En 2019, les dépenses militaires mondiales ont atteint leur plus haut niveau depuis la fin de la Guerre froide

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

84 contributions

  1. breer dit :

    Et paradoxalement, c’est un virus qui se répand sur toute la planète, qui fait autant, voir plus
    (puisque rien n’est encore résolu) de victimes sur le plan international. Les centaines de milliards dépensés en armement (qui font marcher l’industrie de l’armement et le système économique associé) ne sauveront certes pas l’humanité (dite civilisée) de sa constante et aberrante course aux armements.

    • Lame dit :

      En tant que Français, je ne trouve pas aberrant de s’armer face aux Russes et aux jihadistes. La sécurité n’est pas un acquis, c’est une réalisation impossible pour celui qui a les mains vides.

      • John dit :

        Par contre, il y a des aberrances…
        Comme de commercer avec des pays qui eux arment les Djihadistes, et qui financent l’expansion du wahhabisme par exemple en Europe.
        Et ces mêmes pays sont les importateurs principaux d’armement européen.
        Les terroristes ont eux été armés par les USA dans certains pays (Afghanistan d’abord, puis en Syrie, en Libye ils ont profité du chaos… ).
        Si aujourd’hui on est menacé par ces personnes, il fut un temps où ils ont été armés, entraînés par des alliés.

    • jp_perfect dit :

      « L’armement ne sauvera pas l’humanité de la course aux armements. »
      Moi qui cherchais un bon exemple de lapalissade à montrer à mes élèves :p

    • Le philosophe dit :

      Qu’est ce que la civilisation mon cher Breer, si ce n’est de la destruction creatrice

    • Kural dit :

      Le titre parle du nombre de milliard, en même temps la majorité des pays ont vue leurs pib multiplier de 2 à 10 ! C’est normal que ils dépense plus du coup, mais en pourcentage de pib c’est très faible comparé à l’époque de la guerre froide, de nos jours presque tout les pays dépense moins de 2% du pib dans l’armée alors que durant la guerre froide ont dépasser les 10% du pib, donc attention à ne pas tomber dans le piège.. Oui la Chine dépense beaucoup plus mais elle a un pib multiplier par 10 depuis les Année 2000,multiplier par 4 pour l’inde le Brésil et le Mexique, en milliard sa augmente en même temps que l’économie mondiale mais en pourcentage(%) sa diminue comparé à la guerre froide, donc attention de pas tomber dans un piège, la course à l’armement que tu parle elle est très faible de nos jours comparé à la guerre froide, compare le nombre de soldat dans le monde, où bien le % du pib investit dans l’armée ou encore le nombre d’armement lourd (chars avions etc) tout c’est critère sont en diminution alors que pourtant la population et la richesse mondiale augmente, elle est très ironique la course à l’armement actuelle…

  2. PK dit :

    Donner des budgets n’a pas de sens : avec un milliard, on ne fait pas la même chose en France, en Russie et en Chine.

    • Lame dit :

      Effectivement, PK. Il faut aussi une stratégie, du pragmatisme et un certain sens de l’innovation. C’est le cas de la Russie et de la Chine qui ont une stratégie génétique étendu (pas d’a priori contre la guérilla, la guerre classique, la guerre hybride, etc…) et le souci d’appliquer des stratégies globales (actions conjuguées des troupes, des services civils, des hackers, etc…). C’est bien parce que les chances de victoires ne sont pas proportionnelles aux dépenses que les interventions américaines en Irak et en Afghanistan ont tourné au fiasco.

    • Kural dit :

      Surtout que Le titre parle du nombre de milliard, en même temps la majorité des pays ont vue leurs pib multiplier de 2 à 10 ! C’est normal que ils dépense plus du coup, mais en pourcentage de pib c’est très faible comparé à l’époque de la guerre froide, de nos jours presque tout les pays dépense moins de 2% du pib dans l’armée alors que durant la guerre froide ont dépasser les 10% du pib, donc attention à ne pas tomber dans le piège.. Oui la Chine dépense beaucoup plus mais elle a un pib multiplier par 10 depuis les Année 2000,multiplier par 4 pour l’inde le Brésil et le Mexique, en milliard sa augmente en même temps que l’économie mondiale mais en pourcentage(%) sa diminue comparé à la guerre froide, donc attention de pas tomber dans un piège, la course à l’armement que tu parle elle est très faible de nos jours comparé à la guerre froide, compare le nombre de soldat dans le monde, où bien le % du pib investit dans l’armée ou encore le nombre d’armement lourd (chars avions etc) tout c’est critère sont en diminution alors que pourtant la population et la richesse mondiale augmente, elle est très ironique la course à l’armement actuelle…

  3. Stoltenberg dit :

    On a bien vu le degré de préparation de la France contre une pandémie. La France est-elle préparée en cas d’un conflit de haute intensité ?

    • Le Sicaire dit :

      Non !

    • Lame dit :

      Pour se préparer à un conflit de haute intensité, il faut au moins admettre que l’existence de ce risque. La possibilité d’un tel conflit n’est même pas admise par un large proportion des généraux français. Du coup, l’Armée française s’est transformée en une gendarmerie très partiellement projetable qui peut, au plus, combattre des armées de guérilleros en pickup.

    • Auguste dit :

      Qu’entendez vous par « haute intensité »?.Contre l’Iran et ses 12,6 Milliards de budget?

