!-- Quantcast Choice. Consent Manager Tag v2.0 (for TCF 2.0) -->

 

L’US Navy lance le programme « Next Generation Air Dominance » pour remplacer ses F/A-18 Super Hornet

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

123 contributions

  1. E-faystos dit :

    C’est déjà un peu tard pour un tuilage des F18 super Hornet.
    Il ne faudrait pas que les politiques fassent traîner les cheveux ses plus que de raison.
    .
    Au rayon des bonnes nouvelles, on retiendra que le programme du Super Hornet fut une réussite en termes de gestion, et que l’utilisation de nouvelles catapultes électromagnétiques permettront des économies significatives en termes de structure pour l’avion: au lieu d’une grosse impulsion initiale, elle accélèrent tout au long du tir jusqu’au tampon final.
    Ce gain de poids d’au moins une demie tonne pour une chasseur moyen peut être transformé en carburant, et en rayon d’action.
    .
    Dans tous les cas, c’est un sacré gage apporté à l’architecture du chasseur pour le SCAF.

    • oshibori dit :

      les américains abandonnent la 5e génération et le f35. ils son obligé d’en prendre alors ils prennent le minimum et essaye de partir sur un nouveau programme pour na navy quelle pourra piloter seul.

  2. Cricetus dit :

    Tout ceci n’est qu’une intention de la marine: remplacer le F-18 SH par un nouvel avion.
    Ça va être très difficile de convaincre le congrès qui a été d’une part échaudé par les débordement du programme F-35 et qui va devoir faire face maintenant à une crise économique et une diminution des budget.
    Çà se finira donc probablement par un F-35 version D….

    • Stoltenberg dit :

      Je ne pense pas, le problème ici, et vous l’avez remarqué, c’est la portée. Il s’agit de répondre au danger que constituent ces nouveaux missiles antinavires à longue portée contre les porte-avions. Il faut donc un avion ayant également une longue portée et qui pourrait écarter ce danger de manière à ce que le GAN puisse s’approcher suffisamment près pour que les autres avions soient capables d’entrer en action. Déjà, le F-35C a une portée beaucoup plus importante que la version A et que le F/A-18 E/F. Donc il est possible que la plateforme ait atteint son maximum en cette matière, pour les capacités technologiques actuelles. La Navy va donc probablement plutôt privilégier la portée, la conscience situationnelle et la mise en réseau au détriment du reste (capacité d’emport, vitesse…). Le rôle principal de l’avion pourra peut-être, in fine, se limiter à la commande un réseau de drones capables de mener une attaque très loin du GAN. Il suffirait de limiter l’ampleur ou supprimer un certain nombre d’autres programmes au sein de la Navy pour gratter quelques dizaines de milliards. Certains parlent par exemple du programme d’achat de 24 nouveaux F/A-18E/F Block 3 dont l’annulation pourrait procurer à lui seul environ 4,5 milliards de dollars.

      • Cricetus dit :

        Certainement, mais cette situation va évoluer dans le temps.
        D’ici que le développement d’un nouvel appareil soit achevé la Chine aura encore augmenté la portée de ses systèmes d’interdictions anti-navires et surtout la taille de sa flotte d’avion ravitailleurs et de patmar.
        Il va y avoir un problème d’arbitrage au niveau du congrès des Etats-Unis. Ne vaux t’il pas mieux investir dans des bombardiers stratégiques furtifs qui s’affranchissent de ces problèmes plutôt que dans des avions et des porte avions vulnérables dont une partie des ressources doit être utilisé pour les protéger et les mettre a l’abri?
        Deux B-21 équipés de missiles anti-navires peuvent envoyer au fond une bonne partie de la flotte chinoise en une seule mission…
        A mon avis ce programme va se cogner sur cette réalité.

        • NRJ dit :

          @Cricetus
          Je me demande si les bombardiers furtifs vont tenir très longtemps face aux chasseurs chinois. Ils sont furtifs, pas invisibles. Et une fois qu’ils ont frappé, ils faut qu’ils se taillent et là, ce n’est pas leur vitesse qui va aider.
          Les chinois feront de même avec leurs bombardiers furtifs. Pensez vous que la navy américaine se relèverait d’une attaque de leurs bombardiers furtifs ? Je sais qu’ils ne sont que chinois, mais quand même….

          • Cricetus dit :

            La portée des missiles furtif anti navires comme le LARSM est de presque 400 Km. Ils ne seront détectés qu’au dernier moment. Quand ils frappent leur cible les avions lanceur sont déjà au double de cette distance. .Et difficile de retrouver la direction des tireurs car ces missiles pourront avoir changés plusieurs fois de caps avant d’être a portée de détection.
            Et il faudra alors que les avions de chasses s’approchent a quelque dizaine de kilomètres pour les détecter….
            Quasi impossible.

            Il est bien entendu que quand la Chine aura des bombardiers furtifs les GAN de l’US Navy auront le même problème!

          • Cricetus dit :

            @NRJ
            Tiens? Ils envisagent même une version du LRASM de 1600 Km de portée en réduisant assez la charge utile. Le missile ne pourrait plus couler une grosse unités mais la désemparer (ces machines deviennent assez maligne pour cibler en terminal un organe vital comme le CIC ou la passerelle ou les radars).

          • NRJ dit :

            @Cricetus
            A 400 km de distance, l’avion sera tellement haut qu’on le repérera trop facilement. Je vous rappelle que la Terre est ronde. Et à cette distance le bateau a un temps de réaction assez long.

            Par ailleurs un missile peut être brouillé ou leurré. La distance ne fait pas tout. Bref, sur le papier et si l’adversaire fait exactement ce qu’on attend qu’il fasse, ça marche. Mais ce n’est pas le cas en conditions réelles.

        • Stoltenberg dit :

          Le problème c’est qu’un bombardier stratégique ne va pas faire de la supériorité aérienne, de la guerre électronique, du renseignement ou de l’antinaval avec la même efficacité qu’un chasseur.
          .
          Indépendamment de la situation avec la Chine communiste, la modernisation doit continuer. Pour l’instant il y a les Super Hornet qui sont également très bons.
          .
          Cependant, si je me rappelle bien, les Américains viennent d’intégrer des missiles antinavires sur leurs bombardiers stratégiques.

    • Bouvines dit :

      @ Cricetus très improbable vue que si on retient le vocabulaire utilisé qui parle de sixième génération il s’agit d’aller plus loin que le F 35 en terme d’électronique pour des performance de base équivalente à un F 14. La navy veut donc un bimoteur à long rayon d’action.

      • Cricetus dit :

        « équivalente à un F 14? »
        Pas sûr que ce soit la bonne comparaison.
        Je sais que cet avion à un aura mythique suite à Topgun, mais son rayon d’action n’est pas merveilleux.

        • Ltikf dit :

          Exact, mais faut-il prendre en compte le F14 original des années 70 ou plutôt le projet mort-né (merci Mr « Vice ») de Super Tomcat 21 qui a résolu ce problème d’autonomie – en théorie +60%…

        • Arioch dit :

          « équivalent au F14 » dans le sens où à son époque il donnait avec son radar et ses missiles Phoenix un avantage sur les menaces que la Navy perdu lors de son retrait.
          Ni le F18 ni le F35 ne sont taillés pour ce job.

          Donc un avion avec des capacités de défense de la flotte à la mesure des menaces actuelles et à venir.

        • Bouvines dit :

          @ Cricetus j’ai bien écrit les performances de base. Le rayon d’action lui est annoncé supérieur au F 18.

          • Cricetus dit :

            Oui mais inférieur au F-35… et encore sans bidons!

