Satisfait du Rafale, le nouveau chef de la force aérienne indienne veut accélérer l’achat de 114 avions de combat

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

238 contributions

  1. Math dit :

    Pardonnez ma question de débutant mais quel est l’intérêt d’un pays à vendre un avion que son client fera fabriquer chez lui ?
    Au niveau du transfert de technologie c’est pas se tirer une balle dans le pied ?

    • oryzons dit :

      Parce qu’il est impossible que TOUT se fabrique en Inde.
      Exemple : le radar, les capteurs, l’électronique beaucoup trop spécifique, ainsi que de nombreuses pièces usinées. Même le moteur ce serait chaud, sans mauvais jeu de mots, et même dans ce cas il y a aura encore de nombreuses pièces cruciales qui seront Made in France.
      Donc on ne fait pas marcher la ligne d’assemblage de Dassault en France mais on donne à bouffer à toute la supply chain.
      Pour Dassault cela représente aussi du cash et des profits, ainsi que très certainement du boulot pour la partie avionique.

      Si c’est une usine dans laquelle Dassault a la main, c’est aussi se placer pour tous les upgrade et les autres appels d’offres à venir sur un marché sera forcément un gros marché grâce aux chinois et aux pakistanais.
      C’est aussi la possibilité de vendre des Falcon « Make in India » compatible aux Indiens.

      C’est aussi pour eux quasiment la possibilité assurée de développer un Rafale « SCAF ».

      Bref, c’est un gros WIN si Dassault remporte le marché, même avec des compensations.

      Mais on verra. Les USA l’auraient mauvaise.
      A moins que grâce à AUKUS les US aient lâché du lest…

      • Hostens dit :

        Le pilote monte sur son J20 avec un kg de popcorn, face à Rafale à 400 kms, il tir un missile PL21, et regarde l’écran en consommant son popcorn.
        https://en.wikipedia.org/wiki/PL-21

        • georges dit :

          Pour l’heure ont connait (enfin certains) les perfs du Rafale, pour le J20 bin, y a la propagande chinoise.
          Pour tirer un missile d’un J20 à 400kms il faut déjà pouvoir avoir une solution de tir et là… . le J20 risque de devoir éviter un MICA IR avant d’avoir sa solution de tir.

        • Czar dit :

          t’es en train de te chier devant taiwan et ses avions des années 60 la France risque d’être un menu B34 un peu trop copieux pour toi, troll raviolo

          • Hostens dit :

            Contrat torpillé encore une fois par les ricains et russes, je ne sais pas comment rire, un jour vous n’aurez pas encore reçu le paiement, c’est toujours de mistral venant de votre l’Inde.

          • Czar dit :

            « je ne sais pas comment rire »

            suffit que tu te lises un peu (bon faut avoir un peu préparé le terrain au Cointreau avant, genre deux-trois bouteilles)

        • lucas dit :

          De plus en plus d’idiots confondent la guerre dans le monde réel et les jeux sur leur portable…

          • Pascal (l'autre) dit :

            « je ne sais pas comment rire, » Tiens ce « commentaire a déjà été posté sous un autre pseudo! On se refile les « perles » à moins que ce ne soit le même petit collie pour faire « volume »
            « c’est toujours de mistral venant de votre l’Inde. » Difficile de comprendre votre prose, votre traducteur a encore buggé à essayer de faire passer vos lumineuses réflexions! Sinon le mistral est un vent froid qui souffle du nord vers le sud dans la vallée du Rhône, tandis qu’en Inde c’est la mousson « hostens en emporte le vent »

        • albatros dit :

          Et le missile tombe dans un lac de montagne au bout de seulement 12 kms, qualité et propagande communiste chinoise…
          Le pilote ne finit pas son pop corn et doit vite rentrer à la base
          sans rien dire de peur de finir au goulag avec les ouighours.

        • Pascal (l'autre) dit :

          « Le pilote monte sur son J20 avec un kg de popcorn, face à Rafale à 400 kms, il tir un missile PL21, et regarde l’écran en consommant son popcorn. » Toujours du pop corn! En plus u des symboles de l’Amérique, c’est pas bien par contre il faudrait changer un peu de commentaires déjà posté de (trop) nombreuses fois! Des brochettes de pangolins, cela serait plus raccord avec vos (dé)gouts culinaires!
          Néanmoins quand votre « chevalier du ciel » se sera fait plomber par un Rafale nous saurons où retrouver l’épave, il suffira de renifler l’odeur de caramel!

        • Dans le Bayou dit :

          Et il s’étrangle avec un popcorn en prenant 3 G, paf…., le J-20 est par terre.
          Popcorn : 1 ; J-20 : 0
          Le popcorn, l’arme secrète des USA 😉

        • Alain d dit :

          PL21, une lourde bouse, avec un design grossier, que le Mica ne saurait raté ! Même pas besoin d’un strato Meteor.

        • Alain d dit :

          PL-21, il frauderait penser à éjecter le chinois qui pédale à l’intérieur, sinon Amnistie International va encore hisser la Chine dans son classement des exécutés par pays.
          On me dit dans l’oreillette que la Chine est déjà en haut du classement.
          Désolé, j’avais oublié.

      • Edgar dit :

        Les USA sont militairement largement décrédibilisés, en Inde, sur le plan stratégique. L’affaire afghane a laissé, et laisse tous les jours…, de redoutables traces sur le tapis vert asiatique. En outre, par tradition, l’Inde est très rétive aux pressions externes. Spécialement quand ces pressions viennent d’une puissance parlant anglais.

    • v_atekor dit :

      Les sous. Ce qui n’est déjà pas si mal pour un avion qui est déjà bien connu et un pays qui a de toutes façon la volonté et les moyens financiers et humains de produire ses avions.

    • wagdoox dit :

      l’intérêt de payer la R&D (passé ou à venir), c’est aussi l’intérêt de la société de vendre.
      D’avoir un écosystème industriel plus important, l’usine qui fera les rafale pourrait fort bien produire des NGF.
      Une partie des pièces des rafale indiens seront produites en France, à 80% au depart et 20% à l’arrivé (les chiffres sont faux mais c’est pour donner une image).
      Enfin et c’est très spécifique à l’Inde la France à tout intérêt à renforcer son amis indien par rapport à une autre puissance dans la région …

    • NRJ dit :

      @Math
      L’intérêt est évident si on ne prend pas un avion comme un tout unique mais comme un ensemble de pièces. Les indiens fabriqueront peut-être certaines parties, mais en aucun cas la totalité des 20000 pièces de l’avion. Donc même si les indiens assemblent le Rafale, on fera quand même travailler Dassault et ses sous-traitants. Au moins dans une certaine mesure, en tout cas.

      Par ailleurs, au niveau du MCO, on fera appel aux compétences du maître d’œuvre, ici Dassault. Enfin en cas d’évolution, les indiens seraient sans doute intéressés à y être associé, donc on pourra leur vendre des mises à jour. Du coup, on s’assure de vendre de la R&D.

    • NRJ dit :

      @Math
      L’intérêt est évident si on ne prend pas un avion comme un tout unique mais comme un ensemble de pièces et de compétences. Les indiens fabriqueront peut-être certaines parties, mais en aucun cas la totalité des 20000 pièces de l’avion. Donc même si les indiens assemblent le Rafale, on fera quand même travailler Dassault et ses sous-traitants. Au moins dans une certaine mesure, en tout cas.

      Par ailleurs, au niveau du MCO, on fera appel aux compétences du maître d’œuvre, ici Dassault. Enfin en cas d’évolution, les indiens seraient sans doute intéressés à y être associé, donc on pourra leur vendre des mises à jour. Du coup, on s’assure de vendre de la R&D.

    • Eurafale dit :

      Il sera fabriqué mais ce n’est pas lui qui l’a conçu. Entre fabriquer un avion et en concevoir un puis le fabriquer, il y a un gouffre. Les chinois ont mis longtemps avant d’y arriver (et encore niveau moteurs c’est pas tout à fait ça), les indiens galèrent avec leur Tejas Mk1… Sans coup de main d’un avionneur compétent lors de la phase de conception, c’est difficile.

    • Deniz dit :

      Débutant également, je me permets d’apporter quelques éléments de réponses, si quelqu’un de plus caler sur le sujet souhaite me corriger, ça sera avec plaisir !

      Déjà, il faut garder à l’esprit que ce genre de programme militaire coûte une fortune, que ce soit en temps qu’en argent. Après une rapide recherche Wiki, le Rafale → 46 milliards d’€, démonstrateur en 1986 pour une première livraison en 2001.
      Donc ces programmes, pour être viable surtout quand votre pays n’a pas la puissance financière des USA ou de la Chine, bah il faut pouvoir rentabiliser l’investissement avec des ventes à l’étranger.
      Mais il ne faut pas se limiter à l’aspect purement financier, des contrats d’armements aussi structurants s’accompagnent souvent de traités bilatéraux en matière de coopération, défense … Ex : traité de défense avec la Grèce (qui nous commande encore du matos pour sa marine), mais on peut évoquer le renouvellement des engins terrestres avec la Belgique, les Rafales avec la Croatie, etc.
      Bref, ça fait rentrer de l’argent et c’est bon pour nos relations diplomatiques.

      Et enfin, il faut accepter qu’un pays de la richesse de l’Inde souhaite payer pour pouvoir acquérir ces technologies et ainsi obtenir un peu plus d’indépendance stratégique. Je pense que ça fait partie d’un certain deal « moral », l’idée pour les pays très développé étant d’accepté ces transferts de technologie pendant qu’elles développent celles de demain (il ne faudrait pas non plus se faire dépassé à terme), en face ça peut peut-être les dissuader de trop vouloir les acquérir illégalement (même si aucun Etat ne se gène pour le faire).

    • Ératosthène dit :

      @Math : Si le client acquiert ensuite la faculté de créer des avions et d’en exporter, vaut-il mieux que ce soit la France qui en vendent ou un autre pays ?

    • Naledi dit :

      @math : tout n’est certainement pas fabriqué sur place. Un FADEC par exemple devrait être fabriqué en FR. Donc beaucoup d’assemblage finalement.

    • Guillaume dit :

      Tout depend de ce que tu definis comme fabrique.

      Ils vont faire certaines pieces, obtenir des « packages » (sous ensembles), avoir une fal (ligne d assemblage finale)

      Mais la structure ne represente pas grand chose dans la valeur ajoutee d un avion.
      Meme avec la fal et la structure au complet on serait tres loin des 50 ou 60% de retour local (En valeur).

      Pour cela il faut leur faire assembler des falcons, ou les aider a investir dans un moteur pour le tejas par exemple.

      Ca c est le travail de dassault, arriver a reinvestir un certain pourcentage du contrat.

      Il est evident que les indiens ne peuvent pas faire un rafale sous licence, il y a beaucoup trop de technos a maitriser.
      La structure c est vraiment le niveau zero.
      Un peux comme les chinois avec le c919. C est un beau debut, mais ils sont tres loin d un avions 100% chinois, malgres les milliards investis.

    • Frédéric dit :

      Voir l’assemblage des Su-30 en Inde. Les industriels russes sont aussi gagnants en fournissant les pièces.

    • breer dit :

      Devrait en acheter que 84 et garder un peu des dollars (roupies) pour les indiens les plus pauvres … quand on a été en Inde, on se demande vu la démographie et les différences de niveaux de vie, si un jour ils n’auront pas également une « révolte populaire » …

    • Alkazar dit :

      B sous licence eravo, même un « débutant » a compris ou est le problème !
      Certains experts auto-proclamés soutiendront le contraire, mais oui, il y a toujours une perte d’informations classifiées ! Tous les ateliers seront plus que probablement sous haute surveillance électronique ainsi que humaine ! Comment voulez-vous tout garder sous cloche, les opérateurs n’étant pas tous des français ! Cela me rappelle une histoire d’une visite Chinoise d’une des usines produisant des F-16 sous licence en Belgique ! Tous les chinois avaient des chaussures avec des semelles de crêpe et ils avaient la drôle de manie de piétiner sous les machines pour récupérer les chutes des usinages dans leurs semelles ! Une histoire vécue ! Ne vous inquiétez pas, les indiens seront TOUT du Rafale, très vite !

      • farragut dit :

        @Alkazar
        Et toujours la même réponse: ce n’est pas parce que vous savez démonter un stylo BIC que vous pouvez en produire en quantité au prix de vente en supermarché.
        Pensez à la petite bille de tungstène (l’équivalent des moteurs militaire russes pour les Chinois).
        Quant à l’encre, et à savoir faire écrire à tous vos concitoyens, c’est encore plus compliqué, et une « entreprise » de longue haleine ! 😉
        N’est pas l’inventeur du mot AVION qui veut !

      • Carin dit :

        @Alkazar
        Les chinois savent tout des avions militaires russes…
        Ils savent tout de l’A320 d’Airbus..
        Ils reproduisent tout ça avec leur électronique, mais rien ne marche correctement. Même leur soit disant moteur d’avion de chasse, n’est qu’une copie d’un moteur russe avec leur électronique, et bizarrement, il n’est pas plus sûr ..
        Le c119, (copie de l’A320) ne vole toujours pas…( pourtant il a des copies de rolls Royce).
        Leurs PA sont des copies russes jusque dans leurs motorisation.. ils avancent en construire un 3ème de type catobar, mais je gage que ce bateau sera juste plus long, pour supprimer le « jump », pour les catapultes électromagnétiques, ça va prendre nettement plus longtemps pour la maîtrise, même avec l’aide des russes.
        Il y a un monde entre créer et reproduire… les ingénieurs chinois ne sont pas prêts pour la création.

    • Oliver dit :

      Construire sous licence a un coût. Mais les indiens sont comme les chinois avec une propension à prendre plus que ce qui était contractuellement établi dans les transferts de technologie.
      Dixit l’épisode des sous-marins Scorpène en Inde et le vol de technologies.
      Le risque c’est qu’à termes le client soit en capacité de tout faire par lui-même. Tel est le cas avec le dernier sous-marin KSS-III sud coréen dont l’origine fut allemande pour les classes précédentes.

