Les capacités de lutte anti-sous-marine des frégates multimissions françaises impressionnent l’US Navy

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

69 contributions

  1. Matou dit :

    Un grand bravo aux équipages et à l’excellence technique de l’industrie nationale.

  2. Durandal dit :

    C’est pour ça que tu utilise un poisson, pour pouvoir scanner sous la thermocline.
    Les ondes sonore du sonar de coque rebondissent sur la couche d’eau froide.
    Tu peux du coup chopper un SM en immersion periodique voir en surface…………..
    Mais pas un en profondeur et pourtant juste sous ton bateau.
    Après la propagation des ondes sonores dans un milieu liquide peu donner des résultat surprenants…

  3. Aymard de Ledonner dit :

    La lutte ASM est clairement un point fort de la marine française. ET le matériel Thales est reconnu : le UMS 4110 équipe non seulement les FREMM françaises mais aussi les italiennes et marocaine, ainsi que les frégates espagnoles tandis que son petit frère le kingklip équipera les FTI mais est déjà retenu par les sud-af, les indonésiens, les émiratis, les brésiliens, les hollandais…

  4. Carin dit :

    Le problème soulevé par l’amiral Français, ne concerne pas trop les FREMM, pour la simple raison qu’il s’adresse au sonar de coque qui est immobile, et de ce fait subit l’effet des changements de températures… le sonar tracté à la particularité de pouvoir descendre à la profondeur désirée et du coup s’affranchir de ces variations de températures puisque les deux sonars (coque/tracté) peuvent parfaitement se compléter, l’un travaillant sur la température dites de surface (20 m environ) et l’autre du reste de la profondeur (la température y étant égale. Par contre je suis surpris de la distance possible de captation (150 km), en condition idéale bien sûr puisque si j’ai bien compris c’est la fusion des 2 capteurs qui donne cette possible distance. Reste plus aux ricains qu’a s’équiper de Captas 4!!!

  5. RastaLapin dit :

    Et bien ils n’ont qu’a nous en acheter quelques unes de frégates. ça compensera la volonté des US a pousser les autres à acheter leurs coucous moisis

    • John dit :

      Ils ne poussent personne à acheter des navires américains car ils n’en ont pas qui correspondent aux besoins externes…

      • dolgan dit :

        C’est pas plus lié aux couts non compétitifs des chantiers navals US? Il me semble qu’ils sont habitués à surfacturer à mort avec la complaisance de leur client du Pentagone.

        • Paul Bismuth dit :

          @ dolgan
          En ce moment, c’est la grève dans ces chantiers, une première depuis vingt ans:
          http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/06/23/une-premiere-en-20-ans-greve-aux-chantiers-de-bath-iron-work-21265.html

        • John dit :

          C’est peut-être le cas…
          Mais si on regarde les navires actuellement en production, on a:
          – les portes-avions, ceux-ci ne s’exportent pas
          – les sous-marins nucléaires, et pareil, pas d’export possible ni envisageable
          – les destroyers Arleigh Burke, trop lourds, pas assez moderne, et très chers
          – LCS-1, chaque pays ayant accès à la mer a un chantier naval capable de produire ce genre de navire, donc aucun intérêt à l’acheter
          – LCS-2 (Independance Class), trop cher pour un navire d’importance limitée
          A la limite, il y a la classe San Antonio qui est un navire conçu pour les attaques amphibies. Mais le marché est très concurrentiel. La France (Classe Mistral), l’Itale (Classe Trieste), l’Espagne (Juan Carlos), Pays-Bas (Rotterdam)…

          La réelle présence américaine sur ces projets est dans les systèmes d’armes, les capteurs, les systèmes opérationnels, etc…
          Maintenant je vous rejoins (je pense) en disant que les industriels américains deviennent compétitifs lorsqu’ils vendent qqch qu’ils ont déjà vendu à leur gouvernement.
          Les industriels de la défense sont subventionnés à l’extrême aux USA, à tel point que certains en profitent dans le civil, comme c’est le cas pour Boeing ou les hélicoptéristes.
          – Boeing reçoit bcp de « contrats de recherche » pour la NASA, et cette recherche est ensuite utilisée gratuitement par Boeing pour ses avions tels que le B787.

