Ex-responsable de l’Otan, un diplomate tchèque a été nommé directeur de l’Agence européenne de Défense

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

16 contributions

  1. mouchetoxique dit :

    Mise sous tutelle d’une Europe sénile, on retire les revolvers à mémé, pourtant, ça fait belle lurette que mémé na plus de cartouche dans sa vieille pétoire et encor moins la force de viser qui que ce soit.

  2. Europhobe dit :

    Le Machin européen s’occupe beaucoup trop de défense.
    Ça risque d’évoluer vers un système à l’américaine où un pouvoir fédéral n’ayant pas le droit de s’occuper des affaires intérieures des États, n’a rien d’autre à faire que de la politique étrangère et militaire : un tel système est « belligène ».
    .
    On peut dire, comme Jaurès (repris par Mitterrand et Ayrault) « le nationalisme, c’est la guerre ».
    Mais il faut voir la réalité : depuis que les USA ne font plus d’isolationnisme, c’est le fédéralisme qui est la guerre.
    Ceci parce que le pouvoir fédéral n’a rien d’autre à faire pour justifier son existence.
    .
    Ne nous engageons pas dans cette voie.

    • Nexterience dit :

      Le fédéralisme allemand, espagnol, russe ou suisse sont la cause de conflits?
      Le machin européen peut éviter que les USA WC Chine, Russie nous emportent là où nous ne voulons pas.

      • Europhobe dit :

        Évidemment j’attendais ces contre-exemples. Mais ils confirment mon propos : les pouvoirs fédéraux que vous citez ne sont pas confinés à la politique étrangère et militaire mais disposent de compétences intérieures.
        Ce n’est pas le cas de la Maison Blanche ni de l’autorité de défense européenne dont on parle ici.

      • Plouc putatif dit :

        Nexterience sait lire mais il ne comprend pas ce qu’il lit : « un pouvoir fédéral n’ayant pas le droit de s’occuper des affaires intérieures des États », c’était pourtant clair.

  3. francky dit :

    Un tchèque sans provision …lol

  4. Toubou dit :

    Traduction : un agent de la cia nommé à la tête de l’agence européenne de def

  5. Certes… dit :

    Que l’on soit hostile ou favorable à l’OTAN, hostile ou favorable à l’Union européenne, pro ou anti gaulliste, il sera toujours bon, pour bien comprendre les questions soulevées par ce type d’article, de lire, annoter et relire le livre d’Éric Branca « L’ami Américain – Washington contre De Gaulle 1940 – 1969 ».
    On pourra aussi s’appuyer sur l’excellent « Géopolitique – La longue histoire du temps présent » (paru en 2012) d’Yves Lacoste.

    Ces deux livres donnent des clés indispensables pour comprendre tous les mauvais coups dont les médias ne donnent que des échos insuffisants.

  6. Paul Bismuth dit :

    Pour ceux qui voudraient connaître le programme derrière ce paravent:
    https://froggybottomblog.com/2020/02/09/le-conservatisme-national-americain-quelle-vision-du-monde/

  7. werf dit :

    Un techno, ancien ministre, adoubé par les USA, aimant les postes bien rémunérés sans trop de travail, capables de parler allemand et russe sans faire de vagues, voilà qui convient tout à fait à une Europe en perdition stratégique.

  8. TINA2009 dit :

    Pour la Survvie de Notre Beau pays :

    – Sortir de L’OTAN est obligatoire.
    – Rester dans L’AED est obligatoire.
    – Que la FEDef ne devienne jamais réalité : C’est la meilleure option pour les pays européens … Au grand dam des USA et des membres du COMMONWEALTH!

  9. maya dit :

    Un ex de l’OTAN , le ver américain est dans le fruit européen.

  10. Plusdepognon dit :

    Pour le retour du chien-chien à la niche, on a bien reçu le message :
    https://www.meta-defense.fr/2020/03/06/les-etats-unis-font-pression-sur-les-europeens-pour-un-soutien-a-la-turquie/