L’armée suisse a terminé le renouvellement de ses moyens nautiques

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

66 contributions

  1. NRJ dit :

    Il y avait une blague entre un Belge et un Suisse. Le belge s’étonne « un musée de la marine en Suisse, c’est absurde ». Et le Suisse répond « il y a bien un musée de la culture en Belgique ».

  2. R2D2 dit :

    C’est sur, ca change des frégates ^^

  3. garance dit :

    Et le pavillon Suisse avec Bâle comme port d’attache est toujours florissant. Entre les péniches et les bateaux de croisières. Zoug est plus souvent le siège des sociétés par contre.

  4. garance dit :

    Et le pavillon Suisse avec Bâle comme port d’attache est toujours florissant. Entre les péniches et les bateaux de croisières. Zoug est plus souvent le siège des sociétés par contre.

  5. Fralipolipi dit :

    Un peu hors sujet (désolé) … il avait été évoqué il y a 2 ans l’achat potentiel en Suisse de Canadair bombardiers d’eau, pour faire face au réchauffement climatique et aux incendies plus fréquents qui vont avec
    https://www.lematin.ch/story/des-canadairs-pour-l-armee-suisse-575736539117
    Ce projet a-t-il été poursuivi ou bien abandonné ?
    .
    D’une manière générale, avec ses nombreux plans d’eau, la Suisse est un pays où l’hydravion pourrait être bien adapté.

    • HansW. dit :

      De nombreux plans d’eau mais interdits aux hydravions!

      En Suisse, il va des hydravions comme des UML: Verboten! (« interdit » dans la langue des francophones minoritaires).

      Plusieurs fois, des projets ou même des évènements ponctuels (comme un festival de l’hydravion sur le lac Léman) ont essayé d’obtenir une dérogation à la loi qui interdit l’usage de l’hydravion, peine perdue!

      Quand à l’histoire des Canadair, cela reste un délire de politiciens. Il n’y a jamais eu de projet sérieux dans ce sens. En Suisse, le combat anti-incendie se fait à l’aide d’hélicoptères beaucoup plus adaptés aux territoires accidentés des Alpes.

      Pour info, l’armée s’est même vu refusé l’achat d’un avion de transport. L’armée suisse est obligée de louer un avion aux espagnols quand elle doit approvisionner le détachement de l’armée suisse de la KAFOR qui assure une présence au Kosovo.

      • jp_perfect dit :

        L’armée s’est vue refuser des moyens de transport aériens, parce que ceux-ci sont synonymes d’interventions à l’étranger. Or la droite, et notamment l’UDC, voit cela d’un mauvais œil.
        En outre, ce programme aurait privé d’autres acquisitions de fonds, à un moment où les budgets fondaient comme neige au soleil.

        • HansW. dit :

          2 avions de transport pour un prix total de 109 millions par rapport à un budget de 4 milliards/an à l’époque?

          Ces 109 millions empêchaient quelles acquisitions de fonds? Les élastiques pour attacher les pantalons de la tenue d’assaut au fond des « rangers »?

          Et précisons que la fréquence d’utilisation d’un avion de transport loué à l’Espagne est de… plusieurs fois/semaine!!!

          • jp_perfect dit :

            Le budget des acquisitions n’était (et n’est toujours) évidemment pas de 4 milliards et les coûts de maintenance représentent également des coûts sur le long terme (2-3 fois le prix d’acquisition), en sus de l’adaptation des infrastructures. Comme bien d’autres armées européennes, la Suisse a vécu pendant près de 25 ans grâce aux fameux « dividendes de la paix » durant lesquels on a plutôt eu tendance à préserver les compétences qu’à chercher à en développer de nouvelles.

            Votre remarque sur les élastiques de jambes faut penser aux deux Vincent… qui utilisent ce genre de discours pour décrédibiliser l’armée. La liste des programmes d’armement est disponible sur internet. Je vous laisse vous amuser.

