Londres notifie un contrat de 600 millions d’euros à MBDA pour armer ses F-35B avec le missile SPEAR 3

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

31 contributions

  1. Clavier dit :

    On est content d’apprendre que les fabuleux F 35 seront équipés d’armes toutes aussi fabuleuses……
    Quels progrès depuis les fléchettes en acier lancées depuis les SE 5 !

  2. Leum dit :

    Petit, bonne portée, versatile et c’est MBDA… Pourquoi on en a pas sur Rafale?

    • dolgan dit :

      1) parce qu’il n’est pas encore produit. 2) parce qu’il est anglais

    • E-Faystos dit :

      Parce que c’est comme ça que MBDA fonctionne : sinon, les secrets de nos vecteurs ASMP seraient disponibles pour toutes les parties… Et ce n’est pas souhaitable.
      Ensuite parce qu’il.y aurait une.lutte entre les différents constructeurs d’avions: l’intégration du METEOR sous Rafale ayant été une bataille politique pour être le premier à tirer en test et être opérationnel.
      Enfin parce que MBDA France travaille sur un matériel aux objectifs similaires.
      Mais qui ne seraient pas disponibles avant le.standard F 4 et 2025

      • NRJ dit :

        @E-Faystos
        De quelle matériel aux objectifs similaires parlez vous concernant MBDA France ?

        • Jupiter dit :

          Bonjour,
          E-Faystos parle probablement du « SmartGlider » qui a des mensurations et des objectifs relativement proches.
          En revanche, comme son nom l’indique, le SmartGlider ne serait pas propulsé, contrairement au SPEAR 3.
          Éventuellement dans des versions futures

          • Alpha dit :

            La « Smart Glider » n’est effectivement pas propulsée, mais sa portée est tout de même annoncée à 130 km !
            Aussi, MBDA étudie la « Smart Cruiser », une version propulsée de l’arme, avec charge militaire réduite mais portée accrue…
            Un Rafale pourrait en emporter 18 !!!
            Ces munitions avaient été présentées au Bourget 2019.

    • tchac dit :

      Ca fait un peu doublon avec l’AASM, c’est plus cher aussi.
      Non, ce qu’il faut pour le rafale c’est des Smartglider.
      C’est une petite charge mais ça permet de compléter l’AASM et surtout un rafale peut en emporter 12 à 18 (pack de 6 sous chaque aile plus point ventrale).
      Peut avoir son utilité pour saturer une défense sol air.

  3. E-Faystos dit :

    J’ai une question qui découle de ma.logique malsaine :
    Pourquoi développer un missile avec une distance de sécurité aussi grande si la furtivité du F35 lui assure l’impunité ?
    Parce que comme les Israéliens, les Britanniques savent qu’un missile aura toujours une SER moindre qu’un avion qui a la taille d’un autobus ?

    • 에르메스 dit :

      Il n’y a que Trump et les perdraux du Texas qui croient que le F35 est invisible.
      .
      Même en admettant que ce soit le cas en 2021, rien n’est moins sûr pour 2030.

    • dolgan dit :

      Parce qu’il a été développé à la base pour l’eurofigther (qu’il équipera aussi) je pense.

    • ULYSSE dit :

      @ e-Faystos. Parce que deux précautions valent mieux qu’une !

      • Alpha dit :

        Donc, doute sur la pérennité de la furtivité du F-35 à brève échéance… 😉

        • Cricetus dit :

          Il est peut probable qu’un F-35 puisse s’approcher sans danger a moins de 50 Km d’un site de SAM moderne a longue portée, de même qu’un non furtif (un Rafale par exemple) ne pourrait pas s’en approcher de moins de 150 Km. La portée donnée ici est certainement un maximum (largage a très haute altitude, cible immobile, pas de nécessité d’une trajectoire terminale plongeante).

    • chill dit :

      excellente question..

  4. EBM dit :

    Bon point pour les anglais par rapport à nous. Incroyable que nous n’ayons aucun missile anti-radar de puis le reatrait de l’AS 37 martel.