    • Specht dit :

      Parlons plutôt d’assemblage. Les lignes d’assemblage Dassault existantes seraient insuffisantes à couvrir toute la demande, faire assembler l’avion chez le client (avec formation, assistance, etc. ) est un moyen d’accélérer le temps d’acquisition sans encombrer la production locale qui peut être dédiée à d’autres offres en cours, dont l’armée française, surtout quand il s’agit d’avions avec des configurations très spécifiques.

    • albatros dit :

      Vu le besoin urgent de l’Inde qui se précise, il est possible qu une partie des avions soit finalement assemblée à Mérignac… (une ligne d’assemblage c’est 12 avions éventuellement le double)
      De toutes façons, les indiens ne pourront pas construire ex nihilo de Rafale F04, trop compliqué pour leur industrie actuelle
      Quant au SCAF…
      Et in fine, les indiens rejoindront le programme SCAF,
      Pour cela ils devront avoir développé beaucoup plus leur industrie aérospatiale – sans doute avec l’aide prépondérante de Dassault
      Par contre ils se

  2. Momo dit :

    Et par ailleurs la marine indienne a aussi besoin d’un chasseur embarqué moderne. L’optimisation de la production, logistique et MCO serait un plus trés important que seul le rafale est en mesure d’offrir.
    Mais cela ne fait pas tout, et biden est à tout moment prêt à venir menacer/convaincre/faire plier modi. Pas sur qu’il ait les mêmes moyens quand même que face au gouvernement suisse, inquiets des milliards de dollars de sanctions qui planaient non furtivement au dessus de banques suisse, aux cuisses pas tout à fait propres.

    Les russes faisant par ailleurs bisou bisou avec la chine, ce n’est pas bon pour vendre leurs avions qui ont par ailleurs leur lot de problème bien connus des indiens.

    • Lunat dit :

      La France doit retirer leurs soldats du Mali, et les déployer ( rajouter encore 50 milles) en Inde sur la frontière avec la Chine.
      Avec les Rafales, les chinois auront très peur.

      • Momo dit :

        Hostens? Galopant? Falouja? Expresso? un autre xino-troll ‘de course’
        Hahahahahahahahahaha

      • Momo dit :

        Non, je déconne, plutôt d’un petit pays pas loin ;0)

        • Pascal (l'autre) dit :

          « Non, je déconne, plutôt d’un petit pays pas loin ; » Où alors Lunat (ic) tac, tic tac, tic tac!

    • albatros dit :

      Biden a les moyens d’imposer ses produits et faire plier les indiens ?
      Je ne crois pas et ce serait contre productif car ils sont clients des russes avant tout pour le militaire (et de plus en plus des français)

      • Momo dit :

        Je ne pense pas non plus que biden ferait plier modi, mais il n’est pas du tout exclu qu’il essaye. Au nom d’une alliance en carton contre la chine. Il l’a fait avec l’australie sur cette base.
        Business is business, you know….

  3. Lagrange dit :

    « Qui plus est, les développements propres à la version indienne du chasseur-bombardier de Dassault Aviation ont été amortis, ce qui réduira le montant des éventuelles commandes à venir. » L’effet de série vous salue bien.

  4. Félix GARCIA dit :

    « « Nous sommes satisfaits des performances de l’avion, mais je ne voudrais pas dire s’il sera le principal favori ou non du contrat MRFA », a répondu l’Air Chief Marshal Chaudhari, dont le fils est un pilote de… Rafale.  »
    Le soucis du détail.
    Merci pour cet article.

    • Alain d dit :

      Le nouveau Maréchal en Chef de l’IAF aurait piloté le secteur du Ladakh au plus fort de la crise avec la Chine.
      Il a aussi géré l’intégration du Rafale sur la base d’Ambala (face à la Chine), puisqu’il était Commandant de l’Air pour la partie occidentale de l’Inde.
      Cette base avait été la première servie pour le premier des deux escadrons de Rafale.

      • Félix GARCIA dit :

        Merci pour les précisions.
        Vos propos semblent confirmer les propos du Général MAIGRET et du Colonel COLCOMBET : « Quand ça devient sérieux, on prend des Rafales » (propos rapportés de mémoire).

        La dissuasion nucléaire française en 2021, par la revue Conflits.
        https://www.youtube.com/watch?v=-INV-0VRllE

  5. E-Faystos dit :

    On a le droit de penser que le Rafale est un mauvais avion.
    C’est un jugement sans fondement mais l’arbitraire est de rigueur au comptoir des bars.
    En revanche, il serait mal venu de dire que le Rafale n’est pas un bon lièvre : sitôt qu’un bruit cours sur sa prédominance, les US font vite une contre proposition en force.
    Merci la France et la loi de marché. Mais est ce bien équitable ?

    • Guillaume dit :

      C est juste qu on est un peux mauvais perdant.
      On a fait la meme chose pour les fdi en grece.
      Une petite proposition en ligne finale…
      Etre agressif n est pas illegal ou amoral. La seul limite c est ta marge et ta charge industrielle.

      • farragut dit :

        @Guillaume
        Et la vente à perte pour un constructeur, cela n’existe effectivement pas, mais pour un Etat comme les USA, c’est possible, en tout cas pour les F-35 Suisses !!! 😉
        Ce qui est illégal pour le WTO (Organisation Mondiale du Commerce) ne l’est pas forcément pour les USA (grâce à l’extraterritorialité des lois américaines) !
        https://www.wto.org/french/thewto_f/thewto_f.htm

  6. Thaurac dit :

    Un Indienne qui va faire ses courses le lundi au marché, doit rentrer préparer le repas le vendredi soir! 😉

  7. Paddybus dit :

    Aprés une commande récente de 59 C295… ça serait une bonne nouvelle… mais pour ceux qui connaissent un peu ce pays, il semble que les tractations y soient longues… longues… longues… et les relations extrêmement compliquées…

    • farragut dit :

      @Paddybus
      …relations « simples » si l’on a compris qu’il vaut mieux « fluidifier » ces relations (comme on dit à l’UIMM, ou faire du « lobbying », à la Commission Européenne !) que de voir sa ligne Internet arrachée à la sortie de son bureau local en Inde par le « chef » de la police locale… 😉
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Union_des_industries_et_m%C3%A9tiers_de_la_m%C3%A9tallurgie

      • Paddybus dit :

        Oui et non, cela joue certainement, mais pour connaître une personne qui a eu a vendre de l’armement dans ce pays, il y a une complexité des relations qui est assez absconse pour des européens qui ne connaissent pas à fond la culture de ce pays… la personne que je connais à toujours préféré des relations avec les anciens territoires soviétiques…

  8. Trent dit :

    10 gratuits pour 100 avions achetés et 4 à moitié prix.

  9. Lotharingie dit :

    HS : si ce n’est les  » contrats exports  » potentiels :
    .
    « …………..Le ministre de la Défense grec décidera, après la signature des deux contrats (six Rafale et trois frégates FDI), s’il acquiert une frégate supplémentaire ou trois corvettes. Nikólaos Panayotópoulos compte signer les deux contrats avec Naval Group et Dassault Aviation « très probablement d’ici à la fin de l’année »…………… »
    .
    https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/naval-group-la-grece-hesite-entre-trois-corvettes-gowind-ou-une-fregate-fdi-supplementaire-894058.html

  10. lalala dit :

    Les USA vont ils encore une fois tout faire pour nous la faire a l’envers ? y arriveront-ils? Plus que 3 a 15 ans de suspense !

  11. Rectifat dit :

    Ca fait plaisir, mais trois mois après, c’est le SU35 qui remportera la commande, comme les SM australiens.

    • wagdoox dit :

      En aucun cas, les indiens sont des SU30MKI très proches des SU35 et surtout c’est pas la bonne catégorie, les mig35 feraient plus l’affaire.
      L’inde est pas gouverné par un imbécile qui n’aura jamais de sous-marin

    • Eurafale dit :

      C’est beau de rêver 🙂

    • albatros dit :

      Certainement pas…les indiens ont besoin d’avions moyens efficaces qui ont fait leur preuve et sont évolutifs.
      Ils achèteront par ailleurs du Mig et du Sukoi, mais pour ce programme c’est le Rafale et plus tard le Rafale marine qui sont visés.

      • Radio Bamako dit :

        L’Inde achète les chasseurs de la France, Russie, UK, United States, une belle collection.

        • albatros dit :

          C’est pour cela, du fait des soucis de maintenance trop diverse, qu ils pensent à plus harmoniser leurs achat, vers un appareil plus…polyvalent (chasseur, bombardier et bientôt pouvant apponter sur un PA..suivez mon regard tricolore).

        • Pascal (l'autre) dit :

          « L’Inde achète les chasseurs de la France, Russie, UK, United States, une belle collection. » Ca sent le troll en mode radio Pékin! Parce que des avions de combat pour l’armée malienne……………………..J’ignorai que le Mali avait une armée de l’air……………………..Peut être à l’échelle 1/72 où 1/48!

        • Carin dit :

          La chine se contente de les reproduire en apparence.
          Prenez n’importe quel film chinois, et vous verrez que leurs matériels ressemblent à s’y méprendre à celui des américains, russes, même français.

    • Edouard dit :

      Les indiens ne sont pas les australiens et n’ont jamais mis les oeufs dans le même panier. Et je ne vois pas leu intérêt. K’e de n’avoir « que » 36 Rafales. L’effet série est indéniable pour eux d’autant plus qu’ils ont toujours été satisfait des avions Dassault.

    • patex dit :

      Les indiens ont effectivement été vaccinés contre la piètre qualité du matériel russe, et ont décidé, à mesure que leurs moyens augmentaient, d’acheter du matériel de qualité. C’est un peu comme dans un pays en développement voyez-vous, d’abord on achète une Dacia fabriquée en Roumanie ou au Maroc (ou en Russie, d’ailleurs), et à mesure qu’on s’enrichit, on finit par acheter une Lexus ou une Mercedes.

  12. Arthur dit :

    Restons bien calmes, rien ne se passe jamais de façon rationnelle ni comme prévu en Inde…

  13. Khay dit :

    On croise les doigts. Un gros bravo aux nerfs d’acier des commerciaux Dassault si ça passe, parce que depuis le début des affaires du Rafale en Inde, franchement, faut être zen

  14. didixtrax dit :

    Que des casse-couilles pointilleux, coupeurs de cheveux en quatre et instables comme les Indiens se prononcent si vite –même s’ils sont sous pression : Chine, Pakistan– constitue la meilleure publicité du Rafale.

    • jyb dit :

      @didixtrax
      Chine je ne sais pas mais pakistan c’est certain. La presse pakistanaise a fait de gros papiers sur le rafale et ses performances qui mettraient les f16 paki en difficulté. ils ont repris et assaisonné à leur sauce des analyses israéliennes comparant les rafales égyptiens aux f16 israéliens et illustrent leurs propos avec des video de f16 contre rafale…et plus bizarrement de rafale contre f22.
      mais l’essentiel est la perception.

      • Carin dit :

        @jyb
        Je pense qu’au travers de ces comparaisons, les pakistanais demandent à uncle SAM des avions supérieurs à leurs actuels F16, nos amis américains ayant le souci de l’équilibre des forces…
        Un peu comme avec les FTI Grecques dont ils ont refusé l’équipement de MDCN, pour garder l’équilibre avec les forces turques.
        Et ça va marcher, car comme pour nos amis turcs, les américains ne peuvent pas se permettre de perdre le Pakistan au profit de la chine.
        La vraie pub pour le rafale est là.. les indiens ne s’équiperont pas du même matos (F16-21) que les pakistanais.

  15. Buburoi dit :

    L’Inde est un client de premier plan pour Dassault. Le rafale a de grandes chances.

  16. Félix GARCIA dit :

    HS :
    Thales embarque à bord du dirigeable de Flying Whales

    Thales va fournir sa suite avionique FlytX pour équipe le LCA60T, le dirigeable de Flying Whales. Un engin, capable de transporter 60 tonnes de marchandises, qui sera assemblé à Laruscade (Gironde).

    https://www.usinenouvelle.com/article/thales-embarque-a-bord-du-dirigeable-de-flying-whales.N1144977

    🙂

  17. TeddyK dit :

    « Ce sera un modèle fabriqué en Inde » … Traduction : vous nous transférez votre technologie et l’on pourra ensuite se passer de vous.

    • Czar dit :

      ouaip ça me fait marrer les gonzes qui assènent tranquillou qu ça me rappelle les temps anciens et heureux ou les mêmes – ou leurs parents assenaient avec la même tranquille arrogance que la zhine fabriquerait nos porte-clefs en achetant nos avions et même qu’elle allait mécaniquement se démocratiser (bon pour le coup, vu ce que ça devient la ‘démocratie’ chez nous, c’est sans doute pas la plus grosse connerie qu’ils aient faite)

      • Reality Checks dit :

        Tiens, en voilà un qui est un tantinet plus fin qu’il ne laisse paraître.
        Je lance un appel à nos amis du parti communiste chinois: il faudrait qu’ils l’invitent en visite guidée sur le delta de la Rivière des Perles et le barrage des Trois-Gorges pour achever de le convaincre.

        • Czar dit :

          le barrage des trois-gorges je préfèrerais éviter lors des périodes de crue, ça branlait un chouia et le jour où ça tourne au gratte-ciel de shenzen ça va va un sacré trou.

          mais puisqu’on a monsieur le second secrétaire d’ambassade parmi nous, je n’ai hélas pu entendre votre éclairée réponse au sujet de la nation de harkis qui a supporté son vil asservissement durant un siècle : y a-t-il un projet de débaptiser (si j’ose dire) les avenues Ben Bella dans toute la Glorieuse Djazaïrie du fait de sa Kollaboration avérée et réitérée avec l’Occupant croisé ? (décoré de la médaille militaire par de Gaulle en personne en plus, la chourma maxima !)

          • Reality Checks dit :

            Si je suis fonctionnaire, alors vous vous êtes Agatha Christie.
            Non pas que le métier de fonctionnaire ne soitpas respectable au contraire. Mais il faut bien gagner sa vie, et le privé paye mieux 🙂
            ==

            J’aillais dire si vous m’envoyez une photo de vous en avec un chapeau chinois sur le delta de la Rivière des Perles je vous réponds, mais voilà:

            Hint: la France et la Colonisation sont deux notions distinctes.

