Avec l’aide du Rwanda, les forces mozambicaines ont chassé les jihadistes de la ville portuaire de Mocimboa da Praia

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

102 contributions

  1. Lucy dit :

    Le Rwanda et le Mozambique ne sont pas voisin. Je me demande pourquoi le Rwanda offre cette aide. Est-ce uniquement par bienveillance? Y a-t-il également un peu de Realpolitik du style « mieux vaut en découdre avec la rebellion au Mozambique que risquer que celle-ci s’étende au Rwanda »? Peut-être y a-t-il un avantage économique à gagner pour le Rwanda? Ou s’agit-il de quelque chose d’autre?

    • Titouan dit :

      Les soldats Rwandais ont participé massivement aux contigents de l’ONU dont ceux en Somalie contre les Shebabs dans le Darfour. Ils y ont été très appréciés, et c’est donc dans ce cadre qu’il faut voir cette intervention au Mozambique. Cela permet aussi de garder les troupes rwandaises sur entrainées et de lancer un signal clair à tous ceux qui rêvent de s’en prendre au Rwanda ! Je rappelle qu’il ne sont que 1000 soldats sur place, alors imaginez leur puissance de cette armée et son potentiel au grand complet ! Ce pays émerge lentement du néant malgré de nombreuses critiques politiques contre lui, dont beaucoup émanant des anciens responsables politiques mitterrandiens liés au génocide ! Assurément un des grand de l’Afrique de demain !

      • eric dit :

        Doucement… juste pour remettre les choses en place, le Rwanda c’est moins que la Belgique en superficie (26000 km2) pour une population équivalente. Et un PIB cent fois inférieur à celui de la France… Quant à l’armée rwandaise, même si elle est plutôt d’excellente qualité au vu des standards africains, c’est seulement 35000 personnels selon l’IISS, paramilitaires inclus, et une minuscule armée de l’air dépourvue du moindre avion de combat. Alors, de là à en faire un des « grands d’Afrique »…

        • Pilou dit :

          Je parle sur un plan géo-politique cher monsieur ! 🙂 Du néant, ils se sont hissé à un autre niveau garce à une lutte sans concession contre la corruption, le cancer des pays africains ! La voix du Rwanda porte de plus en plus, ….bien que je ne soit pas tout à fait partial, tirant une partie de mes origines dans ce pays !

          • IDA dit :

            N’abusons pas le Rwanda c’est le 34e PIB d’Afrique et 145e PIB mondial, le Rwanda ne pèse pas sur le plan géopolitique africains que se soit militairement et politiquement et si il y a tous ça c’est grâce à Paul Kagame car malgré son autoritarisme qui frôle la dictature c’est lui qui arrive à ce qu’il y ait la paix entre les ethnies du pays donc le Rwanda va assez bien mais de là à dire que c’est un grand d’Afrique sur le plan Géopolitique c’est un peu exagérer.

    • Emile dit :

      C’est le deal qui a été conclu lors de la visite de Macron à Kigali en avril dernier : mise en scène d’autoflagellation française contre l’obtention de l’intervention rwandaise au sol au Mozambique. C’est qu’il s’agit d’un projet gazier important pour Total.

      • Yannus dit :

        Hypothèse plutôt crédible.
        Le Rwanda se rapproche de la France pour pouvoir faire barrage à la RDC et à la CA qui se rapprochent de la Russie.

    • Dakia dit :

      La France et le Mali ne sont pas voisins. Je me demande pourquoi la France offre cette aide. Est-ce uniquement par bienveillance? Y a-t-il également un peu de Realpolitik du style « mieux vaut en découdre avec les insurgés au Mali que risquer que celle-ci s’étende en France »? Peut-être y a-t-il un avantage économique à gagner pour la France? Ou s’agit-il de quelque chose d’autre??

      • Mat49 dit :

        @Dakia « La France et le Mali ne sont pas voisins. Je me demande pourquoi la France offre cette aide. Est-ce uniquement par bienveillance? » Non mais il y a un aspect de prestige, si les seuls intérêts économiques primaient la France aurait déployé des troupes au Niger pour protéger la mine d’uranium mais n’aurait rien fait au Mali.

        « « mieux vaut en découdre avec les insurgés au Mali que risquer que celle-ci s’étende en France » » Il y avait peut être la crainte de la crétion d’une base arrière aussi.

        Mais au final si l’argent guidait l’action de la France elle aurait abandonné le Mali qui n’existe aps economiquement.

    • Alex Coulibaly dit :

      Tu peux poser la même question à la France,
      Ça prouve que les maliens ont raison, ils ont pas besoin de la France, les africains peuvent résoudre leurs problèmes.

      • GA dit :

        Je veux bien, mais alors pourquoi le gouvernement malien a-t-il fait appel à la France en 2013 ?

        • Urszula Gromadzka dit :

          En 1979, le gouvernement afghan a aussi appelé l’URSS d’envoyer des soldats chez eux.
          même scenario.
          Les autres pays européens, UK, Belgique, Pologne…. ils ont reçu l’appel ? non ils viennent comme ils veulent, ils font comme chez eux.

        • Reality Checks dit :

          C’est un mensonge d’état.

          Les autorités maliennes ont été contraintes d’annoncer cela.

          A l’époque, le président malien par interim avait même disparu pendant quelques jours avant cette annonce, sequestré quelque part par on ne sait qui.

          • Vinz dit :

            C’était radio FLN ; vous pouvez éteindre le poste.

          • Expresso dit :

            Tout à fait, les français prennent ce prétexte pour occuper le Mali.

          • GA dit :

            Vous avez une source, un lien sur cette disparition, parce que je n’ai rien trouvé dans les médias africains en ligne. Il doit bien y avoir une trace quelque part. Ce serait intéressant.

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Ça prouve que les maliens ont raison, ils ont pas besoin de la France, les africains peuvent résoudre leurs problèmes. » Oui, oui, oui! Nous en sommes totalement convaincus! Le problème est que dans la réalité……………………… on peut pas dire que cela soit fort concluant!

        • Muhammed baldeh dit :

          Pourquoi vous insistez de déployer les soldats français en Afrique ? C’est une invasion, les africains n’aiment pas vos soldats chez eux. Vous connaissez le principe de la démocratie ?

