Le 1er Régiment de Tirailleurs va utiliser un robot mule au Mali

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

48 contributions

  1. Albatros24 dit :

    A tester au Mali…
    Energie électrique ?

  2. lxm dit :

    Il semble que le projet BOA( bulle opérationnelle aéroterrestre) puisse être appliqué aussi dans le futur à un niveau largement plus petit tel un groupe de fantassins, avec un robot( qui fasse mule ou à côté de la mule) qui servira aussi à plus petite échelle de radar et de contre mesures antidrones voir même antiobus.

  3. Daniel BESSON dit :

    Cit : [ La PME vainqueur de la compétition n’est pas israélienne mais 100 % française. Elle a proposé d’assembler en France, des composants mécaniques et électroniques d’origine israélienne, de la même manière qu’une entreprise utilise des composants d’origine chinoise pour assembler un ordinateur. ]

    En un mot : « Maquiladora » bien que le produit fini n’a pas vocation à être exporté ! ;0)

    • Fred dit :

      [je suis ok avec ce que tu dis] mais pour compléter, parce-que tout le monde ne le sais pas ; pour avoir le droit légal d’indiquer « Made in France » ou « produit en France » (etc.), en moyenne c’est autour de 50% de la valeur ajoutée produite en France minimum, deux mois de résidence hexagonale pour un porc, trois pour une vache …

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Fabriqué_en_France
      https://www.economie.gouv.fr/particuliers/produit-made-in-france

      • Daniel BESSON dit :

        @Fred
        Merci .

        Il y a le smiley , hein !
        En soi l’assemblage de sous-ensembles mécaniques , électro-mécaniques et électroniques , l’intégration logicielle et la mise au point finale avec la possibilité de réglages et/ou de modifications n’ont rien d’  » humiliant  » surtout quand il s’agit de robots complexes .

        Il se trouve qu’à l’occasion de la crise du Covid-19 on a pu se rendre compte que des pays comme le Mexique ont développé ces compétences dans le domaine de l’industrie de défense au point de devenir des goulots d’étranglement de la  » supply chain  » des CMI Occidentaux , d’où mon clin d’œil avec  » maquiladora  » . ;0)

        Maintenant il faudra faire attention à la sécurité – indépendance – d’emploi non pas des systèmes électro-mécaniques mais logiciels .

  4. twouan dit :

    C est bien pour apprendre, mais c est Israëlien.
    Après, c est bien d apprendre des autres. Mais il faut s arrêter a apprendre.

  5. Raymond75 dit :

    C’est une très bonne initiative : il y a 7 000 000 de personnes qui souffrent de la faim au Sahel, là où vous broyez dans le sable des matériels à plusieurs centaines de milliers € l’unité … Cette ‘mule’ pourra apporter vivres et médicaments … Pardon, je déconne !

    Imaginez la sympathie que vous pouvez susciter chez un enfant mal nourri avec votre équipement hyper coûteux venu d’ailleurs : ils doivent vous aimer.

    • ji_louis dit :

      Pensez-vous que quand ce gosse voit un djihadiste avec une moto et une kalach, il se dit que pour ce prix il pourrait manger un mois?

      • Raymond75 dit :

        Oui : il se dit qu’il peut le faire aussi, ce qu’ils font souvent quand ils sont ‘grands’ …

        • ji_louis dit :

          Oui, la faim peut pousser au brigandage dans un milieu où la sécurité de chacun n’est pas assurée. Je ne doute pas qu’ils soient contents quand nos « matériels à plusieurs centaines de milliers € l’unité » amène des vivres, des médicaments ou escorte des civils qui ont peur des brigands et des djihadistes.

    • Euclide dit :

      Ben oui Raymond.
      Croissez et multiplier qui disait un juif en Palestine il y a plus de 2000 ans.
      Encore merci pour votre rôle de moraliste à 2 balles sur ce forum.

