françaises. En effet, il est possible qu’elles fassent l’objet d’une évaluation, avant la notification d’une prochaine commande afin de remplacer les MINIMI.

Photo : FN HERSTAL

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

88 contributions

  1. Czar dit :

    « la dernière édition du salon SOFINS [Special operations forces innovation network seminar], lancé à l’initiative du Commandement français des opérations spéciales [COS] »

    l’armée frônçaise, conformément à ses établies traditions, petit doigt sur la couture de la ligne bleue Michelin, protègera afin que jamais personne n’ose sous menace du feu nucléaire arracher ne serait-ce qu’un centimètre carré à cette terre où l’Hexagon africanisé puisse speaker en toute freedom sur les human rights et la gender fluidness

    • Vinz dit :

      En parlant de gender fluide, après le changement de sexe de ses généraux, la Yoloswehr renomme ses rations individuelles Einmannpackung -> Einpersonenpackung.

      En revanche toujours incapable de trouver une brigade opérationelle et au complet pour la VJTF 2023. La Pologne respire.

      • Czar dit :

        les valhalla-authenticistes vous rétorqueront que dans la forêt de teutoburg, les germaines-égales-en-droit, combattaient avec leur partenaire-de-vie

    • TsarteAuxPommes dit :

      Inutile et plein d’aigreur votre commentaire est comme le petit cornichon restant au fond du bocal.

      • Czar dit :

        je ne doutais pas qu’un con importun ne voie l’éléphant au milieu de la pièce, c’est d’ailleurs en passe de venir une spécialité frônçaise.

        tiens exmple pris au hasard sur ce fil (ça n’a rien de perso, jacquot l’espadon) : « ‘mitrailleuse d’assault’, (sic) mettant l’accent sur l’ergonomie et la mobilité aux depends d’une capacité a délivrer (sic)

        je passe sur les fautes de français (dépens), on voit qu’insidieusement, les formes anglobish ont grand-remplacé les termes ou tournures françaises. (cf le nombre de cons à qui un bon mot « fait leur journée »)

        maintenant qu’un con dans ton genre soit incapable de comprendre que la « défense d’un pays » est une mission pluri-dimensionnelle, bah c’est plus vraiment une surprise.

        • CTroTzar dit :

          Heureusement que dans notre pays la plupart ne passent pas leur temps, contrairement à vous, à s’apitoyer, à râler et à tenter de se valoriser en insultant les autres. Mais vous avez raison, ne changez pas, vous êtes une île de lucidité et d’intellugence au milieu des cons.

          • Czar dit :

            je m’apitoie pas, je vous renvoie l’image que vous donnez dans le miroir : des cons panurgiques et manifestement ça cadre pas avec l’image fantasmée que vous faites de vous-mêmes.

            si t’as besoin qu’on t’explique le ridicule de voir une armée se précipiter pour communiquer chez elle principalement dans une langue étrangère même quand il n’y a pas d’impératif opérationnel immédiat, je ne suis pas sûr que trois d’explication de texte supplémentaires produisent quoi que ce soit au fait cloporte indignado quand de Gaulle a signé une circulaire rappelant à l’ordre ses galonnards éblouis par toutes ces Otâneries depuis la Quatrième, lui aussi était « un pauvre type qui n’y connaissait rien et qui pinaillait sur des détails » ?

            allez retourne te cacher dans ton « shelter », branlottin

        • scalectric dit :

          Vous critiquez le phrasé des autres intervenant, mais on ne comprend rien de votre charabia,
          vous n’avez rien à faire sur ce site

        • Clément dit :

          Toi tu ne fais pas notre journée, mais par contre tu nous la régale !

    • Machin 10 dit :

      Et comment vont vos névroses ?

    • Brun2 dit :

      En français ça donne quoi ?

    • KL42 dit :

      Bon ça fait plaisir de voir que je ne suis pas le seul à avoir tiqué.
      Le gouvernement veut nous faire porter une carte d’identité bilingue.
      Beaucoup de personne voit l’immigration comme un danger, peu voit la langue Anglaise comme un danger, pourtant tout aussi réel.

      • Kohps dit :

        À partir du moment où la CNI est valable dans des pays étrangers, ça semble pas déconnant que les champs soient aussi en anglais. C’est ien le cas sur les passeports

        • PK dit :

          Vaut mieux la mettre en chinois alors : y’a plus de locuteurs…

          • jccdm dit :

            Dans les pays pour lesquels la CNI est un titre suffisant pour s’y déplacer, pas vraiment.
            L’anglais y est beaucoup plus pratiqué.