          • GA dit :

            Parlez-en avec vos hommes politiques…

          • Pascal (l'autre) dit :

            « Pourquoi vous insistez de déployer les soldats français en Afrique ? C’est une invasion, les africains n’aiment pas vos soldats chez eux. Vous connaissez le principe de la démocratie » Parce que vos baltringues de dirigeants nous l’ont demandé! Les Africains nous aiment pas! Cet une tradition chez vous de cracher dans la main qui vient vous aider! Le principe de démocratie…. et vous le connaissez vous! Quand on « pond » des Mobutu, Amin Dada, Mugabé, Sassou-Nguesso, Obiang et compgnie on évite de ramener sa grande gueule avec les principes de démocratie! Et évitez de dire que ce sont nos hommes de paille, s’ils ne conviennent pas virez les! Par les armes s’il le faut! Prenez vous en charge une bonne fois pour toute, vous avez soif, creusez des puits!
            Vous avez faim, cultivez, élevez, péchez! En clair, arrêtez de geindre, de pleurnicher, DEMERDEZ VOUS!

          • Cheikh saliou Sylla dit :

            @ P.
            Rwanda est un exemple, l’armée occupante qui a commis le crime de genocide, après leur départ, Rwanda marchait sur une belle route de prospère, tous les africains espèrent le départ de vos soldats, oui on se demerde, et vous, allez vous en, si vous ne voulez pas partir, c’est qu’il y a trop de trésors en Afrique.

        • Pascal (l'autre) dit :

          « Tout à fait, les français prennent ce prétexte pour occuper le Mali. » Et quel prétexte prend la gronde zhine pour occuper illégalement des îles appartenant au Vietnam, aux Philippines « ristretto »?

          • Pascal (l'autre) dit :

            « si vous ne voulez pas partir, c’est qu’il y a trop de trésors en Afrique. » Des trésors d’emmerdements comme je l’ai déjà mentionné! Allez les feignasses plutôt que venir pleurnicher comme des gosses éternellement insatisfaits bougez vous les fesses et agissez…………………….. mais c’est dur de bosser quand on n’a jamais rien branlé de sa vie à part geindre et tendre la main!

      • lgbtqi+ dit :

        mais bien sûr … ils l’ont abondamment montré …

      • Joe dit :

        Avec un nom pareil, on ne se demande plus ou est la 5ème colonne. Sans parler de ‘l’analyse’ complètement à l’ouest de la réalité Africaine dans son ensemble.
        Gouvernement Africains et résolution de problèmes a prouvé être une phrase très largement surestimé, faits en main après des décennies d’indépendance…

      • Urszula Gromadzka dit :

        Je rêve un jour, il n’y aura plus d’armée française en Afrique.

        • Pascal (l'autre) dit :

          « Je rêve un jour, il n’y aura plus d’armée française en Afrique. »
          Moi je rêve qu’un jour les Africains se sortent les doigts du cul et solutionnent eux même leurs problèmes sans appeler systématiquement « au secours » mais cela risque d’être un rêve encore pour…………………………….. très longtemps!

      • dompal dit :

        Mais oui mon chéri.
        Souviens-toi de la débandade de l’armée malienne face aux GAT…
        C’était quand déjà ? Au 19è siècle ou bien en 2013 ?….

      • Yannus dit :

        Vous avez raison la France peut les y aider en y envoyant nos contingents d’Africains sans-papier.

      • Alain d dit :

        C’est cela chère crapule, mais votre avis est loin d’être majoritaire au Mali. Un pays qui sans aides (militaire, sécuritaire, financière, éducation et infrastructures), dont une partie est française, avant d’être européenne et internationale, serait déjà dans un chaos indescriptible et irréversible. Le Mali, ne vous en déplaise, n’a pas sombré dans le néant, et il est toujours sur les rails, un peu grâce à la France, n’est ce pas ?
        Mais les aides ne peuvent pas tout régler et la France ne peut pas faire la Police, ni la Justice au sein du Mali, ni botter le cul aux responsables politiques. Ceux-ci ne sont pas capables de mettre leurs différents de coté, durant quelques semestres, pour jouer solidaires et relever le Mali de la phase difficile qu’il traverse. C’est moins pire que le Liban, mais peut mieux faire tout de même. Plus que les moyens, c’est surtout la volonté des politiques qui manque, de tous les politiques, qui devraient mettre un temps leurs égos en stand by.

        Mais, en Afrique, c’est pire que chez nous, puisque je lis que la vielle crapule, Laurent Gbagbo, qui a plus de 75 ans, refonde un parti pour les prochaines élections présidentielles ivoiriennes de 2025. Il se rêve donc réélu à plus de 80 ans.
        Quand les crapules politiques africaines arrêteront de déconner, l’Afrique se portera bien mieux, et là, à la source l’ingérence extérieure n’y est pour rien. Même si au final ces crapules iront chercher des appuis extra-africains pour soutenir leurs soifs de pouvoir, pour juste récupérer les affaires croustillantes ou (et) pour prendre leurs revanches.
        Si la Terre a bien du mal à tourner à peu près rond, l’Afrique est toujours en vrille.

      • Alain d dit :

        Le néant ce serait ceci à l’échelle totale du Mali, y compris au sein de la Capitale et des autres grandes villes :
        https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210810-mali-inqui%C3%A9tude-des-proches-apr%C3%A8s-les-attaques-dans-quatre-villages-du-cercle-d-asongo
        Mais vous n’êtes pas dans ce chaos total juste parce que la France est venue sauver le Mali. Je constate que votre mémoire vous joue toujours des tours.

    • Plusdepognon dit :

      @ Lucy
      Les soldats tchadiens et sud-africains ont ce rôle depuis longtemps, une sous-traitance africaine du marché de la sécurité mondiale sur ce continent…
      https://www.bbc.com/afrique/region-58131488

  2. Belzébuth dit :

    Qu’est-ce qu’ils sont forts à l’EUTM, pas encore installés et déjà des résultats… 😉
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2021/07/12/eutm-mali-l-apiral-blejean-et-le-general-pires-a-la-manoeuvr-22303.html

  3. Bikoro dit :

    Le visage présenté par l’armée rwandaise dans « Grandeur et décadence des Forces armées rwandaises  » de Emmanuel Neretse est bel et bien lointain. Cette armée se présente désormais comme pleinement opérationnelle. En Centrafrique, ses capacités sont reconnus par les autres contingents engagés. Des soldats d’un pays que je ne citerai pas ici témoignent d’ailleurs que pendant qu’ils se déploient avec deux chargeurs de reserve, et de vieux Famas dont les canons ramollissent après de vifs échanges de tirs soutenus avec l’adversaire, les Rwandais eux, ne comptent pas. Cela se voit, ils peuvent d’ailleurs se payer le luxe d’opérer, en même temps, sur deux théâtres d’opérations extérieures.
    En tout cas, bravo à Kagamé pour avoir su reconstruire son pays.
    Seuls l’effort et la volonté payent.

