En 2023, l’armée de l’Air et de l’Espace envisage de « projeter » 20 Rafale et 10 A330 MRTT à 20.000 km de distance

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

170 contributions

  1. E-Faystos dit :

    20 avions à l’autre bout du monde.
    Je suis fan.
    Quel préavis?
    Quel capacité de régénération au delà du symbole, fort à notre niveau, plus fort encore si le.compare au niveau que nous donnent les « instruits ».
    Et at-ten-tion: j’ai les noms!
    A mince, pas tous…

    • LEONARD dit :

      Ah ! mince.
      Un instruit.

      • E-Faystos dit :

        Non: un idiot utile.
        Mais at-ten-tion : du genre à croire en son pays même en ces temps sombres.

        • LEONARD dit :

          Vous n’avez pas compris la sublime subtilité de mon post.
          A mince, prend un h, donc….Ah ! mince.
          Un instruit est juste une « signature »,
          de quelq’un du genre à croire en l’orthographe même en ces temps sombres.
          Voilà, voilà….

    • Alain d dit :

      Le préavis idéal serait 24H.
      Possible certainement pour 4 à 8 Rafales et quelques A330 et A400.
      Et les autres suivraient le plus rapidement possible.
      Sachant que les premiers transports pourraient transporter des opérateurs et des systèmes : commandements, engins de chantiers, drones, anti-aériens, radars, fusiliers, mécanos, commandos et embarcations légères, popote, tentes, pièces détachées, munitions, équipe de pilotes au minimum doublées, etc., enfin je pense, si les armées se collent au plus près d’un scénario réaliste.
      Une énorme préparation !
      10 A330 MRTT disponibles et présents, ça fait beaucoup, un mixte d’avions de transports serait plus probable, et probablement un Awacs et un ATL2 au minimum pour la surveillance.
      ???
      Bon c’est juste pour essayer de faire avancer le schmilblick….

      • Edgar dit :

        Et un peu de DCA musclée, pour éviter de se faire cueillir comme des fleurs sur les bases aériennes de destination par les Agresseurs…

        • Alain d dit :

          @Edgar
          Oui, « anti-aériens, radars »: SAMP/T et de la plus courte portée, MICA par exemple, avec des canons anti-aériens (Antitout, pas chers et peuvent rapporter gros)…..
          Bon là, ça commence à faire gros en logistique, d’où l’intérêt de prépositionner déjà du lourd au Emirats arabes unis et à Djibouti ?
          Perso je pense toujours que la question d’une base plus avancée que ces deux là devrait toujours être en cogitation, voir une alliance avec l’Australie ou une autre nation, même si ce n’est pas une priorité ce jour, la remontée en puissance qualitative et quantitative prime.

          La cogitation, si par exemple il fallait rapidement s’installer et fortifier très loin, ne faudrait-il déjà par prévoir des circuits d’approvisionnement de betons et d’aciers pour réagir rapidement et commander dans les plus brefs délais?
          COVID, l’exemple de ce qu’il ne faut pas faire, non seulement on manquait de tout, mais pire, nous n’avions rien préparé en amont pour une montée rapide en puissance.
          Sans commander, on peut consulter et rédiger déjà des CDC et mettre en place des stratégies qui pourrait être enclenchées idéalement le jour J.
          Le temps c’est de l’argent, mais ca peut aussi être des vies épargnées, et minimiser la pression donc garder un meilleur moral pour les troupes et éviter la zizanie et les fakes news. La preuve par le COVID, on y a encore enlisé, avec le nez à la limite de l’asphyxie depuis fin 2020 !

    • Fred dit :

      Régénération ?

      Il « suffira » d’y adjoindre une Base Aérienne Projetée. Pas de problème avec les A400M.
      La LPM actuelle en exige deux. Le problème, c’est que ces deux BAP … Sont déjà projetées.

    • wagdoox dit :

      C’est encore trop tot pour répondre, on est pas sur un raid mais une capacité de l’AAE a développé, une capacité de projection égale au PA. La capacité logistique à durer est une question qui prépose principalement sur les phénix mais aussi sur ce que les bases en France peuvent céder à une opex du genre. On y verra plus claire apres l’exercice.

  2. Momo dit :

    Très bon message et excellente perspective qui entraînera les applaudissements nourris des nombreux xino trolls.
    En effet vivo et galopant ont récemment divulgué la ‘carte aux 888 traits’ qui sera prochainement confirmée par le PCC comme la base minimale de restitution par les chiens galeux, tigres de papiers et vipères lubriques occidentaux.
    La Polynésie et la Nouvelles Caledonie en font naturellement partie, les commerçants chinois s’y étant établis depuis la dynastie millénaire et démocratique. Au moins.

    • Vivo dit :

      Lol, ce blog ressemble de plus en plus a une séance de psychothérapie pour certains. Bah si ça permet d’évacuer leur mal-être, tant mieux, l’ambiance est tellement anxiogène en France, en ce moment.

      Big up frerot, wesh la life.

      • Momo dit :

        Sacré xino-troll Vivo, ça t’agace de devoir changer de pseudo pour te refaire une virginité, ton chef aime pas ça ;0)

  3. Le Suren dit :

    « « Nous ambitionnons, en 2023, de projeter vingt Rafale et dix avions ravitailleurs en 48 heures, jusqu’à 20.000 kilomètres », a en effet affirmé Mme Parly. » 40 serait mieux, encore faudrai-il en disposer de 250/300 sur le territoire national. J’ai toujours le sentiment que nous jouons un cran de dessous de ce qu’il faudrait. C’est comme les frégates sous armées en nombre de missiles.

    • Huon dit :

      « 40 serait mieux »

      Vous voulez dire 4000, je suppose. À moins, c’est de la gnognotte.

      • Ah Ca ! dit :

        @Hi-Hon

        Pas la peine d’être à dix pour faire le boulot d’une personne.

        Puisque les chinks seront nombreux mais de mauvaise facture, il suffit alors d’avoir assez de munitions.

    • 에르메스 dit :

      Même les USA’s ont l’impression de jouer un cran en dessous de ce qu’il faudrait.
      Même la Chine (Faut dire qu’entre l’Inde et les USA’s, c’est pas des vacances)
      .
      En bref, y’a t’il une seule armée ayant les moyens nécessaire ?

    • francois dit :

      60 me semble un minimum
      quelqu’un dit encore mieux ?
      😀

    • Desty dit :

      20 avions c’est tout de même un demi-PA à pleine charge. Si on était riche, les avions ravitailleurs pourraient rentrer en France pour chercher 20 appareils supplémentaires…

    • Dimitri dit :

      Et tu augmentes le nombre de ravitailleurs aussi ? Parce que ça va de paire.

  4. Fred dit :

    Très bien, capacité plus qu’utile, impérieuse. CQFD en 2023.
    Pourquoi pas douze en 2021 pour débuter ?

  5. LEONARD dit :

    20 000 km.
    Pile poli la moitié de la circonférence terrestre.
    Façon de dire : « Je suis partout »
    Pas encore trouvé le lieu d’atterrissage: Papeete/Noumeé = +/- 16500 km (en vol direct)
    La différence avec les U.S, quand même, c’est que eux, ils font l’aller-retour sans atterrir (B2 en 50h de vol)

    • vrai_chasseur dit :

      La comparaison avec le B2 est intéressante. Sauf erreur de ma part :
      Un B2 ravitaille toutes les 6 h et prend à chaque fois 45 tonnes de kéro. Un Rafale ravitaille toutes les 2h30 avec 4,7 tonnes de kéro. Pour 10000 km Il faut 3 tankers type KC10 au B2, 2 MRTT pour 4 Rafale.
      Vitesse de croisière B2 Mach 0,85 (celle d’un avion de ligne), Rafale Mach 1,4 sans PC (super croisière) sauf si le voyage se fait tout du long avec les tankers.
      Emport munitions B2 35 tonnes Rafale 9 tonnes
      Donc 4 Rafale vont délivrer autant de munitions qu’un B2 à 10000 km et arriveront au moins 1 heure avant lui sur zone.
      La différence ? le cockpit d’un B2 à un sac de couchage, une kitchenette et un WC chimique….pas besoin d’atterrir pour le retour. L’autre différence c’est le prix unitaire : un B2 coûte la bagatelle de 3 milliards de $.

      • Nenel dit :

        @vrai_chasseur,
        Je ne sais pas d’où vous sortez vos chiffre mais vous ne connaissez pas grand chose sur la notion de convoyage. Un peu plus de connaissances vous ferait du bien.

        • r2d2 dit :

          Je suis d’accord. Je crois que vrai_chasseur essaye simplement de dire « nananère nous sommes plus forts que les américains car on a le Rafale »

      • LEONARD dit :

        Emport B2 35 tonnes, mais grosse conso carburant, donc en pratique, 18/20T, hors carbu, mais les 9T du Rafale, c’est bidons inclus. donc 4T max et 1 B2 = toujours 4/5 Rafale.
        Par contre, capacité Air-Air pour le Rafale et pas pour le B2, et, quand même, avantage furtivité passive pour le B2.
        Dernier avantage B2, plus grande polyvalence de l’armement. Je suis fan du largage de 80 JDAM en 25 secondes.

