CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Le prototype de drone aérien destiné à la Marine nationale a effectué son premier vol autonome libre

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

99 contributions

  1. ScopeWizard dit :

    Pu……certes , du drone je m’ en fous ; mais par contre , hormis l’ étrave qui fait très « Belle Époque/dreadnought/Jutland » , il a vraiment de la gueule ce navire ! 🙂

    • Kural dit :

      Si tu t’en fout du drone pourquoi tes sur cette article? ta crédibilité tu la perd encore plus vite que les troll pro américain et pro chinois, suffit de voir l’autre article ou 5 personne te contredise 🙂

      • Alex dit :

        Kural : confondre navigateur et moteur de recherche crois-tu que cela fait crédible ?… vas troller ailleurs le mytho !

      • Alex dit :

        Kural : parce que confondre navigateur et moteur de recherche crois-tu que cela fasse crédible ?… vas troller ailleurs et retourne à l’école de l’orthographe de la langue française, agent de mes deux !

      • ScopeWizard dit :

        Heu oui , attendez j’ arrive !

        Décidément , quel succès ………

        Mais succès ou flop , n’ empêche que j’ ai dû m’ absenter quelque instant ……….. 😉

        Alors , voyons un peu tout ça …………

      • ScopeWizard dit :

        @Kural

        Hmm ……

        Quelque chose me dit que tu me dis ça pour me faire plaisir …………. 🙂

        Par contre , dans la rubrique « j’ aide mon prochain »…………..

        « Si tu t’en fouS du drone pourquoi t’es sur cet article? Ta crédibilité tu la perdS encore plus vite que les trollS pro-américainS et pro-chinois, suffit de voir l’autre article ou 5 personneS te contrediseNT .

        5 seulement ? Bah , ce n’ est pas beaucoup ………… c’ est en tout cas moins que ton nombre de fautes d’ inattention en deux petites lignes , petit chenapan ; si je t’y reprends ! pan-pan ! 😉

      • Eurafale dit :

        C’est vrai que 5 contradicteurs seulement aux propos de @Scope, c’est peu 🙂 D’habitude, il tourne plutôt autour d’une quarantaine, et encore, dans ses mauvais jours 😀

        J’avoue que les nouvelles FDI vont avoir une sacré gueule !! Rien à voir avec les immeubles flottants et disgracieux d’une certaine US Navy ^^

        • ScopeWizard dit :

          @Eurafale

          Oui , si je vous suis , nous en serions donc à une histoire des mille et une nuits style Allez Bibi contre les Quarante Contradicteurs ?

          Le fait est qu’ il faut bien r’connaître qu’ après le Petit Poucet et ses petits cailloux blancs ………. une telle analogie s’ impose ! 😉

          Immeubles flottants ?
          Une inspiration Costa Croisières , vraisemblablement …………..

    • BoitaR dit :

      Rarement d’accord avec vous, mais pour une fois, je vous rejoins à 100%. Ça lui fait vraiment une tronche d’enfer.

    • Alsaco dit :

      @Scope
      Ca ressemble comme une goutte d’eau a la futur FDI
      https://www.meretmarine.com/fr/content/fregates-les-fti-deviennent-des-fdi

    • Franz dit :

      Elle fait un peu « étrave inversée »… comme le SU-47 Berkut avait sa voilure inversée.
      Quelque chose me dit que celui-là devait bien vous plaire aussi, je me trompe 🙂 ?

      • ScopeWizard dit :

        @Franz

        Ah , toujours cette réputation de ma prétendue âme slave/label rouge gaucho-socialo-marxiste ? 😉

        dur dur de la traîner ! 🙁

        Oui , je le trouvais très sympa ; mais dans le style , j’ aimais bien aussi le Grumman X-29 dont le fuselage reprenait les lignes de celui du F-5 sachant que le tout premier avion à ailes en flèche inversée nous le devons à l’ Allemand Junkers vers la fin de la Seconde Guerre Mondiale …..

