!-- Quantcast Choice. Consent Manager Tag v2.0 (for TCF 2.0) -->

 

Guyane : 48 heures de travail pour réparer un hélicoptère Fennec tombé en panne lors d’une opération

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

77 contributions

  1. PK dit :

    Pourquoi pressurisé ?

    • Clavier dit :

      ….Pour chasser l’humidité je suppose

    • ScopeWizard dit :

      @PK

      Peut-être en vue d’ un rapatriement par air ?

      Sauf que n’ en saisis pas la logique , ni même l’ intérêt , encore moins l’ utilité………….

      Bref , réponse naze 🙁 mais très bonne question ! 🙂

    • Ryner dit :

      Pour éviter les contaminations, les conteneurs sont placés en surpression à l’azote. Mais c’est surtout utilisé pour les blocs hydrauliques.

    • batgames dit :

      Pour éviter que de l’Air marin entre à l’intérieur lors des déplacement sur Bateau mais c’est surtout aussi gonflé non pas à l’air classique mais à L’Azote qui est un gaz neutre au contraire de l’oxygène qui corrode ! tout simplement ..et on met des sachet de silicagel qui aspire l’humidité éventuelle résiduelle

  2. ScopeWizard dit :

    GRAND BRAVO !

    Le truc sera : quid de la facilité sur HIL 160 compte tenu de l’ extrême sophistication de la machine comparée au Fennec ?

    Saura t-on réaliser une telle prouesse en pareilles conditions ou faudra t-il envisager de construire au préalable un atelier aseptisé doté des gadgets les plus perfectionnés et coûteux ?

    Posons-nous toujours les bonnes questions ………… 😉

    • FredericA dit :

      @ScopeWizard : « Posons-nous toujours les bonnes questions »
      .
      Désolé mais vos questionnements sont loin d’être pertinents. Dites-vous qu’à l’arrivé du Fennec, des personnes mettaient probablement en doute la possibilité de déposer un moteur en pleine cambrousse, le tout avec moult comparaisons avec la rustique Alouette II…
      .
      Il en est de même pour les voitures, les camions, les avions et tous les objets techniques récents.

      • ScopeWizard dit :

        @FredericA

        Excusez-moi , je n’ avais pas réalisé à quel point cette question pouvait être stupide et combien la réponse tombait sous le sens ……

        Me voici donc pleinement rassuré …… et renseigné .

        M’ enfin , si c’ est comme pour le moteur de ma présente auto que l’ on n’ ose même pas ausculter à l’ aide d’ une loupe de crainte de tout dérégler , sincèrement je plains le mécano ……..

        Premier vol d’ une Alouette II : 1955 pour une mise en service datant de 1956 ; premier hélico au Monde à turbine à gaz .

        L’ Écureuil militaire dérivé de l’ Écureuil civil dont le premier vol remonte à 1974 date des années 1980 avant d’ être renommé FENNEC au début des années 1990 .

        Premier vol du H160 : 2015 pour une mise en service en 2020 .

        Respectivement environ 60 et 40 ans d’ écart entre ces machines et le H160 ………..

        • FredericA dit :

          @ScopeWizard : « M’ enfin , si c’ est comme pour le moteur de ma présente auto que l’ on n’ ose même pas ausculter à l’ aide d’ une loupe de crainte de tout dérégler , sincèrement je plains le mécano »
          .
          Je n’ose imaginer que vous n’avez pas compris mon raisonnement. Si votre garagiste n’a pas su évoluer en même temps que la technologie, c’est bien dommage pour lui (et pour votre voiture !).
          .
          Pour en revenir aux hélicos militaires, le matériel évolue et les mécanos évoluent de concert… ou change d’affectation… ou quittent l’armée… etc. Cela n’a rien d’incroyable, c’est l’évolution naturelle des technologies et des métiers qui en découlent. Si votre ordinateur n’utilise pas de carte perforé, vous devez comprendre cela (LOL).
          .
          De même, votre mise en évidence de l’écart entre l’Alouette II, le Fennec et le H160 n’a pas de raison d’être car je doute que des mécanos ayant oeuvrés il y a 60 ans sur Alouette II soient toujours présent dans les ateliers de l’armée.
          .
          En synthèse, les mécanos qui travaillaient sur Alouette II ont été formés à l’entretien du Fennec. Les jeunes mécanos ont découvert directement le Fennec et seront formés sur l’entretien du H160. Les futurs mécanos découvriront le H160 directement. etc. etc. etc.

