Les fusils de précision SCAR-H PR commencent à entrer en dotation au sein des régiments d’infanterie

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

132 contributions

  1. TLDmaxi-mini dit :

    Avec une S&B de 1-8 x 24 les tirs à longue distance, ils peuvent oublier… A 2 500€ la lunette, ils auraient trouvé aisément un bien meilleur produit. Bref, quand dans la démo je vois le « tireur de précision » doubler tous les coups, je me dis que, … enfin, les gens de l’art me comprendront.

    • Joël CAMBRE dit :

      Vous semblez ignorer une chose: dans l’Armée française actuelle l’on fait un distingo entre les « tireurs de précision » qui au sein de la section d’infanterie sont chargés de tirer jusqu’à 600-800 m d’avec les « tireurs longue distance » qui tirent bien au delà, 1200 m et davantage. L’arme SCAR-H PR correspond à ce premier besoin car elle est précise à la distance indiquée (on n’est pas là pour faire du point comme un tireur sportif mais pour neutraliser un adversaire) et elle est semi-automatique ce qui à cette distance relativement proche, où l’adversaire peut être en nombre, est un avantage.

      • Pravda dit :

        De plus le 7.62×51, même si il est performant, ne peut égaler les 338 ou autres Cheytac au delà des 800m. Le SCAR et son calibre collent bien à l’utilisation demandée.

      • Durandal dit :

        Dans les autres armées aussi. 😉
        Avec le marksman / designated marksmanet et le sniper / sharpshooter /expert.

      • BullEye dit :

        Tu devrais (re)lire le post de TLD ! Tu ne dois pas être tireur pour dire et supposer !!!
        Le x8 est trop faible pour du 800 m, S&B ou pas.
        Je viens juste d’utiliser une S&B et le x8 ne permet pas de remplir la feuille de route.
        Et puis FFP ou SFP ? Mil ou MOA ???
        Bref, blabla ou expérience de terrain, il faut savoir choisir.

        • Thom dit :

          Le x8 est suffisamment dans une utilisation militaire pour toucher un être humain à 800m ce n’est pas un fusil destiné à faire du point en stand. Le FR-F2 a une x8 aussi et donne satisfaction depuis des années.
          Donc effectivement blabla ou expérience du terrain il faut savoir choisir.

    • dompal dit :

      @TLDmaxi-mini,
      Et en français ça donne quoi ???

    • vrai_chasseur dit :

      L’armée française a 2 catégories les TP tireurs de précision et les TELD tireur d’élite longue distance.
      TP jusqu’à 800m – intégrés dans les sections d’infanterie
      TELD 1800 m et au-delà, dans les CEA compagnies d’éclairage et d’appui, forment un groupe à part comme chez les FS.
      Ce fusil SCAR est destiné aux TP. Il sera très adapté à leur mission (comme le HK417…)
      Les TELD utilisent une autre arme, le PGM Hecate II chambré en .50.
      Ils sont environ 900 en tout dont 500 TELD. Et apparemment 1 seule femme parmi les TELD (?).

    • Dupont avec un t dit :

      Mieux le Robot Quadrupède de Ghost Robotics avec semi-auto en 6,5 …. conduite de tir de précision intégrée
      https://www.lesnumeriques.com/robot/spur-l-effrayant-chien-robot-equipe-d-un-fusil-de-precision-6-5-mm-n169901.html

    • Nicolas R dit :

      Le commentaire de @TLDmaxi-mini faisait certainement allusion au fait que le SCAR H et sa lunette 1-8×24 étaient dans le cadre du programme FPSA opposés au HK417 équipé avec une Steiner 5-25×56 ou une S&B 10×42, donc une optique supérieure pour le MÊME EMPLOI. Il me semble évident qu’il connaît la différence d’emploi des TP / TELD.
      La raison de l’élimination du H&K est à chercher du côté de la DGA… Et on ne parle pas d’une supériorité technique du SCAR.

      Après, pour un FPSA dont la doctrine d’emploi est dite 90-10, 90% FA / 10% TP, le poids de la lunette (1-8 vs 5-25, la seconde est 2x plus lourde) est déterminant.

  2. Lagrange dit :

    « Cette « compétition » fit couler beaucoup d’encre à cause des conditions pour y prendre part, comme l’obligation d’avoir réalisé un chiffre annuel égal ou supérieur à 50 millions d’euros au cours de l’exercice précédent. Une clause qui, au premier abord, écartait certains armuriers, comme le français comme Verney-Caron, qui proposait alors le VDC-10, un fusil dérivé de l’AR-10 produit aux États-Unis. »

    Les grincheux vont pleurer mais c’est justifié si on ne veut pas être indépendant. Quand on détruit des capacités de production on en paye les conséquences. Verney Carron est un fabricant de fusil de chasse, donc lui confier un marché militaire ce serait particulièrement risqué.

    Si on voulait produire nous même nos armes légères pour ne pas être dépendant il faudrait rebâtir des usines pour avoir une capacité de production sufifsante et s’allier à un industriel du secteur et mettre beaucoup d’argent sur la table.

    Mais on ne veut pas, la Croatie ou la République Tchèque y arrivent, preuve que ce ne serait pas impossible.

    • Sam-7 dit :

      Il y a aussi le hk-417 qui a deja fait ses preuves et doté dans certaines unités , pourquoi choisir herstal plutôt que Hecker & kohln?

      • Expression libre dit :

        Pace-que les belges nous ont commandé des Griffon et des Jaguar. Bon, Herstal est une société sérieuse.

        • Marcel dit :

          @expression libre
          Et des f-35….

          • John dit :

            Et la France elle commande quoi à l’étranger? des milliards de produits américains… Et très peu de produits européens. Elle n’est pas la mieux placée pour ce genre de commentaires.

          • Durandal dit :

            @John
            Vous racontez n’importe quoi.

            Pour le lourd, l’essentiel de ce que nous achetons n’a pas d’équivalent EU, comme les Awacs et Hawkeye… Pour le reste nous sommes proablement ceux avec le moins de matos US et le plus d’équipements EU.
            https://www.defense.gouv.fr/terre/equipements/armement

          • Pravda dit :

            Le retour de John et de ses fariboles …
            On achète des HK416, des munitions, des optiques …
            Maintenant si c’est pour acheter une catapulte de PA, donnez moi le nom d’un fournisseur européen svp.

      • ron7 dit :

        Choisir entre A et A’, ou choisir entre A et B ; On peut avoir un autre éclairage… Le mien !

        Physiquement HK 416 (5.56 OTAN) et HK 417 (7.62 OTAN) sont proches !
        Dans un embuscade ou un engagement de haute intensité, il est facile de saisir les munitions qui vont avec les bonnes armes !
        On a deux design différents pour les 2 produits cités ! On ne va pas patauger pour récupérer les bons éléments qui sont au sol pour recharger ! On suppose qu’on a des blessées et/ou de morts et des armes, enfin, surtout des munitions éparpillées ici ou là !
        __
        Autre lecture : S’il n’y a pas un « gap » significatif entre Heckler & Koch 417 et le Herstal SCAR-H PR, on peut très bien prendre le modèle belge, sous un quelconque prétexte !
        La diversification de fournisseurs assumée est une autre explication, pour moi, cette logique tient la corde !
        HK, a déjà un gros marché pour ses HK 416, France et autre pays ! Vouloir, en sus des HK 417…
        Etait-ce pertinent, bien, je ne le crois pas ! Enfin, sous quel délai allait-on être livré, c’est une interrogation majeure !
        Je suis d’accord pour valider le binôme HK416 et SCAR-H PR, c’est une décision pleine de bon sens !
        Parce que tout donner à « Heckler & Koch » aurait de plus envoyé un très mauvais message à nos concitoyens !
        Bon, Le Glock 17 est autrichien, HK416 et SCAR-H PR représente des industriels allemand et belge majeurs en Europe ! Pas de commentaires en plus !
        Bon, on n’a plus d’industrie dans les 3 domaines cité plus haut, est-ce un problème !
        Si un jour, on avait un conflit majeur, on récupère armes et munitions de la partie adverse !

        Au Vietnam, les fusils d’assaut américains M16 et Kalashnikov AK47 ont été utilisés par l’US Army, c’est de la bonne logique d’utiliser une bonne arme quand elle est disponible avec ses munitions !

        Et Verney Carron !
        Pour moi, il était déjà « out » avant le départ !
        Quelle expérience a-t-il en terme de fusil d’assaut, face à des « géants » bien en place !
        Une arme neuve qui existe sur le papier, qu’il faudra mettre au point, et dont il faudra corriger les 1ers défauts ! C’est de la bêtise !

        Si on revient au dernier pistolet retenu par l’armée américaine, qui parfois fait feu quand il tombe !
        Bon, je sais ce que vous allez dire, il suffit de ne pas le laisser tomber !