            Un de mes aieux a rejoint un réseau de résistants en France pendant l’occupation nazie. Rentré en Algérie, il a milité au PPA puis au FLN en 1954. Arrêté, jugé, condamné, il a dû son salut aux résistants français qui ont témoigné en sa faveur devant les tribunaux coloniaux.

            Ils ont raconté que lorsqu’il faisait partie de leur réseau de résistants, il avait dit à ses compagnons que la guerre finie, il se consacrerai à la libération de son pays, l’Algérie, et qu’il comptait sur eux pour le soutenir.

            Ce qu’ils ont promis de faire, au nom de la liberté. Promesse tenue.
            Histoire vraie.

            Le jour ou vous aurez compris la morale de cette histoire, vous aurez le prix Reality Checks de la remontada intellectuelle.

            (+Pensée pour Hubert Germain, et son combat pour la liberté).

          • Vinz dit :

            Notez où il est obligé d’aller chercher ses exemples édifiants. Pas au bled.

          • Czar dit :

            je préfère Simenon, Agatha christie c’est amusant à lire, mais ça reste un pur exercice de style assez alambiqué dans des classes limitées de la société anglaise. Simenon, lui est un vrai explorateur de tous les milieux et des méandres de l’âme humaine on se fout un peu de savoir « whodunit » mais plutôt pourquoi.

            votre exemple personnel ne répond en rien au cas général de l’improbable ‘nation algérienne’ que même un ferhat abbas ne voyait nulle part. cette idée d’une parenthèse absurde et odieuse coloniale dans une histoire ‘nationale ‘algérienne linéaire et immémoriale est un pur non-sens, ‘algérie aurait tout autant pu basculer dans « autre chose » d’ailleurs l’algérie, comme la plupart des colonies défend précieusement les frontières que le vilain colon lui a léguées.

            « autre chose qui pourrait ressemblerer à ce qu’en disait un jour l’un des chefs de l’Organisation spéciale – et harki honoris causa – Hocine ait Ahmed : «  »Du temps de la France, l’Algérie, c’était le paradis ! »

    • wagdoox dit :

      et pourtant les indiens ont du sukhoi et ont toujours besoin des russes.
      Le transfère de tech c’est une chose, l’assimilation de la tech en est une autre.
      C’est aussi parce que HAL est incapable d’assimiler que les Russes refusent de travailler avec d’autre entreprise que HAL.
      La fabrication ne se fera jamais à 100% en Inde mais on va surtout pas le dire. L’assemblage oui.

    • FredericA dit :

      La Corée du Sud, le Japon, l’Iran et bien d’autres ont fabriqués des appareils US sous licence pendant des décennies. Est-ce cela leur a permis de devenir des leaders mondiaux dans les avions de combats ?
      .
      Réponse : NON. Encore aujourd’hui, aucun de ces pays n’est capable de concevoir un appareil de second rang sans aide extérieure.

  18. Barfly dit :

    Je sens que l’armée de l’air française va encore devoir se serrer la ceinture….
    Très fort pour vendre pas assez pour produire.

    • bzh29 dit :

      Pourquoi dites-vous cela ?
      Nous n’avons pas de « problème » de production. ( et encore une fois , n’importe quelle industrie tuerais pour avoir ce genre de « problème » a résoudre)
      Dassault produit ce qui a été commandé et ne fait pas de stock ( vu le prix de l’animal , cela se comprend)
      Ce sont des avions de combat, pas des Renault .
      La capacité actuelle de production est voulue , pas subie.
      Le jour ou il y aura besoin, la capacité sera augmentée.
      Bien sur ,cela se fait/fera sur une période de plusieurs mois ( a 2 chiffres) , normal ,ce sont des avions de combat, pas des Renault .

      Bon , J’entends déjà les « Oui mais Grèce cela, Croates ceci « …

      • FredericA dit :

        @bzh29 : « Dassault produit ce qui a été commandé et ne fait pas de stock ( vu le prix de l’animal , cela se comprend)
        Ce sont des avions de combat, pas des Renault . »
        .
        Très bien résumé 😉 !

    • wagdoox dit :

      … Vous sentez rien du tout.
      Production en Inde !
      Ensuite, les ventes sur le dos l’AAE c’est quand le client est pressé. Egypte, grèce.
      Pour la Croatie, c’était une question de cout.
      une production max démontre à 25 exemplaires/an.

      • Edouard dit :

        l’Inde a toujours été client Dassault et je ne pense pas que les types de Dassault soient les derniers des imbéciles. Du moins pas plus bête que nous.

      • Barfly dit :

        Vous avez peut-être raison…
        Mais l’Inde aussi est pressé apparemment.
        On en reparlera une fois que les contrats seront signés.

  19. Yoyolegigolo dit :

    Enfin une bonne nouvelle pour un gros contrat à l’export ? Histoire de mieux avaler la douille australienne

  20. Ronfly dit :

    C’est presque dans la poche cette histoire même si parfois avec l’Inde il faut se méfier. Mais le Rafale a trois avantages:
    – L’investissement massif du premier contrat (8,5 mds € soit 225 millions/avion et 2 bases pouvant mettre en oeuvre d’une flotte double) laisse fortement penser qu’ils ont prévu l’accueil d’appareils supplémentaires
    – les livraisons se sont parfaitement déroulées et les performances correspondent aux besoins édictés.
    – Et les premiers déploiements dans le nord de l’Inde ont largement démontré les grandes capacités de cette versions boostée du Rafale F3R comme les Chinois et Pakistanais ont s’en rendre compte. Et d’autres pays serait du coup intéressés par de telles capacités.
    L’avenir semble appartenir au Rafale.

    • yakafokon dit :

      A condition que les USA n’aient pas de quoi faire chanter ou corrompre les clients potentiels.

    • Alpha dit :

      Et plusieurs usines de la Team Rafale, associée à des acteurs locaux, existent en Inde à ce jour…
      Plus qu’à compléter leurs chaines de production pour construire un avion entier ! 😉

      • farragut dit :

        @Alpha
        Euh, @Alpha, jusqu’à présent, un avion, c’est toujours un « planeur » et un « moteur » (ou deux!).
        En général, la cellule est conçue « autour » des capacités du moteur, ce qui se constate encore plus maintenant que l’on parle d’engins « hypersoniques ».
        Tant que l’acheteur n’a pas la capacité de concevoir et réaliser ce « moteur », il doit se contenter de réaliser ou d’assembler le « planeur ». Cela n’enlève rien au niveau de compétences des ouvriers et ingénieurs de la production ou de la maintenance, mais c’est quand même une autre paire de manches que de concevoir et réaliser les aubes de turbine qui résistent dans le temps aux températures des réacteurs militaires.
        Pour mémoire, les réacteurs Olympus du Concorde étaient ceux réalisés par Rolls-Royce pour les bombardiers anglais de la série V, et ont cumulé avec les vols des 20 exemplaires du Concorde autant d’heures de vol en supersonique que tous les avions militaires de la planète du temps où ce supersonique commercial était en exploitation chez Air France ou British Airways.
        Conception et fabrication « duales », comme on dit. Pas à la portée d’un nouvel « entrant », sauf à être un inventeur (comme Clément Ader, ou comme Whittle), et d’avoir une malheureuse et longue histoire de la guerre aérienne en tant que nation.
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Turbor%C3%A9acteur#Pr%C3%A9ambule_avant_la_Seconde_Guerre_mondiale_:_les_pionniers

        • EchoDelta dit :

          Quoiqu’on en dise l’apport de Snecma dans le développement du moteur a aussi été déterminant, car ce n’était pas une vulgaire copie des réacteurs militaires, notamment pour des raisons (déjà) de maintenance.

        • Alpha dit :

          Euuuh… @farragut, vous pouvez me dire où je parle de « conception » ??? 🙁

          • farragut dit :

            @Alpha
            Je répondais à la formulation « Plus qu’à compléter leurs chaines de production pour construire un avion entier !  »
            C’est le verbe « construire » qui m’a fait réagir, car sa signification est pour moi un peu différente d' »assembler ». Construire un avion (au sens de « constructeur aéronautique », donc y compris le moteur, c’est être capable non seulement de concevoir (sur papier ou sur écran), mais aussi de réaliser (fabriquer à partir des matériaux de base) les pièces constitutives, et de les faire durer dans les conditions de fonctionnement rencontrées. C’est pour cela que les « pièces » nécessitent des spécialités et compétences parfois très, très, pointues, qui ne sont pas du même niveau que celles nécessaires à l’assemblage d’une nomenclature de fabrication.
            Même chez IKEA (ou SAAB pour son Gripen), certaines pièces viennent de constructeurs étrangers (pour le Gripen NG, le moteur GE F414G est celui du F/A-18 Super Hornet).
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Saab_JAS_39_Gripen
            Pour ce qui est de la production, pardon, assemblage de Rafale en Inde, ce sont des kits (moteurs M88, ailes en composites, etc.) qui sont (prévus d’être) raccordés dans les « chaînes de production ».
            Sinon, la conception peut effectivement être déléguée aux indiens, et DA ne s’en prive pas (aussi en employant à distance des employés indiens), pour les rendre éventuellement autonomes sur la conception d’emports spécifiques (comme pour les M-2000 Emirati).

    • FredericA dit :

      @Ronfly : « 8,5 mds € soit 225 millions/avion »
      .
      Non, ça ne marche pas comme ça. Une explication du détail des contrats est dispo sur portail aviation : https://www.portail-aviation.com/blog/2015/02/13/contrats-dachat-davions-comprendre-ce/

  21. Proust dit :

    C’est le Rafale qui mène la compétition en tête,… si si je l’ai lu dans le journal « Le Matin  » de New-Delhi !
    ***Toute ressemblance avec des faits mythomaniaques présents ou passés sont purement fortuits !

    • Ératosthène dit :

      @Proust : C’est le Rafale qui était en tête en Suisse…

      • albatros dit :

        Oui mais Biden chez les indiens : ils s’en tapent de Wall Strett, faudra qu il trouve autre chose pour influencer Modi et il va avoir du boulot

      • Courmaceul dit :

        Oui mais Biden est venu en Suisse en offrant une épilation des aisselles à la ministre. Imparable !

  22. philbeau dit :

    Retour sur ce que tous les supporters du Rafale pronostiquaient . L’Inde est l’écosystème politico militaire idéal pour l’avion français , il est là-bas en terrain favorable , dégagé de toutes les pressions exogènes qu’un grand pays réellement souverain peut balayer d’un
    revers de mains (see what I mean, swiss gentlemen ?) , et peut faire valoir ses qualités indéniables . Et , bien évidemment , ça marche . D’autant qu’il tient ses promesses , lui . On va suivre la nouvelle saison de la série avec intérêt .

    • oryzons dit :

      C’est aussi et surtout parce que l’Inde n’a jamais été anti-russe.
      Du coup les Américains ont eu des accointances très louches avec les pakistanais.
      Il faut rappeler qu’à côté des avions français les Indiens ont des avions russes alors que les pakistanais ont des F16.
      Par ailleurs lors des conflits avec le Pakistan les US ont parfois condamné les Indiens, les Français jamais.

      Donc les Indiens veulent de bonnes relations avec les Américains mais certainement pas plier genoux devant eux.
      Même chose sur la Chine : les tensions avec eux sont fortes à la frontière, mais on parle ici de quelques km2 de zone montagneuse.
      Il est important de ne pas se laisser faire, et cela crispe les nationalistes de chaque côté, mais rien qui vaille de s’embarquer dans une alliance militaire ouvertement hostile à la Chine.

      Pour les Indiens AUKUS n’est pas qqch qui peut les attirer.
      Cela peut être utile comme contre pouvoir à l’agressivité chinoise.
      Mais cela n’aurait aucun sens pour l’Inde de s’y joindre.

      Tout le monde parle « d’indo-pacifique ». Mais bon les problématiques sécuritaires du Japon ne sont pas celles de l’Inde.

      Bref l’Australie qui a décidé de tout miser sur la protection US de manière ostentatoire n’est pas l’Inde.
      Du tout.

    • Swissgentleman dit :

      Euh Philbeau,
      Vous faites surement allusion à la diplomatie des enveloppes pour faciliter les négociations en Inde sans doute ?
      https://www.lemonde.fr/economie/article/2021/07/02/affaire-des-rafale-vendus-a-l-inde-un-juge-francais-charge-d-enqueter_6086789_3234.html

      • philbeau dit :

        On se sent morveux , Swissgentleman ? on va chercher une énième histoire de politique intérieure indienne , que l’Immonde comme médiapart adorent relayer , ben oui , c’est Dassault , un marchand d’armes , bouh c’est pas beau …Vous pourriez faire la liste exhaustive des enveloppes du côté de l’Eurofighter , par exemple ? Côté américain , pas besoin d’enveloppes , un coup de téléphone suffit pour que les obligés s’exécutent . Sinon , question finances , les suisses , comme les collègues du club F35 peuvent préparer les sous (et ça vacoûter pluscher que des heures de simulateur …
        https://www.air-cosmos.com/article/avions-de-combat-pnurie-et-incertitudes-pour-le-moteur-du-f-35-25432

      • albatros dit :

        Et ?
        On parle de la Suisse et de ses Fail 35 ?
        Vous connaissez beaucoup de ventes d’armes internationales qui soient aussi blanches que la colombe de la paix ?

      • Courmaceul dit :

        Ben non, il parle de pression exogène, genre des mots doux tenus (Biden) au Conseil Fédéral, qui, divulgués, pourraient être attentatoires à l’honneur de ses dirigeants.

        • philbeau dit :

          Je ne m’attendais pas à un soutien de mon ami hibernatus 🙂 . On a dû mal se comprendre sur certains sujets ….

  23. ScopeWizard dit :

    Ouais , et tu vas voir que sous peu nos bonzamiszaméricains vont se ramener avec du F-35 sous leurs bras supermusclés…………..

    Et puis ?

    Et puis ?