        • ScopeWizard dit :

          @FredericA

          Hmm , je crois plutôt que c’ est vous qui n’ avez pas saisi le mien ……….

          Ce n’ est pas tant une question d’ « évolution » mais de complexification excessive de ce qui était auparavant accessible , réparable à l’ aide d’ un bon vieux système D le temps au moins nécessaire à quelque chose de plus abouti , de plus chiadé .

          Il y a 30 ans , n’ importe quel mécano un peu débrouillard vous rafistolait une panne en moins de deux y compris au milieu de nulle part , aujourd’ hui il faut pratiquement amener son véhicule à moteur et quatre roues dans une clinique spécialisée avant d’ espérer quoi que ce soit , désolé pour cette divergence fondamentale entre nous mais perso je n’ appelle pas ça un progrès mais une régression ……….

          Sophistication n’ implique pas nécessairement excès de complexité et surtout pas concernant du matos militaire devant être opérationnel le plus de temps possible et sur n’ importe quel terrain ; par contre , plus vous rendez les interventions difficiles , plus vous êtes en position dominante en rendant l’ acquéreur ou l’ utilisateur beaucoup plus dépendant , donc à la sortie c’ est vous qui avez le maximum de cartes en mains et pouvez distribuer le jeu à votre guise………….

          L’ évolution naturelle devrait tendre vers beaucoup plus de simplicité et d’ intuitivité , non vers le casse-tête ou l’ hyper-spécialisation qui de facto va vous amener à un élitisme .

          Quant à ma « mise en évidence de l’ écart technologique entre des machines d’ il y a 60 ans et de plus récentes », ce n’ est pas par rapport aux mécanos formés sur ceci ou cela toujours en activité ou non , c’ est par rapport au fait que des questions méritent d’ être posées compte tenu de votre raisonnement consistant à ceci : « des personnes mettaient probablement en doute la possibilité de déposer un moteur en pleine cambrousse, le tout avec moult comparaisons avec la rustique Alouette II… »

          Le fait qu’ il y ait un écart entre une vénérable Alouette II en principe le plus souvent réparable à l’ aide d’ une boîte à outils et d’ un peu de ficelle ou de colle forte ( j’ exagère à peine ) et un Fennec qui déjà semble quant à lui exiger que l’ on ait recours à un container pressurisé afin de déposer son moteur alors que les deux machines ne sont séparées que d’ une trentaine d’ années , fait réfléchir quant au degré d’ exigence d’ un HIL 160 tellement plus récent encore , quoi de plus normal ………

          Par conséquent , la question essentielle demeure : saura t-on réaliser une telle prouesse en pareilles conditions ou faudra t-il envisager de construire au préalable un atelier aseptisé doté des gadgets les plus perfectionnés et coûteux ?

          Autrement-dit : pourra t-on réitérer ce qui a été accompli sur des hélicoptères de 30 ans d’ âge avec les tout nouveaux ou cela ne sera t-il plus possible , ou à un degré moindre ?

          Et comme je dis ; c’ est maintenant qu’ il faut se poser la question , pas dans 10 ans .

          Concevoir une machine très sophistiquée qui reste simple et aisée à entretenir , voilà un vrai défi pour des équipes d’ ingénieurs qui se respectent !
          Plutôt que concevoir des casse-tête pour l’ utilisateur , à eux de se la casser pour éviter que ça arrive .

          Mais force est de constater ce n’ est pas du tout vers ça que nous allons , en tous cas ce n’ est pas la tendance………..

    • batgames dit :

      justement ce sera encore plus simplifié …les technique évoluent et on prend de plus en plus en compte le temps de dépose …/repose

  3. Plusdepognon dit :

    Comment cela se passera-t’il lorsque la maintenance et la répartition seront entièrement aux mains d’entreprises privées ?
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/07/10/l-atelier-industriel-de-l-aeronautique-de-bordeaux-va-extern-20365.html

    Il y a intérêt à se poser la question avant…
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2018/07/23/le-mco-au-menu-de-la-visite-ministerielle-a-bruz-19572.html

    • TINA2009 dit :

      Fallait pas voter pour des mondialistes ….

      Quant au remplaçant des FENNEC , ALOUETTE III, il n’ya , cohérencce oblige , qu’un seul remplacant : LE H130 CIVIL , dans une version personnalisée militarisée … Et tout autant rustique, fiable, et avec des petits + technologiques .
      Le H160 M, constitue l’un des outils de la mort de nos armées , de par leurs totales dépendances aux financiers et industriels des produits militaires!!!
      Et nombres des nôtres sont responsables de cette situation : On les appelle , DES TRAITRES !