      • Czar dit :

        c’est le l’anglobish plus que de l’anglais pur-jus d’ailleurs les rosbifs vont manger bien avant nous, justement parce qu’ils n’ont pas la barrière – relative – de la langue

        j’ai cru lire il y a quelques années que chez certains suédois il y avait des débuts de difficulté à maîtriser la langue maternelle tellement le degré d’acculturation est poussé ça viendra aussi chez nous, notamment grâce aux roquets empressés dont on a vu un ou deux exemples sur ce fil.

      • JC dit :

        Comme la gendarmerie avec sa brigade Cold case !

    • Juon dit :

      Une traduction en francais , s’ il vous plait .

    • Titi74 dit :

      Une vision très « Lémanique du bout du lac » bien baveuse » qui sent la vase d’eau douce, de notre beau pays, qui pourtant n’a pas à rougir du sang versé bien souvent pour les autres!

      remarquez qu’au passage çà doit être frustrant d’avoir des cohortes de glandeurs miliciens tires aux flancs qui passent plus de temps à jouer aux cartes et descendre de la tisane de houblon devant leur console, tout en se prenant pour des descendant de vikings avec leur drakkar Porsche, que d’ effectivement participer à de vraies opérations militaires pour les autres, çà ferait tache d’avoir un rejetons couillus dans la famille aux blanches mains, çà serait même extravagant, du jamais vu au royaume des petits banquiers!

      non, votre truc à vous c’est plutôt Steuervermeidung in der Schweiz, question de neutralité, pas de partis pris, on couche avec tout le monde tant que çà rapporte des lingots et du lait pour le chocolat, bon parfois il faut que Frau Viola remonte un peu das Kleid quand c’est Tonton Jo ou Tonton Donald qui demande à garer ses avions submersibles furtifs, c’est pour la bonne cause!

    • John dit :

      Commentaire assez intelligent…
      Mais on pourrait aussi parler de l’Histoire des forces spéciales françaises, originaires de…? Oui, de l’Angleterre, formés par des Anglais… Donc il y a un sens historique à cela.
      Mais surtout, c’est quoi l’intérêt d’un tel salon? De vendre… Et quand c’est l’armée française qui organise ce salon, ce n’est pas destiné à l’armée française, mais bien aux armées étrangères.
      Pas de chance, le français n’est plus une langue internationale. Et ce type de mentalité explique pourquoi le niveau des Français en langues étrangères est catastrophique…
      Le seul moyen pour la France de vendre ce qu’elle développe, c’est l’anglais… Les industriels français ont une chance énorme d’avoir une armée pour financer et tester des équipements novateurs. Sauf que cela n’apporte pas de contrat si derrière ils ne sont pas capables de les vendre. Sur un tel salon, 90% des discussions se font en anglais, voire plus.
      Les seuls clients francophones potentiels même parleront en anglais, car il seront accompagnés d’autres militaires de leur pays qui eux parlent anglais, néerlandais, flamand, allemand, suisse-allemand, italien, romanche…
      Donc arrêtez de pleurer quand les choses ont un sens.

  2. Intox dit :

    La France est un trop petit pays pour fabriquer elle même ses armes individuelles, heureusement un grand pays comme la Belgique est la pour suppléer à cette incapacité.

    • Ératosthène dit :

      Ce n’est pas parce que la Belgique achète du F-35, qu’elle ne pourrait pas nous fournir en temps de guerre. Herstal est en Wallonie.

    • E-Faystos dit :

      Un grand pays par ses exportations : flingues, bières, jihadistes.

    • Mica X dit :

      Vous portez bien votre pseudo, c’est rare de voir des trolls s’assumer.

    • Albin dit :

      Non on répartis seulement les tâches et les talents. Nous on fait à la place des bateaux de guerre, des avions, des chars, des missiles etc. Et la réputation des armes légères belge suffit largement à ce que nous ne risquions pas à nous y lancer.
      Après tout, la Belgique est un pays ami non (et en plus la bière y est la meilleure) ??????

    • T’as raison…les broutilles et autres accessoires nous préférons les acheter chez les vendeurs de frites…La France c’est le Rafale, les sous marins comme le Suffren, le TGV…etc
      Vous avez la petite FN (ceci dit très bonne boite), nous avons Thalès, Naval Group, Safran, Dassault Aviation, le CEA et Nexter.

      • Gros-Bill dit :

        la petite FN possède Browning et Winchester.

        • Pravda dit :

          La petite FN a fait partie de GIAT dans les années 90. Une erreur stratégique de ne pas avoir gardé une participation française d’ailleurs.
          Quand à Winchester, ce n’est plus qu’un nom, synonyme d’entrée de gamme aux USA (fabrication turque pour les armes, et exotique, par exemple les Philippines pour les munitions premier prix ou leurs composants). Browning n’a pas réussi à évoluer dans le domaine Police/Armée, il ne reste que quelques modèles pour sauver la légende.