            Et lorsque le mandat de la Kfor sera terminé? Que fera-t-on de ces avions? C’est également la question que le Parlement avait soulevé à l’époque. L’engagement étant reconductible, il n’y avait aucune certitude qu’il dure si longtemps. En outre, il faut voir les chiffres. À combien se monteraient les coûts totaux de cette flotte, et combien coûte la location? Je n’en sais rien, mais il faut bien peser le pour et le contre.

            Ce qui est sûr, c’est que cette question témoigne de deux visions de notre armée: l’une qui veut que nous intervenions à l’étranger, et l’autre qui veut que celle-ci soit un outil exclusivement national.

          • Momo dit :

            @j_perfect: Même la gauche et les anti-militaristes étaient d’accord pour acheter ces 2 avions de transport et l’argument était fort: Il n’y avait pas que la Kafor comme usage mais le transport sanitaire, l’aide en cas de catastrophe ou encore le rapatriement des citoyens suisses…. On a vu la bordel avec le covid pour rapatrier les Suisses en vacances à l’étranger… Il a fallu des mois!!! Un coup, on demande à la France si il y aurait pas 2 , 3 places à disposition ensuite un coup de fil à l’Allemagne, etc.

            C’est juste scandaleux de la part de la Suisse, on dirait un pays du tiers monde!

          • jp_perfect dit :

            Non, c’est faux. L’UDC s’était allié à la gauche pour faire capoter l’entier du programme d’armement de l’époque. L’UDC parce qu’elle pensait qu’intervenir à l’étranger ne faisait pas partie du mandat de l’armée suisse, la gauche parce qu’elle y a vu une belle occasion de faire capoter un programme d’armement auquel elle est idéologiquement totalement opposée, quoi qu’il comprenne.
            https://www.swissinfo.ch/fre/le-programme-d-armement-capote–historique-/4416330

      • Fralipolipi dit :

        @HansW
        Merci pour ces précisions.
        Je savais que l’hydravion n’avait pas les coudées franches chez vous, mais pas à ce point.
        S’ils sont même interdits sur les lacs Léman et de Constance, c’est un peu moche …

      • garance dit :

        Ben voui, mais c’est logique qu’il y ait pas d’avions qui flottent et des gros moustiques en Suisse.
        Ca ferait trop de bruit en plus. Et les vaches elles aiment pas çà car çà fait du pas bon lait, du mauvais chocolat et des fromages avec des trop gros trous. Un peu comme l’heure d’été/ou d’hiver. 😀

      • John dit :

        N’oubliez pas que les lacs suisses sont les plus densément utilisés avec des bateaux de plaisance.
        Si il y a un incendie de forêt, il y a de forte chance que ce soit en été, qu’il fasse chaud, et donc que le lac soit bondé.
        En ce sens, un canadair n’a pas le moindre sens. Par contre un hélicoptère est adapté à ces besoins, et l’armée a ce qu’il faut pour ces missions…

        Pour le transport, sauf erreur en 2015 ça avait été relancé par le Conseil des Etats.
        Quoi qu’il en soit, avec la crise, les taux d’intérêts bas, le franc fort et la concurrence sur le marché actuellement, ça serait le bon moment de lancer une procédure d’achat.
        C-130, KC-390, C27-J, C-295, An-178, Il-276

        • jp_perfect dit :

          Les programmes d’armement sont déjà plus ou moins fixés jusqu’en 2032, et ne comprennent pas une telle acquisition. La suite du projet de renouvellement des forces aériennes concernera la défense aérienne à courte portée, notamment pour lutter contre les (mini)drones. Un système similaire au SHORAD devrait être acquis.
          Si les compétences en termes de moyens de transports mériteraient d’être renforcées, il y a juste un léger problèmes: les moyens.
          Le renouvellement de la flotte d’avions de combat va absorber 600 millions par années pendant 10 ans (sans compter les 2 milliards pour la défense sol-air), et le reste sera dédié au renouvellement des moyens terrestres. Difficile de trouver la marge financière pour acquérir en plus de nouvelles capacités, même si elles font sens.

