!-- Quantcast Choice. Consent Manager Tag v2.0 (for TCF 2.0) -->

 

Un rapport de l’inspection du Pentagone égratigne la Turquie à propos de son attitude à l’égard de Daesh

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

45 contributions

  1. Barfly dit :

    Très surpris par cette info… non je rigole

  2. Auguste dit :

    C’est çà, »égratignez ».Mais n’allez pas trop loin,Recep pourrait se fâcher et vous mettre le nez dans votre propre caca.La guerre en Syrie il l’a connait,point par point.

  3. HBOB dit :

    « Égratigne » ?? Quels faux culs ces ricains, quand on sait que tout le pétrole de daesh était acheté par la Turquie.

    • T129 dit :

      Aujourd’hui ce sont les américains qui achètent du petrole au groupe terroristes YPG/PKK.

      Les États-Unis et la France ont soutenu le YPG/PKK un ennemi de votre allié la Turquie.
      Aujourd’hui vous vous etonnez du comportement de la Turquie.

      • Yannus dit :

        En même temps, ce comportement ne date pas d’hier.
        Vous avez toujours soutenu Daesh notamment lors du siège de Kobané (2014)
        Vous avez même descendu un SU24 russe pour empêcher La France de former un front unis avec la Russie et les USA dans la lutte contre Daesh.

      • Gandalf dit :

        La Turquie d’Erdogan n’est pas notre allie
        Erdogan n’est rien de plus qu’ un islamiste faciste
        On devrait vendre des armes au Kurds made in France et impose des sanctions economiques a la Turquie et promouvoir notre economie

      • Pravda dit :

        Alliés turcs qui menacent régulièrement et violent l’espace aérien grec, qui ont attaqué Chypre, soutiennent les islamistes face aux américains / français / syriens / russes, sans oublier les menaces de destabilisation de l’UE avec le chantage aux migrants.

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Aujourd’hui ce sont les américains qui achètent du petrole au groupe terroristes YPG/PKK. » Ah bon! je croyais que l’invincible armée turque avait écrasé ces quelques milices de va nu pieds!!!
        « Les États-Unis et la France ont soutenu le YPG/PKK un ennemi de votre allié la Turquie. La Turquie allié!! Avec des alliés pareils plus besoin d’avoir des ennemis!
        « Aujourd’hui vous vous etonnez du comportement de la Turquie. On ne s’étonne pas, on constate l’attitude de plus en plus agressive de la Turquie. Sinon avez vous d’autre « éléments de langage » du pouvoir en place à Ankara pour constater s’il y a de l’amélioration dans la propagande!

  4. Castel dit :

    Au contraire, les Américains devraient remercier les Turcs d’affaiblir Daesch, en recrutant ses combattants, pour abandonner l’idée du califat au profit du sultanat du Bosphore !!

  5. Gardeavous-repos-gardeàvous dit :

    Ne soyons pas dupes, bien sûr que la Turquie à profité de l’EI. Enfin quand même, des combattants étrangers passant par le pays, « porte d’entrée vers la Syrie », elle les importent même jusqu’en Libye. Franchement, pas besoin de bosser dans un service de renseignement pour s’en rendre compte. T puis ne parlons pas du combat commun turc-EI Vs Kurdes. Il va falloir rendre des comptes bientôt Mr Erdo, et plus vite svp, au pas de course et sans broncher sinon Sanctions (et ça va pas être dur pour faire mal).

  6. Jean Ker dit :

    « la Turquie a indirectement donné un coup de pouce à l’État islamique »
    Dixit le Pentagone qui ne lui a jamais filé le moindre coup de main et surtout pas indirect. Lol (bah quoi c’est vrai: « Timber Sycamore »était une opération de la CIA, pas du Pentagone !)
    Ou comment l’hôpital n’a toujours pas cessé de se foutre de la charité tout en tirant sur des ambulances.
    Puisque ce monde marche sur la tête, la méthode pour le comprendre est simple :
    Inverser le système de valeurs, comme les dirigeants inversent la charge accusatoire, et voici que le monde s’éclaire de la lumière crue de la vérité.
    Ainsi, lorsque les EU (ou M. Macron à titre d’exemple) s’expriment, il faut comprendre l’exact inverse de ce qu’ils disent.
    L’autre option étant de n’y prêter aucune attention, ou d’adorer être sous l’influence d’une bonne vieille propagande.
    Les masochistes-malgré-eux étant toutefois encore un certain nombre, comme on le mesure fréquemment ici même…