    • FredericA dit :

      @Plusdepognon : « Comment cela se passera-t’il lorsque la maintenance et la répartition seront entièrement aux mains d’entreprises privées ? »
      .
      Ça se passera de la même façon. A un moment donné, il faut arrêter de diaboliser toute modification d’un process existant.
      .
      Vous souvenez-vous de l’époque ou les révisions de voitures étaient exclusivement réalisées par les constructeurs automobile ? Depuis, la loi a changée, les réseaux de réparateurs agréés se sont mis en place et sont les réparations sont efficientes. La « catastrophe » annoncée par les constructeurs n’a donc pas eu lieu 😉

      • Plusdepognon dit :

        @ FredericA
        En métropole, en temps de paix, il n’y a pas de souci et encore quand on regarde les allemands…

        Mais dans les conditions opérationnelles, au milieu de nulle part et si c’est dangereux, permettez-moi d’avoir des doutes.
        Il faudra amener le matériel à l’industriel dans une zone en sécurité loin des zones dangereuses. C’est tous l’intérêt d’avoir des soldats connaissant ces métiers.

      • Pierre dit :

        Il me semble que vous vous illusionnez très largement sur les réelles capacités du secteur privé dans les domaines de la mécanique. Faute d’attrait pour le métier de mécanicien, peu reconnu et trop souvent sous payé en France, comparativement à l’Allemagne par exemple, nos jeunes se sont désormais orientés vers d’autres métiers.
        Le résultat étant qu’aujourd’hui l’on ne trouve plus de candidats à des postes de mécaniciens de maintenance que ce soit dans l’automobile, la moto, le poids-lourds et autobus/autocar, l’aéronautique, mais aussi l’agriculture, l’agro-alimentaire, ou les travaux publics, mais cela vaut aussi pour les conducteurs de poids lourds et d’engins spéciaux, grutage, remorquage, etc..
        Auparavant, nombre de ces personnels étaient préalablement passés par l’armée, soit par leur service national, du temps ou il existait encore, soit sous contrat.
        Et ces personnels étaient reconnus et recherchés par les entreprises. En confiant ses activités de maintenance au secteur privé, l’armée ne forme plus de tels spécialistes, et donc, au fil des années, cette source de professionnels s’est progressivement tarie, si bien que nous en sommes aujourd’hui à la rupture.
        Un exemple ? Cet article du journal Le Télégramme expliquant qu’à Brest les mécaniciens moto sont devenus introuvables…
        Je ne sais pas si vous vous rendez bien compte de la situation, mais dans une agglomération qui il y a encore 40 ans construisait et entretenait Frégates et Porte-avion, qui a toujours en charge la maintenance des sous-marins nucléaires à l’Ile longue, ou, à proximité, à Landivisiau des flottilles embarquées des Rafales, cela fait plus qu’interpeller : Cela signifie qu’en ayant confié au privé la maintenance de leurs matériels, nos armées vont tout bonnement se retrouver très bientôt dans le rouge, avec des véhicules, aéronefs et navires dont plus personne ne saura assurer ni la maintenance, ni les réparations, ou avec des délais incompatibles avec les exigences de maintien en conditions opérationnelles.

        Le lien vers cet article :
        https://www.letelegramme.fr/finistere/brest/brest-faute-de-mecaniciens-qualifies-la-concession-bmw-iroise-moto-repousse-son-ouverture-08-03-2020-12520665.php

        • FredericA dit :

          @Pierre : « Il me semble que vous vous illusionnez très largement sur les réelles capacités du secteur privé dans les domaines de la mécanique »
          .
          Les acteurs du monde des hélicos représentent près de 70 000 emplois en France. Les chiffres datent de 2016 mais permettent donne une bonne vision de la taille du marché et de ces acteurs : https://www.usinenouvelle.com/article/infographie-qui-sont-les-acteurs-de-la-filiere-helicoptere-francaise.N379544
          .
          Crisis? What Crisis?

          • ScopeWizard dit :

            @FredericA

            Rapide rappel d’ un fondamental des plus insignifiants ………..

            Le but premier de toute entreprise à but lucratif ( donc du secteur privé dans un système Capitaliste-libéral ) est de générer un profit ( et le plus possible sera le mieux ) ; tout le reste sans exception n’ est que du baratin , surtout de nos jours .