          • Bouvines dit :

            @ Cricetus là je ne vois pas trop où vous voulez en venir. Voici ce qu’écrit monsieur Lagnaud : »Une autre certitude est que cet avion issu du programme NGAD aura une autonomie plus importante que les actuels F/A-18 Super Hornet et F-35C… afin de maintenir le porte-avions qui le mettre en oeuvre au-delà de la portée des armes anti-navire. Il est question d’un rayon d’action 50% supérieur. »

            Donc supérieur au F35 également.

    • Alpha dit :

      Le Congrès semble moins affirmatif que vous…
      https://www.defensenews.com/air/2020/06/23/congress-has-questions-about-the-air-force-and-navys-next-generation-fighter-programs/
      En bref, ils veulent savoir quels sont les projets, ce qui sera hautement prioritaire dans leurs capacités et ce qui ne le sera pas, s’il peut y avoir des surcoûts inattendus, etc…
      L’exact contraire du programme F-35 en somme. Chat échaudé…
      Et puis l’article dit aussi que si, effectivement, la Navy veut désormais réduire ses achats de F/A-18 (alors qu’il y a encore quelques temps elle voulait en acquérir plus…) ce n’est surtout pas pour acheter des F-35, mais au contraire, pour investir dans son programme F/A-XX.

      • Cricetus dit :

        C’est le congrès qui décide, pas la Navy…
        Et là les considération économique vont être de mauvaises augures..
        Le congrès voudra quelque chose de moins cher.
        Le plus probable: des ravitailleurs en plus et une resucée du F-35.
        Après on peut rêver.

        • Alpha dit :

          « C’est le congrès qui décide, pas la Navy… »
          Justement… Lis donc le lien avant de me contredire… Et essaye de le comprendre…

          • Cricetus dit :

            « Congress has signaled that it may not be willing to allow the Navy to stop buying Super Hornets in future years. HASC inserted language into the FY21 defense policy bill urging the Navy to continue buying new Super Hornets, warning the service that next-generation fighter procurement does not always proceed according to plans. »
            Ce n’est surement pas un feu vert!

          • Alpha dit :

            Et ce n’est pas non plus un « non » formel !…

    • NRJ dit :

      @Cricetus
      Inutile, les américains vont juste commander un plus grand nombre de MQ-25 Stingray. Ce sont des ravitailleurs furtifs qui permettront de palier les défauts d’autonomie du F-35. Si l’armée américaine est bien gérée, c’est ce qu’ils feront plutôt que de se lancer dans un programme coûteux et incertain. Surtout qu’il y a également le programme PCA pour remplacer les F-22 et F-15 et qu’ils ne feront pas dans l’économie pour ce programme.

      • Cricetus dit :

        Absolument. Avec le MQ-25 le rayon du Lightning II double, mettant hors de la portée des DF-21 les GAN américains, pourtant toujours capable de les attaquer avec les F-35. Autre solution: équiper les F-35 de réservoirs supplémentaires (le rayon d’action augmente de 40%).
        Mais si les forces aériennes chinoises parviennent a avoir de vrais avions et missiles furtifs l’équation sera intenable.

      • NRJ dit :

        @Cricetus
        Enfin, si on rajoute des réservoirs externes, le F-35 perdra les seuls avantages qui le distinguent.

  3. Titeuf dit :

    Je pense que faire évoluer le F14 en reprenant sa structure en l’ameliorant (plus furtif), à l’instar du F15, de nouveaux réacteurs moins gourmands, une électronique embarquée au goût du jour(… Lesquels….) une version de l’AIM 54 lui aussi au goût du jour cela aurait de la gueule pour un coût bien moindre qu’un nouveau bordel à nouilles qui n’en finira pas et qui coûtera un bras et celle du voisin.
    Vaut mieux avoir un zinc moins furtif mais qui voit loin et avec de bonne armes et une autonomie appréciable.

    • FredericA dit :

      @Titeuf : Je suis toujours surpris de voir des propositions visant à ressortir des archives, du matériel réformé depuis belle lurette. « C’était mieux avant »… Vraiment ?
      .
      Contrairement au F-15, le F-14 n’est plus en service depuis 14 années. Il y donc peu de chance que Northrop Grumman possède encore l’outillage pour produire cet avion conçu à la fin des années 60 (comme la Renault 6 !).
      .
      De même, pour ce qui est du « b.rd.l à nouilles », le F-14 en était un parfait exemple ! Extrait de wikipedia : « Le programme connut beaucoup de problèmes de surcoûts, de délais et de problèmes techniques (plusieurs appareils s’écrasèrent) et la société Grumman se trouva en grande difficulté. La décision du Shah d’Iran d’acheter l’avion en 1974 aida à poursuivre le programme ».

      • Titeuf dit :

        @fredericA.
        Ben oui, pour l’US Navy c’était mieux avant, intruder, prowler, S3 viking….
        Je sais très bien que le « matou » n’est plus…
        Mais refaire une cellule plus furtive, au goût du jour, cela pourrait bien coller. Imaginer un radar Aesa dans le matou ??
        Et pour la R6, très bonne voiture ça… Pas trop de gueule mais elle fait le taf…
        Et oui le tomcat a eu son lot de péripéties mais quand même, quel bel bête !!!!

      • Requin dit :

        Faut pas prendre les communications médiatiques au pied de la lettre. Il ne s’agit pas de refaire des F-14 mais de faire un avion de 6e gen le rappelant par certains détails. L’écart très important entre les deux réacteurs du F-14 est ici particulièrement intéressant pour la soutes à munition et les réservoirs de carburant.
        De plus, les défauts du F-14 sont ceux de sa génération en plein boom technologique. Reste que cette avion était bien un intercepteur LOINTAIN pour aller à la chasse aux bombardiers soviétiques équipés de missiles de croisière anti-navires.

  4. Meiji dit :

    Le F35 devait tout remplacer a la base, seulement il n’est pas bon en capacité d’emport de munitions pour du air-sol, ni en air-air.
    Un puit sans fond finalement s’il faut développer d’autres programmes en parallèle.

    • Stoltenberg dit :

      Non, le F-35C est censé remplacer le F/A-18 Hornet, alors que le F/A-XX (dont parle l’article) est censé remplacer le F/A-18 E/F Super Hornet qui n’est pas le même avion.

      • ScopeWizard dit :

        @Stoltenberg

        Avant de répondre par un NON , il faudrait peut-être prendre le temps de lire attentivement ce que @Meiji a écrit ……………

        Le terme à relever c’ est « à la base » et clairement sur ce plan c’ est bien lui qui a raison ; effectivement , il était prévu que le F-35 soit en mesure de remplacer nombre d’ avions de combat de l’ arsenal US que ce soit NAVY / MARINES ou AIR FORCE , ce dont le F-35 est incapable alors qu’ il a précisément été vendu comme étant sur le papier capable de tout .

        De mémoire , il devait remplacer le Harrier AV8B , le A-10 Thunderbolt II , le F/A-18 Hornet , le F-16 et un cinquième qui sur le moment m’ échappe …………

        Ce programme -et ça fait maintenant un bail + 1 que les plus affutés d’ entre nous l’ ont compris- prend de plus en plus le chemin d’ un gigantesque fiasco aux coûts exorbitants et qui fera date , ce qu’ à mon sens , forcément USA comme constructeur comme pays partenaires surtout de niveau 1 tel les Anglais , voudraient absolument éviter .

        Et en exprimant cela , je n’ oublie pas que si la lumière semble à présent visible au bout du tunnel , pour notre part , nous ne sommes pas encore tirés d’ affaire concernant l’ A400M qui n’ est pas davantage un exemple de programme rigoureusement mené ………..