    Ben , ♫ bye bye Rafale ♪ ♫ ♪

    Et ça vous fait rire en plus ! 🙂

    • albert dit :

      j’ai eu la meme pensée. Ces temps ci les ricains négocient leurs contrats en mode « sous marins » si l’on peut dire ironiquement

      • vieux margi dit :

        Nous sommes plusieurs à,penser la même chose….. d ici qu on nous la fasse façon sous marins….

    • PeterR dit :

      Pas sûr. Si l’Air Chief Marshal tient à la vie du fiston il va pousser fort pour que ce soit du Rafale et non pas du F35.
      En plus du mono moteur dans l’Himalaya il faut avoir une sacrée pair de cojones. Ils risquent donc de ne pas trouver beaucoup de pilotes pour du F35

      • Paddybus dit :

        Les M 2000 font pourtant merveille en ces lieux à hauts risques…

        • PeterR dit :

          Oui, certes. Mai le M2000 me semble juste un peu plus fiable que le F35
          Et j’imagine qu’un pilote préfèrera avoir 2 moteurs en ces lieux

    • EchoDelta dit :

      Ça sera plus difficile scope car ils ont testé le rafale et en plus … ils en ont vraiment besoin pour le combat et la … le F35 sera très vite hors course ! Trop cher, trop compliqué, pas assez endurant, pas polyvalent, pas efficace au final.

    • LOUIS XIV dit :

      Le Rafale est choisi par des pays qui sont confrontés à des menaces existentielles, l’Inde par exemple qui est en froid avec la Chine et le Pakistan lesquels sont 2 puissances nucléaires. Les Européens qui ne sont pas confrontés à de telles menaces – plus exactement qui pensent n’y être pas confrontés, ce qui est différent – peuvent s’offrir le luxe de se payer le F35, un jouet aussi inutile qu’il est coûteux.

    • Yannus dit :

      Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras et comme dit dans l’article le fils du Air Chief Marshal est pilote de Rafale et l’avion donne pleinement satisfaction à l’armée de l’air indienne quoi qu’en disent les Russes.
      Dans une situation avec un risque de confrontation évident à moyen terme, il vaut mieux un avion fiable omnirole 4++ éprouvé comme le Rafale qu’un F35 qui risque de réserver des surprises imprévues.
      En plus, la France a montré à diverses reprises sa fiabilité en tant que partenaire stratégique.

    • Kirikou dit :

      Perso, moi je miserai plutôt sur le F-15EX ! Le F-15 permet un plus gros emport de matériel offensif , il est plus grand, plus polyvalent et plus manœuvrant que le micro-Rafale qui ressemble plus à une puce de cirque lorsqu’il est chargé de tous ses pods et de son armement qui lui font perdre toute aptitude au combat ! Les Ricains ont imaginé avec le F-15 EX, un avion qui permet d’aller plus loin et de combattre en configuration « chargé » ! Notamment avec les réservoirs CFT ! C’est pour cela qu’Israël en redemande d’ailleurs ! L’Inde est un très grand pays qui a une frontière de 3400 Kms avec la Chine ! Rien ne dit que la confrontation se déroulera au Ladakh ! Pour assumer une défense correcte et uniforme du territoire, il n’y a pas photo entre les deux ! A cela, vous ajoutez un facteur prix attractif et des délais de production raisonnables et vous avez probablement le gagnant de la compétition !

      • Lejys dit :

        Visiblement vous n’avez pas compris le concept du marché MRCA…auquel Boeing ne propose pas son F-15 EX, tout simplement car il n’y répond pas.
        Vouloir bâcher le Rafale, c’est bien, mais faut-il encore avoir au moins un minimum de connaissances, ça peut éviter de passer pour un idiot…

      • Desty dit :

        Sauf que cet appareil ne participe pas à la compétition. Vous n’avez pas lu l’article ? Le F15 est un intercepteur et les Indiens ont déjà un nombre assez confortable de S30MKI qui joue ce rôle, ils cherchent à remplacer des bombardiers.

      • Pascal (l'autre) dit :

        « A cela, vous ajoutez un facteur prix attractif et des délais de production raisonnables et vous avez probablement le gagnant de la compétition ! » Très fort pour un avion seulement en test dans l’U.S.A.F.
        http://www.opex360.com/2021/03/12/lus-air-force-a-recu-son-premier-avion-f-15ex-qui-pourra-emporter-un-missile-hypersonique/
        P’tit nouveau sur ce blog?

    • Alain d dit :

      @ScopeWizard
      Il y a différents lobbys qui sont toujours au maximum pour planter le Rafale, pas seulement les américains. Pensez vous que les russes qui assemblent les Su-30MKI indiens vont lâcher l’affaire? D’autant plus que la France refile ses M2000, ce qui repousse un autre appel d’offre qui aurait pu intéresser la Russie. Pensez vous que l’assembleur des Su (Hindustan Aeronautics) va lâcher l’affaire. Pensez vous que l’opposition politique en Inde va faire des cadeaux à Modi?
      Les lobbyistes sont très actifs auprès de cette opposition.
      Même la Suède n’a pas lâché le morceau.
      Et si la France signe pour les 114, les mêmes continueront à tenter de tuer l’accord.
      Bien garder en mémoire que les sous-marins en Australie ont été attaqué durement après la signature par les perdants de l’appel d’offre, et par l’opposition politique.
      Faut arrêter d’être naïfs, nous sommes en guerre permanente, pour tous les contrats militaires, avant et après signatures
      Rex Patrick, figure de la guerre de l’information contre Naval Group en Australie
      https://www.ege.fr/infoguerre/rex-patrick-figure-de-la-guerre-de-linformation-contre-naval-group-en-australie

    • Alain d dit :

      Piqûre de rappel :
      Octobre 2014, juste après que la Russie ait envahit l’Ukraine et que la Chine ait agressé en mer le Vietnam, et que l’Inde négociait avec Dassault:
      Alexander Kadakin, ancien ambassadeur de Russie en Inde (2009 à 2017) avait déclaré :
      « Rafale can be shot down like mosquitoes by the Chinese-made Sukhoi »
      Les Indiens et les égyptiens dispose de Rafale et de Su, et ont donc pu les comparer. Et pourtant ils remisent sur nos moustiques. Etonnant :>))
      L’enfumage, ca dure un temps comme les leurres !

    • Courmaceul dit :

      Cela voudrait dire qu’un avion de la sorte ne serait plus un élément majeur du système militaro-industriel indien ? Je suis gaillardement habité par le doute.

      • ScopeWizard dit :

        @TOUS ceux qui ont répondu ou réagi à cette sorte de petite provocation à tendance humoristique…….

        Merci ; m’ étant concentré sur le fil hélico Australie je n’ ai pas eu le temps de vous répondre .

        Cela étant , je vous ai lu avec attention , la plupart des commentaires étant suffisamment intéressants voire riche d’ enseignements et pertinents .

        A+

        Prenez soin de vous . 🙂

        • Alain d dit :

          @ScopeWizard
          Votre humour provoc habituel était bien capté, mais ça n’interdit pas une réponse concrète :>))

    • Carin dit :

      Salut scope
      Pour ma part, je ne pense pas que les indiens s’embarquent dans l’aventure F35….
      Le seul avion américain qui puissent correspondre aux attentes indiennes, c’est le F15, et ce dernier est déjà dans la course, et ne semble pas avoir leur préférence… à suivre.
      Et pour tout dire, j’espère que nos amis des states vont tout miser sur le F35… et se ramasser.

  24. albert dit :

    « Satisfait du Rafale, le nouveau chef de la force aérienne indienne veut accélérer l’achat de 114 avions de combat »
    Accélérer, dans le langage commercial indien ça veut dire 15 ans de négociation et de revirements.
    Les 114 deviendront 80, puis 60 puis 30, … dans 15 ans.

    • Yannus dit :

      Pas sûr que les Indiens veulent attendre 15 ans pour recevoir leurs Rafales.
      Dassaut devra probablement ouvrir une autre ligne de production en plus de la ligne indienne.

      • albatros dit :

        Ce sera alors…une excellente nouvelle !
        Et augurera de belles perspectives pour le standard F4 (et F5 ?), puis le SCAF
        L’Inde, un partenaire à la hauteur (accrue)

        • Carin dit :

          @albatros
          Je suis assez d’accord avec vous.
          Notre président appui très fort sur l’Europe, mais n’est pas dupe, et en même temps (comme il dirait), se tourne vers une des vision gaullienne.. à savoir le marché des non alignés, que nous n’aurions jamais dû délaisser.

    • fab dit :

      Perso, je ne les voie pas aller au bout de la consultation… comme la dernière fois. Si on décroche courant 2022 une commande de 36 appareils avec 12 produits sur Merignac et le reste en assemblage local, ça sera déjà pas mal .. pour une éventuelle troisième tranche de 36 en 2026/2027.
      Reste à savoir si il sera possible de faire une version indienne du rafale marine pour leur STOBAR.. besoin chiffré à 57 zincs

  25. Patrick Sergeat dit :

    Si cela se fait,Dassault pourrait avoir plus de cartes en main pour influencer Macron et transférer moins de technologie aux amis de Macron:l’Allemagne.

    • Ah Ca ! Z arrive ! dit :

      Prions…

    • FredericA dit :

      @Patrick Sergeat : Je ne saisis pas le rapport que vous faites entre la conception d’un nouvel appareil en partenariat avec les Allemands et les Espagnols (le NGF) et la fabrication sous licence d’un appareil français (le Rafale).
      .
      Sans vouloir leur faire injure, je doute que l’industrie Indienne soit à même de remplacer l’Allemagne ou l’Espagne sur le projet SCAF…

      • Mica X dit :

        Les sous peut-être ?
        Gros contrat, beaucoup de sous donc plus ou moins besoin des allemands…
        Parce que pour la technique, on n’en a pas besoin, si ce n’est pour se la faire pomper.

        • FredericA dit :

          C’est l’Etat qui mène le projet SCAF et non Dassault. Si ce dernier vend des appareils en grand nombre, l’Etat français n’en récupèrera qu’une petite partie.

          • Mica X dit :

            Dassault aurait alors les moyens de faire comprendre à l’état qu il est moins tributaire, pas impossible d’ailleurs que ses lobbys soient ds le coup pour le SCAF bashing auquel on assiste (pour de mauvaises ou de bonnes raisons, le pb n’est pas là).

      • Ah Ca ! Z arrive ! dit :

        Effectivement, vous n’avez pas compris…. C’est pas grave.

        Je vous conseille Hidalgo pour vous changer les idées de votre chef la Macrotte.

        • FredericA dit :

          Tiens une remarque aigre-douce de Ah Ca ? Hum… Il revient encore et toujours à sa vision binaire des pro et anti-Macron… Aucun rapport avec ma remarque, mais bon…

      • NRJ dit :

        @FredericA
        « Sans vouloir leur faire injure, je doute que l’industrie Indienne soit à même de remplacer l’Allemagne ou l’Espagne sur le projet SCAF… ». C’est le moins qu’on puisse dire et ce n’est pas faute d’avoir essayé. Les russes ont ainsi tenté le coup avec le SU-57 et des propositions plutôt favorables (une chaîne de fabrication de SU-57 biplaces en Inde et un engagement de l’acheter par la Russie). Finalement, cette affaire a été un bazar monstrueux, et les indiens s’en sont retirés.

        L’Inde pour faire le SCAF serait un très mauvais choix. Mais bon, l’idéologie remplace quelque fois l’esprit de certains commentateurs.

        • Alpha dit :

          @NRJ
          Les Indiens n’ont pas poussé plus avant la collaboration avec les Russes sur le SU-57 car ce dernier ne répondait pas à leurs attentes, et cela malgré des propositions favorables, comme vous le dites.
          « L’Inde pour faire le SCAF serait un très mauvais choix. »
          Et vous avez décrété çà comme çà ? Encore une de vos supposition… Un trollage en somme… 😉

          • NRJ dit :

            @Alpha
            Ah ben oui. Si ce n’est pas votre opinion c’est du trollage évidemment. Vous êtes pitoyable.

            Mais, que vous sachiez, mon opinion se base sur les appels d’offres que l’Inde s’ingénie à échouer, comme le MMRCA ou l’hélicoptère de marine S-97. Dans les deux cas, le processus a été arrêté et l’affaire s’est conclue en une perte de temps pour les deux partis. En outre, ces arrêts avantageaient aucunement les intérêts financiers et industriels indiens, pas plus que ses intérêts militaires.

            L’affaire du SU-57 montre bien l’impossibilité de faire en coopération avec les indiens.
            Quant à votre affirmation « le SU-57 car ce dernier ne répondait pas à leurs attente » c’est très drôle. Effectivement, disposer d’un nouvel avion performant n’a aucun intérêt. Vaut mieux garder ‘es flottes d’avions obsolètes dont dispose l’armée indienne dans son arsenal. Et puis, s’il faut 10 ans pour se rendre compte que l’appareil ne convient pas, cela complique quelque peu la coopération. À côté, l’Allemagne est capable de décider très rapidement, en quelques mois (au pire 1 an, quand il y a des élections). Au pays des aveugles, le borgne est roi.

            Bref, l’Inde c’est le bazar. Ils sont incapables de mener des appels d’offres corrects. Encore moins de prendre des décisions. Et leurs industriels moisis comme HAL qui fait un avion inférieur aux premier Gripen avec 30 ans de retard, ne sont en rien comparables avec ce que peuvent apporter les industriels allemands dans ‘e SCAF. Osez dire l’inverse….
            Donc oui, je décrète que l’Inde serait un très mauvais choix pour le SCAF.

