!-- Quantcast Choice. Consent Manager Tag v2.0 (for TCF 2.0) -->

 

Des avions russes de lutte anti-sous-marine Tu-142 en patrouille dans le golfe de Gascogne

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

97 contributions

  1. ScopeWizard dit :

    Très sympa cette vidéo !
    On aperçoit des Typhoon , des F-35 , des Mig-31 , ce qui ressemble à un Il-76 ………

    Un petit festival , quoi ! 🙂

  2. batgames dit :

    moche et encore ops

  3. H. dit :

    Bonjour,

    Avarie connue qui n’a strictement rien d’extraordinaire. Les russes, sauf peut être dans la décennie qui a suivi la chute de l’URSS, sont toujours venus taquiner les occidentaux. Une simple recherche sur le net le démontre amplement et ces images, prises avec tous les chasseurs qui ont équipé les forces occidentales, ont fait le bonheur de toutes les revues d’aviation et de leurs lecteurs. Rien d’étonnant, vu les rapports tendus avec la Russie, à ce que ce genre de chose perdure.

    Bonne soirée

  4. Twisted dit :

    Je trouve ça bien que le ministère des armées français ne fasse pas de commentaire.
    Ils n’entrent pas dans notre espace aérien, on vient juste vérifier si tout est conforme est s’assurer que ça le reste, pas de problème.

    • Jean-Marie H. dit :

      J’apprécie moi aussi que les autorités françaises ne fassent pas de commentaires : ces avions ont le droit de survoler le Golfe de Gascogne.
      Nonobstant son nom « Gascogne », ce golfe n’est pas territoire français (nous ne sommes pas comme les Pékinois qui se croient chez eux en mer dite « de Chine »).
      .
      Si ces avions ont commis des infractions aux règles aéronautiques internationales (ce que je ne sais pas) il incombe aux autorités internationales compétentes de réagir.
      .
      Bon, et pour rigoler : ils cherchaient peut-être à localiser leurs propres sous-marins en vadrouille dans le golfe.
      Dans ce cas ils auraient pu nous demander car nous savons en permanence où ils sont.

  5. LEONARD dit :

    Ils sont juste venus saluer l’arrivée des MISTY 11-12-13 à Fairford.
    Politesse russe. ( ou curiosité ).

  6. Rachemanoff dit :

    Quoi ? Pas de liberté de navigation ?

  7. précision dit :

    Bof, va-t-on écrire aussi un article à chaque fois qu’un P8 passe à côté de Tartous ou va renifler du côté de Kola, Kaliningrad et autre? Ces survols sont peut-être légèrement provocateurs mais vu qu’ils sont liés des exercices quasi-officiellement dirigés contre la russie, c’est plutôt une manière inoffensive de se manifester…

    • hoopy dit :

      J’ai pensé la même chose. Chaque jours, il y a des vols des drones ou des P8 US qui passent à coté de la base Russe en Syrie et aussi autour de la Crimée. Business as usual donc.

    • Bobo dit :

      Ce sont des exercices defensifs. Ceux qui se sentent visés n’ont qu’a s’interroger.

      • tschok dit :

        Une putain d’allonge ces avions. Partis de loin, arrivent à proximité.

        C’est pas un exercice défensif, ça pue la menace. Menace codifiée, c’est entendue, mais menace quand même.

        Quand un mec vient pisser dans vos godasses en vous faisant croire que c’est de la pluie, vous lui sucez la queue?

        Désolé d’être vulgaire, mais les fondamentaux des rapports de force doivent être rappelés quand on est dans un rapport de force.

        Là, on est dans un rapport de force, pas de mamours câlins.

        • précision dit :

          Je crois que bobo voulait dire que les exercices de l’OTAN et des USA étaient défensifs.
          C’est vrai que par rapport aux exercices en mer de Norvège ou aux frontières Europe-Russie c’est moins menaçant. Mais il n’y a pas tellement de distinction offensif-défensif: en cas de conflict dans l’atlantique,
          l’approvisionnement en armes de l’Europe pourrait servir aussi bien à l’offensive qu’à la défensive.
          Et la dissuasion (surtout la dissuasion US qui n’exclut pas une frappe en premier) est tout aussi ambivalente.

          En revanche je vous rejoint sur le caractère menaçant des vols russes le long de nos côtes. Mais ni plus ni moins que nos propres vols analogues (enfin, surtout des vols US car la France a très peu de moyens aériens pour recueillir du renseignement: on utilise plutôt les SNA et autres navires pour ça).

      • WaterBoy dit :

        Défensif? A 5000km de ses bases? Il faudrait arrêter de sortir la rhétorique du parti, tout de même.