    • tankaboum dit :

      On vend beaucoup, vraiment beaucoup de matériel à la Belgique….Un peu de retour et donc forcement une petite perte d’autonomie n’est pas grand chose, d’autant que la Belgique est pour le coup l’un des rare allié fiable que nous ayons.

    • hgjghj dit :

      la Belgique grande? Juste un choix évident de se concentrer sur la production essentiel de matériel lourd au lieu de faire encore une nème concurence

    • Juon dit :

      Par contre, pour equiper sa force aerienne. …..

    • John dit :

      Quelle absurdité…
      Vous savez que si tous les pays disent cela, il vont créer des entreprises qui vont faire des pertes…
      La marché a parlé, c’est tout. PERSONNE n’achetait de l’armement français. Le FAMAS était dépassé dans les années 80 et faisait face à une concurrence rude. Le GROS problème de la France est de vouloir étatiser tous les sujets. Le résultat, c’est l’URSS, les entreprises qui n’innovent plus, parce que de toute manière, l’état les récupérera ensuite…

      Bref, la MAS, ils ont développé quoi d’intéressant à produit quoi depuis les années 50?
      – MAS 49? resté en service trop longtemps?
      – MAC 50?
      – l’ AAT-52 encore en service
      – FRF1 et F2
      – PAMAS G1 qui est en réalité un Beretta sous licence
      – le FAMAS en dès 73, alors que les fusils automatiques sont en service plus ou moins partout depuis les années 50.
      – le HK G3, par définition sous license
      – le Beretta M12?
      – le MAS MP5F, un HK produit sous license
      – LRAC F1
      Ça manque cruellement d’innovation sur les 60 années de vie non?
      Manhurin?
      – ils ont réussi à produire et vendre un revolver pour la police, la gendarmerie jusque dans les années 90 ou 2000, certes c’est un exploit, mais pas de la bonne manière.
      – ou le SIg-540 produit sous licence par Manhurin faute de fusil automatique français existant…

      Je crois qu’il ne faut pas chercher plus loin.
      L’industrie française de l’armement a pour défaut principal d’être le cliché de la France. C’est à dire, ne voir que la France (et ses colonies), et partir du principe que tout le monde veut ce que la France a et que tous veulent être comme la France.
      Résultat, peu de R&D, si ce n’est quand elle est financée par l’armée.
      Quels sont les équipements français dans l’armement qui sont exportés mais qui n’ont pas été développés pour la France? Ce sont des exceptions. Il y a trop peu de développements sur fond propre.
      FN au contraire a connu des succès ENORMES et a continué à être innovant, encore et encore et encore. Ca coûte, et c’est ces innovations qui les ont maintenu. Alors critiquez les politiques si vous voulez. La réalité est qu’il faut critiquer la mentalité française pour le coup.
      Et il faut bien la critiquer, parce que la France est le plus gros gâchis économique au monde. Les compétences que la France a sont impressionnantes, dans une variété énorme de domaine, y compris dans certains qui n’existent pas ailleurs.
      Mais, à cause d’une mentalité qui ne fonctionne pas, ce potentiel est gâché.

      FN c’est:
      – le FAL,
      – le FNC
      – le SCAR
      – le M2
      – FN Minimi
      – FN Mag
      – P90
      – F2000 (seul bullpup réellement ambidextre qui permet de changer l’arme d’épaule dans un couloir sans se pendre des gaz brûlants sur la joue…
      – Et je passe toutes les armes de poing.
      Ils ont développé de nouveaux calibres, perfectionné des armements, amélioré la modularité, réduit le poids des armes, produit des bijoux.
      Et parce qu’ils ont ouvert les yeux, ils ont compris que le seul moyen de survivre, c’est cette innovation, et certains marchés. Raison pour laquelle FN est très implanté sur le marché américain, autant civil que militaire. Et ils se sont associés à des militaires influents pour perfectionner l’armement, ils sont restés très pratiques et terre-à-terre.
      Et quand vous regardez les producteurs d’armes en Europe occidentale, c’est un peu ce qui s’est passé.
      Même une petite entreprise comme B&T est en passe de devenir un acteur important de l’arme à feu en partant de rien, si ce n’est avec des ingénieurs qui veulent innover. Et aujourd’hui, ils vendent à travers le monde, s’imposent sur le marché américain autant civil que militaire.

  3. Fred dit :

    Perte de poids colossale et inespérée ! Chapeau.