          D’ailleurs, même chez eux, il y a de plus en plus de matériel militaire dont l’origine est européenne. Certes ils arrivent à le faire produire chez eux, mais il n’empêche qu’en réalité, les industriels US perdent des parts de marché dans l’armement.
          Beaucoup se concentrent sur le F-35… C’est le seul avion de sa génération, donc si qqun veut ce qu’il y a de plus moderne, pas le choix. Mais avant qu’il soit dispo, et depuis que les Rafale, Eurofighter et Gripen sont là, plus d’achats d’avions américains en Europe (ou très peu, dont certains d’occasion, ou pour des pays augmentant leur flotte d’un appareil qu’ils avaient déjà)…
          Mais pour l’US Army
          – les Stryker sont dérivés des Piranha
          – les potentiels remplaçants du M2/M3 Bradley, sont basés sur chassis européens, pareil pour leur tank léger
          – leurs nouveaux pistolets sont suisses / allemands
          – bcp des armes des forces spéciales sont européennes (SCAR, HK 416, Glock, B&T APC9, MP5…)
          – dans les « surprises », il y a ces MRAP sud-africains, qui se sont révélés indispensables en Afghanistan et en Irak pour protéger les militaires des IED.
          10 ans auparavant, je pense que 99% des Américains auraient rigolé si on leur avait dit qu’ils auraient besoin de blindés sud africains dans l’urgence pour sauver leurs soldats.
          – UH72 (H-145 d’airbus)
          Pour le fardes côtes:
          – hélicos dauphins
          – HC-27J Spartan (Avions italiens)
          – C-235 CASA
          USMC:
          – HK416 rempaçant les M16
          – Mercedes Classe G
          – LAV (piranha)
          – remplaçants des véhicules d’assauts amphibies sont italiens, conçus par Iveco (SuperAV)
          NAVY:
          – FREMM
          – location du sous-marin suédois pour la lutte anti sous.marine
          USAF (+ autres composantes):
          – missile norvégien (Naval Strike Missile)
          – Saab pour le nouveau jet d’entraînement
          Bref, il y a des domaines dans lesquels on n’aurait jamais imaginé il y a 20 ans de voir des équipements ou des programmes majeurs avoir des producteurs européens…

          Et pour en revenir aux navires, dans la mesure où les plateformes made in USA ne correspondent pas à la demande étrangère, le seul élément déjà existant exportables, c’est ce qui équipe ces navires.

          • albatros24 dit :

            Hélas rien ou très peu de français dans cette liste
            et pas mal d’italien, surtout depuis les FREMM

          • Obelix38 dit :

            Et peut-être bientôt des A330 MRTT en location à ces compagnies privées pour palier aux déboires du KC-46 tout en faisant de l’externalisation ?
            .
            En parlant d’externalisation, il y a aussi le Red-Air privé qui se développe (ATAC et DRAKEN) avec, entre-autres, tout un tas de Mirages F1 !

      • Carin dit :

        @john
        Il parle d’avion (coucou), pas d’horloge suisse. Je reconnais que ça peut prêter à confusus.

  6. MAS 36 dit :

    Bravo, certainement le travail de nombreuses années , de sérieux, de professionnalisme.

  7. Tchac dit :

    Tout d’abord, bravo aux équipages !
    Mais les américains ont dû aussi y voir le reflet de leurs propres échecs en lutte ASM, parent pauvre de l’UD Navy depuis la fin de la guerre froide…

    • LEONARD dit :

      Plus encore que l’ASM ( ils ont les Virginia ), la guerre des mines est le vrai parent pauvre de l’US Navy.

