Le nombre de départs en retraite des militaires avec liquidation immédiate de la pension a chuté en 2020

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

31 contributions

  1. Bob dit :

    En même temps, on arrive aussi dans le créneau de ceux qui on eu le droit au bonus Sarkozy, plusieurs années en plus pour la RJI sans décote ! On verra dans les chiffres dans les années qui suivent !

  2. Maya dit :

    Un militaire de 42 ans a largement les moyens physiques et intellectuels de pousser jusqu’à 47 ou 48 ans. Un sous-officier de 48 ans est précieux , il faut le retenir .Les moyens financiers existent , il suffit de cesser de financer un tas de parasites .

    • Sam dit :

      Pour la marine, l’aspect financier propose à rester est inintéressant pour quelqu’un qui choisit de se reconvertir, la valeur de cette prime est donné sans précise que c’est du brut rapporte au nombre d’années à rester au changement de tranche d’imposition pour certain et une total disponibilité si accepte, ça ne fait pas rêver ceux qui ont de bonne opportunité de reconversion avec un cumule de leur pension

  3. Polymères dit :

    La crise sanitaire explique fortement l’envie de rester à demeure quand la machine à reconversion (bascule sur poste civils etc…) était en panne.
    Après il ne faut pas se tromper dans l’analyse, il est normal qu’il y ait des départs, par contre ce qui n’était pas normal a été les incitations au départ qui voyait de nombreuses personnes partir plus tôt que prévu, parfois sans retraite immédiate, créant un trou dans les cadres qualifiés.
    Dans une armée professionnelle qui exige des compétences et ou le grade détermine de plus en plus une valeur de compétence bien plus qu’une qualification d’encadrement, il est important de tout faire pour préserver le savoir qui met des années à se construire en plus de l’expérience.

  4. Thierry dit :

    Les extrémistes ultralibéraux au pouvoir trépignent d’impatience de tuer le mammouth en lui taillant sa retraite à la hache, et cela aurait été saignant pour les militaires s’il n’y avait pas eu le Covid qui ne veut visiblement pas laisser à Macron le moindre répit pour ses réformes si impopulaire et non désirés.

    Parce qui si l’épidémie était stoppé aujourd’hui, l’autre serait déjà de retour à l’affiche avec son programme d’extermination des droits sociaux, et maintenant il n’aura plus d’occasion avant de se faire jeter à la prochaine présidentielle, c’est le coté positif de l’épidémie qui a pris le relais des gilets jaunes.

    La baisse du nombre de sous-officier et est autre problème mais lié quand même au sujet, ils sont l’intermédiaire entre la troupe et les officiers, et quand des ordres surréalistes leur parvienne, faire toujours plus avec toujours moins, ils reçoivent le mécontentement des hommes surchargés et le mécontentement des officiers qui ne voient pas les performances réclamé arriver. Pas du tout une position enviable dans le contexte actuel, à force d’être bouc émissaire il n’y reviennent plus.

    • Sacha dit :

      Vous vous n’avez pas lu avant de commenter.

    • Lucien dit :

      Vous vous bercez d’illusion Thierry. Macron va reprendre pour cinq ans. Les Français ne changent pas une équipe qui perd. Cela fait 45 ans que ça dure et la prise de conscience est encore très loin.

      Sans compter que Marine Le Pen en face n’a pas que des qualités, mais même si elle était plus brillante que ce qu’elle est, les Français ne bougeraient pas de toutes façons. Aucun risque d’une surprise à l’américaine (pour le meilleur ou pour le pire, du reste), ou d’un choix d’indépendance nationale à la britannique comme en 2016. L’électorat de Macron est un électorat âgé (65+), de retraités relativement aisés dont les pensions sont garanties par l’État et sa dette, propriétaires le plus souvent, épargnants (donc attachés à l’Euro) et qui ont grandi dans la période la plus prospère de l’Histoire de France avec des idées assez « généreuses » et naïves sur l’existence. Pourquoi voudriez-vous que ces gens-là prennent le moindre risque pour leur précieux capital ? Pour leurs enfants ou petits-enfants qui votent d’abord pour le RN ? (cf. dernier sondage Harris Interactive, sauf pour les 18-24 ans) Que nenni !