    • LEONARD dit :

      Peut-être aussi qu’avec 90 incendies de forêt par an pour 374 hectares en moyenne détruits, le « risque » est encore à portée de camion, et de solidarité inter-étatique, un peu comme les MASA après 18h…
      https://www.waldbrandgefahr.ch/fr/waldbrand

  6. Raymond75 dit :

    Selon une source bien informée, il semblerait que la Suisse développe un porte-avions nucléaire … pour ses futurs Rafales !

  7. Thaurac dit :

    Je confirme , il y a bien un bar de la marine à Genève, et c’est pas plus incongru qu’une Maison de la Culture en Belgique ! 🙂

  8. Castel dit :

    On peut dire que maintenant la Suisse dispose de la maîtrise absolue de son espace maritime, car , ce n’est pas nous, pas plus que l’Allemagne ou l’Italie qui allons essayer de lui disputer !!

  9. Qui ça ? dit :

    Mode humour ON: Pour protéger ses frontières et sa neutralité, la Confédération helvétique devrait mettre en œuvre des portes-avions, un sur le lac Léman et un autre sur le lac de Constance. En plus ça serait l’occasion de leur refiler des Rafales Marines ….

    • Toine_RC dit :

      On plaisante on plaisante mais des petits (7000 tonnes tout est relatif) malins l’ont fait.
      https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Porte-avions_d%27eau_douce_de_l%27US_Navy

      • John dit :

        Pour s’entraîner à l’appontage et au décollage à l’abri des menaces sous-marines allemandes et japonaises qui sont allées jusqu’à New York, San Francisco, etc…
        Notamment Operation Pastorius

      • Franz dit :

        Ça alors !  » petits malins  » c’est le moins que l’on puisse dire. Merci pour l’info !

    • Waroch dit :

      Ou à défaut quelques frégates… N’oublions pas les leçons de l’histoire: pendant la 1GM le général allemand Vorbeck a semé une belle pagaille avec une flottille de guerre improvisée sur le lac Victoria. Allez savoir! Et si des soi-disant « touristes » allaient mener des raids de guérilla avec des pédalo armés, hein? ^^

  10. jp_perfect dit :

    Excellente question! En Suisse, on n’a plus entendu parler de cette acquisition, qui ne serait pas dénuée de sens.
    Quitte à l’envoyer à l’etranger si nous n’en avons pas besoin et qu’il y a des feux en Europe. Nous l’avons déjà fait au Portugal, si je ne m’abuse, pour ceux qui seraient tentés de me dire que cela viole notre neutralité. Les interventions à l’étranger en cas de catastrophe naturelle ne me seraient, personnellement, pas une mauvaise idée.

  11. Frédéric dit :

    La France avait aussi une marine fluviale en métropole 🙂 Voir :
    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Forces_maritimes_du_Rhin

    Aujourd’hui, sur le Rhin, il y a une patrouille de gendarmerie franco-allemande.

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ La France avait aussi une marine fluviale en métropole ]

      Les Kulturtragern Françouzes et leur  » Force Noire « ™© ont aussi maintenu une marine d’occupation fluviale
      en Allemagne après 1923 .
      C’est évoqué dans votre lien

  12. lxm dit :

    Vu l’inculture de nombre de dirigeants français, je m’attends à celui qui vantera à la Suisse le savoir-faire français en matière de sous-marins.
    Notez qu’en Suisse on trouve des requins.. de la finance.

  13. Thierry dit :

    En Suisse toute décision passe par référendum, s’il est un point sur lequel on peut les envier c’est bien celui là.

    Maintenant j’espère que ces coquilles de noix intercepteront autant les trafiquants que les porteurs de valise de billets et lingots qui finissent rarement au fond d’un lac de montagne, mais plutôt sur la rive ou se trouve la banque.