      • kolkot dit :

        Comparer le B2 au rafale est un exercice mental inutile au plus haut point, si le rafale voyage avec les munitions sous les ailes (je n’ai jamais vu un rafale avec 9 tonnes en emport), sa consommation se dégrade énormément (voir vidéos Até Chuet) et puis si vous comptez attaquer une cible bien défendue il faut se dire que la consommation en radada est multipliée par 2 du à la résistance de l’air à basse altitude …
        Bref vos chiffres de 2h30 d’autonomie avec 9t de munitions sont des élucubrations complètement décalées par rapport à la réalité..

        • E-Faystos dit :

          Ou presque.
          Un numéro de 2017 du magazine Raid annonçait 2h45 avec trois bidons 2000 litres et 2 charges offensive (quatre bombes et un MICA).
          Évidemment, le carburant consommé fait fortement varier le.poid de l’avion qui passe de sa.réserve mini (inconnue, mais nécessaire pour permettre un déroutement) à 11 tonnes de kérosène.
          Le.tout avec une charge comprise entre une et deux tonnes pour les armes.
          Là, les appareils peuvent être équipés des trois gros bidons et deux petits, sans armement pour ne pas froisser les pays de passage, le raid assumant les 25 heures de trajet.

      • wagdoox dit :

        ou là, c’est des chiffres qui ne veulent rien dire, le rafale ne tient pas 2h30 sur du carburant interne uniquement. il lui faut du carburant externe donc moins de capacité à prendre des munitions.
        On fait pas de la supercroisière pendant 10 000km, on va y aller à 0,9 mach. on passe pas la supercroisière avec une charge max non plus.
        Vous comparez l’incomparable en prenant les chiffres du rafale à leur max sans contexte par rapport à ce que vous avez dit une ligne au dessus.

    • Twisted dit :

      Vraiment dommage que les autres armées n’aient pas développé de protocoles similaires pour l’envoi rapide d’éléments aux confins de nos confettis, même si la Marine commence à s’y remettre (grace au BSAM notamment, programme discret mais qui a vraiment changé les choses).

  6. LeVoyageurIsBack dit :

    Franchement, je préfère qu’on fasse le SCAF en mode partenariat européen sur tout ce qu’il l’entour et chacun se débrouille pour l’avion au centre du dispositif (l’avion est ce qui pose problème dans le SCAF, tous les autres éléments autours semble bien s’exécuter).
    Ou alors le fameux plan B qui d’après une rumeur semble être Rafale + Neuron puis d’ici là, la situation géopolitique se sera suffisamment aggravé pour que l’Europe soit menacé et que les gouvernements paniqués dépassent bcp et lancent des vrais programmes pour A CE MOMENT LA proposer une coopération européenne très ambitieuse.

    Et bordel, GO acheter pleins d’avions A330 pour en faire de MRTT pendant qu’ils sont en discount à cause de la crise COVID, pas après -_-
    ça sera toujours utile et au pire on revendra les avions genre à l’Inde ou autre…

    • Fralipolipi dit :

      « Et bordel, GO acheter pleins d’avions A330 pour en faire de MRTT pendant qu’ils sont en discount à cause de la crise COVID, pas après -_ »
      Le Gouvernement a eu la même idée que vous, l’année dernière 😉 , lui qui a commandé 3 A330 par anticipation (sans doute à petit prix) … qui serviront tout de suite à remplacer les vieux A340 de l’AA, et qui seront plus tard transformés en MRTT.

    • wagdoox dit :

      Le plan B que vous décrivez c’est le plan A d’il y a 6 ans et je ne pense pas que ce soit le meme.
      On ne peut pas faire le SCAF indépendamment du NGF, ce que les drones devront faire c’est en fonction des faiblesses du NGF. Seul le cloud combat pourrait etre mutualisé indépendamment (et encore).

      Les autres éléments du SCAF posent pas de probleme parce que deja allemand …

  7. mich dit :

    Si c ‘est vrai ,cela voudra dire que l ‘on aura très bientôt une armée de compétition .Finalement et malgré que je trouvai cela pas très utile ,pourquoi un régiment de leclerc au sahel en 2023 ,c ‘est moins loin !elle est bizarre quand même cette info Mr Lagneau .

  8. Dimitri dit :

    A défaut de posséder un bombardier stratégique intercontinental il faut envoyer tout une flotte.

    • Aymard de Ledonner dit :

      Un bombardier stratégique intercontinental pour quoi faire? Bombarder la Polynésie? Le but est de pouvoir envoyer très rapidement une force suffisamment conséquente pour défendre la Polynésie ou la Nouvelle Calédonie et de faire savoir à un agresseur potentiel que nous y sommes prêts et que ce n’est pas la peine de tenter une opération « Dombass » parce-que ça marchera pas. 20 rafales c’est largement suffisant pour arrêter une flottille de « bateaux de pêche » et autres navires « des affaires maritimes ».

    • Charognard dit :

      @ Dimitri
      Pas besoin, il y a les américains:
      https://www.air-cosmos.com/article/le-premier-b-1b-est-retir-du-service-24272

  9. kolkot dit :

    Ce serait vraiment formidable si la France disposait de bombardiers stratégiques dignes descendants du Mirage 4, mais dans le cadre du budget actuel, c’est inenvisageable, il faudrait pour cela disposer d’au moins 3% du PIB, alors même que la France dispose de la première ZEE dans le monde, ce serait un signe de dissuasion sans pareil (un bombardier chargé de missiles anti-navires peut ruiner les efforts d’une flotte ennemie)

    • EchoDelta dit :

      Actuellement il vaut mieux actuellement repositionner des avions sur les territoires que nous avons au bout du monde. Ces gros bombardier coute extrêmement chers. J’imagine que si -nous étions vraiment dans l’embarras, nous pourrions armer divers avions avec des missiles longues portée, fussent des A330, des A400M ou autres. Et assurer une présence locale permanente de quelques rafales avec un échelon technique, est un message bien plus fort de souveraineté.

      • Thaurac dit :

        La nouvelle calédonie avec le prochain referendum, c’est pas joué, à moins qu’ils aient négocié pour le port et une base aérienne, car les autochtones ne nous ferons pas de cadeau et je vois la chine arriver avec ses tunes, si l’australie ou la nouvelle zélande ne s’impose pas, c’est mal barré pour la région!
        vu que, comme partout, les pontifes locaux lâcheront la machette pour des villas, suv, compte en suisse, ils vont se faire rouler dans la farine…

      • r2d2 dit :

        Ou on fait comme les américains et cherchont un moyen de transformer des avions de transport de l’AMC en brouette à missiles de croisière

        https://breakingdefense.com/2020/10/afrl-moves-to-equip-cargo-planes-with-bombs-in-a-box/

        Ah non j’oubliais. On est en France donc on va critiquer tout ce qu’Ils font. Et quand on verra que ca marche on fera tout comme eux mais avec 15 ans de retard 🙂

        • R2D2 dit :

          cherchons*

          excuse my french

        • EchoDelta dit :

          Ca je suis tout a fait d’accord. Les A330 MRTT ou un A400M pourrait embarquer des METEOR ou des SCALP, tout comme l’ATL2 a des EXOCET. Je serait hyper favorable à cette idée. Et je ne critiquerais pas les américains la dessus, car c’est pragmatique et de bon sens.

    • wagdoox dit :

      On l’a déjà, c’est le rafale !
      Bi réacteur, portée équivalente, emport supérieur…
      Il n’ya que sur la vitesse que le M4 garde un avantage mais l’ASMPA, c’est du +mach3.

  10. Fralipolipi dit :

    Je suis curieux de connaitre l’itinéraire que prendra la mission Heïphara vers Papeete ? (via les Antilles, ou via la côte ouest d’Amérique du Nord : via une base navale américaine de San Diego, par exemple ?). On verra bien.
    .
    Pour la mission à suivre de 20 Rafale sur 20.000 kms, je verrais bien un raid partant vers l’Est, dans l’autre direction, mais toujours vers l’Indo-Pacifique, … et pourquoi pas vers Nouméa !!!
    .
    Dans ce sens là, la France bénéficie de nombreux relais potentiels (… c’est la Diagonale du Rafale), avec la Grèce, l’Egypte, la base française d’Al-Dhafra aux EAU, puis l’Inde … tout récent opérateur du Rafale.
    Et puis, un peu plus loin sur cet axe, il serait désormais moins incongru de faire atterrir nos avions en Indonésie, nouveau prospect connu pour le Rafale (moins incongru … en rapport avec l’atterrissage surprise de 7 Rafale M sur une île indonésienne il y a 2 ans).
    .
    Le long de cet axe, il est intéressant de savoir que les 3 derniers Rafale livrés à l’Inde ont bénéficié de ravitaillements en vol d’un A330 MRTT … des Emirats Arabes Unis !.. Il y a des liens opérationnels qui se tissent !
    .
    Aussi, pourquoi pas imaginer que ces même A330 MRTT des EAU puissent à nouveau aider les Rafale de cette mission des 20.000 kms, en soutien des Phénix tricolores, pour permettre de former ce pool de 10 ravitailleurs ?
    .
    Toujours le long de cet axe, on retrouvera des A330MRTT à Singapour, puis en Australie.
    Bons vols à tous !