    • Dante dit :

      Vous parlez du Cameroun ou du Gabon, du Sénégal ?

    • Joe dit :

      Les canons de Famas ne fondent pas pour une simple raison: impossible avec deux chargeurs plein… pas plus qu’avec 20 d’ailleurs.
      Si les conscrits de certains pays Africains étaient aussi bien formés et respectés par leur hiérarchie, ils seraient certainement plus enclin à être de bon soldats. Combien de ces soldats sont prêts à mourir pour leur pays ou simplement à affronter un adversaire déterminer ?

      Les soldats Rwandais ont toutes les raisons pour être bons compte tenu de cette tragédie. Ça et un matériel décent en relative ‘abondance’ et le tour est joué.
      Le soldat du Mozambique à clairement zéro soutient de la hiérarchie et peu d’équipements. Curieux de voir que les groupes mafio/terroristes se développent dans ce genre de pays plutôt que d’en d’autres…. à croire que l’absence d’état, la corruption et l’égotisme est propice à l’émergence de groupe appliquant la même ‘politique’

      • dompal dit :

        @Joe,
        « Les canons de Famas ne fondent pas pour une simple raison: impossible avec deux chargeurs plein… pas plus qu’avec 20 d’ailleurs. »

        Là, tu dis des conneries cher ami.
        Le Famas était un super flingue très précis mais uniquement pour les stands de tir.

        Quand tu commençais à arsouiller un tant soit peu avec (même sur un pas de tir), le canon prenait une couleur plutôt inquiétante… 🙁

        D’où l’expression qui lui va si bien : « Halte aux feux, canons bleus » ! 🙁

        Par contre, je ne sais pas si le nouveau HK 416 F permet des tirs aussi précis en tir courbes (grenades) qu’avec le Famas !??

        Si qq’un à une réponse de sachant/utilisant, je suis preneur…. 🙂

  4. vrai_chasseur dit :

    Au passage, mise en lumière d’une force militaire africaine modeste mais très capable : l’armée rwandaise.
    Traditionnellement structurée autour d’une ethnie du nord très combative, les bushiru, elle a réussi à réintégrer à ce jour 39000 rebelles hutus dans ses rangs, des hommes rompus au combat de guérilla en forêt. Formule simple : un salaire, un uniforme, un statut, l’école gratuite pour les enfants. Le résultat est une armée disciplinée, efficace et expérimentée et surtout apolitique. Elle s’est structurée en bataillons de combat très mobiles et logistiquement bien soutenus. Fait notable, résultat obtenu avec peu d’assistance militaire extérieure.
    Une armée capable aujourd’hui de boxer au-dessus de sa catégorie (Kabila de la RDC s’en est déjà rendu compte à ses dépens à 2 reprises…), un peu comme une sorte de petit Tsahal de l’Afrique centrale.
    La SADC, L’Afrique du sud en tête, n’est intervenue au Mozambique qu’à partir du moment où l’armée rwandaise y a pris pied.
    La France serait bien inspirée de renouer avec le Rwanda, en partenaire militaire comme elle le fait avec le Tchad, mais surtout économiquement : le Rwanda est un des rares pays d’Afrique qui tient son destin et son développement bien en main.

    • Alain dit :

      @Vrai chasseur
      Vous semblez totalement méconnaitre le Rwanda cher monsieur, alors voici un peu d’histoire. L’APR (Armée Patriotique Rwandaise trouve son origine dans une rebellion fomentée en Ouganda par un certain militaire ougandais, Fred Rwigiema, réfugié d’origine rwandaise tutsi. Il lanca en 1992-93 ? un appel à tous les réfugiés Tutsis dans le monde, chassé du Rwanda entre 1961 et 1967, à rejoindre son mouvement de retour par la force armée. Ce groupe qui attaqua le nord du Rwanda pris de l’ampleur et ils se montra très vite efficace gace à des techniques de harcellement et de guerilla. L’armée étatique du président génocidaire Habyarimana fut très vite débordée et fit appel à l’aide militaire francaise pour les éliminer, ce qu’ils n’arrivèrent pas à faire malgré tous les efforts entrepris. Formés par des cadres de l’armée ougandaise, ces TUTSI se montrèrent très combatifs et leurs succès inquiétèrent l’Elysée qui assomée par leur efficacité……. opta pour des solutions jusqu’au boutistes que l’on connait aujourd’hui pour en venir à bout ! En clair, un soutient inconditionnel au présiden Habyarimana quel qu’en soit le prix !
      En 1994, après la destruction de l’avion du président génocidaire Juvénal Habyarimana qui marqua le départ du génocide des Tutsis, cette rébellion qui avait pris le nom de FPR entrepris d’envahir le Rwanda pour faire cesser les massacres en cours. Bien que minoritaires en nombre et en matériels, il n’eurent aucun mal à vaincre l’armée nationale de Hayarimana qui participait activement au génocide des civils pour se venger de l’ethnie des tutsise dont était majoritairement composé le FPR. Face à l’effondrement pathétique de son allié face à une armée de gamins en botte, Paris décida l’opération
      Turquoise. Le but était sous des objectits prétenduement humanitaires de bloquer l’avancée du FPR et reprendre Kigali abandonné par les armées de Habyarimana. (Triste ironie de l’histoire, ce sont les armes fournies par Paris et abandonnées face à la percée du FPR qui lui permit de l’emporter) ! Cependant, à la dernière minute et contre toute attente, alors que le 2000 avait décollé de Bangui et que les gazelles étaient déjà en vol, (mémoire du capitaine Guillaume Ancel) , que l’ordre d’abandonner la mission tomba. Personne ne sait pourquoi Paris changea d’avis, mais il se dit que Kagamé a averti Kouchner que les Tutsis vendraient chèrement leur peau et que beaucoup de français ne rentreraient pas s’ils prenaient partis. Les Francais opérèrent donc un replis stratégique vers le Congo voisin pour réorganiser l’armée de Habyarimana et préparer la revanche. Ils espérèrent revenir pour la revanche, mais n’y arrivèrent jamais , en 1996, après de nombreux appels à la communauté internationnale pour régler le problème, le FPR envahit le Congo pour faire le ménage. Et contre toute attente et au lieu de s’arrêter à l’Est, ils continuèrent jusqu’à Kinshasa (à 6000kms de là) avec l’AFDL de L.D. Kabila pour renverser le dictateur Mobutu, ! Voici donc l’origine de l’APR d’aujourd’hui. Leur expertise trouve son origine dans ces conflits de survie de ses orif-gines. Y voir l’influence des ethnies du nord bon combattants …. est très douteuse. Autre facteur, ce sont des descendants de combatants descendants des rwandais TUTSI exilés qui composent l’APR, ils viennent essentiellement de l’extérieur du Rwanda. Et même si il y a eu des réintégrations de Hutus dans un effort de réconciliation, je doute fort que ce facteur soit significatif pour être metionné comme vous la faites ! Je tenais à faire cette mise au point, parce qu’il y a constament des réécriture des faits du Rwanda par de personnes mal informées qui véhiculent par mal d’idées parfois approximatives !