      • Tchac dit :

        C’est exact!
        Mais vous avouerez tout de même qu’à part justement ces sous marins, la Navy n’a pas vraiment de navires spécialisés en lutte anti sous marine, leurs bâtiment de surface étant surtout tourner vers l’avt ou la lutte aa

  8. AirTatoo dit :

    Cela fait écho à la news ci-dessous:
    http://www.opex360.com/2019/06/03/la-fregate-francaise-languedoc-lancee-a-la-poursuite-dun-sous-marin-russe-surnomme-septembre-rouge/

    La (Marine) Royale (avant la révolution) ou la Marine National après… a toujours été plébiscitée et crainte, y compris par les Anglais qui pourtant dominait les océans. Les innovations navale militaire ont toujours été nombreuses en France et depuis longtemps.
    On devrait participer au RIMPAC.

    • Vinz dit :

      La (Marine) Royale (avant la révolution) ou la Marine National après… a toujours été plébiscitée et crainte, y compris par les Anglais qui pourtant dominait les océans.
      .
      Non, elle a pratiquement toujours raté ses guerres. La qualité de quelques individualités n’a fait que masquer une forêt de fiasco contre les Anglais notamment. Et récemment : rien en 1870, presque rien en 1914, rien en 1940.

      • Clavier dit :

        Nous étions surtout une nation de corsaires ……

      • Royal Marine dit :

        Je vous l’ai déjà dit Vinz; quand on y connais rien, il vaut mieux ne rien dire…
        Un historien anglais très réputé, avait écrit un livre « Histoire de la Marine Française »… Pourquoi un tel travail, s’il n’y avait rien à en dire? Il terminait celui-ci par la phrase: « Si la France n’a jamais eu à rougir de sa Marine, la Marine française quand à elle… », voulant exprimer par là la nullité et le manque de vision de nos politiques, rois, Ministres, députés, à de rares exceptions près… Hors, construire et sauvegarder une Marine prend 50 ans au minimum d’efforts coûteux et constants… La détruire, à peine 20 ans de non investissements…
        On vous dit, par exemple que l’Empire n’a pas su s’occuper de sa Marine… Souvenons nous que c’est la Marine de Louis XV (effet Choiseul et la suite…), qui va avec Suffren et de Grasse s’illustrer respectivement dans l’Océan
        Indien et la Campagne d’Indépendance américaine, sous Louis XVI… Avec l’aide d’arsenaux et de chantiers navals créés et formés par Colbert, à l’aide de chênes plantés dans toutes la France, y compris dans le parc de Versailles et sur les Champs Elysées, par le même Colbert…
        Arrive la Révolution, qui ne fait rien pour garder les Officiers de Marine, et bien au contraire les force à émigrer, et qui n’investit plus dans sa Marine de 1789 à 1799: plus de Marine au début de l’Empire; manque de bateaux en état de naviguer, et surtout, plus de marins, que ce soit dans l’équipage, chez les Officiers Mariniers, ou chez les Officiers…
        Le débarquement de Siddi-Ferruch (1830) est une prouesse pour l’époque, et n’existe que grâce au lancement d’un vaste programme de construction navale lancé par Napoléon ,après Trafalgar, à partir de 1805… Programme miraculeusement inchangé à la Restauration par ces ignares de Louis XVIII et Charles X…
        Pour le reste: en 1870 il n’y a eu aucun affrontement maritime, la Prusse et la Bavière n’ayant quasiment aucune Marine… A l’exception d’un affrontement dans le Pacifique, entre une Corvette Française commandée par le C.F. Franquet, et une Frégate Prussienne, devant les côtes Sud-Américaines, et remporté par… Les Français! Et l’importance de la contribution de l’Artillerie des Côtes au siège de Paris… C’est les Marins qui tenaient les Forts de ceinture face aux troupes de Bismarck…
        Le travail et le sacrifice de la Marine Française pendant la 1 ère G.M. est au dessus de tout éloge, même si cela s’est passé loin de la presse de l’époque, (Bataille des Dardanelles, convois incessants de Métropole vers le Front d’Orient, …) et donc passé inaperçus… Sauf pour les Fusiliers Marins (Bataille de Dixmude et Fort de La Malmaison notamment) d’où le célèbre adage; « Quand on ne sait plus faire… Appelez les Marins!)
        Pour 1940, un amiral pourtant intelligent, Darlan, détestant les Anglais, se croit un destin national, en devenant le dauphin de Pétain, et en refusant que nos bateaux hors Métropole continue la guerre au côté de nos alliés… Et voilà comment on saborde la plus grande Marine d’Europe… Le sacrifice des contre-torpilleurs français à Dunkerque pour aider au rapatriement des troupes anglaises…Mais demandez ce qu’on pensé les Américains de la résistance française aux débarquements du Maroc, et d’Algérie (opération Torch en 1942)…
        Heureusement, les unités récupérées; cuirassés, croiseurs légers, etc., modernisés pour certains directement aux Etats- Unis, vont prendre part aux débarquements de Normandie, de Messine, d’Anzio, de Provence, sans doute inconnus de vous, à la plus grande satisfaction des Alliés… Je vous rappelle que le Richelieu, modernisé fera une campagne d’Extrême-Orient remarquable au côté des Britanniques admiratifs, et sera présent lors de la signature de la capitulation japonaise en Baie de Tokio…
        Les campagnes d’Indochine, puis d’Algérie, se souviennent très bien de la contribution de la Marine; Aéronavale, Commando-Marine, Dinassaults, etc., …
        Donc votre critique permanente de la Marine… Ça suffit! commencez par vous cultivez…