  8. Harambe dit :

    Ces avions russes « russes ne respectent pas les règles de la circulation aérienne internationale, constituent un danger pour les avions de ligne et ne sont pas les bienvenus dans notre espace aérien. Les Typhoon de la RAF, aux côtés de nos alliés de l’Otan, ont assuré que ces avions russes ne présentaient aucun danger », a commenté Air Chief Marshal Mike Wigston, le chef de la Royal Air Force.

    ***

    A l’entendre, on croirait que les russes ont envoyé un escadron suicide de tu-160 bourré de matière fissile…

    • Vroom dit :

      Si les russes font comme d’habitude, c’est un gros dispositif qui évolue sans transpondeur dans des espaces aériens où le trafic est contrôlé sur support secondaire, où le TCAS d’un avion de ligne réagit en cas de risque d’abordage uniquement vis à vis des autres transpondeurs…allumés.
      La sécurité aérienne, ça vous parle ?

      • Aymard de Ledonner dit :

        C’est un risque qu’ils prennent. C’est à eux qu’il revient de détecter les avions civils et de les éviter.
        Il est évident que si un accident devait survenir, entre un avion civil avec transpondeur et un avion militaire transpondeur éteint et de surcroit bourré de capteurs lui permettant d’avoir une bonne connaissance de son environnement, les russes seraient jugés responsables et voués aux gémonies.
        N’étant pas idiots, ils le savent parfaitement. J’ose donc espérer que ce risque qu’ils prennent est relativement maitrisé.

        • Vroom dit :

          « C’est un risque qu’ils prennent. » « J’ose donc espérer que ce risque qu’ils prennent est relativement maitrisé. »
          C’est être bien désinvolte avec la vie d’autrui. De quel droit justement le prennent-ils ?
          Et avoir une connaissance partielle de son environnement ne veut pas dire maitriser leurs intentions de vol.

          • Royal Marine dit :

            @Vroom
            Parce qu’évidement, jamais les avions de l’Otan, et les Français en particulier ne volent jamais transpondeur et feux de position éteints? Les bateaux de guerre non plus, d’ailleurs?
            Il faut être singulièrement partial pour l’accepter du « Camp du Bien » autoproclamé, et le refuser aux autres!

          • Vroom dit :

            J’ai eu vent de certaines opérations françaises, de jour , transpondeur coupé et je le déplore. Connaissant les secteurs concernés (pour les opé que je connais, je ne les connais forcément pas toutes), le trafic n’est en rien comparable et l’appui d’un awacs quasi systématique, avec diffusion de la situation aux chasseurs.
            Je ne suis pas partial, je suis juste un contrôleur aérien qui « s’émeut » que des collègues étrangers aient eu à gérer leurs trafics avec des appareils « invisibles » sur leurs écrans radar à visualisation secondaire. Voilà ce qui me fait réagir.
            Alors vos histoires de « camp du bien »…blabla, gardez ça pour ceux capables de « garnir » un article de 200 messages dès que ça parle de Russie et d’OTAN. vous ne devez pas m’y voir souvent d’ailleurs.
            Et ne venez pas comparer un risque d’abordage en 3D avec un en 2D. Il y en a un qui ne vous laisse aucune chance de survie.

    • Fred dit :

      Le problème est qu’ils volent transpondeur éteint, du coup oui, ils représentent un danger pour la circulation aérienne civile.

  9. PK dit :

    « Les F-35A norvégiens n’ont, a priori, pas été sollicités pour aller les identifier, cette tâche ayant été assurée par les F-16 basé à Bodø. »

    Zut, on a raté un nouvel article dans opex360…

    À moins qu’ils n’aient pas réussi à décoller ? après tout, deux avions en alerte sans C17… C’est un peu juste pour cet avion 😉

    • John dit :

      Alors que la France fait des articles pour l’interception d’ULM belges après quelques 10 ans en service, je pense que ce genre de commentaire moqueur est inutile.

      La première mission du QRA pour le F-35 en Norvège est forcément une nouvelle pour une force aérienne en transition. Et pour les Norvégiens, il est normal qu’ils soient informés de la transition existante .
      Quant aux appareils impliqués dans ces interceptions, la Norvège a des côtes très longues avec des bases le long de celle-ci… Logique que pendant la transition, des F–16 vont encore faire des interceptions…
      L’utilisation du Mirage 2000 en France indique-t-elle des défauts sur le Rafale? Il ne me semble pas…
      Est-ce que les infos concernant les avancées du Rafale indiquent des faiblesses ou des réussites inespérées? Il ne me semble pas…
      La France a communiqué sur le Rafale concernant la première mission du Rafale F3-R… ça me semble assez proche dans l’idée que la première mission d’interception du F-35.