      Vous passerez bien le bonjour à Ortliz ou un nom comme çà, mort assassiné sur un glacier alpin ( en Autiche et pas au Sahel) par ses congénères il y a 10 ou 15 000 ans.
      Enfin , pour terminer ! Pourquoi, vous ne jouez pas dans une superproduction Hollywoudienne le rôle de Dieu (‘créateur de l’Univers)
      ou celui de l’ecclesiate ( Moise ) avec ses 10 commandements ?

      • Raymond75 dit :

        10 000 à 15 000 ans après, 7 000 000 de personnes ne mangent pas à leur faim là où vous broyez du matériel dans le désert en pure perte, car le problème est unique : la misère.

        Ce n’est qu’un début, continuez le combat :!!!

        • Pravda dit :

          Non, avant la misère, le problème de l’Afrique c’est de faire des gamins à tire larigot sans avoir les moyens et la volonté de s’en occuper. Et là dessus les cathos comme les musulmans sont fautifs de par leur discours sur la contraception.

      • Pravda dit :

        Otzi. Si Raymond ne nous fait pas un jour son petit discours moraliste, c’est que la covid ou un tchétchène sont passés par là… Il doit s’ennuyer sur le forum europe écologie. Sinon, Raymond, ils pensent quoi les petits africains quand ils voient passer les Mercedes blindées, coffres pleins d’or ou de diamants, de leurs désintéressés dirigeants ?

        • Raymond75 dit :

          Je crois savoir qu’il y a régulièrement des révoltes en Afrique, malheureusement toujours réprimées par leurs propres militaires, parfois secondés par des troupes extérieures.

          • Pravda dit :

            Et quand ces révoltes réussissent, c’est juste un changement de têtes, avec les mêmes corrompus s’installant au pouvoir, parfois pro-Fr , pro-Russie, pro-Chine… en fonction de celui qui offre le plus d’avantages. Les mentalités ne sont pas prêtes à changer sur ce continent, ça arrange bien nos zélites d’ailleurs.

    • Euclide dit :

      Au fait Raymond, l’Etat marocain a l’intention en plus de 25 nouveau F-16 Viper commandé et d’acheter en plus des F-35 .
      Bon le Maroc , ce n’est pas ce pays qui a vécu des émeutes de la faim, il y a pas si longtemps dans le Rif ( là ou pousse le cannabis )?
      Source Avia news d’aujourd’hui.

    • Castel dit :

      Peut-être pour pouvoir ensuite amener des vivres et des médicaments, une fois que les axes auront été sécurisés par ces tirailleurs, aidés en cela par ce matériel moderne, alors que sans celui-ci, ils auraient sans doute plus de mal à combattre ces terroristes, plus habitués à ce climat , et beaucoup moins chargés qu’eux…..
      Pour pouvoir aider les populations en détresse, il faut d’abord s’assurer qu’un aide éventuelle puisse vraiment leur parvenir, et qu’elle ne serve pas à ravitailler les djihadistes !!

  6. Thierry dit :

    Ce truc là peut être utile dans certaines situation et totalement inutile dans d’autres, comme de traverser une rivière ou passer dans des chemins trop étroit en haute montagne, ou même traverser uen végétation tropicale luxuriante ou tout simplement une forêt dense avec des arbres tombés au sol qui font obstacle.

    En outre il est certainement un peu bruyant pour être emmené en Patrouille et compliqué à dissimuler en embuscade. En milieu urbain il aura aussi des obstacles difficile (tranchés, barricades, etc.)

    Au Mali c’est surtout de la plaine et des bas plateaux donc facile pour n’importe quel véhicule tout terrain et d’ailleurs il vaut mieux un véhicule qui transporte à la fois les soldats et leur matos que ce truc là, parce qu’au niveau de la vitesse….

    Si seul l’assemblage est fait en France pour moi ça n’est pas français, on nous enfume déjà assez avec des trucs dont seul l’emballage et la notice est fabriqué en France.

  7. Art 13 du TAN dit :

    La France dépense près 1 Milliard d’euros dans cette opération ce qui est 2x plus que le Budget des FAMa (324 millions d’euros). Ne serait-il pas plus pertinent pour le même prix d’équiper et entrainer les FAMa en restant simplement en soutient ?