      Une partie des privations de libertés et des choix doctrinaux de cette gestion de crise (comme le mépris de la liberté de choisir son traitement qui est remplacée par une quasi-obligation vaccinale pour tous) sont la conséquence des politiques « libérales » sur l’hôpital public depuis au moins trente ans. A Marseille, l’AP-HM tire la langue parce que 67 lits de réanimation sont occupés. 67 lits, pour une population de 870 000 habitants (sans compter les gens des B-d-R ou de la région PACA qui viennent s’y faire soigner). Ce n’est pas comme si nous vivions une pandémie depuis dix-huit mois en plus….

      La gestion de cette épidémie n’est qu’un épisode dans le long récit du mépris social et de la violence symbolique des dirigeants français « libéraux » vis-à-vis de la population générale, principalement les classes moyennes et les classes populaires. Mais puisqu’ils sont réélus tour après tour, leur mépris est-il si injustifié que cela ?

      • Rantanplan dit :

        J’ai peur que vos connaissances des processus électoraux ne soit extrêmement sommaire. Plongez-vous un peu dans le droit et la sociologie des élections avant de déclarer que les Français reconduisent des dirigeants néfastes et qu’on a raison de mépriser pour ça : si aucun politique ne veut de référendum, c’est parce que tous savent ce qui se passerait si un vote était vraiment le reflet de la volonté du corps électoral. Vous savez, quand même, que LREM a la majorité absolue à la chambre malgré une petite minorité des voix, ou cela a échappé à votre brillante capacité d’analyse ? Or un président sans chambre… Ensuite, en préférant les sondages aux recherches de fond, vous surestimez grandement l’impact du RN (vieux parti ultralibéral, au passage : là encore, étudiez les votes au Parlement européen ou aux échelons régionaux) dans les jeunes générations. Enfin, le sursaut d’indépendance anglais les a immédiatement conduits à courtiser l’UE pour obtenir de nouveaux avantages commerciaux et à signer des traités de libre-échange avec tout ce qui bouge : on ne voit pas trop ce qui a changé pour la population écrasée par Wall Street. Mais je ne suis pas surpris : dans la droite française, et même chez les militaires, il y a toujours eu une tendance simultanée à donner des leçons de patriotisme et à vomir sa propre population (en allant bien sûr se mettre à genoux devant des peuples étrangers, qui nous sont tellement supérieurs). Il y a là beaucoup d’ignorance et de préjugés, mais aussi une forte influence idéologique de la droite bourgeoise, qui en dépit de ses petits drapeaux n’a de patrie que l’argent. En tout cas, une chose est sûre : un militaire français qui n’aime pas les Français est un escroc. Qu’il aille gagner sa croûte ailleurs, s’il lui reste un fond d’honneur.

        • Lucien dit :

          Votre commentaire est un amoncellement de sottises, « Rantanplan ».

          Les dirigeants qui refusent de proposer des référendums sont élus. Et ce sont bien les mêmes que les électeurs reconduisent à leurs postes. Donc, ça ne sert à rien de me dire que l’Assemblée Nationale n’est pas une représentation exacte de l’état idéologique du corps électoral, je le sais parfaitement. Il n’empêche qu’il y a des règles électorales et que cette Assemblée est élue de façon régulière. Et qu’il n’y a aucune obligation pour la population de voter pour LREM lorsqu’elle a un choix très divers, des trotskystes de LO ou du NPA jusqu’aux nationalistes (RN) ou souverainistes (Les Patriotes, UPR, DLF).

          Le RN n’a rien d’ultralibéral, vous confondez l’anticommunisme et le néolibéralisme. Le Pen était un ancien poujadiste, ça n’en fait pas un macronien. Quant aux sondages, c’est déjà quelque chose. Vos « recherches de fond », vous ne les citez pas. On dirait que ça sort de votre tête (et je suis poli…).

          Le premier parti chez les 24-35 ans, c’est le RN. Cela se voit dans les sondages et dans les résultats électoraux. Après, si vous voulez me sortir des « recherches de fond », je vous en prie.

          Le sursaut d’indépendance des Anglais leur donne les moyens de lutter contre l’immigration et de ne plus être assujettis aux cours de justice européennes. Le libre-échange n’est pas en cause. Le Royaume-Uni a toujours été libre-échangiste puisque cette île humide n’a jamais produit suffisamment pour les propres besoins de sa population. Vous découvrez l’eau chaude, j’en suis heureux pour vous. Le choix du vote en faveur du Brexit est un vote souverainiste et anti-immigrationniste, beaucoup plus qu’une question économique. Et vous confondez Wall Street avec la City, un détail pour vous j’imagine.