    Si de surcroit elle est plus simple d’utilisation que la Minimi qui est déjà largement adoptée et encensée (chargement d’une seule main !)…

      • Parabellum dit :

        La aa52 de notre jeunesse pesait une dizaine de kilo avec des ne poignée de transport en bois tourné …une courte rafale faisait baisser les têtes et le tac tac du 7 62 sur n importe quoi calme…avec un tube lourd c a tapait bien et c était encore…français…niaiserie de ne pas avoir un successeur national ni pour le famas…dépendre d autrui pour la base de l’armement est une réelle erreur et un danger .mais nos petits comptables et piètre politiques s en moquent…

        • Lumières dit :

          La AA52 est aussi une vraie merde qui s’enraye comme pas deux et qui tirait une munition datée de 1934, alors bon…

          • dompal dit :

            @Lumières,
            +1
            Que dis-je, plutôt +100 millions !!!

            Un machin mal conçu dès l’origine, le mot tromblon serait un compliment.

            Je ne me souviens pas d’un seul entrainement au tir avec ce truc sans couacs…..quant aux AN F 1 montée sur vhl, ben la base étant la même….les pb de tir aussi ! 🙁

            Dire qu’il a fallu attendre l’adoption de la MAG 58 très récemment pour se débarrasser de cette chiotte (pour rester poli) !!!

            Merci l’AF de nous avoir toujours fourni du super matos pour partir en opex. 🙂

            N’oubliez pas de signer votre nouveau contrat pour continuer à vous faire trouer la peau pour les beaux yeux du PR avec du matos obsolète…..
            …parce que vous le valez/(voulez) bien ! 😉

          • Galdrik dit :

            Ah bon, je l’ai utilisée pendant des années, je n’ai jamais rencontré ce genre de problème.

          • PK dit :

            La 7.5 (date de 1924, « amélioré » en 29 pour ne pas la mélanger avec le stock de mun pris en dommage de guerre en 18) était et reste une excellente munition, à mon avis bien meilleure que la 7,62 OTAN.

        • Tih yellow dit :

          Oui enfin quand on voit la machine à gaz qu’était l’AANF1, niveau nettoyage et niveau incident de tir, heureusement qu’on l’a réformé pour laisser place à la MAG58, ô combien plus simple, plus pratique, plus stable, plus précis dans le tir et plus sécuritaire.

          • Dani1945 dit :

            @Galdrik
            Il est de bon ton de critiquer les armes françaises, aujourd’hui, les grincheux, faute d’armes, sont bien à la peine.

        • VinceToto dit :

          Et puis c’est autre chose au niveau stabilité et précision des rafales que du MINIMI, SAW, même en canon léger et 7,5 × 54. De toute façon, les tireurs MINIMI ou SAW 5,56 utilisent souvent 4 fois plus de munitions pour avoir le même effet qu’une bonne 7,62(ou 7,5×54 dans ce cas) dans des tirs à distance. Les munitions elle pèsent lourds aussi.

          Les US ont du M240L (L pour light dans les dix kilo), 7,62mm. Là, ce n’est pas du gadget face à des troupes ennemies bien équipées et entrainées.

          J’ai toujours considéré la MINIMI/SAW comme un truc juste bon pour tirer dans les foules, mais à éviter en situation de combat contre des ennemis bien équipés. Cela m’a choqué d’apprendre que les FS françaises en avaient(je pensais que c’était réservé à l’entrainement combat des troupes administratives).

  4. Bob dit :

    Quelle est la cadence de tir et le système de refroidissement? Outre sa maniabilité, quelle est l’intérêt les FS? Et quid de la troupe?

    • MERCATOR dit :

      @BobCaliber 5.56x45mm NATO
      Operating principle Gas operated, open bolt, short stroke piston
      Buttstock Adjustable in length and height
      Weapon length Fully extended:
      950mm (37.40″)
      Fully retracted:
      850mm (33.46″)
      Barrel length 355mm (14″)
      Weight ± 5.5 kg (± 12.12 lb)
      Weapon width 133mm
      Firing modes Full automatic, semi-automatic
      Cycling rate of fire ± 750 rounds/min
      Feeding Either free belt or FN MINIMI® pouch
      Pouches 100 or 200 rounds
      Max. effective range 800m
      F
      Caliber 7.62x51mm NATO
      Operating principle Gas operated, open bolt, short stroke piston
      Buttstock Adjustable in length and height
      Weapon length Fully extended:
      1,025mm (40.35″)
      Fully retracted:
      925mm (36.42″)
      Barrel length 406mm (16″)
      Weight ± 6.2 kg (± 13.67 lb)
      Weapon width 135mm
      Firing modes Full automatic, semi-automatic
      Cycling rate of fire ± 750 rounds/min
      Feeding Either free belt or FN MINIMI® pouch
      Pouches 50 rounds
      Max. effective range 1,000m

      Pénétration
      Une balle de 5,56 OTAN (désignation US : M855) peut transpercer 3 mm d’acier à plus 600 m, la variante perforante (désignation US : M995) peut en revanche transpercer 6 mm d’acier à 550 m.