    • ji_louis dit :

      On essaye de faire ça depuis des années, mais en face, le gouvernement malien ne voulait pas trop renforcer son armée au risque de se faire renverser encore une fois… ce qui est finalement arrivé.

    • Pravda dit :

      Franchement, non. C’est ce que font les US en Afghan avec l’ANA, avec les résultats qu’on sait.

  8. Sempre en Davant dit :

    Impossible que ce soit une mule ! Ça ne saurait être qu’un Brèle 😉 Jusqu’à diffusion dans d’autre régiment.

    Et sinon, pour piéger le tout qu’y a t’il de prévu? Des télécommandes? Filaires?
    Des perches télescopiques avec une grosse charge et un bout de web cam pour regarder derrière ou dedans?
    Des supers projos qui stomboscopisent les lumens de la mort?

    Vu que c’est un Brèle, ça doit mordre par devant comme sur les flancs, botter par derrière et en vache… et surtout « marcher » sur les orteils par inadvertance.
    Des trucs de Brèle quoi.

    • Belzébuth dit :

      @ sempre en davant
      En Astan, c’était la BIM qui s’y était collé:
      https://www.defense.gouv.fr/terre/actu-terre/les-mulets-de-l-armee-francaise
      Un truc plein de puces aussi.

      • Sempre en Davant dit :

        Belzébuth,
        Merci pour votre lien il est très bien et joliment illustré.
        Quant’aux puces sur un équidé c’est très rare.
        Les taons sont la vraie calamités : ils y viennent comme les covidés vont chez McDo, BurgerKing et autre…
        Puis, on découvre un autre cercle de l’enfer : les mouches plates! Ça mord en vous enlevant un morceau de peau. La douleur est extravagante pour la taille de la bestiole, et une réaction allergique suivie d’une infection est quasi certaine.
        Cela ne surprend que ceux qui ignorent que cette bestiole à carapace (qui est si coriace qu’on ne parvient pas à l’écraser même sur l’os du genoux) habite et prospère sur l’anus des chevaux.
        La crise du logement fait changer les mouches d’âne : de la monture au cavalier… Enfin, pas toujours, car le cavalier peut devenir un simple projectile quand les bestioles attaquent « l’excrétoire » du cheval.

        Autrefois la solution consistait a nettoyer les lieux (x fois /jour) avec une solution de Grésil qui a perdu un de ses principes actifs : celui qui avait la vertu d’éloigner toutes sortes d’insectes parasites des installations d’élevage.
        L’abus (supposé) condamnant l’usage j’imagine que l’on devrait promener les interdiseurs dans les belles forêts du limousin : « culs nus ou ils seront fort dépourvu quand la mouche sera (au ***) venue » 😉

    • ji_louis dit :

      Depuis l’époque des légions romaines, le paquetage du fantassin fait toujours une trentaine de kilogrammes. Aussi, pour crapahuter en sortant de son transport de troupe, il est souhaitable de trouver une mule pour porter la partie la moins immédiatement utile du paquetage et soulager d’autant le fantassin.

      Pour rappel:
      En 2001, quand les américains ont envahi l’Afghanistan pour soutenir l’alliance du Nord contre les talibans et Al Qaïda, les commandos US ont immédiatement adopté l’habitude afghane de se déplacer en montagne avec des mules (des vraies, des bourricots) parce qu’ils n’arrivaient pas à suivre le rythme de marche des afghans, avec ou sans paquetage.

      • Sempre en Davant dit :

        Un Général Français voulais que nous nous en dotions de nouveau pour approvisionner les « pitons » en Yougoslavie vers 93.
        A défaut des Chasseurs Alpins s’y sont collés : sacs a dos à dos. 1 jour a monter, la nuit en haut et on redescend après la diane. Évidemment, chacun d’eux portait son équipement individuel y compris vivres, couchage sac et armement… Plus la livraison et il me semble qu’ils étaient dotés du FRAG.
        Leur capacité logistique et opérationnelle n’était donc pas à la hauteur de leurs efforts.
        Si nous avions eu l’intelligence de conserver mules et savoir faire nos chasseurs alpins auraient sûrement dû les porter pour qu’elles n’écrasent pas les edelweiss des plaines, plus le fourrage et l’eau naturellement!