          Je ne pense pas vomir ma propre population ni m’agenouiller devant des peuples étrangers. C’est la Gauche qui fait ça. C’est la Gauche qui a massacré les Vendéens, les Chouans, les Lyonnais, les Fédéralistes, etc…. C’est la Gauche républicaine qui a fait le massacre du Champ-de-Mars, du 13-Vendémiaire, des Journées de Juin 1848, l’écrasement de la Commune. C’est la Gauche qui choisit la collaboration avec l’Allemagne Nazie (pacte germano-soviétique, sabotages des usines d’armement françaises par les ouvriers aux ordres du PCF durant la Drôle de Guerre, Doriot, Déat, Augier, etc…). C’est la Gauche depuis les années 70-80 qui a défendu l’immigration à outrance, le rejet de l’assimilation au nom d’une soi-disante « intégration » (Touche pas à mon pote, SOS Racisme, GISTI, etc…). C’est la Gauche aujourd’hui qui pactise avec les islamo-gauchistes et qui est dans la soumission à l’Autre (« wokisme »).

          Quant à l’argent, vous n’avez même pas réalisé que je défendais l’hôpital public contre les « biotech » de M. Macron.

          Ne venez pas me parler d’honneur. Un homme de Gauche ne sait pas ce qu’est l’honneur. Vous ne savez pas ce que c’est que la Patrie. La Gauche a rejeté le concept de Nation depuis plus d’un siècle, lui préférant l’internationalisme. Et depuis quinze ans, la Gauche a adopté la vision du groupe de réflexion « Terra Nova », elle a abandonné et trahi le peuple français, lui préférant l’Autre, même quand cet « Autre » est un islamiste, en contradiction avec toutes les idées issues des Lumières et du mouvement humaniste. La boucle est à présent bouclée.

    • NRJ dit :

      @Thierry
      C’est vrai que les droits sociaux nous réussissent. On est un des pays les plus endettés en Europe et où il y a le moins de personnes qui travaillent (mais les plus grandes disparités en termes de travail. Car les rares qui bossent sont obligés d’être à fond). Mais je suppose que vous vous en moquez. Vous devez être à la retraite, du coup, après vous le déluge.

      Macron fut juste un lâche de ne pas avoir fait des réformes pourtant nécessaires pendant les 3 ans où il pouvait les faire. Maintenant la France continue de s’enfoncer. Et après le Coronavirus, il est possible qu’on soit dans la situation de la Grèce. Mais pas de problème…

      • JC dit :

        Que de raccourcis ! Du travail ? Il n’y a en pas eu pour tout le monde, il n’y a en pas plus aujourd’hui qu’il y en aura demain. Quant aux réformes, ce mot que tout le monde politique nous assène depuis des années, faite le compte et vous verrez que des réformes il y en a eu plus que vous croyez, ne serait-ce qu’à travers l’UE. Macron est à mettre dans le même wagon que ses prédécesseurs qui n’ont fait que gérer leur petite boutique électorale. La seule réforme qui serait valable serait de faire une sixième Constitution afin d’éviter de donner les clés du camion à des vieux assoupis ou à des jeunes khons comme celui que l’on a au palais de la Pompadour.

        • NRJ dit :

          @JC
          « Du travail ? Il n’y a en pas eu pour tout le monde ». Ah oui, c’est sur que si on ne cherche pas de travail, on ne risque pas d’en trouver. Quand on voit, en Allemagne ou en Angleterre ils étaient au plein emploi en 2019 (avant le Coronavirus, qui est un élément qui fausse les comparaisons). Mais en France, le bon Dieu aurait décidé selon vous qu’il n’y avait pas suffisamment de travail.c’est imparable comme argument.

          Quelles réformes en France ? La retraite à 63 ans qui prendra acte en 2040 ? C’est ça que vous appelez une réforme ? Ah moins que ça ne soit les 80 km/h…
          Le dernier à avoir réformé, c’était Sarkozy. Il avait des défauts, mais il avait eu le courage de le faire. Notamment en passant à la réforme à 62 ans, une réforme que personne avant lui n’avait eu le courage de mener à bien (et après lui non plus d’ailleurs). C’est également lui qui a fait le non remplacement d’un fonctionnaire sur 2, pour essayer de réduire le nombre de fonctionnaires et donc le déficit abyssal de la France (mais bon c’est les prochaines générations qui vont payer, donc pas de problème on s’en fout). Il a également fait la non-fiscalisation des heures supplémentaires, une réforme pour redonner -enfin- un peu de souplesse au monde du travail.
          Mais quelle réforme depuis ?