    • luc dit :

      Oui si le conflit dure moins de 72H,
      Sinon tout recomplètement rapide est rendu tout bonnement impossible :
      soit parce que nous dépendons entièrement de lignes d’approvisionnement extérieures ( idem masques et réactifs en ce moment) pour beaucoup de nos équipements (munitions de petit calibre, bombes guidées, fusils d’assaut, …) susceptibles d’être bloquées pour de multiples raisons ou d’être volés sur les tarmacs,
      soit littéralement par la « miniaturisation » de nos capacités industrielles militaires ou civiles……

      • Stoltenberg dit :

        En soi, ce n’est pas la « miniaturisation » qui pose problème mais plutôt la capacité à se mettre en régime de guerre aussi rapidement que possible. Si les entreprises se mettent à augmenter la production des uniformes, cartouches, fusils, bombes et tous les autres équipements avec la même vitesse qu’actuellement avec les masques et ventilateurs alors ce sera une catastrophe. Ils vont faire quoi ? Demander à l’ennemi d’attendre 90 jours ouvrés, histoire qu’ils règlent tout ça ?

        • BCh dit :

          @Stoltenberg « Ils vont faire quoi ? Demander à l’ennemi d’attendre 90 jours ouvrés, histoire qu’ils règlent tout ça ? »

          Mieux, lorsque les gens a qui nous achetons nos armements ne jugerons pas utile ou stratégiquement intéressant d’honorer nos commandes, on leur fera un procés ??

    • Göret dit :

      On va bientot le savoir

    • Kural dit :

      En réalité ? AUCUN PAYS N’EST PRÊT à une guerre de haute intensité, déjà regardé les effectif militaire par rapport au nombre de civil, 2 millions de soldat chinois et 1 millions de soldat indiens alors que les deux pays sont plus de 1 milliard…les etat unis 1 millions de soldat sachant que une grosse parti est déjà déployer à travers toute la planète, aucun de c’est pays ne peut envahir l’humanité entière avec juste 1 ou 2 millions de soldat… (par humanité entière je parle de lotan, Japon Corée du Sud Australie et tout pays limitrophe pas très amis avec les russe ou les chinois) même les turc avec 300 000 soldat ou la France avec 200 000 soldat n’a pas les moyen de faire une guerre de haute intensité… Déjà guerre à haute intensité signifie des millions de soldat du le front entraîner préparé et déjà équipé, aucun pays ne correspond à tout c’est critère réunis. À la limite la Russie et la Chine et les etat unis possède en passe du matériel pour grossir en urgence leurs armée, mais c’est pas du tout le cas de la france, Turquie, Allemagne, Japon etc,(aucun de c’est pays ne peut produire en urgence en quelque jours des millions d’arme pour des millions de civil appeller)concernant l’entraînement seul les pays avec service militaire obligatoire auront des millions de civil « entraîner » durant leurs service militaire, mais sa ne vaudra jamais de vrais soldat qui ont 10 ans d’expérience… Bref non aucun pays n’est prêt à une guerre de haute intensité comme durant la deuxième guerre mondiale, sans oublier les pays qui ont larme nucléaire et ne peuvent donc pas être envahis (sous peine de ultime dernière chance à coup de riposte nucléaire) ma vision des chose est froide mais osé me dire que un seul pays a actuellement 30%de sa population parfaitement prêt pour la guerre ? Non, hors une guerre de haute intensité sa implique des millions de soldat…

      • Prof de Physique (et pas de français) dit :

        Kural.
        je ne suis pas super performant en orthographe et en conjugaison, mais il est évident que vous avez quelques manques dans ce domaine qui rendent vos textes pénibles à lire et peuvent conduire à des contre-sens.
        Exemple 1 :  » regardé les effectif militaire par rapport au nombre de civil »
        doit s’écrire  » regardez les effectif militaire par rapport au nombre de civil »
        faute classique chez les jeunes élèves qui confondent regarder – regardez – regardé…

        Exemple 2 : « Déjà guerre à haute intensité signifie des millions de soldat du le front entraîner préparé et déjà équipé »
        dot s’écrire « Déjà, UNE guerre à haute intensité signifie des millions de soldatS du front entraînÉS, préparéS et équipéS.’

        Exemple 3 : « des millions de civil appeller »
        -> « des millions de civil appellÉS »

        Exemple 4 : « une guerre de haute intensité sa implique des millions de soldat… »
        -> « une guerre de haute intensité, Ça implique des millions de soldatS…

        • Franchouillard dit :

          @ prof
          kural n’est pas francophone : comme beaucoup d’autres sur ce blog, il utilise google-traduc (ou équivalent).
          Ce qui explique son français approximatif. Compréhensible quand-même, mais approximatif.
          .
          Pour ma part, j’apprécie la présence de tous ces trolls venus de loin (ou de moins loin) pour nous donner leur façon de voir. Ils sont pénibles, c’est vrai, tant par leur expression ou leur orthographe approximatives que par des raisonnements sectaires et bornés qui semblent inconcevables aux cartésiens que nous sommes.
          Mais leur présence est quand-même un hommage fait à la France : ils sont là parce qu’ils tiennent à ce que nous connaissions leur point de vue et ils essaient de nous convaincre qu’ils ont raison. Alors qu’au contraire ils pourraient s’en foutre.