            Maintenant , cela ne signifie pas que certaines ne vont pas s’ efforcer d’ être les moins « gourmandes » possible et de faire preuve d’ une exemplaire déontologie en faisant en sorte de satisfaire au mieux tout client voire le moindre de leurs employés ou sous-traitant , m’ enfin elles sont rares , très rares………..

            Expérience perso récente ( ça a pu changer entre-temps ) : PETZL ( frontales ) , Vertical ( vêtements de montagne ) , il fut un temps LOWE ALPINE ou EIDER ( équipements et vêtements de montagne ) , HELLER ( maquettes en plastique )………

            Si je vous fais la liste des autres , 100 lignes pleines n’ y suffiraient pas ; celles-là leur truc c’ est de te vendre leur produit , hormis garantie et encore pas toujours , une fois cette mission accomplie tu te démerdes en particulier si ce sont des entreprises étrangères déléguant tout pouvoir à leurs succursales et représentants internationaux !!

            Ainsi va le Monde ……….

          • Plusdepognon dit :

            @FredericA
            Tout le contrat et rien que le contrat…
            https://youtu.be/EpY-piJuUUM

      • Pierre dit :

        Et je me permets de rajouter quelques lignes sur… L’électronique. Celle-ci est devenue omniprésente dans nos armées, et notamment désormais dans l’ensemble des véhicules.
        Pour avoir séjourné en climat équatorial, en Afrique Centrale, j’ai souvenir de ces lampes à infrarouges, les mêmes que pour les couveuses à poussins, que l’on installait dans les penderies pour éviter que vêtements et chaussures en cuir ne soient rapidement recouverts d’une superbe couche de moisissures.
        Je ne doute pas que tous ces nouveaux véhicules seront bien sûr livrés en version « tropicalisées ». Mais j’ai cependant quelques doutes sur la tenue effective de ces systèmes électroniques à des taux d’humidité très élevés et à ces moisissures qui pénètrent insidieusement partout, appareils photos, paires de jumelles, écrans, etc… Et je ne serai pas du tout surpris que dans quelques temps les équipes de dépannage ne soient plus sollicitées pour changer une turbine, mais tout bêtement pour des boîtiers électroniques oxydés ou envahis par les moisissures..

        • FredericA dit :

          @Pierre : « L’électronique. Celle-ci est devenue omniprésente dans nos armées, et notamment désormais dans l’ensemble des véhicules »
          .
          L’électronique est omniprésente dans les véhicules depuis des décennies. J’ai également séjourné dans des pays africains dont certains proches de l’Equateur. Je n’ai pas souvenance que l’électronique des voitures tombait en panne tous les deux jours à cause des conditions climatiques extrêmes.
          .
          « Je ne doute pas que tous ces nouveaux véhicules seront bien sûr livrés en version « tropicalisées Mais j’ai cependant quelques doutes sur la tenue effective de ces systèmes électroniques à des taux d’humidité très élevés …» »
          .
          A vous lire, il semblerait que des pays comme le Bangladesh ou la Thaïlande soient condamnés à exclure tout électronique de leur vie courante. Votre remarque est d’autant plus curieuse que vous maîtrisez la notion de « tropicalisation »…

          • Pierre dit :

            @FredericA
            Très simplement, la tenue dans le temps de ces « tropicalisations » vaut ce qu’elle vaut, avec notamment comme points faibles les contacts, relais, etc.. La multiplication à outrance de ces équipements ne fera donc que multiplier dans les mêmes proportions leurs probabilités de pannes.
            Et si jusqu’à présent nos armées arrivaient encore à faire durer des matériels hors d’âge (VBL & VAB notamment), je suis bien moins optimiste sur la tenue dans le temps de ces nouveaux matériels.

            D’autant que pour la plupart, leurs cartes électroniques et écrans, entre autres, sont en fait fabriqués.. sur le continent asiatique !!
            Il en sera donc de nos armées comme de ces usines européennes qui, faute de pièces neuves pour leurs chaînes de montage ont déjà dû, depuis plusieurs semaines, « interrompre leurs activités… »

            Un exemple : « La dépendance en pièces automobiles made in china » : Une grande part des pièces et éléments des véhicules sont fabriqués en Chine.
            En effet, près de 25 % de la plupart des pièces automobiles utilisées par les fabricants français proviennent des usines chinoises. Dans certains cas, on retrouve un chiffre approchant les 50 % de la production. »