        C’ est bien le bordel et c’ est bien beau de le minorer voire de le nier quitte à envoyer promener le moindre contradicteur , sauf qu’ au bout d’ un moment , le réel vous rattrape et il le fait à grands pas ; il va donc y avoir un prix à payer …………

        • Stoltenberg dit :

          Cependant, il ne vous a pas échappé que dans la liste que vous avez évoquée il n’y a pas « tout ».
          Il manque notamment les E/A-18E/F qui sont censés être remplacés par le F/A-XX. Donc je ne sais pas quelles sont vos intentions mais, non, s’il manque un truc alors ce n’est pas « tout ».
          .
          Après, je suis d’accord sur le fait que le programme Lightning II et notamment la version C enchaîne des retards. C’est pour cette raison qu’une partie des F/A-18 vieillissants sont remplacés par la version E/F. Et vous pouvez bien reprocher cela. Mais dire que c’est un échec car la Navy est maintenant obligée de développer un autre avion alors que ce n’était pas prévu « à la base » est un pur mensonge.
          .
          Le F-35C et le F/A-18E/F vont constituer le noyau de l’aviation de frappe des GAN américains. Et ce sont surtout les F/A-18E/F qui vont remplir le rôle de maintien de la supériorité aérienne.

          • Eurafale dit :

            @Stoltenberg vous avez vraiment des problèmes de compréhension de lecture… La liste de @Scope mentionne les avions qui devaient être remplacés par le F-35. C’est donc normal qu’il ne mentionne pas les E/A-18E/F SH.

            Et @Scope a raison de parler d’échec : les F-22 et F-35 devaient remplacer à ce jour TOUS les chasseurs et chasseurs-bombardiers des différentes armes. Seulement, en 2020, recommander du F-15, du F-16 et du F-18, certe en versions améliorées et survitaminées, sans compter sur les A-10 qui sont toujours présents, ça ressemble effectivement à un échec. Même si la Navy prévoyait de garder des F-18SH et Growler en plus des F-35C.
            Les seuls qui s’en « sortent », ce sont les Marines qui, effectivement, ont vu leurs AV-8B Harrier II effectivement remplacés par les F-35B.

            Mais rassurez-vous Stoltenberg, ils ont surement appris de ces erreurs. On verra ce que donnent leurs autres programmes, SR-72 et B-21 Raider.

          • ScopeWizard dit :

            @Eurafale

            Oui , c’ est à peu près ça mais je crois sincèrement qu’ il va falloir revenir sur toute la genèse du programme afin d’ en démêler la pelote , il y a beaucoup trop de points qui manquent de précision comme de clarté et résultat nombre d’ entre-nous finit par s’ y perdre et moi le premier ………….

            Si le F-35 est un « échec » -terme que j’ ai toutefois pris le soin d’ éviter- c’ est surtout parce que hormis qu’ il ne soit pas encore au point , compte tenu des prévisions en nombre d’ exemplaires il reste très en dessous , mais également parce que son coût est bien trop élevé par rapport à ce qui était précisément l’ un de ses défis à relever .

            Indépendamment de ses retards successifs et de tous ces problèmes accumulés ou à répétition , cet avion ne devait pas coûter cher c’ était l’ une de ses vocations car il s’ adressait aux plus modestes , mais ça c’ est complètement raté .

            À cause du faible nombre de ventes , le F-35 ne peut même plus compter sur un effet d’ échelle pour espérer baisser son prix d’ achat d’ autant que la confiance des pays acquéreurs est désormais fortement entamée .

            Mais bon , en même temps depuis des années , tout cela était prévisible ………..

            Personnellement , si pendant un temps il me fit plutôt bonne impression je ne crois plus du tout en cet avion d’ autant que l’ un de ses objectifs a été de tuer toute concurrence dans l’ œuf , ce qui a eu un impact sur ce que l’ Europe avait de mieux à proposer y compris pour son propre marché , une Europe qui avec ses trois « petits » delta-canard s’ était remarquablement bien débrouillée .

            L’ Europe joue à présent sa survie ; le NGF/SCAF ne doit surtout pas se rater , or avec l’ Allemagne dans la boucle ……………

          • Stoltenberg dit :

            Eurafale: Avant de vous inquiéter de mes capacités de lecture, songez tout d’abord à vous-même. La charité bien ordonnée commence par soi-même, comme l’on dit. Songez-y.
            .
            Déjà, je répondais au commentaire qui affirme que « Le F35 devait tout remplacer a la base, seulement […] ». Ce qui est bien faux, vous l’avouerez, n’en déplaise à ScopeWizard.
            .
            Ensuite…
            .
            Le tandem F-22/F-35 ne devait pas remplacer « TOUS » (comme vous le dites) les chasseurs et chasseurs-bombardiers de la Navy puisque la version navale du F-22 a été abandonnée très tôt. Et puisque le F-35C remplace uniquement une partie des Hornet, alors il devient évident qu’il faut une autre plateforme pour remplacer les SH de la Navy.
            .
            Concernant les F-16, ils sont bien remplacés par le F-35. Les A-10… il faut oublier ça, MAIS il est vrai que les capacités du F-35 en matière de renseignement et de fonctionnement en réseau permettent de coopérer très étroitement avec des systèmes d’artillerie comme le HIMARS. Ceci permet de contourner en partie la fonction de l’A-10. Le F-15 était censé être remplacé par le F-22 dont la production a été arrêtée par les Démocrates.

          • ScopeWizard dit :

            @Stoltenberg

            « Déjà, je répondais au commentaire qui affirme que « Le F35 devait tout remplacer a la base, seulement […] ». Ce qui est bien faux, vous l’avouerez, n’en déplaise à ScopeWizard. »

            Bien ; ou vous êtes de mauvaise foi ou vous ne savez pas lire car Scope ne vous a jamais dit ça , c’ est à @Meiji que vous le devez .

            Cependant , comprenant parfaitement ce que cette tournure de phrase signifiait en réalité et tout ce qui était sous-entendu , je ne pouvais que souscrire ou mieux qu’ approuver .

            Vous m’ en voyez navré mais sur ce point précis , c’ est vous qui avez tout faux , ce qui ne serait très certainement pas le cas si vous connaissiez l’ Histoire exacte du F-35 plutôt que répéter des conneries plus grosses que vous , vous contentant une fois de plus que très partiellement maîtriser votre sujet .

            Quant au reste , vous pouvez oublier ; à ce stade il n’ y a pas un seul avion que le F-35 soit capable de remplacer de façon à amener du bon gros PLUS et pas seulement une virgule perdue dans une marge , pas un à part peut-être en partie le F/A-18 Hornet .

            Ni le A-10 , ni le F-16 , même le Harrier était encore en capacité , le F-35 s’ est surtout vu imposer au forceps histoire de valider le concept d’ un point de vue opérationnel et ainsi bercer d’ illusions ceux qui lui faisaient confiance .

            Mais bon , tout ça c’ est du baratin ; pour en comprendre les raisons il faut remonter loin en arrière , tout replacer dans son contexte , et avoir en tête l’ ensemble des enjeux autrement ne reste plus qu’ un empilage d’ idées trop souvent faites de bric et de broc .

            « Le F-15 était censé être remplacé par le F-22 dont la production a été arrêtée par les Démocrates. » »

            Attention à ce que vous racontez , c’ est moins un problème d’ idéologie « démocrate » que de contexte sachant que le F-22 coûte extrêmement cher et présente une technologie qui dissuade de toute exportation .

            En politisant ainsi à chaque fois ce qui réduit d’ autant votre angle de vision , vous tombez dans nombre de pièges et de ce fait en toute logique , dans le baratin et les énormités qui deviennent des opinions et rien que des opinions , mais certainement pas des vérités tellement tout ça manque de rigueur , de nuance , et de hauteur de vue .