        Focus sur le P320 ! Sig Sauer est pourtant un grand constructeur !
        Les américains, ont-ils loupé les tests ! Qui valide quoi là-bas ! On peut parler du 747 MAX et de son MCAS !!

        https://www.feulibre.com/t32291-le-p320-a-de-gros-ennuis-et-leurs-proprietaires-aussi
        Le 320 n’est pas parfait ! Alors un acteur de seconde zone comme Verney Carron pouvait-il réussir un bon fusil d’assaut !
        Je suis dubitatif ! Dans combien de temps, on aurait eu ce fameux FA !
        Nos soldats ont droit au meilleur, on joue pas avec des armes qui ne sont pas fiables et/ou éprouvées !
        Surtout, si en face ils ont du matériel fiable !

        • ron7 dit :

          … Dans un embuscade ou un engagement de haute intensité, il est facile de saisir les munitions qui vont avec les bonnes armes
          Surtout si les 2 armes sont franchement différentes ! Un SCAR H-PR est différent d’un HK 416 !

          • BangBang dit :

            « Physiquement HK 416 (5.56 OTAN) et HK 417 (7.62 OTAN) sont proches ! »
            OUPS. .223 vs .308 autant dire rien à voir. Rien de rien.
            C’est une vision de « touriste » qui regarde des images.

    • Czar dit :

      nul besoin de « récréer des usines » il y a quelques années le GIAT possédait FN herstal, repassé depuis sous le contrôle de la région wallonne on peut très bien avoir un grand groupe d’armement franco-wallon, FN herstal recevant la responsabilité de tout ce secteur, au lieu d’aller acheter chez nos fidèles amis et alliés de teutonie.

      • Lagrange dit :

        « avoir un grand groupe d’armement franco-wallon » si les Belges veulent.

      • tschok dit :

        Le GIAT y avait laissé sa chemise:

        « L’acquisition du groupe Herstal s’est avérée particulièrement désastreuse. Le rachat de ce groupe, alors en liquidation judiciaire, permit de compléter la palette des produits de Giat Industries, par l’introduction dans son catalogue d’armes individuelles, principalement civiles. Toutefois, la situation financière du groupe a connu une nouvelle et forte dégradation à partir de 1994, notamment en raison de ses rigidités structurelles, du vieillissement de sa gamme et de l’effondrement des marchés civils et militaires des armes de petit calibre. Le droit de veto bien imprudemment accordé à la région wallonne, qui ne possédait pourtant que 2 % du capital, a considérablement freiné les évolutions devenues indispensables. Après de difficiles négociations, le groupe Herstal fut finalement cédé à la région wallonne en octobre 1997. Pour Giat Industries, l’ensemble des pertes liées à cette opération est aujourd’hui évalué à 300 millions d’euros. »

        (en 2002)

        Source: https://www.assemblee-nationale.fr/12/rap-info/i0474.asp#P575_45465

    • oryzons dit :

      Tout simplement car c’est un peu le cadet de nos soucis désormais.

      S’il faut mettre 2 ou 3 milliards dans ce projet la réalité c’est qu’il vaut mieux les mettre dans le quantique ou les semi-conducteurs.

      Il a été idiot de détruire certaines capacités industrielles, mais désormais il faut investir sur là où c’est le plus important. Et il y a énormément de secteurs où le faire.
      Rien que dans la Défense, vaut-il mieux investir ici ou dans les drones sous-marin ou un drone de combat furtif ?
      Si l’on reste dans l’armée de terre, vaut-il mieux investir dans le successeur du Caesar ? Dans les micro drones ? Dans des batteries anti aériennes ? Dans les Laser ? Les Lunettes de vision ?

      Voilà pourquoi la réponse est désormais toujours la même : oui on aurait pu, on aurait du, mais il y a d’autres priorités que les armes de petit calibre où l’on ne ferait que se remettre à niveau sur un marché encombré.

      D’un point de vue technologique et industriel il y a toujours intérêt à investir ailleurs.
      D’un point de vue stratégique les fournisseurs sont nos voisins… A moins que l’on considère que nous pouvons entrer en guerre contre la Belgique ou l’Allemagne, aucun intérêt.

      Faut avaler la pilule et passer à autre chose maintenant.

      • Ben dit :

        J’ajouterais qu’on est le troisième exportateur d’armement et qu’on n’a concrètement pas réussi à vendre des FAMAS quand FN avait ses FNC et FAL partout sur Terre. La Belgique a acheté VBMR et EBRC, on a acheté SCAR et Minimi.
        On a choisi nos combats, ceux qu’on pouvait gagner et on a apparemment eu raison

        • Aramis dit :

          Les Belges ne pouvaient pas faire comme nous faute de débouchés internes et d’industrie suffisantes pour le matériel lourd. FN n’a survécu que grâce à de l’argent public et la filiale au Etats Unis.

          Nous n’avons jamais cherché à vendre des FAMAS sauf sur une brève période à la fin des années 1980 quand la production pour la France allait se terminer. Avant la MAS ne pouvait pas produire plus et après 1991 MAS a été intégré dans GIAT avec FN . GIAT a fait le choix de privilégier les produits FN (dont le FNC) à l’export sur le FAMAS, FAMAS qui de toute façon était très cher à produire et n’aurait pas pu être vendu à des pays aux moyens limités.

          Comparer le France et la Belgique comme si c’était deux pays identique qui auraient pu faire la même chose est ridicule.

  3. Fils de Bitche dit :

    C’est que du bonheur!

  4. MERCATOR dit :

    Quelle est cette course au modernisme stupide ?

    « L’arme précédente possédait un verrou, c’est-à-dire qu’à chaque tir on devait réarmer à chaque fois, alors que là, on peut tirer par exemple un chargeur de 20 en coup par coup sans avoir besoin de réarmer  »

    Eh bien nous avions Le MAS 49/56 MSE
    Fusil de précision muni d’une crosse à poignée pistolet et appuie-joue réglable, d’un canon sélectionné et d’une lunette de visée APX 806 L d’un grossissement de 3,85 fabriqué par l’Optique et précision de Levallois et la Société d’Optique et de Mécanique. Cette lunette mit en service en 1953 permet de viser un casque ou une tête jusqu’à 200 m, un homme couché jusqu’à 400 m, un homme debout jusqu’à 600 m.
    Parce que cela date de 1953 et que c’est Français, c’est mauvais ?

    Le nouveau fusil Belge permettrait de viser à 800 metres ! Que l’on m’explique en « combat de haute intensité » les circonstances où un tir à 800 metres est employé ?, marginal mon colonel !

    • Mat49 dit :

      « Eh bien nous avions Le MAS 49/56 MSE » Non initialmeent on voulait en faire un fusil de précision mais on a vite fait le FRF1 pour ce rôle.

      « Parce que cela date de 1953 et que c’est Français, c’est mauvais ? » En 1953 non, aujurd’hui c’est loins des optiques modernes surtout de nuit.

      « Que l’on m’explique en « combat de haute intensité » les circonstances où un tir à 800 metres est employé ? » Tout le temps.

      • Dupond avec un d dit :

        Pour ceux qui connu et ont fait les concours de Tirs « divisionnaires » et les Nationaux, le Mas 49/56 MSE en lot de canons « précision » faisait le taf jusqu’ a 400m ( tenir 100% des coups dans 20 cm ) en champs de tir avec des conditions d’éclairage naturelle parfois très changeantes . Avec la lunette APX ou Smith et Bender c’était sur 600 m , les 700m étaient possible en douilles rechargées, recalibrage du collet, balles pesées et choisies par lots , forme de la pointe , le tout avec un sertissage très faible…. La meilleure base reste de loin le binôme Mauser 98/ ogives Sierra …

    • PK dit :

      Le MAS était calibré en 7,5 mm. Seuls les FR-F2 ont été recalibrés en 7,62.

      Le MAS était une excellente arme et aurait été sans doute une bonne base pour une évolution vers un fusil de TP, mais il aurait fallu le faire beaucoup évoluer : carcasse en résine plutôt qu’en bois, calibre, chargeur, etc.

      Mais bon, dans l’armée d’alors, le rôle de TP n’existait pas : il y avait seulement les TE, avec le FR-F1. Et la souplesse n’était pas trop la règle… Au moins, ça a un peu changé aujourd’hui.

    • Pravda dit :

      Si le Mas 49 MSE n’a pas perduré au sein de nos régiment, c’est qu’il ne remplissait pas toutes les cases d’un fusil de TLD, notamment avec son système d’alimentation automatique ne « propulsant » pas la munition en chambre avec une reproductibilité systématique, nécessaire au tir à longue distance.
      Il remplit son rôle dans la zone 400/600m mais il ne faut pas lui en demander plus.