      • Jm dit :

        Pour les voitures privées, je veux bien, mais la contrainte n’est tout à fait la même que pour les armées, où la disponibilité du matériel doit être quasi permanente.
        Souvenez-vous, en 1991, DAGUET 1 et toutes les entreprises publiques et / ou privées, emmenées par nos régiments de syndicalistes qui se sont mis en grève, ont bloqué les accès aux ports et ont procédé à des très graves dégradations, mettant en péril la vie de certains d’entre-nous, tout ça parce que ça ne plaisait pas à ces messieurs.
        Et si on recommence, ça va faire pareil.
        Alors peut-on faire confiance au secteur civil tout temps – tout lieu ? Pas sûr
        D’autant qu’ils sont coutumiers du fait ; ils ont probablement oublié qu’en 1940 – 1944, ils ont été des traîtres à la Nation, et des collabos de premières, avec leurs petits copains du PC et qu’ils se sont découverts une âme vertueuse de libérateurs sur le tard, pour s’acheter une virginité, et se partager le pactole US, pactole qui a profité très très largement à un syndicat qui donne des leçons de morale à tout va au sein des armées : Force Ouvrière.
        Vous savez, ces syndicats qui sont très largement représentés au sein des Armées (forcément, ils savent qu’en face, on ne va pas les toucher !!!), syndicats antimilitaristes qui s’insurgent des guerres que nous menons, mais syndicats qui fabriquent les armes que nous utilisons et que nous vendons.
        Là, ça ne les choque pas.
        Faut bien manger, ma pôv dame !!!

      • ScopeWizard dit :

        Oui m’ enfin , sans la valise qui va bien , très nombreux sont ceux qui seraient paumés ou réduits à l’ impuissance concernant les mécaniques de récentes générations ……….

        En ce domaine également , beaucoup d’ inflation cachée ……… 😉

        • FredericA dit :

          @ScopeWizard : La « valise » est devenu un des outils des mécanos. Ce n’est pas un produit mystérieux et encore moins miraculeux, c’est juste un outil comme un autre. L’adage qui dit « A bon ouvrier, bon outil ». Aussi, vouloir réparer une voiture récente en oubliant (voire en refusant) d’utiliser une valise n’a aucun sens.

          • ScopeWizard dit :

            @FredericA

            « c’est juste un outil comme un autre. »

            Des nèfles !

            Une valise diagnostic est quelque chose qui s’ est rajouté au reste , qui coûte cher , et que sans elle tu feras rien ou pas grand-chose , donc ce n’ est certainement pas un « outil comme un autre » , c’ est à la fois une dépense supplémentaire qui de surcroit peut dysfonctionner ou tomber en rade à son tour sans parler d’ une éventuelle obsolescence programmée et de sa répercussion sur le tarif de la facture-client , ainsi qu’ une obligation de possession supplémentaire elle aussi .

            Mais qu’ à cela ne tienne , avec des idiots utiles du toujours plus de high tech dans votre genre , croyez-moi certains n’ ont pas fini de se frotter les mains et d’ entendre tinter le tiroir-caisse……….

            S’ adapter et vivre avec son temps , c’ est une chose , être pris pour un dindon qui en demande toujours plus tel un lavé du cerveau en situation d’ insatisfaction permanente préalablement soigneusement conditionnée , en est une autre .

          • Pierre dit :

            Exemple récent d’utilisation de la « Valise »
            6 pannes successives sur un véhicule récent (marque française) . 6 transport successifs par dépanneuses dans différents garages.
            Remplacement de pièces diverses et variées, aussi coûteuses qu’inutiles.
            Ce n’est qu’à la 6ème intervention qu’un mécanicien à finalement réussi à trouver l’origine de toutes ces pannes : un capteur électronique défectueux…

            Alors oui, je confirme: vous vous illusionnez de beaucoup de choses, et connaissez visiblement peu des réalités du terrain.

          • Pierre dit :

            Les « Valises » (suite)
            Depuis quelques années, les mises à jour des « Valises » ne se font plus par CD-Rom, mais directement par connexion sur le site internet du constructeur, sous réserve de disposer de l’abonnement ad’hoc, pour chaque valise, et bien sûr des bons codes d’accès.