      • Joe dit :

        Merci pour cette mise au point très instructive !

      • PK dit :

        « mais il se dit que Kagamé a averti Kouchner que les Tutsis vendraient chèrement leur peau et que beaucoup de français ne rentreraient pas s’ils prenaient partis. Les Francais opérèrent donc un replis stratégique »

        LOL. Comme si une menace de ce genre pouvait freiner un pays occidental d’attaquer un pays africain de ce type.

        C’est un peu comme si une brute de 100 kg renonçait à tabasser à un gamin de 30 kg sous prétexte qu’il allait se défendre…

        • Alain dit :

          @PK : « Comme si une menace de ce genre pouvait freiner un pays occidental d’attaquer un pays africain de ce type. »
          Vous n’avez pas tort, je vous le concède ! Mais cela démontre surtout l’aventurisme de Paris qui a lancé Turquoise sur un coup de tête face aux mauvaises prestations de son alié de l’époque ! Le contingent envoyé ne sachant pas trop comment réagir sur place, c’est le général Lanxade qui proposa un repli stratégique sur le Congo pour rassembler les troupes de Hayarimana en débandade, réarmer et repartir pour la reconquette (cf: Rwanda, chronique d’un génocide annoncé : https://www.youtube.com/watch?v=_wWc3cHNJQs&t=2s) . Cela évitait un affrontement direct entre Français et Tutsis, Paris ne voulant pas entendre parler de pertes françaises, la bataille de Mogadisho c’était seulement 6 mois avant les évènements dans on parle ! Kagamé savait très bien qu’il ferait mouche en utilisant cet argument !

      • Vinz dit :

        « Je tenais à faire cette mise au point, parce qu’il y a constament des réécriture des faits du Rwanda par de personnes mal informée »

        Très jolie ré-écriture en tout cas. J’aime bien l’idée d’un génocidaire Habyarimana qui meurt avant le génocide…

        Si vous voulez bien nous parler du massacre de Kibeho, quitte à faire des mise au point d’idées parfois approximatives ?

        • Alain dit :

          Les occidentaux ne comprennent rien dans cette histoire complexe entre tutsi et hutu parcequ’ils qui sont techniquement tous des rwandais. Les révisionnistes profitent de cette confusion pour inverser les rôles. J’ai voulu éviter toute confusion de compréhension entre armée l’armée du temps de Hayarimana et l’APR; l’armée de Kagamé d’aujourd’hui pour réécrire n’importe quoi. C’est pour rester dans la clareté que je parle volontairement d’armée génocidaire de Hayarimana, (par soucis d’un langage clair) même si techniquement il était déja mort ! Quand à Kibeho, il fallait stoper la révolte dans l’oeuf pour éviter que le soulèvement se propage à tout le Rwanda. Il faut dire que le camp de Kibeho était unfiltré et qu’il fallait agir ! Je ne le conteste pas qu’il y a eu massacre, lais il ne fallait ps trop chauffer les tutsis qui venaient d’enterrer 1 milion des leurs mssacrés à la machette ! Vous vouliez quoi, qu’on apelle l’ONU ?

          • Vinz dit :

            Voilà voilà. il fallait agir et tuer dans l’oeuf – exactement ce qu’ont dû penser les chefs Hutus. Merci pour ces approximations.

          • Alain dit :

            @Vinz,
            Vous manquez de proportionalité;
            Kibeho = 5000 morts https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_de_Kibeho#Victimes
            Le génocide Tutsi perpétré par les hutus = 1 million de morts !
            Ça vous suffira comme réponse ? Visiblement un des deux camps a bien mieux »travaillé » que l’autre on dirait ! J’espère que vous sentez le ridicule de vos propos cher monsieur !

      • Yannus dit :

        Bon, vous avez lu un livre celui de Guillaume Ancel et vous en retranscrivez le résumé comme un bon toutou parce que cela va dans le sens de vos convictions à l’exclusion de tout autre.
        ce biais cognitif s’appelle un biais de confirmation.

  5. Castel dit :

    Ce n’est pas une surprise; on considère généralement que l’armée Rwandaise est la meilleure d’Afrique noire avec l’armée Tchadienne…
    A noter qu’avec un millier d’hommes, ils ne devaient pas se trouver en supériorité numérique par rapport aux shébabs, mais le plus important me semble-t-il était surtout de montrer aux Mozambicains que la soi-disant invincibilités de ceux-ci étaient un mythe, surtout quand on connaît la superstition des Africains à ce sujet…..

    • IDA dit :

      @Castel
      Il n’y aucune superstitions sur les jihadise et les shebabs, la superstition c’est le fait de croire que certains actes ou signe auront des conséquences bonnes ou mauvaises.
      j’habite en Afrique et les superstition sont pas aussi populaire que vous le croiyez et il n’y qu’une minorité de personne qui les pratique car maintenant les gens sont plus conscient et on vu que beaucoup de c’est superstition ne sont pas crédible même en Europe il existe des superstition connue mais seulement une minorité de personne les pratique.
      Il y a des superstition mais aucune sur les jihadise et les shebabs.

      • Castel dit :

        C’est vrai qu’aujourd’hui les Africains sont moins superstitieux que par le passé, ils ont trop peur que ça leur porte……….la poisse !!!!

