!-- Quantcast Choice. Consent Manager Tag v2.0 (for TCF 2.0) -->

 

Succès du premier tir de qualification du missile Anti-Navire Léger franco-britannique

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

34 contributions

  1. Montaudran dit :

    J’ai sans doute une vision biaisée mais j’avais l’impression que les missiles anti navires c’étaient soit
    – du très courte portée du style Griffin ou Hellfire pour traiter les vedettes dans par exemple les détroits iraniens.
    – ou du très longues portées plus de 150 km et jusqu’à 1000, et préférablement le plus rapide possible jusqu’à l’hypersonique. Du simple fait que si on laisse approcher un navire à moins de 100 km on est mort.

    J’ai l’impression de sur la portée de 20 km l’ANL est seul. Me trompe-je ?

    • Lougakic dit :

      Missiles subsoniques sont facile intercepté, ils peuvent que attaquer des Vieux navires de guerre ou civils. La France n’a pas de niveau pour développer un missile hypersonique.

      • Wu33 dit :

        Pourtant le financement pour un prototype a bien été lancé il y a quelques temps… (google est ton ami, avec le mot clef « arianegroup »).

      • jean dit :

        Bien sûr qu’elle a le niveau…on voit que vous n’êtes pas francophone….merci traducteur automatique ^^
        Ce qui manque, ce sont les moyens et la volonté politique.

      • Hermes dit :

        C’est bien de troll, mais faut il savoir le faire.
        .
        N’importe qui peut faire un projectile hypersonique, aucun de ceux qui clament en disposer n’a prouvé être capable de guider en terminal les missiles.
        .
        Et quelque chose me dit que la France est bien plus avancée dans le domaine hypersonique votre pays d’origine.

      • Frédéric dit :

        Commentaire inepte.

        Plus sérieusement, les américains utilise toujours les missiles de conception norvégienne Penguin depuis leurs hélicoptères Seahawks.

      • Vinz dit :

        Il est pas confiné le noiche de service ?

      • ScopeWizard dit :

        Oui absolument ; il paraît même qu’ une vieille raquette de tennis suffit amplement à mener à bien l’ interception en question ……..

        Ben , si j’vous l’ dis , voyons !

        En douteriez-vous ? 🙂

  2. Chimère dit :

    Très prometteur en tous cas !! Pourrait on le tirer à partir d’autres plateformes ? ( chasseurs, Tigre , blindés ..)

  3. NRJ dit :

    N’aurait il pas été plus simple d’adapter le missile Hellfire (ou son remplaçant le MLP) et la Roquette Guidée Laser pour toucher des cibles navales ? Pour un prix inférieur (pas de R&D notamment), on aurait peut-être pu avoir la même capacité. Il est d’ailleurs intéressant à la fin que l’on parle de mettre en place un système de guidage laser.

    • PeterR dit :

      l’ANL ancien FASGW est dérivé du MMP (missile terre terre). Les efforts R&T ont dû être limités en tous cas moins élevés que d’adapter un engin dont on ne maitrise pas la conception.
      De plus conserver notre savoir faire et indépendance vis à vis du matériel américain sont plutôt des bonnes choses je trouve à mon humble avis.
      Si non on peut aussi acheter F35, renoncer au M51 et postuler pour stocker quelques bombes américaines, etc, etc …

      • NRJ dit :

        @PeterR
        « conserver notre savoir faire et indépendance vis à vis du matériel américain sont plutôt des bonnes choses je trouve à mon humble avis. »
        Je ne dis pas l’inverse. Mais on pouvait dépenser l’argent en plus de ce missile autrement. Par exemple dans l’Onera, ou dans l’acquisition de nouveaux matériels, ou dans le développement de nouvelles armes comme le missile hypersonique. Là où le savoir faire de l’ANL est largement maîtrisé.

    • Wagdoox dit :

      On aurait jamais eu la même allonge.
      Mais effectivement pour une fois on est d’accord on avait d’autres solution déjà dispo moins cher. Mais les partenariats européens n’ont pas de prix…

      • NRJ dit :

        Pensez vous que c’est par européisme que l’on a fait ce missile avec les anglais (après le Brexit) ? Si c’est le cas je ne peux rien pour vous. Il y a en outre plusieurs avantages pour des programmes de missiles franco-anglais : une seule entreprise MBDA, et des besoins similaires. Après on peut espérer que l’on n’a pas installé à la demande des anglais des composants américains comme pour le Scalp.

        • PeterR dit :

          >> que l’on a fait ce missile avec les anglais (après le Brexit)
          lancé sûrement avant même qu’on parle du brexit

        • Wagdoox dit :

          Ahahah on a evidemment lancé le projet avant le brexit, vous êtes irrécupérable et ne vous remettez jamais une seconde en question. Ca vous fait dire des âneries monumentales. Les besoins sont pas franchement les memes ! Le ru a besoin de missile anti navire léger maintenant et lourd des 2024 et c’est là qu’ils vont nous lacher sur le fman fmc pour acheter américains.
          Non generalement les anglais n’aiment pas plus que nous itar mais certains composants peu cher et pas forcément importants viennent des usa et deviennent pas la suite interdit d’exportation. D’ou l’idee de faire sans aucun composant US.

