Pour cause de travaux à Avord, les E-3F AWACS seront temporairement basés à Châteauroux

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

43 contributions

  1. précision dit :

    Il est amusant de voir que nous utilisons 70 ans après pas mal d’installations héritées des constructions américaines pour la 2nde guerre mondiale. Cela montre-t-il que leurs capacités (investissement, logistique) à cette période étaient très importantes par rapport à celles de la France en temps de paix?

    • Momo dit :

      Si vous connaissez l’histoire vous savez sans doute que l’époque était un peu différente. La 3ie guerre mondiale en tant que conflit ouvert en Europe était une hypothèse trés probable entre 50 et 70.
      Pas la peine de développer, est-ce vraiment amusant?

      • précision dit :

        « si vous connaissiez l’histoire » (inutile d’être aggressif, n’est-ce pas?) vous sauriez qu’au moment où cette piste était construite, les américains se battaient avec leurs alliés contre les allemands et une 3e guerre n’était encore pas du tout probable.
        Ce n’est pas la guerre que je trouvais amusant, c’est de voir à quel point nous héritons d’infrastructures … très anciennes. Il faut aussi voir le côté positif, parfois.

      • précision dit :

        Vous avez sans doute raison pour partie dans la mesure où la piste a du être faite par l’OTAN. C’est la mention de la 2nde GM dans l’article qui m’a égaré. mea culpa.

      • précision dit :

        D’ailleurs il y a peut être eu confusion entre Avord, apparemment bétonnée par les allemands, et chateauroux, qui, elle, a été surtout développée par l’OTAN. Si je ne me trompe pas. Je connais mal.

        • Momo dit :

          Pas de pb. Juste pour être précis, sans jeu de mot, j’ai écris ‘si vous connaissez’, très différent de ´connaissiez’ ;0)

    • kel-to dit :

      bonjour , les fondations de cette construction  » américaine » sont solides et anciennes puisque de mémoire la base aérienne de Châteauroux date de la première guerre mondiale et fut l’une des premières école Air française

      • Pravda dit :

        La piste en dur date des américains il me semble, l’ancienne base française était située au sud ouest de l’aéroport de Châteauroux, à ~2kms

      • Ah Ca ! dit :

        Exact, un de mes deux grand-père y a passé son brevet de pilote en 1916-17.

      • précision dit :

        il me semble même avant: 1912 d’après wikipedia. Qui parle même de la première école de l’air au monde.
        Mais M Lagneaux parle de la piste. Le web parle d’une construction allemande, mais peut être que les américains ont eu à refaire ou réparer vu que les allemands ont logiquement détruit ce qu’ils pouvaient avant d’abandonner les lieux.

    • WaterBoy dit :

      Construction américaine… ou construction sous supervision allemande par des ouvrier français?

      • Math dit :

        La piste a été réalisée dans un cadre OTAN, avec des fonds américains. Il y a un hôtel à côté de la base dont le tenancier en raconte de belle sur la construction.

    • vrai_chasseur dit :

      Avord date de la 1ere guerre mondiale. En 1916 et jusqu’à l’entre deux guerres c’était la 1ere école d’aviation au monde. Des as comme St Exupéry en étaient issus.
      Sa structure actuelle (piste en dur, hangars) date plutôt des allemands durant WW2, qui en avaient fait une base de choix pour les bombardiers lourds de la Luftwaffe.
      Les constructions US en France datent de l’OTAN des années 50-60 (mise à disposition de 10 bases françaises pour l’US Air Force dont Mérignac, Châteauroux, Nancy, etc). Toutes existaient déjà.
      Mais il est amusant de noter qu’à cette époque les américains sont intervenus pour leur rénovation, « parce que les entrepreneurs de génie civil français facturaient de façon excessive, les syndicats pratiquaient l »inflation des salaires des ouvriers, et la qualité des matériaux laissaient à désirer, entrainant des fissures prématurées sur les pistes » ce qui avait motivé une mission d’expertise du Sénat américain sur place ( cf http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/docs/Temis/0069/Temis-0069268/PM_9_7.pdf – page 35)

    • Clavier dit :

      Rendons à Caesar …..
      Que ce soit Chateauroux ou Avord , ce sont d’abord des aérodromes de la Grande Guerre avant d’avoir été utilisés par l’armée américaine !

    • LEONARD dit :

      Les bases OTAN étant bien souvent d’anciennes bases allemandes prises aux français qui les avaient créées.
      La 1ère Chartres Champhol en 1911
      Avord en 1912, Chateauroux en 1915.
      C’est essentiellement la géographie et un peu l’histoire qui déterminent l’emplacement des bases aériennes.

    • fred dit :

      ce sont les allemands qui ont construit cette piste

      • Momo dit :

        N’importe quoi. Comme d’habitude. Pfff…. du france info sans-doute…
        Les jets US F84 et autres avaient besoin de pistes beaucoup plus longues et capables de porter des avions autrement plus massifs.