          « La seule réforme qui serait valable serait de faire une sixième Constitution ». MDR. Et on met quoi dedans, qu’on rigole un peu ? Et tant que vous y êtes, faudra expliquer en quoi elle sera à plus efficace à défendre les intérêts des français.

  5. C’est quoi cet article….Je suis à la retraite depuis 1998 après 15 ans de service dans un R.P.I.Ma….Je touche 1050 € de pension
    Ma pension n’a pas été augmenté depuis 2 ans….Et pourquoi être ponctionné du RSA et autre CSG c’est illogique…Incompréhensible. De plus j’ai fait reconnaitre mes droits pour le « golfe »…De simple campagne c’est devenus double campagne…Et m’a pension n’a pas bougée…On nous prend pour des cons.

    • Sacha dit :

      Ce n’est pas votre pension qui augmente c’est la pension moyenne des hommes sur le départ. Càd qu’ils partent en moyenne avec une pension supérieure à ceux qui les ont précédés.

    • Paul dit :

      1050€ pour 15ans de service c’est pas si mal quand même!
      Aujourd’hui ce n’est plutôt 700€ pour 17ans de service donc bon…

  6. Phil dit :

    Politique RH des Sous-Off calamiteuse depuis 25 ans , parcours de reconversion des Sous-Off compliqué afin de les décourager (le DRH ne voulait pas valider et signer ma reconversion car il n’avait pas anticiper mon remplacement, sympa ! pension plutôt faiblarde, l’armée Française est une armée faite par les Officiers pour les Officiers…

    • yoyo dit :

      … l’armée Française est une armée faite par les Officiers pour les Officiers…
      bin oui surtout s’ils font de la réserve , chose très courante surtout en état major …

  7. JPP dit :

    Par contre + 1 pour 2021.
    Marsouin, major, 35 ans de service, PLS3 refusée par la DRH-AT (spécialité éligible et dans les critères). Résultat pour l’institution : démission d’office et détachement Art L 4139-2 (concours TSEF)
    Merci messieurs les gestionnaires votre refus m’a permis de rebondir sur mon pouvoir d’achat.

  8. sam dit :

    ça serait bien d’avoir le détail par armée car pour la marine j’ai pas vraiment le sentiment au regard du nombre de départ autour de moi toute spécialité confondu qu’il y ai une diminution des départs dans la catégorie des sous-officiers ayant entre 20 et 25 de marine et titulaire du brevet supérieur ou de maitrise, dans certaines unité à terre et spécialité c’est un peu l’hémorragie

  9. Themistocles dit :

    Le déficit de sous-officiers expérimentés s’explique parfaitement. La conséquence des coupes sombres des années Sarko Hollande, de 2010 à 2015. Rajouter les 10 ans nécessaires à faire un d’un cadre formé (sous-officier ou officier marinier de 5 à 10 ans d’ancienneté) un expert dans son domaine et on arrive a 2021/2025. C’est d’autant plus compliqué que les nicjes de haute technicité se multiplient. Outre les plus connues (nucléaire, GE, maintenance aéronautique, imagerie..) s’ajoutent maintenant le cyber, les drones et… Le tout avec un point d’indice gelé depuis plus de 10 ans et un marché de l’emploi civil qui ne va pas hésiter à payer pour des compétences. Les quelques mesurettes prises dans ce domaine étant très largement insuffisantes. Un équation impossible à résoudre.

  10. Jm dit :

    ……..qu’avec « une inflation pour l’ensemble des ménages de +0,5% sur la période, le montant brut de ces nouvelles pensions a progressé de +2,2% en euros constants »……..les sous-officiers et militaires du rangs retraités ont profité de cette hausse [qui a été respectivement de +1,7% et de +2,1% en euros constants]… alors que le montant des pensions brutes des officiers a diminué de -1,7% en moyenne…….
    De qui se moque-t-on: d’abord, étant officier, je viens de faire calculer ma pension pour un départ en octobre. Elle sera supérieure de 1,4 % à celle que j’aurais perçue à la même période l’an dernier sans aucun fait notable à inclure depuis, étant au taquet de tout. Pour les copains sous-off, il faut m’expliquer qui a vu une hausse de quoi que ce soit. Un copain adjudant, 23 ans de service, 3 enfants, une seule manip à la Réunion 6 mois. Départ le 1er septembre 2021 : 1104,23 €. C’est du net. Un copain expert comptable à la Cour des Comptes m’a précisé qu’avec le taux de cotisation que nous avons, tout comparé, si on fait un parallèle dans le civil, cela équivaudrait à une pension de 1807,24. Net.
    D’abord, tout le monde parle en brut, arrêtez : nous ne sommes pas une entreprise, on ne récupère pas la TVA !!!!!!
    Tous les prix ont pris 30% , voire 100% en 1 an (des fruits / légumes en passant par le bricolage)et on nous annonce une inflation de 0,5%.
    Et aucune pension n’a augmentée depuis plus de 5 ans.
    C’est comme le point d’indice. Le gouvernement nous rebat les oreilles avec les pseudo augmentations de deux fois 0,6 %, c’tait il y a 10 ans. Depuis …..rien.
    De plus, ces pseudo augmentation n’étaient qu’une partie du rattrapage de 1998.
    En fait, le point d’indice n’a pas évolué depuis 1998.
    Souchon : On nous prend, faut pas déconner, dès qu’on est né, pour des cons.