    • Ysgawin dit :

      En haute intensité, et en combat urbain, le tir à 800m est certes rare…
      Mais dans le Hoggar ou en zone sahélienne, les cibles sont souvent plus loin. Et engager un ennemi à 800m vous mets relativement à l’abri de la riposte de son AKM
      Même si, comme d’autres l’ont dit, pour un tir à cette distance le grossissement 8x est un peu faible…

    • Marsouin dit :

      800 mètres c’est la portée pratique. Comme pour le FRF2, on peut taper plus loin.
      L’usage en combat haute intensité?
      Renseigner (avec la lunette), tirer selon la profondeur du champ de tir.
      What else?

      • marc mora dit :

        Non la portée pratique du F2 c’est 600 m a l’origine ( APX M806L ) elle sera porté a son max 800 m avec la Scrome J8
        Sinon, oui le 7.62 peut taper jusqu’a 1200 m dans des conditions de competition

        militairement parlant si tu fait du tir au dela de 800 m le mieux est de passer au 300 WM

        et au dela au 338

        Toujour est il que le SCAR H est un choix judicieux, de par la proximité de son fabricant ( géographique et politique ) et de par la modernité du materiel

    • napoleon dit :

      pour le combat en zone urbaine cela suffit…

    • Chris dit :

      C’est sans doute pour ca que c’est le fusil pour le tir de précision et pas le FA du fantassin de base 🙂

    • dompal dit :

      @MERCATOR,
      « Quelle est cette course au modernisme stupide ? »

      Rassurez-moi, votre commentaire vous l’avez bien envoyé à M. Lagneau avec un pigeon voyageur, n’est-ce pas ? ? ? 😉

  5. Plusdepognon dit :

    L’entreprise Verney-Carron, rare survivance française dans l’armement de petit calibre est en grande difficulté économique :
    https://www.forcesoperations.com/en-difficulte-verney-carron-entame-une-procedure-de-sauvegarde/

    Une dépendance qui n’est pas spécifique au domaine munitionaire militaire donc…
    https://www.lanouvellerepublique.fr/romorantin/loir-et-cher-les-armes-et-munitions-commencent-a-manquer

    En la matière, nous sommes entre les mains d’autres pays, notamment des Émirats arabes unis :
    https://www.forcesoperations.com/triste-centenaire-pour-lex-manurhin/

    Pour le domaine militaire, tout est rapidement et clairement expliqué ici (notamment avec le scandale des bombes pour les avions qui a enrichi un industriel allemand, un truc encore plus énorme que la munition du FAMAS qui ne tirait pas droit) :
    https://www.ege.fr/infoguerre/2019/11/fiasco-strategique-lindustrie-francaise-de-larmement

    Au moins, les commandes de munitions de mortiers 60 mm ne sortent pas de la famille…
    https://www.forcesoperations.com/le-mortier-m6-dhirtenberger-retenu-par-le-ministere-des-armees/

    Au rayon des bonnes nouvelles, en cette rentrée, le groupe annonce l’acquisition de la totalité de la société MANUCO (un de ses sous-traitants), dont il possédait déjà 50%. Manuco est située comme Eurenco à Bergerac.

    Quand aux munitions de gros calibre, l’argent public coule à flots pour maintenir l’activité, mais pas seulement…
    https://www.lefigaro.fr/societes/defense-union-sacree-pour-aider-le-roi-des-explosifs-a-investir-20210416

    https://www.forcesoperations.com/un-nouveau-cap-pour-les-forges-de-tarbes/

    https://region-sud.latribune.fr/entreprises-finance/2021-09-28/dans-le-vaucluse-eurenco-veut-devenir-consolidateur-europeen-des-poudres-pour-explosifs-893177.html

  6. Matou dit :

    D’un côté, il est bien que nos armées soient dotées d’un outil de qualité et européen, qui plus est de nos amis belges avec lesquelles l’entente semble bonne sur le terrestre. Il reste toutefois un goût d’amertume, à l’heure où on parle de réindustrialisation, que les impôts des contribuables soient fléchés vers un acteur non national pour l’outil de base du soldat français (un peu plus dans ce cas puisqu’il s’agit d’un fusil de précision toutefois mais cela ne change pas le raisonnement). Peut-être aurait-on pu chercher une solution afin de produire sur le territoire national au moins sous licence avec une part de transfert de technologie par exemple. Bref !

    • Patadouf dit :

      « …transfert de technologie.. » pour apprendre à faire ce que l’on savait déjà faire… mais ça c’était avant… !!

      • Matou dit :

        Comme vous l’écrivez, « ça c’était avant », d’où l’idée de transfert de technologie. Les compétences et le savoir faire prennent du temps à construire, sont faciles à dilapider et plus difficiles encore à reconstruire (compétition, intérêt du projet pour les gens compétents, savoir-faire tenant compte de l’évolution technologique). Voilà pourquoi on ne peut pas jouer impunément au Monopoly avec l’industrie de notre pays lorsqu’il s’agit de souveraineté.

  7. Fred dit :

    Présentation du SCAR-H PR par l’Armée
    https://www.youtube.com/watch?v=4UKAV4s-tTg&t=117s

  8. Philippe dit :

    OTAN ou non avec ce marché c’est la solidarité européenne qui se construit et c’est à saluer.
    En matière de tir de précision ces deux là n’étaient pas mal :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Simo_H%C3%A4yh%C3%A4
    https://fr.quora.com/Quelle-a-%C3%A9t%C3%A9-lefficacit%C3%A9-des-tireurs-d%C3%A9lite-pendant-la-guerre-du-Vietnam

  9. Prof de physique dit :

    Question naïve 1.
    Un fusil semi-automatique peut il être aussi précis qu’un fusil à répétition à verrou ?
    Il me semble que la supériorité du fusil à verou venai de la faible masse déplacée du percuteur et de son ressort au départ du coup.

    Question naîve 2.
    pour quoi cette volonté d’évincer un fabricant français ?
    Verney-Caron semble capable de fabriquer une série de 2 235 fusils.
    Masochisme ? Volonté de désindustrialiser la France et la rendre dépendante ? stupidité ? Corruption ?
    Autre solution ?

    Question 3.
    Quand nous vendons des armes à l’étranger, il y a à chaque fois l’obligation d’un transfert de technologie, d’une sous-traitance, ou d’achats de trucs en retour. Que vont nous acheter les belges ?
    Des pommes de terres chti pour faire des pommes frites ? Des fromages qui puent ? du « à l’ail » ?

    • Gros-Bill dit :

      des camionnettes blindées pour 1,5 Md d’euros.

    • Clément dit :

      1) Non, mais dans le cas d’usage de cette arme (800m), ça ne pose pas réellement problème. La différence entre verrou et semi-auto va se faire sentir sur les tirs très longues distances (et non sur les «  »simples » » tirs de précisons comme c’est le cas ici).

      2) Verney-Caron est un fabriquant d’armes de chasse, sans aucune expérience dans le domaine militaire (contrairement à FN) et dont la santé financière peut laisser des doutes sur la survie à long terme (et donc sur le service après vente, et ce n’est pas un contrat comme ça qui sauvera l’entreprise).

      3) Oui, quand nous vendons du matériel de pointe. Quand Décathlon vend son nouveau vélo à l’étranger, il n’y a aucun transfert de technologie. En plus dans le cas Belge, nos économies sont déjà intégrées l’une à l’autre (pour l’import/export la Belgique est le 5e fournisseur de la France, mais aussi son 5e client) et de très nombreux français/belges traversent la frontière tout les jours pour le travail, pour l’école ou juste pour faire les courses.

      • ron7 dit :

        On a un cas particulier d’un constructeur majeur « récent » d’armes de guerre !
        Glock et ses pistolets !
        L’autrichien Gaston Glock : Revisiter le concept du pistolet, c’est clair, il a réussi parce qu’il a fait différent, avec moins de pièces ! Du « composite » dans le cadre, un poids contenu, et une fiabilité au dessus de la moyenne !

        Nb : Fabrique… et, fabricant ! Attention !!

    • beber dit :

      pour répondre a la question 2 : entreprise qui n’a pas les reins assez solide, un commentateur a posté un lien plus haut de la situation économique de l’entreprise, voila, voila….
      Pour être a contre courant des pro cocorico du site, y’a pas de volonté de d’étouffer cette filière en France c’est juste qu’elle n »existe quasiment plus et la relancer couterais beaucoup trop chère et pour quelle résultat ?
      Par moment faut savoir être pragmatique nos voisins on encore des industrie solide d’arme légère, autant passer par eux nous on leur vendra d’autre choses !