        • NRJ dit :

          @Scope
          Il y a une différence majeure avec l’A-400M, il tient ses missions, ce qui n’est pas le cas du F-35 dont ils ont du réduire les performances (ALIS, ou la vitesse des versions B et C). L’A-400M tiendra toutes les missions qui lui sont demandées. Et par rapport avec les avions équivalents (Kawazaki C-2 ou C-17), il est nettement moins cher pour plus efficace. Peut-on en dire la même chose du F-35 ?

          • ScopeWizard dit :

            @NRJ

            Oui peut-être et franchement nous sommes nombreux à l’ espérer ; mais ne pavoisons pas , ne nous racontons pas d’ histoires afin de nous rassurer , l’ A400M est mal conçu d’ où nombre de problèmes qui n’ auraient jamais dû l’ affecter .

            Alors , évidemment tout dépend de l’ incidence desdits problèmes , n’ empêche qu’ ils sont très pénalisants et coûtent cher à résoudre .

            Personnellement , je ne suis pas du tout favorable à ne considérer un tel dossier QUE sur l’ angle d’ une logique comptable , m’ enfin il ne faut pas oublier que c’ est avec votre pognon que tout cela se règle ( oui sans ça , il ne se passe rien ) , donc il y a des limites .

            Je sais bien que tous ces super-matériels sont si modernes et sophistiqués que rien que cet aspect des choses en justifie ou en explique bien d’ autres dont les diverses « galères » rencontrées , tout de même n’ exagérons pas et respectons l’ intelligence du contribuable ; le croire prêt à tout serait un poil trop facile !

          • NRJ dit :

            @Scope
            D’un point de vue financier, l’A400M a bien marché, mais on peut l’attendre également d’un point de vue militaire. Il peut maintenant faire toutes les missions qu’on lui a demandé, y compris les plus exigeantes (ravitaillement d’hélicoptères en particulier). Et ce fut assez rapide pour qu’on perde l’intérêt des C-130J qu’on avait acquis en 2016.

        • Eurafale dit :

          À la suite des espagnols, on pourrait peut être intégrer l’US Navy dans le programme SCAF ? En échange de quelques catapultes électro-magnétiques 🙂 Parce qu’on voit bien que l’avion qui leur manque en ce moment, la bonne à tout faire… ce sont quelques Rafales ^^

          Plus sérieusement, les spécifications sont sensiblement les mêmes que pour le NGF : mise en oeuvre depuis un PA, allonge, furtivité, fusion des données, chasse et bombardement, avec je suppose la possibilité d’évoluer avec des drones de type « Loyal Wingman ». La compétition sera rude. F/A-XX, Tempest, NGF… Le Tempest restant surement celui à l’avenir le moins certain, en raison de la proximité entre le RU et les USA, ainsi que les accointances entre les constructeurs BAE, Saab et Boeing.

          • NRJ dit :

            @Eurafale
            Le problème du Tempest, c’est que les anglais n’ont probablement pas les moyens financiers de le développer et de le produire. Pour cette raison, ils approchent tous les pays (Turquie, Suède, Japon, Corée du sud) qui en font avec plus ou moins de succès (plutôt moins que plus d’ailleurs : ils ont reçu 50 millions d’euros de la Suède alors qu’ils en dépensaient, eux, 2.5 milliards).
            Bref ils feront au mieux un F-35 de supériorité aérienne avec 20 ans de retard sur l’original. Après ça, leur industrie n’existera plus ou simplement en tant que sous-traitante.

      • ScopeWizard dit :

        Oui voilà ; le cinquième n’ était autre que le F-14 Tomcat ………..

        Mais ce-dernier a été retiré en 2006 , puis en quelque sorte remplacé par un avion moins performant en termes de défense avancée de la flotte ; le F/A-18 Super Hornet alors qu’ il existait le Super-Tomcat dit 21 sauf que Cheney et quelques autres ont préféré tout annuler .

      • Hector dit :

        N’importe quoi. Le F/A-18 C Hornet n’est déjà plus en service dans l’US Navy. Le F35C ne risque pas de le remplacer …

        • Stoltenberg dit :

          Le dernier F/A-18C a été retiré de la Navy fin 2019, alors qu’en janvier 2020 une première escadrille utilisant le F-35C a été déclarée opérationnelle sur un PA américain. Les F/A-18 sont donc remplacés par les F-35C et par les F/A-18E/F, notamment du fait des retards dans le programme F-35 et en particulier sur la version C. Cependant, les escadrilles des Marines vont utiliser surtout le F-35C.

          • Hector dit :

            Bien tenté mais d’une, les 2 dernières unités à mettre en oeuvre le Hornet sont passées directement sur le Super Hornet (VFA 113 et VFA 106) et de deux, en janvier 2020 c’est une unité des Marine Corps (VMFA 314) qui a reçu ses premiers F35C et pas l’US Navy. Aucune unité de l’US Navy n’est passée du Hornet au F35C.
            Mais continuez à parler au présent comme s’il restait des Hornet dans l’US Navy.
            Après le déni, la mauvaise foi …

          • Stoltenberg dit :

            « Aucune unité de l’US Navy n’est passée du Hornet au F35C »
            .
            Ah bon? Il parait qu’on a un vrai expert ici…
            .
            Quid de la VFA-147 et de la VFA-125 récemment déployée sur l’USS Nimitz?

          • ScopeWizard dit :

            La VFA 147 est la toute première unité d’ attaque à être passée sur F-35 C , la seconde est principalement une unité de remplacement .

            Seulement , comparé au Hornet , quid de ses pleines capacités opérationnelles ?

            PS : si au lieu de répondre aux divers intervenants de façon aussi merdeuse , vous considériez que vous ne détenez pas la vérité et que le Monde n’ est pas né avec vous ou grâce à vous , il y a fort à parier que vous prendriez moins de retours et que tout ça serait nettement moins cinglant , mais comme vous semblez préférer vous comporter en terrain conquis ………..

            Je sais bien que vous êtes un « winner » aux dents longues qui raclent tous les parquets et qu’ après vous le déluge et les petits oiseaux , n’ empêche qu’ un peu de courtoisie et de savoir-vivre plutôt que toutes ces attaques persos sous forme d’ allusions et d’ insinuations , contribueraient grandement à une certaine sérénité des débats .

            Bref , même si au fond la tactique reste la même , changez au moins de technique …………au moins ça ……………

          • Hector dit :

            @Stoltenberg
            Bien tenté encore … mais il s’agit d’unités qui étaient désactivées (depuis 2010 pour la VFA125 !) et n’avaient donc plus d’avions.
            Mais je vous rappelle votre propos d’origine que vous avez dû oublier au passage : « le F-35C est censé remplacer le F/A-18 Hornet, alors que le F/A-XX (dont parle l’article) est censé remplacer le F/A-18 E/F Super Hornet »
            L’US Navy n’a aujourd’hui qu’une micro poignée de F35C sur les 200++ qui lui sont destinés et définitivement plus de Hornet dans ses effectifs. Alors peut-on raisonnablement tenir les propos qui sont les votres ? Répondez « oui » et en plus du déni et de la mauvaise foi vous ajouterez le ridicule à votre palmarès.