  11. Plusdepognon dit :

    La stratégie américaine d’imposer le F-35 a contraint à aller chercher des pays prospects lointains.

    À titre personnel, je ne crois pas à une victoire du Rafale ni en Finlande, ni en Croatie… ni même en Suisse (qui est certainement le pays où le Rafale a le plus de chances).

    Si les Finlandais ont des roupettes, ils prendront SAAB…
    http://www.paxaquitania.fr/2021/02/offres-finales-le-30-avril-pour-le-hx.html

    La Croatie a rejoint le programme Otan NFTE d’entraînement de pilotes, je vois mal les pilotes croates s’entraîner aux USA pour piloter des Rafale :
    https://www.belgiandefencenews.be/news/la-belgique-rejoint-le-programme-otan-nfte-dentrainement-de-pilotes-militaires/

    La Suisse peut être tenté de prendre le F/A-18 Super Hornet pour être raccord avec l’Allemagne et dans les bonnes grâces de Boeing … et donc des USA :
    https://www.rts.ch/info/suisse/11994110-le-choix-de-la-suisse-une-vitrine-pour-les-constructeurs-davions-de-combat.html

    On parlait de l’Irak :
    https://www.puissancetelevision.fr/actualites/le-ministre-de-la-defense-iraquien-decouvre-la-base-de-saint-dizier

    Où de l’Indonésie, les Cassandre disent qu’on fait le lièvre :
    https://www.meta-defense.fr/2021/02/19/lindonesie-va-commander-36-rafale-et-8-f-15ex-cette-annee/

    La où va vendre des Rafale, c’est en Égypte et en Inde.

    La vente d’armes étant aussi une alliance politique, si on vend des armes à un pays, il vaut mieux qu’il soit vainqueur, ce qui nous a amené assez loin dans le genre de soutien, notamment pendant la guerre Iran-Irak (1980-1988) :
    https://www.lefigaro.fr/international/les-armees-au-defi-des-menaces-lointaines-20210211

    C’est une belle capacité que va acquérir l’armée de l’air et de l’espace et en attendant quelques chanceux vont pouvoir faire quelques vidéos de l’exercice Atlantic Trident en mai prochain sur la BA 118 de Mont de Marsan qui va valoir le coup d’oeil…

    Car si la nation indispensable au monde prend ses aises en France :
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2021/02/08/dunkerque-21868.html

    Au Sahel, il rend pas mal de choses possibles :
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2021/03/06/africom-21934.html

    • Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

      « On est toujours moins indispensable aux autres qu’on aime le croire. » Maurice Gagnon

    • E-Faystos dit :

      Ben moi, je ne suis pas d’accord :
      Boeing est en train de faire un superbe travail de lobbying pour garder la mai. Auprès de Pentagone et si on veut s’attirer les grâces de l’oncle Sam, son Hornet dernier cri est un bon have, comme les alliés Allemands.
      Le Rafale en Suisse… Trop haut pour les abris.
      Mais j’ai lu que les abris dans la montagne étaient abandonné.
      Donc ils.peuvent revenir à des.abris extérieur durci.
      Ou acheter ses excellents Hornets dernier cri, pour faire un joint venture avec les Allemands… Qui les ont acheté il y quelques temps déjà.
      Et oui, nous avons aidés les Irakiens. Avions nous le c#l propre après avoir hébergés Khomeiny, laissé faire Khomeiny ? Et permis son retour triomphal après avoir lâché le Shah d’Iran, laissant les Iraniens avec le matos dernier cri livré par Grumman, avec des pilotes très bien formés.

  12. dolgan dit :

    Et du coup, on a quoi comme base ou aéroport civil aussi loin capable d’acceuillir tout ce petit monde? parce que ça va prendre de la place.

    • Fralipolipi dit :

      @dolgan
      A Nouméa, l’aéroport international de la Tontouta est d’assez bonne taille, et il est couplé notre Base Aérienne 186 qui dispose de quelques beaux hangars : https://twitter.com/ba186officiel?lang=fr
      Pour les 20 Rafale, il y aura de la place.
      A voir ensuite combien d’A330MRTT et d’A400M il faudra accueillir en même temps.
      Mais s’il y a embouteillage sur les parkings de Tontouta, il est possible d’envoyer quelques appareils sur l’aéroport voisin (à 40kms) de Nouméa-Magenta, qui est mitoyen de la ville, en bord de lagon, et qui dispose aussi d’une très belle piste.

      • Momo dit :

        Vous réalisez la distance Tontouta Faa?
        Pour les A400 il y a plein de possibilités autour de Tahiti, à commencer par Moorea, les pilotes adoreraient, c’est sûr.

        • Breguet dit :

          Hao avec sa piste très très longue et ses gigantesques hangars….

          • Captain Pif dit :

            La BA 185 est fermée depuis longtemps. Pas sûr qu’elle puisse être remise en état, ni que ce ne soit hors de prix pour une simple démo…

          • themistocles dit :

            La piste de Hao ETAIT longue….

        • Fralipolipi dit :

          @Momo
          Selon moi, si nos 20 Rafale vont jusqu’à Nouméa, il n’iront pas plus loin. Il n’y aura pas de prolongement ensuite jusqu’à Tahiti (en tous les cas, pas avec 20 Rafale)
          .
          Pour la Polynésie, ce sera fait avant : opération Heïphara (Cf le début de l’article).

          • Momo dit :

            On est d’accord.
            Je vois plutôt l’exercice sur la Polynésie, ses îles, ses exploitations d’huîtres perlières, ses fermes aquacoles…….
            Nous verrons

    • Tintouin dit :

      Bonne question : quelles sont les infrastructures à Tahiti et en Nouvelle Calédonie?
      10 MRTT + 20 rafales ça ne se parque pas dans un coin du tarmac…
      J’imagine qu’ils seront accueillis et répartis sur les 2 territoires ultra marins.

  13. Ah Ca ! dit :

    Mission: destruction des infrastructures de Shanghai…

    Bien sur pour épauler gratis les ricains…

    • Pravda dit :

      Bla bla bla… mission, exposer pour vendre dans la région indo-pacifique, et montrer aux chinois qu’on peut rapidement déployer sur nos divers territoires, même de l’autre côté du globe, en plus ça génère de l’expérience et des heures de vol . Votre théorie, c’est du pipeau.

    • ChevalierBayard dit :

      Clown.

  14. ULYSSE dit :

    Des A 330 MRTT et A 400 M ont déjà été envoyés à Tahiti, en passant par les US, lors de la première vague COVID. Pour l’A 400 M il aura fallu de nombreuses escales…
    Cette démonstration a également pour objectif de démontrer que le dévelopement de la capacité de projection de l’AA est plus pertinent , en termes de délais , de cout, mais aussi de puissance qu’un acroissement de la présence navale permanente.
    Un bémol toutefois, compte tenu de l’émérgence de l’aéronavale chinoise, sur notre capacité de protection des avions envoyés en Nc ou Pf. Les Mistral sont totalement insuffisants pour défendre les pistes d’aviation et le MAMBA (Aster 30) n’est pas suffisamment déployable. Il manque clairement un missile intermédiaire de la classe des MICA NG accompagné d’une station radar Ground Fire.

    • dolgan dit :

      J’ai déjà une idée pour le nom: crotale NG. et on pourrait les mettre sur remorque.

    • jccdm dit :

      S’agissant de l’accroissement de la capacité aéronavale chinoise, si le mouvement est réel, on a quand même le temps de voir.
      D’abord la Polynésie est aussi « proche » de Pékin que Paris est « à côté » de Buenos Aires. Ce qui amène quelques contraintes sur le simple plan logistique pour une flotte de haute mer.
      Entre les deux, y a quand même toute la ligne américaine qui trace sur le bassin central du Pacifique d’Hawaï jusqu’aux Mariannes.
      C’est là où on voit que 20 raffys dans cette zone, c’est une vraie présence dissuasive. Pour le moment seulement, je suis d’accord.