    • yoyo dit :

      Si seulement la cours des comptes pouvaient mettre son nez dans la mafia qu’est la réserve … !!!
      vous savez ce black non imposable légal dont certains se gavent

  11. Prof de physique dit :

    La difficulté à retenir les bons éléments a peut être un rapport avec le fait que le point d’indice qui permet de calculer les salaires de la fonction publique n’a presque pas bougé depuis 30 ans, comme s’il n’y avait pas d’inflation.

  12. Wrecker47 dit :

    C’est à cet instant que l’on peut prouver l’inutilité totale du CSFM !Incapable d’exiger de meilleures soldes afin de conserver pour l’armée des cadres Sous-Officiers d’expérience et de valeur ,mais aussi incapable de rejeter les primes diverses non incluses dans les retraites , au profit d’une vraie revalorisation des pensions ! C’est vrai c’est pas pareil à la SNCF …
    Rien à voir avec à la » Saint Cyrienne » ou de la » Fondation Leclerc » en ce qui concerne le reclassement des Cyrards !
    Chez les S/OFF, le » Démerden sie sicht « est de rigueur dès la réintégration du Paco !…Merci mes Seigneurs vous étiez bien bons !…les esclaves qui vous ont si bien servis remercient leurs Maîtres ,ceux , qui ne font même pas partie des associations d’Anciens Combattants (quand ils ont parfois combattus !) ou ne se rendent jamais à aucune cérémonie Patriotique ! … Même pas honte de percevoir la pension de retraite ni de « briller » en société ,en arborant fièrement « eau chaude et eau froide  » … cadeaux compris dans la musette de Coet !..
    Elle est pas belle la France ?

    • Jm dit :

      Wrecker47, ne vous limitez pas à l’armée de terre (Saint Cyrienne – Fondation Leclerc – Cyrard) et aux sous-officiers.
      Pensez aux autres armées qui n’ont pas ces « réseaux historiques et mafieux – je n’hésite pas à l’écrire –  » et à nos camarades militaires du rang pour qui c’est encore pire.
      Mais attention, il faut également actualiser; dorénavant, la « chose » est identique pour les officiers. Renseignez vous auprès de capitaine, de commandant, de lieutenant-colonel, LV, CC ou CF, ils vous diront tous qu’ils sont exclus des « réseaux » parce que ….petits gradés dans ce monde de requins. Il faut être honnête et ne pas hésiter à dire que certains sont recrutés en secteur civil pour leur carnet d’adresse, mais ne vous faites pas d’illusion, quand vous partez, le carnet d’adresse se divise par 2, et au bout de 3 ans, il n’y a quasiment plus d’abonnés. Et après 4 / 5 ans vous êtees virés parce qu’inutile, et remplacé par votre…..successeur dans votre dernière affectation !!!!!
      Actuellement, il vaut mieux partir en étant un excellent mécano ou un très bon comptable connaissant les textes,
      caporal-chef ou adjudant, c’est beaucoup plus porteur.
      Quant à l’affichage, cela reste le privilège de nos généraux, les colonels le savent tous, c’est bien pour ça qu’ils veulent accrocher leurs étoiles avant de quitter. Regardez BFM ou LCI . On voit des généraux partout. Mais les sous-off, ils sont en régie, car il y a de nombreux SIC man sont embauchés par les télés. Parce qu’ils sont habitués à se rendre partout, tout temps, tout lieux, pour suivre les scoop. Mais derrière les caméras.
      Faut pas exagérer. On ne va pas mettre en avant les gueux !!!