      En 2010, on indique que la M855 perce 10 mm d’acier à 160 m et la M855A1 perce la même épaisseur à une distance de 320 m.

      Portée effective
      Entre 250 et 400 m en fonction de la position de la hausse.

      Le gain de poids est un avantage indéniable , la cadence de tir en version mitrailleuse est un peu juste .

    • Carin dit :

      @Bob
      Tout comme la minimi en son temps, les tests en opérations sont faits par les FS, avant distribution à tous les corps… ou rejet du produit..
      mais si le produit est bon, j’espère que les commandes ne porteront pas que sur de la 5,56mm.

      • Lumières dit :

        Peu probable que les commandes soient en 5,56 seulement, vu qu’on a un joli stock de Maximi (la Minimi en 7,62)

      • Napsius dit :

        En l’occurence, le produit est peut-être bon, mais bon dieu de bordel de merde, un LMG sans canon remplacable…

  5. Yoyolegigolo dit :

    En plus elle est très jolie, je pense que ce seras aussi la prochaine à remplacer les MINIMI de la conventionnelle

  6. Gandalf dit :

    Bien joue pour la difference de poids

  7. E63 dit :

    L’etat major français ne sait réfléchir que … »forces spéciales «  .. c’est très porteur au point de vue image ( pour faire plaisir aux politiciens ) et cela laisse croire à ceux qui ne connaissent pas grand chose au monde militaire , que la France a une «  grande armée moderne «  ….Dans la réalité on crée une armée à plusieurs vitesse bourrée de lignes de prototypes commerciaux comme en 1940 ,pour lesquels il faut créer un circuit de pièces détachées spécifiques avec une perte progressive d’efficacité et de capacité pour l’ensemble …nouvelles munitions ,nouvelles pièces , mode d’utilisation différent …etc ..
    Mais les invités politiques aux « salons regimentaux «  des forces spéciales seront tous fiers …..et repartirons à l’assemblée ou au sénat avec l’impression d’avoir touché le Graal de James Bond ou de Rambo …..

  8. Plusdepognon dit :

    Ce serait vraiment très bien que cela s’étendent aux régiments d’infanterie…
    https://www.areion24.news/2020/11/27/le-groupe-de-combat-comme-priorite-strategique/

    • Plusdepognon dit :

      Avec aussi des Carl Gustaf M4 et pas des AT 4 CS moisis.
      https://www.meta-defense.fr/2021/06/02/tow-at4-m4-lus-army-va-renforcer-sa-puissance-de-feu-antichar/

      La Suède, mais aussi l’Estonie et la Lettonie ont fait leurs courses et ce n’est pas de l’AT4…
      https://new.fr-24.com/international/198255.html

      https://defence-blog.com/saab-receive-new-carl-gustaf-round-contracts/

      • Plusdepognon dit :

        Pour les opérateurs des forces spéciales françaises,mais pas pour les autres soldats français :
        https://twitter.com/Marsattaqueblog/status/1471116823185788937

      • John dit :

        Armes différentes qui répondent à des besoins différents et complémentaires… Le AT4 est idéal dans bien des théatres des forces spéciales… En combat urbain, vous serez bien contents de les avoir.
        L’AT4 est une arme indispensable je pense. Sauf qu’elle répond à des besoins spécifiques et qu’elle est employée là où elle ne devrait pas être utilisée, et là, ça devient un problème…
        Et le problème semble plutôt être l’absence d’armement complémentaire.
        https://www.youtube.com/watch?v=Yo9wvHy23VE
        Cette vidéo pourrait vous intéresser !

    • vrai_chasseur dit :

      @pdp
      Le combat de demain c’est celui des capitaines, pas des généraux
      http://docplayer.fr/68484708-Doctrine-le-combat-des-capitaines-tactique-n-21-revue-d-etudes-generales.html

      • Plusdepognon dit :

        @ Vrai_chasseur
        Vu l’infovalorisation, j’ai très peur du phénomène du « général-caporal », avec aucune marge de manœuvre pour ne serait-ce que le chef de groupe avec un type sur le dos à des milliers de km…
        https://www.c-dec.terre.defense.gouv.fr/index.php/fr/actualites/244-face-a-la-haute-intensite-quel-chef-tactique-demain

        Déjà qu’au Sahel, il fallait justifier la doctrine « Au contact »…

        « Témoignage » sans fard d’un gars qui se fait appeler « Franchir le Rubicon » (le dernier paragraphe est d’un anonyme) :
         » Ayant effectué cinq rotations de 4 à 5 mois au Mali de 2013 à 2016 au sein d’un état-major de GTIA, j’ai également vécu le changement de structure de commandement qui a vu disparaitre un échelon brigade présent physiquement à Gao, pour y substituer un échelon « divisionnaire » à N’Djamena.