  9. Briska dit :

    Il n’y a aucun honneur a recevoir une reconnaissance etrangere d’un savoir faire, sauf à nous considerer nous meme comme inferieurs.
    De l’orgueil, de la fierté, oui. De l’honneur, surement pas.

    • Matou dit :

      Je partage votre avis.

    • Montaudran dit :

      « L’honneur est un sentiment d’estime et de considération porté à un individu ayant une conduite digne, méritante, conforme à un certain nombre de normes d’un groupe ou d’une société. C’est un lien entre une personne et un groupe social qui lui donne son identité et lui confère le respect » Wikipédia

      Selon cette définition le fait que la marine US qui fait partie de la communauté des marines de guerre reconnaisse la valeur de notre marine est bien une source d’honneur. Il en serait de même si un sous marinier russe disait qu’il préfère avoir à faire à un Arleigh Burke qu’à une FREMM bien menée.

      Ce n’est pas juste de la fierté car ce serait un sentiment personnel c’est le regard que porte la communauté des gens de mer militaire qui importe.

      • Briska dit :

        Justement. Je ne reconnais pas aux Etats Unis le pouvoir de determiner notre identité et de defenir nos valeurs. Donc non, je ne reconnais toujours aucun honneur là dedans.
        Mais j’admets volontiers que bon nombre de lecteurs ici sont absoluments transis par une telle flatterie.

        • Montaudran dit :

          Je comprends votre position, tout ce qui vient des USA est mauvais, très bien. Mais là n’est pas la question car « l’honneur » en question ne vous pas dévolu, n’est pas dévolu à la population française entière mais aux navires et leurs équipages.
          De même vous n’êtes pas source de cet honneur à moins que vous ne soyez à la fois un marin militaire de qualité et suffisamment écouté… ce dont je doute.
          De part leur travail et leur excellence les équipages des FREMM ont mérité la reconnaissance de professionnels confirmés; d’où honneur.

          Que vous n’aimiez pas les ricains n’entre pas en ligne de compte, vous ne donnez pas cet honneur, non plus vous n’avez fait pour le gagner, il ne vous appartient pas de le refuser à des marins de valeur.

    • Carin dit :

      @Briska
      Très juste.