      Comprenez juste une chose, le F-35, ce n’est pas qu’un pays, c’est une floppée de pays, et chaque pays effectuant cette transition vont communiquer dessus. Et les pays communiquant à ce sujet, ne signifie pas que le F-35 a besoin de comm, ou qu’il faille montrer absolument toute avancée.
      Il s’agit simplement d’un grand pas pour tout pays.
      https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/pas-calais/boulogne-mer/boulonnais-armee-air-envoie-rafale-intercepter-ulm-provenance-belgique-1473741.html

      • Aymard de Ledonner dit :

        Oui vous avez raison…… mais le F35 a quand même une très faible autonomie qui impacte ses capacités dans tous les domaines, y compris les missions d’interception.

  10. Some1 dit :

     » Le navire amiral de la Marine nationale ayant franchi le détroit de Gibraltar pour la première fois en dix ans pour rejoindre l’Atlantique Nord. »

    Il l’a franchi en 2012 pour des exercices au nord du maroc puis un passex avec l’USS Eisenhower lors du retour. (Avec la perte d’un Rafale qui s’est abimé au large de l’espagne notamment)

  11. Auguste dit :

    Manoeuvre de diversion.Ils ne nous auront pas.On sait très bien que c’est à Calais qu’ils vont débarquer.

    • Tintouin dit :

      Excellent 🙂

    • Luc dit :

      « Manoeuvre de diversion » Assurément , ils positionnent leurs sous-marins et leurs drones d’acquisition acoustique …pour l’arrivée du groupe aéronaval à Brest

    • 341CGH dit :

      Attention aux dégâts collatéraux qu’ils vont faire sur la jungle.

    • PK dit :

      Je pense que vous faîtes erreur : la dernière fois, ils ont troué à Sedan 😉

  12. ji_louis dit :

    Espionnage électronique classique: Ils ont profité de la profusion de moyens OTAN en place pour écouter les fréquences et déterminer leur utilisation, la même chose que les chalutiers soviétiques 😉

  13. LEONARD dit :

    Aujourd’hui, 2 TU 160 interceptés par les Typhoons U.K.
    Toujours pour saluer MISTY 11-12-13 ?
    https://twitter.com/mil_radar?lang=fr

  14. Tankaboum dit :

    Le plus surprenant, c’est que ces vieux tas de ferraille (y compris leur escorte) ne se deglinguent pas complètement en vol . Quand on voit l’état intérieur et l’âge des systèmes ça paraît incroyable. En plus ils sont parqués depuis des lustres soumis à la neige, au givre, et à des étés super chauds..incroyable

    • Tankaboum dit :

      Finalement c’est en grande partie de la com. Je suis sur qu’ils n’ont pas le 1/3 des appareils en état de vol, et qu’il leur faut 6mois pour préparer un vol.

      • précision dit :

        Ca, ca ressemble plus aux stats du F35.
        Plus sérieusement, si vous comptez les sorties à Hmeimim par rapport au nombre d’avions je peux vous garantir que les turcs en face ne partagent pas vos préjugés.

      • igor340 dit :

        Et bien pour une OP-COM effectuée avec de vieux tas de ferraille… je trouve que le ratio invest/ buzz média est plutôt en leur faveur non???
        Quant aux conditions de parc de ces machines, je vous confirme que les notre ne tiendraient pas le 1/10 de ce qu’elles subissent sans que les budgets maintenance ne s’envolent..une autre ingénierie, une autre conception, une autre approche…bizarre tout de même, et alors que j’appartiens au monde des gens développant nos équipements, que je n’ai aucune envie de vérifier si vos assertions quant à leurs réelles capacités sont vraies….

        • didixtrax dit :

          la guerre douce par attrition des matériels adverses, modernes hors de prix, en faisant voler à l’économie leurs vieux bouzins amortis depuis longtemps ?