        Que de difficultés pour la mise en application des bonnes pratiques en matière de renseignement …

        Nos états-majors ont oublié que le contact physique entre subordonné et supérieur ne saurait être remplacé par un échange de mail, par un coup de téléphone, ou par une vidéoconférence hebdomadaire.

        Le montage d’opérations avec des moyens ISR contraints est un processus qui peut vite devenir trop long et contraignant, au regard de la mobilité de l’adversaire. La montée en puissance de la katiba Macina au sud du Gourma, ou les activités sur la zone des trois frontières ont alors donné l’impression de ne pas être traité à temps, car elles remettaient en cause la bonne exécution du plan de campagne au nord en exigeant une bascule d’effort ponctuelle ou plus durable.

        Si l’on rajoute à cela un caporalisme latent ou le staff du commandeur assis devant le Rover du drone s’émeut à N’Djamena, par nuit de niveau 5, dans une manœuvre aéroterrestre complexe, des 3 minutes de retard lors de la dépose de GCP après 50 minutes de vol au sud est de Kidal, on ne peut que constater l’évidence dans le décalage des perceptions entre deux entités distante de plus de 1500km …

        De plus, j’ai pu constater le manque flagrant de mémoire entre deux mandats séparés de moins de 6 mois. Les problématiques SIC de libération d’espace sur les réseaux engorgés et donc d’effacement des données jugées obsolètes ou son archivage sur des supports hors réseau, ainsi que, parfois, la volonté de monter « l’opération-phare du mandat », ont plus d’une fois créé des situations cocasses ou il est difficile de contredire un chef de corps annonçant à ses capitaines qu’ils seraient les premiers à pénétrer dans telle ou telle vallée, alors qu’elle a déjà fait l’objet de fouilles multiples …  »

        « La plupart des cadres de GT un peu éclairés font ce même constat : il manque un général de brigade à Gao.

        Je n’irai pas jusqu’à dire que le divisionnaire de Ndjamena est inutile, mais les décalages de perception sont identiques à ceux du CPCO. Certains camarades finissent par croire que ce montage hiérarchique est une justification opérationnelle du retour aux divisions avec « Au Contact ».

        Ça valait le coup. »

        L’idéologie triomphe de l’intelligence et du bon sens…

  9. Renard Gris dit :

    Du beau matos ! La différence de poids est significative.

    • Dupont dit :

      et ça le fait en face ….. tout le monde baisse la tête et attends

    • Napsius dit :

      Oui, mais le canon non interchangeable rend le fusil totalement dénué d’intérêt.

  10. phil135 dit :

    l’outil a une bonne allure
    ses nombreux petits recoins donnent l’impression que la décontamination n’est plus une préoccupation
    j’espère que le soutien avant du rail est plus robuste en réalité que dans son aspect
    à une époque où on généralise les petites cameras infrarouge, ça m’étonne que ce genre d’arme ne semble rien faire pour essayer de masquer son rayonnement

  11. Velitsina dit :

    Calibre 5,56×45 mm 5,45×45 ?

  12. Sempre en Davant dit :

    Mais Z’alors les Z’opérateurs vont avoir des petits bras comme la régulière? Rhôôooooh! 😆

    Un atténuateur de son prévu d’entrée: super. Pour le flash ça doit le faire aussi. Pas de rail latéraux pour une lampe et un pointeur laser?

    Pour la prospective : https://www.thefirearmblog.com/blog/2021/04/14/lonestar-future-weapons-forms-strategic-alliance-with-true-velocity/
    Calibre 6.8TVM https://www.tvammo.com/68tvcm
    Bref une arme bullpup pour remplacer les minimi dans un calibre nouveau… Sic!

    • François dit :

      Ah si si, il y a du M-Lok en latéral pour y coller des accessoires.

    • Dupont avec un t dit :

      Whaouuu cette cadence de tir et le peu de recul… étuis téflonnés !!!