          • Stoltenberg dit :

            Hector: Déjà, vous allez vous calmer et arrêter votre cirque. Et je le dis pour votre bien, je vous rends un service en fait et vous devriez m’en être reconnaissant.
            .
            Ensuite, pour votre gouverne, la VFA-125 a été réactivée en 2016 et la VFA-147 n’a pas été désactivée. Je vous rappelle également que pour l’année fiscale 2020, la Navy a commandé 16 F-35C, ce qui correspond probablement à la taille d’une escadrille embarquée d’attaque. C’est également à peu près le nombre moyen de Rafales (toutes versions) qui sont produits chaque année (même si celui-ci à considérablement augmenté en 2019), donc ce n’est pas « une micro poignée » mais plutôt une commande normale.
            .
            « Alors peut-on raisonnablement tenir les propos qui sont les votres ? Répondez « oui » et en plus du déni et de la mauvaise foi vous ajouterez le ridicule à votre palmarès. »
            .
            Ma réponse est: allez vous faire soigner.

          • Stoltenberg dit :

            Et le rapport de Flightglobal parle de 236 F-35C que l’US Navy souhaite commander. Pas une « micro poignée » non plus….

        • PK dit :

          Eh oui… Le F-35 met tellement de temps à être opérationnel qu’il n’arrive même pas à remplacer les avions pour lesquels il était prévu. Un looser né quoi 🙂

      • Cricetus dit :

        De toute façon le F-35 sera pour la Navy la seul cellule disponible dans les années qui viennent. Le ministère de la défense des États Unis va avoir beaucoup d’autre priorité a financer qu’un autre chasseur pour la Navy. Je parirai bien pour une nouvelle version du F-35.
        Tient ça me rappel le A-12 (ATA) qui finalement sera abandonné au profit d’une resucée du F-18…. le Super Hornet

        • Alpha dit :

          Le A-12 a surtout été abandonné en 1991 pour de nombreux problèmes de conception, ayant d’ailleurs entrainé un rayon d’action ridiculement bas pour un appareil naval, suivis d’un dérapage des coûts, le tout sur fond de disparition de la menace soviétique…
          Dès les années 80, dont les premières études du A-12 datent de la fin de cette décennie, la Navy voulait un bombardier à long rayon d’action car à cette époque où les forces soviétiques étaient en pleine évolution…
          https://nationalinterest.org/blog/buzz/game-changer-what-if-navy-launched-stealth-bombers-aircraft-carriers-130317
          Eu aujourd’hui, de nouveau, la Navy veut un appareil à long rayon d’action, basé sur une nouvelle cellule (surtout que le F-35 ne fait pas l’affaire…) pour contrer la menace chinoise, qui monte crescendo.

          • Cricetus dit :

            Elle veut un super avion aussi bien que celui de l’USAF? ok! On est d’accord. 😀 …
            Mais rien de tel n’a été accepté par celui qui fait les chèques!
            Par contre la Navy veut bien les F-35 promis…
            Mais elle ne veut pas les derniers SH, ça la gave…

          • Alpha dit :

            « Mais rien de tel n’a été accepté par celui qui fait les chèques! »
            Tu m’étonnes ! La Navy vient juste de lancer son programme et n’a même pas encore donné les spécifications de ce dernier ! Alors quant à présenter son projet au Congrés, va falloir attendre un peu…
            Ah le comique !

            « Par contre la Navy veut bien les F-35 promis… »
            340 exemplaires de F-35C prévus en 2015…
            240 exemplaires de F-35C prévus aujourd’hui…
            Y a rien qui te heurte ?

            « Mais elle ne veut pas les derniers SH, ça la gave… »
            Elle veut juste faire des économies après en avoir déjà fait en réduisant la cible d’acquisition du F-35C qui reste un gouffre à budget et qui la gave…

          • Alpha dit :

            Pardon ! Lire « 273 exemplaires de F-35C prévus aujourd’hui… »

  5. Cricetus dit :

    A ce sujet il faut noter que l’USNavy voudrait refuser les prochain lot de F-18 SH voté par le congrès et dont elle ne voit pas l’intérêt. Elle préférait moderniser ceux qu’elle a déjà.
    https://news.usni.org/2020/03/10/navy-says-ending-super-hornet-line-frees-up-resources-for-life-extension-work

  6. vrai-chasseur dit :

    Quid du F35C ?

    • Cricetus dit :

      La Navy veut recevoir les avions prévu. Ce qui l’inquiète c’est le retard du programme qui va créer un déficit en capacité dans les années qui viennent. Et elle compte bien en faire un avion de supériorité aérienne. Elle est la première a demander un passage de 4 a 6 missiles aim-120 en soute.

    • Stoltenberg dit :

      Il remplace les F/A-18 Hornet…

  7. wince dit :

    Oh ! il n’est pas au top le F35 !?

    • Cricetus dit :

      Non, c’est le F-18 SH qui n’est pas au top…

    • Thaurac dit :

      C’est pas la chine qui achète des su-34 russes?
      Pas terrible vos avions?

      • NRJ dit :

        C’est des SU-35 qu’achète la Chine. Et elle développe des avions J-15 et J-16 copiés des SU-27 et SU-30… Russes.

    • Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

      Tiens, on pourrait avoir l’impression que le roi Lockheed-Martin est nu….

      • Cricetus dit :

        Il me semble que les clients se bousculent à la porte de sa boutique….
        Pas comme pour d’autre.

        • EBM dit :

          @ Cricetus Pour l’instant sont acheteurs des marchés captifs: Belgiques, Danemark, Israël, Australie, Italie, Japon, Pays Bas, Norvège, Pologne, Corée du Sud, Singapour, et le RU, en revanche les clients non captifs ne se pressent pas.

          Les pays du Golfe qui auraient les moyens ne foncent pas non plus sur l’avion, curieux a priori pour ce qui est censé être le meilleur avion disponible, mais moins quand on regarde les spécifications, les capacités et qu’on compare à la concurrence.

        • Alpha dit :

          Les clients se bousculent surtout à la porte de la Maison Blanche en disant : »Si j’achète ta bouse, tu me protège, hein ? »

  8. Alpha dit :

    « L’US Navy lance le programme « Next Generation Air Dominance » pour remplacer ses F/A-18 Super Hornet »

    « Contrairement à l’US Air Force et à l’US Marine Corps, la marine américaine n’a jamais eu l’intention de faire de l’avion de combat de 5e génération F-35 l’épine dorsale de son aviation embarquée, ce rôle devant revenir au F/A-18 Super Hornet, »

    « Autre élément qui semble acquis : l’US Navy veut un avion avec un équipage à bord et qui ne soit pas le dérivé d’un appareil qui existe déjà »

    Donc, pour simplifier :
    – Des sous il y en a pour lancer un nouveau programme, même s’il sera très cher…
    – Le F-35 est bien considéré comme un complément au F/A-18…
    – Le F-35 ne sera donc pas le dernier appareil piloté de la Navy, et cette dernière ne veut surtout pas que le F/A-XX en soit un dérivé…
    Bon, ben, pensée émue pour Cricetus !
    Toutes ses certitudes tombent -encore- à l’eau… 🙂

    • Cricetus dit :

      Je comprend que c’est difficile a admettre pour toi mais les temps changent…
      Les avions de papy Richthofen c’est fini…

      • Alpha dit :

        Cricetus… Cricetus…
        Quand on met des phrases entre guillemets, cela veut dire que c’est un discours rapporté. En l’occurrence, ces phrases viennent du rédacteur de l’article initial qui se base sur des déclarations de responsables de la Navy, énonçant ce qu’ils veulent pour leur futur F/A-XX.
        Et ces responsables de la Navy font des déclarations en totale contradiction avec tes affirmations…
        Et c’est encore eux qui définiront leurs besoins pour un nouvel appareil.
        Après, ce que fera le Congrès, ses arbitrages, etc… on s’en fout, on n’en sait rien.
        Alors, je sais que c’est difficile à admettre pour toi, mais il faut te faire une raison : Tu ne représentes rien ici, sinon l’archétype du parfait ridicule…
        Toi y en a comprendre ?