    • aleksandar dit :

      J’ai encore volé il y a juste une dizaine d’année en DC4
      Donc il ne faut pas s’étonner de la longévité de ces appareils

      • Tankaboum dit :

        oui des spits et des corsaires vols encore, mais combien d’heures de maintenance pour une heure de vol. si l’appareil est refait à neuf.. alors il est neuf et vol donc comme au premier jour. là c’est pas du tout le cas. Les russes construisent super solide, avec un marteau et une enclume comme outils ils peuvent tout réparer, mais la limite c’est quand même la récurrence des pannes sur du matériel ancien.. hydrolique, electricité, electronique, corrosion…c’est l’entropie. Leurs budgets sont pas lourds

      • Lechavenois dit :

        aleksandar :
        .
        « .. J’ai encore volé il y a juste une dizaine d’année en DC4… »
        .
        Il reste même quelques DC3 en activité, mais cela reste, hélas, un peu compliqué de les conserver en bon état :
        .
        https://www.air-journal.fr/2019-03-10-colombie-crash-dun-dc3-de-laser-airlines-14-morts-5210987.html

    • précision dit :

      c’est moche mais c’est solide. Beaucoup plus rustique que nos zincs avec leurs revêtement à changer sans arrêt

    • Frank dit :

      @ Tankaboum Mais non, le plus surprenant, c’est que vous faites semblant d’être étonné.
      Restons basiques, le Russe n’attend que l’occasion, ce fourbe, ne soyons pas détournés de notre vigilance par le Chinois. Encore pire…
      Il est ici vital de rappeler très régulièrement, et inlassablement, que ces vieux Bear, voire des Tu-160, voire des sous-marins, ou autres turpitudes menacent notre souveraineté (gag). Ne nous trompons pas d’ennemi.
      Un marronnier, comme disent les journaleux. Toujours dans le Golfe de Gascogne. Bel endroit, mais qui fini par être encombré de clichés complaisants…
      J’insiste sur le terme « régulièrement ». Repris avec une belle insistance, quoique un peu lassant. Mais bon, il est important de seriner inlassablement que le Russe se rapproche, pour justifier B-52, B-2, B-51 en Europe. Cela évite de parler d’autre chose. En attendant la suite. On est sur un site sérieux, qui connait les vrais virus.
      N’ayez crainte, vous allez voir fleurir nombre de commentaires indignés et téléguidés sur ces maudits Russes, et leurs vieilleries déglinguées.
      Que vous allez apprécier à leur juste valeur, je vous soupçonne d’avoir le sens de l’humour. Mais attention, certains sont ici si prévisibles qu’ils dépassent les limites du prévu. Soyez prudent.
      Pour vous détendre pendant le confinement, et HS, si je puis me permettre:
      https://fr.rbth.com/art/84384-apple-film-musee-ermitage
      Tutti in casa, Barolo e molto gelato, bella ciao, tsoin, tsoin…
      Mais gaffe au Russe, inlassablement en embuscade, ne bousculons pas les certitudes de certains.

    • Vivo dit :

      Peut-être, mais moteur a hélices contrarotatives, plus performantes que les turbopropulseurs a une hélice car le flux est redressé, donc moins de perte. (suis pas spécialiste mais je me suis renseigné) . D’ailleurs, certains constructeurs de moteur d’avions veulent passer a ce type de propulseur.
      Autre application actuelle dans la marine.

      • didixtrax dit :

        et puis ça limite les couples et autres effets gyro

        • PK dit :

          Et ça empêche de ravitailler les hélicos et de faire sauter les paras par les portes latérales…

          Ah, non, parait que ça empêche plus : suffit de rallonger le tuyau…

    • philbeau dit :

      La résilience russe …On s’est toujours cassé les dents dessus .

      • PK dit :

        C’est surtout madame Hiver qui a fini par casser les pieds de tout le monde…

        • OURGOUT51 dit :

          Certes mais le soldat russe (soviétique avant) est habitué à vivre dans des conditions plus rustiques que les Occidentaux, et s’adaptent parfaitement à un environnement hostile comme celui de l’hiver outre Oural!

          • Franchouillard dit :

            Ça dépend qui vous appelez « les occidentaux ».
            Le Soldat français a souvent fait preuve de capacités d’adaptation extraordinaires.

    • Ion 5 dit :

      @tanka
      C’est que c’est du solide, essayez avec un mirage à la place du 25, pour voir:
      https://cdn.fishki.net/upload/post/201510/10/1692635/abrams.jpg

      • philbeau dit :

        Impressionnant !!! vaut tous les commentaires …

        • Ion 5 dit :

          @phil
          En même temps il est fait en acier réfractaire à 80%, 10% alu et 10% titane en gros.
          Ceci expliquant cela. Le mirage c’est 100% alu…

    • R2D2 dit :

      Bien entretenues ces machines sont increvables. Construites à une époque où le niveau de performance ainsi que l’état de la technologie permettaient encore d’avoir des réalisations rustiques.
      Mais je rêve secrètement d’une panne critique au large de nos cotes 🙂

    • Pascal (l'autre) dit :