    • Royal Marine dit :

      « Cette démonstration a également pour objectif de démontrer que le développement de la capacité de projection de l’AA est plus pertinent , en termes de délais , de cout, mais aussi de puissance qu’un accroissement de la présence navale permanente. »
      Ce qui est évidemment une illusion… Toutes les missions de SAR, défende des approches, surveillance de la ZEE, lutte contre les trafics maritimes, et la pêche illégale, ne sauraient être effectuées par l’AA, fut-ce avec des Awacs… Comme les aviateurs prétendaient lutter contre la piraterie…
      Mais pas seulement…
      Les déploiements « rapides » de nos vaillants aviateurs, dépendent d’abord et avant tout de l’accord des pays survolés, et autorisations d’escales, accordées ou pas… Rappelons qu’il a fallut 3 mois pour que nos Mirages puissent se déployer en Italie (pays de l’OTAN », et voisin de la France, afin d’intervenir en Bosnie… De même pour que nos escadrilles est l’autorisation de stationner en Crête, au moment de la Lybie…
      Ce sont des contraintes, dont il est difficile de s’affranchir, sans P.A….
      Evidemment, d’aucuns, jaloux de nos Marins, l’oublient systématiquement…
      Ce déploiement d’un Grand Barnum à 20 000 km, demandera, n’en doutez, pas plus de 18 mois de travail acharné à Montverdun… D’où, je pense, cette date de 2023…
      Aussi, ne soyez pas si bravaches sur ce « déploiement sur alerte »…

  15. Polymères dit :

    C’est une capacité à démontrer et à valider.
    A la différence des autres déploiements longue distance qui sont des rappels et des entraînements qui servent la dissuasion, ici , en attendant les livraisons des nouveaux ravitailleurs , on démontre avant tout une capacité de réaction rapide pour défendre nos intérêts et pourquoi pas ceux d’autres pays (ce qui amène un intérêt).
    Car qu’on se le dise bien, ni les allemands ni les anglais ’ ni les israéliens, ni les indiens, ni les russes, ni les chinois vont balancer 20 avions de chasse de cette manière, il n’y a que les USA. Et non les 2 ou 3 bombardiers russes n’ont rien à voir ave cela, pas les mêmes avions et c’est d’ordre de la dissuasion nucléaire.

    En tout cas ce déploiement pourrait comprendre une étape et il serait bon de privilégier l’une de nos possessions plutôt que celle d’un allié, du genre EAU.
    On voit quand même ici que le MRTT apporte un vrai plus et que la projection de force repose sur ce genre de capacités. Ce sera par contre l’occasion de faire de belles images et ça ne passera pas inaperçu quand ça passera…

    • ULYSSE dit :

      L expérience a montré également que l A400 M a les pattes courtes pour ce type de de déploiement….. Ce qui conduit à penser qu’il aurait mieux valu développer un transport stratégique a réaction sur la base des Airbus et un transport tactique plutôt qu un avion unique tactico-strategique qui au final ne performe dans aucune des deux fonctions.

      • Captain Pif dit :

        Sauf que pour les missions les + fréquentes et probables l’Atlas a une autonomie très suffisante…

    • John dit :

      Alors dans votre liste de pays mentionnés qui ne feraient pas cela, il faut réajuster 2-3 éléments.
      – Israël: oui, en effet, mais en même temps, ils couvrent 100% de leur territoire, pourquoi feraient-ils cela? Donc absolument incomparable, et aucun sens à ce commentaire.
      Il faudrait voir si des exercices permettent de faire une démonstration de force de la part des Israéliens. Et ils en font suffisamment, je pense même que c’est l’armée la plus prête à faire face à un conflit conventionnel sur son sol.
      – Inde: ils n’ont aucune raison de le faire, leurs ennemis potentiels sont à leurs frontières, et potentiellement en mer.
      Un exercice pertinent pour l’Inde serait de déplacer rapidement un certain volume de forces dans une région de l’Inde à l’autre bout du pays.
      – Les Russes le font d’est en ouest, en balançant régulièrement des bombardiers en zone sensible, etc. Il font des exercices qui correspondent à leurs besoins.
      Leur déploiement en Syrie était de 50 avions en novembre 2015.
      – La Chine vient de déployer 100 appareils dans le Ladakh.
      – Les Anglais… Pour le nombre de ravitailleurs, ils ont largement ce qu’il faut. Et les Eurofighter utilisés en déploiement ont une disponibilité de plus de 94%, donc aucune raison qu’ils ne soient pas capable de le faire.
      Et ils ont régulièrement des missions d’envoi de chasseur aux îles Malouines, ravitailleurs inclus.
      Mais surtout, ils ont des forces déployées sur place en permanence, ce qui est une autre manière de démontrer sa force. 4 Eurofighter FGR4 y sont déployés avec 1 A330 MRTT.
      Il y a l’exemple de l’envoi de 6 Eurofighter jusqu’en Malaisie accompagné d’un A330 MRTT en 2020.

    • LEONARD dit :

      Nous allons démontrer une capacité de projection de puissance à 20 000 km.
      Soit.
      L’utilité, c’est de la mettre en oeuvre.
      Et pour ce faire, il faut une flotte de transport adaptée ( rechanges, munitions ), ce que les U.S font avec les C5, ce que nous n’avons pas.
      Donc, on va prouver qu’on peut faire, mais c’est one-shot.
      Il restera du chemin à faire avant d’avoir une force aérienne « de guerre » projetable. Pour l’instant, notre capacité ops se limite à 4000/8000 ( le rayon d’action de l’A400M).

      • EchoDelta dit :

        Je crois qu’ils n’utilisent plus beaucoup leurs C5 les US de mémoire.
        Ils ont plus petit et plus facile à utiliser.

        • LEONARD dit :

          Il faut dire qu’ils sont assez agés…..et sans descendance.
          Rien qu’en ce moment, sur ADSB, j’en ai 4 en vol et 12 C17.
          Par contre, 50% de charge supp et le double d’autonomie par rapport au C17.

      • Polymères dit :

        Nous avons des bases prepositionnées qui permettent justement d’y installer ce qu’il faut, tout ne dépend pas d’une logistique aérienne. Mettre de quoi tenir le temps nécessaire à l’arrivée de navires dont le GAN, nous pouvons le faire.
        La chance de la France, c’est que nous avons des points d’appuis sur lesquels rebondir ou faire des haltes. La dépendance pleine et entière d’avions et de navires logistiques doit prendre en compte cet aspect.
        Le rayon d’action de l’A400M n’est pas non plus un frein, car outre les possibilités de faire des haltes sur ces points d’appuis, il est ravitaillable en vol et on peut lui faire le tour du monde si on veut.
        Il ne faut pas être nombriliste en disant sans arrêt qu’on a des territoires un peu partout, ces territoires doivent être pris en compte dans l’équation car ils permettent justement de casser les elongations, créer des points de stockages, de relâches etc.

      • Captain Pif dit :

        Sauf que les Phénix peuvent emporter une vingtaine de tonnes de charge à condition de sacrifier sur l’emport de carburant. Sur la base d’1 Phénix pour 2 Rafale ça laisse quand même une autonomie intéressante (8000 km?) même si bien sûr ça multiplie les escales.

  16. blondin dit :

    On aime bien râler, et parfois se plaindre, un peu, mais ce genre d’exercice nous rappelle qu’on est pas des manches en France, qu’on a de l’ambition et qu’on se débrouille pas mal ! Et tout ça avec nos matériels, développés et fabriqués chez nous, et il n’y a que très très peu de pays dans le monde qui peuvent en dire autant. Après il faut pérenniser tout ça, et au vu des budgets et de la dynamique engagée depuis quelques temps, on semble plutôt sur la bonne voie. Mais ça tient à peu de choses…
    On peut être fier de ce genre de déploiement en tout cas.

  17. Bobo dit :

    Sur que la Chine va y réfléchir à deux fois maintenant qu’ils savent que les Rafales peuvent arriver en 72 heures après avoir traversé la moitié du globe !!! On donne nos Rafales en Grèce, mais on n’en a pas pour protéger les dom-tom ! Ils apprécieront !

    • Pascal (l'autre) dit :

      « On donne nos Rafales en Grèce, mais on n’en a pas pour protéger les dom-tom ! Ils apprécieront ! » ON donne NOS Rafales!!! Vous n’êtes plus belge flamand?

    • Math dit :

      Ça pique un peu quand même semble-t-il .
      Les choix justes sont exaspérants. Moi aussi, j’aimerais un empennage double, une signature radar plus limitée, une poussée vectorielle, etc, etc… Mais au final, le rafale vol, il a de meilleurs caractéristiques aérodynamiques que ses adversaires et lui fait le travail… Les fondamentaux ont été respectés dans la programmation de cet appareil… et ça, ça vous chatouille

    • blondin dit :

      « nos Rafales » ??? Bobo est devenu français, ou la Belgique envisage d’acquérir des Rafales ??
      Désolé bobo, je m’étais dit que je ne m’adresserais plus à vous, mais là je n’ai pas pu m’en empêcher !