      • Sempre en Davant dit :

        Dupont avec un t,
        Non pas téflonés, mieux! Étuis composites polymère, donc plastique avec des ajouts ce qui donne : une réduction de la température dans la chambre car l’étui est « isolant » et des unités de productions compactes et sans travaux sur les douilles laiton ou acier.
        Donc des unités de productions nettement plus compactes que pour des munitions classiques.
        Ce qui veux dire que comme le coca cola des unités de productions peuvent être envoyés outre mer, seuls les éléments du « sirop » devant être transportés. En plus tout ou presque est robotisé. Une Opex une usine ou plus si ça chauffe.
        De plus cette arme étant un bull pup le canon est d’une longueur raisonnable : 18 ou 22 pouces. On me racontera la vie tant qu’on voudra mais un canon court n’a tout simplement pas le temps de stabiliser la balle en la mettant pleinement en rotation. A 50m dans un stand couvert c’est pas grave. à >300m en plein vent ça fait toute la différence.
        Cerise sur le gâteau c’est probablement plus léger qu’une mun de 5.56.

        C’est l’arme que j’aurai voulu que nous développions sur la base du FAMAS avec un tube âme céramique + tube composite. Le tube est mobile dans le fonctionnement de l’arme et limite également le recul ressenti.

        Bref c’est un compromis entre la minimi qui ne tapais pas assez fort sur les immeubles bétons. La mitrailleuse 7.62 peu utilisable a pied et tout ce que les américains ont utilisé comme designed markman rifle à verrou, semi auto, auto, tout calibres.
        J’ai mainte fois posté les liens vers l’insatisfaisante évolution de la 5.56 M855 qu’on pourrait aussi nommer pis allez rendu nécessaire par un canon devenu trop court.

        Nous verrons ce que nos FS choisissent comme calibre. Mais cela ressemble plus a un super fusil avec une bande de 250 cartouches qu’a une « arme collective » même servie par 1 seul homme.
        En revanche ce 6.8 est une manière de super FM (au sens 24/29) pouvant assurer a la fois le premier tir létal a travers le mur de l’immeuble et l’appui feu aux copains qui manœuvrent… avec leurs M4 en 6.8 ? Sans impacter le pur rôle d’appuis d’une mitrailleuse à bande.

        François,
        Bien, merci.
        Je faisais suite a une observation (de marc mora?) a propos des optiques IR IL de Thales et de sa préférence pour la désignation laser. Les évolutions en IRAK ont conduit a avoir des pointeur laser de couleur différentes reconnaissable même avec les JVN pour les entrées dans les bâtiments sans sacrifier les optiques pour l’extérieur.
        Cela venant du constat de la confusion « qui vise qui » et des problèmes avec la flamme et le bruit pour la vision nocturne et la coordination.
        A ma connaissance pas de solution pour la flamme de bouche des armes adverse.
        Le Laser n’est pas devant la lunette il n’impacte donc pas celle ci. En revanche les atténuateurs de bruits et flammes devront être pris en compte car ils changent la hauteur de fixation de la lunette ou en obstruent l’image.
        Des supressors avec baïonnette intégrés ont été employés car forcément cet accessoire bloque le montage classique. Etc.

  13. Jak0Spades dit :

    J’ai eu la chance de pouvoir manipuler les deux modèles (5.56 et 7.62) au salon DSEi l’année dernière: l’ergonomie et le poids sont très impressionnants ! Le démontage est aussi très simple: il suffit de retirer la crosse pour pouvoir extraire l’ensemble mobile, comme le fusil SCAR. L’Evolys s’inscrit dans le concept de ‘mitrailleuse d’assault’, mettant l’accent sur l’ergonomie et la mobilité aux depends d’une capacité a délivrer des tirs nourries sur une longue durée. Dans ce sense, elle ne remplacera pas la MAG 58 par exemple. D’ailleurs, L’Evolys, comme ses consœurs (la KAC LAMG et Sig Saur MG 6.8), ne dispose pas d’un mécanisme pour pour changer le canon rapidement , comme on peut le voir sur la MAG ou la MINIMI par example. Il peut être changé en operations, mais cela nécessite un outil, donc pas vraiment en situation de combat.

  14. albatros dit :

    Il y a des ressemblances avec le SCAR, le FA de dotation des Commandos marine français.
    Néanmoins plus encombrant qu un fusil d’assaut.
    Finalement la Fabrique nationale Herstal va finir par arriver à nous vendre ses armes sans passer par un appel d’offres bidon comme pour le HK416F

  15. Roberto dit :

    Ah voir la robustesse du bidule et sa capacité à réellement faire feu en conditions de guerre, c’est à dire pleine de poussière et avec des bandes dans le même état.
    Les dernières minimi vont très bien et elles sont en mesure de délivrer un appui feu conséquent. Je doute que ces armes puissent faire le même boulot.