        De mémoire , sans certitude toutefois , je pense que le seul à avoir jamais dépassé le stade Xperimental pur , reste le Su-47 qui me semble t-il avait reçu des équipements qui auraient pu faire de lui un chasseur en mesure -une fois mis au point- d’ intégrer les rangs d une force aérienne après être entré en production , naturellement……..

  2. jp dit :

    il peut emporter une charge utile, un missile ou un cannon sniper ? parce que cela va être limité comme usage avec seulement 30 minutes d’autonomie.

    • Aymard de Ledonner dit :

      C’est pas 30 mn d’autonomie mais dix heures….
      Il n’emporte pas d’armement mais des capteurs comme une boule gyrostabilisée et/ou un radar

    • R2D2 dit :

      « grâce à leurs performances [endurance de 8 heures à 100 nm] « 

    • dolgan dit :

      8h , 100 mn . C’est dans l’article.

    • PeterR dit :

      Vous lisez trop vite :
      >> grâce à leurs performances [endurance de 8 heures à 100 nm]

    • albatros24 dit :

      Il me semble qu il peut emporter un missile vu que c’est un dérivé d’un petit hélico civil
      Il est indiqué 8 heures d’autonomie et 100 noeuds marins, c’est pas mal pour un drone de renseignement
      Mais n’oublions pas le concept de Thalès du Stratobus qui reste en l’air 1 an…ça c’est très complémentaire pour surveiller une région (région = plusieurs Etats et une partie d’une mer)
      https://www.youtube.com/watch?v=Vj1JnN98FRI

      • dolgan dit :

        En théorie, c’est sans doute développable , mais pour l’heure ça ne l’est pas. C’est l’étape d’après. Mais ça amputera forcément l’autonomie (être capable d’avoir l’homme dans la boucle pour un tir depuis un drone, c’est lourd et cher). C’est une autre doctrine.
        .
        Pour les missions nécessitant un armement, normalement c’est un navire avec hélico+drone. Si il y a juste le drone, normalement, c’est qu’on est sur du navire 2eme rang ou inférieur.

    • Fred dit :

      @ jp
      Huit heures … [lire la fin de l’article]

    • francois dit :

      8h d’autonomie on vous dit..

    • HamsterJovial dit :

      Lisez l’article jusqu’au bout, 8h d’autonomie à 100 nœuds

    • Moddus dit :

      La fin de l’article annonce 8H d’autonomie, ce qui change totalement la donne. L’objectif sera d’avoir un outil de surveillance de l’environnement du navire différent des radars.

      Après, installé un ou 2 missiles MMP pour contrer les menaces asymétrique serait éventuellement une bonne idée. Je ne pense pas qu’il puisse emporter un vrai missile anti navire ou une torpille.

    • Richard dit :

      Un petit effort dans la lecture vous ferez le plus grand bien

    • Victor von Jul dit :

      Vous devriez lire le texte en entier : ce n’est que le démonstrateur. Le drone final aura une autonomie de 8h et 100 miles nautiques.

  3. Carin dit :

    @scopewizard
    Tellement « de la gueule » qu’on l’imagine en version civile pour épater la galerie!!

  4. Carin dit :

    Mais par contre, je ne me fout pas du drone..
    ( 8 heures à 100nm) pour un petit engin pareil… pour peu que sa boule soit une 410… ça en fait des yeux de grande qualité très loin du bateau mère.

    • Polymères dit :

      Oui ce drone n’est pas mauvais, il va tout naturellement apporter une capacité d’observation, d’identification non négligeable à une frégate (FREMM + FDI).
      Qui dit drone dit également possibilité de prendre plus de risques qu’un hélicoptère, pour par exemple s’approcher d’un navire ennemi, longer une côte voir plus en profondeur (comme le fire scout américain). Sans aller à dire qu’il faut le considérer comme du consommable, sa perte n’engendre pas de drames humain.
      De toute façon, le risque d’en perdre un, même en usage courant est plus grand qu’un hélicoptère, un drone peut pour diverses raisons rapidement perdre le signal et le décollage/atterrissage moins évident.