      • Yannus dit :

        trois bonnes raisons: premièrement assurer l’autonomie d’approvisionnement en munitions de petits calibre, seconde raison s’assurer de fournir des munitions de bonne qualités aux troupes. Troisième raison : avoir une base technologique et industrielle pour développer une arme d’infanterie qui puisse jouer être un game-changer

    • PK dit :

      Les fusils de TP n’ont pas besoin d’égaler ceux des TE. Ils sont un moyen intermédiaire, à disposition immédiate au niveau de la section. Un armement automatique permet de doubler un coup, ce qui est intéressant pour cet emploi (ou depuis un hélico pour percer un moteur).

    • Wietkin Joël dit :

      400 blindés du programme scorpion…c est pas assez?

    • NRJ dit :

      @Prof
      Question 1) : a priori un fusil à répétition est un peu moins précis vu que plus d’éléments soit en mouvement, modifiant donc la trajectoire de la balle.

      Question 2): on avait mis dans cette compétition une contrainte de chiffre d’affaires. La raison est simple : éviter qu’elle tombe en faillite avant que toutes les livraisons n’aient eu lieu. Ça éviterait ainsi à l’armée française de devoir se racheter un deuxième fusil de précision si Verney-Carron devait avoir des problèmes.
      Par ailleurs, il y avait une contrainte de chiffre d’affaire pour éviter que l’entreprise ne soit dépendante de cette commande. Ainsi on évite d’être accrochée à une entreprise qui, si elle n’honore pas sa commande quelque soit les conditions, elle finira en faillite. Bref, on devient dépendant de cette entreprise autant qu’elle est dépendante de l’armée. Donc elle a beaucoup moins de pression et de risque à être sérieux et à livrer au meilleur prix en temps et en heure les fusils là où une entreprise plus grosse risque de devoir payer des pénalités (qu’elle a donc les moyens de payer) et fera donc de son mieux pour respecter le contrat.
      C’est pour la même raison que l’Europe impose aux grandes entreprises d’éviter d’avoir plus de 50% du chiffre d’affaires de leurs sous-traitants.

      On peut ajouter le manque d’expérience de Verney Carron, qui n’a jamais conçu de fusil d’assaut et de précision en comparaison de HK et la FN Herstal.

      Bref il y a des raisons sérieuses. Mais je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de contreparties avec la Belgique. Après on parle d’un fusil de précision, un matériel peu technologique, et non pas du futur avion de chasse de l’armée française.

      • Recalibrage dit :

        @NRJ 13 octobre 2021 à 15:24

        «  »a priori un fusil à répétition est un peu moins précis vu que plus d’éléments soit en mouvement, modifiant donc la trajectoire de la balle. »
        QUOI ! Que ne faut-il pas lire. C’est quoi ton pédigrée pour balancer de telles sornettes.
        Avant de dire il faudrait apprendre, travailler, tirer et comprendre. Visiblement il y a du boulot.

    • Pravda dit :

      Le Hk PGS1, semi auto, est très précis.
      La masse du percuteur ? Je vois à peu près ce que vous voulez dire, un fusil à verrou n’aura pas une « masse » venant percuter le percuteur, mais un système de ressort, le percuteur restant un percuteur. Ce qui peut poser soucis serait plutôt le système d’alimentation qui doit être d’une qualité permettant d’introduire la munition d’une manière similaire à chaque fois. Il y a aussi la rigidité des boitiers qui rentre en compte, ce qui accroit souvent la masse de l’arme (on est donc à l’opposé d’une arme classique que l’on va chercher à alléger).
      VC déjà utilise des sous traitants, dont des turcs, je ne sais pas si ils auraient fait un fusil 100% made in France, et dans quels délais. Quand à la fourniture de pièces durant les 30 ou 40 ans de service de l’arme …
      Les belges nous achètent des blindés.
      https://www.challenges.fr/entreprise/defense/le-contrat-pour-fournir-442-blindes-a-la-belgique-conclu-avec-les-industriels_664462

    • Gribeauval dit :

      Question 1: Les progrès dans la conception des fusils automatiques sont telles que la différence de précision est marginale par rapport à la qualité du tireur. Et l’avantage du tir à répétition contrebalance la (très) légère perte de précision. Il s’agit là de tirs à 800m ou 1000m et non de contre-sniping à 2000m. D’ailleurs, le deuxième record de tir létal est détenu par un M82 semi-automatique ( 2800m quand même)

      Question 2: ?

      Question 3: Les belges nous achètent presque 400 VBMR et 60 jaguars, c’est déjà pas mal comme retour d’ascenseur… Et ce ne sont pas les seuls achats de la Belgique chez nous : https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/06/02/armement-la-belgique-premier-client-export-de-la-france_6041541_3234.html

    • Ysgawin dit :

      Réponse 1 :
      On sait aujourd’hui faire des fusils semi-automatiques suffisament précis pour l’usage demandé. En usage militaire, on ne demande pas une précision de Bench Rest (3 impacts dans le même trou à 400m), mais de tenir 100% des coups dans 20 cm (diamètre d’une tête) à 400m. Pour parler un peu technique, en précision militaire on demande une précision de 0,5 minute d’angle et ça un bon semi-automatique bien conçu comme le SCAR sait le faire avec un bon canon. La masse de la culasse ne se dé^place qu’après que la balle ne soit sortie du canon, c’est tout l’intérêt des verrouillages par emprunt des gaz en un point utilisé dans ce modèle.
      Réponse 2
      Outre les fusils, il fallait pouvoir fournir tous les accessoires : chargeurs, bandoulière, nécessaire de nettoyage, etc. et, surtout la lunette.
      En matière de marché publics (mon métier), le montant du marché ne doit pas dépasser 20% du chiffre d’affaire du fournisseur pour éviter de le rendre dépendant et risquer qu’il se retrouve en faillite une fois le marché terminé avec des investissements matériels (machines) et humains (personnels embauchés spécifiquement) qu’il ne pourrait plus amortir.
      Réponse 3
      Là, certains disent que c’est plutôt les SCAR qui sont un achat en retour… N’oublions pas que les Belges nous ont acheté des beaux blindés Griffon et Jaguar… Mais on leur achète aussi des tourelleau télé-opérés… Bref, on échange pas mal.
      Et ne boudons pas notre plaisir, pour une fois, nos soldats vont certainement avoir, à mon avis, ce qui se fait de mieux actuellement en la matière.

    • Spls dit :

      Réponse à la question 3 : des VBMR Griffon et des EBRC Jaguar pour l’armée de terre belge, il y en a pour beaucoup plus cher que les fusils SCAR ! On parle aussi de VBAE et de Caesar dans le futur… merci les Belges !

    • Malviras dit :

      peut être un contrat de plusieurs milliards pour des véhicules blindés ? ainsi que l achat de mortiers de 120 ainsi que des césars. sans oublier des bateaux démineurs, des A400 M . je suis sur quand cherchant un peut, on peut encore trouver plein d exemples.

    • Chris dit :

      Tout simplement 60 blindés Jaguar et 417 blindés Griffon, plus la collaboration entre les unités francaises et belges qui en seront équipés. Echange de bons procédés.

    • oryzons dit :

      Question 1 : aucune idée.
      Question 2 : parce que l’armée veut avoir affaire à un fournisseur qui puisse lui donner des garanties dans la durée en terme de réassort, de suivi et de pièces détachées. Et quand on parle de durée on parle ici plutôt de 20-30 ans que de 2-3 ans.
      Question 3 : parce que tout contrat avec transfert ou offset coûte beaucoup plus cher que le véritable achat sur étagère. Cela a du sens :
      – quand on veut créer une filière. Ce n’est pas notre cas ici et nous n’aurions pas besoin d’acheter les compétences ailleurs.
      – quand le contrat est gros, politiquement il faut un « retour » même si cela n’a pas de sens industriellement et financièrement. Vu le montant en question tout le monde s’en fout.

      Du coup ce qui est fait c’est de négocier l’achat de pièces à des sous-traitants français qui sont compétitifs (acier, canon, optique…) . Cela ne renchérit rien, donne du boulot à des boîte françaises et les place comme fournisseur privilégiés y compris sur d’autres ventes que celles visées.

      Sinon les Belges nous achètent des Griffon et des Jaguars. Et des radios, et surement des radars mais j’ai pas été vérifier.

    • Michel dit :

      Et le contrat pour la fourniture de Jaguar et Griffon pour l’armée Belge et en plus dans la même configuration que l’armée Française !
      « http://www.opex360.com/2018/12/14/le-partenariat-strategique-franco-belge-dans-le-domaine-des-blindes-medians-se-met-en-place/ »
      « https://defencebelgium.com/2021/04/10/la-composante-terre-pose-les-prochains-jalons-du-contrat-camo/ »

    • Mesa dit :

      1/Pour tirer a 200/500m le maillon faible ne sera pas l’arme crois moi… Pour les tirs a plus longue distances on peut essayer mais nous avons aussi d’autres armes et d’autres calibres.