        • Paddybus dit :

          Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément….
          Cette affirmation essentielle permet de s’interroger sur la motivation de ceux qui laissent baisser le niveau depuis si longtemps au pays de Voltaire….
          N’est-il pas évident qu’un peuple mal formé à sa propre langue est un peuple qui aura une moindre capacité a contester ceux qui gouvernent…??? et cela à tous les étages….
          Au surplus, les citoyens moins lettrés ont plus facilement recours à la violence… y compris verbale… se décrédibilisant plus vite encore…
          Et cela ne va pas changer demain, au vu du niveau de recrutement des enseignants ces dernières années…!!! (recrutement sur concours: si il n’y a pas assez de candidats, ceux qui n’ont pas le niveau peuvent bénéficier des places….!!!! c’est ce qui se passe actuellement.)
          Pas plus que vous je ne suis prof de quoi que ce soit….

      • Stoltenberg dit :

        Je pense qu’il y a des pays qui sont préparés. Ces pays ont des plans et surtout des réserves nécessaires pour les mener. Si on perd 30 % de nos chars, avions, hélicoptères ou soldats, on fait comment ? Les Russes remettent en condition une partie de leurs T-72 et autres matériels démobilisés et peuvent continuer le combat. Peut-on remplacer rapidement nos stocks de munitions, pièces de rechange et autres « consommables » ou bien va-t-on se les arracher comme les masques actuellement ? Peut-on reconstruire assez rapidement les infrastructures susceptibles d’être détruites et cruciales pour l’effort de guerre ? Enfin, sommes nous suffisamment bien préparés en matière de cyberdéfense (mais là des specialistes civils pourront être mobilisés assez rapidement) ? L’arme nucléaire est une solution ultime et je ne sais pas si le politique sera prêt à s’en servir en cas d’une attaque conventionnelle ou nucléaire tactique.
        .
        Sinon, on a bien sûr une force de réaction rapide qui pourrait stopper ou, du moins, ralentir efficacement une offensive ennemie. Je pense ici notamment à nos troupes aeroportées et surtout à l’excellente Légion Étrangère prête à être déployée à quasiment tout moment. Mais ces troupes pourront-elles tenir pendant combien de temps si le conflit se prolonge ? En tour cas il faudrait attendre l’arrivée des troupes américaines pour alléger la pression.

    • Clément dit :

      On est quand même bien mieux préparé que pour les précédentes pandémies.

    • John dit :

      La France n’a-t-elle justement pas conçu son armée autour de la dissuasion nucléaire pour éviter tout conflit de ce genre?
      Et aujourd’hui, d’où viendrait cet ennemi?

      • Stoltenberg dit :

        Et en 1933, il viendrait d’où ? En tout cas, 6 ans plus tard, on le savait (à peu près) bien.

        • John dit :

          Certes, mais quid de l’intérêt de la dissuasion nucléaire alors?
          Je ne dis pas que mon opinion est la bonne. Mais quel est l’intérêt de la dissuasion nucléaire si derrière il faut en plus investir énormément dans une armée conventionnelle pour des conflits défensifs à haute intensité?
          Qui oserait attaquer une puissance nucléaire?
          Vous vous référez justement à l’Histoire pour démontrer que le contexte géopolitique peut évoluer rapidement, et c’est en particulier vrai en temps de crise.
          Ceci dit, les accords très défavorables aux Allemands après la Première Guerre Mondiale ont fait que la crise de 1929 a eu d’autant plus d’impact en Allemagne. La population en a souffert, et quand un pays ne fonctionne pas, blâmer certains « autres », comme les pays « vainqueurs » de la Première Guerre Mondiale, les juifs, les banquiers, bref… Et l’extrémisme l’emporte au final.
          Mais le contexte a beaucoup évolué, et les 70 ans d’Histoire de collaboration OTAN puis Europe aident quand même à solidifier les relations à long terme.

          Et il me semble que l’arsenal nucléaire est l’assurance de la protection de la Nation.

          Ce que je souhaiterais comprendre de votre opinion, c’est la doctrine d’utilisation des deux. Et

          • Stoltenberg dit :

            Discussion nucléaire sans conventionnelle : on prie pour que l’ennemi s’arrête sur notre frontière parce que sinon on devra choisir entre transformer la France en un désert nucléaire ou se faire occuper.
            .
            Ensuite, en ce qui concerne l’Allemagne, c’est entièrement faux. Arrêtez de nous accuser d’avoir causé la 2nde Guerre Mondiale en imposant des conditions « trop sévères » lors du traité de Versailles. On aurait dû faire quoi ? Renoncer à l’Alsace-Moselle ? Renoncer aux réparations qui nous étaient dues ? Vous vous prenez vraiment pour un mec plus brillant que Clémenceau ? En réalitées conditions du traité de Versailles étaient trop légères ! Mais, malheureusement comme on a dû coopérer avec les British lors de la guerre, on a dû aussi tenir compte de leur vision de ce traité. Et celle-ci était contradictoire à nos intérêts car elle voulait qu’il y ait un équilibre entre l’Allemagne, la France et la Russie… la vieille stratégie continentale britannique. Le traité de Versailles était particulièrement clément. En tout cas il n’était pas plus sévère que le traité de Francfort que les Allemands ont imposé à la France 50 ans plus tôt. Et il se trouve qu’après cela les Français ne se sont pas mis à envahir toute l’Europe et éradiquer des populations entières. Comment vous l’expliquez ?
            .
            Ce discours incriminant le traité de Versailles a été adopté et propagé dans le contexte de la guerre froide. Comme l’Allemagne est soudainement devenue notre allié, il fallait surtout trouver un bouc émissaire. Comme la plupart des historiens sont des crétins décérvelés, ils ont tout gobé et c’est devenu la version officielle.