  7. Thaurac dit :

    La turquie joue exactement le même rôle que le pakistan avec les barbus

    • Auguste dit :

      La Turquie joue avec les cartes qu’elle a en mains.Et si c’est dans son intérêt,peu importe qu’elles aient de la barbe.Il fait comme tout le monde,avec ses moyens.Et c’est pas les US qui ont largement soutenu,sinon créé, les barbus contre les Russes,qui peuvent se permettre de faire la morale.
      En passant:les « terroristes » qu’Erdogan envoie en Libye,sont les mêmes que les US entrainaient contre Assad,sous le nom de « combattants de la liberté ».

      • Pravda dit :

        Pas vraiment les mêmes, les « originaux » étant syriens pour la plupart (au moins au début), ce qui n’est plus le cas maintenant .

    • Lechavenois dit :

      Thaurac :
      .
      « …La turquie joue exactement le même rôle que le pakistan avec les barbus… »
      .
      .
      Alors que ses relations avec la Chine, la Turquie et le Royaume-Uni sont de plus en plus difficiles, l’Union européenne va organiser un sommet extraordinaire les 24 et 25 septembre prochains.
      .
      Les dirigeants européens doivent décider de la conduite à tenir vis-à-vis de la politique d’Erdogan.
      .
      Des sanctions sont à l’étude pour contraindre Ankara à respecter l’embargo sur les ventes d’armes à la Libye et à cesser les forages dans la zone économique de Chypre.
      .
      De plus, le président turc est accusé de violer les droits de l’homme dans son pays et sa décision de transformer en mosquée l’ex-basilique Sainte-Sophie est vécue comme une provocation.

  8. Lucien dit :

    Ils découvrent l’eau chaude au Pentagone… Cela fait plus de quatre ans que les médias russes, syriens, libanais, etc… y compris les Kurdes parlent longuement de complicité entre la Turquie et Daesh. Je ne parle même pas des relations confraternelles avec Al Qaeda et d’autres groupes salafistes de même obédience, plus personne aujourd’hui ne le conteste.

    Ce qui est marrant, c’est que lorsqu’on parlait de ça durant les quatre dernières années, on était accusé d’être intoxiqué par la propagande russe ou iranienne, accusé d’être un pion russe, chinois, syrien, tout ce qu’on veut. Ils sont où maintenant nos propagandistes anti-Assad ? Tous ceux qui ne voulaient pas que les Syriens reprennent le contrôle de la rive orientale de l’Euphrate, ceux qui ne veulent pas que les Syriens reprennent Idleb de force ?

    Je me demande ce qu’ils vont bien pouvoir écrire dans l’éditorial du journal Le Monde à présent… Même la maison-mère dit que la Turquie n’est pas jo-jo….

    • Aymard de Ledonner dit :

      Oui enfin il ne faut pas pousser mémé dans les orties non plus….
      Assad et les russes ont également soutenu Daesh. Tous les groupes à peu près présentables qui existaient au début de l’insurrection étaient le danger le plus mortel pour Assad, car ils représentaient une alternative à son pouvoir et pouvaient être soutenus pour le renverser.
      Donc Assad a ouvert ses prisons bien grand pour relâcher tout ce qu’il pouvait y trouver de djihadistes bien trash et ainsi renforcer (je suis poli donc je ne dis pas créer) Daesh et lui permettre de prendre le dessus sur les autres groupes.
      Par ailleurs les bombardements d’Assad et des russes ciblaient très peu Daesh mais surtout tout les autres groupes de manière à arriver à une situation ou Assad pourrait dire : »C’est Daesh ou moi » et ainsi coincer les occidentaux.
      Souvenez vous de Palmyre reprise par les troupes d’Assad mais tellement bien défendue que Daesh a réussi à reprendre le site. Il n’y a pas beaucoup d’endroits ou Daesh a pu reprendre l’avantage de cette façon. Ça donne une idée des moyens et de la combativité mis en jeu par les troupes d’Assad dans le coin….