      N’oublions pas aussi que ce drone n’a pas vocation à remplacer l’hélicoptère généralement embarqué mais à le compléter et que l’un plus l’autre, l’un avec l’autre va permettre d’augmenter les possibilités et les moyens d’action qu’il faudra concevoir au fil de l’eau.

    • ScopeWizard dit :

      Oui , je suppose que vous avez compris ……….

      Si je me « fous » des drones , d’ une part c’ est parce que ça ne me fait aucun effet lorsque j’ en vois un contrairement par exemple à certaines réalisations en aéromodélisme qui me font souvent vibrer , d’ autre part que connaissant ma propre espèce et ce qu’ il est/sera possible de faire avec des drones , je m’ en méfies comme de la peste ……….

      Mais le jour -et ce jour est déjà réalité- où des drones de l’ apparence et de la taille d’ un petit insecte commun va s’ introduire chez-vous histoire de vérifier que vous méritez toujours de vivre ( j’ exagère à peine ) , peut-être que nombre d’ entre-vous trouvera la chose beaucoup moins « souhaitable » ………..

      Regardez ce qui en ce moment , en ce moment là maintenant , est à peine débattu à l’ Assemblée puisque période COVID + vacances d’ été obligent , les quelques parlementaires qui sont présents sont parmi les plus « radicaux » de chaque camp , c’ est à dire les progressistes en folie VERSUS les réactionnaires fondamentalistes , soit tout ce qu’ il faut pour que rien ne soit abordé avec finesse ; la loi de Bioéthique ……..
      Assemblée où ne va être discuté et rapporté QUE ce qui intéresse le paysage médiatique grand-public , à savoir la PMA surtout son ouverture aux couples de lesbiennes ainsi qu’ aux femmes célibataires TANDIS que concernant des choses comme la recherche sur les embryons ou celle concernant les chimères , alors-là tu peux déjà courir après l’ info …….

      À croire que personne ne tient à réellement débattre de tout cela ……….c’ est pourtant fondamental !

      Eh bien , au bout d’ un moment , il y a de très grandes chances qu’ il faille faire de même avec d’ autres aspects de nos avancées technologiques comme scientifiques tel la « dronisation » de notre société , or , si vous avez une même mascarade qui se met en place , croyez-moi nous n’ avons pas fini d’ être pris pour des cons et de devoir suivre à marche forcée ce qui aura été décidé mais NON débattu ……….

      Et ça , personnellement , c’ est le genre de plan qui pourrait me faire « sortir de mes gonds » ………….. si vous voyez ce que cela signifie …………………

    • ScopeWizard dit :

      Corrigeons ……..

      Je m’ en méfie

  5. Janoski dit :

    C’est un Camcopter S-100 amélioré si j’ai bien compris

    • Fred dit :

      @ Janoski
      Oui ; plus lourd, plus endurant, plus de charge utile, mieux résistant aux vents.

    • J.Charles dit :

      La base est un Guimbal Cabri G2 (un tout petit helico avec un moteur diesel plutot qu’une turbine), automatisé.
      Sur les performances, c’est l’idée d’un Camcopter mais avec plus de punch en effet

    • Polymères dit :

      Non c’est un autre modèle beaucoup plus gros.
      Le Camcopter S-100 avec une charge utile de 50kg, le VSR700 va lui jusqu’à 200kg. Il pourra donc emporter des capteurs plus performants. Toutes les caractéristiques sont aussi revu à la hausse.
      Le S-100 est loin d’être mauvais, mais il est limité. Sachant qu’il était le seul vraiment disponible, c’est avec lui qu’on a testé le concept pour évaluer l’intérêt d’un drone « hélico » sur navire. Que ce soit la marine ou les industriels, c’est bien à partir du S-100 qu’on en est arrivé à concevoir le SDAM dont le VSR700 est le produit.

  6. Alain dit :

    Dommage qu’il ne soit pas armé d’un ou deux hellfire …

    • Yoyolegigolo dit :

      Alain , pas besoin de hellfire étant donné que la FDI et la fremm sont équipées de MDCN et de missile aster 15 et 30 , largement suffisant pour détruire une cible terrestre ou un aéronef à distance de sécurité et comme il opérera en mer , peu de chance de tomber sur des GAT du sahel , peut-être des pirates somaliens mais un missile ANL ou MMP sur zodiac suffira

    • R2D2 dit :

      et si on ajoute aussi un 30mm et deux pilotes on aura un Tigre 😉

    • EchoDelta dit :

      Laissons lui le temps de se roder déjà en observation, l’armement viendra peut être après.