    • VDB dit :

      Et qui était prêt ? La Corée du Nord ?

  4. Richard dit :

    Merci les russes et les chinois. Un monde plus sûr…

    • Thomas dit :

      Pour ces derniers, ils considèrent qu’en tant que première population du monde et deuxième puissance économique, une bonne place au soleil des puissances militaires leur échoit.
      N’est-ce pas légitime ?
      De surcroit, le souvenir des humiliations occidentales des deux derniers siècles passés, alors qu’ils étaient militairement a la ramasse, doit leur rester dans le gosier.
      Comment blamer la Chine dans ces conditions, et lui reprocher de rattraper le retard qu’elle avait en ce domaine (et d’autre) ?
      Nous pouvons nous estimer heureux d’être encore dans la course, alors que nous sommes tombé de notre piedestal voici tout juste 80 ans …

    • Lame dit :

      C’est de l’ironie cette remarque sur les Russes et les Chinois? Parce que je ne trouve pas que les Américains, les Indiens, les Pakistanais, les Saoudiens et les Iraniens soient des exemples de pacifisme? En tout cas, on peut se réjouir que les Russes n’aient pas la même politique budgétaire que les Européens sinon le Califat irakien de Daech serait encore debout. Et s’inquiéter que l’Europe soit de plus en plus désarmée.

      • Anaxagore dit :

        Quand est-ce que les Russes sont intervenus en Irak ? L’EI dans ce pays a été vaincu par une coalition hétéroclite des armées occidentales, de Kurdes, de forces irakiennes gouvernementales et de milices chiites. Même en Syrie les Russes n’ont rien entrepris de sérieux contre l’EI qui a été vaincu par les FDS aidées par les Occidentaux.

      • Max dit :

        Contre Daesh nous étions inféodés aux atermoiements d’Obama puis aux gesticulations de Trump. Les russes ont été opportunistes.

      • Saddam dit :

        Les russes contre Daesh en Irak ? Intéressant! Depuis où et par quel itinéraire ? Impatient de vous lire.

    • Kural dit :

      La Chine ne dépense que 2%de sont pib dans l’armée tout comme la majorité des pays dans le monde…

  5. Plusdepognon dit :

    Des chiffres qui rejoignent ceux… de 2009 :
    https://www.lefigaro.fr/societes/defense-les-budgets-ont-retrouve-leur-niveau-de-2009-20200426

    Les industriels de l’armement peuvent compter sur des politiques volontaristes en la matière :
    https://forcesoperations.com/un-plan-de-relance-vigoureux-pour-remettre-la-bitd-sur-les-rails/

    Reste à savoir qui ramassera la plus grosse part du gâteau :
    https://forcesoperations.com/renouveler-les-petits-equipements-passe-aussi-par-leurope-et-lotan/

    Car le buget FED de l’Europe était divisé par deux avant l’épidémie, même si certains projets étaient soutenus :
    https://forcesoperations.com/sept-nouveaux-projets-padr-selectionnes-par-laed/

    Et l’OTAN, c’est « acheter américain » :
    https://alencontre.org/ameriques/americnord/usa/trump-veut-tuer-lindustrie-militaire-europeenne-et-equiper-les-armees-alliees-en-materiel-americain.html

    Le budget « recherche et développement » va certainement plus trinquer encore :
    https://forcesoperations.com/generate-trois-ans-et-44-pepites-plus-tard/

    • Kural dit :

      Le titre parle du nombre de milliard, en même temps la majorité des pays ont vue leurs pib multiplier de 2 à 10 ! C’est normal que ils dépense plus du coup, mais en pourcentage de pib c’est très faible comparé à l’époque de la guerre froide, de nos jours presque tout les pays dépense moins de 2% du pib dans l’armée alors que durant la guerre froide ont dépasser les 10% du pib, donc attention à ne pas tomber dans le piège.. Oui la Chine dépense beaucoup plus mais elle a un pib multiplier par 10 depuis les Année 2000,multiplier par 4 pour l’inde le Brésil et le Mexique, en milliard sa augmente en même temps que l’économie mondiale mais en pourcentage(%) sa diminue comparé à la guerre froide, donc attention de pas tomber dans un piège, la course à l’armement que tu parle elle est très faible de nos jours comparé à la guerre froide, compare le nombre de soldat dans le monde, où bien le % du pib investit dans l’armée ou encore le nombre d’armement lourd (chars avions etc) tout c’est critère sont en diminution alors que pourtant la population et la richesse mondiale augmente, elle est très irLe titre parle du nombre de milliard, en même temps la majorité des pays ont vue leurs pib multiplier de 2 à 10 ! C’est normal que ils dépense plus du coup, mais en pourcentage de pib c’est très faible comparé à l’époque de la guerre froide, de nos jours presque tout les pays dépense moins de 2% du pib dans l’armée alors que durant la guerre froide ont dépasser les 10% du pib, donc attention à ne pas tomber dans le piège.. Oui la Chine dépense beaucoup plus mais elle a un pib multiplier par 10 depuis les Année 2000,multiplier par 4 pour l’inde le Brésil et le Mexique, en milliard sa augmente en même temps que l’économie mondiale mais en pourcentage(%) sa diminue comparé à la guerre froide, donc attention de pas tomber dans un piège, la course à l’armement que tu parle elle est très faible de nos jours comparé à la guerre froide, compare le nombre de soldat dans le monde, où bien le % du pib investit dans l’armée ou encore le nombre d’armement lourd (chars avions etc) tout c’est critère sont en diminution alors que pourtant la population et la richesse mondiale augmente, elle est très ironique la course à l’armement actuelle… Ironique la course à l’armement actuelle…