          • Alpha dit :

            Mon pauvre NRJ…
            Au pays des nazes, vous êtes incontestablement le roi !
            Mais çà, ici, beaucoup le savent depuis longtemps ! Et moi j’en suis convaincu et me plais à le souligner !… 🙂
            Et faire sans cesse référence au passé concernant l’Inde prouve votre méconnaissance TOTALE du sujet. Bref, toujours vos fameuses « suppositions »…
            Depuis 2014, l’Inde est classée comme le premier importateur d’armes au monde (cela prouve donc que la majorité des contrats ou des appels d’offres sont honorés !!! …) et souhaite aujourd’hui bâtir une industrie de défense indienne lui permettant de réduire sa dépendance.
            Là, le « Make in India » vise à favoriser le partenariat avec les entreprises étrangères et en valorisant le secteur privé indien.
            Vous évoquez aussi leurs industriels moisis, tel HAL…
            Ben oui, mais dommage pour vous. HAL est une entreprise publique !… Et c’est justement pour çà que Modi veut favoriser le privé, comme… RELIANCE !
            Et où et par qui sont formés les ingénieurs et ouvriers qui travaillent au sein de cette entreprise ??? Allez, un effort !…
            Et c’est pareil pour THALES, SAFRAN, etc. qui forment eux même leurs employés pour leurs co-entreprises avec des sociétés indiennes.
            Et avoir des ingénieurs et ouvriers formés « à l’occidentale » doit permettre à court terme la mise en place, notamment, d’une chaîne d’assemblage du Rafale à Nagpur en capitalisant sur les compétences et les processus mis en place actuellement dans le cadre de la production des pièces de Falcon.
            Et le « SCAF » ? Nous avons justement un Air Chief Marchal qui déclare « L’une des caractéristiques clés que nous recherchons (parlant de ce MMRCA 2.0) est la capacité d’intégrer la technologie de 5e et de 6e génération. Ce sera un modèle fabriqué en Inde » . On peut donc penser qu’il parle du Rafale. Et qui actuellement étudie un remplaçant du Rafale de Gén. 6, appelé « SCAF » ? La France ! Associée actuellement à l’Allemagne, qui, quoi que vous en disiez, est loin d’être le partenaire idéal :
            – Lenteur de décision à cause de son parlement
            – Revendications fantaisistes
            – Lacunes de certains de ses industriels (MTU notamment…)
            Etc.
            Sans parler du fait que la partie allemande met les « bouchées doubles » pour essayer de capter tout ce qu’elle peut en vue de rattraper son retard sur la France en matière aéronautique…
            Et puis vous critiquez l’Inde : mais l’Allemagne n’est pas un partenaire réputé pour tenir ses engagements dans la durée ! Exemple, la modernisation de l’Hélico Tigre, décidée en 2018, et aujourd’hui plantée par l’Allemagne ! Et les exemples sont légion… Non, rien à envier à l’Inde !
            Et puis pour un éventuel partenariat avec l’Inde pour un « SCAF » : savez-vous seulement ce qui pourrait être proposé ? Evidemment, non, surtout pas vous…
            Pour vous guider : il s’agirait juste de faire quelques économies, donc on peut penser que ce ne serait pas l’ensemble d’un tel programme qui serait réalisé en commun… Et puis les Indiens ont besoin d’aide pour leur MCA qui pourrait embarquer des technologies Gén.6 . Et qui pourrait les aider à les acquérir ? A vous de réfléchir maintenant, selon vos petites capacités sur ce que pourrait être un éventuel programme franco-indien si demain, la coopération avec votre chère Allemagne venait à échouer… P’tite tête ! 😉
            Pour le SU-57.
            Vous dites, avec assurance : »L’affaire du SU-57 montre bien l’impossibilité de faire en coopération avec les indiens. »
            Développons un peu . Pour celui qui s’y connait un peu dans le domaine aéronautique militaire (donc pas vous…), l’histoire du SU-57/FGFA montre surtout que les Russes ont essayé de « baiser » les Indiens. La Russie n’a pas répondu aux demandes de l’Inde : motorisation plus puissante, réacteur modulaire, combat en réseau,…
            En plus, la Russie refusait de partager les données techniques relatives aux ordinateurs de bord et aux logiciels de mission ! Tout en réclamant 7 Mds$ de plus par rapport à la note prévue ! Tu m’étonnes que les Indiens se sont barrés ! Bon, vous visiblement, tout limité que vous êtes, vous seriez resté !… 🙂 Mais vous devez aimer çà…
            Sinon, vos « suppositions » sur l’histoire de l’abandon des drones Telemos, Talarion et autres ?
            Vos « suppositions » sur les sociétés de projets qui n’ont pas vu le jour ?
            Etc.
            Vous vous en êtes remis petit Troll ? 🙂 🙂 🙂

          • Mat49 dit :

            @ Alpha L’Inde très franchement non. Entre faire le SCAF avec l’Allemagne et l’Espagne ou faire le SCAF avec l’Inde c’est pour moi deux mauvaises solutions, il vaut mieux faire autre chose que ce programme et seul ou avec la Suède. Mais l’option de le faire avec l’Inde est de très très loin la pire.

            Leur industrie n’est pas au niveau, corrompue, inexpérimentée et sujette à une bureaucratie ultra lente. Il vaut mieux développer nous même et leur vendre derrière.

          • NRJ dit :

            @Alpha
             » l’Inde est classée comme le premier importateur d’armes au monde ». Oui…. et alors ? Le fait d’être importateur d’armes est incompatible avec le fait d’être un énorme bazar selon vous ?
            « souhaite aujourd’hui bâtir une industrie de défense indienne lui permettant de réduire sa dépendance. » Oui et ? Ca permettrait selon vous à l’Inde d’être un super partenaire pour une coopération ?

            « Et faire sans cesse référence au passé concernant l’Inde « . Ah oui, c’est vrai. Jusqu’à aujourd’hui, les indiens se sont avérés être des guignols finis, mais demain sur et certain ça marchera droit… MDR. Trouvez de meilleurs arguments.

            « Et où et par qui sont formés les ingénieurs et ouvriers qui travaillent au sein de cette entreprise ??? « . Par Dassault. Et alors ? Je voudrais juste vous poser une simple question dont l’hypothèse qu’elle soulève est tellement débile que ça ne viendrait à l’idée de personne, mais je voudrais juste la confirmation que ce n’est pas votre avis : pensez vous qu’en cas de coopération un pays cherchant la souveraineté fasse travailler non pas son industrie nationale spécialisée dans le domaine mais une entreprise qui est juste de facto la filiale d’une entreprise étrangère et qui n’a en elle-même aucun savoir-faire ? (car oui, Reliance n’est pas de base une entreprise d’aéronautique militaire, je pense que vous le savez mieux que moi. Tout leur savoir-faire vient de France et ils n’auront au mieux que des compétences mineures dans la R&D du Rafale -si tenté qu’on leur en donne-).

             » Lenteur de décision à cause de son parlement ». On en parle deux secondes de la rapidité de décision de la politique indienne ? Vous êtes hilarant….
            « Revendications fantaisistes ». Vous aimeriez que les gars d’Airbus soient des mauvais. Malheureusement, ce n’est pas le cas et ils ont des compétences à faire valoir. Pour le reste, c’est de la négociation. C’est leur droit de pousser pour avoir la plus grosse part, et de même pour nous. Bref votre argument n’en est pas un.
            « Lacunes de certains de ses industriels (MTU notamment…) ». MTU n’est pas capable selon vous de faire les parties froides du SCAF ? On peut savoir ce qui vous permet de dire cela ? Sur quoi vous basez vous pour affirmer de possibles lacunes de la part de MTU (et des autres que vous ne citez pas) ?

            « Sans parler du fait que la partie allemande met les « bouchées doubles » pour essayer de capter tout ce qu’elle peut en vue de rattraper son retard sur la France en matière aéronautique… ». Parce que, selon vous, dans une coopération, l’Inde laisserait aux entreprises française tout le budget de R&D pour concevoir l’avion sans chercher à faire monter ses propres industriels ? Je ne sais pas si c’est votre naïveté infantile, ou simplement votre manque d’esprit… Et là où l’Allemagne a des industriels parmi les plus compétents au monde, l’Inde a des industriels qui ont tout à apprendre et qui sont mauvais, vous en avez vous-même convenu.

            « l’Allemagne n’est pas un partenaire réputé pour tenir ses engagements dans la durée ». Le Tigre est quand même allé jusqu’à standard 2. On parle de ce qu’est devenu le SU-57 russo-indien ? Il n’a jamais vu le jour. Donc en matière de fiabilité, je pense qu’on est moins mal du côté allemand que du côté indien.

            « l’histoire du SU-57/FGFA montre surtout que les Russes ont essayé de « baiser » les Indiens. ». Ah ben ils ont une drôle de façon de « baiser » les indiens, les russes. Ils ont quand même accepté la mise en place d’une usine d’assemblage de Su-57 biplaces en Inde et même la commande d’une cinquantaine de ces SU-57 biplaces par l’armée russe, une option qui n’était pas envisagée initialement. Mais les russes ont choisi de changer leurs besoins opérationnels pour répondre aux exigences de la coopération avec l’Inde. A partir de là, je pense que vous devrez expliquer aux russes comment « baiser » leurs partenaires. Clairement ils ont besoin de leçons (mais peut-être que chez Dassault, vous êtes expert….).
            Sinon, les indiens étaient incompétents et les russes ne voulaient pas leur filer tout leur savoir-faire. Alors, évidemment, les indiens n’étaient pas contents. Et de toute façon, pour quitter le navire, toutes les raisons sont bonnes (c’est vrai qu’avoir une motorisation plus puissante était une condition rédhibitoire. La situation actuelle est bien meilleure d’ailleurs vu, qu’au lieu d’avoir des avions modernes dont l’exigence de puissance n’était pas assez raffinée pour eux, ils n’ont que des avions complètement obsolètes). Sinon, que le programme SU-57 ait des surcoûts n’est pas une surprise colossale, vu l’ambition qu’ils mettent dans cet avion. Nous aussi pour le Rafale, il y a eu des surcoûts du fait des industriels. Me direz vous le contraire ?

            « Sinon, vos « suppositions » sur l’histoire de l’abandon des drones Telemos, Talarion et autres ? » Dans une phrase, même interrogative, il y a un verbe, sujet, complément. Vous savez écrire le français ?

          • Alain d dit :

            Le FGFA a été dézingué par l’Inde, déjà parce que la Russie ne partageait pas beaucoup d’infos alors que l’inde avait déjà réglé un gros chèque. La Russie ne tenait déjà pas ses engagements coopératif dans la première phase, celle des prototypes. Ensuite les résultats des courses démontrait que le résultat ne correspondait pas au CDC export (besoins indiens), notament la motorisation très éloignée des attentes.
            C’est donc assez simple, et l’Inde n’avait donc pas de raison d’engager une suite puisque les réponses pour résoudre la longue liste de problèmes ne lui convenaient pas ou étaient carrément absentes !
            Les responsables militaires indiens ne sont pas plus cons que les industriels russes et leurs armes extraordinaires, ils aiment leurs prix mais connaissent leurs baratins.
            Mais la Russie retente la même arnaque, puisqu’elle vient de sortir de son chapeau magique un « Checkmate », à un prix défiant toutes concurrences. Son seul problème est, que comme le FGFA, il n’existe que sur le papier. Mais la Russie, grande magicienne, serait capable de le produire encore plus vite que le FGFA. qui n’était resté qu’une illusion.
            « to the rigid behavior of the Russian officials even when the success of the program depended on its export orders »
            https://idrw.org/after-fgfa-walkout-russia-has-plans-to-lure-india-for-checkmate/
            Vous êtes vraiment irrécupérable !

          • Alain d dit :

            @Alpha
            Le définitivement irrécupérable c’est évidement NRJ, nous sommes bien d’accord sur ce point.

        • FredericA dit :

          « Mais bon, l’idéologie remplace quelque fois l’esprit de certains commentateurs. »
          .
          Au vu des réponses qu’on suscité ma 1ère remarque, je ne peux que vous donner raison. Dommage, il fut une époque ou l’on pouvait avoir un réel échange dans la zone commentaire de ce blog 🙁

          • NRJ dit :

            @FredericA
            « Au vu des réponses qu’on suscité ma 1ère remarque, je ne peux que vous donner raison. ». Je parle d’expérience aussi 😉

            « Dommage, il fut une époque ou l’on pouvait avoir un réel échange dans la zone commentaire de ce blog ». Je suis en désaccord. On ne peut pas échanger avec tout le monde, mais certaines personnes sont rationnelles et peuvent discuter. Même si on est pas forcément d’accord avec elles (là encore d’expérience, étant en désaccord avec à peu près 90% des commentateurs sur des sujets comme le Rafale, le F-35, le SCAF, etc).

        • Alain d dit :

          @NRJ (quel gaspillage)
          Ah bon, et pourquoi l’Inde serait un mauvais choix?
          Notez que je n’affirme pas que l’Inde serait un bon choix.
          Mais j’attend de voir la suite, si l’Allemagne décide de dézinguer le SCAF.
          Les capacités financières de l’Inde devraient être bien supérieures à celles de l’Allemagne, lors de l’éventuel mise sur le marché d’un SCAF indo-français. Et les besoins indiens seront aussi bien plus volumineux.
          Si l’Inde achetait 114 Rafale, ce contrat engendrerait l’installation d’un écosystème d’origine Made in France (PME, ETI et GE) en Inde.
          Ce qui créerait un lien industriel encore plus fort qu’il ne l’est ce jour. Donc le SCAF pourrait bien y trouver sa place logiquement.
          Mais ce serait l’affaire de négociations, principalement menées par Dassault, Thales, Safran et MBDA avec le l’Inde et ses industriels.

          Pour rappel, j’avais bien argumenté, en amont de la signature des 36 Rafale, qu’il faillait absolument que Dassault fasse l’effort, parce que ce serait la dernière fois que l’Inde importerait des avions de combat d’une entreprise étrangère . Sous entendu dans les gammes d’avions dont elle disposait.
          Parce qu’elle bossait déjà sur ses propres programmes, qui d’ailleurs se sont étoffés depuis.
          Le Rafale acheté en nombre, permetra de pallier à la grande hétérogénéité des aéronefs de l’IAF, et donc de réduire les couts des infrastructures, des simulateurs, des formations (mécaniciens, pilotes), des pièces détachées et de leur logistiques, et de la gestion des armes qui équiperont ces Rafale. Sachant que les Rafale peuvent opérer tout le panel de missions dont l’Inde a besoin.
          C’est d’un autre niveau que les fourbis des systèmes russes dont l’Inde est équipée, avec souvent un SAV défaillant, ou de celui proposé par les américains.
          Pas besoin d’avoir une multitude de variantes et de propositions.
          Les SCALP, AASM, Mica et Meteor sont chacun au top dans leur catégorie !
          La clarté, c’est utile pour passer le message aux cervelles de linottes chinoises. Les moustiques Tigre seront toujours cohérents et prêts !
          De plus la Russie a le cul entre deux chaises, Inde et Chine, et il est évident qu’elle ne se positionnera jamais pour défendre, ne serait-ce que politiquement, l’Inde contre la Chine.
          Les Etats-Unis avait sanctionné l’Inde pour ses essais nucléaire, et lui avait mise d’énormes bâtons dans les roues pour les lanceurs spatiaux.
          Pour rappel les lanceurs lourds indiens sont issu d’une coopération avec les moteurs d’Ariane 4.
          Sans oublier que les Etats-Unis et la Russie avaient encore très récemment vendu des aéronefs au Pakistan.