      « En plus ils sont parqués depuis des lustres soumis à la neige, au givre, et à des étés super chauds..incroyable » Chapeauté par le spationaute Jean-Loup Chrétien, Celui qui plus tard allait découvrir l’écologie et nous faire un caca nerveux à ce sujet Nicolas Hulot avait eu l’occasion, dans le cadre de son émission Ushuaia, de voler sur des avions de chasse russe comme le MIG 25 biplace avec comme pilote Jean-Loup Chrétien. Le MIG 25 « ouvreur » (chargé des prises de vue aérienne du 25 biplace) avait décollé alors qu’il restait de la neige dessus. Assez surprenant de voir la neige balayée par le vent relatif pendant sa course sur la piste. Plus d’un responsable de la sécurité des vol dans l’A.A. a du s’étrangler en voyant cette scène.

  15. LEONARD dit :

    Pour ceux qui veulent détailler le vol des TU142 dans le golfe de Gascogne…
    https://twitter.com/galandecZP/status/1237800023317938178/photo/1

    • précision dit :

      Lol beaucoup de bruit pour rien: on voit sur la carte qu’ils sont restés à distance très respectueuse de l’ile longue.

    • philbeau dit :

      Merci pour le lien , très intéressant . Permet de voir que la zone dite « Golfe de Gascogne » est prise au sens large , ils sont passés très au large de Brest (300 km) , sans s’attarder .
      Sinon , votre lien m’a permis de dénicher aussi le site Aircraft Spots , très intéressant lui aussi . Avec ce vol notamment dont personne ne parle d’un EC3 US parti d’Elmendorf pour une mission de 9 heures sur le Pôle Nord :
      https://twitter.com/AircraftSpots/status/1238220902279475200

    • didixtrax dit :

      je suppose que la source est l’un des nombreux sites du type « flight radar », donc ils volaient avec transpondeur allumé (mais hors contrôle/info, sans code affecté)

      • LEONARD dit :

        Ou alors, c’est de la reconstitution à partir des pistes des avions intercepteurs….

  16. Vroom dit :

    Sympa la vidéo !

  17. Jolindien dit :

    Voilà qui complétera le commentaire de @Le Glaive sur l’article des F-35 norvégiens il y a 2 ou 3 jours!
    Profitez-en Le Glaive, c’est pas tous les jours que je vais vous faire de la pub!
    Faut pas deconner non plus hein! 😉

  18. Alex dit :

    Les Tupolev TU-142 seraient <> et en même temps ils seraient assez compétents pour rester en dehors des espaces protégés : il y a contradiction dans les termes et comme le diable se cache toujours dans les détails… il faut savoir qu’il a également une capacité ASM !!…

  19. Alex dit :

    Les Tupolev TU-142 seraient une menace pour la navigation aérienne civile et en même temps ils seraient assez compétents pour rester en dehors des espaces protégés : il y a contradiction dans les termes et comme le diable se cache toujours dans les détails… il faut savoir qu’il a également une capacité ASM !!…

  20. Le Glaive dit :

    Le mercredi 11 mars la France a dépêché un E-3F (204) (Roxane 15) près du pays de Galles puis la pointe bretonne, et un C-135F (740) (Marcotte 20) dans la même zone.
    Mais à ma connaissance les deux Tu142 ( RF34041/RF34057) ne sont pas descendus dans le golfe de Gascogne mais sont restés en mer Celtique pendant environ deux heures ( probablement en liaison avec un ou des des sous-marins ) avant de « remonter »

    Le jeudi 12 mars par contre, les choses sont montées d’un cran avec la détection et la venue de deux Tupolev 160 « Blackjack » (RF94102/RF94100) sur le même parcours et avec le même processus de suivi de la part de l’OTAN.. vers 11 heures Z les contrôleurs aériens de Shannon en Irlande informaient un avion civil américain (Delta Airlines 17) de la présence d’avions russes non identifiés dans le nord-ouest de l’Irlande, se dirigeant vers le sud-ouest, au niveau 290. Il n’étaient pas vraiment non identifiés puisqu’il y avait une détection primaire sur eux .. prétendre qu’ils présentent un danger pour le trafic aérien civil, c’est un peu beaucoup jouer sur les mots: leur présence est bel et bien identifiée, ils sont détectés par les radars primaires, mais simplement il n’y a pas d’étiquettes avec les données de leur vol, comme pour les autres avions..
    La France avait encore un Awacs dans le secteur (FAF902) et un C-135 ( Marcotte 20) en zone TSA6, pour ravitailler la permanence opérationnelle « Magma01″sur l’axe de ravitaillement « Yvette ».
    Effectivement l’arrivée des trois bombardiers américains B2 depuis les Açores ( Lajes), « Misty11/12/13 » ) vers Fairford en GB, a été quasiment concomitante..
    le groupe aéronaval français,la présence de sous-marins russes dans le secteur, les bombardiers stratégiques américains et russes : une ambiance classique de guerre froide, avec une coïncidence peu fréquente, mais qui n’est pas non plus exceptionnelle… mais en peu de jours, cela fait pas mal de missions à longue distance des Russes, trois sur l’Atlantique et une sur l’Alaska, :c’est plutôt cette concentration dans le temps qui est notable, et qui a été bien notée, qu’on se rassure !