  5. Ulysse dit :

    Un F35 peut emporter 8 SPEAR3 en soute qu il peut tirer en salve, ce qui permet de compenser la faible charge explosive unitaire.

  6. vrai_chasseur dit :

    A noter que la firme turque Rocketsan avait eu aussi son tout nouveau missile SOM-J qualifié par Lockheed Martin pour la soute des F35, juste avant que la Turquie ne se fasse shooter du programme.

    • dolgan dit :

      Ce qu’il y a d’amusant c’est que rocketsan a un super catalogue en papier glacé, mais que les Turcs lui préfèrent souvent en premier choix des produits d’importations. Mais quand ils sont sous la menace de sanction/rupture d’approvisionnement, ils nous expliquent que c’est pas grave puisqu’ils ont une production nationnale de missiles de meilleur qualité et moins chers. En fait, les turcs sont des philanthropes incompris.

  7. Vincent dit :

    Pour les missions SEAD, on peut lire guerre électronique , est-ce que l’on fait juste allusion au missile anti-radar ( et donc missiles anti systeme AA par extension), mais est-ce que cela inclus d’avoir par exemple un missile capable de brouiller ces dits systèmes avant de frapper ou faire frapper d’autres missiles ? Cela existe-t-il ?

  8. HMX dit :

    Les performances annoncées de ce nouveau missile Spear 3 sont en effet impressionnantes : 1.80m, 100kg, 140km de portée, capacité de vol en essaim, et variante anti-radar… si un F35 peut en emporter 8, on imagine aisément qu’un Rafale pourrait en emporter bien davantage, éventuellement en panachage avec des AASM (portée inférieure, mais probablement bien moins coûteuses que ces Spear 3). Compte tenu des excellentes relations que nous entretenons avec le Royaume Uni dans le cadre des accords de Lancaster House, une intégration de cette munition sur Rafale F4 serait très intéressante, d’abord d’un point de vue opérationnel, mais aussi pour donner une corde de plus au Rafale à l’export… surtout si nous parvenons à développer une version « ITAR Free » de ce missile.

    • dolgan dit :

      Le pod eurofigther permet 3 missiles spear 3 par point d’emport. Pour le reste, à vos calculettes pour vous amuser à trouver les meilleurs configs sur rafales.

      Pas oublier qu’on bosse sur le FNAM avec les anglais justement à horizon 2027 je crois. Pas oublier que contrairement aux anglais (oui je trolle), nous on a un avion furtif gen 4,5 donc on peut s’approcher avec nos AASM.

      NB: pour le troll:Wiki indique (mais ça doit être une vieille info, à voir si ça a changé) que l’intégration des spears (1,2,3) au système d’arme du F35 est prévu pour le standard 4.

      • Cricetus dit :

        Le Rafale n’est pas un avion furtif donc ne peut s’approcher que difficilement d’un SAM moderne pour être a distance de tir avec un engin type AASM.

    • NRJ dit :

      @HMX
      Savez vous par hasard ce qu’apporte le Spear 3 par rapport au Scalp ? Après le Spear 3 EW aurait effectivement un intérêt pour la lutte SEAD. mais sinon il y a sans doute un meilleur intérêt à développer des Smartglider que des Spear 3.

      • dolgan dit :

        Prix, poids (la charge mili du Scalp c’est 4,5 fois le poids du spear3), volume, nombre d’emport, charge mili plus faible (parfois c’est un avantage et le scalp c’est un peu bourrin)

        • Cricetus dit :

          Et la capacité a attaquer des cibles mobiles, stationnaires ou en mouvement.

        • NRJ dit :

          Si c’est juste une question de poids et de prix, autant développer des Smartglider plutôt que d’acheter des Spear 3.

      • ULYSSE dit :

        A voir les capacités d’évolution dans l’espace des Smart glider (absence de propulsion) pour la destruction de cibles mobiles .
        Pas le meme coût, pas la même portée ( 100 kms max pour un SG) et vraisemblablement pas le même emploi (cibles fixes et cibles mobiles).
        Le format est similaire , ce qui veut dire q’un Rafale pourrait vraisemblement emporter 12 SPEAR3 (3X4) au moins.