    • StephaneR dit :

      Les chinois n’attendent qu’une chose c’est que la NC sorte du giron français. Ils prendront la main dans la foulée. Pour cela ils vont amplifier les mouvements indépendantistes.

      • EchoDelta dit :

        J’ai entendu sur des radios économiques dignes d’intérêt que le prix du sable avait plus de doublé ces quelques dernières années suite aux demandes grossissante de la construction. Il ne faut surement pas balancer nos TOM. Ils peuvent redevenir assez stratégique à terme. On ne sait jamais de l’avenir est fait et c’est toujours facile de donner, bien plus difficile de faire sans après, pour allez réparer les pots cassés.

        • Bobo dit :

          Pfffff, le scooop !!! Les chinois convoiteraient le sable de la nouvelle Calédonie !!! Le Sable serait stratégique ??? Faut il en rire ou en pleurer ??? Ils ont le plus grand accès planétaire aux terres rares incontournables dans l’industrie ??? Et ils lorgneraient sur le sable Calédonie, c’est la meilleure que j’ai entendu depuis longtemps !!! Il y a surtout beaucoup de chômeurs désespérés là bas !!! Au mois si la chine arrive, ils vont vitre retravailler là bas !!!

        • Marenostrum dit :

          Le sable pour la construction provient en grande partie des rivières d’eau douce (et non pas pas des plages où le sable est inadéquat du fait de sa salinité) ou des carrières… Et on en manque dans le monde, d’où la hausse des prix. Marché très mafieux qui plus est…

          Un exemple vécu: au Vietnam dans la province du Khanh Hoa ils sont en train de défoncer toutes leurs montagnes pour approvisionner le BTP en matière première dans un pays où ils passent leur temps à construire des maisons qui sont détruites et reconstruites tous les dix ans en moyenne, quant au sable des rivières il a déjà disparu.

          • Ératosthène dit :

            @marenostrum : « Le sable pour la construction provient en grande partie des rivières d’eau douce »
            VRAI.
            « est inadéquat du fait de sa salinité »
            FAUX.
            Le sable marin est inadéquat parce que les grains de sable ont trop roulé les uns sur les autres. Ils n’ont donc plus de côtés saillants. Ils ne présentent que des « côtés » arrondis. Du coup, les grains empilés dans le béton ne tiennent plus ensembles et le béton est cassant.

            Cela écrit, les Chinois ont peut-être mis au point un nouveau type de béton se satisfaisant de grains marins ; ou ils ont simplement des besoins en sable de mauvaise qualité pour la construction.

    • E-Faystos dit :

      On en cède à nos alliés.
      Et on enchose les autres.
      Que nos partenaires en prennent note.

      • Bobo dit :

        Pouvez-vous développer svp ??? La Grèce c’est votre allié, et les Dom-Tom c’est quoi , pas la France ??? Quand à vos partenaires, de qui parlez vous ??? Votre alliance Qatari-Indo-Egyptienne ? On a envie de pleurer pour vous ! Tomber aussi bas !

        • E-Faystos dit :

          J’ai les pieds bien sur terre, merci pour moi.
          Quand l’Inde à peur, la France prélève sur ses stocks pour lui livrer en urgence. C’est l’avantage d’avoir à ses frontières des voisins végans qui pensent qu’il suffit de se donner des airs pour obtenir.
          Et comme on a bon coeur, on donne.
          D’où la dette.
          On a laissé l’OTAN à Bruxelles. On a laissé une partie de l’Europe à Bruxelles.
          Et on laissé les deux tiers du SCAF à Airbus mais…mais, il y bien un pays de perdant qui nous on dit: bon, ok, on prend le F35 mais on pose une option sur le SCAF. Et at-ten-tion, on y met des ronds… » Mais c’était juste des boutons de culotte.
          Donc la Belgique est le seul pays à qui la France à dit » allez voir Trump »
          Triste.
          Alors piteux, les Belges ont signé pour le CAMO et les chasseurs de mines.
          Parce qu’à quoi ça sert d’être Européens sans conviction si on y gagne pas au moins un peu… Attendez, j’ai marché dans un truc…. Oh, votre égo.

    • Pravda dit :

      Bobo, les dom tom c’est français, pas belge. Et quelle serait l’utilité de déployer en permanence 2 rafale par ci par là en dehors d’une période de crise ? À part multiplier les coûts ?
      Maintenant, prouvez moi qu’on « donne » nos Rafale à la Grêce en passant …

    • Belzébuth dit :

      @ bobo
      Bientôt il y aura les petits cris des amiraux pour les frégates d’occasion cédées à la Grèce, alors que l’on a pas assez de bateaux pour la marine nationale.
      Attendez, ça va vous venir aux oreilles…

    • ChevalierBayard dit :

      Encore une intervention de Bobo le clown !

    • Captain Pif dit :

      Dans la majorité des crises il y a un préavis diplomatique / politique. 48-72 h est un minimum.
      Avec un bon service de renseignement il doit même être beaucoup plus long.

  18. Jean dit :

    Tiens, une petite réflexion, les chinois ont copié le F-35 avec le Shenyang J-31, mais pas de copie du Rafale ???
    Ah les c…, ils ne savent pas que c’est le meilleur avion du monde ou quoi , ou alors pour rester poli, on va dire que les serveurs français sont mieux protégés que ceux des Ricains ! :)))) !!!

    https://fr.sputniknews.com/international/201901141039633151-aviation-chine-copies-menace-etats-unis/

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Tiens, une petite réflexion, les chinois ont copié le F-35 avec le Shenyang J-31, mais pas de copie du Rafale ???
      Ah les c…, ils ne savent pas que c’est le meilleur avion du monde ou quoi , ou alors pour rester poli, on va dire que les serveurs français sont mieux protégés que ceux des Ricains ! :)))) !!! » En matière de conneries on se demande par contre qui a copié
      qui! Vous sur hostens, hihimercredi, falouja ou galopant ou ………………….. l’inverse!
      Suptnik news! C’est celââââ oui!!!!!!!!!!

      • Bobo dit :

        @Pascal (l’autre)
        Je pense que vous êtes passé à coté du second degré de mon post !!! Les Chinois ne copient que le meilleur vous savez bien !!! Alors pas de copie de Rafale, mais leur prochain avion ressemble beaucoup au F-35 ???
        Tiens, tiens, étonnant ça !!!!! Encore des gens qui se trompent, sous l’influence hégémonique des USA , comme la moitié de la planète !!! Certains signes ne trompent pas comme on dit !

        • Françoise dit :

          @Bobo : Étant donné que les Étatsuniens ont réussi à menacer assez ou à faire suffisamment de publicité pour qu’un grand nombre de pays ou gouvernements achète le F-35, si ces derniers se sont fait avoir, il est tout à fait logique que les services de renseignement chinois se fassent aussi avoir. Ça tombe sous le sens.

        • Pascal (l'autre) dit :

          « e pense que vous êtes passé à coté du second degré de mon post !!! » Parce que vous faites du second degré? Désolé mais vous n’êtes pas assez subtil pour maîtriser le second degré! Et vos multiples « commentaires » en témoignent!

    • E-Faystos dit :

      @ Jean
      Curieusement, la copie s’annonce meilleure que l’original.
      Grâce à ses deux moteurs.
      Une fois construit, les autorités… Se sont demandés quoi faire de cet engin.
      Comme quoi si l’original est encore inférieur, les environs des bases Européennes vont devenir très silencieuses.
      Vous allez pouvoir vendre!

  19. Vins dit :

    Heu… quelqu’un a pensé aux pilotes?
    Je serai curieux d’avoir l’avis d’un pilote ou ancien pilote sur cette « performance ».
    Parce que 20 heures sur le siège d’un rafale et en formation, j’aimerai bien voir la tête des gars en arrivant à destination.
    Tant qu’on y est, pourquoi pas tenter de projeter les Caïmans a 20 000 km.
    Ou c’est une nouvelle tactique militaire: on faire rire l’adversaire jusqu’à en mourir.

    • Aymard de Ledonner dit :

      Les pilotes font déjà des vols de 12 heures non-stop pour aller à la réunion. Et ils ont l’air en forme puisqu’ils se font des petites videos souvenirs…
      https://www.youtube.com/watch?v=ZoVW-sNm9ak&t=279s
      Ce type de mission d’entraînement a précisément pour but de repousser les limites et de sonder jusqu’où on peux aller.
      Si les pilotes sont cuits en arrivant, et bien lorsque l’option sera présentée au président, on pourra lui dire : « Oui on peut amener des avions en quelques heures à la réunion mais les pilotes devront se reposer un peu en arrivant ».
      Et les gars ont choisi de devenir pilote de chasse et pas conducteur de petit train pour enfants…….