          • Alpha dit :

            @Alain d
            +1 !…
            Mais pas sur que l’autre prétentieux comprenne…

          • NRJ dit :

            @Alain d
            Je remets ce que j’ai mis plus haut :
            le système politique indien est incapable de mener une coopération un tant soit peu efficace. Déjà qu’on accuse le Bundestag de tous les maux, mais il faut regarder le système indien: c’est le bazar. Il faut des années pour prendre des décisions. Ils se révèlent incapables de mener des appels d’offre corrects, on le voit avec le MMRCA ou avec l’achat d’un hélicoptère ASM, où le S-70 a été annulé (et il n’y avait pas d’intérêt industriel pour l’Inde dans le cas du MMRCA, vu que finalement ce n’est pas l’industrie aéronautique indienne avec HAL, mais le groupe Reliance qui a une partie de la charge).

            En plus du système politique indien qui est mauvais, il y a également l’industrie. L’Allemagne a des industriels compétents avec Airbus et Hensoldt pour faire le SCAF (peut-être pas aussi compétents que ceux de la Team Rafale, mais ils font néanmoins partie des meilleurs au monde). Mais que peut bien avoir l’Inde ? L’entreprise HAL ? Ils leur a fallu 20 ans pour faire le Tejas, un avion inférieur en performance aux premiers Gripen d’il y a 30 ans.

            Enfin mis à part la R&D que pourrions nous mutualiser avec l’Inde dans la production ? L’inde est à 7 000 km de la France.

            Bref, pour toutes ces raisons, faire avec l’Inde est une mauvaise idée. Et puisque l’histoire est ce qu’il y a de mieux, je vous propose de regarder la genèse du SU-57 et la réussite de ce superbe programme initialement russo-indien.

          • Alain d dit :

            @NRJ, mais si la France signait pour un SCAF indo-français, en quoi la team France aurait besoin des compétences allemandes qui n’apportent rien aux compétences françaises?
            Donc la France peut piloter un programme dans sa totalité, seule, même en excluant Airbus.
            La réussite du projet Neuron, mené avec plusieurs nations, dans un délai relativement court, valide cette réalité.
            Personnellement j’ai « voté » pour le SCAF, juste pour le carnet de chèque allemand, et pour que l’atlantiste allemand, déjà bien gangrené, ne termine pas comme le Royaume-Uni ou l’Italie, ce qui avantagerait encore plus les constructeurs américains, et finirait de soumettre l’UE, hors France.
            Et puis le SCAF laisse encore une dernière chance à l’espoir d’une future et lointaine défense européenne. C’est maintenant ou jamais !
            L’inde fabrique déjà des éléments de Rafale, de Falcon, de RBE2, de missiles MBDA, alors même qu’elle n’assemble pas le Rafale.
            Ce n’est pas de la R&D qui serait refilée en premier à l’Inde, mais plus de l’expertise : métaux, composites, traitements de surface, fixations, colles, contrôles, méthodes d’usinages et donc sur les outils et machines-outils.
            Il faut que l’Inde maitrise ces domaines, dans les besoins liés au Rafale, avant de commencer à fabriquer des pièces, pour ensuite espérer pouvoir les assembler.
            Donc le choix de fournisseurs quincailleries et matières, et des usineurs.
            Pas certains que l’Inde ait au magasin des vis, autres fixations aéronautiques et colles maitrisées par peu d’entreprises au Monde, dont des françaises qui bossent à l’international.
            Donc les transferts ou les licences seront attribuées pour certaines pièces, au coup pas coup, et progressivement.
            Les négociations en Inde prennent et prendront (les offsets) une éternité, la France est donc déjà rodée.
            SCAF, tandis que l’Allemagne avait signé le premier chèque de suite, et le suivant tout aussi rapidement, sans rien remettre en cause ? Notament des parts du gâteau?
            La Chine, la Corée du Sud, Taiwan, Singapour et le Japon sont encore plus éloignés (logistiquement), et pourtant nous leurs achetons de pièces et composants, comme réciproquement puisqu’ils achètent en France.
            Pour les 7000 km : 00/20
            Airbus hélicoptères, Airbus Aviation et Safran en Chine ?

  26. ron7 dit :

    Comme on a été bien échaudé avec les sous-marins à destination de l’Australie, on leur demande une avance sur commande et on « verrouille » le contrat !
    On leur fournit des Rafales seulement à hauteur de l’avance !
    Et…
    Et ??
    Et on répète l’opération ! Une autre avance, un autre lot de Rafale !
    Les autres Rafales seront produit en Inde ! En espérant qu’ils « ne jouent » pas sur les spécifications fournies par Dassault !
    Des Rafales mal construits, ou construits avec une interprétation laxiste en terme de composants « limite », ça ne donnera rien de bon !
    S’ils le font, ils vont droit dans le mur !
    Et là, si les Rafales « made in India » se crashent, on saura, qu’ils ont loupé quelque chose à une étape ou une autre !!

    A suivre : L’Inde attendra que les commandes de clients actuels (Croatie, Egypte, Grèce, et bien sûr la France ), la Chine ne sera pas fâchée !

    • François-01 dit :

      Les commandes de Rafale, comme toutes les ventes d’avions de chasse à l’export, se font avec un acompte de 20% à la signature (ou plus précisément pour le lancement de la production) , et le solde au fur et à mesure des livraisons.

    • FredericA dit :

      @ron7 : « Comme on a été bien échaudé avec les sous-marins à destination de l’Australie, on leur demande une avance sur commande et on « verrouille » le contrat ! »
      .
      Vous pensez réellement que Naval Group a travaillé gratuitement pour l’Australie pendant plusieurs années ? En outre, le contrat des sous-marins était verrouillé. L’Australie a juste décidé de le résilier en acceptant les pénalités prévues dans le contrat.

      • ron7 dit :

        Bon, faisons le point !
        Mon propos, c’est un commentaire avec une note humoristique !
        Les chaînes « Rafale » sont occupées, aussi je pense qu’on doit raisonner d’abord avec le calendrier qui existe, et qui engage !
        La Suisse n’a pas retenu le Rafale, on le sait, on a été étonné voire un peu plus, mais pas de tollé comme l’histoire des sous-marins australien !
        La logique du moment, selon moi, c’est des Rafales pour la France, et satisfaire les clients qui ont signés !
        L’Inde, si elle n’a pas encore compris, on lui indique quelle a l’inertie d’un éléphant dans on processus de décision ! Alors, si elle veut être livrée au plus vite, il lui fallait prendre une décision bien plus tôt !

        Bref, rien de neuf cous le soleil ! On a déjà « descendu » notre parc de Rafale à un niveau plutôt bas ! La France pour faire des contrats, ne doit pas trop jouer avec ça… Il semble entendu, qu’il ne faut pas aller trop loin !

        Naval Group : La problématique… on leur a fourni des infos, des plans, et au final, on se fait jeter !
        Les américains ont-ils récupéré des données plus ou moins confidentielles ???
        L’Australie et les USA ont-ils « pillé » la France et ses technologies avec cet avant-contrat !
        Comment est valorisé ce pseudo-espionnage pour la France ! Rien n’est gratuit, mais quand on a les USA en face de nous, on ne se fait pas d’illusions !
        Espionnage industriel… Chine, USA, et d’autres !

        • FredericA dit :

          @ron7 : « Mon propos, c’est un commentaire avec une note humoristique ! »
          .
          Ah ? Désolé, je ne l’avais pas compris ainsi 😉
          .
          Sinon, n’oubliez pas que la chaîne de production du Rafale tourne quasi au minimum de sa capacité. La commande Indienne pourrait être l’occasion d’augmenter la cadence jusqu’à 3 Rafale / mois (le maximum si mes souvenirs sont bons)

  27. Hannibal_Lecteur dit :

    Rdv dans 10 ans!

  28. Czar dit :

    « accélérer » ça veut dire que le processus d’acquisition va passer de 20 à seulement 10 années.

  29. ron7 dit :

    Comme on a été bien échaudé avec les sous-marins à destination de l’Australie, on leur demande une avance sur commande et on « verrouille » le contrat !
    On leur fournit des Rafales seulement à hauteur de l’avance !
    Et…
    Et ??
    Et on répète l’opération ! Une autre avance, un autre lot de Rafale !
    Les autres Rafales seront produit en Inde ! En espérant qu’ils « ne jouent » pas sur les spécifications fournies par Dassault !
    Des Rafales mal construits, ou construits avec une interprétation laxiste en terme de composants « limite », ça ne donnera rien de bon !
    S’ils le font, ils vont droit dans le mur !
    Et là, si les Rafales « made in India » se crashent, on saura, qu’ils ont loupé quelque chose à une étape ou une autre !!

    A suivre : L’Inde attendra que les commandes de clients actuels (Croatie, Egypte, Grèce, et bien sûr la France ) soient honorées, la Chine ne sera pas fâchée de voir l »Inde en retard dans ces petits papiers!

  30. Nike dit :

    Bon pour l’instant on est toujours dans la course. Manque plus que le voyage de Binden pour torpiller tout ça…

    • Czar dit :

      le fils caché que biden aurait eu avec blinken ?

    • albert dit :

      je pense qu’avec leurs portes avions Stobar, les ricains vont pousser (en secret) pour vendre leur F-35B, je n’ai aucun doute là dessus. C’est une configuration de PA très bien adapté à des avions VTOL.
      Reste à voir s’ils recommenceront le petit coup bas apres la crise francaise, ils n’oserotn peut etre pas refaire leur coup de Trafalgar

      • LM dit :

        Trop cher à entretenir…
        Et les coûts augmentent encore.
        Le niveau des ingénieurs indiens ne sera pas suffisant. Dixit la rénovation des mirages 2000I qui a pris du retard…

        • Alpha dit :

          @LM
          « Le niveau des ingénieurs indiens ne sera pas suffisant. Dixit la rénovation des mirages 2000I qui a pris du retard… »
          Les Mirage 2000 sont rénovés par HAL, entreprise publique, dont les ingénieurs et ouvriers sont formés « à la russe ».
          On comprend mieux pourquoi Dassault a refusé de garantir les Rafale qui auraient pu être construits par cette société dans le cadre du premier contrat MMRCA, annulé depuis…
          Mais actuellement, d’autres ingénieurs et ouvriers indiens sont formés « à l’occidentale », dans des écoles ou centres de formation ouverts par des industriels français et sont employés par les co-entreprises privées franco-indiennes, comme DRAL (Dassault-Reliance Aerospace Limited)… 😉

      • Carin dit :

        @albert
        Pour oser, ils vont oser. Le problème est que les ponts des PA indiens ne sont pas prévus pour les F35…
        Les installations de maintenances non plus… et je vois mal les indiens se laisser fagociter par les américains… ils ne sont pas idiots.
        Les avions russes sont actuellement of course, les avions ricains ne sont pas adaptés, reste le rafale marine.. à suivre.
        De plus lors de la très prochaine visite de Mr MODI en France, je pense que c’est d’EDF qu’il parlera… par la suite, ce pourrait bien être de PA catobar avec propulsion nucléaire de type K22, car recyclable dans les centrales civiles… etc…etc…
        L’Inde a tout intérêt à rester non aligné si la France revient dans ce groupe.

    • Vinz dit :

      Les Indiens, contrairement aux Suisses vétilleux, font parfois la guerre pour de vrai ; donc ils exigent plus qu’un joli simulateur. Comme leurs MIG-21 tombent tout seul comme des mouches et/ou se font dézinguer comme des bouses, ils ne pourront pas repousser les échéances indéfiniment.

      • Naledi dit :

        C’est hélas ce qui pourrait se produire sur des Rafale peu entretenus. Remarquez ça a l’air de tenir la corde avec les 2000…

        • albatros dit :

          Tout est une question de bonne formation, de compétence, de motivation..donc d’investissement
          Les indiens sont en guerre (larvée ) avec leurs voisins pakistanais et en bisbilles avec leur autre voisin plus puissant la Chine.
          La motivation et l’investissement sont là. Exactement comme nous en 1914.

    • Alpha dit :

      @Nike
      Je comprends votre remarque. Mais le cas indien n’est pas similaire au cas suisse.
      Ainsi, Modi était à Washington en septembre dernier. Il n’a pas caché son point de vue à Biden sur son retrait précipité d’Afghanistan et sur l’accord AUKUS qui s’est fait dans le dos des Français. Modi a d’ailleurs été un des premiers à apporter son soutien à Macron face à cette « traitrise »…
      Enfin, l’Inde ne veut pas que le « Quad » (Quadrilateral security dialogue – dialogue quadrilatéral pour la sécurité) auquel elle participe avec les USA, l’Australie et le Japon serve à isoler la Chine. Car bien qu’il y ait des contentieux avec ce pays, le dialogue existe toujours, l’Inde étant un pays qui n’a jamais officiellement choisi son camp entre les USA et la Chine. Et si pour le moment le « Quad » n’est qu’un outil de « soft power américain », les Indiens ne veulent pas se voir embarquer dans un « AUKUS Bis » qui est clairement une alliance militaire destinée à contrer la Chine. Dans ses relations avec cette dernière, l’Inde veut tracer sa voie et ne pas suivre celle des autres.

      • Mica X dit :

        Les indiens souhaitent garder une indépendance stratégique que les F 35 ne leur offriront jamais, le seul rival du Rafale ce serait peut-être une alternance politique, et encore..
        Bon, les discussions vont être longues et entre l’urgence réelle ressentie en Inde et les méandres politico-administratifs de cet état… le suspens reste entier.