    • JO de Kaboul dit :

      Tous les pays africains doivent suivre le même chemin de Rwanda, dégager les occupants, développer l’économie.

      • Pascal (l'autre) dit :

        « dégager les occupants,  » Lesquels?

        • Alex Coulibaly dit :

          Ce qui ont organisé le génocide au rwanda.

          • Antoine Ousmane An-Tian dit :

            Les Hutus? c’est pas très réconciliation-friendly ça

          • Pascal (l'autre) dit :

            « Ce qui ont organisé le génocide au rwanda. » Donc il faut virer les Hutus!! C’et ballot!!

          • JO de Kaboul dit :

            Le rapport historien est déjà indiqué ce que vous avez fait au Rwanda.
            pas besoin de regarder à gauche à droit !

        • Vinz dit :

          Je sais pas. Le fait est qu’ils se dégagent eux-mêmes en masse en tout cas, pour le plus grand profit de Western Union.

          • JO de Kaboul dit :

            Mais Western Union refuse de transférer 400 milliars € par an, le montant est 10 milles fois que leur capital.
            http://www.ivoirebusiness.net/articles/scandale-selon-un-journal-allemand-lafrique-verse-400-milliards-deuros-par-%C3%A0-la-france

          • Pascal (l'autre) dit :

            « Le rapport historien est déjà indiqué ce que vous avez fait au Rwanda.
            pas besoin de regarder à gauche à droit !
            Les faits sont têtus! Ce sont bien le Hutus qui ont massacré les Tutsis même si la France a une part de responsabilité MORALE dans ce génocide! Mais le sang qui giclé c’est sur les mains des Hutus pas des Français! Vous aurez beau faire des allusions perfides, chouiner mais ce sont bien DES AFRICAINS QUI ONT MASSACRES D’aUTRES AFRICAINS mais même cela vous ne voulez pas le reconnaître! Vous n’avez même pas ce courage!

      • Pravda dit :

        Non, changer d’occupants, avec les chinois ou russes. Mais par contre, pour émigrer, il faudra aussi aller là bas.

        • Pascal (l'autre) dit :

          « Mais Western Union refuse de transférer 400 milliars € par an, le montant est 10 milles fois que leur capital. » @jojo de kaboul aka branlot de maboul c’est une « fake news » mais il n’y a que des idiots utiles comme vous pour nous la ressortir de temps en temps! Vous zve raison cela évite qu’elle prenne la poussière! Comme les 5 millions d’Algériens massacrés, l’extermintion des Amérindiens et que les Kanks ne représentant plus que 10% de la population de Nouvelle Calédonie ! Vous remarquerez que je vous aide, je sais prendre soin de votre unique neurone!

  6. Philippe dit :

    Bravo au Rwanda (petit pays d’altitude très organisé qui, dans le cadre d’une économie dynamique, met un point d’honneur à maîtriser les technologies les plus modernes) pour cette décision couronnée de succès.
    Par contre que fait l’Afrique du Sud pourtant dotée de forces spéciales très qualifiées alors qu’elle a déjà eu maille à partir, à plusieurs reprises, avec le terrorisme dans sa partie sud ?
    Comme déjà signalé la province concernée comporte des gisements prometteurs en dehors du fait qu’elle touche le canal du Mozambique « l’autoroute » des super-tankers

  7. Morgate dit :

    Le « problème » n’est pas lié à une quelconque déficience de force ! Il ne faut pas mettre des soldats musulmans en face d’une force islamiste ! Le combat sera sans issue car les musulmans ne peuvent combattre les soldats de dieu sous peine de damnantion étarnelle ! Comment est ce que les américains, les français et les autres ne s’e rendent pas encore compte ? Mettez des chrétiens en face de ces coupe jarrets et cela ne durera même pas un mois ! la preuve.., quoique les soldats rwandais sont réputés pour leur discipline et leur efficacité, ils ont été formés par les USA et surtout Israel !

    • IDA dit :

      @Morgate
      Non, je ne sais pas d’où vous sortez sa mais je suis musulmans mais les musulmans peuvent très bien combattre le terrorisme prenait exemple en Afrique de l’ouest ou dans le Moyen-Orient c’est pas des chrétiens qui combatte le terrorisme.
      les shebabs ne sont pas considérer comme les soldat de Allah car même la façon dont il pratique l’islam n’est pas bon car il ont littéralement changer des sourates du coran ou en rajouter, c’est les shebabs qui risquent d’aller en enfer pas les soldat qui risquent leur vie contre eux.

      Et pour finir le Mozambique à une population à majorité chrétienne et l’Islam à longtemps été marginaliser donc je ne croie pas que des musulman iront dans les rang de l’armée.

    • Castel dit :

      Les Tchadiens sont pourtant des musulmans eux aussi, et cela ne les empêche pas de combattre les islamistes avec détermination !!

      • Courmaceul dit :

        vous me l’avez ôté de la bouche.

      • PK dit :

        Ne pas confondre l’Afrique animiste avec l’islam rigoriste. L’Afrique, c’est avant tout l’animisme, sur lequel se greffe le reste, dont l’Islam. Tant que la partie animiste reste majoritaire (c’est le cas presque partout), l’Afrique reste elle-même. Dès que l’Islam prend le dessus, c’est foutu.

        En général, ce n’est qu’une question de temps avec l’Islam.

    • Joe dit :

      … Clairement, vous ne connaissez rien à la religion Musulmane et aux Musulmans en général. Vous n’avez jamais entendu parlé des Sunnite et Shit se livrant une guerre millénaire au Moyen-Orient ?
      Les guerres des 30 dernières années vous ont elles échappés ou sortez vous d’une grotte ?

      • Tatouine dit :

        Vous ne connaissez visiblement pas bien l’esprit des musulmans ! Ils ont un diction qui dit qu’ entre mon frère et mon voisin, je choisis mon frère, mais si un croyant étranger attaque mon voisin, je serai pour mon voisin. Et si un koufar attaque cet étranger croyant, je serai pourl’étranger croyan…et ainsi de suite…. Les musulmans fonctionnent par priorités concentrique en fonction de leurs ordres de prioritée. N’avez vous pas entendu parler de Sadam Hussein qui envoya la moitié de ses avions en Iran chiite juste avant le bombardement US alors qu’ils étaient des ennemis mortels et s’étaient fait la guerre pendant 8 ans. Avec un million de morts à la clé ! Les musulmans ne sont pas comme nous, leurs alliances changent constament en fonction de leurs priorités du moment. Ce qui rend les relations avec eux totalement instables et imprévisibles !