  10. petitjean dit :

    méfions nous quand même de notre « allié » américain. Quand il passe la pommade je trouve toujours ça suspect
    Dans ce domaine, comme dans d’autres des matériels de défense, nous sommes effectivement dans l’excellence
    mais attention de ne pas nous faire piquer nos secrets

  11. b21raider dit :

    puisque les états-unis fabriquent du matériel militaire de merde, pourquoi chercher une validation auprès d’eux ???? (pensif…)

    • Chanone dit :

      Parce qu’avec le matériel complexe, fragile, leur marins sont des gens capables.
      Mais attention aux chevilles qui enflent, car l’arrogance est vraiment une défaut hexagonal… Que je vois partout ailleurs, et en grande quantité, d’ailleurs chez les marin comme dans l’air force.
      Mais bon, sur ce coup, ils ont reconnus leurs maîtres… Braves petits.
      .
      Nota: les sonars des patmar sont fabriqués chez nous.

      • b21raider dit :

        les sonars de quels patmar, les P8 poseidon ??? vous délirez j’espère

      • Royal Marine dit :

        Je ne savais pas que les Parmars avaient des sonars… Des radars, et des bouées acoustiques actives et passives, oui! Mais pas de sonars!

        • Chanone dit :

          Donc autant pour moi. Ce sont des bouées. Et je ne sais pas si elles sont actives ou passives. Elles sont faites dans mon coin, et c’est un challenge !

  12. Tournicoti dit :

    En plus d’un très grand professionnalisme de nos équipages, les techniques de détection ont fait d’enorme progrès, surtout avce le « multistatisme » : Les emetteurs d’ondes sonores le sont pour d’autres récepteurs, qui eux, restent discret par rapport à la cible. Mais cele nécessite une très grande maitrise de synchronisation.

  13. MR v dit :

    et les turcs veulent tenter le coup?

  14. Wagdoox dit :

    en espérant que ca puisse jouer sur le contrat à venir de l’US navy pour des frégates de 5000t, ou les FTI pourraient être proposées si NG arrive à trouver un partenaire industriel sur place.

  15. anatide dit :

    LA fin de l’été est donc une période à risques augmentés…

  16. HBVL dit :

    Écosystème vertueux avec des sous-marins nucléaires et leurs équipages qui sont exceptionnels ce qui pousse les bâtiments de lutte ASM, les aéronefs de patrouille maritime et les marins qui les arment à l’Excellence au quotidien.

  17. Namroud dit :

    Raison de plus pour commander peut être des unités supplémentaires non ? Surtout quand on sait que la marine russe intensifie ses activités en méditerranée et dans l’Atlantique et mer du Nord. Certains diront que la qualité prime sur la quantité ce qui est vrai mais ça ne signifie pas qu’on demande à des militaires de faire leur mission avec peu de moyens.

    • tchac dit :

      Hélas, l’argent et le matériel ne peuvent rien si nous n’avons pas les ressources humaines, c’est déjà tendu pour la Royale du point de vus de la gestion des équipages… De plus, l’excellence de nos marins est dû à leur formation et leur entraînement constant (« la sueur épargne le sang »). Donc plus de bâtiments signifie plus de personnels à former (ça, ça pourrait ce faire) mais surtout à recruter (là, c’est plus compliqué…).
      Donc oui pour une marine forte et étoffées de quelques frégates et sous marins supplémentaires. Nous avons trop longtemps négligé la puissance maritime de la France mais il n’y a pas de solutions miracles, notamment du point de vue du recrutement, qui est je pense le véritable problème des armées d’aujourd’hui (bien que nous ne soyons pas encore au même niveau que les USA ou les britanniques).