    • philbeau dit :

      Le glaive , si vous étiez sympa et partageur , au lieu d’étaler votre science et toutes ces infos , vous donneriez vos sources . Comme Mil radar par exemple . Mais c’est plus « insider » d’énoncer des faits avec le commentaire qui va avec…

    • Vroom dit :

      Alors première chose, détecter ne veut pas dire identifier. Raison de plus si les radars militaires primaires les détectent d’aller voir sur place ce qu’il en est. c’est la mission du CAOC.
      Deuxième chose, ce n’est pas parce qu’ils sont détectés que l’on connait leurs intentions de vols. Quand ça déboule dans des couloirs de navigation, ce n’est pas un simple contact radar primaire qui va vous donner avec certitude leurs altitudes. Je vous rappelle que l’information de hauteur/altitude/niveau de vol est fourni par l’alticodeur, donc le boitier transpondeur, qui est coupé chez eux.
      Les radars 3D peuvent fournir une information d’altitude, mais plus le contact est loin du radar et moins elle est fiable. Donc rarement considérée comme sûre. Il ne reste que la route et la vitesse. Et en contrôle aérien, on gère en 3D et non 2. Donc juste des contacts primaires, c’est peu de chose.
      Et pour le contrôle civil, sur leur matos qui tourne sur secondaire, les informer que là par là quelque part, il y a des appareils « invisibles », ça leur fait une belle jambe pour assurer la sécurité de leurs appareils.
      D’ailleurs, c’est l’avantage d’avoir la QRA en escorte, car elle, elle a son transpondeur et peut être visualisée par le contrôle civil, et donner l’info que là, dans cette bulle, il y a du monde à éviter.
      .
      En attendant, je trouve que pour quelqu’un qui dit cacher soigneusement des données « secret défense » sur les pannes des Rafale M, vous balancez pas mal d’infos sur nos avions. On peut largement se passer des numéros avions et des indicatifs.
      Vous ne voulez pas non plus étaler les valeurs des TAD ?

      • Le Glaive dit :

        @ Vroom, Philbeau :
        Ce n’est jamais bien ! Quand ce sont des informations sans références chiffrées, sans données précises : c’est de la glose atrabilaire qui ne suscite qu’ironie, mépris ou menaces.. quand il y a quelques éléments précis, des numéros , : ça n’intéresse personne, on n’en a pas besoin…
        Vroom, il faut savoir ce que l’on veut: du factuel, de l’analyse mais surtout ne jamais entrer dans le détail quand c’est la France ?
        On reconnaît bien là, une certaine mentalité qui existait déjà dans les années 70 et à laquelle j’ai dû me frotter plusieurs fois, comme d’autres passionnés français qui s’intéressaient vraiment à l’aviation militaire et qui avaient le spectre de la cour de sûreté de l’État au-dessus de la tête…
        vieille attitude de la grande muette et des murs qui ont des oreilles.
        Vroom, même si ça vous déplaît, le monde a changé et les moyens de l’écouter et de le documenter ,aussi. Il faudrait des pages pour montrer comment n’importe qui, avec toutes les sources ouvertes, peut arriver à des résultats stupéfiants à partir du moment où il est passionné.. c’est un vieux débat qui devrait ne plus avoir sa place..
        la limite reste toujours la même : celle du bon sens et de la limite qui s’impose lorsque l’on connaît parfaitement son dossier et l’ensemble des thèmes auxquels on s’intéresse. Et même si vous n’y croyez pas, il arrive parfois un moment où des intérêts supérieurs s’imposent et restreignent : question de culture, de respect pour son pays, tout simplement.
        Mais sachez par exemple, puisque vous parlez des TAD (qui sont des fréquences radio militaires, d’aviation, numérotées et à priori classifiées) : vous n’êtes pas sans savoir que toutes les fréquences UHF de l’OTAN ont été changées le 5 décembre 2019, après être restées de nombreuses années immuables.. il n’aura fallu que quelques jours aux « passionnés » pour trouver les nouvelles fréquences, y compris les « TAD » et les fréquences  » Have Quick » et « privées ». Il existe actuellement des matériels( SDR) ( très bon marché) qui permettent, par exemple, de balayer et d’analyser en temps réel les 175 MHz de largeur de bande des UHF aviation..il est évident pour tout le monde qu’il n’y a pas/ plus de sécurité des communications en clair ..la confidentialité se situe donc à d’autres niveaux ..