  8. Ah Ca ! dit :

    Il va sans dire que nous devons avoir des éléments sur zone… enfin, appelons les des « conseillés » bienveillants…

    Le boucher du Rwanda a envoyé son équipe de découpe. À la mode d’MBS et son équipe de dépeceurs.

    Les djihadistes fuient quand ils savent que les gus en face vont les découper et les cuire à petit feu jusqu’au matin.

    Ce que nous ne faisons plus… à méditer.

    • Castel dit :

       » Le boucher du Rwanda  »
      Ce serait plutôt vous le bouché à l’émeri….
      A moins que vous ne soyez vous-même un de ces massacreurs hutus réfugiés en France, ce qui expliquerait bien des choses à votre sujet !!!

      • Limon dit :

        @Catsel;

        Oui, et entretenu par les impots des français qui vont bientot vous renvoyer au Rwanda pour un beau procès ou vous allez enfin récolter vos actions !

      • On voit ici une petite clic qui prend les mensonges de kagamé pour salire la France et s’absoudre de tous massacres. Sacrés  » français » !

    • fgnico dit :

      il sert a quoi votre post??

  9. Popol dit :

    Le rwanda est aujourd’hui un des pays les plus moderne d’Afrique, voyez comment ils ont géré jusqu’ici la crise du Covid. Et puis les soldats, en plus d’être sur équipés et sur-entrainés sont très bien payés en temps et en heure. Israel assure toute la formation de cette armée et les équipe en matériel de pointe ! Pour sur, il ne faut pas aller les emmerder ceux là !

  10. DRAILLET dit :

    Petit pays mais très bonne armée.

  11. Leonard dit :

    En tant que Belge, je suis toujours agacé de voir des sujets sur le Rwanda comme si les choses étaient à présent réglées. Ce n’est pas le cas ici où nous avons toujours une pensée pour nos 10 camarades paracomandos belges lachement assasinés à Kigali les 6 et 7 avril 1994 ! Certe, la mort de 10 hommes au milieu d’un milion d’autres peut-être anecdotiques, mais nous soldats belges, n’oublions pas les responsabilités derrière l’assasinat des notres ! Je tiens à encore les nommer ici.
    1er Lieutenant Lotin Thierry (1964-1994)
    1er sergent Leroy Yannick (1965-1994)
    Caporal Lhoir Stéphane (1966-1994)
    Caporal Bassine Bruno (1966-1994)
    Caporal Uyttebroeck Marc (1968-1994)
    Caporal Dupont Christophe (1968-1994)
    Caporal Debatty Alain (1964-1994)
    Caporal Meaux Bruno (1965-1994)
    Caporal Plescia Louis (1961-1994)
    Caporal Renwa Christophe (1967-1994)
    Les questions sur les évènements ayant entrainé ces meurtres restent encore sans réponse aujourd’hui malgré les responsablités politiques qui sont connues ! Jusque quand va t’on encore continuer à regarder ailleurs, 26 ans que les familles attendent toujours des réponse !
    Voici le texte de la journaliste Colette Braekman qui pose les bonnes questions auxquelle la république ne répond toujours pas !
    –La recherche de la vérité a procédé par cercles concentriques et le travail des historiens a été limité par la méthode qui leur a été imposée : ils ont eu accès aux archives, ou en tous cas à une bonne partie d’entre elles, enfin déclassifiées et ils en ont tiré les conclusions avec honnêteté. Mais le dernier cercle, une immense zone grise, est demeurée hors d’accès : il s’agît des documents qui furent brûlés dès le 7 avril 1994 dans l’enceinte de l’ambassade de France à Kigali, des « ordres non écrits » qui partaient de l’Elysée et ne furent jamais révélés par le secrétaire général de l’époque Hubert Védrine, du rapport de la première commission d’enquête qui fut dirige par Paul Quilès. Ce dernier cercle est aussi celui des relations entre le régime Habyarimana et une certaine France de l’époque, l’Elysée, la coopération militaire, ces milieux sulfureux où se mêlent marchands d’armes, agents secrets et services spéciaux agissant dans l’ombre. La plupart des documents ayant été détruits ou subtilisés, l’ « histoire orale » n’a pas été sollicitée par les historiens.
    Le mystère de l‘attentat demeure entier
    Malgré un non lieu prononcé par la justice française à propos de l’accusation impliquant le FPR dans l’attentat contre l’avion présidentiel le 6 avril 1994, la vérité tarde à « sortir du bois ». De multiples questions restent posées à ce sujet: pourquoi le commandant de Saint Quentin, aujourd’hui général, s’est il précipité sur la piste, dans les minutes qui ont suivi le crash du Falcon, pour s’emparer d’une « boîte noire » qui fut vraisemblablement envoyée à Paris ? Pourquoi les Casques bleus de la Minuar, dans les minutes qui suivirent l’attentat, se virent ils interdire l’accès à l’aéroport par des militaires rwandais et pourquoi des témoins locaux aperçurent ils des inconnus portant l’uniforme des casques bleus belges quitter ostensiblement l’aéroport immédiatement après le crash ? Par la suite, on devait apprendre que des pièces d’uniforme des casques bleus belges, données au service nettoyage d’un hôtel de la place, disparaissaient systématiquement… Pourquoi la journaliste Valérie Bemeriki, sur les ondes de la radio des Mille Collines, quelques minutes après le crash de l’avion présidentiel, accusa t-elle les Belges d’être les auteurs de l’attentat, sur base d’informations qui lui avaient été communiquées depuis l’ambassade de France ? Rappelons que cette accusation mena à la chasse aux Belges, à la mise à mort des dix Casques bleus le jour suivant et in fine précipita le départ de tout le contingent belge, ce qui mit fin à la mission de la Minuar et laissa le champ libre aux tueurs . Connaît on le fin mot de la mort de deux techniciens français en communications, les adjudants chefs Didot et Maëir et l’épouse de l’un d’entre eux, dont les corps furent retrouvés ou plutôt déterrés quelques jours plus tard par les Belges, sur base des indications données par le commandant du Dami, (Département d’assistance militaire à l’étranger) le colonel Maurin, avec une précision suspecte? Basés dans une villa proche du cantonnement du FPR , ils écoutaient non seulement les communications des rebelles, mais ils auraient aussi pu capter celles de la tour de contrôle au soir du crime. Ces deux hommes en savaient ils trop ? Les corps déterrés dans le jardin de la villa qu’occupaient ces coopérants très particuliers furent acheminés sur Bangui avec un faux certificat délivré par un médecin légiste.
    A-t-on élucidé les véritables raisons du « suicide » de François Durand de Grossouvre, chargé de mission à l’Elysée, intime du président et honorable correspondant du SDECE (les services secrets) depuis la fin de la deuxième guerre mondiale ? Le corps sans vie de cet homme de l’ombre, la tête emportée par une balle de calibre 357 Magnum, fut retrouvé dans son bureau de l’Elysée le 7 avril vers 20h 30, un bureau qui fut débarrassé la nuit même de tous les documents qui s’y trouvaient. Rappelons que de Grossouvre, chargé de protéger Anne Pingeot et sa fille Mazarine, gérait aussi les « affaires africaines », qu’il était proche du président Habyarimana auquel il avait présenté François Mitterrand puis, plus tard, proposé les services du capitaine Barril. La conclusion du suicide s’imposa d’emblée, même si on savait que le conseiller de l’Elysée était opposé à une opération de force au Rwanda. De Grossouvre était proche du capitaine Barril, un homme qui, présentant à la télévision française une boîte noire qui n’était en réalité qu’un enregistreur de vol, tenta longtemps de brouiller les pistes à propos de l’attentat. Mais il reconnut cependant que, dans la nuit du 6 au 7 avril il se trouvait « sur une colline perdue d’Afrique»… Lorsqu’il fut convoqué par la justice française qui souhaitait l’interroger sur ses relations avec la famille Habyarimana, Paul Barril avait perdu la mémoire et il n’expliqua jamais quelle avait été sa mission le soir de l’attentat.
    Par la suite, on ne sut jamais pourquoi fut assassiné le lieutenant Ephrem Rwabalinda, qui, en mai 1994, s’était rendu à Paris pour rencontrer le général Huchon, chef de la mission militaire de coopération. Ce dernier lui avait promis la livraison de 17 appareils radio sécurisés directement connectés à la France, afin de permettre à cette dernière d’être directement informée des opérations en cours.
    En juin 1994, les journalistes français, invités pour couvrir l’Opération Turquoise, devaient découvrir qu’au lieu de secourir des Tutsis massacrés, les troupes de combat avaient reçu pour première mission d’empêcher le FPR de prendre Kigali. La presse dut beaucoup insister pour que les hélicoptères acceptent d’évacuer les survivants de Bisesero, une colline où les tueurs avaient eu quartier libre durant trois jours. Lorsque fin août 1994, l’opération Turquoise prit fin, ses militaires d’élite convoyèrent vers le Kivu voisin les Hutus qui s’étaient abrités durant deux mois de plus dans la « zone humanitaire sûre ». Encadrant les civils en débandade se trouvaient les responsables du génocide emportant les fonds de la Banque du Rwanda et les troupes de l’armée défaite, qui allaient préparer la revanche depuis les camps du Kivu. Sous les yeux des agences de l’ONU impuissantes, la guerre et ses crimes se transportaient ainsi dans le Congo voisin, et n’allaient plus le quitter…
    A Kigali, en ces jours de retrouvailles, il n’est pas de bon ton de rouvrir ces pages tâchées de sang, de poser ces questions demeurées sans réponse, de rappeler plus d’un quart de siècle de désinformation.
    Mais les relations de la France avec le Rwanda, de la France avec l’Afrique, ne seront réellement apaisées qu’au moment où toute la vérité sera dite.

