La DGA commande trois hélicoptères H225 pour remplacer ses Puma « bancs d’essais » en 2024

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

10 contributions

  1. PK dit :

    Pour info, il y a 48 ans, en 1972 donc, Peugeot sortait sa 104 et Renault sa R5…

    Si le grand public avait les mêmes usages que l’armée, on roulerait encore avec des 104 et des R5 (dont on aurait changé le moteur et les suspensions, avec un rafraîchissement des moquettes). La 104 atteindrait les 150 km/h au lieu des 140 d’origine.

    Petit détail : Peugeot et Renault les ont arrêtés au début des années 80, soit il y a 40 ans.

    • phipat dit :

      Je suis d’accord , et je pense que c’est ce qui finira par arriver avec les taxes sur les voitures neuves que le gouvernement vient de sortir.

    • rafi77 dit :

      Certes…..Mais entre une R5 (même toutes options) et un hélico, il y a une toute petite différence de prix……Maintenant, c’est vrai qu’une durée de vie d’un demi siècle pour une machine qui a sûrement du beaucoup voler, c’est long……Que dire des B52 toujours au taquet plus de 60 ans après leur mise en service !!!

    • Le réaliste dit :

      Bien vu!

    • PiC Ou? dit :

      Ce serais écologiquement viable d’un coup la voiture…

      • PK dit :

        Le coup de l’écologie, c’est de la bonne blague pour vendre une théorie fumeuse. C’est tout. Quelque chose doit être utilisé « raisonnablement » : c’est tout. Une bagnole rend d’éminents services pendant une dizaine d’années, sans aucun équivalent.

        C’est donc raisonnable.

    • franck dit :

      Très mauvais exemple.
      D’une part une voiture est destinée au grand publique, un hélicoptère non.
      Ensuite, je ne suis pas sûr qu’il reste beaucoup de pièces d’origines sur les Pumas âgés de 40 ans hormis la cellule.
      Les moteurs ont du être changer un certain nombre de fois.

      Enfin et pour finir, une R5 ou une 104 qui aurait bénéficié du même budget de maintenance par rapport à son prix d’origine qu’un Puma de l’armée tournerai comme une horloge.

  2. Palu dit :

    Ce n’est pas du luxe. La R&D d’état est souvent le parent pauvre en France. Nos politiques veulent faire du social pour avoir des voix et la police du monde pour donner des leçons, à un moment il faut choisir pour les budgets ! …. mode grincheux OFF.

  3. MajorTom dit :

    C’est très bien. Ces hélicoptères bancs d’essais ont un rôle souvent méconnu dans les essais de capteurs et d’équipements. Par exemple on peut répéter en boucle la phase terminale d’un missile à vitesse réduite pour la mise au point d’un autodirecteur, ce qui permet d’engranger beaucoup de données en conditions réelles sans « consommer » un autodirecteur à chaque fois. La plupart des équipmentiers n’ont pas ces bancs d’essais volants en leur possession, et font donc appel à ceux de la DGA.