      • Aldo dit :

        Ils ont même mis un général biffin, donc pas davantage architecte ou ingénieur que moi, coordinateur de la restoration de Notre Dame ! Tout est permis.

  13. JPP dit :

    Les armées sont tellement prises pour des con?#$!
    Capitaine, 27 ans de service au taquet de tout, je pars à 2100, soit 100€ de plus que mon voisin, ADC de Gendarmerie, 17 ans de service parti il y a 12 ans mais dont la prime Police est comptée… c’est vrai, on a pas fait grève…

  14. Bil dit :

    Faut pas pousser non plus. Ils font ce qu’ils peuvent et certaines propositions moins médiatisées et peut être moins coûteuses aussi passent de temps en temps.

  15. Paul Bismuth dit :

    Plus de soldats jetables dont la plus ne visent pas plus loin que l’IDPNO, c’est un mouvement qui va s’amplifier.
    https://lessor.org/a-la-une/les-propositions-de-lancien-mr-pensions-des-armees-pour-peaufiner-la-reforme-des-retraites-des-militaires/

  16. Jm dit :

    Au fait, petit détail passé totalement inaperçu !!Les Armées externalisent le contrôle des …….externalisations
    Visiblement, le ministère français des Armées n’entend pas assurer lui-même le suivi des prestations externalisées. En témoigne un récent appel à la concurrence (avis n°21-113322).
    Il a été lancé le 21 août ; il porte sur la « mise en place d’une prestation de contrôle de l’exécution de contrats de services au profit des formations rattachées au Groupement de Soutien de la Base de Défense (GSBdD) de Metz » (le périmètre d’action se situe sur les places de Metz et Thionville).
    Ce marché porte plus précisément sur le contrôle de contrats de service suivants :
    – entretien des espaces verts et aires aménagées,
    – mise en place des récipients, collecte et traitements des déchets non dangereux,
    – mise en place des récipients, collecte et traitement des déchets d’activités de soins à risques infectieux (DASRI),
    – nettoyage et entretien des locaux, de la vitrerie, des locaux de plonge, de restauration et de l’hébergement en BCC et hôtellerie,
    – prestations de blanchisserie et repassage des articles textiles,
    – dératisation et désinsectisation,
    – gardiennage au profit du Groupement de Soutien de la Base de Défense (GSBdD) de Metz.
    Le titulaire sera chargé de la réalisation des opérations de vérification quantitative et qualitative des prestations des marchés dans le cadre d’un marché dont les prestations débuteront au plus tard le 1er avril 2022. R
    Ce marché peut être reconduit 3 fois selon les modalités suivantes :
    – Reconduction 1 : du 1er avril 2023 au 31 mars 2024 ;
    – Reconduction 2 : du 1er avril 2024 au 31 mars 2025
    – Reconduction 3 : du 1er avril 2025 au 31 mars 2026 .
    Certes, le marché envisagé intègre une clause de déontologie. Elle dit: « Le titulaire du marché de contrôle s’engage à n’être détenteur, lui ou le groupe commercial dont il dépend, d’aucun des marchés de service dont il aura le contrôle. Le personnel mis en place par le titulaire du marché ne devra avoir aucun lien direct, ou de subordination avec le ou les dirigeants des prestataires des marchés de service qu’il contrôle. Le non-respect de ces dispositions entraînerait la résiliation du marché pour faute du titulaire avec exécution des prestations par un tiers aux frais et risques du titulaire conformément à l’article 36 du CCAG/FCS. »

    Les anglais et les américains n l’ont appris à leurs dépens : affaire SERCO….Demandez à Monsieur OBAMA !!!!!

    On peut quand même s’étonner que l’institution ne conserve pas une prérogative essentielle, celle du suivi de la prestation. Ne pas pouvoir tout faire, c’est le lot de nombreuses armées. Faire faire, c’est tout à fait acceptable quand les capacités humaines, financières ou matérielles manquent. Mais externaliser le contrôle même de la prestation, c’est un renoncement de plus. Ou l’aveu que les GSBdD manquent de moyens.

    Tiens, je croyais que le personnel restait, qu’il y avait une chute des départs et qu’on avait la capacité de poursuivre LES missions.
    A quoi sert désormais le SCA, si tout est externalisé?

  17. Jm dit :

    Tiens, pendant que j’y pense et qui n’a strictement rien à voir avec le sujet.
    Avez-vous vu la similitude entre le nouveau logo de Peugeot et celui de…..la DRSD ?