      • Lucien dit :

        Encore des mensonges que je dois lire et corriger :

        – al-Assad n’a pas libéré que des prisonniers de Daesh (qui n’existait pas encore) et on était au tout début de la crise. C’est un moyen d’essayer d’apaiser les tensions. Mais pour vous bien sûr, c’est un acte sournois pour aggraver la situation (chose encore plus dangereuse pour un régime en place, la logique ne vous étouffe pas), mais quand ils les enferment pour de bon, alors on les accuse de toutes les tortures possibles et imaginables. Un peu trop facile vos réponses.

        – les groupes qui existaient au début n’étaient pas un danger mortel pour al-Assad. Ils n’ont jamais représentés une majorité du peuple syrien. Ils n’étaient même pas en lien avec les exilés dont on vantait les portraits dans les journaux occidentaux, tous les types qui logeaient dans les grands hôtels de par le monde, qui n’avaient pas revu la Syrie depuis vingt ans et qui étaient entretenus par tous les services de renseignement du monde. Ces groupes ont tout de suite fait ami-ami avec les groupes salafistes mieux financés et mieux armés (ça sert d’être parrainé par l’Arabie Saoudite ou le Qatar). Il n’y a rien de sérieux qui démontre que ces groupes représentaient la moindre alternative politique crédible pour le peuple syrien. Ce n’était tous que des pions des puissances qui voulaient faire main basse sur la Syrie. D’ailleurs, s’ils avaient représentaient une alternative crédible, on comprend mal pourquoi plus de 60% de la population syrienne de 2011 soit restée dans les zones gouvernementales. Votre argument est un château de sable, il ne résiste pas aux faits.

        – « et pouvaient être soutenus pour le renverser » de quels droits vous décidez quel groupe armé peut être soutenu ou non pour renverser le gouvernement d’un État souverain ? lOl la réponse devrait assez drôle à lire…

        – les bombardements russes et syriens ont permis la défaite de Daesh. Ce sont eux qui ont repris en 2015 toute la partie sud de la province d’Alep, de Deir ez-Zor et l’immense province de Homs (qui descend jusqu’à la frontière avec l’Irak et la Jordanie. La ville de Deir ez-Zor a tenu un siège historique qui a été une épine dans le pied de Daesh. Les Russes ont bombardé dans des proportions immensément supérieurs aux armées occidentales (regardez les chiffres encore une fois). Et Deir ez-Zor au moins ne ressemble pas aux ruines que sont devenues Raqqa ou Mossoul « libérées » par l’aviation américaine.

        – « Palmyre tellement bien défendu » et vous vous moquez en plus… Que voulez-vous, il faut croire que ce jour-là, vous manquiez ! Que n’étiez-vous en poste pour défendre le terrain ? L’Armée syrienne avait plusieurs fronts à protéger, celui de Palmyre n’était certainement pas le plus habité ni le plus stratégique mais évidemment, le grand général en pantoufles Sire de Ledonner a jugé que les troupes n’étaient pas assez combattives ! Vous me rappelez un général dans Les Sentiers de la Gloire…

        • Lucien dit :

          s’ils avaient représenté une alternative crédible
          est restée dans les zones gouvernementales
          devrait être assez drôle à lire
          des proportions immensément supérieures

          Petit commentaire pour M. Lagneau : c’est dommage qu’on ne puisse pas modifier ses propres commentaires après validation (un peu comme dans YouTube). Il y a parfois des erreurs de grammaire ou de conjugaison qui sautent plus facilement aux yeux une fois le commentaire affiché intégralement que lorsqu’on se relit dans le petit rectangle du champ commentaire au moment de la rédaction. Une petite suggestion pour vos administrateurs web ? 😉 Merci à vous et bonne continuation

        • Aymard de Ledonner dit :

          Je ne vais pas me battre contre des moulins à vent. Chacun peut constater ici que je ne suis pas pro ou anti russe et que je fais l’effort d’argumenter mes posts.
          Par contre, vous même, soit par blocage idéologique, soit par intérêt, incapable d’émettre un commentaire critique sur la Russie ou sur Assad.