    • Clavier dit :

      On dit UNE brêle ….espèce de macho
      Rendez à César ce qui est à César !

      • Sempre en Davant dit :

        😆 Ne vous en déplaise, il ne s’agit ni de mon machisme ni de votre muflerie* mais de la tradition des troupes d’AFN dont le Régiment d’Épinal est l’héritier.
        J’irai jusqu’à supposer qu’un brèle était a comprendre comme un tout : l’animal, le bât, l’ensemble du harnachement, le chargement et les turcos allant avec.

        * Vous connaissez certainement la différence entre le tact et la politesse qui s’illustre par l’exemple suivant :
        Entre dans une sale de bain, où se trouve une femme nue, un homme poli. Il prend la fuite en se confondant en excuse pardon pardi toussa toussi….
        Entre dans une sale de bain, où se trouve une femme nue, un homme de tact. Il lance gaiement « bonjour mon vieux » et entreprend de se raser.
        La politesse se dérobe, le tact est mufle : affres de la condition féminine 🙂

        • Fred dit :

          Oui, « brèle ou brêle » peut être masculin, en argot militaire : De l’arabe بغل, beḡel (« mulet »)
          Ceci dit, le mulet peut être femelle, quoique très généralement infertile.

          Jolie leçon de choses de ta part, au passage ;o)

  9. Cristobal dit :

    Une copine mécanique pour Messaoud !
    Ou va t’on!
    Lui a t’on demander son avis ?

  10. bpapon60 dit :

    Je me suis toujours demandé : pourquoi pas de ‘vraies’ mules ?

    • Fred dit :

      Comme dans les aéroports colombien ? :o)

      Pourquoi pas des mulets, oui : plus agiles, plus étroits du bassin : plus adaptés aux ruelles étroites entre deux murs d’un village Afghan, que la mule à chenille (qui, elle, doit être assez à l’aise au Sahel). Mais notre culture du XXIe exècre le biologique, aime les choses carrées faites de sa main prétentieuse (et de la main invisible du marché de dupe, bien plus lucratif).

    • Sempre en Davant dit :

      L’intérêt d’une mule mécanique est de n’avoir aucun scrupule a lui mettre une charge d’explosif sur le dos.

    • Paul Bismuth dit :

      @ bpapon60
      Certainement parce que des intérêts financiers sont en jeu et que les braves animaux ne rapporte rien en MCO.
      Comme les chiens qui sont capables de détecter un individu qui est atteint du COVID-19:
      https://defencebelgium.com/2020/08/12/mis-en-avant-avec-le-coronavirus-les-chiens-de-la-defense-seront-moins-nombreux-en-2030/

  11. sgt morales dit :

    jamais rencontré une mule dans le sahel,qqs chevaux mais jamais de mule et cela pour une raison que j’ignore,mais méfions nous des conclusions du « jamais vu »

  12. Gégétto dit :

    Général Burkhard Chef d état major de l armée de terre: « Nous avons écarté d emblée l hypothèse du robot armée autonome » .DSI HS 73
    Et donc général, de ce fait, idem pour le robot armé ( avec l homme dans la boucle)?
    Quel dommage, avec de telles décisions, que notre armée passe à côté d une assistance qui de toute façon se généralisera, dans les armées des grandes nations, bien sûr….
    Nous avions pris les mêmes décisions pour les drones aériens: « Pas question de drones armés, que des vecteurs pilotés ». On voit le résultat aujourd hui: engins indispensables achetés aux Américains.
    Les drones seront munis, bien sûr, pour faire plaisir à Raymond75, de lanceurs de barres énergétiques pour les populations indigènes!!!

  13. Sempre en Davant dit :

    Toutes mes excuses pour l’orthographe dans les commentaires.
    Il se passe un truc (avec les dictionnaires de firefox ?) au moment de la validation ou de la saisie du nom. Faut revenir pour corriger.
    Désolé !