      • albatros24 dit :

        la profession de marin et militaire doit être rendue plus attractive tout simplement
        si on veut pouvoir compter sur un recrutement de qualité c’est comme pour tout
        il faut y consacrer des moyens en temps et en financement
        Donc investissement à lo,g terme
        Après tout nous avons la seconde ZEE du monde et de très bons industriels

    • Royal Marine dit :

      Les Russes ne sont plus nos ennemis, depuis la chute du mur!
      Moi j’aurais aimé voir, si ces crétins de Turcs auraient osés pointer leur radar de tir sur les frégates française et grecques, si un bateau russe s’état trouvé à proximité… Je suis sûr que non…

  18. Recep dit :

    Un article sur vos espions chopés en Turquie comme des débutants!

    • Kalinka dit :

      Arrêtez de croire (ou de vouloir nous faire croire) n’importe quoi petit Troll turc.

    • Thaurac dit :

      Le moindre bénévole, est un espion chez vous, et vous auriez déjà interné Mère Theresa, si elle avait bossé chez vous…

    • albatros24 dit :

      des nouvelles ?
      On va les échanger contre 900 000 otages turcs que nous possédons

  19. themistocles dit :

    Bravo camarades! Je n’ai aucun doute sur la qualité de nos équipages et les FREMM sont de très bons navires. J’ai toujours des doutes sur leur capacité à durer en mer au delà de 3 semaines, compte tenu de la faiblesse numérique ( et non qualitative !) de leurs équipages, ce qui est une faiblesse. C’est lorsque les choses vont se corser et qu’il faudra faire du « damage control »que cette vulnérabilité risque de se révéler dangereuse. Dans ce programme, avec ce défaut majeur, engendré par Bercy, qui a forcé la Marine à adopter un programme à minima au niveau du personnel, nous avons raté l’occasion de disposer d’un formidable outil de combat. Je persiste à pense que Bercy doit bosser pour Daesh ( ou AQMI, oules chinois, ou les russes, ou les eskimos, choisissez..)

    • albatros24 dit :

      Bercy bosse pour amaigrir les dépenses de la France dans tous les domaines, qu ils soient secondaires ou stratégiques et trouver des adoucissements financiers pour les plus riches des français…mais n’oublie jamais de se servir en primes grasses – et en pantouflage aisé dans les entreprises du CAC40 quand ils en ont assez de la fonction publique.
      Ils bossent non pour nos ennemis mais pour eux et leur caste d’aisés

    • Chanone dit :

      Le sous investissement humain s’est relativement tassé. Maintenant, les FREMM sont des unités avec une meilleure réputation.
      La tenue par gros temps était aussi montrée du doigt, mais après avoir vu les images d’une frégate en pleine tempête, je me suis dis que face à des éléments déchainés, la tenue en mer d’une frégate ne pouvait se comparer à un paquebot.

    • wagdoox dit :

      L’argument du damage control vient des USA, on a mis en place des systèmes redondant plus solide et maintenant c’est l’USnavy qui veut non plus automatiser mais robotiser ses bâtiments…

  20. Baron dit :

    N’oublions pas que la bataille de l’Atlantique a été gagné car les français ont amené aux USA un sonar qui était supérieur à tout ce qui existait. Au final les anglais et les américains l’ont adopté, l’ont monté sur leurs bateaux. Ceci en plus du décodage du système Enigma a été déterminant pour vaincre les U BOATS. N’oublions pas aussi les performances des sous marine nucléaires francais qui epatent toutes les marines de guerre occidentale. Chez nous, il y a beaucoup de talents et dans de nombreux domaines. Le défaut est que les médias ne parlent pas de ce que nous sommes capables!

    • LEONARD dit :

      Nous sommes un peuple chrétien, façonné pour la contrition et l’auto-flagellation. Avec 70 ans de dialectique marxiste prolongée par 30 ans de culpabilisation dé-coloniale, on en arrive à ce masochisme français, dans lequel certains contributeurs de ce site, eux-mêmes, se complaisent.

      Le patriotisme ça commence par la fierté d’être français.