          Donc Assad a libérer les djihadistes « pour apaiser » les tensions. On ne saluera jamais assez sa grandeur d’âme… Chacun sait naturellement la bonté qui émane d’un Ali Musa al-Shawakh, libéré par Assad en 2011 et qui en 2014 est émir de Raqqah ou il « interroge » les prisonniers qu’il décapite à l’occasion. Ou bien les services syriens sont vraiment très mauvais, ce que je ne crois pas un instant (vous voyez que je peux être positif au sujet de votre idole) ou bien vous vous moquez de nous….

          Tout un paragraphe, le plus le long de votre post, pour dire que ces fameux groupes étaient insignifiants et ne représentaient rien…. C’est quand même assez révélateur.

          60% de la population syrienne de 2011, c’est celle de la bande côtière, la plus peuplée, que le régime a toujours contrôlé. Encore un argument fallacieux.

          Je ne prétend certainement pas dire quel groupe armé DOIT être soutenu ou non pour renverser le gouvernement syrien mais qui PEUT être soutenu. Et ISIS ne peut être soutenu ouvertement par personne, même pas par les saoudiens. Ils sont persona non gratta. C’est juste un fait.

          Concernant Palmyre, je constate comme chacun peut le faire, qu’a un moment où ISIS était en recul partout et ou Assad avait le plein appui tant du Hezbollah que des russes, ISIS a réussi a reprendre Palmyre.
          Si demain le Liechtenstein lance une attaque surprise et envahi l’Italie, je serais également surpris.
          Votre ironie n’est qu’un cache sexe devant la réalité.

        • dolgan dit :

          « C’est un moyen d’essayer d’apaiser les tensions. »
          .
          Mais bien sur. Et la marmotte?

  9. Chris dit :

    Hmmm! Rien de nouveau sous le soleil ! Mais lorsque la Turquie empêchait l’armée Syrienne d’ecraser Les terroristes a Idlib , l’envoyé Américain avait dit * l’objectif c’est de priver Assad et la Russie d’une Victoire militaire totale sur le terrain* ! Maintenant égratigner la Turquie ca équivaut à du pipi de chat pour névrotique

  10. lym dit :

    En résumé, Brett McGurk avait dit ce que personne ne voulait entendre au sujet de cette salope d’Erdogan… Franchement, lui, si on ne le calme pas maintenant c’est à rien y comprendre. Et on s’en mordra les couilles dans 10 ans.

    • Lilas 32 dit :

      « Lym » je crois que Erdogan s’est mis dedans tout seul. Son armée est bloqué en Syrie de même qu’en Libye, la Grèce a signé un accord sur la zee italie Grèce et elle a signé aussi un accord sur la zee Egypte Grèce , ce qui rend caduque le mémorandum Turco Libyen. Chypre a signé un accord avec la France pour l l’utilisation par son armée du port de Limassol et de l’aéroport de Paphos. Et pour couronner le tout le cours de la lire turque s’effondre face au dollar 1 dollard =7,25 telle. Sa prochaine leçon viendra de l’intérieur aux élections présidentielle.

      • Auguste dit :

        Pour la ZEE greco-egyptienne,les Egyptiens n’ont pas fermé la porte à la Turquie.
        Et pour cause:dans la répartition proposée par Erdogan,tous,Grèce,Chypre,Egypte voient leurs ZEE augmentées.Cela fait réfléchir certains,comme l’Egypte,qui ne tient pas du tout à une confrontation directe avec la Turquie.

      • Lechavenois dit :

        Lilas 32 :
        .
        « ….« Lym » je crois que Erdogan s’est mis dedans tout seul….. »
        .
        .
        Erdogan a tenté de rassurer les marchés vendredi alors que la livre turque, en chute libre, a atteint un nouveau plus bas historique face au dollar.
        .
        La livre turque, qui s’est dépréciée de près de 20% face au dollar depuis le début de l’année, s’échange à 7,3 contre un billet vert.
        .
        .
        L’érosion de la livre s’explique par l’inquiétude des marchés face à la fonte des réserves en devises étrangères de la Banque centrale turque, qui a dépensé sans compter ces derniers mois pour soutenir la monnaie nationale.
        .
        Elle illustre aussi la défiance envers la gouvernance économique, due à la baisse continue du principal taux directeur de la Banque centrale depuis un an.
        .
        Elle a aussi renforcé les inquiétudes sur les capacités de l’économie turque à se remettre du virus chinois.
        .
        .
        En conséquence, l’affaiblissement de la livre alourdit le fardeau de la dette colossale libellée en devises étrangères qui pèse sur de nombreuses entreprises turques.