      2/Ce n’est pas parce qu’on est capable de faire 2000 pieces en 3 ans qu’on est capable de faire 2000 pieces en 6 mois, en plus en proposant une arme qui va refiler des royalties a nos grands amis US (AR10)

      3/Peut etre des vehicules du programme Scorpion? tu as l’air aussi au courant des programmes d’armement que moi de ce qui se passe dans un missel

  10. totoro dit :

     » comme l’obligation d’avoir réalisé un chiffre annuel égal ou supérieur à 50 millions d’euros au cours de l’exercice précédent »
    Qui, exactement, a débatu puis tranché pour inscrire, exiger cette clause ?

  11. Gala dit :

    Du Scorpion donc détendez vous

  12. Dupuis dit :

    C’est quand même malheureux de voir les pays occidentaux dépenser autant de pognon dans du matériel individuel sophistiqué et de voir en même temps les Amerloques et les Rosbifs se faire virer d’Afghanistan par des mecs armés de vielles kalachnikov et de pétoires fabriquées par des plombiers de villages .

    • Pravda dit :

      Ah, un Raymond numéro 2, faut vous mettre à la page aussi.

    • ron7 dit :

      C’est une lecture rapide ! Tu oublie le paramètre temps et durée d’occupation !
      Nous ne somme pas dans un film ; Depuis la guerre de Corée (et sa partition), plus personne ne gagne de guerre, les pays sont dévastés, les populations déplacées !
      Et après, certains s’invitent chez leurs voisins (Coucou Erdogan), on créé dzes camps pour retenir les migrants,qui veulent voir ailleurs si l’herbe est plus verte !
      Côté occidental : Bush Junior, avec l’Afghanistan, et l’Irak ! Sarkozy qui voulait sa guerre dans son quinquennat nous a conduit (avec d’autres nations) à l’épisode libyen !
      On note, qu’il y a bien d’autres conflits et guerres larvées sur le Globe !

      Pour info, les Kkalachnikov sont robustes et fiables ! Les américains l’ont compris au Vietnam, à côté de leur M16 capricieux !

  13. Thierry dit :

    Après un an d’une improbable saga politico-stratégique, conclue mi-février par son rachat par le fonds français HLD, Photonis repart à l’offensive. Selon nos informations, le champion bordelais de la vision nocturne a bouclé l’acquisition du spécialiste grenoblois de l’infrarouge Device-ALab, une pépite de 2,7 millions d’euros de chiffre d’affaires créée en 2010. Spin-off du groupe de semi-conducteurs E2V, Device-Alab conçoit des équipements infrarouges de pointe, embarqués sur certains matériels des armées françaises. Elle fournit notamment la caméra thermique du fusil de précision semi-automatique SCAR-H PR, commandé à 2.600 exemplaires par les forces françaises au belge FN Herstal. Le groupe grenoblois a aussi séduit l’Onera, le laboratoire français de recherche aérospatiale, avec qui il a signé un partenariat stratégique en 2019 au salon du Bourget.
    source :
    https://www.challenges.fr/entreprise/defense/la-pepite-francaise-photonis-part-a-l-offensive-dans-l-infrarouge_756407
    ————————————————————————————

    Donc la caméra thermique de ce fusil sera française mais il n’y en aura sans nul doute pas autant de disponible que de fusils, et cette arme là n’a rien de révolutionnaire, les fusils à verrous de la première guerre mondiale avaient une hausse pouvant en théorie viser jusqu’à plus d’1km, d’une tranchée à l’autre, mais ça n’était nullement un atout utile, tout juste un jeu de sniper très peu pratiqué et très aléatoire vu l’influence du vent sur la balle à une pareille distance et tous les autres aléas qui restent les mêmes pour ce fusil là qui ne fera pas mieux.

    Pendant ce temps là :
    https://www.ulyces.co/news/lus-army-developpe-un-systeme-daide-a-la-visee-pour-ses-soldats-augmentes/

    A noter que la France (Chirac/Sarkozy/Hollande/Macron) a délibérément saboté son marché intérieur des armes de petit calibre en durcissant abusivement la législation sur les armes, ce qui a tué le commerce et les fabricants français qui ne comptaient plus que sur l’armée et l’exportation pour survivre.

    Les commandes d’armes de petit calibre de Macron à l’étranger sont intentionnel pour continuer à désarmer les français, détruire leur industrie et criminaliser les possesseurs d’armes, une idéologie hors sole qui ne repose sur aucune réalité tangible, à chaque fait divers une nouvelle interdiction.

    L’armée française souffre du manque permanent de munition de petit calibre depuis que les tireurs sportifs sont étranglés par des obligations farfelues qui les empêche de pratiquer leur sport. L’un ne va pas sans l’autre.

    • tschok dit :

      @Thierry,

      En « durcissant abusivement » la législation?!

      Ben euh, le problème, c’est que si vous autorisez la vente de fusils semi auto comme aux Etats-Unis, faut expliquer à l’opinion publique que vous avez eu raison de le faire.

      Or, ça devient difficile après:
      – Des règlements de comptes entre bandes rivales en pleine rue
      – Des attaques terroristes par mitraillage d’une foule
      – Des attaques par des tueurs de masse
      – Et des vols à main armées classiques, mais dont le nombre risque d’augmenter s’il devient plus facile de se procurer une arme

      Là, les gens se disent que si le mec est juste allé à l’armurerie du coin se procurer une arme pour tirer dans le tas et que c’est vous l’homme politique qui a rendu possible le massacre en libéralisant la législation, ben vous êtes dans la merde, quoi.

      Je comprends le discours du beauf qui dit « faut faire ceci, faut faire cela », mais ce n’est pas le beauf qui assume les conséquences politiques des conneries qu’il préconise. C’est toujours la même chose.

      Alors la porte de sortie pour l’homme ou le parti politique qui autorisera les massacres, c’est de mettre en place un système type NRA, comme aux Etats-Unis. Mais cela suppose qu’il y ait une solide culture pro armes à feu au sein de la société française, ce qui n’est pas vraiment le cas.

      Et puis les gens vont pas comprendre: vous pouvez pas faire passer la limitation de vitesse à 80 km/h sur les départementales et à 30 km/h en ville, et simultanément dire aux gens: « allez donc vous acheter des flingues pour vous entretuer, comme aux Etats-Unis ».

      Vous voyez? C’est pas cohérent. Parce que c’est ça le lien qui sera fait. Aujourd’hui, aux Etats-Unis, ils comparent les morts par arme à feu et les morts par accidents de la circulation, les deux chiffres étant assez proches.

      En gros vous comptez 100 morts par jour pour les armes à feu:https://www.lavoixdunord.fr/1011844/article/2021-05-25/etats-unis-plus-de-cent-morts-par-arme-feu-chaque-jour

      Et c’est à peu près le même chiffre pour les accidents de la routes. Un peu plus, je crois.

      Alors évidemment tout le monde hésite: ce qu’on redoute, c’est de créer une mortalité équivalente à celle des accidents de la circulation, parce qu’on raisonne en fonction du cas américain.

      En France, on tourne autour de 3.000 morts par ans pour les accidents de la route et vers 1.500 morts pour les armes à feu, les deux tendances étant orientées à la baisse. Si en libéralisant la vente des armes on adopte un profil statistique comme les US, avec une égalité entre les deux postes de mortalité, soit 3.000 morts, l’opinion publique ne va peut-être pas comprendre qu’on rajoute artificiellement de la mortalité, alors qu’on était sur une pente descendante:

      https://www.liberation.fr/checknews/2017/10/05/quels-est-le-nombre-moyen-de-morts-par-armes-a-feu-chaque-annee-en-france-crimes-suicides-accidents_1652547/

      Faut bien saisir le problème: il n’y a pas que les crimes, mais surtout les suicides et les accidents. Plus vous filez des flingues aux gens, plus ils s’entretuent, certes, mais surtout plus ils se suicident ou font des conneries avec (ils s’envoient une décharge dans le bide, ils se tirent dans la jambe en touchant l’artère, sans compter les gosses qui font les cons avec le flingue de leur père, etc). Il y a un côté mécanique, quoi.

      Comme on a déjà 1.500 morts par arme à feu, le profil américain pour nous, il est pas si improbable que ça, en fait. En 2005, par exemple, on état quasiment à 2.200 morts. On pourrait très facilement atteindre les 3.000, je pense.

      Par ailleurs, est-ce que vous trouvez pertinent de distribuer des armes dans une société française où actuellement, en gros, un tiers de la population pense qu’on est en situation de « guerre civile à bas bruit ».

      Si on file des flingues à des gens qui ont la trouille, je sais pas ce que ça va donner, perso.

      Un Français sur trois flippe sa race. Vous lui filez un AR-15. Vous croyez que ça va donner quoi? Moi, je le ferais pas. Déjà que les cintrés parviennent à se procurer des armes dangereuses, mais si même Monsieur Tout-le-monde peut le faire, oulala.