    • lockass dit :

      Beaucoup d’affirmations sans preuves (comme d’habitude avec Colette Braeckman)

      « Pourquoi la journaliste Valérie Bemeriki, sur les ondes de la radio des Mille Collines, quelques minutes après le crash de l’avion présidentiel, accusa t-elle les Belges d’être les auteurs de l’attentat, sur base d’informations qui lui avaient été communiquées depuis l’ambassade de France ? »

      Bizarrement il n’existe absolument aucune trace écrite ou audio de cette affirmation. On se demande bien d’où Colette Braeckman sort cette info. Du coup je n’ose imaginer pour le reste

      • Leonard dit :

        @ lockass
        Comme C. Braekman l’explique très bien, le ménage a été fait, et les gêneurs réduits au silence ! Les infos de Colette brekman n’ont rien d’exceptionnelles, un contingeant de l’ONU de 2300 hommes était sur place. Belges, Canadiens etc… Même les grandes oreilles de la CIA étaient à Kigali, malheureusement ils ne communiquent jamais leurs enregistrements ! De plus, Kigali était une toute petite ville, les témoins visuels de tous bords sont très nombreux à avoir témoignés ! Braekman n’a fait que rassembler tous ces éléments.

        • Lockass dit :

          « Témoignages » dont elle a bien du mal à justifier la source. On parle d’une émission de radio là. Normalement il y a des archives. Comment sait-elle que tout cela a eu lieu si « le ménage a été fait et les gêneurs réduits au silence » ? Bref, on est plus dans la fiction que dans le journalisme avec elle. Elle part de sa conclusion et brode sa thèse autour.

          • Leonard dit :

            Mais non, ce que soutient C.Braekman provient de plusieurs sources reconnues ! Des soldats de l’ONU, autant canadiens que belges, un ambassadeur, des témoins directs rwandais, des militaires de Turquoises etc… Ces propos n’ont rien d’inconnus, ils sont tous repris dans les rapports d’audition du TPIR ! Ce sont aussi les mêmes faits que questionne Roméo Dallaire dans son livre ; ces faits sont corroborés par des acteurs multiples qui soutiennent les mêmes choses ! Quand aux preuves dont vous parlez ; les génocidaires fuyant devant l’avancée du FPR ont tout démoli pour ne rien laisser derrière eux ! Ils ont même embarqué les liquidités et l’or de la banque nationale dans des bus, c’est vous dire. Tout ce qu’ils ne pouvaient pas emporter dans leur fuite a été incendié. Alors des preuves audio ou des documents papiers ….oubliez ! Ils ont agit avec tellement de détermination qu’ils ont même mitraillé les derniers rhinoceros du Rwanda et tué plusieurs des derniers gorilles de montagnes qui vivaient encore que dans la chaine des Virungas. Le mot d’ordre était de ne rien laisser derrière eux ! Le Rwanda a été littérallement remis à zéro, alors des preuves dans tout ce chaos….oubliez ! Les seuls qui savent c’est la CIA mais ils n’ont pas pignon sur rue ! Cependant, le fait qu’un rapport parallèle au rapport Duclert ait été commandité aux USA par le Rwanda laisse à penser que dans le cadre d’une plainte sur le sol américain, ces preuves classifiées « pourraient être » accessibles à une commission rogatoire restreinte et être reconnues devant un cour de justice vu le caractère universel imprescriptibe du crime comis. Mais ce ne sont encore que des spéculations actuellement, on verra bien !