    • Roberto dit :

      Vous avez un link sur ce sonar de 1940 ramené par les français ? Je sais que la France avait enovyé une liste de quelques notes technologiques avant la defaite pour essayer de provoquer chez les ricains un peu plus d’aides et de voir si ils pouvaient frabriquer chez eux quelques matos français comme le char Somua-35 mais c’est vite parti en fumée ce plan…

  21. Baron dit :

    Vous n’aimez pas la vérité pour avoir arrêté mon information et des faits historiques. Bref, à part prendre des informations, c’est très limité chez vous et parfaitement anti démocratique. J’aime les USA, mais le niveau en histoire est très limité, comme le racisme y est très développé.

  22. Dany dit :

    D accord à 300% sans être chauvin nous avons une technologie au top bravo thales

  23. C’est heureux et constructif pour notre défense car toutes sortes de marines s’ équipent de sous-marins (on peut penser,notamment au fou furieux Coréen) …On peut se demander néanmoins de l’impact de ces ondes sur la faune marine qui s’échoue parfois sur les plages.

    • albatros24 dit :

      vous vous êtes trompé en remplissant le questionnaire Olivier
      bienvenue au club…

  24. SJ dit :

    Je ne vois rien d’autre que politesse entre marines de l’OTAN. Les déclarations de l’amiral sont stéréotypées. Que l’exercice se soit bien passé et que les FREMM soient de bons bâtiments, c’est certain. En conclure que les FREMM “impressionnent” les Américains, c’est aller un peu loin.

    Et cette recherche de compliments des Américains est un peu triste. Le toutou qui remue la queue parce que son maître lui a dit “bon chien”.

    • Royal Marine dit :

      L’US Navy écrit régulièrement des articles élogieux sur la Marine Nationale. Elle est toujours étonnée par la qualité de nos équipages, leur savoir-faire, leurs résultats… Même en Etat-Major, j’ai vu des officiers français prouver qu’ils connaissaient mieux, et de façon plus subtiles que les Américains, les règles de l’OTAN, permettant ainsi de sortir par le haut de situations mal engagées…
      Sur nos matériels ASM. c’est une spécialité française depuis très longtemps. Un de nos domaine d’excellence… Thalès n’a jamais pris de retard sur ce point, et l’entraînement de nos personnels à la lutte ASM, un effort constant…Et payant.
      Bravo donc à nos successeurs qui continuent, en Surface, en Aéro, ou en sous-marins, d’être les exemples à suivre…

      • HBVL dit :

        Je partage ton commentaire Royal Marine; le peu qui nous reste en bâtiments, aéronefs et équipages est excellent.
        En ce qui concerne le commentaire des américains, il y a sans doute une petite dose de politesse et de flatterie mais il y a surtout le constat qu’en dehors des français, il ne reste pas beaucoup de nations au sein de l’OTAN qui soit à niveau.

    • albatros24 dit :

      Les qualités ASM de la Royale sont reconnues par nos alliés et sans doute craintes de nos ennemis.
      Je me souviens d’un membre d’équipage aéroporté français de recherche de soums qui me disait qu’ils s’étaient fait accompagner d’un officier de la RN afin que les alliés anglo saxons comprennent et éventuellement copient la manière de faire des français .
      Après les avoir observé faire, il était parfaitement bilingue, et plusieurs vols, à la restitution autour d’un verre et pour résumer il déclara alors que les français recherchent selon des paramètres (température de l’eau, profondeur, géographie, météo,…) connus de toutes les marines et utilisés, mais… « à bisto de naz », en français.
      L’intuition, le recoupement de plusieurs données qui font penser que le soum est à cet endroit.

  25. Thaurac dit :

    Vu que nos sub ont eu l’occasion de couler leurs PA lors de manœuvres conjointes, ils auraient des leçons à prendre de ce coté là!
    La technique ne fait pas tout…

  26. Wolfie dit :

    Ben voila, la France ne fabrique pas que des daubes comme le rafale, elle peut aussi construire du matériel intéressant.

  27. vieux margi dit :

    Bravo la. Royale…