      • MERCATOR dit :

        @tschok
        Mais cela suppose qu’il y ait une solide culture pro armes à feu au sein de la société française, ce qui n’est pas vraiment le cas.

        D’après une étude menée par l’Institut de hautes études internationales et du développement de Genève, entre 18 et 20 millions d’armes à feu circuleraient en France, soit une pour trois personnes. Selon ce classement, la France arriverait en quatrième position quant au nombre d’armes par civil, derrière les États-Unis, la Finlande et la Suisse, ce qui en ferait le 2e pays le plus armé de l’UE

        • tschok dit :

          @MERCATOR,

          Cela n’implique pas l’existence d’une culture pro-arme.

          J’ai trois armes (donc je fausse les stats), mais je n’ai ni la culture des armes à feu ni une culture pro-arme à feu (genre fana-mili, pro self déf, ou survivaliste-complotiste).

          Par ailleurs, vous pouvez avoir une culture des armes, par exemple si vous êtes militaire, policier, gendarme, tireur sportif, etc, mais ne pas être pro-arme, précisément parce que vous connaissez la dangerosité des armes et leurs effets collatéraux dans la société. Et puis aussi parce que, dans le cas des membres des forces de l’ordre, vous faites partie des cibles potentielles…

          Aux Etats-Unis, il y a une culture pro-arme à feu, au sens où la détention et l’usage des armes sont valorisés par la norme sociale et associés à des jugements de valeurs globalement positifs: avoir un flingue, c’est être un vrai mec ou une meuf qui a du chien. C’est être un vrai Américain, pas un bobo woke.

          C’est associé à l’identité des gens. En France, bof. Les gens ne se définissent pas par leur flingue, ils s’en foutent.

          Sinon, sur le nombre d’armes en circulation en France, je sais bien: nos 1.500 morts par an, ils ne se tuent pas avec avec des pistolets à eau. Pour avoir autant de morts, il faut bien avoir le nombre de flingues correspondant.

          Comme je vous le disais, nous avons un profil statistique relativement proche de celui des Américains et on pourrait atteindre assez facilement la parité mortalité par arme à feu/mortalité routière.

          J’ai habité un village où un type tenait un commerce situé sur un talus. Comme il s’emmerdait, entre deux clients, il allait tirer depuis le pas de sa porte à la 22 sur une cible située en contrebas, dans son jardin. Le mec loupait la cible assez souvent et les balles de 22 allaient se perdre dans les ardoises des toits des maisons du voisinage, qu’il prenait en enfilade, sans en avoir conscience, parce qu’une rangée d’arbustes faisait écran.

          Pour lui une 22 LR standard, c’était pas dangereux. C’était pas un tueur, juste un inconscient.

          Quand je parle de culture, je pense aussi à la sécurité.

          Autre anecdote, parue dans la presse: un jour un type se prend une consommation à la terrasse d’un café en Corse. Il est soudainement frappé par un projectile en trajectoire fichante qui lui pulvérise la mâchoire. Explication: à quelques kilomètres de là, avait lieu un mariage et les convives avaient trouvé amusant de tirer en l’air au 357 magnum pour célébrer comme il se doit l’union des deux époux. Tradition locale, parait-il.

          Les mecs avaient pas pigé les règles de base de la balistique et le caractère parabolique de la trajectoire d’une balle tirée en l’air. En revanche, celui qui l’a reçue, lui, il a compris ce que ça signifiait. Il continue à boire son potage à travers une paille, je pense.

          Alors bon, je comprends que les mecs aiment les flingues, j’en suis un. Mais si on distribue des flingues à tout le monde, y-compris les abrutis, attendez-vous à des morts et des blessés, quoi. C’est pas que les gens soient méchants, le nombre d’homicides est minoritaire dans les morts. C’est une question de désinvolture par absence de formation, surtout.

          Et puis après il y a la question des suicides, mais c’est encore autre chose.

      • Thierry dit :

        Me faite pas rigoler des genoux avec votre argumentation à 4 centimes, sous Mitterrand on n’avait pas ce carcan administratif ridicule et il n’y avait ni massacre ni même des attentats de l’ampleur de ceux de l’époque Hollande, qui ont d’ailleurs prouvé qu’ils pouvaient se passer d’arme à feu en écrasant des gens avec un camion ou attaque au couteau, épée, hache, etc, etc.

        Faut aussi interdire aussi les voitures et couteaux de cuisine pour que vous arrêtiez de trembler comme une feuille au premier pet de pot échappement ????

        Si vous ne vous sentez pas en sécurité ça n’est pas un problème lié aux armes à feu, pas le peine de faire semblant, vous le savez.

        Les zombies politique qui blâment les armes n’auront jamais mon vote, ça prouve simplement qu’ils sont incapable d’assurer la sécurité en France.

  14. penandreff dit :

    question 1 la portée opérationnel du scar H est de 600m , l’armée Française achète en petites quantités des armes en calibre 338 et les forces spéciales du calibre 406, l’arrivée d’un nouveau calibre 357 swiss rebat les cartes
    question 2 Verney Carron proposait un fusil de conception ancienne (AR10) qui n’a jamais eu bonne presse Verney Carron est une toute petite structure qui est en difficulté financiere.
    question 3 la Belgique achète des véhicules blindées d’un montant très supérieur
    pour conclure : la FN Herstal est considéré comme un des meilleurs fabricant aux monde d’armes légères, toutes les mitrailleuses des nos armées sont de cette entreprise

  15. ron7 dit :

    On n’insulte pas nos amis belges !
    On n’a plus d’industrie pour les pistolets, fusils d’assaut, et fusil de précision !
    Alors que fait-on, on achète sur étagères des bons produits !
    Pistolet : Le Glock 17 ! Rien à dire, du très bon !
    Fusil d’assaut ! Le HK 416 adopté par de nombreux pays ! Un choix rationnel !!
    Mieux qu’un Famas, et des canons avec avec de l’acier français (cocorico)… Bon, pas forcément le meilleur produit, mais d’un très très bon niveau ! Munition 5.56 « OTAN » évidemment !
    Mais si la France avait acheté Kalash en 7.62×39, qu’est-ce qu’on aurait entendu ! Un fusil d’assaut russe ! Arghh !

    Le fusil de précision « SCAR » dont on parle coche les bonnes cases, alors, on ne fait pas la grimace !
    Là encore, bon choix !
    Bon, on est dans la classe 650 à 850 m en terme de portée, ce n’est pas un « vrai » fusil de tireur d’élite qu’on voit dans les films de sniper, qui peuvent atteindre des cibles de façons sûre à 1 ~2.5 kms, voire un peu plus pour les très bons tireurs (autre munition bien sûr)!! On est entre 2 chaises diront certains, bon, ça se discute, en long, en large, et… en travers, chacun jugera !
    Bien…
    Parce que tout n’est pas possible, on a quand même des industrie majeures, sous-marins, avion de chasses ! Bombes guidées et un écosystème autour du Rafale conséquent !
    Pour les chars Leclerc, les chaînes n’existent plus ! Oups !
    Bon, on relativise: Du bon et du moins bon !
    On zone Indo-Pacifique on pourrait récupérer le fusil d’assaut Thalès de l’Australie ! Le site qui fournit le FA est sous pavillon français !

    • Sam-7 dit :

      @ron7
      « On est entre 2 chaises diront certains, bon, ça se discute, en long, en large, et… en travers, chacun jugera ! »

      Je ne vois pas ce qu’il y a a discuter, les fusils 5.56 sont destinés aux combatants tta, les 7.62 aux TP intégrés dans les cie de combat et les 12.7 aux TE des cie d’éclairage et d’appuis, qui sont en double dotations vu le poids du PGM hecate et la capacité du chargeur.
      Usages, personnels et formations totalement différentes.
      Pour la France qui acheterai des kalash (ak47 7.62 mais pas les mêmes mun que le frf2, le scarf ou le hk417) c’est inpensable, le 5.56 permet d’augmenter l’autonomie du combatant de plus de 5 min pour le meme poids de mun, et contrairement au 7.62 qui est fait pour tuer le 5.56 est fait pour blesser donc plus efficace, 1 blessé c’est 3 ou 4 pax en moins car devant s’occuper du blessé . Et le ak74 en 5.45 c aussi impensable pour les problèmes de compatibilité des munitions.

      On est pas dans call of duty sur Playstation ou dans un film américain.

  16. NRJ dit :

    Tiens c’est bizarre. Personne ne critique l’acquisition du SCAR sous prétexte que d’européisme et de soumission aux belges. Pourtant on avait eu droit à ce genre de réflexion très poussée quand on a choisi le HK. 416…

    • tschok dit :

      @NRJ,

      Ben c’est-à-dire que la soumission aux Etats-Unis, à l’Otan, à l’UE, ou à l’Allemagne, ça passe.

