Soutien à l’industrie aéronautique : Un premier Airbus A330-200 a été livré à l’armée de l’Air et de l’Espace

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

26 contributions

  1. Paddybus dit :

    Des machines neuves pas neuves mais presque neuves…!!!

    • Balthus dit :

      Qu’il faudra convertir, pas tout de suite, mais bientôt…!!!

    • strider_on dit :

      des machines fabriqués en 2015 livrés en 2017 chez avianca brasil qui a fait faillite en 2019. c’est pas deux ans à tourner au rythme d’une compagnie civile qui vont les tuer ces engins….

      • Mike dit :

        Ça c est probablement pas vrai. Cocarde ou pas, ça reste du transport. Exactement le même profil de mission que dans le civil. Et dans le civil, les avions sont beaucoup plus exploités. Du moins avant Covid.
        Ça changera quand ils seront convertis en mrtt

        • strider_on dit :

          je ne m’inquièterais pas à votre place. les appareils exploités par les compagnies civile sont plus que très bien suivis. en attendant sa conversion en mrtt l’appareil fera du transport classique de passager mais il volera pas autant que sous ses couleurs d’avianca. quand je vois le nombre d’heure à dormir sur le tarmac du t1 à roissy des a340-200….

    • LeVoyageurDit dit :

      J’espère qu’on ne les a pas payer plein pot au moins haha. Acheter de l’occasion pour aider la filière c’est étrange. Surement des appareils défectueux qui ont étaient rendus et remboursés..

      • Eurafale dit :

        « Sûrement des appareils défectueux qui ont été rendus et remboursés.. »
        Si vous achetez vos voitures en occasion, vous dites la même chose aux vendeurs ? Les avions, c’est comme les voitures, mais en plus cher : vous avez le marché du neuf, le marché de l’occasion, de la location avec option d’achat (leasing) etc…

    • Plusdepognon dit :

      @ Paddybus
      C’est déjà la première fois que le MINARM reconnaît que 2 des 3 abvions ne sont pas neufs…
      http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/11/27/le-premier-a330-200-d-occasion-a-ete-livre-a-l-armee-de-l-ai-21658.html

      Ensuite, vu l’état du marché civil de l’aéronautique, il a fallu s’accrocher aux branches de l’aéronautique militaire, Sabena s’est distingué dernièrement :
      http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/11/22/sabena-technics-rachete-deux-societes-en-deux-semaines-21645.html

    • Mika dit :

      L’a330 étant certifié de memoire pour 60000 heures de vol et 40000 cycles, même si il est presque neuf à 5000 heures de vol et 500 cycles. Aux vues de l’exploitation de l’armée de l’air, on peut dormir tranquille !
      Il voleront de nombreuses années.

  2. Frede6 dit :

    Un vrai plan de relance presque vrai mais (pas) totallement (pas) vrai.

    Des chiffres d’emplois sauvegardés presque vrais ou pressque pas tout à fait vrais.

    Un renouvellement des capacités diminuées ou une dimution des capacités de renouvellement.

    En tout cas si on refile des Rafales à la Grèce et la Croatie on aura moins urgemment besoin de ravitailler os capacités de renouvellement.

    Pff putain de Covid…

  3. batgames dit :

    attend le transport va perdre des A340 pour les remplacer par des avions dont le rôle principal est le ravitaillement en Vol …quand on aura besoin de faire tout en même temps transport de personnel rapidement sur une zone localisé proche en, sécurité mais autour d’une zone de Combat et en même temps faire du ravitaillement en Vol ..ils feront comment
    encore appel aux Amerloques faute de mieux comme d’hab ..c’est n’importe quoi cette déflation …d’avions et de matériels en constante régression depuis 1990

    • Royal Marine dit :

      Le succès du MRTT sur les matchés militaires, bien avant que la France n’en achète, est dû principalement à sa versatilité.
      Il peut être re-configuré très rapidement de ravitailleur, à cargo, transport de passager, avion sanitaire, ou un savant panachage des quatre…
      Quand à l’appel aux Amerloques, comme vous dîtes, il tient aux échanges permanents entre avions de l’OTAN… Lorsqu’une citerne est sur zone, peu importe sa nationalité, tout appareil de l’OTAN qui en a besoin, peut venir se ravitailler, conformément aux Stanags. Avec une priorité absolue pour les avions basés sur porte-avions.
      Je concède qu’il a fallu un peu de temps pour que notre AdA puisse s’acclimater à cette manière de faire… L’Afghanistan lui a heureusement ouvert les yeux sur ces procédures. (2006)

    • lucnets dit :

      Renseignez vous d’abord sur A330 MRTT avant d’écrire… Il est modulaire on peut l’equiper en transport de personnel 380 pers, pour faire de l’evacuation sanitaire et bien sur du ravitaillement en vol.

    • Loïc dit :

      Avec le pseudo progrès technologique la seule chose qu’un énarque connaisse « c’est faire mieux avec moins ».
      Hors c’est personne n’ont jamais compris que plus un appareil est technologique plus les pannes sont nombreuses et que faire uniquement la maintenance en usine ne fait que rallonger les indisponibilités.
      Il suffit de voir juste la différence entre un Mirage 2000 et un rafale.