  6. Sam dit :

    Les tendances de fond sont confirmées avec une tension croissante dans la zone indo-pacifique. Malgré un discours isolationniste, les États-unis sont forcés d’assumer leur rôle hégémonique. Je suis surpris du niveau de dépense russe : j’aurais pensé que le Kremlin avait significativement augmenté ses dépenses sociales pour calmer le grondement sourd dû à la crise monétaire qui les frappe. Le monde d’après crise est simple : la Chine va poursuivre son effort en réprimant durement la contestation sociale. Les occidentaux seront à la rue pour éponger leur dette, et vont redoubler d’influence pour exporter leurs produits. Quid d’Israël ?…

    • OURGOUT51 dit :

      « Je suis surpris du niveau de dépense russe : j’aurais pensé que le Kremlin avait significativement augmenté ses dépenses sociales pour calmer le grondement sourd dû à la crise monétaire qui les frappe »

      Il y a un décalage dans le temps. Les chiffres de cet article sont ceux de 2019. Poutine a annoncé des mesures sociales lors de sa « ligne directe » de l’automne 2019. Ces mesures doivent être effectives à partir de 2020.

      Bonne soirée!

      • Sam dit :

        J’avais cru que ce discours confirmait l’inflexion prise depuis la pré-campagne des municipales début 2019. En fait, non.

    • Lame dit :

      Quid d’Israël? C’est le Mossad qui la charge de lutter contre le Coronavirus (https://www.lemonde.fr/international/article/2020/04/11/coronavirus-israel-mobilise-son-renseignement-et-l-armee-dans-la-course-au-materiel-medical_6036325_3210.html). Sachant que le Mossad en profite pour renforcer ses moyens et qu’Israël est bien placé sur la marché de la robotique, on peut s’attendre à ce que le pays exploite avec succès les opportunités économiques générées par la pandémie.

      • Sam dit :

        Quid d’Israël dans le sens où ils n’ont pas significativement augmenté leurs dépenses, pourtant il me semble qu’ils ont fait quelques grosses acquisitions cette année. Des cadeaux d’admirateurs peut-être…

    • Kural dit :

      Tu sait que occidentaux c’est l’Europe de l’ouest, l’Amérique du Nord, l’Australie et la nouvelle Zélande ? Tu parle au moins d’une trentaine de pays différent voir même plus si ont inclus l’Amérique latine, c’est pas très crédible ton message…

  7. Raymond75 dit :

    C’est normal : le niveau de connerie et d’incompétence des dirigeants a atteint également un très haut niveau. Seule la posture militaire leur donne encore une existence …

    • Lame dit :

      Franchement, Raymond75, peut-on dire que Xi Jinping et Vladimir Poutine sont des idiots en raison de la hausse de leur budget militaire? Et que les Européens sont des génies parce qu’ils n’ont cessé de réduire le budget de leurs armées? L’histoire a plutôt démontré qu’il n’y a pas de paix durable hormis la paix armée. Sans compter que les Russes et Chinois font un usage raisonné de la force, comparativement aux Américains.

      • Raymond75 dit :

        Je parle au niveau global ; notre incapacité collective à mettre en place des relations apaisées. Cela a été fait avec les accords SALT et les suivants, qui sont en cours d’annulation.

        La surenchère guerrière n’a jamais apporté la paix ; a quelle époque y a t’il eu paix dans le monde ? Et en quoi le gonflement des dépenses et des équipements militaires apportent plus de sécurité. Les Russes et les Chinois ne cherchent pas à dominer le monde ; ce que font les Américains, en allant d’échec en échec. Étions nous plus en sécurité au coeur de la guerre froide qu’après les accords SALT ?

        Les Européens n’ont pas poursuivi leurs guerres nationalistes après 1945 en se faisant des surenchères guerrières les uns contre les autres, mais en mettant en place une coopération, qui quoi qu’on en pense, est pacifique : quel français aujourd’hui considèrerait les Allemands, les Italiens ou les Britanniques comme des ennemis ? Aucun ! Cela pourrait être fait, patiemment, avec les Russes. Et ce que veulent les Chinois, c’est l’assurance que personne ne viendra s’opposer au trafic commercial en mer de Chine ; ils ne cherchent pas à conquérir leurs voisins.

        Et pour ce qui est des guerres ‘asymétriques’, les Talibans en Afghanistan ont bien montré que la surenchère technologique était d’une utilité limitée.

        Tôt ou tard, un imbécile en situation politique d’échec déclenchera une guerre pour survivre, pense t’il, politiquement.

        • Wagdoox dit :

          Tu oublies une chose, les traites que tu donnes ne sont pas le resultats de l’intelligence mais d’un rapport de force. L’urss ne voulant pas se ruiner dans une course qu’elle avait deja perdue.
          Pour l’europe, c’est normal le decideur n’etait pas en europe d’ailleurs, fini des affrontements c’est faut, l’europe de l’ouest et de l’est etait prete a se taper dessus … otan ue vs pacte de varsovie comintern
          Les chinois sont gentils … là franchement ca devient ridicule, le Vietnam, l’inde et meme avant ca prend une carte regarde la taille du pays. Tu crois que c’est normal ? Un pays aussi grand les gens qui pouvaient pas faire des voyages de plus 60km dans une vie de paysan normal d’un coup en font des milliers pour se donner la main et crier coumbaya alors qu’ils parlent meme pas la meme langue encore aujourd’hui. On sait ce que ca prit de faire la france alors la chine …
          Les guerres asymétriques sont ingagnables car dirigées vers un peuple et non un etat sauf a faire un genocide, on envoie nos armes se battre les deux bras attachés. La tech n’a rien a voir la dedans, c’est une question de definition et poursuite d’objectif comme depuis des siecles et on savait tres bien le faire avant qu’on commence a parler de guerre propre.