            Donc je ne sais pas s’il sera nécessaire de transporter un atelier de maintenance spécialisé à chaque panne d’helico, quoi que, mais ce qui est certain, c’est que faute de disposer de ces valises, systématiquement mise à jour, il se pourra très bien que des pièces commandées sous une ancienne référence ne soient plus les bonnes. Et si cela n’est pas obligatoirement un gros problème à Marignane ou à Pau, je crains qu’au fin fond du Mali, de la Centrafrique, ou comme ici de la Guyane, ceci ne soit pas aussi simple…

      • ScopeWizard dit :

        @FredericA

        Ces questions qui semblent -je ne sais pourquoi- tellement vous « embarrasser » sont en réalité fort pertinentes ………..

        Pourquoi ?

        Oh , pour une raison vraiment très simple ; c’ est maintenant qu’ il faut nous les poser et ainsi être en capacité de rectifier le tir à temps s’ il y a lieu , plus tard , ce ne sera plus possible sans risquer de générer d’ astronomiques surcoûts ou se contenter de « bricolage » trop souvent à caractère aléatoire ………

        C’ est tout , me concernant ça ne va vraiment pas plus loin que ça ……….

      • ScopeWizard dit :

        @FredericA

        « Vous souvenez-vous de l’époque ou les révisions de voitures étaient exclusivement réalisées par les constructeurs automobile ? Depuis, la loi a changée, les réseaux de réparateurs agréés se sont mis en place et sont les réparations sont efficientes. »

        Justement , certains n’ ont guère apprécié la manip et rêvent au jour béni où il en sera à nouveau ainsi , ce qui expliquerait bien des complexifications qui à priori n’ ont pas vraiment lieu d’ être ………..

        Perso , j’ en connais plus d’ un qui de nos jours est précisément dans l’ obligation de recourir à ces pratiques d’ un « si lointain passé » grâce notamment aux LOA et autres « locations »……….. 😉

  4. bpapon60 dit :

    Bonjour,
    Pas possible d’hélitreuiller le ‘malade’ jusqu’à la base ?

  5. norbert dit :

    De la routine pour l’ALAT.
    L’Armée de l’air fait de la com,mais pour une fois qu’on rend hommage aux mécaniciens de l’ombre, c’est une bonne chose.

  6. lym dit :

    Oui et? J’ai un exemple très proche ayant changé un réacteur de mystère 20 en Afrique sur un terrain sans aucune commodité qu’un garage auto pas loin, son palan à chaîne et les deux locaux payés la journée pour l’aider à déposer l’ancien (dans lequel une poignée de graviers avait été visiblement déposée au parking, non vue/visible à la pré-vol, causant une courte surchauffe suite au démarrage repérée par l’équipage qui avait immédiatement coupé/inspecté visuellement) et remonter le nouveau envoyé en quelques jours.
    Ça fait un peu transpirer au delà du climat local d’avoir autant de fric au bout d’un palan incertain avec 2 néophytes embauchés pour aider à encadrer, mais la capacité d’improvisation des mécanos africains n’étant pas une légende ça l’avait très bien fait. Avec une personne de moins en un moteur ~100kg plus lourd.
    Alors c’est bien d’avoir fait le job, mais c’est des choses qui arrivent auxquelles il est impératif plus encore pour des militaires de savoir (ré)parer.

    • batgames dit :

      oui nous aussi sur Alpha jet on aller dans le SUD faire des campagnes de Tirs …et il fallait changer des moteurs en étant regarder par des types qui avaient l’accent et se foutaient de nous parce que on aller trop vite ,on s’en souvient ….
      en même pas une matinée un alpha jet on lui change son moteur et est déclaré bon de vol technique si la Tour ne fait pas perdre du temps
      alpha jet premier avion a module

      • batgames dit :

        dommage qu’il n’ai pas de voilure tournante aussi pour gagner du temps (LOL)

        • batgames dit :

          au fait avez vous changer un moteur en combinaison NBC avec le masque et le barda du soldat ..moi oui …et là on transpire grave …expérience bizarre

  7. MAS 36 dit :

    Respect et bravo aux mécanos. Ils travaillent souvent dans l’hombre mais sont une pièce centrale de la logistique.

  8. Le sicaire dit :

    « rusticité » et « conditions parfois difficiles »… ne sont rien d’autre que des conditions normales lors d’un conflit.

    Ma remarque n’enlève rien à leurs mérites, je fais juste le constat qu’ils sont opérationnels !

    • TINA2009 dit :

      Bsr LE SICAIRE !

      Merci de rappeler que ces 2 paramètres essentiels et de survie sont « …des conditions normales lors d’un conflit… ». , pour les soldats, les mercenaires, les alliés, les populations amies comme ennemies…
      N’hésitez pas à le rappeler!