  4. Castel dit :

    Puisque l’on évoque des engins volants, je signale, que suite à un accident, le transporteur Russe Volga Dnerp a immobilisé au sol ses douze A124 .
    Il s’agit du plus important utilisateur de ces avions, qui semblent maintenant à bout de souffle…
    Les Américains refusant de prêter leurs C5 Galaxy, considéré par eux comme des avions stratégiques vitaux pour eux , on peut se demander si les Européens ne pourraient pas envisager de créer un transporteur stratégique dans l’avenir, dont la base pourrait se développer à partir de l’A400M, légèrement rallongé et équipé de quatre réacteurs pouvant lui permettre d’emmener une bonne soixantaine de tonnes, et dont le lancement ne pourrait s’effectuer qu’après la sortie de l’A200m, qui semble nous manquer le plus, et qui est déja dans les « cartons » d’Airbus…
    https://www.avionslegendaires.net/2020/11/actu/le-transporteur-russe-volga-dnepr-suspend-les-operations-de-ses-antonov-an-124/

    • ji_louis dit :

      Non mais vous avez vu la différence de gabarit entre un C5 Galaxy, un AN 124 Condor d’un côté et un A400M Atlas de l’autre?
      Le seul Airbus qui tienne la comparaison, c’est l’A380, et la fabrication est abandonnée.

      • Castel dit :

        Ce qui nous manque le plus, ce n’est pas tant un gabarit comme le C5 ou l’AN 124, qu’un avion de taille intermédiaire genre C17, mais qui n’est plus fabriqué à l’heure actuelle, car, ces super gabarits, s’ils peuvent emmener beaucoup plus qu’un C17, sont des avions à usage exclusivement stratégique, et qui sont obligés de se poser sur des pistes très longues et dont le revêtement doit être proche de celui d’un aéroport civil …
        Ce qui nous manque le plus, c’est plutôt un avion de taille intermédiaire, capable d’emmener en cas d’urgence extrême un char lourd comme notre Leclerc par exemple, mais qui conserverait quelques possibilités tactiques, en pouvant se poser par exemple sur de petits aéroports pas trop éloignés des zones de confrontation, de manière à éviter ou au moins à minimiser les nécessités de transferts vers des hélicoptères ou des avions de transport de plus petite taille….
        C’est pour cela qu’ un A400M , doté de réacteurs, légèrement rallongé, et dont l’envergure serait un peu augmentée, capable d’emporter au moins une soixantaine de tonnes, me semble être une possibilité technique évidente, car cela permettrait de le sortir sans doute assez rapidement, en utilisant un certain nombre de pièces existantes, avec , à priori des coûts réduits par rapport à l’étude d’un appareil 100% nouveau, et qui répondrait à la plus-part de nos besoins, la différence de C.U. par rapport aux avions stratégiques, pouvant être compensée par un nombre de rotations supérieures, mais tout de même avec un progrès notable par rapport à l’A400m……

  5. François01 dit :

    Un A330 MRTT c’est un A330 avec des ailes d »A340.
    Le remplacement des ailes c’est quand même une transformation de grande ampleur.

    • Fred dit :

      @ François01

      On pouvait lire cela jusqu’à une époque récente … En fait, les deux ailes sont similaires, mais celle du 340 ont des renforts pour les réacteurs en plus.

      • François01 dit :

        @fred
        Plus précisément les A330-MRTT ont des ailes d’A340-600 et d’A340-500
        Les ailes des A340-600 et 500 ont été modifiées. Elles sont un peu plus longues mais surtout elles contiennent 30% de carburant en plus que les modèles A340-200 et 300.
        D’où l’intérêt pour un avion ravitailleur de pouvoir transporter plus de carburant.
        Et accessoirement les nacelles de ravitaillement sont installées à l’emplacement des réacteurs extérieurs, ainsi les conduites humides sont déjà prévues.

  6. Raymond75 dit :

    Remplacer les A340 quadrimoteurs par des bimoteurs plus récent est une bonne chose, mais remplacer deux avions d’occasion par deux autres avions d’occasion (plus récents et plus moderne) n’est pas à proprement parlé un soutien à l’industrie aéronautique (hormis bein sûr la transformation en A 330 MRTT). Mais le troisième sera bien neuf, donc une vraie commande.

    Résultat globalement positif quand même.

  7. Raph dit :

    Sinon on racheté au prix de la ferraille des B 52 , transformable en awacs/ravitailleur/air force 2, vu la longévité du « buff », les Airbus seront obsolètes bien avant…

  8. François01 dit :

    Un A330-MRTT est un A330 doté d’ailes d’A340.
    La transformation des appareils d’occasion en ravitailleurs est quand même lourde s’il faut changer les ailes !

  9. Seghir dit :

    C’est peut- être naïf de ma part, mais peut-on transformer les 2 A340 en phénix plutôt que de les envoyer à la casse? Techniquement si j’ai bien compris, la base de structure d’un phénix= A330+ailes A340.

  10. Lotharingie dit :

    HS : Mais pour rester sur la partie  » Défense  » d’Airbus :
    .
    « ………………Selon certaines informations, les quatre pays (Allemagne, Espagne, France et Italie), prêts à embarquer sur le drone MALE (Medium Altitude Long Endurance) européen, Eurodrone, sont tombés d’accord sur toutes les modalités pour lancer ce programme, qui a été très compliqué à organiser puis à finaliser. …………….. »
    .
    https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/eurodrone-l-allemagne-l-espagne-la-france-et-l-italie-embarquent-sur-le-drone-male-europeen-863449.html