      • Pravda dit :

        Bon j’ai vérifié
        Sur le site Géoportail, vous avez accès (sur l’application en tout cas) à des photos aériennes des années 50/60:
        Pas de piste en dur, et la base « française » ne se situe pas à l’emplacement de l’aéroport actuel.
        Et à titre anecdotique, la fabrication du pain de mie Harris se fait depuis l’époque « américaine » à Châteauroux, les GIs se déplaçant avec « leur pain », l’usine est restée après leur départ.

        • précision dit :

          Plus ou moins, l’entreprise était francaise (source wikipedia):
          1965 : Création de la société Sopani à Châteauroux par Paul Picard
          1970 : Lancement de la marque Harrys, avec l’American Bread, premier pain de mie américain en France.
          1977 : La société Sopani devient Harrys.
          2009 : (après autres évolutions) rachat par Barilla France, filiale du groupe italien Barilla.
          Merci de m’avoir donné l’occasion de découvrir l’histoire de ce groupe.

          • précision dit :

            et d’après le site de la marque:
            « Paul Picard, fils de boulanger, fait la connaissance des Américains basés à Châteauroux. Ceux-ci lui parlent des pains de leur pays, ce qui l’incite à partir aux États-Unis pour rapporter le savoir-faire du pain de mie. »

          • Pravda dit :

            Merci des précisions

      • Pravda dit :

        1962, ouverture de la piste béton sur l’ancienne piste Bloch.
        https://www.anciens-aerodromes.com/?p=2220

  2. Plusdepognon dit :

    Cela faisait longtemps que l’on avait pas parlé de la comédie Irini :
    https://www.bruxelles2.eu/2021/01/dernier-bilan-dirini/

    Ce qui n’empêche pas les effets de manches, cette fois-ci russes :
    https://www.bruxelles2.eu/2021/01/la-russie-agacee-par-loperation-irini-et-le-fait-savoir/

    Au niveau de lISR, la France a toujours besoin de moyens qu’elle na pas, ce qui fait le bonheur de certains:
    https://www.africaintelligence.fr/afrique-ouest-et-centrale_politique/2020/12/07/cae-aviation-toujours-en-premiere-ligne-au-sahel,109625482-ar1

  3. Lotharingie dit :

    Permettons nous de réver !
    .
    Un système AWACS sur base d’Airbus A330 MRTT….
    .
    https://www.avionslegendaires.net/2015/02/actu/europeens-et-indiens-envisagent-un-awacs-commun/

    • kolkot dit :

      c’est une solution qui est loin d’être idéale, il vole marginalement plus loin que le C-135 et à la même altitude (donc ne voit pas plus loin), en plus de ça c’est un avion tellement facile à cibler (un phare dans le ciel)…… dans l’idéal il faudrait remplacer les awacs actuels par une multitude de plateformes qui correspondent au degré de menaces

  4. FredericA dit :

    @précision : « Cela montre-t-il que leurs capacités (investissement, logistique) à cette période étaient très importantes par rapport à celles de la France en temps de paix? »
    .
    Cela démontre plutôt que les surfaces nécessaires à l’installation de bases militaires étaient plus faciles à obtenir après la 2ème guerre mondiale (cf. l’actualité sur l’extension d’aéroports existants).