  31. jp dit :

    Il faut qu’ils commandent par batch de 36 rafale, tranquillement, plus c’est gros moins ca passe et ca fini en annulation, ils peuvent se mettre d’accord.

  32. bpapon60 dit :

    Bonjour,
    En cas de fabrication/assemblage en Inde, pensez vous que les moteurs seront eux entièrement fabriqués en France ?

    • Lothringer dit :

      Je pense que la partie « froide » pourra être faite en Inde.
      Pour ce qui est de la partie « chaude »….on est davantage dans la très haute technologie (maîtrise du vieillissement des matériaux en contexte de haute température et haute pression et physico-chimie de la combustion, procédés de dépôts de substrats ,…). J’imagine mal cette technologie être transférée.
      Or il se trouve que justement le M88 est construit de façon modulaire : on assemble des blocs fondamentaux.
      https://omnirole-rafale.com/le-turboreacteur-m88/
      Donc je pense qu’au final 50% à 80% du réacteur (en volume de pièces et de travail) pour seulement 20% en très-haute-technologie sera réalisé en Inde.

    • Alpha dit :

      @bpapon60
      Safran, comme Dassault et d’autres industriels français, anticipent une éventuelle grosse commande de Rafale, et donc de réacteurs M88.
      Un protocole d’entente (Memorandum of Understanding – MoU) a ainsi été signé entre Safran et HAL. Cet accord stipule :  » HAL et Safran Aircraft Engines ont l’intention d’explorer les opportunités d’assemblage du moteur Safran M88 et de fabriquer des composants du moteur avec HAL pour un lot supplémentaire d’avions Rafale pour l’Inde, ainsi que tout avion équipé de M88 fabriqué en Inde par HAL »
      Donc fabrique de composants (pas tout le réacteur…) et assemblage en Inde si nouvelle commande de Rafale, construits en Inde ou non. Mais aussi, ce qui est visé c’est l’avion de combat AMCA étudié par HAL. Ainsi, ce MoU évoque « un partenariat entre HAL et Safran Aircraft Engines pour des programmes locaux relatifs à la conception et au développement de moteurs à forte poussée de 110 kN, avec en plus du transfert de technologies-clé dans le cadre de ce développement. » Donc le réacteur destiné au AMCA … 😉

  33. DLoQueb. dit :

    La politique indienne en matière d’acquisition d’armement est… les gentils diraient diversifiée, les moins gentils diraient désorganisée à souhait. Le problème majeur à mon avis, c’est qu’elle ne veut pas choisir un camp dans un coin du monde qui devient de plus en plus « bipolaire », avec les puissances occidentales et leurs alliés (USA, Royaume-Uni, Taiwan, Japon, Australie, Canada, etc.) et le camp de la Chine. On voit de plus en plus que la Russie glisse dans le camp de la Chine, à coup d’accord énergétique et de collaboration militaire de plus en plus important. Alors l’Inde essai de faire plaisir à tout le monde. Elle achète T-90 et anti-aérien aux russes, croyant que ça va permettre de garder les russes tranquilles en cas de conflit, en pensant qu’ils ne voudront pas attaquer un bon client… peut-être… Elle se tourne aussi vers les États-Unis, allié naturel face à la Chine, à qui elle doit acheter pour avoir leur soutien en cas de conflit. Mais est-ce qu’elle va pouvoir compter pleinement sur l’armement USA en plein conflit avec le Pakistan, pas si sûr, les USA voudront probablement jouer l’apaisement pour ne perdre les liens (minimes) qu’ils ont avec le Pakistan. Alors, comme les russes jouent sur les 2 tableaux et s’amusent aussi avec la Chine, et que les USA ne sont peut-être pas si fiables, il faut chercher ailleurs. Arrive donc la France, qui peut fournir fort probablement le meilleur avion de chasse non-américain., et d’autres équipement de bonne qualité. Mais tout ça coute cher, il faudrait donc un fournisseur qui vend des armes moins chères, et qui, encore mieux pourrait fermer les yeux si l’Inde venait à devoir se « salir les mains ». Arrive donc les Israéliens, qui va fournir armes d’assaut, mitrailleuses, radar, drones, etc., et ça à cout moins élevé, et qui en plus garde un bon stock d’armement chez eux qui pourront être livré en toute discrétion au milieu du conflit si besoin il y a. Et donc, après tout ça, nous avons au final une armée indienne équipée un peu avec tout, avec des fournisseurs qui viennent d’un peu partout, qui vont être prêt à fournir de l’équipement de manière plus ou moins fiable, dépendant de la nature du conflit.

    • Math dit :

      Je ne crois pas aux intérêts russos-chinois. La Russie n’aime pas être un junior partner. Personne ne veut d’une Russie vassalisée, pas même les Russes.

  34. albert dit :

    Et combien seront encore etre prélevés sur les avions de l’armée de l’air ? elle a déjà été trop amputé sur les précédents contrats

  35. Ronfly dit :

    Ça sent bon le contrat supplémentaire pour le Rafale. On pourrait finir l’année avec 200 Rafale commandés ferme… cela aurait de la gueule !…A la vue des investissements massifs déjà réalisés par l’Inde avec 8,5 mds € pour seulement 36 avions et l’implication de certains sous traitant Indiens, il paraît logique de rentabiliser avec une commande supplémentaire d’un coût unitaire nettement réduit comme l’ont fait les Égyptiens. Ils pourraient même aller plus loin avec 57 Rafale M pour leur PA. De plus, au niveau ops, le Rafale a déjà montré de quoi il était capable notamment sur la frontière Nord-est où la tension est maximale avec la chasse Chinoise/Pakistanaise. Le renforcement impressionnant des systèmes SPECTRA/RBE2/OSF/SATCOM (GaN, optique HD multispectrale, interférométrie 3D, cryptage multiformes…) de la version Indienne ont l’air de faire l’affaire… Aller, soyons optimistes et nous verrons bien se que cela donnera.

  36. PASCAL COUSIN dit :

    bon les hindous savent que le Rafale est le meilleur chasseur du monde et avec une centaine de Rafale ils vont tenir la Chine à distance. Aucun doute c’est le Rafale qui sera choisi … Il est meilleur que le SU 35 qui est très redouté par l’OTAN. L’Egypte qui a des SU 35 et des Rafales le sait et a passé commande de 20 Rafales supplémentaires et détriment du SU 35 surclassé en combat aérien par notre Rafale. Son système de guerre électronique est foudroyant …

    • LOUIS XIV dit :

      Même remarque que plu haut : le Rafale est un avion destiné à faire la guerre et tous les pays qui l’ont acheté à cette fin le savent tellement bien qu’ils en rachètent. La simple arrivée du Rafale en Inde a été tellement dissuasive que les chinois ont modifié leur dispositif militaire dans la région située en face de ses bases de déploiement. Qu’ont à proposer les américains : des appareils mis au goût du jour sans doute, de générations antérieures mais de conception déjà ancienne (F16, F18, F15) ou alors un appareil de démonstration aérienne par beau temps, le F35, uniquement acheté à ce jour par les euroconnards et les pays de l’anglo-sphère. Cet avion est un avion politique. Les américains ont juste oublié qu’il faut parfois faire la guerre. Etant donné la pression exercée par la Chine sur son environnement géopolitique immédiat, on peut parier qu’une nouvelle (grosse?) commande de Rafale par l’Inde générerait un formidable appel d’air pour cet avion dans la zone asiatique en motivant tous les pays qui ne veulent pas devenir chinois à en acquérir (sauf Formose et le Japon)

    • Vinz dit :

      Un troll noiche qui est passé à l’Ouest 🙂
      Ca devait finir par arriver…

  37. Fralipolipi dit :

    Vue l’Urgence de la menace chinoise, je parie pour un 2nd lot de 36 Rafale en commande d’Etat à Etat.
    … Ces Appels d’Offre avec le Make in India dans la soupe, c’est juste parfait pour faire perdre 15 à 20 ans à l’IAF … dont elle ne dispose plus.
    .
    Maintenant, pour le plus court terme, c’est peut-être du côté de l’Indonésie qu’il va falloir regarder, elle qui doit confirmer sa lettre d’intention d’achat du Rafale sur cette fin d’année.

  38. Thierry dit :

    La Chine a délibérément exclu de baser tous ses chasseurs les plus récent (Les J-20 furtifs mais aussi les J-16 (copie de SU-30 russe) face à l’Inde afin d’abord de pouvoir les baser tous du coté de Taïwan mais aussi et surtout afin d’éviter une course aux armements qui obligerait l’Inde à acheter des chasseurs beaucoup plus moderne, ce qui immobiliserait une partie de l’armement le plus récent chinois même en cas de conflit avec Taïwan et alors même que l’Inde resterait neutre.

    Peu de chance de voir des rafales rentrer dans le jeu Chine-Inde, ça n’est pas un chasseur récent mais ça mobiliserait les J-16 chinois.

    L’Inde comme la Chine possèdent des SU-30 russe, mais l’Inde doit aussi se soucier du Pakistan qui possède 500 avions dont des F-16 de la génération du Rafale et s’arme de chasseurs J-10 chinois pour contrer les rafales indien

    https://www.meta-defense.fr/2021/07/26/le-pakistan-aurait-commande-36-chasseurs-j-10c-a-pekin/

    donc plus l’Inde achèterait de Rafale, plus la Chine et le Pakistan achèterait des chasseurs plus récent pour compenser, on comprend dès lors pourquoi la commande traine en longueur et n’est pas près d’aboutir !

    une course aux armement qui ne concerne pas l’armée de l’air française qui brade ses bijoux de famille sur les marchés aux puces….

    • Fralipolipi dit :

      « La Chine a délibérément exclu de baser tous ses chasseurs les plus récent (Les J-20 furtifs … »
      Comme d’habitude, Thierry, l’anti France et camarade de djihadistes de tous pays, continue de déverser sa prose mensongère et ridicule :
      .
      https://www.meta-defense.fr/2020/09/15/les-rafale-indiens-doivent-beaucoup-inquieter-la-chine/
      .
      https://fr.sputniknews.com/20180519/J20-chasseur-chinois-furtif-Su30-inde-1036443814.html
      .
      https://www.hindustantimes.com/india-news/china-s-j-20-fighter-jets-near-india-border-sate-media-downplays-report/story-bykPwWTFxJO2XmtKfHzZbK.html

    • Vinz dit :

      Ah bah si en face y a du J-10, l’Inde est perdue.

    • MERCATOR dit :

      Mais mon pauvre Thierry les avions chinois sont de la daube, tes j20, tes j 16 ont des copies de moteurs ex-soviétiques qui ne tiennent pas, le temps moyen de fonctionnement entre deux vérifications (en anglais Mean Time between Overhaul – MTBO) du WS-10A est de 30 heures, contre 400 heures pour son équivalent russe.
      Les Chinois n’arrivent toujours pas à obtenir des certificats de navigation de la part des occidentaux pour leur Comac C919 –
      La raison ? Ils savent copier, mais la fabrication d’un réacteur fiable seuls les Russes, les Britanniques,les Ricains et les Français savent faire, les Chinois et les Indiens n’ont pas une expérience ni le personnel de contrôle qualité hyper trapu pour l’usinage et pour la métallurgie des aubes de turbines qui doivent résister à de très hautes températures

    • Lagrange dit :

      « des F-16 de la génération du Rafale » non ce sont des F3R de génération 4.5. Les F 16 pakistanais dont de génération 4.0. Entre l’électronique d’il y a 30 ans et maintenant les choses ont bougé.

      « une course aux armement qui ne concerne pas l’armée de l’air française qui brade ses bijoux de famille sur les marchés aux puces…. » Ce ne sera pas une vente d’occasion.

    • Momo dit :

      Décidement thierry moussa mokhtar n’évoluera donc jamais.
      Son baratin en faveur des égorgeurs islamistes est un peu en pause ne sachant pas trop si c’est mieux ou moins bien les wagner, mais il continue a enfiler les .trons sur l’aérien…
      Incroyable, le coran ça fait vraiment pas monter, pas vendeur ce truc…

  39. Alpha dit :

    Les Indiens sont très satisfaits du Rafale et le disent.
    Les responsables de l’Indian Air Force le considèrent d’ailleurs comme un Game Changer.
    Pour le MMRCA 2.0, ne restent en lice que le F-21 « Super Viper », le Gripen et le Rafale.
    L’Air Chief Marshall donne une indication il y a quelques jours.
    Mais aujourd’hui, j’en donne une autre : Pour les industriels, tout est callé pour le « Make in India » à ce jour. Et tout se discute actuellement à l’Elysée, pour une annonce probable lors de la visite de Modi à la fin de l’année…
    Et si cela se fait, il ne devrait pas y avoir qu’une vente de Rafale à annoncer…
    Qui vivra verra… 😉

  40. patrico dit :

    Super! notre Rafale est en bonne place pour anticiper les « fournitures » avec les puissances industrielles des partenaires de Dassault ! Mais gare ! Les US ne vont pas « dormir »!
    Mais, mes chers amis ne mésestimez pas la qualité except fligth des news Sukoïs figthers !

  41. Breton de Paris dit :

    Comme disait un ancien premier ministre, « la route est droite mais la pente est raide » …
    L’avantage est que les USA peuvent difficilement faire une clé de bras à l’Inde qu’il vaut mieux traiter avec égards si l’on veut les garder du bon côté vis-à-vis de la Chine

  42. LOUIS XIV dit :

    Le Rafale est choisi par des pays qui sont confrontés à des menaces existentielles, l’Inde par exemple qui est en froid avec la Chine et le Pakistan lesquels sont 2 puissances nucléaires. Les Européens qui ne sont pas confrontés à de telles menaces – plus exactement qui pensent n’y être pas confrontés, ce qui est différent – peuvent s’offrir le luxe de se payer le F35, un jouet aussi inutile qu’il est coûteux.