  9. charly10 dit :

    Ce qui est le plus long, dans ce genre d’opération de maintenance, c’est la mise en place du GTM neuf sur le lieu de dépannage. L’opération pose dépose GTM est relativement rapide. A titre info un échange GTM en campagne sur puma sa330 Ba, est couramment effectué en moins de 2 heures avec les moyens du bord.

  10. Chimère dit :

    Pour l’AA , un exploit.
    Pour l’ALAT, le quotidien…..

  11. Un mécano helico dit :

    Bonjour à tous.
    Tout d’abord, le fennec est motorisé par deux arrius 1M pesant environ 110kg.
    L’arriel étant le moteur de la version monomoteur de l’écureuil.
    Le container pressurisé sert à transporter les moteur sous atmosphère contrôlée, normalement de l’azote afin d’éviter la corrosion ( très rapide en région tropicale).
    J’espère que les 48h comprennent bien le temps d’indispo globale et pas juste le changement de moteur… Il faut environ 8h pour faire la déposé pose à deux personnes.
    Et ne vous inquiétez pas pour la maintenance par des entreprises privées, la majorité des personnels sont d’anciens militaires et on connais mieux le boulot que les mécano d’active aujourd’hui qui ne font que de la mise en oeuvre.
    L’élinguage de la machine en panne aurait été plus complexe avec du démontage plus important (pales , vidange du carburant…) et plus cher car il faut un gros helico pour le lever.

    • lym dit :

      Pas mieux… l’exemple cité plus haut était d’ailleurs un ancien de l’aéronavale.

    • ScopeWizard dit :

      @un mécano helico

      Ben voilà , au moins on apprend quelque chose ! 🙂

  12. Mecano dit :

    Hum… De la limaille dans un circuit d’huile moteur…. oui et ? régulièrement cela arrive sur des tas de machines , en opération ou pas . Je trouve de nouveau une communication mal amenée, bien que j’adhère pleinement à ce qu’on fasse apparaitre le rôle capital des mécaniciens. Un lien avec le fait que , lors des auditions de trois chefs d’états-majors , ceux-ci aient fait apparaitre leur manque de sous-officiers techniciens ? Cohérent, vu comment ils ont été traités ces 15 dernières années ….
    @Chimère : au quotidien ? Oui sans doute. Mais vu le fossé séparant ces deux armées dans tous les domaines, y compris dans la Maintenance Aéro, je crains que rien ne soit comparable …

    • Vroom dit :

      Le rôle des mécanos a toujours été capital, sans vous/eux, pas de vol. Pas besoin de pub ! Si ce n’est pour le recrutement ! 😉

  13. Laurent dit :

    Une belle opération de maintenance, mais que l’ALAT réalise à chaque OPEX, sans communiquer.

  14. Chimère dit :

    Oui , vraiment…..des poules de luxes !!

  15. vieux margi dit :

    Bravo. Comme toujours nos militaires savent s adapter… le bon vieux système D …

    • blavan dit :

      Quel système D, sur la photo, ils ont la potence nécessaire à la dépose de la turbine, on peut parler de système D quand il faut fabriquer une potence avec des arbres. !!!!

      • Vroom dit :

        Et le bloc neuf est arrivé comment dans la verte ? Ils ne l’avaient pas sur place ? bon , alors quel est le problème d’apporter une potence de campagne en plus ? « Non , nous sommes super forts ! un hélico vient de nous apporter des outils et un bloc neuf, mais allez, on va se faire une potence avec des branches ! »
        Je pense que faire cette réparation au milieu de rien, sur un sol peut-être mal stabilisé, c’est déjà de la débrouille. Débrouille, avec un D.

  16. belouga dit :

    En 1974 le seul hélicoptère disponible en Guyane était une alouette 2 sans treuil appartenant à la gendarmerie; zp de fortune en Jungle pour extraire un blessé, belle performance du pilote qui a maintenu ses patins sur des rondins pendant le chargement.
    S’adapter est toujours une nécessité pour s’en sortir par le haut ( au sens propre et au sens figuré.)