    • jp_perfect dit :

      Non, pas toute, sinon ce serait ingouvernable. Seules les décisions faisant l’objet d’un référendum réussi (récolte de 50 000 signatures en 100 jours) sont soumises à votation. Il s’agit du référendum facultatif. Les modifications de la Constitution apportée par le parlement sont soumises au référendum obligatoire, sans qu’il n’y ait besoin de récolte de signature.
      Les citoyens peuvent également lancer une initiative populaire, qui vise à modifier, ajouter ou supprimer un article de la constitution. il faut pour cela récolter 100 000 signatures en 18 mois.
      Le budget n’est pas soumis à ce genre de procédé, par exemple.

    • HansW. dit :

      Ou comment être en retard d’une guerre!!!

      Pour information, il n’y a plus de secret bancaire en Suisse… Mieux la Suisse a signé des accords d’échange automatique d’information avec la plupart des pays dont la France.

      Gars au petit patron franchouillard ou au politicard cachotier… Il vient en Suisse avec sa valise plein de billets? Premièrement il va devoir expliquer à la banque l’origine de l’argent (qui sont devenues très soupçonneuses car tenues responsable en cas de blanchiment d’argent) et ensuite les autorités suisses annoncent automatiquement à Bercy (sans que la France ne fasse une demande) l’identité du bonhomme, la somme déposée et l’identité de la banque dépositaire.

      Ensuite c’est à Bercy à faire son travail 🙂

      • Thierry dit :

        Entre la théorie et la réalité il y a beaucoup plus qu’une seule guerre de retard :

        https://www.ledevoir.com/economie/590372/fiscalite-la-popularite-des-paradis-fiscaux-ne-se-dement-pas

        “Les paradis fiscaux ? Il n’y en a plus”. (Sarkozy lors du G20 en 2009)

        On nous raconte toujours les mêmes sornettes depuis une devanture bien propre alors que les ordures s’entassent par dessous. Sans doute que pour les particuliers français ça se complique mais les multinationales continuent avec les sociétés écran fantoche, sorte de boite aux lettres ou l’argent ne fait que transiter pour cacher son origine et ne pas être fiscalisé.

        Ne croyez pas que j’ai une dent contre la suisse, mon grand père suisse est devenu français par la légion étrangère, capitaine mort pour la France en 1945. Et le chocolat suisse n’a aucun équivalent au monde pour qui l’a gouté, mais ce n’est pas de cela dont nous parlons, chaque pays a ses travers et vices.

        • John dit :

          La France aussi est un paradis fiscal pour certaines catégories.
          Ils offrent 5 ans d’aides, 0% d’impôts pour les PME qui se délocalisent en France.
          Il y a l’ile de Johnny qui coûtait moins cher en impôt que la Suisse…

          Et oui, le secret bancaire n’est plus ce qu’il était.
          Et apprenez le système politique. On ne vote pas sur tout. On a la possibilité de le faire. On peut contester chacune des lois votées par le parlement, et on peut initier des modifications de constitution. Mais pas tous les textes votés sont suivis d’une votation. C’est même une grosse minorité.

  14. jp_perfect dit :

    Je suis tout de même un peu surpris de voir que c’est cette nouvelle qui est mise en avant, alors que ces jours, et comme l’indique l’article du Temps, les avionneurs ont remis leurs offres à la Suisse. L’on a appris lundi soir que Boeing, Lockheed-Martin et Airbus avaient fait une offre à 40 appareils, soit la valeur haute demandée par l’appel d’offre. Dassault n’a pas donné d’informations, respectant en cela au pied de la lettre la demande de discrétion faite par Armasuisse (la DGA helvète).