    • Captain Pif dit :

      L’autonomie du Phénix est d’environ 10 000 km (12 000 km max sans emport ni ravitaillement de chasseurs), moins s’il doit transférer du kérosène à 2 Rafale.
      Donc si les tankers partent de métropole avec les Rafale il faudra qu’ils fassent escale.
      Après il y a possibilité de pré-positionner les Phénix, sur des bases alliées, mais puisque l’idée est de faire le mouvement avec faible préavis c’est plus compliqué.
      Par ailleurs la mission principale des Phénix reste la dissuasion. Donc je vois mal toute la flotte partir tranquillement se promener dans les îles…
      Une solution non exclusivement nationale (pertinente diplomatiquement) serait de partager le ravitaillement avec des moyens alliés (EAU, Australie p.ex.)

      • Fralipolipi dit :

        @Captain Pif
        « Une solution non exclusivement nationale (pertinente diplomatiquement) serait de partager le ravitaillement avec des moyens alliés (EAU, Australie p.ex.) »
        … c’est exactement ce qui sera fait si cette opération/entrainement est bien lancée. C’est une certitude.

  20. Phil dit :

    Avec un 2em PA affecté dans la zone Pacifique on serait pas obligé de faire tout ce cirque .Encore faut-il se donner les moyens de ses ambitions.

  21. John dit :

    C’est pas un peu inutile de faire cela? 20 c’est bien, mais c’est à peine suffisant pour éventuellement protéger une île française d’une puissance équipée d’un PA.
    Je pense qu’on le sait déjà que la France peut rapidement projeter une certaine force très loin.
    La seule raison que je peux imaginer, si le comportement chinois dans le Pacifique. Mais si c’est le cas, j’imagine que la France pourrait clarifier sa position sur le nucléaire. Toute attaque contre le moindre territoire français = représailles nucléaires. Je pense que ça serait un avertissement de plus gros impact.
    Et là, un exercice de mission nucléaire à l’autre bout du monde aurait peut-être plus de valeur.

    Petite question de non Français d’ailleurs. Comment se fait-il qu’il y ait si peu de vraies forces militaires dans les « colonies » encore françaises (faute de meilleur terme de m part, pas de volonté de provoquer ou autre)?
    Pas d’aviation de chasse? Relativement peu de forces navales, et les forces navales présentes ont seulement une capacité à intervenir face à des civils, trafiquants, pêcheurs, …

    • jccdm dit :

      Il ne faut jamais sous-estimer le nombre de solutions aux questions que l’on se pose et que l’on peut trouver par une simple lecture de carte. Sur le seul exemple de la Polynésie française (à elle seule aussi vaste que l’Europe occidentale!), prenez une carte du Pacifique, listez les éventuelles risques ou menaces et observez les distances : je pense que vous en tirerez vous même les conclusions sur la nécessité d’une aviation de chasse!
      « La carte toujours la carte!!! » 😉

    • Fralipolipi dit :

      @John
      Vous avez déjà la réponse à votre question. Elle écrite par vous est dans votre 1er paragraphe …
      « une île française d’une puissance équipée d’un PA (et de l’arme nucléaire en plus d’une armée à forte tradition expéditionnaire) … Je pense qu’on le sait déjà que la France peut rapidement projeter une certaine force très loin. »

    • Marenostrum dit :

      @ John

      « Et là, un exercice de mission nucléaire à l’autre bout du monde aurait peut-être plus de valeur. »
      —- Le Rafale est aussi un vecteur de l’arme nucléaire.

      « les « colonies » encore françaises (faute de meilleur terme »
      —- L’administration les nomme départements ou territoires d’outre mer mais je crois qu’ils ont encore changer la dénomination il y a peu… À vérifier…

    • Twisted dit :

      On dit « Outre-Mer »… La Réunion est française depuis plus longtemps que Nice

    • Pravda dit :

      C’est quoi l’utilité de déployer 2 Rafale en tout temps ? Ils ne servent à rien contre les trafics ou la pêche illégale (on ne va pas balancer un Asmp sur chaque barcasse..), et si la situation l’exige on a le temps (comme le montre cet exercice) de monter en puissance. L’important, et là dessus nous ne sommes probablement pas à la hauteur, c’est de disposer d’infrastructures et d’un plan de déploiement. Des moyens légers maritimes et de surveillance sont suffisants pour maintenir notre souveraineté en temps de paix, et plus économiquement réalistes (les Rafale il faut les entretenir, les changer de temps en temps pour les grosses maintenances, de même qu’il faut déployer des hommes, les faire tourner etc…).
      La France dispose de moyens maritimes de projection des forces (PA, un seul c’est pas assez, BPA, SNA..) et peut demander l’assistance de moyens aériens à ses alliés si nécessaire, côté terrestre, il ne faut pas des mois pour envoyer quelques éléments légers type Para ou Légion… ça suffira à calmer un agresseur et de toutes façons si ça ne suffit pas ce ne sont pas 2 chasseurs prépositionnés qui les arrêteront.

      • Fralipolipi dit :

        @Pravda
        Lorsqu’un satellite stratégique (comme Helios) était lancé depuis Kourou, on n’envoyait pas le PA CDG avec 20 Rafale à bord pour protéger le ciel … mais simplement 2 Rafale, qui passaient qques jours en Guyane, et qui y arrivaient bien plus vite que le PA.
        .
        Pour une mission ponctuelle précise, ne requérant pas de mobiliser une armée entière, le raid de 2 ou 3 Rafale est une réaction rapide et ponctuelle … mais conférant des capacités tout en haut du spectre.
        Par contre, s’il faut durer des semaines sur place avec un conflit armé à gérer, le PA restera idéal.
        .
        Si un jour la Chine s’amuse à un peu trop s’approprier l’atoll de Hao (sa longue piste et son port en eaux profondes) pour autre chose que son activité de ferme aquacole géante que le gouvernement polynésien a malheureusement laissé s’implanter … alors la simple POSSIBILITE d’un Raid de Rafale pour action rapide peut aider à ce que les Chinois en question hésitent un peu plus avant de franchir une ou plusieurs lignes rouges.
        .
        C’est là un exemple fictif parmi plusieurs possibles.

    • Momo dit :

      Hi John,
      How r u? What about the F35? Charlie doesn’t seem happy with the bird, I am sure you know much more than us on that very subject, please tell us!
      About your question regarding dom-tom:
      Qui serait assez fou pour vouloir envahir et posséder les dom tom français?
      A part éventuellement une terre vierge (*) de tout peuple noble et fier qui méprise les allocations, aides et subventions des blanchaudês qui les oppriment et les martyrisent à grand coup de repentance durable?
      Donc aucun risque, pas la peine d’y envoyer quoique ce soit de sérieux, les peuples nobles et fiers sont un repoussoir suffisant.

      (*) c’est ce qui pourrait tenter les xinois mais il faut d’abord régler l’histoire des senkaku sinon ce sera plus difficile après

  22. Piliph dit :

    La base aérienne de destination finale, on la protège comment?

    • Fralipolipi dit :

      Si c’est en territoire français, elle est déjà surveillée 365/365 😉

    • Momo dit :

      Ah! Il y aura une attaque?
      Intéressant, vous pouvez développer?

    • dolgan dit :

      En dotation de « base », 2 poste de tir mistral par base.

      Et selon le besoin, crotale et mamba sont facilement déployable. (et arrivera sans doute un moment où ils seront permanent)

      Sans parler des moyens navals qui participent au processus.

      Et si on le juge nécessaire, on pourra aussi prépositionner des rafales.

      Mais pour le moment la plus grosse menace aérienne qui pèse sur nos dom tom, c’est la terrible aviation tanzanienne et ses copies de mig21. (enfin j’ai pas vérifié si ils ont les pattes assez longues pour atteindre mayotte. en fait j’en doute)

      NB: Et tant sur la défense de l’outre mer que sur l’AA, ça bosse et on aura des évolutions dans les années qui viennent.

    • Captain Pif dit :

      En France il n’y a que 4 bases qui disposent de défense sol air…
      Une partie de ces moyens sont d’ailleurs projetables (mais il faut prévoir des Atlas en nombre suffisant).
      Quant aux FUSCO ils peuvent embarquer dans les ravitailleurs.

      • Charognard dit :

        @ Capitaine Pif
        C’est peu pour des missions opérationnelles, mais c’est sympa de citer les EDSA, les escadron de défense sol-air.
        Un EDSA sur la BA 118 et les trois autres EDSA sont déployés sur des bases aériennes à vocation nucléaire.

        L’escadron a pour mission de défendre les points névralgiques et il est déployé sur tous les DPSA, dispositif de sûreté aérienne, notamment pour les 11 novembre, 14 juillet, etc… et il peut être amené à être engagé autour d’une grosse base aérienne comme Mont-de-Marsan en cas de montée en puissance de la base.

        Pas d’OPEX pour les sol-air, c’est réservé aux tireurs Mistral de l’armée de terre.