        • Cricetus dit :

          Relis tout l’article, pas les extraits qui t’arrange.
          Certain responsable de la Navy font des déclarations…
          Ce sont des souhaits.
          Des experts et même les constructeurs ont d’autres avis (exposés dans l’article).

          • Alpha dit :

            Ah oui ?
            Mais dis moi :
            Le titre de l’article est bien :
            « L’US Navy lance le programme « Next Generation Air Dominance » »
            ou
            « Les experts et les constructeurs disent à l’US Navy comment se passer du programme « Next Generation Air Dominance » ?
            Et donc :
            Qui est ce qui établi un cahier des charges pour un nouvel appareil ?
            Qui est ce qui exprime ses besoins ? Les constructeurs ou les opérationnels ?
            Quand tu auras répondu à ces questions, la vérité s’offrira à toi !… 🙂
            Mais comme tu ne comprends jamais rien, je ne me fais aucune illusion (mode dépité…)… 🙁

  9. Bob dit :

    Je pensais que l’US Navy devait utiliser le F35 point barre !
    Il propose un nouvel avion pour 100 milliards de dollars avec un rayon d’intervention augmenté de 50% (un drone quoi), ce qui est relativement peu pour le budget militaire US.
    Que l’US Navy n’apprécie pas le F35 C est une chose, avoir un nouvel avion en est une autre. Mais je pense surtout aux PA, car tout dépend de ce que la Navy pense faire de ces PA et des probables futures batailles aéronavales contre la marine du PCC en Indo-Pacifique. Si le programme du nombre de PA devait diminuer ou bien la doctrine d’emploi modifiée, un nouvel avion serait plus que probable.
    Mais la Navy fait face à un mur financier entre ces PA de classe Ford, ses futures SNLE et son nombre de navires qui ne cesse de diminuer. On y verra plus clair après les élections. Comme pour la France, est-ce les militaires ou les industriels qui décident? Le complexe militaro-industriel compromis.

    • NRJ dit :

      @Bob
      Vous pensiez mal. Le F-35 remplace le F-18, pas le F-18 Super Hornet. Vous avez raison sur les difficiles équilibres auxquels ils font face. Mais si les hommes politiques de là-bas sont intelligents (ce qui reste à démontrer), ils se contenteront d’avoir un plus grand nombre de MQ-25 Stingray pour pallier les défauts d’autonomie du F-35C. Car en plus de la réduction du nombre de navires, le coût toujours plus élevé de la classe Ford, et le remplacement des SNLE, les USA doivent également développer le progarmme PCA qui remplacera les F-22 et F-15. On parle de peut-être 400 exemplaires à 300 millions de dollar l’unité.

  10. WARTHOG dit :

    Bonjour à tous,

    Je suis un peu perdu, si quelqu’un de sympathique pouvait m’éclairer sur les avions US :

    – A priori, le F15, le F18, le F18 Super Hornet ainsi que le F22 sont des avions de supériorité aérienne : Pourquoi les USA modernisent le F15, n’utilise que très peu le F22, et souhaitent de nouveaux mettre sur les rails un nouvel avion de supériorité aérienne ?

    Par avance merci des réponses que vous pourrez m’apporter.

    • E-faystos dit :

      @ WARTHOG
      .
      Le F22 est un avion qui paye ses excellentes performances à prix d’or.
      Ce ne serait pas me cas si l’administration Obama n’avait pas fait l’erreur de fermer la chaîne. Le fait que le constructeur utilise un grand nombre de pièces critiques ni simples, ni fiables, comme des puces électroniques et un langage électronique hors-d’âge termine d’expliquer qu’avec 180 appareils trop souvent en maintenance, et dispersés sur tous les points chauds du globe, la moyenne des pilotes ne s’y retrouvent pas et veulent des mutations pour changer de monture.
      Notez aussi que les Hornets sont retirés du service actif et n’y retournerons pas: les cellules ont été utilisées jusqu’à 9000 heures pour une capacité initiale de 6000. Ils sont complètement rincés.
      .
      Le F15 lui est toujours produit car il remplace les ventes export du F22 qui aurait fait fureur tant au Japon qu’en Israël.
      Les dernières itération ont donc une suite de guerre dernier cri, un puissant radar ASEA, une peinture furtive et une structure avec une part de composites accrue, ce qui devrait drastiquement faire chuter la signature radar estimée à 10 M2.
      .
      Pour la Navy, il est clair qu’elle F35 n’est apte à protéger son navire et accompagnants… Au point que le F35 ne serait toujours pas homologué pour le catapultage magnétique.
      .
      Comme il est envisagé de réduire le nombre de P.A. géants aux USA, et que ces derniers capitalisant sur le qualitatif, le super Hornet accusant son âge va devoir laisser la place à un avion plus rapide pour répondre aux appareils spécialisés Sino-Russes.

      • Cricetus dit :

        Pour la Navy, il est clair qu’elle F35 n’est apte à protéger son navire et accompagnants…
        Ah bon? Quel arguments pour défendre ce point de vue?

        • Alpha dit :

          Ben justement le fait que la Navy veuille un futur Fighter/Attack-XX (F/A-XX) rapidement pour remplacer les F/A-18 SH qui se chargent aujourd’hui de cette mission !… 🙂

          • Cricetus dit :

            A tel point quelle est prêt a sacrifier maintenant les derniers lots de SH?
            C’est pas très logique.

          • Alpha dit :

            Logique quand on sait que le Congrès ne veut pas sacrifier le F-35C et tord le bras de la Navy pour qu’elle l’accepte… Alors du coup, cette dernière veut faire des économies pour accélérer son programme F/A-CXX et moderniser ses F/A-18 SH.
            Oula ! Ça devient trop compliqué pour toi, là ! 🙂

        • E-Faystos dit :

          Plusieurs :
          Le radar AN/APG 81 serait ce qui se fait de mieux dans le genre, et il est épaulé par des senseurs infrarouges… Mais les missiles longue portée sont les AMRAAM block D. De bonnes armes dans l’absolu. Mais dans un ventre d’avion, elles ne sont pas fiables, car elle communiquent mal.avec le système d’armes.
          En plus, c’est une chose d’annoncer une portée de 160 km, la double impulsion, mais les déclarations portent sur des tirs réalisé dans des conditions optimales. Les sources ouvertes sur ce missile cachent la misère: c’est moins d’un coup sur deux au but sur une cible opérationnelle, et le tout sans brouillage ennemi… Avec, c’est pire.
          .
          Je passerai rapidement que pour intervenir rapidement sur zone, un avion doit pouvoir accélérer et voler fort.
          Mais volet avec le cran PC, c’est pas une bonne chose pour le F 35, à cause de ses formes furtives.
          Car le moteur, lui, ne cause plus d’ennuis, mais l’infrastructure et logistique des portes avions ne parviens pas à s’en accommoder, car trop gros.
          .
          Pour mémoire, la Navy s’est fait tordre les deux bras pour accepter le projet d’un monoréacteur sans canon natif. A partir de là, je la crois capable d’avoir proposé au Pentagone d’annuler sa version (la C) pour passer à autre chose: sa force de frappe revenant alors aux missiles de croisière jetables.
          .
          Mais face aux menaces moderne, comme les missiles de croisière supersoniques ( pas de science fiction, juste du factuel) et leurs avions lanceurs comme les Su 33, MiG 31, l’écart avec les vieux AMRAAM est trop grand.
          .
          Depuis mon téléphone, je n’ai pas accès aux copies de liens…
          Avions légendaires, fin des essais pour les catapultes du Gérard Ford… Par un fan du F 35, tout est dit.