    • John dit :

      Pas du tout la même catégorie de missile…
      – Hellfire: 45 kg au lancement, charge de 8kg
      – ANL: 110 kg au lancement, charge de 30 kg
      En plus de ça, le Hellfire n’est absolument pas conçu pour une utilisation en mer.
      Les systèmes de guidage font partie des éléments chers à développer. Mais ceux-ci existent déjà. Donc ce n’est pas un missile cher en R&D…

      • John dit :

        P.S. D’un côté, on parle d’un missile conçu pour couler une catégorie de navires de 50-500 tonnes..
        De l’autre, on parle d’un missile conçu pour détruire des blindés, tanks.

  4. Fralipolipi dit :

    L’intégration sur le seul HIL correspond à une entrée en service plutôt vers 2028 dans la MN.
    .
    Dommage que son intégration ne soit pas en plus prévue sur NH90, car en ce cas sa plus-value dans notre arsenal pourrait être valorisée beaucoup plus tôt.
    … De +, limiter l’ANL au HIL veut dire aussi limiter l’ANL aux petites frégates, vu que les frégates de 1er rang (et surtout les Fremm) sont supposées être dotées exclusivement du NH90 (qui est notre seul hélico ASM).
    .
    Et il serait bien dommage d’interdire la dotation de l’ANL à nos Fremm (et sans doute FDI), voir même aux 2 Forbin,
    car NH90 + ANL saura faire des choses que l’Exocet ne saura pas faire (ou parfois en overkill).
    .
    Autre question : est-il possible/prévu d’armer directement une corvette/patrouilleur de cet ANL (en lieu et place d’un Exocet), sans faire appel à l’hélicoptère ?
    .
    Après, on peut aussi évoquer l’intégration évoquée du MMP à bord de nos bateaux gris, mais là, ça ne boxe pas du tout dans la même catégorie que l’ANL, le MMP étant 10x moins lourd que l’ANL.

  5. Daniel BESSON dit :

    Cit : [ Ce qui a permis, avance le ministère des Armées, de « mettre en œuvre pour la première fois la capacité novatrice du mode ‘homme dans la boucle’ », c’est dire que le missile a retransmis les images de la cible à l’équipage de l’hélicoptère, ce dernier ayant alors pu modifier le point d’impact de l’engin.
    Cette fonction « homme dans la boucle » est rendue possible par un autodirecteur infrarouge et une liaison de données bidirectionnelle permettant de transmettre des informations en temps réel du missile vers l’hélicoptère et réciproquement. ]

    « C’est drôle chez les marins ce besoin de faire des phrases  » ( Acte II scéne 1 ) :
    https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/81VndgX%2BIZL.jpg

    Ce n’est pas à priori un missile mais une bombe guidée mais le concept  » homme dans la boucle  » est-là :
    HS-293 D was a television guided version of the 293 A-1
    Developement of the television system was begun 1940 by Dr Weiss .

    Le Kh-59 T utiliserait un système de guidage par TV ( ? )

    A noter ici l’excellentissime émission d’Arte datant du début des années 2000 sur la TV Nazie et celle  » Histoire parallèle  » des années 90 qui ont montré les images des programmes de Tévé Nazis diffusées en France .
    Le must du must c’était la  » souris grise « en uniforme qui annonçait la fin des programmes :  » Gute Nacht , Heil Hitler ! « 

  6. ULYSSE dit :

    @Montaudran. Je partage votre point de vue. A l’ heure ou les SEA SPEAR (dérivé des BRIMSTONE) et les futurs « smartglider »( sans évoquer les missiles/bombes Us et israéliens) portent à plus de 100 Kms on peut se demander si les spécifications de l’ALN dont la programmation est très ancienne ne sont pas totalement dépassées.
    Avec 20 kms de portée annoncée, l’utilisation de l’ANL risque d’être circonscrite à des cibles non protégées, et dans ce cas ce cas il peut paraître surdimensionné.

    • Zorbek le gras dit :

      @ Ulysse
      Des barcasses turques?

    • Hermes dit :

      Un missile aussi léger n’est pas prévu pour taper dans du lourd.
      .
      On parle de patrouilleurs, vedette, voir au plus une corvette

      • Vinz dit :

        Avec la précision du missile, vous pouvez endommager des éléments externes critiques avec de très bonnes chances de réussite.
        .
        Après faut parvenir à se mettre en condition de tirer…

    • John dit :

      En même temps, si ils le développent, c’est probablement qu’il y a un réel intérêt stratégique…
      Et quel serait-il ?
      Les corvettes et patrouilleurs peuvent être coulées par ce missile. Et il se trouve que les corvettes et patrouilleurs sont les navires de guerre principaux de bien des pays.
      La France ne doit pas être prêt que face à de grandes puissances. En réalité, c’est même le contraire. La France doit être prête face aux puissances majeures en particulier avec la dissuasion nucléaire.
      Dans de potentiels conflits conventionnels, un tel missile devient particulièrement utile.
      Et l’Iran est un exemple type d’ennemi potentiel, où ce missile permettrait une réponse adaptée, sans gaspillage de ressources.
      Couler un patrouilleur avec un Exocet est surdimensionné, et ces missiles sont forcément en quantité plus restreinte sur un navire question de place. Donc pourvoir offrir une réponse proportionnée est une bonne chose et permet de conserver l’armement critique pour les seuls moments où il est absolument nécessaire de les utiliser.

  7. Paco dit :

    Avec sa il veulent se frotter avec l’Iran qui eux seuls fabrique leurs propres missiles sans l’aide d’aucun autres pays mais faut vraiment que les gaulois s’unissent avec les allemands pour fabriquer un seul type de missiles faites gaffe à l’Iran

  8. Vinz dit :

    A noter qu’apparemment la liaison de données bidirectionelle est une liaison radio – avec suffisamment de bande passante pour une transmission video donc.