    • Polymères dit :

      Oui ben même si aujourd’hui ce n’est pas l’enjeu premier, à l’instar des drones Reaper et Patroller, dès lors qu’on a levé « notre » barrière sur l’armement des drones, celui là devrait ne pas y échapper.
      Cela viendra naturellement, il a la charge utile (selon les choix de configurations) pour le faire et il pourra évoluer et s’adapter.
      Ce ne sera sans doute pas des Hellfire, mais plutôt du MMP, des RGL ou au mieux un ANL.
      Pour l’instant ce qu’on cherche avant tout c’est l’intérêt « reconnaissance » et non pas de destruction, c’était pareil pour les autres drones, on en vient vite à vouloir une capacité destruction.

      De plus, il ne faut pas non plus se leurrer, le développement de ces drones hélicoptères va d’un moment à un autre se répercuter sur les forces terrestre. Disposer dans l’ALAT d’un tel drone n’est pas sans intérêt. Si les drones tactiques ou Male sont eux aussi intéressant, le drone hélicoptère peut s’avérer très avantageux pour divers besoins opérationnels. Si en plus on en vient à en développer des porteurs d’armes, c’est carrément tout le spectre hélicoptères de combat/reco qui peut être remis en question.
      On pourrait via ce genre de drones augmenter le volume et faire de grosses économies. Disposer dans certaines installations d’un drone ne nécessitant pas de pistes de décollage, qui est bien plus « proche » des hommes.

      De toute façon, on en aura et on en verra de plus en plus, même si comme souvent on reste bloqué avec nos habitudes et qu’on se dit que ce qui existe aujourd’hui est limité, ça évolue très vite. On voit qu’on aura des drones sous l’eau, sur l’eau, sur terre dans les airs comme on en envisage dans l’espace. Ce ne sont pas des délires, c’est ce qu’on prévoit et ce qui existe déjà.
      Le SCAF par exemple ce n’est pas qu’un avion de chasse remplaçant un autre avion de chasse, ce sera un avion entouré et accompagné de drones.

      On était dans une phase ou le drone était un accessoire marginal (même si utile) dans nos armées. On est dans une ère ou le drone n’a plus rien d’un accessoire marginal, ou il est recherché, ou il complète pleinement nos forces et ou ceux qui n’en ont pas sont presque en retard d’une guerre. On va très rapidement entrer dans une ère ou le drone va s’imbriquer avec les autres moyens avec une interdépendance. Puis ensuite, il ne faut pas se faire d’illusions, le drone finira par remplacer bien des matériels nécessitants encore actuellement la main directe de l’homme.

      On tend de plus en plus vers une guerre des machines ou les hommes se tiendront éloignés pour en assurer la commande et l’entretien. Plus ça ira plus ça deviendra économiquement très abordable, bien moins coûteux que les frais « humains ». Rien de nouveau, ceux qui travaillent en industrie savent très bien que même si un robot est coûteux à l’achat, sur la durée il a un meilleur rendement et il est moins coûteux. On voyait moins de monde dans les usines, on est devenu des « opérateurs » ou des « maintenanciers » de système automatisés, dans les armées ça se fera aussi.
      Tout ce qu’on pourra confier à des drones, des robots, le sera. Alors ce n’est pas dans 10 ans qu’on verra des camions robotisés déposant des robots soldats, aujourd’hui on ne peut pas se permettre de faire sans les humains, les drones et la robotisation doit encore être encadré de près, mais ça va aller vite, c’est toujours le début le plus long.

      • ScopeWizard dit :

        @Polymères

        « On tend de plus en plus vers une guerre des machines ou les hommes se tiendront éloignés pour en assurer la commande et l’entretien. »

        Formidable ; la guerre n’ aura plus rien d’ Humain , quoi .