        C’est un gros trou dans notre raquette:
        https://www.areion24.news/2021/01/19/spaag-et-defense-aerienne-langle-mort-de-la-c-dram%e2%80%89

    • dompal dit :

      @ Piliph,
      Ne vous inquiétez pas pour ça. 😉
      On n’envoie pas ‘simplement’ 20 Rafale et 10 mrtt à l’autre bout du monde, il y aura toute logistique embarquée, à commencer par les mécanos aéro + certainement des gus du SSA, + (SEA ?), et des moyens de protection pour tout ce ‘petit monde’. 😉
      Un Rafale ou un mrtt, c’est pas le même prix qu’une P4 que l’on peut laisser sans surveillance.

    • Piliph dit :

      Merci à tous pour vos réponses techniques.
      Momo, je ne sais pas ce que vous soupçonniez derrière ma question. Ma question était au premier degré : quand on établit une base au Tajikistan, il faut s’attendre à un raid de moudjs afghans ou de leurs alliés tajikes, non?
      Je connais mal la protection des bases aériennes avancées mais je connais bien les Afghans… Ceci dit, c’et du passé concernant l’Afgha, et c’et tant mieux.

  23. Lassithi dit :

    Bel exercice.
    Mais, ce serait bien mieux d’avoir une vingtaine d’appareils de combat en permanence à 20 000km, histoire de mettre en cohérence la posture et les moyens.

    • Momo dit :

      Aucun intérêt à part le tourisme pour le personnel, ce qui n’est pas mal en soit mais un peu court pour justifier le budget.

      • Lassithi dit :

        Ah bon ?
        La ZEE c’est vrai ce n’est rien et personne ne s’y intéresse, enfin surtout nous. Les chinois l’aiment bien, les viet, Indonésiens aussi et il yva tout les autres.
        C’est vrai qu’il n’ y a aucun intérêt, mieux vaut envoyer quelques navires pendant deux semaines, ça c’est fort et puissant.

        • Momo dit :

          Sérieusement, vous imaginez que la France a besoin d’installer tout ce matos pour protéger la zee du pacifique?
          Quel retour pensez vous que l’on en tirerait en face des coûts?

        • dompal dit :

          @ Lassithi,
          T’es sûr d’avoir toute ta tête ????

          Les avions de combat sont fait pour combattre pas pour faire du contrôle de zone.
          Il me semble qu’il y a d’autres moyens plus appropriés, non ?

    • Captain Pif dit :

      Avec 215 chasseurs AAE et 48 chasseurs MN ?

      • Lassithi dit :

        Ben, le problème de fond est bien celui-là.
        Pas assez d’ailes et encore moins de navire de premier rang pour assumer notre posture.
        Quant à la présence au sol, elle aussi est symbolique.
        Quand on est là-bas, on s’aperçoit que c’est minable et pathétique.

  24. Gégétto dit :

    On ferme une base pour ce déploiement?

    • Fralipolipi dit :

      @Gégétto
      Les 2 bases « Rafale » de l’AA disposent chacune de 2 escadrons de 20 avions … et même un peu plus pour les 2 escadrons FAS de St-Dizier.
      St-Dizier dispose en plus des Rafale de l’escadron de Transformation,
      et Mt-de-Marsan dispose en plus des Rafale de l’escadron 1/30 Côte d’Argent.
      .
      Donc, pas de souci, les 2 bases en question pourront rester vivaces pendant toute cette absence.
      .
      La base Rafale qui se déplume le plus (temporairement mais régulièrement), c’est la BAN de Landivisiau … comme en ce moment même, car lorsque le PAN CDG est en opération (‘Clémenceau 2021’ aujourd’hui), il embarque alors 2 des 3 flotilles de Landivisiau.
      En ce moment, c’est la 12F qui est restée en Bretagne, pendant que les 11F et 17F sont à bord du PA.
      .
      Donc, ne vous affolez pas. Une mission lointaine avec 20 avions de combat, notre armée sait faire depuis des lunes.

      • Gégétto dit :

        Fralipolipi,
        Merci pour votre réponse, ma question pouvait paraître, au premier abord, un tantinet humoristique ,mais je pensais aux personnels accompagnant les Rafale,A330 et peut être un AWACS…

        • Fralipolipi dit :

          et surtout A400M, dans lesquels seront chargés tous les matériels de maintenance et pièces détachées faciles à transporter (peut-être aussi un ou 2 moteurs en spare).

  25. bpapon60 dit :

    Vous voulez 20 Rafales à 20.000 kms ? Envoyez un porte-avions !
    Questions :
    – le Charles de Gaulle a t’il déjà fait escale à Nouméa ?
    – Australie et Nouvelle Zélande sont-ils toujours contre les bâtiments à propulsion nucléaire dans leurs ports ?

    • Captain Pif dit :

      L’idée est de montrer la capacité de déployer rapidement ces moyens. Le PA ne le permet pas.

    • Asmpa dit :

      Pertinent !

    • dompal dit :

      @ bpapon60,
      T’as pas compris le but du ‘jeu’.
      Envoyer un PA + son escorte, la Royale sait le faire depuis des dizaines d’années et avec succès. 🙂

      Là, le truc c’est d’envoyer 20 Rafale et leurs ravitailleurs (10) de l’autre côté de la Terre avec la logistique qui va bien sans avoir recours de passer par le CdG.

      Je vais faire une comparaison, certes un peu tirée par les cheveux certainement !?? 😉 Mais c’est comme vouloir faire un Lille – Luchon avec un véhicule électrique vs un véhicule thermique.
      Le premier mettra x jours à le faire tandis que l’autre mettra une journée. 😉

  26. mulshoe dit :

    Notre espace maritime est vaste , on a trop sous-estimé les menaces . Il est temps de mesurer nos réelles capacités .

  27. Piliph dit :

    Quelqu’un pourrait il expliquer aux néophytes où résident les difficultés, et pourquoi il faut attendre 2023 pour que des avions ravitaillés en vol soient capables d’atteindre des terres françaises lointaines.

    • wagdoox dit :

      C’est déjà fait depuis un moment mais pas avec autant de rafale, capacité permise avec le a330MRTT qui est assez récent.
      Il faut aussi préparer cet exercice, c’est des centaines d’heure de vols cumulés et ca coute.
      La difficulté, c’est de dégager 10 phénix (je suis pas sur qu’on en ait reçu autant et à terme on en aura que 15) et 20 rafale sur les 80 dispo… tout ca en plus de ce qui se fait habituellement, protection du territoire, OPEX…

      • PK dit :

        LA question a du sens : qu’est-ce qu’on aura de plus en 2023 qu’on n’a pas pour effectuer ce raid ? Parce que là, on mobilise de grosses forces sur 48h max. Donc on doit pouvoir le faire « assez » rapidement…

    • Captain Pif dit :

      C’est une organisation considérable.
      Il faut des ravitailleurs fiables avec une grosse capacité d’emport.
      La formule biréacteur du Rafale est + sûre que celle du Mirage 2000.
      Il y a une volonté politique d’être visible en région indo-pacifique, qui est assez récente.

    • Piliph dit :

      Merci pour vos réponses. J’en retiens que le défi est organisationnel davantage que technique, et que c’est, en passant, une opération de com – de diplomatie aérienne, va-t-on dire. Incidemment, bizarre que l’AAE n’ait pas cherché plus tôt à développer une « diplomatie aérienne » comme la MN fait de la « diplomatie navale » depuis très longtemps.

  28. HMX dit :

    Ce genre de déploiement est un excellent entraînement pour nos forces. C’est aussi et surtout un message politique à tous les pays riverains de la zone Indo Pacifique.
    cela étant, puisque l’objectif est d’afficher notre crédibilité et nos capacités d’intervention dans cette zone, il serait bien plus utile de procéder au cours des prochaines années à d’autres gestes forts et symboliques : le renforcement de nos infrastructures militaires (ou à usage dual) en Polynésie, Nouvelle Calédonie ou à la Réunion serait un message bien plus porteur qu’un simple raid aérien ponctuel. Agrandir les ports pour qu’ils puissent accueillir de gros navires civils et des porte avions, créer des infrastructures pour stocker du carburant, des munitions, et du ravitaillement, créer ou améliorer des infrastructures énergétiques (solaire, etc…) et de télécommunications, agrandir des aérodromes pour qu’ils puissent accueillir et mettre en œuvre des chasseurs ou des avions PATMAR si besoin, installer des radars et des chaînes sonar, muscler nos forces permanentes sur zone (ce ne sera pas très difficile vu que nous sommes quasiment à l’os…), ré-occuper même symboliquement certains îlots contestés ou exposés (Tromelin, Clipperton…), mener des exercices ainsi que des escales régulières de navires de 1er rang ainsi que des déploiements tels ceux évoqués dans l’article, et mener également des exercice conjoints avec les forces alliées dans la région.