        • Vroom dit :

          @Le Glaive
          A quel moment vous ais-je demandé d’être précis ? Si on en revient sur le post où vous vous vantiez d’archiver toutes les pannes, avec numéros avions, dates , heures…. à quel moment vous ais-je demandé d’être précis ? aucun. Je vous ai juste dit que révéler une occurrence de panne n’était pas violer le secret.
          Moi aussi, je sais très bien qui a était déployé mercredi et jeudi, on a guidé une partie de ces appareils, c’est mon métier, mais je n’ai pas besoin de me la raconter en révélant les détails. D’ailleurs, l’E3F volait ADSB coupé pour ne pas être suivi sur les sites grand public. Donc c’est par d’autres « indiscrétions » que son indicatif apparait.
          Alors même si des passionnés s’amusent à nous écouter, à faire le relevé de nos nouvelles fréquences, à traquer les moindres déplacements, ce n’est pas la peine de l’étaler au grand jour.
          Certaines choses doivent se cantonner aux initiés, professionnels ou pas.
          Je vais faire une comparaison avec les drones, issus du monde du modélisme : à une époque, il fallait être talentueux et passionné pour faire évoluer un avion radiocommandé ou mieux , un hélico. Maintenant, le moindre branleur est capable de foutre une merde internationale avec son drone à 200€, comme c’est arrivé à l’aéroport de Madrid il y a peu.
          Ne donnez pas des idées à cette catégorie de « branleurs », c’est ça que je veux dire, car là-haut, il y a des avions qui se croisent, des avions avec des gens dedans.

          • Vroom dit :

            « D’ailleurs, l’E3F volait ADSB coupé »
            C’était même le mode S qui l’était. Mes excuses.

    • didixtrax dit :

      il est même possible qu’ils avaient leur transpondeur allumé (sans code affecté), puisqu’ils ont été tracés par les sites grand public qui « interceptent » les émissions en réponse aux interrogations des radars « secondaires ».

      • Vroom dit :

        Dans l’ensemble, ces sites utilisent les capacités ADS-B du mode S des avions qui en sont équipés, pas seulement le fait d’avoir un transpondeur branché. Je ne sais pas comment sont équipés ces appareils russes.

        • didixtrax dit :

          pas tout à fait, le boîtier à terre est un simple récepteur du signal émis en retour par le transpondeur allumé. Installé chez des particuliers avec connexion internet pour l’envoi des données. Le mode S n’est que la dernière version des modes précédents, avec compatibilité ascendante des protocoles (publics), ces sites affichent donc aussi les vieux mode A/3 et A/C. On peut aussi avoir un mode S isolé, sans connexion ADS-B, ce qui est mon cas, du coup on ne voit que mon indicatif et mon FL.

  21. Raymond75 dit :

    Il est rassurant de savoir que les Russes ne laissent pas l’OTAN, c’est à dire les US et leurs supplétifs, faire ce qu’ils veulent où ils veulent quand ils veulent.

    Magnifique avion que ce Tu 142

    • tschok dit :

      Ah bon? Ca vous rassure?

      C’est bizarre, ce qui vous rassure et vous inquiète.

      Une puissance étatique militairement organisée pour délivrer de la puissance nucléaire dans la raie de votre cul vous fait comprendre qu’elle est capable d’y parvenir, tout en faisant voler des avions de lutte ASM là où vos SNLE doivent passer pour prendre leur patrouille de dissuasion nucléaire, et vous, vous trouvez ça rassurant?

      Ben dites donc, Raymond, vous n’êtes pas un mec facile à inquiéter.

      Moi, chuis très impressionnable, alors je m’incline.

      • Raymond75 dit :

        Ce qui m’inquiète, c’est la folie militariste de gouvernants aux petit pieds. Dès que l’un de ces imbéciles se croira invulnérable, il déclenchera une guerre, comme jadis.

        Les armes ont une capacité de destruction quasiment sans limite, et le cerveau humain est très limité. En Europe, le danger vient de l’OTAN depuis 1989, et non de l’Est.

        • Nexterience dit :

          C’est la Russie qui commence à se croire invulnérable . C’est écrit dans leurs propres journaux!