        Seulement ne vous leurrez pas ; si les guerres futures verront s’ affronter des machines , lesdites machines n’ auront certes pas que les machines adverses pour cible ; les soldats ou combattants en chair et os de chaque camp seront eux aussi considérés comme autant d’ objectifs à neutraliser et les civils comme l’ ensemble de leur environnement ne seront pas épargnés .

        Par conséquent , et en moitié moins de temps voire encore moins , ce type de guerre si elle devenait intensive voire totale , pourrait au final être beaucoup plus meurtrier et destructeur que les deux guerres mondiales réunies où l’ on avoisinait déjà les 70 à 80 millions de morts en 10 ans cumulés .

  7. dolgan dit :

    Un futur game changeur amha.

  8. Laurent M dit :

    La détection et le ciblage est une des composantes la plus importante du combat naval. (lapalissade).
    Ce drone peut être très très utile si il est bardé de capteurs !

    Question, qu’est ce qui est prévu ?

    Une simple boule optronique ? (bof, mais c’est déjà cela)
    Un radar de surface « de base »? (Pas mal pour tirer profit de l’allonge des derniers exocets par tout temps)
    Un radar surface/air capable de détecter avion ou missile en approche rapide en dessous de la couverture radar de la frégate ? (gros plus pour l’alerte avancé)
    Un sonar trempé FLASH ? (le top pour épauler les NH90).
    Bref, que met-on dessus pour qu’il serve à quelque chose ?

    De loin il semble un peu léger en motorisation pour transporter de capteurs puissants.

    J’ai peur que l’on est pris le problème à l’envers :
    Choisir une plateforme et concevoir des capteurs adaptables / Concevoir une plateforme pouvant transporter les capteurs choisis…

    Autre question : comment le drone communiera avec la frégate ? satellite ? radio ? autre ?

    • dolgan dit :

      C’est pas un drone de combat, mais de renseignement. Il permettra d’économiser les hélicos/pilotes sur des missions d’observation (rien de l’action de l’état en mer, ça fait du taf). Il sera aussi capable de détections et de faire le relais com au delà de l’horizon sans consommer/exposer un hélico.

    • Themistocles dit :

      Un radar c’est plus complexe à installer sur un drone de cette taille. Il y a d’abord le problème de l’antenne plaque ou rotative. Ensuite il y a la génération électrique. Un radar consomme beaucoup de Kilowatts , difficiles à générer à moins de disposer d’un moteur puissant, donc d’un drone plus gros etc…

  9. Vivo dit :

    Ils auraient pu se dire: « Aller soyons fous, allons y gaiement pour 12 minutes de vol, au diable l’avarice »

    • Czar dit :

      c’est un prototype, vivo, cette petite étape dans la conception d’un produit totalement inconnue des brillants zhinois, et qui explique la – petite différence – de qualité entre un produit occidental et de la camelote des Fils du Ciel.

      Le vrai appareil, comme tu aurais dû le lire dans l’article, volera 08h d’affilée. ce sera, crois-moi, largement suffisant quand, équipant les forces armées de la République de Taïwan, il sera utilisé pour aller surveiller, bombarder en cas de besoin, ses voisins remuants et agressifs de Grônde Zhine.

  10. ji_louis dit :

    Sensible aux armes anti-aériennes, aux armes de moyen et gros calibres, ce sera un oeil ou un sonar déporté à ne pas mettre à portée de tir adverse. De quoi confirmer un écho radar, traquer un sub… et encore, certains subs prévoient de pouvoir tirer des missiles anti-aériens depuis sous l’eau contre les hélicos!

    • dolgan dit :

      C’est un drone. sa raison d’être est de pouvoir l’exposer justement.
      .
      Il est illusoire de penser que nos adversaires seraient assez débiles pour tirer un missile anti aérien contre un tel drone depuis un soum. Le complexe de supériorité c’est ce qui tue au combat. Il faut toujours partir du principe que l’adversaire est intelligent.