        • Lejys dit :

          Parce que tous les pays acquéreur du F-35 qui le peuvent mettent en oeuvre ou se dotent également d’un autre avion pour assurer les missions de défense aérienne. Que ce soit l’USAF, la RAF, les Isréaliens, les Italiens, les Japonnais, etc, ils mettent emploient ou commandent ou mettent à niveau un autre avion (le F-15 bien souvent) pour se protéger. Le F-35 est probablement un très bon avion d’attaque, peut-être le meilleur. Mais pour le reste, il suffit de regarder les autres appareils conservés pour les missions de défense aérienne et interception afin de mesurer son niveau.

    • ScopeWizard dit :

      @WARTHOG

      Bonjour !

      Pourquoi ce quelqu’ un devrait-il être spécialement « sympathique » ?
      La tradition veut qu’ il ne le soit pas ; alors qu’ est ce qu’ on fait ? 😉

      Oui , ce sont bien des avions conçus autour du concept de supériorité aérienne sauf qu’ ils ne sont pas de la première jeunesse et qu’ ils ne servent pas les mêmes armes ; le F-15 date des années 1970 et comme le F-22 des années 1990 est en service dans l’ USAF , le F-18 Hornet qui n’ est autre que le prolongement du Northrop YF-17 Cobra ( Marché du Siècle ) ainsi que sa variante « agrandie » F-18 Super-Hornet sont avant tout destinés à l’ aviation embarquée .

      Disons qu’ avec le F-15 Eagle les USA disposent d’ un excellentissime jet de combat qui a , à ce jour , très largement fait ses preuves et continue d’ inspirer crainte et respect , l’ avion a été commandé à plusieurs centaines d’ exemplaires afin d’ équiper nombre d’ unités de l’ USAF .
      Ce n’ est pas le cas du F-22 qui de plus de 600 ou 700 appareils envisagés au départ dont me semble t-il une version destinée à la NAVY , notamment à cause de son extrême sophistication qui a rendu son tarif prohibitif , s’ est vu à peine construit à quelque 187 exemplaires ce qui est très peu d’ où l’ intérêt d’ une base solide tel le F-15 qui bien que devant à terme être précisément remplacé par le F-22 , continue d’ assurer et d’ inspirer toute confiance d’ autant qu’ hormis ses qualités intrinsèques la machine peut encore évoluer .

      Quant au fait que les USA souhaitent un nouvel avion , compte tenu du fait que cette nation tient par dessus tout à conserver une avance ce dont elle a financièrement comme industriellement largement les moyens , quoi de plus logique ?

      Le F-22 y en a pas assez , de plus il coûte cher et furtivité passive oblige ainsi que poussée vectorielle est très exigeant niveau entretien , le F-35 est dans les choux et suscite les plus vives inquiétudes , le F-15 , lui , surtout modernisé , pourra aisément faire la soudure et durer le temps qu’ il faudra .

      En gros , la NAVY fait de même avec le Super Hornet .

      Vite fait , c’ est en tout cas le sentiment que j’ en ai .

    • Doodiz dit :

      Seuls les F15 & F22 sont vraiment de supériorité aérienne car conçu pour (il existe toutefois une version bombardier du F15).
      Le premier est plus rustique, a fait ses preuves et est régulièrement modernisé, le second, lui, est conçu pour être très furtif et donc coûte très chère à l’achat comme à l’entretient, enfin sa chaine de production a été stoppé et il y en existe que 180 environ (il en devient donc précieux). Ces deux avions opèrent pour l’air force.

      Les F18 ont à la base été conçus pour opérer sur portes avions (donc pour US navy) et être polyvalents mais qui peut le plus peut le moins, des pays l’ont donc acquis pour leurs forces aériennes.
      Le F18 est en fin de vie et le SH n’est pas vraiment un avion de supériorité aérienne et reste malgré les modernisations d’ancienne génération.
      (le F14 correspondrait plus à un avion de supériorité aérienne et était ‘navalisé’)

      Enfin le F35, même si moderne, est peu adapté aux missions air-air. Le SH a longtemps était suffisant mais la monté en puissance de la Chine change la donne. Il parait logique que l’US navy cherche un nouvel avions de supériorité aérienne pour combler le vide laissé par le F14.

    • tchac dit :

      A cause des déficiences du F35 en matière de supériorité aérienne pure et du prix élevé du F22. En effet, si le F35 eut été aussi performant que le F22, la messe aurait été dite : le F35 allai remplacer les F16 et le F22 le F15. Double problème : en matière de chasse, le F35 n’est pas assez performant et les F22 pas assez nombreux puisque le programme a été amputé à cause du coût élevé et l’US Air Force s’en mord les doigts aujourd’hui (les lignes d’assemblages ont été démontés donc ils ne peuvent pas relancer la production !).
      L’ Air force se retrouve donc avec un successeur du F16 limitée en combat aérien (par le nombre de missiles en configurations « furtives » càd dire quatre, sa vitesse et sa manœuvrabilité) et pas assez de F22 pour remplacer les F15 (sur les 187 il faut compter les avions destinés à la formation et l’attrition).
      D’où la modernisation des F15 et l’apparition du F15 EX. On retrouve là un vrai intercepteur et pure avion de supériorité aérienne avec un radar performant, une vitesse cohérente avec son rôle (je veux dire par rapport au F35), et énormément de missile : c’est un camion à missile air air. De quoi apporter de la masse à l’Air Force face aux nombreux avions chinois ?

      Ensuite, la Navy et l’Air force sont deux choses distinctes qui ont rarement utilisés les mêmes avions (le F4 Phantom II notamment… et le F35), le projet que parle M Lagneau ne concerne que la Navy et il a pour but de remplacer à terme les F18 SH en suppléant aux F35 que la Navy n’aime guère (et ça se comprend).

    • WARTHOG dit :

      Merci à tous d’avoir répondu à mon commentaire. J’y vois beaucoup plus clair à travers vos différents avis !

  11. AUDIFFRED dit :

    QUE L’US NAVY CHOISISSE LE RAFALE AU STANDARD F4

    • Franz35 dit :

      Cet avion a de très nombreux atouts, mais pas celui de l’élongation tel que souhaité par l’US Navy

    • Hermes dit :

      Le Rafale n’est certainement pas un avion de supériorité aérienne même s’il fait le job et qu’il a ce qui doit se rapprocher du meilleurs combo AA disponible (Mica/Meteor).

  12. Seb dit :

    C’est très étonnant je croyais le F35
    totalement indispensable et bien supérieur à tous les autres chasseurs
    Quelle blague !

    • PK dit :

      Il l’est : ça va être le premier avion à être remplacé avant d’avoir réussi à être opérationnel !

  13. L'amiral dit :

    Pas de air .pas de air sol il lui reste j espère le air mer et a défaut il pourra faire peut-être son sol ou sol air voir avec quelques menues modifications panneau solaire pour le chauffage des locaux du congrès lors des grands froid

  14. Wagdoox dit :

    La navy n’a jamais voulu du f35 et on comprend pourquoi.
    La meilleur option pour la navy c’est de reprendre le f22, le navaliser (le yf22 l’avait emporté sur le yf23 notamment parce que plus facile a navaliser). Y mettre les systeme développer pour le f35 d avec un reacteur adaptatif et le développement sera vite fait.

    • Ltikf dit :

      Il est vrai que le coût de le relance du F22 pour la seule Air Force est prohibitif, mais s’il s’agissait de répartir sur l’Air Force et la Navy – comme pour le Rafale ou le F35 – ca changerait peut-être l’équation… Intéressante perspective !