      Mais à la Belgique, faut pas déconner quand même. Et pourquoi pas la principauté de Monaco pendant qu’on y est?

      Nan, même les vieux cons réacs complotistes, dépressifs et déclinistes ont leur fierté. Et comme il ne s’agit pas d’un programme d’équipement international, en achat groupé avec des partenaires européens, la machine à pisser l’euro-hostilité s’est pas déclenchée et ça me semble logique.

      Mais son serait passé par un programme d’équipement collectif, on y aurait eu droit, ne vous inquiétez pas. Ils se tiennent à l’affût les mecs, prêts à bondir, tel le puma planqué dans la broussaille.

      Et le HK, c’était avec les Boches, donc l’Allemagne. C’était du velours. Je m’en souviens, ils ont lâché tout ce qu’ils avaient, didon. Et ça les a même pas soulagé, le pire.

      Nan, sur cette affaire, il ont maintenu un piquet de vigilance, pour le principe. Plus haut, Czar a fait mine de regretter du bout des lèvres l’époque où FN Herstal était détenu par le GIAT, mais comme ç’a été un désastre, personne ne regrette de s’être sorti du merdier. Thierry a dit deux-trois trucs pour accompagner le traditionnel célafota Macron, épivala. Prof d’éducation physique a bien essayé de lancer un hameçon sur la corruption des zélités, mais ça a fait un flop. Et quelques autres ont bien essayé mollement de soulever la question des contreparties, pour tenter de faire passer la France pour une victime du commerce des armes, mais ça n’a pas vraiment accroché. Faut dire qu’on est troisième vendeur d’armes mondial, alors bon, pour tenter de faire croire un truc pareil même à des gens naïfs, fait bien préparer son approche quand même.

      Rien de bien folichon. Moi aussi, je suis déçu. Je pensais que Robert allait nous infliger un énième couplet sur l’avortement ou l’euthanasie, par exemple. Eh ben rien. Ceinture. Et l’immigration? Que dalle. Le grand remplacement? Aux abonnés absents. La réhabilitation du régime de Pétain? Pas un mot. Les aspects positifs de la colonisation? Silence radio. Le déni de l’esclavage. Pfff, on s’en fout.

      Ca les inspire pas cette affaire de fusil de précision belge. Ca leur donne pas la frite, si je puis me permettre ce calembour un peu huileux. Ils passent leur tour, j’ai l’impression.

  17. Wietkin Joël dit :

    Et j oubliais…6 systèmes de guerre contre les mines ( naval)

  18. V dit :

    C’est désolant de lire autant de critique négative à chaque article.

    Bande de vieux

  19. Six dit :

    Après le HK416, le Glock, maintenant le SCAR…La France ne produit plus rien.., Bonjour « France 2030 » souveraine et indépendance du président Macron. A quand notre Rafale remplacé par un chasseur étranger ?

    • dompal dit :

      @Six,
      Dites-moi, votre pain (bio), vous le faites à la maison ou bien l’achetez-vous chez le marchand du coin ?

      Ben pour les flingues de petits calibres c’est la même chose, on va les acheter chez nos voisins européens qui nous les proposent à prix avantageux. 😉

    • Carin dit :

      @six
      Le PGM2… chambré en 12,7 et qui va très prochainement encore évoluer, car c’est l’arme des tireurs d’élite longue distance en France.
      Ensuite plutôt que de vous offusquer du peu de matos que la France a cessé de faire, vous devriez consulter la très longue liste de ce que la France fait toute seule, et parfois même est seule à le faire par comparaison avec tous nos voisins européens…

    • Sam-7 dit :

      @six
      Avant de parler de cocorico parlons efficacité, je prefere largement partir au combat avec un glock, un hk416 et un scarf ou 417 que avec un PAMAC/PAMAS, un FAMAS et un frf2.

  20. Spls dit :

    Réponse à la question 3 : des VBMR Griffon et des EBRC Jaguar pour l’armée de terre belge, il y en a pour beaucoup plus cher que les fusils SCAR ! On parle aussi de VBAE et de Caesar dans le futur… merci les Belges !

  21. Bricoleur dit :

    Pour ceux qui « pleurent » sur l’absence d’armurier militaire français, il est bon de rappeler que FN Herstal a été français (92% du capital à GIAT) de 1991 à 1997. Détails : https://fr.wikipedia.org/wiki/FN_Herstal. Les années 90 ont été des années noires pour l’industrie militaire terrestre et GIAT a dû lâcher FH Herstal au bénéfice de la région de Wallonie. L’histoire a montré qu’une entreprise pilotée par une communauté territoriale peut être parfaitement viable: HN Herstal se porte plutôt bien depuis 20 ans !

    • tschok dit :

      Je ne sais pas s’il est « bon de rappeler » que ç’a été un fiasco qui nous a coûté le prix d’une frégate (de l’époque), ça fait un peu petite annonce genre tourneur de couteau cherche plaie encore vive, répondre au journal qui transmettra.

      Vous voulez sans doute dire que dans cette affaire, la bonne nouvelle, c’est qu’on s’est tiré de ce merdier. Et on peut aussi se féliciter que la Wallonie ait eu suffisamment de cran pour investir à long terme dans une entreprise qui était en faillite et qu’elle soit parvenue à redresser la barre.

      D’ailleurs, on devrait s’en inspirer.

  22. MAS 36 dit :

    Sinon pour le HK 416 le retour est bon pour les unités qui en sont dotées ?

    • Plusdepognon dit :

      @ MAS 36
      C’est une bonne arme :
      https://youtu.be/OZfE6B-FTZM

      Ce qui n’empêchera pas à certains de regretter le FAMAS ou pas, mais les goûts et les couleurs…
      https://youtu.be/IpN-jY5W9nM

      Personnellement, j’aurais préféré le SCAR plutôt que le HK 416, mais des gens plus pointus comme @Pravda pourraient bien vous faire une liste des faiblesses de chaque produit…

      • marc mora dit :

        Inconvenient du SCAR L : Fragilité des materiaux composite, la crosse en particulier ( Une des raisons pour laquelle il n’est pas rentrer en service dans l’US Army, la deuxieme etant qu’il n’a pas d’avantage particulier/ évolution par rapport a une M4 )
        Inconvenient du HK 416 : Poids

      • Pravda dit :

        Le HK (Norvège) a eu des soucis dans des conditions extrêmes de « gel » du piston (apparement lors de sorties d’un environnement « chaud » vers du froid trèès froid, un Chasseur Alpin en saura plus…)
        Il y a quelques retex en Afghanistan où la poussière entrainait quelques problèmes aussi.
        Je ne l’ai testé qu’en climat européen sans problème, seul défaut pour moi, le poids qui tend à faire plonger l’arme vers l’avant. Et bien entendu des manips complètement différentes d’un Famas, ce qui peut engendrer des soucis (comme le verrouillage avec le chargeur d’origine) le temps de l’adaptation.
        Pour le SCAR, essais uniquement en stand, désagréable bruit de « ressort » au niveau de la crosse, donc de l’oreille, et des plastiques un peu cheap (je crois qu’ils ont été modifié, c’était il y a qq années).
        J’aime bien le Sig (MCX?), mais le prix a dû jouer en faveur du HK, 1200€ de mémoire avec le kit complet … c’est pas cher mais à comparer avec les 500€ d’un M4 « américain » de la FN.

  23. Trotaralasoup dit :

    J’ai une pensée un peu borderline. Lors de l’appel d’offre qui a conduit à l’achat du hk416, j’ai lu que le problème principal du famas était le bris de percuteur et qu’il était quasiment impossible de s’en procurer et qu’il coûtait environ 200€ pièce…. ceci m’a interloqué et me laisse à penser que personne à songer à lancer un appel d’offre destiné aux P.M.E. nationales qui auraient eu la possibilité d’en fournir dans le bon métal, rapidement et à un prix raisonnable. Donc que fait-on de ces braves famas réformés ou mis de côté à cause de ce genre de problème. Même en état moyen , j’en veux bien un, étant resté sur le vénérable 49/56.

    • Thierry dit :

      La nouvelle législation interdit la détention d’un Famas de l’armée à tout particulier en France comme n’importe quel autre fusil d’assaut, et c’est bien ce qui tue le commerce, même les gens en règle ayant satisfait à toutes les tracasseries administrative ne peuvent en avoir un, par contre du coté de Marseille les trafiquants arriveront surement à en obtenir sur le marché au noir des armes qui prospère comme jamais avec Macron.

      J’aurais moi aussi préféré avoir un Famas par rapport au HK416, le Famas a donné toute satisfaction à l’armée française, possède un bipied et une grande fiabilité, cette histoire de percuteur est un bien petit détail facile à remédier. Un délice pour tout amateur d’armes.