  11. Dupont avec un t dit :

    Une sorte de PredMil , Prédictive Military Cie , pour identifier les endroits et prédire sur les lieux et les moments ( cadre Esp-Tps) où de futurs actions ennemies sont les plus susceptibles de se produire …..

  12. Fralipolipi dit :

    Cet engin volant sera autant apprécié de nos ennemis que ne pouvait l’être la mouette de Gaston Lagaffe dans le coeur de Monsieur de Mesmaeker.
    … une belle saloperie de volatile !!! 🙂
    http://liviaaugustae.over-blog.com/pages/B-d-3414447.html

  13. James/Boston dit :

    It’s our mini drone in operation, the French are still in the middle ages.
    https://zupimages.net/viewer.php?id=20/31/2dwe.jpg

  14. HMX dit :

    C’est une bonne chose pour notre marine, ces drones vont apporter de l’allonge à nos frégates et bâtiments de surveillance, qui pourront ainsi surveiller des zones plus vastes. Avec une masse de 700 kg maximum (d’où son nom), l’engin est nettement plus capable que le Camcopter S100 précédemment testé (qui lui devrait équiper nos futurs patrouilleurs, ex-programme BATSIMAR). Sur le papier, endurance prévue de 8 à 10h avec une charge utile de 150 kg (boule optronique, radar, communications).
    Deux regrets tout de même :
    1/ L’appareil ne semble avoir que peu de marge d’évolution en terme de capacité d’emport, notamment en prévision d’un futur emport d’armement (Hellfire ou équivalent, canon 20/30 mm…). C’est d’autant plus dommage et injustifiable que ces drones sont sensés équiper nos frégates de premier rang. Si cette capacité était souhaitée (et de fait, elle est logique et évidemment souhaitable à moyen terme !), il faudra donc vraisemblablement développer dans quelques années un nouveau programme avec une nouvelle cellule, et les coûts associés. Pourquoi ne pas avoir anticipé en partant sur une cellule ayant plus de marge d’évolution ? un drone plus « musclé », minimum 1 tonne voir davantage, aurait pu remplir les mêmes fonctions, mais aussi intéresser l’ALAT : missions de reconnaissance en remplacement des Gazelles, effecteur déporté pour les Tigres, action vers la terre depuis les BPC…
    2/ 15 appareils prévus, soit un seul et unique drone par frégate de premier rang. Le costume est taillé au plus juste !

    • HMX dit :

      Autre usage possible de ce drone pour la marine, mais pour lequel il ne semble pas avoir été conçu : la lutte ASM, avec un sonar trempé (Thlèse FLASH ou équivalent) ou une capacité de largage de bouées acoustiques. De quoi doper les capacités ASM de nos frégates, en ratissant une zone plus large plus rapidement.

    • EchoDelta dit :

      vue la motorisation, la marge de progression de la Charge Utile est peut être conséquente. Pour l’instant pas la peine de rechercher la performance de suite, laissons tous les système de contrôle se roder et la marine s’habituer à ces missions et nous verrons ensuite les évolutions potentielles. Si la cellule est bonne, nul doute que des évolutions sont possibles.

  15. AirTatoo dit :

    Je n’arrive pas encore à comprendre l’intérêt de ce drone… qui au final n’est pas furtif, de la taille d’un hélicoptère civile, moins armé qu’un Caïman, dépendant d’une liaison Navire — Drone…etc.
    Si le but est de ne plus embarquer de pilote sur un navire, de ce restreindre sur les missions, d’être moins agile, il semble remplir le cahier des charges… J’ attend votre avis car pour le moment je ne comprend pas la plus-value opérationnelle de ce type d’équipement sur un navire sans avoir la carte furtif, armé, en bref un remplacement des hélicoptères en mission ASuW

    • Tannenberg dit :

      L’interet principal c’est d’avoir un capteur déporte pour aller reconnaître un plot radar, ou de procéder a des identifications dans une situation que les capteurs du navires ne peuvent décomplexer, donc on a pas besoin d’un grand perimetre d’action puisque ca se limite plus ou moins a l’horizon radio/radar du navire. La il y a un interet de faire decoller un drone plutot que le NH90, surtout si dans le paquet d’elements a reconnaitre il peut y avoir des hostiles. Un autre interet de ce capteur déporté c’est d’aller voir derrière l’horizon pendant plusieurs heures autour du navire, donc 100nm de distance liaison radio, avec un vecteur qui evolue a 5000ft (a la louche) c’est bon et largement suffisant. Un autre interet c’est de pouvoir disposer d’un vecteur offensif, soit rodeur (qui peut traiter une menace d’opportunité tres en amont dans la detection), soit ciblant si on sait qu’il y a une une cible qu’on peut atteindre ainsi en minimisant l’exposition du navire.