    • Cristos dit :

      Eh Louis du 16 è siècle ! Vous oubliez que le Rafale est un avion de quatrième génération, un concept complètement dépassé aujourd’hui ! Les pays qui commandent le Rafale n’ont tout simplement pas les moyens de se payer le F-35 et se rabattent sur ce qui est disponible au plus vite en occasion ! Il faut dire que l’offre est très attractive vu le prix auquel l’armée de l’Air et de l’Espace brade son propre matériel en ce moment ! Espérons qu’ils ne le regretteront pas, le ciel s’assombrissant très vite en ce moment et avec un sous effectif en Rafale associé avec couverture des vieux mirages 2000 usés jusqu’à la corde, on n’est pas au mieux en ce moment !

      • PK dit :

        Bien essayé petit scarabée. Votre avion de 5e génération (invention américaine purement commerciale) ne vole pas, tandis que le nôtre fait la guerre.

        D’ailleurs, seuls les pays en guerre ou sur la voie de l’être confie leur aviation à des Rafale. Les autres prient le Grand Satan américains en serrant très fort les fesses que rien de grave n’arrive avant le renouvellement des f-35 (qui est un projet déjà en cours aux États-Unis).

      • MERCATOR dit :

        @Cristos
        un avion de quatrième génération, un concept complètement dépassé aujourd’hui !

        Mais 4ᵉ génération, 5ᵉ génération, cela ne veut rien dire , c’est un argument commercial de LM , un peu comme si on comparait une Ferrari F430 – des années 2000 avec la nouvelle Dacia Sandero 2022 l’une un peu ancienne, mais le nec plus ultra, l’autre une daube nouvelle génération .

      • Lagrange dit :

        Hé christos. Tu oublies que le Rafale F 3R est l’équivalent du F 15 EX, avion que les… états unis viennent de commander.

        « au plus vite en occasion » Seulement 18 Rafales vendus d’occasion.

        « Il faut dire que l’offre est très attractive vu le prix auquel l’armée de l’Air et de l’Espace brade son propre matériel en ce moment ! » il faut dire que pour sortir une connerie de la sorte…

        « le ciel s’assombrissant très vite en ce moment et avec un sous effectif en Rafale associé avec couverture des vieux mirages 2000 usés jusqu’à la corde, on n’est pas au mieux en ce moment ! » Bon ça c’est une evidence.

      • Momo dit :

        Avec un h tu pourrais presque faire passer ton pseudo pour grec.
        Là ça fait tentative avortée de passer pour plus que ce que tu es ^^

        Caramba, encore raté!!

  43. niko dit :

    l enveloppe était de combien ?

  44. mulshoe dit :

    Question de novice : combien de Rafale par an ( ou mois) est-il possible d' »assembler » chez Dassault ?

    • Desty dit :

      Entre 1 et 3 par mois sur 11 mois. Au delà il faut une 2eme chaine d’assemblage. Les spécialistes disent qu’il faut à Dassault et ses sous-traitant 2 ans pour modifier leur rythme de production.

  45. Bob dit :

    J’espère que les indiens choisiront les corrompus de Dassault afin de pouvoir fabriquer des rafales directement en Inde, nous aurons une chance d’en avoir plus et qui sait…avec peut-être aussi des pilotes indiens avec les rafales made in India.

    • Fralipolipi dit :

      Quand je lis de telles âneries, je ne peux m’empêcher de me poser la question :
      Bob … « mais c’est qui BOB ?… »
      … Les lecteurs de Fluide Glacial comprendront 😀

      • Momo dit :

        C’est un des nombreux pseudo de xino-troll, ils doivent penser que la quantité remplace la qualité.
        Et trés bon pour fluide glacial 😉

  46. Slik dit :

    La France a une chance sérieuse en Inde, car les américains sont aussi allié avec le Pakistan ennemis héréditaire de l’Inde

  47. Hannibal_Lecteur dit :

    Y’en a beaucoup visiblement qui pensent que l’affaire est pliée.
    Les leçons ne sont pas retenues!
    Contrat indien=patience, patience.
    Ne pas crier cocorico tout de suite!

  48. Slasher dit :

    Excellente nouvelle. 114 avions supplémentaires ? C’est juste énorme…

  49. vrai_chasseur dit :

    « Nous attendons de faire avancer l’affaire » – l’Inde résumée.

  50. Reality Checks dit :

    Je n’ai jamais douté des capacités techniques du Rafale qui reste un très bon avion polyvalent.

    Ceci étant, l’Inde va devoir prendre une décision, comme l’Australie, largement dictée par ses rapports de force géopolitiques alentours.
    Ces deux acteurs, Inde et Australie diffèrent sur un tas de choses mais pour l’un comme pour l’autre, le défi chinois domine.

    Une commande massive de F-21 cimenterait la relation de l’Inde avec les Etats Unis d’une manière spectaculaire, ce qui présente des avantages et des défis géopolitiques, mais ouvre aussi la perspective a des transferts d’armements que leurs concurrents européens sont incapables de fournir (je pense à certains équipements et technologies que les USA n’exportent pas pour l’instant mais pourraient faire mirroiter voire concéder, et que les européens n’ont pas).

    Jusqu’à quel point l’Inde peut elle s’équiper en matériel américain, récolter les bénéfices uniques à cette relation, sans trop compromettre ses marges de manoeuvre internes et ses relations avec d’autres acteurs majeurs?

    On le saura bien assez tôt.

    • lucas dit :

      Mouais…. Comparer l’Australie, un pays de 30 millions d’habitants, nain géopolitique à l’échelle mondiale et qui le restera, avec l’Inde qui est un géant démographique, et stratégique en devenir, avec pour ambition de rattraper la Chine et les USA dans la deuxième moitié du siècle, ça n’a pas beaucoup de sens. Le premier cherche un parapluie, le second n’en voudra jamais et cherche à s’imposer indépendamment de tout autre géant.

    • Mica X dit :

      Pas certain que l Inde veuille se cimenter avec les US, elle se considère comme leur égal (à tort ou à raison) dans bien des domaines et n’a aucune envie de larbiner avec qui que ce soit.

    • Fralipolipi dit :

      @RC
      « Je n’ai jamais douté des capacités techniques du Rafale qui reste un très bon avion polyvalent. »
      … Qu’une personne si prompte que vous à critiquer TOUT ce qui vient de France (pas tant que Thierry, mais pas loin derrière) finisse par dire que le Rafale est un « très bon avion »,
      si on met en route le traducteur en ligne, on peut lire (mode langue de bois Off) que le Rafale est, en vérité, un « Excellent avion » !
      .
      Pour ce qui est du F21 pour l’Inde … Mais pour quoi faire ?.. sinon en moins bien ce que le Rafale fait déjà en nettement mieux … et lorsque le Rafale est déjà sur place, lorsque le but de toute AA est d’éviter les multiplicités de types de flotte, laquelle est déjà bien trop grande à l’IAA (Su 30, Mig 29, Mig 21, Jaguar, Tejas de 2 générations distinctes, Mirage 2000, Rafale) …
      Et vous voudriez ajouter à cela un nouveau modèle qui n’apporte strictement rien de plus ?… C’est pas sérieux.
      .
      Ah, et pour ceux qui songent au F35 … ici la petite dernière au sujet de ce qui se présente de plus en plus comme une enclume volante (enclume, parceque pas brillante en vol, et surtout tellement pesante au niveau budgétaire : en tous les cas, les US n’ont pas fini de faire avaler des couleuvres à ses clients … Camarades belges et suisses, j’espère que vous avez de l’appétit, car cela va être votre soupe pour les qques dizaines d’années à venir !!!).
      https://www.air-cosmos.com/article/avions-de-combat-pnurie-et-incertitudes-pour-le-moteur-du-f-35-25432

    • Desty dit :

      Le F »21″ n’a aucune chance en Inde: c’est l’avion principal en dotation dans l’armée de l’air pakistanaise !

    • Desty dit :

      D’autre part, lors de la dernière escarmouche avec le Pakistan, quelqu’un a faussé les coordonnées GPS des bombes guidées indiennes de fabrication israélienne afin qu’elles ne tuent personne… les Indiens ont depuis cherché à étoffer leur arsenal avec des munitions moins dépendantes du GPS en commençant par un gros achat d’AASM françaises qui devront bien servir à quelque chose. Pour nous c’est un coup de veine: la plupart de nos munitions ont a minima un double système de guidage juste au cas où le GPS soit en dérangement.
      Les coups de vice ont parfois un coup commercial…

    • Alpha dit :

      « Je n’ai jamais douté des capacités techniques du Rafale  »
      Ca alors ! Fièvre ? Poussée boutonneuse ?… 🙂
      Hey ho ! Réveil le Blédard ! Le Rafale est français !!! Donc forcement « beurk » selon ton idéologie surannée FLN ! 😉

    • Math dit :

      Le souci reste que en cas de pépins, il est plus facile de livrer des avions à l’Inde en partant de la France qu’en partant des USA.
      Le F16 est un bon avion, ciment de la relation entre les USA et le Pakistan. Après, difficile de voir la valeur ajoutée pour l’Inde d’avoir le même avion que celui du pays en face. J’imagine la tête des familles en voyant le corps d’un pilote Indien de F21 abattu par un pilote de F16. L’alliance en ciment ne tiendrait pas longtemps.

      • Reality Checks dit :

        La relation des USA avec le Pakistan s’est batie dans le contexte de la guerre froide, à une époque ou l’Inde était un leader des non alignés, que les américains abordaient avec soupçon en raison de la nature exclusive de leur vision des relations internationales. With us or against us.

        Cette relation avec le Pakistan s’est renforcée avec la doctrine Brzezinski de lutte contre le communisme en instrumentalisant les religions. Le Pakistan a servi de base arrière à certaines activités américains ciblant l’Iran, les liens entre Moscou et les républiques soviétiques à forte population musulmanes, les fameux « Stans », ainsi que l’Afghanistan.

        Mais le Pakistan a toujours joué une partition qui était fonction de la difficulté qu’ils avaient à contrôler certaines zones, ce qui a causé des tensions et cette relation a connu de nombreux « setbacks ».

        Depuis que les américains n’ont plus besoin du Pakistan autant que lorsqu’ils étaient engagés pleinement en Afghanistan, cette relation connaît une remise en question majeure.

        C’est une opportunité pour l’Inde.

        S’ils signent un contrat massif pour des F-21, ils pousseront leur adversaire régional, le Pakistan, à se rapprocher plus avant de la Chine. Les USA pourraient même mettre le Pakistan sous embargo militaire durable, ce qui rendrait leur flotte de F-16 sinon inopérante, du moins amoindrie. Ils seraient contraints d’investir massivement pour renouveler leur flotte de chasseurs, sans parler des autres équiments américains, ce qui limiterait mécaniquement leurs moyens militaires, car leurs budgets seraient gravement impactés.

        Ce que vous présentez comme un désavantage, peut aussi être pour l’Inde, une belle opportunité.
        L’opportunité de cimenter un partenariat stratégique avec les USA tout en affablissant un rival et adversaire important.

        Toutefois, ces deux nations étant dotées de l’arme nucléaire, de tels changements de rapport de force comportent beaucoup de risques pour la sécurité internationale.

        (Par ailleurs, le F-21 proposé par Lockheed est différent du F-16 pakistanais sur bien des points, et largement supérieur, mais c’est un autre sujet)

  51. Mica X dit :

    Un peu de pub pour le F 35 dans cette compétition :

    https://www.air-cosmos.com/article/avions-de-combat-pnurie-et-incertitudes-pour-le-moteur-du-f-35-25432

    Bonjour à nos amis suisses et belges au passage.

  52. Gaulois78 dit :

    Ce futur (?) ex contrat va être compliqué pour les Français, les indiens n’ont pas la capacité technique pour mener à bien l’assemblage des Rafale, le saut technologique est trop important…Et je ne vois pas les indiens donner la main à Dassault ils sont en recherche de compétences et d’indépendance technique dans la défense militaire…De toute façon celui-ci est visiblement incapable d’augmenter la cadence de fabrication de son usine…Dassault raisonne en père de famille trop prudent, comment voulez vous qu’il sorte une centaine d’avions sur dix ans sans phagocyter les cdes de l’AA et le CDG est celles en cours?..Je suis en rogne de la perte de certains marchés qui d’après nos élites étaient promise à la France, mais si la Suisse nous avait passé cde elle aurait été prioritaire par rapport à l’armée française, celle-ci servant de variable d’ajustement depuis 30 ans…35 avions représente 20/22 mois de production de l’usine

    • Alpha dit :

      @Gaulois78
      -« les indiens n’ont pas la capacité technique pour mener à bien l’assemblage des Rafale »
      Affirmation dépassée aujourd’hui. Si un assemblage de Rafale se fait en Inde, ce sera chez DRAL. ET ses ingénieurs et ouvriers sont formés par Dassault.
      -« Et je ne vois pas les indiens donner la main à Dassault »
      C’est le contraire actuellement …
      – « comment voulez vous qu’il sorte une centaine d’avions sur dix ans »
      33 avion, cadence 3, Mérignac) x 10 (ans) = 330 appareils. Alors une centaine, c’est largement faisable !…
      -« 35 avions représente 20/22 mois de production de l’usine
      Non, une année de production en cadence 3 à l’usine de Mérignac (33/34 appareils)

  53. Gaulois78 dit :

    Le jour ou il y aura besoin, la capacité sera augmentée ?

    Egypte cela…Comment voulez vous vendre acheter des avions de combat dont on a un besoin rapide (pas immédiat) à un état étranger si à chaque signature c’est l’armée française qui doit faire l’impasse sur la réception des avions neufs, je ne vous parle pas des Rafale âgés de quelques années offerts pour une bouchée de pain…

  54. Gaulois78 dit :

    Croatie, Egypte, Grèce, Inde, la France attendra…Relire la dernière interview de Parly sur la cannibalisation de 14 Rafale…

    • Carin dit :

      @Gaulois78
      Ça fait 5 ans que des ingénieurs et ouvriers de chez reliance, se spécialisent chez Dassault…
      C’est pas pour amuser la galerie.

      • Carin dit :

        Et si vous aviez lu Mme Parly, vous auriez compris que justement elle met fin à la canibalisation grâce notamment au contrat verticalisé, et à la rentrée d’argent des ventes de rafale d’occasion qui va permettre de remonter au format F3R ces 14 avions!