      • Kural dit :

        Surtout que la plupart des pays ont des dépense similaire autour de 2% de leur pib, sa augmente en milliard mais sa baisse en pourcentage… ^^

  8. Greg dit :

    2000 milliards de dollars pour toujours s’entretuer un peu plus, et pas de masques à 20 centimes pour se protéger du virus… c’est vraiment un monde de M que les dirigeants mondiaux qui se sont succédé nous ont bâti-là.

    • Lame dit :

      Greg, dans le cas de la France, ce n’est pas la hausse du budget militaire qui est en cause. Ce sont plutôt les coupes sombres rendus nécessaires par l’ultralibéralisme économique. Avec un projet européen axé sur l’entraide plutôt que l’anarchocapitalisme, tous les Etats seraient en mesure de distribuer des masques réutilisables comme Singapour.

      • Clément dit :

        Je ne sais pas si on peut légitimement accuser l’UE sur coup là : d’autres état européens s’en sortent bien mieux que nous.

        • Paddybus dit :

          Ce n’est pas qu’il faut accuser l’ue…. le fait est que notre entrave dans ce système, nous impose le respect de règles aberrantes, que sont la libre circulation des capitaux, et la libre circulation des marchandises…. ces deux éléments nous font perdre notre industrie, par une concurrence forcément déloyale car non soumise aux mêmes contraintes sociales et de santé… et énormément de richesses, qu’elles soient privées (argent gagné par les entreprises qui disparaît vers les paradis fiscaux …. ou publiques du fait des impôts qui ne sont pas versés dans notre pays par des entreprises délocalisées, par des entreprises pratiquant « l’optimisation fiscale »… et tous les impôts et dépenses qui disparaissent avec les pertes d’emplois et donc des salaires …….!!!!
          Donc, quoiqu’en disent les européistes acharnés, l’ue est bel et bien responsable, par ses contraintes réglementaires, des dégâts dont nous subissons les effets actuellement….!!!! cqfd…

    • Göret dit :

      Et encore notre budget reel n’est pas communiqué à la Triade de Bilderberg.

      Faudrait le tripler pour prendre en compte nos depenses secretes pour fabriquer des armes Fatales pour la reconquete de l’empire a Suliman et toute la clique de guignols en babouches qui lui ont succédé.

      • Moogli dit :

        Les peuples du Maghreb, du proche-Orient et Byzantin vont vivre un ramadan délicat. Respect aux simples gens qui cherchent à subsister avec leur famille, loin des considérations autodestructrices ou aliénantes.

      • Turkish Star Wars dit :

        L’arme fatale ou plutôt Turkish Star Wars, du grand art pour ceux qui n’ont jamais vu un gros nanard.

    • Kural dit :

      Sachant que les dépenses militaire ont diminuer en pourcentage au fil des année votre raisonnement est ridicule, la plupart des pays dépense même pas 2% de leurs pib dans l’armée c’est presque rien comparé à temps de guerre froide…

  9. b21raider dit :

    Et en avant pour une guerre froide 2.0

    • Thomas dit :

      Une guerre froide avant de la passer au micro onde ?
      Attention à bien enlever tout objet en métal avant !

    • luc dit :

      Avec Internet, qui a crée de nouveaux modes de coercition ( ex coupure d’alimentation électrique par Linky, coupure des comptes bancaires MasterCard et Visa, coupures des livraisons par les transporteurs/livreurs, coupures des déssertes aériennes et ferroviaires) et d’influence qui ont l’avantage d’être « relativement » bon marché et « potentiellement » anonymes si..si même dans les élections nationales”. Da

      • Fonctionnaire territorial ancien mili dit :

        @ luc
        L’on utilise des réseaux sécurisés qui sont sans le moindre contact (même physique) avec Internet : non pas seulement protégés par des verrous informatiques mais physiquement sans connexion avec Internet. C’est le cas par exemple des réseaux de DAB (distributeurs automatiques de billets). C’est aussi le cas, autre exemple, du système GEC (gestion comptable) de la comptabilité publique.
        .
        D’une façon générale (du moins en France, ailleurs je ne sais pas) l’on peut dire que les connexions les plus sensibles ne passent pas par Internet.
        Le système Linky, que vous citez, ne passe pas par Internet mais par les lignes de transport et de distribution d’énergie électrique.
        Les communications internes à EDF (et aussi à la SNCF, ainsi que d’autres) passent par leurs réseaux spécifiques et non par le réseau des télécommunications générales.
        .
        On n’est plus à l’époque du 22-Asnières où les télécommunications étaient un monopole d’Etat, avec les faiblesses et vulnérabilités inhérentes à tout système excessivement centralisé .
        Vous avez raison d’y penser mais il y a beaucoup de gens sérieux et discrets, dans différents corps de métier, qui ont pensé à ce risque et ont mis en place des solutions. Des « barrières », puisque le mot est à la mode.