    • HMX dit :

      Tel qu’il est conçu, ce drone a pour vocation de donner davantage d’allonge à nos bâtiments de combat pour de l’éclairage et du contrôle de zone (au delà de la portée radar ou visuelle de la frégate), inspecter à distance des navires, voir peut être désigner une cible pour le bâtiment porteur. Je regrette comme vous qu’il ne soit pas armé. Cela étant, même non armé, cela reste un apport précieux.

    • Hermes dit :

      furtif, furtif, furtif…
      Ca devient agaçant de voir ça ressortir même là où c’est pas nécessaire, bientôt il vous faudra des capotes furtives.
      .
      Tu n’embarques pas moins de pilote puisqu’il ne remplace pas l’hélicoptère embarqué.
      C’est donc le même concept qu’un satellite, un système de détection déporté, directement contrôlé et opéré depuis le navire.
      .
      Au contraire de restreindre les missions, il augmente la capacité rens (voir frappe à l’avenir ?) du bâtiment.
      On peut par exemple envoyer le drone en reco avant d’envoyer une unité avec l’hélico de bord.
      .
      On peut visualiser une zone sans exposer d’équipage, effectuer un contrôle déporté… Bref, les bonus de ces systèmes ne manque certainement pas.
      .
      Quand a la furtivité, le machin étant une tondeuse XXL ne volant pas bien haut, c’est pas spécialement le radar dont il faut se méfier…
      Foutez vous ce concept dans le cul et arrêtez de le sortir à toutes les sauces.

    • dolgan dit :

      C’est un drone non offensif. Osef de la furtivité. celui qui lui met un pruneau dit texto: « coucou, je suis là. Je vous accorde le droit de me poutrer la gueule. A vous de décider. »
      .
      Au contraire, tant qu’ils s’amuseronnt à regarder les signaux des drones bien visibles sur leurs écrans, ils ne remarqueront peut-être pas les petits signaux des hélicos/avions qui s’infiltrent au raz de l’eau.

    • Fralipolipi dit :

      L’AWHERO est-il déjà opérationnel dans les forces italiennes ? Pas que je sache.
      Donc le « rien de neuf » serait réversible.
      Cela étant, ce drone italien est plus léger que le VSR700 : VSR700 10h d’autonomie avec 100kg de charge utile VS AWHERO 6h d’autonomie avec 35kg de charge utile.
      En fait, votre Awhero italien semble plus proche du drone Camcopter de l’autrichien Schiebel que du VSR700.
      .
      A noter également que la cellule du VSR700 est celle du Guimbal Cabri, déjà très connu et très éprouvé.
      Selon moi, y-a pas photo.

      • Etudiant dit :

        Fralipolipi pour info l ‘ AWHERO (drone) tout comme le SW4Solo ( hélicoptère – drone un commentaire les a déjà cité ) sont opérationnels depuis 3 ans pour le premier et 5 ans pour le second dans différentes entreprises / armées …

  16. Tannenberg dit :

    C’est un démonstrateur pour débroussailler le domaine et la doctrine d’emploi de ce nouveau type de matériel, mais j’espère aussi que ces expérimentations montreront qu’il sera utile d’armer ce drone (comme les reaper): on peut imaginer une combinaison MMP / panier d’aculeus (roquette legere a guidage laser) , ou encore un ANL, la capacite MU90 restant l’apanage des plate-formes plus lourdes (NH90, le G2 est trop léger) .