  5. Vidoc-19 dit :

    Ah ! Châteauroux ! C’est peut-être l’aéroport le plus fascinant de toute la France. Aéroport civil « Marcel Dassault », puisque c’est son nom officiel, qu’on peut voir sur la pancarte d’entrée à côté d’une autre grande pancarte qui affiche : « Défense de photographier », panneau étonnant à l’entrée d’un aérodrome civil a priori banal..
    Sans revenir sur les origines et l’histoire très riche de cet aérodrome hors normes, il serait intéressant de faire une étude un peu plus poussée sur ce qui s’y passe depuis tant d’années..
    Il a été question récemment de Châteauroux et de la présence de Chinois à proximité… qu’est-ce qui peut bien intéresser les Chinois à côté de Châteauroux ? Il va de soi qu’une petite étude a été faite sur le sujet et qui apporte plusieurs hypothèses : l’une d’entre elles étant que les Chinois ont tout intérêt à suivre de près qui atterrit et qui décolle de l’aéroport de Châteauroux, et qu’est-ce qu’il viennent y faire.. bien sûr tout le monde connaît les activités officielles de l’aéroport : du stockage d’avions civils et de la maintenance, mais aussi une activité forte d’entraînement pour des gros-porteurs de plusieurs compagnies civiles de l’ Armée de l’Air parfois .
    Il y a aussi pour l’aérodrome un groupe, voire deux, de passionnés, des « spotters » comme on dit, qui publient des photos de certains avions visiteurs ( mais pas de tous) et qui s’indignent si on ose leur parler des activités bien plus discrètes de l’aéroport concernant la livraison de munitions à différents pays africains ou moyen-orientaux ou autres, par des vols discrets d’avions de transport militaire ou d’avions civils démarqués. Et c’est là qu’on retrouve nos chers Chinois de Châteauroux ! Les Chinois qui s’intéressent de près à l’Afrique et qui ont entrepris de copiner avec divers régimes, et qui sont ravis de savoir quels sont les régimes qui viennent chercher des munitions à Châteauroux, car ils pourraient rafler le marché, ou connaître au moins de plus près les besoins de leurs futurs clients africains..
    les Chinois de Châteauroux ont-ils des personnels dans la place ou dans les usines qui fabriquent les munitions non loin de la ? Ont-ils connaissance précisément des cargaisons? Ont-ils des observateurs prévenus à l’avance et qui sont au courant de ce qui se transvase dans la petite zone un peu à l’écart, à l’ouest de la tour de contrôle ? Pourquoi les spotters locaux refusen-t-ils de parler de ce qu’ils savent, et pourquoi ce déni ?
    Des pages Facebook libres d’accès mais pour mieux cacher ce qui doit être caché ?
    Juste en face de la tour de contrôle, de l’autre côté de la base, il y a souvent des campements plus ou moins sauvages de « gens du voyage » qui sont très bien placés pour tout voir et ( presque) tout entendre.
    Sont-ils vraiment des gens du voyage, tous ? N’y a-t-il pas une camionnette ou une caravane d’une provenance bien plus « exotique » parmi les autres, ou à côté ?
    Châteauroux et ses mystères : voilà un sujet passionnant, qui n’a jamais été traité ni éclairci , et c’est un lieu des plus secrets de la France tout en étant relativement ouvert à tous: la présence temporaire des Awacs français sera à la fois une confirmation et un attrait supplémentaire, et pas seulement parce que c’est une plate-forme des plus vastes de France avec une des pistes les plus longues de France. Châteauroux, c’est au cœur de la France, et pas seulement du point de vue géographique.

  6. xorminet dit :

    américaines ou allemandes?

  7. mich dit :

    Bonjour ,ce qui est amusant c ‘est que vous comparez les moyens US au sortir de la deuxième guerre mondiale et au début de la guerre froide avec un temps de paix .

    • précision dit :

      Oui mais un temps de paix 70 ans plus tard. On pourrait penser que le « progrès » rendrait plus facile les efforts d’infrastructure, mais ce n’est pas évident, ou alors les priorités ont changé. Quoique ca dépend aussi où et dans quels domaines (les chinois, actuellement, parviennent il est vrai à lancer de très grands projets d’infrastructures civiles en nombre).

      • mich dit :

        Bonjour , en fait je ne comprends pas bien votre remarque , en 70 ans je pense qu ‘il y a eu quand même quelques travaux à Châteauroux ,et si c ‘est suffisant, pourquoi réinventer la roue US.Vous faites maintenant une comparaison avec la Chine , qui vous a dit que la Chine n ‘était pas en économie de « guerre » (la barrière avec le civil peut être très mince ),certes c ‘est exagéré mais par certains coté on pourrait presque le penser par rapport à l’occident .

  8. mich dit :

    Avec ces travaux , Avord va pouvoir épauler la base de Istres .

  9. Maxx dit :

    Il y a malheureusement de la place sur la 705 de TOURS, si ils veulent passer dire bonjour…
    La 705 est devenue bien triste depuis le départ des gadget et de la PO !

  10. Paddybus dit :

    C’est bien plus de dix bases… plus d’une trentaine, car chaque base opérationnelle avait deux bases de desserrement, qui étaient en général constituées de la piste principale et ses taxiways, de trois marguerites, et souvent un voire trois hangars…. mais en général trés peu de bâtiment… voire pas du tout…
    Pour ce qui est de entreprises, on peut aussi voir dans « l’analyse du sénat américains la volonté d’imposer leurs entreprises… les hangars par exemples tous identiques étaient probablement amenés directement des states dès le début… avec plans imposés…
    A toutes ces bases aériennes, il faut ajouter les centres de logistique et de stokage… assez difficiles à dénombrer… j’en découvre encore au hasard de balades ….
    Ils citent dans l’article « les bases otan »(sur fond orange) celle de St Mihiel… qui n’était qu’une des bases logistique…
    Il y a eu un bon ouvrage sur le sujet des bases otan en France, il y a quelques années…
    Châteauroux a été une base logistique majeure, car tout ce qui arrivait par avion des usa pour l’ensemble des bases us en europe passait pas Châteauroux… et ce qui arrivait par bateau arrivait à La Rochelle (seul port français en eaux profondes…!!!)
    Il y avait aussi un réseau de pipeline qui desservait un certain nombre d’entre elles… depuis les principaux ports… dont une partie doit toujours exister… il y avait encore il y a quelques années des stations de pompage avec la plaque otan…