  10. Ltikf dit :

    Il y a des dépenses qui sont des investissements (doublement du budget sous Reagan qui met fin au rideau de fer) et d’autres des coups de cuiller dans le désert (Algérie, Afghanistan, Tchétchénie, Mali… qui servent de terrain d’entrainement pour les dictatures idéologiques et militaires de demain). Les dépenses ne sont pas les même si c’est pour acheter un Rafale qui fait travailler des français ou des Awacs…). Sans parler comme dit l’article du lissage nécessaire sur les années. Plutôt une mesure de l’engagement des politiques, selon moi.

  11. Moogli dit :

    Ce n’est plus vraiment comparable avec la guerre froide, les combinaisons de facteurs déclencheurs étant multiples chez des protagonistes plus nombreux. Les moyens et les mentalités ne sont plus tout à fait les mêmes, sans parler de la circulation des infos vraies ou fausses.

    A l’époque de la guerre froide, 2 blocs s’opposaient avec des capacités de frappe mutuellement préjudiciables. Au XXIe siècle, les interconnexions économiques peuvent calmer le jeu, mais des armes asymétriques limitent l’effet calmant de la destruction mutuelle assurée.

    Concernant les dépenses militaires des nations, certaines pourraient ne pas réduire tout de suite leurs programmes, dans le contexte à venir:

    Article de la tribune que je n’arrive pas à c/c. Posté le 27/04/20 à 8h00 par le groupe de réflexion Mars sur l’investissement dans la défense.

    • Kural dit :

      Après la depsne mondiale en pourcentage % à nettement diminuer, ont parle d’une augmentation en milliard des dépense militaire mais quand le monde multiplier plusieurs fois le pub mondiale c’est juste normal et logique…

      • Moogli dit :

        Votre remarque est complètement vraie, je la partage mais je parlais d’autre chose.

        Un programme militaire, pour des technologies sur plusieurs dizaines d’années, participe à l’activité économique. Il y a le coût à l’instant T qui est mirobolant (le rafale a coûté plus de 40 milliards d’euros avant le premier export). Il y a aussi les activités recherche, industrie et services, directes et sous-jacentes.

        Les activités économiques directes et externes, pour des programmes militaires, s’exécutent plus souvent dans un rayon national, que d’autres activités industrielles avec matières premières et sous-traitances importées.

        Dans ce sens, considérer qu’une crise économique majeure annule de facto des programmes militaires, c’est oublier que les activités locales associées, participeront moins bien à la relance économique nationale.

        Je ne dis pas qu’il faut exploser le budget militaire pour assurer la relance. Je dis que bloquer des programmes pour faciliter des chiffrages de dépenses, réduit les chances de rebond pour des structures privées locales. Ces structures privées ne sont pas toutes à vocation militaire. Les intervenants et fournisseurs ne sont pas tous pro-guerre.

  12. Frédéric dit :

    Ne pas oublier l’inflation propre a chaque pays.

  13. Mzx dit :

    2027 Rome brûlera selon la Prophétie des Papes. Le Vatican y croit. L’ennemi ? Islamiste, chinois, etc… En tout cas le danger viendra du sud de la Méditerranée.
    La transformation en conflit mondial nucléaire impliquerait un engrenage incontrôlable d’alliances. Avec tous ces ego surdimensionnés et belliqueux l’espoir de paix disparaît.

  14. lxm dit :

    Historiquement, on suit un cycle d’alternance de période de petite armée couteuse mais avancée technologiquement à une période de guerre de masse, entre les deux il y a une sorte de mondialisation qui propage les gains de productivité( la technologie) et génère un chômage énorme abaissant le prix de la vie humaine.
    Si vous pensez qu’avec l’arrivée de l’IA et des robots, tout ira bien vous vous leurrez, la valeur d’un humain ne vaudra quasiment plus rien, donc même un milliard de morts n’aura plus d’importance, la psychologie des gens change vite dès qu’ils meurent de faim ou qu’ils veulent à tout prix rester au pouvoir pour « survivre », une fois la première horreur passée, le nombre ne compte plus.
    Le processus, déjà valable sous Sumer il y a 5000 ans, semble être celui ci , « la civilisation », c’est à dire la grande ville( qui génère les gains de productivité) attaque des zones périphériques avec sa petite armée de mercenaires pour obtenir des ressources et de l’énergie( autrefois appelés esclaves, maintenant migrants), en se faisant elle y transfère par le combat ses gains, techno et méthode nouvelles, alors la zone pillée va répondre en usant ce qu’elle a appris tout en restant bien plus dure en mentalité( car c’est celle de la nature); chez nous dernièrement on a eu les USA attaquant l’irak pour le pétrole et cela a créé Daech en « enfant » de l’occident, et qui utilise les dernières techniques de management, propagande et de manipulation mentale, des trucs de chez nous, pour se développer. Ensuite à son tour l’enfant attaque le père pour prendre sa place, c’est le retour d’attentats qu’on a eu.
    Mais honnêtement si daech propageait le capitalisme au lieu de l’islam, est-ce qu’on s’y serait opposé ? car évidemment tout fils s’oppose au père pour exister et prendre son indépendance, le fils prend la culture de la terre-mère, c’est à dire là celle d’une terre islamisée.
    Et cela fait des milliers de génération que ce zigzag continue.
    Maintenant, qu’observe t-on dans le monde. La chine, mais aussi la turquie, ou la russie qui copient les méthodes occidentales, pour tenter de propager leur culture, leur point de vue. Déjà pointe aussi les revanchards africains sur internet qui veulent créer un racisme pro-noir, symétrique à celui du passé de l’occident à leur encontre, toujours ce zigzag. Pensez vous qu’on aura un jour un génocide de blancs dans des camps tenus par un empire africain ?