  11. lxm dit :

    Daesh est la fabrication de l’ancien roi d’arabie saoudite, daesh recrutait presque exclusivement dans les tribus de la mère du roi( sa mère était syrienne), le but premier était de faire du nettoyage ethnique en irak pour génocider les chiites; les américains sont intervenus face au génocide yazidi et bombardaient les files de camion-citernes vendant le pétorle en turquie en payant le droit à la famile erdogan. Et cela a aussi réveillé en réaction l’iran( protéger les chiites des massacreurs sunnites) et développé l’alliance chiite avec assad, le tout traditionnellement aussi reliée historiquement à la russie. daesh a fait l’erreur d’attaquer les kurdes au lieu de rester focalisé sur sa mission première. Une fois le roi d’arabie décédé, l’arabie entre en instabilité, la turquie entre alors réellement en jeu pour reprendre le flambeau, elle veut créer du chaos à sa frontière sud pour la remodeler et pouvoir passer, et pour redevenir un califat( comme avant la 1ere guerre mondiale) a besoin d’occuper les lieux saints; vous comprenez que tout se relie, les attaques verbales d’erdogan sur israël quand il dit qu’il récupèrera jérusalem mais aussi l’alliance turque avec le qatar frère ennemi de l’arabie. On continue ce petit jeu maintenant en libye où la turquie aide misrata et les libyens d’ascendance turque contre les autres.
    Je répète, tout est cohérent.
    Nous de france on voit le monde d’une certaine manière, l’info est filtré, si vous regardez d’un autre point de vue vous aurez accès à de nouvelles infos.

  12. Mëhmët Ëgluëglu dit :

    Des rapports comme ça, ça lui touche une sans faire bouger l’autre à notre bien aimé Sultan Erdogan, la lumière du Bosphore, le phare de Constantinople. C’est juste pour donner le change que le Pentagone écrit des trucs pareils.

    • Gandalf dit :

      Si Trump perd la prochaine election, je sens que les US vont se pencher serieusement sur le cas du petit sultan.

    • Pravda dit :

      C’est pas faux.

    • Carin dit :

      Je connais des électriciens aux EAU et en Égypte, qui se feraient un plaisir d’éteindre « la lumière du Bosphore et le phare de Constantinople » Mais le futur ex sultan irait pleurer dans les brailles de papa trump « bouhouhou ils font rien que m’embêter.

    • Pascal (l'autre) dit :

      « ça lui touche une sans faire bouger l’autre à notre bien aimé Sultan Erdogan, » Otez moi d’un doute, vous parlez bien de celles de Poutine?

  13. HBOB dit :

    Cela n’excuse en rien le comportement de voleur et de voyou de la Turquie en Syrie

  14. Chris dit :

    Et le traffic d’organe pratiqué par la turquie dans les zones qu’elle occupe

  15. Max dit :

    Erdogan va provoquer les européens pour qu’ils tirent les premiers. Je suis convaincu qu’il cherche un prétexte pour rallier le monde musulman dans un djihad global.

    • dolgan dit :

      Le monde musulman? il est pas débile. il cible le nationalisme turc. Et il a déjà du mal. Alors le monde musulman qu’il se met à dos, n’en parlons pas.

  16. mulshoe dit :

    Revoyons nos fondamentaux . Qui a mis cette région à feux et à sang ? Mr Bush junior ! Qui a destabilisé une région entière ? Sans jamais se préoccuper de l’  » après  » .

  17. petitjean dit :

    le bal des hypocrites !
    et si on parlait des aides financières et matériels apportées par les USA aux islamistes pour renverser le gouvernement légal du président Assad ?
    Sans compter les autres pays de la région, Turquie, Israël, Arabie Saoudite, qui armaient aussi ces fanatiques !
    c’est à lire :
    http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2020/08/oeil-pour-oeil.html