      • ULYSSE dit :

        Sacré Thierry. Manifestement un problème pathologique avec Macron. Mériterait une consultation chez un spécialiste.
        Tien tu t’es informé sur le prix du FAMAS ?
        CEMAT en 2016: « On sous-traite le percuteur, qui représente 380 euros pour trois mille coups de fusil. Avec trois percuteurs, on peut acheter un HK 416. »
        CEMAT toujours « Avec six chargeurs FAMAS, on achète un HK 416 »

        Sans évoquer le prix d’achat du FAMAS versus HK 416.

        • Thierry dit :

          N’importe qui ayant un tour à métaux chez lui peut fabriquer un percuteur dans l’acier le plus dur qui soit, au pays du décolletage c’est pas ce qui manque, et le coût sera inférieur à 1 euro.

          Facturer 350 euros un percuteur Famas qu’on retrouve à 60 euros sur internet :

          https://www.naturabuy.fr/percuteur-FAMAS-item-7490565.html

          c’était de toute évidence une escroquerie manifeste d’un sous traitant peu scrupuleux et d’intermédiaires corrompus qui ont passés ce marché, et franchement ils devraient être en prison s’il y avait un peu de justice dans ce pays. mais c’est pas le cas.

          Si vous avez réellement cru qu’un percuteur valait 350 euros alors c’est vous qui devez consulter un spécialiste…triple andouille !

        • Sam-7 dit :

          @thiery
          Tu dois etre le seul a etre satisfait du famas en 2021, sourtout face au hk416.
          Ce fusil etait peut être bien en 1980 mais maintenant personne n’en veut, trop fragile, le mode rafale de 3 ne sert absolument a rien, trop de pièces et nessecite beaucoup d’entretient.
          Le bipied n’a jamais servi sur le terrain, la fiabilité est aléatoire en fonction du type de munitions, les cartouches f5 ne sont pas compatibles et les balles arrives en travers mêmes a moins de 100m, le lance grenade en tir courbe ou tendu sert tres peu et est peu precis sauf pour se deboiter l’épaule. Poser un rail picatini sur la pgm (poignée garde main) rajoute du poid et est peu pratique a courte distance car trop haute par rapport au canon. Idem pour une poignée de stabilité sur le fut. Pas de cache de la culasse pour empecher le sable ou la poussière de rentrer en patrouille. La cullasse ne reste pas en arrière en fin de chargeur pour un rechargement rapide.

      • dompal dit :

        @Thierry,
        Hihihi !!!
        « J’aurais moi aussi préféré avoir un Famas par rapport au HK416, le Famas a donné toute satisfaction à l’armée française, possède un bipied et une grande fiabilité, cette histoire de percuteur est un bien petit détail facile à remédier. Un délice pour tout amateur d’armes. »

        Effectivement, le Famas est un super flingue pour stand/pas de tir…..mais pour les opex/terrain c’est une merde sans nom !!! 🙁 🙁 🙁

        Heureusement que nos gars n’ont plus à se servir de ce bouzin….

      • Pravda dit :

        Ce n’est pas à proprement dit la législation , mais la France a signé je ne sais plus quel traité pour lutter contre la prolifération des armes légères… certains MAS ont été vendu aux USA avec clause de non retour. Un particulier chez nous pouvait avoir ( il y a peu), un Famas ou autre fusil d’assaut en semi auto (depuis 2 ans c’est impossible pour un ancien fusil automatique modifié semi auto), mais ce n’est pas la volonté du gouvernement de faire profiter à nos concitoyens d’armes de surplus (on paye pour construire, on paye pour détruire ..)
        Pour le percuteur, vous vous doutez bien que le problème a été tourné dans tous les sens depuis les quarantes dernières années.

        • marc mora dit :

          Les problemes du percuteur du FAMAS vienent du fait que 1 : celui ci soit en deux partie, la tige percuteur et le porte percuteur, le probleme etant que le scellement du porte percuteur n’etait pas bon; ce qui entrainait des rupture de piece

          2 : l’acier etant de mauvaise qualité celui ci avaient tendance a s’user prématurement

          • Pravda dit :

            Un percuteur pose deux problème, trop dur il peut casser, ce qui est gênant et ne previent pas, trop « souple » il s’use et doit être régulièrement changé, c’est chiant mais moins handicapant que de se retrouver au combat avec un percuteur HS.
            Les prix sont tout simplement aberrants.

  24. ULYSSE dit :

    D’avantage que l’impossibilité pour Verney Caron de soumissionner à l’appel d’offres, le rejet du HK 417 au profit du SCAR pose question. Parce que le HK 417 permettait une interopérabilité forte avec le HK 416, et qu’il était déjà en dotation auprès de certaines unités de l’AT et qu’il donnait semble-t-il toute satisfaction. La question du cout semble également en défaveur du SCAR réputé très cher (l’opacité des AOF nationaux ne permet pas d’en juger). Il peut être supposé que le choix du SCAR est une contrepartie des achats SCORPION de la Belgique.

  25. Vins dit :

    J’ai été surpris dans la vidéo de présentation par la progression du tireur. Arme semi automatique qui devrait permettre une bonne défense du porteur même à courte distance…
    Je suis pas spécialiste mais très belle arme

  26. Carrère-Gée dit :

    Ah… ManuFrance, revient !
    En attendant des « gueux » avec des descendants du AK47 se fendent la gueule.

  27. RGA dit :

    Nous avons un excellent produit avec la marque PGM, ses « Hécate » , y compris en calibre 50. D’accord, des armes à verrou, mais d’une qualité exceptionnelle. et made in « Haute savoie ». Avec des versions civiles disponibles en 338. Ceci dit, il faudra expliquer au pandore de service le bien fondé d’une telle arme pour aller au chamois.

    PGM Précision – The French Company for international …https://www.pgmprecision.com

  28. MERCATOR dit :

    Une étude de l’US Army indique que lors de la guerre du Vietnam, la majorité des engagements a eu lieu à des distances courtes, moins de deux cents yards dans des terrains accidentés ou couverts. Dans les combats de localités : par exemple au Liban , Tchétchénie Syrie la distance des tirs a pu aller jusqu’à trois cents metres. Mais, sur d’autres terrains, les distances ont sensiblement augmenté, en zone Urbaine depuis les toits des bâtiments d’altitude élevée des tireurs embusqués « travaillaient » jusqu’à huit cents metres En Zone montagneuse dégagée , Afghanistan par exemple, la distance moyenne d’engagement est de 400 mètres. L’armée française a dû réintroduire des armes plus lourdes que le fusil d’assaut FAMAS pour cette raison.
    L’arme la plus utilisée la Kalachnikov AK-47 est précise jusqu’à 400 metres mais peut blesser ou tuer jusqu’à 1500 metres .
    Les Afghans utilisaient encore dans la guerre contre les Russes le Lee Enfield en version tireur d’élite L42 en 7,62 mm , très habiles ils pouvaient faire mouche sur une tête à 600 metres

  29. CaptainàDoc dit :

    C’est la suite de l’histoire d’amour entre FN Herstal et l’AdT qui utilise déjà leurs mitrailleuses 12,7 licence Browning et, demandez donc à un « radio-chargeur » de blindé de choisir entre l’ANF1 et la FN MAG 58 = c’est vite vu !
    Le SCAR est pile dans la doctrine du TP d’infanterie qui embarque et débarque avec son groupe, court 500 mètres dans la caillasse, se poste sommairement et cherche toutes les cibles d’opportunité à 200, 400, 500 mètres pour aider son groupe à nettoyer le terrain rapidement quitte à doubler son tir sans perdre sa visée ; donc pas de verrou et pas de lit de fougères pendant 3 heures comme le TE de la compagnie d’appui !
    Pour le HK 417, je crois avoir lu qu’il y a eu trop de Retex de fragilité au Mali et en Afghanistan …
    Et arrêtez de fantasmer sur Saint Étienne = les 3/4 des ateliers de la MAS ont été rasés il y a 20 ans, il n’y a plus de murs d’enceinte (juste le grand portail) et, les machines-outils ont disparu ; même Bernard Lavillier ne retrouverait plus sa presse à emboutir les chargeurs !
    Ce qui pourrait bien changer le game dans les prochaines années, c’est que l’OTAN remplace le 5,56 par le 6,5 Grendel pour s’adapter aux nouvelles zones de guerre … Wait and see !

  30. Philippe dit :

    Et les gendarmes, dont le GIGN, ils en pensent quoi de ce nouveau fusil ?

  31. Durandal dit :

    6,75 Kg? ca me semble bien lourd…

  32. tito dit :

    Annexons la Wallonie-Bruxelle et nous aurons enfin une industrie d’armement de petits calibres.

  33. Belzébuth dit :

    La victoire est au boutdu fusil.
    https://youtu.be/fr_hvg7tNbQ