  15. Carin dit :

    L’armée américaine a joué le jeu avec LM et son F35,(des millions d’emplois en dépendent), mais aucune des 3 armes n’a l’intention de monter au carton avec ca!!
    Ça fait 10/15 ans que LM,Boeing, etc.. travaille sur une cellule valable, et un nouveau moteur. Les clients se consoleront en se disant qu’ils ont sauvé des millions d’emplois…. à prix d’or certe, et pas chez eux surtout… en ce sens le F35 est une réelle réussite!

  16. Optimist dit :

    C’est assez épatant. le F35 qui devait tout faire mieux que tout le monde, à moindre cout, se fait progressivement remplacer par le tout nouveau super F15, le tout nouveau super F18, et la Navy (et sans doute l’AirForce) préparent déjà son remplaçant (encore plus mieux furtif et connecté et machine à café) de 6ème génération (car le mirage marketing de la 5ème génération est en train de se dissiper) alors que le F35 n’est clairement toujours pas opérationnel, toujours pas fini, toujours pas déverminé (le sera-t-il jamais?).
    Et nous on est sensés gober ces plans marketing?
    Les US s’enfoncent dans leurs travers, comme dans la fable de pierre et le loup, ils perdent progressivement leur crédibilité auprès de leurs propres alliés…
    Et c’est un Atlantiste de plus en plus modéré qui fait ce constat….

  17. Royal Marine dit :

    Plusieurs constats:
    L’US Navy a compris longtemps avant l’USAF et l’USMC que le F 35 c’était de la daube… Obligée d’en acheter, par le Pentagone, elle s’est résignée au service minimum, et n’en a acheté que la quantité la plus faible possible, pour se focaliser sur le Super Hornet…
    Elle travaille depuis deux ans à définir les caractéristiques de son nouvel engin. C’est un projet d’avion de 6 ème génération, avec essaim d’effecteurs formant cloud, à plus longue portée que nos avions d’aujourd’hui, comme le SCAF.
    Je note, par ailleurs, que le mode furtif tant vanté n’est pas vraiment à l’ordre du jour, par rapport à cette dictature de la 5 ème génération… Il s’agit de rendre le plus furtif possible un avion, de façon passive, sans pour autant dégrader ses performances de vol, et de le rendre ensuite le moins détectable possible par adjonction d’un camouflage actif fondé sur une chaîne électronique… Bref, ce que fait, en fait, le Rafale! C’est également l’hypothèse de travail du SCAF…
    Voici un net recul, de bon sens, de la doctrine complètement folle de LM, l’invisibilité par design, qui avait déjà m.rdé avec le F 117 en son temps… On ne peut que s’en réjouir, voir le bon sens paysan triompher étant pour le moins rassurant. Mais on peut également s’inquiéter de toutes ces chignoles, baptisées abusivement du nom d’avions, lourdes et sans grâce, à l’efficacité limitée, dont s’est chargée l’Europe, en comptant pouvoir se défendre un jour, si elle était attaquée… Evidemment, il est maintenant trop tard pour revenir au bon choix qui aurait dû s’imposer dès l’origine: Le Rafale!

    • Wagdoox dit :

      C’est pas exactement ce que dit la navy, elle dit qu’elle ne sacrifiera pas tout sur l’hotel de la furtivite. Je pense que l’idee va plus vers un f22 qu’un rafale. A note que le f18sh est deja tres proche du rafale. Donc aucun interet a prendre exemple sur ce dernier.
      C’est pas la 5eme gen qui faut condamner mais bien le f35.

      • Royal Marine dit :

        « elle dit qu’elle ne sacrifiera pas tout sur l’hôtel de la furtivité »
        C’est bien ce que j’ai dit, en le détaillant…
        L’idée ne va pas vers un F 22, dont la Navy ne voulait pas non plus… Et dont on ne connait que peu de choses, sur les capacités réelles, le taux de dispo, les coûts de maintenance, etc., … Mis à part la pub habituelle des ricains: c’est le meilleur! Curieusement, ce n’est pas ce que disent les pilotes, qui demandent leur changement d’affectation…
        Non. La description qui est faite de ce futur F/A XX, ressemble bien au cahier des charges du SCAF… Comme celui du nouvel oiseau anglais… Notons, la concomitance de l’annonce d’un nouvel avion de 6 ème génération, avec les débuts de livraison du F 35 dans les pays acheteurs… Y aurait-il un lien de cause à effet?
        D’autant que l’on entend plus les Italiens, British, Australiens, Bataves, et autres, se vanter d’avoir touché le gros lot avec la Dinde… Au contraire, les mêmes qui jactaient à tout va en 2018, se sont fait d’une discrétion rare, et aux communiqués de victoires a succédé un silence de plomb…

  18. mich dit :

    Peut être que l’ US navy pourrait s’ interresser au SCAF à 50/50.

    • E-Faystos dit :

      Trop de fierté de part et d’autre.
      Surtout que les précédents essais ont été des gros bides entre Dassault et les USA.
      L’autre problème vient des liaisons sécurisées, où les cryptages et l’emploi souverain de satellites de transmission sont un domaine âprement disputé entre les USA qui font payer, et cher, leur liaisons OTAN sur.lesquellles ils.ont la main haute et la France, qui aimerait garder cet allié encombrant loin de ses affaires.

    • Wagdoox dit :

      C’est un gros delire, les americains sont pas macron et garderont jalousement leur indépendance industrielle et militaire.

  19. Frédéric dit :

    Notons une vitesse minimum de mach 2 prévu pour l’engin. Le F-18 et le Rafale étant limité à M 1,8…

    • PK dit :

      Les futurs versions du M-88 devraient régler ce problème… Pour le moment, l’armée préfère descendre la MCO qu’augmenter les perfs de l’appareil.

  20. Fafou dit :

    Il y avait par Grumman, un projet de F21, un super tomcat, liaison, new moteur, FAIBLE signature radar, ect. Projet avorté dans l’œuf par un certain D Cheney.. tiens tiens, Hallyburton et L-M, vieux copain..
    Quand au F22 navalisé, même si ce cher faiseur de paix, Obama, a coupé les cordons de la chaîne de fabrication, il serait peut-être avantageux de la relancer (je n’ai plus le chiffres en tête mais il a souvent été cité ici.) ça permettrait, si L’USAF, en voudrait de recomposer qq escadrilles avec 50 ou 100 exemplaires en plus ..
    Mais 1-Le navalisé, ok mais quid de son revêtement spécial avec les conditions en mer (érosion, sel,…)
    2- un pa américain c’est 80 avions? Je suppose qu’a l’époque ce n’était pas 80 Tomcat, il y avait les Intruders, et autres donc peut-être 60 chasseur.
    X 10 (le nombre de pa) ça fait 600 chasseur, chère, de un, même pour la navy qui doit aussi compter sur ses « réussites » navales le Zum, ect, son renouvellement de SNA, les Pa Ford… ils peuvent encore peut-être emprunter à la Chine? Et plus sérieusement cacher des f22 dans un hangar, c’est une chose, exposé une flotte de 500 ou 600, a chaque arrêt de son GAN, ça devient moins évident .

  21. phil dit :

    Pas trop rapide , relativement maniable , grande autonomie ,grand rayon d’action , informatique embarqué , furtif , cela ressemble au A6 Intruder……pour la furtivité voler sous le faisceau radar suffirait non ?

  22. lxm dit :

    Les américains ont largement le budget pour avoir plusieurs programmes parallèles, mais gâchent considérablement de l’argent, c’est surtout pour cela que la chine les rattrape. Ils devraient regarder en profondeur leurs comptes, ceux de leurs industriels de l’armement et la pertinence de leurs bases.

  23. Max dit :

    Le programme F-35 aura foutu un beau merdier…