  15. Le touriste dit :

    Ne rigolez pas sur l’armée suisse. La preuve :
    https://youtu.be/5x_cp_YW_CM

    • HansW. dit :

      J’espère que tu es conscient que c’est le sketch d’un humoriste très connu en Suisse et pas l’interview d’un vrai officier de l’armée???

      • garance dit :

        Ils sont d’ailleurs excellents, j’avais adoré celui sur la fermeture nocturne de la veille aérienne! Pschitt pschitt sur le pare brise.

      • Le touriste dit :

        Non, bien sûr, je suis pas très malin. Perso, je préfère Vincent Kuchol jouant Gilles Surchat. Lol

      • Le touriste dit :

        Hansw :
        Non, je suis trop bête. Je ne connais pas Karl-Heinz Inabit.

  16. Rambo des bacs à sable dit :

    La fière marine bolivienne se tient aux côtés de la non moins fière marine suisse ! Arrêtez vos plaisanteries ou tremblez devant la coalition navale des pays sans accès à la mer !

    • HansW. dit :

      Il vaut mieux d’avoir une marine de pacotille et un pays bien gouverné que l’inverse, non?

      Devinez à quel pays je pense? Vous savez celui qui dispose d’un fier porte-avions qui est en cale sèche la moitié de l’année pour maintenance et qui dispose comme remplaçant de… Ben rien en fait!

      • Rambo des bacs à sable dit :

        La Suisse ? Bien gouverné ? Ce pays où la création monétaire est privée et où les banques font la loi comme dans tous les autres pays du monde ? Vaste blague ! Les pauvres ne sont ils donc pas pauvres en Suisse ? Ce pays serait il alors le paradis terrestre où la loi du plus riche n’a pas cours et où les médias sont au service d’informations honnêtes ? Et la gestion du Covid ? Idem que dans tous les autres pays, une trouille monstre et une soumission totale aux idées des puissants. J’ai connu mieux comme pays bien géré, mais si ça vous permet de vous endormir sur vos 2 oreilles, pourquoi pas finalement.

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ La fière marine bolivienne se tient aux côtés de la non moins fière marine suisse ! Arrêtez vos plaisanteries ou tremblez devant la coalition navale des pays sans accès à la mer ! ]

      Vous savez ce qu’elle vous dit la marine Bolivienne ? ;0)
      C’est une institution qui fête ses 194 ans cette année figurez-vous !

  17. Drix dit :

    Pourquoi pas un sous-marin baptisé Nessie

  18. Bikoro dit :

    Qu’elle est tenace, malgré la factualité, cette croyance qui consiste à soutenir que la Suisse ne possède pas d’armée!!

  19. igor340 dit :

    Il en est de la Suisse comme de Monaco : un pays à très forte ajoutée financière, où se regroupent un nombre impressionnant d’organisations internationales de référence, de personnels de très hauts rangs, et de gens cumulant richesses et pouvoirs…. il est connu que si on veut discuter tranquille et négocier en toute « discrétion » en terrain neutre, ce n’est pas à Paris qu’il faut aller mais bien à Genève ou Monaco… aussi, n’en déplaise à mes concitoyens sur ce blog, la Suisse, pays dont tout le monde a besoin de par la neutralité institutionalisée, a des besoins de nature Défense et/ou militaire très particuliers…..alors certes ils ne nous achètent ni rafale, ni chars de combat…. les Suisses n’ont pas non plus envie de militariser leurs pays à outrance, … tout en retenue et maitrise du juste besoin….position à l’analyse affinée ….

    • reflex dit :

      Comparer la Suisse à Monaco, il fallait oser… Il faut être monégasque, je suppose 🙂

      Nbre d’habitants: 38’000 pour Monaco / 8,5 millions pour la Suisse
      Superficie: 2,02 km2 pour Monaco / 41’100 pour la Suisse
      PIB: 7 milliards dollar pour Monaco / 706 milliards la Suisse
      Armée: 112 « carabiniers du prince » / Pour la Suisse: 160’000 actifs, 40’000 réservistes + les citoyens ayant gardé leur fusil d’assaut après la fin de leur années de service

      Mais Monaco a détrôné la Suisse sur un point: La garde suisse pontifical n’est plus la + petite armée du monde. Ayant augmenté ses effectifs, elle a cédé sa place de + petite armée du monde à… Monaco!