          • Paul dit :

            @Leonard,
            Effectivement il s’agit du rapport dit « MUSE » réalisé par le cabinet d’avocats américain Levy Firestone Muse à la demande duRWanda. N’étant pas tout à fait idiot, je me disais bien qu’ils ont quelque chose derrière la tête au Rwanda. Je n’avais jamais entendu parler de poursuites sur le sol américain, mais il est plus qu’évident qu’il y a une stratégie derrière ce rapport MUSE ! Finalement, avec la globalisation mondiale, le Rwanda c’est bien plus proche qu’ils ne le croyait à l’Elysée! Et aussi bien loin de l’image qu’en avait Mitterand qui parlait de pays de noirs habitués à s’entre-tuer !
            https://information.tv5monde.com/afrique/genocide-des-tutsi-la-france-porte-une-lourde-responsabilite-selon-le-rapport-muse-405359
            https://www.gov.rw/musereport

    • Clavier dit :

      Si vous voulez des détails ( exacts…) sur l’assassinat du président du Rwanda et la desctruction de son avion, vous les trouverez dans les deux derniers numéros diu  » Fana de l’aviation ».
      Cela vous évitera de raconter n’importe quoi …..

      • Leonard dit :

        @Clavier
        Je n’ai pas accès à cette feuille de choux, mais face à sans doute encore un tentative de bricolage de la vérité, voici un lien qui reprend la version officielle et orthodoxe reconnue de tous ! Le reste fait partie des campagnes de mensonges organisée depuis Paris par ceux qui ont intérêt à ce que la vérité ne soit jamais connue ! PS : les arguments de C. Braekman sont reconnus dans le monde en tant que spécialiste des pays des grands lacs ! Je rappelle que nous avons perdu 10 camarades à cause d’une opération de type barbouse qui ont fait le coup en portant des uniformes belges pour leur faire porter le chapeau ! Nous on ne rigole pas avec ceux qui écrivent n’importe quoi sur ces faits sur le net ! On fera tout pour que la vérité éclate tot ou tard ! Beaucoup en France savent la vérité mais continuent de se taire !
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Attentat_du_6_avril_1994_au_Rwanda

        • Pascal (l'autre) dit :

          « Je n’ai pas accès à cette feuille de choux, » Le Fana une feuille de choux! On a connu (et on connait) nettement pire et Wikipédia ce n’est pas toujours l’Evangile non plus!

    • Reality Checks dit :

      Hubert Védrine, Grand maître de la loge élyséenne de nécromancie africaine, s’est justifié en disant qu’il pratiquait les rites sacrificiels vaudous contre la perfide Albion….

    • Yannus dit :

      En tant que Belge, vous devriez avoir honte de prendre l’assassinat de vos soldats pour charger la France.
      Une chose est claire, si les Belges n’avaient pas déserté le Rwanda au beau milieu du génocide beaucoup de vies auraient pu être épargnées et on aurait pu faire arrêter ce génocide beaucoup plus tôt.

      • Yannus dit :

        Vous avez raison sur un point:
        « Mais les relations de la France avec le Rwanda, de la France avec l’Afrique, ne seront réellement apaisées qu’au moment où toute la vérité sera dite. »
        Qu’en est-il des relations entre la Belgique et le Rwanda?
        Quand est ce que la reine Mathilde rendra visite à Kagamé pour se faire pardonner du rôle de la Belgique dans le massacre des Tutsis?

      • Alain dit :

        @Yannus
        La Belgique ne reproche rien à la France, ni à son armée, juste cette volonté de ne pas savoir, de ne pas vouloir savoir et de ne pas faire ce qu’il faut pour savoir ! Qu’attend la France pour convoquer les politiques qui ont joué un rôle majeur dans cette affaire devant la justice pour leur demande des comptes ? Ils sont connu de tous et passent leur temps à se répandent en contre vérités dans les médiats pour édulcorer leur responsabilité ! Jusque quand ce blanc-seing va t’il continuer ? Je rappelle que Felicien Kabuga, le financier du génocide Tutsi vivait en banlieue parisienne depuis 25 ans alors qu’il était fiché « most wanted » d’interpol, comment expliquez vous cela ? On est en plain syndrôme Papon là ! Je vous invite aux bonnes questions, plutot que de crier à la persécution !

    • v_atekor dit :

      @Léonard. Dans l’affaire Rwandaise, la France est le seul État à avoir ouvert ses archives. Il y a pas mal de pays impliqués, ou qui savaient ce qui se passait au même niveau que la France ou à peu près. A tout hasard : le Rwanda, le RU, et évidemment la Belgique avait son lot de connaissances circonstanciées.
      .
      Vous pourriez par exemple demander l’ouverture des archives Belges pour faire avancer les choses ?

    • Ah Ca ! dit :

      Allez voir vos amis des USA, ils ont les réponses que vous cherchez !

      Mis à par cela, c’est à partir de cet épisode que l’invasion africaine en France a commencé !

      D’une pierre 2 coups, chapeau Langley.

  12. lgbtqi+ dit :

    Joli travail ! C’est une très agréable surprise.

  13. Wrecker47 dit :

    Je me suis longuement attardé à lire cette prose …En finale je constate que bien des gens incompétents donnent un avis qui ne fait que brouiller le sujet et qu’en fin de compte on y comprend plus rien …

  14. Castel dit :

    Bien que ce soit un peu tard, je vais me permettre une critique sur le titre de l’article :
    Plutôt que : « Avec l’aide du Rwanda, les forces Mozambicaines ont chassé les djihadistes », il aurait mieux valu écrire :
     » Avec l’aide du Mozambique, les forces Rwandaises ont chassé les djihadistes » c’est du moins mon point de vue…..