  17. Richard dit :

    Le drone VSR 700 est un drone de reconnaissance qui doit équiper des navires.
    Donc, il est clairement établi que ce n’est pas un drone d’attaque ou de lutte anti sous marine, ou encore de transport de troupes ………
    Donc ces commentaires hors sujet sont un peu pénibles.

    • Fralipolipi dit :

      Oui, et c’est soit un drone « complémentaire » de l’hélico (Panther-H160M ou NH90) à bord des frégates de 1er rang ou de type Floréal,
      soit un aéonef déployé à partir de plus petits bateaux – type patrouilleurs – qui n’avaient pas à l’origine de vocation à recevoir un hélicoptère (trop lourd et volumineux), et encore moins d’hélicoptère armé.
      .
      C’est dans tous les cas un immense bonus pour la veille lointaine … au delà de l’horizon.
      – soit pour les grandes frégates : en multipliant par 2 les plateformes volantes, et donc permettant un accroissement très conséquent des temps de patrouille, avec un coût horaire de vol très inférieur à celui du 1er hélico embarqué.
      – soit pour des bateaux plus petits : apportant une capacité de veille au delà de l’horizon dont aucun n’aurait été capable sans cela.
      .
      Bref, une belle plus-value.
      .
      Seul regret, pourquoi ne prévoir d’en commander que 15 !?!

      • Lechavenois dit :

        Fralipolipi :
        .
        « …Seul regret, pourquoi ne prévoir d’en commander que 15 !?!… »
        .
        Nous en sommes qu’au début.
        .
        Si l’appareil tiens ses promesses, on peut imaginer plus tard le développement d’un « grand frère  » beaucoup plus puissamment motorisé pour plus de capacités d’emport.
        .
        Et pourquoi pas l’imaginer être utilisé par l’Armée de Terre, les forces de l’ordre, ou la protection civile.
        .
        Et en allant plus loin une utilisation dans le privé pourra peut être, être envisagée comme le ravitaillement et la surveillance des plateformes pétrolières, l’inspection des lignes électriques, l’observation, la cartographie, ou le transport de petites charge en milieu difficilement accessible…
        .
        Guimbal vient peut être de trouver ici, un vrais relais de croissance pour son développement économique et c’est très bien pour notre industrie nationale.

      • dolgan dit :

        Si l’engin remplit le cahier des charges, il a vocation à terme à être présent sur chaque frégate de rang 1 et 2 (selon aménagements), le PA, les BPC (PHA ok) , voir certain patrouilleurs. Voir certains usages usages depuis la terre outre mer en particulier. 15 c’est si on n’est pas satisfait du résultat.

    • dolgan dit :

      Bah, c’est les mêmes qui reprochent au VBAE de ne pas avoir de chenilles, un canon de 140mm et un blindage encaissant un tir direct de 125mm. Bref, de ne pas être un MBT.

      • Fred dit :

        @ dolgan
        … Sans oublier le laser anti-aérien. Tzzziouvv-tsiouw-tsiouw-tsiouw …

        • dolgan dit :

          Et un système russe de brouillage (tenant dans le coffre d’une twingo 1) empêchant toute communication ou signal Gps mili à 1000 km à la ronde.

  18. BoitaR dit :

    Z’aurez un tampon sourire, M’sieur Wizard! 🙂

  19. Etudiant dit :

    mich les producteurs ne donnent pas d’ indication sur les clients mais si un industriel développe avec les certifications nécessaires des produits c’est pour les vendre qu’en dites vous ???? une chose est certaine ces produits sont utilisés commercialement pour le contrôle de réseaux électriques, de digues , de zones d’extraction de pétrole, de réseaux de chemin de fer … et pour des missions militaires voir site du constructeur d’autant plus que le contrôle peut se faire par satellite
    https://www.leonardocompany.com/en/products/sw-4-solo?f=/air/unmanned-aerial-systems/platforms
    https://www.leonardocompany.com/documents/20142/9849202/AWHERO+-+Military+applications+brochure_Gen2020.pdf?t=1580314673185

  20. Robinson dit :

    Un tel appareil pourrait être bien adapté pour la surveillance ZEE.