  17. Ventilo dit :

    Bof, bof, bof… Dans l’ALAT et en particulier en OPEX les mécanos font ça tous les jours et n’en font pas tout un fromage comme les gonfleurs d’hélices…

    • Toukounare dit :

      Allons , qui vous dit que ce sont des mécanos qui font leur pub ? Ils ont plutôt un bon service de communication qui met de temps à autre en valeur un métier souvent dans l’ombre qui n’attire pas foule de candidats …Rien n’empêche l’ ALAT d’en faire autant…

    • Vroom dit :

      @Ventilo
      C’est marrant ce côté vindicatif à l’encontre de l’AdA….. Jalousie ? complexe d’infériorité ?
      De mon côté, j’estime que mes collègues de l’AdT et de la Marine sont complémentaires avec nous. Mais avec l’AdT, toujours ça crache sur les autres.
      Vous voulez faire Barkhane tout seuls ? alors partez en camion/hélicos depuis la métropole.

      • Chimère dit :

        Complexe d’infériorité ??? Mais on se fiche de qui ici ?? Vous avez vu l’état de votre formation à Rochefort ??? Une honte !!!

        • Vroom dit :

          Peut-être que si nous n’avions pas eu ce dégraissage forcé ces 20 dernières années (que l’AdT a évité en gardant vigipirate ) nous n’en serions pas à supprimer tout critère de sélection pour se renflouer ! C’est qu’il ne faut pas leur fairepeur à ces petits enfants, sinon ils se cassent ! Mais l’AdT a le même problème apparemment niveau fidélisation.
          Perso, je suis passé par Nîmes, la fin de carrière se profile à l’horizon, alors ce qui peut se passer au campus de Rochefort, je m’en tape un peu car je n’ai aucune emprise dessus.
          En attendant, vu le respect que j’ai vis à vis de la Marine et de l’AdT, j’aimerais en avoir autant de votre part. Je pense être suffisamment respectueux de vos armes, et suffisamment courtois sur ce blog pour lire ce genre de connerie.
          On a tous choisi nos domaines d’expertise, maintenant si le votre ne vous plait pas, ne venez pas cracher sur les autres.
          Il y a du monde ici qui estime qu’un militaire, le seul qui existe, c’est un guerrier qui court le désert avec son arme. Maintenant, si c’est vraiment ce que vous pensez, comme je l’ai dit plus haut, profitez du prochain 4L trophy pour amener votre matos au Mali.

  18. Plusdepognon dit :

    L’armée de l’air et de l’espace veut également louer des Super Puma :
    https://www.meta-defense.fr/2020/03/11/apres-les-chinook-larmee-de-lair-veut-egalement-louer-des-helicopteres-super-puma/

  19. Pierre dit :

    @FrédéricA
    Je confirme bien. Que la France soit l’un des leaders mondiaux de la construction d’hélicoptères ne signifie en rien que ses clients, et donc entre autres l’armée française, dispose des moyens humains pour en assurer la maintenance et les réparations en urgence sur le terrain.
    Et que Daher Aerospace ait réalisé à Marignane un superbe outil logistique pour assurer la Supply Channel d’Airbus Helicopters n’y changera rien.
    Car déjà, avant même d’avoir commandé la pièce, il vous faudra la personne capable de faire le diagnostic de la panne. Et à l’arrivée du colis contenant la pièce détachée, il vous faudra aussi la, où les personnes qui sauront les remettre en place.
    Or, actuellement, pour beaucoup de réparations, il ne reste déjà plus grand monde à savoir faire.
    Il n’est donc pas exceptionnel de voir des matériels immobilisés plusieurs semaines, faute de personnels pour les réparer.
    Mais dans les 5 ans qui viennent, avec le boom des départs en retraite, ce ne seront plus des semaines, mais des mois d’immobilisation.
    Donc, non seulement vous vous illusionnez, mais de plus vous êtes totalement dans votre bulle ou sur votre petit nuage, incapable de vous rendre compte et d’admettre une réalité pourtant évidente :
    La France va désormais manquer de plus en plus de personnels techniques qualifiés, du technicien à l’ingénieur, et ce n’est pas la « taille du marché » qui y changera quelque chose.
    (pas plus que l’arrivée de centaines de milliers de migrants quasiment illettrés qui n’y changeront rien, mais ceci est un autre débat)

  20. Plusdepognon dit :

    Le remplacement des hélicoptères pilotés par des drones va également se poser :
    https://www.meta-defense.fr/2020/03/11/lus-army-va-renouveler-et-etendre-sa-gamme-de-drones-avec-le-programme-fvl/

  21. Parigot dit :

    Le fil de la vie est parfois ténu et l’hélicoptère est un allié important. Merci à tous!
    https://www.athena-vostok.com/la-mort-et-la-vie-1