    • jp_perfect dit :

      Personne ne vous achète de char de combat.
      Nous avons presque autant de Léopard 2 que la France n’a de Leclerc, et d’après ce que j’en ai entendu, nous les sortons bien plus que les vôtres, la faute à une maintenance capricieuse, encore soulignée dernièrement par un rapport.
      Mieux vaut-il un milicien qui connaît son outil, ou un professionnel qui ne l’utilise que trop peu? Vous avez 4 heures.
      Pour ce qui est des Rafale, vous semblez baisser les bras un peu vite, alors qui semble plutôt bien placé dans la course. Attendons de voir au lieu de tirer des plans sur la comète.

  20. Plusdepognon dit :

    La Suisse n’est pas menacé par ses voisins, cela n’empêche pas le domaine militaire d’être important :
    https://www.capital.fr/economie-politique/defense-la-suisse-veut-profiter-des-nouveaux-satellites-dobservation-de-la-france-1386842

    • reflex dit :

      « La Suisse n’est pas menacé par ses voisins »???

      En matière de défense, rien n’est inscrit dans le marbre.

      Y avait-il un seul européen à penser que la Turquie pouvait devenir une menace militaire pour tous ses voisins y compris l’UE?

    • John dit :

      L’armée suisse a des compétences qu’elle ne doit pas perdre. Reconstruire l’aviation demanderait au minimum 15 ans si elle était abandonnée.
      Si une situation européenne se dégrade rapidement, et l’Histoire a montré que c’est possible, ça pourrait être nécessaire d’avoir une armée prête.

      Et vu les tensions américaines, je pense qu’il y a un vrai risque de guerre civile qui se propagerait dans d’autres pays, surtout dans les pays très clivés (gauche / droite, religion, riche / pauvre). Et dans les pays autour, la France et l’Italie pourraient être à risque de ce point de vue.
      Protéger le territoire national pourrait être nécessaire un jour à nouveau.

  21. vieux margi dit :

    Et pourquoi pas leur vendre une frégate FREMM ?

  22. Daniel BESSON dit :

    Deux marines lacustres :
    La Marine Bolivienne :
    https://www.lefigaro.fr/international/2013/03/29/01003-20130329ARTFIG00663-sur-le-lac-titicaca-les-marins-boliviens-revent-du-grand-large.php

    Et les marines Chinoises et Indiennes sur le lac de Pangong-Tso
    La MAPL a réussi à y mettre au point la  » manœuvre Whirlpool »™© qui est le pendant de l’éperonnage en mer ( voir fil précédent sur l’incident Russo-Etasunien ) . Elle consiste à enfermer les vedettes poursuivantes au centre d’un vortex créé par le sillage de manière à les mettre dans une situation d’ingouvernabilité , voir de chavirage !

    Comme toujours les Indiens n’ont que du matériel importé à la va-vite à leur opposer ( Est-ce bien utile de le préciser d’ailleurs ? ) :
    https://www.forbes.com/sites/craighooper/2020/07/05/at-pangong-tso-chinese-and-indian-fleets-square-off-at-14000-feet/

    Les vedettes Pékinoises sont aussi capables de briser la couche de glace qui se forme sur le lac , ce sont même les seules ( ????? ) au monde ayant cette capacité et cela va leur donner un avantage stratégique cet hiver .
    Ce sont des navires de patrouille Pékinois qui équipent les forces fluviales Boliviennes :
    https://www.navyrecognition.com/index.php/news/defence-news/2019/august/7422-bolivian-navy-receives-new-patrol-boats-from-china.html