    L’idée étant de montrer à un adversaire potentiel que nos TOM ne seront pas une proie facile, avec des forces « locales » capables d’alerter et de réagir en opposant un premier niveau de résistance, et surtout une capacité à envoyer sous faible préavis des renforts significatifs depuis la métropole, depuis les TOM voisins, ou depuis nos alliés sur zone, grâce aux infrastructures existantes.

    Ce travail de renforcement des infrastructures pourrait se faire à bas bruit sur plusieurs années, et pour un coût limité pour le budget de la Défense, dans la mesure où la plupart des infrastructures évoquées auraient un usage dual, donc avec une participation des collectivités et ministères concernés. Les unités du Génie pourraient également être mobilisées pour réaliser de nombreux travaux à moindre coût (renforcement/extension de pistes, locaux vie et locaux de stockage…). Cet effort pourrait de surcroît être présenté sous un angle favorable aux élus et aux habitants des TOM concernés, sous l’angle du « rattrapage » avec la métropole et l’aide au développement des territoires, afin qu’ils adhèrent au projet.

  29. ricojaneiro dit :

    Ca sent l’invasion de la Nouvelle Calédonie, ça.

  30. Max dit :

    En 48h, une force expéditionnaire qui aurait porté atteinte aux intérêts français pourrait se retrouver face à une vingtaine de Rafales.
    Espérons que dans l’A400M il y ait des forces spéciales de l’air pour (re)prendre et sécuriser un aéroport, une piste… Dixit la Nouvelle Calédonie car un avion ne vole jamais indéfiniment !

    • Fralipolipi dit :

      @Max
      Vous devriez aller au bout de votre scénario.
      .
      Si les aéroports de Nouméa étaient déjà contrôlés, ou même simplement menacés, par une force expéditionnaire ennemie (au hasard, chinoise),
      nos 20 Rafale porteraient leurs coups sur l’ennemi, immédiatement (et pas 2 semaines plus tard) !!!, et ce depuis … la côte Est de l’Australie … as simple as that !
      .
      Car si la Chine frappe en NC pour s’y installer militairement, l’Australie ne peut pas non plus l’accepter (ce serait beaucoup trop dangereux pour elle), et la solidarité jouera à plein.

      • Piliph dit :

        Dans l’hypothèse de l’occupation d’un territoire français par une armée étrangère, la Chine dans votre hypothèse, ne serait-on pas là dans un cas où la menace nucléaire française devrait être brandie? Parce que, si la menace nucléaire ne sert pas dans ce genre de situation, à quoi sert la bombe?

        • Fralipolipi dit :

          @Piliph
          Votre question est alors : sommes nous vraiment prêts à déclencher une guerre atomique en réplique à un raid ennemi sur le « Caillou » ?
          .
          Mais avant cela, il y a sans doute des mesures plus graduées que cette extrême … vous ne croyez pas ? 😉
          surtout si l’envahissement se fait via des moyens conventionnels pouvant encore être contrés par d’autres moyens conventionnels.
          Et muscler notre registre de moyens de réponses conventionnelles possibles – ce dont il est question avec ce raid de 20 Rafale – correspond précisément à nous donner plus de marges et de latitudes, avant d’être acculés à presser sur le bouton rouge, si jamais …

  31. werf dit :

    C’est de la com sans aucun intérêt stratégique dans la durée car la Chine, en 2023 aura déjà une puissance navale et aérienne bien supérieure aux moyens des pays de la région mais aussi des pays occidentaux comme la France et le RU. Quant aux USA, ce qui les préoccupe, c’est la base de Guam, qui est indispensable sur le plan stratégique pour toute intervention de leur part en Asie. C’est aujourd’hui un maillon faible faute d’une bonne défense anti-aérienne avec missiles (cf. les commentaires de l’amiral Davisdson). Pour ceux qui en doutent, relisez les plans des amiraux japonais pendant la 2ème guerre mondiale…

  32. Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

    En d’autres termes: depuis l’arrivée au pouvoir de l’administration Biden, une guerre majeure dans le Pacifique serait possible (aux yeux des analystes du gouvernement Macron). Ce n’est pas vraiment rassurant!
    Cela coïncide avec ce qu’un analyste britannique a déclaré la semaine dernière: «Si l’empire américain, de plus en plus en déclin, veut éliminer militairement ses rivaux, il doit le faire tant qu’il a encore les moyens militaires et financiers! »

    • mulshoe dit :

      Les USA ne supporteraient pas de perdre leur statue de 1ere puissance . Ceci leur serait intolérable . La montée de la Chine leur pose ou leur posera un énorme problème . Leur ego ego en prendrait un sacré coup, c’est cela qui deviendrait extrèmement dangereux .

      • vachefolle dit :

        LOL ce qui est dangereux actuellement c’est la volonté explicite de la Chine d’envahir taiwan, un bout de l’inde, des iles appartenant aux Japon, une partie du Vietnam….. bref de privatiser par la force une partie de l’Asie.

        L’expansionisme militaire aujourdhui est CHINOIS, pas US.

  33. vachefolle dit :

    Dans la stratégie de long terme vis a vis de la Chine, le support des Européens (GB+FR) a la defense de la zone Asie pourrait etre un bonus, autant diplomatique que militaire.
    Evidemment la Chine aura comme ovjectif de mobiliser la Russie de Poutine pour geler les forces OTAN-US+UE en Europe, et forcer les US a travailler sur deux fronts.

    Donc, plus les européens s’occuperont de leur defense, plus ce double-front US disparaitra, mais cela depend aussi fortement de la durée de vie politique de Poutine.
    En 2027, date annoncée de l’invasion de Taiwan selon le general US, ou en sera Poutine et le régime Russe et leurs relations avec l’EU et les US ????

    Dans ce puzzle diplomatique, les occidentaux doivent faire tomber ou controler les dictatures qui soutiendront la chine, afin d’éviter leur ralliement : Russie, Pakistan, Turquie ?, Iran, ….

    Mais au rythme des augmentations des budgets militaires et de la montée agressive de la Chine, la troisieme guerre mondiale devient une option imaginable d’ici la fin de la decennie.

    Et Jamais je n’aurai cru dire ca depuis plus de 30 ans..

  34. YannK dit :

    Un truc m’échappe, comment peut-on dire « en 48 heures » quand il faut deux ans pour le préparer ?

    • PK dit :

      Je crois que cela veut dire : dans deux ans, on sera apte à projeter ce type de force en 48h.

      La question est : qu’est-ce qui manque aujourd’hui pour le faire ?

      • E-Faystos dit :

        L’infrastructure.
        Déjà, je suis sur que l’on a Pas le nombre de MRTT indispensables.

    • Fralipolipi dit :

      @YannK
      Il faut 2 ans pour la préparer, car :
      – nous n’avons pas encore suffisamment d’A330 MRTT, … les livraisons sont faites au goutte à goutte.
      – il n’est pas question de gréver d’autres potentiels (notamment pour PO, veille FAS, OPEX, formations/entrainements autres, …) pour une telle opération … d’entrainement, ce qui implique une planification en amont, longtemps à l’avance.
      .
      En cas de « guerre », tout et différent !
      (Cf l’opération Hamilton, qui a monopolisé du lourd – Rafale – M2000 – frégates Fremm et large coordination avec UK et USA, et qui a pourtant été montée en très peu de temps).

  35. Fralipolipi dit :

    En complément, il serait intéressant de commencer à sonder l’Australie pour savoir si elle accepterait, à terme, d’accueillir en escale technique nos SNA Suffren, à propulsion nucléaire.
    Car si le programme de sous-marin classe ATTACK continue sur les rails (ce que Naval Group et la presse australienne confirment aujourd’hui), le meilleur site d’escale technique pour nos SNA sera le port où sont construits ou hébergés les Classe Attack australiens … qui sont les parfaits cousins germains de nos SNA.
    .
    Or, pouvoir baser dans ce secteur du Pacifique un de nos SNA, … et dans la durée sur plusieurs mois, serait le complément nécessaire à toute nécessité de Raid de 20 Rafale.
    .
    L’aérien pour l’action coup-de poing, combiné au sous-marin pour l’action dans la durée => sur ce théâtre éloigné et isolé du Pacifique qui nous concerne (avec la Nouvelle-Calédonie en tête), c’est cette combinaison là qui serait critique et vitale pour nous.
    .
    d’où l’intérêt de ne pas trop perdre de temps pour lancer la commande d’un 7ème SNA … (le format à 6 SNA étant trop juste … le cas du SNA Perle ayant fini de confirmer ce point).

    • LEONARD dit :

      Certes, mais que penser d’une métropole qui organise 3 référendums en 4 ans pour ou contre l’indépendance de la Nelle Calédonie ? Et pourquoi pas un 4ème avec seulement les tribus du Nord ?
      Tout simplement qu’elle veut s’en débarasser.
      Alors, envisager de la défendre…..

  36. Piliph dit :

    Invasion de la Nouvelle Calédonie par la Chine?? Mais alors, à quoi sert la force nucléaire sinon à dissuader ce type d’événements….