    Je vois un monde au bord du précipice, où la mentalité est de tous s’entretuer économiquement en attendant de passer à la phase physique, parce que les deux sont toujours liés. Presque rien n’a été entrepris pour tenter d’améliorer la manière de penser humaine et voir plus grand, l’ONU crie dans le désert, la corruption s’est généralisée partout, les multinationales et les super-riches le symptôme que ça va de plus en plus mal, on recommence le processus de désintégration qui abaisse l’humain et va amener l’empire, les pyramides de crânes, et la désolation.

    Gouverner c’est prévoir, alors où sont nos gouvernants ? on est en plein dans le culte du veau( enfant de ville) d’or( éclat), c’est à dire celui de la jeunesse, de l’action à celui qui mentira le mieux pour toucher un max de « public ».

    Juste un monde de fous, pas étonnant que des extraterrestres éventuels ne veulent pas nous rencontrer.

  15. mouchetoxique dit :

    la guerre fait partie de l’homme on se doit de l’accepter, sinon c’est tout une part de nous-mêmes que nous ignorons. C’est même peut-être (en autre), par ce qu’il n’y a plus de guerre, que la civilisation est en déclin. 75 ans de paix dans les pays industrialisés et nous sommes au bord de la faillite à tous égards.

    La guerre fait l’histoire et l’histoire fait l’humanité, on se bat et les idéologies et les raisons des guerres passent et sombres dans l’inconscient collectif, mais le renouveau d’un cycle perdure, et peu importe sa forme ou sa raison. Est-ce qu’on se plaint des Romains ou des guerres médiévaux. Le temps fait son œuvre, être contre la guerre et une raison sensée qui doit être mesurée et peser à sa juste valeur, car la guerre et sale et profondément injuste avec les plus faibles. Mais n’est ce pas pour cela, qu’on se doit d’être prêts à la faire, qui veut la paix prépare la guerre, dit l’aphorisme.

    Nous sommes des animaux territoriaux, lier au clan et à nos modèles sociétaux. Si on est pour la paix, il faut être prêt à mourir, tué par ses ennemies et sans réjouir, car nous ne nous n’aurons pas usé de violence face à leurs menaces. De tel comportement relève d’une vertu d’éveil ou de réalisation spirituelle que peu d’hommes on atteint, alors le réclamer d’un pays tout entier, et même d’un continent et une fumisterie qui n’arrivera jamais.

    Que feront les autres ? survivre est un réflexe conditionné par notre cerveau reptilien, c’est tout un processus long et difficile que d’arriver à s’en déconditionner, c’est tout à fait possible, à l’origine les philosophie et les religions étaient faites pour cela, avant qu’elles ne deviennent des machines politiques et à pognons. Mais combien d’hommes choisissent la voit de la non-violence totale ? un pour dix, deux pour cent, trois pour mille, comme disait le Christ.

    Pour les autres, il reste la guerre, car si tout est politique a dit le sage, la guerre et l’application de la causalité-politique, faim = ressource, soif = point d’eau, etc. On sait toujours battue et on se battra toujours pour des ressources liées au confort de son clan, de sa race, et de sa famille.

    « Malheur aux vaincues » disait les Romains, puis ils regardaient l’abondance de Rome et la joie de leur peuple, alors ils acceptaient de donner leurs fils à la grande faucheuse. Ils espéraient que Rome, continue à être le sanctuaire de paix, tandis que le monde était porté a la violence pour le bien de son existence même. Mais la paix, n’est-il finalement que l’ignorance de la violence extérieure quand on est soi-même en sécurité, là est la limite de la paix sanctuariser et donc individuelle.

    « Ainsi va l’histoire, malheur aux vaincus et barbare demain pour les vainqueurs. Ainsi « est » la causalité, une cause, un effet, mais aussi une conséquence. les hommes ont toujours voulu ignorer les conséquences, car il préfère avoir « l’espoir que tout continuera dans la victoire et son sanctuaire » ce qui est toujours une illusion. les empires naissent, grandissent et meurt et la modernité n’échappera pas à cette règle.

    Un monde de paix, tous frères sur la mème terre ? Voici ce qu’il faudrait et qu’il n’y aura jamais, car le soir même, il y aura tuerie en cuisine pour savoir si on mange de la choucroute ou du couscous pour le repas. Car si on est tous humains, nous sommes tous très différents selon notre culture et ça Mr, ça compte anormalement plus que le vœux pieux d’être en paix.

    Car être en paix exige d’accepter qu’on offre sa gorge de mouton au aux crocs du loup quand il le souhaite, c’est le prix à payer. Néanmoins, c’est peut-être le seul voyage qui vaudrait la peine d’être finalement vécus et au final, la seule guerre » à gagner sur soi-même. Et puis, que faire des gens qu’on aime et qui ne sont pas prêts d’y arriver, on les donnes aux loups quand même ? c’est souvent pour les autres qu’on connaît qu’on est violent vis-à-vis d’autres qu’on ne connaît pas et qu’on porte avec remords ensuite ou pas selon sa nature.

    Ainsi pour les sages, seule la conscience perdure à la mort de façon subtile, mais qui est prêt à avoir le cœur plus léger qu’une plume avant de mourir ?

    Là est peut-être la clé du problème, à tous les problèmes…