  16. Oliver dit :

    Lors d’n conflit de haute intensité ce sont des milliards de munitions tirées !
    Le fait que la filière ne soit pas rentable pour abandonner cette souveraineté et se baser sur le marché européen restera toujours risqué.

  17. Alain Servaes dit :

    Bonjour à tous,

    Tout d’abord, bravo pour les informations défense publiées par Opex 360. Je vous joins un lien avec une revue technique complète sur la FN Evolys: https://www.armyrecognition.com/weapons_defence_industry_military_technology_uk/fn_evolys_technical_review_of_new_fn_herstal_ultralight_5.56/7.62mm_caliber_machine_gun.html

  18. ron7 dit :

    Bon, tout ça est à évaluer !
    En espérant qu’elle n’est pas trop légère – aussi – en terme de fabrication et de fiabilité !
    C’est du réparable, ou c’est du jetable ! On attend les tests qui précisent les points et les points faibles de ce truc en face des valeurs sûres qu’on utilise déjà !
    Les gains de poids conséquents vont-ils de pair avec un nombre de pièces réduites, c’est aussi une autre question !!

    • Napsius dit :

      Là surtout, niveau opérationnel c’est poubelle : le canon non interchangeable empêche l’usage du fusil de manière intense

      • dompal dit :

        @Napsius,
        Rappelez-moi la dernière fois que vous avez changé un canon de 12,7 ou de AA 7,5/7,62 en pleine sauterie !??

        Jusqu’à présent j’ai jamais vu un gus le faire et j’ai qq opex au cul où l’on ne faisait pas de la figuration…

  19. lgbtqi+ dit :

    Le nom est ridicule … mais répond parfaitement aux critères de sonorité destinés à flatter l’oreille par des sonorités douces, définis par des neuro-psy recrutés par des commerciaux. Ce genre de noms pleins de v, de l, a, o, i et sans racine philologique a proliféré ces dernières années. Pour une société de HLM ou une société de démarchage, on est habituées, mais pour un fusil-mitrailleur, ça me surprend.

    Reste à souhaiter que ce soit du bon matériel comme Herstal sait en faire et qu’on rebaptisera vite l’arme …

    • iel dit :

      @ lgbtqi+
      Je propose « Papillon », car elle transformera les larves terroristes en formes éthérées prêtes à paraître devant le créateur.
      Et puis cela redonnera un coup de fouet à l’expression: « Minute papillon »; un petit battement d’ailes et de l’autre coté un cyclone de violence.

  20. Gégétto dit :

    C est certes une arme légère, mais je trouve bizarre qu’ elle ne soit pas munie d une poignée; ou alors je ne l ai pas vu.
    Munie d un système optique + le bac à munition ça doit peser en fin de journée (journée de soldat pas de fonctionnaire).

  21. VinceToto dit :

    Mitrailleuse ultra légère ou fusil d’assaut semi-auto et rafale avec un chargeur de 100 en 5,56 et 30/50 en 7,62?
    Grande question: au niveau précision des rafales c’est plus proche du M4 ou de la FN MAG? Question rhétorique.

    Au niveau marketing, cela a l’air d’être pour remplacer les MINIMI/MAXIMI.

  22. Arrose Anselme... dit :

    Fais chauffer la Minimi, b*rdel!
    https://youtu.be/hbHmbw7pIyY

  23. Thierry dit :

    ça n’est plus vraiment une mitrailleuse mais plutôt un fusil d’assaut à grande capacité de chargeur et les calibres de type 5,56 appelé à disparaitre prochainement.

    Un poids léger pour une mitrailleuses n’est pas un avantage puisque le poids absorbe le recul pour une meilleur précision du groupement du tir, une mitrailleuse ayant le poids d’un fusil d’assaut c’est un arrosoir et ça va chauffer trop vite. Bref pas vraiment utile. Pour l’amortisseur hydraulique je demande à voir si c’est vraiment efficace ou juste un gadget pour la vente.

    Moi j’aimerais mieux qu’on augmente le puissance de feu de la section par une grenade à fusil très supérieur à celle de 40mm pouvant rivaliser et même surpasser celle du RPG.

    • JC dit :

      « Moi j’aimerais mieux qu’on augmente le puissance de feu de la section par une grenade à fusil très supérieur à celle de 40mm pouvant rivaliser et même surpasser celle du RPG. » Vous avez déjà tiré une grenade à fusil? Et si oui sur quelle arme?

      • Thierry dit :

        Sur Famas en tir indirect avec crosse à terre (comme un mortier), Oui je sais le choc est assez violent, mais ce dont je parlait c’est davantage une roquette à charge creuse sans recul pouvant être à l’épaule en tir tendu à partir d’un fusil d’assaut via un montage adéquate, pas forcément à partir du canon de l’arme.