      • Royal Marine dit :

        @ tschok
        Parce que vous croyez qu’un simple survol de Bear à haute altitude (niveau 290) permet de détecter un SNLE? Mais vous êtes malade mon pauvre…
        Et c’est un ancien Nuc qui vous écrit… Non ces avions étaient là pour exercice avec leurs propres SNA, beaucoup plus dangereux pour nos SNLE, et détecter électroniquement les actions actuelles de L’OTAN en Atlantique Nord:
        mouvement du GAN, exercices OTAN, etc., …

        • tschok dit :

          @Royal Marine,

          Ah parce qu’en plus il y a des SNA russes dans le secteur?

          Bon ben écoutez, visiblement, vous maitrisez la situation, les mecs.

          Récapitulons: entre la sortie du plateau continental et le vaste océan où nos SNLE sont censés disparaître, les Russes sont capables de faire patrouiller des SNA et des Tu 142.

          Ben si y a pas de problème, j’vais me coucher. Un yaourt et dodo.

  22. bpapon60 dit :

    Bonjour,
    Mais c’est quoi au juste l’autonomie d’un TU-142 et comment sont-ils ravitaillés ainsi que leurs escortes ?
    Un tel vol dure combien de temps en tout ? Une carte avec le trajet pour mieux se rendre compte ?
    De la péninsule de Kola ils partent plein nord, descendent le long de la Norvège, passent au large de l’Ecosse et de l’Irlande, puis jusqu’au golfe de Gascogne et puis retour idem ? Vous croyez qu’ils passent au plus près de Brest pour ‘flasher’ le Grand Charles ?

    • Vroom dit :

      Vous avez des liens plus haut ainsi qu’une vidéo pour répondre à vos questions.

  23. Degourba dit :

    Si c’était des tas de ferrailles alors l’OTAN n’aurait pas envoyer toute la crème de l’aviation de guerre pour intercepter ces deux vieux TU 142. Combien a coûté à l’OTAN l’escapade de ces  » vieux  » coucous russes?

    • amiral_sub dit :

      ces vieilles tôles volent sans transpondeur, sans répondre à la radio, c’est normal de les suivre. Désolé pour l’OTAN de n’avoir pas de vieilles tôles mais que des intercepteurs modernes

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Combien a coûté à l’OTAN l’escapade de ces » vieux » coucous russes? » Le coût d’un entrainement à l’interception! Et les Russes combien cela leur a coûté?

  24. Pilote de planeur dit :

    Alors si je comprends bien, ces avions russes ont une autonomie très supérieure à celle des avions qui ont eu besoin de ravitaillement en vol pour les accompagner.

  25. Alex dit :

    Bah, continuiez à partager : les russes continuent à vous la mettre !!…

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Bah, continuiez à partager : les russes continuent à vous la mettre !! » Jaloux?

  26. Affreux Jojo [Octobre Rouge] dit :

    Quel magnifique appareil… Aussi bien conçu que le B-52 américain. même génération et même durabilité. Deux « BUFF » (Big Ugly Fat Fucker). Il parait que les moteurs du Tu95/142 sont les plus monstrueusement bruyants de toute l’aviation mondiale.

    Au delà, si j’en crois les fiches techniques consultées sur cette machine, ses capacités et sa vocation, ce pourrait bien être la partie visible d’une opération beaucoup plus complexe, comme une sortie en mer de SNA russes, pour appeler nos défenses à se démasquer, tant navales que marines et sous marines.

    Rien de bien méchant tant que les grands garçons s’amusent à se faire des farces sans aller trop loin dans la provocation.

    • Vroom dit :

      « Il parait que les moteurs du Tu95/142 »
      Ceux de l’An124 ne sont pas mal non plus !

  27. vrai_chasseur dit :

    Les TU 142 ont un rayon d’action de 6500 km. Comme leur escorte ils sont ravitaillés en vol, généralement par un Ilyouchine 78, ce qui leur donne une allonge très importante.
    cf video d’un ravitaillement ici http://www.youtube.com/watch?v=i24oPtHLhqs
    (l’intérêt de la vidéo est aussi qu’on peut voir nettement les énormes hélices contrarotatives du TU 142)

    Comme leurs homologues US le Boeing E6 Mercury de l’US Navy, les TU 142 sont prévus pour les missions TACAMO (relais radio survivant avec les SNLE en patrouille en cas de destruction nucléaire terrestre) – ce qui fait qu’ils sont dotés d’une avionique modernisée malgré l’âge de la carlingue – et donc de très bonnes capacités de détection radio.
    L’occasion d’écouter les Misty américains de Fairford et le CDG français en Atlantique en une seule patrouille était trop belle pour qu’ils restent au sol.